Friday, January 11, 2008
Public Access


Category:
Category: All

11
January 2008
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
  Exposition "Héros, d'Achille à Zidane"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand - Galerie François 1er

9 octobre 2007 > 13 avril 2008
mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 13h à 19h, fermé lundi et jours fériés

entrée 5€ / tarif réduit 3,5€

Un personnage, un acte, une mémoire. Immenses, ardents, combatifs, les héros, depuis l'Antiquité et jusqu'à aujourd'hui, vivent essentiellement dans l'imaginaire des peuples. Modèles pour l'avenir mais aussi miroirs de notre passé, ils ont, au cours des siècles, changé d'étoffe et de valeurs, tout en subissant la concurrence du sage, du saint, du grand homme ou de la star.
L'exposition Héros, d'Achille à Zidane propose un parcours dans l'imaginaire occidental.

Qu'y a-t-il de commun entre Superman, l'homme d'acier et Roland, le preux médiéval ? Entre le résistant Jean Moulin et Achille, légendaire combattant de la guerre de Troie ? Rien, sinon une volonté, un engagement physique total,
une action à la fois violente et miraculeuse, destinée à sauver une communauté en péril. L'héroïsation, par la publicité d'exploits réels ou fictifs, est néanmoins nécessaire. Elle isole les héros, les grandit, puis nourrit le culte dont ils sont l'objet, et fait résonner – plus ou moins longtemps – leurs noms dans les mémoires.

Comme le rappelle André Malraux :« Il n'y a pas de héros sans auditoire » (L'Espoir, 1937). Ainsi tout héros est-il le produit d'un discours : c'est en suivant ce fil rouge que l'exposition explore l'imaginaire occidental. Le terme de héros est aujourd'hui galvaudé et polysémique et les héros sont multiples : certains sont uniques et vénérés secrètement, d'autres sont célèbres et connus de tous, et leurs noms s'inscrivent dans des panthéons parfois fugaces. Si le poète construisait les héros anciens, l'historien les démocratise afin qu'ils incarnent toute la nation, avant que les professionnels des médias (journalistes, cinéastes, publicistes, créateurs de jeux) ne mondialisent aujourd'hui des personnages devenus composites.
Les figures choisies illustrent la fabrique héroïque, son cheminement, ses vecteurs, ses éclipses et ses invariants. Achille, Héraclès, Thésée, saint Martin, Roland, Lancelot, Condé, Napoléon, Vercingétorix, Jeanne d'Arc, Jean Moulin, De Gaulle, Lucie Aubrac,
Che Guevara, Jimi Hendrix, James Bond, Superman, Zidane, voici quelques êtres exceptionnels magnifiés par la parole, le texte et l'image.
Les collections de la BnF permettent d'illustrer les différents vecteurs d'héroïsation et la variété de leurs supports : vases antiques, sculptures, monnaies, manuscrits, incunables, livres, estampes, jeux de cartes, imagerie populaire, photographies, affiches, presse, musique, films, objets dérivés, jeux vidéo, etc. Ouverte avec la figure de Gilgamesh, roi-héros de la première épopée connue, l'exposition comprend trois parties : la première consacrée au héros aristocratique, produit de la culture occidentale des élites, de l'Antiquité au siècle des Lumières ; la seconde au héros national et à sa construction en France à partir de la Révolution et jusqu'à la Libération ; la dernière à l'éclatement, depuis 1945, du modèle en neuf familles héroïques dans un univers mondialisé.

Des pièces prestigieuses ou étonnantes
Parmi les pièces les plus prestigieuses ou étonnantes, le visiteur pourra admirer, au sein du parcours : deux amphores en céramique attique à figures noires montrant, l'une le combat d'Héraclès contre Géryon, la seconde celui de Thésée terrassant le Minotaure, un médaillon d'or (nikètèrion) du Trésor de Tarse, frappé de la tête d'Héraclès coiffée de la léonté, avec les traits d'Alexandre le Grand, un lécythe avec Achille traînant le corps d'Hector (musée du Louvre), des manuscrits médiévaux enluminés (Chroniques françaises, Renaut de Montauban, Lancelot du Lac), dont un manuscrit persan sur la vie légendaire d'Eskandar (Alexandre).
Un incunable sur vélin de 1496 est consacré à La Vie et Miracles de Mgr sainct Martin.
Deux monumentales gravures des Batailles d'Alexandre d'après les tableaux de Charles Le Brun célèbrent la gloire de Louis XIV, la pompe funèbre du Grand Condé.
Parmi les pièces remarquables de l'exposition figurent aussi des dessins de Jacques-Louis David, des estampes et gazettes révolutionnaires (Serment du Jeu de Paume, Mort de Bara, Passage du pont d'Arcole), un manuscrit autographe du texte de l'Hymne des Marseillois par Rouget de Lisle, une scène légendaire de Napoléon saluant un grognard reproduite en papier peint, des caricatures, le Retour de Russie de Géricault,
des planches des Désastres de la guerre de Goya, les Notes prises sur place par Victor Hugo lors des funérailles de l'empereur en 1840, des ouvrages de Michelet, Lavisse, des manuels scolaires, des bons points, des objets du culte johannique, une affiche de Grasset pour Sarah Bernhardt dans le rôle de Jeanne d'Arc. Un tableau allégorique de Meissonier sur le Siège de Paris (1870- 1871) est prêté par le musée d'Orsay.
Pour les périodes plus récentes, un éclairage particulier s'attache à la mutation de la posture du soldat, du héros partant à l'assaut, au poilu dans la boue des tranchées, ainsi qu'à la concurrence des héros dans l'entre-deux-guerres.
Les manuscrits de Vol de nuit de Saint Exupéry et de Premier Combat de Jean Moulin, ainsi que le discours de Malraux pour le transfert des cendres de Moulin au Panthéon, les dernières lettres de Joseph Epstein (colonel Gilles) à sa femme et son fils (collection Georges Duffau) sont des illustrations emblématiques du héros combattant et du résistant. Les héros multiples d'aujourd'hui sont appréhendés à travers des médias divers : affiches, photographies, journaux, BD, albums d'images à coller, jeux vidéo, tableaux, livres, disques, jouets…
Odile Faliu


Le tournoi de Sorelois. Lancelot du Lac. France, XVe siècle © BnF/Dép. Manuscrits

GRAND MARCHE D'ART CONTEMPORAIN
Location:
Bercy Village
28, rue François Truffaut
Cour Saint-Emilion
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : +33 (0)1 40 02 91 99
Fax : +33 (0)1 40 02 90 83
Internet Site : www.bercyvillage.com
Description:
PARIS 12 - BERCY VILLAGE

9 AU 13 JANVIER 2008

DESCRIPTIF
150 artistes : peintres, sculpteurs, céramistes...

THEME SUGGERE AUX ARTISTES
Fils et Lumières

Premier Grand Marché d'art contemporain de l'année, le chapiteau chauffé accueille cent cinquante artistes.
Le thème "Fils et Lumières" met en exergue les oeuvres textiles.
Parmi les peintres, les sculpteurs, les graveurs et les photographes, TAPIS ET TAPISSERIES D'ARTISTES seront à ce rendez-vous. INCONTOURNABLE...

LIEU
Bercy Village - Place des Vins de France - Paris 12ème

ACCES
Métro : lignes 14 : Cour St Emilion

PARKING
2 parkings payants sont à votre disposition

TARIF ENTREE
6 EUROS

HORAIRES
Vernissage : mercredi 9 janvier de 17 h à 22 h
Tous les jours de 11 h à 21h

INFORMATIONS
Tél : 01 56 53 93 93

Si vous souhaitez recevoir une invitation pour ce salon vous pouvez désormais l'imprimer directement en vous rendant sur le nouveau site internet :
http://www.joel-garcia-organisation.fr


Exposition dédiée à Chaïm Soutine
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
du 10 octobre 2007 au 2 mars 2008

Figure centrale du monde de l'art, le moins connu et le plus mystérieux des artistes de sa génération, Chaïm Soutine fait l'objet d'une grande exposition à Paris pour la première fois depuis 34 ans, en 1973 à l'Orangerie.

Soutine arrive à Paris en Juillet 1913 et découvre alors un monde très différent de sa Russie natale. Il est rapidement assimilé au juif immigré, à l'artiste typique de l'Ecole de Paris, avec tous les préjugés qui s'y attachent. Souvent considéré comme simple suiveur, il est intégré à la légende de Montparnasse en raison de son amitié avec Modigliani dont il fut l'un des plus proches amis.

C'est en étudiant le portrait que Modigliani fit de Soutine que Marc Restellini, a décidé de faire cette exposition. Dans ce sublime portrait, il a découvert que le bel Italien donnait à Soutine, le plus discrètement possible, une symbolique religieuse en le peignant avec la main gauche pratiquant la bénédiction des Cohen, cette famille des grands prêtres du Temple de Jérusalem. Ce détail volontairement secret révélait une personnalité hors du commun qui pouvait avoir échappé à tout le monde mais que Modigliani voulait pourtant immortaliser, comme pour donner à Soutine une dimension mystique.

Cette personnalité très particulière lui fait développer un art longtemps incompris, marginalisé, assimilé souvent à un artiste malsain, difficile, sur lequel tous les poncifs de l'antisémitisme ambiant viennent se greffer pour en faire un marginal dès son arrivée à Paris. Comme Modigliani, il a une carrière très singulière, entourée de légendes ; artiste maudit, il meurt sans être vraiment révélé sous son vrai jour. Encore aujourd'hui il ne reste de Soutine que l'image du juif émigré sur qui pèse tous les interdits d'une religion trop contraignante et dont le physique se prête à tous les clichés antisémites.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-19:00] pot de déstockage
Description:
Galerie OrientExpress (La Kaza) - 20 Passage Molière - 75003 Paris - M° Rambuteau - Info: 06 16 30 36 73 - lakaza02@yahoo.com - www.lakaza.com

Phi-Cuong (La Kaza Sarl, Galerie OrientExpress) vous souhaite une délicieuse année du Rat et vous invite à un pot convivial à l'occasion de ses Ventes Spéciales les 11, 12 et 13 janvier pour cause de Changement d'activités.

Déstockage jusqu'à -70% sur objets de déco, coffrets, MEUBLES, consoles, étagères, luminaires… et tableaux d'art




[17:00] vernissage de Diane Feuillet
Location:
La Petite Galerie
35-37, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 51 85 54
Fax : +33 (0)1 43 26 95 66
Mail : ustunel@enst.fr
Description:
du 11 au 18 janvier





[18:00] 10ème anniversaire de la SEM des services funéraires de la Ville
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
10ème anniversaire de la SEM des services funéraires de la Ville en présence d'Anne Hidalgo, première adjointe et Mireille Flam, adjointe chargée des sociétés d'économie mixtes et des marchés publics

[18:00] Exposition "Trait d'esprit"
Location:
Le Forum, Scène conventionnée de Blanc-Mesnil
Galerie Christian Boltanski
1/5, place de la Libération
93150 Blanc-Mesnil
M° RER B Drancy
France
Phone : +33 (0)1 48 14 22 00
Mail : relations.publiques@leforumbm.fr
Internet Site : www.leforumbm.fr
Description:
du 12 janvier au 08 mars

http://www.forumculturel.asso.fr/0708/theme.php?cat=expo&id=31

Le Forum vous invite à découvrir le premier volet d'une petite histoire du dessin.
Le dessin d'esprit est un clin d'œil au mot d'esprit développé par S. Freud.
C'est à la fois un lapsus dessiné et une mise en abîme du sens né du dessin contenant son propre concept qui fait apparaître dans le visible des figures impossibles…

Artistes invités :
Samantha Afxendio
Virginie Barré
Abdelkader Benchamma
Stefan Barniche
Anne Brégeaut
Béatrice Cussol
Alain Campos
Jean Faucheur
Leylagoor & Ann Guillaume
José Maria Gonzalez
Daniel Guyonnet
Claire-Jeanne Jézéquel
Jason Karaïndros
Suncana Kuljis
Gabrielle Manglou
Pétra Mrzyk & Jean-François Moriceau
Olivier Nottellet
Marielle Paul
Sarkis
Veit Stratmann
SHEN Yuan
Jean-Luc Verna
YANG Jiechang

[18:00] Exposition "YOUR FOREST IN MY FOREST?"
Location:
Les salaisons
25, avenue du Président Wilson
93230 Romainville
M° Mairie des Lilas
France
Mobile : +33 (0)6 65 06 88 87
Mail : laurentquenehen@yahoo.fr
Internet Site : www.salaisons.org
Description:
Vernissage le vendredi 11 janvier à partir de 18h
Exposition du 11 au 27 janvier

Sur une proposition d'Aude Tincelin
Avec Emilie Benoist, Gregg Smith, Ryo Suzuki & Shungetsu Nakamura

Trois expositions dans une exposition, Your forest in my forest? rassemblera le travail de trois artistes qui s'efforcent de construire des univers singuliers, à la fois autonomes et ouverts à l'interprétation. Faire entrer ces trois univers dans un même espace, c'est parier sur des liens possibles, sans forcer aucun d'entre eux à céder complètement la place aux autres.

Emilie Benoist, artiste française, joue des données scientifiques dont elle altère le sens, semant le doute. Résultat d'un travail en résidence en Inde, Cellula Phantastica (2007) mêle formes humaines, minérales, végétales et architecturales. Arbre-monde silencieux, elle ouvre à une myriade d'univers cachés, micro-entités à la fois oniriques et urbaines, naturelles et utopiques.

Gregg Smith, vidéaste sud-africain résidant à paris, construit des décors à ses personnages et à ses dialogues, qui racontent des moments de vie où la civilité frise l'artificialité. C'est que l'on ne peut jamais être certain que la douceur des dialogues ne cachent pas quelque violence ou intention qui nous aurait échappée. C'est toute la force de la danse qui, du mouvement erratique au pas léger, met en scène cette incertitude.

Ryo Suzuki, artiste japonais résidant à Paris, et Shungetsu Nakamura, maître d'Ikebana résidant à Tokyo, jouent sur le regard que nous posons sur la nature. Chaque élément de My Forest in your forest s'attache à la nature lorsqu'elle échappe à notre contrôle et à la relation ambiguë que l'homme entretient avec elle. Les paysages bucoliques mêlent distance du regard et univers séducteur de l'artifice. Rien n'est jamais tout à fait naturel et toujours nos fantasmes, incarnés par quelque fleur de plastique, informent notre regard.

http://www.salaisons.org/infos/dossierpresse.pdf

[18:00] Exposition de DON BROWN
Location:
Galerie Almine Rech
64, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 45 83 71 90
Fax : +33 (0)1 45 70 91 30
Mail : contact.paris@alminerech.com
Internet Site : www.galeriealminerech.com
Description:
12 janvier - 9 février

Don Brown s'est tout d'abord choisi lui-même comme le modèle de ses sculptures. Invariablement intitulées « Don ». Don s'y représentait dans sa banalité parfaitement non-héroïque d'un homme du XXè siècle, loin des modèles triomphants de la statuaire antique que l'on a parfois convoqué à son sujet. Puis il a entrepris, il y a presque dix ans, de ne plus représenter que son épouse. Comme les sculptures dont il était le sujet, celles consacrées à Yoko sont plus petites que le sujet lui-même, de moitié ou de trois quart. L'effet est immédiat : on a envie de protéger ces figurines que l'on toise, et qui semblent comme pétrifiées dans la blancheur immaculée qu'elles arborent*. Car comme le laisse percevoir leur petite taille, elles ne peuvent avoir été moulées sur l'original, et ne sont donc que le fruit d'un patient travail : en cela encore réside leur singularité dans le paysage manufacturé de l'art de notre époque.
Comme les statues égyptiennes dont la longueur d'une robe, la forme d'une coiffure ou la manière de représenter les yeux permettent la datation, ce ne sont que quelques accessoires qui inscrivent Yoko dans une éventuelle temporalité : la forme d'un bikini, une paire de plateform-shoes, une coiffure, une robe. Yoko IX (2004), hiératique, frontale, dans une longue robe qui lui colle au corps, un bras plié vers le haut, ressemble d'ailleurs à une image générique de ces statues égyptiennes, tandis que, juchée sur des talons-aiguille, les bras le long du corps et la cassure de la taille marquée par un léger déhanchement, Yoko II (2002) évoque les Big Nudes de Helmut Newton. Réduit à un seul personnage, à une seule couleur et à peu d'accessoires, chaque décision, chaque variation de la pose, chaque détail prend une signification dramatique : Yoko évolue devant nous dans un ralenti absolu. Don Brown semble vouloir les produire à un rythme déterminé, quelques sculptures chaque année, tout au plus, dans un laborieux processus d'enregistrement du temps qui passe.
Pour autant qu'elles représentent la figure humaine, les sculptures de Don Brown sont sans équivalent dans l'histoire de l'art contemporain. Blanches, celles de Georges Segal étaient à échelle humaine et réalisées dans un plâtre rudimentaire très éloigné de la qualité de détails que restituent celles de Don Brown. Minutieuses elles aussi, celles de Duane Hanson étaient aussi à l'échelle naturelle, et renvoyaient de par leur accoutrement une vision bariolée de l'univers Pop qui les avait vu naître, au tournant des années 70. Affranchies du vêtement, et présentant des corps à l'échelle humaine dans une parfaite nudité, les sculptures hyperréalistes de l'Américain John de Andrea, elles aussi apparues dans les 70's, fascinaient pour leur pouvoir d'imitation des qualités plastiques de la peau. Figées dans la légèreté fragile et immaculée de leur production en résine blanche**, celles de Don Brown n'ont que l'extravagance de leur précision et de leur taille réduite pour affronter le regard. Les codes de la sculpture classique, distribués avec une parcimonie, rappellent combien il s'agit d'un exercice : un socle sur lequel se tient le modèle, dans Yoko X, 2004 : de petits piedestaux sur lesquels, Yoko est parfois surélevée par des talons compensés, redoublant le procédé de mise à distance avec le sol. En contrepoint de ces codes, l'attitude est étonnamment naturelle : une femme contemporaine, les mains sur les hanches, assise, droite, dans une forme de simplicité et d'évidence que ne connaît plus la photographie de mode — et de fait, la dimension photographique de ces sculptures frappe immédiatement.
Extrait de ‘La Vénus de Brown' par Eric Troncy, dans Numéro, novembre 2006.

Ces notes sont relatives à des oeuvres de l'exposition à venir à la galerie et ne font pas parties de l'article original :
* ou dans la patine noire du bronze
** ou en bronze à patine noire


[18:00] Exposition de JOCHEN GERNER "Contre la bande dessinée"
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : www.myspace.com/lemontenlair
Description:
DU 11 JANVIER AU 3 FÉVRIER 2008
Du mardi au dimanche, de 13h30 à 20h30
Nocturnes à l'occasion qui fait le larron



Depuis plusieurs années, Jochen Gerner a collecté de façon systématique toutes phrases comprenant le terme « bande dessinée » (« BD », « bédé ») dans une acception curieuse ou péjorative. Ces citations proviennent d'articles de presse (critiques de films, de théâtre, d'opéraŠ), de romans, d'essais, d'émissions radiophoniques ou d'internet.



Il les a réunies dans des chapitres thématiques avant de les faire dialoguer par le biais du dessin et de la narration.

Étrange promenade en bande dessinée, cette création graphique est un portrait en négatif de la bande dessinée, à l'écoute sévère de ses détracteurs ou de ses mauvais utilisateurs. Elle évoque un répertoire de choses lues et entendues à l'encontre de la bande dessinée mais également un positionnement tout contre la bande dessinée, en son sein, lové dans son ventre pour mieux l'écouter.

"Contre la bande dessinée, choses lues et entendues", paraît ce mois-ci à L'Association dans la collection Éprouvette.



Jochen Gerner expose au Monte-en-l'air la matière brute et première de son livre.


[18:00] Exposition de Kashink
Description:
Le Pix Bar - 49 rue Pixérecourt - 75020 Paris

Du 07 janvier au 2 février 2008
Vernissage le vendredi 11 janvier à partir de 18h

http://www.myspace.com/kashink


[18:00] Exposition de Lucette Rocca, peinture
Location:
Office de Tourisme de Nanterre
4, rue du Marché
92000 Nanterre
M° RER A Nanterre - Ville
France
Phone : +33 (0)1 47 21 58 02
Fax : +33 (0)1 47 25 99 02
Mail : info@ot-nanterre.fr
Internet Site : www.ot-nanterre.fr
Description:
Exposition du 11 au 19 janvier
Vernissage le vendredi 11 janvier à partir de 18h

Peintre autodidacte, Lucette Rocca après des débuts en atelier enflamme ses toiles des couleurs des volcans et des couchers de soleil de l'Ile de la Réunion. Parfois les tons s'adoucissent pour laisser glisser des silhouettes féminines. Lucette rocca a déjà participé à des expositions collectives à Nanterre.

[18:00-21:00] Exposition de Stéphane de Medeiros "Burdenry"
Location:
Mycroft
13, rue Ternaux
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier
France
Mail : contact@mycroft.com.fr
Internet Site : www.mycroft.com.fr
Description:
Du mercredi 9 au jeudi 16 janvier, de 15h à 19h
Vernissage le vendredi 11 janvier, de 18h à 21h

Commissaire : Daphné Le Sergent


[18:30] 10ème édition du salon de la plongée sous marine
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
10ème édition du salon de la plongée sous marine en présence de Jean-Bernard Bros, adjoint chargé du tourisme

[18:30] Exposition "La Société Nationale des Beaux Arts - SNBA"
Description:
Château des Tourelles - 19 avenue de la Maréchale - 94420 Plessis Trévise

10 janvier 2008 - 3 février 2008

[18:30] Exposition d'ALBERTO GUZMAN
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie.gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/rubrique.php3?id_rubrique=46
Description:
Du 11 Janvier 2008 au 9 Février 2008
jeudi et vendredi 16h-19h, mercredi et samedi 14h-19h

[18:30-21:30] vernissage de Romain Gibert "La nuit américaine"
Location:
Galerie Plume
48, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 12 24
Mobile : +33 0(6) 88 22 22 82
Mail : contact@galerieplume.com
Internet Site : www.galerieplume.com
Description:
Exposition du 8 janvier au 2 février 2008

La galerie Plume, présente à partir du 8 Janvier, une exposition de Romain Gibert, La nuit américaine. Il présente deux pièces récentes à l'occasion de sa première exposition personnelle à la Galerie Plume. Il propose en vis-à-vis une série de photographies réalisées dans le cadre de la Biennale de Shiryaevo (Russie) à laquelle il a participé en août 2007 ainsi qu'une installation qui occupe le sol de la galerie, Les autres.

Shiryaevo
Lors d'une résidence dans un village reculé de la région de Samara, Romain Gibert a photographié les sites et les motifs qu'il trouvait les plus séduisants : des paysages, des animaux, des autochtones, leurs maisons, leurs voitures... Chaque photographie conforte l'image répandue chez nous de la province russe : le charme de la désolation post-soviétique. Un détail étrange perturbe toutefois ces compositions : on repère rapidement en chacune la présence d'une chose et de son double. C'est une construction humaine accidentée (datchas marquées par le temps, Lada décrépies, tasse fêlée, morceau de papier peint qui se décolle) ou un être animé.

L'apparition simultanée d'éléments identiques au sein d'une même image est un topos des ruses photographiques ou filmiques. C'est tantôt le reflet d'une angoisse (la perte de l'identité), tantôt un simulacre rassurant (la recherche d'un alter ego).

Dans l'univers russe de Romain Gibert, ces semblables accompagnent leurs semblables, ils leur paraissent familiers. Lorsqu'il s'agit d'éléments inanimés, industriels, leur usure permet d'identifier leur singularité. Les sujets humains n'ont pas la perfection canonique des androïdes clonés dans les films de science-fiction. Ce sont des Russes. L'autre, selon ce cliché, est hospitalier et chaleureux. Une fois double, il provoque un sentiment d' « inquiétante étrangeté ».


Petite fille

Les autres
Une quinzaine de statuettes africaines passées au blanc se sont regroupées pour admirer le couchant. L'hétérogénéité de leurs factures nous alerte ; le profane de la statuaire africaine ne saura pourtant pas identifier leurs origines au-delà de leur appartenance à ce vaste continent. Provenant de différentes régions d'Afrique, ces statuettes ont été normalisées. Enrobées de laque brillante, elles semblent faites de la même porcelaine. La source lumineuse qui les attire est constituée de néons alignés à l'horizontale qui décomposent les différentes nuances d'un coucher de soleil. Ce système fait écho au principe cinématographique de la « nuit américaine » tombé en désuétude, qui consiste à obscurcir avec des filtres la lumière du jour. Le spectateur adopte la convention qui associe cette obscurité bleutée à une scène nocturne. Dans l'installation de Romain Gibert et Marlène Perronet, les dégradés des néons teintent les statuettes de reflets rougeoyants.

À nouveau dans cette pièce, le point de départ est une vision exotique de l' « autre » : comme il photographie en touriste occidental les Russes dans leurs datchas en bois, Romain Gibert a acquis aux puces de Clignancourt et dans son quartier de résidence parisien, Château-Rouge, ces statuettes africaines qui fascinent le public occidental par leur fonction fantasmée ou non (sont-elles vaudou ?). Ces statuettes, leitmotiv de la « déco ethnique », s'assimilent ici à leurs cousins blancs, les nains de jardin. Elles sont mises en situation autour d'un foyer, comme un modèle réduit et dérisoire de l'armée de terre cuite de Lintong veillant sur l'immortalité de Qin Shi Huangdi, premier empereur de Chine. Tournées vers des néons dont elles absorbent les teintes pseudo-crépusculaires, ne font-elles pas écho à l'allégorie de la caverne ? Les autres ne sont-ils pas attirés par un leurre ?

La « nuit américaine » propose un regard intimiste sur l'idée de communauté. Troublé par son escapade russe et sa réflexion afférente sur le phénomène de « nomadisme culturel », un Parisien de nature bonhomme médite sur les pratiques touristiques et décoratives de ses contemporains. Tous ces petits objets prennent la forme de souvenirs rapportés de vacances dépaysantes dans un ailleurs improbable. Ils viennent habiter un séjour.


Infirmiéres, intérieur vert


Datcha dans la vallée







[19:00] Exposition "De l'autre côté du miroir" par Viviane Riberaigua
Description:
La Grande Galerie - Espace culturel Condorcet - 21, rue Maurice Sabatier - 91170 Viry-Chatillon

Du 12 janvier au 26 janvier 2008
Horaires : Mardi-vendredi : 14h-18h / Mercredi-samedi : 10h-12h30 / 14h-18h / Jeudi : 16h-19h
Vernissage Vendredi 11 janvier

"Voyage satirique à travers les contes de Perrault ou des Scènes oubliées d'Alice au Pays des Merveilles, cette exposition est un voyage à travers les contes, miroir de notre société.

Je souligne l'ambiguïté des contes de fées où le merveilleux côtoie la violence et la peur. Mes réflexions plastiques m'amènent à suspendre le récit à l'instant précis où tout bascule dans l'horreur.

De par la réalisation de vidéos, d'installations interactives ou photographiques, je plonge dans l'univers des contes, des légendes et des mythologies, questionnant sans cesse notre manière d'illusionner le monde et de concevoir notre propre réalité."

http://membres.lycos.fr/vivianeriberaigua/cariboost1
http://www.myspace.com/lina_art_numerique


[19:00] Exposition "Hitch-Hikers" par Doug Biggert
Location:
Dune Café
18, avenue Claude Vellefaux
75010 Paris
M° Goncourt, Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 42 06 22 14
Mail : infodune@free.fr
Internet Site : www.e-dune.fr
Description:
une sélection de portraits d'auto-stoppeurs pris aux Etats-Unis par Doug Biggert

En 1973, Doug Biggert décide de faire le portrait des auto-stoppeurs qu'il emmène régulièrement de San Francisco à Sacramento dans sa vieille coccinelle. Trente ans durant, il fait des centaines de rencontres et accumule 450 clichés. L'œil ouvert vous propose de découvrir son expérience photographique hors du commun !

La soirée d'ouverture avec projections de vidéos, en présence du photographe, est organisée exceptionnellement au bar Dune le vendredi 11 janvier à partir de 19h.
L'exposition se tiendra à la galerie de l'œil ouvert dès le 11 janvier.
Une séance de signatures du livre Hitch-Hikers, aux éditions Husson, de Doug Biggert aura lieu à la librairie Artazart le samedi 12 janvier à partir de 16h.

[19:00-22:00] Exposition de Theo APPEL
Location:
Espace Canopy
19, rue Pajol
75018 Paris
M° La Chapelle
France
Mobile : +33 (0)6 06 72 26 67
Fax : +33 (0)1 55 79 70 74
Mail : canopy@labelette.info
Internet Site : www.labelette.info
Description:
du 10/01/2008 au 27/01/2008
Vernissage vendredi 11 janvier de 19h à 22h

Venez rencontrer le peintre américain theo APPEL, et découvrir la série de 6 grands formats tout en couleur et tout en relief. Vulnérabilité du corps et de la vie, reflexion sur la fragilité de la condition humaine.

L'exposition présentée à l'Espace Canopy rassemble six œuvres peintes, de grand format, sur le thème principal de la vulnérabilité de l'être : le premier cri du nourrisson, l'éveil à la vie, la fragilité de l'être et du corps. Théo APPEL témoigne par sa peinture de « notre époque périlleuse » par sons sens de la forme humaine. Il travaille sur les notions d'indéterminance, de vulnérabilité et d'existence.
Ce qui caractérise également cette série est la technique originale utilisée et l'impression qui en ressort. Theo APPEL pratique un figuratisme particulier qui étonne le spectateur : du minuscule au très grand, de près et de loin, ses tableaux semblent être en relief et « prennent » vie.

Pour soutenir ce grand cri nous accueillons à 21H00 Clotilde Rullaud, chanteuse de JAZZ qui nous offrira un instant d'émotion intact au cours de cette soirée.


[19:00-23:00] Exposition de Thomas Guesnier "Photos de Paris"
Location:
Restaurant Aux Cercles Bleus
56, rue de la Sablière
Place Flora Tristan
75014 Paris
M° Pernety, Mouton-Duvernet
France
Phone : +33 (0)1 45 43 95 36
Internet Site : www.auxcerclesbleus.com
Description:
Exposition de Thomas Guesnier "Photos de Paris"

[19:00] Exposition de Vink "Les 25 ans de He Pao"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
47, quai des Grands Augustins
75006 Paris
M° Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
Du 8 au 20 janvier

Première rétrospective de l'année consacrée à Khoa Vink, un auteur vietnamien de grand talent, pour le 25ème anniversaire de sa série He Pao.

Khoa Vink est un auteur à part dans l'univers de la bande dessinée.
Il représente de manière traditionnelle la Chine du 12ème avec une technique digne des peintre classiques.
Il maîtrise toutes les techniques : huile, aquarelle, encre de Chine, mine de plomb.
Ses planches aux tons pastels dégagent une lumière incroyable.
La pluie, les animaux, la montagne, la mousson, chaque case est un tableau qui nous fait voyager dans la chine du XII ème siècle.
Ses thèmes : la condition de la femme ou des paysans, les arts martiaux renforcent la dimension sociale et épique de son œuvre.
Son dessin associe la sensibilité du peintre et le sens du rythme indispensable à la narration.
Auteur complet (dessin et texte), la parution du tome 4 des voyages de He Pao marque le vingt cinquième anniversaire de la série.
L'auteur a réalisé des illustrations à l'huile et à l'aquarelle spécialement pour cette rétrospective.
Il nous présente en outre soixante planches originales de la série à l'aquarelle.

Khoa vink dédicacera ses albums le samedi 12 janvier de 14h30 à 18h.

Biographie :
http://www.dargaud.com/front/auteurs/auteur.aspx?id=1113




[19:00] Voeux VIP de Neuilly-sur-Seine
Description:
Voeux VIP de Neuilly-sur-Seine

[19:00] Voeux du maire de Bobigny
Description:
mairie de Bobigny

[19:00] Voeux du maire de Saint-Ouen
Location:
Mairie de Saint-Ouen
6, place de la République
93406 Saint-Ouen
M° Mairie de Saint-Ouen
France
Phone : +33 (0)1 49 45 67 89
Fax : +33 (0)1 49 45 69 99
Mail : service-courrier@mairie-saint-ouen.fr
Internet Site : www.saint-ouen.fr
Description:
Voeux du maire de Saint-Ouen

[19:00] Voeux du maire de Vélizy
Description:
Voeux du maire de Vélizy







[20:30] Exposition "LA VOIX DU THE -SHANGHAI/ ISTANBUL"
Location:
Centre d'animation de la Grange-aux-Belles
55, rue de la Grange-aux-Belles
6, rue Boy Zelensky
75010 Paris
M° Colonel Fabien, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 42 03 40 78
Fax : +33 (0)1 42 03 47 67
Mail : information-gab@crl10.net
Internet Site : www.grange-aux-belles.com
Description:
Du 7 au 26 janvier 2008

Durant 180 jours, trois reporters traversent l'Asie d'Est en Ouest à la recherche de la voix du thé. En quête de bel hasard de l'instant, ils usent de cette attention flottante au coeur des jardins comme des maisons de thé.

Soirée Vernissage : Projection/ rencontres avec les photographes.
Dégustation de thés.

Petite restauration sur place : assiettes indiennes, réservation au 01 42 03 47 65

[20:30] Voeux de Voisins-le-Bretonneux
Description:
Voeux de Voisins-le-Bretonneux

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés