Tuesday, June 24, 2008
Public Access


Category:
Category: All

24
June 2008
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  2ème édition du Parcours Parisien de la Photographie - PPP
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
du 10 au 30 juin 2008

Le PPP est un événement annuel organisé par les éditions Chez HIGGINS qui regroupe des galeries et librairies parisiennes exposant de la photographie ancienne, moderne ou contemporaine pendant la durée du parcours. Le PPP a une vocation marchande et n'est donc réservé qu'à des participants dont les oeuvres présentées sont à vendre. Les galeries et les librairies participantes sont libres et responsables de leur programmation.

Pour cette seconde édition, Guy Mandery succèdera à Hervé Le Goff en tant que président d'honneur du PPP.

Patrick le Bescont, fondateur des éditions Filigranes sera l'invité d'honneur du PPP; ce sera l'occasion de fêter ensemble les 20 ans de sa maison d'édition.

relations presse :
Catherine Philippot
248, boulevard Raspail
75014 Paris
cathphilippot@photographie.com
tel. : 01 40 47 63 42

http://www.leppp.fr

Les coordinateurs du parcours : Claire et Eric Higgins - 01 43 54 28 84
5, rue de l'Ancienne Comédie - 75006 Paris
chezhig@chezhiggins.com

ou leur assistant : Ludovic Delalande - 06 32 31 13 93

Page contact :
http://ppp.chezhiggins.com/node/234

Informations sur le 1er Parcours Parisien de la Photographie 2007 :
http://ppp.chezhiggins.com

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20080610_PPP.pdf

Rétrospective "Camille Claudel, une femme, une artiste"
Location:
Musée Rodin
Hôtel Biron
79, rue de Varenne
75007 Paris
M° Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 18 61 10
Fax : +33 (0)1 44 18 61 30
Internet Site : www.musee-rodin.fr
Description:
Musée Rodin

du 15 avril au 20 juillet 2008
Horaires : Tous les jours sauf le lundi de 9h30 à 17h45 (21h le mercredi)

Tarification :
Entrée de l'exposition 7 €, tarifs Jeunes et Pro 5 €, tarif Famille 10 €
Billet jumelé exposition + collections permanentes + parc 10 €, tarif Jeunes et Pro 7 €, tarif Famille 10 €

Commissaire général de l'exposition : Dominique Viéville
Commissaires de l'exposition : Aline Magnien, Véronique Mattiussi



Certains estiment que son talent dépassait celui de son maître...

« Je lui ai montré où elle trouverait de l'or mais l'or qu'elle trouve est bien à elle »
Auguste Rodin

Une rétrospective exceptionnelle : Camille Claudel une artiste, une destinée

Le musée Rodin ouvre de nouveau ses portes à Camille Claudel en lui consacrant une importante rétrospective, du 15 avril au 20 juillet 2008. Cette exposition rassemble l'essentiel de l'oeuvre de l'artiste avec plus de 80 sculptures en marbre, terre cuite, plâtre, onyx et bronze ainsi qu'une dizaine de gravures et dessins provenant de collections publiques et privées. Certains documents comme la correspondance de Rodin et Camille Claudel et des photographies d'époque accompagnent cet ensemble.

Une oeuvre animée « par un souffle épique, enivrant voire tragique »
(B. Gaudichon).

L'oeuvre de Camille Claudel est connue pour être marquée par l'influence de Rodin. Le maître a largement inspiré l'élève. L'inverse est également vrai, à tel point qu'il est parfois difficile de déterminer le travail de chacun d'eux. Mais, l'oeuvre de Camille Claudel témoigne également d'une incroyable puissance créatrice.

L'exposition permet de découvrir ou redécouvir les oeuvres qui ont fait la renommée du sculpteur : La Valse où un couple de danseurs gracieusement enlacés semble emporté dans un tourbillon ; L'Âge mur, oeuvre autobiographique symbole de sa rupture avec Rodin ; La Vague ou Les Causeuses, exemples représentatifs de sculptures où Camille Claudel s'affranchit du maître pour réaliser des oeuvres plus personnelles, fortement influencées par les arts décoratifs et le japonisme.

Certaines oeuvres sont quant à elles présentées pour la première fois au public comme le plâtre de La Niobide Blessée, déposé par l'Etat français au musée de Bejaia, en Algérie, en 1935, ou encore des petites études en terre cuite provenant des collections du musée et récemment réattribuées à Camille Claudel.

Une rétrospective pour enfin voir les sculptures sous un jour nouveau

Cette rétrospective éclaire d'un jour nouveau le parcours artistique ponctué de chefs d'oeuvres d'une artiste aujourd'hui plus connue pour sa vie privée que pour ses propres créations. Après avoir longtemps été jugé par référence à Rodin, l'art de Camille Claudel apparaît profondément original, intense et rayonnant. Cette exposition a pour ambition d'appréhender l'oeuvre de cette insoumise en dehors de la passion qui l'unit à Rodin.

L'exposition présente plus de 80 sculptures en marbre, terre cuite, plâtre, onyx et bronze, ainsi qu'une dizaine de gravures et dessins provenant de collections publiques et privées. Certains documents, comme la correspondance de Rodin et Camille Claudel et des photographies d'époque, complètent cet ensemble. Certaines oeuvres sont présentées pour la première fois au public comme le plâtre de La Niobide Blessée, déposé par l'Etat français au musée de Bejaia, en Algérie, en 1935, ou encore des petites études en terre cuite provenant des collections du musée et récemment réattribuées à Camille Claudel.

Il est ainsi temps d'interroger l'oeuvre de Camille Claudel et sa place dans le courant artistique de la fin du XIXème siècle : Camille Claudel a-t-elle réussi à créer une sculpture résolument moderne en marge de l'oeuvre de Rodin ? Comment a-t-elle évolué en tant que femme élève-sculpteur dans un atelier ? Quelle stratégie pouvait développer une femme sculpteur à la fin du XIXème siècle ? Telles sont les questions auxquelles cette exposition s'efforcera de répondre.

Camille Claudel, artiste, très aimée du grand public

Avant d'être présentée au musée Rodin à Paris, l'exposition est à Madrid de novembre 2007 à février 2008, grâce au soutien de la fondation Mapfre. Un catalogue richement illustré, composé d'une série d'articles de spécialistes de l'artiste- Bruno Gaudichon, Anne Rivière, Claudine Mitchell-, sera édité en espagnol et en français.



Camille Claudel
La Vague
1897, onyx et bronze sur socle de marbre, 62 x 56 x 50 cm, S. 6659
© musée Rodin (Photo : Ch. Baraja), © ADAGP, Paris, 2008



REPERES BIOGRAPHIQUES

12 novembre 1840
Naissance d'Auguste Rodin à Paris.

1864
8 décembre. Naissance de Camille Claudel à Fère-en-Tardenois.
Née d'une famille modeste, Camille Claudel, soeur de l'écrivain, Paul Claudel, décide très tôt de devenir sculpteur.

1876
Automne. Louis-Prosper Claudel s'installe à Nogent-sur-Seine avec sa famille.
Camille y rencontre le sculpteur Alfred Boucher qui devient son premier maître.

1881
Madame Claudel et ses enfants, Camille, Louise et Paul, s'installent à Paris.
Camille suit des cours de sculpture à l'Académie Colarossi. Alfred Boucher continue à suivre ses travaux.

1882
Alfred Boucher nommé à Rome confie ses élèves à Rodin.

Camille entre comme assistante dans l'atelier de Rodin. Elle devient élève et modèle du sculpteur. Camille restera dans l'atelier jusqu'en 1892.


César
Portrait de Camille Claudel à 18 ans
1881, papier albuminé, 15,5 x 10,3 cm, Ph. 527
© musée Rodin, Paris, 2008


1885
Rodin et Camille travaillent en harmonie partageant atelier et modèles. Camille participe à la réalisation des Bourgeois de Calais. Très vite l'élève douée devient la maîtresse de Rodin. Une passion fulgurante unit les deux artistes qui s'influencent mutuellement : La Jeune Fille à la gerbe annonce Galatée de Rodin.

1886
12 octobre. Signature du « contrat ». Rodin s'engage à n'accepter aucune autre élève que Camille, à la protéger dans les cercles artistiques et à l'épouser lors d'un voyage en Italie ou au Chili.

Novembre. Camille travaille à Sakountala.

1888
Au Salon des Artistes Français, Camille reçoit une mention honorable pour le plâtre de Sakountala.
Elle commence le buste d'Auguste Rodin et La Valse.

1890-1891
Camille Claudel et Rodin effectuent plusieurs voyages ensemble en Touraine, notamment au château de l'Islette.

1892
Les liens professionnels et amoureux entre Camille et Rodin se distendent. Camille s'aperçoit qu'elle ne sera jamais Madame Rodin et qu'elle n'arrivera pas à évincer Rose Beuret, compagne de Rodin depuis 1864.

Camille commence La Petite Châtelaine.

1893
Camille expose Clotho et La Vasle au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts.
Elle travaille à la première version de L'Âge mûr.

Cherchant à reconquérir son indépendance, Camille s'engage dans de nouvelles directions. Elle commence les « croquis d'après nature », des sculptures de petites dimensions inspirées du quotidien.

1895
Juillet. Première commande de l'Etat : L'Age mûr.

1896
Camille fait la connaissance de la comtesse Arthur de Maigret, qui sera son principal mécène jusqu'en 1905.

Achèvement de la première version de L'Age mûr.

1897
Camille expose, au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts, La Vague. Avec cette oeuvre, Camille aborde un style nouveau issu du japonisme.

1898
Les deux amants rompent définitivement.

1899
Camille s'installe au 19 quai Bourbon qui sera son dernier atelier-logement. Elle y vit recluse.

La commande pour la fonte en bronze de L'Age mûr est annulée par le directeur des Beaux-Arts, Henry Roujon.

1900
Camille rencontre de graves difficultés financières.

1904
Exposition de onze bronzes et deux marbres à la Galerie Eugène Blot, marchand d'art qui éditera en bronze une quinzaine d'oeuvres de Camille.

1905
Camille expose le marbre de Vertumne et Pomone au Salon des Artistes français.

1906
Camille obtient de la direction des Beaux-Arts la commande de La Niobide blessée.

Sa santé est très altérée. La correspondance de Camille témoigne d'une paranoïa grandissante envers Rodin.

1908
Dernière exposition à la Galerie Eugène Blot.

1913
3 mars. Décès de son père.

10 mars. Camille est internée jusqu'à sa mort en 1943 à la demande de sa mère et de son frère Paul Claudel.

17 novembre 1917
Rodin meurt à l'âge de 77 ans.


William Elborne
Camille Claudel travaillant à Sakountala dans son atelier
1887, papier albuminé, 15,1 x 8,3 cm, Ph. 1773
© musée Rodin, Paris, 2008



Camille Claudel
Clotho
1893, plâtre, 89,9 x 49,3 x 43 cm, S. 1379
© musée Rodin (Photo : Ch. Baraja), © ADAGP, Paris, 2008



Documentation :

Communiqué de presse

Autres visuels


Critiques :

http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2008/04/14/clotho-la-parque/

Fête nationale du Québec
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale des Québécois depuis 1977. Anciennement, fête de la Saint-Jean-Baptiste, fête nationale des Canadiens français depuis 1834.

4ème Festival des Cultures Juives
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
3ème et 4ème arrondissements

Du 15 au 30 juin 2008
Toutes les manifestations sont gratuites

Les 3e et 4e arrondissements accueillent le 4e Festival des Cultures Juives. A l'honneur cette année, le soixantième anniversaire de la création de l'État d'Israël et le thème du festival sera : "Israël, Terre d'orient et d'occident". Sont prévus du cinéma, des ateliers, des concerts, des conférences, des rencontres, des spectacles...

http://culture.fsju.org/festivalculturesjuives/

http://culture.fsju.org/festivalculturesjuives/programme.pdf

Exposition "Les Parisiennes de Kiraz"
Location:
Musée Carnavalet
Musée de l'Histoire de Paris
23, rue de Sévigné
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 44 59 58 58
Fax : +33 (0)1 44 59 58 11
Internet Site : www.carnavalet.paris.fr
Description:
Musée Carnavalet

Exposition du 14 mai au 21 septembre 2008
Ouvert tous les jours, de 10 h à 18 h,
sauf les lundis et jours fériés

Tarifs d'entrée dans l'exposition (l'entrée dans les collections permanentes du musée est gratuite)
Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3,50 €
Tarif jeune : 2,50 €
Gratuit jusqu'à 13 ans inclus et pour les Amis du musée Carnavalet
Evitez les files d'attente : achetez vos achat billets coupe-file en ligne

Evénements autour de l'exposition :

- Parcours-jeu dans l'exposition

- Séance dédicace du catalogue de l'exposition par Kiraz : jeudi 19 juin 2008
Salle de conférences du musée Carnavalet, 15h Entrée libre sans réservation

- Visites-conférences
Durée 1h30 sans réservation
Tarif : 4,50 € par personne + droit d'entrée dans l'exposition
Jeudis 5, 12, 19 et 26 juin à 14h
Samedis 7, 14, 21 et 28 juin à 15h30
Samedi 5 et 12 juillet à 15h30

Catalogue d'exposition
Les Parisiennes de Kiraz
Ouvrage broché, 22 x 27 cm, 128 pages, 111 illustrations couleur
Éditions Paris-Musées, 22 €

Piquantes, délurées et sensuelles, elles ont fait la réputation du dessinateur Kiraz et reviennent sur le devant de la scène ; cette fois-ci, les célèbres Parisiennes se sont donné rendez-vous au musée Carnavalet pour la toute première rétrospective de cet artiste.

Nées dans les années 1950, d'un trait de crayon et d'éclats de couleurs, les créatures de Kiraz entrent dans la légende à l'aube des années 1960 dans les pages du magazine Jours de France (1959 – 1987). Les Parisiennes font aussi les beaux jours de Marie-Claire, Gala, Paris-Match, Elle et illustrent encore maintenant une page coquine du Playboy américain. Dans les années 1990, elles tiennent le haut de l'affiche en jouant les stars de la publicité : Canderel, Clio Chipie, Nivéa…


"Quand je pense qu'il y a deux heures je n'étais qu'un faux numéro..."

Fidèles à l'esprit de Paris qui les caractérise, les filles « prodigues » de Kiraz s'invitent dans le plus parisien des musées de la capitale et inscrivent ainsi leurs fameuses aventures dans l'histoire de la ville. Cette exposition est l'occasion unique de découvrir les Parisiennes dans leur ensemble et sous toutes les coutures : intemporelles dans leur féminité, indémodables dans leurs styles et déconcertantes d'actualité dans leur propos.

Gouaches originales, peintures inédites, dessins, reportages, croquis, photographies, coupures de presse, affiches publicitaires… : près de 230 oeuvres présentent toute une vie de travail passionné de l'artiste d'origine égyptienne Kiraz, dont l'amour de Paris et de sa gent féminine éclairent cette première rétrospective.



Comment des héroïnes d'illustration de presse ont-elles façonné l'esprit féminin de la capitale? Edmon Kiraz ne vous livrera pas son puissant secret. Mais cette première rétrospective présentée dans le plus parisien des musées offre un aperçu du processus créatif d'un artiste, au trait de crayon et à l'éclat des couleurs légendaires.

Deux cent-trente oeuvres, dont une centaine de gouaches, 9 peintures, 25 dessins et une trentaine de documents d'archives, présentent en image l'évolution des “filles prodigues” de E. Kiraz.

Sa première figure féminine, prénommée Line, voit le jour dans le numéro 290 de Samedi Soir (20 janvier 1951). Rapidement la concurrence s'intensifie et Line est affublée de “copines”, qui évoluent gracieusement, vêtues de noir et blanc, dans Carnet de Belles (1953-1955). Ensuite, elles filent le parfait amour avec Ici Paris (jusqu'en 1964).

Marcel Dassault, fondateur du magazine Jours de France remarque Carnet de Belles. Il propose à E. Kiraz de dessiner des femmes pour une double page dans son journal, à l'origine politique (il devient par la suite un magazine féminin). C'est Marcel Dassault qui propose d'appeler les personnages “les Parisiennes” (1959) - une idée à laquelle l'artiste n'adhère pas vraiment, la trouvant trop banale! Et, pourtant, quel succès! Chaque semaine, les Parisiennes illustrent une scène de la vie quotidienne: un jour au bureau, un week-end à la montagne, une semaine à la plage… Mais la capitale française reste la source d'inspiration primordiale de l'artiste.

Né au Caire de parents arméniens, Kiraz découvre Paris lors d'un voyage en 1946. Il tombe amoureux de la ville et s'y installe définitivement deux ans plus tard. D'abord dessinateur politique, il capte l'atmosphère parisienne qu'il rend dans son Carnet de Belles. Du haut de son atelier, boulevard Raspail, ou aux terrasses des cafés, l'artiste s'inpire de l'air du temps: mode, luxe, libertinage, mais aussi tracasseries avec les agents de la voie publique, pression médiatique pour rester mince, etc...

“Ma source d'inspiration c'est la rue et c'est inépuisable. Deux filles qui bavardent à la terrasse d'un café, c'est magnifique!” s'exclame Kiraz.

“Il [Kiraz] a inventé ce métissage explosif, corps d'Afrique, buste d'Italie, regard de l'Est, cheveux du Nord, esprit de Paris. […] Puis on a assisté à un phénomène saisissant: les Parisiennes ont commencé à ressembler aux dessins de Kiraz”, observe Dominique Issermann, photographe.


Il y a en moi plusieurs femmes. Comment voulez-vous que je puisse me contenter d'un seul homme?
Gouache originale parue dans Jours de France, novembre 1982.
37 x 28 cm
Collection de l'artiste


Christian Lacroix, quant à lui, loue les dessins de Kiraz pour sa “manière de dessiner les décors […et de capter], semaine après semaine, l'essence de la mode d'une manière qui [est] celle d'un couturier”.

En 1964, la page “Kiraz-Color” apparaît dans Jours de France. Les gouaches en couleur composent la deuxième section de l'exposition. Décrites par Vogue comme “frivoles et sublimes” (avril 1995), les Parisiennes de Kiraz deviennent des icônes de la féminité. Dans Glamour, elles donnent des leçons de mode dans la rubrique “Mod'emploi” (septembre-décembre 1991). Gala les emprunte dans sa rubrique “Le clin d'oeil de Kiraz”. Aujourd'hui, elles paraissent toujours dans les pages coquines du Playboy américain.

Au-delà de l'illustration de presse, les Parisiennes ont révolutionné les campagnes publicitaires. De la bouteille de Perrier (1962) - “Perrier, l'eau qui fait twist, pschitt, chic…”-, au panty Scandale (1968-69) - “J'ai eu un succès fou au bal, grâce à mon panty Scandale” -, sans oublier les sucrettes Canderel (1995-2003). L'agence Young & Rubicam a imaginé une saga publicitaire sous la houlette de Frédéric Beigbeder.
“Canderel, c'était magnifique”, se rappelle Edmond Kiraz, “j'ai travaillé 8 ans et je n'ai jamais fait un seul dessin pour eux! Ils venaient chez moi, fouillaient dans mes dessins, choisissaient dans mes archives, coupaient, détouraient les gouaches, ajoutaient des légendes…”

Progressivement, les gouaches deviennent des peintures à l'huile. Les Parisiennes sont statufiées en oeuvre d'art: danseuses cambrées; cycliste encombrée d'une cage à oiseau et de shopping bags mais néanmoins gracile sur sa monture; des jambes longilignes plongent dans une piscine réduite à une éclaboussure d'eau… Le trait de Kiraz est énergétique, fluide; la composition est rythmée, harmonieuse; les couleurs sont douces et chaudes.


Baignade
Huile sur toile
92 x 73 cm
Collection de l'artiste


Par un effet d'abîme, l'exposition se termine sur un film qui relate le revers du décor - les différentes étapes de l'aménagement de l'exposition.

>> Dossier de presse sur le site de la ville de Paris



08:00  
09:00 [09:00] Assemblée générale des Victoires de la Musique
Description:
Assemblée générale des Victoires de la Musique

[09:00-13:00] Innovez et réduisez votre backlog applicatif en tirant profit du Web 2.0
Location:
La Défense
Defacto
La Défense
92095 Paris La Défense Cedex
M° RER A La Défense
France
Phone : +33 (0)1 46 93 19 00
Fax : +33 (0)1 46 93 06 79
Internet Site : www.ladefense.fr
Description:
Serena Software - Immeuble "Le Triangle de l'Arche" - 9 cours du Triangle - 92937 Paris La Défense 12

AGENDA
9h Accueil café
9h30 Serena Software :
- Innovation rapide
- Web 2.0
- Réduire le backlog applicatif

10h45 Pause
11h15 Démonstration :
- Création et déploiement de Business Mashups
- Mashup Exchange
- Devenez un "Masher"
12h15 Questions/Réponses
12h30 Cocktail

Inscriptions
http://www.serena.com/pages/campaigns/09wfmash_web2-0-seminar/index.html?Campaign_Id=34560&Activity_Id=18041

10:00
11:00
12:00
13:00  
14:00  
15:00 [15:00] Inauguration de l'exposition « la maison mobile »
Location:
Quartier de la Goutte-d'Or
Boulevard de la Chapelle
Rue des Poissonniers, Boulevard Barbès
Rue de la Chapelle et Rue Marx-Dormoy
75018
M° Château Rouge, Barbès - Rochechouart, La Chapelle, Marx Dormoy
France
Description:
58, rue Philippe de Girard

Inauguration de l'exposition « la maison mobile » dans le quartier politique de la ville « La Chapelle-Porte d'Aubervilliers » (18e) en présence de Gisèle Stievenard, adjointe chargée de la politique de la ville et de l'engagement solidaire

16:00  
17:00 [17:00] Vernissage de l'exposition «Briser le silence autour de la violence domestiqu
Location:
Le Sénat
Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard
Palais du Luxembourg
75291 Paris Cedex 06
M° Odéon, Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 34 20 00
Fax : +33 (0)1 42 34 26 77
Internet Site : www.senat.fr
Description:
Foyer Clemenceau

Vernissage de l'exposition photographique « Briser le silence autour de la violence domestique », en présence d'Olga Trostiansky, adjointe chargée de la solidarité, de la famille et de la lutte contre l'exclusion

18:00 [18:00-21:00] Dévernissage de Frantz Lecarpentier
Location:
Galerie les Yeux Posés
12, rue des Cinq Diamants
75013 Paris
M° Corvisart, Place d'Italie
France
Mobile : +33 (0)6 11 88 28 85
Description:
Peintures

L'intérieur de l'atelier
Episode III, 2007-2008

Exposition du 20 au 24 juin 2008
Vernissage le vendredi 20 juin 2008 à partir de 18 heures
Dévernissage le mardi 24 juin 2008 à partir de 18 heures

[18:00-21:30] Exposition "Hommage à Georges Rouault"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
12 juin - 13 octobre 2008
11h00 - 21h00
12 €, TR 9 € / 10 €, TR 8 €, selon période

À l'occasion du cinquantième anniversaire de la disparition de Georges Rouault (1871-1958), le Musée national d'art moderne, détenteur du fonds Rouault le plus important au monde, présente un hommage à ce peintre singulier.

« L'art, celui que j'espère, sera l'expression plus profonde, plus complète, plus émouvante de ce que sentira l'homme, face à face avec lui-même et avec l'humanité »
Georges Rouault, 1905

Montrée en contrepoint des artistes fauves, cette exposition est dédiée aux débuts de Rouault
(1905–1914), à ces premières images de filles devant le miroir, de clowns aux regards tristes
et de paysages effervescents.

En 1891, Georges Rouault entre à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Gustave Moreau, où il rencontre Henri Matisse et Albert Marquet. Ensemble, ils participent à la création du Salon d'automne de 1902 et c'est dans un atelier de la rue Rochechouart, qu'il partage avec Marquet et d'autres artistes, que Rouault peint ses premières Filles. Faute d'argent pour se payer des modèles, les peintres auraient proposé aux prostituées du boulevard extérieur de venir s'y réchauffer aussi souvent qu'elles le voudraient. Quand Rouault décrit la manière dont il transpose en peinture cette femme bleue qu'il voit devant lui pour la faire correspondre à l'état d'esprit où il se trouve, nous sommes au coeur de l'esthétique fauve. À mieux regarder ses tableaux, on voit pourtant sa singularité s'affirmer. Ses peintures se caractérisent par la férocité de la ligne aussi bien que par leurs couleurs obscures, de temps à autre rehaussées par des traits rouge vif.

Les thèmes qui le préoccupent alors et qui structurent la salle du niveau 5 du Musée national d'art moderne sont présents dans les tableaux du Salon: les filles, nues ou habillées, le monde du cirque et les paysages.

[18:00-23:55] Fête nationale du Québec
Location:
Délégation générale du Québec à Paris
66, rue Pergolèse
75116 Paris
M° Porte Dauphine, Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 40 67 85 00
Fax : +33 (0)1 40 67 85 09
Internet Site : www.gouv.qc.ca/portail/quebec/international/france
Description:
À l'occasion de la Fête nationale du Québec et pour souligner le 400e anniversaire de la fondation de Québec en 1608 par l'explorateur français Samuel de Champlain, la Délégation générale du Québec à Paris organise sa grande fête annuelle.

« Quatre siècles à célébrer » est en effet le thème retenu pour l'édition 2008 de la Fête nationale du Québec. Au Québec, comme en France, il s'agit d'une nouvelle occasion de souligner ensemble les liens étroits qui unissent aujourd'hui, comme par le passé, le Québec et la France.

Programmation :
- 18h30 : Début des festivités
- 19h00 : L'ensemble des « Tambours et cuivres de Nouvelle-France » en tenue Louis XV
- 19h30 : Prestation de l'Ecole du cirque de Québec
- 20h30 : Concert du groupe pop rock québécois Caïman Fu
- 22h30 : Fin de la soirée, pour ceux qui veulent il y aura possibilité de poursuivre dans un bar par la suite...

[18:00] Inauguration de l'exposition "À qui appartenaient ces tableaux ?"
Location:
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 53 01 86 60
Fax : +33 (0)1 42 72 97 47
Mail : info@mahj.org
Internet Site : www.mahj.org
Description:
Vernissage le 24 Juin 2008
Du 25 juin 2008 au 26 octobre 2008
lundi-vendredi 11h-18h, dimanche 10h-18h

A qui appartenaient ces tableaux ?
La politique française de garde, de recherche de provenance
et de restitution des oeuvres pillées durant la Seconde Guerre mondiale

Spoliations, restitutions et recherche de provenance : le sort des œuvres d'art revenues d'Allemagne après la guerre

Cette exposition à vocation historique présentera 53 peintures, dont des chefs-d'œuvre de Cézanne, Chardin, Delacroix, Ingres, Matisse, Monet ou Seurat, en grande majorité issues du fonds « MNR » (« Musées nationaux récupération »).

Cet événement a pour objectif de témoigner de la spoliation des œuvres d'art subie par les Juifs de France et de mettre en évidence le processus des spoliations nazies durant la Seconde Guerre mondiale, leur condamnation par les Alliés dès 1943, les opérations de restitution massives engagées à l'issue du conflit, et les nouvelles mesures individuelles de restitution rendues possibles dans les dix dernières années.

[18:00] Lancement de DVD SALIER/NIETO
Location:
Galerie Chappe
Highest Gallery in Paris
4, rue André Barsacq
21, rue Chappe
75018 Paris
M° Abbesses, Anvers
France
Phone : +33 (0)1 42 62 42 12
Mobile : +33 (0)6 70 71 46 30
Mail : galeriechappe@gmail.com
Internet Site : www.galeriechappe.org
Description:
5 courts métrages, et plus de 20 clips, installations, et autres
bizarreries graphiques et visuelles tout droit sorties de l'imaginaire
baroque-trash d'Edouard Salier.

"À travers la profusion d'images et l'impression d'éparpillement, il
naît de ce bric-à-brac visuel un art du collage et du bricolage
qui mène tout droit à une réflexion sur le statut même de l'image, sur
la fonction du trucage et la fascination pour la manipulation"
Repérages, Mars 2005

Courts métrages, clips, performances, art conceptuel et autres bonus
hallucinés : l'intégrale des oeuvres de Nieto, assortie d'un livret de
52 pages.

Prestidigitateur animalier et professeur déjanté, cet héritier
numérique de Georges Méliès réalise ses expériences en jouant sur la
rencontre entre
la prise de vue réelle, l'image de synthèse, et la performance en
direct. Assisté de son acolyte Patrick, un chimpanzé en couches-
culottes,
Nieto multiplie les bricolages numériques et les situations les plus
absurdes.

edouard salier
www.edouardsalier.com

[18:00-21:00] Vernissage d'Armand Jalut "Doigts, cannelés, chaton"
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
jusqu'au 26 juillet
du mardi au samedi, de 11h à 19h

La galerie Michel Rein inaugure Doigts, cannelés, chaton d'Armand Jalut. Ce jeune peintre propose des œuvres jouant avec les limites entre abstrait et figuratif : en se focalisant sur des gros plans, le sujet devient presque motif. Les animaux et les aliments sont des sujets récurrents, toujours traités de la même manière : la touche est rapide, les couleurs sombres, la facture est matiériste, d'une grande force. Une atmosphère étrange émane de ces œuvres, conséquence du décalage entre le sujet choisi, anodin et le traitement pictural, plus que singulier.


Armand Jalut, Le dindon/The Turkey, 2008, huile sur toile/oil on canvas, 162 x 130 cm

Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie Michel Rein, Armand Jalut présente un ensemble de peintures et dessins récents.

Les oeuvres rassemblées ici peuvent surprendre et c'est tant mieux, car il ne déplaît pas à l'artiste qui les a réalisées de déstabiliser le spectateur. S'il y a chez ce jeune peintre un côté « déraisonnable » qui le conduit à peindre des lapins, des poules, des Smarties et des assiettes de fish & chips, il parvient toutefois à faire jaillir de ces sujets délibérément monotones ou triviaux, une certaine singularité. Au moment où l'on découvre le sujet, se déclenche une opération, finement dirigée par l'artiste, qui consiste à brouiller les pistes.
Le dindon (2008) est caractéristique d'une situation qu'Armand Jalut recrée continuellement : cependant que nous voyons le derrière d'un dindon en gros plan, nous sommes très vite confrontés à une perturbation de la forme par le traitement. La figure perd de sa solidité et nous entraîne dans un pur chaos pictural. L'illusion de profondeur ne tient pas. Les traits distinctifs entre les plumes soyeuses de l'animal, qui forment une écume colorée, et la végétation environnante s'estompent, se confondent. L'indéniable beauté de ce tableau est contrebalancée par un léger bruit sourd qui contamine l'atmosphère et la fait grincer à nos yeux. C'est à se demander si c'est le sujet qui perturbe la virtuosité de l'exécution ou si ce n'est pas plutôt cette technique fortement typée qui empêche de se réjouir du caractère comique et grotesque d'une peinture de cul de dindon.
Les poules d'Armand Jalut présentent les mêmes symptômes. Leurs contours indistincts les apparentent aux nuages dont la forme suggère parfois un animal. La Poule nº2 (2008) évoque tour à tour une coiffe de plumes d'autruche, un feu d'artifice ou encore un paysage parsemé d'étincelles, de flammes et de fumée.
À l'atmosphère doucereuse et niaise d'une carte postale de chaton reproduite en grand format (Le chaton, 2008), l'artiste introduit du désordre. Les poils sont beaucoup plus étirés que sur le modèle original, les couleurs sont plus ternes et le petit animal finit par ressembler à une peluche pas très propre et un rien monstrueuse ; un chaton-Gremlin en quelque sorte.
Régulièrement, Armand Jalut présente ses tableaux sous forme de polyptiques. Canapé, Bûche glacée (2008) réunit cinq peintures a priori très différentes. L'organisation de ces images tend à faire surgir tout un jeu de liens secrets et mystérieux, de correspondances et d'analogies. Armand Jalut partage ainsi avec les personnages des romans de Witold Gombrowicz le plaisir enfantin et la concentration excessive qui sont mis en oeuvre pour interpréter le moindre signe ou encore comprendre la distance qui sépare deux objets.
Une cabane isolée dans les bois, un boa de plumes qui glisse autour du cou d'une jeune femme, une bouche ouverte pleine d'aliments, l'accoudoir éventré d'un canapé, des bûches glacées Picard qui s'agitent et tremblent. Tout cela a des allures de fête consommée en silence, de célébration insignifiante et sans partage.
Une agitation semblable à celle des bûches glacées existe dans les dessins au fusain de pâtisseries. Les cannelés trembleurs donnent l'impression d'être contaminés par un étrange virus et sur le point de se dématérialiser.
Avec Armand Jalut, une assiette de fish & chips prend des allures de paysage fantastique. Ses doigts, qu'il peint souvent en train de fourrager dans de la nourriture, ressemblent aux énormes vers menaçants du film Dune, réalisé par David Lynch. Hallucinations étranges, déformation de la réalité, intimité secrète avec l'informe, mythologie personnelle, c'est de là que naissent les formes chez Jalut, de la dégradation.

[18:00-21:30] Vernissage de Miroslav Tichý
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Galerie d'art graphique - Centre national d'art et de culture Georges Pompidou

25 juin - 22 septembre 2008
11h00 - 21h00
12 €, TR 9 € / 10 €, TR 8 €, selon période

Le Centre Pompidou présente pour la première fois en France l'oeuvre photographique de l'artiste tchèque Miroslav Tichý. Son oeuvre révèle un talent singulier, marginal et monomane, aux images inclassables et intemporelles.

Né en 1926 en Moravie, Miroslav Tichý a entamé une carrière de peintre, marqué par les influences de Picasso, Matisse et des expressionnistes allemands.

La prise du pouvoir par les communistes en 1948 le conduit à adopter une position de repli. De retour dans sa ville natale de Kyjov, ayant quelque peu délaissé la peinture, il s'initie, au milieu des années cinquante, à la photographie, qu'il réinvente de toutes pièces, construisant notamment ses propres appareils ainsi que son matériel de développement à partir de matériaux au rebut, boites de conserve, verres de récupération, cartons à chaussures.

Pendant presque trente ans, jusqu'à la fin des années quatre-vingts, faisant le choix de l'isolement social et culturel face au régime alors en place, il réalise quotidiennement plusieurs dizaines de clichés, ayant pour principal sujet les femmes de Kyjov. Son comportement volontairement marginal, farouchement indépendant, à rebours de l'idéologie du progrès socialiste alors en vigueur, lui vaut des difficultés récurrentes avec les autorités de l'époque, qui prennent la forme de divers internements en établissements psychiatriques dans les années 1960 et 1970 et d'une expulsion de son atelier en 1972.

Ses images, réalisées de manière instinctive ou mécanique avec des appareils bricolés, des optiques approximatives, proposent une vision extraordinaire d'une réalité érotisée et fantasmatique, mi réelle-mi onirique: femmes à la piscine, femmes dans la rue, femmes en intérieur, ou saisies sur des écrans de télévision, constituent son sujet unique et obsessionnel. Les images tirées et agrandies par ses soins sont souvent ensuite retouchées, montées et encadrées sur des matériaux pauvres, journaux, cartons, et parfois ensuite abandonnées plusieurs années dans son atelier. Sous ou sur-exposées, rayées, floues, déchirées, tachées, elles révèlent néanmoins un artiste inclassable, marqué par de fortes influences picturales classiques mais dont la méthode s'apparente parfois à certaines pratiques amateur et de l'art «outsider». Par l'inlassable recours à un seul et même thème, par l'abondance et la régularité de la production, son travail entretient également des affinités avec bien des démarches de l'art contemporain des mêmes années.

L'exposition rassemble une centaine de photographies et quelques appareils photographiques, en provenance pour l'essentiel de la Fondation Tichý-Ocean, ainsi que des œuvres de la collection du Centre Pompidou. Elle est accompagnée d'un catalogue publié par les éditions du Centre Pompidou qui constitue le premier ouvrage sur Miroslav Tichý disponible en français.

Commissaires / organisateurs:
Mnam/Cci - Quentin Bajac

http://www.tichyocean.ch

Documentaire :
http://www.worldstar.sleeping-tiger.com

>> DP


[18:00-21:30] Vernissage de Tatiana Trouvé "4 between 3 and 2"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Espace 315 - Centre national d'art et de culture Georges Pompidou

25 juin - 29 septembre 2008
11h00 - 21h00
12 €, 9 €

L'exposition de Tatiana Trouvé au Centre Pompidou redéfinit la géographie de l'Espace 315 pour produire un lieu aux limites insaisissables. Par le jeu des dimensions, des perspectives et des réductions d'échelles, l'artiste trouble nos perceptions.

Des couloirs semblent s'étendre à l'infini, une grille métallique, noire, ajourée, découpe l'espace en son centre ; aux murs sont accrochés de nouveaux dessins (issus de la série «Remanence») noirs sur fonds noirs, sur lesquels des formes tracées à la mine de plomb et découpées dans des feuilles d'étain se dévoilent et disparaissent selon certains angles de vue. Les sculptures en bronze se jouent des lois de la physique, une corde se dresse et dessine dans l'air un arc de deux mètres de haut... Tout un monde se déploie ainsi dans des interstices, des intervalles et des transmutations.

Le titre de l'exposition, «4 between 3 and 2», met l'accent sur la recherche qui préside à la construction de ce monde, celle d'une dimension intermédiaire - la dimension 4, une dimension temporelle - située entre les dimensions 3 des sculptures et les dimensions 2 des dessins... La mesure du temps s'inscrit physiquement dans la durée de l'exposition, par l'écoulement continu d'un sable noir des murs de sa salle principale; Une telle matérialisation de la fuite du temps nous laisse finalement entrevoir le recouvrement progressif de l'exposition, son effacement inéluctable.

LE PRIX MARCEL DUCHAMP
Le Prix Marcel Duchamp a été créé en 2000 par l'ADIAF, le plus important regroupement de collectionneurs privés d'art contemporain en France. Son ambition est de contribuer au rayonnement de la scène artistique française en confirmant la notoriété d'un artiste résidant en France, travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels. Ce prix de collectionneurs bénéficie depuis sa création d'un partenariat avec le Centre Pompidou et depuis 2005 avec la FIAC, Foire Internationale d'art contemporain.
Le lauréat est choisi par un jury international : conservateurs, critiques, collectionneurs français et étrangers.

Après Claude Closky en 2005 et Philippe Mayaux en 2006, Tatiana Trouvé est la lauréate de la 7ème édition du Prix Marcel Duchamp.

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Thuillier "Prix du Jury"
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Du 20 JUIN AU 03 JUILLET 2008
Vernissage mardi 24 JUIN 18h à 21h

[18:30-21:30] Exposition Pixar chez Arludik
Location:
Galerie Arludik
12/14, rue Saint-Louis-en-l'Île
75004 Paris
M° Pont Marie, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 43 26 19 22
Mail : contacts@arludik.com
Internet Site : www.arludik.com
Description:
A l'occasion de la sortie de WALL-E

La Galerie Arludik reçoit 4 artistes des Studios Pixar

du 20 juin au 23 août 2008

La galerie ARLUDIK est très heureuse de présenter une exposition collective des artistes issus des studios Pixar.
BILL PRESING, ENRICO CASAROSA, JENNIFER CHANG et SCOTT MORSE, ont travaillé sur des films comme «LES INDESTRUCTIBLES », « RATATOUILLE » et le dernier-né « WALL-E » (sortie nationale prévue le 30 juillet).

Illustrateur, storyboarder, character designer ou encore directeur artistique, ces quatre artistes aux multiples talents exposent leurs œuvres personnelles pour la première fois en France. Lors de cette exposition, vous découvrirez plus d'une trentaine d'œuvres originales : des encres, des aquarelles et des tirages d'art alliant la créativité légendaire des studios Pixar au génie artistique de chaque artiste.

Vernissage le mardi 24 juin de 18h30 à 21h30


[18:30-21:30] Mobile Applications: Introducing Celsius 5
Description:
10, avenue George V - 75008 Paris

Mobile Applications: Introducing Next Gen. Mobile Development & Automatic Porting suite - Celsius 5

Mobile Distillery is pleased to invite you to the Worldwide preview of its next generation tools for developing and automatic porting of mobile applications across more than 1000 devices in a few clicks!

Based on 7 years' experience in mobile technologies, Mobile Distillery will be introducing Celsius 5 and its Parametric Mobile Development® & Porting approach, a paradigm shift which will considerably simplify and accelerate the development of your mobile applications whilst opening up major new prospects for the Mobile Industry.

Celsius 5 in key points:
- next generation of the award winning automated porting suite of Mobile Distillery,
- built on all the strengths of previous versions: Java ME based to enable mass market reach, one source code process, open/plug-in architecture. ..
- new and innovative development oriented architecture, based on tight integration with NetBeans and Eclipse, including auto-completion and code analyzer,
- enhanced documentation,
- integration of Brew devices for Automatic Brew porting,
- bug fixes database,
- high connectivity management,
- direct access to Alembic, the largest certified database of Java handset characteristics and behaviors,
and more...

With this innovative architecture based on Mobile Distillery's unique Parametric Profiling methodology, Celsius 5 takes developers one step further towards device agnostic development and allows them to automatically port and backfill their mobile applications. It also introduces the key concept of reduction of number of binary versions, the proliferation of which plagues mobile testing and deployment.

Celsius 5 will be previewed during a series of International events starting mid-June in Asia, and ending in September in the US during the CTIA Wireless Event.

To confirm your attendance, please let us know at:
- Singapore presentation – June 18th: communicasia08@mobile-distillery.com
- Paris presentation – June 24th: pariscelsius5@mobile-distillery.com

and join the hundreds of International customers who are using our software solutions from entertainment corporations, mobile marketing agencies, to web specialists, IT service companies, Games publishers, through developers and system integrators across the mobile application ecosystem.

[18:30-20:30] Vernissage de Jorge Rodriguez de Rivera "la graine et le cactus"
Location:
Centre Culturel Arabe-Syrien
12, avenue de Tourville
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 47 05 30 11
Fax : +33 (0)1 47 05 23 11
Mail : centreculturelsyrien@wanadoo.fr
Description:
de 24-juin jusqu'au 10-juillet

peinture et collage


[19:00-23:55] Grande Fête Les Echos de l'Opéra côté Jardin
Location:
Jardin d'Acclimatation
6, avenue du Mahatma Gandhi
Carrefour des Sablons
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Sablons
France
Phone : +33 (0)1 40 67 91 55
Fax : +33 (0)1 45 02 86 82
Internet Site : www.jardindacclimatation.fr
Description:
Avec l'aimable participation de la Maison Veuve Clicquot Ponsardin, maison fondée en 1772

[19:00] Ouverture du JARDIN TRANSFORMABLE
Location:
Artcurial
Hôtel Marcel Dassault
7, Rond-Point des Champs Elysées-Marcel Dassault
61, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 42 99 20 20
Mail : contact@artcurial.com
Internet Site : www.artcurial.com
Description:
Nicolas Orlowski, Francis Briest, François Tajan,
Géraldine Martin, Pauline de La Boulaye
ont le plaisir de vous convier à l'ouverture du
JARDIN TRANSFORMABLE dans la cour de L'Hôtel Dassault,
en présence de PASCAL CRIBIER
Le mardi 24 juin à 19H

Conférence : LE JARDIN EST-IL UN ART ?
Avec la participation de Monique Mosser, Ingénieur au CNRS et Historienne de l'Art, Laurent Le Bon, Conservateur en chef et Directeur du Centre Pompidou de Metz, et Pascal Cribier, Paysagiste et Jardinier.

Ouverture du JARDIN TRANSFORMABLE
Présentation en avant-première de l'ouvrage
« PASCAL CRIBIER, ITINÉRAIRES D'UN JARDINIER » aux Éditions Xavier Barral

http://artcurial.cmail4.com/email/432012/wwwartcurialcom/newsletter/2008/std_08_jardin/visuel.jpg

[19:00] Prix Paris jeunes talents 2008
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Mardi 24 juin, six lauréats recevront le prix Paris jeunes talents 2008 lors d'une grande soirée à l'Hôtel de Ville.

Cette année, la remise des prix Paris Jeunes Talents 2008 et des coups de cœur Paris Jeunes Aventures fait l'objet d'une soirée exceptionnelle: la Nuit Paris Jeunes! Cette manifestation se déroulera, mardi 24 juin à partir de 19h dans les salons de l'hôtel de Ville.

Les prix seront remis en présence de Bruno Julliard, adjoint au maire de Paris chargé de la jeunesse et d'invités de marque tel Fabien Galthié, entraîneur du Stade Français. La soirée, animée par le journaliste Noé Da Silva de France Bleu Ile-de-France, se terminera en musique avec une animation par DJ Harvey et une démonstration de D-Thunder (arts martiaux extrêmes)

Remise des prix Paris Jeunes Talents et Paris Jeunes Aventures
Six lauréats, 3 dans la catégorie musique et 3 dans la catégorie spectacle vivant, recevront le prix Paris jeunes Talents 2008. Ces prix, correspondant à une aide financière de 10 000 €, permettent aux jeunes artistes récompensés de réaliser leur projet de professionnalisation.

Six projets Paris jeunes Aventures Coups de cœur du jury seront mis à l'honneur. Paris Jeunes Aventures récompense de jeunes passionnés qui souhaitent réaliser des projets d'expédition dans les domaines sportifs, documentaires, humanitaire, culturels, scientifiques ou environnementaux.

[19:30-22:00] 2ème édition des Trophées Chef d'Entreprise Magazine
Location:
InterContinental Le Grand Hôtel de Paris
2, rue Scribe
3, rue Auber
75009 Paris
M° Opéra, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 40 07 32 32
Description:
Assistez à la soirée de remise des Trophées Chef d'Entreprise Magazine 2008 ! Pour leur deuxième édition consécutive, ils récompenseront les initiatives audacieuses et couronnées de succès, dans les domaines suivants : Ressources humaines ; Export / International ; Vente / Marketing / Communication ; Innovation et Développement durable / Qualité.

La soirée se déroulera le mardi 24 juin 2008 à l'Intercontinental Paris Le Grand dès 19h30. Venez découvrir le palmarès 2008 !

Accès uniquement sur invitation.

Demandez votre invitation !
asalix@editialis.fr
subject=Invitation TCEM2008

[19:30] Exposition de Romain Passegue "Etats d'âme"
Location:
Restaurant Le Croissant
146, rue Montmartre
75002 Paris
M° Bourse, Sentier, Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 42 33 35 04
Mail : contact@le-croissant.com
Internet Site : www.le-croissant.com
Description:
du 5 au 30 juin


[19:30] Inauguration de l'oeuvre de Fabien Chalon "Le Monde en marche"
Location:
Gare du Nord
112, rue de Maubeuge
18, rue de Dunkerque
75010 Paris
M° Gare du Nord
France
Internet Site : agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=37
Description:
Inauguration de l'oeuvre de Fabien Chalon "Le Monde en marche" en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture



[20:00] Projection "Food For Your Eyes"
Location:
Kinokho Studio
24/32, rue des Amandiers
75020 Paris
M° Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 58 22 12
Fax : +33 (0)1 46 36 34 06
Mail : contact@kinokho-studio.com
Internet Site : www.kinokho-studio.com
Description:
http://www.foodforyoureyes.tumblr.com

[20:30] Lancement du nouveau Bureau de vérification de la publicité (BVP)
Location:
Musée Galliera
musée de la mode de la ville de Paris
10, avenue Pierre 1er de Serbie
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 56 52 86 00
Fax : +33 (0)1 47 23 38 37
Internet Site : www.palaisgalliera.paris.fr
Description:
Lancement du nouveau Bureau de vérification de la publicité (BVP)

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés