Thursday, July 9, 2009
Public Access


Category:
Category: All

09
July 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  Fête nationale de Palaos
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Palaos

Exposition de Gundula Weber "Têtes de..."
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antonine@catzeflis.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:
du 3 juin au 28 septembre 2009
du mardi au samedi ou sur rendez-vous

La Galerie Antonine Catzéflis présente, du 3 juin au 28 septembre 2009, l'exposition "Têtes de...", fruit de la rencontre entre la galériste Antonine Catzéflis, véritable tête chercheuse, et l'artiste Gundula Weber - Animalier Papier.



Les étonnantes têtes d'animaux entièrement réalisées par l'artiste en papier et mis en scène tels des trophées de chasse seront présentées pour la première fois en France. La Galerie présentera également le curieux et très réaliste bestiaire en papier de l'artiste (figurines, cabinets de curiosité (boîtes à insectes, reptiles sous cloches, etc.).



Il y a quelques années, Gundula Weber prend contact avec Antonine Catzéflis et lui envoie "pour éveiller sa curiosité", une petite boîte noire dans laquelle sont enfermés des échantillons de "la queue du tatou" du "poisson scie", de "la plume de Darwin"... Antonine Catzéflis n'y résiste pas et saute dans sa voiture pour se rendre à Sarrebrück où Gundula Weber vit et travaille, partageant son temps entre le théâtre, pour lequel elle crée des décors et son atelier dans lequel elle imagine ces animaux en papier pour (se) raconter ses histoires. Une première présentation des œuvres de Gundula Weber à Paris naît de cette rencontre et prouve avec succès qu'elle a un public dans la capitale. Mais Weber a déjà une autre idée en tête.



Il lui faudra presque trois ans de travail :
- 100 mètres carré de papier,
- 3 kilomètres de bandes de poils découpés et
- 5 millions de coups de ciseaux pour réaliser cette première exposition et proposer une cinquantaine de pièces uniques.



«Tout bout de papier peut avoir la chance de revivre un jour dans le bestiaire improbable que j'ai imaginé. Un emballage d'ordinateur peut, par exemple, se transformer en huître sur un plateau d'argent, un carton épais peut se découper en crinière de girafe ou devenir chevelure pour un animal...Tout devient possible quand l'imaginaire relève le défi et explore les limites de ce magnifique matériau qu'est le papier sous toutes ses formes. Il était inévitable qu'un jour les créatures que je façonne reçoivent un pelage fabriqué sur mesure en papier découpé. Ce travail fastidieux donne vie à une incroyable matière qui imite merveilleusement le véritable pelage. Chaque poil représente un coup de ciseaux. La relation entre les animaux et les humains me fascine et m'entraîne dans un voyage de découvertes et d'explorations sans fin. Les musées d'Histoire Naturelle restent une source d'inspiration constante. Loin d'être des trophées ordinaires, ces créatures ont leur propre caractère grâce à la diversité des papiers utilisés. Chacune d'elles porte une histoire inspirée par les couleurs d'un animal, son intelligence, sa façon de se déplacer ou même de nous ignorer. Il existe dix mille raisons de célébrer les merveilles de la nature dans une approche attentionnée et respectueuse. C'est l'histoire de mes animaux de papier... d'Animalier Papier».
Gundula Weber, Animalier Papier




Exposition "Les trésors des icônes bulgares"
Location:
Château de Vincennes
Avenue de Paris
94300 Vincennes
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 48 08 31 20
Fax : +33 (0)1 48 08 31 20
Internet Site : www.chateau-vincennes.fr
Description:
Sainte-Chapelle du château de Vincennes

Du 13 mai au 30 août 2009 : de 10 h à 18 h
Ouvert tous les jours, sauf le 21 juin 2009 (Fête de la musique)

Droits d'entrée durant la période de l'exposition
Gratuit pour les moins de 18 ans

Billet exposition à la Sainte-Chapelle
Plein tarif : 8 €
Pas de tarif groupe et professionnel
Tarif réduit : 5 €

Billet jumelé exposition à la Sainte-Chapelle et donjon
Plein tarif : 12 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 9 € par personne
Tarif réduit : 7 €

Billet donjon
Plein tarif : 8 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 6 € par personne
Tarif groupe scolaires (entre 20 et 35 personnes) : 30 € par groupe
Tarif réduit : 5 €

Visite-ateliers tout public
Proposées les jeudis 14, 21 et 28 mai ; 4, 18 et 25 juin ; 2 et 9 juillet 2009.
Visite de l'exposition de 13 h 30 à 14 h 15 puis atelier de 14 h 15 à 16 h 15.
L'atelier, assuré par une personne spécialiste de la peinture d'icônes, portera sur une initiation à cette technique sur feuille ou carton avec des pigments naturels.
Tarif adultes : 11,50 €
Tarif moins de 18 ans : 7,50 €

A l'occasion de la réouverture de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, après deux années de restauration, le Centre des monuments nationaux présente en coproduction avec la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie une exposition exceptionnelle consacrée aux icônes bulgares.

Celle-ci rassemble des chefs-d'œuvre de l'art orthodoxe balkanique du IVe au XIXe siècles, dont 80 icônes issues des musées nationaux bulgares et principalement du département d'art médiéval de la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie. Son directeur, Boris Danaïlov assure le commissariat de l'exposition.

Des musées bulgares prêtent pour la première fois à une institution étrangère, qui plus est un joyau de l'Occident catholique, 80 chefs d'œuvre de l'art orthodoxe! Les icônes sont accueillies dans le somptueux écrin de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, restaurée pendant trois ans après les dégâts de la tempête de 1999. Le château lui-même, dernier témoignage en France de la monarchie médiévale, doté du plus haut donjon d'Europe, a subi une cure de jouvence pendant dix ans et a rouvert ses portes en 2007.

La Sainte-Chapelle du château de Vincennes est fondée en 1379 sous Charles V et inaugurée en 1552 par Henri II. Son style unifié, simple et élancé, reproduit à l'identique, mais dans de moindres dimensions, la Sainte-Chapelle de Paris. Elle est construite selon le plan traditionnel des chapelles castrales [relatif à un château]: vaisseau unique, chœur formé d'une travée droite et d'une abside à cinq pans, deux oratoires (l'un pour le roi, l'autre pour la reine).

Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris
Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris

Dès le porche franchit, le visiteur se glisse dans un cabanon boisé, qui accueille comme dans une galerie les icônes, ainsi protégées de la lumière. Si certaines pièces ont souffert, l'ensemble est relativement bien conservé, compte tenu de leur ancienneté.

L'exposition, chronologique, permet au visiteur d'observer l'évolution de l'art des icônes. Elles apparaissent au VIIe siècle dans le premier royaume bulgare (XIIe-XIIe siècle). L'image emblématique de cette période est celle de Saint Théodore, réalisée en céramique.

Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav
Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav

En 1018, l'Empire romain d'Orient envahit le royaume bulgare qui subit alors l'influence de l'art byzantin. Telle l'importation du cercle orthodoxe qui correspond au grand schisme d'Orient (1054).

Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La fin de l'occupation byzantine se traduit par une production d'icônes variées et l'apparition de grands formats. Les proportions des corps s'allongent, les couleurs sont chaudes, les dessins sont précis (cf. icônes du Conseil des Archanges et de Saint Dimitrios).

Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La production artistique diminue un temps avec l'occupation ottomane de la fin du XIVe - début du XVe siècle. Si les centres d'art byzantin (Constantinople, Tessaloniky, Mistra) s'éteignent, des écoles artistiques régionales (Kostur, Ohrid) et des scriptoria de monastères (Rila, Batchkovo, Patleyna), se développent. En atteste la production des icônes de Saint Georges à cheval de Boyana (périphérie de Sofia) et l'évangile de Kremikovo.

Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Au sortir de ce premier cabanon en bois, le visiteur est guidé vers la lumière du fond de la chapelle. Forte symbolique mystique qui sert de transition historique.

A partir du XVIIIe siècle, l'icône joue un rôle fondamental dans la reconquête de l'identité nationale. Objet devenu politique, elle représente des personnalités patriotiques comme les saints frères Cyrille et Méthode. L'icône bulgare était jusque-là sacrée. Elle n'utilisait pas la perspective et ne tentait pas de reproduire la réalité.

Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Son art évolue de manière radicale au XVIIIe siècle - et ce pour la dernière fois avant son extinction. L'icône devient plus figurative - au point de donner l'impression que les visages des saints aient été photographiés tant leur teint paraît réel -, les artistes recourent à la perspective, aux effets de profondeur et s'entichent d'ornements baroques pittoresques. Apparaissent également des sujets profanes, des éléments urbains, des paysages et des portraits personnels.

Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia
Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia

Outre les icônes sont exposés de précieux manuscrits et quelques statues et reliquaires pour témoigner de l'influence du christianisme en Bulgarie dès le IIIe siècle.
Une musique monastique douce, solennelle mais délicatement enjouée, accompagne à merveille cette somptueuse exposition.

Le catalogue de l'exposition « Les Trésors des icônes bulgares » est publié aux Editions du patrimoine.

Communiqué de presse :
http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090512_Icones_bulgares.pdf






Exposition "Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage"
Location:
Musée des impressionnismes Giverny
99, rue Claude Monet
27620 Giverny
M° Gare SNCF Vernon
France
Phone : +33 (0)2 32 51 94 65
Fax : +33 (0)2 32 51 94 67
Internet Site : www.mdig.fr
Description:
1er mai - 15 août 2009

Commissariat : Marina Ferretti Bocquillon

Le groupe impressionniste se disloque progressivement au cours des années 1880 et ses membres travaillent désormais isolés les uns des autres. L'apparente spontanéité qui avait caractérisé leurs travaux laisse place à un travail beaucoup plus médité et complexe. Après des années difficiles, la carrière de Claude Monet prend un cours favorable quand il s'installe en 1883 à Giverny. C'est alors qu'il commence à connaître un succès réel, et qu'il est reconnu comme un des peintres majeurs de son époque. Pour lui, une nouvelle vie commence et elle s'accompagne d'un renouvellement profond de son travail. Après avoir été l'initiateur de l'impressionnisme, la révolution picturale la plus significative du XIXe, Monet devient un des plus grands peintres français du XXe siècle et le jardin de Giverny est au coeur de cette évolution. En inventant un motif qu'il peindra par la suite, l'artiste inverse en effet la démarche traditionnelle du peintre paysagiste.
L'exposition s'organisera en trois sections, elle comportera une trentaine d'oeuvres peintes, des photographies et documents d'archives. Entièrement consacrée au jardin de Giverny, elle mettra en évidence cette phase essentielle du parcours artistique de Claude Monet. Des oeuvres remarquables seront présentées, dont certaines jamais exposées.
Cette exposition bénéficie de prêts exceptionnels du musée d'Orsay et du musée Marmottan Monet.

1. L'invention d'un paysage (1883‐1904)
À Giverny pour la première fois, Claude Monet, qui a toujours aimé et peint la nature et les jardins, a l'occasion d'en dessiner lui‐même les contours. Dans le Clos normand original, il organise des parterres d'une profusion florale inouïe. Il crée ensuite de toutes pièces un fascinant jardin d'eau où la nature et son reflet se mêlent inextricablement. L'élaboration en est lente et laborieuse : elle nécessite des acquisitions de terrains et des démarches administratives contraignantes.
Ces transformations durent près de vingt ans ‐ de 1883 à 1904 ‐ et l'artiste modifiera encore les contours de l'étang en 1910.
Au cours de cette période, Monet peint ses premières séries, les Peupliers, les Meules, les Cathédrales, les Matinées sur la Seine, aux environs de sa maison. Il voyage aussi pour trouver de nouveaux motifs : notamment à Bordighera, en Norvège, en Hollande ou à Londres. Mais, à l'exception d'un petit nombre d'oeuvres peintes entre 1887 et 1897, il n'explore pas encore les possibilités picturales du jardin. Son élaboration sera donc évoquée, étape par étape, par des photographies, des lettres et des documents d'archives mis en scène.

2. Monet peintre du XXe siècle (1899‐1926)
Tout change au tournant du siècle. En 1899, Monet commence à peindre le jardin de Giverny qui devient rapidement son motif de prédilection. Les formats, ronds, carrés, allongés, sont de plus en plus variés et de plus en plus grands. Les compositions, souvent défocalisées, sont moins lisibles. Progressivement, Monet invente un nouveau langage pictural ; il travaille désormais avec lenteur et difficulté comme en témoigne sa correspondance. De moins en moins objectives, ces toiles sont achevées ou entièrement réalisées à l'atelier. Au début des années 1910, l'artiste se consacre aux Grandes Décorations peintes dont l'aboutissement sera l'ensemble de l'Orangerie.
Les peintres de l'abstraction américaine des années 1950 se sont justement proclamés ses héritiers, mais Monet n'a jamais rompu avec le sujet. L'immersion dans la nature, la proximité du jardin lui sont nécessaires et lui inspirent un lyrisme puissant, absent de ses premières oeuvres impressionnistes. À Giverny, Monet cesse d'être le peintre de la vie moderne et devient le chantre d'une nature foisonnante.

3. L'élaboration d'une image (1905‐1926)
Monet, qui avait inventé l'impressionnisme en peignant la Grenouillère côte à côte avec Renoir, a rarement permis aux autres peintres de représenter le jardin de Giverny qui est resté quasi exclusivement « son » motif. Les photographies de Monet dans son jardin sont en outre très nombreuses et furent largement diffusées.
C'est en 1905 que Louis Vauxcelles publie les premières photographies du jardin où l'artiste pose en gentleman‐farmer, une figure qui s'efface rapidement au profit de celle du patriarche de Giverny qui s'imposera à la postérité. Les dernières photographies de Monet dans son jardin sont prises par Nickolas Muray vers 1926. Le regard de l'artiste y est caché par des lunettes et elles évoquent irrésistiblement la figure d'Homère, le poète aveugle.
Une trentaine de photographies témoigneront de la mise en place de la nouvelle image de l'artiste.

Biographie
Claude MONET
(Paris, 1840 – Giverny, 1926)
Né à Paris en 1840, Claude Monet passe son adolescence au Havre où il fait la connaissance d'Eugène Boudin et de Johan Barthold Jongkind qui lui enseignent la peinture de plein air. En 1859, il s'inscrit à l'Académie Suisse à Paris où il rencontre Camille Pissarro, puis de 1862 à 1864, poursuit sa formation dans l'atelier de Charles Gleyre et se lie avec Auguste Renoir, Alfred Sisley, Frédéric Bazille.
De 1872 à 1878, il s'établit à Argenteuil. En 1874, Monet, Paul Cézanne, Armand Guillaumin, Berthe Morisot, Renoir, Pissarro, Sisley et Edgar Degas organisent l'exposition inaugurale du mouvement impressionniste dans l'ancien studio du
photographe Felix Nadar. Monet expose Impression, soleil levant (Paris, musée Marmottan Monet) et suscite l'ironie du critique Louis Leroy qui intitule son article « L'Exposition des impressionnistes ». En 1877, il commence la série de la Gare Saint‐Lazare. L'été 1878, il loue une maison à Vétheuil avec son épouse Camille, ses deux fils, Jean et Michel, et la famille Hoschedé. En 1881, après la mort de son épouse, Monet s'installe à Poissy avec Alice Hoschedé. Il explore sans relâche les différentes lumières du jour sur ce petit bras de la Seine.
En avril 1883 Claude Monet s'installe avec Alice Hoschedé dans le village de Giverny et y réside jusqu'à sa mort en 1926. Monet loue, puis achète en 1890 la maison du Pressoir entourée d'un parc de plus d'un hectare. Pendant les premières années, il continue de voyager en Normandie, en Bretagne, sur la Côte d'Azur ou dans la Creuse. Il reçoit fréquemment la visite de ses amis tels Renoir, Pissarro, Cézanne, Georges Clemenceau, Octave Mirbeau….

Le rôle de Monet dans l'instauration de Giverny comme village d'artistes est fondamental même si la colonie s'est constituée indépendamment de lui. Sa fameuse série de Meules de 1891 attire immédiatement l'attention de la communauté des artistes, et de nombreux visiteurs choisissent le même sujet, en hommage au maître français. À Argenteuil et à Vétheuil, Monet avait réalisé des vues de jardins cultivés par ses soins, mais à Giverny, cette entreprise prend une toute autre dimension. Il transforme le verger, appelé Clos normand, en jardin enclos de fleurs, puis en 1893, il achète une parcelle située de l'autre côté de la voie ferrée pour créer un jardin d'eau auquel il adjoint un pont japonais en 1895. En 1901, il fait l'acquisition d'un nouveau terrain pour élargir son bassin. De 1916 à 1926, Monet se consacre aux Grandes Décorations des Nymphéas pour l'Orangerie des Tuileries à Paris.
Monet s'éteint le 5 décembre 1926 à Giverny. Le 17 mai 1927, les Grandes Décorations sont inaugurées à l'Orangerie.

Catalogue
Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage
Ouvrage sous la direction de Marina Ferretti Bocquillon
Contributions de Françoise Heilbrun et Gabrielle van Zuylen
24 x 29 cm
144 pages
100 illustrations couleur
édition française et anglaise coéditée avec 5 Continents
parution : avril 2009
Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage
Cet ouvrage raconte l'élaboration d'un jardin unique au monde et témoigne de son rôle essentiel dans l'évolution de l'art de Monet. Il est publié à l'occasion de l'exposition « Le Jardin de Monet à Giverny : l'invention d'un paysage » qui sera présentée au musée des impressionnismes, Giverny du 1er mai au 15 août 2009.
Il rassemble trois textes d'éminents spécialistes, Marina Ferretti Bocquillon, Françoise Heilbrun et Gabrielle van Zuylen, ainsi qu'une chronologie détaillée établie par Vanessa
Lecomte. Toutes les oeuvres présentées sont reproduites en pleine page couleur et sont complétées par une large sélection de documents et d'archives. http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090501_Le_Jardin_de_Monet.pdf

08:00  
09:00 [09:00] Assemblée Générale Annuelle du Silicon Sentier
Location:
NUMA, par Silicon Sentier
Quartier Numérique / Silicon Sentier
39, rue du Caire
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)1 40 13 64 40
Mail : tiffany@numaparis.com
Internet Site : www.numaparis.com
Description:
Assemblée Générale Annuelle du Silicon Sentier

10:00  
11:00 [11:30] Rencontre publique "Internet POUR la création musicale"
Location:
Le Cube - ART3000
centre de création numérique
20, cours Saint Vincent
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Tramway T2
France
Phone : +33 (0)1 58 88 30 00
Fax : +33 (0)1 58 88 30 10
Mail : contact@art3000.com
Internet Site : www.lesiteducube.com
Description:
Après avoir consulté successivement les diffuseurs de musique sur Internet et les représentants des sociétés de gestion collective des droits d'auteur, Nathalie Kosciusko-Morizet, rencontrera les producteurs, lors de la prochaine réunion du Cycle "Internet POUR la création musicale".

Autour de Nathalie Kosciusko-Morizet, un panel de professionnels, patrons de labels indépendants et de majors du disque, représentant du SNEP et des syndicats du spectacle vivant, entrepreneurs du numérique exposeront leur vision du développement d'une offre musicale en ligne respectueuse du droit d'auteur et attractive pour les internautes.

Le panel des professionnels présents

Vincent Frèrebeau, Président de tôt ou tard
Pascal Nègre, Président d'Universal Music
Patrick Zelnik, Président de Naïve
Yves Riesel, Vice-Président du SNEP
Pascal Bernardin, Encore productions
Corinne Fortin, Stade France live events
Gilles Babinet, Fondateur de MXP4

12:00  
13:00 [13:00] déjeuner de travail "Paris Ile-de France Capitale Economique"
Location:
Fouquet's
99, avenue des Champs-Elysées
46, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 40 69 60 50
Fax : +33 (0)1 40 69 60 55
Mail : fouquets@lucienbarriere.com
Internet Site : www.lucienbarriere.com/localized/fr/restaurants/nos_restaurants/fouquets.htm
Description:
déjeuner de travail organisé par l'association Paris Ile-de France Capitale Economique, en présence de Christian Sautter, adjoint chargé de l'emploi, du développement économique et de l'attractivité internationale et Rajan Mathai, Ambassadeur de l'Inde à Paris

14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00] SIGNATURE de BOULET
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
http://www.bouletcorp.com


18:00 [18:00] Expo-installation Photo de Dr VINCE "USINE INTIME"
Location:
Galerie Sylvia Rhud
19, rue Fontaine
75009 Paris
M° Blanche
France
Phone : +33 (0)1 75 51 22 46
Mobile : +33 (0)6 82 25 36 01
Mail : sylvia.rhud@noos.fr
Internet Site : www.myspace.com/wall_painting
Description:
du 8 au 12 juillet

Installation photographique de Vincent Folcher (Dr Vince) dans le laboratoire de création de Sylvia Rhud, la Galerie se transforme et se customize du sol au plafond, créant des visions et images d'Histoires fabriquées et déformées, un onirisme des corps volés... Dr Vince vous invite dans l'intimité d'un "fantasme industriel".

L'univers du "fantasque Dr Vince" distille furieusement ses images comme la vision d'ivresse post-apocalyptique d'un noctambule gothique qui aurait assez largement abusé de substances illicites extrêmement hallucinogènes... une sorte d'enivrement total et violent, le tout teinté de lourdes vapeurs d'absinthes artistiques baignant dans un décor où suinte presque tragiquement mais subtilement un érotisme terriblement excentrique, déconcertant et fusionnel. Dans cet environnement industriel déserté pour cause d'une trop certaine catastrophe atemporelle, la charge émotionnelle est elle-même imbriquée en ses murs décharnés et nous projette face contre terre dans ce monde totalement décalé, pour notre plus grand plaisir... grandement dévoyé, bien évidemment. Mais une incroyable question se pose alors : le Dr VINCE ne serait-il pas une sorte de STALKER en pleine Zone interdite ?

[18:00] Exposition collective « autour du paysage »
Location:
Galerie Alain Margaron
5, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 20 52
Fax : +33 (0)1 42 74 20 89
Mail : amargaron@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriealainmargaron.com
Description:
avec : Boix-Vives, Brylak, Cojan, Godeg, InSook Hong, Bernard Joubert, Laubiès

DU 23 JUIN AU 31 JUILLET 2009
du mardi au samedi 11h-13h/14h30-19h30

[18:00] Exposition de photographies "Urban Trend" de Thierry Beauvir
Description:
Bar/Restaurant COTE CANAL - 5, quai de la Seine - 75019 Paris - www.cotecanal.fr

EXPOSITION DE PHOTOGRAPHIES Promenade de nuit dans quelques villes autour de la planète…

Du lundi 6 juillet au lundi 31 août 2009
Vernissage jeudi 9 juillet à 18h

http://www.beauvir.com


[18:00] Exposition « Bob l'éponge comme vous ne l'avez jamais vu »
Location:
Le Pavillon de l'Eau
77, avenue de Versailles
75016 Paris
M° Mirabeau, Javel - André Citroën, RER C Javel
France
Phone : +33 (0)1 42 24 54 02
Mail : pavillondeleau@eaudeparis.fr
Internet Site : www.pavillondeleau.fr
Description:
du 10 juillet au 28 novembre 2009
du mardi au vendredi de 10h à 18h
le samedi de 11h à 19h

Pour la toute première fois, BOB L'EPONGE sort de son bocal et s'expose comme jamais à l'occasion de ses 10 ans. En partenariat avec Eau de Paris et la Mairie de Paris, NICKELODEON organise cette exposition entièrement gratuite en exclusivité mondiale pour la France !

LE CONCEPT ?
BOB L'EPONGE et son créateur, Stephen Hillenburg revisitent les œuvres de grands maîtres à la « sauce Bikini Bottom » ! Un cartel de parodies d'œuvres de Van Gogh, De Vinci, Botticelli, Magritte, etc… seront exposées en diptyque avec une reproduction des œuvres originales. L'occasion pour le public de (re)découvrir ces chefs d'œuvres par le prisme de BOB L'EPONGE !

En partenariat avec le WWF, BOB L'EPONGE s'engage pour la protection de l'environnement et donne aux visiteurs des conseils avisés pour protéger l'eau douce et les océans.

NICKELODEON vous révèle tous les secrets de création de l'éponge carrée la plus réputée du monde et propose une explication du phénomène mondial autour de ce dessin animé : comment cette éponge est devenue une icône branchée adulée même par les stars (Michelle Obama, Marc Jacobs, Johnny Depp,…) ?

L'humour absurde et à plusieurs niveaux de lecture, véritable ADN de la série, sera omniprésent dans l'exposition, des surprises et du rire en perspective !

Les fans étant les mieux placés pour parler de Bob l'éponge, NICKELODEON leur propose d'être partie prenante de cette exposition : un grand concours créatif pour les enfants de 7 à 77 ans est organisé sur le site www.nickelodeon.fr : chaque mois, leurs plus belles œuvres seront exposées au Pavillon de l'eau, telles de véritables chefs d'œuvres !

[18:00] Simone Veil inaugure sa statue de cire
Location:
Musée Grévin
10, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 47 70 85 05
Mail : contact@grevin.com
Internet Site : www.grevin.com
Description:
Jeudi 9 juillet, Grévin a dévoilé, en présence de Simone Veil, son personnage de cire (photo avec toute l'équipe de Grévin)."Le comité Grévin, présidé par Bernard Pivot a souhaité rendre hommage à nouveau à Simone Veil, une femme politique d'exception. Vous avez été en 1979 la première femme politique à entrer au Grévin. Votre nouvelle cire sera aux cotés de Barack Obama, Nicolas Sarkozy et de Angela Merkel" a précisé Béatrice de Reyniès, directrice du lieu.

Eve_Ruggerie.-GrevinJPG L'animatrice Eve Ruggieri avait fait spécialement le déplacement du Sud de la France pour ne rien manquer de l'hommage à Simone Veil. Elle lui voue une grande admiration. Avec beaucoup d'émotion, elle a retracé, devant la photo de Simone Veil enfant, l'histoire poignante et hors norme de cette petite fille qui est devenue une femme politique avec un "vrai courage et qui refusait de céder au politiquement correct."

Au son de la musique de Mozart, Simone Veil a découvert son personnage de cire réalisé par le sculpteur Eric Saint Chaffray. Elle l'a trouvé "un peu sévère".

Simone-Veil; Francis Lalannne Le chanteur et poète Francis Lalanne avait tenu lui aussi à être de ce rendez-vous. "Il est important pour moi d'être là, pour cette femme et pour ses amis", a-t-il expliqué.

[18:00] Summer Show "WHEN CROOKS ROAM THE STREET"
Location:
Galerie Olivier Robert
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 25 31 87
Mail : info@galerieolivierrobert.com
Internet Site : www.galerieolivierrobert.com
Description:
09/07/2009 - 24/09/2009

Artistes présentés :
JULIEN BENEYTON
BOOGIE
PABLO COTS
THE ERS
OLIVIER KOSTA –THEFAINE
BARRY McGEE
JON NAAR
ERIC POUGEAU
AURELIE SLONINA


[18:00-21:00] Vernissage de Ludovic Boulard Le Fur "Vestiges Et Fétiches"
Location:
Maison Rouge
Fondation Antoine de Galbert
10, boulevard de la Bastille
75012 Paris
M° Quai de la Rapée, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 01 08 81
Fax : +33 (0)1 40 01 08 83
Mail : info@lamaisonrouge.org
Internet Site : www.lamaisonrouge.org
Description:
du 8 au 26 juillet 2009

Une poussière interstellaire en guise de pupille, le trou noir pour estomac, et notre dieu est là...

Comme un clin d'œil à l'exposition Vraoum ! qui se tient au même moment à la maison rouge, ce travail questionne la portée symbolique et narrative des images. Les bois découpés et dessins de Ludovic Boulard le Fur nous projettent tout droit sur une planète dévastée où les dépouilles d'hommes et d'animaux se reconstituent en de grands corps imposants dotés de pouvoirs magiques.

Fasciné par la science fiction et les marvels comics l'artiste collecte, découpe et assemble les corps de ses supers héros.

Tout est là, contenu dans une production prolifique, presque une obsession, celle d'ériger des totems/icônes lors de rituels quotidiens. Pénétrer les entrailles de la terre, évider les fétiches, arracher la fourrure, découper le bois, Ludovic Boulard le Fur entretient définitivement un rapport animiste au monde.

Ludovic Boulard le Fur est né en 1981 à Paris, il vit et travaille à Aix-en-Provence.

vernissage : jeudi 9 juillet de 18h à 21h
en présence de l'artiste

Ludovic Boulard le Fur sera présent tous les samedis et dimanches à 17h30

[18:00-21:00] Vernissage de Taling "FFoFF - Fascinating Factory of Futile Fashion"
Location:
Galerie Brugier-Rigail
Art Partner Galerie
40, rue Volta
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 77 09 00
Mobile : +33 (0)6 99 42 10 50
Fax : +33 (0)1 42 77 09 00
Mail : contact@artpartnergalerie.com
Internet Site : www.artpartnergalerie.com
Description:
9 juillet - 12 juillet 2009

Taling aura le plaisir de dédicacer son livre "Are you Addict? So am I!".



[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "les filles..."
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Faidherbe - Chaligny, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Des univers singuliers pour cette exposition au féminin pluriel...

Marianne Chanel /// Joanna Flatau /// Danièle Gibrat /// Hélène Lhote /// Emma Malig /// Miss.Tic /// Roma Napoli (Dix10) /// Teresa Poester /// Andie Scott /// Camille Vivier /// Wabé ///

Peintures, dessins, photographies, sculptures...

Part I
vernissage le jeudi 9 juillet 2009 à partir de 18 heures
exposition collective du 7 au 19 juillet 2009

Pour en savoir +
http://www.lecabinetdamateur.com/feminin

[18:30-21:00] Expo « Constructions, une collection argumentée d'habitats en Île-de-France
Location:
La Galerie d'Architecture
11, rue des Blancs-Manteaux
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 49 96 64 00
Fax : +33 (0)1 49 96 64 01
Mail : mail@galerie-architecture.fr
Internet Site : www.galerie-architecture.fr
Description:
vernissage le jeudi 9 juillet de 18h30 à 21h
Exposition du 4 au 18 juillet 2009

Initié par l'Union Régionale des CAUE d'Île-de-France, la Direction régionale des affaires culturelles d'Île-de-France et la Direction de l'architecture et du patrimoine au Ministère de la culture et de la communication, l'Observatoire régional de la qualité architecturale présente « Constructions, une collection argumentée d'habitats en Île-de-France », premier rendez-vous d'une exposition itinérante présentant des extraits de deux années d'analyse critique. L'enjeu de ce partenariat : quels critères pour une architecture pérenne ?

Héritiers d'une architecture de référence dont l'exposition se fait l'écho, dix-huit projets sont proposés au visiteur. En filigrane apparaît une relation constructive entre maître d'ouvrage et maître d'œuvre, une maîtrise technique du bâtiment, une valorisation des espaces pour les futurs habitants.

Un catalogue associé retranscrit toutes les opérations répertoriées par l'observatoire depuis 2006.

L'intégralité des fiches est disponible sur www.urcaue-idf.fr

Exposition organisée avec le soutien de la DRAC Ile-de-France


[19:00] Exposition / vente MAËL
Location:
Galerie 9e ART
4, rue Crétet
75009 Paris
M° Anvers, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 80 50 67
Fax : +33 (0)1 42 80 50 67
Mail : contact@galerie9art.com
Internet Site : www.galerie9art.com
Description:
DU 9 AU 22 JUILLET 2009
VERNISSAGE JEUDI 9 JUILLET À PARTIR DE 19H EN PRÉSENCE DE L'AUTEUR


[19:00-21:00] Exposition « Art and Music » & Tribute to Michael Jackson
Location:
dorothy's gallery
American Center for the Arts
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 57 08 51
Mail : dp@dorothysgallery.com
Internet Site : www.dorothysgallery.com
Description:
PEINTURE, SCULPTURE, PHOTOGRAPHIE
9 juillet - 6 septembre 2009
Vernissage jeudi 9 juillet 2009 de 19:00 à 21:00

Les artistes de dorothy's gallery dévoilent rythmes, pulsations et compositions à travers leurs propres mélodies de couleurs et d'images : Eric TURLOT, Alain LOUISET, Valentine FOURNIER, Laurent ABECASSIS, Béatrice LECOMTE, Jonathan FRENCH,…

[19:00] La Course Du Coq
Location:
Rosa Bonheur
anciennement Pavillon Weber
7, rue Botzaris
2, allée de la Cascade
Parc des Buttes Chaumont
75019 Paris
M° Botzaris, Buttes Chaumont
France
Phone : +33 (0)1 42 00 00 45
Mobile : +33 (0)6 60 55 88 00
Mail : info@rosabonheur.fr
Internet Site : www.rosabonheur.fr
Description:
Laetitia Massoji
laetitia.massoji@lecoqsportif.com

contact@pressmixer.com

Le Coq Sportif célèbre les 30 ans de sa ligne "Training" et vous invite à une mini-course à pied par équipe, un cocktail dînatoire suivi d'une soirée Le Coq Sportif.

DJs:
Dirty Sound System (Dirty)
Tania Bruna-Rosso
Vice DJ Crew & La Mesch (Disque primeur)

Entrée sur liste uniquement - capacité limitée
RSVP impérative avant mercredi 8 juillet

[19:30] Réception de clôture des collections de haute couture Galliera
Location:
Musée Galliera
musée de la mode de la ville de Paris
10, avenue Pierre 1er de Serbie
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 56 52 86 00
Fax : +33 (0)1 47 23 38 37
Internet Site : www.palaisgalliera.paris.fr
Description:
réception de clôture des collections de haute couture Galliera en présence de Lyne Cohen Solal, adjointe chargée du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art

Réception de clôture des Collections de Haute Couture, soirée pendant laquelle seront fêtés les 100 ans de Mme Carven

19:00
20:00
21:00  
22:00 [22:00-23:55] Soirée YNOX
Location:
Le Cab
Cabaret
2, place du Palais Royal
168, rue de Rivoli
(dans le Louvre des Antiquaires)
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 58 62 56 25
Fax : +33 (0)1 58 62 56 40
Mail : info@cabaret.fr
Internet Site : www.cabaret.fr
Description:
YNOX MAGAZINE vous invite le Jeudi 9 juillet 2009 à partir de 22H00 au vernissage de l'exposition-événement de la Fashion-Week au club Le Cab.

Cette exposition de photographies de Douglas PACADIS nous conduira tout droit dans les backstages secrets des défilés de la Haute Couture parisienne avec pour compagnie particulière Maryline elle-même et... Andy WAHROL!

Par ailleurs, vous pourrez découvrir la nouvelle collection de portfolios de collection d'YNOX PHOTO Edition consacrée à la mode et à ses icônes parisiennes.

Un cocktail vous sera proposé de 22H00 à minuit et ensuite, ce sera la fête jusqu'au bout de la nuit grâce à YNOXEVENT.

Enfin, tous nos amis collectionneurs seront heureux d'apprendre que les tirages photographiques originaux, numérotés et signés de Douglas PACADIS deviennent déjà... culte!
En effet, notre partenaire DADAWAN.COM propose désormais au grand public de retrouver l'univers photographique de Douglas PACADIS édité sur différents supports imprimés qui feront de leurs tirages originaux et numérotés déjà acquis sur YNOXGALLERY.COM des pièces d'autant plus originales, rares et précieuses!

La confirmation de votre présence par mail est INDISPENSABLE afin de vous permettre un accès privilégié à cette nouvelle soirée YNOX veuillez cliquez ici pour vous inscrire.
http://ynoxevent.com

Jean-Fabien G. PHINERA
Directeur de la publication YNOX Magazine / LA NOUVELLE REFERENCE PHOTO


23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés