Monday, April 6, 2009
Public Access


Category:
Category: All

06
April 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

  Exposition de Sylvester Engbrox "Hyperceptions"
Location:
Galerie VivoEquidem
113, rue du Cherche-Midi
75006 Paris
M° Duroc, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)9 61 26 92 13
Mail : galerie@vivoequidem.net
Internet Site : www.vivoequidem.net
Description:


du 5 mars au 13 juin
du lundi au samedi, de 14h à 19h30 et sur rendez-vous

Du 5 mars au 30 mai 2009, la galerie VivoEquidem présente une exposition de peintures de l'artiste d'origine allemande Sylvester Engbrox.

"ENGBROX, Hyperceptions" dévoilera une vingtaine de nouvelles toiles montrées lors d'accrochages successifs. Il s'agit de la deuxième manifestation consacrée à cet artiste après un premier événement organisé il y a tout juste un an à la galerie.

Figurative et ancrée dans notre monde actuel, la peinture de Sylvester Engbrox met en scène des personnages, souvent dénudés, évoluant dans des atmosphères étranges. De ces figures et décors inspirés par des images de notre quotidien (presse grand public, internet) ou des références plus personnelles (Andy Warhol, le cinéma de David Lynch), résultent une réalité réinventée par l'artiste. Il n'y a en effet aucun jugement ou constat dans les représentations d'Engbrox, et c'est de là que réside la force de sa peinture, parfaitement en phase avec cette ère numérique où les réalités sont multiples et polymorphes.

Natif de Kleve en Allemagne, Sylvester Engbrox s'installe en France au milieu des années 80. Photographe à ses débuts, il expérimente la peinture dans les années 90, puis dirige un temps un label indépendant de musique, avant de revenir pleinement à la peinture il y a trois ans. Nourri de toutes ces expériences, Sylvester Engbrox propose un art inclassable qui est à découvrir à la galerie VivoEquidem, le temps d'une exposition événement qui fera escale à Glasgow Art Fair en avril.


ENGBROX, Hyperceptions

Ceux qui ont eu l'occasion de voir la première exposition de Sylvester Engbrox en 2008 ont assurément pu assister à la genèse d'un artiste hors du commun.

Certes, quelques-unes des toiles avaient plus de dix ans, mais elles n'avaient jamais été montrées et la promiscuité de ces premières oeuvres avec celles de 2005, 2006 et 2007 (entre-temps, l'artiste avait cessé de peindre) constituait la « soupe originelle » d'un monde en formation dont nous avions alors sous les yeux tous les éléments primordiaux.

Aujourd'hui, l'univers de Sylvester Engbrox est en pleine expansion et dans la vingtaine de nouvelles toiles que nous exposerons trois mois durant, en plusieurs fois, entre le 4 mars et le 30 mai prochain à la galerie VivoEquidem (avec une étape à la Glasgow Art Fair, fin avril), nous verrons comment l'acte créateur d'Engbrox s'est déplacé d'une über-réalité à une über-perception.

Avec Jean-Luc Chalumeau, qui a rédigé la préface du catalogue de 2008, nous étions arrivés à la conclusion que Sylvester Engbrox n'appartenait en fait à aucune école, mais qu'il émanait directement de la complexité du monde contemporain, bombardé d'images, essentiellement numériques.

Cette über-réalité (sur/hyper-réalité) se caractérisait par l'absence de jugement et de constat dans les représentations d'Engbrox, et ce, malgré un réalisme intentionnel certain. Tous ses personnages évoluaient dans des environnements étranges, parfois hostiles (série des Air Disaster), inquiétants (Pool 1 et 2, Moni) souvent dénudés, mais sans que l'on puisse jamais attribuer à l'image (c'est-à-dire venant d'elle exclusivement) une sensation précise d'angoisse, d'attente ou d'érotisme, bien que les femmes de Sylvester soient physiquement attractives.

Evidemment, le fait que Sylvester Engbrox soit de la génération qui a grandi à Düsseldorf dans les années soixante-dix et quatre-vingt et qu'il ait reçu une très solide formation de photographe à Arles ne sont pas sans significations.

Pour lui, le monde visible de sa jeunesse, des reliquats de la Nouvelle Objectivité aux fulgurances de Gerhard Richter en passant par les images diffusées à grande échelle des actions de la RAF, a constitué un « fond » nourricier évident.

Là-dessus s'est ajouté tout Andy Warhol, le cinéma de David Lynch, la photographie des Becher et la musique de Kraftwerk.

Enfin, le « Sud » comme il le dit (en fait la France, où il habite, et la Grèce, où il va souvent), par opposition au « Nord » allemand qui se méfie de tout acte de séduction, a achevé la formation de ce regard particulier qui est le sien.

Ainsi, Sylvester Engbrox, en raison de sa culture d'origine et de sa formation de photographe, s'est toujours intéressé à une certaine projection de la réalité qu'il a mis aussitôt en doute puisque cette réalité mentait, trompait, cherchait à manipuler et se voulait surtout définitive. Lui qui, depuis des années, a compilé et classé méthodiquement des dizaines de milliers d'images tirées de la presse grand public, des magazines de télévision ou d'Internet, a assez vite su que le monde dans son domaine sensible, s'il existe bel et bien, n'est pas aussi vrai qu'on le dit ou qu'on cherche à nous le faire croire. En fin de compte, il a constaté puis accepté que le monde est la totalité des faits et non des choses.

L'ère numérique qu'Engbrox a quasiment vu naître et qu'il a accompagné au plus près a confirmé cet état de fait. En effet, la « chose numérique » – c'est même son essence – n'oublie rien, ne jette rien, elle accumule sans cesse toutes les réalités les unes après les autres, et toutes sont vraies, successivement. Aujourd'hui, grâce à la technologie, nous pouvons les retrouver presque instantanément, sous leur forme exacte telles qu'elles nous furent proposées initialement. Devant cette multitude, nous sommes alors obligés d'admettre qu'il n'existe pas de vérité « originelle », une doxa de la réalité.

Le regard d'artiste de Sylvester Engbrox est peut-être l'un des premiers à s'être adapté à ce nouvel horizon.

Sylvester Engbrox est né en 1964 à Kleve en Allemagne.
Il est admis à l'école des Arts décoratifs qu'il quitte en 1986 pour venir s'installer à Paris.
En 1991, il est diplômé de l'Ecole nationale supérieure de photographie à Arles.
Correspondant pour deux magazines allemands le Select et The Manipulator.
Revient à la peinture dans les années quatre-vingt dix.
Chargé de la photothèque au cabinet de photographies anciennes du musée Rodin, il crée parallèlement jusqu'en 2004
un label de musique indépendant «Home Laboratoire Moderne» qui édite des CD de compilations d'artistes pop.

Depuis 2005 il reprend son activité de peintre.
En 2008, est organisée sa première exposition à la galerie VivoEquidem.


Relais (Extrait d'un entretien avec Max Torregrossa en octobre 2008)

"J'ai toujours considéré mon rôle dans la fabrication d'images comme celui d'un relais. Ce principe repose sur deux notions : réception et émission. Pour pouvoir émettre, si on ne se contente pas de s'émettre uniquement soi-même, il faut d'abord avoir une bonne capacité à recevoir. Et pour recevoir, il faut, dans un premier temps, mettre en arrière-plan sa propre personne. Un artiste peut complètement brouiller cette réception de signaux par ses pensées, ses ambitions, etc.

Mon processus de travail est basé sur l'accumulation d'images. Je range ces images physiquement, mais aussi mentalement. Les images qui m'intéressent le plus sont celles qui traversent le filtre de rangement de mon cerveau pour atterrir dans l'inconscient. Avant de peindre ces images, je dois aller pêcher ces images dans mon inconscient, un processus qui nécessite une certaine disponibilité pour recevoir. Quand Andy Warhol dit « I want to be a machine », j'entends par là qu'il voudrait entrer dans une sorte d'état de méditation qui lui permette de s'oublier lui-même et mieux voir ce sur quoi il travaille.

C'est ensuite que je donne à l'image le statut d'émetteur en la peignant. L'implication de ma personne dans ce processus de travail reste donc limitée. Elle se résume à la consommation d'images, à la réception d'une image inconsciente latente et à la décision de la peindre ou non.

On peut dire que je mène une recherche sur les images intérieures qui sont le symptôme d'un bombardement massif par des images extérieures. Si je cherche une généralisation de mon propos, je sais pertinemment que je suis limité malgré tout par une réalité que je ne peux pas contourner : je ne peux que partir de moi-même comme sujet d'étude. C'est à partir de mon propre prisme, de mon inconscient individuel, que je peux ensuite tendre vers une image collective."

Engbrox parle de la peinture et de la photographie :
http://www.vivoequidem.net/artiste/engbrox/sylvester/videos/peinture/photographie/269-29,18.html

Jean-Luc Chalumeau présente l'exposition de 2008 :
http://www.vivoequidem.net/artiste/engbrox/sylvester/videos/presentation/jean/luc/chalumeau/269-22,18.html

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090303_Sylvester_Engbrox.pdf


08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:15] Inauguration de l'exposition "Kréyol Factory"
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
Du 7 avril au 5 juillet

dans le cadre de la saison créole

Artistes insulaires, artistes issus des diasporas européennes et américaines, personnalités internationalement reconnues ou talents à découvrir témoignent de manière manifeste ou métaphorique des questions identitaires, sociales et politiques des mondes caribéens et indo-océanien.

Dans une scénographie de 2800 m² signée Raymond Sarti, les artistes nous dévoilent leur vision de la diversité des mondes créoles au sein d'un parcours rythmé par des installations plastiques, des œuvres picturales et littéraires, un ensemble de 250 photographies et des films documentaires.

Une diversité artistique, des identités multiples

Les artistes de « Kréyol Factory » sont issus de la création artistique contemporaine, pour certains de la jeune génération, dont l'œuvre est directement liée aux questionnements des identités et des réalités créoles. Avec « Kréyol Factory », le Parc de la Villette a voulu mettre l'accent sur cette diversité artistique qui témoigne une fois encore que les artistes, d'où qu'ils soient, ont des choses à dire sur leurs mondes qui sont aussi les nôtres.

Les œuvres empruntent des techniques aussi variées que la peinture , la photographie, la vidéo, la sculpture, dans différents registres tels que le détournement/ retournement d'images, de codes, de signes religieux ou publicitaires et réalisé sur le mode de l'humour, de la causticité, ou encore de la provocation. Des ensembles photographiques, de caractère plus documentaire, complètent le parcours. Regard inédit sur la richesse et la diversité de ces territoires, "Kréyol Factory" est une fabrique de sens, celui à donner au mot créole.

Les artistes de l'exposition

Les Plasticiens

Thierry Alet, Jane Alexander, Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla, Eugène André, Jack Beng-Thi, Mario Benjamin, Jean François Boclé, Terry Boddie, Ernest Breleur, Alex Burke, Tony Capellan, Jean-Herard Celeur, Patrice Cujo, Jean-Ulrick Desert, Sokari Douglas Camp, Fluoman, Thierry Fontaine, Frantz-Jacques dit Guyodo, Marina Gutiérrez, Valérie John, Joseph-Louis Juste, Mathieu-Kleyebe Abonnenc, Audry Liseron-Monfils, Marcos Lora Read, Miguel Luciano, Wendy Nanan, Pépon Osorio, Bruno Pedurand, Bruno Peinado, André Pierre, Marcel Pinas, Prince Jeanjo, Jorge Pineda, Belkis Ramirez, André Robèr, Sentier, Thierry Tian-Sio-Po, Philippe Thomarel, Patrick Vilaire, Limber Vilorio, Fred Wilson, Wilhiam Zitte.

Les photographes

Lyle Ashton Harris, Jane Evelyn Atwood, Patrick Cariou, Renee Cox, David Damoison, Jean-Luc de Laguarigue, Polibio Diaz, Claudine Doury, Phyllis Galembo, Yo-Yo Gonthier, Leah Gordon, Daniel Goudrouffe, Stanley Greene, Alex Majoli, Susan Meiselas, Pierrot Men, Nicolas Nabajoth, Michel Vanden Eeckhoudt.

Les vidéastes

Jean-Yves Adelo, Kara Walker. Dans le cadre de l'exposition "Kréyol Factory", le Parc de la Villette a fait des commandes spécifiques aux plasticiens Thierry Alet, Mario Benjamin, Marcos Lora Read, Sentier et aux photographes David Damoison, Yo-yo Gonthier, Stanley Greene, Jean-Luc de Laguarigue, Alex Majoli, Susan Meiselas, Pierrot Men. Une exposition originale orchestrée par Yolande Bacot, directrice de la programmation des expositions du Parc de la Villette. Autour de l'exposition Rencontres, tables rondes, projections, visites guidées, vous offriront la possibilité d'approfondir ou de prolonger le parcours de l'exposition.

Infos :
01 40 03 75 75
www.kreyolfactory.com

Tarifs
Plein tarif 7 € - Tarif réduit 5 € - Moins de 16 ans 3,5 € - Carte Villette gratuit
Achat en ligne 5 € (sur www.villette.com et www.fnac.com).
Possibilité d'imprimer le billet à domicile. Gratuit pour les spectateurs de Mizik Factory et des Rencontres de la Villette

Horaires d'ouverture
Du mardi au jeudi : 14h-22h
Du vendredi au dimanche : 11h -19h(Fermeture des caisses 1/2 heure avant la fin de l'exposition)

17:00 [17:00] Exposition "VêTURE D'ASILE et ROBES de RêVE"
Description:
Société d'Etudes et de Recherches Historiques en Psychiatrie - SERHEP - Ville-Evrard - 202 avenue Jean Jaurès - 93332 Neuilly-sur-Marne Cedex - 33 01 43 09 34 78 - 33 06 86 00 60 20

Rencontre entre l'univers hyper rationalisé de l'ancien Vestiaire Central de l'asile , les robes de fées créées par les patients de la clinique de La Borde (Cour-Cheverny Loir et Cher) à l'atelier Extravagance, et les créations de personnes hospitalisées au Centre de Jour de Montfermeil (15ème secteur) à l'atelier de marie Boisson, peintre et plasticienne.

Tout le monde s'est pris au jeu de travailler sur ce thème Enfermés ou Libres, bien avant qu'il ne prenne un caractère d'actualité médiatisé. L'actualité de la question est en effet constante. L'exposition nous permet de la présenter "sans paroles", à travers les vêtements et d'investir ainsi l'histoire de l'asile.

L'univers du Vestiaire Central est lourd de signification : ses ballots de toile, rangés sur les étagères avec leurs étiquettes et leurs fiches d'inventaire, contenaient tous les éléments et objets de la vie civile de l'aliéné "placé" à l'asile. Vêtements, petits carnets, lunettes, clés, papiers, tout y était nettoyé, rangé et plié à son entrée. Lui, "touchait" un trousseau fabriqué par les services du tailleur de l'asile, et devenait ainsi un des éléments de la machine "à guérir" asilaire. Ce n'est qu'en devenant un "sortant guéri" dûment estampillé qu'il retrouverait la vie civile et ses vêtements et affaires personnelles. Entre 1939 et 1942, sur ces étagères, un ballot de toile ainsi étiqueté a contenu les effets d'Antonin Artaud, placé au 6ème quartier de la division des hommes de l'asile.

La beauté des rêves et des illusions, la merveille des idées triomphe les installations des créations et des robes, mais l'univers rationnel de l'asile malgré sa lourdeur et ses souffrances, a lui aussi sa force muette, sa présence, sa beauté triste, son accueil étrange, marqué par le souci et la volonté d'ordonner les esprits humains, d'ordonner la société.

[17:45] La transmission à l'honneur : Les Transmissions Awards 2009
Location:
Créteil
Créteil
94000 Créteil
M° Créteil - l'Echat, Créteil - Université, Créteil - Préfecture
France
Internet Site : www.ville-creteil.fr
Description:
CCIP Val-de-Marne - 8, place Salvador Allende

http://www.ccip94.ccip.fr/index.asp?idlangue=5&idmetapage=544&num_actu=999&flux&type_flux=

18:00 [18:00] 2ème édition de la Remise des Trophées SCOPS 2009
Location:
Université de Paris IX Paris-Dauphine
Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
75775 Paris Cedex 16
M° Porte Dauphine, RER C Avenue Foch
France
Phone : +33 (0)1 44 05 44 05
Fax : +33 (0)1 44 05 49 49
Internet Site : www.dauphine.fr
Description:
Venez participer au vote électronique organisé par le Master Distribution et Relation client afin de désigner les meilleures innovations commerciales de l'année !

Nous sommes très heureux de vous inviter pour la 2ième édition de la Remise des Trophées SCOPS 2009 de l'innovation commerciale qui aura lieu à l'Université Paris-Dauphine le 6 avril à 18h00.

Vous pourrez ainsi découvrir les 30 innovations commerciale de l'année 2008 présentées par les étudiants du Master Distribution et Relation client (concepts, services d'aide à la vente, opérations promotionnelles, programmes de fidélité et stratégies relationnelles), dans de multiples secteurs d'activité, et participer au vote interactif qui permettra de sélectionner les 5 meilleures innovations de l'année.

Le nombre de places étant limité, merci de confirmer rapidement votre présence auprès de Nathalie Chelius (nathalie.cheliusping@dauphinepong.fr)

[18:00-21:00] Exposition "HF | RG / [Harun Farocki | Rodney Graham]"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
sur invitation

du 07 avril au 07 juin 2009

L'exposition "H F | R G" propose de confronter le regard de deux grands artistes contemporains, Harun Farocki et Rodney Graham dont les œuvres se rejoignent sur bien des points, ne serait-ce qu'à travers leur usage commun du film et de la vidéo et une réflexion sur le médium, l'histoire et l'autoreprésentation. Quatre concepts, qui traversent leurs œuvres respectives, nous permettent de les associer : l'archive, le non-verbal, la machine (et les dispositifs) et le montage.

L'exposition, qui équivaut à une rétrospective de l'œuvre de chacun, présentera des installations filmiques 35 et 16 mm, des projections numériques, des photographies grand format, des boîtes lumineuses grand format, des œuvres sculpturales ou conceptuelles.

Harun Farocki est né en 1944 à Nový Jičín, en Tchécoslovaquie (région alors annexée à l'Allemagne). Il étudie à la Deutsche Film und Fernsehakademie à Berlin, où il vit et travaille actuellement. Il est d'abord réalisateur et aussi éditeur de Filmkritik, magazine dans lequel il développe, entre 1974 et 1984, une importante réflexion théorique sur l'image. Son œuvre, à travers une multiplicité de médiums (photographies, dessins, images documentaires, films), analyse les convergences entre la guerre, l'économie et la politique à l'intérieur de l'espace social. Parallèlement, depuis le début des années 1990, il réalise des bandes et des installations vidéo qui traitent de la fabrication et du traitement des images dans les médias et les institutions qui les font circuler.
Harun Farocki produira une nouvelle œuvre pour cette exposition.

Rodney Graham est né en 1949 à Vancouver, où il a étudié l'histoire de l'art et où il vit et travaille actuellement. Dès le début des années 1980, il expose en Amérique du Nord et en Europe. En 1992, il participe à la Documenta IX de Kassel et il représente le Canada à la Biennale de Venise. Les œuvres de Rodney Graham (films, vidéos, photographies, maquettes, livres ou partitions musicales) jouent avec les formes et les dispositifs de perception de l'art et ses concepts fondamentaux. Elles analysent les structures formelles et narratives des différents médias pour mieux les détourner. Les références qu'il utilise, recouvrent un large spectre, de Wagner, Edgar Allan Poe, Sigmund Freud, à Alfred Hitchcock ou Black Sabbath.
La plupart des œuvres seront montrées à Paris pour la première fois.

Commissaire de l'exposition : Chantal Pontbriand

SOUVENIRS FROM EARTH TV s'associe au Jeu de Paume pour l'exposition [Harun Farocki | Rodney Graham]. Cette chaîne de télévision "pas comme les autres" sert d'espace d'exposition infini. SFE TV devient, le temps de cette exposition, une extension du musée en diffusant tous les lundis, jour de fermeture du Jeu de Paume, à 19 heures une programmation de films de Harun Faroki et Rodney Graham, sur la chaine 129 avec la Freebox.
Pour plus d'informations et horaires: www.souvenirsfromearth.tv

[18:00-21:00] Exposition "Le bestiaire d'André Masson"
Location:
L'Adresse
Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.ladressemuseedelaposte.fr
Description:
jusqu'au 5 septembre

Sous la direction du commissaire de l'exposition Josette Rasle, Ce sont quelques 150 oeuvres de cet artiste surréaliste - huiles sur toile, dessins, gravures, aquarelles, livres illustrés - sur le thème du bestiaire qui ont été rassemblées dans la galerie du Messager. Un pari un peu fou qu'aucun musée parisien n'avait auparavant envisagé.


[18:00-21:00] Exposition d'Agathe Snow "Vues d'en haut, vertiges et constellations"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
Sur invitation

Programmation Satellite, seconde édition proposée par María Inés Rodríguez

du 07 avril au 07 juin 2009

Basé sur des narrations relatant les problèmes environnementaux, les dysfonctionnements sexuels, la déchéance religieuse et morale et la désorientation physique, le travail de l'artiste Agathe Snow, née en Corse en 1976 et vivant à New York, évoque aussi bien l'enfer de mondes décrépits qu'il suggère la délivrance, la célébration, la survie.

Ses installations comprennent en général une ou deux sculptures monumentales, accompagnées de pièces plus petites et de performances. Elle a récemment participé à la Biennale du Whitney Museum à New York.

"Vues d'en haut, vertiges et constellations" est la quatrième étape d'un projet plus vaste consacré à l'esprit de Léonard de Vinci et au rêve américain. L'artiste désire créer un espace dédié aux idées et à la réflexion dans l'espoir d'arriver à développer un nouvel univers où une renaissance serait possible : "un état d'esprit particulier débarrassé de tout accessoire superflu, de l'ennui, de toute moralité et fatalité ; un concept encore sans nom à penser comme une époque et appartenant à l'avenir."

María Inés Rodríguez

[18:00] Exposition de Marlene-Luce Tremblay "Al-Kalimah"
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
Du mardi 7 avril 2009 au dimanche 10 mai 2009
Vernissage le 6 avril à 18h

Marlene-Luce Tremblay, artiste canadienne membre de l'Union des artistes algéro-canadiens, présente ses œuvres au Café littéraire de l'Institut du monde arabe à Paris. L'artiste expose une série d'œuvres photographiques intitulée Al-Kalimah constituant la première partie d'un projet international de rapprochement culturel entre l'Occident et le monde arabe, et destinée à faire connaître la beauté de l'art islamique. Les images prises lors de ses voyages en Égypte, en Jordanie, en Turquie, à Jérusalem, en Syrie ainsi qu'à Grenade en Espagne ont servi de toile de fond exaltant la splendeur de la calligraphie arabe de l'Islam. Marlene-Luc Tremblay a remporté de nombreux prix dont le prestigieux concours SoHo de New-York.

http://www.imarabe.org/temp/expo/mltremblay.html

[18:00] Vernissage de l'exposition xy3
Location:
Mairie du 3ème arrondissement
2, rue Eugène Spuller
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 53 01 75 03
Internet Site : mairie3.paris.fr
Description:
Vernissage de l'exposition xy3 des artistes sinté Mona Metbach (peinture) et Marcel Hognon (sculpture) Chants rroms avec le groupe «Rromanes sans frontières», groupe créé à Paris entre des Rroms de Brésil et de Mitrovica (Kosovo).

[18:15] Inauguration de l'exposition "Voir l'Italie et mourir"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
Inauguration de l'exposition Voir l'Italie et mourir, photographies et peintures dans l'Italie du XIXe

[18:30-21:30] Exposition-vente érotique "Amuse Bouche"
Location:
Galerie Arludik
12/14, rue Saint-Louis-en-l'Île
75004 Paris
M° Pont Marie, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 43 26 19 22
Mail : contacts@arludik.com
Internet Site : www.arludik.com
Description:
La galerie Arludik est heureuse de vous inviter à l'exposition-vente érotique "Amuse Bouche", réunissant pas moins de 17 artistes qui exposent leurs dessins érotiques pendant une soirée, le lundi 6 avril 2009.Tous les dessinateurs seront présents pour vous dédicacer le livre collectif "Amuse Bouche" (éditions Fluide Glamour).

Vous pourrez ainsi rencontrer lors de cette soirée exceptionnelle :
Ovidie, Aurélia Aurita, Arthur de Pins, Libon&Capucine, Camille, Karine Bernadou, Maïa Mazaurette, Aurore Petit, Jean Paul Krassinsky, Clotilde Martin-Lemerle, Jake Raynal & Claire Bouilhac, Jean-Michel Thiriet, Dominique Bertail.


[18:30-22:00] Exposition de Nathalie Decoster "entre nous"
Location:
Musée du Montparnasse
21, avenue du Maine
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Falguière
France
Phone : +33 (0)1 42 22 91 96
Fax : +33 (0)1 42 22 91 00
Internet Site : www.museedumontparnasse.net
Description:
du mardi 7 mars au dimanche 12 avril de 12h30 à 19h

Tarifs de l'exposition
Plein tarif : 5 euros
Tarif réduit : 4 euros

Le Musée du Montparnasse invite Nathalie Decoster à présenter quelques-unes de ses sculptures les plus représentatives.

Celles-ci ont les noms évocateurs de nos petites faiblesses, « dans la lune », des œuvres qui parlent de nos conditions d'êtres humains « arbre de vie », et enfin un travail en vidéo montrant les œuvres en mouvement, une balançoire créée pour sentir le temps qui passe.

http://www.nathaliedecoster.com

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090406_decoster.pdf

http://www.museedumontparnasse.net/expoencours.html


[19:00] Exposition de Jérôme Lo Monaco "Le 6e en rêvant, le 6e en peignant"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
C'est presque une tradition dans le 6e : au printemps, on y célèbre volontiers l'art contemporain. Avant de s'associer au Parcours Saint-Germain, dans quelques semaines, la Mairie du 6e accueille le talentueux et créatif artiste Jérôme Lo Monaco, du mardi 7 au lundi 27 avril.

L'art contemporain est pour ce peintre une interprétation libre de la réalité. En peignant le 6e, il dit avoir vu ressurgir les âmes du passé de cet arrondissement qu'il se plaît aujourd'hui à mettre en scène...

[19:30-23:00] Avant-première du film "Coco avant Chanel"
Location:
Cinéma Gaumont Champs-Elysées Marignan
27, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)8 92 69 66 96
Internet Site : www.cinemasgaumontpathe.com/cinemas/cinema-gaumont-champs-elysees-marignan
Description:
Réalisé par Anne Fontaine

Avec Audrey Tautou, Benoît Poelvoorde, Alessandro Nivola

[19:30-22:00] Tripwolf.fr launch party
Description:
L'Assassin - 99, rue Jean-Pierre Timbaud - Paris XI

RSVP contact user Rocco on tripwolf.com

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés