Friday, August 28, 2009
Public Access


Category:
Category: All

28
August 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

  17ème Conférence des Ambassadeurs
Description:
Centre de conférences ministériel de Convention

Exposition de Gundula Weber "Têtes de..."
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antonine@catzeflis.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:


du 3 juin au 28 septembre 2009
du mardi au samedi ou sur rendez-vous

La Galerie Antonine Catzéflis présente, du 3 juin au 28 septembre 2009, l'exposition "Têtes de...", fruit de la rencontre entre la galériste Antonine Catzéflis, véritable tête chercheuse, et l'artiste Gundula Weber - Animalier Papier.



Les étonnantes têtes d'animaux entièrement réalisées par l'artiste en papier et mis en scène tels des trophées de chasse seront présentées pour la première fois en France. La Galerie présentera également le curieux et très réaliste bestiaire en papier de l'artiste (figurines, cabinets de curiosité (boîtes à insectes, reptiles sous cloches, etc.).



Il y a quelques années, Gundula Weber prend contact avec Antonine Catzéflis et lui envoie "pour éveiller sa curiosité", une petite boîte noire dans laquelle sont enfermés des échantillons de "la queue du tatou" du "poisson scie", de "la plume de Darwin"... Antonine Catzéflis n'y résiste pas et saute dans sa voiture pour se rendre à Sarrebrück où Gundula Weber vit et travaille, partageant son temps entre le théâtre, pour lequel elle crée des décors et son atelier dans lequel elle imagine ces animaux en papier pour (se) raconter ses histoires. Une première présentation des œuvres de Gundula Weber à Paris naît de cette rencontre et prouve avec succès qu'elle a un public dans la capitale. Mais Weber a déjà une autre idée en tête.



Il lui faudra presque trois ans de travail :
- 100 mètres carré de papier,
- 3 kilomètres de bandes de poils découpés et
- 5 millions de coups de ciseaux pour réaliser cette première exposition et proposer une cinquantaine de pièces uniques.



«Tout bout de papier peut avoir la chance de revivre un jour dans le bestiaire improbable que j'ai imaginé. Un emballage d'ordinateur peut, par exemple, se transformer en huître sur un plateau d'argent, un carton épais peut se découper en crinière de girafe ou devenir chevelure pour un animal...Tout devient possible quand l'imaginaire relève le défi et explore les limites de ce magnifique matériau qu'est le papier sous toutes ses formes. Il était inévitable qu'un jour les créatures que je façonne reçoivent un pelage fabriqué sur mesure en papier découpé. Ce travail fastidieux donne vie à une incroyable matière qui imite merveilleusement le véritable pelage. Chaque poil représente un coup de ciseaux. La relation entre les animaux et les humains me fascine et m'entraîne dans un voyage de découvertes et d'explorations sans fin. Les musées d'Histoire Naturelle restent une source d'inspiration constante. Loin d'être des trophées ordinaires, ces créatures ont leur propre caractère grâce à la diversité des papiers utilisés. Chacune d'elles porte une histoire inspirée par les couleurs d'un animal, son intelligence, sa façon de se déplacer ou même de nous ignorer. Il existe dix mille raisons de célébrer les merveilles de la nature dans une approche attentionnée et respectueuse. C'est l'histoire de mes animaux de papier... d'Animalier Papier».
Gundula Weber, Animalier Papier




Exposition de Mijn Schatje
Location:
Galerie Brugier-Rigail
Art Partner Galerie
40, rue Volta
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 77 09 00
Mobile : +33 (0)6 99 42 10 50
Fax : +33 (0)1 42 77 09 00
Mail : contact@artpartnergalerie.com
Internet Site : www.artpartnergalerie.com
Description:
du 27 au 30 août
vernissage le 27 août à 18h avec concert de Kumisolo

Après une série d'expositions autour du monde, (on a vu ses œuvres l'an dernier à Rome, NYC, Miami, Portland, Amsterdam puis à nouveau en Italie à Naples pour une exposition rassemblant les acteurs du mouvement Low brow au musée d'art contemporain MADRE), Mijn Schatje revient à Paris et confie ses personnages aux grands yeux à la galerie Brugier-Rigail dans son nouvel espace.

La voici représentée dans une galerie parisienne reconnue dans le paysage de l'art contemporain international comme artiste résidente aux côtés d'artistes de renommée tels que Speedy Graphito, Jonone, Taling et Gérard Rancinan.

Elle y proposera pendant 4 jours, du 27 au 30 août 2009, un solo show-événement sur 250 m2. Au programme: digital painting, c-print, vidéo et concert de la japonaise Kumisolo.

Membre de la jeune génération numérique, véritable égérie du dessin vectoriel, Mijn Schatje a fait ses armes en tant qu'illustratrice pour des magazines (Biba, WAD), a collaboré avec des marques telles que Reebok, Sony Playstation ou encore Fornarina qui a crée en 2008 une ligne de vêtements et accessoires inspirés de son univers.

Depuis quatre ans son travail personnel a fait l'objet de nombreuses expositions, d'abord chez Arts Factory, la galerie nomade parisienne référence de la scène graphique contemporaine, puis dans la galerie KochXBos à Amsterdam, une des premières galeries en Europe à représenter la scène américaine dite Low Brow ou Pop surréaliste et ses principaux acteurs tels que Mark Ryden, Tim Biskup ou encore Glenn Barr.
L'an dernier lors du Parcours Saint-Germain, en collaboration avec la maison Swarovski, elle présenta sa vision de la genèse des sirènes, des créatures luminescentes des grands fonds, hybrides d'humains et de méduses.
A la fois romantique et surréaliste, son dessin vectoriel aux détails ciselés mêle références au monde de l'enfance et du rêve, rappelant les fables de Miyazaki, les robots de Ghost in the Shell et l'esthétique "Superflat" elle invente des paysages oniriques où l'on se perd dans ses désirs entre ombre et séduction, innocence et sophistication.

Les rapports entre l'humain et la nature y sont narrés, les frontières entre l'enfant et l'adulte s'effacent et l'on sombre peu à peu dans le rêve étrange et électronique d'une Alice moderne, dont on voudrait ne plus sortir.


L'artiste japonaise Kumisolo alias Kumi Okamoto, aussi connue pour son travail au sein du groupe "The Konki Duet" nous fera l'honneur d'un mini concert à l'occasion de cet évènement. Ses chansons pop on déjà charmé un large auditoire de Paris à Tokyo, ainsi que Béatrice Ardisson qui lui a récemment confié le soin de participer à sa dernière compilation "Dylan Mania".

http://www.myspace.com/mijnschatje

Exposition de Mijn Schatje

Exposition "Les trésors des icônes bulgares"
Location:
Château de Vincennes
Avenue de Paris
94300 Vincennes
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 48 08 31 20
Fax : +33 (0)1 48 08 31 20
Internet Site : www.chateau-vincennes.fr
Description:
Sainte-Chapelle du château de Vincennes

Du 13 mai au 30 août 2009 : de 10 h à 18 h
Ouvert tous les jours, sauf le 21 juin 2009 (Fête de la musique)

Droits d'entrée durant la période de l'exposition
Gratuit pour les moins de 18 ans

Billet exposition à la Sainte-Chapelle
Plein tarif : 8 €
Pas de tarif groupe et professionnel
Tarif réduit : 5 €

Billet jumelé exposition à la Sainte-Chapelle et donjon
Plein tarif : 12 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 9 € par personne
Tarif réduit : 7 €

Billet donjon
Plein tarif : 8 €
Tarif groupes et professionnels adultes (à partir de 20 personnes) : 6 € par personne
Tarif groupe scolaires (entre 20 et 35 personnes) : 30 € par groupe
Tarif réduit : 5 €

Visite-ateliers tout public
Proposées les jeudis 14, 21 et 28 mai ; 4, 18 et 25 juin ; 2 et 9 juillet 2009.
Visite de l'exposition de 13 h 30 à 14 h 15 puis atelier de 14 h 15 à 16 h 15.
L'atelier, assuré par une personne spécialiste de la peinture d'icônes, portera sur une initiation à cette technique sur feuille ou carton avec des pigments naturels.
Tarif adultes : 11,50 €
Tarif moins de 18 ans : 7,50 €

A l'occasion de la réouverture de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, après deux années de restauration, le Centre des monuments nationaux présente en coproduction avec la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie une exposition exceptionnelle consacrée aux icônes bulgares.

Celle-ci rassemble des chefs-d'œuvre de l'art orthodoxe balkanique du IVe au XIXe siècles, dont 80 icônes issues des musées nationaux bulgares et principalement du département d'art médiéval de la Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie. Son directeur, Boris Danaïlov assure le commissariat de l'exposition.

Des musées bulgares prêtent pour la première fois à une institution étrangère, qui plus est un joyau de l'Occident catholique, 80 chefs d'œuvre de l'art orthodoxe! Les icônes sont accueillies dans le somptueux écrin de la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, restaurée pendant trois ans après les dégâts de la tempête de 1999. Le château lui-même, dernier témoignage en France de la monarchie médiévale, doté du plus haut donjon d'Europe, a subi une cure de jouvence pendant dix ans et a rouvert ses portes en 2007.

La Sainte-Chapelle du château de Vincennes est fondée en 1379 sous Charles V et inaugurée en 1552 par Henri II. Son style unifié, simple et élancé, reproduit à l'identique, mais dans de moindres dimensions, la Sainte-Chapelle de Paris. Elle est construite selon le plan traditionnel des chapelles castrales [relatif à un château]: vaisseau unique, chœur formé d'une travée droite et d'une abside à cinq pans, deux oratoires (l'un pour le roi, l'autre pour la reine).

Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris
Sainte-Chapelle du château de Vincennes (c) Patrick Cadet / Centre des monuments nationaux, Paris

Dès le porche franchit, le visiteur se glisse dans un cabanon boisé, qui accueille comme dans une galerie les icônes, ainsi protégées de la lumière. Si certaines pièces ont souffert, l'ensemble est relativement bien conservé, compte tenu de leur ancienneté.

L'exposition, chronologique, permet au visiteur d'observer l'évolution de l'art des icônes. Elles apparaissent au VIIe siècle dans le premier royaume bulgare (XIIe-XIIe siècle). L'image emblématique de cette période est celle de Saint Théodore, réalisée en céramique.

Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav
Saint Théodore. Xe siècle. Céramique. Provenance: monastère de Patleyna, Preslav (c) B. Tchernev / Musée Historique, Preslav

En 1018, l'Empire romain d'Orient envahit le royaume bulgare qui subit alors l'influence de l'art byzantin. Telle l'importation du cercle orthodoxe qui correspond au grand schisme d'Orient (1054).

Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Le Conseil des Archanges. Vers 1430. Détrempe sur bois. Provenance: église des Saints-Archanges du monastère de Batchkovo. Collection du monastère de Batchkovo (c) Lulin Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La fin de l'occupation byzantine se traduit par une production d'icônes variées et l'apparition de grands formats. Les proportions des corps s'allongent, les couleurs sont chaudes, les dessins sont précis (cf. icônes du Conseil des Archanges et de Saint Dimitrios).

Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Démétrios à cheval. 1617? Détrempe sur bois. Provenance: Véliko Tarnovo (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

La production artistique diminue un temps avec l'occupation ottomane de la fin du XIVe - début du XVe siècle. Si les centres d'art byzantin (Constantinople, Tessaloniky, Mistra) s'éteignent, des écoles artistiques régionales (Kostur, Ohrid) et des scriptoria de monastères (Rila, Batchkovo, Patleyna), se développent. En atteste la production des icônes de Saint Georges à cheval de Boyana (périphérie de Sofia) et l'évangile de Kremikovo.

Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Georges à cheval. Fin du XVe siècle. Détrempe sur bois. Provenance: Boyana (c) L. Ognianov / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Au sortir de ce premier cabanon en bois, le visiteur est guidé vers la lumière du fond de la chapelle. Forte symbolique mystique qui sert de transition historique.

A partir du XVIIIe siècle, l'icône joue un rôle fondamental dans la reconquête de l'identité nationale. Objet devenu politique, elle représente des personnalités patriotiques comme les saints frères Cyrille et Méthode.
L'icône bulgare était jusque-là sacrée. Elle n'utilisait pas la perspective et ne tentait pas de reproduire la réalité.

Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia
Saint Stéphane. 1790. Détrempe sur bois (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulgarie, Sofia

Son art évolue de manière radicale au XVIIIe siècle - et ce pour la dernière fois avant son extinction. L'icône devient plus figurative - au point de donner l'impression que les visages des saints aient été photographiés tant leur teint paraît réel -, les artistes recourent à la perspective, aux effets de profondeur et s'entichent d'ornements baroques pittoresques. Apparaissent également des sujets profanes, des éléments urbains, des paysages et des portraits personnels.

Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia
Evangéliaire liturgique. 1552, reliure: seconde moitié du XVIIe siècle. Papier, bronze, émaux, pierre (ou verre coloré). Provenance: monastère de Batchkovo. Collection muséale du monastère de Batchkovo (c) B. Tchernev / Galerie Nationale des Beaux-Arts de Bulagarie, Sofia

Outre les icônes sont exposés de précieux manuscrits et quelques statues et reliquaires pour témoigner de l'influence du christianisme en Bulgarie dès le IIIe siècle.
Une musique monastique douce, solennelle mais délicatement enjouée, accompagne à merveille cette somptueuse exposition.

Le catalogue de l'exposition « Les Trésors des icônes bulgares » est publié aux Editions du patrimoine.

Communiqué de presse :
http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090512_Icones_bulgares.pdf






7ème édition du Festival Rock en Seine 2009
Location:
Domaine National de Saint-Cloud
Parc de Saint-Cloud
92210 Saint-Cloud
M° Boulogne - Pont de Saint-Cloud, Pont de Sèvres
France
Phone : 33 / (0)1 41 12 02 9
Fax : 33 / (0)1 47 71 38 2
Internet Site : saint-cloud.monuments-nationaux.fr
Description:
Du 28 au 30 août

Les 28, 29 et 30 août prochains au Domaine national de Saint-Cloud, se déroulera l'édition 2009 de Rock en Seine.

Le forfait « trois jours » coûte 99 euros.
Les billets « un jour » coûtent 45 euros.

En 2009, les trois jours du festival ont été rythmés par de belles surprises : l'un des tout premiers concerts de Them Crooked Vultures, la reformation de Faith No More, avec un Mike Patton plus charismatique que jamais... Le festival a connu cette année un record d'affluence, et l'ambiance ensoleillée a presque réussi à faire oublier la séparation des frères Gallagher (et l'annulation du concert d'Oasis), seule fausse note de cette 7° édition.
Programmation 2009 : Vendredi 28 août : Madness, Keane, Bloc Party, Amy Macdonald, Vitalic, Yeah Yeah Yeahs, Vampire Weekend, Just Jack, Oceana, Bill Callahan, Passion Pit, Gush ; Samedi 29 août : Faith No More, The Offspring, Billy Talent, Birdy Nam Nam, Ebony Bones, Yann Tiersen, Noisettes, Calvin Harris, The Horrors, Dananananaykroyd, The Asteroids Galaxy Tour, School Of Seven Bells, Jil is lucky, Cheveu ; Dimanche 30 août : The Prodigy, MGMT, Eagles of Death Metal, Klaxons, Them Crooked Vultures (groupe mystère annoncé sous le nom Les Petits Pois), Macy Gray, Sliimy, Robin McKelle, Baaba Maal, Metric, Patrick Wolf, Veto, Hindi Zahra, Lilly Wood and the Prick4.

Vendredi 28 août

Grande Scène
22h : OASIS
20h : VAMPIRE WEEKEND
18h20 : AMY MACDONALD
16h55 : ASHER ROTH
15h30 : JUST JACK

Scène de la cascade
23h15 : VITALIC
21h : BLOC PARTY
19h15 : MADNESS
17h35 : YEAH YEAH YEAHS
16h15 : KEANE
15h : JAMES HUNTER

Scène de l'industrie
22h30 : OCEANA
20h20 : BILL CALLAHAN
18h30 : PASSION PIT
17h : GUSH
15h45 : THE TATIANAS

Samedi 29 août

Grande Scène
22h15 : FAITH NO MORE
20h : THE OFFSPRING
18h20 : BILLY TALENT
16h55 : EBONY BONES
15h30 : NOISETTES

Scène de la cascade
23h20 : BIRDY NAM NAM
21h10 : CALVIN HARRIS
19h10 : THE HORRORS
17h35 : DANANANANAYKROYD
16h15 : THE ASTEROIDS GALAXY TOUR
15h : KITTY DAISY AND LEWIS

Scène de l'industrie
22h30 : SCHOOL OF SEVEN BELLS
20h10 : YANN TIERSEN
18h30 : ESSER
17h : JIL IS LUCKY
15h45 : CHEVEU

Dimanche 30 août

Grande Scène
22h : THE PRODIGY
19h50 : MGMT
18h : EAGLES OF DEATH METAL
16h25 : MACY GRAY
15h : BAABA MAAL

Scène de la cascade
20h55 : KLAXONS
18h50 : LES PETITS POIS
17h10 : SLIIMY
15h50 : ROBIN MC KELLE
14h30 : METRIC

Scène de l'industrie
22h15 : PATRICK WOLF
19h55 : VETO
18h : SAMMY DECOSTER
16h35 : HINDI ZAHRA
15h15 : LILLY WOOD & THE PRICK
14h00>22h15 : HYPNOTIC BRASS ENSEMBLE

www.rockenseine.com

7ème édition du Festival Rock en Seine 2009

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-21:00] Finissage de l'exposition collective "Scratch Paper # 2"
Location:
L'Arrière Boutique
Le 9ème Concept
7, rue de Capri
75012 Paris
M° Michel Bizot, Daumesnil, Porte de Charenton
France
Phone : +33 (0)1 43 40 75 33
Mail : contact@arriereboutique.fr
Internet Site : www.arriereboutique.fr
Description:
Deuxième volet de l'exposition collective "Scratch Paper" : nouveau vernissage, nouveaux collages, participation du public.

En présence des artistes, (re)découvrez une fresque élaborée suivant le même principe, à base d'illustrations imprimées sur papiers fluo, découpées, collées, peintes, arrachées puis recollées. Le public sera à nouveau convié à participer à l'œuvre en mouvement.

L'installation s'articule autour d'une exposition photo et vidéo.

Artistes : Stéphane Carricondo, Ned, Jerk 45, Alëxone, Romain Froquet, Clément Laurentin, Jérôme Molard, Veenom, Ankhone, Mast, Olivia de Bona, Saradot, Théo Lopez, Antony Huchette, La Rustrerie, Joachim Romain

Finissage de l'exposition collective "Scratch Paper # 2"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Invent(aire) 4"
Location:
Galerie l'Art de Rien
48, rue d'Orsel
75018 Paris
M° Abbesses, Anvers
France
Phone : +33 (0)1 42 52 75 84
Mail : info@art-de-rien.com
Internet Site : www.art-de-rien.com
Description:
La Galerie L'Art de Rien fait son "Invent(aire) 4"
Exposition collective pour découvrir ou redécouvrir les œuvres des artistes de la Galerie.

Du 28 juillet 2009 au 1er août 2009 puis du 18 août au 30 août 2009
du mardi au samedi de 13h30 à 19h30
le samedi de 11h30 à 19h30
le dimanche de 13h30 à 19h30

Avec : Adolie Day, Amandine Urruty, Barbara d'Antuono, Captain Cavern, De palo, Fabesko, Gilen, Gonzague, Hélène Pé, Isabelle Créations, Isabelle Lameloise, Jérémie Baldocchi, Jhano, Kanibal, Luluberlu, Machine is my heart, mad meg, Mary loup, Maud Alphaize, Maximilien 3 D, Miette, Millie Boom, Mllz Fannib, Monsieur Terez, Naureg, Olivier, Ores, Prunelle, Soy, Stoul, Sunny Buick, Sylvain Diez, Topsy, Valentin Malatre, Walter, Yagdom, Zerozetrip...

A l'occasion de cette exposition, il n'y aura pas de vernissage proprement dit, mais si vous passez le vendredi ou le samedi soir, et cela tout le mois de juillet et tout le mois le mois d'août, à partir de 18h, l'équipe de la galerie se fera un plaisir de vous offrir l'apéritif !



[20:30-23:55] Soirée Convention Universal Music 2009
Location:
Pavillon Royal
Route de Suresnes
croisement avec la route de la Muette à Neuilly
Bois de Boulogne
75016 Paris
M° Porte Dauphine
France
Phone : +33 (0)1 58 01 11 11
Mail : info@pavillon-royal.paris
Internet Site : www.pavillon-royal.paris
Description:
Soirée Convention Universal Music 2009






[23:00] A MAN ON THE MOON /// TEKI LATEX
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
/// OPEN BAR SINGHA BEER & RUSSIAN STANDARD VODKA A 23h ///

/// TEKI LATEX DJ SET ///

/// ENTREE SUR GUEST LIST ///
/// RESERVATION TABLES AU 06 74 64 32 75 ///

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés