Thursday, June 11, 2009
Public Access


Category:
Category: All

11
June 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
  Festival du Film de Cabourg
Description:
du 10 au 14 juin

http://www.festival-cabourg.com

Sont attendus en 2009, entre autres, sous réserve de modification d'emplois du temps :
Bérangère Allaux, Frédérique Bel, Sandrine Bonnaire, Jérôme Bonnell, Didier Bourdon, Rachida Brakni, Bernard Campan, Cécile Cassel, Fred Cavayé, Marie-Anne Chazel, Jeanne Cherhal, Anaïs Demoustier, Emilie Dequenne, Mélanie Doutey, Jacques Fieschi, Patrick Fiori, Hélène De Fougerolles, Déborah François, Julie Gayet, Nicolas Giraud, Judith Godrèche, Sam Karmann, Jeremy Kapone, Guillaume Laurant, Vincent Lindon, Anne Marivin, Emmanuel Mouret, Sophie Quinton, Benoît Poelvoorde, Aurélien Recoing, Robin Renucci, Sonia Rolland, Mathilde Seigner, Zinedine Soualem, Sinclair, Sylvie Testud, François Vincentelli, Malik Zidi, et bien d'autres…

Exposition de Sylvester Engbrox "Hyperceptions"
Location:
Galerie VivoEquidem
113, rue du Cherche-Midi
75006 Paris
M° Duroc, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)9 61 26 92 13
Mail : galerie@vivoequidem.net
Internet Site : www.vivoequidem.net
Description:
du 5 mars au 13 juin
du lundi au samedi, de 14h à 19h30 et sur rendez-vous

Du 5 mars au 30 mai 2009, la galerie VivoEquidem présente une exposition de peintures de l'artiste d'origine allemande Sylvester Engbrox.


Engbrox, Katrin with Handbag, 2008, huile sur toile, 180 x 140

"ENGBROX, Hyperceptions" dévoilera une vingtaine de nouvelles toiles montrées lors d'accrochages successifs. Il s'agit de la deuxième manifestation consacrée à cet artiste après un premier événement organisé il y a tout juste un an à la galerie.

Figurative et ancrée dans notre monde actuel, la peinture de Sylvester Engbrox met en scène des personnages, souvent dénudés, évoluant dans des atmosphères étranges. De ces figures et décors inspirés par des images de notre quotidien (presse grand public, internet) ou des références plus personnelles (Andy Warhol, le cinéma de David Lynch), résultent une réalité réinventée par l'artiste. Il n'y a en effet aucun jugement ou constat dans les représentations d'Engbrox, et c'est de là que réside la force de sa peinture, parfaitement en phase avec cette ère numérique où les réalités sont multiples et polymorphes.

Natif de Kleve en Allemagne, Sylvester Engbrox s'installe en France au milieu des années 80. Photographe à ses débuts, il expérimente la peinture dans les années 90, puis dirige un temps un label indépendant de musique, avant de revenir pleinement à la peinture il y a trois ans. Nourri de toutes ces expériences, Sylvester Engbrox propose un art inclassable qui est à découvrir à la galerie VivoEquidem, le temps d'une exposition événement qui fera escale à Glasgow Art Fair en avril.


ENGBROX, Hyperceptions

Ceux qui ont eu l'occasion de voir la première exposition de Sylvester Engbrox en 2008 ont assurément pu assister à la genèse d'un artiste hors du commun.

Certes, quelques-unes des toiles avaient plus de dix ans, mais elles n'avaient jamais été montrées et la promiscuité de ces premières oeuvres avec celles de 2005, 2006 et 2007 (entre-temps, l'artiste avait cessé de peindre) constituait la « soupe originelle » d'un monde en formation dont nous avions alors sous les yeux tous les éléments primordiaux.

Aujourd'hui, l'univers de Sylvester Engbrox est en pleine expansion et dans la vingtaine de nouvelles toiles que nous exposerons trois mois durant, en plusieurs fois, entre le 4 mars et le 30 mai prochain à la galerie VivoEquidem (avec une étape à la Glasgow Art Fair, fin avril), nous verrons comment l'acte créateur d'Engbrox s'est déplacé d'une über-réalité à une über-perception.

Avec Jean-Luc Chalumeau, qui a rédigé la préface du catalogue de 2008, nous étions arrivés à la conclusion que Sylvester Engbrox n'appartenait en fait à aucune école, mais qu'il émanait directement de la complexité du monde contemporain, bombardé d'images, essentiellement numériques.

Cette über-réalité (sur/hyper-réalité) se caractérisait par l'absence de jugement et de constat dans les représentations d'Engbrox, et ce, malgré un réalisme intentionnel certain. Tous ses personnages évoluaient dans des environnements étranges, parfois hostiles (série des Air Disaster), inquiétants (Pool 1 et 2, Moni) souvent dénudés, mais sans que l'on puisse jamais attribuer à l'image (c'est-à-dire venant d'elle exclusivement) une sensation précise d'angoisse, d'attente ou d'érotisme, bien que les femmes de Sylvester soient physiquement attractives.

Evidemment, le fait que Sylvester Engbrox soit de la génération qui a grandi à Düsseldorf dans les années soixante-dix et quatre-vingt et qu'il ait reçu une très solide formation de photographe à Arles ne sont pas sans significations.

Pour lui, le monde visible de sa jeunesse, des reliquats de la Nouvelle Objectivité aux fulgurances de Gerhard Richter en passant par les images diffusées à grande échelle des actions de la RAF, a constitué un « fond » nourricier évident.

Là-dessus s'est ajouté tout Andy Warhol, le cinéma de David Lynch, la photographie des Becher et la musique de Kraftwerk.

Enfin, le « Sud » comme il le dit (en fait la France, où il habite, et la Grèce, où il va souvent), par opposition au « Nord » allemand qui se méfie de tout acte de séduction, a achevé la formation de ce regard particulier qui est le sien.

Ainsi, Sylvester Engbrox, en raison de sa culture d'origine et de sa formation de photographe, s'est toujours intéressé à une certaine projection de la réalité qu'il a mis aussitôt en doute puisque cette réalité mentait, trompait, cherchait à manipuler et se voulait surtout définitive. Lui qui, depuis des années, a compilé et classé méthodiquement des dizaines de milliers d'images tirées de la presse grand public, des magazines de télévision ou d'Internet, a assez vite su que le monde dans son domaine sensible, s'il existe bel et bien, n'est pas aussi vrai qu'on le dit ou qu'on cherche à nous le faire croire. En fin de compte, il a constaté puis accepté que le monde est la totalité des faits et non des choses.

L'ère numérique qu'Engbrox a quasiment vu naître et qu'il a accompagné au plus près a confirmé cet état de fait. En effet, la « chose numérique » – c'est même son essence – n'oublie rien, ne jette rien, elle accumule sans cesse toutes les réalités les unes après les autres, et toutes sont vraies, successivement. Aujourd'hui, grâce à la technologie, nous pouvons les retrouver presque instantanément, sous leur forme exacte telles qu'elles nous furent proposées initialement. Devant cette multitude, nous sommes alors obligés d'admettre qu'il n'existe pas de vérité « originelle », une doxa de la réalité.

Le regard d'artiste de Sylvester Engbrox est peut-être l'un des premiers à s'être adapté à ce nouvel horizon.

Sylvester Engbrox est né en 1964 à Kleve en Allemagne.
Il est admis à l'école des Arts décoratifs qu'il quitte en 1986 pour venir s'installer à Paris.
En 1991, il est diplômé de l'Ecole nationale supérieure de photographie à Arles.
Correspondant pour deux magazines allemands le Select et The Manipulator.
Revient à la peinture dans les années quatre-vingt dix.
Chargé de la photothèque au cabinet de photographies anciennes du musée Rodin, il crée parallèlement jusqu'en 2004
un label de musique indépendant «Home Laboratoire Moderne» qui édite des CD de compilations d'artistes pop.

Depuis 2005 il reprend son activité de peintre.
En 2008, est organisée sa première exposition à la galerie VivoEquidem.


Relais (Extrait d'un entretien avec Max Torregrossa en octobre 2008)

"J'ai toujours considéré mon rôle dans la fabrication d'images comme celui d'un relais. Ce principe repose sur deux notions : réception et émission. Pour pouvoir émettre, si on ne se contente pas de s'émettre uniquement soi-même, il faut d'abord avoir une bonne capacité à recevoir. Et pour recevoir, il faut, dans un premier temps, mettre en arrière-plan sa propre personne. Un artiste peut complètement brouiller cette réception de signaux par ses pensées, ses ambitions, etc.

Mon processus de travail est basé sur l'accumulation d'images. Je range ces images physiquement, mais aussi mentalement. Les images qui m'intéressent le plus sont celles qui traversent le filtre de rangement de mon cerveau pour atterrir dans l'inconscient. Avant de peindre ces images, je dois aller pêcher ces images dans mon inconscient, un processus qui nécessite une certaine disponibilité pour recevoir. Quand Andy Warhol dit « I want to be a machine », j'entends par là qu'il voudrait entrer dans une sorte d'état de méditation qui lui permette de s'oublier lui-même et mieux voir ce sur quoi il travaille.

C'est ensuite que je donne à l'image le statut d'émetteur en la peignant. L'implication de ma personne dans ce processus de travail reste donc limitée. Elle se résume à la consommation d'images, à la réception d'une image inconsciente latente et à la décision de la peindre ou non.

On peut dire que je mène une recherche sur les images intérieures qui sont le symptôme d'un bombardement massif par des images extérieures. Si je cherche une généralisation de mon propos, je sais pertinemment que je suis limité malgré tout par une réalité que je ne peux pas contourner : je ne peux que partir de moi-même comme sujet d'étude. C'est à partir de mon propre prisme, de mon inconscient individuel, que je peux ensuite tendre vers une image collective."


Engbrox, Man in an Armchair, 2007, huile sur toile, 140 x 110 cm

Engbrox parle de la peinture et de la photographie :
http://www.vivoequidem.net/artiste/engbrox/sylvester/videos/peinture/photographie/269-29,18.html

Jean-Luc Chalumeau présente l'exposition de 2008 :
http://www.vivoequidem.net/artiste/engbrox/sylvester/videos/presentation/jean/luc/chalumeau/269-22,18.html

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090303_Sylvester_Engbrox.pdf

Exposition de Gundula Weber "Têtes de..."
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antoninecatzeflis@mac.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:
du 3 juin au 28 septembre 2009
du mardi au samedi ou sur rendez-vous

La Galerie Antonine Catzéflis présente, du 3 juin au 28 septembre 2009, l'exposition “Têtes de...”, fruit de la rencontre entre la galériste Antonine Catzéflis, véritable tête chercheuse, et l'artiste Gundula Weber – Animalier Papier.



Les étonnantes têtes d'animaux entièrement réalisées par l'artiste en papier et mis en scène tels des trophées de chasse seront présentées pour la première fois en France. La Galerie présentera également le curieux et très réaliste bestiaire en papier de l'artiste (figurines, cabinets de curiosité (boîtes à insectes, reptiles sous cloches, etc.).



Il y a quelques années, Gundula Weber prend contact avec Antonine Catzéflis et lui envoie "pour éveiller sa curiosité", une petite boîte noire dans laquelle sont enfermés des échantillons de "la queue du tatou" du "poisson scie", de "la plume de Darwin"… Antonine Catzéflis n'y résiste pas et saute dans sa voiture pour se rendre à Sarrebrück où Gundula Weber vit et travaille, partageant son temps entre le théâtre, pour lequel elle crée des décors et son atelier dans lequel elle imagine ces animaux en papier pour (se) raconter ses histoires. Une première présentation des œuvres de Gundula Weber à Paris naît de cette rencontre et prouve avec succès qu'elle a un public dans la capitale. Mais Weber a déjà une autre idée en tête.



Il lui faudra presque trois ans de travail :
- 100 mètres carré de papier,
- 3 kilomètres de bandes de poils découpés et
- 5 millions de coups de ciseaux pour réaliser cette première exposition et proposer une cinquantaine de pièces uniques.



«Tout bout de papier peut avoir la chance de revivre un jour dans le bestiaire improbable que j'ai imaginé. Un emballage d'ordinateur peut, par exemple, se transformer en huître sur un plateau d'argent, un carton épais peut se découper en crinière de girafe ou devenir chevelure pour un animal…Tout devient possible quand l'imaginaire relève le défi et explore les limites de ce magnifique matériau qu'est le papier sous toutes ses formes. Il était inévitable qu'un jour les créatures que je façonne reçoivent un pelage fabriqué sur mesure en papier découpé. Ce travail fastidieux donne vie à une incroyable matière qui imite merveilleusement le véritable pelage. Chaque poil représente un coup de ciseaux. La relation entre les animaux et les humains me fascine et m'entraine dans un voyage de découvertes et d'explorations sans fin. Les musées d'Histoire Naturelle restent une source d'inspiration constante. Loin d'être des trophées ordinaires, ces créatures ont leur propre caractère grâce à la diversité des papiers utilisés. Chacune d'elles porte une histoire inspirée par les couleurs d'un animal, son intelligence, sa façon de se déplacer ou même de nous ignorer. Il existe dix mille raisons de célébrer les merveilles de la nature dans une approche attentionnée et respectueuse. C'est l'histoire de mes animaux de papier... d'Animalier Papier».
Gundula Weber, Animalier Papier




Exposition "Les trésors des icônes bulgares"
Location:
Château de Vincennes
Avenue de Paris
94300 Vincennes
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 48 08 31 20
Fax : +33 (0)1 48 08 31 20
Internet Site : www.chateau-vincennes.fr
Description:
Sainte-Chapelle du château de Vincennes

Du 13 mai au 30 août 2009 : de 10 h à 18 h
Ouvert tous les jours, sauf le 21 juin 2009 (Fête de la musique)

Droits d'entrée durant la période de l'exposition
Gratuit pour les moins de 18 ans

Billet exposition à la Sainte-Chapelle
Plein tarif : 8 €
Pas de tarif groupe et professionnel
Tarif réduit : 5 €

Billet jumelé exposition à la Sainte-Chapelle et donjon
Plein tarif : 12 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 9 € par personne
Tarif réduit : 7 €

Billet donjon
Plein tarif : 8 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 6 € par personne
Tarif groupe scolaires (entre 20 et 35 personnes) : 30 € par groupe
Tarif réduit : 5 €

Visite-ateliers tout public
Proposées les jeudis 14, 21 et 28 mai ; 4, 18 et 25 juin ; 2 et 9 juillet 2009.
Visite de l'exposition de 13 h 30 à 14 h 15 puis atelier de 14 h 15 à 16 h 15.
L'atelier, assuré par une personne spécialiste de la peinture d'icônes, portera sur une initiation à cette technique sur feuille ou carton avec des pigments naturels.
Tarif adultes : 11,50 €
Tarif moins de 18 ans : 7,50 €

A l'occasion de la réouverture de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, après deux années de restauration, le Centre des monuments nationaux présente en coproduction avec la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie une exposition exceptionnelle consacrée aux icônes bulgares.

Celle-ci rassemble des chefs-d'œuvre de l'art orthodoxe balkanique du IVe au XIXe siècles, dont 80 icônes issues des musées nationaux bulgares et principalement du département d'art médiéval de la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie. Son directeur, Boris Danaïlov assure le commissariat de l'exposition.

Des musées bulgares prêtent pour la première fois à une institution étrangère, qui plus est un joyau de l'Occident catholique, 80 chefs d'œuvre de l'art orthodoxe! Les icônes sont accueillies dans le somptueux écrin de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, restaurée pendant trois ans après les dégâts de la tempête de 1999. Le château lui-même, dernier témoignage en France de la monarchie médiévale, doté du plus haut donjon d'Europe, a subi une cure de jouvence pendant dix ans et a rouvert ses portes en 2007.

La Sainte-Chapelle du château de Vincennes est fondée en 1379 sous Charles V et inaugurée en 1552 par Henri II. Son style unifié, simple et élancé, reproduit à l'identique, mais dans de moindres dimensions, la Sainte-Chapelle de Paris. Elle est construite selon le plan traditionnel des chapelles castrales [relatif à un château]: vaisseau unique, chœur formé d'une travée droite et d'une abside à cinq pans, deux oratoires (l'un pour le roi, l'autre pour la reine).

Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris
Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris

Dès le porche franchit, le visiteur se glisse dans un cabanon boisé, qui accueille comme dans une galerie les icônes, ainsi protégées de la lumière. Si certaines pièces ont souffert, l'ensemble est relativement bien conservé, compte tenu de leur ancienneté.

L'exposition, chronologique, permet au visiteur d'observer l'évolution de l'art des icônes. Elles apparaissent au VIIe siècle dans le premier royaume bulgare (XIIe-XIIe siècle). L'image emblématique de cette période est celle de Saint Théodore, réalisée en céramique.

Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav
Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav

En 1018, l'Empire romain d'Orient envahit le royaume bulgare qui subit alors l'influence de l'art byzantin. Telle l'importation du cercle orthodoxe qui correspond au grand schisme d'Orient (1054).

Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La fin de l'occupation byzantine se traduit par une production d'icônes variées et l'apparition de grands formats. Les proportions des corps s'allongent, les couleurs sont chaudes, les dessins sont précis (cf. icônes du Conseil des Archanges et de Saint Dimitrios).

Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La production artistique diminue un temps avec l'occupation ottomane de la fin du XIVe - début du XVe siècle. Si les centres d'art byzantin (Constantinople, Tessaloniky, Mistra) s'éteignent, des écoles artistiques régionales (Kostur, Ohrid) et des scriptoria de monastères (Rila, Batchkovo, Patleyna), se développent. En atteste la production des icônes de Saint Georges à cheval de Boyana (périphérie de Sofia) et l'évangile de Kremikovo.

Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Au sortir de ce premier cabanon en bois, le visiteur est guidé vers la lumière du fond de la chapelle. Forte symbolique mystique qui sert de transition historique.

A partir du XVIIIe siècle, l'icône joue un rôle fondamental dans la reconquête de l'identité nationale. Objet devenu politique, elle représente des personnalités patriotiques comme les saints frères Cyrille et Méthode. L'icône bulgare était jusque-là sacrée. Elle n'utilisait pas la perspective et ne tentait pas de reproduire la réalité.

Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Son art évolue de manière radicale au XVIIIe siècle - et ce pour la dernière fois avant son extinction. L'icône devient plus figurative - au point de donner l'impression que les visages des saints aient été photographiés tant leur teint paraît réel -, les artistes recourent à la perspective, aux effets de profondeur et s'entichent d'ornements baroques pittoresques. Apparaissent également des sujets profanes, des éléments urbains, des paysages et des portraits personnels.

Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia
Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia

Outre les icônes sont exposés de précieux manuscrits et quelques statues et reliquaires pour témoigner de l'influence du christianisme en Bulgarie dès le IIIe siècle.
Une musique monastique douce, solennelle mais délicatement enjouée, accompagne à merveille cette somptueuse exposition.

Le catalogue de l'exposition « Les Trésors des icônes bulgares » est publié aux Editions du patrimoine.

Communiqué de presse :
http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090512_Icones_bulgares.pdf






Exposition "Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage"
Location:
Musée des impressionnismes Giverny
99, rue Claude Monet
27620 Giverny
M° Gare SNCF Vernon
France
Phone : +33 (0)2 32 51 94 65
Fax : +33 (0)2 32 51 94 67
Internet Site : www.mdig.fr
Description:
1er mai – 15 août 2009

Commissariat : Marina Ferretti Bocquillon

Le groupe impressionniste se disloque progressivement au cours des années 1880 et ses membres travaillent désormais isolés les uns des autres. L'apparente spontanéité qui avait caractérisé leurs travaux laisse place à un travail beaucoup plus médité et complexe. Après des années difficiles, la carrière de Claude Monet prend un cours favorable quand il s'installe en 1883 à Giverny. C'est alors qu'il commence à connaître un succès réel, et qu'il est reconnu comme un des peintres majeurs de son époque. Pour lui, une nouvelle vie commence et elle s'accompagne d'un renouvellement profond de son travail. Après avoir été l'initiateur de l'impressionnisme, la révolution picturale la plus significative du XIXe, Monet devient un des plus grands peintres français du XXe siècle et le jardin de Giverny est au coeur de cette évolution. En inventant un motif qu'il peindra par la suite, l'artiste inverse en effet la démarche traditionnelle du peintre paysagiste.
L'exposition s'organisera en trois sections, elle comportera une trentaine d'oeuvres peintes, des photographies et documents d'archives. Entièrement consacrée au jardin de Giverny, elle mettra en évidence cette phase essentielle du parcours artistique de Claude Monet. Des oeuvres remarquables seront présentées, dont certaines jamais exposées.
Cette exposition bénéficie de prêts exceptionnels du musée d'Orsay et du musée Marmottan Monet.

1. L'invention d'un paysage (1883‐1904)
À Giverny pour la première fois, Claude Monet, qui a toujours aimé et peint la nature et les jardins, a l'occasion d'en dessiner lui‐même les contours. Dans le Clos normand original, il organise des parterres d'une profusion florale inouïe. Il crée ensuite de toutes pièces un fascinant jardin d'eau où la nature et son reflet se mêlent inextricablement. L'élaboration en est lente et laborieuse : elle nécessite des acquisitions de terrains et des démarches administratives contraignantes.
Ces transformations durent près de vingt ans ‐ de 1883 à 1904 ‐ et l'artiste modifiera encore les contours de l'étang en 1910.
Au cours de cette période, Monet peint ses premières séries, les Peupliers, les Meules, les Cathédrales, les Matinées sur la Seine, aux environs de sa maison. Il voyage aussi pour trouver de nouveaux motifs : notamment à Bordighera, en Norvège, en Hollande ou à Londres. Mais, à l'exception d'un petit nombre d'oeuvres peintes entre 1887 et 1897, il n'explore pas encore les possibilités picturales du jardin. Son élaboration sera donc évoquée, étape par étape, par des photographies, des lettres et des documents d'archives mis en scène.

2. Monet peintre du XXe siècle (1899‐1926)
Tout change au tournant du siècle. En 1899, Monet commence à peindre le jardin de Giverny qui devient rapidement son motif de prédilection. Les formats, ronds, carrés, allongés, sont de plus en plus variés et de plus en plus grands. Les compositions, souvent défocalisées, sont moins lisibles. Progressivement, Monet invente un nouveau langage pictural ; il travaille désormais avec lenteur et difficulté comme en témoigne sa correspondance. De moins en moins objectives, ces toiles sont achevées ou entièrement réalisées à l'atelier. Au début des années 1910, l'artiste se consacre aux Grandes Décorations peintes dont l'aboutissement sera l'ensemble de l'Orangerie.
Les peintres de l'abstraction américaine des années 1950 se sont justement proclamés ses héritiers, mais Monet n'a jamais rompu avec le sujet. L'immersion dans la nature, la proximité du jardin lui sont nécessaires et lui inspirent un lyrisme puissant, absent de ses premières oeuvres impressionnistes. À Giverny, Monet cesse d'être le peintre de la vie moderne et devient le chantre d'une nature foisonnante.

3. L'élaboration d'une image (1905‐1926)
Monet, qui avait inventé l'impressionnisme en peignant la Grenouillère côte à côte avec Renoir, a rarement permis aux autres peintres de représenter le jardin de Giverny qui est resté quasi exclusivement « son » motif. Les photographies de Monet dans son jardin sont en outre très nombreuses et furent largement diffusées.
C'est en 1905 que Louis Vauxcelles publie les premières photographies du jardin où l'artiste pose en gentleman‐farmer, une figure qui s'efface rapidement au profit de celle du patriarche de Giverny qui s'imposera à la postérité. Les dernières photographies de Monet dans son jardin sont prises par Nickolas Muray vers 1926. Le regard de l'artiste y est caché par des lunettes et elles évoquent irrésistiblement la figure d'Homère, le poète aveugle.
Une trentaine de photographies témoigneront de la mise en place de la nouvelle image de l'artiste.

Biographie
Claude MONET
(Paris, 1840 – Giverny, 1926)
Né à Paris en 1840, Claude Monet passe son adolescence au Havre où il fait la connaissance d'Eugène Boudin et de Johan Barthold Jongkind qui lui enseignent la peinture de plein air. En 1859, il s'inscrit à l'Académie Suisse à Paris où il rencontre Camille Pissarro, puis de 1862 à 1864, poursuit sa formation dans l'atelier de Charles Gleyre et se lie avec Auguste Renoir, Alfred Sisley, Frédéric Bazille.
De 1872 à 1878, il s'établit à Argenteuil. En 1874, Monet, Paul Cézanne, Armand Guillaumin, Berthe Morisot, Renoir, Pissarro, Sisley et Edgar Degas organisent l'exposition inaugurale du mouvement impressionniste dans l'ancien studio du
photographe Felix Nadar. Monet expose Impression, soleil levant (Paris, musée Marmottan Monet) et suscite l'ironie du critique Louis Leroy qui intitule son article « L'Exposition des impressionnistes ». En 1877, il commence la série de la Gare Saint‐Lazare. L'été 1878, il loue une maison à Vétheuil avec son épouse Camille, ses deux fils, Jean et Michel, et la famille Hoschedé. En 1881, après la mort de son épouse, Monet s'installe à Poissy avec Alice Hoschedé. Il explore sans relâche les différentes lumières du jour sur ce petit bras de la Seine.
En avril 1883 Claude Monet s'installe avec Alice Hoschedé dans le village de Giverny et y réside jusqu'à sa mort en 1926. Monet loue, puis achète en 1890 la maison du Pressoir entourée d'un parc de plus d'un hectare. Pendant les premières années, il continue de voyager en Normandie, en Bretagne, sur la Côte d'Azur ou dans la Creuse. Il reçoit fréquemment la visite de ses amis tels Renoir, Pissarro, Cézanne, Georges Clemenceau, Octave Mirbeau….

Le rôle de Monet dans l'instauration de Giverny comme village d'artistes est fondamental même si la colonie s'est constituée indépendamment de lui. Sa fameuse série de Meules de 1891 attire immédiatement l'attention de la communauté des artistes, et de nombreux visiteurs choisissent le même sujet, en hommage au maître français. À Argenteuil et à Vétheuil, Monet avait réalisé des vues de jardins cultivés par ses soins, mais à Giverny, cette entreprise prend une toute autre dimension. Il transforme le verger, appelé Clos normand, en jardin enclos de fleurs, puis en 1893, il achète une parcelle située de l'autre côté de la voie ferrée pour créer un jardin d'eau auquel il adjoint un pont japonais en 1895. En 1901, il fait l'acquisition d'un nouveau terrain pour élargir son bassin. De 1916 à 1926, Monet se consacre aux Grandes Décorations des Nymphéas pour l'Orangerie des Tuileries à Paris.
Monet s'éteint le 5 décembre 1926 à Giverny. Le 17 mai 1927, les Grandes Décorations sont inaugurées à l'Orangerie.

Catalogue
Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage
Ouvrage sous la direction de Marina Ferretti Bocquillon
Contributions de Françoise Heilbrun et Gabrielle van Zuylen
24 x 29 cm
144 pages
100 illustrations couleur
édition française et anglaise coéditée avec 5 Continents
parution : avril 2009
Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage
Cet ouvrage raconte l'élaboration d'un jardin unique au monde et témoigne de son rôle essentiel dans l'évolution de l'art de Monet. Il est publié à l'occasion de l'exposition « Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage » qui sera présentée au musée des impressionnismes, Giverny du 1er mai au 15 août 2009.
Il rassemble trois textes d'éminents spécialistes, Marina Ferretti Bocquillon, Françoise Heilbrun et Gabrielle van Zuylen, ainsi qu'une chronologie détaillée établie par Vanessa
Lecomte. Toutes les oeuvres présentées sont reproduites en pleine page couleur et sont complétées par une large sélection de documents et d'archives. http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090501_Le_Jardin_de_Monet.pdf

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00-15:00] Agneau Presto
Location:
6 Cité Roquette
6, Cité de la Roquette
75011 Paris
M° Bastille, Bréguet - Sabin
France
Description:
« Bistro Agneau Presto »

Du 8 au 14 juin 2009, le « Bistro Agneau Presto » ouvre ses portes à Paris. Entrée libre et dégustation gratuite au déjeuner, et soirées VIP à gagner !

Tous les jours de 12h à 15h, entrée libre pour déjeuner sur le pouce en moins de 30 minutes… humm, c'est délicieux, et c'est gratuit !

Du 11 au 13 juin, 3 soirées V.I.P. avec Julie Andrieu, Vincent Ferniot et Trish Deseine !
Les places sont limitées et sont à gagner du 11 mai au 9 juin, alors à vos agendas :

- à gagner du 11 au 20 mai :
chaque jour, 3 places pour deux pour la soirée du jeudi 11 juin avec Julie Andrieu.

- à gagner du 21 au 30 mai :
chaque jour, 3 places pour deux pour la soirée du vendredi 12 juin avec Vincent Ferniot.

- à gagner du 31 mai au 9 juin :
chaque jour, 3 places pour deux pour la soirée du samedi 13 juin avec Trish Deseine.

>> Lien

[12:00-23:50] Les 24 heures du batiment
Location:
Palais Omnisports de Paris Bercy
POPB
8, boulevard de Bercy
75012 Paris
M° Bercy, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)8 92 39 01 00
Internet Site : www.bercy.fr
Description:
www.24heuresdubatiment.fr/24heuresduBatiment.asp?m=prog&e=programme_agenda

A noter : vendredi soir concert Patrick Bruel

[12:30-14:00] 80 ANS DU PRÊT-A-PORTER - Remise des « Élans de Mode 2009 »
Location:
Hôtel de Crillon
10, place de la Concorde
4, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 44 71 15 00
Fax : +33 (0)1 44 71 15 02
Mail : crillon@crillon.com
Internet Site : www.crillon.com
Description:
Ils viennent de confirmer leur présence : SONIA RYKIEL, AGNES B., MADEMOISELLE AGNES, Inès DE LA FRESSANGE, ALEXIS MABILLE, GASPARD YURKIEVICH ...

CE JEUDI NOUS FÊTERONS LES 80 ANS DU PRÊT-A-PORTER

POUR CETTE OCCASION JEAN-PIERRE MOCHO, LE PRESIDENT DE LA FEDERATION DE PRÊT À PORTER, A DÉCIDER D'HONORER LE TRAVAIL EN FAMILLE OU L'HERITAGE DU SAVOIR-FAIRE.

PARMI LES LAUREATS :

PRIX D'HONNEUR : POUR SONIA RYKIEL ET AGNES B.
PRIX ELAN DE MODE : MLLE AGNES REMETTRA UN PRIX AUX 5 GÉNÉRATIONS DE LA MAISON WEILL, ET AUSSI MAISON LEONARD, APOSTROPHE ...
PRIX SPÉCIAL : ALEXIS MABILLE ( LE CREATEUR CHOUCHOU DE CARLA BRUNI-SARKOZY)


Ci-joint : le livre en preview
Cette aventure formidable de la mode "prête à être portée" fera l'objet d'une édition événement à paraître mi- juin, qui permettra à tous les fashion addicts de réviser leurs classiques.

des illustrations de jeunes créateurs ponctuent cet ouvrage : :

antik Batik, Marc audibet, Burfitt, Junko Koshino, Clarisse larousse, François Lesage, Margareth&Moi, Poppi Moreni, diane Pernet, Marco de Rivera, Kris Seraphin-lange, Seiko Taki, Nicole Van dyke, Vannina Vesperini, Marion Vidal, Gaspard Yurkievich.

Des témoignages de grandes personnalités qui ont fait le prêt – à – porter :

Claude Brouet, Jean Bouquin, Jean Bousquet, Françoise Chassagnac, Corinne Cobson, Jacques Dransard, Annette Goldstein, François-Marie Grau, Jacques Gromb, Daniel Hechter, Jean-Jacques Picart, Elie Weill, Jean-Claude Weill.

L'ouvrage “ HISTOIRE(S) du Prêt-à-Porter 1929-2009” sera disponible à partir de la mi-juin au prix de 15 euros .


Communiqué

La Fédération Française du Prêt à Porter Féminin fête cette année ses 80 ans.

« Depuis 8 décennies, telle la mère bienveillante d'une famille (très)nombreuse, la Fédération Française du Prêt-à-porter Féminin, a su rester à l'écoute,vigilante,patiente et inspirée de milliers d'entreprises de mode, tout en sachant respecter les différences de chacune d'entre elles. Elle a accompagné leur développement et leur succès par-delà les agitations, les bouleversements et les Crises de toutes sortes.
Avec pour seule ligne de conduite : sa foi dans la capacité des entreprises de mode française à combler les rêves de tous. »

Le Thème : Les entreprises générationnelles, La transmission d'une marque d'une génération à l'autre, un héritage familiale, travailler en famille (sujet très tendance en ce moment).

C'est aussi l'occasion de remettre des Prix, les lauréats :

Sonia Rykiel
Weill
Agnès b
Léonard
Devernois
Derhy
Apostrophe
Infinitif
Garella
Alexis Mabille (prix spécial)

Cette 'belle jeune femme' a su aider et accompagner des milliers d'entreprises de mode depuis sa création en 1929 ... Un parcours passionnant, qui ne démarre pas comme beaucoup le pensent dans les années 50, mais dès le début du XXème siècle avec la création de la ‘Fédération du Vêtement' et accompagne toutes les grandes étapes du prêt-à-porter féminin, depuis les robes sans corset jusqu'à la déferlante de la mini-jupe, depuis l'apparition des « créateurs de mode » dans les années 70 jusqu'à l'effervescence des marques créatives d'aujourd'hui.





[16:00-22:00] 60ème édition du salon Violet
Description:
Hotel Forest Hill - Parvis de le Cité des Sciences et de l'Industrie - 28ter, avenue Corentin Cariou - 75019 Paris - M° Porte de la Villette

du 9 au 21 juin 2009
tous les jours de 9h à 19h
Premier vernissage le jeudi 11 juin de 16h à 22h
Deuxième vernissage le mardi 16 juin de 19h à 22h

exposition collective, 1 œuvre de grand format présentée & 1 œuvre petit format

http://www.salon-violet.com


[16:00-22:30] Exposition photographique de Firo: "Le temps des Cathédrales"
Location:
Galerie Le Pictorium
12, rue du Moulin Joly
75011 Paris
M° Couronnes
France
Phone : +33 (0)1 75 43 40 55
Mail : ledesk@ledesk.com
Internet Site : www.ledesk.com
Description:
du 8 Juin 2009 jusqu'au 8 Juillet 2009

Le moyen-âge reste une époque mal connue pour beaucoup. L'on pense en premier à la féodalité, aux guerres, aux famines, aux épidémies, aux croisades...

Ce fut aussi une période riche, avec de grands échanges, l'apparition de la culture avec les troubadours, un artisanat foisonnant, et l'architecture passant du roman au gothique.

Au début du XXIIIème siècle, la croisée d ‘ogive apporte une révolution technologique, début de trois siècles de constructions de cathédrales, abbayes, collégiales et églises.

La puissance de la religion catholique, l'organisation économique de l'époque permit de très belles réalisations qui à partir de Saint-Denis se répandirent dans toute l'Europe.

S'il ne nous reste que peu de documents, écrits ou maquettes, sur ces constructions, nous avons hérité d'un patrimoine exceptionnel, considérable, et toujours fascinant.

Les Cathédrales nous racontent cette haute époque, les vitraux et les sculptures conçus pour illustrer les livres sacrés étaient la seule iconographie disponible pour le commun des mortels. Ken Follet nous raconte dans son roman «Les piliers de la Terre» la construction d'une cathédrale, et nous pouvons imaginer, aujourd'hui, en les visitant quelles ont pu être les histoires dans l'Histoire de ces chefs d'œuvres.

Que d'obstination, de volonté, de savoirs, d'énergies, pour ériger ces temples de la foi pendant des générations, que d'abnégation !

Nous avons la chance de les voir terminées, restaurées, souvent mises en valeur, et si riches.

L'idée m'est venue, en 2004, de voir sur internet ce qui existait en images sur toutes ces cathédrales... et j'avoue avoir été déçu du peu d'intérêt suscité par ce fabuleux sujet.






[17:00] vernissage de l'exposition "Cours de re-création"
Location:
Maison du Geste et de l'Image
42, rue Saint-Denis
75001 Paris
M° Châtelet, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 36 33 52
Mail : info@mgi-paris.org
Internet Site : www.mgi-paris.org
Description:
projet initié et coordonné par le Festival d'Automne à Paris

exposition jusqu'au 20 juin

[17:30] célébration du centenaire de la Rose Bagatelle
Location:
Parc de Bagatelle
71, avenue de l'Hippodrome
Route de Sèvres à Neuilly
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Pont de Neuilly
France
Internet Site : http://agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=34
Description:
Orangerie du Jardin de Bagatelle

en présence de Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts

[17:30] inauguration de l'exposition « l'ADAPT en fête »
Description:
Etablissement et service d'aide par le travail (ESAT) - 17, rue Robert Houdin (11e)

inauguration de l'exposition « l'ADAPT en fête » en présence de Véronique Dubarry, adjointe chargée des personnes en situation de handicap







[18:00] EXPOSITION "FEMININ PLURIEL"
Location:
Galerie Claire Corcia
323, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sebastopol, Strasbourg - Saint-Denis
France
Phone : +33 (0)9 52 06 65 88
Mobile : +33 (0)6 62 84 03 74
Mail : contact@galeriecorcia.com
Internet Site : www.galeriecorcia.com
Description:
Cet évènement exceptionnel réunit les "Créatures d'argile" de Florence THOMASSIN, les peintures de Simone PICCIOTTO et les sculptures de Haude BERNABÉ.

L'actrice et sculpteur Florence THOMASSIN présente pour la première fois depuis 4 ans ses bouleversantes créatures d'argile en terre cuite émaillée et engobée.
Le peintre Simone PICCIOTTO nous éblouit par l'ivresse colorée de ses grands formats. Le sculpteur de métal Haude BERNABÉ concocte une nouvelle installation de personnages mythiques étonnants.

"FÉMININ PLURIEL" est un projet d'exposition fédérateur réunissant de nombreuses galeries d'art en écho à l'initiative du Centre Pompidou d'accrocher ses collections d'artistes femmes "Elles@centrepompidou".

Il s'agit de proposer un PARCOURS ARTISTIQUE ALTERNATIF présentant le regard engagé des galeries parisiennes sur les femmes artistes d'aujourd'hui, affirmant librement des goûts en marge des institutions.

[18:00] Exposition "EFFETS COLONIAUX" de JULIEN BRYGO
Location:
Confluences
la galerie
190, boulevard de Charonne
75020 Paris
M° Alexandre Dumas, Philippe Auguste
France
Phone : +33 (0)1 40 24 16 34
Fax : +33 (0)1 40 24 16 04
Mail : cecile@confluences.net
Internet Site : www.confluences.net
Description:
EFFETS COLONIAUX
LIEUX DE POUVOIR ET HÉRITAGE COLONIAUX EN GUINÉE

Photographies de JULIEN BRYGO

11.06 > 03.07
du lundi au samedi de 10h à 18h
Vernissage LE 11 JUIN 2009 à partir de 18 heures
SUIVI DE LA PROJECTION
LES PASSEURS
(documentaire de Laetitia Moreau
dans le cadre du festival "les Yeux Ouverts")

plus d'informations sur l'exposition
http://confluences.jimdo.com/la-galerie-photo/effets-coloniaux/


[18:00-21:00] Exposition "SUPER#10 / Polly Smith"
Location:
SUPER
49, rue de Maubeuge
75009 Paris
M° Poissonnière, Cadet, Gare du Nord, Anvers
France
Mail : contact@post-super.fr
Internet Site : www.post-super.fr
Description:
EXPOSITION DU VENDREDI 12 JUIN AU DIMANCHE 28 JUIN 2009
VERNISSAGE JEUDI 11 JUIN DE 18H À 21H
COMMISSAIRES INVITÉS : LE BUREAU

Polly Smith, artiste fictive et revendiquée en tant que telle, est avant tout un prétexte d'exposition ; aucune caractéristique propre ne la définit a priori. Elle est née de l'idée d'offrir une lecture supplémentaire à l'exposition collective, questionnement récurrent des accrochages du Bureau.

À partir de là, deux regards complémentaires sont possibles : adhérer au contrat fictionnel et regarder l'exposition comme le fruit de la pratique hétéroclite d'une seule personne, Polly Smith ; ou aborder chaque pratique de manière singulière et considérer l'interaction des œuvres et des artistes entre eux.

Chloé Dugit-Gros, Arnaud Dupont, Karim Ghelloussi, Jean-François Leroy, Julien Tiberi et Steve Veloso ont été invités suivant un enchaînement procédant de l'association d'idées. Dans l'espace de Super sera proposé un accrochage d'atelier, mêlant œuvres déjà réalisées et projets en cours, livres références et objets choisis par les artistes.

[18:00-21:00] Exposition collective "Espace Nature"
Location:
Galerie Blue Square
14, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 49 96 59 17
Mobile : +33 (0)6 87 70 84 74
Fax : +33 (0)1 49 96 59 17
Mail : art@galeriebluesquare.com
Internet Site : www.galeriebluesquare.com
Description:
Galerie Blue Square invites you for its summer exhibition, Espace Nature, paintings by three Paris artists united by the common theme of abstracted nature through the union of color, light and texture. Yana Bystrova and Faina Kremerman present their paintings and Igor Chelkovski is represented by his paintings and sculptures.

http://www.galeriebluesquare.com/exhibition/25/espace-nature



[18:00] Exposition collective "Féminin pluriel"
Location:
Galerie Pierre Marie Vitoux
3, rue d'Ormesson
Place Sainte-Catherine
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 81 00
Fax : +33 (0)1 48 04 56 99
Mail : info@galeriemarievitoux.com
Internet Site : www.galeriemarievitoux.com
Description:
peintures-sculptures

du 11 juin au 11 juillet et du 17 au 26 septembre 2009
du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage le 11 juin à partir de 18 heures

Mireille Arbellot
Nicole Crestou
Alexandra Duprez
Monique Josse
Maryl Le Berre
Christelle Morvan
Marie Rauzy
Ruta
Béa Vangertruyden

"On est artiste avant d'être femme, il n'y a pas d'art féminin"
Alors une exposition Féminin Pluriel, "Elles en galerie", pour rendre compte tout simplement que les françaises sont loin d'être reconnues à Beaubourg ou dans les musées.

Cette mise à l'honneur de l'institution prête alors à discussion et nous pourrions élargir le problème avec les artistes "authentiques" résidant en France.

Marie Vitoux

[18:00] Exposition collective "un été pluriel - 1ère partie"
Location:
Galerie Gimpel et Müller
12, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 33 80
Mobile : +33 (0)6 16 81 71 49
Fax : +33 (0)1 73 73 33 64
Mail : info@gimpel-muller.com
Internet Site : www.gimpel-muller.com
Description:
du 11 au 30 juin
vernissage : jeudi 11 juin 2009 à partir de 18h

ivan contreras-brunet
rené guiffrey
pascal levrague
yvon mutrel
christian parquet
christian roeckenschuss

ainsi que :
émile gilioli
francesco marino di teana
victor vasarely

[18:00-21:00] Exposition d'Artus « Tout ou Rien (S'adresser en face) »
Location:
Galerie Art All Access
Galerie AAA
75, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 71 09 89
Mobile : +33 (0)6 22 69 23 94
Mail : audrey@galerieaaa.com
Internet Site : www.galerieaaa.com
Description:
Vernissage Jeudi 11 juin de 18h à 21h
jusqu'au 21 juin

« L'EXPOSITION : « Tout ou rien, vous adresser en face », fait référence à l'art conceptuel des années 70, et à leur engagement politique… Elle prend place entre la galerie AAA et l'Espace Corinne Cobson, et présente l'univers de l'intellectuel moderne qui a du mal à trouver ses marques dans une société ou l'image à bien plus de poids que les idées qui lui ont permis de naître ».


[18:00] Exposition de Claude MARGAT
Location:
Galerie La Hune Brenner
3, rue Ravignan
75018 Paris
M° Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 43 25 54 06
Fax : +33 (0)1 42 62 08 23
Mail : galerielahunebrenner@orange.fr
Description:
du 11 au 27 juin


[18:00-22:00] Exposition de Couky Kininsberg "Hidden Truth"
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
du 12 au 20 juin 2009

Couky Kininsberg nous présente ses dernières créations dans ‘Hidden Thruth'. Son travail de superposition des images a quelque chose de fascinant. L'artiste nous dévoile un univers exotique dans la magie de ses couleurs chaleureuses. Sa gestuelle exprime pleinement sa grande sensibilité. C'est une véritable invitation au voyage…

[18:00] Exposition de Drochon
Location:
Galerie Terre des Arts
34, rue Pérignon
75015 Paris
M° Ségur, Cambronne, Sèvres - Lecourbe
France
Phone : +33 (0)1 44 38 11 22
Internet Site : www.terredesarts.com
Description:
du 11 au 30 juin


[18:00] Exposition de JEAN-LUC DUBIN "REFLETS"
Location:
Espace Lhomond
21, rue Lhomond
75005 Paris
M° Place Monge, Censier - Daubenton, RER B Luxembourg
France
Internet Site : www.espace-lhomond.com
Description:
Vernissage Jeudi 11 juin 2009 à 18h
Vers 20 h, performance avec Eduardo Kohan, saxophoniste Argentin

Galerie ouverte les 12, 13 et 14 juin
les 20 et 21 juin de 15h à 19h

"Le Piège à Reflets est une tentative de modifier la relation au sujet.
Des morceaux de vie s'y insèrent, fugaces et légers. La possibilité est donnée à la vie de s'y refléter. Les visages, les objets s'y composent une apparence, vite effacée, déjà remplacée.

J'ai posé mon pièges à reflets, à Asstrossa, commune de Bonou, au Bénin, dans la très belle vallée de l'Ouémé.

Cette belle expérience a eu lieu en Février, à l'occasion d'une résidence au Centre Culturel Français de Cotonou. Elle se renouvellera en Octobre 2009.
L'exposition, d'abord présentée en Juin, à la Fondation Lhomond à Paris, investira en Octobre, le Centre Culturel Français de Cotonou, ainsi que les murs de la ville, comme pour renvoyer à la population citadine, les mille reflets de la campagne.

L'expérience musicale présentée en compagnie, d'Eduardo Kohan, saxophoniste, à la Fondation Lhomond à Paris, se continuera à Cotonou en octobre.

Nous y produirons en compagnie de musiciens traditionnels Béninois, un mini opéra de 40 mn."

Jean Luc Dubin


[18:00] Exposition de Jacqueline Kiang et Huda Lutfi
Location:
Galerie Frédéric Moisan
72, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 49 26 95 44
Mobile : +33 (0)6 11 28 67 84
Mail : contact@galerie-fmoisan.fr
Internet Site : www.galerie-fmoisan.fr
Description:
Du 11/06/09 au 30/06/09

Vie et songes :
peintures et collages de Jacqueline Kiang
http://saint-germain.evous.fr/Vie-et-Songe-de-Jaqueline-Kiang,1307.html

[En] Visage :
peintures sur papier de Huda Lutfi


[18:00] Exposition de Magali ADLER
Location:
Galerie Tristan
96, boulevard Galliéni
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Mairie d'Issy, RER C Issy - Val de Seine
France
Mobile : +33 (0)6 71 77 51 82
Mail : contact@galerietristan.com
Internet Site : www.galerietristan.com
Description:
du 8 au 27 juin 2009


[18:00-20:30] Exposition de Sylvia Duc Dodon et Arlette Coudert
Location:
Galerie Mona Lisa
32, rue de Varenne
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 45 48 17 25
Mail : galerie-monalisa@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-monalisa.net
Description:
Exposition du 9 au 20 juin 2009
vernissage le jeudi 11 juin 2009 de 18h à 20h30

[18:00-22:00] Exposition de Sébastien DUIJNDAM "FACES CACHÉES"
Location:
Galerie Nathalie Fiks
Galerie Horizons
21, rue Fontaine
75009 Paris
M° Blanche, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 82 97 20
Mobile : +33 (0)6 81 14 46 06
Mail : info@nathaliefiks.com
Internet Site : www.nathaliefiks.com
Description:
12 juin > 11 juillet 2009
vernissage jeudi 11 juin de 18 à 22h

La galerie Nathalie Fiks présente les nouvelles séries photographiques de Sébastien DUIJNDAM.

Inspiré par la trilogie de "L'Errance" du réalisateur Gus Van Sant, et par le peintre allemand Caspar David Friedrich, Sébastien Duijndam a une démarche esthétique mais également mystique.
Son travail photographique invite à la perte et à une nouvelle perception au travers de la signification symbolique. Il raconte une histoire et peint les couleurs, les formes et les mouvements. L'écriture de Sébastien transforme le quotidien en un scénario qui permet au spectateur de voir derrière le paravent et de se rêver lui-même.
Le photographe questionne l'après-image, le hors-champ, l'espace au-delà. On trouve cette référence dans l'oeuvre de Friedrich : l'écrasement de l'humain devant la grandeur de la nature en tant que manifestation de Dieu.

L'exposition FACES CACHÉES est un retour vers le romantisme. Elle présente deux séries photographiques, deux mondes différents : celui du jour et de la nuit, de la narration et de l'abstraction. L'une interroge le portrait, l'autre peint les ombres.

Asie, Afrique, Europe et continent américain sont invités à cette quête des figures cachées du monde.

Part 1 // Présence
Le projecteur de la vie éclaire les portraits photographiques saisis pas Sébastien Duijndam. Chaque personnage est un "passant" au visage caché. L'homme marche au centre de l'image. Il est perdu, et déterminé.
Ces scènes, réalisées au quatre coins du monde, offrent une approche différente du réel. On entre dans l'intimité de la personne d'une façon indirecte. On découvre son univers et lit son histoire au travers d'instants ordinaires, et à la fois puissants. Nous faisons partie de sa réalité, parce que nous sommes "ses yeux", pour un instant.

Part 2 // Absence
L'homme disparaît et laisse place à un monde abstrait.
Entouré d'un noir profond, le regard n'est plus centré : il cherche une direction nouvelle. L'approche est davantage picturale, elle s'inscrit dans un temps devenu durée. L'imagerie présentée dans ces paysages nocturnes flirte avec le fantastique. Mais le romantisme n'est pas loin...


[18:00] Exposition de Vanessa Fanuele "Finger in my mirror"
Location:
La FOG Galerie
146, Boulevard de Charonne
Espace Brochage Express
75011 Paris
France
Mobile : +33 (0)6 61 72 67 90
Mail : galeriefog@gmail.com
Internet Site : thewindow41.blogspot.com
Description:
Vernissage le jeudi 11 juin 2009 à 18h
Jusqu'au 30 juin


[18:00] Exposition des peintures de Cyril DESMET
Location:
Galerie Mouvances
2, place des Vosges
75004 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 27 98 12
Fax : +33 (0)1 40 27 88 42
Mail : sylvie.autef@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriemouvances.com
Description:
du 8 Juin au 12 Juillet 2009
Vernissage le jeudi 11 juin à partir de 18 heures

[18:00-21:00] Présentation de l'association "Rue Tournon" - Fête rue de Tournon
Description:
Rue de Tournon

[18:00] Présentation de la saison 2009-2010
Location:
Musée du quai Branly
Musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques
37, quai Branly
218, rue de l'Université
75007 Paris
M° RER C Pont de l'Alma, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 56 61 70 00
Internet Site : www.quaibranly.fr
Description:
Christine Albanel
Ministre de la Culture et de la Communication

Valérie Pécresse
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Stéphane Martin
Président du musée du quai Branly

ont le plaisir de vous convier à la présentation de la saison 2009-2010

ainsi qu'à la présentation de PHOTOQUAI, deuxième biennale des images du monde,
par Anahita Ghabaian Etehadieh, commissaire artistique.

RSVP obligatoire avant le vendredi 5 juin

Pierre Laporte communication
01 45 23 14 14
info@pierre-laporte.com

musée du quai Branly
Magalie Vernet
01 56 61 52 87
magalie.vernet@quaibranly


[18:00] Réception - fin des travaux de restauration de l'Hôtel de la Marine
Description:
Hôtel de la Marine - Place de la Concorde

Réception organisée à l'occasion de la fin des travaux de restauration de l'Hôtel de la Marine

Ce chantier méritait qu'on apporte à ce «bâtiment» toujours opérationnel, les savoir-faire les meilleurs. Bouygues a souhaité répondre à l'appel du ministère de la Défense, de l'état-major de la Marine nationale et du ministère de la Culture et de la Communication, par un mécénat de compétence d'un montant global de 6,2 millions d'euros. Par une convention de mécénat signée le 26 avril 2006, Bouygues assume ainsi la charge financière de la restauration du péristyle et des salons ainsi que l'exécution des travaux. L'Hôtel de la Marine et notamment son péristyle ont souffert de l'environnement urbain et de l'histoire : agressions de la pollution, encrassage des pierres et des sculptures, dommages dus aux combats de la libération de Paris… En façade, les travaux vont consister à stabiliser l'ensemble des colonnes du péristyle, leurs chapiteaux et les éléments qu'elles supportent. Le plafond ouvragé et ses armatures en fer précontraintes sont restaurés. La couverture de l'ensemble est rétablie dans ses dispositions d'origine. Les décors intérieurs que sont le salon des amiraux, le salon d'honneur et la galerie dorée seront nettoyés et complétés – en conservation des décors peints – en respectant la variété des techniques anciennes sur près de 540m² de surface.

http://www.defense.gouv.fr/marine/content/download/92794/823634/version/1/file/Dossier+de+presse+RHM.pdf

[18:00] Salon art-re-naissance : « L'art au service de la Vie »
Location:
Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris
M° Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 71 37 75 09
Internet Site : mairie9.paris.fr
Description:
Salons Aguado

du 6 au 13 juin
Vernissage le jeudi 11 juin à 18 h

Réunion d'artistes (peintres et sculpteurs) pour la cause des victimes de route

Travail pédagogique culturel et de santé avec les scolaires. Table ronde « Réparations suite à un accident ».

http://www.art-re-naissance.com

[18:00] rencontre-débat actionnaires France Telecom
Description:
Orange Rive Droite - 10, rue Bassano - 75016 Paris

RSVP par téléphone au 1010

[18:30] Exposition de Marie-Anne Kenesi
Location:
Galerie Geoffroy de La Taille - Art Emoi
64, rue des Tournelles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 78 56 57 54
Mobile : +33 (0)6 15 97 35 24
Mail : gdltt@art-emoi.fr
Internet Site : www.art-emoi.fr
Description:
Vernissage en présence de l'artiste :
le jeudi 11 juin 2009 à partir de 18h30
Et
le jeudi 25 juin à partir de 18h30

Exposition du jeudi 11 juin au jeudi 25 juin 2009
L'exposition est ouverte du lundi au vendredi de 12 h à 19 h ainsi que les samedi et dimanche de 14 h à 19 h.

Geoffroy de La Taille, et la galerie Art Émoi ont l'immense plaisir de vous présenter le travail de l'artiste peintre, Marie-Anne Kenesi, pour sa première exposition dans cette galerie.

Marie-Anne Kenesi est née en 1960, elle a exercé l'art de la médecine parallèlement à une pratique régulière de la peinture, du dessin et de la photographie.

Elle a aussi effectué un cursus de peinture durant quatre années aux “Ateliers-Glacière” de la Ville de Paris. Depuis les années 2000, elle s'y consacre totalement, travaille à Paris dans un atelier proche de la Bastille.


[18:30] Exposition de SR Labo « Amalgame »
Location:
Galerie van der Stegen
1, passage Gustave Goublier
75010 Paris
M° Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 42 59 41 81
Mobile : +33 (0)6 75 21 84 70
Mail : contact@vdstegen.com
Internet Site : www.vanderstegen.com
Description:
vernissage jeudi 11 juin 2009 à 18:30
exposition du 11 juin au samedi 11 juillet 2009

« Les sculptures d'SR Labo semblent traversées d'une ambiguïté fondamentale, d'un frisson ontologique faisant tour à tour de ces créatures hybrides des objets d'angoisse ou d'émerveillement… » F-C Baitinger


Paysage, cire et métal, 190x150mm, 2009

[18:30-21:00] Soirée de lancement du Petit Larousse 2010
Location:
Reid Hall
COLUMBIA UNIVERSITY'S CAMPUS IN PARIS
4, rue de Chevreuse
75006 Paris
M° Vavin, RER C Port-Royal
France
Phone : +33 (0)1 43 20 33 07
Fax : +33 (0)1 43 20 52 96
Internet Site : www.reidhall.com
Description:
À l'occasion de l'anniversaire de la Semeuse, Isabelle Jeuge-Maynart, Président-directeur général des éditions Larousse, a le plaisir de vous convier à la Conférence de presse suivie d'un cocktail.









[19:00-23:00] Designer's Days - Parcours Rive-gauche
Description:
Designer's Days : Parcours parisien du design - secrets de design, Parcours Rive-gauche

11 juin 2009 -> 15 juin 2009
tous les jours de 10h à 19h, dimanche de 11h à 19h
Vernissage le 11 juin, de 19h à 23h

sophie Rheims & Associés (SRA)
T : +33 (0) 1 40 21 04 88
sarah.hamon@srheims.com
www.designersdays.com

Depuis neuf ans, l'association Designer's Days propose un parcours parisien du design. Plus de trente show-room et boutiques dédiés au design, ouvrent leurs portes pendant 5 jours pour découvrir les scénographies éphémères réalisées par des designers sur un thème commun.

Les membres de l'association Designers Days- parcours Rive-gauche

B'Bath : « L'art et la manière » par Vincent Barué (108 rue du Cherche Midi – 75006 Paris)

Boffi Bains : « Rainforest » par Patrick Nadeau (12 rue de la Chaise – 75007 Paris)

Boffi Studio : « La boîte à biscuits » par Normal Studio (234 Boulevard Saint Germain – 75007 Paris)

Cassina : « X-Ray Made in Cassina » par Piero Lissoni (236 Boulevard Saint Germain – 75007 Paris)

Cor+Interlübke : « Design Forever » par Arnd Grossekathöfer sur les créations de Friedrich-Wilhelm Möller (24 rue de l'Echaudé – 75006 Paris)

Dedar : « Une passion de famille » (20 rue Bonaparte – 75006 Paris)

Elitis : « Le goût des autres » par Kitchen Paradise (35 rue de Bellechasse – 75007 Paris)

Kartell : « La dolce vita » par Ferrucio Laviani (242 Boulevard Saint Germain – 75007 Paris)

Kvadrat : « nuland » par Stéphanie Marin (19 bis A rue des Saints-Pères – 75006 Paris)

Maxalto : « Chez Maxalto » par José Lévy (43 rue du Bac – 75007 Paris)

Molteni & C Dada : « Projet et créativité » par Patricia Urquiola (6 rue des Saints-Pères – 75006 Paris)

Poltrona Frau : « Il laboratorio immaginario » par Mathieu Lehanneur (282 Bd Saint Germain – 75007 Paris)

http://www.designersdays.com/bo_pdf/Dossier-de-presse-2009.pdf


[19:00] Exposition "Le pouvoir de l'Autre"
Location:
Eglise Saint-Eustache
2, impasse Saint-Eustache
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 36 31 05
Fax : +33 (0)1 42 33 77 87
Mail : paroisse@saint-eustache.org
Internet Site : www.saint-eustache.org
Description:
Célébrer les noces du design et de la philosophie des affects, c'est l'objectif de l'exposition intitulée "Le Pouvoir de l'Autre".

Sa spécificité : 70 designers issus de la section "Sciences Humaines/ concept" de Créapole montreront leurs compétences. Temps forts de ce happening pas comme les autres : un défilé de mode (conçu par Steve Burkhalter) et dynamisé par des prestations empruntant à l'art numérique (groupe mené par Benjamin Bitton), au graphisme (Groupe mené par Marie Griveau), la conception (les principaux organisateurs : Aude Renon, Pierre Simon Meunier et François Saint-Ellier) et au design produit (groupe mené par Séverine Durot).

Ils mettront en scène et en chair, dans la Salle des Colonnes de Saint-Eustache, des notions empruntées à la psychologie et à la philosophie en mettant en relief la relation à l'Altérité ainsi qu'à l'émotion. L'intérêt : comprendre les mécanismes de notre comportement face au mode, proposer un voyage dans notre intériorité afin d'analyser notre relation à l'étrange, et d'en voir ses possibilités.

Vernissage sur invitation le jeudi 11 juin à 19h avec défilé à 20h30. Exposition ouverte le vendredi 12 juin de 16h à 22h, et le samedi 13 juin de 10h à 19h (entrée libre).


[19:00] Exposition collective des Lézarts de la Bièvre
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
du vendredi 12 au dimanche 14 juin 2009 de 14h à 20h
vernissage le jeudi 11 juin à partir de 19h

http://www.lezarts-bievre.com

[19:00] Exposition d'AYMERIC HAINAUX
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
8 juin - 30 juin
vernissage jeudi 11 juin

[19:00] Exposition de Fanny de la Roncière "Viens dans ma ville!"
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
du 11 au 25 juin


[19:00] Prix du Livre Environnement Veolia
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site Richelieu
58, rue de Richelieu
75084 Paris Cedex 02
M° Bourse, Quatre-Septembre, Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
La liste officielle des ouvrages restant en compétition pour le Prix du livre sur l'environnement de la Fondation Veolia Environnement a été arrêtée le 11 mai 2009 par un jury présidé par l'écrivain Claude Michelet.
5 ouvrages ont été nommés pour le Prix du Livre Environnement 2009 :

Erik Orsenna
L'avenir de l'eau : Petit précis de mondialisation II
Fayard

Philippe Chalmin
Des épices à l'or noir : L'extraordinaire épopée des matières premières
Bourin Editeur

Jean-Paul Fitoussi, Eloi Laurent
La nouvelle écologie politique : Economie et développement humain
Seuil

Philippe Jurgensen
L'économie verte : Comment sauver notre planète
Odile Jacob

Alex MacLean, Jean Dethier
Over : Visions aériennes de l'American Way of Life : une absurdité écologique
La Découverte


et les 2 ouvrages nommés pour la « Mention Spéciale Jeunesse » sont :

Catherine Stern
Environnement et écologie
Actes Sud

Junior Alain Serres
Je serai les yeux de la terre
Rue du monde

Les lauréats de cette 4ème édition du Prix du Livre Environnement seront désignés le jeudi 11 Juin 2009 à la BnF Richelieu, au lendemain de la Journée Mondiale de l'Environnement.









[20:00] Dîner en blanc
Description:
Chaque année, début juin, depuis 22 ans, des milliers de convives, vêtus de blanc, investissent un lieu tenu secret jusqu'au dernier moment dans la capitale pour un dîner hors du commun.

[20:00] Fête "mytho" de l'agence Ailleurs exactement
Location:
Le Studio Rouchon
36, rue du Fer à Moulin
75005 Paris
M° Censier - Daubenton, Les Gobelins
France
Phone : +33 (0)1 55 43 31 00
Fax : +33 (0)1 55 43 31 10
Description:
Fête "mytho" de l'agence Ailleurs exactement

[20:00] Soirée Photo avec les éditions Ragage
Location:
Les Furieux
74, rue de la Roquette
75011 Paris
M° Voltaire, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 47 00 78 44
Fax : +33 (0)1 47 00 03 57
Mail : lesfurieux@noos.fr
Internet Site : www.lesfurieux.com
Description:
Jam Abelanet
David Garnier
Lila & Pixelles
Philippe Cartier
Sacha Lombardi

seront en dédicace

Plus d'informations sur cette soirée
http://ragagetouch.com
Le site des éditions Ragage
http://www.editions-ragage.com/index.html


13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés