Warning: chmod(): No such file or directory in /home/gpire/www/calendrier/includes/dbi4php.php on line 719 Germain Pire - Tuesday, October 30, 2007

 

Tuesday, October 30, 2007
Public Access


Category:
Category: All

30
October 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Exposition de Pierre Amiel « Il est temps de... »
Location:
Espace Oscar Niemeyer
Siège national du Parti Communiste Français
2, place du Colonel Fabien
6, avenue Mathurin Moreau
75019 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 12 12
Internet Site : www.pcf.fr
Description:
du 1er août au 30 novembre 2007

En raison du succès de l'exposition du peintre Pierre Amiel, l'Espace Oscar Niemeyer prolonge cette dernière jusqu'au 30 novembre 2007.

Le lieu étant accessible uniquement en semaine, du lundi au vendredi de 9h à 18h, il ouvrira en outre exceptionnellement le samedi 20 octobre, de 10h à 18h, pour une visite libre de l'exposition, en présence de l'artiste.

A l'approche de la célébration du centenaire du célèbre architecte Oscar Niemeyer, son espace éponyme situé au Siège du Parti Communiste Français, classé depuis peu Monument Historique, accueille une exposition importante de l'artiste peintre franco-chinois Pierre Amiel. « Il est temps de... », une « rétrospective instantanée » née d'un besoin vital, suscité par le temps qui s'écoule, de porter aujourd'hui son regard sur une vie consacrée à la peinture, au travers de 60 toiles, de format 60 x 60 cm, et de plusieurs très grands formats.
L'architecture souterraine de l'espace Oscar Niemeyer, offrant un horizon à la fois large et protecteur, aux lignes courbes et sobres, sert à merveille l'extrême sensibilité de l'œuvre picturale. L'énergie intense du geste, de la matière et de la couleur, confrontée à un lyrisme toujours lucide, révèle à notre imaginaire de multiples paysages intérieurs et invite les visiteurs à un véritable voyage cosmique.

Pour toute information, contacter Isabelle Lebaupain - chargée de communication - 06 61 32 27 08 - ilebaupain@hotmail.com

http://www.pierreamiel.com


Exposition de Monsieur Balboa, Installation Vidéo
Description:
Surface to Air - 46, rue de l'Arbre Sec - 75001 Paris

Monsieur Balboa vu par les 84

Du 3 octobre au 30 novembre

Bruno Michel / At Large
brunomichel@atlarge.fr
www.myspace.com/wallacabalboa

Exposition de Sabine Niedzwiedz
Location:
galerie 96
96, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Mail : contact@galerie96.com
Internet Site : www.galerie96.com
Description:
du 17 octobre au 17 novembre
du mercredi au samedi de 14h à 18h

Grand Marché d'Art Contemporain
Location:
Place de la Bastille
Place de la Bastille
75004 Paris
M° Bastille
France
Description:
du 30 octobre au 4 novembre 2007 de 11h à 20h
Nocturnes le mardi 30 octobre et le vendredi 2 novembre jusqu'à 22h

Invitations et informations sur :
http://www.joel-garcia-organisation.fr

Des palettes comme s'il en pleuvait. C'est en effet sur ce thème que se déroulera la quatorzième édition du Grand Marché d'Art Contemporain de la Bastille. Du 30 octobre au 4 novembre 2007, plus de cinq cents artistes vont exposer leurs oeuvres au beau milieu d'un décor pour le moins surprenant puisque constitué de palettes, qu'elles soient de peintres ou destinées au transport de marchandises. Peintes ou détournées, elles seront les reines de la fête.
Avec ses 40 000 visiteurs attendus, Le Grand Marché d'Art Contemporain de la Bastille constitue sans aucun conteste l'une des plus importantes manifestations françaises consacrées à l'Art. Incontournable, le GMAC compte parmi ces grands rendez-vous chers aux amateurs, collectionneurs et professionnels tout comme aux néophytes curieux de ce qu'ils vont découvrir sur place. Et si l'éclectisme de ce public n'a d'égal que celui des artistes et de leurs oeuvres, c'est tant mieux. La symbiose est ainsi conclue !
Riche, ce Grand Marché d'Art Contemporain entend bien l'être, plus encore que d'habitude. Riche de par les diversités des exposants. Certains d'entre eux sont des habitués qui lèveront le voile sur leurs toutes dernières créations. Pour d'autres en revanche, il s'agira là de leur "première Bastille". Ils piaffent déjà d'impatience à l'idée d'entrer dans le "club". Ce, grâce à notre esprit permanent d'ouverture qui nous a conduits à créer au sein même du Marché, la "Première Expo". Un tremplin offrant la possibilité à ceux qui ne l'ont jamais eue mais dont le talent ne fait aucun doute, d'exposer enfin ! Parmi eux, deux sculpteurs dont les oeuvres ne laisseront personne indifférent : Bleicher et Patricia Molins. Et puis à ne manquer sous aucun prétexte : Saïr et Pamela, peintres résolument contemporains.
Riche encore, le Grand Marché le sera en raison de l'extraordinaire vitrine qu'il représente. Imaginez : plusieurs milliers d'oeuvres -peintures, collages, sculptures, gravures, photographies, installations et autres travaux- ainsi soudainement offerts au yeux du public. Avec, en prime la présence permanente de leurs créateurs. Voici l'une des clés du succès de cette manifestation aux accents d'authenticité et de sincérité.
Cet automne, les organisateurs se sont également investis dans une nouvelle mission. A but humanitaire, celle-ci. Et pour ce faire, ils sont allés directement frapper à la porte de la légendaire générosité des artistes. Car si l'initiative d'apporter son soutien à la Fédération Française des Associations de chiens d'aveugles (FFAC) est à mettre au crédit de JGO, c'est aux artistes tout comme aux visiteurs que reviendra le mérite de sa réussite.
De quoi s'agit-il au juste ? De nombreux artistes se sont vus remettre des palettes de peintre lors du précédent GMAC. Consigne leur était alors donnée de les utiliser comme support pictural, au même titre que l'est une toile ou un panneau. Dès lors, la balle était dans leur camp. Résultat : Beaucoup de ces palettes sont d'ores et déjà achevées et leur vente, durant le Grand Marché, au prix symbolique et unitaire de 75 euros permettra l'acquisition d'un chien d'aveugle au bénéfice de la FFAC.
Quant au thème de la palette, il ne pouvait à n'en point douter qu'aiguiser l'esprit débordant et bouillonnant d'imagination propre aux artistes. Et certains d'entre eux n'ont pas manqué l'occasion de le décliner à leur façon. C'est ainsi qu'à la fidèle compagne que le peintre serre entre ses doigts, ils ont préféré les planches assemblées utilisées pour le transport des marchandises. Ces détournements artistiques réalisés avec brio ne manqueront pas d'attirer l'attention et de séduire plus d'un amateur. Sous le chapiteau, Yves Henri en présentera parmi ses nouvelles créations. Tout comme Audic et Rizk, Bavoillot et Blanc-Bessière dont les stands se situeront sur le parvis.
Une fois encore, les arts contemporains vont faire leur révolution à la Bastille. Révolution pacifiste s'il en est, et surtout chaleureuse et conviviale. Une véritable fête offerte non pas, cette fois-ci sur un plateau. Mais sur...une palette.
Bastillement Vôtre

avec :
SARAH NOTEBAERT BASSIGNY
Stand 103B côté BD Bourdon
contact: sarahnb@free.fr
06 03 79 07 49

Rencontres Photographiques du Xeme arrondissement
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
10ème arrondissement

Du 16 octobre au 30 novembre 2007

La Bibliothèque Château d'Eau et la Mairie du 10e organisent les "Rencontres Photographiques du 10e" 2007 du 16 octobre au 30 novembre 2007. Elles ont pour objet la présentation de nombreuses expositions, la promotion et la rencontre d'artistes-photographes, l'organisation de débats autour de la photographie.
En novembre 2005, lors des premières "Rencontres photographiques du 10e" une quarantaine de lieux, cafés, restaurants, centres culturels, bibliothèques, cinémas, librairies, galeries etc avaient exposé une centaine de photographes.

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Galerie François 1er

9 octobre 2007 > 13 avril 2008
mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés

entrée 5€ / tarif réduit 3,5€

Un personnage, un acte, une mémoire. Immenses, ardents, combatifs, les héros, depuis l'Antiquité et jusqu'à aujourd'hui, vivent essentiellement dans l'imaginaire des peuples. Modèles pour l'avenir mais aussi miroirs de notre passé, ils ont, au cours des siècles, changé d'étoffe et de valeurs, tout en subissant la concurrence du sage, du saint, du grand homme ou de la star.
L'exposition Héros, d'Achille à Zidane propose un parcours dans l'imaginaire occidental.

Qu'y a-t-il de commun entre Superman, l'homme d'acier et Roland, le preux médiéval ? Entre le résistant Jean Moulin et Achille, légendaire combattant de la guerre de Troie ? Rien, sinon une volonté, un engagement physique total,
une action à la fois violente et miraculeuse, destinée à sauver une communauté en péril. L'héroïsation, par la publicité d'exploits réels ou fictifs, est néanmoins nécessaire. Elle isole les héros, les grandit, puis nourrit le culte dont ils sont l'objet, et fait résonner - plus ou moins longtemps - leurs noms dans les mémoires.

Comme le rappelle André Malraux :« Il n'y a pas de héros sans auditoire » (L'Espoir, 1937). Ainsi tout héros est-il le produit d'un discours : c'est en suivant ce fil rouge que l'exposition explore l'imaginaire occidental. Le terme de héros est aujourd'hui galvaudé et polysémique et les héros sont multiples : certains sont uniques et vénérés secrètement, d'autres sont célèbres et connus de tous, et leurs noms s'inscrivent dans des panthéons parfois fugaces. Si le poète construisait les héros anciens, l'historien les démocratise afin qu'ils incarnent toute la nation, avant que les professionnels des médias (journalistes, cinéastes, publicistes, créateurs de jeux) ne mondialisent aujourd'hui des personnages devenus composites.
Les figures choisies illustrent la fabrique héroïque, son cheminement, ses vecteurs, ses éclipses et ses invariants. Achille, Héraclès, Thésée, saint Martin, Roland, Lancelot, Condé, Napoléon, Vercingétorix, Jeanne d'Arc, Jean Moulin, De Gaulle, Lucie Aubrac,
Che Guevara, Jimi Hendrix, James Bond, Superman, Zidane, voici quelques êtres exceptionnels magnifiés par la parole, le texte et l'image.
Les collections de la BnF permettent d'illustrer les différents vecteurs d'héroïsation et la variété de leurs supports : vases antiques, sculptures, monnaies, manuscrits, incunables, livres, estampes, jeux de cartes, imagerie populaire, photographies, affiches, presse, musique, films, objets dérivés, jeux vidéo, etc. Ouverte avec la figure de Gilgamesh, roi-héros de la première épopée connue, l'exposition comprend trois parties : la première consacrée au héros aristocratique, produit de la culture occidentale des élites, de l'Antiquité au siècle des Lumières ; la seconde au héros national et à sa construction en France à partir de la Révolution et jusqu'à la Libération ; la dernière à l'éclatement, depuis 1945, du modèle en neuf familles héroïques dans un univers mondialisé.

Des pièces prestigieuses ou étonnantes
Parmi les pièces les plus prestigieuses ou étonnantes, le visiteur pourra admirer, au sein du parcours : deux amphores en céramique attique à figures noires montrant, l'une le combat d'Héraclès contre Géryon, la seconde celui de Thésée terrassant le Minotaure, un médaillon d'or (nikètèrion) du Trésor de Tarse, frappé de la tête d'Héraclès coiffée de la léonté, avec les traits d'Alexandre le Grand, un lécythe avec Achille traînant le corps d'Hector (musée du Louvre), des manuscrits médiévaux enluminés (Chroniques françaises, Renaut de Montauban, Lancelot du Lac), dont un manuscrit persan sur la vie légendaire d'Eskandar (Alexandre).
Un incunable sur vélin de 1496 est consacré à La Vie et Miracles de Mgr sainct Martin.
Deux monumentales gravures des Batailles d'Alexandre d'après les tableaux de Charles Le Brun célèbrent la gloire de Louis XIV, la pompe funèbre du Grand Condé.
Parmi les pièces remarquables de l'exposition figurent aussi des dessins de Jacques-Louis David, des estampes et gazettes révolutionnaires (Serment du Jeu de Paume, Mort de Bara, Passage du pont d'Arcole), un manuscrit autographe du texte de l'Hymne des Marseillois par Rouget de Lisle, une scène légendaire de Napoléon saluant un grognard reproduite en papier peint, des caricatures, le Retour de Russie de Géricault,
des planches des Désastres de la guerre de Goya, les Notes prises sur place par Victor Hugo lors des funérailles de l'empereur en 1840, des ouvrages de Michelet, Lavisse, des manuels scolaires, des bons points, des objets du culte johannique, une affiche de Grasset pour Sarah Bernhardt dans le rôle de Jeanne d'Arc. Un tableau allégorique de Meissonier sur le Siège de Paris (1870- 1871) est prêté par le musée d'Orsay.
Pour les périodes plus récentes, un éclairage particulier s'attache à la mutation de la posture du soldat, du héros partant à l'assaut, au poilu dans la boue des tranchées, ainsi qu'à la concurrence des héros dans l'entre-deux-guerres.
Les manuscrits de Vol de nuit de Saint-Exupéry et de Premier Combat de Jean Moulin, ainsi que le discours de Malraux pour le transfert des cendres de Moulin au Panthéon, les dernières lettres de Joseph Epstein (colonel Gilles) à sa femme et son fils (collection Georges Duffau) sont des illustrations emblématiques du héros combattant et du résistant. Les héros multiples d'aujourd'hui sont appréhendés à travers des médias divers : affiches, photographies, journaux, BD, albums d'images à coller, jeux vidéo, tableaux, livres, disques, jouets...
Odile Faliu

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Le tournoi de Sorelois. Lancelot du Lac. France, XVe siècle © BnF/Dép. Manuscrits

Exposition de Juliette Clovis "Holly, Scarlett & Royce"
Location:
Urbietorbi
93, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 40 28 02 83
Internet Site : www.urbietorbi.fr
Description:
Du 10 octobre au 10 novembre 2007
Vernissage le mercredi 10 octobre de 19h00 à 21h00
Entrée libre : lundi de 9h00 à 17h00 et les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h00 à minuit

Juliette Clovis présente à l'occasion de cette exposition une nouvelle série de tableaux de vinyle sur plexiglas, dans un esprit éternellement glamour rétro. L'artiste poursuit ainsi son travail inspiré des époques mythiques du 20ème siècle, avec un regard à la fois nostalgique et décalé, où le souci de la perfection des formes et la fluidité des matières se conjuguent dans un esprit « design » très actuel.

L'exposition présentée par Juliette Clovis se compose de plusieurs thèmes se répondant l'un à l'autre. Le coeur de l'exposition révèle plusieurs diptyques composés d'automobiles de légende et de pin-ups relookées dans un style « couture ». Les « baisers », représentant des portraits de héros et héroïnes du 7ème art, côtoient plusieurs vues nocturnes de New York faites de centaines de découpes de vinyles, révélant toute la richesse et la complexité du travail plastique de l'artiste. L'utilisation de couleurs franches comme le jaune ou le rouge, la brillance du vinyle et la transparence du plexiglas donnent aux oeuvres de l'artiste un esprit « design », résolument moderne, accessible.
Dans la série des diptyques composés d'automobiles mythiques et de pin-ups, Juliette Clovis ajoute également un élément de déstructuration supplémentaire. L'arrière plan se confond volontairement avec le premier plan, pour exprimer la notion de mouvement et de vitesse.
Aucun repère historique précis n'est donné au visiteur et pour cause. Juliette Clovis s'autorise de nombreuses transgressions, comme pour redonner à ces figures leur place d'icône intemporelle. L'architecture newyorkaise et les vues si célèbres de Manhattan sont tout aussi symboliques d'une certaine époque du rêve américain qu'indémodables, évolutives, transhistoriques…
Les titres des tableaux ont également leur importance, renvoyant avec humour à cette nostalgie naïve des époques passées. Les tableaux de la série New York sont tous des personnages de film se déroulant à NYC : « Holly Golightly », incarnée par Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's, « Isaac Davis » interprété par Woody Allen dans Manhattan…

Le travail de Juliette Clovis transmue avec obsession les symboles appartenant à la mémoire collective. Edifices architecturaux, voitures, silhouettes sculpturales… le vinyle qui les redessine sur plexiglas, apposé par « traces », foisonnant de détails minuscules, offre un effet d'optique interpellant l'inconscient visuel du spectateur, qui recrée machinalement les courbes disparues dans la profondeur du vinyle. Une évocation par l'artiste de l'effet du temps sur l'objet et la rémanence de la mémoire. L'oeil retrouve quasi instantanément une parfaite cohérence des formes, des couleurs, des lignes, grâce à la recherche d'un équilibre parfait entre le plein et le vide. Comme si notre mémoire ne s'effaçait jamais totalement, comme si elle s'obstinait à vouloir recréer et à sublimer les images, irrémédiablement.

Contact Juliette Clovis : Isabelle Lebaupain
E-mail : ilebaupain@hotmail.com / Tél. 06 61 32 27 08 / Site web : www.julietteclovis.com

Exposition de Juliette Clovis "Holly, Scarlett & Royce"

Exposition "Hors Champs" & "Microscopies" de Catherine Bénas
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
station de métro Saint-Germain-des-Prés (ligne 4)

du 30 octobre au 30 novembre

Du 30 octobre au 30 novembre, à la demande de la RATP, l'Institut d'études supérieures des arts (IESA) insuffle un air d'inédit dans la station Saint-Germain-des-Prés (ligne 4).

L'IESA investit les vitrines qui longent les quais de la station pour laisser le champ libre à Catherine Bénas. Cette artiste plasticienne a décidé de métamorphoser l'endroit en développant, sur chacun des deux quais, deux projets singuliers intitulés respectivement Hors Champ et Microscopies.

Hors Champ est un ensemble de collages de photographies accompagnés de courts textes. Des jambes sans corps marchent, courent, s'arrêtent, se retournent... traversent une scène à l'italienne. Mis bout à bout, ce patchwork forme un étonnant panoramique. Chaque personnage est surmonté d'une courte phrase, expression, mot isolé, évoquant ainsi un état d'âme. Sur le quai d'en face, changement d'ambiance avec Microscopies. Ici, il s'agit d'une suite de quarante tableaux de petits formats peints simultanément. Les œuvres sont présentées côte à côte afin de délivrer, là encore, une vue panoramique.

Comme vous l'aurez compris, la spécificité de Catherine Bénas est de procéder par série ; chaque série relate une histoire dont le scénario est élaboré en fonction d'un format, d'une couleur, une grammaire formelle composée d'éléments récurrents. Au final, la linéarité du dispositif d'exposition permet une lecture continue, comme à livre ouvert. Une manière originale et artistique de parcourir la station !

Deux aspects formels de cette artiste plasticienne sont présentés sur chaque quai :
"Hors-champ" présente un ensemble de photomontages accompagnés de courts textes. Le visuel étonnant, un élégant jeu de jambes défile le long d'un format panoramique est souligné par des bribes d'expressions. Il nous convie à une surprenante exploration de nos pensées instantanées où cohabitent l'humour, le pragamatisme, l'ordinaire, l'absurde, la fantaisie.
L'autre quai offre à voir une succession de peintures de petits formats disposés bout à bout. Des peintures au langage formel raffiné, dévelopement d'un langage baroque soigné, diposées dans des vitrines peu éclairées et protégées comme des perles.

Les deux travaux formellement différents entrent en résonance. Le dispositif panoramique qu'offre la station, met en lumière l'aspect scénario de ce travail.
Tandis que "microscopies" présente une succession d'éléments dont le déroulement interne concerne la peinture elle-même, "hors-champ" propose des instantanés de pensées et renvoie le passant à sa propre histoire par un jeu de réflexion-projection.

Catherine Bénas
+33(0)140-117-581
+33(0)665-093-444
http://www.catherine-benas.com
http://expositioncatherinebenas.blogspot.com

Exposition "Hors Champs" & "Microscopies" de Catherine Bénas

Exposition dédiée à Chaïm Soutine
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
du 10 octobre 2007 au 2 mars 2008

Figure centrale du monde de l'art, le moins connu et le plus mystérieux des artistes de sa génération, Chaïm Soutine fait l'objet d'une grande exposition à Paris pour la première fois depuis 34 ans, en 1973 à l'Orangerie.

Soutine arrive à Paris en Juillet 1913 et découvre alors un monde très différent de sa Russie natale. Il est rapidement assimilé au juif immigré, à l'artiste typique de l'Ecole de Paris, avec tous les préjugés qui s'y attachent. Souvent considéré comme simple suiveur, il est intégré à la légende de Montparnasse en raison de son amitié avec Modigliani dont il fut l'un des plus proches amis.

C'est en étudiant le portrait que Modigliani fit de Soutine que Marc Restellini, a décidé de faire cette exposition. Dans ce sublime portrait, il a découvert que le bel Italien donnait à Soutine, le plus discrètement possible, une symbolique religieuse en le peignant avec la main gauche pratiquant la bénédiction des Cohen, cette famille des grands prêtres du Temple de Jérusalem. Ce détail volontairement secret révélait une personnalité hors du commun qui pouvait avoir échappé à tout le monde mais que Modigliani voulait pourtant immortaliser, comme pour donner à Soutine une dimension mystique.

Cette personnalité très particulière lui fait développer un art longtemps incompris, marginalisé, assimilé souvent à un artiste malsain, difficile, sur lequel tous les poncifs de l'antisémitisme ambiant viennent se greffer pour en faire un marginal dès son arrivée à Paris. Comme Modigliani, il a une carrière très singulière, entourée de légendes ; artiste maudit, il meurt sans être vraiment révélé sous son vrai jour. Encore aujourd'hui il ne reste de Soutine que l'image du juif émigré sur qui pèse tous les interdits d'une religion trop contraignante et dont le physique se prête à tous les clichés antisémites.

Exposition "rétrospective à Jean Dubuffet"
Location:
Galerie Boulakia
Galerie Fabien Boulakia
10, avenue Matignon
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 56 59 66 55
Fax : +33 (0)1 42 25 49 13
Mail : galerie@boulakia.net
Internet Site : www.boulakia.net
Description:
Du 10/10/2007 au 10/12/2007

« Je crois que l'œuvre d'art est à la fois beaucoup plus et beaucoup moins que ce qu'on croit communément. Elle est beaucoup plus en ce sens que beaucoup de personnes n'en attendent pas grand-chose de plus que d'être un additif ornemental, d'apporter plaisir aux yeux, au lieu que j'en attends bien plus que cela puisque j'entends qu'elle me procure une véritable illumination de mon esprit, qu'elle modifie profondément mon regard sur toutes choses. »
Jean Dubuffet, 19 avril 1985

A partir du 10 octobre, la galerie Boulakia présente les œuvres d'un artiste qui a profondément marqué le XXème siècle : Jean Dubuffet, à qui elle consacre une magistrale rétrospective pendant deux mois. Une quarantaine d'œuvres des années 1940 aux années 1980 permet de retracer l'itinéraire de ce théoricien de l'Art Brut qui s'intéressait par-dessus tout à l'art « qui se sauve aussitôt qu'on prononce son nom ».

Comme elle l'a fait pour Chagall, Dufy, Lam, Basquiat et Rauschenberg, la galerie Boulakia prépare une exposition majeure autour d'un grand artiste. Il s'agit cette fois de Jean Dubuffet, dont les toiles vont parer les cimaises du n°10 de l'avenue Matignon, le temps d'un automne. Une quarantaine d'œuvres ont ainsi été réunies pour revenir chronologiquement sur l'essentiel de sa carrière. Avec Chevaux à la lune, Paysan sautant sur son petit arpent ou encore Trois personnages, la galerie Boulakia illustre notamment la recherche de l'artiste sur la matière.

« Le rejet de toute norme, le refus des conventions – fussent-elles en peinture, celles de la plus extrême avant-garde – qui marquent toute l'œuvre de Jean Dubuffet ont, dès l'origine, donné à ses tableaux leur ton particulier. » Ainsi débute le catalogue préfacé par Daniel Abadie, qui explore toutes les facettes de l'œuvre de Dubuffet depuis de nombreuses années. Daniel Abadie qui fut le commissaire de l'exposition organisée en 2001 au Centre Pompidou lors du 100ème anniversaire de la naissance de l'artiste a écrit et réalisé le catalogue d'exposition pour la galerie Boulakia. Edité en français et en anglais, cet ouvrage riche de 120 pages et 43 reprographies donne des grilles de lecture pour embrasser l'œuvre de Dubuffet, pour qui « la peinture, plus que jamais, va devenir jeu mental, le plus grand jeu de l'esprit », explique encore Daniel Abadie.

Exposition "Steichen, une épopée photographique"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 09 octobre au 30 décembre 2007

Mardi de 12h à 21h
Du mercredi au vendredi de 12h à 19h
Samedi et Dimanche de 10h à 19h
Fermeture le lundi

Entrée : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure avant la fermeture des espaces d'expositions.




Le Jeu de Paume à Paris inaugure à l'automne prochain la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen (1879-1973), l'un des photographes-phares de l'histoire de la photographie du 20ème siècle. Présentée de façon chronologique, l'exposition « Steichen, une épopée photographique » couvrira toutes les dimensions d'une œuvre extrêmement prolifique et polyvalente.

Construite en deux volets – la rétrospective proprement dite, et la collaboration de l'artiste avec Condé Nast : Edward Steichen, in high fashion (1923-1938) -, elle regroupera quelques 500 tirages, dans l'ensemble des espaces du bâtiment de la place de la Concorde, qui mettront en lumière l'esprit curieux et inventif de ce « monument » de la photographie.

Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde en effet avec Alfred Stieglitz dès 1902 le groupe Photo-Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son oeil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité. Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, le nomme photographe en chef des publications de Vogue et de Vanity Fair en 1923. Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche plus de neuf millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen, organisée à partir de 450 photographies d'époque (vintages) et divers documents.

Esprit curieux et inventif, Edward Steichen (1879-1973) est l'un des photographes les plus prolifiques et influents de l'histoire de la photographie au XXe siècle. Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde avec Alfred Stieglitz en 1902 le groupe Photo Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il est à la fois peintre et photographe. Comme photographe, il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son œil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité.
Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, lui confie en 1923 la direction artistique de Vogue et de Vanity Fair.
Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche environ dix millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est organisée par la Foundation for the Exhibition of Photography (Minneapolis) et le Musée de l'Elysée (Lausanne), en collaboration avec le Jeu de Paume.

Elle est présentée avec le soutien de Neuflize Vie et de la Manufacture Jaeger-LeCoultre, et en partenariat avec Le Figaroscope, Vogue, Arte et FIP.

Avis : le parcours de Steichen n'est pas original et manque de clarté. Parti d'une vision artistique de la photographie, Steichen, après la première guerre mondiale, se range à l'avis que la photographie peut servir à documenter et représenter la réalité. Il aboutit finalement à l'utilisation de l'art photigraphique à des fins mercantiles dans le domaine publicitaire.
La seule période intéressante du parcours du photographe reste la période où, travaillant pour Vogue et Vantity Fair, il aura pris en photo les plus grandes célébrités Hollywoodiennes et politiques (Greta Garbo, le président Franklin Delano Roosevelt, ...).

Plus d'informations sur l'exposition :
http://www.jeudepaume.org/?page=document&idArt=259&lieu=1&idDoc=436

Exposition d'artistes russes « East / West »
Location:
Galerie Orel Art
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 47 20 22 54
Fax : +33 (0)1 47 20 22 73
Mail : orelart@hotmail.com
Internet Site : www.orelart.com
Description:
16 octobre – 30 novembre 2007
Ouverture au public: Mar-Sam: 11h/13h-14h/19h
Bureaux: Lun-Sam: 11h/13h-14h/19h

L'exposition “East / West”, regroupe une sélection d'artistes Russes et d'artistes internationaux (Italie, Grande-Bretagne, USA) ayant en commun une réflexion artistique basée sur la remise en question de la société contemporaine ainsi que la déconstruction de nos références culturelles. A partir de leurs expériences et leur passé propre, ils mettent en valeur dans leurs oeuvres le constat de la perte de rationalité de la société actuelle.
Miroir des déboires tant culturels que sociaux de notre époque, "East / West" est à la fois une rencontre et un dialogue entre des regards artistiques différents, appartenant à deux espaces géographiques historiquement distincts : à l'Est plusieurs décennies d'amnésie culturelle ont affecté les artistes Russes, les obligeant à opérer une relecture de leurs références à travers celles du monde occidental ; à l'Ouest, l'état général d'agressivité soulève des interrogations liées à de nouveaux codes, comme par exemple la culture du « moi » et de l'argent.

Exposition d'artistes russes « East / West »

Exposition d'artistes russes « East / West »
"Sphinx", Alexander et Marina Royzman, 2007, bronze peint, patine et émail, édition 3/6 (32 500 euros)

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-22:00] Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain
Location:
Place de la Bastille
Place de la Bastille
75004 Paris
M° Bastille
France
Description:
du 30 octobre au 4 novembre 2007 de 11h à 20h
Nocturnes le mardi 30 octobre et le vendredi 2 novembre jusqu'à 22h

Invitations et informations sur :
http://www.joel-garcia-organisation.fr

Des palettes comme s'il en pleuvait. C'est en effet sur ce thème que se déroulera la quatorzième édition du Grand Marché d'Art Contemporain de la Bastille. Du 30 octobre au 4 novembre 2007, plus de cinq cents artistes vont exposer leurs oeuvres au beau milieu d'un décor pour le moins surprenant puisque constitué de palettes, qu'elles soient de peintres ou destinées au transport de marchandises. Peintes ou détournées, elles seront les reines de la fête.
Avec ses 40 000 visiteurs attendus, Le Grand Marché d'Art Contemporain de la Bastille constitue sans aucun conteste l'une des plus importantes manifestations françaises consacrées à l'Art. Incontournable, le GMAC compte parmi ces grands rendez-vous chers aux amateurs, collectionneurs et professionnels tout comme aux néophytes curieux de ce qu'ils vont découvrir sur place. Et si l'éclectisme de ce public n'a d'égal que celui des artistes et de leurs oeuvres, c'est tant mieux. La symbiose est ainsi conclue !
Riche, ce Grand Marché d'Art Contemporain entend bien l'être, plus encore que d'habitude. Riche de par les diversités des exposants. Certains d'entre eux sont des habitués qui lèveront le voile sur leurs toutes dernières créations. Pour d'autres en revanche, il s'agira là de leur "première Bastille". Ils piaffent déjà d'impatience à l'idée d'entrer dans le "club". Ce, grâce à notre esprit permanent d'ouverture qui nous a conduits à créer au sein même du Marché, la "Première Expo". Un tremplin offrant la possibilité à ceux qui ne l'ont jamais eue mais dont le talent ne fait aucun doute, d'exposer enfin ! Parmi eux, deux sculpteurs dont les oeuvres ne laisseront personne indifférent : Bleicher et Patricia Molins. Et puis à ne manquer sous aucun prétexte : Saïr et Pamela, peintres résolument contemporains.
Riche encore, le Grand Marché le sera en raison de l'extraordinaire vitrine qu'il représente. Imaginez : plusieurs milliers d'oeuvres -peintures, collages, sculptures, gravures, photographies, installations et autres travaux- ainsi soudainement offerts au yeux du public. Avec, en prime la présence permanente de leurs créateurs. Voici l'une des clés du succès de cette manifestation aux accents d'authenticité et de sincérité.
Cet automne, les organisateurs se sont également investis dans une nouvelle mission. A but humanitaire, celle-ci. Et pour ce faire, ils sont allés directement frapper à la porte de la légendaire générosité des artistes. Car si l'initiative d'apporter son soutien à la Fédération Française des Associations de chiens d'aveugles (FFAC) est à mettre au crédit de JGO, c'est aux artistes tout comme aux visiteurs que reviendra le mérite de sa réussite.
De quoi s'agit-il au juste ? De nombreux artistes se sont vus remettre des palettes de peintre lors du précédent GMAC. Consigne leur était alors donnée de les utiliser comme support pictural, au même titre que l'est une toile ou un panneau. Dès lors, la balle était dans leur camp. Résultat : Beaucoup de ces palettes sont d'ores et déjà achevées et leur vente, durant le Grand Marché, au prix symbolique et unitaire de 75 euros permettra l'acquisition d'un chien d'aveugle au bénéfice de la FFAC.
Quant au thème de la palette, il ne pouvait à n'en point douter qu'aiguiser l'esprit débordant et bouillonnant d'imagination propre aux artistes. Et certains d'entre eux n'ont pas manqué l'occasion de le décliner à leur façon. C'est ainsi qu'à la fidèle compagne que le peintre serre entre ses doigts, ils ont préféré les planches assemblées utilisées pour le transport des marchandises. Ces détournements artistiques réalisés avec brio ne manqueront pas d'attirer l'attention et de séduire plus d'un amateur. Sous le chapiteau, Yves Henri en présentera parmi ses nouvelles créations. Tout comme Audic et Rizk, Bavoillot et Blanc-Bessière dont les stands se situeront sur le parvis.
Une fois encore, les arts contemporains vont faire leur révolution à la Bastille. Révolution pacifiste s'il en est, et surtout chaleureuse et conviviale. Une véritable fête offerte non pas, cette fois-ci sur un plateau. Mais sur...une palette.
Bastillement Vôtre

avec :
SARAH NOTEBAERT BASSIGNY
Stand 103B côté BD Bourdon
contact: sarahnb@free.fr
06 03 79 07 49

[17:30] Exposition « Nugues/Héliès »
Location:
Mairie du 12ème arrondissement
130, avenue Daumesnil
75012 Paris
M° Dugommier, Daumesnil
France
Phone : +33 (0)1 44 68 12 12
Fax : +33 (0)1 44 68 12 09
Internet Site : mairie12.paris.fr
Description:
Salon d'outre-mer de la Mairie du 12ème arrondissement

Du lundi 29 octobre au vendredi 9 novembre 2007
Vernissage le mardi 30 octobre à 17h30

Marc Héliès et François Nugues sont tous les deux peintres et résidents du 12eme arrondissement. Anciens étudiants des Beaux-Arts, le premier à Brest le second à Paris, ils se rencontrent il y a cinq ans à l'occasion de la "fête des voisins".

Depuis ils ne cessent de confronter leurs idées et leurs goûts respectifs, s'efforçant de faire connaître aux relations de l'un les talents de l'autre. Tout deux s'affilient au mouvement de l'action painting et donne la primauté à l'émotion au travers d'une oeuvre gestuelle.

En déstructurant ses tableaux couche après couche Marc se cherche dans un chaos romantique alors que François plus minimaliste se trouve dans l'ordre de la nature.

La mairie du 12eme vous propose aujourd'hui de découvrir en ses murs ces deux extrêmes et de les voir se rejoindre.

En parallèle à cet événement François et Marc, soucieux de s'impliquer dans le quotidien de la vie de leur quartier ont répondu présent à l'invitation faite par de nombreux commerçants de présenter aussi leurs oeuvres graphiques. Vous découvrirez ainsi du “Village” Dugommier au marché d'Aligre toutes les facettes créatives des deux artistes contemporains du 12eme arrondissement.

[17:30-20:00] Vernissage d'Irène Chaumont
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
du 30 octobre au 10 novembre 2007
du lundi au vendredi de 12h à 20h
samedi 3 novembre jusqu'à 18h30
samedi 10 novembre jusqu'à 16h
(fermé le 1er novembre)

Vernissage : mardi 30 octobre 2007 de 17h30 à 20h


[18:00] Exposition "Attestation du rouge"
Location:
La Lucarne des Ecrivains
115, rue de l'Ourcq
75019 Paris
M° Crimée, RER E Rosa Parks
France
Phone : +33 (0)1 40 05 91 29
Mail : lalucarnedesecrivains@gmail.com
Internet Site : lucarnedesecrivains.free.fr
Description:
Les peintures et les gravures de Valérie Buffetaud constitueront le cadre d'une séance de lectures et percussions avec la participation de Claude Duneton, Claude Held, Bertrand Renaudin, Michel Foissier et les éditions Propos 2.

Du 29 octobre au 18 novembre
Vernissage le mardi 30 octobre à partir de 18h

Lectures et percussions le 8 novembre à 19h30
Renseignement au 01 40 05 91 51

[18:00] Exposition "Tension à 4 Temps"
Location:
1ère Station
espace d'art contemporain
Place du Palais Royal
galerie marchande 1900 dans la station de Métro Palais Royal - Musée du Louvre
entrée aux pieds du Louvre des Antiquaires ou du Cab
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 42 97 46 23
Fax : +33 (0)1 42 97 42 54
Mail : info@1ere-station.com
Internet Site : www.1ere-station.com
Description:
http://www.iesa.info/spip.php?page=article&id_article=2565&couleur=violet&lang=fr

du 15 octobre au 9 décembre 2007
Vernissage le mardi 30 octobre 2007 à partir de 18 heures

Tension à 4 Temps : sur les murs, dans les coins jusqu'aux vitres… Flux et reflux d'un questionnement sur la peinture.
Instabilité - In situ

Exposition de quatre artistes : Caroline Culand-Cassel, Valérie Blin-Kaddour, Marion Jannot et Nathalie Leroy-Fiévée, qui pratiquent toutes la peinture abstraite. Ce qui les lie, mis à part le fait qu'elles ont fait il y a 10 ans les Beaux Arts de Paris et sont de la même génération, c'est d'abord un questionnement autour d'une pratique, à savoir : “Que signifie peindre dans l'esprit de l'abstraction aujourd'hui ?”.

[18:00] Inauguration "Le Mali à Paris"
Location:
Bourse du Commerce
CCIP - Délégation de Paris
2, rue de Viarmes
75001 Paris
M° Les Halles, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 55 65 35 35
Internet Site : www.ccip.fr
Description:
7e édition de la fête de l'artisanat et du tourisme du Mali

Inauguration le mardi 30 octobre à 18h

En présence de Monsieur Ndiaye Bah, Ministre de l'Artisanat et du Tourisme du Mali et de Monsieur Oumar Balla Touré, Directeur de l'Office Malien du Tourisme et de l'Hôtellerie.

Entrée libre de 11h00 à 19h30

Une exposition découverte sur le Mali, l'Afrique authentique !
Au total, 35 stands disposés autour de la grande tente touarègue s'animeront sous la rotonde de la Bourse de commerce. La richesse créative des artisans maliens propose de nombreuses variations originales à partir de matériaux bruts ou précieux. La variété cet artisanat puise son origine dans la diversité des traditions portées par les Touareg, Peul, Bambara, Dogon, Senoufo, Songhaï, Malinké, Sarakollé et Toucouleurs, pour ne citer que les plus connus. Toutes les ethnies du Mali vous retrouvent au cœur de Paris !

70 exposants artisans et créateurs
Maroquinerie, cordonnerie, bijouterie, orfèvrerie et perles, encens et spécialités régionales, sculptures, instruments de musique, textiles (Bogolans, Indigos, Batiks)…
Office Malien du Tourisme et de l'Hôtellerie et agents de voyage maliens.

Animations musicales, culturelles et artistiques
Tous les jours : tente et forge traditionnelles, exposition photos, musique…
Samedi 3 novembre à 15h : défilé de mode

Pour imprimer l'invitation, cliquez sur :
http://www.batonrouge.fr/salondumali/downloads/mali2007.pdf

[18:00] Inauguration de l'exposition « Patrimoine en devenir »
Location:
Réfectoire du Couvent des Cordeliers
Université Pierre et Marie Curie
15, rue de l'Ecole de Médecine
75006 Paris
M° Odéon
France
Phone : +33 (0)1 44 27 81 60
Internet Site : www.refectoire-cordeliers.fr
Description:
sur invitation

Inauguration de l'exposition « Patrimoine en devenir – 10 ans d'action de la Fondation du Patrimoine en images » par Moïra Guilmart, adjointe chargée du patrimoine

http://www.fondation-patrimoine.com/fr/actualite.php4?id=43
http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=142&document_type_id=2&document_id=34523&portlet_id=15983

A l'occasion de son 10ème anniversaire, la Fondation du Patrimoine organise à Paris du 31 octobre au 14 novembre 2007 une exposition présentant, au travers de quelque 150 photographies, une sélection de beaux projets auxquels elle a apporté son soutien.

Cette exposition, également présente depuis le 8 octobre sur les murs de l'Atelier Renault (Champs-Elysées), et du 8 au 11 novembre au Salon du Patrimoine (Carrousel du Louvre) se déplacera, tout au long de 2008, dans plusieurs capitales régionales.


Dix ans après sa création, la Fondation du Patrimoine a pour clef de voûte de son action, un réseau solide de près de 300 bénévoles présents sur l'ensemble du territoire ; cette organisation décentralisée s'accompagne de partenariats étroits avec l'Etat et de nombreuses collectivités territoriales et associations nationales et locales de sauvegarde du patrimoine.

Dans le même temps, la Fondation a su mobiliser, autour des projets qu'elle soutient, un nombre croissant d'entreprises mécènes et plusieurs milliers de donateurs.



Depuis 1997, la Fondation a apporté une aide à plus de 7 600 opérations pour un montant de travaux de l'ordre de 500 M€, soit l'équivalent de 15000 emplois créés ou maintenus dans le secteur du bâtiment.

La Fondation du Patrimoine est devenue, en quelques années, un intervenant essentiel au service des propriétaires publics et privés
engagés dans la sauvegarde du patrimoine de proximité, non protégé au titre des monuments historiques.

Portée par la passion et l'enthousiasme collectif de ses équipes ainsi que par le précieux soutien de ses partenaires et mécènes, la Fondation du Patrimoine inscrit son action au service du développement économique et culturel durable des territoires, en s'employant à favoriser la transmission des savoir-faire et la création d'emplois. Le temps est venu pour elle de savoir plus et mieux communiquer en direction de tous ceux qui, concernés par son action, veulent mieux la connaître.

Tel est le but de l'exposition présentée au Couvent des Cordeliers.

Trois photographes, au cours de 2006 et 2007, sont allés à la rencontre de projets soutenus par la Fondation, et de leurs acteurs.
Si Philippe Caron a su capter les merveilles du patrimoine du grand Ouest, Bertrand Sampeur a parcouru les régions du centre de notre pays pour fixer sur sa pellicule les matériaux et les gestes qui font la beauté de paysages parfois méconnus. Michel Bourguet a, quant à lui, sillonné le Nord et le Sud de l'hexagone, revenant avec de très belles images de vrais trésors patrimoniaux.

La Fondation du Patrimoine remercie pour leur soutien :
la Mairie de Paris, la Fédération Française du Bâtiment, Lhoist, membre de la Guilde des Métiers de la Chaux, Lafarge Granulats,
l'agence de communication Lux Modernis, Interlinks, L'Atelier Renault et Distilleries et Domaines de Provence.

[18:00-20:30] vernissage "Inventaires" de Paola Gaviria et son invitée Adriana Garcia Galan
Location:
RUE FRANÇAISE by MISS CHINA
3, rue Française
75001 Paris
M° Les Halles, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 40 28 05 49
Mail : misschina@ruefrancaise.fr
Internet Site : www.ruefrancaise.fr
Description:
du 30/10/2007 au 30/11/2007
du mardi au samedi de 13h30 à 18h30

BEAUTY ROOM
Select 11
"Inventaires"
Paola Gaviria et son invitée Adriana Garcia Galan

"... Paola fait sa réapparition à Paris après une longue marche depuis 2005 à nos jours. Retour à la source en Colombie en passant par l'Australie et le Canada... Un parcours tracé tout en crayon et stylo avec quelques bavures et taches de café. Nous sommes heureux de suivre ses pas accompagnés des histoires chuchotées par Adriana Garcia Galan..."
Miss China

"Les objets que je possède et les choses que j'utilise font partie de moi. Ils m'aident à vivre la vie dont j'ai envie, comme je le veux. Bien que je ne ressente aucune affection pour ces objets, cela m'est difficile de m'en séparer quand ils cessent d'être nécessaires, sans les dessiner une dernière fois.
Ces dessins constituent une série d'inventaires : chaussures, montres, parapluies etc… en eux, je reconnais l'essence de ma vie et je retrouve ma condition de vie. Mon acte vital de dessiner les choses est comme un autoportrait dans lequel disparaît le moi : tout ce qui reste est le contexte. Au travers de ce thème personnel et original réalisé à Sydney et à Paris, on peut approcher en substance mon vécu."
Paola Gaviria, 2007

[18:00] vernissage "Vanessa's Pop" de Vanessa Azoulay
Location:
L'ARC
12, rue de Presbourg
75016 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 78 70
Fax : +33 (0)1 45 00 78 71
Mail : contact@letoileparis.com
Internet Site : www.larc-paris.com
Description:
vernissage "Vanessa's Pop" de Vanessa Azoulay

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Du 26 octobre au 08 novembre 2007
Vernissage mardi 30 octobre 18h à 21h

avec :

Sarah Schmitz
http://www.sarah-schmitz.org

Laure Feyen
http://www.artmajeur.com/laurefeyen

HOHBERGER
MARQUETTE
HIRAN MITRA
SARRAUD
CARMEM VALENTE
ZUNITOW



[19:00] Soirée "Paris Banlieues Tango"
Location:
Luminor Hôtel de Ville
anciennement Nouveau Latina
20, rue du Temple
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 47 86
Mail : luminor.hotel.de.ville@gmail.com
Internet Site : www.luminor-hoteldeville.com
Description:
Dans le cadre de la 10e édition du festival "Paris Banlieues Tango" (PBTa), Le Latina organise une soirée festive sur le thème du TANGO autour de l'artiste uruguayen Pedro Lombardi le mardi 30 octobre 2007

à partir de 19h, vernissage de l'exposition "Invitation au tango", photographies de Pedro Lombardi (ouverte tous les jours de 14h à 19h, jusqu'au 5 novembre)

à 21h, projection exceptionnelle du film "Je ne suis pas là pour être aimé"
comédie française de Stéphane Brizé avec Patrick Chesnais, Anne Consigny, Georges Wilson, Lionel Abelanski et, dans le rôle du professeur de tango, Pedro Lombardi, précédée d'une projection d'images en musique scénarisée par Pedro Lombardi

[19:00] Vernissage de Nicolas Sénégas
Location:
La Cantada II
13, rue Moret
75011 Paris
M° Couronnes, Ménilmontant, Parmentier, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 48 05 96 89
Mail : contact@cantada.net
Internet Site : www.cantada.net
Description:
Carn-Evil [www.myspace.com/barondegrrr] et La Cantada II vous présentent une expo de Nicolas Senegas (In Coals) jusqu'au 21 décembre.

"Rechercher la parfaite imperfection de chacun et en transmettre les sensations. C'est ce que le photographe essaye de représenter à travers un mélange numérique associé à une base purement photographique. Les modèles ne sont pas l'argument pour de la retouche photo mais ils sont de véritables acteurs, qui interagissent et transmettent leur énergie, leurs sentiments dans le but d'insuffler la vie à l'image. Les interactions modèle / photographe / photographie / retouche numérique permettent de créer des hybrides tout droit sortis de l'imaginaire de Nicolas Sénégas (In Coals) et de traverser un monde déformé, torturé, mélancolique, et dont la faune mutilée cherche à montrer le plus simplement son visage et son humanité". Plus d'infos sur www.myspace.com/infotographie

Exposition jusqu'au vendredi 21 décembre tous les jours à partir de 18h

http://www.nicolassenegas.com

Vernissage de Nicolas Sénégas

[19:00] Vernissage de l'exposition "Rozsda - Traces de mémoire"
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Rennes, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
du 30 octobre au 16 novembre 2007

Photos entre 1933 et 1947, dessins entre 1948 et 1957

En partenariat avec l'Association des Amis d'Endre Rozsda, le Musée National de la Photographie (Kecskemét, Hongrie) et les Archives de l'Université Central Européene de Budapest.

« Celui qui cherche des clichés des années 50 dans ces illustrations en sera pour ses frais.
Il n'y trouvera pas un seul ouvrier modèle aux muscles saillants, un seul émule souriant de Stakhanov, ni les fameux manteaux de cuir noir et les voitures aux rideaux fermés.
Mais il va découvrir des lieux paisibles et neutres : piscines, hôpitaux, salles de concert, cafés et jardins publics sans aucune trace de foi béate, ni des visages marqués par la terreur. Il verra simplement une ville qui vit tant bien que mal au quotidien. (...) » Gábor Pataki

En présence de Károly Kincses ancien directeur du Musée National de la Photographie de Hongrie.

Endre Rozsda, peintre, dessinateur et photographe (Hongrie 1913 - France 1999)
http://www.rozsda.com

[19:00-22:00] finissage de Darren Smith et Jonathan French "Washington DC in Paris"
Location:
dorothy's gallery
American Center for the Arts
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 57 08 51
Mail : dp@dorothysgallery.com
Internet Site : www.dorothysgallery.com
Description:
5 Octobre - 4 novembre 2007
Vernissage le 5 octobre à partir de 18h

dorothy's gallery accueille les artistes américains pour un échange avec la galerie Honfleur à Washington DC.
La passerelle que dorothy établit avec son pays d'origine les Etats unis et plus spécialement Washington DC correspond à ce besoin de rapprocher Paris avec les galeries américaines par l'échange et la coopération. C'est déjà une réalité grâce au partenariat avec Honfleur gallery basée à Washington DC.
L'exposition Washington DC in Paris explorera cet aller-retour entre ces différentes visions de l'art: les artistes de Washington seront exposés du 5 octobre au 4 novembre 2007 à dorothy's gallery.

Les artistes qui initieront cette passerelle entre nos deux pays lors de Washington DC in Paris, sont Darren Smith et Jonathan French.
Ils développent tous deux une approche de la photo inspirée par le voyage.

[19:00] vernissage Ricky Maynard "Portrait d'une terre lointaine"
Location:
Ambassade d'Australie à Paris
Australia France Foundation de l'Ambassade d'Australie en France
4, rue Jean Rey
75724 Paris Cedex 15
M° Bir-Hakeim, RER C Champs de Mars - Tour Eiffel
France
Phone : +33 (0)1 40 59 33 00
Fax : +33 (0)1 40 59 33 10
Mail : info.paris@dfat.gov.au
Internet Site : www.france.embassy.gov.au
Description:
Du 31/10/2007 au 11/01/2008

L'exposition présentée à l'Ambassade d'Australie comprend une sélection de photographies issues de six reportages réalisés par l'artiste au cours des 20 dernières années. Cette exposition, dont le commissaire est Keith Munro du Musée d'Art Contemporain de Sydney, rassemble des oeuvres des séries The Moonbird People - Le peuple des Moonbird - (1985), No More Than What You See - Pas plus que ce que tu vois - (1993), Urban Diary -Agenda Urbain - (1997), Returning to Places That Name Us - Retour aux sources - (2000), In The Footsteps of Others - Dans les pas des autres - (2002).
De la lignée des tribus tasmaniennes de Big River et Ben Lomond, Ricky Maynard vit et travaille sur les Iles Flinders, dans le détroit de Bass, entre la Tasmanie et l'Australie continentale. Depuis la fin des années 80, son travail se concentre essentiellement sur son peuple, de la célèbre série The Moonbird People - Le peuple des Moonbird - (1985-1988) qui présente une communauté aborigène de Tasmanie lors de la saison annuelle des puffins fuligineux (muttonbirds), jusqu'à ses portraits d'anciens du peuple Wik (Cap York - Queensland) dans Returning to Places That Name Us - Retour aux sources - (2000), en passant par No More Than What You See -Pas plus que ce que tu vois- (1993), sur des Aborigènes incarcérés dans le système pénitentiaire d'Australie méridionale.
Sa nouvelle série Portrait of a Distant Land - Portrait d'une terre lointaine - explore les spécificités physiques et sociales des paysages de Tasmanie, selon les « pistes de chant » et « pistes d'ocres », les mouvements tribaux et les déplacements historiques, et crée ainsi une sorte d'agenda visuel dérivé des histoires orales collectives. Travaillant en étroite collaboration avec les communautés qu'il photographie, l'approche de Ricky Maynard au documentaire social constitue un développement majeur dans la représentation des peuples aborigènes et des habitants des Iles du Détroit de Torres en Australie. Son oeuvre est non seulement poétique et puissante, mais elle représente aussi une recherche culturelle importante pour le futur.
L'approche de Ricky Maynard en tant que photographe et artiste peut paraître simple et directe au premier abord ; en réalité, ses clichés sont chargés d'émotion et empreints de contestation, témoignant des caractéristiques physiques et psychologiques du paysage australien et de l'histoire de son peuple.

[19:30-23:30] Cérémonie de remise des Prix du Concours Long-Thibaud
Location:
Salle Pleyel
252, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 42 56 13 13
Mail : rp@sallepleyel.fr
Internet Site : www.sallepleyel.fr
Description:
en présence de Moïra Guilmart, adjointe chargée du patrimoine





[21:00] soirée France Télévisions
Location:
Le Showcase
sous le pont Alexandre III
Port des Champs-Élysées
rive droite
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 45 61 25 43
Mail : privatisation@showcase.fr
Internet Site : www.showcase.fr
Description:
soirée France Télévisions

[21:00] soirée déguisée Smallworld
Location:
WAGG
62, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 55 42 22 01
Fax : +33 (0)1 55 42 22 09
Mail : contact@wagg.fr
Internet Site : www.wagg.fr
Description:
500 personnes

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés