Wednesday, October 10, 2007
Public Access


Category:
Category: All

10
October 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Exposition dédiée à Chaïm Soutine
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
du 10 octobre 2007 au 2 mars 2008

Figure centrale du monde de l'art, le moins connu et le plus mystérieux des artistes de sa génération, Chaïm Soutine fait l'objet d'une grande exposition à Paris pour la première fois depuis 34 ans, en 1973 à l'Orangerie.

Soutine arrive à Paris en Juillet 1913 et découvre alors un monde très différent de sa Russie natale. Il est rapidement assimilé au juif immigré, à l'artiste typique de l'Ecole de Paris, avec tous les préjugés qui s'y attachent. Souvent considéré comme simple suiveur, il est intégré à la légende de Montparnasse en raison de son amitié avec Modigliani dont il fut l'un des plus proches amis.

C'est en étudiant le portrait que Modigliani fit de Soutine que Marc Restellini, a décidé de faire cette exposition. Dans ce sublime portrait, il a découvert que le bel Italien donnait à Soutine, le plus discrètement possible, une symbolique religieuse en le peignant avec la main gauche pratiquant la bénédiction des Cohen, cette famille des grands prêtres du Temple de Jérusalem. Ce détail volontairement secret révélait une personnalité hors du commun qui pouvait avoir échappé à tout le monde mais que Modigliani voulait pourtant immortaliser, comme pour donner à Soutine une dimension mystique.

Cette personnalité très particulière lui fait développer un art longtemps incompris, marginalisé, assimilé souvent à un artiste malsain, difficile, sur lequel tous les poncifs de l'antisémitisme ambiant viennent se greffer pour en faire un marginal dès son arrivée à Paris. Comme Modigliani, il a une carrière très singulière, entourée de légendes ; artiste maudit, il meurt sans être vraiment révélé sous son vrai jour. Encore aujourd'hui il ne reste de Soutine que l'image du juif émigré sur qui pèse tous les interdits d'une religion trop contraignante et dont le physique se prête à tous les clichés antisémites.

Coupe du Monde de Rugby
Description:
De Marseille à Nantes, de Lyon à Toulouse, de Lens à Bordeaux, dix villes françaises vont accueillir des centaines de milliers de supporters. Du premier match, le 7 septembre, à la finale le samedi 20 octobre au Stade de France, 42 des 48 matchs que compte la Coupe du Monde se dérouleront dans notre pays.

Dès le 4 septembre, à l'Hôtel de Ville, l'exposition, "Rugby, un monde d'émotions", décline heure par heure une journée de rugby. Conçue par Jacques Verdier (directeur de la rédaction du Midi Olympique) avec la complicité de Fabien Galthié (ancien capitaine de l'équipe de France et entraîneur du Stade français), elle permet aux visiteurs de mieux percevoir la singularité de ce jeu : des préparatifs et de l'arrivée au stade aux fameuses fêtes des troisièmes mi-temps, c'est tout un monde qui se révèle (exposition gratuite ouverte jusqu'à fin novembre).

Dès le 7 septembre, le parvis s'habille aux couleurs de l'événement. Sur cette esplanade de 2500 m2, l'ensemble des 48 matchs sont retransmis sur un écran géant placé sur la façade de l'Hôtel de Ville.

Stade Charléty : ateliers d'initiation au rugby, retransmission des matchs ou tournois de démonstration (une rencontre entre des avocats français et des avocats néo-zélandais est notamment prévue), toute la famille du rugby se donne rendez-vous dans ce stade de 20 000 places.

Le Trocadéro abrite le village officiel des supporters de la Rugby World Cup. Lieu de convivialité mais aussi lieu d'information, le site du Trocadéro permet de suivre les matchs sur une quinzaine d'écrans et de participer à différents ateliers.

Enfin, en hommage à l'International Rugby Board, la Tour Eiffel sera mise en lumière dès le 6 septembre.

Exposition de Monsieur Balboa, Installation Vidéo
Description:
Surface to Air - 46, rue de l'Arbre Sec - 75001 Paris

Monsieur Balboa vu par les 84

Du 3 octobre au 30 novembre

Bruno Michel / At Large
brunomichel@atlarge.fr
www.myspace.com/wallacabalboa


Fête de la science
Description:
http://2007.artsetmetiers.net/musee.php?P=214&id=184&lang=fra

Exposition « Il est temps de… » de PIERRE AMIEL
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Description:
du 1er août au 30 novembre 2007

En raison du succès de l'exposition du peintre Pierre Amiel, l'Espace Oscar Niemeyer prolonge cette dernière jusqu'au 30 novembre 2007.

Le lieu étant accessible uniquement en semaine, du lundi au vendredi de 9h à 18h, il ouvrira en outre exceptionnellement le samedi 20 octobre, de 10h à 18h, pour une visite libre de l'exposition, en présence de l'artiste.

A l'approche de la célébration du centenaire du célèbre architecte Oscar Niemeyer, son espace éponyme situé au Siège du Parti Communiste Français, classé depuis peu Monument Historique, accueille une exposition importante de l'artiste peintre franco-chinois Pierre Amiel. « Il est temps de… », une « rétrospective instantanée » née d'un besoin vital, suscité par le temps qui s'écoule, de porter aujourd'hui son regard sur une vie consacrée à la peinture, au travers de 60 toiles, de format 60 x 60 cm, et de plusieurs très grands formats.
L'architecture souterraine de l'espace Oscar Niemeyer, offrant un horizon à la fois large et protecteur, aux lignes courbes et sobres, sert à merveille l'extrême sensibilité de l'œuvre picturale. L'énergie intense du geste, de la matière et de la couleur, confrontée à un lyrisme toujours lucide, révèle à notre imaginaire de multiples paysages intérieurs et invite les visiteurs à un véritable voyage cosmique.

Pour toute information, contacter Isabelle Lebaupain - chargée de communication - 06 61 32 27 08 - ilebaupain@hotmail.com

http://www.pierreamiel.com


Exposition de Kristine Mc Carroll “Le Temps beni des Colonies”
Location:
Galerie Marie-Laure de l'Ecotais
au fond de la cour
49, rue de Seine
fond de cour
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 81 89
Mail : aufondelacour@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerieaufondelacour.com
Description:
du 21 septembre au 20 octobre

L'exposition “Le Temps beni des Colonies” est fondee sur l'histoire coloniale de la France en Indochine.

Kristine a soigneusement selectionné une dizaine des cartes postales de l'epoque coloniale avant de les reproduire numeriquement et a tres grande echelle sur de la toile. Elle les a ensuite subtilement “manipulees“ a l'aide de glacis a l'huile en y ajoutant ses commentaires socio-politiques pour denoncer, avec humour, les abus de la colonisation.

Déjà présentée au Goethe-Institut d'Hanoï (l'Alliance Française avait refusé d'exposer cette même exposition), l'exposition de Kristine Mc Karoll dépeint avec une certaine ironie la situation lors de la colonisation de l'Indochine par les Français : l'exploitation des autochtones, leur considération ("Ma Tonkinoise", voir ci-dessous)... Cette supériorité affichée en colonie tranchait avec l'image qui en était faite en métopole, où les manuels scolaires dépeignaient les colonisés comme des gentils exotiques fiers d'appartenir à la France.

Avis : l'exposition vaut le coup d'oeil autant par la technique originale (l'utilisation et le détournement de correspondances) que par la dénonciation de la présence française en Indochine, exprimée par un humour décalé et sarcastiques. Loin de culpabiliser les français pour ces actes, l'exposition révèle avec audace la vérité quotidienne de l'occupation française et exprime un respect pour le peuple indochinois.

Site de l'artiste :
http://www.kristinemccarroll.com

Portfolio :
http://www.kristinemccarroll.com/portfolio7.htm






"Ma Tonkinoise"

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand - Galerie François 1er

9 octobre 2007 > 13 avril 2008
mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés

entrée 5€ / tarif réduit 3,5€

Un personnage, un acte, une mémoire. Immenses, ardents, combatifs, les héros, depuis l'Antiquité et jusqu'à aujourd'hui, vivent essentiellement dans l'imaginaire des peuples. Modèles pour l'avenir mais aussi miroirs de notre passé, ils ont, au cours des siècles, changé d'étoffe et de valeurs, tout en subissant la concurrence du sage, du saint, du grand homme ou de la star.
L'exposition Héros, d'Achille à Zidane propose un parcours dans l'imaginaire occidental.

Qu'y a-t-il de commun entre Superman, l'homme d'acier et Roland, le preux médiéval ? Entre le résistant Jean Moulin et Achille, légendaire combattant de la guerre de Troie ? Rien, sinon une volonté, un engagement physique total,
une action à la fois violente et miraculeuse, destinée à sauver une communauté en péril. L'héroïsation, par la publicité d'exploits réels ou fictifs, est néanmoins nécessaire. Elle isole les héros, les grandit, puis nourrit le culte dont ils sont l'objet, et fait résonner – plus ou moins longtemps – leurs noms dans les mémoires.

Comme le rappelle André Malraux :« Il n'y a pas de héros sans auditoire » (L'Espoir, 1937). Ainsi tout héros est-il le produit d'un discours : c'est en suivant ce fil rouge que l'exposition explore l'imaginaire occidental. Le terme de héros est aujourd'hui galvaudé et polysémique et les héros sont multiples : certains sont uniques et vénérés secrètement, d'autres sont célèbres et connus de tous, et leurs noms s'inscrivent dans des panthéons parfois fugaces. Si le poète construisait les héros anciens, l'historien les démocratise afin qu'ils incarnent toute la nation, avant que les professionnels des médias (journalistes, cinéastes, publicistes, créateurs de jeux) ne mondialisent aujourd'hui des personnages devenus composites.
Les figures choisies illustrent la fabrique héroïque, son cheminement, ses vecteurs, ses éclipses et ses invariants. Achille, Héraclès, Thésée, saint Martin, Roland, Lancelot, Condé, Napoléon, Vercingétorix, Jeanne d'Arc, Jean Moulin, De Gaulle, Lucie Aubrac,
Che Guevara, Jimi Hendrix, James Bond, Superman, Zidane, voici quelques êtres exceptionnels magnifiés par la parole, le texte et l'image.
Les collections de la BnF permettent d'illustrer les différents vecteurs d'héroïsation et la variété de leurs supports : vases antiques, sculptures, monnaies, manuscrits, incunables, livres, estampes, jeux de cartes, imagerie populaire, photographies, affiches, presse, musique, films, objets dérivés, jeux vidéo, etc. Ouverte avec la figure de Gilgamesh, roi-héros de la première épopée connue, l'exposition comprend trois parties : la première consacrée au héros aristocratique, produit de la culture occidentale des élites, de l'Antiquité au siècle des Lumières ; la seconde au héros national et à sa construction en France à partir de la Révolution et jusqu'à la Libération ; la dernière à l'éclatement, depuis 1945, du modèle en neuf familles héroïques dans un univers mondialisé.

Des pièces prestigieuses ou étonnantes
Parmi les pièces les plus prestigieuses ou étonnantes, le visiteur pourra admirer, au sein du parcours : deux amphores en céramique attique à figures noires montrant, l'une le combat d'Héraclès contre Géryon, la seconde celui de Thésée terrassant le Minotaure, un médaillon d'or (nikètèrion) du Trésor de Tarse, frappé de la tête d'Héraclès coiffée de la léonté, avec les traits d'Alexandre le Grand, un lécythe avec Achille traînant le corps d'Hector (musée du Louvre), des manuscrits médiévaux enluminés (Chroniques françaises, Renaut de Montauban, Lancelot du Lac), dont un manuscrit persan sur la vie légendaire d'Eskandar (Alexandre).
Un incunable sur vélin de 1496 est consacré à La Vie et Miracles de Mgr sainct Martin.
Deux monumentales gravures des Batailles d'Alexandre d'après les tableaux de Charles Le Brun célèbrent la gloire de Louis XIV, la pompe funèbre du Grand Condé.
Parmi les pièces remarquables de l'exposition figurent aussi des dessins de Jacques-Louis David, des estampes et gazettes révolutionnaires (Serment du Jeu de Paume, Mort de Bara, Passage du pont d'Arcole), un manuscrit autographe du texte de l'Hymne des Marseillois par Rouget de Lisle, une scène légendaire de Napoléon saluant un grognard reproduite en papier peint, des caricatures, le Retour de Russie de Géricault,
des planches des Désastres de la guerre de Goya, les Notes prises sur place par Victor Hugo lors des funérailles de l'empereur en 1840, des ouvrages de Michelet, Lavisse, des manuels scolaires, des bons points, des objets du culte johannique, une affiche de Grasset pour Sarah Bernhardt dans le rôle de Jeanne d'Arc. Un tableau allégorique de Meissonier sur le Siège de Paris (1870- 1871) est prêté par le musée d'Orsay.
Pour les périodes plus récentes, un éclairage particulier s'attache à la mutation de la posture du soldat, du héros partant à l'assaut, au poilu dans la boue des tranchées, ainsi qu'à la concurrence des héros dans l'entre-deux-guerres.
Les manuscrits de Vol de nuit de Saint Exupéry et de Premier Combat de Jean Moulin, ainsi que le discours de Malraux pour le transfert des cendres de Moulin au Panthéon, les dernières lettres de Joseph Epstein (colonel Gilles) à sa femme et son fils (collection Georges Duffau) sont des illustrations emblématiques du héros combattant et du résistant. Les héros multiples d'aujourd'hui sont appréhendés à travers des médias divers : affiches, photographies, journaux, BD, albums d'images à coller, jeux vidéo, tableaux, livres, disques, jouets…
Odile Faliu


Le tournoi de Sorelois. Lancelot du Lac. France, XVe siècle © BnF/Dép. Manuscrits

Exposition "rétrospective à Jean Dubuffet"
Location:
Galerie Fabien Boulakia
10, avenue Matignon
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 56 59 66 55
Fax : +33 (0)1 42 25 49 13
Mail : boulakia@boulakia.net
Internet Site : www.boulakia.net
Description:
Du 10/10/2007 au 10/12/2007

« Je crois que l'œuvre d'art est à la fois beaucoup plus et beaucoup moins que ce qu'on croit communément. Elle est beaucoup plus en ce sens que beaucoup de personnes n'en attendent pas grand-chose de plus que d'être un additif ornemental, d'apporter plaisir aux yeux, au lieu que j'en attends bien plus que cela puisque j'entends qu'elle me procure une véritable illumination de mon esprit, qu'elle modifie profondément mon regard sur toutes choses. »
Jean Dubuffet, 19 avril 1985

A partir du 10 octobre, la galerie Boulakia présente les œuvres d'un artiste qui a profondément marqué le XXème siècle : Jean Dubuffet, à qui elle consacre une magistrale rétrospective pendant deux mois. Une quarantaine d'œuvres des années 1940 aux années 1980 permet de retracer l'itinéraire de ce théoricien de l'Art Brut qui s'intéressait par-dessus tout à l'art « qui se sauve aussitôt qu'on prononce son nom ».

Comme elle l'a fait pour Chagall, Dufy, Lam, Basquiat et Rauschenberg, la galerie Boulakia prépare une exposition majeure autour d'un grand artiste. Il s'agit cette fois de Jean Dubuffet, dont les toiles vont parer les cimaises du n°10 de l'avenue Matignon, le temps d'un automne. Une quarantaine d'œuvres ont ainsi été réunies pour revenir chronologiquement sur l'essentiel de sa carrière. Avec Chevaux à la lune, Paysan sautant sur son petit arpent ou encore Trois personnages, la galerie Boulakia illustre notamment la recherche de l'artiste sur la matière.

« Le rejet de toute norme, le refus des conventions – fussent-elles en peinture, celles de la plus extrême avant-garde – qui marquent toute l'œuvre de Jean Dubuffet ont, dès l'origine, donné à ses tableaux leur ton particulier. » Ainsi débute le catalogue préfacé par Daniel Abadie, qui explore toutes les facettes de l'œuvre de Dubuffet depuis de nombreuses années. Daniel Abadie qui fut le commissaire de l'exposition organisée en 2001 au Centre Pompidou lors du 100ème anniversaire de la naissance de l'artiste a écrit et réalisé le catalogue d'exposition pour la galerie Boulakia. Edité en français et en anglais, cet ouvrage riche de 120 pages et 43 reprographies donne des grilles de lecture pour embrasser l'œuvre de Dubuffet, pour qui « la peinture, plus que jamais, va devenir jeu mental, le plus grand jeu de l'esprit », explique encore Daniel Abadie.

Exposition "Steichen, une épopée photographique"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 09 octobre au 30 décembre 2007

Mardi de 12h à 21h
Du mercredi au vendredi de 12h à 19h
Samedi et Dimanche de 10h à 19h
Fermeture le lundi

Entrée : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure avant la fermeture des espaces d'expositions.




Le Jeu de Paume à Paris inaugure à l'automne prochain la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen (1879-1973), l'un des photographes-phares de l'histoire de la photographie du 20ème siècle. Présentée de façon chronologique, l'exposition « Steichen, une épopée photographique » couvrira toutes les dimensions d'une œuvre extrêmement prolifique et polyvalente.

Construite en deux volets – la rétrospective proprement dite, et la collaboration de l'artiste avec Condé Nast : Edward Steichen, in high fashion (1923-1938) -, elle regroupera quelques 500 tirages, dans l'ensemble des espaces du bâtiment de la place de la Concorde, qui mettront en lumière l'esprit curieux et inventif de ce « monument » de la photographie.

Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde en effet avec Alfred Stieglitz dès 1902 le groupe Photo-Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son oeil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité. Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, le nomme photographe en chef des publications de Vogue et de Vanity Fair en 1923. Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche plus de neuf millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen, organisée à partir de 450 photographies d'époque (vintages) et divers documents.

Esprit curieux et inventif, Edward Steichen (1879-1973) est l'un des photographes les plus prolifiques et influents de l'histoire de la photographie au XXe siècle. Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde avec Alfred Stieglitz en 1902 le groupe Photo Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il est à la fois peintre et photographe. Comme photographe, il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son œil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité.
Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, lui confie en 1923 la direction artistique de Vogue et de Vanity Fair.
Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche environ dix millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est organisée par la Foundation for the Exhibition of Photography (Minneapolis) et le Musée de l'Elysée (Lausanne), en collaboration avec le Jeu de Paume.

Elle est présentée avec le soutien de Neuflize Vie et de la Manufacture Jaeger-LeCoultre, et en partenariat avec Le Figaroscope, Vogue, Arte et FIP.

Avis : le parcours de Steichen n'est pas original et manque de clarté. Parti d'une vision artistique de la photographie, Steichen, après la première guerre mondiale, se range à l'avis que la photographie peut servir à documenter et représenter la réalité. Il aboutit finalement à l'utilisation de l'art photigraphique à des fins mercantiles dans le domaine publicitaire.
La seule période intéressante du parcours du photographe reste la période où, travaillant pour Vogue et Vantity Fair, il aura pris en photo les plus grandes célébrités Hollywoodiennes et politiques (Greta Garbo, le président Franklin Delano Roosevelt, ...).

Plus d'informations sur l'exposition :
http://www.jeudepaume.org/?page=document&idArt=259&lieu=1&idDoc=436

Exposition “Holly, Scarlett & Royce” de Juliette Clovis
Location:
Urbietorbi
93, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 40 28 02 83
Internet Site : www.urbietorbi.fr
Description:
Du 10 octobre au 10 novembre 2007
Vernissage le mercredi 10 octobre de 19h00 à 21h00
Entrée libre : lundi de 9h00 à 17h00 et les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h00 à minuit

Juliette Clovis présente à l'occasion de cette exposition une nouvelle série de tableaux de vinyle sur plexiglas, dans un esprit éternellement glamour rétro. L'artiste poursuit ainsi son travail inspiré des époques mythiques du 20ème siècle, avec un regard à la fois nostalgique et décalé, où le souci de la perfection des formes et la fluidité des matières se conjuguent dans un esprit « design » très actuel.

L'exposition présentée par Juliette Clovis se compose de plusieurs thèmes se répondant l'un à l'autre. Le coeur de l'exposition révèle plusieurs diptyques composés d'automobiles de légende et de pin-ups relookées dans un style « couture ». Les « baisers », représentant des portraits de héros et héroïnes du 7ème art, côtoient plusieurs vues nocturnes de New York faites de centaines de découpes de vinyles, révélant toute la richesse et la complexité du travail plastique de l'artiste. L'utilisation de couleurs franches comme le jaune ou le rouge, la brillance du vinyle et la transparence du plexiglas donnent aux oeuvres de l'artiste un esprit « design », résolument moderne, accessible.
Dans la série des diptyques composés d'automobiles mythiques et de pin-ups, Juliette Clovis ajoute également un élément de déstructuration supplémentaire. L'arrière plan se confond volontairement avec le premier plan, pour exprimer la notion de mouvement et de vitesse.
Aucun repère historique précis n'est donné au visiteur et pour cause. Juliette Clovis s'autorise de nombreuses transgressions, comme pour redonner à ces figures leur place d'icône intemporelle. L'architecture newyorkaise et les vues si célèbres de Manhattan sont tout aussi symboliques d'une certaine époque du rêve américain qu'indémodables, évolutives, transhistoriques…
Les titres des tableaux ont également leur importance, renvoyant avec humour à cette nostalgie naïve des époques passées. Les tableaux de la série New York sont tous des personnages de film se déroulant à NYC : « Holly Golightly », incarnée par Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's, « Isaac Davis » interprété par Woody Allen dans Manhattan…

Le travail de Juliette Clovis transmue avec obsession les symboles appartenant à la mémoire collective. Edifices architecturaux, voitures, silhouettes sculpturales… le vinyle qui les redessine sur plexiglas, apposé par « traces », foisonnant de détails minuscules, offre un effet d'optique interpellant l'inconscient visuel du spectateur, qui recrée machinalement les courbes disparues dans la profondeur du vinyle. Une évocation par l'artiste de l'effet du temps sur l'objet et la rémanence de la mémoire. L'oeil retrouve quasi instantanément une parfaite cohérence des formes, des couleurs, des lignes, grâce à la recherche d'un équilibre parfait entre le plein et le vide. Comme si notre mémoire ne s'effaçait jamais totalement, comme si elle s'obstinait à vouloir recréer et à sublimer les images, irrémédiablement.

Contact Juliette Clovis : Isabelle Lebaupain
E-mail : ilebaupain@hotmail.comCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir / Tél. 06 61 32 27 08 / Site web : www.julietteclovis.com

Téléchargez le communiqué :
http://www.julietteclovis.com/communique_holly_scarlett-and_Royce.doc


08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:30-14:00] vernissage presse "A la cour de Napoléon" et "En forme"
Location:
Institut Néerlandais
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
du 11 octobre au 18 novembre
tous les jours sauf lundi de 13h à 19h

"A la cour de Napoléon"
Premier roi de Hollande (1806-1810)

"En forme"
Le design néerlandais
60 ans de Design Academy Eindhoven

13:00
14:00  
15:00 [15:00-18:00] vernissage "Océane" de Jocelyne Paris
Location:
Institut Océanographique
195, rue Saint-Jacques
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 44 32 10 70
Fax : +33 (0)1 40 51 73 16
Internet Site : www.oceano.org
Description:
du mardi 9 octobre 2007 au dimanche 28 octobre 2007
Vernissage le mercredi 10 octobre 2007 entre 15h00 et 18h00

[15:30-18:00] Installation de Lucien Clergue à l'Académie des Beaux-Arts
Location:
Institut de France
Académie des Beaux-Arts
27, quai de Conti
75270 Paris Cedex 06
M° Pont Neuf, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 41 43 20
Internet Site : www.academie-des-beaux-arts.fr
Description:
http://www.actuphoto.com/pagerss.php?id=5864

Le 31 mai 2006, Lucien Clergue a été élu par les membres de l'Académie des beaux-arts au premier fauteuil de la section de photographie nouvellement créée, en compagnie de Yann Arthus-Bertrand. Il est donc le premier photographe à faire son entrée à l'Académie des beaux-arts et à l'Institut de France. Programme de la cérémonie, sous la Coupole de l'Institut de France

15h30 Ouverture de la séance
Discours de réception prononcé par Guy de Rougemont
Discours sur l'entrée de la photographie à l'Académie des beaux-arts par Lucien Clergue

17h15 Cérémonie de remise de l'épée Chapelle des Augustins (Ecole Nationale Supérieure des beaux-arts)
En présence de la reine d'Arles dans son habit d'arlésienne, M. Christian Lacroix remettra à Lucien Clergue son épée d'académicien. Dessinée par le couturier, elle comporte les trois thèmes chers au nouvel académicien : la musique pour rappeler qu'il est violoniste ; le taureau qui fait le lien avec la terre de Camargue et sa passion pour la tauromachie ; enfin la photographie à laquelle il se dévoue depuis plus de cinquante ans et qui lui vaut d'être honoré en ce jour. La lame, quant à elle, a été forgée et gravée spécialement à Tolède par Bermejo qui est le fabricant des épées de toreros dont elle a la même courbure spécifique. On peut y lire la phrase de J. Delteil : "Aujourd'hui, l'oeil est le prince du monde".

18h00 Cocktail.

19h00 Vernissage de l'exposition personnelle de Lucien Clergue, Galerie Patrice Trigano, rue des beaux-arts, Paris 6ème, signature de la monographie parue aux éditions de La Martinère.

[15:30-20:00] vernissage de l'exposition "OBSERVEUR DU DESIGN 08"
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
sur invitation

15h30 Forum
18h00 Remise des étoiles
19h30 Vernissage de l'exposition (jusqu'au 27 janvier 2008)

du mardi au samedi de 10h à 18h, le dimanche de 10h à 19h, fermé le lundi

Penser différemment au design, c'est découvrir sa vraie nature. Cela passe par un changement de regard. C'est ce que propose l'Observeur du design 08 à travers la présentation de plus de 200 produits, espaces et services à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris du 10 octobre 2007 au 27 janvier 2008.

Oct 10 - Jan 27 2008

Press Contact
Benjamin Girard/Design Project
+33 (0)6 64 37 09 62
benjamin.girard@design-project.net
www.apci.asso.fr

Press Contact
Viviane Aubry
+33 (0)1 40 05 72 65
viviane.aubry@cite-sciences.fr
www.cite-science.fr



[17:00-19:00] vernissage de Mineko Orisaku "sakura"
Description:
galerie Down Town - 22, rue Visconti - 75006 Paris - Tél : 01 46 33 82 41 - contact@galeriedowntown.com - www.galeriedowntown.com

jusqu'au 13 octobre

[17:30] vernissage de JEAN BRAULT "Les choses et le vide"
Location:
Galerie Cour Carrée
107, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 48 87 46 36
Mobile : +33 (0)6 11 93 93 20
Fax : +33 (0)1 48 87 46 36
Mail : galeriecourcarree2@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriecourcarree.com
Description:
Du 10 octobre au 17 novembre 2007
ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h ou sur RdV (en appelant au 06 11 93 93 20)





[18:00] Exposition d'Hélène COLLON
Location:
Le Triton
11 bis, rue du Coq Français
B.P. 13
93260 Les Lilas
M° Mairie des Lilas
France
Phone : +33 (0)1 49 72 83 13
Fax : +33 (0)1 49 72 83 11
Mail : contact@letriton.com
Internet Site : www.letriton.com
Description:
http://www.letriton.com/expo4-2007.html

Du mercredi 10 octobre au samedi 17 novembre

Vous pouvez voir les photos de concert d'Hélène sur le site Vues sur Scènes :
http://www.vues-sur-scenes.com


[18:00] Inauguration de l'exposition « La matière de l'étrange - Jean Carriès »
Location:
Petit Palais
Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
avenue Winston Churchill
5, avenue Dutuit
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 43 40 00
Internet Site : www.petitpalais.paris.fr
Description:
Expérimentateur, à la recherche de la perfection, travailleur acharné que sa passion finira par détruire, Carriès meurt à 39 ans en pleine gloire. Ses œuvres renvoient à un imaginaire peuplé de songes fantastiques. C'est ce monde intérieur à la frontière du rêve et du cauchemar que l'exposition révèle dans la présentation de près de 200 sculptures et objets d'art.

Artiste de la fin du XIXe siècle, Carriès se distingue d'emblée de ses contemporains par son goût pour la matière et ses patines subtiles. Il met en évidence l'épiderme de ses œuvres, qu'elles soient en plâtre, en cire, en bronze ou en grès. L'ensemble forme une symphonie colorée dans des tons de vieux bois, d'ivoire, de cosse de châtaigne et d'or passé.

Modeleur talentueux, il travaille par série : d'abord, les Désespérés, figures de bohême et de misère qu'il a pu croiser un jour ; puis des bustes de fantaisie, portraits imaginaires tirés de ses rêves, et enfin des animaux en métamorphose, faits d'associations improbables – ainsi ses Grenouilles, dotées d'oreilles de lapin et d'ongles acérés.

En 1888, Carriès se découvre une passion pour le grès. Il travaille en statuaire ce matériau de potier et sous l'influence de l'art japonais, il abolit les frontières entre sculptures et objets d'art. Il multiplie les recherches de terres et d'émail sur ses pots.

Bientôt, il s'attaque à un projet gigantesque pour l'atelier parisien de Winaretta Singer, riche héritière américaine : la Porte monumentale. Cette structure gothique envahie d'animaux mutants aux peaux visqueuses, de trognes ridées et de figures grimaçantes sera reconstituée et présentée dans cette exposition.

La collection du Petit Palais est aujourd'hui l'ensemble le plus spectaculaire d'œuvres de Carriès conservé dans le monde. Elle est le fruit de dons et d'achats consécutifs à la première donation généreuse de Georges Hoentschel, l'exécuteur testamentaire de l'artiste, faite à la Ville de Paris en 1904.

L'exposition La matière de l'étrange. Jean Carriès (1855-1894) s'appuie largement sur ce fonds. A cette occasion, le musée en publie le catalogue sommaire, précédé de sept études approfondies de spécialistes de son œuvre.

[18:00] exposition "l'Inde des Villages" de Jean-Luc Debève
Description:
La Maison des Indes - 7 place Saint-Sulpice - 75006 Paris - Métro Saint-Sulpice - Tel : 01 56 81 38 38

http://debeve.free.fr/spip.php?article39

du 10 Octobre au 10 février 2008
tous les jours sauf dimanche, de 10h à 19h

En Orissa, il suffit d'aller sur les marchés dans le sud-ouest du pays pour rencontrer des groupes tribaux. Tous anémystes les Désia Kondh, les Dongaria Kondh, les Bonda, les Gadaba, les Mali, les Sunaparaja, les Dhuruba, les Boumiah survivent dans une jungle en voie de disparition.

Guetter leur passage sur les chemins qui mènent au marché garantit un festival de couleurs, de regards, d'échanges empreints de curiosité réciproque. Ce lieu de rassemblement hebdomadaire, privilégié des indigènes leur permet, outre de vendre le produit de leur labeur (culture et artisanat), de se ravitailler de denrées qui leur font défaut (sel). Il y en a qui font jusqu'à 45 Km à pied en deux jours avec leurs chargements. Nécessité ou distraction, cette échappée belle s'accompagne d'une bonne cuite pour certains et pour d'autres, elle permet de renouer avec des parents, des amis… Mais pour apprécier les coutumes, les croyances, les rituels c'est au cœur des villages qu'il faut aller, en Orissa, comme n'importe où en Inde. Ainsi au Kerala, aux alentours de Kannur (au nord de l'état), dans la magie de la nuit, assister à des cérémonies rituelles païennes jusqu'au petit matin vous plonge dans les mystères de la transe ; et si, par chance, vous pénétrez l'enceinte d'une communauté religieuse hindou, vous goûterez à des démonstrations artistiques des plus sacrées…

L'inde interroge l'artiste occidental. Sur ce continent, le corps et l'esprit cultivés de concert, font que l'on peut être simple cultivateur mais aussi un champion de courses de buffles, on peut enseigner le Kalaripayat et être le praticien ayurvédique recherché des villageois.

Un artiste indien est un homme d'arts. Il conçoit avec évidence la conjugaison de talents, sans hiérarchie de valeur avec un bonheur exigeant.

Ce travail photographique est extrait d'un voyage de six mois en inde en 2006.

[18:00-20:00] vernissage "A la cour de Napoléon" et "En forme"
Location:
Institut Néerlandais
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
du 11 octobre au 18 novembre 2007
Tlj de 13h à 19h sauf lundi

"A la cour de Napoléon"
Premier roi de Hollande (1806-1810)

"En forme"
Le design néerlandais
60 ans de Design Academy Eindhoven

La Design Academy d'Eindhoven célèbre cette année ses 60 ans et c'est pourquoi, après Milan, elle expose à Paris une présentation de groupe présentant le travail de trois générations de diplômés de l'académie. Cette exposition de groupe s'articule autour de l'identité de l'esthétique. Une thématique dans laquelle la particularité, l'individualité et la conceptualité déterminent le travail des différents stylistes. On remarque que cette quête des diverses générations de designers aboutit à une grande diversité mais aussi, parallèlement, à une cohérence et une unité au sein de cette famille de concepteurs.
La Design Academy d'Eindhoven, fondée en 1947 comme académie d'esthétique industrielle, est le seul établissement aux Pays-Bas qui propose une formation spécialisée exclusivement consacrée au design et menant au diplôme de «bachelor». Ce cursus permet aux étudiants de devenir des experts dans le domaine du design de produits,de la conception communicationnelle, du stylisme environnemental, de la décoration intérieure, de l'esthétique alimentaire, du design stratégique et de la conception d'applications pour les nouveaux médias. La Design Academy d'Eindhoven est à l'avant-garde de l'innovation et de l'évolution, et elle jouit d'une renommée internationale comme l'une des institutions d'enseignement du design les plus éminentes de notre époque. Récemment,Time Magazine a sélectionné cette « school of cool » pour figurer sur une liste des 100 noms les plus influents dans le design.
Des designers néerlandais de premier plan, tels que Hella Jongerius, Jurgen Bey, Maarten Baas, Bertjan Pot, Studio Job, Richard Hutten et bien d'autres ont étudié à la Design Academy d'Eindhoven et leurs oeuvres sont présentes dans cette exposition.

http://press.designacademy.nl

[18:00] vernissage "Purs Décors ? Chefs-d'œuvre de l'Islam"
Location:
Musée des Arts décoratifs
UCAD
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Internet Site : www.lesartsdecoratifs.fr
Description:
du 11 octobre 2007 au 13 janvier 2008

Les Arts Décoratifs possèdent une collection, riche de 3000 œuvres d'art de l'Islam. À travers 300 objets, cette exposition propose de mettre en perspective l'influence de cette collection dans les domaines des arts appliqués au tournant des XIXe et XXe siècle, en soulignant le rôle joué par l'institution...

CATALOGUE
"Purs Décors ? Arts de l'Islam, regards du XIXe siècle"
disponible à partir du 10 octobre 2007
Ce livre présente plus de 300 œuvres parmi les plus belles de la collection d'art islamique des Arts Décoratifs : métaux ayyoubides et mamlouks, soieries de l'Espagne nasride, céramiques d'Iznik, céramiques safavides kubatchas, tapis safavides et ottomans, etc.

[18:00-20:00] vernissage DRESS CODE
Description:
Maison de Solène - 97, boulevard de Port Royal - 75014 Paris

du 11 au 24 octobre



[18:00-21:00] vernissage d'Olivier Soulerin et Guillaume Constantin
Location:
Galerie Villa des Tourelles
9, rue des Anciennes Mairies
face à la Maison de la musique
92000 Nanterre
M° RER A Nanterre - Ville
France
Phone : +33 (0)1 41 37 52 06
Fax : +33 (0)1 41 37 94 50
Mail : galerievilladestourelles@mairie-nanterre.fr
Internet Site : www.nanterre.fr/Envies/Culture/Lieux+culturels/Galerie+Villa+des+Tourelles.htm
Description:
Exposition du 10 octobre 2007 au 12 janvier 2008
Ouverture mardi, jeudi, vendredi de 16h à 19h mercredi et samedi de 14h à 19h
et sur rendez-vous (pour les individuels ou les groupes, scolaires, centres de loisirs, etc). Entrée gratuite. Accueil et visite commentée par un médiateur culturel

Vernissage le mercredi 10 octobre 2007 de 18 à 21h

« … Avec lesquels j'exerçais dans l'ombre », Guillaume Constantin - Fatboris - Shuck 2 - Olivier Soulerin

Le titre de cette exposition extrait de « Paris sous les bombes » du groupe de RAP Suprême NTM, fait référence aux bombes de peinture utilisées par les graffeurs. Cette proposition pose, par le biais d'une rencontre entre graffeurs et plasticiens, la question de l'occupation d'un espace d'exposition et de l'intégration des pratiques plastiques de Fatboris, Shuck 2, Guillaume Constantin et Olivier Soulerin au sein d'un même lieu.

http://www.nanterre.fr/Envies/Culture/Expositions/Avec+lesquelles+je+exer%c3%a7ais+dans+ombre.htm

Des sculptures comme mises en attentes… des volets, des cloisons, des rochers comme supports à couleur reliés par l'écrit qui concourent à une prise forte, en relief et à différentes échelles de la galerie Villa des Tourelles. Un encombrement temporaire de travaux qui se confrontent, qui se cherchent, qui s'activent et qui luttent contre l'état d'inertie qu'on leur assigne usuellement. Des oeuvres qui ne tentent, en définitive, que d'échapper à leurs propres ombres.

guillaume constantin
00 33 6 22 40 76 94
67 rue olivier métra
75020 paris France
guillaume.constantin@free.fr

[18:00] vernissage de Pierre-Alexandre REMY « Tohu-Bohu »
Description:
Galerie Virginie Boissière - 4, rue des Fontaines du Temple - 75003 Paris - www.virginieboissiere.com

du 10 octobre au 10 novembre 2007

[18:30] Mademoiselle B. s'installe à la Cité de l'architecture et du patrimoine
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citechaillot.fr
Description:
Galeries d'actualité

http://www.cyberarchi.com/actus&dossiers/expositions/index.php?dossier=93&article=11081

L'exposition présente la réalisation par neuf femmes architectes d'une maquette de villa au 1/6e pour Mademoiselle B. (B. comme Barbie, car c'est bien d'elle dont il s'agit). C'est l'occasion d'une réflexion sur les 'tendances' de la maison idéale en réponse à l'évolution de nos modes de vie, qui se déroulera du 11 octobre 2007 au 27 janvier 2008.

[18:30] vernissage de Jean-Pierre Landau "À la rencontre de l'Autre"
Location:
Galerie de l'Angle
45, rue des Tournelles
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 52 39 90 20
Mail : galeriedelangle@free.fr
Internet Site : www.galeriedelangle.fr
Description:
Le groupe "De quoi on se mêle" et la galerie de l'Angle ont le grand plaisir de vous inviter à l'exposition de l'œuvre de Jean-Pierre Landau "À la rencontre de l'Autre"

Vernissage le mercredi 10 octobre de 18h30 à 22h30

Décrochage le dimanche 21 octobre de 15h30 à 18h30
Présence de l'artiste les samedis 13 et 20 octobre de 16h à 18h
Dimanche 14 octobre de 16h à 18h et sur rendez-vous
Ouvert du lundi au vendredi de 14h30 à 19h et sur rendez-vous.

http://www.insistance.asso.fr/PDF/Insistance2006-2007.pdf

http://jeanpierre.landau.free.fr





[19:00-23:00] Inauguration de l'exposition "Zoé, Zoé, Femmes du Monde" de Titouan Lamazou
Location:
Musée de l'Homme
Palais de Chaillot
17, place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 44 05 72 72
Internet Site : www.mnhn.fr
Description:
sur invitation uniquement

site de l'exposition :
http://www.titouanlamazou.com

"Durant vingt ans, j'ai sillonné la planète de port en port. Lorsque j'ai mis un terme à ma vie de navigateur professionnel, j'ai poursuivi cette itinérance selon un mode plus "terrestre" et culturel. Cette existence vagabonde m'a révélé à quel point les rencontres avec chaque individu à travers le monde m'importaient plus que la traversée des nations et de leurs frontières. J'ai constaté également que les personnes qui m'ont toujours le mieux inspiré lors de mes pérégrinations étaient des muses féminines…

C'est ainsi qu'en 2002 j'effectuais un voyage exploratoire dans la Corne de l'Afrique pour valider un projet auquel je songeais depuis longtemps : un ouvrage consacré au monde en général à travers des portraits de femmes en particulier.

Au retour de ce premier voyage, je prenais conscience que ce projet dépassait par son ampleur tous les travaux que j'avais menés jusque-là. De la ministre à la paysanne, la destinée des femmes est aujourd'hui beaucoup plus représentative de l'évolution de nos sociétés que celle des hommes qui les dirigent depuis la nuit des temps.

J'ai depuis visité quinze zones du monde parmi les cinq continents, pour témoigner à la fois de l'uniformité des préoccupations communes à l'humanité et de l'infinie et merveilleuse diversité dans laquelle celle-ci les exprime… au féminin."
Titouan Lamazou

[19:00-22:00] Inauguration du magazin Ozone
Description:
53, rue Notre-Dame de Nazareth - 75003 Paris

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition “Holly, Scarlett & Royce” de Juliette Clovis
Location:
Urbietorbi
93, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 40 28 02 83
Internet Site : www.urbietorbi.fr
Description:
Du 10 octobre au 10 novembre 2007
Vernissage le mercredi 10 octobre de 19h00 à 21h00
Entrée libre : lundi de 9h00 à 17h00 et les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h00 à minuit

Juliette Clovis présente à l'occasion de cette exposition une nouvelle série de tableaux de vinyle sur plexiglas, dans un esprit éternellement glamour rétro. L'artiste poursuit ainsi son travail inspiré des époques mythiques du 20ème siècle, avec un regard à la fois nostalgique et décalé, où le souci de la perfection des formes et la fluidité des matières se conjuguent dans un esprit « design » très actuel.

L'exposition présentée par Juliette Clovis se compose de plusieurs thèmes se répondant l'un à l'autre. Le coeur de l'exposition révèle plusieurs diptyques composés d'automobiles de légende et de pin-ups relookées dans un style « couture ». Les « baisers », représentant des portraits de héros et héroïnes du 7ème art, côtoient plusieurs vues nocturnes de New York faites de centaines de découpes de vinyles, révélant toute la richesse et la complexité du travail plastique de l'artiste. L'utilisation de couleurs franches comme le jaune ou le rouge, la brillance du vinyle et la transparence du plexiglas donnent aux oeuvres de l'artiste un esprit « design », résolument moderne, accessible.
Dans la série des diptyques composés d'automobiles mythiques et de pin-ups, Juliette Clovis ajoute également un élément de déstructuration supplémentaire. L'arrière plan se confond volontairement avec le premier plan, pour exprimer la notion de mouvement et de vitesse.
Aucun repère historique précis n'est donné au visiteur et pour cause. Juliette Clovis s'autorise de nombreuses transgressions, comme pour redonner à ces figures leur place d'icône intemporelle. L'architecture newyorkaise et les vues si célèbres de Manhattan sont tout aussi symboliques d'une certaine époque du rêve américain qu'indémodables, évolutives, transhistoriques…
Les titres des tableaux ont également leur importance, renvoyant avec humour à cette nostalgie naïve des époques passées. Les tableaux de la série New York sont tous des personnages de film se déroulant à NYC : « Holly Golightly », incarnée par Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's, « Isaac Davis » interprété par Woody Allen dans Manhattan…

Le travail de Juliette Clovis transmue avec obsession les symboles appartenant à la mémoire collective. Edifices architecturaux, voitures, silhouettes sculpturales… le vinyle qui les redessine sur plexiglas, apposé par « traces », foisonnant de détails minuscules, offre un effet d'optique interpellant l'inconscient visuel du spectateur, qui recrée machinalement les courbes disparues dans la profondeur du vinyle. Une évocation par l'artiste de l'effet du temps sur l'objet et la rémanence de la mémoire. L'oeil retrouve quasi instantanément une parfaite cohérence des formes, des couleurs, des lignes, grâce à la recherche d'un équilibre parfait entre le plein et le vide. Comme si notre mémoire ne s'effaçait jamais totalement, comme si elle s'obstinait à vouloir recréer et à sublimer les images, irrémédiablement.

Contact Juliette Clovis : Isabelle Lebaupain
E-mail : ilebaupain@hotmail.comCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir / Tél. 06 61 32 27 08 / Site web : www.julietteclovis.com

Téléchargez le communiqué :
http://www.julietteclovis.com/communique_holly_scarlett-and_Royce.doc


[19:00-21:00] Visite de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration
Location:
Cité nationale de l'histoire de l'immigration
Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil
75012 Paris
M° Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 53 59 58 60
Fax : +33 (0)1 53 59 58 66
Mail : info@histoire-immigration.fr
Internet Site : www.histoire-immigration.fr
Description:
Visite de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration

[19:00] exposition de calligraphie chinoise
Location:
Centre d'Animation Clavel
26, rue Clavel
75019 Paris
M° Pyrénées, Buttes Chaumont
France
Phone : +33 (0)1 42 40 87 78
Fax : +33 (0)1 48 03 09 46
Mail : centre.clavel@wanadoo.fr
Internet Site : www.ligueparis.org/static.php?op=clavel.inc&npds=1
Description:
Shu-Chuan CHEN et ses élèves vous invitent à leur exposition de peinture et calligraphie chinoise.

- vernissage le mercredi 10 octobre 2007
- exposition du 15 au 25 octobre;

www.terre-encre.com
06 30 94 41 01

[19:00-21:00] vernissage de Mineko Orisaku "dimensions"
Location:
Galerie Baudoin Lebon
8, rue Charles-François Dupuis
75003 Paris
M° Temple, République, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 09 10
Fax : +33 (0)1 42 72 02 20
Mail : info@baudoin-lebon.com
Internet Site : www.baudoin-lebon.com
Description:
jusqu'au 3 novembre

[19:00] vernissage de STÉPHANE BORDARIER, peintures récentes
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
Vernissage le 10 Octobre 2007
Du 10 Octobre 2007 au 17 Novembre 2007
Mardi-Samedi 10h-12h30 14h-18h30


"2006"

[19:00] vernissage de l'exposition rétrospective de Lucien Clergue
Location:
Galerie Patrice Trigano
4 bis, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 15 01
Fax : +33 (0)1 46 34 64 02
Mail : artrigano@aol.com
Internet Site : www.artnet.com/galerietrigano.html
Description:
du 10 octobre au 24 novembre
du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h30 à 18h30

http://www.actuphoto.com/pagerss.php?id=5865

"Lucien Clergue : Cinquante ans de poésie photographique"

Lucien Clergue est le premier photographe à avoir été élu à l'Académie des Beaux-Arts.

Les Editions de la Martinière publient une monographie consacrée aux photos de Lucien Clergue sous le titre : « Lucien Clergue », texte de Gabriel Bauret, (224 pages).

voir aussi :
http://www.artnet.com/Galleries/Exhibitions.asp?gid=140197&cid=123898











[22:00] D/ Branché
Location:
Le Tigre
5, rue Molière
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 42 96 33 27
Mail : contact@lalternative.fr
Internet Site : www.tigrebylalternative.fr
Description:
EVERY WEDNESDAY 10pm-->4am

The heat & Roxane present :
"D/ Branché" Every Wednesday at Lalternative_10pm--->4am
_Eletronic quality music by Joren and guests;
_Art performances;artistiK_aftershow & more_
_Fashion alternative !
_Doorman:Titi_
_Free access for_happy_faces.

_Resa:0688364992/0642070284

_10_Oct:
_DJ/:
Edouard_Rostand_(Party animals)
Na'Sayah (I house you/cheers lab/break)
Amnaye_(I house you/Innervisions)
M Ric_(Electrochic/the_heat)
Joren_(D/Branché/the_heat)

Réservation table (bottle 150e) : 0642070284

Infos:
www.myspace.com/theheatparis

[22:00] Le Cab accueille le photographe de mode Greg Alexander
Location:
Le Cab
Cabaret
2, place du Palais Royal
168, rue de Rivoli
(dans le Louvre des Antiquaires)
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 58 62 56 25
Fax : +33 (0)1 58 62 56 40
Mail : info@cabaret.fr
Internet Site : www.cabaret.fr
Description:
Le Cab accueille le photographe de mode Greg Alexander dans le cadre de sa soirée ULTRA le mercredi 10 octobre 2007.
Entrée libre
Infoline : 0685292869
http://www.gregalexander.net
Email : valerie.vpa@wanadoo.fr


16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés