Monday, June 22, 2009
Public Access


Category:
Category: All

22
June 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

  Exposition "Les trésors des icônes bulgares"
Location:
Château de Vincennes
Avenue de Paris
94300 Vincennes
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 48 08 31 20
Fax : +33 (0)1 48 08 31 20
Internet Site : www.chateau-vincennes.fr
Description:
Sainte-Chapelle du château de Vincennes

Du 13 mai au 30 août 2009 : de 10 h à 18 h
Ouvert tous les jours, sauf le 21 juin 2009 (Fête de la musique)

Droits d'entrée durant la période de l'exposition
Gratuit pour les moins de 18 ans

Billet exposition à la Sainte-Chapelle
Plein tarif : 8 €
Pas de tarif groupe et professionnel
Tarif réduit : 5 €

Billet jumelé exposition à la Sainte-Chapelle et donjon
Plein tarif : 12 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 9 € par personne
Tarif réduit : 7 €

Billet donjon
Plein tarif : 8 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 6 € par personne
Tarif groupe scolaires (entre 20 et 35 personnes) : 30 € par groupe
Tarif réduit : 5 €

Visite-ateliers tout public
Proposées les jeudis 14, 21 et 28 mai ; 4, 18 et 25 juin ; 2 et 9 juillet 2009.
Visite de l'exposition de 13 h 30 à 14 h 15 puis atelier de 14 h 15 à 16 h 15.
L'atelier, assuré par une personne spécialiste de la peinture d'icônes, portera sur une initiation à cette technique sur feuille ou carton avec des pigments naturels.
Tarif adultes : 11,50 €
Tarif moins de 18 ans : 7,50 €

A l'occasion de la réouverture de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, après deux années de restauration, le Centre des monuments nationaux présente en coproduction avec la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie une exposition exceptionnelle consacrée aux icônes bulgares.

Celle-ci rassemble des chefs-d'œuvre de l'art orthodoxe balkanique du IVe au XIXe siècles, dont 80 icônes issues des musées nationaux bulgares et principalement du département d'art médiéval de la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie. Son directeur, Boris Danaïlov assure le commissariat de l'exposition.

Des musées bulgares prêtent pour la première fois à une institution étrangère, qui plus est un joyau de l'Occident catholique, 80 chefs d'œuvre de l'art orthodoxe! Les icônes sont accueillies dans le somptueux écrin de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, restaurée pendant trois ans après les dégâts de la tempête de 1999. Le château lui-même, dernier témoignage en France de la monarchie médiévale, doté du plus haut donjon d'Europe, a subi une cure de jouvence pendant dix ans et a rouvert ses portes en 2007.

La Sainte-Chapelle du château de Vincennes est fondée en 1379 sous Charles V et inaugurée en 1552 par Henri II. Son style unifié, simple et élancé, reproduit à l'identique, mais dans de moindres dimensions, la Sainte-Chapelle de Paris. Elle est construite selon le plan traditionnel des chapelles castrales [relatif à un château]: vaisseau unique, chœur formé d'une travée droite et d'une abside à cinq pans, deux oratoires (l'un pour le roi, l'autre pour la reine).

Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris
Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris

Dès le porche franchit, le visiteur se glisse dans un cabanon boisé, qui accueille comme dans une galerie les icônes, ainsi protégées de la lumière. Si certaines pièces ont souffert, l'ensemble est relativement bien conservé, compte tenu de leur ancienneté.

L'exposition, chronologique, permet au visiteur d'observer l'évolution de l'art des icônes. Elles apparaissent au VIIe siècle dans le premier royaume bulgare (XIIe-XIIe siècle). L'image emblématique de cette période est celle de Saint Théodore, réalisée en céramique.

Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav
Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav

En 1018, l'Empire romain d'Orient envahit le royaume bulgare qui subit alors l'influence de l'art byzantin. Telle l'importation du cercle orthodoxe qui correspond au grand schisme d'Orient (1054).

Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La fin de l'occupation byzantine se traduit par une production d'icônes variées et l'apparition de grands formats. Les proportions des corps s'allongent, les couleurs sont chaudes, les dessins sont précis (cf. icônes du Conseil des Archanges et de Saint Dimitrios).

Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La production artistique diminue un temps avec l'occupation ottomane de la fin du XIVe - début du XVe siècle. Si les centres d'art byzantin (Constantinople, Tessaloniky, Mistra) s'éteignent, des écoles artistiques régionales (Kostur, Ohrid) et des scriptoria de monastères (Rila, Batchkovo, Patleyna), se développent. En atteste la production des icônes de Saint Georges à cheval de Boyana (périphérie de Sofia) et l'évangile de Kremikovo.

Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Au sortir de ce premier cabanon en bois, le visiteur est guidé vers la lumière du fond de la chapelle. Forte symbolique mystique qui sert de transition historique.

A partir du XVIIIe siècle, l'icône joue un rôle fondamental dans la reconquête de l'identité nationale. Objet devenu politique, elle représente des personnalités patriotiques comme les saints frères Cyrille et Méthode. L'icône bulgare était jusque-là sacrée. Elle n'utilisait pas la perspective et ne tentait pas de reproduire la réalité.

Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Son art évolue de manière radicale au XVIIIe siècle - et ce pour la dernière fois avant son extinction. L'icône devient plus figurative - au point de donner l'impression que les visages des saints aient été photographiés tant leur teint paraît réel -, les artistes recourent à la perspective, aux effets de profondeur et s'entichent d'ornements baroques pittoresques. Apparaissent également des sujets profanes, des éléments urbains, des paysages et des portraits personnels.

Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia
Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia

Outre les icônes sont exposés de précieux manuscrits et quelques statues et reliquaires pour témoigner de l'influence du christianisme en Bulgarie dès le IIIe siècle.
Une musique monastique douce, solennelle mais délicatement enjouée, accompagne à merveille cette somptueuse exposition.

Le catalogue de l'exposition « Les Trésors des icônes bulgares » est publié aux Editions du patrimoine.

Communiqué de presse :
http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090512_Icones_bulgares.pdf






5ème Festival des Cultures Juives
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Du 12 au 30 juin 2009

Le Festival des Cultures Juives est désormais inscrit au calendrier officiel des rendez-vous culturels de la Ville de Paris . Il propose 15 jours de concerts, expositions, films, conférences, théâtre, destinés à faire découvrir la diversité de la culture juive.

Initié par le Fonds Social Juif Unifié, avec les mairies des 3e et 4e arrondissements, les Ambassades de Pologne et d'Israël, ainsi que de nombreuses associations juives, le Festival s'intitule cette année « l'Amérique au cœur de Paris » et accueille à cette occasion un nouveau partenaire : l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique.

Une programmation riche et éclectique pour cette édition 2009 qui s'intéressera à la culture juive américaine dans toute sa vivacité. Inspirée, comme les années précédentes, du même souci d'ouverture et de dialogue entre les cultures, elle promet des rendez-vous forts et inattendus !

En ouverture le 12 juin : un hommage à Anne Frank à l'occasion du 80e anniversaire de sa naissance avec extrait du spectacle Anne le Musical au sein même du Jardin Anne Frank, dans le 3e arrondissement.

A ne pas manquer : le 16 juin un colloque en Sorbonne consacré à l'écrivain subversif et provocateur Philip Roth. Le 24 juin, la mairie du 3e fera honneur à la dérision du génial Woody Allen avec un spectacle d'humour le Woody's Comedy. Le 22 juin à la mairie du 4e un café-concert plongera le public dans l'univers de Broadway tandis que l'Hôtel de Sauroy présentera le concert de jazz Let Us Break Bread Together ou la rencontre entre le Jazz et la Synagogue !

A noter également le 23 juin à la Maison de la Poésie, l'adaptation théâtrale en avant-première du livre d'Isaac Metzker Estimable rédacteur en chef qui évoque la vie des immigrés juifs aux Etats-Unis. Invitée du 5e Festival, la Mairie du 11e proposera quant à elle le 24 juin un spectacle musical inédit Amalia Kuntz, ou l'itinéraire de la star du yiddish swing à Broadway.

Création spéciale pour le Festival le 29 juin au théâtre Déjazet : projection du film muet de Charlie Chaplin L'Emigrant sur une musique live composée pour le film.

La Fête de la Musique vibrera aux rythmes du rock psychédélique du groupe Izabo. Et la traditionnelle « Fête des associations » accueillera Yom, virtuose de la clarinette pour un hommage à Naftule Brandwein, pionnier mégalomaniaque du klezmer new-yorkais !

http://culture.fsju.org/festivalculturesjuives/

Exposition "Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage"
Location:
Musée des impressionnismes Giverny
99, rue Claude Monet
27620 Giverny
M° Gare SNCF Vernon
France
Phone : +33 (0)2 32 51 94 65
Fax : +33 (0)2 32 51 94 67
Internet Site : www.mdig.fr
Description:
1er mai - 15 août 2009

Commissariat : Marina Ferretti Bocquillon

Le groupe impressionniste se disloque progressivement au cours des années 1880 et ses membres travaillent désormais isolés les uns des autres. L'apparente spontanéité qui avait caractérisé leurs travaux laisse place à un travail beaucoup plus médité et complexe. Après des années difficiles, la carrière de Claude Monet prend un cours favorable quand il s'installe en 1883 à Giverny. C'est alors qu'il commence à connaître un succès réel, et qu'il est reconnu comme un des peintres majeurs de son époque. Pour lui, une nouvelle vie commence et elle s'accompagne d'un renouvellement profond de son travail. Après avoir été l'initiateur de l'impressionnisme, la révolution picturale la plus significative du XIXe, Monet devient un des plus grands peintres français du XXe siècle et le jardin de Giverny est au coeur de cette évolution. En inventant un motif qu'il peindra par la suite, l'artiste inverse en effet la démarche traditionnelle du peintre paysagiste.
L'exposition s'organisera en trois sections, elle comportera une trentaine d'oeuvres peintes, des photographies et documents d'archives. Entièrement consacrée au jardin de Giverny, elle mettra en évidence cette phase essentielle du parcours artistique de Claude Monet. Des oeuvres remarquables seront présentées, dont certaines jamais exposées.
Cette exposition bénéficie de prêts exceptionnels du musée d'Orsay et du musée Marmottan Monet.

1. L'invention d'un paysage (1883‐1904)
À Giverny pour la première fois, Claude Monet, qui a toujours aimé et peint la nature et les jardins, a l'occasion d'en dessiner lui‐même les contours. Dans le Clos normand original, il organise des parterres d'une profusion florale inouïe. Il crée ensuite de toutes pièces un fascinant jardin d'eau où la nature et son reflet se mêlent inextricablement. L'élaboration en est lente et laborieuse : elle nécessite des acquisitions de terrains et des démarches administratives contraignantes.
Ces transformations durent près de vingt ans ‐ de 1883 à 1904 ‐ et l'artiste modifiera encore les contours de l'étang en 1910.
Au cours de cette période, Monet peint ses premières séries, les Peupliers, les Meules, les Cathédrales, les Matinées sur la Seine, aux environs de sa maison. Il voyage aussi pour trouver de nouveaux motifs : notamment à Bordighera, en Norvège, en Hollande ou à Londres. Mais, à l'exception d'un petit nombre d'oeuvres peintes entre 1887 et 1897, il n'explore pas encore les possibilités picturales du jardin. Son élaboration sera donc évoquée, étape par étape, par des photographies, des lettres et des documents d'archives mis en scène.

2. Monet peintre du XXe siècle (1899‐1926)
Tout change au tournant du siècle. En 1899, Monet commence à peindre le jardin de Giverny qui devient rapidement son motif de prédilection. Les formats, ronds, carrés, allongés, sont de plus en plus variés et de plus en plus grands. Les compositions, souvent défocalisées, sont moins lisibles. Progressivement, Monet invente un nouveau langage pictural ; il travaille désormais avec lenteur et difficulté comme en témoigne sa correspondance. De moins en moins objectives, ces toiles sont achevées ou entièrement réalisées à l'atelier. Au début des années 1910, l'artiste se consacre aux Grandes Décorations peintes dont l'aboutissement sera l'ensemble de l'Orangerie.
Les peintres de l'abstraction américaine des années 1950 se sont justement proclamés ses héritiers, mais Monet n'a jamais rompu avec le sujet. L'immersion dans la nature, la proximité du jardin lui sont nécessaires et lui inspirent un lyrisme puissant, absent de ses premières oeuvres impressionnistes. À Giverny, Monet cesse d'être le peintre de la vie moderne et devient le chantre d'une nature foisonnante.

3. L'élaboration d'une image (1905‐1926)
Monet, qui avait inventé l'impressionnisme en peignant la Grenouillère côte à côte avec Renoir, a rarement permis aux autres peintres de représenter le jardin de Giverny qui est resté quasi exclusivement « son » motif. Les photographies de Monet dans son jardin sont en outre très nombreuses et furent largement diffusées.
C'est en 1905 que Louis Vauxcelles publie les premières photographies du jardin où l'artiste pose en gentleman‐farmer, une figure qui s'efface rapidement au profit de celle du patriarche de Giverny qui s'imposera à la postérité. Les dernières photographies de Monet dans son jardin sont prises par Nickolas Muray vers 1926. Le regard de l'artiste y est caché par des lunettes et elles évoquent irrésistiblement la figure d'Homère, le poète aveugle.
Une trentaine de photographies témoigneront de la mise en place de la nouvelle image de l'artiste.

Biographie
Claude MONET
(Paris, 1840 – Giverny, 1926)
Né à Paris en 1840, Claude Monet passe son adolescence au Havre où il fait la connaissance d'Eugène Boudin et de Johan Barthold Jongkind qui lui enseignent la peinture de plein air. En 1859, il s'inscrit à l'Académie Suisse à Paris où il rencontre Camille Pissarro, puis de 1862 à 1864, poursuit sa formation dans l'atelier de Charles Gleyre et se lie avec Auguste Renoir, Alfred Sisley, Frédéric Bazille.
De 1872 à 1878, il s'établit à Argenteuil. En 1874, Monet, Paul Cézanne, Armand Guillaumin, Berthe Morisot, Renoir, Pissarro, Sisley et Edgar Degas organisent l'exposition inaugurale du mouvement impressionniste dans l'ancien studio du
photographe Felix Nadar. Monet expose Impression, soleil levant (Paris, musée Marmottan Monet) et suscite l'ironie du critique Louis Leroy qui intitule son article « L'Exposition des impressionnistes ». En 1877, il commence la série de la Gare Saint‐Lazare. L'été 1878, il loue une maison à Vétheuil avec son épouse Camille, ses deux fils, Jean et Michel, et la famille Hoschedé. En 1881, après la mort de son épouse, Monet s'installe à Poissy avec Alice Hoschedé. Il explore sans relâche les différentes lumières du jour sur ce petit bras de la Seine.
En avril 1883 Claude Monet s'installe avec Alice Hoschedé dans le village de Giverny et y réside jusqu'à sa mort en 1926. Monet loue, puis achète en 1890 la maison du Pressoir entourée d'un parc de plus d'un hectare. Pendant les premières années, il continue de voyager en Normandie, en Bretagne, sur la Côte d'Azur ou dans la Creuse. Il reçoit fréquemment la visite de ses amis tels Renoir, Pissarro, Cézanne, Georges Clemenceau, Octave Mirbeau….

Le rôle de Monet dans l'instauration de Giverny comme village d'artistes est fondamental même si la colonie s'est constituée indépendamment de lui. Sa fameuse série de Meules de 1891 attire immédiatement l'attention de la communauté des artistes, et de nombreux visiteurs choisissent le même sujet, en hommage au maître français. À Argenteuil et à Vétheuil, Monet avait réalisé des vues de jardins cultivés par ses soins, mais à Giverny, cette entreprise prend une toute autre dimension. Il transforme le verger, appelé Clos normand, en jardin enclos de fleurs, puis en 1893, il achète une parcelle située de l'autre côté de la voie ferrée pour créer un jardin d'eau auquel il adjoint un pont japonais en 1895. En 1901, il fait l'acquisition d'un nouveau terrain pour élargir son bassin. De 1916 à 1926, Monet se consacre aux Grandes Décorations des Nymphéas pour l'Orangerie des Tuileries à Paris.
Monet s'éteint le 5 décembre 1926 à Giverny. Le 17 mai 1927, les Grandes Décorations sont inaugurées à l'Orangerie.

Catalogue
Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage
Ouvrage sous la direction de Marina Ferretti Bocquillon
Contributions de Françoise Heilbrun et Gabrielle van Zuylen
24 x 29 cm
144 pages
100 illustrations couleur
édition française et anglaise coéditée avec 5 Continents
parution : avril 2009
Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage
Cet ouvrage raconte l'élaboration d'un jardin unique au monde et témoigne de son rôle essentiel dans l'évolution de l'art de Monet. Il est publié à l'occasion de l'exposition « Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage » qui sera présentée au musée des impressionnismes, Giverny du 1er mai au 15 août 2009.
Il rassemble trois textes d'éminents spécialistes, Marina Ferretti Bocquillon, Françoise Heilbrun et Gabrielle van Zuylen, ainsi qu'une chronologie détaillée établie par Vanessa
Lecomte. Toutes les oeuvres présentées sont reproduites en pleine page couleur et sont complétées par une large sélection de documents et d'archives. http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090501_Le_Jardin_de_Monet.pdf

08:00  
09:00 [09:00-17:15] 6ème Journée de la Création TV
Location:
Pavillon Gabriel - Potel et Chabot
5, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 68 18 18
Fax : +33 (0)1 42 68 04 96
Mail : gabriel@poteletchabot.fr
Internet Site : www.poteletchabot.com/lieux-reception/pavillon-gabriel.htm
Description:
au Studio Gabriel

Organisée par l'APA (Association pour la Promotion de l'Audiovisuel), la Journée de la Création TV a lieu chaque année au mois de juin. Initiée en 2004, à Versailles, et d'abord axée sur la fiction, elle a immédiatement connu un vif succès.
Producteurs, scénaristes, réalisateurs, diffuseurs, institutionnels, médias et élus, tous avaient répondu présent pour évoquer les freins à la production de fiction en France.

Véritable lieu de rencontre et de débat pour réfléchir ensemble à la télé de demain, La Journée s'ouvre à tous:
A l'ensemble des créateurs d'abord, en 2005, avec l'arrivée du TRIO (qui regroupe les scénaristes du Club des Auteurs et de l'UGS, les producteurs du SPI et de l'USPA, et les réalisateurs du Groupe 25 Images) ;
Aux documentaristes en 2007 ;
Et aux producteurs d'animation en 2008.
Tous les genres d'oeuvres audiovisuelles sont enfin réunies !

Programme :
http://www.apa-tv.fr/eveprogramme.php

13h25 Buffet déjeuner
17h15 Cocktail de clôture



[11:00-18:00] Swiss Art by Mövenpick
Location:
Seine 51
51, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 91 10
Fax : +33 (0)1 43 29 58 99
Mail : contact@seine51.com
Internet Site : www.seine51.com
Description:
Du 20 au 28 juin de 11h à 18h

Une sphère polysensorielle pour déguster des glaces

Le glacier Mövenpick partenaire d'événements dans l'univers de l'art et du design a invité pour la première fois à Paris huit artistes contemporains suisses autour d'une exposition éphémère à la Galerie 51.

Parmi ces designers, Claudio Colucci propose une nouvelle version de l'Ice Lounge, sphère polysensorielle dédiée à la dégustation des glaces. Conçu comme une volute en lévitation, cet espace unique a été revisité sous les couleurs de la nouvelle identité visuelle de Mövenpick le glacier suisse. Une exposition à ne pas rater pour les amateurs de design.




[12:00] Cérémonie de remise des insignes à Jenny Alpha, comédienne
Location:
Ministère de la culture et de la communication
182, rue Saint-Honoré
3, rue de Valois
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 15 80 00
Internet Site : www.culture.gouv.fr
Description:
Cérémonie de remise des insignes de Chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur à Jenny Alpha, comédienne






[14:00-23:55] 2ème Nuit de la Photographie contemporaine
Location:
Place Saint-Sulpice
Place Saint-Sulpice
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon
France
Description:
Fort du succès de l'an passé, tant par l'affluence des visiteurs et des collectionneurs que par la diversité des oeuvres représentées, la place Saint-Sulpice à Paris se transformera lundi 22 juin 2009, de 14h à minuit, en une véritable chambre noire. Pour la 2ème année consécutive, son cadre majestueux deviendra le temps d'une « nuit » un espace d'exposition éphémère à ciel ouvert. Créée en 2008 par la Foire Saint-Germain et Cyrille Deflandre, antiquaire passionné de photographie, la nuit de la photographie contemporaine aspire à faire sortir la photographie des réseaux traditionnels. Véritable invitation à venir découvrir la photographie sous un autre angle, la foire présente un vaste panorama des écritures photographiques contemporaines. Plus de 80 exposants, photographes et galeries, seront présents pour cette 2nd édition. L'occasion pour les amateurs d'art, collectionneurs ou simples promeneurs de découvrir des oeuvres dans un cadre magnifié par la nuit et de rencontrer dans une ambiance conviviale les photographes présents, loin de l'atmosphère intimidante de certaines foires ou galeries.

http://www.foiresaintgermain.org/2e-Nuit-de-la-Photographie











[18:00] Exposition collective "Le portrait en questions"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Faidherbe - Chaligny, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Exposition de l'Atelier d'arts-plastiques du collège Anne Frank
18 élèves de classe de quatrième et de troisième du collège Anne Frank ont travaillé dans le cadre d'un atelier sur le thème du portrait et de l'autoportrait.
Ils ont réalisé chacun une toile traitant de ce sujet après avoir suivi un cursus de conférences sur ce thème au centre Georges Pompidou.

vernissage lundi 22 juin 2009 à partir de 18h

[18:00-21:00] Exposition collective "Palestine, la création dans tous ses états"
Location:
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 Paris Cedex 05
M° Cardinal Lemoine, Jussieu, Maubert - Mutualité, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 40 51 38 38
Fax : +33 (0)1 43 54 76 45
Mail : rap@imarabe.org
Internet Site : www.imarabe.org
Description:
sur invitation

Du 23 juin au 22 novembre 2009
Du mardi au vendredi de 10h à 18h, les week-ends et jours fériés de 10h à 19h
Tarifs : 7 € (plein), 5 € (réduit), 4 € (jeunes de moins de 26 ans)

L'IMA s'emploie, depuis plus de vingt ans, à présenter la création contemporaine arabe dans le domaine des arts plastiques. Dans ce contexte d'effervescence et efflorescence, il fait choix, cette année, de montrer à son public les travaux récents d'artistes palestiniens, dans le cadre de l'exposition Palestine : la création dans tous ses états, qui ouvrira ses portes du 23 juin au 22 novembre 2009.

Du 23 juin au 22 novembre 2009, l'Institut du monde arabe ouvre ses portes aux artistes palestiniens contemporains.

L'exposition met en scène la différence des sexes, des générations, des techniques qui sont ceux des créateurs contemporains palestiniens.

Ainsi, l'importante présence des femmes-artistes (Jumana Abboud, Rana Bishara, Rula Halawani, Mona Hatoum, Sandi Hilal, Noel Jabbour, Raeda Saadeh) atteste, bien évidemment, d'une évolution profonde des mentalités et de la société ; en intériorisant les violences de la guerre, en illustrant les conflits par des témoignages plus distanciés et plus mélancoliques, leurs œuvres paraissent souvent donner accès à l'autre côté du miroir, à cet ailleurs où se résolvent, presque naturellement, les plus cruels paradoxes.

Les œuvres des « grands anciens » (Kamal Boullata, Samia Halaby, Suha Shoman), exposées dans la proximité de travaux plus récents (Fawzy Emrany, Mohammed Al-Hawajri, Steve Sabella, Hany Zurob), permettent de dégager des perspectives qui, de convergences en divergences, donneront à lire la diversité, l'effervescence de l'art palestinien.

Mais c'est peut-être dans la multiplicité et la mixité des techniques que se verra le mieux la recherche constante des créateurs de Palestine, comme si tous les médias, tous les possibles se devaient d'être convoqués pour dire un monde dont les repères, dont les frontières, dont la réalité échappent chaque jour un peu plus à ceux qui veulent les dire et les cerner.

En témoignera notamment la maîtrise de plusieurs artistes-vidéastes travaillant sur la notion de la trace (Emily Jacir), du déplacement (Taysir Batniji, Larissa Sansour, Sherif Waked) ou de la mémoire (Khalil Rabah), comme autant de marques indélébiles infligées par l'usurpation suprême.

[18:00-21:00] Exposition de John Batho "le champ d'un regard"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site Richelieu
58, rue de Richelieu
75084 Paris Cedex 02
M° Bourse, Quatre-Septembre, Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
sur invitation

23 juin 2009 - 06 septembre 2009
Mardi-samedi de 10h à 19h, dimanche de 12h à 19h
Fermé lundi et jours fériés

tarif plein : 7 euros
tarif réduit : 5 euros

Au-delà de la question du sujet, l'oeuvre de John Batho se fonde sur la couleur considérée pour elle-même, sur sa spécificité en photographie, sa manière de perturber ou de surprendre la perception. « La couleur n'est pas vraiment saisie, elle saisit plutôt celui qui la regarde. [...] Elle se photographie pourtant, le photographe en rapporte les effets, en prolongeant la vibration ». Auteur de célèbres séries (les Parasols, les Manèges, les Nageuses), Batho a mis à profit la précision de l'impression numérique pour réinterpréter toute son oeuvre et atteindre la « vérité d'une impeccable ébénisterie », signature de son style. Cette exposition de 150 tirages présentera par ailleurs un autre aspect de son œuvre, son récent travail en noir et blanc tiré en grand format.


[18:00] Exposition de Matt Jones
Location:
Colette
213, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Tuileries, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 55 35 33 90
Fax : +33 (0)1 55 35 33 99
Mail : contact@colette.fr
Internet Site : www.colette.fr
Description:
Du 22 juin au 1er août, Matt Jones présente sa première exposition de photographies.
Fils d'un père célèbre (Terry Jones, le directeur artistique et fondateur du magazine i-D), il a fallu relever le challenge de se faire un prénom. C'est la photographie qui l'emporte sur le graphisme pour Matt, même s'il est l'un des meilleurs élèves en graphisme de son école.
A 19 ans, sa première contribution est publiée dans le magazine i-D: Damien Hirst...nu.
Un peu moins d'un an plus tard, Matt shoote sa première couverture pour le magazine et en a depuis réalisé neuf autres. Il vit maintenant de l'autre côté de l'Atlantique et continue d'étoffer son CV avec des travaux et couvertures pour Life, Esquire, Elle et The New York Times Magazine, parmi d'autres. L'exposition présentera une sélection de travaux personnels mixés avec des séries de modes et des portraits de célébrités.

[18:00] Lancement de la monographie de Laurent Grasso "Le rayonnement du corps noir"
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
La Fondation d'entreprise Ricard et la galerie Chez Valentin sont heureuses de présenter Le rayonnement du corps noir, monographie de Laurent Grasso, en présence de l'artiste.

Catalogue monographique et exhaustif sur l'œuvre, tout en reprenant, dans le graphisme et dans la démarche, le modèle des manuels scientifiques, en faisant remonter à la surface les documents, les images, les informations qui ont servi de scripts cachés aux pièces. L'ouvrage reprend les projets de 1999 à maintenant.

Préface / Marc-Olivier Wahler
Textes / Christophe Kihm, Elie During
Interview / Laurent Grasso & Christophe Kihm par Claire Staebler
Graphisme / Yann Rondeau
Photogravure / Les Artisans du Regard
Impression / Arte Print (Belgique)
Descriptif technique
Pages / 300 pages
Format / 21 x 26 cm fermé
Edition bilingue / français, anglais (2 éditions séparées)
Tirage / 2 000 exemplaires (1 000 chaque)

[18:00] Prix de la Solidarité de Proximité 2009
Location:
Institut de France
Académie des Beaux-Arts
27, quai de Conti
CS 90618
75270 Paris Cedex 06
M° Pont Neuf, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 44 41 43 20
Internet Site : www.academie-des-beaux-arts.fr
Description:
Le Prix National de la Solidarité de Proximité, sous l'égide de l'Institut de France, a pour objectif de récompenser et de promouvoir des initiatives privées développant l'entraide et la solidarité entre les personnes d'un même quartier, dune même ville ou liées par d'autres types de proximité.
En 2008, ce prix a été décerné à la Solidarité des Voisins (Fête des Voisins).
Cette année le Prix 2009 de la Solidarité de Proximité dont la cérémonie de remise de prix se déroulera le lundi 22 juin à 18h00, à choisi de mettre à l'honneur une personne ou une association créant du lien social dans son environnement personnel ou professionnel. Dans ce cadre une priorité a été donnée aux actions favorisant la rencontre entre les chercheurs d'emploi séniors et les entreprises d'un même territoire ou d'un même secteur.
Pour 2009, le Prix de la Solidarité de Proximité sera remis à Paul LANDOWSKI pour son initiative du Café Contact de l'Emploi.

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Vernissage le Lundi 22 Juin 2009 de 18h à 21h
Exposition du 20 JUIN AU 02 JUILLET 2009
tous les jours sauf dimanche et jours fériés de 12h à 19h

[18:30] L'Europe fait son cirque
Location:
Cirque d'Hiver Bouglione
110, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf
France
Phone : +33 (0)1 47 00 28 81
Fax : +33 (0)1 47 00 16 65
Mail : paule.admin@cirquedhiver.com
Internet Site : www.cirquedhiver.com
Description:
Colombe Brossel, adjointe chargée de la vie scolaire et de la réussite éducative, assistera au spectacle musical donné par 1 000 élèves des écoles élémentaires et les professeurs d'éducation musicale et d'éducation physique et sportive de la Ville de Paris sur le thème de l'Ici et l'Ailleurs « L'Europe fait son cirque ».











[19:00] Exposition "L'avion de l'exploit. 1909, Louis Blériot traverse la Manche"
Location:
Musée des Arts et Métiers
Conservatoire National des Arts et Métiers
60, rue Réaumur
292, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol
France
Phone : +33 (0)1 53 01 82 00
Internet Site : www.arts-et-metiers.net
Description:
sur invitation

du 23 juin 2009 au 18 octobre 2009

1909, Louis Blériot traverse la Manche

Le 25 juillet 1909, un homme traversait pour la première fois la Manche en avion. Il répondait au défi lancé par le Daily Mail, quotidien britannique qui promettait un prix de 1000 livres sterling à celui qui réussirait la traversée. Louis Blériot remporte ce concours à bord du Blériot XI, monoplan qu'il avait lui-même conçu.
À la vue de cet appareil, aujourd'hui suspendu sous la voûte de l'église du Musée des arts et métiers, le visiteur apprécie aisément l'exploit que représentait cette traversée, et le réel courage de son auteur, tant cet avion semble fragile voire rudimentaire. Mais loin des apparences, ce sont les multiples innovations mises au point par Blériot qui lui ont permis de franchir les 38 Km séparant l'Angleterre du continent en un peu plus d'une demi-heure.

Louis Blériot est une figure singulière, à la fois aventurier et homme d'affaire avisé, son parcours et sa personnalité le distinguent de ses contemporains pionniers de l'aviation. Ingénieur centralien, il a 37 ans lorsqu'il réalise cette traversée. Il a déjà fait fortune grâce à son entreprise de phares pour automobiles, ce qui lui permet de financer ses recherches en aéronautique. Sa traversée de la Manche marque le point de départ de l'industrialisation de l'aviation.

Cet anniversaire revêt une dimension particulière pour le musée qui est l'unique lieu de conservation et d'exposition du Blériot XI original qui fit la traversée, et qui entra en grande pompe dans ses collections le 13 octobre 1909.
À l'occasion du centenaire de cet événement, étape capitale dans l'histoire de l'aviation, le Musée des arts et métiers, a choisi de dédier une exposition à cet homme qui consacra sa vie à l'aéronautique.
Les recherches, les innovations techniques et technologiques associées à Blériot seront la trame principale de cette exposition. D'autres objets originaux liés à la traversée et à l'aventure industrielle de Louis Blériot, seront également présentés, accompagnés d'images et de films de l'époque.
Pour permettre aux visiteurs de prendre conscience de la réalité de cet exploit, et d'appréhender les difficultés de pilotage de cet avion, un simulateur de vol du Blériot XI sera réalisé. Prenant en compte les caractéristiques techniques et conditions principales de pilotage de l'original, ce simulateur permettra aux visiteurs de revivre l'exploit « aux commandes ». Plusieurs scénarios seront possibles et proposeront chacun un niveau d'assistance au vol.

L'exposition se déroulera dans l'espace actuel de présentation de l'aéroplane : l'église Saint-Martin des Champs réaménagée pour l'occasion. Le Blériot XI original sera particulièrement mis en valeur pour l'occasion.
Ce lieu se prête particulièrement à une mise en scène spectaculaire et ludique où la lumière et le son joueront un rôle de premier plan pour souligner la place de l'imaginaire dans la conquête de l'air. L'exposition s'adresse à un public essentiellement familial (à partir de 8 ans) et scolaire (à partir du collège).

Cette exposition est réalisée avec le soutien d'EADS.

[19:00] Exposition "Madeleine Vionnet, puriste de la mode"
Location:
Mad Paris
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Mail : webmaster@madparis.fr
Internet Site : www.madparis.fr
Description:
Du 24 juin 2009 au 31 janvier 2010

Madeleine Vionnet, puriste de la mode

Les Arts Décoratifs accueillent la première rétrospective parisienne de Madeleine Vionnet. En 1952, la couturière fait une donation exceptionnelle de 122 robes, 750 toiles patrons, 75 albums photographiques qui retracent son travail entre 1912 et 1939. Cet ensemble restauré grâce au mécénat de Natixis, peut enfin être montré au public qui découvrira cette mode avant-gardiste. Toute sa carrière est marquée par la recherche constante de la liberté, à travers une parure extrêmement raffinée mais sans entraves, proche du drapé antique qui fascine encore de nombreux couturiers : Azzedine Alaïa, Issey Miyaké, Yohji Yamamoto ou John Galliano. Exposition réalisée avec le mécénat exclusif de Natixis.

[19:00] Exposition "Mirando" photographies de BERNABÉ DELLA MATTIA
Location:
Maison de l'Argentine
Fondation Argentine
27 A, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 29 00
Mail : culture@casaargentinaenparis.org
Internet Site : www.casaargentinaenparis.com
Description:
Exposition du 22 juin au 10 juillet 2009
du lundi au vendredi 10h à 13h - 14h à 19h

[19:00] Soirée "Swiss Art by Mövenpick"
Location:
Seine 51
51, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 91 10
Fax : +33 (0)1 43 29 58 99
Mail : contact@seine51.com
Internet Site : www.seine51.com
Description:
Du 22 au 27 juin à 19h, sur invitation

Une sphère polysensorielle pour déguster des glaces

Le glacier Mövenpick partenaire d'événements dans l'univers de l'art et du design a invité pour la première fois à Paris huit artistes contemporains suisses autour d'une exposition éphémère à la Galerie 51.

Parmi ces designers, Claudio Colucci propose une nouvelle version de l'Ice Lounge, sphère polysensorielle dédiée à la dégustation des glaces. Conçu comme une volute en lévitation, cet espace unique a été revisité sous les couleurs de la nouvelle identité visuelle de Mövenpick le glacier suisse. Une exposition à ne pas rater pour les amateurs de design.

[19:00] Vente aux enchères "Mickey, mes oreilles et moi"
Location:
Drouot Montaigne
15, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau, Franklin D. Roosevelt, RER C Pont de l'Alma
France
Phone : +33 (0)1 48 00 20 80
Fax : +33 (0)1 48 00 20 83
Internet Site : www.drouot.fr
Description:
Le 22 juin, l'association Rêves vend aux enchères des oreilles inédites de la célèbre souris de Disney revisitées par 20 stars. Les bénéfices de cette vente financeront la réalisation de rêves d'enfants malades.

En partenariat avec Drouot Montaigne, ces créations originales seront vendues aux enchères le lundi 22 juin 2009. Orchestrée par Maître Georges Delettrez, Président de Drouot Holding, la vente débutera à 20h. Vous pourrez admirer les vingt créations et repérer votre coup de cœur les samedi 20, dimanche 21 et lundi 22 juin de 11h à 18h lors de leur exposition à Drouot Montaigne.

20 créations inédites de stars

Vingt célébrités appartenant au monde du cinéma, du sport, de la mode et du design se sont mobilisées pour les enfants malades de l'association Rêves en participant à l'opération « Mickey, Mes Oreilles et Moi » à l'occasion du lancement de « LA FETE MAGIQUE DE MICKEY » à Disneyland Paris. Cette nouvelle année de festivités, qui a démarré le 4 avril, sera célébrée jusqu'en mars 2010.

Ces stars au grand cœur ont mis tout leur talent pour créer et personnaliser leurs propres oreilles de Mickey. Des oreilles « bijoux » imaginées par Vanessa Paradis, aux oreilles « rugby » de Sébastien Chabal, en passant par les oreilles « gruyère » de Franck Dubosc – qu'elle soit tendance ou décalée, chaque œuvre est unique et ressemble à son créateur !

Disneyland Paris et Rêves, une histoire complice en faveur des enfants malades

Depuis 15 ans, Rêves et Disneyland Paris travaillent main dans la main pour offrir aux enfants malades des séjours inoubliables dans le monde de Disney. Dans le cadre du Programme Vœux d'Enfants, mené par Disneyland Paris, près de mille vœux ont ainsi pu être réalisés !

Les célébrités au grand cœur

Frédéric Beigbeder, Alain Bernard, Sébastien Chabal, Phil Collins, Inès de la Fressange, Emilie Dequenne, Franck Dubosc, José Garcia, Pau Gasol, David Guetta, Thierry Henri, Enrique Iglesias, Jeff Leatham, Pascal Obispo, Vanessa Paradis, Tony Parker, Isabella Rossellini, Eric Serra, Jo Wilfried Tsonga et Zinedine Zidane.

Vanessa Paradis, marraine de l'association Rêves : « Mes oreilles de Mickey me font penser aux concerts et ressemblent à mon univers. J'ai voulu en faire des spirales avec les micros . C'est magnifique que tout le monde se soit mobilisé ainsi pour l'association Rêves, en espérant récolter suffisamment d'argent pour réaliser un maximum de rêves d'enfants atteints de maladies graves et mettre un peu de magie dans leurs journées, voire dans leurs vies ».

[19:30-23:00] 5ème Gala de l'Ifrad
Location:
La Comédie Française
Salle Richelieu
1, place Colette
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 44 58 15 15
Mail : informations@comedie-francaise.org
Internet Site : www.comedie-francaise.fr
Description:












[20:00] soirée Prudence
Location:
L'Archipel
17, boulevard de Strasbourg
75010 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Château d'Eau
France
Phone : 0 826 02 99 24
Internet Site : www.larchipel.net
Description:
pour célébrer la sortie officielle du 3e album de prudence «café jambe»
Venez assister, autour d'un verre, à une petite rétrospective visuelle et à un mini-concert.

Pour plus d'info :
http://www.doncvoila.net

[20:30-23:30] Virgin Club FG pour Dancefloor FG Summer 2009
Location:
Virgin Megastore Champs-Elysées
52/60, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 49 53 50 00
Fax : +33 (0)1 49 53 50 41
Internet Site : www.virginmegastore.fr/mon_virgin_megastore_1000.html?magasin=18
Description:
Pour fêter la sortie de la compilation « Dancefloor FG Summer 2009 », FG DJ Radio transforme le Virgin Megastore Champs-Élysées en un dancefloor géant !
Lundi 22 juin de 20h30 à 23h30, retrouvez le meilleur de la scène électro house pour un show exceptionnel en public !
Avec Bob Sinclar, Agnes (qui viendra chanter son tube Release me en live), Arno Cost et Hakimakli et sa chanteuse Jamie Shepherd ! Le tout orchestré par MC Adrian !
La compilation « Dancefloor FG Summer 2009 », la standard de toutes les compilations dance, est de retour avec un digipack rempli des tubes de cet été – exclus et pépites inside !!!

Dancefloor avec Bob Sinclar, Agnes, Arno Cost, Hakimakli et Jamie Shepherd

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés