Tuesday, October 21, 2008
Public Access


Category:
Category: All

21
October 2008
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  Exposition de Patrick Demarchelier "Images et Mode"
Location:
Petit Palais
Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
avenue Winston Churchill
5, avenue Dutuit
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 43 40 00
Internet Site : www.petitpalais.paris.fr
Description:
Horaires :
Du 27 septembre 2008 au 4 janvier 2009
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Fermé le lundi et jours fériés

Tarifs :
Entrée libre

Le Petit Palais donne carte blanche à Patrick Demarchelier, célèbre photographe de mode et de beauté, auteur de livres renommés de photos artistiques de personnalités et de mannequins, pour investir les salles des collections permanentes. Chaque automne, le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris accueille une exposition d'art contemporain. Cette année, la scénographie mêle les photographies de P. Demarchelier avec les collections permanentes, conférant aux unes et aux autres une résonance pleine de contrastes. Retrouvez ses fameuses photos aux côtés des stars du Petit Palais !

LA « DEMARCHELIER TOUCH »

Patrick Demarchelier a, par son style et son talent, inscrit son nom au Panthéon des photographes. Autodidacte, il est devenu l'un des plus grands photographes au monde de la mode et de la beauté.
La "Demarchelier touch" est une référence incontournable parmi les grands noms de la mode. Le 4 juin 2007 à New York, le prestigieux Council of Fashion Designers of America (CFDA), lui a décerné le "Eleanor Lambert Award", pour l'ensemble de sa prestigieuse carrière et «sa contribution unique au monde de la mode».

UN OEIL QUI SUBLIME LE NATUREL ET LA DIVERSITE

Patrick Demarchelier aime la spontanéité.
C'est au début d'une séance photo ou à sa fin que se déclenche le naturel du sujet.
Etat qu'aime tout particulièrement capter le photographe.
La « Demarchelier touch », c'est précisément cette spontanéité et la mise en lumière du côté optimiste de la personne qu'il photographie.
Sous le signe de la diversité et des contrastes, cette exposition traverse plusieurs décennies d'inspiration. Des photos de stars côtoient des photos d'anonymes...

 
Elephant. New York 1991

DES STARS DEVANT L'OBJECTIF

L'approche de Patrick Demarchelier pour réaliser des portraits de stars est identique à celle d'une « série mode » avec des mannequins.
La démarche du photographe est la même. "Sublimer le naturel, la spontanéité du sujet - qui intervient plutôt en début ou en fin de séance - et mettre en lumière le côté optimiste de la personne", confie-t-il d'une voix frêle.

L'autre caractéristique de sa démarche photographique est de ne jamais regarder en arrière. "Un photographe, c'est quelqu'un de fragile. On doit se renouveler tout le temps. Pour moi chaque travail est un nouveau challenge. Ce qui a été fait avant est oublié".

Robert de Niro, Tom Cruise, Paul Newman, Nicole Kidman, Julia Roberts, Elton John, Lenny Kravitz, Gianni Versace, Warren Beatty, Madonna, Quincy Jones, Oprah Winfrey, John Galliano, Jean Paul Gaultier, Marc Jacobs, Karl Lagerfeld, Ralph Lauren, Laura Bush, le Président Bill Clinton et son épouse, Ronald Reagan, etc..

Tous sont passés devant l'objectif de Patrick Demarchelier.

 
Keith Richards 2001

 
Tom Cruise 1999

 
Laetitia. New York 1997

Sollicité par la Princesse Diana en 1989, il accepte de venir la photographier avec un coiffeur et un maquilleur. A l'issue de cette rencontre, elle demande à Patrick Demarchelier de devenir son photographe personnel attitré.
Il devient ainsi le premier photographe officiel non britannique de la famille royale d'Angleterre.
Au-delà de ce statut privilégié, il restera surtout un ami très proche de Lady Diana jusqu'à sa disparition tragique.

 
Princess Diana. London 1990

PATRICK DEMARCHELIER
ITINÉRAIRE D'UN PASSIONNÉ

Issu d'un milieu modeste, Patrick Demarchelier naît en 1943 près de Paris.
Il passe son enfance au Havre auprès de sa mère et de ses quatre frères. Pour ses dix-sept ans, son beau-père lui offre un appareil « Kodak ».
Très vite à l'aise derrière l'objectif, il apprend à développer et retoucher les négatifs, commence par photographier des amis, puis des mariages...

LA MODE DE PARIS À NEW-YORK

Il travaille d'abord comme laborantin, pour une école de maintien où il réalise des books pour les jeunes femmes. Il perfectionne sa technique, forme son regard, et commence à trouver son « style ».
Il aborde la photographie de mode en étant assistant free-lance, photographe indépendant.
Son travail séduit Elle, Marie-Claire, 20 ans magazine, en France, en Italie et en Allemagne.
En 1975, il part pour New-York sans connaître un mot d'anglais. Initialement prévu pour rejoindre une petite amie - qui le quitte avant qu'il n'arrive - ce voyage fait redémarrer Patrick Demarchelier à zéro avant de le propulser dans la sphère des plus grands photographes.
Il apprend l'anglais dans la rue, à la télévision et démarre sa carrière internationale chez Glamour, chez Mademoiselle.
Ensuite, il enchaîne les séries de photos pour Vogue, son travail éditorial avec Harper's Baazar (Hearst Publications) en septembre 1992.
Une collaboration qui va durer 12 ans.
Son travail est vite reconnu et il ne tarde pas à réaliser les campagnes publicitaires internationales de clients prestigieux.

 
Nude. St. Barthelemy 1994

Dior, Louis Vuitton, Céline, Tag Heuer, Chanel, Yves Saint Laurent, Lacoste, Lancôme, Guerlain, Calvin Klein, Ralph Lauren, Versace, Giorgio Armani, Gianfranco Ferre, Anne Klein, Valentino, Prada, Gucci, Dolce & Gabbana, Salvatore Ferragamo, Donna Karan, Michael Kors, et bien d'autres...

Depuis 2004, il poursuit sur une nouvelle relation exclusive avec les éditions Condé Nast (Vogue, Glamour, Mademoiselle, etc).
Il compte des centaines de couvertures à son actif.

 

Le 23 novembre 2007, Patrick Demarchelier a été nommé au grade d'Officier dans l'ordre des Arts et des Lettres par Madame Christine ALBANEL, Ministre de la Culture, dans le cadre de la promotion exceptionnelle du cinquantenaire de cette prestigieuse décoration distinguant les plus grands artistes.

Qu'elles soient en couleur ou en noir et blanc, les photographies de P. Demarchelier savent capturer l'oeil. Il ne s'agit pas de ces photos de mode trop limpides que l'on feuillette sans jeter un regard. Ici, un simple geste, une attitude, un regard transperçant parviennent à établir un lien entre le sujet photographié et l'observateur.

Dans l'exposition, les "nuages "d'images" dialoguent par leur forme et leur style avec les peintures patrimoniales. Contraste entre la jeunesse et la beauté "photogénique" des sujets photographiés et celle des sujets peints. Pourant, ici ou là, les oeuvres reflètent un même humanisme.


Expositions :
1995 : Tony Shafrazi Gallery - New York (USA)
1996 : Festival de la photo de mode de Biarritz (France)
1997 : Exposing Elegance, Musée d'Art Contemporain de Monterrey (Mexique)
2000 : Forms, Pavillon d'Art Contemporain - Milan (Italie)

Bibliographie :
1996 : Patrick Demarchelier : Photographs - ed. Rizzoli
1997 : Exposing Elegance
2000 : Forms - ed. Rizzoli

Contributions diverses :
Des affiches de films : "James Bond : Die another day, Sex and the City, Bugsy,
Dick tracy, Mystic Pizza, etc...
Des couvertures de disques pour Britney Spears, Elton John, Janet Jackson, Quincy Jones, etc..

www.demarchelier.net

En 2004, ses photos glamour et sensuelles s'affichent pour le célèbre et très convoité calendrier Pirelli... qui le plébiscitera de nouveau pour l'édition 2008

 
Pirelli 2005

LA MISE EN SCENE AU PETIT PALAIS

« Lors de l'élaboration de cette exposition, notre intention principale a été de réussir à mélanger l'univers visuel de Patrick Demarchelier aux oeuvres permanentes de la collection du Petit Palais. La première étape fut de rassembler les tirages du photographe et de déterminer un moyen de les exposer au côté des oeuvres, en créant une logique de forme et de style.
Ce procédé est devenu peu à peu intuitif, par le biais des mélanges d'images s'est découvert un dialogue entre chaque tirage mais aussi entre les "nuages d'images" et les oeuvres.
Dans cet environnement visuel, notre désir est de célébrer les oppositions et contradictions qui apparaissent. Cette scénographie ne définit pas un ensemble narratif, mais plutôt harmonise un certain chaos et contraste évident. Ce mariage fait de multiples contrastes, unit le public dans une osmose visuelle contemporaine. »

Pascal Dangin
Creative Director

AUTOUR DE L'EXPOSITION

« Patrick Demarchelier, Images et Modes au Petit Palais» aux Editions Steidl
- Edition LUXE limitée - 150 exemplaires
- Edition Classique - 400 images
En vente au Petit Palais et en librairie

http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=59021

Exposition "Jeff Koons Versailles"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 10 septembre au 14 décembre 2008

Horaires: Jusqu'au 31 octobre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 18h30(dernière entrée à 18h00. A partir du 1er novembre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 17h30(dernière entrée à 17h). Nocturnes le samedi (sauf le 13 septembre) de 18h30 à 22h00.

Prix du billet: adultes 13.5 euros, tarifs réduits 11 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans et pour tout le monde le 4 octobre pour Versailles Off.

Le site officiel Jeff Koons Versailles :
http://www.jeffkoonsversailles.com


"C'est un honneur de présenter des oeuvres contemporaines au sein du Château de Versailles. Versailles a toujours su ouvrir ses portes au public afin d'établir un dialogue avec la culture contemporaine. J'espère que la juxtaposition entre les créations actuelles - dont mon travail est emblématique - et l'architecture et les objets d'art de Versailles créera un échange stimulant pour le visiteur. En tous les cas, c'est un immense honneur pour moi." Jeff Koons

Né en 1955 à York en Pennsylvanie, Jeff Koons est sans conteste l'un des plus importants artistes vivants. Il est l'un des rares à avoir su dégager l'essentiel des courants avant-gardistes du siècle, notamment le Pop Art.

Jeff Koons, est un artiste complet dont la création englobe toutes les techniques artistiques : l'installation, la photographie, la peinture, la sculpture sur tous matériaux (bois, marbre, verre, inox), jusqu'à la création assistée par ordinateur. Loin d'être élitiste, Jeff Koons essaie de faire de l'art pour le plus grand nombre.

Koons travaille toujours avec le souci de "traiter de choses avec lesquelles tout le monde peut créer un lien".

Il s'approprie des objets et essaie de "comprendre pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés". Tout au long de sa carrière, il a utilisé toutes sortes d'articles populaires, d'abord des aspirateurs et des ustensiles électroménagers enfermés dans des caisses de plexiglas et éclairés très cliniquement de néons, puis des ballons de basket en suspension dans des aquariums (grâce à l'aide du Dr. Richard Feynman, Prix Nobel de Physique), puis des bibelots rococo, des souvenirs de bazar (lapins gonflables, bergères ou petits cochons en sucre, Michael Jackson en porcelaine...), enfin et surtout des jouets et des objets intimement liés à l'enfance.

Entre ses mains, les objets les plus courants dépassent le stade de la sérialité et du commun pour devenir de véritables icônes. Son "Inflatable Rabbit", ce lapin gonflable réalisé en inox en 1986, est aujourd'hui reconnu comme une oeuvre emblématique de la fin du XXe siècle. Jeff Koons symbolise une spectaculaire rencontre entre les concepts de Marcel Duchamp, l'aura médiatique de Andy Warhol, l'artisanat d'art et l'imagerie populaire.

L'iconographie qu'il utilise est un véritable catalogue de la culture populaire, non seulement américaine mais aussi mondiale. En modélisant des archétypes de cette culture, il nous confronte avec ce flux d'images dans lequel nous avons baigné depuis l'enfance.

Il cherche ainsi à provoquer chez le spectateur un sentiment d'unité et de synthèse et il y parvient formidablement bien. Son "Split-Rocker" en est à ce titre l'exacte illustration - une moitié Dino, une moitié Pony, tous deux issus de l'imagerie de l'enfance - et parle ainsi au subconscient de chacun.

"Jeff Koons Versailles" est un moment exceptionnel qui voit le château de Versailles renouer avec les artistes de son temps au cours d'une promenade qui fait (re)découvrir des lieux connus et méconnus du domaine.

S'il existe un lieu où il faut se risquer à créer une manifestation de notre époque et non un pastiche facile, tentation souvent préférée, c'est Versailles.

La création artistique contemporaine permet une autre perception de ce monument vivant, réalité toujours changeante, qui n'est pas un modèle figé d'une époque unique, d'ailleurs bien difficile à définir, mais, comme tout élément de notre patrimoine, le fruit d'une stratification complexe de regards et d'interventions, y compris contemporaines.

Elle contribue à briser un peu les clichés afférents à cet endroit qui se matérialisent par une pratique du lieu, parfois convenue et très concentrée.

Il s'agit d'offrir des points de vue nouveaux sur un site que tout le monde pense connaître en révélant ainsi sa complexité contemporaine, sa substance, son épaisseur enfouie sous l'habitude.

"Jeff Koons Versailles" est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le "paysage-territoire" de Versailles.

Ce n'est pas une rétrospective exhaustive de l'oeuvre de l'artiste qui n'a étrangement jamais fait l'objet d'une exposition monographique dans un musée français.

Ses oeuvres partout reproduites vont enfin pouvoir être vues et appréciées comme oeuvres d'art qui sont d'ailleurs souvent des tours de force techniques, des chefs-d'oeuvre au sens propre du temps de la monarchie.

La manifestation présente quinze oeuvres majeures de l'artiste dans autant de pièces des Grands appartements selon le principe d'une seule oeuvre par salle et "Split Rocker" sur le Parterre de l'Orangerie.

Les pièces choisies témoignent de l'ensemble de la carrière de l'artiste des années 80 à aujourd'hui. Chaque sculpture, le medium de cette exposition, a été choisie avec l'artiste en rapport avec le décor, l'architecture et la fonction de cette enfilade la plus prestigieuse du patrimoine national, chef-d'oeuvre de l'art français.

Les allégories et autres mythes dialoguent avec les recherches pop de Jeff Koons dont les rapports avec le monde baroque ont été maintes fois soulignés.

Belle mise en abîme que l'installation temporaire des oeuvres d'un des artistes les plus populaires dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C'est la question de l'in situ qui est sous-jacente à cette proposition. De nombreuses institutions culturelles ont tenté ces dernières années des confrontations entre le patrimoine historique et l'oeuvre contemporaine. La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par la systématisation du parcours. Echo, dialectique, opposition, contrepoint... Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l'indispensable nécessité de la création de notre temps.

Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d'interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles "Jeff Koons Versailles" est d'une échelle plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l'irréductible imaginaire du créateur.

Quelques principes qui nous ont guidé pour cette expérience unique qui ne dure que trois mois : éviter le piège de l'art contemporain "intégré" au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; faire appel au savoir-faire des acteurs du domaine, notamment les jardiniers ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir.

Faire confiance à l'un des meilleurs artistes de notre temps pour révéler un autre Versailles, un Versailles d'aujourd'hui, monument vivant sous l'angle de sa valeur d'usage, tel est le propos de cet événement.

Plaisirs des sens, au cours d'une marche, nouveau labyrinthe versaillais dont la seule finalité est de divertir, aux deux sens du terme, le promeneur, au delà des clichés. Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois "terrain d'expériences et laboratoire" multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain.
Elena Geuna et Laurent Le Bon, commissaires de l'exposition

Le Château de Versailles accueillera l'exposition "Jeff Koons Versailles" dans les appartements royaux et les jardins du château du 10 septembre 2008 au 14 décembre 2008.

Cette manifestation exceptionnelle présentera dix-sept oeuvres de Jeff Koons, dont celles qu'il a réalisées des années 1980 à nos jours, et qui l'ont rendu célèbre.

L'exposition s'intéresse particulièrement aux rapports intimes entre l'oeuvre et le cadre dans lequel elle s'inscrit. Les oeuvres ont été spécialement choisies pour s'harmoniser avec le cadre dans lequel elles vont être présentées, en l'occurrence les Grands appartements de "l'étage noble", composés des appartements du Roi et des appartements de la Reine.

Ceux-ci forment une suite de plusieurs pièces "en enfilade". Ces Grands appartements figurent parmi les plus prestigieux et les plus importants du Château puisqu'ils constituaient les appartements officiels du Roi Soleil, véritables chefs d'oeuvre de l'art et de l'architecture.

Les œuvres présentées dans cette exposition ont été sélectionnées in situ par Jeff Koons, afin de mettre en valeur une relation entre chaque oeuvre et le thème de la pièce, ou encore entre les caractéristiques de l'oeuvre et le décor intérieur et l'ameublement, comme le mobilier d'époque, les sculptures ou les peintures qui ornent les murs et les plafonds. Le travail de Koons crée une mise en abîme avec ces somptueux appartements royaux, témoignages extraordinaires de l'époque baroque. Ces œuvres sont symptomatiques du dialogue entre les recherches esthétiques de Jeff Koons et l'école baroque que l'artiste admire tout particulièrement.

"Rabbit", l'un des chefs d'oeuvre de Koons, sera exposé dans le Salon de l'Abondance : il s'agit de l'antichambre de l'ancien cabinet des curiosités.

Cette oeuvre est l'une des plus célèbres et des plus emblématiques créations de l'artiste. Elle témoigne d'une sensualité et d'une lucidité glaciale, à laquelle se mêlent désinvolture et abstraction symboliques. Dans les appartements de la Reine, "Large Vase of Flowers" (Grand vase de fleurs) est un hommage chatoyant à la Reine de France et au thème de la maternité car l'oeuvre sera présentée dans la pièce où les dauphins - princes héritiers de la couronne - sont nés.

L'oeuvre s'inspire également du Rococo, et tout particulièrement de Fragonard et de Boucher. "Lobster" (le Homard) trouvera sa place dans le Salon de Mars, dédié à la fois au dieu grec et à la planète. La forme colorée et le style de l'oeuvre sont inspirées des jouets gonflables pour piscine, mais le matériau utilisé par l'artiste - de l'aluminium polychrome - fait de cet objets du quotidien une oeuvre d'art inattendue. L'exposition se déroulera également dans les jardins du Château où une création majeure de l'artiste, "Split Rocker", sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs, sera installée dans le Parterre de l'Orangerie.

Les fleurs sont un motif récurrent de l'oeuvre de Koons car elles symbolisent la vie et la grâce. L'oeuvre associe deux profils différents de jouet d'enfant - un cheval à bascule bleu et un dinosaure animé - et ces deux moitiés d'animaux sont articulées par une structure architecturale intérieure. A l'occasion de l'exposition, un catalogue illustré sera publié dans lequel les oeuvres seront reproduites in situ dans le cadre d'une installation exceptionnelle. Cette publication ouvrira plusieurs pistes de recherche et comprendra des essais critiques.

Les salles de l'exposition

Le Grand Appartement du Roi
Le Grand Appartement du Roi, plusieurs fois transformé, trouva son décor définitif entre 1671 et 1681 grâce aux travaux dirigés par Charles le Brun qui conçut une suite de salles dédiées aux planètes, gravitant autour d'Apollon, le dieu symbolisant le soleil (emblème de Louis XIV) dans la mythologie gréco-romaine. Il est composé de sept salons en enfilade qui s'ouvrent sur le Parterre du Nord, chaque salon ayant un usage particulier : buffets, jeux, danse, billard, à l'occasion des réceptions données par le Roi à la Cour. A partir de 1684, le Grand Appartement servit uniquement aux audiences et aux divertissements de la Cour, le Roi habitant les pièces qui donnent sur la Cour de Marbre.

La Galerie des Glaces
Le Salon de la Guerre forme avec la Galerie des Glaces (longueur : 73 m ; largeur : 10.50 m ; hauteur : 12.30 m) et avec le salon de la Paix un remarquable ensemble qui occupe toute la façade occidentale du Château. Face à la Grande Perspective des jardins. Sa réalisation (1678-1686) est due à l'architecte Jules Hardouin-Mansart et au peintre Charles le Brun. Les peintures de la voûte illustrent l'histoire de Louis XIV, depuis sa prise de pouvoir en 1661 jusqu'à la paix de Nimègue en 1678. La Galerie servait quotidiennement au passage du souverain vers la Chapelle ; c'était aussi un passage entre l'appartement du Roi et celui de la Reine. Enfin, la Galerie était utilisée pour les grandes réceptions, les mariages de la famille royale et les réceptions d'ambassade (le trône y était alors dressé).

L'Appartement de la Reine
L'Appartement de la Reine, aménagé en même temps que celui du Roi se compose de quatre pièces. Occupé successivement par chaque souverain (en dernier lieu par la Reine Marie-Antoinette) et par plusieurs dauphines, il a subi de nombreuses modifications, ce qui explique la variété des styles décoratifs que l'on peut opposer à l'unité du Grand Appartement du Roi.

Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"
Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"
Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"
Exposition "Jeff Koons Versailles"Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

Exposition "Jeff Koons Versailles"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-19:00] Inauguration de la nouvelle boutique Marc Jacob
Location:
Place du Marché Saint-Honoré
Place du Marché Saint-Honoré
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries, Opéra
France
Description:
19 place du marché saint-honoré

[11:30] Présentation de l'oeuvre "7ème continent" de Christophe Berdaguer & Marie Péj
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Niveau 4, Salle 25

Christophe Berdaguer et Marie Péjus, 7ème Continent, Lauréats du Prix Fondation d'Entreprise Ricard 2007

22 octobre 2008 - 2 février 2009

REMISE DU PRIX LE MARDI 21 OCTOBRE À 11H30

Depuis 2000, le Centre Pompidou accueille, chaque année, le Prix Fondation d'entreprise Ricard qui récompense un artiste représentatif de la jeune scène française. Le Prix 2007 a été attribué par un jury de collectionneurs à Christophe Berdaguer et Marie Péjus pour leur oeuvre 7ème continent.





[15:00-19:00] Exposition "LA FAÏENCE FINE FRANCAISE", naissance d'une industrie 1743-1843
Location:
Sèvres - Cité de la céramique
Musée National de la Céramique
Place de la Manufacture
92310 Sèvres
M° Pont de Sèvres
France
Phone : +33 (0)1 46 29 22 00
Fax : +33 (0)1 46 29 22 08
Mail : info@sevresciteceramique.fr
Internet Site : www.sevresciteceramique.fr
Description:
Inauguration mardi 21 octobre de 15h à 19h
du 22 octobre 2008 au 23 février 2009
Ouvert tous les jours sauf mardi de 10h à 17h






[16:00-21:00] Vernissage de Bharti Kher
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
du 21 octobre au 10 janvier 2009

Bharti Kher crée des fables fantastiques peuplées d'animaux emportés dans un tourbillon primitif de bindis en forme de spermatozoïdes ; de panthéons de chimères mi-femmes mi-singes et d'hôtes évanescents évoluant dans des intérieurs aisés et décalés. Avec l'intelligence et l'effronterie d'un savant fou, elle déploie une sensibilité provocatrice dans ces fables issues d'une dystopie technologique et écologique, où machines, êtres humains, faune et flore sont exsangues. (...) à travers ses créatures mutantes, Kher révèle le malaise et la comédie qui se jouent lors de ses rencontres avec l'Inde des métropoles et des petites villes. Les artistes à l'œuvre sur les paradigmes contemporains de l'espace mondial et national se trouvent au carrefour de deux voies : faire écho aux tropismes de l'opinion générale, ou se renfermer dans des réflexions intérieures éloignées du chaos du monde extérieur. Kher choisit de vivre dans l'entre-deux. D'emblée, elle puise dans la double identité qui est la sienne, indienne et britannique. Mais également, elle situe son œuvre dans les interstices d'une société structurée en division de classes et de genres, qui aspire "sans jamais y parvenir" à une "réelle modernité". Cette dernière est décrite par le sociologue Bruno Latour comme une société "hybride", c'est-à-dire un lieu où les différences entre êtres humains et nature, écologie et politique s'estompent. C'est précisément le gommage de ces frontières que recherche Kher. Elle se situe dans l'espace résiduel entre extérieur - société ballottée par un marché mondialisé - et intérieur, univers de rites et de désirs réprimés. Pour Kher, la mutation est une technique de survie, un système de camouflage et un subterfuge auquel elle fait appel en résistance aux vieux régimes patriarcaux et pour inventer ses nouveaux mondes hybrides. Les créations de Kher prennent ainsi leurs propres trajectoires à contre-pied, pour mieux courir, déracinées, à travers les entre-mondes auxquels elles auront donné naissance.

[16:00-21:00] Vernissage de Mr. "Nobody dies"
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
du 21 octobre au 10 janvier 2009

Avec ses personnages de Lolitas détournés de l'imagerie manga, Mr. s'est imposé dans les interstices séparant l'ironie de la candeur. Sur cette représentation ambiguë de l'émerveillement pubère, il a conjugué, à une autre époque et dans un autre registre culturel, l'innocence feinte de l'héroïne nabokovienne. On se souvient là notamment de ses oeuvres semblant reprendre le personnage d'une jeune Heidi en petite culotte dans les Alpages. A partir du célèbre dessin animé réalisé par Isao Takahata d'après un modèle européen (1974), Mr. a opéré sur grands formats un léger décalage jouant tout autant sur les questionnements culturels du Japon d'aujourd'hui que sur la probable perversité d'une jeune fille qui semble refuser la victimisation d'un déterminisme religieux (croire, prier et souffrir en silence) au profit d'un salut passant par un libre arbitre militant (l'émancipation par ses propre choix). Remarqué au sein du manifeste Super Flat, remettant en perspective la culture du Japon selon l'éternelle confrontation de la tradition et de la modernité, Mr. évolue précisément dans les paradoxes d'un Orient occidentalisé. Et que l'on peut percevoir dans ses immenses toiles exposées depuis dix ans à Tokyo, Osaka, Nagoya comme à Chicago, New York, Minneapolis, Londres ou Paris.
Né en 1969 à Cupa, Mr. avait déjà eu le temps de s'interroger sur la place, la légitimité et la reconnaissance d'un artiste avant de rejoindre Takashi Murakami dans le Super Flat et d'impulser le collectif Kaikai Kiki. Tout avait commencé ainsi. Durant ses trois ans d'études artistiques, il avait mis en pratique tout ce dont il s'était imprégné lors de sa préparation à l'école des Beaux-Arts. Il s'agissait de l'Arte povera (pour l'influence italienne) et du pop art de Rauschenberg (pour l'influence américaine). Aux avant-gardes de la nouvelle peinture, comme on parlerait de la Nouvelle Vague, et sensible au travail de Sandro Chia et Francesco Clement, ses oeuvres réalisées à partir d'objet récupérés de toute sorte déroutent dans un premier temps. Mr. réalise des montages mêlant speakerines, présentateur et autres stars de la météo dans des vidéos de dix-huit heures. Il commence à esquisser des personnages de Lolitas sur des reçus, des tickets. Arte povera: cet art pauvre autour duquel Mr. n'avait cessé de tourner lui offrira là une reconnaissance critique.

[16:00-21:00] Vernissage de Pharell Williams "Perspectives"
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
Du 21 octobre 2008 au 10 janvier 2009

Pharrell Williams est l'un des producteurs les plus brillants et prolifiques de ces dix dernières années. Il crée le duo "The Neptunes" avec son partenaire Chad Hugo, écrit des chansons pour des artistes comme Justin Timberlake, Nelly, Britney Spears, Madonna, Mariah Carey, Usher ou encore les Rolling Stones. Il fonde également son propre groupe "N.E.R.D" (avec son ami d'enfance Shae Haley et toujours Chad Hugo) : le style du groupe est vaste et s'étend du hip-hop au Indie rock.
Depuis quelques années, Pharrell a développé parallèlement à son travail de musique, une carrière dans le milieu de la mode. En 2005, il s'associe avec Nigo, le fondateur japonais de la ligne "A Bathing Ape" et crée deux lignes de vêtements de luxe, l'une nommée "Billionaire Boys Club" et l'autre "Ice Cream". La ligne de vêtements sportwear est composée de T-shirts, polos, sweatshirts, denim, chemises, ainsi que des accessoires. Tous les vêtements sont fabriqués au Japon en série très limitée. Des magasins ont ouverts aux Etats-Unis, à Tokyo et à Hong Kong. Désireux de rassembler les différents styles et de rapprocher les classes sociales entre elles, Pharrell mélange les monde du luxe, du hip-hop et du sport. La clientèle est très diverse et comprend des étudiants, des athlètes, des acteurs, des musiciens et des cadres d'entreprise.
L'aventure entre Pharrell Williams et la marque Louis Vuitton a commencé par la musique d'un défilé au Grand Palais. En 2005, il a inspiré la ligne de lunettes de soleil "Millionnaire". Suite à cette première collaboration, il co-signe avec Camille Micelli, créatrice des bijoux Louis Vuitton, 26 modèles pour la nouvelle ligne de joaillerie "Blason" sortie au début de l'année 2008.
Pour sa première exposition en galerie, Pharrell a créé du mobilier de couleurs vives et aux surfaces lisses et brillantes. Deux chaises seront présentées : la première avec les pieds en forme de pattes de lion, et la seconde avec les pieds de forme humaine. Les chaises seront déclinées en plusieurs couleurs, avec un choix pour l'assise en peau de veau ou en cuir. Pour ces deux modèles, Pharrell Williams a détourné des exemples de mobilier classique pour les mettre au goût du jour, façon hip-hop : teintes vives et matières sensuelles. Pharrell Williams représente l'aspiration d'une nouvelle génération d'artistes Hip-Hop.

Vernissage de Pharell Williams "Perspectives"








[18:00] Exposition de Carter et Glenn Ligon "figure/paysage/marine"
Location:
Galerie Yvon Lambert
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 71 09 33
Fax : +33 (0)1 42 71 87 47
Mail : paris@yvon-lambert.com
Internet Site : www.yvon-lambert.com
Description:
21 oct. - 6 déc
mardi-vendredi 10h-13h, 14h30-19h samedi 10h-19h

[18:00] Exposition de Verena GUTHER "photographie"
Location:
La Capitale Galerie
18, rue du Roule
75001 Paris
M° Châtelet, Pont Neuf, Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 19 31
Fax : +33 (0)1 42 21 19 32
Mail : info@lacapitalegalerie.com
Internet Site : www.lacapitalegalerie.com
Description:
Du 20 octobre au 8 novembre 2008
Du lundi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h30
Vernissage le mardi 21 octobre, à partir de 18h

[18:00-20:00] Exposition de peintures "Tokyo Now"
Location:
Espace Japon
12, rue de Nancy
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 47 00 77 47
Fax : +33 (0)1 47 00 44 28
Mail : infos@espacejapon.com
Internet Site : www.espacejapon.com
Description:
Du mardi 21 octobre au mercredi 13 novembre
Vernissage : mardi 21 octobre de 18h à 20h

Regards sur une capitale, Tokyo

Tomoko K. OBER est une artiste que chaque rencontre urbaine stimule et fascine au point de susciter un réel désir créatif. Ses œuvres aux couleurs vives s'inspirent également des éléments naturels tels la mer en furie, dont elles retranscrit les émotions dans une sobriété qu'elle attribue à son pays d'origine.
Tomoko K. OBER, crée des œuvres aux couleurs franches et tranchées, inspirées d'univers radicalement différents que sont les villes et leur architecture dont l'évolution est toujours plus rapide et les différents environnements naturels qu'elle découvre au fil de ses voyages.
Entrée libre du mardi au vendredi de 13 h à 19h et le samedi de 13h à 18h

[18:00] Inauguration du Show Off 2008
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
sur invitation

du 22 au 26 octobre 2008

Créée en 2006 à l'initiative de collectionneurs et de galeristes (Bernard Chenebault, Magda Danysz, Olivier et Patricia Houg, Stéphane Magnan, Olivier Mousson, Christine Ollier et Vanessa Quang), Show Off, revient en 2008, toujours aussi conviviale, dynamique et singulière.
Forte de la qualité de son organisation, la première foire exclusivement consacrée à l'art contemporain, en « off » de la FIAC, poursuit son engagement auprès de la scène artistique et des collectionneurs. Sa troisième édition aura lieu à l'espace Pierre Cardin du 22 au 26 octobre 2008. Rendez-vous pour découvrir cette année encore une quarantaine de galeries françaises et étrangères qui vous ont préparé des projets spéciaux et des découvertes...

Show Off, revient en 2008, toujours aussi conviviale, dynamique et singulière. Forte de la qualité de son organisation, la première foire exclusivement consacrée à l'art contemporain, en « off » de la FIAC, poursuit son engagement auprès de la scène artistique et des collectionneurs. Sa troisième édition aura lieu à l'espace Pierre Cardin du 22 au 26 octobre 2008.
Une quarantaine de galeries françaises et étrangères, projets spéciaux et découvertes
Pour sa troisième édition, Show Off conserve la juste dimension, humaine, qui fait son succès. Près de quarante galeries, venues de France, Italie, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, États-Unis, Belgique et Israël présenteront 200 artistes. Plusieurs galeries de Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux rejoindront leurs confrères parisiens pour affirmer la vitalité de la scène artistique française.
En avant première de la FIAC, Show Off rassemble au coeur de Paris un échantillon extrêmement diversifié de la création contemporaine (Peinture, sculpture, installation, photographie, vidéo, performance). L'occasion pour le public de découvrir des travaux novateurs, poétiques et inattendus, et de venir soutenir le travail de jeunes artistes encore peu connus du marché comme celui d'artistes confirmés.
Fonctionnant sur invitation, l'équipe est sensible au travail de fond mené par les galeries ainsi qu'à leur investissement auprès des artistes. A la fois pointue et ouverte aux néophytes, la programmation de Show Off privilégie l'ouverture, avec cette année, la volonté de défendre de nouveaux domaines comme la vidéo et la performance.

Des surprises sont également au programme, ainsi l'heureuse initiative de la galerie Sollertis qui invite l'architecte Ruddy Ricciotti. Autour de son travail les oeuvres de Roland Fischer, Yvan Salomone et Xing Danwen viennent questionner l'urbanisme et ses marges.
Des nouveaux venus, comme les jeunes galeries Sarah Guedj, Isabelle Gounod ou encore Stanislas Bourgain qui présentera des artistes émergents ou en milieu de carrière en provenance des pays d'ex-URSS. Et des moments exclusifs : vidéos, performances d'artistes sur la scène du grand théâtre de l'espace Pierre Cardin.


La « Show Off Family » : prospective, généreuse et passionnée

Show Off s'impose après trois ans comme une alternative conviviale et dynamique aux modèles des grands salons internationaux. Dans une semaine riche d'événements, l'équipe fondatrice a su créer un climat de confiance pour son public, une ambiance décontractée et chaleureuse ainsi qu'un accompagnement spécifique qui contribue à faire de Paris un centre attractif de la création contemporaine. Près de 16 000 visiteurs ont contribué au succès de l'édition 2007 dont l'ambiance a été unanimement saluée.
Toujours à la recherche de nouvelles découvertes, la « Show Off Family » mène un travail de prospection constant, sensible aux tendances et attentive à ce qui existe à l'écart de celles-ci.
Son objectif demeure aujourd'hui le même : rendre l'art contemporain plus accessible au public, favoriser les rencontres entre artistes, collectionneurs, critiques et commissaires en élargissant intelligemment le choix des propositions artistiques qui leur sont faites en cette période.


L'accompagnement et l'organisation Show Off

L'équipe a encore amélioré cette année l'accueil fait aux jeunes collectionneurs et au public. Conseillers à disposition, possibilité d'un
accueil personnalisé et visites privées complètent un programme de conférences portant sur les mécanismes du marché et son actualité (salles des ventes, fonctionnement des Frac, collections privées et publiques, etc.)

Et toujours :
- Un site internet interactif (visuels en avant-première, informations pratiques, plan téléchargeable, programme des conférences et interventions)
- Un espace réservé aux enfants : Show Off Kids - ateliers et visites
- Un village presse (nouvellement conçu)

Les organisateurs de Show Off et les galeries participantes auront le plaisir de vous accueillir sur les stands de cette nouvelle édition 2008 dès le mardi 21 octobre pour le vernissage de cette troisième édition chaleureuse.


PARTICIPANTS

Art Dandy Paris
Analix forever Suisse
Braverman gallery Israël
Galerie Baer Allemagne
Galerie Bailly Contemporain France
Galerie Ilka Bree France
Galerie Stanislas Bourgain France
Galerie Philippe Chaume France
Martine et Thibault de la Châtre France
Galerie Magda Danysz France
Flatland Gallery Hollande
Foley gallery Etats-Unis
Galerie Paul Frèches France
The Flat Massimo Carasi Italie
Les Filles du calvaire France - Belgique
Galerie Isabelle Gounod France
Galerie Sara Guedj France
Grusenmeyer Art Gallery Belgique
olivier houg galerie France
Ivan Gallery Roumanie
Daneyal Mahmood Gallery Etats-Unis
Galerie Metropolis France
Galerie Odile Ouizeman France
Galerie Orel Art France
Priska C. Juschka Fine Art Etats-Unis
Galerie Vanessa Quang France
Galerie Olivier Robert France
Galerie RX France
School Gallery Paris France
Sollertis France
Synopsism Suisse
Transit Galerie Belgique


Nouveautés

CREATION DE LA BOURSE DE COMPETENCES PERIPHERIQUES
A l'occasion de l'édition 2008 de Show Off a lieu la mise en place de la Bourse de Compétences pour la Nouvelle Création. Cette bourse a la vocation de promouvoir la jeune scène parisienne actuelle durant leur première année d'activité notamment en offrant aux artistes le soutien d'un réseau sérieux constitué des meilleurs professionnels.

LE NOUVEAU PROGRAMME DE CONFERENCES
Cette année le programme des conférences de Show Off est étoffé. Plateforme d'échange à part entière le salon est aussi l'occasion de débattre des thèmes importants de l'art contemporain comme « Mécénat et Fondation : les nouveaux outils pour constituer une collection d'art contemporain » ou encore par exemple « La place de l'art vidéo et des nouvelles technologies dans une foire d'art contemporain »

DES AVANTS PREMIERES POUR LE PROGRAMME VIDEO
Engagé à défendre les formes de création les plus pointues comme la vidéo avec un programme étonnant proposé par le Fresnoy. Show Off propose aussi son programme Video Best Venues (les 10 meilleures vidéos de ShowOff 2008), en avant première de ses étapes de projection à travers le monde tout au long de l'année comme l'année dernière à Chicago.

DE NOUVELLES GALERIES DYNAMIQUES
Cher au organisateurs de Show Off, l'accueil de nouvelles galeries pour leur premier salon est une garantie de découvertes intarissables. Ainsi, Show Off est fier d'accueillir pour la première fois des galeries venant d'Israël (Braverman gallery), de Roumanie (Ivan Gallery), mais aussi plus prêts de nous les jeunes galeries Bailly Contemporain, Paul Frèches, Sara Guedj à Paris.

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20081022_SHOWOFF.pdf

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20081011_Showoff_opening.pdf
http://agenda.germainpire.info/img/2008/20081011_showoff_preview.pdf

[18:00-21:00] Vernissage de Daniel Askill
Location:
Galerie E.L. Bannwarth
10, rue du Foin
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 83 94 95 35
Mobile : +33 (0)6 16 82 30 51
Mail : emilie@galeriebannwarth.com
Internet Site : www.galeriebannwarth.com
Description:
Du 20 octobre au 21 novembre

Daniel Askill

Né à Sydney en 1977, Daniel a travaillé dans le monde entier en tant que réalisateur de courts-métrages, de clips, et de publicités. Avec une formation en design, il a dirigé des projets très divers comme directeur artistique de l'agence Williams à Londres. De retour à Sydney en 2001, Daniel a co-fondé COLLIDER, collectif de film et de design, ce qui lui a permis de réaliser de nombreux clips et projets artistiques. (Placebo, Unkle, Dior, Air France, ...)

« We Have Decided Not to Die » a été projeté dans plus de 50 festivals de court-métrage, et a remporté 15 prix majeurs, dont le Prix du Publique à Clermont-Ferrand, un prix BAFTA à South By SouthWest, et Meilleur Film Experimental au festival Brooklyn International.

[18:30] Exposition "Peinture de Colombie" de Rafael PATARROYO
Location:
Centre Culturel Arabe-Syrien
12, avenue de Tourville
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 47 05 30 11
Fax : +33 (0)1 47 05 23 11
Mail : centreculturelsyrien@wanadoo.fr
Description:
Peinture

du 21 octobre au 31 octobre

Hommage aux femmes

[18:30] Exposition de RABARAMA
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
du mardi 21 octobre 2008 au vendredi 21 novembre 2008

sculptures en plein-air

Exposition Place du Panthéon, rue Soufflot, Place de la Sorbonne

www.centroita.com

[18:30] Exposition de peinture de Brigitte Mosser "Or d'elle"
Location:
Galerie des Arches
22, rue des Quatre Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 02 99
Mail : galeriedesarches@worldonline.fr
Description:
Jusqu'au 1er novembre 2008

[18:30-21:00] Vernissage de M. Bénard "Les mots de la peinture"
Location:
Maison de la Vie Associative et Citoyenne du 16ème
Maison des Associations du 16ème arrondissement
14, avenue René Boylesve
75016 Paris
M° Passy, RER C Champ de Mars - Tour Eiffel
France
Phone : +33 (0)1 53 92 29 30
Mail : maison.asso.16@paris.fr
Internet Site : equipement.paris.fr/maison-de-la-vie-associative-et-citoyenne-du-16e-3285
Description:
Les mots de la peinture, par M. Bénard, poète et peintre, lauréat de l'Académie Française.
Vernissage et rencontre poétique le 21 octobre à 18h30.
Du 20 au 31 octobre, par la Société des Poètes Français.









[19:00] "Wa - l'harmonie au quotidien, design japonais d'aujourd'hui"
Location:
Maison de la Culture du Japon à Paris
MCJP
101 bis, quai Branly
75015 Paris
M° Bir-Hakeim, RER C Champ de Mars - Tour Eiffel
France
Phone : +33 (0)1 44 37 95 00
Fax : +33 (0)1 44 37 95 15
Internet Site : www.mcjp.asso.fr
Description:
Le design japonais d'aujourd'hui est à l'honneur à la Maison de la Culture du Japon à Paris à partir du 22 octobre avec l'exposition "Wa : l'harmonie au quotidien".

Couverts, montres, théières, sacs, bicyclette, mobilier, fournitures de bureau, mais aussi guitare silencieuse, appareils photos numériques, robot humanoïde miniature... C'est tout l'univers quotidien des Japonais qui est exposé à la MCJP. Des grands classiques d'Isamu Noguchi ou de Sori Yanagi côtoient une multitude de créations plus récentes conçues par des stars du design telles que Naoto Fusawaka, Shunji Yamanaka, Makoto Koizumi, Tokujin Yoshioka.

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20081022_Wa.pdf

[19:00] Expo photo "Nosta(l)sie" de Romain Philippon
Description:
Le Zinz - 108 Rue Oberkampf - 75011 Paris - www.lezinz.com

Vernissage au Zinz, le mardi 21 octobre, à partir de 19h
Happy hour toute la soirée
Exposition jusqu'au 21 novembre

[...] Durant mes quelques semaines de voyage à travers l'Asie du sud-est, je fis des rencontres improbables, je découvrais des lieux que je croyais imaginaires et je croisais des visages que je pensais d'un autre temps. L'Asie, dès son premier contact, m'a transpercé l'oeil et n'a jamais vraiment repris sa flèche amoureuse [...]

Photographies de Romain Philippon, 2005 et 2006 (Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Laos, Myanmar)

http://www.pendantcetemps.fr

[19:00] Lancement officiel de l'AFTM
Location:
Le Méridien Montparnasse
Pullman Paris Montparnasse
19, rue du Commandant René Mouchotte
75014 Paris
M° Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 44 36 44 36
Fax : +33 (0)1 44 36 47 00
Mail : h8189@accor.com
Internet Site : www.accorhotels.com/fr/hotel-8189-pullman-paris-montparnasse/index.shtml
Description:
Les membres fondateurs de l'association,
Michel Dieleman Président de l'AFTM - Travel Manager de France Télécom ORANGE
Abdelaziz Bougja Vice-président de l'AFTM - Chargé de Mission Veolia-environnement
Claude Lelièvre Vice-président de l'AFTM - Travel Manager du Groupe Legrand
Estelle Camusard Vice-présidente AFTM - Travel Manager du Groupe Aéroports de Paris
Serge Bacchus Secrétaire Général de l'AFTM - Euro Travel Manager UNISYS
Bernard Herault Trésorier AFTM - Group Travel Management ORANGE
Sonya Basmadjian Membre fondateur de l'AFTM - Acheteurs Leader Déplacements Professionnels TOTAL
Jérôme Drevon-Barreaux Membre fondateur AFTM - Travel Manager de Capgemini
Pierre Blondeau Membre fondateur AFTM - Directeur de la Coordination des Achats Généraux
du Groupe Limagrain Vilmorin &Cie
Lucien Isnard Membre fondateur AFTM - Responsable de la Stratégie Achat Déplacements et Véhicules EDF
Estelle Carucci Membre fondateur AFTM - Responsable Achats Frais Généraux Lafarge

Seraient très heureux de vous accueillir
au Méridien Montparnasse

le mardi 21 octobre 2008 à 19h00 précises

Cette soirée sera suivie d'un cocktail.

Inscription :
http://www.business-expression.com/AFTM/

[19:00] RENCONTRES DE LA CHAMBRE - RËUNION CLUB HISPANIA
Description:
MELIA-VENDOME (SOL MELIA) : 8, RUE CAMBON 75001 PARIS

http://www.cocef.com/index.php?option=com_eventlist&Itemid=116&func=details&did=41&lang=es

En attendant, nous serions très heureux de vous accueillir pour la présentation, le mardi 21 octobre prochain, à partir de 19h00, dans les salons du Melia Vendôme Boutique Hôtel, au 8 rue Cambon 75001 Paris, suivi de notre Cocktail "Club Hispania" où les tapas seront offerts par notre hôte et adhérent Sol Melia accompagnées d'un verre de RIOJA offert par notre nouveau membre EOG CONSULTING. Nous signalons que toutes les autres consommations sont à la charge de chacun.

[19:00] Soirée des Entretiens de l'INSEP : "L'INSEP fête ses Champions"
Location:
Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance
INSEP
11, avenue du Tremblay
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Nogen-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois, Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 41 74 41 00
Mail : communication@insep.fr
Internet Site : www.insep.fr
Description:
Soirée des Entretiens de l'INSEP : "L'INSEP fête ses Champions"

[19:00-21:00] Vernissage du Prix Roger Pic 2008
Location:
SCAM
Société Civile des Auteurs Multimedia
5, avenue Vélasquez
75008 Paris
M° Villiers, Monceau
France
Phone : +33 (0)1 56 69 58 58
Fax : +33 (0)1 56 69 58 59
Mail : webmaster@scam.fr
Internet Site : www.scam.fr
Description:
RSVP 01 56 69 64 31

Philippe Guionie est le lauréat du Prix Roger Pic 2008

Philippe Guionie est le lauréat du Prix Roger Pic 2008 attribué par la Scam pour son portfolio intitulé "Le tirailleur et les trois fleuves".

Cette série photographique intitulée « Le tirailleur et les trois fleuves" a été réalisée au Niger en janvier 2008 lors d'une résidence initiée par le CCFN de Zinder. Elle s'inscrit dans une quête mémorielle initiée il y a plus de 10 ans, en France et en Afrique sur la thématique des anciens combattants africains, leurs veuves et leur descendance.

En associant portraits photographiques et enregistrements sonores, Philippe Guionie se propose de donner à cette mémoire, un écho nouveau dans notre société « oublieuse ». Cette valorisation d'un patrimoine humain prend une acuité particulière, à l'heure où se manifeste la nécessité d'ancrer l'immigration dans la mémoire collective et de lui rendre sa juste place dans une perspective d'histoire commune.

Présentation du photographe Philippe Guionie

Philippe Guionie vit et travaille à Toulouse et Paris. Historien de formation, il revendique une photographie sociale et documentaire autour des thèmes de la mémoire et des constructions identitaires. Il collabore régulièrement avec les quotidiens et magazines nationaux.

Lauréat de plusieurs prix et bourses photographiques, il est le photographe invité en 2006 au festival « Les Photaumnales de Beauvais » bénéficiant d'une résidence d'artiste de six mois, sur le thème des jardins familiaux. Un ouvrage intitulé « un petit coin de paradis » est publié aux éditions Les Imaginayres. En 2006, il publie un ouvrage sonore intitulé «Anciens combattants africains », aux éditions Les Imaginayres (préface de Gaston Kelman) fruit de dix ans de recherches sur ce thème. Labellisée par Culturesfrance, une exposition de grande ampleur est présentée dans plusieurs musées en France et à l'étranger : musée de la résistance de Lyon, espace Confluences et grande galerie sud du Sénat à Paris.

En 2007, il est choisi par M. Olivier Poivre d'Arvor (Commissaire général de Toulouse 2013) pour réaliser 2013 portraits de jeunes âgés de 12 ans dans le cadre de la candidature de Toulouse au titre de « Capitale européenne de la culture ».

En 2008, une sélection de ses photographies est projeté lors de « la nuit de l'année » pendant Les Rencontres d'Arles de la photographie.

Philippe Guionie est le lauréat du Prix Roger Pic 2008 pour son portfolio intitulé "Le tirailleur et les trois fleuves", réalisé dans le cadre d'une résidence au Niger.

[19:00] premier festival du film viral à Paris
Location:
Cinéma Max Linder Panorama
24, boulevard Poissonnière
75009 Paris
M° Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 48 24 00 47
Mail : newsmaxlinder@free.fr
Internet Site : www.maxlinder.com
Description:
le premier festival du film viral à Paris (en partenariat avec le magazine Stratégies et Dailymotion)

Le 21 seront diffusées le meilleur des vidéos virales (avec remise de prix décernés par un jury de professionnels - au cours d'un cocktail dînatoire)

[19:30] Exposition de Marc Delcourt
Location:
Art Café
37, rue de Lappe
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 47 63 84 84
Internet Site : www.myspace.com/artcafebastille
Description:
Exposition de Marc Delcourt










[20:00] Prix de l'hôtellerie
Location:
Hard Rock Café Paris
14, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards, Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 53 24 60 00
Mail : paris_sales_coord@hardrock.com
Internet Site : www.hardrock.com/locations/cafes3/Cafe.aspx?LocationID=92&MIBEnumID=3
Description:
Prix de l'hôtellerie

[20:30] Présentation à la presse de « Pitié ! »
Location:
Théâtre de la Ville de Paris
2, place du Châtelet
16, Quai Gesvres
75004 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 74 22 77
Internet Site : www.theatredelaville-paris.com
Description:
Présentation à la presse de « Pitié ! », création d'Alain Platel, en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture












[22:00-23:55] Lancement du magazine TAR
Location:
Régine's Club
49/51, rue de Ponthieu
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 43 59 21 60
Mobile : +33 (0)6 21 70 52 56
Mail : asbaillet@regine-paris.com
Internet Site : www.regine-paris.com
Description:
Venu de New York, Tar se situe à mi-chemin entre magazine de mode et d'art contemporain.Un hybride sublime aux contributeurs hors pairs tels que Matthew Barney, Jurgen Teller, Ryan McGinley, Terry Richardson ou encore David Cronenberg.

Annagrame du mot art, Tar Magazine annonce la couleur dés la couverture : en-tête gauffrée, vernis sélectif sur photo noir et blanc matte, épure maximale, nous sommes bel et bien dans le monde du beau. Cette exigence d'élégance se retrouve également en feuilletant le 300 pages du magazine : Belle maquette, papiers multiples, et bien entendu, direction artistique haut de gamme signée Evanly Schindler.

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés