Wednesday, October 15, 2008
Public Access


Category:
Category: All

15
October 2008
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  Semaine du Goût
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
19ème édition

du 13 au 19 octobre

http://www.legout.com

Pour cette nouvelle édition, la Semaine du Goût met à l'honneur la construction du goût, son apprentissage par la cuisine, la découverte des saveurs, l'importance des sens dans la dégustation d'un plat, le cheminement personnel dans la construction de son goût, comment cuisiner les aliments bruts…

Exposition "Jeff Koons Versailles"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 10 septembre au 14 décembre 2008

Horaires: Jusqu'au 31 octobre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 18h30(dernière entrée à 18h00. A partir du 1er novembre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 17h30(dernière entrée à 17h). Nocturnes le samedi (sauf le 13 septembre) de 18h30 à 22h00.

Prix du billet: adultes 13.5 euros, tarifs réduits 11 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans et pour tout le monde le 4 octobre pour Versailles Off.

Le site officiel Jeff Koons Versailles :
http://www.jeffkoonsversailles.com


"C'est un honneur de présenter des oeuvres contemporaines au sein du Château de Versailles. Versailles a toujours su ouvrir ses portes au public afin d'établir un dialogue avec la culture contemporaine. J'espère que la juxtaposition entre les créations actuelles - dont mon travail est emblématique - et l'architecture et les objets d'art de Versailles créera un échange stimulant pour le visiteur. En tous les cas, c'est un immense honneur pour moi." Jeff Koons

Né en 1955 à York en Pennsylvanie, Jeff Koons est sans conteste l'un des plus importants artistes vivants. Il est l'un des rares à avoir su dégager l'essentiel des courants avant-gardistes du siècle, notamment le Pop Art.

Jeff Koons, est un artiste complet dont la création englobe toutes les techniques artistiques : l'installation, la photographie, la peinture, la sculpture sur tous matériaux (bois, marbre, verre, inox), jusqu'à la création assistée par ordinateur. Loin d'être élitiste, Jeff Koons essaie de faire de l'art pour le plus grand nombre.

Koons travaille toujours avec le souci de "traiter de choses avec lesquelles tout le monde peut créer un lien".

Il s'approprie des objets et essaie de "comprendre pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés". Tout au long de sa carrière, il a utilisé toutes sortes d'articles populaires, d'abord des aspirateurs et des ustensiles électroménagers enfermés dans des caisses de plexiglas et éclairés très cliniquement de néons, puis des ballons de basket en suspension dans des aquariums (grâce à l'aide du Dr. Richard Feynman, Prix Nobel de Physique), puis des bibelots rococo, des souvenirs de bazar (lapins gonflables, bergères ou petits cochons en sucre, Michael Jackson en porcelaine...), enfin et surtout des jouets et des objets intimement liés à l'enfance.

Entre ses mains, les objets les plus courants dépassent le stade de la sérialité et du commun pour devenir de véritables icônes. Son "Inflatable Rabbit", ce lapin gonflable réalisé en inox en 1986, est aujourd'hui reconnu comme une oeuvre emblématique de la fin du XXe siècle. Jeff Koons symbolise une spectaculaire rencontre entre les concepts de Marcel Duchamp, l'aura médiatique de Andy Warhol, l'artisanat d'art et l'imagerie populaire.

L'iconographie qu'il utilise est un véritable catalogue de la culture populaire, non seulement américaine mais aussi mondiale. En modélisant des archétypes de cette culture, il nous confronte avec ce flux d'images dans lequel nous avons baigné depuis l'enfance.

Il cherche ainsi à provoquer chez le spectateur un sentiment d'unité et de synthèse et il y parvient formidablement bien. Son "Split-Rocker" en est à ce titre l'exacte illustration - une moitié Dino, une moitié Pony, tous deux issus de l'imagerie de l'enfance - et parle ainsi au subconscient de chacun.

"Jeff Koons Versailles" est un moment exceptionnel qui voit le château de Versailles renouer avec les artistes de son temps au cours d'une promenade qui fait (re)découvrir des lieux connus et méconnus du domaine.

S'il existe un lieu où il faut se risquer à créer une manifestation de notre époque et non un pastiche facile, tentation souvent préférée, c'est Versailles.

La création artistique contemporaine permet une autre perception de ce monument vivant, réalité toujours changeante, qui n'est pas un modèle figé d'une époque unique, d'ailleurs bien difficile à définir, mais, comme tout élément de notre patrimoine, le fruit d'une stratification complexe de regards et d'interventions, y compris contemporaines.

Elle contribue à briser un peu les clichés afférents à cet endroit qui se matérialisent par une pratique du lieu, parfois convenue et très concentrée.

Il s'agit d'offrir des points de vue nouveaux sur un site que tout le monde pense connaître en révélant ainsi sa complexité contemporaine, sa substance, son épaisseur enfouie sous l'habitude.

"Jeff Koons Versailles" est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le "paysage-territoire" de Versailles.

Ce n'est pas une rétrospective exhaustive de l'oeuvre de l'artiste qui n'a étrangement jamais fait l'objet d'une exposition monographique dans un musée français.

Ses oeuvres partout reproduites vont enfin pouvoir être vues et appréciées comme oeuvres d'art qui sont d'ailleurs souvent des tours de force techniques, des chefs-d'oeuvre au sens propre du temps de la monarchie.

La manifestation présente quinze oeuvres majeures de l'artiste dans autant de pièces des Grands appartements selon le principe d'une seule oeuvre par salle et "Split Rocker" sur le Parterre de l'Orangerie.

Les pièces choisies témoignent de l'ensemble de la carrière de l'artiste des années 80 à aujourd'hui. Chaque sculpture, le medium de cette exposition, a été choisie avec l'artiste en rapport avec le décor, l'architecture et la fonction de cette enfilade la plus prestigieuse du patrimoine national, chef-d'oeuvre de l'art français.

Les allégories et autres mythes dialoguent avec les recherches pop de Jeff Koons dont les rapports avec le monde baroque ont été maintes fois soulignés.

Belle mise en abîme que l'installation temporaire des oeuvres d'un des artistes les plus populaires dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C'est la question de l'in situ qui est sous-jacente à cette proposition. De nombreuses institutions culturelles ont tenté ces dernières années des confrontations entre le patrimoine historique et l'oeuvre contemporaine. La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par la systématisation du parcours. Echo, dialectique, opposition, contrepoint... Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l'indispensable nécessité de la création de notre temps.

Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d'interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles "Jeff Koons Versailles" est d'une échelle plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l'irréductible imaginaire du créateur.

Quelques principes qui nous ont guidé pour cette expérience unique qui ne dure que trois mois : éviter le piège de l'art contemporain "intégré" au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; faire appel au savoir-faire des acteurs du domaine, notamment les jardiniers ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir.

Faire confiance à l'un des meilleurs artistes de notre temps pour révéler un autre Versailles, un Versailles d'aujourd'hui, monument vivant sous l'angle de sa valeur d'usage, tel est le propos de cet événement.

Plaisirs des sens, au cours d'une marche, nouveau labyrinthe versaillais dont la seule finalité est de divertir, aux deux sens du terme, le promeneur, au delà des clichés. Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois "terrain d'expériences et laboratoire" multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain.
Elena Geuna et Laurent Le Bon, commissaires de l'exposition

Le Château de Versailles accueillera l'exposition "Jeff Koons Versailles" dans les appartements royaux et les jardins du château du 10 septembre 2008 au 14 décembre 2008.

Cette manifestation exceptionnelle présentera dix-sept oeuvres de Jeff Koons, dont celles qu'il a réalisées des années 1980 à nos jours, et qui l'ont rendu célèbre.

L'exposition s'intéresse particulièrement aux rapports intimes entre l'oeuvre et le cadre dans lequel elle s'inscrit. Les oeuvres ont été spécialement choisies pour s'harmoniser avec le cadre dans lequel elles vont être présentées, en l'occurrence les Grands appartements de "l'étage noble", composés des appartements du Roi et des appartements de la Reine.

Ceux-ci forment une suite de plusieurs pièces "en enfilade". Ces Grands appartements figurent parmi les plus prestigieux et les plus importants du Château puisqu'ils constituaient les appartements officiels du Roi Soleil, véritables chefs d'oeuvre de l'art et de l'architecture.

Les œuvres présentées dans cette exposition ont été sélectionnées in situ par Jeff Koons, afin de mettre en valeur une relation entre chaque oeuvre et le thème de la pièce, ou encore entre les caractéristiques de l'oeuvre et le décor intérieur et l'ameublement, comme le mobilier d'époque, les sculptures ou les peintures qui ornent les murs et les plafonds. Le travail de Koons crée une mise en abîme avec ces somptueux appartements royaux, témoignages extraordinaires de l'époque baroque. Ces œuvres sont symptomatiques du dialogue entre les recherches esthétiques de Jeff Koons et l'école baroque que l'artiste admire tout particulièrement.

"Rabbit", l'un des chefs d'oeuvre de Koons, sera exposé dans le Salon de l'Abondance : il s'agit de l'antichambre de l'ancien cabinet des curiosités.

Cette oeuvre est l'une des plus célèbres et des plus emblématiques créations de l'artiste. Elle témoigne d'une sensualité et d'une lucidité glaciale, à laquelle se mêlent désinvolture et abstraction symboliques. Dans les appartements de la Reine, "Large Vase of Flowers" (Grand vase de fleurs) est un hommage chatoyant à la Reine de France et au thème de la maternité car l'oeuvre sera présentée dans la pièce où les dauphins - princes héritiers de la couronne - sont nés.

L'oeuvre s'inspire également du Rococo, et tout particulièrement de Fragonard et de Boucher. "Lobster" (le Homard) trouvera sa place dans le Salon de Mars, dédié à la fois au dieu grec et à la planète. La forme colorée et le style de l'oeuvre sont inspirées des jouets gonflables pour piscine, mais le matériau utilisé par l'artiste - de l'aluminium polychrome - fait de cet objets du quotidien une oeuvre d'art inattendue. L'exposition se déroulera également dans les jardins du Château où une création majeure de l'artiste, "Split Rocker", sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs, sera installée dans le Parterre de l'Orangerie.

Les fleurs sont un motif récurrent de l'oeuvre de Koons car elles symbolisent la vie et la grâce. L'oeuvre associe deux profils différents de jouet d'enfant - un cheval à bascule bleu et un dinosaure animé - et ces deux moitiés d'animaux sont articulées par une structure architecturale intérieure. A l'occasion de l'exposition, un catalogue illustré sera publié dans lequel les oeuvres seront reproduites in situ dans le cadre d'une installation exceptionnelle. Cette publication ouvrira plusieurs pistes de recherche et comprendra des essais critiques.

Les salles de l'exposition

Le Grand Appartement du Roi
Le Grand Appartement du Roi, plusieurs fois transformé, trouva son décor définitif entre 1671 et 1681 grâce aux travaux dirigés par Charles le Brun qui conçut une suite de salles dédiées aux planètes, gravitant autour d'Apollon, le dieu symbolisant le soleil (emblème de Louis XIV) dans la mythologie gréco-romaine. Il est composé de sept salons en enfilade qui s'ouvrent sur le Parterre du Nord, chaque salon ayant un usage particulier : buffets, jeux, danse, billard, à l'occasion des réceptions données par le Roi à la Cour. A partir de 1684, le Grand Appartement servit uniquement aux audiences et aux divertissements de la Cour, le Roi habitant les pièces qui donnent sur la Cour de Marbre.

La Galerie des Glaces
Le Salon de la Guerre forme avec la Galerie des Glaces (longueur : 73 m ; largeur : 10.50 m ; hauteur : 12.30 m) et avec le salon de la Paix un remarquable ensemble qui occupe toute la façade occidentale du Château. Face à la Grande Perspective des jardins. Sa réalisation (1678-1686) est due à l'architecte Jules Hardouin-Mansart et au peintre Charles le Brun. Les peintures de la voûte illustrent l'histoire de Louis XIV, depuis sa prise de pouvoir en 1661 jusqu'à la paix de Nimègue en 1678. La Galerie servait quotidiennement au passage du souverain vers la Chapelle ; c'était aussi un passage entre l'appartement du Roi et celui de la Reine. Enfin, la Galerie était utilisée pour les grandes réceptions, les mariages de la famille royale et les réceptions d'ambassade (le trône y était alors dressé).

L'Appartement de la Reine
L'Appartement de la Reine, aménagé en même temps que celui du Roi se compose de quatre pièces. Occupé successivement par chaque souverain (en dernier lieu par la Reine Marie-Antoinette) et par plusieurs dauphines, il a subi de nombreuses modifications, ce qui explique la variété des styles décoratifs que l'on peut opposer à l'unité du Grand Appartement du Roi.

Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"
Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"
Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"
Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Mondial de l'Automobile 2008
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
du 4 au 19 octobre 2008
du mardi au vendredi de 10h à 22h, le samedi, dimanche et lundi de 10h à 20h

Prix d'entrée : adultes 12 €, tarif réduit 6 €, les enfant de moins de 10 and ne payent pas

http://www.mondial-automobile.com

Exposition de Patrick Demarchelier "Images et Mode"
Location:
Petit Palais
Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
avenue Winston Churchill
5, avenue Dutuit
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 43 40 00
Internet Site : www.petitpalais.paris.fr
Description:
Horaires :
Du 27 septembre 2008 au 4 janvier 2009
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermé le lundi et jours fériés

Tarifs :
Entrée libre

Le Petit Palais donne carte blanche à Patrick Demarchelier, célèbre photographe de mode et de beauté, auteur de livres renommés de photos artistiques de personnalités et de mannequins, pour investir les salles des collections permanentes. Chaque automne, le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris accueille une exposition d'art contemporain. Cette année, la scénographie mêle les photographies de P. Demarchelier avec les collections permanentes, conférant aux unes et aux autres une résonance pleine de contrastes. Retrouvez ses fameuses photos aux côtés des stars du Petit Palais !

LA « DEMARCHELIER TOUCH »

Patrick Demarchelier a, par son style et son talent, inscrit son nom au Panthéon des photographes. Autodidacte, il est devenu l'un des plus grands photographes au monde de la mode et de la beauté.
La "Demarchelier touch" est une référence incontournable parmi les grands noms de la mode. Le 4 juin 2007 à New York, le prestigieux Council of Fashion Designers of America (CFDA), lui a décerné le "Eleanor Lambert Award", pour l'ensemble de sa prestigieuse carrière et «sa contribution unique au monde de la mode».

UN OEIL QUI SUBLIME LE NATUREL ET LA DIVERSITE

Patrick Demarchelier aime la spontanéité.
C'est au début d'une séance photo ou à sa fin que se déclenche le naturel du sujet.
Etat qu'aime tout particulièrement capter le photographe.
La « Demarchelier touch », c'est précisément cette spontanéité et la mise en lumière du côté optimiste de la personne qu'il photographie.
Sous le signe de la diversité et des contrastes, cette exposition traverse plusieurs décennies d'inspiration. Des photos de stars côtoient des photos d'anonymes...

 
Elephant. New York 1991

DES STARS DEVANT L'OBJECTIF

L'approche de Patrick Demarchelier pour réaliser des portraits de stars est identique à celle d'une « série mode » avec des mannequins.
La démarche du photographe est la même. "Sublimer le naturel, la spontanéité du sujet - qui intervient plutôt en début ou en fin de séance - et mettre en lumière le côté optimiste de la personne", confie-t-il d'une voix frêle.

L'autre caractéristique de sa démarche photographique est de ne jamais regarder en arrière. "Un photographe, c'est quelqu'un de fragile. On doit se renouveler tout le temps. Pour moi chaque travail est un nouveau challenge. Ce qui a été fait avant est oublié".

Robert de Niro, Tom Cruise, Paul Newman, Nicole Kidman, Julia Roberts, Elton John, Lenny Kravitz, Gianni Versace, Warren Beatty, Madonna, Quincy Jones, Oprah Winfrey, John Galliano, Jean Paul Gaultier, Marc Jacobs, Karl Lagerfeld, Ralph Lauren, Laura Bush, le Président Bill Clinton et son épouse, Ronald Reagan, etc..

Tous sont passés devant l'objectif de Patrick Demarchelier.

 
Keith Richards 2001

 
Tom Cruise 1999

 
Laetitia. New York 1997

Sollicité par la Princesse Diana en 1989, il accepte de venir la photographier avec un coiffeur et un maquilleur. A l'issue de cette rencontre, elle demande à Patrick Demarchelier de devenir son photographe personnel attitré.
Il devient ainsi le premier photographe officiel non britannique de la famille royale d'Angleterre.
Au-delà de ce statut privilégié, il restera surtout un ami très proche de Lady Diana jusqu'à sa disparition tragique.

 
Princess Diana. London 1990

PATRICK DEMARCHELIER
ITINÉRAIRE D'UN PASSIONNÉ

Issu d'un milieu modeste, Patrick Demarchelier naît en 1943 près de Paris.
Il passe son enfance au Havre auprès de sa mère et de ses quatre frères. Pour ses dix-sept ans, son beau-père lui offre un appareil « Kodak ».
Très vite à l'aise derrière l'objectif, il apprend à développer et retoucher les négatifs, commence par photographier des amis, puis des mariages...

LA MODE DE PARIS À NEW-YORK

Il travaille d'abord comme laborantin, pour une école de maintien où il réalise des books pour les jeunes femmes. Il perfectionne sa technique, forme son regard, et commence à trouver son « style ».
Il aborde la photographie de mode en étant assistant free-lance, photographe indépendant.
Son travail séduit Elle, Marie-Claire, 20 ans magazine, en France, en Italie et en Allemagne.
En 1975, il part pour New-York sans connaître un mot d'anglais. Initialement prévu pour rejoindre une petite amie - qui le quitte avant qu'il n'arrive - ce voyage fait redémarrer Patrick Demarchelier à zéro avant de le propulser dans la sphère des plus grands photographes.
Il apprend l'anglais dans la rue, à la télévision et démarre sa carrière internationale chez Glamour, chez Mademoiselle.
Ensuite, il enchaîne les séries de photos pour Vogue, son travail éditorial avec Harper's Baazar (Hearst Publications) en septembre 1992.
Une collaboration qui va durer 12 ans.
Son travail est vite reconnu et il ne tarde pas à réaliser les campagnes publicitaires internationales de clients prestigieux.

 
Nude. St. Barthelemy 1994

Dior, Louis Vuitton, Céline, Tag Heuer, Chanel, Yves Saint Laurent, Lacoste, Lancôme, Guerlain, Calvin Klein, Ralph Lauren, Versace, Giorgio Armani, Gianfranco Ferre, Anne Klein, Valentino, Prada, Gucci, Dolce & Gabbana, Salvatore Ferragamo, Donna Karan, Michael Kors, et bien d'autres...

Depuis 2004, il poursuit sur une nouvelle relation exclusive avec les éditions Condé Nast (Vogue, Glamour, Mademoiselle, etc).
Il compte des centaines de couvertures à son actif.

 

Le 23 novembre 2007, Patrick Demarchelier a été nommé au grade d'Officier dans l'ordre des Arts et des Lettres par Madame Christine ALBANEL, Ministre de la Culture, dans le cadre de la promotion exceptionnelle du cinquantenaire de cette prestigieuse décoration distinguant les plus grands artistes.

Qu'elles soient en couleur ou en noir et blanc, les photographies de P. Demarchelier savent capturer l'oeil. Il ne s'agit pas de ces photos de mode trop limpides que l'on feuillette sans jeter un regard. Ici, un simple geste, une attitude, un regard transperçant parviennent à établir un lien entre le sujet photographié et l'observateur.

Dans l'exposition, les "nuages "d'images" dialoguent par leur forme et leur style avec les peintures patrimoniales. Contraste entre la jeunesse et la beauté "photogénique" des sujets photographiés et celle des sujets peints. Pourant, ici ou là, les oeuvres reflètent un même humanisme.


Expositions :
1995 : Tony Shafrazi Gallery - New York (USA)
1996 : Festival de la photo de mode de Biarritz (France)
1997 : Exposing Elegance, Musée d'Art Contemporain de Monterrey (Mexique)
2000 : Forms, Pavillon d'Art Contemporain - Milan (Italie)

Bibliographie :
1996 : Patrick Demarchelier : Photographs - ed. Rizzoli
1997 : Exposing Elegance
2000 : Forms - ed. Rizzoli

Contributions diverses :
Des affiches de films : "James Bond : Die another day, Sex and the City, Bugsy,
Dick tracy, Mystic Pizza, etc...
Des couvertures de disques pour Britney Spears, Elton John, Janet Jackson, Quincy Jones, etc..

www.demarchelier.net

En 2004, ses photos glamour et sensuelles s'affichent pour le célèbre et très convoité calendrier Pirelli... qui le plébiscitera de nouveau pour l'édition 2008

 
Pirelli 2005

LA MISE EN SCENE AU PETIT PALAIS

« Lors de l'élaboration de cette exposition, notre intention principale a été de réussir à mélanger l'univers visuel de Patrick Demarchelier aux oeuvres permanentes de la collection du Petit Palais. La première étape fut de rassembler les tirages du photographe et de déterminer un moyen de les exposer au côté des oeuvres, en créant une logique de forme et de style.
Ce procédé est devenu peu à peu intuitif, par le biais des mélanges d'images s'est découvert un dialogue entre chaque tirage mais aussi entre les "nuages d'images" et les oeuvres.
Dans cet environnement visuel, notre désir est de célébrer les oppositions et contradictions qui apparaissent. Cette scénographie ne définit pas un ensemble narratif, mais plutôt harmonise un certain chaos et contraste évident. Ce mariage fait de multiples contrastes, unit le public dans une osmose visuelle contemporaine. »

Pascal Dangin
Creative Director

AUTOUR DE L'EXPOSITION

« Patrick Demarchelier, Images et Modes au Petit Palais» aux Editions Steidl
- Edition LUXE limitée - 150 exemplaires
- Edition Classique - 400 images
En vente au Petit Palais et en librairie

http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=59021

08:00  
09:00 [09:00-12:00] Vernissage "De Miró à Warhol. La Collection Berardo à Paris"
Location:
Musée du Luxembourg
19, rue de Vaugirard
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Odéon, Rennes, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 34 25 95
Mail : info@museeduluxembourg.fr
Internet Site : www.museeduluxembourg.fr
Description:
16 octobre 2008 - 22 février 2009

« Un musée d'art contemporain digne des plus grandes capitales européennes a ouvert ses portes au Centre Culturel de Belém, à Lisbonne. (...) La collection, qui peut rivaliser avec celles de la Tate Modern de Londres ou du Centre Pompidou à Paris, est la première du genre au Portugal.» Le Monde, 31 juillet 2007

« Au-delà du Guggenheim» The Independent, 22 août 1998

Né en 1944 sur l'île de Madère, José Berardo est l'un des plus importants entrepreneurs portugais. Iconoclaste, émigré en Afrique du Sud à 19 ans où il fait fortune en exerçant ses activités dans plusieurs domaines dont le commerce de l'or et du vin, la banque et les télécommunications, il assemble, à son retour au Portugal, une des collections d'art moderne et contemporain des plus intéressantes d'Europe.

Animé par son désir de la partager avec le public, il signe, il y a deux ans, un partenariat - à l'image de ce qui a été fait pour la collection Thyssen à Madrid - avec l'État portugais. Sa collection riche de 862 œuvres, qui permet de « faire l'expérience du XXe siècle » selon ses mots, est désormais présentée dans un musée portant son nom, situé entre la Tour de Belém et le monastère des Jerónimos. Lors de son ouverture au public en juin 2007, le Premier Ministre José Sócrates s'enthousiasmait : « Auparavant, la route européenne de l'art moderne s'arrêtait à Madrid ; à compter d'aujourd'hui, elle commence ici.»

Les plus de soixante-dix oeuvres présentées au Musée du Luxembourg s'articuleront autour de quatre thèmes : le surréalisme (Joan Miró, Salvador Dalí, Max Ernst, André Breton...), l'un des axes majeurs de la collection pour la période avant-la seconde guerre mondiale, l'abstraction de 1910 à l'immédiat après-guerre (Piet Mondrian, Yves Tanguy, Jean Arp...), la confrontation Europe-Amérique des années 1960 avec le Nouveau réalisme et le Pop Art (Andy Warhol, Yves Klein, Pierre Soulages, Joan Mitchell...) et la création post-1970 (Julian Schnabel, Frank Stella...).

Cette exposition, placée sous le commissariat d'André Cariou, conservateur en chef du Musée des Beaux-Arts de Quimper et spécialiste reconnu de la peinture du XXe siècle, s'insère tout naturellement dans la programmation Art moderne du Musée du Luxembourg initiée en 2000 par le Sénat en hommage à la prestigieuse histoire du Musée qui fut de 1818 à 1937 le premier musée français des artistes vivants. La scénographie sera réalisée par Frédéric Lebard, architecte DPLG.



[11:00] Projection presse du film "LINO" de Jean-Louis Milesi
Location:
Club Marbeuf
38, rue Marbeuf
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 58 36 00 61
Fax : +33 (0)1 58 36 00 67
Mail : clubmarbeuf@wanadoo.fr
Internet Site : www.club-marbeuf.com
Description:
Zeina Toutounji-Gauvard
Interprète/Attachée de presse
tel: +33(0)622301296
zeinatg@yahoo.fr
36, rue Raymond Fassin
92240 Malakoff

>> invitation

10:00
11:00
12:00 [12:30] Inauguration des journées des métiers d'art « La facture instrumentale »
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Inauguration avec Camille DELAFORGE, clavecin (musique française)

13:00 [13:00] Projection de presse du film "La vie moderne"
Location:
Club de l'Etoile
14, rue Troyon
75017 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, Ternes
France
Phone : +33 (0)1 43 80 40 27
Fax : +33 (0)1 44 09 02 35
Mail : contact@clubdeletoile.fr
Internet Site : www.clubdeletoile.fr
Description:
Palmeraie et désert présente

Un film de Raymond Depardon
Selection Festival de Cannes - Un certain Regard


Sortie le 29/10

Merci de bien vouloir confirmer votre présence au 01 48 05 20 80

Pour plus d'informations, photos du film et dossier de presse disponible sur :
www.advitamdistribution.com

presse
Mathilde Incerti
16 rue Saint-Sabin
75011 PARIS
Tel : 01 48 05 20 80
Fax : 01 48 06 15 40
Mathilde.incerti@free.fr

14:00  
15:00  
16:00 [16:30-18:30] Vernissage "Permis de construire, Carte blanche à Matali Crasset"
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citedelarchitecture.fr
Description:
Galerie des moulages du musée - Salle Viollet-le-Duc

16 octobre 2008 -> 09 mars 2009

La Cité de l'architecture & du patrimoine présente du 16 octobre 2008 au 9 mars 2009 une exposition-atelier pour les tout-petits (dès 4 ans), conçue sous la forme d'une carte blanche à la designer Matali Crasset. Celle-ci a créé pour La Cité de l'architecture et du patrimoine, sept installations qui invitent les jeunes visiteurs à construire leur maison en expérimentant différents modes de construction. Ces cabanes du XXIème siècle aux formes organiques et aux couleurs acidulées renouvellent complètement l'image de la cabane traditionnelle.

Inauguration le 15 octobre 2008 de 16h30 à 18h30


[17:00-21:00] Vernissage "Digital Humans" de Catherine Ikam / Louis Fléri
Location:
Galerie Albert Benamou
24, rue de Penthièvre
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 45 63 12 21
Fax : +33 (0)1 45 63 22 11
Mail : albertbenamou@gmail.com
Internet Site : www.benamou.net
Description:
16 Octobre - 16 Novembre 2008
Vernissage 15 octobre de 17 à 21 heures

"La réalité c'est ce qui refuse de disparaître quand on a cessé d'y croire" Philip K. Dick

Présentée à galerie Albert Benamou, du 16 octobre au 16 novembre 2008, « Digital Humans » est une exposition consacrée à l'œuvre de Catherine Ikam, artiste pionnière dans les domaines de l'art vidéo et des nouvelles technologies en Europe, et de Louis Fléri.

En 2007 la Maison Européenne de la Photographie leur a consacré une importante rétrospective dont plusieurs installations, réalisées, entre 2005 et 2007, sont présentées à la galerie Albert Benamou en même temps que des œuvres inédites de l'année 2008.

L'exposition « Digital Humans » rassemble notamment des portraits numériques, des animations infographiques haute définition en 3D, « Deep Kiss », « le rêve de Pinocchio », un portrait interactif « Oscar », ainsi qu'installation numérique en relief « Digital Diaries ».

« Digital Diaries » est un travail sur la mémoire, sur le temps qui passe, sur les traces. C'est une mémoire devenue lieu, paysage, dans laquelle les visiteurs peuvent s'orienter en temps réel.

L'œuvre de Catherine Ikam et de Louis Fléri a été largement présentée en France et à l'étranger.

Quelques expositions
Décembre 2008, "La nuit, les images" Grand Palais, Paris ; septembre 2008, Kiaf, Media city, Seoul, juin 2008, Transphotographiques, Lille ; mars-juin 2007 « Digital Diaries » exposition rétrospective, Maison européenne de la photographie ; Paris. juin 2006 « Notre meilleur monde » Studio national des Arts contemporains du Fresnoy, Tourcoing janvier 2006 « Can we fall in love with a machine » the Woodstreet Galleries, Pittsburgh ; mars 2005 Paris à Shanghai, Art Museum Shanghai ; 2003/2004 ; « Digital sublime », Contempory Art Museum, Taipei ; « Future face » Science Museum ; Londres ; "Transphotographiques", Hospice Comtesse, Lille.

www.ubikam.net




[18:00] Exposition « Né pour sentir & les nouveaux nez »
Location:
Palais de la Découverte
avenue Franklin-D.-Roosevelt
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 56 43 20 20
Internet Site : www.palais-decouverte.fr
Description:
du 14 octobre 2008 au 3 mai 2009
Du mardi au samedi de 9h30 à 18h, dimanches et jours fériés de 10h à 19h
Fermé TOUS les lundis (normaux et fériés) et les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août et le 25 décembre.
Entrée plein tarif : expositions temporaires et permanentes 7€, Planétarium : supplément de 3,50€
Entrée tarif réduit : 4,50€

Elles sont tout autour de nous, constituent une part importante de notre environnement le plus proche et emplissent notre affectif et nos souvenirs d'enfance : les odeurs et l'olfaction sont au cœur de nos sens.
Le Palais de la découverte relève le pari de leur consacrer une exposition !
Cette exposition sera également accessible aux enfants âgés de trois à six ans à travers l'espace des « Nouveaux nez », les enfants pourront partir à la découverte de l'odorat en vivant quelques expériences olfactives…

[18:00-20:30] Vernissage d'Ed Ruscha
Location:
Galerie 1900-2000
8, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 84 20
Fax : +33 (0)1 46 34 74 52
Mail : info@galerie1900-2000.com
Internet Site : www.galerie1900-2000.com
Description:
Edward Ruscha / Ed Ruscha

du 15 octobre au 15 novembre
vernissage le mercredi 15 octobre de 18h à 20h30

Un catalogue avec un texte de Margit Rowell sera publié à cette occasion.

[18:00] premier salon Creative Commons
Location:
NUMA, par Silicon Sentier
Quartier Numérique / Silicon Sentier
39, rue du Caire
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)1 40 13 64 40
Mail : tiffany@numaparis.com
Internet Site : www.numaparis.com
Description:
Les Creative Commons France et La Cantine par Silicon Sentier annoncent l'organisation le 15 octobre 2008 du premier salon Creative Commons à Paris, dans les locaux de La Cantine. Les salons CC sont organisés régulièrement dans le mode (Londres, Berlin, Brisbane...) et rassemblent des communautés d'artistes, de créateurs, de développeurs et de passionnés pour évoquer le mouvement du libre et son avenir.

"A l'heure où le droit d'auteur fait l'objet de législations toujours plus répressives, où le nécessaire équilibre de la propriété intellectuelle, entre légitime protection et indispensable ouverture, est menacé, cette soirée sera l'occasion pour la communauté réunie autour des licences Creative Commons d'affirmer son attachement au partage et à la liberté", explique ainsi la fondation. La soirée qui débutera à 18H proposera une table ronde réunissant des acteurs pionniers et reconnus de la communauté Creative Commons, pour faire un bilan sur l'utilisation des licences et ouvrir un débat.

Au programme :
18h : ouverture et présentation par l'équipe Creative Commons France
18h30 : table ronde « Les licences Creative Commons aujourd'hui et demain », avec : Eric Aouanès (dogmazic), Michel Briand (Ville de Brest), Silvain Gire (Arte Radio), Laurent Kratz (Jamendo), Matthieu Pasquini (In Libro Veritas)
20h : boissons, débats, projets, musiques, échange de fichiers...

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Art Présent
Location:
Galerie Art Présent
79, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Les Halles, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 40 27 80 25
Fax : +33 (0)1 42 78 03 07
Mail : info@galerieartpresent.com
Internet Site : www.galerieartpresent.com
Description:
DU 11 AU 24 OCTOBRE 2008

Peintures
- LAURE D'ANTHENAISE
- ANNA DVORAK
- Aurélie PERRET
- ZOU
- ARKHIPOV
- Michèle LE TIEC
- NATHALIE MATHON
- BRIGITTE TESSIER

Sculptures
- Hélène CHERRIER
- FRANCINE DARTAYRE
- GALYA LUTZKY

[18:30-21:30] Exposition d'ANDRÉ
Location:
Hôtel Le Bristol
112, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 43 43 00
Fax : +33 (0)1 53 43 43 01
Mail : communication@lebristolparis.com
Internet Site : www.hotel-bristol.com
Description:
http://www.monsieura.com

[18:30-21:00] Vernissage d'Oswaldo Gonzalez "sens interdit"
Location:
Espace Beaujon
208, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : +33 (0)1 42 89 17 32
Fax : +33 (0)1 53 76 00 84
Mail : info@ebeaujon.org
Internet Site : www.ebeaujon.org
Description:
du 13 au 24 octobre 2008
Les lundi, mardi, jeudi de 10h à 21h30
Les mercredi et vendredi de 9h à 21h30
vernissage le mercredi 15 octobre 2008 à partir de 18h30

Prix jeune création 2003, exposé à la Fondation Ricard en 2004, Oswaldo Gonzalez revient sur la scène artistique. Artiste protéiforme et multi casquette, il enchaîne les travaux et passe d'une série à l'autre. Sa cohérence est à rechercher dans son éclectisme. Artiste des formes autant que des mots, il prend prétexte d'un nouveau matériau pour s'en emparer et en faire son modèle du moment. Un temps intime, son travail, sans renoncer à l'autobiographie, s'éloigne des canons de la post-modernité. L'implication est autant une réflexion sur l'œuvre d'art qu'une prise en compte de la matière de fabrication.

En renouant avec ses souvenirs et son quotidien, les deux constances de sa pratique, il reprend ses habitudes de peintre et se laisse porter par l'inspiration et l'expérimentation de nouvelles techniques. En plus de la toile, les installations en bois de ses débuts sont de retour. La nouveauté vient des traceurs, des planches à découper. Ces outils utilisés en imprimerie poursuivent ses explorations plastiques.

http://weizalez.free.fr

[18:30-20:30] Vernissage de l'exposition "Monet, l'oeil impressionniste"
Location:
Musée Marmottan Monet
2, rue Louis Boilly
75016 Paris
M° La Muette, RER C Boulainvilliers
France
Phone : +33 (0)1 44 96 50 33
Fax : +33 (0)1 40 50 65 84
Mail : marmottan@marmottan.com
Internet Site : www.marmottan.com
Description:
sur invitation

du 16 octobre au 15 février 2009
du mardi au dimanche de 11h à 18h
nocturne le mardi jusqu'à 21h

Du 16 octobre 2008 au 15 février 2009, le musée Marmottan accueille l'exposition "Monet, l'œil impressionniste". L'œil, et la vision au sens physique sont déterminants dans la vie d'un peintre. Lorsqu'ils sont défaillants, ils altèrent à la fois le regard et le geste de l'artiste, l'obligeant à s'adapter à son handicap, à le contourner pour en faire un atout. Les cas les plus célèbres sont ceux du Greco, astigmate, et bien sûr de Claude Monet, atteint de cataracte et qui cherchait à fixer sur la toile des instants précis dans ses conditions de vision. Sa défaillance visuelle a marqué des limites à son expression, et comme toute contrainte, elle lui a également permis d'explorer des techniques nouvelles.

L'exposition essayera avec l'appui de connaissances scientifiques avancées sur la vision, et d'une soixantaine d'œuvres de faire appréhender plus précisément ce qui résume le mieux l'œuvre et l'originalité d'un peintre : son regard.

[18:30] présentation des livres "Putti" d'Agnolet, et "Casino" de Soulatges
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
NADIA AGNOLET / GUILLAUME SOULATGES

Apéro de présentation des livres "Putti", de Nadia Agnolet, et "Casino", de Guillaume Soulatges.

Le livre « PUTTI » met sur un piédestal les ornements ambigus, les armoiries et les millefeuilles hystériques, les fontaines molles du genou, les angelots bien astiqués, les pizzas en fuite, les bouquets barbares, et les aigles malhabiles.

28 pages sérigraphiées. 50 exemplaires.

http://nadiarama.overblog.com

« Casino », dixième ouvrage de Guillaume Soulatges, est dédié à la morphologie comparée. Il y invite Florence Girardeau et Nadia Agnolet. Ouvrage destiné à un public averti.

70 pages, impression numérique noir et blanc, couverture sérigraphiée, quadruple encart po...graphique, poster fait-main, 50 exemplaires numérotés.






[19:00-21:00] Exposition "Shôkokuji, Pavillon d'Or, Pavillon d'Argent- Zen et Art à Kyôto"
Location:
Petit Palais
Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
avenue Winston Churchill
5, avenue Dutuit
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 43 40 00
Internet Site : www.petitpalais.paris.fr
Description:
Le Zen et l'art à Kyoto

sur invitation

Du 16 octobre au 14 décembre 2008

L'essence du Zen, au-delà des images réductrices véhiculées en Occident.
Des peintures, des calligraphies et des objets d'art présentés pour la première fois en France dans le cadre d'une exposition permettent de manifester la vie spirituelle en trois temples Zen parmi les plus célèbres de Kyoto (dont deux sont inscrits au patrimoine mondial de l'humanité).

La culture zen s'expose au Petit Palais. Dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire des relations franco-japonaises, du 50e anniversaire du jumelage des villes de Paris et de Kyôto, le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris présente du 16
octobre au 14 décembre 2008 l'exposition « Shôkokuji, Pavillon d'or, Pavillon d'argent. Zen et Art à Kyôto».

Grâce à 80 oeuvres d'art, du XIIe au XVIIIe siècle, sélectionnées parmi les trésors artistiques de trois des plus célèbres temples zen de Kyôto (dont deux sont inscrits au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco) et jamais encore présentées en Europe, cette exposition a été l'occasion pour le public français de découvrir la culture Zen en ses multiples composantes, au-delà des visions occidentales ou parfois réductrices.

Les traditions cultuelles étaient représentées par d'imposantes peintures de divinités et figures sacrées datant des XIVe et XVe siècles, accompagnées d'objets rituels d'une grande force esthétique. Essentielle à la culture zen, la peinture à l'encre était présente grâce à des chefs-d'oeuvre des maîtres du XVe et du XVIe siècle : Shûbun (XVe), Sesshû Tôyô (XVe), Kanô Motonobu (XVe-XVIe). Apparaîtront ainsi les liens étroits entretenus par les moines zen avec la culture savante de leur temps, les poésies et la littérature chinoise notamment. L'évolution de la cérémonie du thé a été évoquée par de magnifiques objets ayant appartenu au 8e shôgun Ashikaga Yoshimasa (1436-1490), grand amateur d'art et commanditaire du Pavillon d'Argent, Gingakuji.

En complément ont figurées des oeuvres liées aux deux très célèbres maîtres du thé du XVIe et XVIIe siècle : Sen no Rikyû et Genpaku Sôtan. En explosion picturale finale, des peintures des maîtres du XVIIIe siècle - Itô Jakuchû, Maruyama Ôkyô, Ike no Taïga - ont ouvert aux mondes du paysage, des fleurs et des animaux réels ou fantastiques. Un parcours introductif construit par les photographies contemporaines de Hiroshi Moritani a révélé au public la vie quotidienne des acteurs actuels de la tradition spirituelle zen.

[19:00] Exposition d'Höm
Location:
Café Bataclan
50, boulevard Voltaire
75011 Paris
M° Oberkampf, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 49 23 96 33
Description:
du 15 octobre au 15 novembre

peinture huile sur lin

[19:00] Exposition photographique de César Delgado Wixan « En Familia »
Location:
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Île-de-France
Centre LGBT Paris-ÎdF
63, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 57 21 47
Mail : contact@centrelgbtparis.org
Internet Site : www.centrelgbtparis.org
Description:
du 15 octobre au 6 novembre 2008

L'exposition présente deux projets photographiques réalisés par César Delgado Wixan à Lima en 2007 et 2008. En familia est une expression que l'on emploie en Amérique latine pour affirmer orgueilleusement son appartenance à un statut social. Ici, le photographe reprend à son compte cette affirmation pour revendiquer sa proximité avec les personnages qu'il photographie : des marginaux, métisses, jeunes pour la plupart, qu'il fréquente depuis près de 20 ans et aux côtés desquels il se bat pour trouver un espace dans une société péruvienne discriminatoire, où le racisme et l'esprit de classe règnent en maître.

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20081015_Wixan.pdf


[19:00-21:00] Vernissage de Cathy Cat-Rastler "Emotion du Fluide"
Location:
Médiathèque George Sand
Médiathèque d'Enghien-les-Bains
5/7, rue de Mora
95880 Enghien-les-Bains
M° Gare SNCF Enghien-les-Bains
France
Phone : +33 (0)1 34 28 42 28
Fax : +33 (0)1 34 28 46 46
Mail : mediatheque@enghien95.fr
Internet Site : www.georgesand95.f
Description:
DU MERCREDI 15 OCTOBRE 2008 AU 3 JANVIER 2009
Vernissage le mercredi 15 octobre 2008 à 19h

Dans le cadre du Festival Eau'Zen

Cathy Cat-Rastler, photographe plasticienne, vient présenter à la médiathèque George Sand l'exposition "Emotion du fluide". Cette exposition sur le thème de l'eau interroge chaque spectateur sur son rapport à cet élément naturel. Grâce à ses photographies, Cathy Cat-Rastler montre une toute approche de l'eau : Comment ressent-on cet élément qui paraît être si naturel ? L'eau est-elle un plaisir ou une peur ? A son contact a-t'on une sensation de liberté ou de bien être ?

Chaque spectateur est alors confronté à un questionnement d'ordre psychologique et social. Cette exposition est accompagnée de musique qui selon l'artiste "est un médium fluide qu'il semblait indispensable d'associer à ce travail : ambiance, atmosphère, coloration, tout nous invite à l'immersion".

[19:00-21:00] Vernissage de Patrick Allindré "Tableaux-Sculptures"
Location:
Express Bar
31, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Rue Saint-Maur, Voltaire, Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 47 00 66 18
Mail : info@express-bar.com
Internet Site : www.express-bar.com
Description:
Vernissage le mercredi 15 octobre à 19h00
Exposition du 15 octobre au 5 novembre

On trouve dans mes travaux la présence régulière de la typographie. Son utilisation est moins sémantique que proche de la stéréotomie, l'art de tailler et d'assembler les pierres en architecture.

Cette notion d'assemblage irrigue chaque étape de mon travail : assemblage de la matière, assemblage des motifs, assemblage des œuvres entre elles. Dans plusieurs séries, Il est en effet possible de les assembler les unes aux autres.

En conséquence, l'œuvre a un statut mobile: elle peut être singulière ou plurielle. Quand elle est plurielle - plusieurs pièces assemblées - son identité réside dans sa présentation, son « accrochage ».
Au-delà donc, elle ne dépend que de la décision de celui qui accroche.

Or je délègue volontiers cette responsabilité.

D'une façon plus générale, la participation des autres est une donnée récurrente de mon travail.





[20:00] Ouverture du Festival de Cinéma allemand
Location:
Cinéma l'Arlequin
76, rue de Rennes
75006 Paris
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 45 44 28 80
Mail : arlequin@lesecransdeparis.fr
Internet Site : www.lesecransdeparis.fr/nos-salles~arlequin
Description:
Pour sa 13e édition, le festival du cinéma allemand à Paris s'axe autour de quatre programmations :

- la sélection CINEMA D'AUJOURD'HUI offre un panorama de la production cinématographique contemporaine allemande inédite en France. Certains films seront présentés par les réalisateurs.
- La sélection ROULEZ, JEUNESSE ! présentera six fictions pour les jeunes de 12 à 20 ans.
- Comme chaque année, le festival propose une carte blanche au GOETHE INSTITUT constituée d'un hommage à Michael Ballhaus, grand chef opérateur de Martin Scorcese notamment et qui fera l'honneur de sa présence et d'une nuit spéciale Syberberg avec son oeuvre magistrale HITLER, UN FILM D'ALLEMAGNE.
- Des SEANCES SPECIALES de documentaires et de films d'école ainsi qu'une soirée spéciale musique techno berlinoise.

[20:00] Soirée champagne Krug
Location:
Pershing Hall
49, rue Pierre Charron
75008 Paris
M° George V, Franklin D. Roosevelt, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 58 36 58 00
Fax : +33 (0)1 58 36 58 01
Mail : info@pershinghall.com
Internet Site : www.pershinghall.com
Description:
Soirée champagne Krug

[20:30-22:30] Réunion de lancement des Ateliers de GénérationFrance.fr
Location:
Assemblée Nationale
Palais Bourbon, Hôtel de Lassay
126, rue de l'Université
33, quai d'Orsay
75355 Paris 07 SP
M° Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 40 63 60 00
Fax : +33 (0)1 45 55 75 23
Mail : infos@assemblee-nationale.fr
Internet Site : www.assemblee-nationale.fr
Description:
Salle Colbert

Comme je vous l'avais annoncé avant l'été, Génération France.fr passe à la vitesse supérieure : lancement des ateliers de réflexion, des cahiers de GénérationFrance.fr, et d'un nouveau site internet. Plus que jamais, je souhaitais vous remercier pour votre soutien dans cette démarche.

Les ateliers de Génération France.fr vont désormais passer en phase opérationnelle.

Pour lancer nos travaux, je souhaite réunir les capteurs qui sont inscrits dans les différents ateliers, ainsi que les parlementaires qui vont participer à nos travaux.
Cette réunion de lancement aura lieu le mercredi 15 octobre, à 20h30 à l'Assemblée nationale, salle Colbert (entrée par le 126, rue de l'Université, 75007 Paris, avec une pièce d'identité. Inscription Obligatoire, places limitées).

J'aurai ainsi l'occasion de vous expliquer la démarche globale de notre club en matière de prospective et de définir ensemble le mode de travail de nos ateliers. J'en profiterai pour vous présenter les différents rapporteurs qui coordonneront nos recherches.

Je vous serais reconnaissant de confirmer votre présence à l'adresse prospective@generationfrance.fr.

Restant à votre entière disposition, je vous prie de croire, Chers Amis, en l'expression de mes sentiments fidèles et amicaux.






[21:00] Arrivée du Train Monoprix
Description:
Rue Baron Leroy (12e)

Arrivée du Train Monoprix en présence de Lyne Cohen-Solal, adjointe chargée du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art

Les produits Monoprix sont acheminés par des trains jusqu'à Bercy puis par vingt camions au gaz naturel dans les magasins de Paris. Cette nouvelle pratique permet d'éviter la circulation de 10 000 camions dans Paris. En accord avec la Charte des bonnes pratiques des transports et des livraisons de marchandises signée par les professionnels et les institutionnels avec la Mairie de Paris.

Pour Denis Baupin, concernant l'arrivée du premier train Monoprix à la Halle Gabriel Lamé (12ème), il s'agit d'une grande avancée pour la logistique urbaine. Ce soir la Halle Gabriel Lamé dans le 12eme à Paris accueillera officiellement le premier train de marchandises acheminé par Monoprix, « une grande avancée pour la logistique ferroviaire urbaine. »

Avec cette opération, ce sont 210 000 palettes qui seront acheminées chaque année soit l'équivalent de 120 000 tonnes de marchandises, redistribuées par 20 camions GNV aux 60 magasins Monoprix et Monop' de Paris. C'est l'équivalent de 10 000 déplacements en camions économisés, de 280 tonnes de CO2 et de 19 tonnes d'oxydes d'azote, sans compter la réduction du bruit, de la congestion et des accidents !

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés