Tuesday, January 20, 2009
Public Access


Category:
Category: All

20
January 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  Exposition "Jean Marais, l'éternel retour"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Dates :
Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Tarif : 7 euros, tarif réduit 5,50 euros


A l'occasion des dix ans de la disparition du comédien, l'agence Arts' Talents et le Musée de Montmartre s'associent pour révéler les facettes méconnues d'un artiste aux talents multiples dans le cadre d'une exposition exceptionnelle. Parrainée par Francis Huster, cette rétrospective unique présentera à Paris plus de 1200 pièces pour la plupart inédites touchant au cinéma, à la littérature, au théâtre et aux arts plastiques. L'occasion de découvrir pour le grand public des oeuvres exposées pour la toute première fois, regroupées par thèmes et mises en scène pour un véritable parcours initiatique parmi l'ensemble des salles du musée : costumes, dessins, correspondances, peintures, sculptures, terres cuites et souvenirs personnels de Jean Marais.

Le comédien, peintre, metteur en scène, créateur de costumes, décorateur et écrivain, fascinait pour ses talents et sa beauté sculpturale digne d'un marbre antique. Jean Marais habitait Montmartre et son appartement de la rue Norvins fut le rendez-vous de tous les artistes de la Butte. C'est donc tout naturellement le Musée de Montmartre qui lui rend hommage pour célébrer les dix ans de sa disparition avec une exposition dont le titre évoque l'un des films les plus célèbres de Jean Marais, L'Eternel retour de Jean Delanoy, version moderne de la légende de Tristan et Iseult. Francis Huster est le parrain de l'évènement qui propose un parcours thématique dans la vie et l'œuvre de Jean Marais, présentant notamment et pour la première fois le costume brodé du roi de Peau d'âne, le masque de La Belle et la bête reconstitué sur les indications de Jean Marais, les premiers croquis d'adolescent du comédien, les esquisses de sa ligne de prêt à porter Jean Mara, le César d'Honneur reçu en 1980 ou sa correspondance avec Jean Cocteau.

Le musée dévoilera des pièces entrées dans l'histoire du 7ème Art français telles que le costume brodé porté par Jean Marais dans Peau d'Âne ou encore la reconstitution du masque de La Belle et la Bête. Les débuts du comédien seront aussi au programme à travers les clichés de ses premières séances d'essai tandis que la confirmation de son statut de star sera symbolisée par l'exposition de son César d'honneur reçu en 1980.

Au-delà du Jean Marais acteur, cette rétrospective lèvera un coin de voile sur le Jean Marais artiste avec notamment ses différentes sculptures, ses illustrations de contes pour enfants ainsi que ses différentes toiles. Dans le domaine de la vie privée, les visiteurs pourront découvrir la correspondance qu'il entretenait avec Jean Cocteau.

Voici quelques-uns des nombreux « trésors » que le grand public pourra découvrir dès le 4 novembre au Musée de Montmartre à Paris dans le cadre de l'exposition que l'agence Arts'Talents (fondée par Romain Leray et Didier Jovenet détenteurs de l'un des plus grands fonds européens de costumes et d'accessoires de cinéma) et le musée ont conjointement organisée à l'occasion des dix ans de la disparition de Jean Marais :
Le costume brodé du roi de PEAU D'ANE
Le masque de LA BELLE ET LA BETE reconstitué sur les indications de Jean Marais après le tournage
Les premiers croquis d'adolescent au trait incroyablement proche de celui de Jean Cocteau
Les clichés des premières séances d'essais professionnels
Les bronzes, toiles et aquarelles
Les esquisses de sa ligne de prêt à porter, baptisée «Jean Mora», lancée dans les années 70 et à la modernité étonnante
Les récompenses dont le César d'Honneur reçu en 1980
Les costumes, photographies et affiches de films et de théâtre
Les terres cuites et sculptures
Les illustrations de contes pour enfants
Les maquettes de décors
La correspondance avec Jean Cocteau…


Jean Marais, l'artiste

Acteur, il fut le plus ardent des caméléons. Artiste, il fut aussi le plus doué des touche-à-tout. «L'art m'attire, me fascine, j'aime m'en approcher. Je respecte l'artiste, j'aimerais lui ressembler, mais place trop haut l'art pour me croire artiste»1, s'empressait-il pourtant d'ajouter. Peinture, sculpture, dessin, et même stylisme, Jean Marais voguera toute sa vie au gré de ses envies et de ses passions.

Rattrapé par le cinéma alors qu'il se prédestinait à une carrière de peintre, Jean Marais n'abandonnera jamais pour autant ses crayons et ses pinceaux. Entre deux tournages, pendant ses loisirs, il se mettra devant son chevalet… Sa technique est digne des miniaturistes du Moyen Âge. Avec une habileté exceptionnelle et l'obsession de la belle ouvrage, il passera des heures, des jours, des semaines, parfois plusieurs mois pour réaliser une oeuvre. Picasso, qui souhaita acquérir ses créations, l'encouragea à consacrer plus de temps à cet art. Son réalisme pictural donnera naissance à un monde poétique, d'une grande sensibilité, s'inspirant de son quotidien, de sa vie et de l'environnement où la nature et les animaux occupent une place particulière.


Autoportrait peint en 1935. Jean Marais a 22 ans.
Huile sur bois.
© DR - Collection particulière - ARTS' TALENTS EDITIONS
(extrait de l'ouvrage qui sort le 4 novembre en librairie)

Le peintre complètera toujours le comédien. Mais pas seulement. En 1941, par goût esthétique prononcé, mais aussi par souci d'économie, il se mettra à dessiner des costumes et des décors. Il réalisera cette année-là ceux de Valse 1900 pour Jeannine Charrat et Roland Petit. Dix ans plus tard, Britannicus, à la Comédie-Française, sera une de ses plus belles créations. Il travaillera alors avec les ateliers de Robert Piguet, un des grands couturiers de l'époque. Pour la première fois dans la maison de Molière, un acteur assumera le jeu d'acteur, la mise en scène mais également la création des décors et des costumes. Il poursuivra avec La Machine infernale de Jean Cocteau en 1953, Pygmalion de George Bernard Shaw en 1955, L'Apprenti fakir avec George Reich en 1957, Le Disciple du diable adapté par Jean Cocteau, OEdipe-roi de Jean Cocteau en 1958, Cocteau-Marais en 1983 et Bacchus de Jean Cocteau en 1988.
Du costume de scène, il passera presque naturellement au costume de ville. Son élégance, que l'on résume trop facilement à du dandysme, lui donnera un jour l'envie de créer sa propre ligne de prêt-à-porter.
Il se lancera en 1970 sous le pseudonyme de Jean Mora. Un désir créatif influencé par trois personnalités d'exception: Coco Chanel, amie de Jean Cocteau; Christian Bérard, créateur de costumes, décorateur, magicien dans l'art du drapé, conseiller artistique qui habillera Jean Marais à de multiples occasions, comme Les Montres sacrés, L'Aigle à deux têtes, La Belle et la Bête ou Orphée; enfin, son grand ami André Bardot, maître tailleur de l'après-guerre dont l'atelier de la rue La Boétie était couru du Tout-Paris. Il habillera Jean Marais à la ville comme à la scène notamment lors des différents galas de l'Union des Artistes où ses costumes d'une coupe parfaite feront sensation. L'homme vu par Jean Marais ? Ce sera une collection complète, comprenant plus de 50 pièces ainsi que des accessoires et des foulards.



Ces dessins, d'une extrême précision, sont aujourd'hui d'une modernité déconcertante: casquette à bout carré, sac-serviette, trench-coat croisé, pull daim et laine, blouson cintré, polo laine tricoté très fin, smoking blanc, costume de plage bouffant à l'orientale, gilet du soir en cuir…
Pour réaliser sa collection d'accessoires et en particulier ses foulards, il peindra des gouaches sur toile d'esprit arts primitifs, mêlant des couleurs très vives, chatoyantes à des motifs géométriques. Pour les ceintures et les boutons de manchettes, il jouera sur les anagrammes où l'on retrouve toujours le JM. Pourtant, malgré un grand lancement médiatique avec un défilé à l'hôtel Bristol, ces collections ne rencontreront pas le succès escompté.
Qu'importe, il va bientôt s'intéresser à un autre univers artistique.

A la fin des années 70, Jean Marais s'initie à la se lance dans ce qui sera la dernière passion créatrice de sa vie, la sculpture en terre cuite, qui sera aussi une histoire d'amitié. Grâce à un marchand de terre, il rencontre Jo Pasquali, potier, qui lui apprendra les rudiments du tournage. Et il se liera aussi à son épouse Nini Pasquali qui lui proposera d'ouvrir une galerie. C'est ainsi qu'il se mettra à tourner et à sculpter des oeuvres de toute nature, parmi lesquelles des pièces monumentales comme Le Passe-muraille dont la sculpture en bronze se trouve place Marcel-Aymé à Paris. Tignasse blanche, barbe chenue, yeux bleus délavés, il aurait dû interpréter sur scène, à la fin de sa vie, Rodin, avant que Bruno Nuytten ne s'empare du projet pour le cinéma. Drôle de clin d'oeil du destin!
«J'ai découvert la peinture à 10 ans, le stylisme à 50, la poterie à 60 et la sculpture à 73ans. On croirait à une blague», confiait-il dans un éclat de rire en 1992. Aujourd'hui, on se dispute ses oeuvres et on reconnaît l'incroyable palette de son talent. Un pied de nez du destin qui l'aurait beaucoup amusé…


Communiqué :
http://www.museedemontmartre.fr/images/marais_dp.pdf


Catalogue :
Edité par ARTS' TALENTS EDITIONS, un catalogue/livre d'art reprenant les oeuvres les plus rares et les pièces les plus marquantes de l'exposition JEAN MARAIS, L'ETERNEL RETOUR accompagne l'événement.
Retraçant l'ensemble et la diversité de la carrière de Jean Marais, richement illustré de centaines de photographies et documents inédits, cet ouvrage est disponible en librairie à partir du 4 novembre 2008.
224 pages, 49 €
ISBN : 978-2-9532901-0-39782953290103



Sundance Film Festival
Description:
http://www.sundance.org/festival/

08:00  
09:00 [09:00-21:00] Assises Spéciales du Journalisme
Location:
Maison des Métallos
établissement culturel de la Ville de Paris
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
M° Couronnes, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 05 88 27
Fax : +33 (0)1 48 05 88 21
Mail : info@maisondesmetallos.org
Internet Site : www.maisondesmetallos.org
Description:
-9h à 12h / ATELIERS.
Discussions sur "l'indépendance" (atelier1) : relation capital/éditorial; reconnaissance des équipes rédactionnelles, concentration, statut du journaliste, droits d'auteurs.
"Droit du public et déontologie" (atelier 2) : charte(s) professionnelles dans la convention collective, chartes d'entreprise, médiateurs, instance de médiation, droits et participation des publics.
"Qualité de l'info" (atelier3) : formation initiale et continue, conditions de travail, pigistes, correspondants de presse, amélioration des contenus, diversité, généralisation de l'info low cost, définition du droit de chaque ciotoyen à une info de qualité.

-14h-18h : Assemblée plénière. Restitution et validation des préconisations des ateliers. Interventions des personnalités invitées. synthèse des propositions.

-18-19h cocktail.

-19-21h, débat public. "Pour le droit de chaque citoyen à une info de qualité".

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090120_Assises_du_Journalisme.pdf


[10:30-12:00] Remise du 7e Trophée Ethique et Gourvernance
Location:
Théâtre Marigny - Robert Hossein
Carré Marigny
avenue De Marigny
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 53 96 70 30
Fax : +33 (0)1 53 96 70 31
Mail : tmarigny@theatre-marigny.fr
Internet Site : www.theatremarigny.fr
Description:
Sur Invitation

En Présence de Jean-Pierre Raffarin, les 11 membres du Jury présidé par Alain Dominique Perrin, administrateur de la compagnie financière Richemont. Monoprix, Yves Rocher, American Apparel ou encore Ekyog font parties des nommés.



[11:30] Voeux à la presse
Location:
Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative
Site Duquesne
14, avenue Duquesne
8, avenue de Ségur
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 40 56 60 00
Internet Site : www.sante-sports.gouv.fr
Description:
Voeux à la presse









[17:00-22:00] Cérémonie d'investiture de Barack Obama
Location:
dorothy's gallery
American Center for the Arts
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 57 08 51
Mail : dp@dorothysgallery.com
Internet Site : www.dorothysgallery.com
Description:
Dorothy's gallery ouvre ses portes :
Venez vivre l'investiture du Président-élu Barack Obama à dorothy's gallery
Retransmission de la cérémonie d'investiture sur écran TV à partir de 17:00 jusqu'à 20:00
Cocktail et ambiance conviviale

[17:00-20:00] Exposition "La grande aventure des chrétiens d'Orient"
Description:
Eglise Saint-Germain-des-Prés - 1, place Saint-Germain-des-Prés - 75006 PARIS

du 17 janvier au 1er février 2009

L'Oeuvre d'Orient avec Mgr Philippe Brizard, Directeur général de l'Oeuvre d'Orient, et le Père Bernard Bommelaer, Curé de la paroisse Saint-Germain-des-Prés à Paris vous invitent à découvrir l'exposition "La grande aventure des chrétiens d'Orient" du 17 janvier au 1er février 2009.

Vernissage le mardi 20 janvier de 17h à 20h,
suivi d'une conférence à 20h30 de Mgr Brizard : "Situation et avenir des chrétiens d'Orient". (Salle Mabillon. 5, rue de l'Abbaye - 75006 PARIS)

http://paxchristi.cef.fr/docs/OeuvredOrient.expojanv2009.pdf

[17:00-19:00] Exposition "Les grands monuments de Lutèce"
Location:
Crypte archéologique du Parvis de Notre-Dame
7, place du Parvis de Notre-Dame
Place Jean-Paul II
75004 Paris
M° Cité, Saint-Michel, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 55 42 50 10
Fax : +33 (0)1 43 29 30 55
Internet Site : www.carnavalet.paris.fr
Description:
sur invitation

du 21 janvier 2009 au 31 janvier 2010
Exposition ouverte du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h
Fermeture le lundi et les jours fériés
Fermeture des caisses à 17h30

Tarif : 4€

Une nouvelle exposition à la crypte archéologique du parvis Notre-Dame qui dresse le portrait du Paris antique à travers ses principaux édifices civils, du Ier au IVème siècle ap. J.-C., et montre ce que la capitale d'aujourd'hui doit à sa toute première urbanisation.

On pourra explorer les monuments emblématiques de Lutèce : le forum, les thermes, le théâtre et l'amphithéâtre, décrits à la lumière d'études récentes et de documents inédits. Des restitutions en 3D inédites et des dessins d'illustration en détaillent les plans, l'élévation, le décor et en éclairent la fonctionnalité. Une carte permet de localiser précisément chacun de ces monuments au sein de la ville antique et de la ville actuelle : le forum (rue Soufflot), l'amphithéâtre (arènes de Lutèce), le théâtre (rue Racine), les différents thermes (Musée de Cluny, Collège de France, rue Gay-Lussac).

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090120_Les_Grands_Monuments_de_Lutece_CP.pdf

Qui ne connaît pas, au moins de nom, les “arènes de Lutèce” et les “thermes de Cluny”, vestiges de constructions gallo-romaines à Paris? Ces édifices du Quartier Latin, faisaient partie d'un ensemble architectural, aujourd'hui restitué dans une exposition de la Crypte archéologique du Parvis Notre-Dame. Pour nous faire découvrir ce qu'a été le premier projet urbain de Paris.


De -58 à -50 avant Jésus-Christ, Jules César entreprend la “guerre des Gaules” ou conquête de la Gaule afin de placer les Gaulois sous la loi romaine. A l'appel de Vercingétorix, les celtes Parisii, implantés à Lutèce, tentent de résister à leur puissant ennemi méridional. En vain. Ils tombent devant l'armée du lieutenant de César, Labiénus, en -52 av.J.-C..

Le successeur de César, son petit neveu et fils adoptif, Auguste (-63 av.J.-C. - 14 ap.J.-C.), premier Empereur romain, réorganise les provinces gauloises pour mieux contrôler les Parisii. C'est à cet effet qu'un réseau de grands monuments est instauré à Lutèce pour accueillir les institutions municipales, gérées par des édiles assujettis à l'Empire Auguste.

La ville (civitas) s'épanouit grâce à la pratique de l'évergétisme, selon laquelle un puissant, dont l'Empereur lui-même, finance des constructions publiques pour faire profiter les habitants des richesses de leur cité.

La caractéristique principale du premier projet urbain de Paris réside dans son quadrillage: une grille orthogonale selon un axe sud-nord appelé cardo maximus (actuelles rue Saint-Jacques, rue de la Cité et rue Saint-Martin). Cet axe représente l'épine dorsale de la trame des rues et des égouts, construits perpendiculairement et parallèlement à la Seine.

Le coeur de Lutèce s'organise à partir de la Montagne Sainte-Geneviève avec, à son sommet le forum, à mi-pente le théâtre découvert (actuelle rue Racine), les thermes du Collège de France, l'amphithéâtre (dit aujourd'hui arènes de Lutèce), les thermes de la rue Gay-Lussac et ceux de Cluny. Ce carré monumental de 88,8 x 88,8 mètres fait de Lutèce une ville typiquement romaine.



L'exposition décrit tour à tour le rôle de chacun des monuments en restituant les décors d'époque.

Le forum - centre symbolique et réel de toute cité romaine - joue un rôle à la fois religieux, civil et commercial. Celui de Lutèce est construit sur l'actuelle place du Panthéon, tout proche du cardo maximus. L'aire ouest de la place, sacrée, est dédiée au culte de l'Empereur; l'aire est, publique, permet de traiter des affaires matérielles (boutiques) et spirituelles (basilique).

Les thermes ou établissements de bains publics constituent la deuxième caractéristique d'une cité romaine. Les Parisii viennent s'y laver, se faire soigner, faire du sport mais aussi rencontrer des amis et se divertir. Le bain romain consiste à alterner eau chaude et froide. Le protocole de soins est le suivant. Le baigneur s'échauffe dans la palestre (cour prévue à cet effet) ou dans le gymnase qui fait aussi office de vestiaire, où il se déshabille complètement. Puis, il passe succesivement: au tepidarium d'entrée, pièce tiède; au destricarium, où il se nettoie la peau; au laconicum, étuve sèche; au caldarium, où il prend un bain chaud pour se délasser. Enfin, il redescend progressivement de température en passant par un tepidarium de sortie avant de finir dans un frigidarium, où il se trempe dans l'eau froide.





Les arènes de Lutèce font office d'édifice de spectacle. On y regarde des luttes de gladiateurs (munera), des combats contre les bêtes (venationes), des exécutions de condamnés par des bêtes sauvages (damnatio ad bestias)… Elles sont construites à la fin du Ier siècle, en dehors de la ville car le sang y est versé. Elles peuvent accueillir jusqu'à 17.000 spectateurs. Les arènes de Lutèce présentent l'originalité de combiner la structure d'une arène à celle d'une scène de théâtre.
A la fin du Ve siècle, le déclin de la culture populaire romaine conduit l'amphithéâtre à être réduit d'un tiers pour être utilisé comme carrière. En 1870, un second tiers est transformé en parking pour omnibus. Le dernier tiers, très bien conservé, a bénéficié du soutien de la Société des Amis dont son membre le plus prestigieux s'appelait Victor Hugo.



Le théâtre de la rue Racine n'a, pour sa part, conservé que de rares vestiges souterrains (sous la rue Racine et le collège Saint Louis). De taille moyenne, il avait pour fonction de présenter des divertissement légers. Les acteurs jouent en mimant et dansant tandis qu'un choeur chante les textes, accompagné d'un orchestre.

En dehors de la cité, des sanctuaires sont construits pour les rites de sacrifices. A l'époque gallo-romaine, la butte Montmartre se situe à 4km de Lutèce. Il est possible qu'un temple sur la colline ait été dédié à Mars (dans le jardin du Calvaire, autour de l'église Saint-Pierre) et un autre à Mercure (rue Lepic). Si les structures archéologiques témoignent bien d'une architecture sacrée gallo-romaine, rien ne prouve, en revanche, que des cultes y étaient réellement célébrés.
En 1997, des recherches ont permis de découvrir un nouveau sanctuaire, sur le site antique de Vanves, lui aussi disant de 4km de Lutèce.

Au IIIe siècle, les invasions germaniques accélèrent le sentiment d'insécurité dans les villes. Les élites municipales quittent les cités qui diminuent de territoire. Les axes routiers ne sont plus entretenus, l'habitat régresse. Au-delà de Lutèce, ce siècle marque un recul urbain général en Gaule.

Au IXe siècle, le coeur de Lutèce se déplace vers l'île de la Cité, qui formera le deuxième projet urbain de Paris.

Une exposition qui intéressera les plus parisophiles d'entre vous. La Crypte archéologique du Parvis Notre-Dame, aménagée en 1980, permet en outre de visualiser l'évolution urbaine et architecturale de l'île de la Cité, coeur historique de Paris. Devenue capitale des Francs, sous Clovis, dès le VIe siècle!

[17:30-20:00] Exposition de Minoru KUROYANAGI, Toiles et polystyrènes
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Du 20 au 31 janvier 2009
Vernissage : le mardi 20 janvier de 17h30 à 20h
exposition : lundi de 12 à 20h,
mardi au vendredi de 10h à 20h,
samedi de 10h à 18h30 (sauf le 31 jusqu'à 16h)

Minoru Kuroyanagi (1954-2008)

Né en 1954 au Japon, Minoru Kuroyanagi s'installe en France en 1981, un an après être sorti diplômé de l'université Meiji de Tokyo.
L'œuvre de Minoru est difficile à classifier, au cours de sa carrière il a en effet utilisé de nombreux médiums associés dans des productions mixtes ; on ne peut cependant s'empêcher de trouver des connivences entre son travail et ceux d'Yves Klein et de Paul Klee.
Klee dans la forme avec une géométrisation des formes et de l'espace ; Klein dans le fond, dans une alliance du Japon et de l'art occidental menant à une recherche effrénée de la dématérialisation du support – le polystyrène deviendra de fait son matériau de prédilection tant pour sa légèreté que par son « toucher » particulier.
Les œuvres de Minoru posent sur le monde et sur le corps humain un regard onirique et espiègle au travers de jeux de mots visuels dans lesquels formes et couleurs remplacent les phonèmes. Elles sont une invitation au voyage au cœur d'un monde en perpétuelle mouvance, représenté par des tableaux et des objets modulables qui ne laissent voir qu'une partie de leur message à la fois.
Pierre Auboiron
Historien d'art











[18:00-21:00] Champagne, Dj et vente privée American Apparel
Description:
Le Bazar de la Mode - 22 rue Sainte Croix de la Bretonnerie - 75004 Paris


Le Bazar de la Mode,
c'est 400m2 de show room au cœur du Marais.

Le Bazar de la Mode
est un espace de vente dédié au déstockage
de collection des grands noms du prêt à porter.

Le Bazar de la Mode
est ouvert au public tous les jours de la semaine.
Ventes privés et avant première en nocturne et sur invitation.


*Invitation
à la vente privée
AMERICAN APPAREL
1 article acheté
=
1 article offert
Mardi 20 janvier de 18h à 21h

Champagne et live DJ vous accompagneront tout au long de l'événement.

*invitation à imprimer et à présenter à l'entrée

[18:00-20:00] Cérémonie de remise du Prix ADVANCIA du Livre d'entrepreneuriat
Location:
Chambre de Commerce et d'industrie de Paris
CCIP - Hotel Potocki
27, avenue de Friedland
Hôtel Potocki
75382 Paris Cedex 08
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : 0 820 012 112
Internet Site : www.ccip.fr
Description:
http://entrepreneusesmag.typepad.com/entrepreneusesmag/2009/01/20-janvier-2009.html

ADVANCIA organise pour la 3ème année consécutive le Prix ADVANCIA du Livre d'entrepreneuriat qui a pour vocation de récompenser les meilleurs ouvrages francophones publiés en 2008 dans le domaine de l'entrepreneuriat : esprit d'entreprendre, intrapreneuriat, essaimage, création ou transmission d'entreprise, franchise, sociologie et pédagogie de l'entrepreneuriat…

La cérémonie de remise des prix aura lieu le mardi 20 janvier 2009, de 18 à 20 heures, à l'Hôtel Potocki, siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, 27, avenue de Friedland, Paris 8ème.


Au Programme :

18h : Conférence Charles Beigbeder, Président-Directeur général de Poweo

19h : remise du Prix AdVANCIA du Livre d'entrepreneuriat par Philippe Houzé, Président du Conseil d'Établissement d'ADVANCIA et Président du Directoire du groupe Galeries Lafayette et Charles Beigbeder

20h : Cocktail

Pour demander votre invitation, écrivez à :
Armelle de Bonnaventure
adebonnaventure@advancia-negocia.fr

[18:00-21:00] Exposition de Slavu et Roland de Leu
Location:
Lavignes Bastille
27, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 47 00 88 18
Mobile : +33 (0)6 14 17 47 80
Fax : +33 (0)1 43 55 91 32
Mail : galerie.lavignesbastille@noos.fr
Internet Site : www.lavignesbastille.com
Description:
Slavu "Sculptures"
Roland de Leu "Boîtes"

du 21 janvier au 14 février
du mardi au vendredi de 14h à 19h

La Galerie Lavignes Bastille présente Boites de Roland De Leu. « Roland De Leu est sculpteur : on connaît ses personnages en lames de bois parallèles. Roland De Leu est peintre : on connaît ses grands arbres, dont certains n'ont même plus de tronc, juste un feuillage et son ombre, griffés sur le papier. Dans ses Boîtes, il a mis, en plus petit format, à la fois des peintures et des sculptures, des dessins et des assemblages, des images et des objets, du plan et du volume ». (Thieri Foulc)
Au même endroit et aux mêmes horaires, la galerie présente Sculptures de Slavu. « La pierre, le marbre, le bronze, prêtent la dureté lisse, pigmentée ou veinée de leur enveloppe, aux entreprises du sculpteur, où s'immisce en permanence une charge humaniste incarnée dans une vitalité contenue de la matière. Mais c'est avant tout l'idée que l'artiste se donne du référent, selon son registre intime, qui définit l'ordonnancement de ses unités et en concentre les forces centrifuges autour d'un noyau stabilisateur, à l'écart des surenchères de la narration. » (Gérard Xuriguéra)

[18:00] Exposition photographique Hemis : Le monde nous regarde
Location:
Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° République, Jacques Bonsergent
France
Phone : +33 (0)1 42 45 59 64
Mail : contact@espacebeaurepaire.com
Internet Site : www.espacebeaurepaire.com
Description:

[18:00-21:00] Opération éclair, peintures et photographies
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint Germain des Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
du 20/01/09 au 31/01/09
du lundi au samedi de 11h à 19h
Vernissage mardi 20 janvier de 18h à 21h

Artistes de Lettonie

[18:00] Vœux de Daniel Canepa, préfet de la Région Ile-de-France
Description:
Hôtel de Noirmoutier – résidence du préfet de la région d'Ile-de-France - 138, rue de Grenelle - 75007 Paris

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Du 16 AU 29 JANVIER 2009
Vernissage mardi 20 JANVIER 18h à 21h

avec :
GRANET
OSAMU YAMAZAKI SAM
TEGE
MOULIN
FRAN ET JIM
CHALOU
BOUILLAT
CAILLIER
LEMOINE

[18:30] Exposition "Hôtel du Nord", photos d'Alexandre Trauner
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
du 13 janvier au 28 février 2009
Visite guidée gratuite le 21 janvier et le 19 février à 18h30

Nous connaissons le travail de décorateur de Trauner puisqu'il a créé de nombreux décors de films pour les plus grands réalisateurs de cinéma. Ses dessins préparatoires (ses maquettes) ont été présentés en Hongrie dans les années 1980, révélant que Trauner ne se contentait pas d'imaginer et de construire des décors mais qu'il poursuivait un cheminement de peintre. Chacune de ses maquettes peut être débarrassée des références filmiques pour exister comme peinture à part entière. Ce cheminement de peintre n'est en rien étonnant puisque Trauner sortait de l'École des beaux-arts de Budapest et que sa venue à Paris avait pour objectif principal celui d'être peintre. Nous découvrons aujourd'hui une autre facette de son travail : la photographie. Là non plus il n'y pas d'étonnement, et ce pour plusieurs raisons. D'abord parce que les amis hongrois, français ou américains de Trauner étaient pour certains photographes, comme Brassaï au début de sa carrière, David Seymour, Inge Morath, Doisneau, Willis, Boubat et Izis, plus tard. Ensuite parce que la photographie était un outil permettant à Trauner de vérifier la qualité de ses projets en confrontant ses esquisses à la réalité des lieux, des détails architecturaux, des lumières, des perspectives, ou bien de travailler à partir des repérages faits sur place pour accentuer le réalisme de son imaginaire. Enfin parce que Trauner a pris des photos tout au long de sa vie personnelle ou professionnelle. Au cours des repérages techniques Trauner laisse libre cours à sa curiosité pour développer sa créativité et c'est là que naît et se confirme un œil de photographe. Cadrages, lumières, scènes de la vie courante deviennent des éléments qui dépassent l'aspect technique ou concret de ce qui existe, pour donner place à une vision personnelle de ce qui l'entoure, à son ressenti. La même démarche que pour ses maquettes s'impose alors à nous : découvrir au-delà d'une réalité concrète sa vision du monde scandée par de nombreux clichés qui sont le témoignage de son vécu, et de sa sensibilité.

Patrick Sonnet, commissaire des expositions Alexandre Trauner

[18:30] Exposition "Labonoir" de Doriane SOUILHOL
Location:
Galerie Théâtre de Vanves
12, rue Sadi Carnot
92170 Vanves
M° Malakoff - Plateau de Vanves, Corentin Celton
France
Phone : +33 (0)1 41 33 92 91
Mail : servicesmunicipaux@ville-vanves.fr
Internet Site : www.theatre-vanves.fr
Description:
Du lundi 19 janvier au mercredi 25 février
Tlj sf dimanche et lundi de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h (hors séances de cinéma et spectacles)

[18:30] Exposition de Julieta Hanono "Temps-mêlés"
Location:
Maison de l'Amérique Latine
217, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 75 00
Fax : +33 (0)1 45 49 06 33
Mail : culturel@mal217.org
Internet Site : www.mal217.org
Description:
Du mercredi 21 janvier 2009 au lundi 2 mars 2009
de 11h à 19h

Temps-mêlés est une expression tirée du titre du texte qu'Edouard Glissant a consacré à Julieta Hanono dans le livre publié à l'occasion de l'exposition par les éditions Manuella.

Née à Buenos Aires, Julieta Hanono a étudié les beaux-arts et la philosophie à Rosario. Elle s'est installée à Paris où elle vit depuis 1990.
Elle a fréquenté en Argentine l'atelier de Felipe Noé et en France celui d'Antonio Seguí. Elle a réalisé des sculptures urbaines à New York (All that is solid, Socrates Sculpture Park, 1998, sous la direction de Mark Di Suvero). Puis elle s'est ouverte à d'autres univers, d'autres factures, d'autres matériaux. L'exposition témoigne de cette mise en forme d'un discours plastique nouveau, subtilement servi par la photographie et la vidéo où sont captés les passages du temps et où se matérialise, dans l'instant, la dualité structurante de son œuvre.

Exposition réalisée sur une proposition de Julieta Hanono, en collaboration avec Christine Frérot et Anne Husson.

Un livre Julieta Hanono, Temps-mêlés 12€ est publié à cette occasion, co-édition Manuella Editions/Maison de l'Amérique latine avec des textes d'Edouard Glissant, de Julieta Hanono et de Christine Frérot.

[18:30] Exposition de Sylvie Beck et AU.
Location:
Maison du Citoyen et De la Vie Associative
16, rue du Révérend Père Lucien Aubry
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 76 90
Fax : +33 (0)1 49 74 76 92
Mail : mdcva@fontenay-sous-bois.fr
Internet Site : www.mdcva.fontenay-sous-bois.fr
Description:
du 20 au 31 janvier

[18:30] Exposition « Paysages intérieurs » peintures, dessins et collages de JÚLIA V
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
15 janvier au 28 février 2009

Visite guidée gratuite le 21 janvier et le 19 février à 18h30

Júlia Vajda (1913-1982) fait partie des artistes hongrois les plus fascinants et les plus importants du XX° siècle. Elle a su s'approprier et entretenir mieux que quiconque l'héritage artistique de son premier mari Lajos Vajda (décédé en 1941), des années de l'École européenne de Budapest après guerre jusqu'à sa mort en 1982. Plus encore que ses illustres contemporains, Endre Bálint, Dezsõ Korniss et Lili Ország, le travail de Júlia Vajda se caractérise par une interrogation, des expérimentations sans relâche sur les possibilités de la peinture, par une exploration continuelle des styles les plus variés. La méconnaissance relative de son œuvre s'explique ainsi par le fait qu'elle n'entre dans aucune des catégories auxquelles a d'habitude recours l'histoire de l'art. Bien qu'elle vécût dans une société fermée, confinée dans son appartement de la rue Rottenbiller, souvent interdite d'exposer, Júlia Vajda a perçu et fait écho aux tendances européennes avec une sensibilité surprenante. Ce renouvellement perpétuel, cette recherche incessante est probablement le trait le plus marquant de sa peinture. L'exposition présentée aujourd'hui rassemble principalement des œuvres réalisées à Paris au début des années 1960 ou inspirées par ce séjour d'un an dans la capitale française.

Visite guidée des expositions Alexandre Trauner et Júlia Vajda Mercredi 21 janvier 2009 à 18h30
La visite sera dirigée par Sára Stenczer, historienne et critique d'art. Participation gratuite. Inscription recommandée au 01 43 26 06 44.

[18:30] Voeux des Ministres aux partenaires du MEEDDAT
Location:
Muséum National d'Histoire Naturelle
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire
57, rue Cuvier
2 rue Buffon
75005 Paris
M° Censier - Daubenton, Jussieu, Gare d'Austerlitz
France
Phone : +33 (0)1 40 79 56 01
Fax : +33 (0)1 40 79 54 48
Internet Site : www.mnhn.fr
Description:
Voeux des Ministres aux partenaires du MEEDDAT

[18:30] Voeux du maire du 14ème arrondissement
Location:
Mairie du 14ème arrondissement
2, place Ferdinand Brunot
75675 Paris Cedex 14
M° Mouton-Duvernet, Pernety
France
Phone : +33 (0)1 53 90 67 14
Internet Site : mairie14.paris.fr
Description:
Voeux du maire du 14ème arrondissement











[19:00] ASCETE: CAMEO
Description:
Showroom Ascète - 63, rue de Lancry - 75010 Paris - T : +33 (0)1 43 46 70 39 - contact@ascete.com - www.ascete.com

20 janvier 2009 -> 30 janvier 2009

presse contact
Ségolène Dangleterre - Choses
T : +33 (0)1 71 19 40 25
segolene@choses.fr

Ascète présente sa collection 2009 du 20 au 30 janvier de 11h à 18h ou sur rendez-vous.

Cocktail le 20 janvier à partir de 19h
Journée presse le 20 janvier de 11h à 18h


[19:00] Exposition Photographique de Guillaume LEROUX
Location:
Le Cercle Rouge
7, rue Saint-Sabin
75011 Paris
M° Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 36 05 27
Mail : lecerclerougedjbar@gmail.com
Internet Site : www.myspace.com/cerclerougedjbar
Description:
Exposition Photographique de Guillaume LEROUX
Vernissage le 20 janvier 2008 à partir de 19h
Live & Programmation Musicale : Lunatic Asylum

Le cercle rouge c'est aussi un bar sympa et conviviale où Eric vous accueillera avec le sourire !

Horaires : Du mardi au samedi de 18h à 2h

[19:00] Réception en l'honneur de la section féminine de l'Ecole des Sport du 16è
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Réception en l'honneur de la section féminine de l'Ecole des Sport du 16ème (ES 16) en présence de Jean Vuillermoz, adjoint chargé du sport

[19:00] Réception pour les voeux de Dialogue et Initiative
Location:
Maison des Arts et Métiers
Société des Ingénieurs Arts et Métiers
9 bis, avenue d'Iéna
Hôtel d'Iéna
75783 Paris Cedex 16
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 40 69 27 41
Fax : +33 (0)1 47 20 58 48
Mail : mondam@arts-et-metiers.asso.fr
Internet Site : www.arts-et-metiers.asso.fr
Description:
Réception pour les voeux de Dialogue et Initiative

[19:00] Voeux de la maison d'Aquitaine
Location:
Maison d'Aquitaine
21, rue des Pyramides
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 55 35 31 42
Fax : +33 (0)1 40 20 07 18
Mail : contact@maisonaquitaine.com
Internet Site : paris.aquitaine.fr
Description:
Voeux de la maison d'Aquitaine

[19:00] Voeux de la municipalité de Bondy
Description:
Salle des fêtes de l'hotel de ville de Bondy - Esplanade Claude Fuzier - 93140 Bondy - Tél : 01 48 50 53 00 - Fax : 01 48 50 41 00 - communication@ville-bondy.fr

Gilbert Roger et toute son équipe municipale vous présentent leurs meilleurs voeux de bonheur pour l'année 2009.
Réception des voeux le mardi 20 janvier 2009 à 19h

[19:00] Voeux du maire du 5ème arrondissement
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
Voeux du maire du 5ème arrondissement

[19:00] Voeux pour les acteurs économiques de l'art
Location:
Mairie du 3ème arrondissement
2, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 53 01 75 03
Internet Site : mairie3.paris.fr
Description:
Voeux pour les acteurs économiques de l'art

[19:30] Exposition "ROMANTISME ET TRADITION" d'Elena et Bojidar HADJISTOYANOVI
Location:
Centre Culturel Bulgare
28, rue la Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 20 52
Fax : +33 (0)1 43 59 20 52
Mail : contact@ccbulgarie.com
Internet Site : www.ccbulgarie.com
Description:
19/01 – 06/02
Vernissage – 20/01 à partir de 19h30

HADJISTOYANOVI Elena et Bojidar – peinture

En constatant les différences entre les manières de peindre dans ce couple d'artistes peintres, nous pourrions définitivement découvrir ce qui les unie aussi – c'est leur aspiration à la recherche et à la création d'un rêve poétique qui possède la force d'embellir et d'enrichir la banalité du quotidien.
Maximilian Kirov
www.hadjistoyanovi.com

Elena est née à Blagoevgrad en 1963. Elle finit ses études supérieures de peinture en 1983. Bojidar est né à Pavlikéni et finit ses études supérieures de peinture en 1976 à Veliko Tarnovo. Depuis 1983 ils vivent et créent ensemble.
Ensemble, ils ont fait plus de 40 expositions personnelles en Bulgarie et à l'étranger. Ils ont exposé à Nice (France), à Essen (Allemagne), à Budapest (Hongrie), à Vienne (Autriche) et à Moscou (Russie).
Depuis 2003 ils ont ouvert leur propre galerie à Sofia dans les locaux du Palais National de la Culture. Leurs oeuvres sont acquisitions des collections privées en Bulgarie et à l'étranger.












[20:00] Fête pour le nouveau parfum "Homme" Yves Saint-Laurent
Location:
Musée de l'Homme
Palais de Chaillot
17, place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 44 05 72 72
Internet Site : www.mnhn.fr
Description:
Fête pour le nouveau parfum "Homme" Yves Saint-Laurent

[20:00] soirée de l'Academie des Césars - révélations 2009
Location:
Boutique Chaumet Joaillier - Horloger
Espace Chaumet
12, place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 44 77 24 00
Internet Site : www.chaumet.com
Description:
Puis dîner au Meurice













[21:00] 3ème édition de la nuit de la Belle Etoile du Samu Social
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Nuit de la Belle Etoile : mobilisation contre l'exclusion
Le 20 janvier prochain se déroulera la 3e «Nuit de la Belle Etoile», une soirée caritative en faveur du Samu social, organisée par la Fondation Siemens France avec le soutien de la Réunion des Musées Nationaux.

300 boss et Picasso
Pour l'occasion, le Samu social bénéficie du cadre prestigieux des Galeries nationales du Grand Palais. Grâce au soutien de la Réunion des Musées Nationaux, cette 3e édition de «la Nuit de la Belle Etoile» débutera par une visite de l'exposition Picasso et les maîtres, aux Galeries nationales du Grand Palais.
Cette visite sera suivie d'un dîner caritatif qui réunira 300 dirigeants d'entreprises.

Le petit plus : les enchères
Maître Francis Priest, Commissaire priseur au sein d'Artcurial, animera la vente aux enchères d'une œuvre de Robert Combas offerte par l'artiste, et de 16 œuvres offertes par L'Oréal (gravures, estampes, pochoirs…). L'intégralité des bénéfices sera reversée au Samu social.














[22:30] Stéphane Million editions / sorties de livre
Location:
Chacha Club
47, rue Berger
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 13 12 12
Mail : chacha@chachaclub.fr
Internet Site : www.chachaclub.fr
Description:
Stéphane Million ( magazine Bordel ) fête la sortie de deux livres de sa propre écurie , Stéphane Million éditeur !
Barbara Israel aux platines !
Open bar a partir de 22H30


10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés