Monday, October 27, 2008
Public Access


Category:
Category: All

27
October 2008
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
  SLICK 2008
Location:
Le CENT QUATRE
104, rue d'Aubervilliers
5, rue Curial
75019 Paris
M° Stalingrad, Crimée, Riquet
France
Phone : +33 (0)1 40 05 51 71
Fax : +33 (0)1 40 05 54 45
Mail : contact@104.fr
Internet Site : www.104.fr
Description:
du 24 au 27 octobre 2008

Horaires
Jeudi 23 de 14h à 23h (sur invitation) – service voiturier
Vendredi 24 & Dimanche 26 de 11h à 20h
Samedi 25 de 11h à 22h
Lundi 27 de 11h à 17h


Tarifs
7 / 5 euros (étudiants, artistes, seniors, handicapés, amis des musées, professeurs)
Gratuité (chômeurs, étudiants en art, journalistes, moins de 18 ans)


Une foire de galeries émergentes

Pour cette nouvelle édition, la foire accueille 58 galeries :
55 % sont parisiennes, 25% internationales (Belgique, Chine, Croatie, Espagne, Italie, UK, USA) et 20 % françaises hors Paris. Depuis sa création, Slick s'affirme comme un lieu de découverte de galeries et d'artistes. Seules 22 galeries de Slick 08 ont déjà été présentées lors des éditions précédentes.

Slick est un lieu de défrichage dans lequel les galeries jouant le jeu de la scène émergente en incitant leurs artistes à créer de nouvelles pièces ou en privilégiant l'accrochage d'oeuvres récentes.

Galeries parisiennes :
Addict
Art Jingle Contemporary
Bannwarth
Blue Square
Defrost
Dix9
Patricia Dorfmann
Estace
Bertrand Grimont
Kernot Art
Lacen
LHK
Miss China Beauty
Motte & Rouart
Charlotte Norberg
Numeriscausa
Claudine Papillon
Schirman & de Beaucé
Semiose galerie – éditions
Vanessa Suchar
Sycomore Art
Tamer-Morael & Griesmar
Trafic
UNA
Pascal Vanhoecke
W
Anton Weller
Deborah Zafman

Galeries de province :
ACDC (Brest)
Bonneau-Samames (Marseille)
Barnoud (Dijon)
Dukan et Hourdequin (Marseille)
Galerie Duplex (Toulouse)
Eponyme galerie (Bordeaux)
Espace A VENDRE (Nice)
Granville Gallery (Granville)
Jérôme Ladiray (Rouen)
Norbert Pastor (Nice)
Porte Avion (Marseille)

Galeries internationales :
ADN Galeria (Barcelone, Espagne)
C.A. GALERIJA (Zagreb, Croatie)
CTS Creative Thriftshop (Brooklyn, NY, USA)
Cynthia Corbett Gallery/corbettPROJECTS (Londres, UK)
Frédéric Desimples (Bruxelles, Belgique)
Feizi gallery (Shanghai, Chine)
First Gallery (Rome, Italie)
Furini Arte Contemporanea (Arezzo, Italie)
Galerie Annette de Keyser (Anvers, Belgique)
nt art gallery (Bologne, Italie)
Red Truck Gallery (New Orleans, LA, USA)
Th!nkART (Chicago, IL, USA)
The French art studio (Londres, UK)
Virgil de Voldere Gallery (New York, NY-USA)


Un nouvel espace

Cette année, Slick s'installe au CENTQUATRE. Ce vaste bâtiment de plus de 39 000 m2 à l'architecture industrielle typique du XIXème siècle va devenir le plus grand espace parisien de production et de création artistique, abritant des résidences d'artistes, des salles de diffusion (200 et 400 places), des salles de spectacles et des espaces de convivialités. Son mode de fonctionnement en réseau avec des lieux d'art du monde entier l'inscrit dans une dynamique unique en France.

Slick se déploiera sur 2500 m2 en rez-de-jardin et s'organisera autour de trois espaces principaux accueillant les galeries, deux cours anglaises, l'une dédié à l'espace vip, l'autre conçu comme le coeur et poumon vert de la foire. Un espace multimédia prendra place au rez-de-chaussée ainsi qu'un restaurant éphémère dans la nef du CENTQUATRE, à l'entrée de la foire.


Tendances

Slick 08 attire les galeries naissantes mais également les galeries établies.
Trois galeries déjà établies sur le marché : Patricia Dorfmann, Claudine Papillon et Anton Weller ont décidé pour cette nouvelle édition d'utiliser Slick comme une plateforme pour leurs jeunes artistes.

L'Art, le politique et le social
Au regard des dossiers de participation, plusieurs galeries mettent en avant les relations entre l'art, le politique et le social. Le directeur de la ADN Galeria semble par exemple apprécier tout particulièrement les installations humoristiques et politiques. A travers son projet «When The Future Was Not Going To Happen, Art Took Care Of Itself », Creative Thriftshop questionne le rôle de l'artiste dans la société.

L'Art Urbain
Le mouvement de l'art urbain sera présent à travers trois galeries parisiennes : la Galerie Patricia Dorfmann, la Galerie W et estace. La Galerie Barnoud expose elle aussi un représentant de ce mouvement : Bp.

Spécialisation autour d'un médium
Certaines galeries se spécialisent autour d'un medium ou d'une technique. Trois d'entre elles exposent uniquement les arts de l'image en mouvement et du numérique (Galerie numeriscausa, Galerie Duplex et C.A. Galerija) et une la photographie (Galerie dix9).
D'autres révèlent à travers leur programmation un intérêt marqué pour le dessin et la vidéo (Galerie Pascal Vanhoecke) ou la peinture (Galerie Charlotte Norberg, Galerie Trafic et Galerie Deborah Zafman).

Solo Show
Deux galeries ont choisi de mettre en avant un artiste : la Galerie Deborah Zafman expose Michel Gouéry, la Galerie blue square présente l'artiste russe Gluklya.

Une question de nationalité
Certaines galeries choisissent de soutenir la création d'un pays en particulier.
Installée en France, la Hagelleria représente des artistes israéliens. The French Art Studio de Londres promeut les artistes français. La galerie espagnole UNA installée à Paris représente la scène ibérique. La Galerie blue square représente la scène artistique russe contemporaine, Feizi Gallery uniquement des artistes chinois. La first gallery présentera à Slick 08 une majorité d'artistes italiens. Enfin, la Galerie Sycomore Art travaille entre la France et le Brésil et expose uniquement des artistes de ces deux pays.

Projets spéciaux ou expositions thématiques
Miss China présente « Face To Face, Cheek To Cheek ». La galerie invite des artistes femmes et des artistes hommes à se répondre dans un face à face.
Semiose galerie – éditions : l'éditeur devenu galerie à l'occasion de Slick 07, subdivise son stand en deux espaces. Côté édition, il fête les dix ans de sa maison d'édition en produisant en collaboration avec 20 artistes, 20 sérigraphies vendues 100 euros l'unité. Présentées dans un supermarché éphémère, elles contrastent avec la sélection de pièces importantes et représentatives du travail de six artistes de la galerie.
La Red Truck Gallery de Nouvelle Orléans s'atèle à ne représenter que sept artistes dont les travaux jouent sur l'idée d'art populaire du sud des Etats-Unis.
La Galerie Bannwarth décide de changer quotidiennement une partie de l'accrochage de son stand. La jeune galeriste Emilie présente ainsi ses coups de coeurs en peinture, photo, sculpture et vidéo.
La Galerie Defrost présente «Trouble in mind», un accrochage autour de l'idée d'altération possible de notre perception du réel. La perte des repères, par la sensation ou la perception de figures et d'espaces dénaturés.
La Galerie Norbert Pastor présente des oeuvres rassemblées autour des notions de spatialité et de transversalité.

Des galeries françaises déjà présentes...
Il sera possible de revoir les galeries françaises suivantes qui se sont fait connaître à Slick et qui confirment tout au long de l'année, à travers leur programmation annuelle, la pertinence de leurs choix et de leur démarche : la Galerie Schirman & de Beaucé, nouvellement installée dans le Marais à Paris, Lacen Galerie, la Galerie Bonneau-Samames, la Galerie Dukan et Hourdequin, ACDC et la Galerie Griesmar & Tamer.

...et des nouvelles
SLICK 2008 fera découvrir ou re-découvrir les artistes de la Galerie LHK qui exposera deux artistes français, de la Marseillaise Porte Avion, de la Niçoise Espace A VENDRE bientôt installée à paris, de la Galerie Motte & Rouart, d'Eponyme Galerie de la Galerie Jérôme Ladiray, d'ADDICT Galerie, d'Art Jingle Contemporary, de Kernot ART et de la Granville Gallery, particulièrement attirée par l'Art Conceptuel, et la toute jeune galerie Betrand Grimont.

…et les galeries internationales
Les Belges Annette de Keyser et la Galerie Frédéric Desimpel, les Italiennes nt art gallery et Furini Arte Contemporanea et les Américaines th!nkART et Virgil de Voldere Gallery et les Britanniques Cynthia Corbett gallery et Vanessa Suchar de retour en France.

Slick s'inscrit définitivement comme le lieu où l'on découvre les galeries et leurs artistes et où celles-ci prennent leur envol. A titre d'exemple, depuis sa création, 40 % des galeries ayant exposé à Slick ont déménagé pour des espaces plus vastes dans l'année qui suit, voire ont ouvert un nouvel espace.


Documents

http://www.slick-paris.com/download08/slick08/slick08-visuelspresse.pdf

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20080924_Slick08_cp250708.pdf


Contacts

Slick08
Office
40, rue de Richelieu
75001 Paris
www.slick-paris.com
contact@slick-paris.com
+33 (0)1 47 03 09 60

Presse :
Aude de Bourbon Parme
communication@slick-paris.com
+33 (0)6 14 62 14 48

Bnp Paribas Masters 2008
Location:
Palais Omnisports de Paris Bercy
POPB
8, boulevard de Bercy
75012 Paris
M° Bercy, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)8 92 39 01 00
Internet Site : www.bercy.fr
Description:
Du 25 octobre au 2 novembre 2008

Programmation des matchs :
Qualifications les 25 et 26 octobre,
1er Tour les 26, 27 et 28 octobre,
2ème Tour les 28 et 29 octobre,
3ème Tour le 30 octobre,
1/4 de Finale les 30 et 31 octobre,
1/2 Finale le 31 octobre et 1er novembre.
La Finale du Double se disputera le dimanche 2 novembre à 14h00. La Finale Simple se jouera le dimanche 2 novembre à 16h00.

http://www.bnpparibasmasters.com

Exposition "Jeff Koons Versailles"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 10 septembre au 14 décembre 2008

Horaires: Jusqu'au 31 octobre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 18h30(dernière entrée à 18h00. A partir du 1er novembre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 17h30(dernière entrée à 17h). Nocturnes le samedi (sauf le 13 septembre) de 18h30 à 22h00.

Prix du billet: adultes 13.5 euros, tarifs réduits 11 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans et pour tout le monde le 4 octobre pour Versailles Off.

Le site officiel Jeff Koons Versailles :
http://www.jeffkoonsversailles.com


"C'est un honneur de présenter des oeuvres contemporaines au sein du Château de Versailles. Versailles a toujours su ouvrir ses portes au public afin d'établir un dialogue avec la culture contemporaine. J'espère que la juxtaposition entre les créations actuelles - dont mon travail est emblématique - et l'architecture et les objets d'art de Versailles créera un échange stimulant pour le visiteur. En tous les cas, c'est un immense honneur pour moi." Jeff Koons

Né en 1955 à York en Pennsylvanie, Jeff Koons est sans conteste l'un des plus importants artistes vivants. Il est l'un des rares à avoir su dégager l'essentiel des courants avant-gardistes du siècle, notamment le Pop Art.

Jeff Koons, est un artiste complet dont la création englobe toutes les techniques artistiques : l'installation, la photographie, la peinture, la sculpture sur tous matériaux (bois, marbre, verre, inox), jusqu'à la création assistée par ordinateur. Loin d'être élitiste, Jeff Koons essaie de faire de l'art pour le plus grand nombre.

Koons travaille toujours avec le souci de "traiter de choses avec lesquelles tout le monde peut créer un lien".

Il s'approprie des objets et essaie de "comprendre pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés". Tout au long de sa carrière, il a utilisé toutes sortes d'articles populaires, d'abord des aspirateurs et des ustensiles électroménagers enfermés dans des caisses de plexiglas et éclairés très cliniquement de néons, puis des ballons de basket en suspension dans des aquariums (grâce à l'aide du Dr. Richard Feynman, Prix Nobel de Physique), puis des bibelots rococo, des souvenirs de bazar (lapins gonflables, bergères ou petits cochons en sucre, Michael Jackson en porcelaine...), enfin et surtout des jouets et des objets intimement liés à l'enfance.

Entre ses mains, les objets les plus courants dépassent le stade de la sérialité et du commun pour devenir de véritables icônes. Son "Inflatable Rabbit", ce lapin gonflable réalisé en inox en 1986, est aujourd'hui reconnu comme une oeuvre emblématique de la fin du XXe siècle. Jeff Koons symbolise une spectaculaire rencontre entre les concepts de Marcel Duchamp, l'aura médiatique de Andy Warhol, l'artisanat d'art et l'imagerie populaire.

L'iconographie qu'il utilise est un véritable catalogue de la culture populaire, non seulement américaine mais aussi mondiale. En modélisant des archétypes de cette culture, il nous confronte avec ce flux d'images dans lequel nous avons baigné depuis l'enfance.

Il cherche ainsi à provoquer chez le spectateur un sentiment d'unité et de synthèse et il y parvient formidablement bien. Son "Split-Rocker" en est à ce titre l'exacte illustration - une moitié Dino, une moitié Pony, tous deux issus de l'imagerie de l'enfance - et parle ainsi au subconscient de chacun.

"Jeff Koons Versailles" est un moment exceptionnel qui voit le château de Versailles renouer avec les artistes de son temps au cours d'une promenade qui fait (re)découvrir des lieux connus et méconnus du domaine.

S'il existe un lieu où il faut se risquer à créer une manifestation de notre époque et non un pastiche facile, tentation souvent préférée, c'est Versailles.

La création artistique contemporaine permet une autre perception de ce monument vivant, réalité toujours changeante, qui n'est pas un modèle figé d'une époque unique, d'ailleurs bien difficile à définir, mais, comme tout élément de notre patrimoine, le fruit d'une stratification complexe de regards et d'interventions, y compris contemporaines.

Elle contribue à briser un peu les clichés afférents à cet endroit qui se matérialisent par une pratique du lieu, parfois convenue et très concentrée.

Il s'agit d'offrir des points de vue nouveaux sur un site que tout le monde pense connaître en révélant ainsi sa complexité contemporaine, sa substance, son épaisseur enfouie sous l'habitude.

"Jeff Koons Versailles" est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le "paysage-territoire" de Versailles.

Ce n'est pas une rétrospective exhaustive de l'oeuvre de l'artiste qui n'a étrangement jamais fait l'objet d'une exposition monographique dans un musée français.

Ses oeuvres partout reproduites vont enfin pouvoir être vues et appréciées comme oeuvres d'art qui sont d'ailleurs souvent des tours de force techniques, des chefs-d'oeuvre au sens propre du temps de la monarchie.

La manifestation présente quinze oeuvres majeures de l'artiste dans autant de pièces des Grands appartements selon le principe d'une seule oeuvre par salle et "Split Rocker" sur le Parterre de l'Orangerie.

Les pièces choisies témoignent de l'ensemble de la carrière de l'artiste des années 80 à aujourd'hui. Chaque sculpture, le medium de cette exposition, a été choisie avec l'artiste en rapport avec le décor, l'architecture et la fonction de cette enfilade la plus prestigieuse du patrimoine national, chef-d'oeuvre de l'art français.

Les allégories et autres mythes dialoguent avec les recherches pop de Jeff Koons dont les rapports avec le monde baroque ont été maintes fois soulignés.

Belle mise en abîme que l'installation temporaire des oeuvres d'un des artistes les plus populaires dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C'est la question de l'in situ qui est sous-jacente à cette proposition. De nombreuses institutions culturelles ont tenté ces dernières années des confrontations entre le patrimoine historique et l'oeuvre contemporaine. La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par la systématisation du parcours. Echo, dialectique, opposition, contrepoint… Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l'indispensable nécessité de la création de notre temps.

Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d'interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles "Jeff Koons Versailles" est d'une échelle plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l'irréductible imaginaire du créateur.

Quelques principes qui nous ont guidé pour cette expérience unique qui ne dure que trois mois : éviter le piège de l'art contemporain "intégré" au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; faire appel au savoir-faire des acteurs du domaine, notamment les jardiniers ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir.

Faire confiance à l'un des meilleurs artistes de notre temps pour révéler un autre Versailles, un Versailles d'aujourd'hui, monument vivant sous l'angle de sa valeur d'usage, tel est le propos de cet événement.

Plaisirs des sens, au cours d'une marche, nouveau labyrinthe versaillais dont la seule finalité est de divertir, aux deux sens du terme, le promeneur, au delà des clichés. Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois "terrain d'expériences et laboratoire" multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain.
Elena Geuna et Laurent Le Bon, commissaires de l'exposition

Le Château de Versailles accueillera l'exposition "Jeff Koons Versailles" dans les appartements royaux et les jardins du château du 10 septembre 2008 au 14 décembre 2008.

Cette manifestation exceptionnelle présentera dix-sept oeuvres de Jeff Koons, dont celles qu'il a réalisées des années 1980 à nos jours, et qui l'ont rendu célèbre.

L'exposition s'intéresse particulièrement aux rapports intimes entre l'oeuvre et le cadre dans lequel elle s'inscrit. Les oeuvres ont été spécialement choisies pour s'harmoniser avec le cadre dans lequel elles vont être présentées, en l'occurrence les Grands appartements de "l'étage noble", composés des appartements du Roi et des appartements de la Reine.

Ceux-ci forment une suite de plusieurs pièces "en enfilade." Ces Grands appartements figurent parmi les plus prestigieux et les plus importants du Château puisqu'ils constituaient les appartements officiels du Roi Soleil, véritables chefs d'oeuvre de l'art et de l'architecture.

Les oeuvres présentées dans cette exposition ont été sélectionnées in situ par Jeff Koons, afin de mettre en valeur une relation entre chaque oeuvre et le thème de la pièce, ou encore entre les caractéristiques de l'oeuvre et le décor intérieur et l'ameublement, comme le mobilier d'époque, les scultures ou les peintures qui ornent les murs et les plafonds. Le travail de Koons crée une mise en abîme avec ces somptueux appartements royaux, témoignages extraordinaires de l'époque baroque. Ces oeuvres sont symptomatiques du dialogue entre les recherches esthétiques de Jeff Koons et l'école baroque que l'artiste admire tout particulièrement.

"Rabbit", l'un des chefs d'oeuvre de Koons, sera exposé dans le Salon de l'Abondance : il s'agit de l'antichambre de l'ancien cabinet des curiosités.

Cette oeuvre est l'une des plus célèbres et des plus emblématiques créations de l'artiste. Elle témoigne d'une sensualité et d'une lucidité glaciale, à laquelle se mêlent désinvolture et abstraction symboliques. Dans les appartements de la Reine, "Large Vase of Flowers" (Grand vase de fleurs) est un hommage chatoyant à la Reine de France et au thème de la maternité car l'oeuvre sera présentée dans la pièce où les dauphins - princes héritiers de la couronne - sont nés.

L'oeuvre s'inspire également du Rococo, et tout particulièrement de Fragonard et de Boucher. "Lobster" (le Homard) trouvera sa place dans le Salon de Mars, dédié à la fois au dieu grec et à la planète. La forme colorée et le style de l'oeuvre sont inspirées des jouets gonflables pour piscine, mais le matériau utilisé par l'artiste - de l'aluminium polychrome - fait de cet objets du quotidien une oeuvre d'art inattendue. L'exposition se déroulera également dans les jardins du Château où une création majeure de l'artiste, "Split Rocker", sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs, sera installée dans le Parterre de l'Orangerie.

Les fleurs sont un motif récurrent de l'oeuvre de Koons car elles symbolisent la vie et la grâce. L'oeuvre associe deux profils différents de jouet d'enfant - un cheval à bascule bleu et un dinosaure animé - et ces deux moitiés d'animaux sont articulées par une structure architecturale intérieure. A l'occasion de l'exposition, un catalogue illustré sera publié dans lequel les oeuvres seront reproduites in situ dans le cadre d'une installation exceptionnelle. Cette publication ouvrira plusieurs pistes de recherche et comprendra des essais critiques.

Les salles de l'exposition

Le Grand Appartement du Roi
Le Grand Appartement du Roi, plusieurs fois transformé, trouva son décor définitif entre 1671 et 1681 grâce aux travaux dirigés par Charles le Brun qui conçut une suite de salles dédiées aux planètes, gravitant autour d'Apollon, le dieu symbolisant le soleil (emblème de Louis XIV) dans la mythologie gréco-romaine. Il est composé de sept salons en enfilade qui s'ouvrent sur le Parterre du Nord, chaque salon ayant un usage particulier : buffets, jeux, danse, billard, à l'occasion des réceptions données par le Roi à la Cour. A partir de 1684, le Grand Appartement servit uniquement aux audiences et aux divertissements de la Cour, le Roi habitant les pièces qui donnent sur la Cour de Marbre.

La Galerie des Glaces
Le Salon de la Guerre forme avec la Galerie des Glaces (longueur : 73 m ; largeur : 10,50 m ; hauteur : 12,30 m) et avec le salon de la Paix un remarquable ensemble qui occupe toute la façade occidentale du Château. Face à la Grande Perspective des jardins. Sa réalisation (1678-1686) est due à l'architecte Jules Hardouin-Mansart et au peintre Charles le Brun. Les peintures de la voûte illustrent l'histoire de Louis XIV, depuis sa prise de pouvoir en 1661 jusqu'à la paix de Nimègue en 1678. La Galerie servait quotidiennement au passage du souverain vers la Chapelle ; c'était aussi un passage entre l'appartement du Roi et celui de la Reine. Enfin, la Galerie était utilisée pour les grandes réceptions, les mariages de la famille royale et les réceptions d'ambassade (le trône y était alors dressé).

L'Appartement de la Reine
L'Appartement de la Reine, aménagé en même temps que celui du Roi se compose de quatre pièces. Occupé successivement par chaque souverain (en dernier lieu par la Reine Marie-Antoinette) et par plusieurs dauphines, il a subi de nombreuses modifications, ce qui explique la variété des styles décoratifs que l'on peut opposer à l'unité du Grand Appartement du Roi.

DiVA Paris 2008
Location:
Hôtel Kube
1-5, passage Ruelle
au niveau du 29, rue Marx Dormoy
75018 Paris
M° La Chapelle, Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 42 05 20 00
Fax : +33 (0)1 42 05 21 01
Mail : paris@kubehotel.com
Internet Site : www.kubehotel.com
Description:
24, 25, 26 & 27 October

Frere Independent is now in its final stage of selecting outstanding galleries and their artists for the 4th edition of DiVA Paris. With newly appointed curator Macu Moran, Thierry Alet and the DiVA team intend to produce an exceptional edition of DiVA Paris.The exhibition will take place under a large tent mounted in the middle of Paris with black carpet and black walls. The program includes a tribute to Wolf Vostell, world leader video curator Berta Sichel as a special guest. Also, Pierre Cornette de Saint Cyr will lead the world first auction sale for video art. The show will be located in close proximity to other leading exhibitions that will take place in Paris that week, including Fiac, Fiac2, Show Off and Les Elysee de l' Art

We invite galleries with a strong program in video art, new media and digital photography to contact curator Macu Moran or Director Thierry Alet for more information on DiVA Paris. Macu@divafair.com - Thierry@divafair.com. Deadline September 10 2008.

DiVA will be co-produced by VideoArtWorld. Exhibitors will receive complimentary listing and premium placement during the show one the website.

LIST OF EXHIBITORS
202 - Heart Gallerie
203 - Project Space
204 - Habana
205 - WIDMER + THEODORIDIS Contemporary
206 - Mirta Demare
207 - Isabel Hurley Gallery
208 - Souvenirs From the Earth
209 - ARKA Gallery
211 - Nohra Haime Gallery


DiVA PROGRAM
Friday 24
5 :00 PM Exhibition opening *VIP Access
6 :00 PM Vernissage - video art by Clement Young presented by Souvenirs From The Earth
10 :00 PM Exhibition closes
Party continues in the lounge by invitation of SouvenirsFromTheEarth.com
DJ Dan Adrien, Guitarist MR.K
Lounge/Restaurant open until 2 :00 AM

Saturday 25
2 :00 PM Exhibition opens
2 :30 PM Lecture on Wolf Vostell
Panalists: Alanna Lockward, Rafael Vostell & moderated by Macu Moran
*We regret that Ms. Berta Sichel will not be able to participate in the lecture due to personal reasons.
10 :00 PM Exhibition closes
Party continues in the lounge with dj Benua - jazz, world, black, new wave and electro...
Lounge/Restaurant open until 2 :00 AM

Sunday 26
12 :00 noon to 5 :00 PM Kube Art Brunch hosted by Technikart
featuring Stereotype - new design for a digital age
12 :00 noon Exhibition opens
8 :00 PM Exhibition closes

Monday 27
2 :00 PM Exhibition opens
2 :30 PM Video art auction hosted by Pierre Cornette de Saint Cyr
10 :00 PM Exhibition closes

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00 [13:00] PROJECTION "LINO" de Jean-Louis MILESI
Location:
Club Marbeuf
38, rue Marbeuf
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 58 36 00 61
Fax : +33 (0)1 58 36 00 67
Mail : clubmarbeuf@wanadoo.fr
Internet Site : www.club-marbeuf.com
Description:
Zeina Toutounji-Gauvard
Interprète/Attachée de presse
tel: +33(0)622301296
zeinatg@yahoo.fr
36, rue Raymond Fassin
92240 Malakoff

http://agenda.germainpire.info/img/2008/20081015_LINO.pdf

14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:30-20:00] Les oeuvres d'AGE "Habits en tissu traditionnel"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
On transforme de vieux kimonos en vêtements contemporains

Chef de file : Ikuko ASABA
Membre :
Keiko KOMENO, Katsuko TSUJI, Yoshie WADA, Machiko MASUGI, Tomoyo MORI, Katsuko YAMAMOTO, Takako URAHIGASHI, Chiyoko TOYODA, Hisae SUZUKI

du 27 au 31 octobre 2008
Vernissage : le lundi 27 octobre de 17h30 à 20h
le lundi de 12h à 20h
du mardi au vendredi de 10h à 20h

Une petite cérémonie du thé aura lieu du 28 au 31 à 18h30, les visiteurs peuvent goûter un thé vert spécial à 2 euros (gratuit le jour du vernissage)



[18:30-21:30] Exposition "Silence", oeuvres d'Isabelle Méglinky
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
du jeudi 16 octobre 2008 au jeudi 30 octobre 2008
Vernissage en présence de l'artiste jeudi 16 octobre 2008 18h30 à 21h30
lundi 27 octobre 2008 de 18h30 à 21h30

Mon travail repose sur l'opposition de deux éléments (ciel - terre) et la tension qui la sous-tend. Le paysage traité de façon minimaliste part de la figuration pour s'approcher et frôler l'abstraction, voire ne garde que sa ligne d'horizon pour symboliser le paysage, pour donner toute l'importance au travail de l'espace et de la lumière.

Je travaille sur un cadrage lointain, comme une photo prise au télescope, pour créer une distance afin de laisser au spectateur un espace de respiration, lui imposer un minimum de signifiant pour lui laisser la place de sa propre projection, lui donner un espace de liberté, de rêverie, de face à face avec lui-même.

Un autre élément important est la volonté de travailler sur le carré et les multiples du carré (ce qui n'est pas le traitement habituel du paysage), confère un regard plus contemporain et accroît la difficulté du travail sur l'espace.



[19:00] Exposition "Les Visages" d'Antonio Veronese
Location:
Maison de l'Unesco
125, avenue de Suffren
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP
M° Ségur
France
Phone : +33 (0)1 45 68 05 16
Internet Site : www.unesco.org/fr
Description:
salles Juan Miró

du 27 au 31 octobre 2008
Vernissage le 27 octobre- 19 heures

La recherche, presque obsédante, du visage. Le visage seul, car il s'y trouve une concentration de tout, de l'essentie . Mais le challenge n'est pas le visage académique, soumis aux règles d'anatomie et de perspective…Non ! Le visage de Veronese est d'une simplicité absolue, presque abstractionniste. En lui, il n'y a ni le squelette osseux, ni toujours la similitude des deux côtés du visage … Mais attention, cette fausse simplicité est imprégnée d'un émouvant humanisme.

En 1993 Modesto Lanzone a dit de lui : « J´entends dire que les visages de Veronese évoquent les enfants prisonniers au Brésil... Mais c'est là une idée réductrice. Il est vrai que sa proximité pendant des années avec ces enfants en détresse a fortement marqué sa peinture, mais ce qu´elle dégage est plus profond…En réalité, c'est notre perplexité que peint Veronese, notre impuissance face à la vie et face au monde actuel. Voilà pourquoi il est au-delà des modes, voilà pourquoi c'est un classique. Il manquait à notre époque, empoisonnée par l´abstractionnisme galopant et par le nihilisme de l´art conceptuel, quelqu´un qui dessine le visage de la contemporanéité. C'est précisément ce que Veronese est en train de faire. »

Délégation permanente du Brésil auprès de l'UNESCO

[19:00-21:00] Remise du Prix "Art School Confidential"
Location:
Le CENT QUATRE
104, rue d'Aubervilliers
5, rue Curial
75019 Paris
M° Stalingrad, Crimée, Riquet
France
Phone : +33 (0)1 40 05 51 71
Fax : +33 (0)1 40 05 54 45
Mail : contact@104.fr
Internet Site : www.104.fr
Description:
Ce prix sera décerné à une oeuvre, exposée pendant la semaine de la Fiac (Grand Palais, Cour Carrée & 104), qui nous semble particulièrement "art school confidential". (Traduction : qui nous rappelle les travaux d'étudiants en école d'art particulièrement branlos.)

Le jury est composé de Mathieu Berenholc (Vice), Tristan Ranx (Supérieur Inconnu), Laurence Rémila (Technikart), Zazon Castro ("Toutaz") & Charles von Strychnine (Gonzaï).

[19:00] Vernissage de l'exposition « Allons enfants »
Location:
Institut slovaque de Paris
125, rue du Ranelagh
Salons de l’Ambassade de Slovaquie
75016 Paris
M° Ranelagh
France
Phone : +33 (0)1 44 14 56 00
Fax : +33 (0)1 46 47 74 39
Mail : vasseur@amb-slovaquie.fr
Internet Site : www.siparis.mfa.sk
Description:
photographies de l'Académie des Beaux-Arts et du Design de Bratislava Exposition présentée dans le cadre du Mois de la photo à Paris, novembre 2008, jusqu'au 30 novembre 2008




[20:00] Projection en Avant-première du film Musée Haut Musée Bas
Location:
Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 95 98 00
Fax : +33 (0)1 40 75 04 48
Internet Site : www.theatredurondpoint.fr
Description:
Projection en avant-première du film Musée Haut Musée Bas, réalisé par Jean-Michel Ribes

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés