Tuesday, November 20, 2007
Public Access


Category:
Category: All

20
November 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Exposition de Melissa Mars
Location:
Bound
49/51, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 53 67 84 60
Fax : +33 (0)1 53 67 84 67
Mail : bound@buddhabar.com
Internet Site : www.buddha-bar.com/new/bound.php
Description:
VERNISSAGE LE 19 NOVEMBRE DE 18h30 à 21h00 sur Invitation
Du 19 novembre au 10 décembre 2007

"POUR UN REGARD D'ENFANT VERS UN SOURIRE... ENFANCE DE CHINE"

Croisement émouvant de deux univers, humanitaire et artistique...

Ce projet d'exposition photo est né de la rencontre de Frédéric Leroy, le fondateur de la CITRR coalition internationale qui milite à travers le monde pour le respect des droits des enfants, et de l'artiste Melissa Mars.
Touchée par cette cause, Melissa Mars, passionnée par l'image et la photo, a eu l'idée d'offrir une exposition de portraits d'enfance...

« Il était une fois l'enfance. L'enfance innocente, candide, joyeuse. Un regard étonné et naïf qui s'ouvre sur le monde... L'insouciance... L'enchantement...
À travers l'œil de mon appareil photo, j'ai capté des regards bridés, des enfants en Noir et blanc et en couleur, des instantanés... des poussières d'enfance capturées durant mon périple en Chine, cet été 2007. J'en ai tiré une vingtaine de portraits autour du thème « Pour un regard d'enfant vers un sourire... Enfance de Chine »... Pour une enfance respectée... » Melissa Mars

Cette exposition se déroulera au Bound* durant la semaine de la Solidarité Internationale avec comme point d'orgue le 19 Novembre : "Journée Mondiale pour la prévention des abus envers les Enfants" et le 20 Novembre : "Journée mondiale de l'enfance".

- BIO EXPRESS -

« Mon nom est Melissa Mars, Mars comme la planète d'où je viens... peut-être... »

Melissa Mars grandit avec un pansement sur le cœur « mais plutôt que d'enfer une maladie... j'en fée des mélodies... » Elle fait ses premiers pas dans la chanson avec "Papa m'aime pas", et un premier album "Et Alors !" sorti en 2003, puis un deuxième, "La Reine des Abeilles" en 2005. 1980, son duo avec Pascal Obispo, gros succès au Hit-Parade, la fait connaître à un plus large public. Le 17 septembre 2007, elle sort son troisième album A la Recherche de l'Amour Perdu, qui clôture la trilogie de la quête initiatique d'une jeune fille en mal d'aimer.
C'est l'histoire d'une fille... qui se rêve personnage d'un conte de fée qu'elle mettra en scène lors de sa prochaine tournée de concerts en France, Belgique & Luxembourg, le 10 décembre à la Cigale de Paris. (Toutes les infos sur www.melissamars.com)


CONTACT PRESSE MELISSA MARS
Lilas KLIF
Tel : 06 63 80 88 13
management@melissamars.com

CONTACT PRESSE CITRR
Frédéric LEROY
Tel : 00 33 (0)6-19-01-16-94
frederic.citrr@gmail.com

Exposition de Cécile Champy "Au bord du nord-ouest"
Location:
Galerie Médiart
L'Art du Vivant
109, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 78 44 93
Mobile : +33 (0)6 82 84 65 36
Fax : +33 (0)1 42 78 44 93
Mail : vanbay@free.fr
Internet Site : www.galerie-mediart.com
Description:
photographies

Du 7 novembre au 1er décembre 2007
Ouverture du mercredi au vendredi 12h-19h30 - Samedi 12h-19h
Vernissage mercredi 7 novembre de 18h à 21h30

Cécile Champy, auteur- photographe‚ âgée de 35 ans, vit et travaille à Paris.
Elle acquiert de solides bases artistiques durant sa formation : dessin, graphisme et design, à l'Atelier de Sèvres, ensuite à l'Ecole des Beaux-arts de Caen et l'apprentissage de l'image à l'Ecole des Gobelins (CFT) à Paris.
Depuis 2001, elle travaille en free-lance. Pour des journaux d'art, des galeries et des associations.
Elle développe parallèlement un travail personnel sur le paysage.
En 2002, elle est lauréate de la Bourse du talent en paysage, décernée par Picto, pour sa série « Petit-grand ».

La galerie Mediart accueillera en novembre 2007, pour sa première exposition personnelle en galerie, ses photos, prises sur les rivages du Nord de la France, de la Hollande et de la Belgique. Cette série intitulée « Au bord du nord-ouest » débutée en 2002, est un thème récurrent, complétée durant l'été 2007, par des photos prises à l'extrême ouest de la Bretagne.

Son ambition est de fixer la notion d'espace et de temps, en réalisant plusieurs prises de vues d'un même lieu à des moments différents.
Le temps est présent dans son concept d'impermanence : fluidité des éléments, nuages et eau.
Perceptible dans la variation de la lumière, il a le pouvoir de changer l'ambiance d'une scène ; dramatique sous un ciel d'orage, sereine sous un soleil voilé.
Certaines photos peuvent nous rappeler l'ambiance qui se dégage des peintures d'Edward Hopper . La lumière initiant cette même atmosphère étrange, où le temps semble suspendu, les personnages arrêtés dans leur action.
Ces scènes nous suggèrent une histoire, stimulant notre imaginaire, finalité que cherche à atteindre cette jeune photographe, à nous de le ressentir, à la vue de cette exposition.


Exposition de Monsieur Balboa, Installation Vidéo
Description:
Surface to Air - 46, rue de l'Arbre Sec - 75001 Paris

Monsieur Balboa vu par les 84

Du 3 octobre au 30 novembre

Bruno Michel / At Large
brunomichel@atlarge.fr
www.myspace.com/wallacabalboa

Rencontres Photographiques du 10e
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Rencontres Photographiques du Xeme arrondissement
10ème arrondissement

Du 16 octobre au 30 novembre 2007

La Bibliothèque Château d'Eau et la Mairie du 10e organisent les "Rencontres Photographiques du 10e" 2007 du 16 octobre au 30 novembre 2007. Elles ont pour objet la présentation de nombreuses expositions, la promotion et la rencontre d'artistes-photographes, l'organisation de débats autour de la photographie.
En novembre 2005, lors des premières "Rencontres photographiques du 10e" une quarantaine de lieux, cafés, restaurants, centres culturels, bibliothèques, cinémas, librairies, galeries etc avaient exposé une centaine de photographes.

Salon Heavent 2007
Location:
Hippodrome de Longchamp
Avenue des Tribunes
Bois de Boulogne
75016 Paris
M° Tram T2 Suresnes - Longchamp
France
Phone : +33 (0)1 44 30 75 00
Internet Site : www.nouveaulongchamp.com
Description:
Mardi 20 de 10H à 22H - Mercredi 21 et Jeudi 22 de 10H à 19H

http://www.heavent-expo.com

90ème Congrès des Maires de France
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Congrès des maires et des présidents de communautés de France

MAIRE ET CITOYENS : CONSTRUIRE ENSEMBLE
20-21-22 novembre 2007

http://www.amf.asso.fr/CONGRES/index.asp

Exposition de Catherine Bénas "Hors Champs" & "Microscopies"
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
station de métro Saint-Germain-des-Prés (ligne 4)

Du 30 octobre au 30 novembre

Du 30 octobre au 30 novembre, à la demande de la RATP, l'Institut d'études supérieures des arts (IESA) insuffle un air d'inédit dans la station Saint-Germain-des-Prés (ligne 4).

L'IESA investit les vitrines qui longent les quais de la station pour laisser le champ libre à Catherine Bénas. Cette artiste plasticienne a décidé de métamorphoser l'endroit en développant, sur chacun des deux quais, deux projets singuliers intitulés respectivement Hors Champ et Microscopies.

Hors Champ est un ensemble de collages de photographies accompagnés de courts textes. Des jambes sans corps marchent, courent, s'arrêtent, se retournent... traversent une scène à l'italienne. Mis bout à bout, ce patchwork forme un étonnant panoramique. Chaque personnage est surmonté d'une courte phrase, expression, mot isolé, évoquant ainsi un état d'âme. Sur le quai d'en face, changement d'ambiance avec Microscopies. Ici, il s'agit d'une suite de quarante tableaux de petits formats peints simultanément. Les œuvres sont présentées côte à côte afin de délivrer, là encore, une vue panoramique.

Comme vous l'aurez compris, la spécificité de Catherine Bénas est de procéder par série ; chaque série relate une histoire dont le scénario est élaboré en fonction d'un format, d'une couleur, une grammaire formelle composée d'éléments récurrents. Au final, la linéarité du dispositif d'exposition permet une lecture continue, comme à livre ouvert. Une manière originale et artistique de parcourir la station !

Deux aspects formels de cette artiste plasticienne sont présentés sur chaque quai :
"Hors-champ" présente un ensemble de photomontages accompagnés de courts textes. Le visuel étonnant, un élégant jeu de jambes défile le long d'un format panoramique est souligné par des bribes d'expressions. Il nous convie à une surprenante exploration de nos pensées instantanées où cohabitent l'humour, le pragamatisme, l'ordinaire, l'absurde, la fantaisie.
L'autre quai offre à voir une succession de peintures de petits formats disposés bout à bout. Des peintures au langage formel raffiné, dévelopement d'un langage baroque soigné, diposées dans des vitrines peu éclairées et protégées comme des perles.

Les deux travaux formellement différents entrent en résonance. Le dispositif panoramique qu'offre la station, met en lumière l'aspect scénario de ce travail.
Tandis que "microscopies" présente une succession d'éléments dont le déroulement interne concerne la peinture elle-même, "hors-champ" propose des instantanés de pensées et renvoie le passant à sa propre histoire par un jeu de réflexion-projection.

Catherine Bénas
+33(0)140-117-581
+33(0)665-093-444
http://www.catherine-benas.com
http://expositioncatherinebenas.blogspot.com

Exposition "Hors Champs" & "Microscopies" de Catherine Bénas

Exposition "Changer le monde", dessins satyriques
Location:
Caveau de la République
1, boulevard Saint-Martin
75003 Paris
M° République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 44 45
Internet Site : www.caveau.fr
Description:
Exposition du 8 au 30 novembre

Cette exposition est la deuxième mise en place par le Caveau de la République avec le concours de caricaturistes, suite au refus de la régie publicitaire du métro de mettre en place l'affiche du spectacle du Caveau de la République entre les deux tours de l'élection présidentielle.

Une exposition finalement naturelle entre le Caveau et les dessinateurs qui sont les réalisateurs historiques de ses affiches, et qui permettra de retrouver les principaux dessinateurs établis et d'autres moins connus autour du thème "Changer le Monde".

Elle est aussi visible depuis le site du théâtre :
http://www.caveau.fr/bonus.php?p=dessins

contact presse : Chloe Zoladz-Verlhac
expoaucaveau@free.fr / chloe@caveau.fr


Le CAVEAU c'est une salle exceptionnelle de 450 places où artistes et public sont proches comme nulle part ailleurs grâce à la géométrie des lieux ; c'est aussi cet esprit insolent, frondeur, que symbolisent les affiches signées Cabu, Loup, Siné Willem…, cet esprit libertaire qui se rit de tout en jetant un pavé dans la mare ; c'est, enfin et plus que jamais, LE théâtre de l'humour, avec 6 humoristes chaque soir, pour un cocktail mélangeant un peu de politique, beaucoup de satire sociale, et 100% de rire.

Depuis septembre 2007, le spectacle « COURAGE, FILLON… ! » est à l'affiche avec : Gilles DÉTROIT, Paul ADAM, Olivier PERRIN, Gwen ADUH, LOBO & MIE, Christophe GUYBET, Jean ROUCAS, Gustave PARKING et bien d'autres en alternance. Il constitue une succession de one-man-show de 20 minutes environ, alternant satyres politique et sociale.

Il est préférable de réserver (Tél. : 01 42 78 44 45) ou en ligne :
http://www.caveau.fr/inforesa.php?p=resa

Du mardi au samedi à 20h30
et en matinée les :
Jeudi 15h
samedi 16h30
dimanche 15h30

durée du spectacle 2h15

Exposition "Chaïm Soutine"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
du 10 octobre 2007 au 2 mars 2008

Figure centrale du monde de l'art, le moins connu et le plus mystérieux des artistes de sa génération, Chaïm Soutine fait l'objet d'une grande exposition à Paris pour la première fois depuis 34 ans, en 1973 à l'Orangerie.

Soutine arrive à Paris en Juillet 1913 et découvre alors un monde très différent de sa Russie natale. Il est rapidement assimilé au juif immigré, à l'artiste typique de l'Ecole de Paris, avec tous les préjugés qui s'y attachent. Souvent considéré comme simple suiveur, il est intégré à la légende de Montparnasse en raison de son amitié avec Amedeo Modigliani dont il fut l'un des plus proches amis.

C'est en étudiant le portrait que Amedeo Modigliani fit de Chaïm Soutine que Marc Restellini, a décidé de faire cette exposition. Dans ce sublime portrait, il a découvert que le bel Italien donnait à Soutine, le plus discrètement possible, une symbolique religieuse en le peignant avec la main gauche pratiquant la bénédiction des Cohen, cette famille des grands prêtres du Temple de Jérusalem. Ce détail volontairement secret révélait une personnalité hors du commun qui pouvait avoir échappé à tout le monde mais que Modigliani voulait pourtant immortaliser, comme pour donner à Soutine une dimension mystique.

Cette personnalité très particulière lui fait développer un art longtemps incompris, marginalisé, assimilé souvent à un artiste malsain, difficile, sur lequel tous les poncifs de l'antisémitisme ambiant viennent se greffer pour en faire un marginal dès son arrivée à Paris. Comme Modigliani, il a une carrière très singulière, entourée de légendes ; artiste maudit, il meurt sans être vraiment révélé sous son vrai jour. Encore aujourd'hui il ne reste de Soutine que l'image du juif émigré sur qui pèse tous les interdits d'une religion trop contraignante et dont le physique se prête à tous les clichés antisémites.

Exposition d'artistes russes "East / West"
Location:
Galerie Orel Art
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 47 20 22 54
Fax : +33 (0)1 47 20 22 73
Mail : orelart@hotmail.com
Internet Site : www.orelart.com
Description:
16 octobre - 30 novembre 2007
Ouverture au public: Mar-Sam: 11h/13h-14h/19h
Bureaux: Lun-Sam: 11h/13h-14h/19h

L'exposition "East / West", regroupe une sélection d'artistes Russes et d'artistes internationaux (Italie, Grande-Bretagne, USA) ayant en commun une réflexion artistique basée sur la remise en question de la société contemporaine ainsi que la déconstruction de nos références culturelles. A partir de leurs expériences et leur passé propre, ils mettent en valeur dans leurs oeuvres le constat de la perte de rationalité de la société actuelle.
Miroir des déboires tant culturels que sociaux de notre époque, "East / West" est à la fois une rencontre et un dialogue entre des regards artistiques différents, appartenant à deux espaces géographiques historiquement distincts : à l'Est plusieurs décennies d'amnésie culturelle ont affecté les artistes Russes, les obligeant à opérer une relecture de leurs références à travers celles du monde occidental ; à l'Ouest, l'état général d'agressivité soulève des interrogations liées à de nouveaux codes, comme par exemple la culture du « moi » et de l'argent.

Exposition d'artistes russes « East / West »

Exposition d'artistes russes « East / West »
"Sphinx", Alexander et Marina Royzman, 2007, bronze peint, patine et émail, édition 3/6 (32 500 euros)

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Galerie François 1er

9 octobre 2007 > 13 avril 2008
mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés

entrée 5€ / tarif réduit 3,5€

Un personnage, un acte, une mémoire. Immenses, ardents, combatifs, les héros, depuis l'Antiquité et jusqu'à aujourd'hui, vivent essentiellement dans l'imaginaire des peuples. Modèles pour l'avenir mais aussi miroirs de notre passé, ils ont, au cours des siècles, changé d'étoffe et de valeurs, tout en subissant la concurrence du sage, du saint, du grand homme ou de la star.
L'exposition Héros, d'Achille à Zidane propose un parcours dans l'imaginaire occidental.

Qu'y a-t-il de commun entre Superman, l'homme d'acier et Roland, le preux médiéval ? Entre le résistant Jean Moulin et Achille, légendaire combattant de la guerre de Troie ? Rien, sinon une volonté, un engagement physique total,
une action à la fois violente et miraculeuse, destinée à sauver une communauté en péril. L'héroïsation, par la publicité d'exploits réels ou fictifs, est néanmoins nécessaire. Elle isole les héros, les grandit, puis nourrit le culte dont ils sont l'objet, et fait résonner - plus ou moins longtemps - leurs noms dans les mémoires.

Comme le rappelle André Malraux :« Il n'y a pas de héros sans auditoire » (L'Espoir, 1937). Ainsi tout héros est-il le produit d'un discours : c'est en suivant ce fil rouge que l'exposition explore l'imaginaire occidental. Le terme de héros est aujourd'hui galvaudé et polysémique et les héros sont multiples : certains sont uniques et vénérés secrètement, d'autres sont célèbres et connus de tous, et leurs noms s'inscrivent dans des panthéons parfois fugaces. Si le poète construisait les héros anciens, l'historien les démocratise afin qu'ils incarnent toute la nation, avant que les professionnels des médias (journalistes, cinéastes, publicistes, créateurs de jeux) ne mondialisent aujourd'hui des personnages devenus composites.
Les figures choisies illustrent la fabrique héroïque, son cheminement, ses vecteurs, ses éclipses et ses invariants. Achille, Héraclès, Thésée, saint Martin, Roland, Lancelot, Condé, Napoléon, Vercingétorix, Jeanne d'Arc, Jean Moulin, De Gaulle, Lucie Aubrac,
Che Guevara, Jimi Hendrix, James Bond, Superman, Zidane, voici quelques êtres exceptionnels magnifiés par la parole, le texte et l'image.
Les collections de la BnF permettent d'illustrer les différents vecteurs d'héroïsation et la variété de leurs supports : vases antiques, sculptures, monnaies, manuscrits, incunables, livres, estampes, jeux de cartes, imagerie populaire, photographies, affiches, presse, musique, films, objets dérivés, jeux vidéo, etc. Ouverte avec la figure de Gilgamesh, roi-héros de la première épopée connue, l'exposition comprend trois parties : la première consacrée au héros aristocratique, produit de la culture occidentale des élites, de l'Antiquité au siècle des Lumières ; la seconde au héros national et à sa construction en France à partir de la Révolution et jusqu'à la Libération ; la dernière à l'éclatement, depuis 1945, du modèle en neuf familles héroïques dans un univers mondialisé.

Des pièces prestigieuses ou étonnantes
Parmi les pièces les plus prestigieuses ou étonnantes, le visiteur pourra admirer, au sein du parcours : deux amphores en céramique attique à figures noires montrant, l'une le combat d'Héraclès contre Géryon, la seconde celui de Thésée terrassant le Minotaure, un médaillon d'or (nikètèrion) du Trésor de Tarse, frappé de la tête d'Héraclès coiffée de la léonté, avec les traits d'Alexandre le Grand, un lécythe avec Achille traînant le corps d'Hector (musée du Louvre), des manuscrits médiévaux enluminés (Chroniques françaises, Renaut de Montauban, Lancelot du Lac), dont un manuscrit persan sur la vie légendaire d'Eskandar (Alexandre).
Un incunable sur vélin de 1496 est consacré à La Vie et Miracles de Mgr sainct Martin.
Deux monumentales gravures des Batailles d'Alexandre d'après les tableaux de Charles Le Brun célèbrent la gloire de Louis XIV, la pompe funèbre du Grand Condé.
Parmi les pièces remarquables de l'exposition figurent aussi des dessins de Jacques-Louis David, des estampes et gazettes révolutionnaires (Serment du Jeu de Paume, Mort de Bara, Passage du pont d'Arcole), un manuscrit autographe du texte de l'Hymne des Marseillois par Rouget de Lisle, une scène légendaire de Napoléon saluant un grognard reproduite en papier peint, des caricatures, le Retour de Russie de Géricault,
des planches des Désastres de la guerre de Goya, les Notes prises sur place par Victor Hugo lors des funérailles de l'empereur en 1840, des ouvrages de Michelet, Lavisse, des manuels scolaires, des bons points, des objets du culte johannique, une affiche de Grasset pour Sarah Bernhardt dans le rôle de Jeanne d'Arc. Un tableau allégorique de Meissonier sur le Siège de Paris (1870- 1871) est prêté par le musée d'Orsay.
Pour les périodes plus récentes, un éclairage particulier s'attache à la mutation de la posture du soldat, du héros partant à l'assaut, au poilu dans la boue des tranchées, ainsi qu'à la concurrence des héros dans l'entre-deux-guerres.
Les manuscrits de Vol de nuit de Saint-Exupéry et de Premier Combat de Jean Moulin, ainsi que le discours de Malraux pour le transfert des cendres de Moulin au Panthéon, les dernières lettres de Joseph Epstein (colonel Gilles) à sa femme et son fils (collection Georges Duffau) sont des illustrations emblématiques du héros combattant et du résistant. Les héros multiples d'aujourd'hui sont appréhendés à travers des médias divers : affiches, photographies, journaux, BD, albums d'images à coller, jeux vidéo, tableaux, livres, disques, jouets...
Odile Faliu

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Le tournoi de Sorelois. Lancelot du Lac. France, XVe siècle © BnF/Dép. Manuscrits

Exposition "rétrospective à Jean Dubuffet"
Location:
Galerie Boulakia
Galerie Fabien Boulakia
10, avenue Matignon
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 56 59 66 55
Fax : +33 (0)1 42 25 49 13
Mail : galerie@boulakia.net
Internet Site : www.boulakia.net
Description:
Du 10/10/2007 au 10/12/2007

« Je crois que l'œuvre d'art est à la fois beaucoup plus et beaucoup moins que ce qu'on croit communément. Elle est beaucoup plus en ce sens que beaucoup de personnes n'en attendent pas grand-chose de plus que d'être un additif ornemental, d'apporter plaisir aux yeux, au lieu que j'en attends bien plus que cela puisque j'entends qu'elle me procure une véritable illumination de mon esprit, qu'elle modifie profondément mon regard sur toutes choses. »
Jean Dubuffet, 19 avril 1985

A partir du 10 octobre, la galerie Boulakia présente les œuvres d'un artiste qui a profondément marqué le XXème siècle : Jean Dubuffet, à qui elle consacre une magistrale rétrospective pendant deux mois. Une quarantaine d'œuvres des années 1940 aux années 1980 permet de retracer l'itinéraire de ce théoricien de l'Art Brut qui s'intéressait par-dessus tout à l'art « qui se sauve aussitôt qu'on prononce son nom ».

Comme elle l'a fait pour Marc Chagall, Raoul Dufy, Wifredo Lam, Jean-Michel Basquiat et Robert Rauschenberg, la galerie Boulakia prépare une exposition majeure autour d'un grand artiste. Il s'agit cette fois de Jean Dubuffet, dont les toiles vont parer les cimaises du n°10 de l'avenue Matignon, le temps d'un automne. Une quarantaine d'œuvres ont ainsi été réunies pour revenir chronologiquement sur l'essentiel de sa carrière. Avec Chevaux à la lune, Paysan sautant sur son petit arpent ou encore Trois personnages, la galerie Boulakia illustre notamment la recherche de l'artiste sur la matière.

« Le rejet de toute norme, le refus des conventions - fussent-elles en peinture, celles de la plus extrême avant-garde - qui marquent toute l'œuvre de Jean Dubuffet ont, dès l'origine, donné à ses tableaux leur ton particulier. » Ainsi débute le catalogue préfacé par Daniel Abadie, qui explore toutes les facettes de l'œuvre de Dubuffet depuis de nombreuses années. Daniel Abadie qui fut le commissaire de l'exposition organisée en 2001 au Centre Pompidou lors du 100ème anniversaire de la naissance de l'artiste a écrit et réalisé le catalogue d'exposition pour la galerie Boulakia. Edité en français et en anglais, cet ouvrage riche de 120 pages et 43 reprographies donne des grilles de lecture pour embrasser l'œuvre de Dubuffet, pour qui « la peinture, plus que jamais, va devenir jeu mental, le plus grand jeu de l'esprit », explique encore Daniel Abadie.

Exposition "Steichen, une épopée photographique"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 09 octobre au 30 décembre 2007

Mardi de 12h à 21h
Du mercredi au vendredi de 12h à 19h
Samedi et Dimanche de 10h à 19h
Fermeture le lundi

Entrée : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure
avant la fermeture des espaces d'expositions.




Le Jeu de Paume à Paris inaugure à l'automne prochain la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen (1879-1973), l'un des photographes-phares de l'histoire de la photographie du 20ème siècle. Présentée de façon chronologique, l'exposition « Steichen, une épopée photographique » couvrira toutes les dimensions d'une œuvre extrêmement prolifique et polyvalente.

Construite en deux volets - la rétrospective proprement dite, et la collaboration de l'artiste avec Condé Nast : Edward Steichen, in high fashion (1923-1938) -, elle regroupera quelques 500 tirages, dans l'ensemble des espaces du bâtiment de la place de la Concorde, qui mettront en lumière l'esprit curieux et inventif de ce « monument » de la photographie.

Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde en effet avec Alfred Stieglitz dès 1902 le groupe Photo-Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son oeil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité. Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, le nomme photographe en chef des publications de Vogue et de Vanity Fair en 1923. Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche plus de neuf millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen, organisée à partir de 450 photographies d'époque (vintages) et divers documents.

Esprit curieux et inventif, Edward Steichen (1879-1973) est l'un des photographes les plus prolifiques et influents de l'histoire de la photographie au XXe siècle. Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde avec Alfred Stieglitz en 1902 le groupe Photo Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il est à la fois peintre et photographe. Comme photographe, il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son œil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité.
Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, lui confie en 1923 la direction artistique de Vogue et de Vanity Fair.
Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche environ dix millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est organisée par la Foundation for the Exhibition of Photography (Minneapolis) et le Musée de l'Elysée (Lausanne), en collaboration avec le Jeu de Paume.

Elle est présentée avec le soutien de Neuflize Vie et de la Manufacture Jaeger-LeCoultre, et en partenariat avec Le Figaroscope, Vogue, Arte et FIP.

Avis : le parcours de Steichen n'est pas original et manque de clarté. Parti d'une vision artistique de la photographie, Steichen, après la première guerre mondiale, se range à l'avis que la photographie peut servir à documenter et représenter la réalité. Il aboutit finalement à l'utilisation de l'art photigraphique à des fins mercantiles dans le domaine publicitaire.
La seule période intéressante du parcours du photographe reste la période où, travaillant pour Vogue et Vantity Fair, il aura pris en photo les plus grandes célébrités Hollywoodiennes et politiques (Greta Garbo, le président Franklin Delano Roosevelt, ...).

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:30-14:00] Remise des Prix de l'Innovation du SMCL 2007
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Paris Expo - Porte de Versailles - Hall 2/1 - Village Territorial

par Mme Jacqueline Gourault, Président du Jury, 1ère Vice-présidente de l'AMF.

12:00
13:00
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-23:00] Clôture du 4ème Festival de Cinéma Péruvien à Paris
Location:
Le Cinéma des Cinéastes
7, avenue de Clichy
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 53 42 40 20
Internet Site : www.cinema-des-cineastes.fr
Description:
Le Service Culturel de l'Ambassade du Pérou vous informe de la programmation du dernier jour du IV Festival de Cinéma Péruvien à Paris

16h00
Un día sin sexo de Frank Pérez- Garland - 86 min - 2005 - en compétition
Rencontre avec l'actrice et scénariste Melania Urbina

18h00
Séance jeunesse : Au cour de l'empire inca « C'est pas sorcier » 52 min, de Pascal Léonard. Rencontre avec Fred et Bruno Bucher. Les enfants sont invités à venir rencontrer l'équipe de « C'est pas sorcier » autour de leur film sur le Pérou.

20h00
Clôture du festival - Remise des prix par le Jury - Concert latino américain
Soirée « Amis du Festival »

22h
Projection du long métrage primé
Exposition : Giannina Lanata collection « Pierre de Huamanga » et Sébastien Lecca : « portrait cinéma ».
Parrain: Pierre Richard (acteur et réalisateur)
Marraine : Firmine Richard (comédienne)
Présidente du Jury : Michèle Levieux (critique de cinéma)
Infos : www.peroupacha.com
Trailer du festival : http://www.youtube.com/watch?v=r_l1ZfK41Ds

[16:30] Ouverture du 90ème Congrès des Maires de France
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Ouverture du 90ème Congrès des maires et des présidents de communautés de France

Séance solennelle d'ouverture par Nicolas Sarkozy, Président de la République, du 90e Congrès des maires et des présidents de communautés de France


[17:00] Exposition de tableaux sur l'excision
Description:
locaux d'Equilibres & Populations - 205 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris - www.equipop.org

Vernissage mardi 20 novembre à 17h (sur invitation) et exposition mercredi 21 novembre de 13h à 18h

Chrysany, peintre camerounais qui s'était déjà fait remarquer lors de sa participation à la bande dessinée “A l'ombre du Baobab ”, expose dans les locaux d'Equilibres & Populations une dizaine de tableaux extraits de son exposition “Le couloir des excisées”.
Particulièrement touché par le sort des femmes qui subissent des mutilations sexuelles, Chrysany présente des œuvres qui mêlent les influences traditionnelles africaines et des recherches plus modernes. Cérémonies traditionnelles, souffrances et soumissions sont quelques uns des thèmes traités par l'artiste.



[18:00] Exposition "Autour du tango - Festival Uruguay sur Seine"
Location:
Ambassade de l'Uruguay
15, rue Le Sueur
75116 Paris
M° Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 00 81 37
Fax : +33 (0)1 45 01 25 17
Mail : amburuguay.urugalia@fr.oleane.com
Description:
du 13/11/2007 au 21/12/2007

Les Artistes de l'Association "De Montevideo à Ménilmontant" exposent leurs travaux récents dans le cadre du 2è Festival URUGUAY SUR SEINE
ouvert du lundi au vendredi de 10h à 17h

[18:00] Finissage : 120art présente N&B vs CMJN
Location:
La Miroiterie
88, rue de Ménilmontant
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 43 58 28 01
Internet Site : lamiroit.free.fr
Description:
exposition collective de Marie Blanchard, Carakter Atipyk, Djaedjin, Vanessa Dziuba, Julien Kedryna, Marine Le Saout, LlCoolJo, Arnaud Loumo, N'Roll, Sammy Stein, Specio

Pour clôturer leur double exposition de dessins, N&B vs CMJN, le collectif 120ème Art vous invite à une grande soirée de finissage en présence des artistes exposés.

[18:00-21:00] Présentation au Cercle de parrainage des nouveaux AJAP
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citedelarchitecture.fr
Description:
Les Albums des jeunes architectes et paysagistes

Présentation au Cercle de parrainage des Nouveaux albums des jeunes architectes et paysagistes, des équipes d'architectes et de paysagistes, lauréates de la troisième session des Nouveaux albums

[18:00-21:00] Vernissage de Gaude Mihi "Réjouis-moi"
Location:
Galerie Pascal Vanhoecke
14 bis, rue du Docteur Gosselin
94230 Cachan
M° RER B Arcueil - Cachan
France
Mobile : +33 (0)6 84 07 57 00
Mail : contact@galeriepascalvanhoecke.com
Internet Site : www.galeriepascalvanhoecke.com
Description:
du 20 au 24 novembre

http://www.gaudemihi.net

avec les performances de :
Samia sur un texte de Colette Renard
Laurent Prexl à la cuisine
Thierry Joseph en bonimenteur
Jean-Paul Fargier présentant son film TV M...La maudite
Camille Grandbarbe, Bikini, Maryline Grimmer pour les conteuses pour vos oreilles
Enna Chaton en moulage life
Majda Krivograd et Charlotte Batifol pour le glas
Catherine Ba&mario


Du Petit Robert: godemiché [gCdmiGe] n. m. godemichi, godmicy XVIe; traditionnellement rattaché au lat. gaude mihi « réjouis-moi », plus probablt de l'esp. guadameci « cuir de Ghadamès » Phallus artificiel destiné au plaisir sexuel.

«Le gode n'est pas un substitut du phallus mais de la main, une main améliorée, survoltée. L'embêtant, c'est sa forme, obstinément phallique. Un progrès de plus serait d'en inventer des mieux. Des marrants. Des étranges. Des surprenants. Des impensables. Des incroyables mais vrais délurés godelureaux !» Jeanne-Paule Fargière in « La main des anges »

Cette exposition rassemble plus de 65 artistes à qui l'on a proposé un jeu : la règle consiste à créer individuellement un prototype de sextoy. Les participants sont regroupés en deux équipes : les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Histoire de confronter les fantasmes et les fantaisies propres à chaque sexe.

Cette règle énoncée, les joueurs entrent dans la partie. Les artistes ont passé l'été à cogiter, tester, fureter, méditer pour nous proposer un panel très large d'œuvres sorties tout droit de leur imagination, des objets tour à tour drôles, énigmatiques ou expérimentaux. Dans la lignée de l'objet-dard de Marcel Duchamp, de la princesse x de Brancusi ou encore la fillette de Louise Bourgeois, cette exposition est l'occasion de remettre à l'honneur cet objet de plaisir souvent controversé dans l'histoire mais d'une étonnante actualité, en témoigne le nombre de grandissant d'enseignes proposant ces accessoires sous toutes les formes et pour tous les goûts.

Ainsi, Enna Chaton transforme des nez moulés en jouets sexuels, Léa adopte une pose languissante dans un pastiche de L'origine du monde de Courbet, des escargots de Bourgogne en plus. Thierry propose un manuel pour monter soi-même « la pompeuse » avec indications et schémas en bonne et due forme. D'autres propositions fonctionnent sur le mode ludique en parodiant des objets de la vie courante. Caroline Tapernoux détourne un coucou dans une œuvre intitulée Vivement minuit et ... construit ses godemichés en légos. Cette dernière œuvre présente la transition d'un jouet d'enfant à un jouet pour adulte, un détournement osé du monde de l'enfance que proposent également les ballons sauteurs pourvus de phallus de France Cadet. Antonella propose un gode ceinture sans gode mais avec des bourses démesurées, dans une exagération qui rappelle l'esthétique de la statuaire africaine et son credo « Force, virilité et fécondité ». Certaines œuvres sont également empreintes de poésie, comme l'oreiller d'Emma Sacchet, présenté en tant que réceptacle des larmes et de la sueur et comme témoin de la vie intime. La plume d'oiseau découpée en forme de phallus d'Olivier Leroi est à la fois jeu de mots et image humoristique.

L'exposition se veut une incitation à la curiosité érotique par le biais de l'humour, de la poésie et de l'expérimentation. L'inventivité est au cœur de ce projet. Les œuvres présentées permettent un passage en revue des différentes pratiques sexuelles : fétichisme, sado-masochisme... ainsi que des différents fantasmes en s'inscrivant dans une réflexion sur la question de l'esthétique et de l'érotisme avec plus de soixante propositions différentes : aussi bien de la vidéo que des installations, du dessin et de la photographie.

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Collection d'Architectures, sans titre"
Location:
Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
46, rue Quincampoix
127-129, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 53 01 96 96
Fax : +33 (0)1 48 04 90 85
Mail : info@cwb.fr
Internet Site : www.cwb.fr
Description:
Exposition présentée du 21 novembre 2007 au 3 février 2008
de 11h00 à 19h00, tous les jours sauf lundis et jours fériés.

Commissariat : Jean-Didier Bergilez, La Cambre Architecture, Bruxelles
Scénographie : Label Architecture, Bruxelles
Projet photographique d'Olivier Cornil

Présentation d'une série de documents d'architectures récents d'une trentaine d'agences installées en Wallonie et à Bruxelles à la manière d'une collection. Croquis, plans de détails, maquettes, modélisations 3D, collages, dessins offrent un étonnant voyage dans l'imagination, les idées et les expérimentations des auteurs des projets. L'exposition permet aussi de se confronter aux réalisations en elles-mêmes à travers le reportage photographique d'Oliver Cornil : habitations, commerces, infrastructures multiples, espaces publics témoignent du passage du concept à la réalisation.

Documents présentés par les agences :
- AgwA - AIUD/Gil Honoré - Anorak - Archiscenographie/Filip Roland - Artgineering - Atelier d'architecture Alain Richard - Atelier d'architecture Georges-Eric Lantair - Atelier d'architecture Mario Garzaniti - Atelier d'architecture Pierre Hebbelinck - Atelier Matador - Baukunst/Adrien Verschuere - Bouquelle-Popoff architectes - Bureau d'architecture Anne Ledroit, Vincent Pierret et Cédric Polet - Bureau vers plus de bien-être/V+ - cwarchitects - FP Architecture/ Luis Miguel Pinto Gonçalves - Lab[au] - Label Architecture - L'Escaut - Lhoas & Lhoas architectes - Nicolas Firket Architects - Emilio López Menchero - MSA - Polaris architects - Samyn & Partners - Urban Platform

[18:30] Lancement du nouveau numéro cinéma 014
Location:
Librairie Ciné Reflet
14, rue Monsieur le Prince
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 46 02 72
Mail : cine.reflet@wanadoo.fr
Internet Site : www.myspace.com/cinereflet
Description:
Les Editions Léo Scheer et Ciné Reflet vous invitent pour la parution de : cinéma 014
revue semestrielle d'esthétique et d'histoire du cinéma - novembre 2007
Editions Léo Scheer

Stanley Cavell : un nouveau monde
George Stevens et Leni Riefenstahl
Son / Image / Musique
Peter Nestler, arpenteur
Les rushes de Sayat Nova
Sternberg : Vienne retrouvée
DVD : deux films d'Adolfo Arrieta

Lancement de ce nouveau numéro en présence des rédacteurs, images d'Adolfo Arrieta et de Serguei Paradjanov

[18:30] vernissage d'ALI RABIE
Location:
Centre Culturel Arabe-Syrien
12, avenue de Tourville
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 47 05 30 11
Fax : +33 (0)1 47 05 23 11
Mail : centreculturelsyrien@wanadoo.fr
Description:
Du mardi 20 novembre au vendredi 30 novembre 2007

Ce peintre a deux amours : Le Caire et Paris.




[19:00-21:00] Exposition - RE : ORIENT « LE GRAND BALDAQUIN DIX-MILLE CHATS »
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Rennes, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
du 20 novembre 2007 au 30 janvier 2008
Vernissage mardi 20 novembre 2007 à 19h

« Les hongrois ont réussi à marier le sérieux avec une finesse éclatante de luminosité. le pavillon, probablement le plus raffiné cette année, est peuplé de jouets kitsch, originaires du marché aux puces chinois bouillonnant de Budapest et de propos rusés sur le déficit du commerce, de l'immigration et des conditions précaires de la frontière du pays entre l'ouest et l'est. »
Edwin Heathcote, Financial Times

Le projet « Re : orient – architectures migrantes » (architectures des réseaux cachés) examine les aspects locaux de l'importance mondiale et de l'influence croissante de la Chine.
Le but du projet est de prévoir des possibilités qui ne sont aujourd'hui décelables que par le biais des commerces de détail, mais qui en toute probabilité vont être déterminantes pour l'environnement bâti qui se transforme sous la pression des produits de moins en moins chers. Ce raisonnement est soutenu par la présentation des espaces, des dispositifs architecturaux et des matériaux qui créent de nouveaux contenus, « Re : orient » propose des moyens de tourner les contraintes du marché à notre profit, et de donner des valeurs culturelles durables à des produits de masse conçus pour une durée limitée.

http://www.reorient.hu

[19:00-21:00] Réception à l'occasion du 90ème Congrès des Maires de France
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Réception à l'occasion du Congrès des Maires de France

[19:00-21:00] Vernissage de PATCIM "profondeur, texte, mouvement"
Location:
Galerie-Théâtre L'Article
41, rue Volta
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 38 64
Internet Site : www.larticle.com
Description:
Du 20 novembre au 02 décembre 2007
du mardi au dimanche de 14h30 à 20h30
Présence de l'artiste les après-midi de week-end

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Sèvres années 30, La séduction des matières"
Location:
Sèvres - Cité de la céramique
Musée National de la Céramique
Place de la Manufacture
92310 Sèvres
M° Pont de Sèvres
France
Phone : +33 (0)1 46 29 22 00
Fax : +33 (0)1 46 29 22 08
Mail : info@sevresciteceramique.fr
Internet Site : www.sevresciteceramique.fr
Description:
DU 21 NOVEMBRE 2007 AU 2 MARS 2008
Tous les jours sauf le mardi de 10h à 17h. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier

Un panorama de la production foisonnante de la Manufacture de Sèvres en pleine époque Art déco

La Manufacture a initié en 2006, un rendez-vous annuel avec son patrimoine, parfois méconnu. L'an dernier, l'exposition Années 50 à Sèvres : l'effet céramique proposait une relecture de la période de production de la Manufacture de 1948 à 1963, et sa mise en perspective avec la production céramique en France. Cette année, Sèvres Années 30, La séduction des matières entend faire découvrir le tournant pris par l'institution à cette période (1920 - 1938), tant dans sa propre histoire que dans le contexte plus large des arts décoratifs de cette époque, dans une scénographie confiée à Vincent Dupont-Rougier. Cet événement permet également, comme l'an passé, l'édition de nouvelles formes et de nouveaux décors, pour certains inédits depuis leur conception dans l'entre-deux-guerres.


Ouverture sur la modernité

Georges Lechevallier-Chevignard, administrateur de la Manufacture de 1920 à 1938, sut engager un ambitieux programme pour redonner à Sèvres l'image brillante d'une entreprise qui s'ouvre à la modernité. L'Exposition des Arts décoratifs et industriels modernes qui se déroula à Paris en 1925, l'Exposition coloniale en 1931, puis celle des Arts et techniques de l'industrie en 1937, furent autant d'occasions de l'illustrer que des moteurs décisifs pour la création. Cette ouverture sur une approche nouvelle du décor fut liée en grande partie à l'exploitation d'autres matériaux que la porcelaine - comme le grès ou même la faïence - jusqu'alors jugés secondaires à la Manufacture. Ce sont les mises au point sur cet ensemble de matériaux céramiques, plus faciles à travailler et moins coûteux, qui permirent à Sèvres de s'inscrire dans ce courant Art déco.


Un véritable laboratoire de recherches

Le goût pour l'ornementation florale aux couleurs inhabituelles, introduit par les avant-gardes, ainsi que le graphisme géométrique de certains décors directement inspirés du Cubisme, ont été adoptés par des artistes qui donnaient à réaliser leurs projets, aussi bien sur tissu ou sur papier peint, que sur céramique. Une génération de jeunes créateurs, issus de la Manufacture ou bien invités, aux talents multiples, ont ainsi marqué le style de ces années et contribué au succès de Sèvres, qu'il s'agisse d'Anne-Marie Fontaine, de Jacques-Emile Ruhlmann, Agnès Jouin, Jane Lévy, Henri Patou, Henri Rapin ou Simon Lissim, pour n'en citer que quelques uns. La Manufacture nationale de Sèvres fut un véritable laboratoire de recherches techniques et formelles, recherches que l'exposition entend révéler. Avec les Arts décoratifs - notamment dans le champ des papiers peints - et grâce aux nombreux prêts consentis par d'autres institutions, un ensemble remarquable de pièces de Sèvres des années 30 est présenté au public, avec les soieries de la Manufacture Prelle.


Sèvres et Boulogne sur la même longueur d'onde

Depuis la fin du XIXe siècle, les céramistes, attirés sans doute par l'aura de la Manufacture, étaient de plus en plus nombreux à s'installer à sa périphérie, à Sèvres même ou à Boulogne, de l'autre côté de la Seine. Ne voulant pas se laisser distancer par l'importance croissante de ces ateliers établis à proximité, la Manufacture engagea une étroite collaboration avec des artistes des deux cités. Ainsi, Maurice Gensoli, qui vivait et travaillait à Boulogne, dirigea les travaux d'art à la Manufacture où il rétablit un atelier de faïence et de grès ; Jean Mayodon fit office de conseiller artistique durant les préparatifs de l'Exposition internationale des Arts et des Techniques dans la vie moderne, qui s'est tenue à Paris en 1937, tout en réalisant des pièces, à Sèvres, dans son propre atelier. Pour mieux mettre en lumière cette double perspective, le Musée des Années 30, offrira aux mêmes dates qu'à Sèvres, une sélection de céramiques réalisées entre 1920 et 1940, à Boulogne et à Sèvres, indépendamment de la Manufacture ; occasion inédite de découvrir combien ces villes ont constitué un foyer de créations exceptionnelles dans l'entre-deux-guerres.
L'exposition "Sèvres Boulogne-Billancourt, la céramique indépendante" se déroule aux même dates au Musée des Années 30.


PUBLICATION :
Années folles et arts déco : le renouveau, Editions courtes et longues, 100 illustrations en quadrichromie, 24.3 x 28 cm, 144 pages, 35 €
Paru dans la collection "Sèvres, une histoire céramique". Textes d'Isabelle Laurin et Florence Slitine, chargées de mission au département des collections de la Manufacture de Sèvres, Christine Germain-Donnat, conservatrice du Musée des arts décoratifs de Rouen, Bruno Gaudichon conservateur en chef du Musée de Roubaix-La Piscine, Véronique de la Hougue, conservatrice aux Arts décoratifs ; entretiens avec Emmanuel Bréon, conservateur en chef du Musée des Années 30, Félix Marcilhac, expert et collectionneur spécialiste de cette période.

Exposition "SÈVRES ANNÉES 30, La séduction des matières" - Jacques-Emile RUHLMANN, Tasse et soucoupe
Jacques-Emile RUHLMANN, Tasse et soucoupe

[19:00] Vernissage de l'exposition de peinture de AHMED CHAOUCH CHÉRIF
Location:
Centre Culturel Algérien
171, rue de la Croix-Nivert
75015 Paris
M° Boucicault
France
Phone : +33 (0)1 45 54 95 31
Fax : +33 (0)1 44 26 30 90
Mail : contact@cca-paris.com
Internet Site : www.cca-paris.com
Description:
Mercredi 21 novembre au vendredi 28 deceembre 2007

Chérif Ahmed-Chaouch, après une formation dans les arts graphiques, s'initie au dessin, à la peinture, à la gravure, à la poterie et à la technique de la laque chinoise… Cette dernière technique de la laque retient toute l'attention de ce peintre d'origine algérienne. Chérif Ahmed-Chaouch obtient ainsi dans ses tableaux, des couleurs originales et surtout une profondeur, grâce au mélange de pigments et de résine de laquier. Il travaille l'oxydation des matériaux tels que les feuilles d'argent et de cuivre, pour lui permettre d'obtenir des effets de transparence. La superposition de plusieurs couches successivement poncées et séchées dans l'humidité et l'incrustation de matériaux naturels donne le résultat final.

Né en 1949 à Tébéssa en Algérie, arrivé en France en 1966, après des études secondaires en Algérie, Chérif Ahmed-Chaouch a entrepris une formation dans les arts graphiques au lycée technique de Reims. Son apprentissage était consacré aux divers métiers de l'imprimerie et est titulaire du CAP de conducteur Offset.

Des sujets et des thèmes contemporains composent ses laques. Le support du tableau est composé de bois spécialement traité. Grâce au mélange de pigments et résine de laquier, avec la superposition de plusieurs couches successivement poncées et séchées dans l'humidité, et l'incrustation de matériaux naturels, il obtient ainsi des couleurs originales et surtout une profondeur. Une recherche intense dans le domaine des couleurs et des oxydations sur des matériaux tels que les feuilles d'argent et de cuivre, lui permettent d'obtenir des effets de transparence sur ses tableaux.

Sa création est inspirée de ses origines, de nombreux symboles sont présents dans ses œuvres.

[19:45] Remise des 5èmes trophées de l'Esprit alimentaire
Location:
Ministère des Affaires étrangères et européennes
Quai d'Orsay
37, quai d'Orsay
1, rue Robert Esnault-Pelterie
75351 Paris
M° Invalides, Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 43 17 53 53
Internet Site : www.diplomatie.gouv.fr
Description:
Les 5èmes Trophées de l'Esprit alimentaire seront remis le mardi 20 Novembre 2007 au Quai d'Orsay, dans le cadre prestigieux du Palais des Affaires étrangères sous le haut patronage de Monsieur Michel Barnier, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche, et de Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères. Rappelons que cette initiative récompense, depuis 2003, des personnalités étrangères ayant illustré, dans les domaines de la culture, de la science et de l'entreprise, les spécificités de la culture alimentaire de la France.
Le jury international délibèrera sur le choix des 4 lauréats retenus fin Août et fin Septembre à Paris. En 2006, après avoir honoré les années précédentes l'Allemagne, la Belgique, le Brésil, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Japon et Taiwan, quatre nouveaux pays ont reçus les Trophées 2006: le Canada, l'Inde, la Russie et la Thaïlande. Les partenaires des 4èmes Trophées étaient le CNPA, le CNIEL, Lalique, le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, le Ministère des Affaires étrangères, le groupe Mazars, Servair (Groupe Air France), le SIAL et les Grandes Sources de Wattwiller.





[20:30] Soirée organisée par l'association « Nouvelles Recherches Biomédicales »
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
Soirée organisée par l'association « Nouvelles Recherches Biomédicales-Vaincre le cancer »

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés