Tuesday, February 10, 2009
Public Access


Category:
Category: All

10
February 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 1

  Exposition "Jean Marais, l'éternel retour"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Dates :
Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Tarif : 7 euros, tarif réduit 5,50 euros

A l'occasion des dix ans de la disparition du comédien, l'agence Arts' Talents et le Musée de Montmartre s'associent pour révéler les facettes méconnues d'un artiste aux talents multiples dans le cadre d'une exposition exceptionnelle. Parrainée par Francis Huster, cette rétrospective unique présentera à Paris plus de 1200 pièces pour la plupart inédites touchant au cinéma, à la littérature, au théâtre et aux arts plastiques. L'occasion de découvrir pour le grand public des œuvres exposées pour la toute première fois, regroupées par thèmes et mises en scène pour un véritable parcours initiatique parmi l'ensemble des salles du musée : costumes, dessins, correspondances, peintures, sculptures, terres cuites et souvenirs personnels de Jean Marais.

Le comédien, peintre, metteur en scène, créateur de costumes, décorateur et écrivain, fascinait pour ses talents et sa beauté sculpturale digne d'un marbre antique. Jean Marais habitait Montmartre et son appartement de la rue Norvins fut le rendez-vous de tous les artistes de la Butte. C'est donc tout naturellement le Musée de Montmartre qui lui rend hommage pour célébrer les dix ans de sa disparition avec une exposition dont le titre évoque l'un des films les plus célèbres de Jean Marais, L'Eternel retour de Jean Delanoy, version moderne de la légende de Tristan et Iseult. Francis Huster est le parrain de l'événement qui propose un parcours thématique dans la vie et l'œuvre de Jean Marais, présentant notamment et pour la première fois le costume brodé du roi de Peau d'âne, le masque de La Belle et la bête reconstitué sur les indications de Jean Marais, les premiers croquis d'adolescent du comédien, les esquisses de sa ligne de prêt à porter Jean Mara, le César d'Honneur reçu en 1980 ou sa correspondance avec Jean Cocteau.

Le musée dévoilera des pièces entrées dans l'histoire du 7ème Art français telles que le costume brodé porté par Jean Marais dans Peau d'Âne ou encore la reconstitution du masque de La Belle et la Bête. Les débuts du comédien seront aussi au programme à travers les clichés de ses premières séances d'essai tandis que la confirmation de son statut de star sera symbolisée par l'exposition de son César d'honneur reçu en 1980.

Au-delà du Jean Marais acteur, cette rétrospective lèvera un coin de voile sur le Jean Marais artiste avec notamment ses différentes sculptures, ses illustrations de contes pour enfants ainsi que ses différentes toiles. Dans le domaine de la vie privée, les visiteurs pourront découvrir la correspondance qu'il entretenait avec Jean Cocteau.

Voici quelques-uns des nombreux « trésors » que le grand public pourra découvrir dès le 4 novembre au Musée de Montmartre à Paris dans le cadre de l'exposition que l'agence Arts'Talents (fondée par Romain Leray et Didier Jovenet détenteurs de l'un des plus grands fonds européens de costumes et d'accessoires de cinéma) et le musée ont conjointement organisée à l'occasion des dix ans de la disparition de Jean Marais :
Le costume brodé du roi de PEAU D'ANE
Le masque de LA BELLE ET LA BETE reconstitué sur les indications de Jean Marais après le tournage
Les premiers croquis d'adolescent au trait incroyablement proche de celui de Jean Cocteau
Les clichés des premières séances d'essais professionnels
Les bronzes, toiles et aquarelles
Les esquisses de sa ligne de prêt à porter, baptisée «Jean Mora», lancée dans les années 70 et à la modernité étonnante
Les récompenses dont le César d'Honneur reçu en 1980
Les costumes, photographies et affiches de films et de théâtre
Les terres cuites et sculptures
Les illustrations de contes pour enfants
Les maquettes de décors
La correspondance avec Jean Cocteau...


Jean Marais, l'artiste

Acteur, il fut le plus ardent des caméléons. Artiste, il fut aussi le plus doué des touche-à-tout. «L'art m'attire, me fascine, j'aime m'en approcher. Je respecte l'artiste, j'aimerais lui ressembler, mais place trop haut l'art pour me croire artiste»1, s'empressait-il pourtant d'ajouter. Peinture, sculpture, dessin, et même stylisme, Jean Marais voguera toute sa vie au gré de ses envies et de ses passions.

Rattrapé par le cinéma alors qu'il se prédestinait à une carrière de peintre, Jean Marais n'abandonnera jamais pour autant ses crayons et ses pinceaux. Entre deux tournages, pendant ses loisirs, il se mettra devant son chevalet... Sa technique est digne des miniaturistes du Moyen Âge. Avec une habileté exceptionnelle et l'obsession de la belle ouvrage, il passera des heures, des jours, des semaines, parfois plusieurs mois pour réaliser une oeuvre. Picasso, qui souhaita acquérir ses créations, l'encouragea à consacrer plus de temps à cet art. Son réalisme pictural donnera naissance à un monde poétique, d'une grande sensibilité, s'inspirant de son quotidien, de sa vie et de l'environnement où la nature et les animaux occupent une place particulière.


Autoportrait peint en 1935. Jean Marais a 22 ans.
Huile sur bois.
© DR - Collection particulière - ARTS' TALENTS EDITIONS
(extrait de l'ouvrage qui sort le 4 novembre en librairie)

Le peintre complètera toujours le comédien. Mais pas seulement. En 1941, par goût esthétique prononcé, mais aussi par souci d'économie, il se mettra à dessiner des costumes et des décors. Il réalisera cette année-là ceux de Valse 1900 pour Jeannine Charrat et Roland Petit. Dix ans plus tard, Britannicus, à la Comédie-Française, sera une de ses plus belles créations. Il travaillera alors avec les ateliers de Robert Piguet, un des grands couturiers de l'époque. Pour la première fois dans la maison de Molière, un acteur assumera le jeu d'acteur, la mise en scène mais également la création des décors et des costumes. Il poursuivra avec La Machine infernale de Jean Cocteau en 1953, Pygmalion de George Bernard Shaw en 1955, L'Apprenti fakir avec George Reich en 1957, Le Disciple du diable adapté par Jean Cocteau, OEdipe-roi de Jean Cocteau en 1958, Cocteau-Marais en 1983 et Bacchus de Jean Cocteau en 1988.
Du costume de scène, il passera presque naturellement au costume de ville. Son élégance, que l'on résume trop facilement à du dandysme, lui donnera un jour l'envie de créer sa propre ligne de prêt-à-porter.
Il se lancera en 1970 sous le pseudonyme de Jean Mora. Un désir créatif influencé par trois personnalités d'exception: Coco Chanel, amie de Jean Cocteau; Christian Bérard, créateur de costumes, décorateur, magicien dans l'art du drapé, conseiller artistique qui habillera Jean Marais à de multiples occasions, comme Les Montres
sacrés, L'Aigle à deux têtes, La Belle et la Bête ou Orphée; enfin, son grand ami André Bardot, maître tailleur de l'après-guerre dont l'atelier de la rue La Boétie était couru du Tout-Paris. Il habillera Jean Marais à la ville comme à la scène notamment lors des différents galas de l'Union des Artistes où ses costumes d'une coupe parfaite feront sensation. L'homme vu par Jean Marais ? Ce sera une collection complète, comprenant plus de 50 pièces ainsi que des accessoires et des foulards.




Ces dessins, d'une extrême précision, sont aujourd'hui d'une modernité déconcertante: casquette à bout carré, sac-serviette, trench-coat croisé, pull daim et laine, blouson cintré, polo laine tricoté très fin, smoking blanc, costume de plage bouffant à l'orientale, gilet du soir en cuir...
Pour réaliser sa collection d'accessoires et en particulier ses foulards, il peindra des gouaches sur toile d'esprit arts primitifs, mêlant des couleurs très vives, chatoyantes à des motifs géométriques. Pour les ceintures et les boutons de manchettes, il jouera sur les anagrammes où l'on retrouve toujours le JM. Pourtant, malgré un grand lancement médiatique avec un défilé à l'hôtel Bristol, ces collections ne rencontreront pas le succès escompté.
Qu'importe, il va bientôt s'intéresser à un autre univers artistique.

A la fin des années 70, Jean Marais s'initie à la se lance dans ce qui sera la dernière passion créatrice de sa vie, la sculpture en terre cuite, qui sera aussi une histoire d'amitié. Grâce à un marchand de terre, il rencontre Jo Pasquali, potier, qui lui apprendra les rudiments du tournage. Et il se liera aussi à son épouse Nini Pasquali qui lui proposera d'ouvrir une galerie. C'est ainsi qu'il se mettra à tourner et à sculpter des oeuvres de toute nature, parmi lesquelles des pièces monumentales comme Le Passe-muraille dont la sculpture en bronze se trouve place Marcel-Aymé à Paris. Tignasse blanche, barbe chenue, yeux bleus délavés, il aurait dû interpréter sur scène, à la fin de sa vie, Rodin, avant que Bruno Nuytten ne s'empare du projet pour le cinéma. Drôle de clin d'oeil du destin!
«J'ai découvert la peinture à 10 ans, le stylisme à 50, la poterie à 60 et la sculpture à 73ans. On croirait à une blague», confiait-il dans un éclat de rire en 1992. Aujourd'hui, on se dispute ses oeuvres et on reconnaît l'incroyable palette de son talent. Un pied de nez du destin qui l'aurait beaucoup amusé...


Communiqué :
http://www.museedemontmartre.fr/images/marais_dp.pdf


Catalogue :
Edité par ARTS' TALENTS EDITIONS, un catalogue/livre d'art reprenant les oeuvres les plus rares et les pièces les plus marquantes de l'exposition JEAN MARAIS, L'ETERNEL RETOUR
accompagne l'événement.
Retraçant l'ensemble et la diversité de la carrière de Jean Marais, richement illustré de centaines de photographies et documents inédits, cet ouvrage est disponible en librairie à partir du 4 novembre 2008.
224 pages, 49 €
ISBN : 978-2-9532901-0-39782953290103


Dita Von Teese au Crazy Horse
Location:
Le Crazy Horse
12, avenue George V
75008 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 32 32
Mail : reservation@lecrazyhorseparis.com
Internet Site : www.lecrazyhorseparis.com
Description:
La danseuse et mannequin américaine Dita Von Teese est de retour au Crazy Horse à Paris le 1er Février 2009 pour présenter 4 nouvelles performances et ce jusqu'au 15 Février 2009. Véritable icône glamour, ce retour est un vrai événement !

Dita Von Teese portera pour le numéro « Le Bain » un tailleur noir entièrement brodé avec veste inspirée des années 40, col en satin noir et jupe longue droite portefeuille, puis pour le final du spectacle, une tunique en tulle de soie bleu glacé brodée de paillettes étoile argentées.

Ces 2 tenues ont été imaginées et créées par Elie Saab spécialement pour cet évènement.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:30-21:30] Vernissage de l'exposition "GénéroCité"
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citedelarchitecture.fr
Description:
sur invitation

11 Fev. 2009 - 10 Mai 2009

En réponse à « Out there », la thématique de la Biennale d'architecture de Venise 2008 visant à explorer « l'architecture au-delà des bâtiments », le pavillon français présentait « GénéroCité », soit l'alternative du « généreux versus le générique ».

[17:45] Fête des Bénévoles du Mouvement Sportif Parisien
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Fête des Bénévoles du Mouvement Sportif Parisien


[18:00-23:00] Cérémonie de remise des 24es Grands Prix du Festival Automobile International
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Le 24ème Festival Automobile International - rendez-vous international de l'art et du design auto - s'ouvre au public du 11 au 15 février 2009, avec l'exposition "Concept Cars", (soit une journée de plus que l'an passé).

L'exposition bénéficiera d'un nouveau lieu d'implantation au sein de l'Hôtel national des Invalides : une structure de près de 2 500 m2 installée au pied de l'Eglise du Dôme Place Vauban, où seront mis en scène un panorama des voitures du futur, des derniers concept cars et des innovations en matières de nouvelles énergies et de respect de l'environnement.

Plus de 15 concept cars exceptionnels seront dévoilés. Plusieurs n'ont encore jamais été montrés en France, comme la Quaranta réalisée pour le quarantième anniversaire d'Italdesign-Giugiaro. Quant au projet "Gina" de BMW, ce sera la première fois que ce fantastique concept sera montré hors des murs de BMW. Il s'agit d'un prototype révolutionnaire qui est habillé d'une carrosserie en matériau textile souple ! On pourra également découvrir, pour la première fois dans une exposition ouverte au grand public, la Maserati A8 GCS Berlinetta carrossée par Touring.

Parmi les concept cars exposés (liste non exhaustive) :
BMW Gina
CITROËN Hypnos
ESTECH Crysalys
GT by CITROËN
ITALDESIGN-GIUGIARO Quaranta
MERCEDES-BENZ Concept fascination
PEUGEOT RC HYbrid4
PEUGEOT RC HYbrid3
PEUGEOT 908 RC HY
RENAULT Ze Concept
RENAULT Ondelios
TOURING MASERATI A8GCS Berlinetta
TOURING BELLAGIO Fastback
VENTURI Volage
VENTURI Eclectic

Exposition Concept Cars
Du 11 au 15 février 2009
Hôtel national des Invalides, place Vauban - Paris 7ème
Mercredi 11 février : 12h - 19h
Jeudi 12 février 2009 : 10h - 19h
Vendredi 13 février 2009 : 10h - 19h
Samedi 14 février 2009 : 10h - 20h
Dimanche 15 février 2009 : 10h - 18h
Tarif : 9 € ; Adhérents Fnac : 7 € ; Réduit : 5 €. Gratuit pour les moins de 10 ans

[18:00-21:00] Exposition "Futur antérieur : l'avant-garde et le livre yiddish - 1914-1939"
Location:
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 53 01 86 60
Fax : +33 (0)1 42 72 97 47
Mail : info@mahj.org
Internet Site : www.mahj.org
Description:
sur invitation

Du 11 février au 17 mai 2009

À travers 210 oeuvres de Lazar Lissitzky, Marc Chagall, Joseph Tchaïkov, Isaachar Ryback et d'artistes remarquables mais moins connus comme Sarah Shor ou Mark Epshteyn, l'exposition Futur antérieur témoigne de la naissance, en Russie et en Pologne, d'une avant-garde artistique juive dans le contexte de la révolution russe, de l'émergence des idées d'autonomie culturelle et de la renaissance de la langue yiddish.
Le livre illustré en est le fil conducteur. Il témoigne de l'extraordinaire créativité que ces artistes ont déployée, notamment dans le domaine de l'illustration de la littérature pour enfants, ainsi que de leurs expérimentations typographiques autour de la lettre hébraïque. L'exposition retrace les trajectoires individuelles qui s'amorcent à partir de ce bref et intense moment de renaissance artistique jusqu'à son tragique anéantissement.

http://www.mahj.org/fr/3_expositions/expo_FuturAnterieur.php?niv=3&ssniv=1

[18:00-22:00] Exposition d'Ivlita Moudjiri "Fleurage"
Location:
Galerie Charlotte Norberg
74, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, République
France
Phone : +33 (0)1 43 26 46 70
Mail : galerie.chnorberg@orange.fr
Internet Site : www.galeriecharlottenorberg.com
Description:
Peinture

du 10 au 18 février 2009
ouverture exceptionnelle le dimanche 15 février de 15h à 19h
Le vernissage a lieu le mardi 10 février de 18 à 22 heures.

[18:00-21:00] Vernissage de Charlotte Charbonnel "Retrovision"
Location:
La Maréchalerie - centre d'art contemporain
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles
5, avenue de Sceaux
Accès par la Place des Manèges face à la gare Versailles Rive Gauche RER C
Petites Ecuries du Roy
78006 Versailles
M° Gare SNCF Versailles - Rive Gauche
France
Phone : +33 (0)1 39 07 40 27
Fax : +33 (0)1 39 07 40 94
Mail : lamarechalerie@versailles.archi.fr
Internet Site : lamarechalerie.versailles.archi.fr
Description:
du mercredi 11 février au mardi 7 avril 2009

Charlotte Charbonnel perçoit La Maréchalerie comme un lieu en trompe l'œil, Versailles comme une ville désaxée entre son château qui a des allures de légende et l'urbanisation déconcertante de la place jouxtant le centre d'art. Or, quand Versailles sort de sa légende, le touriste est perdu et le Versaillais devient un banlieusard.

L'installation Rétrovision renforce l'impression de désorientation et amplifie les décalages temporels de la ville et les décalages spatiaux du centre d'art, ses improbables décrochements, les dénivelés entre les sols, les différentes strates architecturales. Rétrovision est un voyage temporel où le temps et la matière sont comme suspendus.

Charlotte Charbonnel renverse le centre d'art, la grande baie vitrée s'effondre, se brise et reste figée à un mètre du sol, retenue par des grandes colonnades de sel qui gouttent du plafond. Pendant que le visiteur constate le désastre, il décle nche des souffles sonores. Entrer dans Rétrovision, c'est traverser le miroir et faire l'expérience d'un paysage instable pour repérer les dissonances de la salle d'exposition et de la ville.

Dans ces précédents travaux, le son participe de l'exploration de la matière : elle la donne à entendre au moyen d'objets d'écoute comme Ormeau - hybridation d'un sonotone avec de la faïence -, Stethospheres - instrument sonore collectif - ou Sonde - stéthoscope à ausculter les murs. L'artiste pousse la matière à former sa propre illusion. Aussi, l'énergie de 126 citrons projette l'image d'une tranche de citron (Jesvit, 2008). De même, à La Maréchalerie, c'est la cristallisation du sel qui produit ce paysage hivernal et les flaques de verres sont inspirées de l'intrigante taxinomie de cette matière : la viscosité du verre le classe dans les liquides et pourtant, il ne coule pas.

Un document d'artiste - Rétrovision - est publié à l'occasion de cette exposition.

[18:00-21:00] Vernissage de Jean Jacques Palix "SCACATTO"
Location:
Galerie Michel Journiac
47-53, rue des Bergers
75015 Paris
M° Lourmel, Charles-Michels
France
Mail : galeriejourniac@univ-paris1.fr
Internet Site : www.galeriemicheljourniac.net
Description:
Du 5 au 18 février 2009
lundi-vendredi 13h-17h

La Galerie Michel Journiac de l'UFR d'Arts Plastiques Université Paris 1 est heureuse de vous présenter sa prochaine exposition de la saison et poursuit ainsi son axe construit autour de la transdisciplinarité.

Se situant au croisement de diverses pratiques - musique, son, voix, vidéo, radio, performance, direction de choeur, Jean Jacques Palix, relèverait de ce que l'on nomme couramment la plastique sonore, c'est là le point commun de ses oeuvres.

[18:00] Vernissage de Joanna Flatau & Pierre Bayle
Location:
Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 42 45 59 64
Mail : contact@espacebeaurepaire.com
Internet Site : www.espacebeaurepaire.com
Description:
du 10 au 18 février 2009
Vernissage le 10 février

Du mardi 10 février au mercredi 18 février Joanna Flatau présente peintures et pastels,
Pierre Bayle photographies et installation vidéo. Malgré leurs styles et techniques différents, deux personnalités se rejoignent ici dans une exploration de la métamorphose, du non-dit ; un voyage aux confins à la frontière du réel et de l'imaginaire.
Entre mélancolie et rire, le spectateur découvrira passions, mystères, poésie de l'ordinaire.

[18:00-21:00] Vernissage de Philippe Garel "Mieux vaut en rire" (II)
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr, areavolta@gmail.com
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
Nouvel accrochage de Philippe Garel mardi 10 février à partir de 18h
Prolongation de l'exposition jusqu'au 28 février 2009

du 10 décembre au 31 janvier
Vernissage le mardi 9 décembre

Présentation de sa monographie "Un luxe de pénurie" aux éditions area

L'exposition de Philippe Garel, Mieux vaut en rire, présente trois ensembles majeurs de son travail : les Rires, les Emblèmes et les Panoramatomiques. Ces oeuvres sont exposées pour la première fois : sculptures, pastels, dessins et peintures.
Philippe Garel joue avec les reflets, les proportions, les aperçus et les angles de vue ce qui provoque l'étonnement et exerce une attraction magnétique.
L'artiste a une démarche singulière et pour autant que son travail semble "réaliste", il procède d'une démarche où l'invention est maîtresse : il crée ses oeuvres suivant des étapes précises : façonnage de modèles, construction d'un scénario, fabrication de ses outils, mises en scènes, jeux d'ombres et de lumières colorées, défiant ainsi les contraintes techniques.
Pour autant que ses oeuvres apparaissent comme observées, elles sont toutes le produit de son imagination.
Philippe Garel entretient un rapport singulier avec ses objets, dessins et sculptures qu'il garde dans l'ombre de son atelier. Il ne les offre au regard que lorsqu'il juge le moment opportun.
Il est sensible à l'ombre et au secret qui lui permettent de développer à tout moment le travail entrepris. Son oeuvre est sans cesse en transformation. Il se dégage de son parcours l'impression d'une totale indépendance, il est toujours le maître de son oeuvre.

[18:00-21:30] Vernissage de l'exposition "Asger Jorn"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
du 11 février au 11 mai 2009

« Soyez à la page, et distingués du même coup. La peinture, c'est fini.
Autant donner le coup de grâce. Détournez. Vive la peinture ! »

Asger Jorn (1914-1973), cofondateur du mouvement Cobra en 1948, est l'artiste danois le plus important du 20e siècle. Il passe une grande partie de sa vie en France, où, pendant les années 1930, il étudie dans l'atelier de Fernand Léger, puis dans les années 1950 et 1960, il joue un rôle de premier plan dans plusieurs mouvements d'avant-garde : notamment, le Mouvement international pour un Bauhaus imaginiste (1953-1957) et l'Internationale situationniste (1957-1960).

L'art d'Asger Jorn est essentiellement spontané, dynamique et coloré. Son art figuratif, d'une grande intensité expressive, est marqué par la mythologie scandinave et son bestiaire fantastique. Le mouvement Cobra lui apporte une nouvelle liberté qui le pousse vers l'abstraction, souvent violemment expressive.

À la fin des années 1950, il réalise plusieurs séries de « modifications », des peintures composées à partir de tableaux anciens achetés au marché aux puces. À l'occasion de leur exposition, à Paris en 1959, il écrit dans le catalogue un petit manifeste iconoclaste qui témoigne à la fois de son sens de l'ironie acidulée et de son humour infaillible : « Soyez modernes, collectionneurs, musées. Si vous avez des peintures anciennes, ne désespérez pas. Gardez vos souvenirs mais détournez-les pour qu'ils correspondent à votre époque. Pourquoi rejeter l'ancien si on peut le moderniser avec quelques traits de pinceau ? Ça jette de l'actualité sur votre vieille culture. Soyez à la page, et distingués du même coup. La peinture, c'est fini. Autant donner le coup de grâce. Détournez. Vive la peinture ! »

Asger Jorn a également réalisé de très nombreux dessins. Entre 1957 et 1972, il en donna plus de cinq cents au Musée de Silkeborg au Danemark, qui conserve le fonds le plus important de son oeuvre.
C'est à partir de cette collection qu'un ensemble d'environ cent dessins a été sélectionné pour constituer la première exposition personnelle de Jorn dans un musée parisien depuis 1978.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Terriblement beau - Terriblement faux"
Location:
Galerie Esther Woerdehoff
36, rue Falguière
75015 Paris
M° Pasteur, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 43 21 44 83
Fax : +33 (0)1 43 21 45 03
Mail : contact@ewgalerie.com
Internet Site : www.ewgalerie.com
Description:
05.02.2009 - 28.03.2009
Vernissage : mardi 10.02.2009, 18 - 21h

Artistes exposés : Arthur Tress, Pascal Loubet, Pierre Crocquet, Herlinde Koelbl, Philippe Calandre, Rafael Neff, Nikolas Tantsoukes, Yvonne Diefenbach, Gilles Berquet, Nikos Kontzialis

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090210_Terriblement_beau__Terriblement_faux.pdf

[18:30] Exposition collective "Un bestiaire parisien"
Location:
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris
Hôtel Angoulême Lamoignon
22, rue Pavée
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 59 29 68
Description:
librairie de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

9 dessinateurs :
Placid, Lolmède, Marie-Ange Belorgey, Muzo, Rocco,
Captain Cavern, Sophie Dutertre, Pyon, Corvaisier

du 10 au 28 février 2009
du mardi au dimanche de 11h à 13h et de 14h à 19h
vernissage mardi 10 février 18h30-20h

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090210_Un_bestiaire_parisien.pdf

[18:30] Remise du prix Alexandre Varenne
Location:
Fondation Alexandre Varenne
78, avenue Raymond Poincaré
5, place Victor Hugo
75116 Paris
M° Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 47 04 14 68
Internet Site : www.fondationvarenne.com
Description:
Remise du prix Alexandre Varenne récompensant des journalistes scientifiques

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "De Zig Zag en balade"
Location:
Centre d'animation Maurice Ravel
La Ligue de l'Enseignement
6, avenue Maurice Ravel
75012 Paris
M° T3a Montempoivre, Porte de Vincennes, Bel-Air, Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 44 75 60 14
Fax : +33 (0)1 43 44 45 30
Mail : gcapelle@laligue.org
Internet Site : www.animravel.fr
Description:
Du 02 au 26 février 2009
Vernissage le mardi 10 février 2009 à partir de 18h30

L'association Zig Zag Color vous invite à une balade autour d'oeuvres atypiques.
Zig Zag Color participe à favoriser des ateliers à dominante arts plastiques, reconnaître un droit à l'art pour tous et permettre une intégration sociale des jeunes autistes.

[18:30-21:30] Vernissage de l'exposition collective "Le Petit Théâtre du Corps"
Location:
Centre Iris pour la Photographie
la galerie, l'école
238, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 48 87 06 09
Fax : +33 (0)1 48 87 06 51
Mail : galerie@centre-iris.fr
Internet Site : www.centre-iris.fr
Description:
Du 10 février au 11 avril 2009

Entre la vision que l'on a de son propre corps et celle qui se reflète dans un miroir, il y a un monde ! Quelle est cette masse grouillante dans laquelle nous vivons ? Que peut-on apprendre par son image ? Que peut-on comprendre de l'autre par la représentation de son corps ? Quatre photographes tentent chacun une expérimentation sur le corps, proposent un système ou un processus de représentation. Pas de prétention dans ces recherches, elles constituent juste les scénettes de ce Petit Théâtre du Corps.
Pierre Gassin

>> Communiqué




[19:00-22:30] NIKE x V for VICTORY
Location:
Nike Studio
9, rue Auguste Barbier
75011 Paris
M° Goncourt
France
Internet Site : www.nike.com
Description:
du 10 février au 15 mars

Niké est la déesse qui personnifie le triomphe, elle est la déesse de la force, de la vitesse et de la victoire.

Dans un contexte international plutôt terne, Nike souhaite initier un message optimiste en célébrant petites et grandes victoires, les victoires sportives comme les victoires de chacun. Marquée d'un grand V et initialement conçue pour résister aux plus dures intempéries lors des courses, la veste Eugene était toute indiquée pour incarner cette volonté de positiver. Les images de la campagne "V is for Victory", shootée par Rankin et lancée en début de mois, rassemblent vingt athlètes phare de la marque. Rugbymen, tennismen ou footballeurs se sont lancés dans une course à la victoire, avec confiance et humour. A chacun de s'approprier le V.

Afin de mettre en image cette saga pop, Nike a demandé à sept artistes de livrer leurs visions du signe V. Leurs travaux s'articulent autour d'une pièce centrale : un documentaire réalisé par l'équipe de Brain Magazine qui qui revient sur les différents sens du signe V, son histoire et son évolution.
L'exposition s'ouvre sur une fresque éclectiaue, pop et abrasive réalisée par le duo Check Morris. Ils mêlent dans un imbroglio quasi absurde les divers sens du signe V et ses illustrations tant historiques que fonctionnelles.
La dimension sportive du projet est illustrée par une série photographique de Sébastien Agnetti qui met en scène des statues déifiées, aux couleurs de la France, où fierté et victoire prennent différents visages.

La veine pop de l'exposition est incarnée par un dispositif photographique qui met en miroir une série de photographies de soirées par Laperolog et un dispositif de photocall. Au centre, un triptyque qui met en scène des amazones en combinaisons guerrières, réalisé par Maroussia Rebecq et l'équipe d'Andrea Crews célèbre la victoire féminine, dans une veine riot girl.
La dimension antagonique Peace/Piss Off, indubitablement liée au contexte musical, avec un mouvement pour la paix rattaché à la tradition américaine folk et un signe profondément anglais lié à la culture rock, vient clore l'exposition. Ici le duo Pictures & Co, à à l'esthétique nostalgique, livre une interprétation moderne, douce et féminine du Peace. Dans le même espace, les clichés noir et blanc de la jeune garde de la scène rock parisienne par la photographe Sophie Jarry viennent contraster par un Piss Off ironique où les modèles jouent la carte de l'irrévérence en imposant une attitude décomplexée propre à leur génération.

La Eugene Track Jacket est née au début des années 70. Son nom vient de la ville d'Eugène, aux Etats-Unis, également connue sous le nom de Tracktown, en référence au créateur de Nike, Bill Bowerman, qui fut dans les années 70 l'entraîneur de Steve Prefontaine à l'Université de l'Orégon, état jadis sillonné par une fameuse piste (track) de pionniers. La veste Eugene, qui accompagnait à l'origine le coupe-vent "windrunner", se reconnaît à son chevron à 26°, zippé sur le devant, et aux côtes qui ornent le col, les poignets et la taille.

NIKE x V for VICTORY

[19:00] Soirée Passionnata
Location:
La Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 46 56 66
Fax : +33 (0)1 40 46 57 00
Mail : musee@monnaiedeparis.fr
Internet Site : www.monnaiedeparis.fr
Description:
Passionata et David LaChapelle auront marqué l'année 2008 par leur passage au Crazy Horse. Pour bien commencer cette année 2009, c'est à l'Hôtel de la Monnaie, où se déroule actuellement l'exposition du célèbre photographe, que la marque de lingerie a dévoilé hier soir, mardi 10 février, sa nouvelle collection, mise en scène par « l'œil torride d'Hollywood ». La femme Passionata a été imaginée par l'artiste comme l'héroïne d'un conte voluptueux entre elle et un pur-sang de glace, nichés au sein d'un boudoir « rose bonbon ».

[19:00] Trente ans de la république islamique iranienne
Location:
Pavillon Dauphine
Pavillon Dauphine Saint Clair
Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
75016 Paris
M° Porte Dauphine, RER C Avenue Foch
France
Phone : +33 (0)1 45 00 52 73
Fax : +33 (0)1 45 00 82 85
Mail : contact@pavillon-dauphine.com
Internet Site : www.pavillon-dauphine.com
Description:
sans alcool

[19:00-21:00] Vernissage d'Andy Julia et Natalie Shau "White Harmony"
Location:
Le Cabinet des Curieux
12, passage Verdeau
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot, Grands Boulevards, Le Peletier, Cadet
France
Phone : +33 (0)1 44 83 09 57
Mobile : +33 (0)6 13 74 78 92
Mail : cabinetdescurieux@gmail.com
Internet Site : www.cabinetcurieux.com
Description:
Nouvelles oeuvres d'Andy JULIA et Natalie SHAU

du 10 février au 21 mars



[19:00] Vernissage de l'exposition photos/poèmes "Quelques minutes face à un mur"
Location:
Maison Pour Tous Jules Valles
61, rue Pasteur
94800 Villejuif
M° Villejuif - Léo Lagrange
France
Phone : +33 (0)1 47 26 90 22
Fax : +33 (0)1 47 26 26 68
Mail : mpt-jvalles@ville-villejuif.fr
Internet Site : www.ville-villejuif.fr/index.php?tg=articles&topics=143
Description:
10/02 au 07/03

Se poser « Quelques minutes face à un mur », comme on lit l'actualité, l'histoire qui passe, sur les murs... L'art en réaction, en témoin de ce que nous vivons directement ou indirectement. Ou l'art en émotions, en sentiments, en amour. Cette exposition, du 10/02 au 07/03/09, mêle photos de Pascale Angelosanto et poèmes de Peush, Sara Do et Pascale Angelosanto.

Vernissage de l'exposition photos/poèmes "Quelques minutes face à un mur" - Pascale Angelosanto

[19:30-21:30] Vernissage d'Anne de Colbert Christophorov "L'hymne à la joie"
Location:
Institut Culturel Bulgare
Centre Culturel Bulgare
28, rue la Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 20 52
Fax : +33 (0)9 53 17 20 40
Mail : contact@ccbulgarie.com
Internet Site : www.ccbulgarie.com
Description:
09/02 - 27/02
Vernissage - 10/02 à partir de 19h30

Anne de Colbert Christophorov est née en Provence. Elle est marquée par les forces
vives de cette région de France - la terre rouge des bauxites, le ciel bleu, la violence du mistral, le parfum enivrant du mimosa, de la lavande, des iris et de beaucoup d'autres. Elle est mariée avec Boyan Christophorov, professeur de médecine à l'hôpital Cochin. Il lui a fait découvrir et aimer les beautés de son pays d'origine, la culture ancienne, les voix Bulgares, les grands musiciens, les peintres et les sculpteurs, la cuisine et les bons vins.
Partout, ils ont été accueillis avec beaucoup d'amitié.
Lamartine, il y a cent cinquante ans avait déjà apprécié cette hospitalité qu'il décrivit dans ses poèmes.

Dans un ardent mélange de couleurs, Anne de Colbert Christophorov exhorte les gens de toutes les nations à fraterniser et à se réconcilier dans l'harmonie des différences. Cet hymne à l'humanisme universel est rythmé par un défilé de couleurs en fête, non pas un rythme figé dans le répétitif, mais un rythme créatif habité par un mouvement intérieur que rien ne peut arrêter.

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés