Sunday, April 26, 2009
Public Access


Category:
Category: All

26
April 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

  Fête nationale de Tanzanie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Tanzanie

Exposition "Jean Marais, l'éternel retour"
Location:
Musée de Montmartre
12, rue Cortot
75018 Paris
M° Lamarck - Caulaincourt, Abbesses, Anvers, Château Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 25 89 37
Fax : +33 (0)1 46 06 30 75
Mail : infos@museedemontmartre.fr
Internet Site : www.museedemontmartre.fr
Description:
Dates :
Du 4 novembre 2008 au 3 mai 2009
Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Tarif : 7 euros, tarif réduit 5,50 euros

A l'occasion des dix ans de la disparition du comédien, l'agence Arts' Talents et le Musée de Montmartre s'associent pour révéler les facettes méconnues d'un artiste aux talents multiples dans le cadre d'une exposition exceptionnelle. Parrainée par Francis Huster, cette rétrospective unique présentera à Paris plus de 1200 pièces pour la plupart inédites touchant au cinéma, à la littérature, au théâtre et aux arts plastiques. L'occasion de découvrir pour le grand public des œuvres exposées pour la toute première fois, regroupées par thèmes et mises en scène pour un véritable parcours initiatique parmi l'ensemble des salles du musée : costumes, dessins, correspondances, peintures, sculptures, terres cuites et souvenirs personnels de Jean Marais.

Le comédien, peintre, metteur en scène, créateur de costumes, décorateur et écrivain, fascinait pour ses talents et sa beauté sculpturale digne d'un marbre antique. Jean Marais habitait Montmartre et son appartement de la rue Norvins fut le rendez-vous de tous les artistes de la Butte. C'est donc tout naturellement le Musée de Montmartre qui lui rend hommage pour célébrer les dix ans de sa disparition avec une exposition dont le titre évoque l'un des films les plus célèbres de Jean Marais, L'Eternel retour de Jean Delanoy, version moderne de la légende de Tristan et Iseult. Francis Huster est le parrain de l'événement qui propose un parcours thématique dans la vie et l'œuvre de Jean Marais, présentant notamment et pour la première fois le costume brodé du roi de Peau d'âne, le masque de La Belle et la bête reconstitué sur les indications de Jean Marais, les premiers croquis d'adolescent du comédien, les esquisses de sa ligne de prêt à porter Jean Mara, le César d'Honneur reçu en 1980 ou sa correspondance avec Jean Cocteau.

Le musée dévoilera des pièces entrées dans l'histoire du 7ème Art français telles que le costume brodé porté par Jean Marais dans Peau d'Âne ou encore la reconstitution du masque de La Belle et la Bête. Les débuts du comédien seront aussi au programme à travers les clichés de ses premières séances d'essai tandis que la confirmation de son statut de star sera symbolisée par l'exposition de son César d'honneur reçu en 1980.

Au-delà du Jean Marais acteur, cette rétrospective lèvera un coin de voile sur le Jean Marais artiste avec notamment ses différentes sculptures, ses illustrations de contes pour enfants ainsi que ses différentes toiles. Dans le domaine de la vie privée, les visiteurs pourront découvrir la correspondance qu'il entretenait avec Jean Cocteau.

Voici quelques-uns des nombreux « trésors » que le grand public pourra découvrir dès le 4 novembre au Musée de Montmartre à Paris dans le cadre de l'exposition que l'agence Arts'Talents (fondée par Romain Leray et Didier Jovenet détenteurs de l'un des plus grands fonds européens de costumes et d'accessoires de cinéma) et le musée ont conjointement organisée à l'occasion des dix ans de la disparition de Jean Marais :
Le costume brodé du roi de PEAU D'ANE
Le masque de LA BELLE ET LA BETE reconstitué sur les indications de Jean Marais après le tournage
Les premiers croquis d'adolescent au trait incroyablement proche de celui de Jean Cocteau
Les clichés des premières séances d'essais professionnels
Les bronzes, toiles et aquarelles
Les esquisses de sa ligne de prêt à porter, baptisée «Jean Mora», lancée dans les années 70 et à la modernité étonnante
Les récompenses dont le César d'Honneur reçu en 1980
Les costumes, photographies et affiches de films et de théâtre
Les terres cuites et sculptures
Les illustrations de contes pour enfants
Les maquettes de décors
La correspondance avec Jean Cocteau…


Jean Marais, l'artiste

Acteur, il fut le plus ardent des caméléons. Artiste, il fut aussi le plus doué des touche-à-tout. «L'art m'attire, me fascine, j'aime m'en approcher. Je respecte l'artiste, j'aimerais lui ressembler, mais place trop haut l'art pour me croire artiste»1, s'empressait-il pourtant d'ajouter. Peinture, sculpture, dessin, et même stylisme, Jean Marais voguera toute sa vie au gré de ses envies et de ses passions.

Rattrapé par le cinéma alors qu'il se prédestinait à une carrière de peintre, Jean Marais n'abandonnera jamais pour autant ses crayons et ses pinceaux. Entre deux tournages, pendant ses loisirs, il se mettra devant son chevalet… Sa technique est digne des miniaturistes du Moyen Âge. Avec une habileté exceptionnelle et l'obsession de la belle ouvrage, il passera des heures, des jours, des semaines, parfois plusieurs mois pour réaliser une oeuvre. Picasso, qui souhaita acquérir ses créations, l'encouragea à consacrer plus de temps à cet art. Son réalisme pictural donnera naissance à un monde poétique, d'une grande sensibilité, s'inspirant de son quotidien, de sa vie et de l'environnement où la nature et les animaux occupent une place particulière.


Autoportrait peint en 1935. Jean Marais a 22 ans.
Huile sur bois.
© DR - Collection particulière - ARTS' TALENTS EDITIONS
(extrait de l'ouvrage qui sort le 4 novembre en librairie)

Le peintre complètera toujours le comédien. Mais pas seulement. En 1941, par goût esthétique prononcé, mais aussi par souci d'économie, il se mettra à dessiner des costumes et des décors. Il réalisera cette année-là ceux de Valse 1900 pour Jeannine Charrat et Roland Petit. Dix ans plus tard, Britannicus, à la Comédie-Française, sera une de ses plus belles créations. Il travaillera alors avec les ateliers de Robert Piguet, un des grands couturiers de l'époque. Pour la première fois dans la maison de Molière, un acteur assumera le jeu d'acteur, la mise en scène mais également la création des décors et des costumes. Il poursuivra avec La Machine infernale de Jean Cocteau en 1953, Pygmalion de George Bernard Shaw en 1955, L'Apprenti fakir avec George Reich en 1957, Le Disciple du diable adapté par Jean Cocteau, OEdipe-roi de Jean Cocteau en 1958, Cocteau-Marais en 1983 et Bacchus de Jean Cocteau en 1988.
Du costume de scène, il passera presque naturellement au costume de ville. Son élégance, que l'on résume trop facilement à du dandysme, lui donnera un jour l'envie de créer sa propre ligne de prêt-à-porter.
Il se lancera en 1970 sous le pseudonyme de Jean Mora. Un désir créatif influencé par trois personnalités d'exception: Coco Chanel, amie de Jean Cocteau; Christian Bérard, créateur de costumes, décorateur, magicien dans l'art du drapé, conseiller artistique qui habillera Jean Marais à de multiples occasions, comme Les Montres
sacrés, L'Aigle à deux têtes, La Belle et la Bête ou Orphée; enfin, son grand ami André Bardot, maître tailleur de l'après-guerre dont l'atelier de la rue La Boétie était couru du Tout-Paris. Il habillera Jean Marais à la ville comme à la scène notamment lors des différents galas de l'Union des Artistes où ses costumes d'une coupe parfaite feront sensation. L'homme vu par Jean Marais ? Ce sera une collection complète, comprenant plus de 50 pièces ainsi que des accessoires et des foulards.




Ces dessins, d'une extrême précision, sont aujourd'hui d'une modernité déconcertante: casquette à bout carré, sac-serviette, trench-coat croisé, pull daim et laine, blouson cintré, polo laine tricoté très fin, smoking blanc, costume de plage bouffant à l'orientale, gilet du soir en cuir…
Pour réaliser sa collection d'accessoires et en particulier ses foulards, il peindra des gouaches sur toile d'esprit arts primitifs, mêlant des couleurs très vives, chatoyantes à des motifs géométriques. Pour les ceintures et les boutons de manchettes, il jouera sur les anagrammes où l'on retrouve toujours le JM. Pourtant, malgré un grand lancement médiatique avec un défilé à l'hôtel Bristol, ces collections ne rencontreront pas le succès escompté.
Qu'importe, il va bientôt s'intéresser à un autre univers artistique.

A la fin des années 70, Jean Marais s'initie à la se lance dans ce qui sera la dernière passion créatrice de sa vie, la sculpture en terre cuite, qui sera aussi une histoire d'amitié. Grâce à un marchand de terre, il rencontre Jo Pasquali, potier, qui lui apprendra les rudiments du tournage. Et il se liera aussi à son épouse Nini Pasquali qui lui proposera d'ouvrir une galerie. C'est ainsi qu'il se mettra à tourner et à sculpter des oeuvres de toute nature, parmi lesquelles des pièces monumentales comme Le Passe-muraille dont la sculpture en bronze se trouve place Marcel-Aymé à Paris. Tignasse blanche, barbe chenue, yeux bleus délavés, il aurait dû interpréter sur scène, à la fin de sa vie, Rodin, avant que Bruno Nuytten ne s'empare du projet pour le cinéma. Drôle de clin d'oeil du destin!
«J'ai découvert la peinture à 10 ans, le stylisme à 50, la poterie à 60 et la sculpture à 73ans. On croirait à une blague», confiait-il dans un éclat de rire en 1992. Aujourd'hui, on se dispute ses oeuvres et on reconnaît l'incroyable palette de son talent. Un pied de nez du destin qui l'aurait beaucoup amusé…


Communiqué :
http://www.museedemontmartre.fr/images/marais_dp.pdf


Catalogue :
Edité par ARTS' TALENTS EDITIONS, un catalogue/livre d'art reprenant les oeuvres les plus rares et les pièces les plus marquantes de l'exposition JEAN MARAIS, L'ETERNEL RETOUR
accompagne l'événement.
Retraçant l'ensemble et la diversité de la carrière de Jean Marais, richement illustré de centaines de photographies et documents inédits, cet ouvrage est disponible en librairie à partir du 4 novembre 2008.
224 pages, 49 €
ISBN : 978-2-9532901-0-39782953290103

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-16:00] Brunch Hannah Collins
Location:
Galerie Dominique Fiat
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 40 29 98 80
Fax : +33 (0)1 40 29 07 19
Mail : info@dominiquefiat.com
Internet Site : www.dominiquefiat.com
Description:
http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090426_Collins.pdf


[12:00-18:00] Finissage de Frédéric PAJAK
Location:
Galerie Prodromus
46, rue Saint-Sébastien
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Ambroise, Richard-Lenoir
France
Phone : +33 (0)1 43 14 48 25
Mobile : +33 (0)6 60 27 88 92
Mail : prodromus@wanadoo.fr
Internet Site : www.prodromus-galerie.com
Description:
Finissage de Frédéric PAJAK

[12:30] Brunch à l'occasion de l'exposition de Christian Lhopital
Location:
Galerie Polaris
Bernard Utudjian
15, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 72 21 27
Mobile : +33 (0)6 12 22 77 15
Fax : +33 (0)1 42 76 06 29
Mail : contact@galeriepolaris.com
Internet Site : www.galeriepolaris.com
Description:
Pour l'ouverture des galeries d'art contemporain ce dimanche de 11h à 19h





[15:30-18:00] Exposition d'Arnaud FRANC
Location:
2.13 PM
2, allée des Robichons
78170 La Celle Saint-Cloud
M° Gare SNCF Bougival
France
Phone : +33 (0)1 30 82 48 67
Mobile : +33 (0)6 15 18 14 24
Mail : fpaumier-moch@213pm.com
Internet Site : www.213pm.com
Description:
du 26 avril au 29 Mai 2009
Vernissage en présence de l'artiste : Dimanche 26 avril de 15h30 à 18h

Que d'énergie dans les portraits en pied que nous dévoile Arnaud Franc. Cet inconditionnel du genre nous surprend en renouvelant son approche. Depuis toujours, il travaille d'après modèle vivant, essentiellement sur papier, et use de la couleur comme d'un élément de construction. On reconnaît son travail à son traité si particulier du corps, à ses excroissances presque monstrueuses, disproportionnées, exagérées et l'on est heureux du nouveau rendez-vous qu'il propose.

Au-delà du dessin expressif et de la ligne structurante, il insiste dans cette nouvelle série sur le dynamisme du mouvement. On reconnaît bien sûr sa volonté de se servir de son modèle comme source d'inspiration, de traduire une situation, une attitude, un état d'esprit. Il va maintenant au-delà de l'expression de son personnage en transcrivant la gestuelle qui l'accompagne. Les portraits d'Arnaud Franc sont extrêmement vivants, drôles, surprenants. Il n'avait cependant jamais introduit autant de déplacement, privilégiant le caractère statique de la pause. Du coup, le trait se transforme : il est plus haché, plus rapide, plus fin et suggère la rapidité des déplacements. La couleur se fait aussi plus osée et participe du même coup de cette explosion de vigueur. Le vermillon tranche avec un jaune vif, les bleus côtoient les orangés, le vert jade flirte avec les violets. Avec une grande délicatesse, évitant toute agressivité, Arnaud Franc calme les teintes les plus violentes en les équilibrant de gris-mauve, de blanc-rosé ou de nuances terre-olive.

N'oublions pas le papier, le support magique et privilégié, celui par qui le contraste apparaît. On sait à quel point le choix du matériau de surface impacte le ressenti d'un travail, mais ici on sent combien il joue son rôle de révélateur d'expression. Par le choix de sa texture et de sa couleur, il augmente ou diminue l'ampleur du mouvement : vert sombre du « Chaos affriolant », bleu doux et léger de « Félicité », gris plus intense de « Traine Pied ». La belle histoire des portraits se poursuit avec Arnaud Franc et ses inclassables figures.






[16:00] Exposition "Jean Benoît...Mimi Parent"
Location:
Espace Berggruen
68-70, rue de l'Université
75007 Paris
M° Solférino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 22 12 51
Fax : +33 (0)1 42 22 14 44
Mail : contact@espaceberggruen.com
Internet Site : www.espaceberggruen.com
Description:
26 avril au 20 juin
Vernissage dimanche 26 avril, de 16h à 21h

Regard sur les œuvres surréalistes de Mimi Parent & Jean Benoit, à l'espace Berggruen, Paris

Dans le cadre de l'espace Berggruen animé par Marie-Laure Amrouche, Guy Loudmer et Louis Deledicq, cette exposition manifeste retrace le parcours unique de ces deux artistes dont les œuvres continuent de fasciner…

Une exposition manifeste
Du 26 avril au 20 juin 2009, L'Espace Berggruen présente les oeuvres, rarement exposées, d'un couple surréaliste : Mimi Parent & Jean Benoît. Suscitant l'enthousiasme des collectionneurs de surréalisme, leurs œuvres ont surtout été montrées dans le cadre d' expositions collectives. Ces vingt dernières années, leur travail était ainsi présenté dans le cadre de l'exposition « André Breton. La beauté convulsive » au Centre Pompidou en 1991, puis en 1995, dans « Passions privées » au Musée d'Art moderne de Paris et dans « Fémininmasculin. Le sexe de l'art », au Centre Pompidou. Plus récemment en 2004, le musée national des Beaux-Arts du Québec en 2004 leur consacrait une exposition : « Mimi Parent, Jean Benoît. Surréalistes » .

Sortis de l'Ecole des Beaux-Arts de Montréal où Alfred Pellan les initie au jeu du cadavre exquis, Mimi Parent (1924 – 2005) et Jean Benoît (né en 1922) se marient dans leur Québec natal avant d'embarquer la même année pour Paris, en 1948. Ils découvrent alors la vie parisienne à travers ses galeries, ses musées, ses théâtres, et s'intéressent en particulier à la démarche surréaliste, par la lecture des journaux et revues s'y rapportant.

En 1959, Mimi Parent et Jean Benoît font la connaissance d'André Breton. Une rencontre fondamentale, qui marque leur intégration fulgurante dans le mouvement surréaliste. Breton les associe en effet à l'organisation d'E.R.O.S., la VIIIème Exposition internationale du Surréalisme qui, entre décembre 1959 et février 1960, plonge en ébullition tout le monde de l'avant-garde gravitant autour de la Galerie Daniel Cordier.

L'exposition organisée à l'Espace Berggruen illustre la richesse d'inspiration d'un couple totalement immergé dans le milieu des artistes surréalistes, écrivains, dramaturges, cinématographes et poètes qui jouent avec les mots et les images…

Ainsi, l'œuvre-phare de Mimi Parent, Masculin/Féminin – buste d'homme portant une cravate en cheveux (ceux de l'artiste elle-même) –, « crée un calembour visuel plein d'humour en rapprochant la longue chevelure flottante de la femme et la cravate, ce substitut phallique que les hommes caressent si souvent lorsqu'ils font valoir leur point de vue en public » (extrait du catalogue de l'exposition Masculin-Féminin, Le sexe de l'art, au Centre Pompidou où l'œuvre fut exposée jusqu'en 1995).

A travers les 80 œuvres réunies à l'Espace Berggruen se dessine en filigrane l'influence des arts premiers, de Lewis Carroll, d'Alfred Jarry, d'Achim von Arnim, du Marquis de Sade… Comme avec le Bouledogue de Maldoror, cousu dans des gants de femmes en cuir par Jean Benoît. On découvre également dans cette exposition unique en son genre les cannes érotiques et d'autres sculptures-objets de Jean Benoît, réalisées à partir d'ossements d'animaux et d'élytres d'insectes. Animées par l'esprit d'Eros et Thanatos, inspirées par les voyages en Océanie, les œuvres de Benoît Parent traitent de la figure humaine en proie à une « morbide exaltation» entre pensées obscures et pensées érotiques.

A leurs côtés, les « tableaux-objets » de Mimi Parent utilisent des objets trouvés de toute espèce et de toute origine auxquels elle redonne forme et vie pour les intégrer à une scène peinte en trois dimensions dans une boîte fermée par une vitre. Ces « boîtes à ouvrages » contiennent tout un monde imaginaire qui convoque les souvenirs d'enfance conscients ou refoulés. « Si vous avez le goût du voyage, Mimi vous entraînera », confie Jean Benoît.







[17:00-23:55] PAN! #20 / Roll on the Rocks
Location:
Maison du Cercle Pan!
45, rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
M° Republique, Goncourt, Belleville
France
Internet Site : panblog.typepad.com
Description:
Du souffre, de l'électricité, des tambours, des photographies aux murs, du cuir, du noir, des longues jambes, des déhanchés, du blanc, de la nuit, des guitares, des voix comme des cris, de la saine fureur, du dessin, des fringues, des mots, des félins, équidés et autres bestioles, du vinyl, du ciel bleu, un bouquet, des pas endiablés, un capitaine, un loup, une trentaine d'images par seconde, quelques pendus, des bottes et des brunes, des câbles, des chevelures, du rock et, si je ne m'abuse, du roll, le Cercle Pan! ne se refuse rien et présente PAN! #20 le dimanche 26.04.09 dès 17h : Roll on the Rocks !

EXPOSITIONS : Franck CHEVALIER (photographies), Mattt KONTURE (dessins), Vanessa KIMA (peintures), Damien MACDONALD (dessins), Jean-Philippe ALBE (photographies), ITAH (live video) et Mathilde TIXIER (pastels)

LECTURES et PERFORMANCES : Jean AIR, Mathilde TIXIER, Mathieu DIEBLER

CONCERTS : LA FELINE, CAPTAIN MUCHA DICK, CHEVAL BLANC EXPERIENCE, DELANEY BLUE, BOUQUET ROYALE

DJSETS : SHAZZULA, A NEW KIND OF KICK (AURORE MOLIERE)

Le Cerce Pan! vit probablement ses derniers mois dans la belle maison, il est temps d'en profiter, c'est un conseil, une recommandation, faudra pas venir se plaindre plus tard quand les gravats auront remplacé les notes et les sourires, faudra pas se nourrir de regrets, c'est idiot, les regrets.

Vernissage le 26.04.09 de 17h à 0h00
Exposition sur rdv à cerclepan@gmail.com jusqu'au 23.05
Entrée libre


[17:00-20:00] vernissage de l'exposition de l'Atelier 22
Location:
Librairie Photographique
Trademarc SARL
17, rue de la Villette
75019 Paris
M° Jourdain, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 48 07 80 90
Fax : +33 (0)6 11 85 15 19
Mail : marc@librairie-photographique.com
Internet Site : www.librairie-photographique.com
Description:
La librairie Photographique est heureuse de vous inviter au vernissage de l'exposition de l'Atelier 22 le dimanche 26 avril 2009, Journée Mondiale du Sténopé (pinholeday).

Wikipedia : "Le sténopé est un dispositif optique simplissime permettant d'obtenir un appareil photographique
dérivé de la camera obscura. Il s'agit d'un simple trou, de très faible diamètre.
Par extension on appelle ainsi l'appareil photographique utilisant un tel dispositif."

Venez admirer ce qu'ont capturé grâce à cette petite boîte les 3 photographes de l'Atelier 22 :
Antoine Dumont - Guillaume Le Baube - Mustapha Azeroual !

Exposition du 21 avril au 24 mai 2009
du mercredi au dimanche inclus de 11 à 13h et de 15 à 19h30
Vernissage et rencontre avec les photographes le dimanche 26 avril de 17 à 20h
En plus : présentation par Eric Marais du Stenoflex, le sténopé mini labo !

www.atelier-22.com
www.stenoflex.com
http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9nop%C3%A9

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090426_Atelier_22.pdf








[18:00] Finissage de l'exposition "Paroles et Mémoire des quartiers populaires"
Location:
Maison des Métallos
établissement culturel de la Ville de Paris
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
M° Couronnes, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 05 88 27
Fax : +33 (0)1 48 05 88 21
Mail : info@maisondesmetallos.org
Internet Site : www.maisondesmetallos.paris
Description:
« PAROLES ET MEMOIRES DES QUARTIERS POPULAIRES »
http://www.maisondesmetallos.org/Paroles-et-memoires-des-quartiers.html

Exposition – Installation-vidéo, Festival de films - Rencontres
proposé par l'association Canal Marches

du 14 au 26 avril 2009
du mardi au dimanche de 14h à 19h
les jeudi et samedi jusqu'à 22h

Une oeuvre vidéo collective proposée par CANAL MARCHES, résultat de dizaines d'ateliers et de tournages organisés depuis trois ans avec plusieurs centaines d'habitant(e)s et de jeunes.
Quelle est la place des quartiers populaires dans notre monde d'image ? Quelle visibilité et quel traitement leur réservent la télévision et le cinéma ?
Parcours vidéos, projections de films, ateliers, débats organisés en partenariat avec BELLEVILLE EN VU(E)S et www.des-gens.net.

L'exposition est une œuvre collective de mémoire et d'expression populaire, politique et poétique.

Un tour d'horizon sur la place et la visibilité des habitant(e)s des quartiers populaires, des salariés, des mouvements sociaux et des “sans”: sans papiers, sans emploi, sans logement ou mal logés. Leur laisser choisir la façon dont ils veulent se montrer, par la création les rendre visibles et par ce biais lutter contre le chômage, la précarité, dénoncer le concept d'exclusion. Mise en lumière de ceux qu'une époque, qui célèbre pour mieux les nier les droits universels de l'être humain, voue à l'ombre et au déni.
Toutes ces images, traces des laissés pour compte et des précaires, des oubliés de l'Histoire, dressent un tableau des résistances et des combats, expriment directement le pourquoi et le comment de leur colère, les raisons de leur indignation, ainsi que leurs revendications et leurs espoirs.
Prendre la caméra, et se filmer, c'est aussi donner voix et visages aux prétendus fantômes sociaux, c'est émerger dans la société, y apparaître et s'y affirmer. Valoriser l'expression artistique des sans voix pour en donner une dimension politique.

Les habitants des quartiers qui ont participé à ce recueil vous accueilleront et vous présenteront le fruit de ce travail. Des participants à ces ateliers seront présents tout au long de ces rencontres.

> Ouverture / Vernissage de l'exposition le mardi 14 avril 2009 à 18h
> Finissage / Décrochage le dimanche 26 avril 2009 à 17h

Plus d'infos dans le communiqué :
http://www.maisondesmetallos.org/IMG/pdf/CP_Paroles_et_memoires.pdf
Programme détaillé :
http://www.maisondesmetallos.org/IMG/pdf/programme_PAROLES_ET_MEMOIRES.pdf


[18:00] Finissage de l'exposition collective "GRIS CRISE"
Location:
Galerie des Ateliers d'Artistes de Belleville
Le DADA de Belleville
1, rue Francis Picabia
75020 Paris
M° Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 77 12 63 13
Fax : +33 (0)1 46 36 44 09
Mail : contact@ateliers-artistes-belleville.org
Internet Site : www.ateliers-artistes-belleville.org
Description:
Œuvres d'artistes en réaction à la gris crise

Du mercredi 15 au dimanche 26 avril 2009
Du lundi au vendredi de 16h à 21 h
Et le samedi & dimanche de 10h à 21 h

Vernissage le mercredi 15 avril 2009 à partir de 18h
Décrochage le dimanche 26 avril 2009 à partir de 18h

Le temps d'une exposition, 12 plasticiens se proposent de réagir au discours ambiant, au tout morose, à la Gris Crise...
Et vous, ça vous fait quoi la Gris Crise ?

Les artistes :
Emmanuel Bacquet – Olivier Buchet – Laure Chagnon – Sarah Dugrip – Nicolas Dupeyron – Marie Odile Hubert – Jean-Pierre Lourdeau – Isabelle Mayaud – Catherine Olivier – Cyril Reguerre – Selim Saiah

Exposition/vente de peintures, dessins, tableaux de verre, photographies…
Venez les découvrir en présence des artistes.










[19:00-23:00] Soirée de clôture du 17ème Festival Jules Verne Aventure
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
Remise des Jules Verne Awards aux meilleurs documentaires inédits de l'année en compétition par le jury de professionnels, le jury junior et le public.
Hommage spécial et Jules Verne Award d'honneur à JEAN-PAUL BELMONDO (sous réserves). Suivi d'une projection exceptionnelle.

Le Festival Jules Verne est le seul à allier le cinéma d'aventure et de découverte (fictions et documentaires), les stars et les explorateurs. Dans l'esprit de l'auteur de "De la Terre à la Lune", le festival attise la curiosité du grand public, l'incitant à redécouvrir notre planète, tout en prenant conscience de sa fragilité. Du 24 au 26 avril au Grand Rex.










[20:00-23:00] 23ème Nuit des Molières 2009
Location:
Théâtre de Paris
15, rue Blanche
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Blanche
France
Phone : +33 (0)1 48 74 10 75
Fax : +33 (0)1 48 74 28 09
Mail : contact@theatredeparis.com
Internet Site : www.theatredeparis.com
Description:
Les Molières - Cérémonie des Molières 2009

La cérémonie des Molières sera présidée par Bernard Giraudeau et présentée par Frédéric Mitterrand


Les nominations 2009

Molière du théâtre public
CORIOLAN - Shakespeare/Christian Schiaretti - TNP/Villeurbanne
FIGARO DIVORCE - Ödön von Horvath/Jacques Lassalle - Comédie-Française
PAR DESSUS BORD - Michel Vinaver/Christian Schiaretti - TNP/Villeurbanne
TARTUFFE - Molière/Stéphane Braunschweig - Théâtre National de Strasbourg

Molière des compagnies
FEUX - Rudimentaire, La fiancée des Landes, Forces - August Stramm/Daniel Jeanneteau
et Marie-Christine Soma - Cie La part du vent
LE JOUR SE LÈVE, LÉOPOLD ! - Serge Valletti/Michel Didym - Cie Boomerang
MADAME DE SADE - Yukio Mishima/Jacques Vincey - Cie Sirènes
L'ORAL ET HARDI - Jean-Pierre Verheggen/Jacques Bonnaffé - Cie Faisan

Molière du théâtre privé
BABY DOLL - Tennessee Williams/Benoît Lavigne - Théâtre de l'Atelier
DES GENS - d'après urgences et faits divers - Raymond Depardon/Zabou Breitman - Petit Montparnasse
LE DIABLE ROUGE - Antoine Rault/Christophe Lidon - Théâtre Montparnasse
JOURNAL À QUATRE MAINS - Flora Groult-Benoîte Groult/ Panchika Velez - Poche Montparnasse

Molière de la pièce comique
CHAT ET SOURIS - Ray Cooney/Jean-Luc Moreau - Théâtre de la Michodière
LE COMIQUE - Pierre Palmade/Alex Lutz - Théâtre Fontaine
LES DEUX CANARDS - Tristan Bernard - Alfred Hathis/Alain Sachs - Théâtre Antoine - Simone Berriau/Héléna Bossis
COCHONS D'INDE - Sébastien Thiéry/Anne Bourgeois - Théâtre Hébertot


Molière du théâtre musical
L'ARAIGNÉE DE L'ÉTERNEL - Claude Nougaro/Christophe Rauck - Le Grand T - Nantes
LADY IN THE DARK - Kurt Weill/Jean Lacornerie - Théâtre de la Renaissance/Oullins
L'OPÉRA DE SARAH - avant l'Amérique - Alain Marcel - Théâtre de l'Œuvre
PANIQUE À BORD - Stéphane Laporte/Agnès Boury - Théâtre Tristan Bernard


Molière du comédien
JACQUES BONNAFFÉ - dans L'Oral et Hardi
PATRICK CHESNAIS - dans Cochons d'Inde
CLAUDE DUPARFAIT - dans Tartuffe
SAMUEL LABARTHE - dans Très chère Mathilde
CLAUDE RICH - dans Le Diable rouge
WLADIMIR YORDANOFF - dans Coriolan


Molière de la comédienne
ANNE ALVARO - dans Gertrude (le cri)
ZABOU BREITMAN - dans Des Gens
MARIE LAFORÊT - dans Master Class - Maria Callas
CHRISTINE MURILLO - dans Vers toi terre promise - Tragédie dentaire
DOMINIQUE REYMOND - dans Feux et dans La Nuit de l'iguane
MÉLANIE THIERRY - dans Baby Doll

Molière du comédien dans un second rôle
ROLAND BERTIN - dans Coriolan
SÉBASTIEN CASTRO - dans Le comique
JEAN-CLAUDE DURAND - dans Le jour se lève, Léopold !
GUILLAUME GALLIENNE - dans Fantasio
ARTHUR JUGNOT - dans Chat en poche
SÉBASTIEN THIÉRY - dans Cochons d'Inde
NICOLAS VAUDE - dans Elle t'attend


Molière de la comédienne dans un second rôle
HÉLÈNE ALEXANDRIDIS - dans Madame de Sade et dans La Ville
MONIQUE CHAUMETTE - dans Baby Doll
CHRISTIANE COHENDY - dans Equus
ANNIE MERCIER - dans Tartuffe
MARTINE SCHAMBACHER - dans La charrue et les étoiles
JOSIANE STOLERU - dans Cochons d'Inde


Molière du metteur en scène
STÉPHANE BRAUNSCHWEIG - pour Tartuffe
BENOÎT LAVIGNE - pour Baby Doll
CHRISTOPHE LIDON - pour Le Diable rouge
DIDIER LONG - pour Equus
STANISLAS NORDEY - pour Incendies
CHRISTIAN SCHIARETTI - pour Coriolan


Molière de la révélation théâtrale
JULIEN ALLUGUETTE - dans Equus
AUDE BRIANT - dans Le Journal à quatre mains
DAVID LESCOT - dans La Commission centrale de l'enfance
NOUARA NAGHOUCHE - dans Sacrifices

Molière de l'auteur francophone vivant
JEAN-CLAUDE GRUMBERG - pour Vers toi terre promise
PIERRE NOTTE - pour 2 petites dames vers le nord
JOËL POMMERAT - pour Je tremble (1) et (2)
ANTOINE RAULT - pour Le Diable rouge
SÉBASTIEN THIÉRY - pour Cochons d'Inde
MICHEL VINAVER - pour Par-dessus bord


Molière de l'adaptateur
ZABOU BREITMAN - pour Des gens - d'après urgences et faits divers
PHILIPPE DJIAN - pour La ville
PIERRE LAVILLE - pour Baby Doll
ANDRÉ MARKOWICZ - pour Cœur ardent

Molière du décorateur/scénographe
GIORGIO BARBERIO CORSETTI et CRISTIAN TARABORRELLI - pour Gertrude (le cri)
CATHERINE BLUWAL - pour le Diable rouge
STÉPHANE BRAUNSCHWEIG et ALEXANDRE DE DARDEL - pour Tartuffe
LAURENCE BRULEY - pour Baby Doll

Molière du créateur costumes
CLAIRE BELLOC - pour Le Diable rouge
EMMANUEL PEDUZZI - pour Les Deux Canards
CLAIRE RISTERUCCI - pour Madame de Sade
THIBAULT VANCRAENENBROECK - pour Tartuffe

Molière du créateur lumière
DANIEL JEANNETEAU et MARIE-CHRISTINE SOMA - pour Feux - Rudimentaire, La fiancée des Landes, Forces
FABRICE KEBOUR - pour Baby Doll
MARIE-HÉLÈNE PINON - pour Le Diable rouge
ÉRIC SOYER - pour Le Canard sauvage


Molière du spectacle jeune public
LA MAISON - Nathalie Pernette - Cie Pernette
L'ENFANT ET LES TÉNÈBRES OU LA NUIT ÉLECTRIQUE - Mike Kenny/Marc Lainé - Comédie de Valence
86 CM - Alice Laloy - La compagnie s'appelle Reviens
In 1 et 2 - Isabelle Hervouët - Cie Skappa

www.lesmolieres.com











[21:00] Soirée de clôture du Festival Parisien du Théâtre Gay et Lesbien
Location:
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Île-de-France
Centre LGBT Paris-ÎdF
63, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 57 21 47
Mail : contact@centrelgbtparis.org
Internet Site : www.centrelgbtparis.org
Description:
Partenariat avec Le Festival Parisien du Théâtre Gay et Lesbien

- Remise des prix, en présence du parrain du festival Jean-Claude Dreyfus, du jury composé, entre autres, de Jean-Luc Revol et du journaliste Christophe Beaugrand.

- Suivie d'un cocktail et d'une Fête de 22h à 1h du matin

3e Festival Parisien du Théâtre Gay et Lesbien

du 15 au 26 avril 2009

Le Festival Parisien du Théâtre Gay et Lesbien revient pour la troisième année consécutive avec comme pour chaque édition une programmation très variée. Il sera au profit de SOS Homophobie.

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés