Saturday, June 10, 2006
Public Access


Category:
Category: All

10
June 2006
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  76ème édition des Internationaux de France de Roland-Garros
Location:
Stade Roland-Garros
2 bis, avenue Gordon Bennett
Porte Marcel Bernard
11, avenue de la Porte d'Auteuil
75016 Paris
M° Porte d'Auteuil, Michel-Ange - Auteuil, Michel-Ange - Molitor, Porte de Saint-Cl
France
Phone : +33 (0)1 47 43 48 00
Internet Site : www.rolandgarros.com
Description:
76ème édition des Internationaux de France de Roland-Garros

L'Andalousie à Paris
Location:
Bassin du Trocadéro
Parvis du Trocadéro
Place de Varsovie
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Description:
www.andaluciaaparis.com

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-17:00] Vernissage de l'exposition collective "Nous tous sommes la pluie"
Location:
Galerie Jean Brolly
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 88 02
Fax : +33 (0)1 42 78 88 03
Mail : galbrolly@wanadoo.fr
Internet Site : www.jeanbrolly.com
Description:
jusqu'au 29 juillet
du mardi au samedi de 11h à 19h

L'exposition propose un regard sur la scène berlinoise à travers un choix d'œuvres de cinq artistes, d'origine suisse et allemande: Rolf Graf, Michael Schultze, Gabriel Vormstein, Bernhard Walter, Claudia Wieser. Sur une proposition d'Aurélie Voltz.

Les sculptures, dessins et collages ici présentés sont autant de variations sur le paysage et le rapport de l'homme et la nature. Qu'il s'agisse de changement d'échelle ou de fétichisation, d'allégorie ou d'humanisation, les travaux opèrent une représentation de la nature qui tient toujours d'une réappropriation, sous une forme abstraite ou figurative, presque indifféremment.

Ainsi les sculptures de Rolf Graf et Gabriel Vormstein, chacune à sa manière, matérialisent cette rencontre au travers de branches qui gardent en elles la trace d'un vécu, et se font l'ersatz de mécanismes culturels. Associant l'usage ancestral et archaïque d'un bout de bois et l'apport technologique et contemporain de matériaux qui leur sont greffés - un tee-shirt usé imprimé d'un motif d'oiseau pour Rolf Graf, des feuilles métalliques et des bandes de scotch de couleur pour Gabriel Vormstein - chacune témoigne d'une fusion formelle et spirituelle d'éléments de paysage et de bouts d'humanité, teintés de souvenirs et de gestes d'apprivoisement.

La sculpture de Bernhard Walter, Der Berg bewegt sich nicht, de son propre aveu « entre montagne, abri et heaume », pousse ce rapport à la nature en terme de volume. Une masse impressionnante, assez haute et dégagée pour inviter le visiteur au refuge sans le permettre toutefois, trahit son côté à la fois menaçant et rassurant, incontrôlable, dont on ne peut ignorer le double rôle d'une « force tranquille ». L'ironie grinçante de cette montagne démontable tient également à l'ambivalence de ses constituants, matériaux industriels et naturels, solides et fragiles, à savoir la céramique et l'acier.

Les collages et dessins de Michael Schultze et Claudia Wieser convoquent davantage un univers abstrait, à la fois dans la forme et l'allégorie. Le premier confronte, dans sa série de collages, des scènes de paysages sur des photos trouvées, anonymes, à des phrases extraites de la pièce de Robert Musil, Les Exaltés. L'homme y apparaît peu, la nature plutôt souveraine semble prendre le dessus, exprimant peut-être le désarroi et la perdition des couples des Exaltés. Ce sont également des photographies, pour certaines vieilles d'une centaine d'années, qui servent de base aux dessins de Claudia Wieser.

Reproduites en grand format sur un papier jauni, elle y apporte des modifications d'ordre différent : ajout de couleurs à l'aquarelle, mais surtout formes géométriques exécutées au crayon noir, découpant les paysages en leur centre, redistribuant la composition de l'ensemble. Le sujet, reconnaissable et préservé - l'artiste maintenant un équilibre sensible entre photographie et dessin - se présente sous un jour nouveau, au travers d'une relecture moderniste.

Rassemblés sous un titre emprunté au poète Paul Celan, les travaux font référence à une nature qui ne peut se passer du corps et de l'être humain, dans une communion plus ou moins harmonieuse. Qu'ils procèdent de greffes, de compositions, d'associations, de collages ou d'assemblages, les rapprochements entre l'homme et la nature sont souvent plus formels que sentimentaux, rappelant l'imagerie du poète, notamment ces dents de neige, ces lèvres de fleurs, ou encore cette dernière feuille sur l'arbre qui crie... où le corps et la nature ne font qu'un.

[14:00-19:00] vernissages de William Eggleston, Jen-Chri et James Gooding
Location:
Galerie du jour Agnès B.
44, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 54 55 90
Fax : +33 (0)1 40 29 01 69
Mail : jour@agnesb.fr
Internet Site : www.galeriedujour.com
Description:
"nightclub portraits, 1973" par William Eggleston
"Sex poet" par Jen-Chri
"American essays" par James Gooding

Exposition jusqu'au 29 juillet 2006


[15:00-17:00] Vernissage "LA COLLECTION DE DISQUES" de Renaud Monfourny
Location:
Espace Landowski
Musée Paul-Landowski - Musée des années 30
28, avenue André-Morizet
92100 Boulogne-Billancourt
M° Marcel Sembat, Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 55 18 53 00
Mail : alexia.dana@mairie-boulogne-billancourt
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
Espace musique de la Bibliothèque Landowski, 3eme étage

Pour le vernissage de l'exposition de Renaud Monfourny, venez à la rencontre des participants de l'exposition et des méthodes de classement de disques les plus abracadabrantes avec Christian Eudeline, auteur (" Les Années punks" Denoël) et journaliste (Jukebox).

Participez d'ores et déjà en postant vos photos sur le forum BBmix - http://forum.bb-mix.com

Contact : BBmix 01 55 18 45 48

[15:00-18:00] Vernissage de l'exposition "au 53"
Location:
Galerie du Lucernaire
53, rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris
M° Notre-Dame-des-Champs, Vavin
France
Phone : +33 (0)1 42 22 26 50
Mail : lucernaire.assist@wanadoo.fr
Internet Site : www.lucernaire.fr
Description:
Du 07 juin 2006 jusqu'au 25 juin 2006

par Romain Lena et Céline Ena
photographies de romain léna

« voilà plus d'un quart de siècle que le lucernaire illumine notre paysage culturel de son intense énergie créatrice, son originalité et du foisonnement de ses activités artistiques.

entre scène et coulisses, entre effusions et concentration, entre célébrités et anonymes, « au 53 » rend hommage à ce lieu atypique et attachant ainsi qu'à tous ceux et celles qui, dans l'ombre ou la lumière, ont su lui forger une si belle âme... »



[16:00-21:00] Vernissage de Walter Pfeiffer "recent works"
Location:
Galerie Sultana
10, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 44 54 08 90
Fax : +33 (0)1 44 54 09 60
Mail : contact@galeriesultana.com
Internet Site : www.galeriesultana.com
Description:
du 10 juin au 29 juillet 2006
du mardi au samedi, de 11h à 19h

Cette exposition permettra de découvrir une quarantaine d'images réalisées entre 2000 et 2006, mettant particulièrement en avant l'attrait de la couleur pour l'artiste.

Cette exposition permet de découvrir une quarantaine d'images réalisées entre 2000 et 2006, mettant particulièrement en avant l'attrait de la couleur pour l'artiste. Ces photographies n'ont encore jamais été exposées. Dans le choix des œuvres présentées, un accent particulier a été mis sur l'attrait de la couleur pour l'artiste.

Les œuvres permettent également de découvrir l'importance de la composition ainsi que l'utilisation des formes et des matières dans l'œuvre de Walter Pfeiffer.
L'exposition montre les thèmes et sujets chers à l'artiste ; la représentation du corps masculin, l'importance de la nature et des fleurs ainsi que son attachement aux natures mortes composées d'objets ludiques.

Il se dégage de ces photographies la délicatesse et la poésie qui font la particularité du travail de Walter Pfeiffer depuis la fin des années 60.
Après avoir publié plusieurs livres, dont notamment 1970-1980, compilant des travaux en noir et blanc et Welcome Aboard, ouvrage qui couvre sa production des années 1980-2000, deux autres projets d'édition sont en cours de réalisation.

Le premier rassemble des photographies de femmes réalisées durant toute sa carrière ; le second, une compilation d'images de la décennie 2000/2010. Cette exposition donne à voir l'importance de l'univers créatif de Walter Pfeiffer ainsi que son influence sur toute une génération de jeunes photographes.

[16:00-19:00] Vernissage de l'exposition collective "Tomorrow newer comes"
Location:
Galerie Martine et Thibault de la Châtre
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 71 89 50
Mobile : +33 (0)6 20 46 68 12
Fax : +33 (0)1 42 71 89 50
Mail : contact@lachatregalerie.com
Internet Site : www.lachatregalerie.com
Description:
"Tomorrow newer comes"
avec Pascal Bircher, Sylvain Rousseau et Kristina Solomoukha

vernissage le samedi 10 juin 2006 à partir de 16h
Exposition du 10 juin au 22 juillet 2006

Tomorrow newer comes est une exposition qui se construit comme une collaboration. Notre désir est de considérer l'exposition en tant qu'entité, une installation collective. Les choix des travaux, leurs agencements dans l'espace de la galerie, le titre, tout est pensé à trois. Pour le moment cela fonctionne, on verra bien…

Pascal Bircher utilise des médiums aussi variés que la sculpture, la photographie, l'installation, la performance, l'image en mouvement ou encore le texte. Mais la singularité de son travail se manifeste moins par la diversité de ses formes que par ce que l'on pourrait nommer une écriture, mettant en avant une dimension autofictionnelle. Pascal Bircher construit en effet un ensemble de réalisations qui s'énoncent comme autant de micro-récits à reconstituer, amorces de scénarios dont les titres fonctionnent souvent comme des incipit en suspens. Il puise et sonde le potentiel de transposition et de malléabilité du sens et de ses modalités, ce qui lui permet d'instituer une dialectique fluctuante où l'artifice, l'artefact, la fiction, l'extrait et le dérivé deviennent à la fois essence et synthèse, noyau et surface, origine et émergence.

Sylvain Rousseau conçoit l'exposition comme un jardin clos alimenté par des codes de base dont la biodiversité luxuriante est le fruit de collaborations et d'invitations indispensables. Métaphores des codes de l'image imprimée ou virtuelle, elles signalent le point de départ d'une infinie combinaison prête à constituer un paysage anthropique. Écosystème artificiel, micro-mondes (utopique et transitoire), géographie en réserve et en mouvement, l'exposition est pour lui objet de recherches et d'échanges constants.

La démarche artistique de Kristina Solomoukha, pourrait se définir comme une réflexion sur l'espace urbain. En empruntant à cet environnement ses codes et de son vocabulaire, les réalisations de l'artiste reflètent sa dimension idéologique. Au même titre que les images, le langage est un outil de travail. Les expressions communes et des jeux de mots sont souvent à l'origine de projets. Les aquarelles et les installations mettent en scène les situations absurdes, les projets d'architecture incongrues et utopiques, en illustrant ou en grossissant les aberrations existantes.

[16:00-23:00] Vernissage de l'exposition collective "les érotismes"
Location:
Quartier de la Goutte-d'Or
Boulevard de la Chapelle
Rue des Poissonniers, Boulevard Barbès
Rue de la Chapelle et Rue Marx-Dormoy
75018
M° Château Rouge, Barbès - Rochechouart, La Chapelle, Marx Dormoy
France
Description:
exposition collective "les erotismes" organisée par Clara Poulet, comédienne (061063....), c'est sa 1ere organisation d'expo.

eco box
37, rue Pajol 75018 Paris
Metro la chapelle
le 10 juin de 16h a 23h et le dimanche 11 juin de 14h a 20h
le 10 juin dans le cadre de l expo, perf "onanism (left arm)" a 21h
http://blog.ifrance.com/leserotismes

A voir notamment :
3 toiles : "la suceuse", "la cannibale", et "penetration sanglante", d'Alexis Denuy

expo le dimanche 11 juin de 14h a 20h




[17:00-20:00] Signature de "Close-up" de Marcelline Delbecq
Location:
Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 50 04
Fax : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : info@galeriefrankelbaz.com
Internet Site : www.galeriefrankelbaz.com
Description:
Rencontre avec Marcelline Delbecq et signature à l'occasion de la parution du livre/catalogue monographique Close-up. Textes de Dike Blair, Marcelline Delbecq, Anthony Marcellini et Jeff Rian.

Marcelline Delbecq expose à la galerie Frank Elbaz jusqu'au 29 juin.

[17:00-21:00] Vernissage de Vik Muniz "Pictures of pigment"
Location:
Galerie Xippas
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 55
Fax : +33 (0)1 40 27 07 16
Mail : paris@xippas.com
Internet Site : www.xippas.com
Description:
Vik Muniz présente un ensemble de photographies issues de la série des «Pictures of Pigment», reproduisant des peintures emblématiques de Claude Monet, Gustav Klimt, Henri Matisse, Kasimir Malevitch, Paul Gauguin, Edvard Munch, Yves Klein et Mark Rothko.

Les photographies de Vik Muniz nous apparaissent comme celles d'un prestidigitateur ou d'un virtuose, dont les manipulations semblent à première vue ne pas s'apparenter à la photographie. Travaillant à partir de matériaux incongrus - fil à coudre, confiture, chocolat, ketchup, poussière, jouets, etc- choisis pour leur rapport à l'image qu'ils dépeignent, Vik Muniz reconstruit des images issues de l'histoire de l'art ou des médias, que notre mémoire visuelle aura collectées et qui ressembleront toujours au souvenir que nous en avons.

Ces images sont ensuite photographiées afin de renoncer aux originaux dont elles sont issues, et ainsi nous mettre face à une représentation illusoire, créée de toutes pièces : depuis les paysages en fil à coudre reprenant les peintures les plus connues du XIXe siècle, les images fétiches d'Andy Warhol en chocolat que l'on a découvert pour la première fois en 1999 lors de son exposition à la Galerie Xippas, les «Pictures of Dust» réalisées pour son exposition au Whitney Museum, les «Pictures of Color» et les «Pictures of Air» de la Biennale de Venise, jusqu'aux images en diamants et caviar des séries «Diamond Divas» et «Caviar Monsters» présentées lors de sa précédente exposition à la galerie Xippas en 2004.

Pour sa quatrième exposition personnelle à la galerie Xippas, Vik Muniz présentera un ensemble de photographies issues de la série des «Pictures of Pigment», reproduisant des peintures emblématiques de Claude Monet, Gustav Klimt, Henri Matisse, Kasimir Malevitch, Paul Gauguin, Edvard Munch, Yves Klein et Mark Rothk.

Comme le titre de la série l'indique, Vik Muniz a utilisé ici des poudres de pigment. La qualité même du matériaux a nécessité une manipulation particulière, tout d'abord du fait de la nocivité de certaines couleurs, et parce que la poudre volatile doit être travaillée à l'abri des courants d'air.
L'artiste dessine au moyen de brosses et de petites cuillères lui permettant de faire tomber minutieusement la poudre sur le support, car une fois sur la surface de travail, le pigment ne peut être retouché. La réalisation de chaque œuvre peut prendre plusieurs semaines. Une fois achevé, le dessin d'environ 30 à 40 cm est immédiatement photographié. Les photographies ainsi obtenues sont tirées à de très grands formats offrant un regard voluptueux et tactile de la couleur.

À travers le processus de création de ses images, Vik Muniz revêt tous les rôles. Nourrissant une nature espiègle et empreinte d'ironie, il est à la fois peintre, sculpteur, photographe, et théoricien.
Tout en renforçant notre sentiment de familiarité aux choses, Vik Muniz «trompe l'œil». Tandis que ses œuvres offrent tout d'abord une image sensuelle et ambiguë, elles interrogent les processus de perception visuelle. Il encourage le doute et notre capacité à regarder les choses et à les analyser : «la vision est avant tout une forme d'intelligence et la reconnaissance ou l'identification une sorte de confort». Ses images nous confortent dans notre sentiment de familiarité, mais nous rendent surtout capables d'en renverser le processus d'identification.

L'exposition est présentée jusqu'au 29 juillet.
La galerie est ouverte du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h; le samedi de 10h à 19h.

[17:00-20:00] Vernissage de l'exposition "JUSTE UN TRAIT"
Location:
Galerie Vanessa Quang
7, rue des Filles du Calvaire
Fond de cour, porte gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 44 54 92 15
Fax : +33 (0)9 50 42 81 96
Mail : info@galerie-quang.com
Internet Site : www.galerie-quang.com
Description:
Vernissage samedi 10 juin, 17h-20h
Exposition du 10 juin au 27 juillet

JUSTE UN TRAIT présente les travaux récents par 5 artistes émergents qui animent leurs schémas en grande partie "à l'ancienne mode", des techniques manuelles d'animation plutôt que des médias numériques. JUSTE UN TRAIT accentuera une grande sélection de travaux animés inventifs présentés dans une boucle projetée continue. Les artistes emploient des médias disparates tels que des impressions, des silhouettes, des gels légers, et des nuances de papiers pour créer la série d'images en mouvement et en transformation qui mettent en avant la main de l'acte de l'artiste du dessin, plutôt que la création pure par ordinateur.





[18:00-21:00] Vernissage de Justin Lowe "Slouching towards Bethlehem"
Location:
Galerie Frédéric Giroux
8, rue Charlot
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 01 02
Fax : +33 (0)1 42 71 05 11
Mail : info@fredericgiroux.com
Internet Site : www.fredericgiroux.com
Description:
10 juin 2006 - 22 juillet 2006

« Slouching towards Bethlehem » est un essai de Joan Didion écrit en 1967 dont le titre est tiré d'un poème de W.B. Yeats. L'ouvrage décrit les impressions de l'auteur sur cet étrange summer of love où la côte ouest, et notamment San Francisco, devient un des centres de la contre-culture. En opposition avec l'image utopique de ce mouvement, Didion fait un portrait plutôt sinistre de ses acteurs. On y croise notamment un enfant à qui les parents ont donné du LSD...
Justin Lowe nous invite à son tour à plonger avec un regard critique dans ce paradis perdu, en confrontant son propre univers, ses souvenirs, ses envies, à un monde contemporain où la contre-culture apparaît souvent comme un concept mal défini.

La première salle de la galerie présente des sérigraphies qui nous font pénétrer dans la mythologie de l'artiste : de grands collages de photos et d'images composant une mémoire visuelle de son propre univers.
La seconde salle propose une installation spécifique. Conçu comme un refuge, cet espace nous invite à nous isoler du monde extérieur. Ce lieu de contemplation et de réflexion se compose d'un grand tapis, de livres, d'enceintes acoustiques et d'un grand miroir reprenant la couverture de l'album - mirror man - de Captain Beefheart & his Magic Band. Ce disque enregistré durant l'été 1967, propose lui aussi une autre histoire de cette période. Hors des courants qui faisaient la gloire de San Francisco, l'album était trop étrange pour le succès et trop vaporeux pour être récupéré.

Loin de toute nostalgie, l'œuvre de Justin Lowe tente plutôt de créer un univers où la critique sociale, politique et culturelle passe par l'appréhension de nos propres souvenirs, le rétablissement de quelque vérité et le retour à une certaine introspection.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Minimalisme"
Location:
Galerie Mitterrand
79, rue du Temple
Hôtel de Montmort
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 26 12 05
Fax : +33 (0)1 46 33 44 83
Mail : info@galeriemitterrand.com
Internet Site : www.galeriemitterrand.com
Description:
Minimalisme :
Sculptures et meubles de Donald Judd
Œuvres de Carl André, Sol Lewitt, Haim Steinback, Dan Flavin, Robert Morris

Vernissage le 10 Juin 2006
Du 10 Juin 2006 au 15 Juillet 2006

[18:00-22:00] Vernissages de Christian Vetter et Daniel Clarke
Location:
Galerie Eric Mircher
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 02 13
Mobile : +33 (0)6 89 98 07 97
Mail : contact@mircher.com
Internet Site : www.mircher.com
Description:
Expos "Aperçus" de Christian Vetter et "Moments suspendus" de Daniel Clarke

jusqu'au 22 juillet
du mardi au samedi de 14h à 19h

Peintures et installations de l'une des figures de proue de la nouvelle génération des artistes helvétiques, Christian Vetter. Daniel Clarke lui, s'applique à représenter le bonheur à travers toiles, dessins en technique mixte et sculptures.

- Christian Vetter est un des représentants les plus originaux de la nouvelle génération des artistes helvétiques. Si à l'instar des peintres de sa génération ses motifs s'inspirent de clichés photographiques et d'iconographies de l'art du passé, depuis quelques années Vetter développe dans son travail artistique un style pictural qui lui est propre. Il arrive ainsi habilement à marier des héritages aussi divers que le romantisme allemand tel que les paysages de David Friedrich Caspar l'expriment et la peinture de la Renaissance de l'Italie du Nord.

Résolument figuratifs, subtilement référentiels et fondamentalement allégoriques les tableaux de ce jeune peintre nous renvoient dans des univers où règne un silence profondément inquiétant. Qu'il s'agissent des vues de maisons, de fenêtres ou de clairières dans des forêts on est irrémédiablement confrontés à une déshumanisation menaçante.

Pour son exposition à Paris, Christian Vetter a choisi de montrer deux séries de tableaux : une série s'inscrit dans une sorte d'inventaire du paysage urbain du Nord de l'Europe. L'autre dépeint des éléments appartenant davantage à la sphère politique : coups de pinceau décisifs représentant des champignons atomiques, allusion à George Bush, aux guerres présentes et passées. A travers le prisme de l'artiste, toute l'actualité devient une imagerie passée, vieillie. Le flot des informations s'accumulent et périssent et c'est peut être là la force de cet art de nous montrer la vanité de ce monde présent, de ses constructions éphémères (séries des maisons). Paradoxalement, c'est par la peinture que ce Présent, trop présent, garde une chance de devenir un Futur.

- Daniel Clarke saisit, avec une grande tendresse pour ses sujets, des instants privilégiés, solaires, heureux. Le bonheur, cet idéal après lequel nous courons tous sans jamais estimer, en éternels insatisfaits, l'avoir atteint, eh bien ce bonheur est un sujet paradoxalement peu représenté par les artistes. Clarke en a fait la matière de son œuvre. Il explore les références à la fois conscientes et inconscientes de cette notion, en cherchant à identifier les racines de la nostalgie que l'on peut ressentir face à ses origines et à son enfance.

L'artiste passe ainsi en revue des fragments visuels de l'enfance, hérités de parents et grands-parents. Ici, cependant, dans ce roman familial, tout peut basculer en un instant. En dépit de leur aspect tranquille, protégé, les tableaux de Daniel Clarke ne sont pas paradisiaques, et leur bonheur n'est pas mièvre. Sensation latente d'un bonheur fragile et fugace où si le temps semble s'être arrêté, l'artiste nous rappelle que l'éternité n'existe pas.

Clarke utilise un grand nombre de techniques - l'huile, l'acrylique, le pastel, l'aquarelle, le fusain, avec parfois l'incrustation d'objets, comme des pierres semi-précieuses, des paillettes, plumes...Il s'avère aussi un excellent lithographe, et il produit depuis peu des sculptures en bois. Les sujets sont essentiellement autobiographiques, à l'occasion végétaux.

Mais en grande partie, les tableaux, qui prennent pour point de départ des documents photographiques, montrent les jeunes enfants et la femme de l'artiste calmement occupés à des activités estivales, que ce soit à la plage, dans un jardin, au bord d'une piscine. Les toiles forment un ensemble : de fait, l'artiste les compare à une prédelle moderne, où des œuvres de plus petite taille complètent et « provoquent » des œuvres plus grandes.

Par la richesse de leur imagerie figurative et leur absence de narration, elles fonctionnent comme des collages de mémoire ou des poèmes en prose. Des dessins en technique mixte et des sculptures d'enfants - en bois d'olivier et d'acaccia et à taille réelle saisie de manière directe dans la matière - viennent parachever l'exposition.

Les Artistes
Christian Vetter est né à Zurich en 1970 où il vit et travaille.
Daniel Clarke est né aux Etats-Unis en 1971.






[19:00-22:00] Grande fiesta du quartier La Fayette-Richer
Description:
Samedi 10 juin, à 19h, grande fiesta du quartier La Fayette-Richer

Animations pour les petits, avec maquillage, barbe à papa à volonté, pop corn à gogo, tours de magie... et pour tous les autres : Fiesta géante, avec le groupe musical DESPERADOS (rock, funk, salsa...). Amenez votre pique-nique et venez nous partager vos spécialités. L'occasion de se rencontrer en toute convivialité, et mieux se connaître dans le quartier.

RV à partir de 19h rue Sainte-Cécile. Cette fête est une initiative du conseil de quartier La Fayette-Richer.

[19:00-21:00] Lancement de la revue arty et littéraire JBCQVF
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
librairie du Centre Pompidou

lancement de la revue arty et littéraire JBCQVF
samedi 10 juin à 19h à la librairie du Centre Pompidou en présence des artistes et auteurs

Laetitia BENAT / Marcelline DELBECQ / Aurore DUMAS /
Mounir FATMI / Hervé GUIBERT /Nicolas PAGES /
Christian ROBERT-TISSOT / Agnès THURNAUER /
Danielle MEMOIRE / Olivier MOSSET / Rachel WHITEREAD

Cocktail

la revue artistique et littéraire j'aime beaucoup ce que vous faites lance son #2 le 10 juin à 19h à la librairie flammarion beaubourg et le 20 juin à 19h au palais de tokyo

performances et lectures en présence des artistes et auteurs (olivier mosset, laetitia bénat, agnès thurnauer, marcelline delbecq, nicoals pages ... )
infoline : agnesparis@hotmail.com
agnès au 0616573916

[19:00-21:00] Vernissage de Clay Ketter "New Works"
Location:
Galerie Daniel Templon
30, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 72 14 10
Fax : +33 (0)1 42 77 45 36
Mail : info@danieltemplon.com
Internet Site : www.danieltemplon.com
Description:
Vernissage le 10 Juin 2006
Du 10 Juin 2006 au 22 Juillet 2006
Du lundi au samedi de 10h à 19h

L'artiste américain présente un ensemble de peintures et de sculptures explorant la beauté de l'architecture ravagée par le temps ou les catastrophes naturelles.

L'artiste américain présente un ensemble spectaculaire de peintures et de sculptures explorant la beauté dérangeante de l'architecture ravagée par le temps ou les catastrophes naturelles.

Si ses peintures semblent s'inscrire dans la tradition de la peinture abstraite américaine ou du minimalisme, son utilisation de matériaux de construction, repeints, brûlés, décollés, place ses œuvres à la frontière entre architecture et design.

Dans une nouvelle série de tableaux, Clay Ketter jouant avec la structure en damier des tableaux de Piet Mondrian, insère photographies de façades abandonnées et matériaux empruntés aux chantiers de construction : carrelage, moulures, ciment, revêtement plastique...

Au premier regard, ces œuvres, aux couleurs séduisantes, rappellent le langage du minimalisme. Pourtant, en s'approchant, le spectateur découvre une architecture, dévastée, désolée peut-être inondée. L'artiste avoue en effet avoir été très touché par ses promenades dans les vieux quartiers de Valence en Espagne, mais aussi par les images de la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan Katrina.

Une des œuvres les plus emblématiques de cette nouvelle direction est la sculpture « Kreugerküche », un faux mur de cuisine calciné. Entre tableau et ready-made, l'œuvre dévoile une surface brûlée mais dont la lumière subtile évoque un retable ancien ou la surface d'un des derniers Mark Rothko.

L'Artiste
Clay Ketter est né en 1961. Il vit en Suède.









[22:45] Soirée CAB - 157ème Prix de Diane Hèrmes
Location:
Le Cab
Cabaret
2, place du Palais Royal
168, rue de Rivoli
(dans le Louvre des Antiquaires)
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 58 62 56 25
Fax : +33 (0)1 58 62 56 40
Mail : info@cabaret.fr
Internet Site : www.cabaret.fr
Description:
Sortez tous vos beaux chapeaux le 10 Juin !!!

A l'occasion du Prix de Diane-Hermès, le CireursPrivateClub organise une grande soirée chapeautée au Cab.

Au choix :

chapeau haut-de-forme - chapeau chinois - melon - chapeau de cow-boy - chapeau mexicain - canotier - chapeau de paille - chapeau plume - chapeau végétal - chapeau papillon - chapeau voile - chapeau fleuri - chapeau magique - chapeau brillant - chapeau de chasse - turban indien - chapi chapo - turban sic - tortil - chapeau de clown - casque viking - chapeau de noël - couronne- chapeau d'Iznogood - panama - toque - chapeau de carnaval - chapeau hippique - turban indien - chapeau de Zorro - chapeau de feutre - chapeau pointu - chapeau espagnol - borsalino - sombrero - tricorne - bicorne - chapeau charleston.

Pour cette soirée, merci de répondre directement sur le site web.
==> http://cireursprivateclub.free.Fr

Hotline :
- cireursprivateclub@laposte.net
- cireursprivateclub@free.fr

Le Samedi 10 Juin 2006

DATE LIMITE de réponse :
Le Samedi 10 Juin 2006 à 20h30, ou plus tôt si le nombre limite de places est atteint.

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés