Monday, November 3, 2008
Public Access


Category:
Category: All

03
November 2008
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
  Exposition "Jeff Koons Versailles"
Location:
Château de Versailles
Place d'Armes
78000 Versailles
M° Gares SNCF de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 30 83 78 00
Mail : direction.public@chateauversailles.fr
Internet Site : www.chateauversailles.fr
Description:
du 10 septembre au 14 décembre 2008

Horaires: Jusqu'au 31 octobre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 18h30(dernière entrée à 18h00. A partir du 1er novembre, tous les jours sauf le lundi de 9h à 17h30(dernière entrée à 17h). Nocturnes le samedi (sauf le 13 septembre) de 18h30 à 22h00.

Prix du billet: adultes 13.5 euros, tarifs réduits 11 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans et pour tout le monde le 4 octobre pour Versailles Off.

Le site officiel Jeff Koons Versailles :
http://www.jeffkoonsversailles.com


"C'est un honneur de présenter des oeuvres contemporaines au sein du Château de Versailles. Versailles a toujours su ouvrir ses portes au public afin d'établir un dialogue avec la culture contemporaine. J'espère que la juxtaposition entre les créations actuelles - dont mon travail est emblématique - et l'architecture et les objets d'art de Versailles créera un échange stimulant pour le visiteur. En tous les cas, c'est un immense honneur pour moi." Jeff Koons

Né en 1955 à York en Pennsylvanie, Jeff Koons est sans conteste l'un des plus importants artistes vivants. Il est l'un des rares à avoir su dégager l'essentiel des courants avant-gardistes du siècle, notamment le Pop Art.

Jeff Koons, est un artiste complet dont la création englobe toutes les techniques artistiques : l'installation, la photographie, la peinture, la sculpture sur tous matériaux (bois, marbre, verre, inox), jusqu'à la création assistée par ordinateur. Loin d'être élitiste, Jeff Koons essaie de faire de l'art pour le plus grand nombre.

Koons travaille toujours avec le souci de "traiter de choses avec lesquelles tout le monde peut créer un lien".

Il s'approprie des objets et essaie de "comprendre pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés". Tout au long de sa carrière, il a utilisé toutes sortes d'articles populaires, d'abord des aspirateurs et des ustensiles électroménagers enfermés dans des caisses de plexiglas et éclairés très cliniquement de néons, puis des ballons de basket en suspension dans des aquariums (grâce à l'aide du Dr. Richard Feynman, Prix Nobel de Physique), puis des bibelots rococo, des souvenirs de bazar (lapins gonflables, bergères ou petits cochons en sucre, Michael Jackson en porcelaine...), enfin et surtout des jouets et des objets intimement liés à l'enfance.

Entre ses mains, les objets les plus courants dépassent le stade de la sérialité et du commun pour devenir de véritables icônes. Son "Inflatable Rabbit", ce lapin gonflable réalisé en inox en 1986, est aujourd'hui reconnu comme une oeuvre emblématique de la fin du XXe siècle. Jeff Koons symbolise une spectaculaire rencontre entre les concepts de Marcel Duchamp, l'aura médiatique de Andy Warhol, l'artisanat d'art et l'imagerie populaire.

L'iconographie qu'il utilise est un véritable catalogue de la culture populaire, non seulement américaine mais aussi mondiale. En modélisant des archétypes de cette culture, il nous confronte avec ce flux d'images dans lequel nous avons baigné depuis l'enfance.

Il cherche ainsi à provoquer chez le spectateur un sentiment d'unité et de synthèse et il y parvient formidablement bien. Son "Split-Rocker" en est à ce titre l'exacte illustration - une moitié Dino, une moitié Pony, tous deux issus de l'imagerie de l'enfance - et parle ainsi au subconscient de chacun.

"Jeff Koons Versailles" est un moment exceptionnel qui voit le château de Versailles renouer avec les artistes de son temps au cours d'une promenade qui fait (re)découvrir des lieux connus et méconnus du domaine.

S'il existe un lieu où il faut se risquer à créer une manifestation de notre époque et non un pastiche facile, tentation souvent préférée, c'est Versailles.

La création artistique contemporaine permet une autre perception de ce monument vivant, réalité toujours changeante, qui n'est pas un modèle figé d'une époque unique, d'ailleurs bien difficile à définir, mais, comme tout élément de notre patrimoine, le fruit d'une stratification complexe de regards et d'interventions, y compris contemporaines.

Elle contribue à briser un peu les clichés afférents à cet endroit qui se matérialisent par une pratique du lieu, parfois convenue et très concentrée.

Il s'agit d'offrir des points de vue nouveaux sur un site que tout le monde pense connaître en révélant ainsi sa complexité contemporaine, sa substance, son épaisseur enfouie sous l'habitude.

"Jeff Koons Versailles" est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le "paysage-territoire" de Versailles.

Ce n'est pas une rétrospective exhaustive de l'oeuvre de l'artiste qui n'a étrangement jamais fait l'objet d'une exposition monographique dans un musée français.

Ses oeuvres partout reproduites vont enfin pouvoir être vues et appréciées comme oeuvres d'art qui sont d'ailleurs souvent des tours de force techniques, des chefs-d'oeuvre au sens propre du temps de la monarchie.

La manifestation présente quinze oeuvres majeures de l'artiste dans autant de pièces des Grands appartements selon le principe d'une seule oeuvre par salle et "Split Rocker" sur le Parterre de l'Orangerie.

Les pièces choisies témoignent de l'ensemble de la carrière de l'artiste des années 80 à aujourd'hui. Chaque sculpture, le medium de cette exposition, a été choisie avec l'artiste en rapport avec le décor, l'architecture et la fonction de cette enfilade la plus prestigieuse du patrimoine national, chef-d'oeuvre de l'art français.

Les allégories et autres mythes dialoguent avec les recherches pop de Jeff Koons dont les rapports avec le monde baroque ont été maintes fois soulignés.

Belle mise en abîme que l'installation temporaire des oeuvres d'un des artistes les plus populaires dans un des monuments les plus fréquentés du monde. C'est la question de l'in situ qui est sous-jacente à cette proposition. De nombreuses institutions culturelles ont tenté ces dernières années des confrontations entre le patrimoine historique et l'oeuvre contemporaine. La radicalité de cette exposition nous semble différente tant par le lieu choisi que par la systématisation du parcours. Echo, dialectique, opposition, contrepoint… Il ne nous appartient pas de trancher. Ce moment unique veut avant tout susciter la réflexion sur la contemporanéité de nos monuments et l'indispensable nécessité de la création de notre temps.

Notre-Dame de Paris, les Invalides, le Panthéon, le Louvre, Versailles, pour ne citer que quelques-uns des plus connus, sont de véritables mille-feuilles d'interventions, en leur temps contemporaines, à côté desquelles "Jeff Koons Versailles" est d'une échelle plus modeste. Pourtant à chaque fois les mêmes objectifs : ne jamais réduire à néant le caractère singulier de tout geste artistique et ne jamais patrimonialiser l'irréductible imaginaire du créateur.

Quelques principes qui nous ont guidé pour cette expérience unique qui ne dure que trois mois : éviter le piège de l'art contemporain "intégré" au monument historique ; (re)découvrir un lieu ; faire appel au savoir-faire des acteurs du domaine, notamment les jardiniers ; se réjouir de travailler avec un artiste vivant et des émotions, des échecs et des surprises qui en résultent ; donner du plaisir.

Faire confiance à l'un des meilleurs artistes de notre temps pour révéler un autre Versailles, un Versailles d'aujourd'hui, monument vivant sous l'angle de sa valeur d'usage, tel est le propos de cet événement.

Plaisirs des sens, au cours d'une marche, nouveau labyrinthe versaillais dont la seule finalité est de divertir, aux deux sens du terme, le promeneur, au delà des clichés. Une folie éphémère, un risque à prendre, car Versailles, autrefois "terrain d'expériences et laboratoire" multidisciplinaire des créations les plus audacieuses, notamment lors des fêtes, mérite ce regard artistique contemporain.
Elena Geuna et Laurent Le Bon, commissaires de l'exposition

Le Château de Versailles accueillera l'exposition "Jeff Koons Versailles" dans les appartements royaux et les jardins du château du 10 septembre 2008 au 14 décembre 2008.

Cette manifestation exceptionnelle présentera dix-sept oeuvres de Jeff Koons, dont celles qu'il a réalisées des années 1980 à nos jours, et qui l'ont rendu célèbre.

L'exposition s'intéresse particulièrement aux rapports intimes entre l'oeuvre et le cadre dans lequel elle s'inscrit. Les oeuvres ont été spécialement choisies pour s'harmoniser avec le cadre dans lequel elles vont être présentées, en l'occurrence les Grands appartements de "l'étage noble", composés des appartements du Roi et des appartements de la Reine.

Ceux-ci forment une suite de plusieurs pièces "en enfilade." Ces Grands appartements figurent parmi les plus prestigieux et les plus importants du Château puisqu'ils constituaient les appartements officiels du Roi Soleil, véritables chefs d'oeuvre de l'art et de l'architecture.

Les oeuvres présentées dans cette exposition ont été sélectionnées in situ par Jeff Koons, afin de mettre en valeur une relation entre chaque oeuvre et le thème de la pièce, ou encore entre les caractéristiques de l'oeuvre et le décor intérieur et l'ameublement, comme le mobilier d'époque, les scultures ou les peintures qui ornent les murs et les plafonds. Le travail de Koons crée une mise en abîme avec ces somptueux appartements royaux, témoignages extraordinaires de l'époque baroque. Ces oeuvres sont symptomatiques du dialogue entre les recherches esthétiques de Jeff Koons et l'école baroque que l'artiste admire tout particulièrement.

"Rabbit", l'un des chefs d'oeuvre de Koons, sera exposé dans le Salon de l'Abondance : il s'agit de l'antichambre de l'ancien cabinet des curiosités.

Cette oeuvre est l'une des plus célèbres et des plus emblématiques créations de l'artiste. Elle témoigne d'une sensualité et d'une lucidité glaciale, à laquelle se mêlent désinvolture et abstraction symboliques. Dans les appartements de la Reine, "Large Vase of Flowers" (Grand vase de fleurs) est un hommage chatoyant à la Reine de France et au thème de la maternité car l'oeuvre sera présentée dans la pièce où les dauphins - princes héritiers de la couronne - sont nés.

L'oeuvre s'inspire également du Rococo, et tout particulièrement de Fragonard et de Boucher. "Lobster" (le Homard) trouvera sa place dans le Salon de Mars, dédié à la fois au dieu grec et à la planète. La forme colorée et le style de l'oeuvre sont inspirées des jouets gonflables pour piscine, mais le matériau utilisé par l'artiste - de l'aluminium polychrome - fait de cet objets du quotidien une oeuvre d'art inattendue. L'exposition se déroulera également dans les jardins du Château où une création majeure de l'artiste, "Split Rocker", sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs, sera installée dans le Parterre de l'Orangerie.

Les fleurs sont un motif récurrent de l'oeuvre de Koons car elles symbolisent la vie et la grâce. L'oeuvre associe deux profils différents de jouet d'enfant - un cheval à bascule bleu et un dinosaure animé - et ces deux moitiés d'animaux sont articulées par une structure architecturale intérieure. A l'occasion de l'exposition, un catalogue illustré sera publié dans lequel les oeuvres seront reproduites in situ dans le cadre d'une installation exceptionnelle. Cette publication ouvrira plusieurs pistes de recherche et comprendra des essais critiques.

Les salles de l'exposition

Le Grand Appartement du Roi
Le Grand Appartement du Roi, plusieurs fois transformé, trouva son décor définitif entre 1671 et 1681 grâce aux travaux dirigés par Charles le Brun qui conçut une suite de salles dédiées aux planètes, gravitant autour d'Apollon, le dieu symbolisant le soleil (emblème de Louis XIV) dans la mythologie gréco-romaine. Il est composé de sept salons en enfilade qui s'ouvrent sur le Parterre du Nord, chaque salon ayant un usage particulier : buffets, jeux, danse, billard, à l'occasion des réceptions données par le Roi à la Cour. A partir de 1684, le Grand Appartement servit uniquement aux audiences et aux divertissements de la Cour, le Roi habitant les pièces qui donnent sur la Cour de Marbre.

La Galerie des Glaces
Le Salon de la Guerre forme avec la Galerie des Glaces (longueur : 73 m ; largeur : 10,50 m ; hauteur : 12,30 m) et avec le salon de la Paix un remarquable ensemble qui occupe toute la façade occidentale du Château. Face à la Grande Perspective des jardins. Sa réalisation (1678-1686) est due à l'architecte Jules Hardouin-Mansart et au peintre Charles le Brun. Les peintures de la voûte illustrent l'histoire de Louis XIV, depuis sa prise de pouvoir en 1661 jusqu'à la paix de Nimègue en 1678. La Galerie servait quotidiennement au passage du souverain vers la Chapelle ; c'était aussi un passage entre l'appartement du Roi et celui de la Reine. Enfin, la Galerie était utilisée pour les grandes réceptions, les mariages de la famille royale et les réceptions d'ambassade (le trône y était alors dressé).

L'Appartement de la Reine
L'Appartement de la Reine, aménagé en même temps que celui du Roi se compose de quatre pièces. Occupé successivement par chaque souverain (en dernier lieu par la Reine Marie-Antoinette) et par plusieurs dauphines, il a subi de nombreuses modifications, ce qui explique la variété des styles décoratifs que l'on peut opposer à l'unité du Grand Appartement du Roi.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:30] Remise du prix Virilo
Description:
café de l'ambassadeur (boissy d'anglas)


Cette année, pour la première fois, le Prix Virilo sera décerné à un roman choisi par un jury mixte composé de personnes moustachues.
Seront décernés, en même temps, The Virilo Prize, récompensant un roman étranger, et le Prix Trop Virilo pour "le livre témoignant de la plus vivace poussée de testostérone". Les hommes et femmes qui désigneront les lauréats le feront "en homme" et avec la moustache au bec. L'objectif ? Faire la nique aux bonnes femmes du Femina !
Des jeux de mots ("The Virilo Prize" - entendre very low prize) au logo moustachu, la démarche semble peu empreinte de finesse. Pourtant l'idée est loin d'être idiote !

Si tu suis l'actualité littéraire, tu sais sûrement que le Femina est décerné par un jury exclusivement composé de femme. En effet, à sa création en 1904, cette récompense est destinée à contrer le très machiste prix Goncourt, et ainsi à mettre en avant l'existence de brillantes femmes de Lettres.
Aujourd'hui, le Femina récompense le travail d'hommes et de femmes écrivains, mais son jury est lui toujours exclusivement féminin.

Le président du jury Virilo, Philippe Butigieg, fait remarquer à juste titre que « l'on ne s'oppose pas en créant l'erreur contraire », et que « donner un sexe au génie littéraire, donner un genre au plaisir de la lecture » est assez peu pertinent. En somme, il reproche au Femina d'avoir une vision faussée du féminisme en l'assimilant à un machisme à l'envers, et du coup d'offrir chaque année une récompense bidon.


Les moustachus provocateurs du prix Virilo, dont la sélection comportait également le livre de Jean-Louis Fournier, ont grillé la politesse au Femina en annonçant dès 11h30 leur propre lauréant : l'exigeant, rare et souverain Robert Alexis, pour Les Figures (Ed. José Corti), à propos de «la liberté des fous».

12:00 [12:00-14:00] Remise du prix Femina
Location:
Hôtel de Crillon
10, place de la Concorde
4, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 44 71 15 00
Fax : +33 (0)1 44 71 15 02
Mail : crillon@crillon.com
Internet Site : www.crillon.com
Description:
Le jury Femina a publié jeudi 11 septembre ses premières sélections pour ses prix qui doivent être décernés le 3 novembre.


Sélection Fémina Romans Français :

Mathieu Belezi
C'était notre terre
Albin Michel

Cortanze Gérard
Gitane Sans Filtre
Gallimard

Jean-Louis Fournier (gagnant du prix)
Où on va papa ?
Stock


Philippe de La Genardière
L'année de l'éclipse
Sabine Wespieser

Claude Habib
Un sauveur
Editions de Fallois

Dominique Jamet
Un traître
Flammarion

Michel Le Bris
La beauté du monde
Grasset

Dominique Mainard
Pour vous
Joëlle Losfeld

Catherine Millet
Jour de souffrance
Flammarion

Olivier Poivre d'Arvor
Le voyage du fils
Grasset

Guy Scarpetta
La Guimard
Gallimard

Anne Serre
Un chapeau léopard
Mercure de France

Philippe Vilain
Faux-père
Grasset


Sélection Fémina Romans Etrangers

Martin Amis
La Maison des Rencontres
Editions Gallimard

Kate Atkinson
A quand les bonnes nouvelles ?
Editions de Fallois

Troy Blacklaws
Oranges sanguines
Flammarion

Ceridwen Dovey
Les Liens du sang
Editions Héloïse d'Ormesson

Gail Jones
Pardon
Mercure de France

Lew Charles
Melnitz
Grasset & Fasquelle

David Lodge
La vie en sourdine
Rivages

Vladimir Pistalo
Millénaire à Belgrade
Editions Phébus

Dag Solstad
Pudeur et dignité
Les Allusifs Editions

Sasa Stanisic
Le Soldat et le Gramophone
STOCK

Dubravk Ugresic
Le ministère de la douleur
ALBIN MICHEL

Sandro Veronesi
Chaos calme
Grasset & Fasquelle


Le prix Femina 2008 a été attribué lundi 3 novembre à Jean-Louis Fournier, 69 ans, pour Où on va papa ? (Stock). Il s'agit d'un récit bref, composé de vignettes et saynètes de cinq lignes à deux pages, à propos des deux fils handicapés de l'auteur. Ancien complice de Pierre Desproges, Jean-Louis Fournier écrit juste, à l'écart des deux écueils habituels : le misérabilisme et le cynisme. Il évoque les épreuves, la douleur et les supplices liés à la naissance de Mathieu et Thomas : «Un miracle à l'envers.» Mais avec un tact irrésistible, l'humour reprend le dessus et aboutit à un hymne poignant à ces êtres, «la tête pleine de paille», qui «auront rendu le séjour supportable».

Bien accueilli par la critique, plébiscité par le public, Où on va, Papa ?, également sélectionné pour le prix Goncourt, est le seul titre en course pour les prix d'automne à figurer parmi les meilleures ventes. Les dames du Femina l'ont donc préempté sans hésitation.

13:00
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:30] Sylvie Vartan en séance dédicace
Location:
Virgin Megastore Champs-Élysées
52/60, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 49 53 50 00
Fax : +33 (0)1 49 53 50 41
Internet Site : www.virginmegastore.fr/mon_virgin_megastore_1000.html?magasin=18
Description:
Sylvie Vartan en séance dédicace

[17:50-18:00] Lacher de ballons et de colombes au Trocadéro
Description:
Esplanade du Trocadero (Place du Palais de Chaillot)
Face à la Tour Eiffel
75016 Paris

À l'initiative de citoyens français et européens et en partenariat avec le Comité Français de Soutien à Barack Obama, un rassemblement convivial aura lieu à 18H très précises sur l'Esplanade du Trocadéro à Paris pour un lacher de ballons et de colombes afin de soutenir symboliquement B.Obama. Après cette réunion-éclair, rendez-vous au cocktail (indiqué ci-dessous) à 5 min à pied.

Plus d'informations :
www.parisforobama.com

18:00 [18:00-21:00] Exposition "Jean Marais, l'éternel retour"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009, le Musée de Montmartre consacre une exposition exceptionnelle au comédien Jean Marais où près de 1200 pièces (costumes, peintures, sculptures, objets personnels, correspondance ) sont présentées au public.

Le comédien, peintre, metteur en scène, créateur de costumes, décorateur et écrivain, fascinait pour ses talents et sa beauté sculpturale digne d'un marbre antique. Jean Marais habitait Montmartre et son appartement de la rue Norvins fut le rendez-vous de tous les artistes de la Butte. C'est donc tout naturellement le Musée de Montmartre qui lui rend hommage pour célébrer les dix ans de sa disparition avec une exposition dont le titre évoque l'un des films les plus célèbres de Jean Marais, L'Eternel retour de Jean Delanoy, version moderne de la légende de Tristan et Iseult. Francis Huster est le parrain de l'évènement qui propose un parcours thématique dans la vie et l'œuvre de Jean Marais, présentant notamment et pour la première fois le costume brodé du roi de Peau d'âne, le masque de La Belle et la bête reconstitué sur les indications de Jean Marais, les premiers croquis d'adolescent du comédien, les esquisses de sa ligne de prêt à porter Jean Mara, le César d'Honneur reçu en 1980 ou sa correspondance avec Jean Cocteau.

http://www.museedemontmartre.fr/images/marais_dp.pdf


[18:00-21:00] Exposition "Kisses from China!" de Maria Rebecca Ballestra
Location:
Galerie Alberta Pane
ex : Kernot Art Gallery
14, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 43 06 58 72
Fax : +33 (0)1 43 06 18 55
Mail : info@galeriealbertapane.com
Internet Site : www.galeriealbertapane.com
Description:
Vernissage le 3 novembre 2008 de 18h à 21h
Exposition du 3 novembre 2008 au 31 janvier 2009
du mardi au vendredi de 11h à 19h
samedi de 14h à 19h et sur RDV

[18:00] Exposition de Tomoko Sawada
Location:
Colette
213, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Tuileries, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 55 35 33 90
Fax : +33 (0)1 55 35 33 99
Mail : contact@colette.fr
Internet Site : www.colette.fr
Description:
Du 3 au 29 novembre 2008

Diplômée de l'Université d'Art et de Design de Seian, Tomoko Sawada se démarque par des travaux tels que "ID400" où elle se transforme en quelques 400 personnages différents, ou "OMIAI" où elle présente la coutume japonaise qui consiste à prendre en photo un partenaire éventuel lors d'un mariage arrangé. En se mettant elle-même en scène et en se transformant sans cesse, l'artiste incite souvent le visiteur à examiner les ambigüités existantes entre l'apparence et le fort intérieur. Le nouvelle série "Decoration" exposée chez colette est directement lié à la mode japonaise, et notamment celle de la jeune génération du quartier Harajuku de Tokyo. Il s'agit de sa première exposition en France, dans le cadre de Paris-Photo spécial Japon.
Les 4 livres de Tomoko Sawada, épuisés, seront disponibles chez colette ainsi que des tshirts edités par Lammfromm.
Rencontre le 14 novembre, 18h.

A l'occasion de l'exposition de Tomoko Sawada, colette accueille la marque japonaise Baby, The Stars Shine Bright pour un "shop in shop" d'un mois. Lancée en 1988 par Akinori Isobe et son épouse Fumiyo, la marque compte aujourd'hui une vingtaine de boutiques au Japon et son premier magasin à l'etranger se trouve à Paris ! Baby, The Stars Shine Bright est la référence internationale de la mode dite « Sweet Lolita », s'inspirant du style vestimentaire français du 19ème siècle.

Pour la sortie de son premier livre "On Display", le photographe néerlandais Maurice Scheltens, presentera au rez-de-chaussée son travail sur l'art de la mise en scène en général mais aussi d'objets dans de petits univers surréalistes. Rassemblés au cours des 10 dernières années, On Display inclut ses travaux pour Vitra, Nike, Fantastic Man ou Wallpaper mais aussi pour d'autres expositions, musées et galeries.

[18:00] Réunion officielle Barack OBAMA
Description:
Restaurant FINDI - en face de l'église américaine - 26, avenue George V - 75008 Paris

Cocktail et buffet dinatoire gratuit et à volonté!

Avec la présence exceptionnelle de Monsieur Clyde Wright
(Groupe du Golden Gate Quartet ayant fondé le Gospel aux USA et dans le monde) et 40 choristes qui chanteront et mettront l'ambiance "Happy day" !!!
http://www.clydewright.com/fr/bio/index.html

Invités:

1) - Zachary James Miller (porte-parole de Barack Obama en France - Parti démocrate américain)
http://www.respectmag.fr/spip.php?article624

2) - Anh Dao Traxel Chirac (fille adoptive de Jacques Chirac et présidente de l'association L'Étoile européenne du dévouement civil et militaire )
http://www.eedcm.com/

3) - François Durpaire (historien et biographe de Barack Obama)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Durpaire

4) - Mohamed Dia (NBA by Dia)
http://www.mdiawear.com

[18:00] exposition de Liliana Nadiu "Roumanie-Réminiscences"
Location:
Bateau Daphné
quai de Montebello
sous le Pont de l'Archevêché
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 30 36 18 88
Fax : +33 (0)1 34 48 03 57
Mail : info@bateaudaphne.com
Internet Site : www.bateaudaphne.com
Description:
du 3 au 16 novembre

photographie argento-numérique

pendant le mois de la photo à Paris

[18:30] Exposition "ADIEU AU PASSÉ / EN BORDURE DE L'EUROPE" de Jordis Antonia Schlö
Location:
Goethe-Institut
17, avenue d'Iéna
75116 Paris
M° Iéna, Boissière
France
Phone : +33 (0)1 44 43 92 30
Fax : +33 (0)1 44 43 92 40
Mail : info@paris.goethe.org
Internet Site : www.goethe.de/paris
Description:
4 novembre – 15 décembre
Vernissage le lundi 3 novembre à 18h30 en présence de l'artiste

Dans le cadre du Mois de la Photo à Paris

Dans ses œuvres en noir et blanc de la série « Adieu au passé, Jordis Antonia Schlösser juxtapose les régions industrielles de Garzweiler, près de Cologne, et de Halle-Neustadt en ex-RDA, où elle photographie non seulement les changements dans le paysage rural ou urbain marqué par le dépeuplement, mais aussi le comportement des gens vis-à vis des mutations radicales auxquelles ils sont exposés et qui pleurent le déracinement, la perte de Heimat, de « chez soi ».

Née en 1967 à Göttingen, Jordis Antonia Schlösser a étudié le design et la photographie à la Fachhochschule Dortmund de 1988 à 1996. Elle est membre de l'agence OSTKREUZ depuis 1997 et a reçu de nombreux prix pour ses travaux photographiques.

[18:30-20:30] Exposition "The Future is now"
Location:
Centre Culturel d'Egypte à Paris
111, boulevard Saint-Michel
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 46 33 75 67
Fax : +33 (0)1 43 26 18 83
Mail : centre@culture-egypte.com
Internet Site : www.culture-egypte.com
Description:
Du 03/11/2008 au 14/11/2008

Exposition de photographies noir et blanc, de l'artiste français Jean-Pierre Ribière. Vernissage le lundi 3 novembre de 18h30 à 20h30 au Centre culturel.

[18:30] Mobile Monday dédié à l'iPhone
Location:
NUMA, par Silicon Sentier
Quartier Numérique / Silicon Sentier
39, rue du Caire
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)1 40 13 64 40
Mail : tiffany@numaparis.com
Internet Site : www.numaparis.com
Description:
En présence de Nathalie Lassire, Apple France et Jean-Pierre Diconstanzo, Orange.

18h45 : Introduction : Stéphane Distinguin, Silicon Sentier et Denis Pansu, Fing.

19h : cinq présentations, 5 visions du présent et du futur de la mobilité :

Thomas Sarlandie, Directeur Développement & Innovation, Backelite : " iPhone - Moteur de l' internet mobile".

Cyril Guilleminot, Directeur France de Gameloft : "iPhone : une nouvelle console de jeux ?".

Guillaume Besse, Président d'entreprise-facile.com : "Son entreprise dans son iPhone".

Guillaume Decugis, CEO- Goojet : "iPhone : le premier "WidgetPhone".

Jean- Louis Frechin, Designer, NoDesign.net : "iPhone : l'objet est interface" .

20h : Echange, réseautage, discussions libres, recherches de partenaires autour d'un verre.

http://momo.bearstech.net/inscription.php


[19:00] Cérémonie de remise d'insignes à des professionnels du cinéma
Description:
Cérémonie de remise d'insignes à des professionnels du cinéma : Sylvie Lancrenon, photographe, et Hélène Plemiannikov, chef monteuse, l'insigne de Chevalier dans l'ordre national du Mérite, et à Gérard Buffard, chef machiniste, Pierre Lenoir, ingénieur du son, Claude Vailland, ingénieur du son, et Reinhardt Wagner, compositeur de musique de film, l'insigne de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres

[19:00-21:00] Exposition "Accés à la Nature" d'Alexandre Delamadeleine
Location:
No Good Store
52, rue des Martyrs
75009 Paris
M° Pigalle, Notre-Dame-de-Lorette, Le Peletier
France
Phone : +33 (0)1 45 96 00 87
Mail : nogoodstore75@gmail.com
Internet Site : www.nogoodstore.com
Description:
Alexandre Delamadeleine expose ses photographies mettant en valeur des obstacles visuels, nous obligeant à nous questionner sur notre propre rapport à la nature.

Bradrida est un des partenaires officiels du AMAZING DAY FESTIVAL organisé par l'association MACAQ.


[19:00-20:30] Exposition de James McCracken, photographies
Location:
Le Duplex Bar
25, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 80 86
Mail : infoduplex@duplex-bar.com
Internet Site : www.duplex-bar.com
Description:
du 3 au 29 novembre
vernissage lundi 3 novembre 19h - 20h30


[19:00-22:00] Exposition de Klaus Reimer "20 ans de Balkans en noir et blanc"
Location:
Maison d'Europe et d'Orient
Centre culturel pour l'Europe de l'Est et l'Asie centrale
3, passage Hennel
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Reuilly-Diderot
France
Phone : +33 (0)1 40 24 00 55
Fax : +33 (0)1 40 24 00 59
Mail : contact@sildav.org
Internet Site : www.sildav.org
Description:
du 3 au 28 novembre
Du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 19h
Fermé les samedis et dimanches

Dans le cadre du mois de la Photo-OFF

Issues d'un long périple dans les Balkans entre la fin des années 1980 et le début du 21ème siècle, ces images nous invitent à une plongée dans le monde rural post communiste, notamment a travers la communauté tsigane. Entre le "ta gueule" de la dictature communiste et le "cause toujours" du capitalisme semi-maffieux, des individus essaient de trouver un espace de survie. Grand désordre sociopolitique en toile de fond, lassitude et moments de joie se mêlent en un formidable fatalisme où le son d'un violon redonne de la splendeur à la banalité du quotidien.

[19:00-23:00] Soirée 10 ans de M6 Music
Location:
Athénée théâtre Louis-Jouvet
7, rue Boudreau
Square de l'Opéra-Louis Jouvet
75009 Paris
M° RER A Auber, Havre - Caumartin, Opéra, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 53 05 19 19
Mail : ecrire@athenee-theatre.com
Internet Site : www.athenee-theatre.com
Description:
Soirée M6 Music

[19:00] Vernissage "PAUSE PEINTURE AU PAUSE CAFE" de Prisca
Location:
Pause Café
41, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 06 80 33
Description:
www.priscatemporal.com


[19:30] Exposition de Philippe Lopparelli et Gabriela Lupu
Location:
Institut Culturel Roumain de Paris
Centre Culturel Roumain
1, rue de l'Exposition
75007 Paris
M° Ecole Militaire, RER C Pont de l'Alma
France
Phone : +33 (0)1 47 05 15 31
Fax : +33 (0)1 47 05 15 50
Mail : institut@institut-roumain.org
Internet Site : www.institut-roumain.org
Description:
Exposition du 3/11/2008 au 21/11/2008
Vernissage le 3/11/2008

Philippe Lopparelli « Le Temps nous est conté. Traditions et vie rurale des villages des montagnes des Carpates »

Les photographies de Philippe Lopparelli prises en Roumanie parle d'un autre temps, de la texture d'un autre monde qui nous est étrangement familier. Son travail délivre une émotion intacte d'un monde rural, possédant son propre temps et son propre rythme.

http://tendancefloue.net/actualite/mois_photo_2008/mois-photo.pdf




Gabriela Lupu "Bucarest, figures de style"
La pellicule des photographies de Gabriela Lupu imprime les moments de relâche quotidienne, lorsque l'homme oublie pour quelques secondes son masque, et qu'il montre son côté caché et intime.

[19:30] Guide Pudlowski
Location:
Hôtel Le Bristol
112, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Miromesnil, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 53 43 43 00
Fax : +33 (0)1 53 43 43 01
Mail : communication@lebristolparis.com
Internet Site : www.hotel-bristol.com
Description:
Guide Pudlowski



[20:30] Soirée anniversaire des 20 ans de « Visa pour l'image – Perpignan »
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
Soirée anniversaire des 20 ans de « Visa pour l'image – Perpignan », festival international du Photojournalisme en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés