Wednesday, December 12, 2007
Public Access


Category:
Category: All

12
December 2007
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

  Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Galerie François 1er

9 octobre 2007 > 13 avril 2008
mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés

entrée 5€ / tarif réduit 3,5€

Un personnage, un acte, une mémoire. Immenses, ardents, combatifs, les héros, depuis l'Antiquité et jusqu'à aujourd'hui, vivent essentiellement dans l'imaginaire des peuples. Modèles pour l'avenir mais aussi miroirs de notre passé, ils ont, au cours des siècles, changé d'étoffe et de valeurs, tout en subissant la concurrence du sage, du saint, du grand homme ou de la star.
L'exposition Héros, d'Achille à Zidane propose un parcours dans l'imaginaire occidental.

Qu'y a-t-il de commun entre Superman, l'homme d'acier et Roland, le preux médiéval ? Entre le résistant Jean Moulin et Achille, légendaire combattant de la guerre de Troie ? Rien, sinon une volonté, un engagement physique total,
une action à la fois violente et miraculeuse, destinée à sauver une communauté en péril. L'héroïsation, par la publicité d'exploits réels ou fictifs, est néanmoins nécessaire. Elle isole les héros, les grandit, puis nourrit le culte dont ils sont l'objet, et fait résonner - plus ou moins longtemps - leurs noms dans les mémoires.

Comme le rappelle André Malraux :« Il n'y a pas de héros sans auditoire » (L'Espoir, 1937). Ainsi tout héros est-il le produit d'un discours : c'est en suivant ce fil rouge que l'exposition explore l'imaginaire occidental. Le terme de héros est aujourd'hui galvaudé et polysémique et les héros sont multiples : certains sont uniques et vénérés secrètement, d'autres sont célèbres et connus de tous, et leurs noms s'inscrivent dans des panthéons parfois fugaces. Si le poète construisait les héros anciens, l'historien les démocratise afin qu'ils incarnent toute la nation, avant que les professionnels des médias (journalistes, cinéastes, publicistes, créateurs de jeux) ne mondialisent aujourd'hui des personnages devenus composites.
Les figures choisies illustrent la fabrique héroïque, son cheminement, ses vecteurs, ses éclipses et ses invariants. Achille, Héraclès, Thésée, saint Martin, Roland, Lancelot, Condé, Napoléon, Vercingétorix, Jeanne d'Arc, Jean Moulin, De Gaulle, Lucie Aubrac,
Che Guevara, Jimi Hendrix, James Bond, Superman, Zidane, voici quelques êtres exceptionnels magnifiés par la parole, le texte et l'image.
Les collections de la BnF permettent d'illustrer les différents vecteurs d'héroïsation et la variété de leurs supports : vases antiques, sculptures, monnaies, manuscrits, incunables, livres, estampes, jeux de cartes, imagerie populaire, photographies, affiches, presse, musique, films, objets dérivés, jeux vidéo, etc. Ouverte avec la figure de Gilgamesh, roi-héros de la première épopée connue, l'exposition comprend trois parties : la première consacrée au héros aristocratique, produit de la culture occidentale des élites, de l'Antiquité au siècle des Lumières ; la seconde au héros national et à sa construction en France à partir de la Révolution et jusqu'à la Libération ; la dernière à l'éclatement, depuis 1945, du modèle en neuf familles héroïques dans un univers mondialisé.

Des pièces prestigieuses ou étonnantes
Parmi les pièces les plus prestigieuses ou étonnantes, le visiteur pourra admirer, au sein du parcours : deux amphores en céramique attique à figures noires montrant, l'une le combat d'Héraclès contre Géryon, la seconde celui de Thésée terrassant le Minotaure, un médaillon d'or (nikètèrion) du Trésor de Tarse, frappé de la tête d'Héraclès coiffée de la léonté, avec les traits d'Alexandre le Grand, un lécythe avec Achille traînant le corps d'Hector (musée du Louvre), des manuscrits médiévaux enluminés (Chroniques françaises, Renaut de Montauban, Lancelot du Lac), dont un manuscrit persan sur la vie légendaire d'Eskandar (Alexandre).
Un incunable sur vélin de 1496 est consacré à La Vie et Miracles de Mgr sainct Martin.
Deux monumentales gravures des Batailles d'Alexandre d'après les tableaux de Charles Le Brun célèbrent la gloire de Louis XIV, la pompe funèbre du Grand Condé.
Parmi les pièces remarquables de l'exposition figurent aussi des dessins de Jacques-Louis David, des estampes et gazettes révolutionnaires (Serment du Jeu de Paume, Mort de Bara, Passage du pont d'Arcole), un manuscrit autographe du texte de l'Hymne des Marseillois par Rouget de Lisle, une scène légendaire de Napoléon saluant un grognard reproduite en papier peint, des caricatures, le Retour de Russie de Géricault,
des planches des Désastres de la guerre de Goya, les Notes prises sur place par Victor Hugo lors des funérailles de l'empereur en 1840, des ouvrages de Michelet, Lavisse, des manuels scolaires, des bons points, des objets du culte johannique, une affiche de Grasset pour Sarah Bernhardt dans le rôle de Jeanne d'Arc. Un tableau allégorique de Meissonier sur le Siège de Paris (1870- 1871) est prêté par le musée d'Orsay.
Pour les périodes plus récentes, un éclairage particulier s'attache à la mutation de la posture du soldat, du héros partant à l'assaut, au poilu dans la boue des tranchées, ainsi qu'à la concurrence des héros dans l'entre-deux-guerres.
Les manuscrits de Vol de nuit de Saint-Exupéry et de Premier Combat de Jean Moulin, ainsi que le discours de Malraux pour le transfert des cendres de Moulin au Panthéon, les dernières lettres de Joseph Epstein (colonel Gilles) à sa femme et son fils (collection Georges Duffau) sont des illustrations emblématiques du héros combattant et du résistant. Les héros multiples d'aujourd'hui sont appréhendés à travers des médias divers : affiches, photographies, journaux, BD, albums d'images à coller, jeux vidéo, tableaux, livres, disques, jouets...
Odile Faliu

Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Le tournoi de Sorelois. Lancelot du Lac. France, XVe siècle © BnF/Dép. Manuscrits

Exposition dédiée à Chaïm Soutine
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
du 10 octobre 2007 au 2 mars 2008

Figure centrale du monde de l'art, le moins connu et le plus mystérieux des artistes de sa génération, Chaïm Soutine fait l'objet d'une grande exposition à Paris pour la première fois depuis 34 ans, en 1973 à l'Orangerie.

Soutine arrive à Paris en Juillet 1913 et découvre alors un monde très différent de sa Russie natale. Il est rapidement assimilé au juif immigré, à l'artiste typique de l'Ecole de Paris, avec tous les préjugés qui s'y attachent. Souvent considéré comme simple suiveur, il est intégré à la légende de Montparnasse en raison de son amitié avec Modigliani dont il fut l'un des plus proches amis.

C'est en étudiant le portrait que Modigliani fit de Soutine que Marc Restellini, a décidé de faire cette exposition. Dans ce sublime portrait, il a découvert que le bel Italien donnait à Soutine, le plus discrètement possible, une symbolique religieuse en le peignant avec la main gauche pratiquant la bénédiction des Cohen, cette famille des grands prêtres du Temple de Jérusalem. Ce détail volontairement secret révélait une personnalité hors du commun qui pouvait avoir échappé à tout le monde mais que Modigliani voulait pourtant immortaliser, comme pour donner à Soutine une dimension mystique.

Cette personnalité très particulière lui fait développer un art longtemps incompris, marginalisé, assimilé souvent à un artiste malsain, difficile, sur lequel tous les poncifs de l'antisémitisme ambiant viennent se greffer pour en faire un marginal dès son arrivée à Paris. Comme Modigliani, il a une carrière très singulière, entourée de légendes ; artiste maudit, il meurt sans être vraiment révélé sous son vrai jour. Encore aujourd'hui il ne reste de Soutine que l'image du juif émigré sur qui pèse tous les interdits d'une religion trop contraignante et dont le physique se prête à tous les clichés antisémites.

Exposition "Steichen, une épopée photographique"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 09 octobre au 30 décembre 2007

Mardi de 12h à 21h
Du mercredi au vendredi de 12h à 19h
Samedi et Dimanche de 10h à 19h
Fermeture le lundi

Entrée : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure avant la fermeture des espaces d'expositions.




Le Jeu de Paume à Paris inaugure à l'automne prochain la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen (1879-1973), l'un des photographes-phares de l'histoire de la photographie du 20ème siècle. Présentée de façon chronologique, l'exposition « Steichen, une épopée photographique » couvrira toutes les dimensions d'une œuvre extrêmement prolifique et polyvalente.

Construite en deux volets – la rétrospective proprement dite, et la collaboration de l'artiste avec Condé Nast : Edward Steichen, in high fashion (1923-1938) -, elle regroupera quelques 500 tirages, dans l'ensemble des espaces du bâtiment de la place de la Concorde, qui mettront en lumière l'esprit curieux et inventif de ce « monument » de la photographie.

Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde en effet avec Alfred Stieglitz dès 1902 le groupe Photo-Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son oeil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité. Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, le nomme photographe en chef des publications de Vogue et de Vanity Fair en 1923. Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche plus de neuf millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est la première rétrospective en Europe de l'œuvre d'Edward Steichen, organisée à partir de 450 photographies d'époque (vintages) et divers documents.

Esprit curieux et inventif, Edward Steichen (1879-1973) est l'un des photographes les plus prolifiques et influents de l'histoire de la photographie au XXe siècle. Cet américain d'origine luxembourgeoise co-fonde avec Alfred Stieglitz en 1902 le groupe Photo Secession, et participe activement à la revue Camera Work. Il est à la fois peintre et photographe. Comme photographe, il réalise des portraits, des paysages, des natures mortes, des nus ; il exerce ses talents dans la photographie de mode, de danse, de théâtre, de fleurs, dans la publicité, ainsi que dans la photographie de guerre et la photographie aérienne. Aucun genre, semble-t-il, n'échappe à son œil novateur. Graphisme, typographie, direction artistique offrent aussi un terrain fertile à sa créativité.
Condé Nast, séduit par ses photographies pictorialistes, lui confie en 1923 la direction artistique de Vogue et de Vanity Fair.
Il sera aussi conservateur de la photographie au MoMA. La célèbre exposition qu'il y organise, The Family of Man, circule à partir de 1955, et touche environ dix millions de visiteurs à travers le monde. Ce sera le couronnement de sa carrière.

Cette exposition est organisée par la Foundation for the Exhibition of Photography (Minneapolis) et le Musée de l'Elysée (Lausanne), en collaboration avec le Jeu de Paume.

Elle est présentée avec le soutien de Neuflize Vie et de la Manufacture Jaeger-LeCoultre, et en partenariat avec Le Figaroscope, Vogue, Arte et FIP.

Avis : le parcours de Steichen n'est pas original et manque de clarté. Parti d'une vision artistique de la photographie, Steichen, après la première guerre mondiale, se range à l'avis que la photographie peut servir à documenter et représenter la réalité. Il aboutit finalement à l'utilisation de l'art photigraphique à des fins mercantiles dans le domaine publicitaire.
La seule période intéressante du parcours du photographe reste la période où, travaillant pour Vogue et Vantity Fair, il aura pris en photo les plus grandes célébrités Hollywoodiennes et politiques (Greta Garbo, le président Franklin Delano Roosevelt, ...).

Plus d'informations sur l'exposition :
http://www.jeudepaume.org/?page=document&idArt=259&lieu=1&idDoc=436

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:30-14:30] Dégustation de produits aveyronnais
Description:
Maison de l'Aveyron - 46 rue berger - 75001 Paris - Métro : Louvre-Rivoli - Tél.01 42 36 84 63 - Fax.01 40 39 01 35 - www.maison-aveyron.org

La Maison de l'Aveyron vous propose une dégustation de produits aveyronnais, le mercredi 12 décembre de 11h30 à 14h30 (réservation souhaitée).

Cette animation aura lieu dans le cadre des animations de Noël des Maisons Régionales à Paris (Programme complet de toutes les maisons sur www.maisonsregionales.com )

Toute l'année, la Maison de l'Aveyron vous propose : des conseils en séjours, des réservations de gîtes ruraux, sa bibliothèque riche de 400 livres à la consultation et d'une centaine de livres à la vente.

12:00
13:00
14:00
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-22:00] Exposition "Les Etranges de Décembre"
Location:
Espace Lucrèce d'Art Contemporain
16, rue Salneuve
75017 Paris
M° M° Gare SNCF Pont Cardinet, Malesherbes, Villiers
France
Phone : +33 (0)1 43 80 21 67
Mobile : +33 (0)6 86 10 36 70
Fax : +33 (0)1 43 80 21 67
Mail : esp.lucrece@wanadoo.fr
Internet Site : espace.lucrece.online.fr
Description:
Exposition "Les Etranges de Décembre"

[17:30-20:30] 13ème biennale - 109 peintres et sculpteurs 2007
Location:
Cité Internationale des Arts
18, rue de l'Hôtel de Ville
75180 Paris Cedex 04
M° Pont Marie, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 71 72
Fax : +33 (0)1 42 78 40 54
Mail : contact@citedesartsparis.fr
Internet Site : www.citedesartsparis.net
Description:
Du 13/12/2007 au 23/12/2007

26 sculpteurs et 41 peintres sélectionnés présentent leur travail chacun sous la forme, pour les peintres, d'un tableau de trés grand format et deux autres petits formats carrés 40 x 40 cm.
Une belle sélection, variée et de grande qualité chaque année...

Vernissage mercredi 12 décembre de 17h30 à 20h30


[18:00-21:00] Curating Contest
Location:
Hôtel La Louisiane
60, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 44 32 17 17
Fax : +33 (0)1 44 32 17 18
Mail : reservation@hotel-lalouisiane.com
Internet Site : www.hotel-lalouisiane.com
Description:
Exposition du jeudi 13 décembre au jeudi 20 décembre
visites de 15h à 20h
Vernissage mercredi 12 décembre à partir de 18h

Curating Contest à l'Hôtel La Louisiane du 12 au 20 décembre au coeur de Saint-Germain des Prés

Exposition du jeudi 13 décembre au jeudi 20 décembre, visites de 15:00 à 20:00.
Vernissage mercredi 12 décembre à partir de 18h :
http://www.curating-contest.com/paris-exposition-art-contemporain-hotel-la-louisiane.html

"Petit jeu pour amis de l'art contemporain".

Le "Curating Contest", joute cordiale de commissariats d'expositions, imaginé par Olivier Robert, réunit à l'Hôtel La Louisiane, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés, critiques, journalistes et leaders d'opinion de l'art contemporain, pour leur offrir l'opportunité de devenir, pour un temps très court, les commissaires des expositions de leur propre chambre.

Au cœur du projet, un modus opérationnel très léger et des règles simples :

Quatorze chambres tirées au sort, quatorze commissaires indépendants et dix jours pour faire de chaque espace -une quinzaine de mètres carrés- une œuvre d'art.
A chacun, la même donne : artistes et curators ont eu un mois et carte blanche pour imaginer, monter et installer l'exposition de leur choix.

Sur un mode ludique, chacun a pu réunir de jeunes artistes émergents, défendre de nouveaux projets et exprimer sa singularité dans une création à chaud.

L'hôtel La Louisiane en avait vu d'autres : John Coltrane, Miles Davis, Archie Shepp, Bud Powell, Lester Young, Chet Baker, Mal Waldron, comme hauts représentants du jazz d'après guerre, les existentialistes Beauvoir, Sartre, Camus, Henry Miller, Boris Vian et leurs égéries, Juliette Gréco et Anne-Marie Cazalis, et de nombreux artistes à la créativité originale, tels que Dali, Takis, Giacometti, Dennis Oppenheim, Nam June Paik, Dubuffet, Keith Harring, Peter Doig, César, Ben ou Quentin Tarantino...
C'est l'histoire de l'hôtel que de faire vibrer sa corde artistique. La Louisiane témoigne à nouveau de son goût pour l'art et accueille dans ses murs, sur tout le troisième étage, ce "petit jeu pour amis de l'art contemporain".

A l'origine, trois mots clés ont nourri ce happening expérimental : liberté, urgence et générosité. Au cœur de Saint Germain-des-Prés, le souhait est de voir s'épanouir un projet alternatif, adossé aux couloirs psychédéliques de l'hôtel, devenu lieu de rencontres des mythes et phantasmes de l'art contemporain et espace de jeu pour les participants comme pour les visiteurs.
Evénement organisé avec le soutien de viaFrance.com,
http://www.viafrance.com/evenements/curating-contest-a-la-louisiane-325211.aspx
et de Coeur de Paris :
http://www.coeurdeparis.com

Avec A Constructed World (AUS), Ami Barak présente Grace Ndiritu (GB), David Cascaro présente Sophie Bin (FR), Luc Aubort présente Damien Navarro et Gilles Furtwängler (CH), Jean-Max Colard invite Julien Berthier (FR), Emmanuel de Brantes présente L'Atlas (FR), Sich (FR), Sun7 (FR), Babou (FR), Les artistes du Studio55, Patrice Joly présente Olivier Babin (FR), Judicael Lavrador présente Jorge Satorre (MEX), Elodie Lesourd invite Peter Beste (US), Haemoth (FR), Laetitia Benat (FR), Richard Leydier présente Natacha Merritt (US), Lamia Ziadé (LIB), Stéphane Pencréac'h (FR), Vuk Vidor (SRB), Kristian von Hornsleth (DAN), Philippe Piguet présente Iris Levasseur (FR), Françoise Pétrovitch (FR), Florence Reymond (FR), Anne-Laure Sacriste (FR), Olivier Robert présente Chen Chieh-Jen (TWN), Yu Chin Tseng (TWN), Boogie (SRB), Pablo Cots (FR), Riyas Komu (IND), Lionel Scoccimaro (FR), Eric Pougeau (FR), Nicolas Pol, Concert : Pearl and John, David Rosenberg présente Vlad&Alina (ROU), Didier Semin présente Domitille Chaudieu (FR), Pascale Marthine Tayou présente Plinio Avila (MEX), Joel Andrianomearisoa (MAD), Aime Ntakiyica (BUR), Ondrej Brody et Kristofer Paetau (DE), Julien Beneyton (FR), Philippe Terrier-Hermann invite Emmanuelle Antille (CH), Julie Trannoy (FR), Aline Bouvy et John Gillis (BE), Mark Hosking (GB), Arnaud Maguet (FR), Barbara Visser (NED), Rebecca Sakoun (US/NED), Regine Kolle (DE), Florian Göttke (NED), Paule Ka (FR), Mathilde Villeneuve présente Benoît Maire (FR).

[18:00] Exposition "Rooms, Conversations"
Location:
Le Plateau
Espace d'Art Contemporain / FRAC Ile de France
22, rue des Alouettes
75019 Paris
M° Jourdain, Buttes Chaumont
France
Phone : +33 (0)1 76 21 13 41
Fax : +33 (0)1 53 19 88 19
Mail : info@fraciledefrance.com
Internet Site : www.fraciledefrance.com
Description:
Du 13/12/2007 au 17/02/2008

L'exposition Rooms, Conversations présente pour la première fois au Plateau, du 13 décembre 2007 au 17 février 2008, un ensemble récemment constitué de pièces de la collection du Frac Île-de-France centrées en elles-mêmes sur la question de la diffusion. Soit des dispositifs d'exposition ayant pour fonction de donner à voir d'autres oeuvres et qui entrent donc en parfaite adéquation avec ce qui constitue l'une de nos principales missions : démultiplier la présence de notre collection sur l'ensemble du territoire dans des lieux aussi diversifiés que des lieux patrimoniaux, des espaces culturels, des établissements scolaires, etc.

Artistes : Joannis Avramidis, Étienne Chambaud & Benoît Maire, Cocktail designers (Olivier Vadrot), Pascal Convert, Parvine Curie, Philippe Decrauzat, Francesca Marino Di Teana, Sylvie Fanchon, Dora García, Karim Ghelloussi, Diego Giacometti, Laurent Grasso, Manuel Ocampo, Véra Pagava, Joan Pala, Richard Prince, Loïc Raguénès, François Stahly, Didier Trénet et Kelley Walker.

[18:00-22:00] Exposition collective "Rencontres"
Location:
Galerie Frédéric Moisan
72, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 49 26 95 44
Mobile : +33 (0)6 11 28 67 84
Mail : contact@galerie-fmoisan.fr
Internet Site : www.galerie-fmoisan.fr
Description:
du 16 novembre au 5 janvier

Rencontres, exposition collective autour des pionniers du mouvement Support/Surface

Ianna ANDREADIS, Vincent BIOULES, Marie-Claude BUGEAUD, Claude BURAGLIO, Pierre BURAGLIO, Marion DEVILLERS, Michel DUPORT, Gérard FROMANGER, Shirley JAFFE, Françoise PIROT, Claude VIALLAT, Mâhki XENAKIS


[18:00] Exposition d'Alain Clément 2005-2007
Location:
Galerie Baudoin Lebon
8, rue Charles-François Dupuis
75003 Paris
M° Temple, République, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 09 10
Fax : +33 (0)1 42 72 02 20
Mail : info@baudoin-lebon.com
Internet Site : www.baudoin-lebon.com
Description:
Exposition d'Alain Clément 2005-2007

[18:00-23:00] FOC KAN Présente ses FLEURS DU BAL
Location:
Galerie Le Simoun
26, rue Saint-Sauveur
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel
France
Mail : contact@galerielesimoun.com
Internet Site : www.galerielesimoun.com
Description:
du mardi 11 décembre 2007 au samedi 12 janvier 2008

L'ultime acte surréaliste serait de descendre dans la rue et de révolveriser le premier venu. Ca en jette sur le papier, mais pas tres cool a réaliser. Sans doute de l'humour noir hyperréaliste shooté à blanc. Mais Henri Cartier-Bresson, Robert Doisneau et les autres vont prendre cette phrase au pied de la lettre en faire leur dada. Le Leica et le Rolleiflex remplaceront le browning. D'où ces photos nostalgiques de la belle époque où photographier une personne dans un endroit publique ne constituait pas un délit et le butin pouvait être labellisé en produit " Patrimoine culturel Pur jus ". Mais "l'Instant décisif" cher à Cartier-Bresson ne pouvait cohabiter avec toute autorisation de prise de vue. Le droit à l'image c'est devenu la victoire de la paperasserie étatique sur le papier argentique et marquera la fin de la photographie genre pif et spleen au vent et surtout en roue libre.Case départ : Il m'a fallu songer une nuit à mon avenir. Des chiens écrasés ? l'idée de l'hémoglobine me révulsait donc exit le photographe de faits divers, et, étant trouillard et fort douillet, la perspective de prendre un deuxième trou de balle ne m'enchantait guère donc go home le reporter de guerre. Etant insomniaque j'avais décidé que mon "Graal", taillé sur mesure, sera la nuit. La nuit en noir et blanc c'était Brassai et Weegee. Disons que l'école buissonnière Weegee me branchait plus que l'académie Brassai. Weegee (Arthur Fellig) voilà un monsieur de talent doublé d'un bel instinct de voyou. J'avais lu qu'il fut vendeur de bonbons ambulant à Brooklyn avant de faire poser les mômes sur un âne. De filmeur il est devenu reporter photo. C'est lui le véritable père du paparazzisme : Il ne dormait que d'un œil, piquait ses infos en temps réel sur la radio des flics et il se déguisait en infirmier pour shooter un parrain de la Mafia à l'hosto… Meurtres, suicides, accidents étaient son quotidien. Des Stars ? Bien sûr ! Mais Weegee était capable de croquer au Speed Graphic la vie quotidienne des humbles gens de son quartier. J'ai craqué sur ses bécots d'amoureux volés à l'infra rouge à la plage ou au cinoche! En photo avoir le coup d'œil c'est bien mais avoir En plus le coup du cœur c'est mieux ! J'avais donc décidé d'être Weegee. Weegee mais en couleurs et pour le même prix ! C'est ainsi que la nuit est devenu mon vaste " chant de tir "…Avant le People, j'avais commencé par les SDF qui dormaient dans ces cartons d'emballage qui se transformaient en période de grands froids en body bags. "C'est du voyeurisme !" m'avait-t- on dit. C'est vrai, j'aurais dû juste les enjamber. Puis j'ai rencontré Jean Francois Bizot, subodorant mes belles capacités de nuisance Bizot me fit commettre des piges dans Actuel. Il voulait une page anti - Œil de Vogue où on shooterait d'illustres inconnus : "Mec, Andy Warhol a dit que tout le monde a droit à quinze minutes de célébrité !" . Ce fut l'idée des "belles inconnues" dans Paris Magazine ou dans "Globe" puis dans "Voici"… J'ai donc mis en pratique l'enseignement de mes Maîtres "Si ta photo est mauvaise c'est parce que tu n'étais pas assez près !". Robert Capa. "Attend l'instant décisif !". Cartier-Bresson, "Allez un bisou !" Robert Doisneau. "Tue, vole, pille mais sois bon !". Weegee ou Omar Khayyâm peut être. Voilà donc le butin de mes jolis larcins dérobés lors mes virées nocturnes bien champagnisées. Elles sont belles mais elles s'ennuient en attendant le Prince Godot. J'aurais tant aimé leur sauter sur les genoux, mais par peur de la claque "Espèce de vieux pervers !" Mon Leica clique à ma place. Coup de cœur… Splash ! J'ai flashé sur elles.

FOC KAN Octobre 2007.



FOC KAN Né à Haiphong, Viet Nam

Baccalauréat philo au Lycee Arago
Etude en littérature anglaise cinéma et Philo Paris VIII
DEUG anglo-américain à Paris VIII
Maîtrise de littérature Moderne "Mythe de la Virilité dans la Bande Dessinée guerrière US"

Bosse au CNRS comme gratte-papier.
Publie ses Bandes dessinées dans Charlie, dans Pilote et dans l'album "Dessine moi un droit de l'homme"

Se met à la photo en 1980 1984

Première Collaboration photo au Journal Actuel
1985 quitte le CNRS et devient reporter photo
Collaboration aux pages "Nuits" d'Actuel, de Paris Magazine, Figaroscope, Globe, Vogue Homme, Elle Top Model, Vogue Italie et de Voici…

Apparitions au Cinéma dans Jet Set (Fabien Onteniente), 3 Zéro (Fabien Onteniente), People (Fabien Onteniente)

Dans des courts métrages de Rosy Young

Sujet de reportages pour de nombreux Reportages Télé sur les "Nuit Parisiennes" ou de Saint Tropez.

Ecrit 3 Scenarii de long Métrage :
"Noir Cavalier" d'après un Fait divers : un serial violeur bègue tombe amoureux d'une victime.
"Killer Blues" : des tueurs à gages pour éliminer des opposants politiques d'un président paranoiaque
"Shangai Lily" : Un Dissident chinois se réfugie à Paris. Il est pris dans une guerre de triades.
Un court-métrage "Charivari" : Un écrivaillon asocial et voyeur se voit confier un chat par une ex pour le week-end.

Expo FNAC 88 "Paris Paparazzi"
Expo Closerie des lilas 1990 "La société du Spectacle"
Expo itinérante en Russie 2005 à travers plusieurs villes russes.

Prépare un Livre de photos sur les Nuits Parisiennes.

[18:00] Finissage "Secrets de femme", sculptures de Sylvie Cohen-Akenine
Location:
Espace Canopy
19, rue Pajol
75018 Paris
M° La Chapelle
France
Mobile : +33 (0)6 06 72 26 67
Fax : +33 (0)1 55 79 70 74
Mail : canopy@labelette.info
Internet Site : www.labelette.info
Description:
Exposition jusqu'au mercredi 12 décembre au soir
Mercredi 12 décembre au soir : finissage "Secrets de femmes" avec poésie et contes

[18:00] Signature Serge Plagnol et Jacques Serena
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
Signature Serge Plagnol et Jacques Serena

[18:30] Rencontre avec Maria Eugenia Yllia
Location:
Centre d'animation Vercingétorix
181-183, rue Vercingétorix
angle rue Maurice Rouvier
75014 Paris
M° Plaisance, Porte de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 56 53 53 53
Fax : +33 (0)1 56 53 69 22
Mail : contact@vercin.net
Internet Site : www.vercin.net
Description:
activité de l'Association Lupuna

Esthétique Amazonienne et Innovation : La Peinture sur écorce de Victor Churay Peintre Bora

Renseignements : lupunaasociacion@hotmail.fr. Tél : 01 47 23 31 49

[18:30-22:00] Vente aux enchères "Artistes pour le Liban"
Location:
Fondation Simone et Cino del Duca
Hôtel Pereire
10, rue Alfred de Vigny
75008 Paris
M° Courcelles
France
Phone : +33 (0)1 47 66 01 21
Mail : fondation-del-duca@institut-de-france.fr
Internet Site : www.fondation-del-duca.fr
Description:
VENTE AUX ENCHERES « ARTISTES POUR LE LIBAN » jeudi 13 décembre 2007 à 20 heures
Commissaire-priseur : Me Thierry de Maigret

EXPOSITION : mercredi 12 de 18h30 à 22h et jeudi 13 décembre à partir de 10h30
www.artistespourleliban.org

Contact : Anne Verdier : verdier.a@gmail.com, 06 71 10 65 74



[19:00] Exposition "noir sur blanc"
Location:
Galerie Akié Arichi
26, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)9 51 46 51 14
Fax : +33 (0)1 40 27 94 88
Mail : galeriearichi@hotmail.com
Internet Site : www.galeriearichi.com
Description:
Exposition "noir sur blanc"

[19:00-22:00] Exposition de Samon TAKAHASHI
Location:
La Blanchisserie
24, rue d'Aguesseau
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 41 31 31 41
Fax : +33 (0)1 46 03 18 39
Mail : galerie@lablanchisserie.com
Internet Site : www.lablanchisserie.com
Description:
du 12 décembre 2007 au 8 février 2008

"Sous le regard de l'Entre-Tout naissent des lieux à peine prononcés où dialoguent des états paradoxaux, où naturellement l'Anibien-Animal côtoie l'Objéométrie. Là, quelques milliers d'Épares organisent le chaos dans un cube et imitent l'apparente perfection des Structures Formules exhumées par l'Archéologue, emballage devenu axolotl. Le lapin dans sa Ronde y est solidaire de la lutte éternelle des Gordes que ponctue un décompte à rebours, et, non loin, repose l'énigme de l'objet et de sa nomination. À ce qu'on raconte, Bob cherche toujours en Bob une réponse dont seule la nuit est au courant." (Samon Takahashi)

[19:00-19:30] Prix Louis Delluc
Location:
Fouquet's
99, avenue des Champs-Elysées
46, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 40 69 60 50
Fax : +33 (0)1 40 69 60 55
Mail : fouquets@lucienbarriere.com
Internet Site : www.lucienbarriere.com/localized/fr/restaurants/nos_restaurants/fouquets.htm
Description:
Prix Louis Delluc

[19:00] Vernissage "Face Your Mind!" By Shaka Kosso
Location:
La Karambole
10, rue Hégésippe Moreau
75018 Paris
M° La Fourche
France
Phone : +33 (0)1 42 93 30 68
Mail : karambole.cafe@hotmail.fr
Internet Site : www.myspace.com/karambole_cafe
Description:
http://www.wombat.fr/fr/container/flyers/0712/flyer_karambole_071212.html

[19:00-21:30] Vernissage de l'exposition événement de Sébastien LECCA
Description:
Loft Microsoft - 68 rue Jouffroy D'Abbans - 75017 Paris - Interphone «le LOFT» / Fond de cour - Infoline : 06 22 89 18 46

Peintures modulaires et interactives

Cocktail dinatoire
Essai des XBOX Microsoft libre

Sébastien Lecca
Mob. : 06 62 80 39 97
E-mail : sebastien@lecca.net
www.lecca.net
www.arcencielage.com





[20:00-23:00] Ouverture VIP du magasin Nespresso
Location:
Avenue des Champs-Elysées
Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées
France
Description:
Ouverture VIP du magasin Nespresso







[23:00-23:50] Nightlife Magazine organise une petite surprise party
Location:
L'ARC
12, rue de Presbourg
75016 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 78 70
Fax : +33 (0)1 45 00 78 71
Mail : contact@letoileparis.com
Internet Site : www.larc-paris.com
Description:
Comme chaque mois de décembre, Nightlife Magazine organise une petite surprise party pour fêter la fin de l'année et festoyer tous ensemble ! Ce sera Michael Canitrot (So, Happy in Paris / Radio FG) qui sera aux platines, et ça, ça fait bien plaisir :)

Alors Ok, le lendemain, on bosse, mais bon, on dormira quand on sera vieux !

Quelques petites recommandations toutefois :
- Venir tôt, l'Open Bar commençant à 23h
- Venir bien habillé. On laissera les jeans basket au placard jusqu'au jogging de dimanche matin

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés