Warning: chmod(): No such file or directory in /home/gpire/www/calendrier/includes/dbi4php.php on line 719 Germain Pire - Tuesday, February 17, 2009

 

Tuesday, February 17, 2009
Public Access


Category:
Category: All

17
February 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 1

  Fête nationale du Kosovo
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Jour de l'Indépendance
Dita e Pavarësisë

Exposition "Jean Marais, l'éternel retour"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Dates :
Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Tarif : 7 euros, tarif réduit 5.50 euros

A l'occasion des dix ans de la disparition du comédien, l'agence Arts' Talents et le Musée de Montmartre s'associent pour révéler les facettes méconnues d'un artiste aux talents multiples dans le cadre d'une exposition exceptionnelle. Parrainée par Francis Huster, cette rétrospective unique présentera à Paris plus de 1200 pièces pour la plupart inédites touchant au cinéma, à la littérature, au théâtre et aux arts plastiques. L'occasion de découvrir pour le grand public des œuvres exposées pour la toute première fois, regroupées par thèmes et mises en scène pour un véritable parcours initiatique parmi l'ensemble des salles du musée : costumes, dessins, correspondances, peintures, sculptures, terres cuites et souvenirs personnels de Jean Marais.

Le comédien, peintre, metteur en scène, créateur de costumes, décorateur et écrivain, fascinait pour ses talents et sa beauté sculpturale digne d'un marbre antique. Jean Marais habitait Montmartre et son appartement de la rue Norvins fut le rendez-vous de tous les artistes de la Butte. C'est donc tout naturellement le Musée de Montmartre qui lui rend hommage pour célébrer les dix ans de sa disparition avec une exposition dont le titre évoque l'un des films les plus célèbres de Jean Marais, L'Eternel retour de Jean Delanoy, version moderne de la légende de Tristan et Iseult. Francis Huster est le parrain de l'événement qui propose un parcours thématique dans la vie et l'œuvre de Jean Marais, présentant notamment et pour la première fois le costume brodé du roi de Peau d'âne, le masque de La Belle et la bête reconstitué sur les indications de Jean Marais, les premiers croquis d'adolescent du comédien, les esquisses de sa ligne de prêt à porter Jean Mara, le César d'Honneur reçu en 1980 ou sa correspondance avec Jean Cocteau.

Le musée dévoilera des pièces entrées dans l'histoire du 7ème Art français telles que le costume brodé porté par Jean Marais dans Peau d'Âne ou encore la reconstitution du masque de La Belle et la Bête. Les débuts du comédien seront aussi au programme à travers les clichés de ses premières séances d'essai tandis que la confirmation de son statut de star sera symbolisée par l'exposition de son César d'honneur reçu en 1980.

Au-delà du Jean Marais acteur, cette rétrospective lèvera un coin de voile sur le Jean Marais artiste avec notamment ses différentes sculptures, ses illustrations de contes pour enfants ainsi que ses différentes toiles. Dans le domaine de la vie privée, les visiteurs pourront découvrir la correspondance qu'il entretenait avec Jean Cocteau.

Voici quelques-uns des nombreux « trésors » que le grand public pourra découvrir dès le 4 novembre au Musée de Montmartre à Paris dans le cadre de l'exposition que l'agence Arts'Talents (fondée par Romain Leray et Didier Jovenet détenteurs de l'un des plus grands fonds européens de costumes et d'accessoires de cinéma) et le musée ont conjointement organisée à l'occasion des dix ans de la disparition de Jean Marais :
Le costume brodé du roi de PEAU D'ANE
Le masque de LA BELLE ET LA BETE reconstitué sur les indications de Jean Marais après le tournage
Les premiers croquis d'adolescent au trait incroyablement proche de celui de Jean Cocteau
Les clichés des premières séances d'essais professionnels
Les bronzes, toiles et aquarelles
Les esquisses de sa ligne de prêt à porter, baptisée «Jean Mora», lancée dans les années 70 et à la modernité étonnante
Les récompenses dont le César d'Honneur reçu en 1980
Les costumes, photographies et affiches de films et de théâtre
Les terres cuites et sculptures
Les illustrations de contes pour enfants
Les maquettes de décors
La correspondance avec Jean Cocteau...


Jean Marais, l'artiste

Acteur, il fut le plus ardent des caméléons. Artiste, il fut aussi le plus doué des touche-à-tout. «L'art m'attire, me fascine, j'aime m'en approcher. Je respecte l'artiste, j'aimerais lui ressembler, mais place trop haut l'art pour me croire artiste»1, s'empressait-il pourtant d'ajouter. Peinture, sculpture, dessin, et même stylisme, Jean Marais voguera toute sa vie au gré de ses envies et de ses passions.

Rattrapé par le cinéma alors qu'il se prédestinait à une carrière de peintre, Jean Marais n'abandonnera jamais pour autant ses crayons et ses pinceaux. Entre deux tournages, pendant ses loisirs, il se mettra devant son chevalet... Sa technique est digne des miniaturistes du Moyen Âge. Avec une habileté exceptionnelle et l'obsession de la belle ouvrage, il passera des heures, des jours, des semaines, parfois plusieurs mois pour réaliser une oeuvre. Picasso, qui souhaita acquérir ses créations, l'encouragea à consacrer plus de temps à cet art. Son réalisme pictural donnera naissance à un monde poétique, d'une grande sensibilité, s'inspirant de son quotidien, de sa vie et de l'environnement où la nature et les animaux occupent une place particulière.


Autoportrait peint en 1935. Jean Marais a 22 ans.
Huile sur bois.
© DR - Collection particulière - ARTS' TALENTS EDITIONS
(extrait de l'ouvrage qui sort le 4 novembre en librairie)

Le peintre complètera toujours le comédien. Mais pas seulement. En 1941, par goût esthétique prononcé, mais aussi par souci d'économie, il se mettra à dessiner des costumes et des décors. Il réalisera cette année-là ceux de Valse 1900 pour Jeannine Charrat et Roland Petit. Dix ans plus tard, Britannicus, à la Comédie-Française, sera une de ses plus belles créations. Il travaillera alors avec les ateliers de Robert Piguet, un des grands couturiers de l'époque. Pour la première fois dans la maison de Molière, un acteur assumera le jeu d'acteur, la mise en scène mais également la création des décors et des costumes. Il poursuivra avec La Machine infernale de Jean Cocteau en 1953, Pygmalion de George Bernard Shaw en 1955, L'Apprenti fakir avec George Reich en 1957, Le Disciple du diable adapté par Jean Cocteau, OEdipe-roi de Jean Cocteau en 1958, Cocteau-Marais en 1983 et Bacchus de Jean Cocteau en 1988.
Du costume de scène, il passera presque naturellement au costume de ville. Son élégance, que l'on résume trop facilement à du dandysme, lui donnera un jour l'envie de créer sa propre ligne de prêt-à-porter.
Il se lancera en 1970 sous le pseudonyme de Jean Mora. Un désir créatif influencé par trois personnalités d'exception: Coco Chanel, amie de Jean Cocteau; Christian Bérard, créateur de costumes, décorateur, magicien dans l'art du drapé, conseiller artistique qui habillera Jean Marais à de multiples occasions, comme Les Montres
sacrés, L'Aigle à deux têtes, La Belle et la Bête ou Orphée; enfin, son grand ami André Bardot, maître tailleur de l'après-guerre dont l'atelier de la rue La Boétie était couru du Tout-Paris. Il habillera Jean Marais à la ville comme à la scène notamment lors des différents galas de l'Union des Artistes où ses costumes d'une coupe parfaite feront sensation. L'homme vu par Jean Marais ? Ce sera une collection complète, comprenant plus de 50 pièces ainsi que des accessoires et des foulards.




Ces dessins, d'une extrême précision, sont aujourd'hui d'une modernité déconcertante: casquette à bout carré, sac-serviette, trench-coat croisé, pull daim et laine, blouson cintré, polo laine tricoté très fin, smoking blanc, costume de plage bouffant à l'orientale, gilet du soir en cuir...
Pour réaliser sa collection d'accessoires et en particulier ses foulards, il peindra des gouaches sur toile d'esprit arts primitifs, mêlant des couleurs très vives, chatoyantes à des motifs géométriques. Pour les ceintures et les boutons de manchettes, il jouera sur les anagrammes où l'on retrouve toujours le JM. Pourtant, malgré un grand lancement médiatique avec un défilé à l'hôtel Bristol, ces collections ne rencontreront pas le succès escompté.
Qu'importe, il va bientôt s'intéresser à un autre univers artistique.

A la fin des années 70, Jean Marais s'initie à la se lance dans ce qui sera la dernière passion créatrice de sa vie, la sculpture en terre cuite, qui sera aussi une histoire d'amitié. Grâce à un marchand de terre, il rencontre Jo Pasquali, potier, qui lui apprendra les rudiments du tournage. Et il se liera aussi à son épouse Nini Pasquali qui lui proposera d'ouvrir une galerie. C'est ainsi qu'il se mettra à tourner et à sculpter des oeuvres de toute nature, parmi lesquelles des pièces monumentales comme Le Passe-muraille dont la sculpture en bronze se trouve place Marcel-Aymé à Paris. Tignasse blanche, barbe chenue, yeux bleus délavés, il aurait dû interpréter sur scène, à la fin de sa vie, Rodin, avant que Bruno Nuytten ne s'empare du projet pour le cinéma. Drôle de clin d'oeil du destin!
«J'ai découvert la peinture à 10 ans, le stylisme à 50, la poterie à 60 et la sculpture à 73ans. On croirait à une blague», confiait-il dans un éclat de rire en 1992. Aujourd'hui, on se dispute ses oeuvres et on reconnaît l'incroyable palette de son talent. Un pied de nez du destin qui l'aurait beaucoup amusé...


Communiqué :
http://www.museedemontmartre.fr/images/marais_dp.pdf


Catalogue :
Edité par ARTS' TALENTS EDITIONS, un catalogue/livre d'art reprenant les oeuvres les plus rares et les pièces les plus marquantes de l'exposition JEAN MARAIS, L'ETERNEL RETOUR
accompagne l'événement.
Retraçant l'ensemble et la diversité de la carrière de Jean Marais, richement illustré de centaines de photographies et documents inédits, cet ouvrage est disponible en librairie à partir du 4 novembre 2008.
224 pages, 49 €
ISBN : 978-2-9532901-0-39782953290103


08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00] Fête nationale lituanienne
Description:
22, bd de Courcelles - 75017 Paris

13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-21:30] Vernissage de Claire de Chavagnac-Brugnon "On the way to Albuquerque"
Location:
Galerie 3F
58, rue des Trois Frères
75018 Paris
M° Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 43 20 32 26
Mobile : +33 (0)6 63 22 48 68
Mail : jmf@galerie3f.fr
Internet Site : www.galerie3f.fr
Description:
"On the way to Albuquerque, writing the landscape"

Du 16 au 22 février 2009 de 14h à 19h30
Vernissage le mardi 17 février de 17h à 21h30, en présence de l'artiste

Avec cette exposition Claire de Chavagnac- Brugnon propose une relecture des paysages traversés en septembre 2008 dans le grand ouest américain. Elle utilise une écriture ligne à ligne qui déroule sur la toile les sensations perçues, dans un soucis de mémorisation et de transmission.

http://brugnon.oebprod.com/albuquerque.php

http://brugnon.oebprod.com
http://www.clairebrugnon.com

[17:30-20:00] Exposition de Shôen - illustrations pour les poèmes (haïku)
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Du 17 au 21 février 2009
Vernissage : le mardi 17 février de 17h30 à 20h
mardi au vendredi de 10h à 20h,
samedi 21 février de 12h à 16h

Démonstration : le 17 février de 18h30 à 19h, le 21 février de 14h à 14h30


[18:00-21:00] Exposition de Hannaka
Location:
La Galerie du C.R.O.U.S. de Paris
11, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 10 99
Fax : +33 (0)1 43 54 10 99
Mail : galerie@crous-paris.fr
Internet Site : www.crous-paris.fr/article.asp?idcat=AABD
Description:
Photographies

Exposition du mardi 17 au samedi 28 février 2009
Ouvert tous les jours de 11h à 19h, sauf le dimanche
Vernissage mardi 17 février de 18h à 21h

La Galerie Crous - Beaux-arts présente « Hannaka », une exposition de photographies essentiellement urbaines organisées en quelques séries comme « Mouvements », où sont saisis les mouvements de la ville, « Grandes vues », des photos d'architecture, « Symétries », une étonnante juxtaposition de portraits, et « la cage ».

"Pour nous surprendre et nous émerveiller, Hannaka, peintre, aborde dans son exposition la photographie comme la peinture ; par touche, épiant les mouvements, exaltant le flou dans un contraste saisissant de noir et de blanc retravaillé à l'encre et sublimé par une technique de laque aussi rare que précieuse.

Le travail que Hannaka nous présente ici nous permet de mesurer à quel point la photographie lui correspond vraiment ; par cette possibilité de prendre la vie à son insu ; par ce côté non maîtrisé de la photo, elle se laisse surprendre mais retravaille l'image telle une peinture presque abstraite, très souvent mystérieuse : des toiles photographiques."

[18:00-21:00] Vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
du 14 au 26 février 2009
du lundi au samedi de 12h à 19h
Vernissage le 17 février de 18h à 21h

avec Elisabeth Cochet

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Dessin"
Location:
La Capitale Galerie
18, rue du Roule
75001 Paris
M° Châtelet, Pont Neuf, Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 19 31
Fax : +33 (0)1 42 21 19 32
Mail : info@lacapitalegalerie.com
Internet Site : www.lacapitalegalerie.com
Description:
du 16 février au 7 mars 20009
Du lundi au samedi de 11h à 13 - 14 à 19h30
Vernissage le mardi 17 février

Guillaume Beaugé, BAZENCIR, Dany CHAMBAZ, Dominique DURAND, Francine LEDIEU, Philippe LEVANTAL, LEWIGUE, Gilberte PINAULT, Dominique PLAIT, REMZI

[18:00-21:00] Vernissage des expositions "Warhol TV" et Mika Rottenberg
Location:
Maison Rouge
Fondation Antoine de Galbert
10, boulevard de la Bastille
75012 Paris
M° Quai de la Rapée, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 01 08 81
Fax : +33 (0)1 40 01 08 83
Mail : info@lamaisonrouge.org
Internet Site : www.lamaisonrouge.org
Description:
Vernissages le 17 février de 18h à 21h (sur invitation uniquement)
jusqu'au 3 mai

tarifs : 7 euros, 5 euros (tarif réduit)

"Warhol TV"

L'exposition propose de dresser un portrait d'Andy Warhol à travers sa production télévisuelle.
L'exposition tentera d'éclairer cette facette encore peu explorée de l'œuvre de cet artiste phare du XXe siècle à travers une sélection de programmes proposée par Judith Benhamou-Huet, commissaire de l'exposition.

Andy Warhol, le pape du Pop a toujours été fasciné par la télévision. Un moyen de communication contemporain et massif. Un outil idéal de promotion artistique et sociale.

Son grand rêve est d'avoir une émission de télé à lui. Un programme qu'il contrôlerait mais encore qui lui donnerait l'occasion de contrôler son image.

Dès 1964 il imite un soap opera, auquel il adjoint de vraies « réclames ». Au début des années 70, il joue à créer des sortes de télénovelas, résumés de son univers esthétique et fantaisiste.

En 1979, il réunit autour de lui une petite équipe qui va se charger de créer des programmes télé qui seront diffusés sur le tout nouveau câble new-yorkais: Fashion, Warhol's TV et le fameux Andy Warhol's fifteen minutes qui reprend son illustre phrase sur la célébrité.

Cette exposition est un zapping géant dans l'univers télévisuel de Warhol. Un voyage dans ses obsessions, ses fascinations, ses amours, ses surprises et ses craintes.

La télévision de Warhol est certainement le seul sujet encore inexploré chez l'artiste briseur de tabous dans le monde de l'art.

commissaire : Judith Benhamou-Huet

Vitra, fabricant de mobilier contemporain, est partenaire de l'exposition.

partenaire média : MTV Idol


Mika Rottenberg
videos et sculptures 2004-2008

Il s'agit de la première exposition personnelle en France del'artiste Mika Rottenberg (née en 1976, vit et travaille aux Etats-Unis).

Les oeuvres de Mika Rottenberg décrivent des systèmes de production à la chaîne où la main d'oeuvre est assurée exclusivement par des femmes utilisant leur propre corps comme outil de travail et matière première. Avec humour, l'artiste analyse les notions d'aliénation et d'exploitation et entraîne le spectateur au coeur même de ces petites entreprises qui n'ont de cesse de produire.

Sont présentées quatre oeuvres récentes :
Cheese (2008-2009), Dough (2005-2006), Tropical Breeze (2004) et Julie (2003).

jeudi 19 février à 19h
conférence de Mika Rottenberg
en anglais, traduction consécutive


+ Marie Denis "i giardini di marzo" dans le patio

Chaque hiver, l'association des amis de la maison rouge produit une oeuvre spécifique pour le patio de la fondation. Cette année, les membres de l'association ont été invités à choisir parmi trois artistes sélectionnés par Aurélie Voltz, commissaire d'exposition indépendant.

"Marie Denis propose d'investir le patio avec cinq sculptures majestueuses, des buis taillés en boules sertis dans des dômes immaculés. Ces immenses bijoux à la couleur émeraude sont issus d'un croisement d'univers bien différents, l'art topiaire, qui a pour principe de structurer des massifs persistants et le monde des machines-outils agricoles, auquel le dôme silo a été ici emprunté". Aurélie Voltz

Marie Denis est née en 1972 en Ardèche.
Elle vit et travaille à Paris.
http://www.labomedia.net/marissima

[18:30] Exposition "De Samarkand à Pékin" de Marie-Christine LEGROS-AUROY
Location:
Centre Culturel Arabe-Syrien
12, avenue de Tourville
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 47 05 30 11
Fax : +33 (0)1 47 05 23 11
Mail : centreculturelsyrien@wanadoo.fr
Description:
jusqu'au 27/2

Marie-Christine LEGROS-AUROY (artiste peintre française)



[19:00] Médaille d'Officier de l'Ordre National du Mérite à François Riegert
Location:
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Hôtel de Roquelaure
246, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 81 21 22
Internet Site : https://www.data.gouv.fr/fr/organizations/ministere-de-la-transition-ecologique-et-solidaire/
Description:
Hôtel Le Play - 40, rue du Bac - 75007 Paris - www.developpement-durable.gouv.fr

Cérémonie de remise de la médaille d'Officier de l'Ordre National du Mérite à François RIEGERT

[19:00-21:00] Vernissage de Sub88
Location:
Le Cercle Rouge
7, rue Saint-Sabin
75011 Paris
M° Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 36 05 27
Mail : lecerclerougedjbar@gmail.com
Internet Site : www.myspace.com/cerclerougedjbar
Description:
Vernissage mardi 17 Février 2009 à 19h
du 17 Fev 2009 au 02 Mars 2009

http://www.myspace.com/sub88
http://www.sub88.com
http://www.davidvineis.com

Vernissage de Sub88

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés