Wednesday, November 21, 2007
Public Access


Category:
Category: All

21
November 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Exposition de Melissa Mars
Location:
Bound
49/51, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 53 67 84 60
Fax : +33 (0)1 53 67 84 67
Mail : bound@buddhabar.com
Internet Site : www.buddha-bar.com/new/bound.php
Description:
VERNISSAGE LE 19 NOVEMBRE DE 18h30 à 21h00 sur Invitation
Du 19 novembre au 10 décembre 2007

"POUR UN REGARD D'ENFANT VERS UN SOURIRE... ENFANCE DE CHINE"

Croisement émouvant de deux univers, humanitaire et artistique...

Ce projet d'exposition photo est né de la rencontre de Frédéric Leroy, le fondateur de la CITRR coalition internationale qui milite à travers le monde pour le respect des droits des enfants, et de l'artiste Melissa Mars.
Touchée par cette cause, Melissa Mars, passionnée par l'image et la photo, a eu l'idée d'offrir une exposition de portraits d'enfance...

« Il était une fois l'enfance. L'enfance innocente, candide, joyeuse. Un regard étonné et naïf qui s'ouvre sur le monde... L'insouciance... L'enchantement...
À travers l'œil de mon appareil photo, j'ai capté des regards bridés, des enfants en Noir et blanc et en couleur, des instantanés... des poussières d'enfance capturées durant mon périple en Chine, cet été 2007. J'en ai tiré une vingtaine de portraits autour du thème « Pour un regard d'enfant vers un sourire... Enfance de Chine »... Pour une enfance respectée... » Melissa Mars

Cette exposition se déroulera au Bound* durant la semaine de la Solidarité Internationale avec comme point d'orgue le 19 Novembre : "Journée Mondiale pour la prévention des abus envers les Enfants" et le 20 Novembre : "Journée mondiale de l'enfance".

- BIO EXPRESS -

« Mon nom est Melissa Mars, Mars comme la planète d'où je viens... peut-être... »

Melissa Mars grandit avec un pansement sur le cœur « mais plutôt que d'enfer une maladie... j'en fée des mélodies... » Elle fait ses premiers pas dans la chanson avec "Papa m'aime pas", et un premier album "Et Alors !" sorti en 2003, puis un deuxième, "La Reine des Abeilles" en 2005. 1980, son duo avec Pascal Obispo, gros succès au Hit-Parade, la fait connaître à un plus large public. Le 17 septembre 2007, elle sort son troisième album A la Recherche de l'Amour Perdu, qui clôture la trilogie de la quête initiatique d'une jeune fille en mal d'aimer.
C'est l'histoire d'une fille... qui se rêve personnage d'un conte de fée qu'elle mettra en scène lors de sa prochaine tournée de concerts en France, Belgique & Luxembourg, le 10 décembre à la Cigale de Paris. (Toutes les infos sur www.melissamars.com)


CONTACT PRESSE MELISSA MARS
Lilas KLIF
Tel : 06 63 80 88 13
management@melissamars.com

CONTACT PRESSE CITRR
Frédéric LEROY
Tel : 00 33 (0)6-19-01-16-94
frederic.citrr@gmail.com

90ème Congrès des Maires de France
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Congrès des maires et des présidents de communautés de France

MAIRE ET CITOYENS : CONSTRUIRE ENSEMBLE
20-21-22 novembre 2007

http://www.amf.asso.fr/CONGRES/index.asp

Exposition de Monsieur Balboa, Installation Vidéo
Description:
Surface to Air - 46, rue de l'Arbre Sec - 75001 Paris

Monsieur Balboa vu par les 84

Du 3 octobre au 30 novembre

Bruno Michel / At Large
brunomichel@atlarge.fr
www.myspace.com/wallacabalboa

Rencontres Photographiques du 10e
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Rencontres Photographiques du Xeme arrondissement
10ème arrondissement

Du 16 octobre au 30 novembre 2007

La Bibliothèque Château d'Eau et la Mairie du 10e organisent les "Rencontres Photographiques du 10e" 2007 du 16 octobre au 30 novembre 2007. Elles ont pour objet la présentation de nombreuses expositions, la promotion et la rencontre d'artistes-photographes, l'organisation de débats autour de la photographie.
En novembre 2005, lors des premières "Rencontres photographiques du 10e" une quarantaine de lieux, cafés, restaurants, centres culturels, bibliothèques, cinémas, librairies, galeries etc avaient exposé une centaine de photographes.

Salon Heavent Paris 2007
Location:
Hippodrome de Longchamp
Avenue des Tribunes
Bois de Boulogne
75016 Paris
M° Tram T2 Suresnes - Longchamp
France
Phone : +33 (0)1 44 30 75 00
Internet Site : www.nouveaulongchamp.com
Description:
Mardi 20 de 10H à 22H - Mercredi 21 et Jeudi 22 de 10H à 19H

http://www.heavent-expo.com

Exposition de Catherine Bénas "Hors Champs" & "Microscopies"
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
station de métro Saint-Germain-des-Prés (ligne 4)

Du 30 octobre au 30 novembre

Du 30 octobre au 30 novembre, à la demande de la RATP, l'Institut d'études supérieures des arts (IESA) insuffle un air d'inédit dans la station Saint-Germain-des-Prés (ligne 4).

L'IESA investit les vitrines qui longent les quais de la station pour laisser le champ libre à Catherine Bénas. Cette artiste plasticienne a décidé de métamorphoser l'endroit en développant, sur chacun des deux quais, deux projets singuliers intitulés respectivement Hors Champ et Microscopies.

Hors Champ est un ensemble de collages de photographies accompagnés de courts textes. Des jambes sans corps marchent, courent, s'arrêtent, se retournent... traversent une scène à l'italienne. Mis bout à bout, ce patchwork forme un étonnant panoramique. Chaque personnage est surmonté d'une courte phrase, expression, mot isolé, évoquant ainsi un état d'âme. Sur le quai d'en face, changement d'ambiance avec Microscopies. Ici, il s'agit d'une suite de quarante tableaux de petits formats peints simultanément. Les œuvres sont présentées côte à côte afin de délivrer, là encore, une vue panoramique.

Comme vous l'aurez compris, la spécificité de Catherine Bénas est de procéder par série ; chaque série relate une histoire dont le scénario est élaboré en fonction d'un format, d'une couleur, une grammaire formelle composée d'éléments récurrents. Au final, la linéarité du dispositif d'exposition permet une lecture continue, comme à livre ouvert. Une manière originale et artistique de parcourir la station !

Deux aspects formels de cette artiste plasticienne sont présentés sur chaque quai :
"Hors-champ" présente un ensemble de photomontages accompagnés de courts textes. Le visuel étonnant, un élégant jeu de jambes défile le long d'un format panoramique est souligné par des bribes d'expressions. Il nous convie à une surprenante exploration de nos pensées instantanées où cohabitent l'humour, le pragamatisme, l'ordinaire, l'absurde, la fantaisie.
L'autre quai offre à voir une succession de peintures de petits formats disposés bout à bout. Des peintures au langage formel raffiné, dévelopement d'un langage baroque soigné, diposées dans des vitrines peu éclairées et protégées comme des perles.

Les deux travaux formellement différents entrent en résonance. Le dispositif panoramique qu'offre la station, met en lumière l'aspect scénario de ce travail.
Tandis que "microscopies" présente une succession d'éléments dont le déroulement interne concerne la peinture elle-même, "hors-champ" propose des instantanés de pensées et renvoie le passant à sa propre histoire par un jeu de réflexion-projection.

Catherine Bénas
+33(0)140-117-581
+33(0)665-093-444
http://www.catherine-benas.com
http://expositioncatherinebenas.blogspot.com

Exposition "Hors Champs" & "Microscopies" de Catherine Bénas

Exposition de Cécile Champy "Au bord du nord-ouest"
Location:
Galerie Médiart
L'Art du Vivant
109, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 78 44 93
Mobile : +33 (0)6 82 84 65 36
Fax : +33 (0)1 42 78 44 93
Mail : vanbay@free.fr
Internet Site : www.galerie-mediart.com
Description:
photographies

Du 7 novembre au 1er décembre 2007
Ouverture du mercredi au vendredi 12h-19h30 - Samedi 12h-19h
Vernissage mercredi 7 novembre de 18h à 21h30

Cécile Champy, auteur- photographe‚ âgée de 35 ans, vit et travaille à Paris.
Elle acquiert de solides bases artistiques durant sa formation : dessin, graphisme et design, à l'Atelier de Sèvres, ensuite à l'Ecole des Beaux-arts de Caen et l'apprentissage de l'image à l'Ecole des Gobelins (CFT) à Paris.
Depuis 2001, elle travaille en free-lance. Pour des journaux d'art, des galeries et des associations.
Elle développe parallèlement un travail personnel sur le paysage.
En 2002, elle est lauréate de la Bourse du talent en paysage, décernée par Picto, pour sa série « Petit-grand ».

La galerie Mediart accueillera en novembre 2007, pour sa première exposition personnelle en galerie, ses photos, prises sur les rivages du Nord de la France, de la Hollande et de la Belgique. Cette série intitulée « Au bord du nord-ouest » débutée en 2002, est un thème récurrent, complétée durant l'été 2007, par des photos prises à l'extrême ouest de la Bretagne.

Son ambition est de fixer la notion d'espace et de temps, en réalisant plusieurs prises de vues d'un même lieu à des moments différents.
Le temps est présent dans son concept d'impermanence : fluidité des éléments, nuages et eau.
Perceptible dans la variation de la lumière, il a le pouvoir de changer l'ambiance d'une scène ; dramatique sous un ciel d'orage, sereine sous un soleil voilé.
Certaines photos peuvent nous rappeler l'ambiance qui se dégage des peintures d'Edward Hopper . La lumière initiant cette même atmosphère étrange, où le temps semble suspendu, les personnages arrêtés dans leur action.
Ces scènes nous suggèrent une histoire, stimulant notre imaginaire, finalité que cherche à atteindre cette jeune photographe, à nous de le ressentir, à la vue de cette exposition.


Exposition d'artistes russes "East / West"
Location:
Galerie Orel Art
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 47 20 22 54
Fax : +33 (0)1 47 20 22 73
Mail : orelart@hotmail.com
Internet Site : www.orelart.com
Description:
16 octobre - 30 novembre 2007
Ouverture au public: Mar-Sam: 11h/13h-14h/19h
Bureaux: Lun-Sam: 11h/13h-14h/19h

L'exposition "East / West", regroupe une sélection d'artistes Russes et d'artistes internationaux (Italie, Grande-Bretagne, USA) ayant en commun une réflexion artistique basée sur la remise en question de la société contemporaine ainsi que la déconstruction de nos références culturelles. A partir de leurs expériences et leur passé propre, ils mettent en valeur dans leurs oeuvres le constat de la perte de rationalité de la société actuelle.
Miroir des déboires tant culturels que sociaux de notre époque, "East / West" est à la fois une rencontre et un dialogue entre des regards artistiques différents, appartenant à deux espaces géographiques historiquement distincts : à l'Est plusieurs décennies d'amnésie culturelle ont affecté les artistes Russes, les obligeant à opérer une relecture de leurs références à travers celles du monde occidental ; à l'Ouest, l'état général d'agressivité soulève des interrogations liées à de nouveaux codes, comme par exemple la culture du « moi » et de l'argent.

Exposition d'artistes russes « East / West »

Exposition d'artistes russes « East / West »
"Sphinx", Alexander et Marina Royzman, 2007, bronze peint, patine et émail, édition 3/6 (32 500 euros)

Exposition "Chaïm Soutine"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
du 10 octobre 2007 au 2 mars 2008

Figure centrale du monde de l'art, le moins connu et le plus mystérieux des artistes de sa génération, Chaïm Soutine fait l'objet d'une grande exposition à Paris pour la première fois depuis 34 ans, en 1973 à l'Orangerie.

Soutine arrive à Paris en Juillet 1913 et découvre alors un monde très différent de sa Russie natale. Il est rapidement assimilé au juif immigré, à l'artiste typique de l'Ecole de Paris, avec tous les préjugés qui s'y attachent. Souvent considéré comme simple suiveur, il est intégré à la légende de Montparnasse en raison de son amitié avec Amedeo Modigliani dont il fut l'un des plus proches amis.

C'est en étudiant le portrait que Amedeo Modigliani fit de Chaïm Soutine que Marc Restellini, a décidé de faire cette exposition. Dans ce sublime portrait, il a découvert que le bel Italien donnait à Soutine, le plus discrètement possible, une symbolique religieuse en le peignant avec la main gauche pratiquant la bénédiction des Cohen, cette famille des grands prêtres du Temple de Jérusalem. Ce détail volontairement secret révélait une personnalité hors du commun qui pouvait avoir échappé à tout le monde mais que Modigliani voulait pourtant immortaliser, comme pour donner à Soutine une dimension mystique.

Cette personnalité très particulière lui fait développer un art longtemps incompris, marginalisé, assimilé souvent à un artiste malsain, difficile, sur lequel tous les poncifs de l'antisémitisme ambiant viennent se greffer pour en faire un marginal dès son arrivée à Paris. Comme Modigliani, il a une carrière très singulière, entourée de légendes ; artiste maudit, il meurt sans être vraiment révélé sous son vrai jour. Encore aujourd'hui il ne reste de Soutine que l'image du juif émigré sur qui pèse tous les interdits d'une religion trop contraignante et dont le physique se prête à tous les clichés antisémites.

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Galerie François 1er

9 octobre 2007 > 13 avril 2008
mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés

entrée 5€ / tarif réduit 3.5€

Un personnage, un acte, une mémoire. Immenses, ardents, combatifs, les héros, depuis l'Antiquité et jusqu'à aujourd'hui, vivent essentiellement dans l'imaginaire des peuples. Modèles pour l'avenir mais aussi miroirs de notre passé, ils ont, au cours des siècles, changé d'étoffe et de valeurs, tout en subissant la concurrence du sage, du saint, du grand homme ou de la star.
L'exposition Héros, d'Achille à Zidane propose un parcours dans l'imaginaire occidental.

Qu'y a-t-il de commun entre Superman, l'homme d'acier et Roland, le preux médiéval ? Entre le résistant Jean Moulin et Achille, légendaire combattant de la guerre de Troie ? Rien, sinon une volonté, un engagement physique total, une action à la fois violente et miraculeuse, destinée à sauver une communauté en péril. L'héroïsation, par la publicité d'exploits réels ou fictifs, est néanmoins nécessaire. Elle isole les héros, les grandit, puis nourrit le culte dont ils sont l'objet, et fait résonner - plus ou moins longtemps - leurs noms dans les mémoires.

Comme le rappelle André Malraux :« Il n'y a pas de héros sans auditoire » (L'Espoir, 1937). Ainsi tout héros est-il le produit d'un discours : c'est en suivant ce fil rouge que l'exposition explore l'imaginaire occidental. Le terme de héros est aujourd'hui galvaudé et polysémique et les héros sont multiples : certains sont uniques et vénérés secrètement, d'autres sont célèbres et connus de tous, et leurs noms s'inscrivent dans des panthéons parfois fugaces. Si le poète construisait les héros anciens, l'historien les démocratise afin qu'ils incarnent toute la nation, avant que les professionnels des médias (journalistes, cinéastes, publicistes, créateurs de jeux) ne mondialisent aujourd'hui des personnages devenus composites.
Les figures choisies illustrent la fabrique héroïque, son cheminement, ses vecteurs, ses éclipses et ses invariants. Achille, Héraclès, Thésée, saint Martin, Roland, Lancelot, Condé, Napoléon, Vercingétorix, Jeanne d'Arc, Jean Moulin, De Gaulle, Lucie Aubrac, Che Guevara, Jimi Hendrix, James Bond, Superman, Zidane, voici quelques êtres exceptionnels magnifiés par la parole, le texte et l'image.
Les collections de la BnF permettent d'illustrer les différents vecteurs d'héroïsation et la variété de leurs supports : vases antiques, sculptures, monnaies, manuscrits, incunables, livres, estampes, jeux de cartes, imagerie populaire, photographies, affiches, presse, musique, films, objets dérivés, jeux vidéo, etc. Ouverte avec la figure de Gilgamesh, roi-héros de la première épopée connue, l'exposition comprend trois parties : la première consacrée au héros aristocratique, produit de la culture occidentale des élites, de l'Antiquité au siècle des Lumières ; la seconde au héros national et à sa construction en France à partir de la Révolution et jusqu'à la Libération ; la dernière à l'éclatement, depuis 1945, du modèle en neuf familles héroïques dans un univers mondialisé.

Des pièces prestigieuses ou étonnantes
Parmi les pièces les plus prestigieuses ou étonnantes, le visiteur pourra admirer, au sein du parcours : deux amphores en céramique attique à figures noires montrant, l'une le combat d'Héraclès contre Géryon, la seconde celui de Thésée terrassant le Minotaure, un médaillon d'or (nikètèrion) du Trésor de Tarse, frappé de la tête d'Héraclès coiffée de la léonté, avec les traits d'Alexandre le Grand, un lécythe avec Achille traînant le corps d'Hector (musée du Louvre), des manuscrits médiévaux enluminés (Chroniques françaises, Renaut de Montauban, Lancelot du Lac), dont un manuscrit persan sur la vie légendaire d'Eskandar (Alexandre).
Un incunable sur vélin de 1496 est consacré à La Vie et Miracles de Mgr sainct Martin.
Deux monumentales gravures des Batailles d'Alexandre d'après les tableaux de Charles Le Brun célèbrent la gloire de Louis XIV, la pompe funèbre du Grand Condé.
Parmi les pièces remarquables de l'exposition figurent aussi des dessins de Jacques-Louis David, des estampes et gazettes révolutionnaires (Serment du Jeu de Paume, Mort de Bara, Passage du pont d'Arcole), un manuscrit autographe du texte de l'Hymne des Marseillois par Rouget de Lisle, une scène légendaire de Napoléon saluant un grognard reproduite en papier peint, des caricatures, le Retour de Russie de Géricault, des planches des Désastres de la guerre de Goya, les Notes prises sur place par Victor Hugo lors des funérailles de l'empereur en 1840, des ouvrages de Michelet, Lavisse, des manuels scolaires, des bons points, des objets du culte johannique, une affiche de Grasset pour Sarah Bernhardt dans le rôle de Jeanne d'Arc. Un tableau allégorique de Meissonier sur le Siège de Paris (1870- 1871) est prêté par le musée d'Orsay.
Pour les périodes plus récentes, un éclairage particulier s'attache à la mutation de la posture du soldat, du héros partant à l'assaut, au poilu dans la boue des tranchées, ainsi qu'à la concurrence des héros dans l'entre-deux-guerres.
Les manuscrits de Vol de nuit de Saint-Exupéry et de Premier Combat de Jean Moulin, ainsi que le discours de Malraux pour le transfert des cendres de Moulin au Panthéon, les dernières lettres de Joseph Epstein (colonel Gilles) à sa femme et son fils (collection Georges Duffau) sont des illustrations emblématiques du héros combattant et du résistant. Les héros multiples d'aujourd'hui sont appréhendés à travers des médias divers : affiches, photographies, journaux, BD, albums d'images à coller, jeux vidéo, tableaux, livres, disques, jouets...
Odile Faliu

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Le tournoi de Sorelois. Lancelot du Lac. France, XVe siècle © BnF/Dép. Manuscrits

Exposition "Changer le monde", dessins satyriques
Location:
Caveau de la République
1, boulevard Saint-Martin
75003 Paris
M° République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 44 45
Internet Site : www.caveau.fr
Description:
Exposition du 8 au 30 novembre

Cette exposition est la deuxième mise en place par le Caveau de la République avec le concours de caricaturistes, suite au refus de la régie publicitaire du métro de mettre en place l'affiche du spectacle du Caveau de la République entre les deux tours de l'élection présidentielle.

Une exposition finalement naturelle entre le Caveau et les dessinateurs qui sont les réalisateurs historiques de ses affiches, et qui permettra de retrouver les principaux dessinateurs établis et d'autres moins connus autour du thème "Changer le Monde".

Elle est aussi visible depuis le site du théâtre :
http://www.caveau.fr/bonus.php?p=dessins

contact presse : Chloe Zoladz-Verlhac
expoaucaveau@free.fr / chloe@caveau.fr


Le CAVEAU c'est une salle exceptionnelle de 450 places où artistes et public sont proches comme nulle part ailleurs grâce à la géométrie des lieux ; c'est aussi cet esprit insolent, frondeur, que symbolisent les affiches signées Cabu, Loup, Siné Willem…, cet esprit libertaire qui se rit de tout en jetant un pavé dans la mare ; c'est, enfin et plus que jamais, LE théâtre de l'humour, avec 6 humoristes chaque soir, pour un cocktail mélangeant un peu de politique, beaucoup de satire sociale, et 100% de rire.

Depuis septembre 2007, le spectacle « COURAGE, FILLON… ! » est à l'affiche avec : Gilles DÉTROIT, Paul ADAM, Olivier PERRIN, Gwen ADUH, LOBO & MIE, Christophe GUYBET, Jean ROUCAS, Gustave PARKING et bien d'autres en alternance. Il constitue une succession de one-man-show de 20 minutes environ, alternant satyres politique et sociale.

Il est préférable de réserver (Tél. : 01 42 78 44 45) ou en ligne :
http://www.caveau.fr/inforesa.php?p=resa

Du mardi au samedi à 20h30
et en matinée les :
Jeudi 15h
samedi 16h30
dimanche 15h30

durée du spectacle 2h15

Exposition "Steichen, une épopée photographique"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 09 octobre au 30 décembre 2007

Mardi de 12h à 21h
Du mercredi au vendredi de 12h à 19h
Samedi et Dimanche de 10h à 19h
Fermeture le lundi

Entrée : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure
avant la fermeture des espaces d'expositions.




Le Jeu de Paume à Paris inaugure à l'automne prochain la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen (1879-1973), l'un des photographes-phares de l'histoire de la photographie du 20ème siècle. Présentée de façon chronologique, l'exposition « Steichen, une épopée photographique » couvrira toutes les dimensions d'une œuvre extrêmement prolifique et polyvalente.

Construite en deux volets - la rétrospective proprement dite, et la collaboration de l'artiste avec Condé Nast : Edward Steichen, in high fashion (1923-1938) -, elle regroupera quelques 500 tirages, dans l'ensemble des espaces du bâtiment de la place de la Concorde, qui mettront en lumière l'esprit curieux et inventif de ce « monument » de la photographie.

Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde en effet avec Alfred Stieglitz dès 1902 le groupe Photo-Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son oeil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité. Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, le nomme photographe en chef des publications de Vogue et de Vanity Fair en 1923. Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche plus de neuf millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen, organisée à partir de 450 photographies d'époque (vintages) et divers documents.

Esprit curieux et inventif, Edward Steichen (1879-1973) est l'un des photographes les plus prolifiques et influents de l'histoire de la photographie au XXe siècle. Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde avec Alfred Stieglitz en 1902 le groupe Photo Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il est à la fois peintre et photographe. Comme photographe, il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son œil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité.
Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, lui confie en 1923 la direction artistique de Vogue et de Vanity Fair.
Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche environ dix millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est organisée par la Foundation for the Exhibition of Photography (Minneapolis) et le Musée de l'Elysée (Lausanne), en collaboration avec le Jeu de Paume.

Elle est présentée avec le soutien de Neuflize Vie et de la Manufacture Jaeger-LeCoultre, et en partenariat avec Le Figaroscope, Vogue, Arte et FIP.

Avis : le parcours de Steichen n'est pas original et manque de clarté. Parti d'une vision artistique de la photographie, Steichen, après la première guerre mondiale, se range à l'avis que la photographie peut servir à documenter et représenter la réalité. Il aboutit finalement à l'utilisation de l'art photigraphique à des fins mercantiles dans le domaine publicitaire.
La seule période intéressante du parcours du photographe reste la période où, travaillant pour Vogue et Vantity Fair, il aura pris en photo les plus grandes célébrités Hollywoodiennes et politiques (Greta Garbo, le président Franklin Delano Roosevelt, ...).

Exposition "rétrospective à Jean Dubuffet"
Location:
Galerie Boulakia
Galerie Fabien Boulakia
10, avenue Matignon
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 56 59 66 55
Fax : +33 (0)1 42 25 49 13
Mail : galerie@boulakia.net
Internet Site : www.boulakia.net
Description:
Du 10/10/2007 au 10/12/2007

« Je crois que l'œuvre d'art est à la fois beaucoup plus et beaucoup moins que ce qu'on croit communément. Elle est beaucoup plus en ce sens que beaucoup de personnes n'en attendent pas grand-chose de plus que d'être un additif ornemental, d'apporter plaisir aux yeux, au lieu que j'en attends bien plus que cela puisque j'entends qu'elle me procure une véritable illumination de mon esprit, qu'elle modifie profondément mon regard sur toutes choses. »
Jean Dubuffet, 19 avril 1985

A partir du 10 octobre, la galerie Boulakia présente les œuvres d'un artiste qui a profondément marqué le XXème siècle : Jean Dubuffet, à qui elle consacre une magistrale rétrospective pendant deux mois. Une quarantaine d'œuvres des années 1940 aux années 1980 permet de retracer l'itinéraire de ce théoricien de l'Art Brut qui s'intéressait par-dessus tout à l'art « qui se sauve aussitôt qu'on prononce son nom ».

Comme elle l'a fait pour Marc Chagall, Raoul Dufy, Wifredo Lam, Jean-Michel Basquiat et Robert Rauschenberg, la galerie Boulakia prépare une exposition majeure autour d'un grand artiste. Il s'agit cette fois de Jean Dubuffet, dont les toiles vont parer les cimaises du n°10 de l'avenue Matignon, le temps d'un automne. Une quarantaine d'œuvres ont ainsi été réunies pour revenir chronologiquement sur l'essentiel de sa carrière. Avec Chevaux à la lune, Paysan sautant sur son petit arpent ou encore Trois personnages, la galerie Boulakia illustre notamment la recherche de l'artiste sur la matière.

« Le rejet de toute norme, le refus des conventions - fussent-elles en peinture, celles de la plus extrême avant-garde - qui marquent toute l'œuvre de Jean Dubuffet ont, dès l'origine, donné à ses tableaux leur ton particulier. » Ainsi débute le catalogue préfacé par Daniel Abadie, qui explore toutes les facettes de l'œuvre de Dubuffet depuis de nombreuses années. Daniel Abadie qui fut le commissaire de l'exposition organisée en 2001 au Centre Pompidou lors du 100ème anniversaire de la naissance de l'artiste a écrit et réalisé le catalogue d'exposition pour la galerie Boulakia. Edité en français et en anglais, cet ouvrage riche de 120 pages et 43 reprographies donne des grilles de lecture pour embrasser l'œuvre de Dubuffet, pour qui « la peinture, plus que jamais, va devenir jeu mental, le plus grand jeu de l'esprit », explique encore Daniel Abadie.

08:00  
09:00  
10:00 [10:00] Inauguration de l'Ecole de la 2ème chance
Location:
La Bellevilloise
Espace dédié à la Lumière, la Nuit et la Création
19-21, rue Boyer
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 53 27 35 77
Fax : +33 (0)1 53 27 35 70
Mail : infos@labellevilloise.com
Internet Site : www.labellevilloise.com
Description:
+ 3, rue de l'Est (20e)

Adjoints présents : Martine Durlach, adjointe chargée de la politique de la Ville, Christian Sautter, adjoint chargé du développement économique, des finances et de l'emploi

11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-19:00] Biennale de la gravure et des nouvelles images de Sarcelles
Location:
Sarcelles
Sarcelles
95200 Sarcelles
M° Gare SNCF Sarcelles Saint-Brice, RER D Garges Sarcelles
France
Internet Site : www.sarcelles.fr
Description:
Espace Champ de Foire - rue des Refuzniks - 95200 Sarcelles - RER D Garges-Sarcelles / Bus 270, 368, 370

jusqu'au 9 décembre

Pour les scolaires et les groupes : lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9 heures à 11 heures et de 14 heures à 16 heures. Ouverture de l'atelier de gravure sur rendez vous au 01 39 90 54 17

Contacts :
T. 01 39 90 54 17
biennaledesarcelles@yahoo.fr

Sarcelles accueille tous les deux ans les plus grands noms de l'estampe contemporaine venus du monde entier. Quatre cents gravures de quelques deux cents graveurs de vingt neuf pays seront présentées cette année, avec une attention particulière à la création indienne, invitée d'honneur de cette édition.

Cet événement qui compte parmi les plus importants d'Europe, a accueilli des artistes tels que Pierre Soulages, Antonio Seguí, Henry Goetz, Olivier Debré, Zoran Mušič, Dado et cette année, Akemi Noguchi, Riccardo Licata, Frédéric Arditi, Arthur Piza, Michel Wolfender, Jan Pamula...

En se faisant un nom sur la scène internationale de l'estampe, Sarcelles démontre que la culture peut changer l'image, à défaut de changer le monde.
Il faut rappeler que les artistes français et internationaux tiennent la Biennale de Sarcelles pour une des très rares opportunités de présentation du dynamisme de la gravure contemporaine.

Un autre trait distinctif de la Biennale de Sarcelles est son ouverture au monde, avec l'invitation d'une nation de graveurs pour chaque édition. Après notamment la Hollande, la Chine, le Canada, l'Italie, la Pologne, l'Egypte.... l'Inde est l'invitée d'honneur de cette édition 2007.
Vingt artistes indiens, venus de Baroda et de New-Delhi, les hauts lieux de l'art contemporain indien, sortent de leurs frontières pour la première fois. Ils vont faire partager leur approche de la gravure, entre tradition et modernité. Leur démarche constitue un élément de curiosité très attendu, surtout quand on se rappelle que l'histoire de la gravure commence en Chine et en Inde aux débuts de notre ère, notamment avec les tissus imprimés (les bien nommées indiennes) et les premiers livres de l'histoire, le plus ancien connu à ce jour étant le Sutra de Diamant (868 après JC. en Chine).

La gravure, une douce métaphysqiue?
Joan Miró y trouvait « un moyen de libération, d'expansion, de découverte ». Ceux qui verraient dans l'estampe un sous-produit de la peinture ou le simple prolongement d'un dessin s'égarent. L'estampe montre ce que la peinture ne peut montrer. Elle désigne autre chose. De la matrice gravée, incisée et griffée, à la trace et l'empreinte, tous les possibles sont en devenir, avec ces fascinantes variations autour du même.Sans ostentation, la gravure ouvre pour chacun le bal de sa relation au monde. Elle met à portée d'un large public la découverte des interrogations les plus intimes des artistes contemporains... Une connivence souvent inaugurale de nombreuses collections.

La gravure ou la fabrique de l'image
Jean-Paul Le Provost, commissaire, fondateur de la Biennale et graveur, a fait le choix quasi militant de montrer la gravure, sans mélange de genre avec la multiplicité des autres modes de reproduction de l'image. Ainsi la lithographie, pour ne citer qu'elle, n'est pas présentée par la Biennale. Il explique: « Il y a quelque chose d'irréel et de troublant dans la gravure, tant pour le créateur que pour le témoin. Sa nature est complexe puisque la réalisation de l'épreuve ne procède qu'indirectement de l'acte physique du graveur. En fait la gravure connaît une deuxième naissance dès qu'elle est imprimée ; la plaque est un intermédiaire pour parvenir à l'image. »


[18:00-22:00] Vernissage d'exposition de pochoirs et signature de Samantha Longhi
Location:
Galerie Anne Vignial
53, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 48 87 01 00
Mobile : +33 (0)6 22 66 09 59
Mail : info@annevignial.com
Description:
Vernissage d'exposition internationale de pochoirs
Du 21 novembre au 6 janvier

Signature du livre "Stencil History X" de Samantha Longhi

http://www.flickr.com/photos/annevignial/
http://www.facebook.com/profile.php?id=699484455


[18:00-21:00] Vernissage de Stéphane Gizard "dress code"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
du 21 novembre au 6 décembre/ hip hop
tous les jours 14h>19h
vernissage mercredi 21 à partir de 18h

Dress Code =
Huit mois de "casting sauvage" dans Paris
Deux cents adolescents photographiés
Cinq jours de prise de vue
Aucun stylisme

Finalité =
Le Portrait d'une génération
Parler du rapport à soi
De la mixité
De sexualité
Du rapport à son image
Du marketing des marques
Du rapport à la consommation

"Notre grande capitale a depuis toujours hébergé toutes les nouvelles vogues, les intéressantes tendances actuelles et consorts.
Le rétro, Le Fashion de la ligne 11... Le Break Dance et les Sneakers, Les t-shirts « Justice » et les chewing-gum à la fraise ainsi l'influence même de la musique et son marketing.
En effet, la seule manière de s'assumer, pour conjecturer le premier rendez-vous. Se trouve dans l'apparence, et somme toute, tous les modèles ayant participés au projet le savent, et en jouent. L'aspect par ailleurs évoque l'orientation sexuelle, les origines du jeune mannequin...
Certains garçons de l'expo, très féminisés d'autres filles en photos, très masculines et le tout signé sous ces mots : L'ambiguïté, le métissage et l'essence même de la joliesse." Nicolas Lelong

Dans le cadre des rencontres photographiques du 10è arrondissement

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "En noires et blanches"
Location:
Le Triton
11 bis, rue du Coq Français
B.P. 13
93260 Les Lilas
M° Mairie des Lilas
France
Phone : +33 (0)1 49 72 83 13
Fax : +33 (0)1 49 72 83 11
Mail : contact@letriton.com
Internet Site : www.letriton.com
Description:
Du mercredi 21 novembre au samedi 22 décembre 2007

Les photos ont été prises pendant le Bleu Triton Jazz Festival 2006 par le Club Photo du Pré-Saint-Gervais et l'atelier photo de la Ville des Lilas.
Le vernissage se déroulera mercredi 21 novembre à partir de 18h en présence des artistes.

Vernissage de l'exposition "En noires et blanches"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Le Jardin de Cyrus"
Location:
Ecole municipale des beaux-arts de Gennevilliers
Galerie Edouard Manet
3, place Jean Grandel
92230 Gennevilliers
M° Asnières - Gennevilliers Les Courtilles, RER C Gennevilliers
France
Phone : +33 (0)1 40 85 67 40
Fax : +33 (0)1 47 99 33 30
Mail : embamanet@ville-gennevilliers.fr
Internet Site : www.ville-gennevilliers.fr/culture/ecole-municipale-des-beaux-arts-galerie-edouard-manet/
Description:
Conçue en écho aux observations réelles et fantasmées évoquées dans le roman Les Anneaux de Saturne de W.G. Sebald et dans le texte Le Jardin de Cyrus de l'alchimiste anglais du XVIIe siècle Thomas Browne, cette exposition réunit des œuvres qui tendent à contenir et cristalliser la mémoire de formes et d'histoires passées tout en anticipant d'hypothétiques futurs.

En août 1992, l'auteur allemand W.G. Sebald entreprend un voyage à pied à travers la côte est de l'Angleterre au cours duquel il se trouve confronté à de multiples traces de destruction et d'abandon trouvant leurs origines dans un passé plus ou moins éloigné. Les Anneaux de Saturne sont le résultat de ce voyage : une fantasmagorie kaléidoscopique dans laquelle souvenirs personnels et faits historiques, observations et fiction, passé et présent s'entremêlent. Obsédé par les marques omniprésentes de désintégration qu'il observe dans le paysage et l'histoire des petites villes côtières, le narrateur anonyme chemine également dans la spirale de ses pensées évoquant entre autres les guerres de l'opium en Chine, la vie en haute mer de Joseph Conrad, ou encore l'œuvre de l'alchimiste anglais du XVIIe siècle Thomas Browne, Le Jardin de Cyrus. Dans ce discours publié la première fois en 1658, Browne livre une vision mystique des interconnexions entre l'art, la nature et l'univers via une étude du chiffre 5 et de la disposition en quinconce. Par une accumulation vertigineuse d'exemples (pris dans des œuvres d'art, des observations botaniques, des constructions architecturales, des mythes païens et religieux, etc) illustrant la façon dont le monde semble conçu et « géométrisé » à partir d'un même motif et de ses variations, Le Jardin de Cyrus invite à une relecture plus fantasmagorique et fragmentaire que rationnelle ou chronologique de l'Histoire.

Comme l'écrit Sebald : « Fidèle à son propre dessein, Browne répertorie les modèles qui se répètent le plus souvent, donnant lieu à une multitude apparemment illimitée de formes dissemblables. C'est ainsi que dans sa dissertation sur le jardin de Cyrus, il traite du quinconce, figure constituée par les angles et le point d'intersection des diagonales d'un carré. Cette structure, Browne la découvre partout, dans la matière vivante ou morte, dans certaines formes cristallines, chez les étoiles de mer et les oursins, sur la peau de plusieurs espèces de serpents, dans les traces entrecroisées des quadrupèdes, dans la configuration du corps des chenilles, papillons, vers à soie, phalènes, dans la racine des fougères d'eau, les enveloppes des graines de tournesol et de pins parasols, au cœur des jeunes pousses de chêne, dans les tiges de prêle et dans les œuvres d'art des hommes, dans les pyramides d'Egypte et dans le mausolée d'Auguste, mais aussi dans les jardins du roi Salomon, dans l'ordonnance des lys blancs et des grenadiers qui y sont alignés au cordeau. » (W.G. Sebald, Les Anneaux de Saturne, Gallimard, Folio, Paris, 2003, pp. 35-36)

Conçue en écho aux observations réelles et fantasmées évoquées dans le roman de Sebald et dans le texte de Browne, cette exposition réunit des œuvres qui tendent à contenir et cristalliser la mémoire de formes et d'histoires passées tout en anticipant d'hypothétiques futurs. A travers elles est ainsi évoquée la question de la transmission et des processus de mémoire dans la généalogie des images, des objets et des architectures qui nous entourent.

Empruntant à Aby Warburg (1866-1929) la notion de survivance - dont il fit le motif central de son approche anthropologique de l'art occidental -, cette exposition invite à une lecture non linéaire de l'histoire et de ses formes. Dans ses recherches, Warburg nous introduit aux paradoxes constitutifs de l'image elle-même : sa nature de fantôme et sa capacité de « revenance » et de hantise à même de donner naissance à un savoir nouveau et décloisonné. Qu'elles renvoient à des espaces, à des objets ou à des images existantes, les œuvres présentées dans cette exposition semblent habitées par les fantômes des formes qui les ont précédées. On assiste ainsi à travers elles à un glissement de temps, un chevauchement de temporalités a priori contradictoires.

Dans ses sculptures récentes - situées dans le prolongement des préoccupations qui animaient la série photographique des Formes du Repos -, Raphaël Zarka réalise des formes inspirées d'outils de mécanique ou considérées pendant la Renaissance comme des formes « parfaites ». Privées de leurs fonctions originales, ces répliques d'objets se situent aujourd'hui dans une sorte de hors-temps. Le travail de Mark Geffriaud tient également de cet entre-deux. Par de multiples jeux d'associations et d'organisation subjective d'informations variées, il travaille à la remise en circulation d'images tirées du passé. Incarnées à nouveau dans le présent autour d'un propos absent, elles forment une archéologie du savoir dont les préoccupations scientifiques rationnelles s'effacent au profit d'une logique subjective et poétique. Les collages de la série Tirésias Ouverte de Benoît Maire actualisent un mythe classique en jouant de la dialectique voyant/non-voyant tout en évoquant les premières images et représentations d'événements ou de choses existantes. Caracas 1966-2000 d'Alexander Gutke formule la persistance du présent dans un souvenir, en animant une image du passé tandis que Waste Basket rend compte d'une activité laborieuse finalement vouée à l'échec et à la disparition. Dans la série de collages 1954, réalisée à partir d'images d'intérieurs tirées d'un magazine allemand d'architecture des années 1950, Bojan Šarčević souligne à la fois la projection et la disparition d'un idéal de vie sociétal. La série photographique The Kant Walks de Joachim Koester travaille également à la matérialisation et à la confusion de différentes temporalités historiques à travers une dérive dans la ville de Kaliningrad/ Königsberg. Reproduisant les trajets quotidiens du philosophe dans sa ville natale, il confronte ainsi la Königsberg du XVIIIe siècle avec ce qu'elle est devenue aujourd'hui, sous le nom de Kaliningrad et l'influence de l'ère soviétique à la suite de la Seconde Guerre mondiale.

La réunion de ces œuvres et la présentation d'un certain nombre de livres et de documents dans le cadre semi-domestique de l'espace d'exposition de la Galerie Edouard Manet se veut l'amorce de narrations fragmentaires et elliptiques à même de permettre à chacun d'élaborer son propre jardin de Cyrus.
Yoann Gourmel, commissaire de l'exposition.

Rencontre avec Yoann Gourmel samedi 24 novembre de 14h30 à 16h.

Artistes
Mark Geffriaud, Alexander Gutke, Joachim Koester, Benoît Maire, Bojan Šarčević, Raphaël Zarka. Avec la participation de Batia Suter, Mark Manders et Roger Willems.

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Art Présent
Location:
Galerie Art Présent
79, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Les Halles, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 40 27 80 25
Fax : +33 (0)1 42 78 03 07
Mail : info@galerieartpresent.com
Internet Site : www.galerieartpresent.com
Description:
DU 17 AU 30 NOVEMBRE 2007

Peintures
- Jarek
- Pierre Pavoni
- Association des Perliers de France
- Bertrand De Visnes
- Mirela Dhrami
- Eric Dumesny
- Sophie Simon

Sculptures
- Association des Perliers de France
- Ayze Basyazicioglu-Gezen

[18:30-21:00] Vernissage d'Angélique Lombard-Latune
Location:
Boulogne-Billancourt
Boulogne-Billancourt
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès, Marcel Sembat, Billancourt
France
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
restaurant "Le Parc" - place Denfert-Rochereau

du 15 au 30 novembre 2007
vernissage mercredi 21 novembre 18h30 à 20h

Vernissage d'Angélique Lombard-Latune

[18:30] Vernissage de Karine Saporta "COMM(E)UNION"
Location:
Galerie Le Simoun
26, rue Saint-Sauveur
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel
France
Mail : contact@galerielesimoun.com
Internet Site : www.galerielesimoun.com
Description:
Exposition du 14 novembre au 8 décembre 2007
Vernissage le mercredi 21 novembre à partir de 18h30

Développant une démarche amorcée lors de l'édition 2005 du Festival d'Avignon (artiste associé Jan Fabre), la chorégraphe Karine Saporta présentera une installation plastique sur la viande et le lait. Outre des tirages géants de ses poignantes mises en scène réalisées dans les frigos industriels de Rungis, l'artiste exposera ses bouteilles de lait et ses pots de yaourts.
... Univers baroque et gelé tout à la fois, traversé de mariées virginales, de bouchers en polystyrène.
Visions cruelles et... rédemptrices.

http://www.karinesaporta.com

[18:30-20:30] Vernissages de Paul P. + Elger Esser + "Delicious Multiples"
Location:
Galerie Thaddaeus Ropac
7, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 99 00
Fax : +33 (0)1 42 72 61 66
Mail : galerie@ropac.net
Internet Site : www.ropac.net
Description:
Paul P. "Par Temps Gris"
+ Elger Esser "Combray"
+ Delicious Multiples (Editions)

November 21, 2007 - January 5, 2008



[19:00] Exposition "La Pub s'anime. Le film d'animation publicitaire en France"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Musée de la Publicité

22 novembre 2007 - 6 avril 2008

À travers une sélection d'environ 80 films, le musée de la Publicité retracera l'histoire du film d'animation publicitaire. De ses débuts, dans les années 1910, avec la présentation des films des pionniers du genre - Emile Cohl (1857-1938), Robert Lortac (1884-1973), Alexandre Alexeieff (1901-1982) - jusqu'à ceux des réalisateurs les plus contemporains comme les films des Frères Poiraud pour Hollywood ou Orangina, ceux de Soand Sau pour Evian ou encore les petits monstres de Kiss Kool d'Ich&Kar. À cette occasion, 3 salles seront transformées en salles de projection, les autres accueilleront photographies, documents et images d'archives, qui présenteront les réalisateurs ainsi que l'évolution des différentes techniques d'animation ou celles de l'image de synthèse en passant par les papiers découpés.

[19:00] Inauguration de la boutique Leonidas
Description:
9 rue Auber - 75009 Paris

[19:00-23:30] Soirée VIP chez Diesel
Location:
Magasin Diesel
Diesel Denim Factory
35, rue Etienne Marcel
75001 Paris
M° Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 21 37 55
Fax : +33 (0)1 42 21 05 48
Internet Site : www.diesel.com
Description:
Diesel Store Etienne Marcel - 21 rue Montmartre - 75001 Paris

ELLE vous invite chez Diesel pour une soirée VIP le 21 Novembre de 19h à 23h30

Cocktail et défilé de la collection Printemps Eté 2008 30% de réduction sur tout le magasin, rien que pour vous !

Inscrivez vous vite pour faire partie des 300 invitées exclusives à cette soirée de shopping Elle & Diesel et recevoir votre invitation personnelle valable pour 2 personnes

Avec l'aimable participation de :
Pommery
Shu Uemura
Mini

[19:00] soirée Votre Beauté
Location:
Park Hyatt Paris-Vendôme
3-5, rue de la Paix
75002 Paris
M° Opéra, Pyramides, Madeleine, Tuilleries
France
Phone : +33 (0)1 58 71 12 34
Fax : +33 (0)1 58 71 12 35
Mail : paris.vendome@hyatt.com
Internet Site : paris.vendome.hyatt.fr
Description:
soirée Votre Beauté

[19:00] vernissage de F. Chavonnet, J. Le Corre, F. Galland
Location:
Galerie Arteconte
15, rue de Savoie
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 84 65
Fax : +33 (0)1 46 34 84 66
Mail : info@arteconte.com
Internet Site : www.arteconte.com
Description:
du 17 au 30 novembre

[19:15] Inauguration du Centre d'animation Simon Le Franc
Location:
Centre d'animation Pôle Simon Lefranc
9, rue Simon Le Franc
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 44 78 20 75
Fax : +33 (0)1 44 78 01 36
Mail : contact@polesimonlefranc.org
Internet Site : www.polesimonlefranc.org
Description:
Inauguration du Centre d'animation Simon Lefranc en présence de Clémentine Autain, adjointe chargée de la jeunesse, Christophe Girard, adjoint chargé de la culture, et Dominique Bertinotti, maire du 4ème arrondissement




[20:00-23:00] Lancement Fadia Otte
Location:
Restaurant Liza
14, rue de la Banque
75002 Paris
France
Phone : +33 (0)1 55 35 00 66
Mail : info@restaurant-liza.com
Internet Site : www.restaurant-liza.com
Description:
dîner

[20:00] Représentation de "Il sant'Alessio", de Stefano Landi
Location:
Théâtre des Champs-Elysées
15, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau, Franklin D. Roosevelt, RER C Pont de l'Alma
France
Phone : +33 (0)1 49 52 50 50
Fax : +33 (0)1 49 52 50 11
Mail : rp@theatrechampselysees.fr
Internet Site : www.theatrechampselysees.fr
Description:
Représentation de Il sant'Alessio, de Stefano Landi, direction musicale de William Christie, mise en scène de Benjamin Lazar

[20:00-22:00] Soirée Rollex
Location:
Hôtel Lutetia
45, boulevard Raspail
75006 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 49 54 46 00
Fax : +33 (0)1 49 54 46 00
Internet Site : www.hotellutetia.com
Description:
Soirée Rollex

[20:30] Avant-première du film "Redacted", nouveau film de Brian De Palma
Location:
MK2 Bibliothèque
128-162, avenue de France
75013 Paris
M° Bibliothèque François Mitterrand, Quai de la Gare
France
Internet Site : www.mk2.com/salles/mk2-bibliotheque-0
Description:
Redacted, nouveau film de Brian De Palma





[21:00-23:00] Présentation du Paris-Dakar
Location:
L'ARC
12, rue de Presbourg
75016 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 78 70
Fax : +33 (0)1 45 00 78 71
Mail : contact@letoileparis.com
Internet Site : www.larc-paris.com
Description:
Présentation du Paris-Dakar






[22:00] D/ Branché
Location:
Le Tigre
5, rue Molière
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 42 96 33 27
Mail : contact@lalternative.fr
Internet Site : www.tigrebylalternative.fr
Description:
WeD/nesD/ay 21 nov
10pm ---> NO LIMIT

"D/Branché" @ Lalternative
EVERY WED/NESD/AY

The heat & Roxane present :
"D/ Branché" Every Wednesday at Lalternative_10pm--->NO LIMIT

_Eletronic quality music by Joren and guests;
_Art performances;artistiK_aftershow & more_
_clubbing_alternative
_Doorman:Titi_
_Free access for_happy_faces.

_Resa:0688364992

_21_Nov:

_DJ/:
Smael B. (L'hélicoptère)
Patrick Vidal_(Monoculture)
Nick V_(guy & dools)
Joren_(D/Branché/the_heat)

Réservation table & guest list : 0688364992

Infos:
www.myspace.com/theheatparis

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés