Saturday, April 14, 2007
Public Access


Category:
Category: All

14
April 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
  1ère édition du Festival du film Italien
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
Une manifestation inédite autour du rayonnement du cinéma italien à travers une quarantaine de projections!

Du Jeudi 12 Avril au Mardi 17 Avril 2007

L'occasion de voir en avant-première, les dernières productions italiennes, de rencontrer les réalisateurs les plus confirmés du moment ainsi que la génération montante du cinéma italien. L'occasion aussi de découvrir ou redécouvrir de façon originale l'oeuvre de Michelangelo Antonioni mise en parallèle avec d'autres oeuvres incontournables du répertoire international, avec la participation exceptionnelle de Jeanne Moreau et d'Alain Delon. Tout le programme et les séances ici :
http://www.cinecinema.fr/dossiers/film_italien/competition.html

Salon des réalités nouvelles
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
http://www.realitesnouvelles.org

Du lundi 9 au dimanche 15 avril 2007 :
- Lundi de 12:00 à 19:00
- Du mardi au dimanche de 11:00 à 19:00

Réalités Nouvelles est le salon de toutes les abstractions, dans tous ses courants et ses marges. Animé par des artistes depuis sa création en 1946, ce salon historique redéfinit la façon de montrer une oeuvre, puisqu'il n'est pas le lieu de l'atelier, ni celui de la galerie ou du musée. C'est un lieu de découverte, un intermédiaire nécessaire pour les artistes, qui permet un autre rapport à l'oeuvre, un autre temps pour la critique ou le marché de l'art, et se légitime ainsi en tenant une place essentielle dans le paysage artistique français.

Seul salon entièrement dédié à l'Abstraction en Europe, les Réalités Nouvelles proposent de découvrir les oeuvres de 400 artistes abstraits, autour d'une quinzaine d'invités européens de notoriété évidente dans leur pays, mais dont les oeuvres ne sont pas toujours présentes sur les cimaises françaises comme :
Per Abramsen (Pays-Bas) / Natalino Andolfatto (Italie) / Karl-Heinz Bogner (Allemagne) / Xavier Escribà (Espagne) / John Hoyland (Grande-Bretagne) / Per Kirkeby (Danemark) / Eva Langaas (Norvège) / Ger Lataster (Pays-Bas) / Costa Lefkochir (Grèce) / Bengt Lindström (Suède) / Graziano Marini (Italie) / Martin Müller-Reinhart (Suisse) / Reinhoud (Belgique) / Albert Rubens (Belgique) / János Saxon-Szász (Hongrie) / Andy Stewart (Grande-Bretagne) / Jean Zuber (Suisse)




Informations pratiques :

Réalités Nouvelles 2007

du 10 au 15 avril 2007

Horaires : 11h à 19h30

Tarif unique (entrée Parc Floral + Salon) : 5 €

Vernissage : lundi 9 avril 2007, de 17h à 22h

Accès :
"Entrée Château" : esplanade du Château de Vincennes
"Entrée Nymphéas" : route de la Pyramide
Métro ligne 1 : Château de Vincennes
RER A : Vincennes
En bus : lignes 46 ou 112, arrêt Nymphéas ou Château de Vincennes
En voiture : à 5 mn du périphérique, sorties Porte de Vincennes, Porte Dorée, Porte de Charenton. A 5 mn de l'autoroute A4 sortie Joinville puis route de la Pyramide.

Parking de 800 places (gratuit)

Mal au Pixel - festival international des cultures électroniques
Description:
Lieux : Ars Longa, Confluences, Mains d'Œuvres, Institut finlandais

Mal au Pixel
2ème édition du festival international des cultures électroniques

Du 14 au 21 avril 2007

Mal au Pixel est le frère cadet du festival PixelACHE, qui a lieu chaque année à Helsinki depuis 2001 et circule dans différentes capitales à travers le monde. En 2007, outre Paris, Saint-Ouen et Helsinki, il sera également accueilli à Medellin et Leticia, en Colombie.

Ce festival international se pose en événement pluridisciplinaire en donnant une visibilité aux pratiques artistiques et contemporaines liées aux nouveaux médias et s'attache à présenter celles qui émergent de l'usage des outils et réseaux liés à la communication. La programmation se fonde sur quatre dominantes : des installations, des concerts et performances live, ainsi que des ateliers d'initiation ouverts à tous et des débats publics.

Le thème de cette seconde édition, « Démocratie ? Faites-la vous-même! », pose la question suivante : de quelle façon les artistes et les chercheurs dans le domaine de l'électronique contribuent-ils à inventer les systèmes politiques et sociaux de demain ? Ce thème se veut prospectif quant à la tendance participative dans la fonctionnement des démocraties contemporaines – favorisée par les outils électroniques, les réseaux et les communautés virtuelles – et fédérateur grâce aux liens crées entre les artistes, les designers interactifs, les chercheurs et acteurs de la citoyenneté.

Pour en savoir plus :
http://www.pixelache.ac
http://www.malaupixel.org

Contact « Mal au Pixel » : Marike Gilles
Tél. 06 63 19 17 54 / marike@confluences.net


08:00  
09:00  
10:00 [10:00] CNN présente "Revealed : portrait de de Rachel Whiteread"
Description:
CNN International - 115 avenue Charles de Gaulle - 92525 Neuilly sur seine - Tél. +33 1 72 25 18 46 - Fax. +33 1 72 25 18 70 - servicepressecnn@turner.com - http://www.cnn.com/international

Célèbre entre autres pour sa sculpture "House", qui a remporté le Prix Turner en 1993, Rachel Whiteread ne laisse jamais la critique indifférente. Au mois d'avril, Revealed braque ses projecteurs sur ce personnage controversé et tente d'en savoir plus sur ses sources d'inspiration au quotidien. L'émission emmène le spectateur dans les quartiers de l'Est de Londres, l'occasion de découvrir les impressions de l'artiste sur cette ville qui fait partie intégrante de son art. Et de comprendre, à travers ces instants privilégiés, sa manière d'interpréter le monde qui l'entoure.

Related links : http://www.tate.org.uk/modern/exhibitions/whiteread/
http://www.tate.org.uk/britain/turnerprize/history/whiteread.htm
http://www.luhringaugustine.com/index.php?mode=artists&object_id=76

[10:00] exposition consacrée à Sophie Valette et Gabrielle Baëcile
Location:
Galerie Pierrick Touchefeu
2, rue Marguerite Renaudin
92330 Sceaux
M° RER B Sceaux
France
Phone : +33 (0)1 47 02 10 62
Mobile : +33 (0)6 18 18 03 56
Mail : pierricktouchefeu@gmail.com
Internet Site : www.pierricktouchefeu.com
Description:
du 13 Avril au 6 Mai 2007

Ouverture de la galerie :
mardi au samedi : 10H/13H et 15H/19H
dimanche matin : 10H/13H
ouvert de nombreux dimanches après midi (téléphoner avant)

Exposition consacrée à l'artiste peintre Sophie Valette et à la céramiste Gabrielle Baëcile.

Sophie Valette sait nous entraîner dans un monde bien à elle: à la fois subtil et décidé c'est avec force que l'on se sent attiré vers sa peinture.
Une gamme chromatique proche du gris mais où l'explosion du moindre détail coloré, construit et structure la toile. Un univers abstrait, sans résonances formelles, mais où la sensation remplace la reconnaissance des formes. Un graphisme à la fois léger aérien et pourtant si précis et décidé.
Tout cela procède de la magie de l'art de Sophie Valette. C'est avec délicatesse qu'elle s'approche de nous, c'est avec force qu'elle nous retient et nous ouvre un monde imaginaire, où tout s'accorde avec grâce et évidence.

Gabrielle Baëcile pratique une réécriture de tout ce qui a lieu au monde de la vie organique. Elle triture la terre, taquine les reliefs. Elle provoque les craquelures, aime les rendus rugueux et les aspects spongiformes.
Cocons perforés, cosses lacérées ou coques trouées, ses sculptures renvoient à des lieux fantastiques de germination.

11:00  
12:00 [12:00-20:00] vernissage "The Ring" Guillermo Kuitca / "Mechanical forms" Hiroshi Sugimoto
Location:
Galerie Daniel Templon
30, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 72 14 10
Fax : +33 (0)1 42 77 45 36
Mail : info@danieltemplon.com
Internet Site : www.danieltemplon.com
Description:
jusqu'au 26 mai 2007
du lundi au samedi de 10h à 19h

La Galerie Daniel Templon présente The Ring (2002), un œuvre de l'artiste argentin Guillermo Kuitca, inspirée par la tétralogie de Wagner. Dans la petite salle, elle présente également l'une des dernières séries du photographe japonais Hiroshi Sugimoto: un ensemble d'œuvres en noir et blanc représentant des détails de pièces mécaniques.

The Ring de Guillermo Kuitca La Galerie Daniel Templon présente pour la première fois à Paris, The Ring (2002), un œuvre de l'artiste argentin Guillermo Kuitca, inspirée par la tétralogie de Wagner. Cette toile et les dessins correspondants imbriquent couvertures de disques et plans de théâtre, suggérant ainsi de nouvelles territorialités plastiques et musicales. Intéressé par l'architecture, le théâtre, la musique et la cartographie, il développe une œuvre hybride mêlant installation, toiles et dessins. Son œuvre qui condense souvent différents univers – géographie, architecture et opéra – cherche à mettre en lumière la complexité de certains processus sociaux ou spatiaux.

Mechanical forms de Hiroshi Sugimoto Trois ans après la présentation de la série «Architectures», la Galerie Daniel Templon expose, dans la petite salle de la galerie, une des dernières séries du célèbre photographe japonais Hiroshi Sugimoto, «Mechanical Forms»: un ensemble d'œuvres en noir et blanc, détails de pièces mécaniques. Les objets photographiés – régulateur, disque tournant, pignon intérieur, mécanisme bielle-manivelle – sont des machines conservées dans les collections de l'Université de Tokyo. Longtemps fermé à toute influence extérieure, le Japon ne s'est lentement ouvert à la technologie occidentale qu'au 19ème siècle. Les objets importés d'Europe étaient destinés aux étudiants pour leur faire visualiser et comprendre les mouvements complexes d'engins mécaniques.




[15:00-18:00] Exposition des "Carnets de voyage"
Location:
Librairie Itinéraires
60, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Louvre-Rivoli, Châtelet, Les Halles, Pont Neuf
France
Phone : +33 (0)1 42 36 12 63
Fax : +33 (0)1 42 33 92 00
Mail : itineraires@itineraires.com
Internet Site : www.itineraires.com
Description:
rencontre avec les lauréats 2006 de la Bourse Lonely planet du voyageur
Exposition des "Carnets de voyage" des deux équipes lauréates, jusqu'au 20 avril.

Il et elles seront présents pour commenter leurs périples :
Transcarpates 800 km de sentiers à ouvrir sur les cimes des Carpates Roumaines
ou comment Murielle et Jean-Marie, unissant leur intérêt pour un pays de culture rurale au charme simple, sont partis à l'assaut des cimes pour re-tracer le chemin.

Islande, «troll d'auteurs» – les pérégrinations de Céline et Emilie à la rencontre de la géographie brute de l'Islande, génératrice dès l'époque médiévale de légendes et sagas peuplées de trolls et autres personnages mythiques.

[15:00] présentation et signature du livre de michel danino
Location:
Les Comptoirs de l'Inde
60, rue des Vignoles
75020 Paris
M° Alexandre Dumas, Maraîchers, Buzenval
France
Phone : +33 (0)1 46 59 02 12
Fax : +33 (0)1 46 59 02 12
Mail : comptoirs-inde@wanadoo.fr
Internet Site : www.comptoirsinde.org
Description:
résentation et signature du livre de michel danino "l'inde et l'invasion de nulle part"

[15:00-21:00] réunion des indochinois anonymes
Location:
Mycroft
13, rue Ternaux
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier
France
Mail : contact@mycroft.com.fr
Internet Site : www.mycroft.com.fr
Description:
La galerie Mycroft sera mise à disposition des fans d'Indochine pour qu'ils puissent présenter leurs créations et customiser le lieu. On en profitera pour bavarder et échanger nos expériences personnelles sur la notion de fan.

[15:00] vernissage "Enfants du Laos" et défilé de mode
Location:
SevenOrients et l'Héritage du Mékong
76, avenue de Saint-Mandé
75012 Paris
M° Picpus
France
Phone : +33 (0)1 44 75 00 70
Mail : 7orients@7orients.com
Internet Site : www.7orients.com
Description:
Programme :
vernissage et verre d'amitié pour le Pi Mai Lao (nouvel an laotien)
défilé de mode par une jeune styliste Lao, Toula Pholsena

[15:00] vernissage de Gabrielle Wambaugh "les uns sur les autres", sculptures récentes
Location:
Galerie Eric Dupont
138, rue du Temple
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 44 54 04 14
Fax : +33 (0)1 44 54 04 24
Mail : info@eric-dupont.com
Internet Site : www.eric-dupont.com
Description:
du 14 avril au 26 mai
du mardi au samedi de 13h à 19h et sur rendez-vous

Les uns sur les autres, ce sont d'abord les matériaux que Gabrielle Wambaugh a vus ensemble, et montre ensemble : la terre, le plastique, aux propriétés si différentes, aux évocations en apparence si contraires. Pourtant, dans la nature, dans la ville, ces deux matières sont toujours associées. L'artiste les assemble dans la conception d'objets évocateurs, au premier abord, de formes familières, mais qu'un instant d'observation révèle autrement plus complexes que de simples reproductions.

Des pneus, certains étrangement froids, étincelants, d'autres blancs, reposent à côté de pneus utilitaires, en gomme noire. Si l'on se penche pour examiner l'intérieur des pneus inconnus, une image affolante apparaît, et le trouble reste inexplicable même si l'on comprend de quoi il s'agit. Ces pneus sont en porcelaine, comme bien d'autres pièces de cette exposition. Cette matière, qui existe par le feu, peut prendre tous les aspects, et Gabriele Wambaugh en présente des déclinaisons inattendues.

Les uns sur les autres, ce sont aussi les milliers de flocons bleutés tombés au hasard, qui forment le tas. Ces petites choses sont des moulages de chips d'emballages, réalisés dans la matière que d'ordinaire on emballe avec le plus de soin. Cuite à une température précise, la porcelaine donne un biscuit mat, dense et solide. Ici, chaque élément est distinct des autres, le tas est donc infini, nul ne sait jusqu'où, à mesure des cuissons de nouveaux chips, il pourra s'élever.

À la verticale de ces pièces, de menus branchages dessinent un réseau en expansion dont les ramifications colorées dansent sur les cimaises. Les rameaux sont en terre cuite émaillée, et tiennent ensemble au moyen de gaines transparentes en plastique. La structure ainsi constituée est attachée aux murs par des bracelets élastiques. La terre et le plastique, réunis en symbiose, dessinent sur le pourtour de l'exposition la composition, la pensée de l'ensemble.

Les uns sur les autres, les matériaux affrontés, appareillés contre leur nature, racontent l'interdit de leur association et créent des harmonies nouvelles. Les uns avec les autres, les uns contre les autres, les uns dans les autres, les contraires s'assortissent. Gabrielle Wambaugh nous présente une théorie pratique du contraste et de l'inversion, qu'elle appelle « déplacement ».

Cette exposition a été réalisée en partenariat avec la Manufacture Nationale de Sèvres, et dans le cadre d'une aide au projet de la ville de Paris.





[16:00-21:00] vernissage de Ratko LALIC « Bushes, Shrubs and other Abstractions »
Location:
Galerie Nadine & Tom Verdier
3, rue Saint-Claude
12, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)9 52 83 75 86
Fax : +33 (0)1 42 74 06 70
Mail : contact@galerieverdier.com
Internet Site : www.galerieverdier.com
Description:
du 14 avril au 25 mai 2007

[16:00] vernissage des artistes anglais Tado et Jon Burgerman
Location:
NUKOD
Subculture Pop Shop, Art Gallery & Music Label
11, rue de l'Aqueduc
75010 Paris
M° Gare du Nord, Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 43 40 77 70
Mail : nukodparis@gmail.com
Internet Site : www.nukod.com
Description:


Les artistes anglais Tado et Jon Burgerman exposent des oeuvres récentes et inédites chez DADAWAN+MADTURNIP

Dédicace et vernissage de l'expo samedi 14 avril à partir de 16h






[17:00] vernissage "La mort du Tigre - Kurdistan 2006"
Location:
Institut kurde de Paris
106, rue La Fayette
75010 Paris
M° Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 48 24 64 64
Fax : +33 (0)1 48 24 64 66
Internet Site : www.institutkurde.org
Description:
http://www.institutkurde.org/activites_culturelles/expositions/la_mort_du_tigre/

L'exposition est ouverte au public du 16 au 27 avril 2007 du lundi au samedi de 14h à 19h.

Le barrage d'Ilisu: Le gouvernement turc avec l'appui d'entreprises européennes (Autriche, Suisse, Allemagne) a décidé de construire sur le Tigre à la frontière de la Syrie et de l'Irak le plus grand barrage du pays.

Une centaine de villages kurdes seront noyés et 55 000 personnes déplacées.

Au travers de rencontres avec la population locale, l'exposition veut montrer les conséquences de ce projet qui inondera plus de 300 km2 de vallée au cœur du Kurdistan, dont la ville de Hasankeyf, patrimoine historique et culturel des Kurdes.

Photos et video regardables ici :
http://www.institutkurde.org/activites_culturelles/expositions/la_mort_du_tigre/photos/
http://www.institutkurde.org/activites_culturelles/evenement_40.html


[17:00] vernissage "Visitors" de Panos Kokkinias / Denis Savary
Location:
Galerie Xippas
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 55
Fax : +33 (0)1 40 27 07 16
Mail : paris@xippas.com
Internet Site : www.xippas.com
Description:
jusqu'au 19 mai 2007 du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h; le samedi de 10h à 19h

A travers la photographie, Panos Kokkinias parvient à transformer le familier en un endroit inconnu et étrange: les histoires que suscite notre imaginaire semblent pouvoir se réaliser à tout moment...

Les œuvres photographiques de Panos Kokkinias sont issues de deux traditions distinctes : d'un côté, un enregistrement méticuleux des objets et des lieux du quotidien – personnes, objets et espaces – dans une forme de quête de l'identité; d'un autre, une narration de l'étrange, à travers des histoires inattendues qui explorent des sujets comme la sexualité ou la peur de la mort. En ce sens, son travail apparaît comme un genre issu d'un autre monde.

Les formes et les espaces familiers sont utilisés comme les arrière-plans réalistes d'une narration. L'appareil photographique est utilisé comme observateur de l'invisible : il retranscrit les possibilités latentes en toute chose, comme si les événements passés et futurs étaient inscrits dans les espaces et les personnes mêmes. La technique photographique exploitée par Panos Kokkinias contribue à cette distorsion de la réalité, exactement parce qu'elle la reproduit avec précision : l'attention obsessionnelle du détail, les couleurs denses et les contours nets sont les moyens nécessaires à la stimulation de l'imagination du spectateur.

Chez Panos Kokkinias, la distance entre le photographe et son sujet, et le traitement particulier de la lumière renforcent la certitude que nous sommes mis en contact avec la projection d'une dynamique mystique. Il parvient à transformer le familier en un endroit inconnu et étrange : les histoires que suscite notre imaginaire, semblent pouvoir devenir vraies à tout moment.

Pour sa seconde exposition personnelle à la galerie Xippas, Panos Kokkinias présentera un ensemble de huit photographies de grand format. Chaque image représente un personnage central se tenant généralement seul au milieu d'un espace public déserté, éclairé par une lumière artificielle : un tunnel, une station de métro, un couloir d'hôtel, un restaurant, etc. La mise en scène suscite notre inconfort ; du banal semble tout à coup sourdre la menace d'un fait-divers imminent.

L'Artiste
Panos Kokkinias est né en 1965 à Athènes, Grèce. Il vit et travaille à Athènes.

[17:00] vernissage collectif "FEU LA SONDE"
Location:
Galerie Martine et Thibault de la Châtre
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 71 89 50
Mobile : +33 (0)6 20 46 68 12
Fax : +33 (0)1 42 71 89 50
Mail : contact@lachatregalerie.com
Internet Site : www.lachatregalerie.com
Description:
du 14 avril au 19 mai 2007

avec : Pascal Bircher (GB) - Raphaël Cuomo (CH) & Maria Iorio (I) - Rodolphe Huguet (F) Gyan Panchal (F) - Evariste Richer (F)

Une proposition de Pascal Bircher

Certaines nuits, la route semble familière; mais si c'était seulement parce que nous refaisons chaque nuit le chemin que nous venons de parcourir, péniblement, sous le soleil étranger ? RAINER MARIA RILKE
Tout ce qui a une réelle importance a lieu au dehors du white cube, disait Robert Smithson, avant d'ajouter que cet espace immaculé nous rappelle pourtant les limites de notre condition. Parler de limites, c'est parler de désir, le désir de voir autre chose derrière ce qui est là. De ce désir naît une infinité de possibles. De nouvelles configurations mentales se forment et fluctuent. Le grand jeu des recombinaisons se déploie.
Sans imposer de thématique particulière, l'exposition Feu la sonde propose une composition où le donné à voir tend vers une apparence mutique avant de se livrer, progressivement. Il s'agit ici de sonder des réalités opaques, strates, gisements, faces oubliées ou cachées. Pas question d'autarcie ni de surexposition: elles brûlent toute possibilité d'interprétation. Le mystère subsiste, dans son inquiétante étrangeté. Mais un coin du voile est levé.
L'ensemble des oeuvres suggère l'exploration de mondes à décrypter en profondeur et en surface. Car parfois, tout est à la surface. Feu la sonde: ne s'agirait-il pas aussi de vestiges, de reliques, d'absences et d'empreintes échouées dans une chambre blanche ?

[17:00] vernissage de Kirsten EVERBERG « 2007 »
Location:
Galerie Ghislaine Hussenot
5 bis, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 87 60 81
Fax : +33 (0)1 48 87 05 01
Mail : info@galeriehussenot.com
Internet Site : www.galeriehussenot.com
Description:
du 14 avril au 12 mai 2007
mardi-samedi 11h-13h, 14h-19h

[17:00-19:30] vernissage de MANON DES GRYEUX
Location:
Boutique Dèmonia
22, avenue Jean Aicard
75011 Paris
M° Ménilmontant
France
Phone : +33 (0)1 43 14 82 70
Internet Site : www.demonia.com
Description:
vernissage de MANON DES GRYEUX

[17:00] vernissage de Marlène Mocquet
Location:
Galerie Alain Gutharc
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 47 00 32 10
Fax : +33 (0)1 40 21 72 74
Mail : gutharc@free.fr
Internet Site : www.alaingutharc.com
Description:
14 avril - 26 mai
mardi-vendredi 14h-19h, samedi 11h-13h, 14h-19h

[17:00-21:00] vernissage de Rainier Lericolais
Location:
Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 50 04
Fax : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : info@galeriefrankelbaz.com
Internet Site : www.galeriefrankelbaz.com
Description:
Exposition jusqu'au 26 mai 2007 du mardi au samedi de 11h à 19h

[17:00] vernissage de Vincent Kohler "Don't look back"
Location:
Galerie LHK
6, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 74 13 55
Mail : info@galerielh.com
Internet Site : www.galerielh.com
Description:
du 14 avril au 29 mai 2007

La Galerie LH est heureuse d'accueillir la première exposition personnelle de Vincent Kohler en France. Ce jeune artiste Suisse dévoile au travers de ses sculptures et de ses peintures un univers empreint d'onirisme, habité par de mystérieux personnages, comme sortis d'un mauvais rêve. Une grande partie de son travail puise dans l'imaginaire et dans la nature, une nature magique et vivante.
Vincent Kohler nous détourne cependant de ces images connues de tous, pour faire basculer ses sculptures vers une forme de dérision, et d'humour, comme ce placard aux portes qui s'ouvrent et se ferment mécaniquement, ou ce hibou qui nous suit du regard (animés grâce à un ingénieux système informatique). L'artiste fait ainsi allusion aux effets, parfois grotesques si souvent utilisés dans le cinéma de série B et les films d'horreur adolescents.Vincent Kohler ne cherche pas à générer une quelconque forme d'angoise chez le regardeur, il lui propose une promenade parmis des fantasmes désuets, comme autant de petits contes pour enfants devenus grands.
Commissaire : Judicaël Lavrador







[18:00-21:00] vernissage "La métaphore enchantée" de Sylvain Ciavaldini
Location:
La B.A.N.K
42, rue Volta
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 72 06 90
Fax : +33 (0)1 42 72 07 80
Mail : celine@bankgalerie.com
Internet Site : www.bankgalerie.com
Description:
jusqu'au 26 mai 2007
du lundi au samedi de 11h à 19h

Si une métaphore est l'emploi d'un mot existant pour désigner quelque chose de nouveau, Sylvain Ciavaldini suit cette règle à la lettre et use de tous ses sens pour remodeler les choses, les torturer, les défigurer, pour finalement les replacer exactement au même endroit.

Selon Sylvain Ciavaldini, il existe plusieurs formes de réalités et, pour chacune d'entre elles, il y a des éléments, qu'on pourrait appeler révélateurs qui ont pour fonction de donner une forme palpable au réel. Il existe aussi des objets, ni tout à fait réels ni tout à fait imaginaires, qui joueraient un rôle prépondérant dans notre quête de formalisation. Codifiée, la matière peut devenir du son, des saveurs et des odeurs et, une fois atteinte cette nouvelle dimension, l'objet est alors retravaillé pour être à nouveau simplifié à l'extrême.

Si une métaphore est l'emploi d'un mot existant pour désigner quelque chose de nouveau, Sylvain Ciavaldini suit cette règle à la lettre et use de tous ses sens pour remodeler les choses, les torturer, les défigurer, pour finalement les replacer exactement au même endroit.

Il y aura donc des flamands roses somptueusement éventrés et baignant dans leur flaque d'acrylique, des fresques inhumaines peuplées de joyeux personnages et des oiseaux minutieusement crayonnés écrasés par leur propre rugissement. C'est ainsi que fonctionne la vie. Associer pour mieux exister.

L'Artiste
Sylvain Ciavaldini vit et travaille à Marseille.

À PARTIR DE 22H, AFTER PARTY AU TANIA CLUB - 43, RUE DE PONTHIEU - 75008 PARIS

[18:00] vernissage "Raw Power" de Stephan Balkenhol
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
jusqu'au 19 mai 2007 du mardi au samedi de 10h à 19h

«Mes sculptures ne racontent pas d'histoires. Elles renferment quelque chose de mystérieux. Ce n'est pas ma responsabilité de le révéler. C'est au spectateur de le découvrir».
Stephan Balkenhol

Né en 1957, il est un de ces sculpteurs pionniers qui a exercé une influence internationale pendant ces deux dernières décennies. Le Musée de Baden-Baden, Duisburg et Salzburg viennent de lui offrir une rétrospective qui met en valeur l'amplitude de sa maîtrise technique et de la diversité de ses références intellectuelles et culturelles. Il connaît très bien la sculpture classique, égyptienne et grecque. Il s'est penché sur des motifs classiques, principalement la figure humaine, la tête, les animaux dans ses sculptures, dessins et photographies et plus récemment des paysages architecturaux qu'il réalise sur des reliefs en bois.

Le travail de Stephan Balkenhol pourrait être une réponse à l'approche des structures abstraites et minimalistes de Ullrich Rückriem, son professeur à la Hochschule fur Bildende Künste à Hambourg où Stephan Balkenhol a étudié de 1976 à 1982. Stephan Balkenhol a travaillé avec acharnement pour «arriver à un résultat permettant à la figuration d'apparaître encore une fois».

Ses sculptures sont sommairement exécutées à partir d'un bloc de bois laissant apparaître les imperfections, les fissures, les noeuds du bois. Il y applique ensuite des aplats de couleurs simples pour structurer davantage la forme. De là émergent des figures relativement réalistes. Elles possèdent des physionomies et des poses particulières, mais ne représentent personne en particulier. Elles ne sont pas sensées avoir une fonction narrative. Elles sont des allusions à ce qui constitue l'image de l'homme et donnent l'impression d'entrer en communication avec un objet.

Ses figures traduisent, de façon symbolique et exemplaire, une volonté d'approcher la nature avec respect et précaution et avec le refus de la soumettre à toute forme de subjectivité du moi et de l'imaginaire. Ses figures sont réservées, silencieuses, se tiennent là, qui regardent comme un «tu» symbolique, un vis-à-vis.

En abordant dans ses sculptures, reliefs et importantes installations, des personnages simples aux poses familières, l'artiste ouvre une dimension esthétique nouvelle pour la figuration et offre, dès lors, de nouvelles options à la sculpture contemporaine.

[18:00-20:30] vernissage - ANDY WARHOL - POPSTARS, DRAWINGS AND COLLAGES
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
jusqu'au 19 mai 2007 du mardi au samedi de 10h à 19h

La galerie Thaddaeus Ropac inaugure son nouvel espace consacré au dessin avec la série d'Andy Warhol, «Popstars».

L'exposition, préparée en collaboration avec The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, à New York, marque le vingtième anniversaire de la mort d'Andy Warhol. Elle réunira des dessins et des collages de pop stars, l'un de ses thèmes de prédilection. Nous allons montrer des œuvres majeures de la série des «Popstars» datant de 1975 à 1986.

Andy Warhol, qui a débuté comme dessinateur publicitaire à New York dans les années 1950, possédait une connaissance intime des techniques de dessin et de photographie. Le dessin lui était utile à double titre. D'un côté, c'était un outil qui lui permettait de réaliser des études préparatoires pour ses célèbres sujets, tels que les tableaux de catastrophes, les portraits et les emblèmes du consumérisme. De l'autre, c'était un moyen d'expression à part entière, dont il se servait pour créer des œuvres d'art à l'aide de «procédés artificiels» comme la rétroprojection, la sérigraphie ou les surimpressions photographiques.

Les dessins de «Popstars» au graphite résultent d'une démarche créative en deux temps. Warhol a commencé par prendre des polaroïds de chanteurs, de musiciens et d'acteurs. Ensuite, il s'est servi du rétroprojecteur pour agrandir ces images sur du papier tendu contre le mur, puis il a retracé au crayon graphite les contours qui lui semblaient les plus importants pour bien restituer la personnalité du modèle. Ces dessins au graphite peuvent être considérés également comme des maquettes ou des études pour les tableaux en couleur, sérigraphiés à l'acrylique, où Warhol a représenté les mêmes modèles.

L'artiste invite les visiteurs de l'exposition dans sa salle de projection privée. Ils y croisent Aretha Franklin, Liza Minnelli, Charles Aznavour, ainsi que les Beatles et les Rolling Stones à maintes reprises. À partir de 1963, Warhol a entretenu des relations étroites avec les Stones. Mick Jagger, icône androgyne et incarnation même de l'esprit du temps, se retrouve immortalisé par le coup de crayon de Warhol, dans toute sa concision impeccable. En 1975-1976, Warhol a créé la pochette de l'album Love You Live des Rolling Stones, sorti en 1977 sous le label Virgin Records. Les dessins originaux de la série «Love You Live» et les portraits ingénieux de Mick Jagger constituent à coup sûr le point culminant de l'exposition.

Un catalogue sera publié par la galerie, avec des textes de Rainer Crone et d'Alexandra Von Stosch.

[18:00-21:00] vernissage - DEVOTIONS POPULAIRES ET RITUELS INDIGENES EN AMERIQUE LATINE
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
Collections Dulac et Paseyro-Supervielle
avec la participation de Chica Boyriven "oeuvres récentes"

du 14 avril au 3 mai 2007

Le choix des pièces ici rassemblées illustre quelques aspects des rapports inquiets, ambigus ou déroutants que de nombreuses populations indiennes d'Amérique Latine entretiennent avec leurs croyances et avec le surnaturel.

Sur les terres désolées de l'Altiplano, entre les déserts de sel et la froide blancheur des sommets, l'intercession de tous les panthéons est nécessaire . La tradition Quechua et Aymara des rétables polychromes, personnels ou portatifs, révèle un syncrétisme toujours actuel : superposition d'iconographie catholique héritée de la conquête espagnole et du culte de la Pachamama, la Terre-Mère nourricière préincaïque pourvoyeuse des troupeaux et de la fertilité. Les "illyas" (amulettes) fabriquées et "chargées" en énergie par les chamanes Kalawayas, sont de nos jours encore enterrées dans les champs ou dans les fermes ("chacras") pour en assurer la protection.

Wauras, Tukunas, Tapirapes, Karajas, Waï-Waïs vivent au coeur de la profonde forêt amazonienne. Ils y côtoient des présences invisibles, mais cependant très actives : esprits tutélaires ou maléfiques, métamorphoses, visions chamaniques... L'ordre du monde, l'aspiration à la descendance, la survie même en deviennent si précaires que seul l'accomplissement des rites ancestraux est en mesure de les perpétuer. Ces masques cérémoniels et objets rituels sont de nos jours encore utilisés dans les villages indigènes qui ont su conserver leur mode de vie malgré l'avancée inexorable de la "civilisation".

La dévotion populaire la plus naïve, la plus fervente aussi peut-être, s'exprime souvent au Brésil ou au Mexique sous forme d' ex-votos. Ces "milagros" (miracles) sont commandés à des artistes occasionnels en reconnaissance d'une grâce rendue et accompagnés du récit en langage populaire des circonstances de l'intervention du saint invoqué. Malencontres, accidents en tout genre, guérisons y sont dépeints avec une truculence souvent involontaire.

Chica Boyriven, artiste franco-brésilienne, passionnée par les arts populaires, réinterprète avec talent, tendresse et ironie ces dévotions naïves ou propitiatoires.

Alexis Paseyro-Supervielle

[18:00-21:00] vernissage collectif de l'événement #1/07 "WORKER, DRONE AND QUEEN"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
Du 15 Avril 2007 au 15 Juillet 2007
mercredi-dimanche 13h-20h
nocturne le jeudi jusqu'à 22h

Après une année 2006 consacrée à la thématique de l'Aller-Retour, le Centre culturel suisse propose une programmation qui ne répond pas à un thème particulier. Toujours résolument pluridisciplinaire, l'événement #1/07 présente de très jeunes artistes et d'autres plus confirmés qui se renouvellent.

EXPOSITIONS
Dans l'espace principal, nous présentons WORKER, DRONE AND QUEEN, exposition collective de 4 artistes: CAROL BOVE, VIDYA GASTALDON, AMY O'NEILL et MAI-THU PERRET.
Sous ce titre choisi par les artistes elles-mêmes, tout comme l'image du programme, cette exposition rassemble quatre femmes nées dans les années 70, qui vivent ou sont originaires de Genève et qui se connaissent bien pour la plupart d'entre elles. Si cette proposition de groupe n'articule aucun lien théorique ou formel entre les travaux, on peut néanmoins discerner des points communs dans leurs recherches qui revisitent certaines références liées à un savoir-faire manuel et artisanal par exemple, ou des éléments qui renvoient à des moments précis de l'histoire du 20ème siècle.

Dans le second espace, nous proposons e-flux video rental (EVR) est un projet multiple conçu par ANTON VIDOKLE et JULIETA ARANDA comprenant un vidéoclub de films d'artistes itinérant et gratuit, des projections et des archives de films et vidéos. A chaque étape dans une nouvelle ville, des professionnels de l'art sont invités à sélectionner de nouveaux artistes dont les œuvres entrent dans le fonds de la collection.
Commissaires invités: CHRISTINE MACEL, MICHEL RITTER, MARIA-INES RODRIGUEZ,FABRICE STROUN et NICOLAS TREMBLEY

[18:00] vernissage de Yousun Lee
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
du 2 au 30 avril








[19:00] vernissage "Bal tragic chez valentin" d'Etienne Bossut
Location:
Galerie Chez Valentin
9, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 42 55
Fax : +33 (0)1 48 87 44 35
Mail : galerie@galeriechezvalentin.com
Internet Site : www.galeriechezvalentin.com
Description:
jusqu'au 19 mai 2007
du mardi au vendredi de 14h à 19h, le samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h

Les œuvres d'Etienne Bossut opèrent comme des images objets. Le moulage, l'utilisation de couleurs parfois très vives, la démultiplication sont autant de procédés auxquels recourt l'artiste.

Les œuvres d'Etienne Bossut opèrent comme des images objets. Le moulage en résine, technique que l'artiste utilise depuis bientôt 30 ans est bien entendu une preuve d'existence de l'objet modèle. A l'instar de l'image photographique, le moulage apporte à cette image en trois dimensions ce qu'il faut de distance et de différence pour paradoxalement lui donner plus de force et de vérité.

Pas ce soir peut se lire comme un hommage à un rêve de société révolue auquel l'automobile appartenait. Une carcasse du modèle original de la Coccinelle de Volkswagen criblée de balles 9mm a été moulée à l‘identique. Présentée couchée sur le côté droit, elle a l'image d'une barricade urbaine dressée ou d'un monument désaffecté à la gloire d'une autre époque; l'image emblématique de l'automobile rouge prend forme d'après nature, d'après son empreinte réelle. L'intérieur de couleur verte met en exergue les impacts sur la carrosserie. Elle apparaît comme un double, une trace immuable, telle qu'elle est désormais mais telle qu'elle était également. Le moulage en plastique la distancie du poids de la réalité pour créer une image plus légère, plus ludique. Pourtant au-delà de l'apparence, il s'agit bien d'une voiture à échelle 1, d'un mythe disparu.

Disposés sur une étagère, trois vases moulés en résine, de couleur vives à l'intérieur et noir à l'extérieur reprennent les formes de vases des années 50. Composition est un ensemble de disques vinyles 33, 45 et 78 tours moulés. De couleur et de tailles différentes, ils sont associés dans une composition murale. Ces deux œuvres n'ont pas perdu les fonctions premières d'objets moulés. Les vases restent des contenants dont on peut se servir. Les disques reproduisent exactement la composition gravée initialement sur leur surface.

O dans l'A, le moulage d'un pneu inséré dans un tréteau lui même moulé. Deux objets quotidiens font écho et détournent l'œuvre de Rauschenberg, Monogram. La chèvre, qui, outre l'animal, définit également un instrument de levage est ici remplacée par une version plus actuelle de l'outil, le tréteau.

Si l'ambiance des expositions d'Etienne Bossut est en général d'apparence ludique ce n'est pas seulement grâce à la couleur mais aussi grâce au matériau lui-même: le plastique, référence à une période plus porteuse d'espoir. Le moulage, l'utilisation de couleurs parfois très vives, la démultiplication sont autant de jeux dont Etienne Bossut opère les règles.









[20:00] Inauguration du Barbizon dans les locaux Atoll
Location:
Atoll 13
175 ter, rue de Tolbiac
75013 Paris
M° Tolbiac
France
Internet Site : www.atoll.org
Description:
Inauguration du Barbizon dans les locaux Atoll avec la participation des Amis de Tolbiac, les Voisins Malins, le Macaq et d'autres associations participant au projet.

Projections, spectacles, ...











[22:30-23:55] Free Open Bar & Brazilian Party
Location:
Le Cab
Cabaret
2, place du Palais Royal
168, rue de Rivoli
(dans le Louvre des Antiquaires)
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 58 62 56 25
Fax : +33 (0)1 58 62 56 40
Mail : info@cabaret.fr
Internet Site : www.cabaret.fr
Description:
soirée internationale brésilienne

Elle se déroulera le Samedi 14 Avril au Cabaret. Si vous êtes sur la Guest List, vous aurez le privilège de pouvoir venir gracieusement de 22h30 à 00h pour la partie open-bar et profiter du spectacle de danses brésiliennes.

Pour être sur la Guestlist de la soirée il vous faudra utiliser votre code V.I.P. (ci dessous) sur le site web puis vous enregistrer dans la rubrique 'GuestList VIP'.

Comme toujours, merci de répondre directement sur le site web : ==> www.very-international-people.com
==> Code V.I.P.: ACI

13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés