Tuesday, September 8, 2009
Public Access


Category:
Category: All

08
September 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  35ème Festival du Cinéma Américain de Deauville
Location:
Centre International de Deauville
CID
1, rue Lucien Barrière
« Les planches »
BP 71100
14801 Deauville Cedex
M° Gare SNCF Deauville
France
Phone : +33 (0)2 31 14 14 14
Fax : +33 (0)2 31 14 01 01
Mail : email@congres-deauville.com
Internet Site : www.congres-deauville.com
Description:
du 4 au 13 septembre

invité d'honneur Harisson Ford

www.festival-deauville.com

35ème Festival du Cinéma Américain de Deauville

Fête nationale d'Andorre
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Festa Nacional (Fête Nationale) de la Verge (Vierge) de Meritxell, en souvenir de Mare de Deu de Meritxell (1278)

Exposition de Gundula Weber "Têtes de..."
Location:
Galerie Antonine Catzéflis
23, rue Saint-Roch
75001 Paris
M° Pyramides, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 86 02 58
Mobile : +33 (0)6 61 13 07 30
Mail : antonine@catzeflis.com
Internet Site : www.antoninecatzeflis.com
Description:
du 3 juin au 28 septembre 2009
du mardi au samedi ou sur rendez-vous

La Galerie Antonine Catzéflis présente, du 3 juin au 28 septembre 2009, l'exposition "Têtes de...", fruit de la rencontre entre la galériste Antonine Catzéflis, véritable tête chercheuse, et l'artiste Gundula Weber - Animalier Papier.



Les étonnantes têtes d'animaux entièrement réalisées par l'artiste en papier et mis en scène tels des trophées de chasse seront présentées pour la première fois en France. La Galerie présentera également le curieux et très réaliste bestiaire en papier de l'artiste (figurines, cabinets de curiosité (boîtes à insectes, reptiles sous cloches, etc.).



Il y a quelques années, Gundula Weber prend contact avec Antonine Catzéflis et lui envoie "pour éveiller sa curiosité", une petite boîte noire dans laquelle sont enfermés des échantillons de "la queue du tatou" du "poisson scie", de "la plume de Darwin"... Antonine Catzéflis n'y résiste pas et saute dans sa voiture pour se rendre à Sarrebrück où Gundula Weber vit et travaille, partageant son temps entre le théâtre, pour lequel elle crée des décors et son atelier dans lequel elle imagine ces animaux en papier pour (se) raconter ses histoires. Une première présentation des œuvres de Gundula Weber à Paris naît de cette rencontre et prouve avec succès qu'elle a un public dans la capitale. Mais Weber a déjà une autre idée en tête.



Il lui faudra presque trois ans de travail :
- 100 mètres carré de papier,
- 3 kilomètres de bandes de poils découpés et
- 5 millions de coups de ciseaux pour réaliser cette première exposition et proposer une cinquantaine de pièces uniques.



«Tout bout de papier peut avoir la chance de revivre un jour dans le bestiaire improbable que j'ai imaginé. Un emballage d'ordinateur peut, par exemple, se transformer en huître sur un plateau d'argent, un carton épais peut se découper en crinière de girafe ou devenir chevelure pour un animal...Tout devient possible quand l'imaginaire relève le défi et explore les limites de ce magnifique matériau qu'est le papier sous toutes ses formes. Il était inévitable qu'un jour les créatures que je façonne reçoivent un pelage fabriqué sur mesure en papier découpé. Ce travail fastidieux donne vie à une incroyable matière qui imite merveilleusement le véritable pelage. Chaque poil représente un coup de ciseaux. La relation entre les animaux et les humains me fascine et m'entraîne dans un voyage de découvertes et d'explorations sans fin. Les musées d'Histoire Naturelle restent une source d'inspiration constante. Loin d'être des trophées ordinaires, ces créatures ont leur propre caractère grâce à la diversité des papiers utilisés. Chacune d'elles porte une histoire inspirée par les couleurs d'un animal, son intelligence, sa façon de se déplacer ou même de nous ignorer. Il existe dix mille raisons de célébrer les merveilles de la nature dans une approche attentionnée et respectueuse. C'est l'histoire de mes animaux de papier... d'Animalier Papier».
Gundula Weber, Animalier Papier




08:00 [08:30-11:00] Conférence de rentrée Radio Classique
Description:
Conférence de rentrée Radio Classique



[10:00] Inauguration du Centre de recherche de l'Hôpital Georges Pompidou
Description:
Hôpital Georges Pompidou - 20, rue Leblanc (15e)

inauguration du centre de recherches de l'Hôpital Georges Pompidou

11h45 : Remise des insignes de Commandeur de la Légion d'Honneur à Alain CARPENTIER, Professeur et Directeur du Département de chirurgie cardio-vasculaire et de transplantation d'organes de l'Hôpital européen Georges Pompidou à Paris

09:00
10:00
11:00 [11:00] remise de la Médaille de la Ville de Paris au photographe turc Ara Güler
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture et Lyne Cohen-Solal, adjointe chargée du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art

Christophe Girard, adjoint chargé de la culture, a remis la médaille de Vermeil de la Ville de Paris au photographe turc Ara Güler mardi 8 septembre.

Correspondant de nombreuses agences de presse à Istanbul dès les années 50, Ara Güler est l'un des plus grands représentants de la photographie turque dans le monde. Après avoir contribué aux magazines Time-Life, Paris Match ou Stern, il a parcouru le monde pour photographier des personnalités politiques et du monde de la culture, ainsi que son pays natal, qu'il a immortalisé avec talent.

La Ville de Paris tenait à lui rendre hommage à l'occasion de l'exposition Lost Istanbul 1950-1960 qui lui est consacrée à la Maison Européenne de la Photographie, dans le cadre de la Saison de la Turquie en France.

12:00  
13:00  
14:00 [14:00-14:10] [Deauville] [Deauville] Photo Call David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker
Location:
Centre International de Deauville
CID
1, rue Lucien Barrière
« Les planches »
BP 71100
14801 Deauville Cedex
M° Gare SNCF Deauville
France
Phone : +33 (0)2 31 14 14 14
Fax : +33 (0)2 31 14 01 01
Mail : email@congres-deauville.com
Internet Site : www.congres-deauville.com
Description:
Photo Call et Conférence de presse David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker

15:00 [15:00] 8ème Parcours des Mondes
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
Galeries de Saint-Germain des Prés
Point d'information à la galerie Moisan - 72, rue Mazarine

Du 9 au 13 septembre
Vernissage mardi 8 septembre de 15h à 21h

Les arts premiers ont le vent en poupe, qui souffle plus que jamais sur Saint-Germain-des-Prés. Après Jean-Paul Barbier Mueller l'an dernier, c'est un passionné nommé... Jacques Chirac qui préside la huitième édition de ce salon plus international que jamais. Soixante-huit galeristes, dont près de la moitié venus du monde entier, sont en effet réunis pour faire voyager le promeneur dans les arts d'Afrique, Asie, Océanie et Amériques. Du quai Malaquais à la rue Jacques Callot, en passant par l'Alcazar, rue Mazarine, qui expose les fleurons de la Fondation béninoise Zinsou, les enseignes germanopratines accueillent les exposants étrangers.

Au 25 de la rue de Seine, on s'arrêtera par exemple sur les masques africains provenant de la galerie Jean-Baptiste Bacquart de Londres. Thème de ce parcours ? Le regard du marchand. Mystérieux s'il en est... Pour en connaître toutes les facettes, une exposition s'ouvre au coeur même de la manifestation, à la Monnaie de Paris : "Regards de marchand, la passion des arts premiers" réunit des pièces rares, qu'à la demande des 55 marchands internationaux qui les leur ont vendues, les collectionneurs acceptent de prêter pour l'occasion : épingle à cheveux zouloue, reliquaires, statuettes et masques... Ouvrons l'oeil !

http://www.parcours-des-mondes.com


[15:00] ARMAN, L'AFRIQUE A L'OEUVRE
Location:
Librairie Mazarine
78, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 33 48 37
Mail : librairie@lamazarine.com
Internet Site : www.lamazarine.com
Description:
Parcours des Mondes 2009
Vernissage le mardi 8 septembre à partir de 15 heures

A l'occasion de la nouvelle édition "Parcours des Mondes" qui aura lieu du 8 au 13 septembre 2009, la librairie Mazarine a le plaisir de vous présenter jusqu'au 30 septembre l'exposition: ARMAN, l'Afrique à l'oeuvre. Des planches et des livres d'Arman ayant trait à ce thème seront également proposés à la librairie.

[15:00] Exposition "Trajectoires II"
Location:
Galerie Frédéric Moisan
72, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 49 26 95 44
Mobile : +33 (0)6 11 28 67 84
Mail : contact@galerie-fmoisan.fr
Internet Site : www.galerie-fmoisan.fr
Description:

[15:00-21:00] Exposition d'art aborigène d'Australie
Location:
Seine 51
51, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 91 10
Fax : +33 (0)1 43 29 58 99
Mail : contact@seine51.com
Internet Site : www.seine51.com
Description:
VERNISSAGE : Mardi 8 septembre de 15h à 21h
Ouverture du mercredi 9 septembre au dimanche 13 septembre de 11h à 20h

Spécialiste des arts aborigènes d'Australie, Stéphane Jacob, diplômé de l'Ecole du Louvre et ancien Chargé de communication du Musée national des Monuments Français auprès de Guy Cogeval, a créé à Paris en 1996 la Galerie ARTS D'AUSTRALIE • STEPHANE JACOB.

Soucieux de la qualité et de l'authenticité des œuvres présentées, Stéphane Jacob travaille en très étroite collaboration avec les communautés artistiques aborigènes. Il participe régulièrement à de nombreux événements en France et à l'étranger, galériste et commissaire d'expositions, il est aussi l'auteur de nombreux articles scientifiques, guides et catalogues.

Dans le cadre du Parcours des Mondes 2009, la Galerie ARTS D'AUSTRALIE•STEPHANE JACOB, avec l'aimable soutien de la Galerie SEINE 51, proposera une présentation d'œuvres contemporaines exceptionnelles, sur toile et sur écorce, d'artistes du Désert Central australien et de la Terre d'Arnhem (au nord du continent). La vitalité et la créativité aborigènes, célébrées notamment dans les magnifiques plafonds peints du Musée du Quai Branly, trouveront ainsi leur écho dans le cadre de cette nouvelle exposition intitulée ART ABORIGÈNE : LES CHEMINS DU RÊVE II. Ces peintures et sculptures, dont la source d'inspiration reste étroitement associée au Temps du Rêve, sont autant d'interprétations des secrets et légendes hérités de cette époque mythique où, selon la croyance plurimillénaire du peuple aborigène, l'Australie fut créée par des êtres sortis du magma originel.

A découvrir notamment les œuvres de : Raymond Maxwell TJAMPITJINPA, Abie Loy KEMARRE, Kathleen PETYARRE, Dorothy NAPANGARDI, Samuel NAMUNJDJA...

A l'occasion du Parcours des Mondes, il présentera l'ouvrage "Aborigènes. Collections australiennes contemporaines du Musée des Confluences" Textes de Stéphane JACOB, Wally CARUANA, Barbara GLOWCZEWSKI, Pierre GRUNDMANN, Jessica de LARGY HEALY, Arnaud MORVAN, préfacé par Michel CÔTÉ- Directeur du Musée des Confluences, Editions Fage, Lyon.

Contact :
ARTS D AUSTRALIE - STEPHANE JACOB
179, Boulevard Pereire, 75017 PARIS. F
Tel : + 33 (0)1 46 22 23 20 - Fax : + 33 (0)1 40 54 91 72
E-mail: sj@artsdaustralie.com
Web : http://www.artsdaustralie.com

[15:00-21:00] Galerie Noir d'Ivoire - Parcours des Mondes 2009
Location:
Galerie Noir d'Ivoire
18, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 29 44 51
Mail : info@primitive-art.com
Internet Site : www.primitive-art.com
Description:
Galerie Noir d'Ivoire - Parcours des Mondes 2009


[15:00] L'Accrosonge au Parcours des mondes 2009
Location:
Galerie Les Yeux Fertiles
27, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 27 91
Fax : +33 (0)1 46 34 19 27
Mail : contact@galerie-lesyeuxfertiles.com
Internet Site : www.galerie-lesyeuxfertiles.com
Description:
du 9 au 13 septembre 2009
Vernissage : mardi 8 septembre à 15h

http://www.accrosonge.com/?do=expositions
http://www.accrosonge.com/?do=galerie

Claude Lebas-Argosti - 17, rue Sainte Croix de la Bretonnerie - 75004 Paris
Tél. : 01 42 77 46 31 – Fax : 01 48 87 01 39
E-mail : contact@accrosonge.com – Site : http://www.accrosonge.com


[16:30-16:40] [Deauville] Photo Call et Conférence de presse Lynn Shelton pour HUMPDAY
Location:
Centre International de Deauville
CID
1, rue Lucien Barrière
« Les planches »
BP 71100
14801 Deauville Cedex
M° Gare SNCF Deauville
France
Phone : +33 (0)2 31 14 14 14
Fax : +33 (0)2 31 14 01 01
Mail : email@congres-deauville.com
Internet Site : www.congres-deauville.com
Description:
Photo Call et Conférence de presse Lynn Shelton pour HUMPDAY



[17:00-21:00] Exposition de Geert Goiris "Imagine there's no countries"
Location:
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
La Manufacture des Œillets
25-29, rue Raspail
1, place Pierre Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
M° Mairie d'Ivry
France
Phone : +33 (0)1 49 60 25 06
Fax : +33 (0)1 49 60 25 07
Mail : contact@credac.fr
Internet Site : www.credac.fr
Description:
« Imagine there's no countries » du photographe Geert Goiris

du 9 septembre au 8 novembre

Geert Goiris est le lauréat du Baloise Art Prize dans le cadre du secteur Art Statements d'Art Basel du 10-14 juin 2009.

[17:00-21:00] Franck Sorbier, la Couture corps et âme
Location:
Délégation Parisienne du Grand Lyon
2, rue de Villersexel
75007 Paris
M° Solférino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 44 39 45 67
Mail : lyonnaisdailleurs.paris@glyon.org
Internet Site : www.lyonnaisdailleurs.com
Description:
jusqu'au 30 septembre sur rendez-vous
Vernissage le mardi 8 septembre 2009 de 17 heures à 21 heures

La Délégation parisienne du Grand Lyon s'associe au musée des Tissus de Lyon qui accueille jusqu'au 30 septembre 2009 l'exposition "Franck Sorbier, la Couture corps et âme", une monographie qui célèbre 20 ans de création onirique. A cette occasion, Pierre Belhassen présentera ses photographies réalisées dans les coulisses du défilé Franck Sorbier.

[17:00-21:00] Graffiti - état des lieux
Location:
Galerie du jour Agnès b.
44, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 54 55 90
Fax : +33 (0)1 40 29 01 69
Mail : jour@agnesb.fr
Internet Site : www.galeriedujour.com
Description:
du 8 septembre au 10 octobre

La galerie du Jour Agnès B. invite, pour la rentrée, une dizaine d'artistes et graphistes à l'occasion de "Graffiti- état des lieux", une exposition consacrée au Street art avec Graffer's delight, Jonone, Ikon, Mikostic, Mist, Scandal, Zevs (é:166), Skki, Jayone, Mambo, SpaceInvader, Psychose, Ash, Futura, A-one, Poch, Yko et lek, Jen Cri Dennis O. Callwood, Nunca, Seth, Ramon Martin, Dem, 36 Hondo,Moze, Bäst et sebastian Stumpf.




[18:00-21:00] Apéro fada pour puget
Location:
La Bellevilloise
Espace dédié à la Lumière, la Nuit et la Création
19-21, rue Boyer
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 53 27 35 77
Fax : +33 (0)1 53 27 35 70
Mail : infos@labellevilloise.com
Internet Site : www.labellevilloise.com
Description:
Apéro fada pour puget

[18:00] Broderies sur tissus de LÉO CHIACHIO et DANIEL GIANNONE
Location:
School Gallery
322, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 78 20
Mobile : +33 (0)6 13 50 78 87
Mail : olivier.schoolgallery@gmail.com
Internet Site : www.schoolgallery.fr
Description:
du 8 septembre au 10 octobre 2009
du mardi au samedi de 11h à 19h et sur rdv

[18:00] Essences du Mexique, peintures de Maxine Scherb McIntosh
Location:
Eglise de la Madeleine
Place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Internet Site : www.eglise-lamadeleine.com
Description:
Salles Royales (sous l'église)

Du 5 au 26 septembre 2009
Ouvert tous les jours de 11h à 18h
Vernissage mardi 8 septembre à 18h

[18:00] Exposition collective "La disparition des corps"
Location:
Galerie Kamchatka
23, rue Charles V
75004 Paris
M° Saint-Paul, Bastille, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 42 71 22 59
Mail : info@kamchatka.fr
Internet Site : www.kamchatka.fr
Description:
La galerie Kamchatka présente la première exposition commune de Rachel Labastie et Nicolas Delprat.

du mardi 8 septembre au samedi 17 octobre 2009

Commissariat d'exposition : Christian Alandete

Le XXème siècle aura été marqué par une transformation radicale de « l'art de la guerre », opposant à la stratégie du combat militaire, l'extermination génocidaire des populations civiles. L'élimination programmée du peuple juif par le régime nazi, le massacre du peuple arménien par l'empire ottoman, comme celui des tutsis au Rwanda ou des bosniaques de Serbie ont, chacun à leur manière, repoussé les limites du concept d'humanité et l'imaginaire de la barbarie. Loin de se contenter de tenter de décimer des populations entières, les exactions ont aussi consisté à faire disparaître les corps, dans une vaine tentative d'effacer les traces des horreurs commises. L'exhumation des corps (ou ce qu'il en reste) et leur identification restait alors le seul moyen de rendre « réel » ce que la conscience humaine ne pouvait concevoir. A l'image des corps décharnés, entassés derrière les barbelés des camps de concentration s'est substitué celles des populations parquées derrière les grillages des camps de rétention. Dans le troisième volume de son ouvrage « Homo Sacer », titré « Ce qui reste d'Auschwitz : l'archive et le témoin », le philosophe italien Giorgio Agemben pointe ce qui aujourd'hui semble être un nouvel « état d'exception généralisé » qui justifie au nom d'une obsession sécuritaire, des formes, certes moins radicales mais non moins iniques, d'exterminations physiques mais aussi psychologiques.

Le travail de Rachel Labastie comme de Nicolas Delprat, témoigne de manière indirecte d'un certain état du monde dans lequel l'individu est physiquement absent et cependant particulièrement perceptible. S'il y a des couples d'artistes qui choisissent d'unir leurs forces pour produire une œuvre commune, d'autres tracent des voies distinctes, empruntant des routes parallèles qui peuvent par moments se croiser. Partenaires dans la vie, les deux artistes développent depuis plusieurs années des œuvres portant sur des sujets en apparence éloignés, formulées pour chacun avec son propre vocabulaire. Pourtant, le travail de l'un trouve des résonances dans celui de l'autre dès lors qu'il est mis en relation. Ce dialogue, pour partie lié à leur proximité, trouve sa pleine réalisation dans une même approche physique de la matière qui, paradoxalement, prend sa source dans une interrogation sur des formes particulièrement immatérielles : le saisissement de la lumière d'un côté, les formes alternatives de spiritualités de l'autre.

Si le corps n'est jamais figuré, ni chez l'un, ni chez l'autre, il en est pourtant un des sujets centraux. L'univers des toiles de Nicolas Delprat dépeint des géographies à la fois hyperréalistes et totalement fantasmées dans lesquelles l'individu ne subsiste que par les signes lumineux qu'il semble émettre. Paysages désertés, appartements abandonnés, installations lumineuses, les motifs reproduits sur la toile témoignent d'une expérience physique de l'espace où toute présence humaine est nécessairement hors champ.

De son côté, Rachel Labastie produit des installations dans lesquelles le corps est potentiellement contraint ou mis à distance, sans jamais être matérialisé. Dans une de ses premières œuvres pourtant, elle approchait de manière plus directe sa représentation pour mieux s'en éloigner, tentant de saisir dans un brouillard de fumée la projection d'un corps, devenu volatile et insaisissable (sculpture, 1999). Dans sa récente série d'« Entraves », elle répertorie les instruments de la contrainte, reproduisant en fine porcelaine blanche les fers des esclaves, transformés en singuliers trophées d'un passé coloniale où coexistaient les hommes libres et ceux privés de droits. Sa réactualisation, sous une forme à la fois séduisante et néanmoins bien fragile, rappelle la permanence d'un esclavage dit « moderne » dans laquelle la femme est restée la principale victime. Ses dernières pièces reproduisent, à l'échelle, des cerveaux en paraffine blanche, accumulées comme dans une sépulture contemporaine de la pensée. Utilisant la matière même qui enveloppe l'organe, elle met à nu cette partie du corps qui enregistre et traite l'information extérieure comme notre propre histoire. Véritable réceptacle des traumas, le cerveau reste le dernier rempart contre l'aliénation dans le même temps qu'il fait l'objet d'un commerce généralisé. Du « temps de cerveaux disponible », vendu aux annonceurs par la télévision commerciale, à la « fuite des cerveaux », comme nouveau modèle des flux migratoires encouragés par les grandes puissances - dans une politique d'immigration « choisie » - le contrôle des corps a basculé vers une manipulation organisée des esprits.

Le scénario imaginé dès 1948 par Georges Orwell dans son récit d'anticipation « 1984 » semble aujourd'hui plus loin de la Science Fiction que de la réalité. La « police de la pensée » a évidemment pris une forme beaucoup plus subtile dans une société du spectacle généralisé qui libère l'esprit pour mieux le contrôler.

A sa manière, Nicolas Delprat emprunte aussi au registre de la science fiction, des images rémanentes, ancrées dans l'inconscient collectif. Dans la série des « Zones », il décline un même motif de grillage qui vient placer le spectateur dans une position ambiguë, à la fois attiré par les jeux de lumière en arrière-plan des tableaux et maintenu à distance. En choisissant des formats proches de l'échelle 1, il le fait plonger au cœur de cette hyper-réalité sans qu'il puisse savoir de quel côté du camp il se trouve. Si l'on perçoit un imaginaire de référence qui trouve sa source dans les grands récits d'anticipation, on est cependant aussi pris au piège de l'histoire de ces frontières arbitraires qui se déplacent au gré des conflits, plongeant des populations entières dans des exils forcés. Pour autant, c'est au-delà de l'image que les tableaux trouvent leur pertinence, dans un aller-retour entre figuration et abstraction. Comme chez Rothko, le motif ne semble qu'un prétexte de représentation qui permettrait de s'adresser directement à l'inconscient jungien, stimulé par la matière vibrante de sa peinture.

Dans « Naissance de la tragédie » Nietsche définit la tragédie grecque comme la forme artistique qui a su réunir un temps les deux grandes forces jusque-là opposées de l'appolinien et du dyonisiaque (l'un représentant l'ordre, la raison, le rêve et son interprétation, l'autre l'instinct primitif et les forces naturelles). De la même manière, les travaux de Rachel Labastie et Nicolas Delprat conjuguent des forces contraires en décrivant sous des formes séduisantes des réalités obscures. Par cette mise à distance, ils échappent à toute lecture monolithique en maintenant le trouble entre une critique de la société contemporaine et la mémoire de son passé répété.

Christian Alandete
(commissaire d'exposition indépendant)

* Rachel Labastie est représentée par la galerie LA BANK.

[18:00] Exposition de A. Baccalino
Location:
Galerie Terre des Arts
34, rue Pérignon
75015 Paris
M° Ségur, Cambronne, Sèvres - Lecourbe
France
Phone : +33 (0)1 44 38 11 22
Internet Site : www.terredesarts.com
Description:
du 8 au 30 septembre

[18:00-20:00] Exposition de Bonhchang Koo
Location:
Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 45 45 67 08
Mail : cameraobscura@free.fr
Internet Site : www.galeriecameraobscura.fr
Description:
du 9 septembre au 10 octobre

Bohnchang KOO est né à Séoul (Corée du sud) en 1953.
En 1979, il quitte son pays pour suivre des études artistiques en Allemagne, à la Fach Hoch Schule de Hambourg. Six années plus tard, il retourne en Corée et entreprend une oeuvre artistique, parallèlement à son activité de photographie publicitaire et commerciale.
Riche de son expérience européenne, Bohnchang Koo participe activement au développement d'une culture photographique dans un pays où elle est alors peu présente (Il ouvrira même une librairie et une galerie consacrée à la photo. Il enseigne à l'université, fait des recherches historiques et organise des expositions).
Après l'avoir exposé une première fois en 2005, nous sommes heureux de présenter à nouveau Bohnchang Koo avec des oeuvres récentes extraites de trois séries : "Vessel", "Soap" et "Interiors".
Bohnchang Koo est un amoureux des objets.
Il concentre sur eux, dans des natures mortes épurées, tout un art subtil de la représentation du plein et du vide, de l'espace et de la lumière.
Le résultat est d'une esthétique irréprochable, mais c'est surtout une réflexion, une méditation sur la vie silencieuse des objets qui n'est pas sans rappeler la spiritualité de la peinture de Morandi.
La série Vessel est certainement l'un des travaux majeurs de Bohnchang Koo (Son exposition à la Kujke Gallery, à Séoul, en 2007, a eu un succès considérable et a consacré son auteur comme figure incontournable de la photographie Coréenne).
Depuis plusieurs années, Koo a entrepris de rechercher et de photographier, dans divers musées à travers le monde, des exemples remarquables de la céramique blanche produite en Corée lors de la dynastie Joseon (1392 - 1910).
Symboliquement, il s'agit pour Koo de rassembler les traces éparses de sa culture (on sait que la Corée a une histoire marquée par la colonisation, et le pillage de ses oeuvres d'art), mais aussi de mettre au jour, dans ces formes vides qui évoquent des personnages, la présence ancestrale, l'esprit de ceux qui nous ont précédé et qui s'incarne aussi dans les objets qu'ils ont façonnés. Soap serait l'avatar moderne et léger, accidentel, de la création de formes dont Vessel est le versant noble et immémorial. Quoi de plus trivial que ces morceaux de savons trop utilisés dont il ne reste qu'un petit galet inutile, bientôt brisé, dissous, jeté. Bohnchang Koo a collecté ces objets, attiré par leurs formes et leurs couleurs, et y a trouvé matière à réflexion et création. Comme les céramiques tournées par le potier, ces objets sont aussi le produit de l'action des mains et de l'eau sur une matière. Mais ils sont les rebuts de cette action : leur matière se dissout dans le processus, au contraire de la poterie, dont la matière crée un espace, un vide qui en constitue l'utilité.
Interiors, dans un registre proche des deux autres séries, est aussi une "collection" d'objets photographiés de manière épurée et nous invite à une réflexion sur le vide. Depuis de nombreuses années, Koo Bohnchang recherche et collecte dans les marchés aux puces des boites vides dont la forme, la matière, le mystère de la destination, l'intrigue. C'est ici aussi une poétique du vide, du passé effacé, de la trace qui continue à motiver et sous-tendre sa création.


[18:00] Exposition de Sandra Eleta
Location:
Galerie Agathe Gaillard
3, rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris
M° Pont Marie, Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 38 24
Mail : contact@galerieagathegaillard.fr
Internet Site : www.galerieagathegaillard.com
Description:
du 8 septembre au 24 octobre 2009

[18:00-23:00] Soirée avant-première de la Foire aux Vins Monoprix
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Monoprix - REPUBLIQUE
164 rue du Temple 75003 Paris
de 19h à 22h

Monoprix - DRAGON
50 rue de Rennes 75006 Paris
de 18h à 21h

Monoprix - ST MICHEL
24 Bd Saint Michel 75006 Paris
de 18h à 23h

Monoprix - BIEVRE
42 rue Daviel 75013 Paris
de 18h à 21h

Monoprix - TOLBIAC
Avenue de France 75013 Paris
de 18h à 22h

Monoprix - ALESIA
129 rue d'Alésia 75014 Paris
de 19h à 22h

Monoprix - MONTPARNASSE
31 rue du Départ 75014 Paris
de 18h à 21h

Monoprix - SOLDAT LABOUREURS
54 av du Gal Leclerc 75014 Paris
de 18h à 22h

Monoprix - CONVENTION
105 rue de la Convention 75015 Paris
de 18h à 21h30

Monoprix - VAUGIRARD
340 rue de Vaugirard 75015 Paris
de 18h à 21h

Monoprix - TERNES
25 av des Ternes 75017 PARIS
de 18h à 21h30

[18:00-21:00] Vernissage d'Aleix Plademut "Nada"
Location:
Galerie Olivier Waltman
74, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 76 14
Mail : info@galeriewaltman.com
Internet Site : www.galeriewaltman.com
Description:
jusqu'au 30 septembre

catalogue de l'exposition préfacé par Jacques Attali

[18:00-21:00] Vernissage de Marina Fedorova "Retour - Stop - Cadre"
Location:
Galerie Orel Art
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 47 20 22 54
Fax : +33 (0)1 47 20 22 73
Mail : orelart@hotmail.com
Internet Site : www.orelart.com
Description:
9 septembre - 31 octobre

Après avoir présenté la première exposition personnelle de Marina Fedorova à Paris en 2007, et forte de son succès, la Galerie Orel Art est heureuse de vous annoncer une nouvelle exposition de la jeune artiste Russe, Lauréate en 2008 du prix de l'artiste de l'année Nicolas Feuillatte.
Intitulé 'Retour - Stop - Cadre', ce nouveau projet met en scène l'histoire d'un homme et d'une femme, raconte leur relation amoureuse, leur rencontre, leurs séparations, leurs retrouvailles entre les deux villes chères à l'artiste Saint-Pétersbourg et Paris.
La ville, le voyage jouent un rôle essentiel, un fond idéal pour que les deux inconnus vivent leur passion.
Toujours liée à la rencontre ou à la séparation, l'artiste pose une dynamique de flux et reflux avec ses codes gestuels : mouvements de tendresse ou d'imitation, menaces silencieuses de séparations, colères froides ou conversations sereines, pourparlers à voix basse, élans mélancoliques…
Marina Fedorova s'imagine réalisatrice et crée son projet comme le story-board d'un film imaginaire basé sur sa propre vie, ses émotions, ses amours, ses rêves.
Le caractère intimiste de ses portraits est accentué par le cadre imitant une bobine de film. Peintes à l'huile dans une touche rapide et colorée, ses œuvres ont toujours pour origine une photographie à la manière d'une non moins célèbre Elisabeth Peyton.
Retour - Stop - Cadre est une invitation au voyeurisme qui propose au spectateur de s'immiscer dans l'intimité d'un couple. La mise en scène picturale réfléchit sur la façon de développer différences et ressemblances entre l'espace-temps cinématographique et celui qui fait la vie réelle.

Vernissage de Marina Fedorova "Retour - Stop - Cadre"

[18:00] Vernissage de l'exposition "August Sander"
Location:
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis
75014 Paris
M° Gaîté, Edgard Quinet
France
Phone : +33 (0)1 56 80 27 00
Fax : +33 (0)1 56 80 27 01
Mail : contact@henricartierbresson.org
Internet Site : www.henricartierbresson.org
Description:
La Fondation Henri Cartier-Bresson, en collaboration avec Die Photographische Sammlung / Stiftung Kultur de Cologne présentera du 9 septembre au 20 décembre 2009 l'exposition August Sander "Voir, observer et penser".

A travers une centaine de tirages, le célèbre photographe allemand (1876-1964) nous livre une magistrale esquisse de son époque à la fois typologique et topographique, et une grande leçon de photographie. (communiqué de presse en pièce jointe)

[18:30-22:00] CleanTuesday "efficacité énergétique"
Location:
NUMA, par Silicon Sentier
Quartier Numérique / Silicon Sentier
39, rue du Caire
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)1 40 13 64 40
Mail : tiffany@numaparis.com
Internet Site : www.numaparis.com
Description:
La rentrée de Cleantuesday a Paris mardi 8 septembre autour des 2 thèmes
les plus pointus du moment, le Smart Grid (réseau intelligent) et
l'efficacité énergétique, avec 4 leaders des Cleantech:

*un groupe leader mondial: IBM: Mickael Ohana interviendra sur le thème du
Smart Grid

*la start up française: Fludia: Marc Bons présentera les outils de mesure
et de maîtrise de l'énergie

*la start up française Blu-e: Tanguy Mathon montrera comment l'expertise
technique, le contrôle continu et le benchmark de l'utilisation de vos
équipements sur tous vos sites permet de réduire l'empreinte écologique
et les coûts

*La Start up américaine BPL Global interviendra sur le Smart grid

Avec les partenaires La Financière des Entrepreneurs et Covoiturage.fr

Inscriptions ouvertes sur http://cleantuesdayparis.fr/event/

[18:30] Exposition "Pénétration" de Natalia TARAVKOVA
Location:
Russian Tea Room
42, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 45 26 04 60
Mobile : +33 (0)6 63 20 23 33
Mail : info@rtrgallery.com
Internet Site : www.rtrgallery.com
Description:
du 9 septembre au 18 octobre 2009

Du 8 septembre au 18 octobre l'œuvre organique de Natalia Taravkova va pénétrer l'espace de la galerie RTR.
Pièce unique, conçue in situ, couvre, en avalanche, la vitrine, se jette dans l'espace de la galerie, se calme et coule, en couvrant le plancher, vers le sous-sol, où se crèchent les « œufs », installation « L'ode à mes parents »,
Les dessins s'ajoutent à l'installation, en couleur, et en noir et blanc, reprenant les mêmes motifs des rondeurs et des traits des œufs.



[18:30] Exposition "Regards de marchands. La passion des arts premiers"
Location:
La Monnaie de Paris
11, quai de Conti
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon, Pont Neuf, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 46 56 66
Fax : +33 (0)1 40 46 57 00
Mail : musee@monnaiedeparis.fr
Internet Site : www.monnaiedeparis.fr
Description:
du 9 septembre au 18 octobre

http://www.monnaiedeparis.fr/images/expo/pdf/DP%20ArtsPremiers.pdf

[18:30] Exposition d'Irena LUTINSKAITE
Location:
Centre Culturel Arabe-Syrien
12, avenue de Tourville
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 47 05 30 11
Fax : +33 (0)1 47 05 23 11
Mail : centreculturelsyrien@wanadoo.fr
Description:
Exposition d'Irena LUTINSKAITE

[18:30] Exposition de Freddy Mutombo et Eddy Ekete
Location:
Maison du Citoyen et De la Vie Associative
16, rue du Révérend Père Lucien Aubry
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Phone : +33 (0)1 49 74 76 90
Fax : +33 (0)1 49 74 76 92
Mail : mdcva@fontenay-sous-bois.fr
Internet Site : www.mdcva.fontenay-sous-bois.fr
Description:
du 8 au 26 septembre

[18:30] Inauguration du Vélib' à Fontenay-sous-Bois
Location:
Fontenay-sous-Bois
Fontenay-sous-Bois
94120 Fontenay-sous-Bois
M° RER A Fontenay-sous-Bois
France
Internet Site : www.fontenay-sous-bois.fr
Description:
en présence de Pierre Mansat, adjoint chargé de Paris Métropole et des relations avec les collectivités territoriales d'Ile-de-France et de Jean-François Voguet, maire de Fontenay-sous-Bois

Promenade entre la station Vélib' du RER Moreau David et celle de l'ancienne Mairie suivie d'une réception à l'école Victor-Duruy

[18:30] Vernissage de LAZAR
Location:
Nicy Gallery
40, rue de la Tour d'Auvergne
75009 Paris
M° Pigalle, Notre-Dame-de-Lorette, Le Peletier
France
Phone : +33 (0)1 77 32 13 40
Mail : henry.pesah@nicytown.com
Internet Site : www.nicytown.com
Description:
Du 09/09/2009 au 15/10/2009

Après SHUCK aves ses camouflages et le pionnier des graffeurs TOXIC, la Nicy Gallery ouvre ses portes à un jeune artiste extrêmement talentueux, LAZAR alias Fabien JEAN.
Il est jeune, il a du génie et ses panneaux ont déjà brillamment fait leurs preuves dans les ventes graffiti/street art (A la vente Million-Cornette de Saint Cyr du samedi 21 juin 2009 son panneau a été adjugé trois fois l'estimation).
Lazar commence à faire ses premiers essais de graffiti au collège, il continue au lycée en allant graffer dans le skatepark de Bercy puis participe à l'initiative " Espace Graff " du Palais de Tokyo.
Aujourd'hui ses supports sont les différentes formes et couleurs des panneaux de signalisation qu'il détourne et graffe. Ses enseignes sont à la fois les éléments de son univers, la rue, et de son décor.
LAZAR travaille la bombe, le pochoir et le collage... La plupart de ses tableaux se reconnaissent par une photo de l'artiste, de dos ou de profil en pleine action créative, toujours en noir et blanc.
Ne manquez pas l'exposition, ces panneaux, autant que leur auteur dégagent une énergie, une fraîcheur et une originalité que l'on ne peut saisir qu'en les admirant de près.

Vernissage de LAZAR

[18:30] remise des insignes à M. Medavoy
Location:
Ministère de la culture et de la communication
182, rue Saint-Honoré
3, rue de Valois
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 15 80 00
Internet Site : www.culture.gouv.fr
Description:
M. Medavoy, producteur de film américain : remise des insignes de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur





[19:00] Expo d'Edward O. Brooks "Screen-play : jeux de paravents"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Galerie de la Salle des Fêtes

DU MARDI 8 AU SAMEDI 26 SEPTEMBRE
Du lundi au vendredi de 11h30 à 17h, jeudi jusqu'à 19h, samedi de 10h à 12h

En cette rentrée 2009, la Mairie du 6e accueille dans ses salons une exposition du peintre américain Edward O. Brooks, intitulée Screen-play, à savoir un jeu de paravents. Comme l'intitulé le suggère, il aborde le paravent comme un tableau à part entière et non comme un objet décoratif, lequel serait doté d'une dimension à la fois ludique, nomade et versatile à cause de son aspect recto-verso d'humeur très contrastée.

Ces doubles paravents sont animés de la même dynamique de couleurs que ses tableaux, dont les formats vont de l'infiniment petit à l'infiniment grand. La notion d'espace est primordiale et tend toujours vers l'infini. Il qualifie ses peintures de formes flottant dans l'espace. Dans son œuvre, l'univers cosmique règne souverainement et, par-delà l'abstraction de ses toiles, émerge çà et là l'évocation de la mer, du ciel, des nuages, d'une nature toujours en mouvement. Edward O. Brooks est avant tout un amoureux de la couleur et chacune de ses œuvres l'atteste par cette incessante quête de l'équilibre qui s'instaure entre les couleurs, et qu'il convient tout simplement d'appeler l'harmonie. Sans nous fait partager, à travers cette exposition, son bonheur d'expression.

Jacqueline Germé


Edward O. Brooks est né dans les années 40 à Chicago. Il grandit à Evanston, Ilinois, et Ann Arbor, Michigan. Il vit à Paris depuis 1970.
C'est un homme qui tisse sa peinture comme on trame les fils de couleur. Ses talents de coloriste ont servi les plus grands noms du style et de la mode. Aujourd'hui, cet Américain de Paris se consacre à sa peinture et invente sur la toile une matière chaleureuse, réconfortante, profonde.

[19:00] Exposition "voyage en Pays Fon"
Location:
Espace Berggruen
68-70, rue de l'Université
75007 Paris
M° Solférino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 42 22 12 51
Fax : +33 (0)1 42 22 14 44
Mail : contact@espaceberggruen.com
Internet Site : www.espaceberggruen.com
Description:
Du 8 septembre au 8 octobre 2009
vernissage le 8 septembre

Le Hwé Li - prononcez houéli – appartient au panthéon vaudou. Rarement exposées en France, ses représentations sont pourtant l'illustration d'un art africain ancestral. En septembre 2009, l'Espace Berggruen dévoile tout un pan de cette religion animiste, à travers 25 pièces glanées par Pierre Amrouche au cours de ses nombreux voyages en pays Fon et Mina, du Bénin au Togo.

Pierre Amrouche relate dans son carnet de voyage : « Rendant visite en 1991 à un devin guérisseur mina à Agbobo, près de Togoville au Togo, j'avais remarqué la présence intrigante d'une excroissance sortant du sol devant le seuil de la maison principale du guérisseur. Enfoncé dans le sol à mi-corps, parfois directement dans la terre ou parfois enchâssé dans une butte cylindrique ou conique construite en terre ou enduite de mortier », le « Hwé Li » se retrouve dans de nombreux pays d'Afrique, au Togo, au Benin, au Nigeria.

Le Hwé Li, « une affaire de famille »

En langue Fon, « Hwé » signifie « maison », et « Li » : implantation, chemin, axe. De fait, « le Hwé Li est comme la racine rituelle de la maison, sa base, sa fondation », explique dans un entretien au catalogue avec Pierre Amrouche le sculpteur togolais Paul Ahyi qui expose ses dessins de Hwé li en même temps que les poteaux de l'exposition.

Le Hwé Li « protège la maison contre les voleurs et détecte l'adultère. Toutes les femmes doivent l'enjamber avant d'entrer dans la maison… si elles sont fautives d'avoir entretenu des rapports avec un autre homme que leur mari, le Hwé Li sortira du sol pour les frapper. », apprend encore Pierre Amrouche.

Alliant le bois et le fer, cet objet de culte « veille plus généralement sur ceux - gens et bêtes - qui font partie de la maison, pour en détourner les mauvais esprits et les sortilèges », relate Maximilien Quenum, déjà intrigué par l'objet en 1936 dans son carnet de « Voyage Au Pays Fons ».

De la figuration à l'abstraction

Si l'on trouve parfois des Hwé Li anthropomorphes, l'essentiel de ces pièces présentées sont « composées d'une colonne de bois dur (iroko, bois de fer) plus ou moins rectiligne et travaillée, surmontées d'un cimier de fer en forme de lame de houe. » Ces sculptures présentées à l'Espace Berggruen témoignent de la modernité d'un art primitif, proche de l'art brut et de l'art conceptuel, qui exprime avec force le passage de la figuration à l'abstraction. Trois d'entre elles sont actuellement exposées par la maison Hermès.

L'exposition de Hwé Li en septembre à l'espace Berggruen est une invitation au voyage à travers la magie, la beauté et les mystères de la culture Africaine.

Le catalogue de l'exposition, rédigé par Pierre Amrouche, est accompagné de nombreuses photos de terrain et de documents.

[19:00] Lancel by Harcourt
Location:
Maison Lancel
8, place de l'Opéra
75009 Paris
M° Opéra
France
Phone : +33 (0)1 47 42 37 29
Internet Site : www.lancel.com
Description:
Quand la maison Lancel s'associe au studio Harcourt

Un sac à encadrer, il fallait l'inventer !

Lancel vu par le Studio Harcourt : un partenariat pour une rétrospective des 133 ans de l'histoire de ses sacs.
Pour l'évènement, le Studio Harcourt se prête au jeu : la star du moment ce sont les sacs pour une foule d'autoportrait surprenant.
Une histoire dévoilée sous l'œil du plus prestigieux studio qui immortalise les plus grandes figures. Le sac devient alors ce visage aux multiples facettes, sous un objectif expert qui lui donne une nouvelle naissance.

Les vintages Lancel immortalisés au travers de ces portraits "œuvre d'art", un partenariat novateur et bien ciblé : à l'image de la "French Légèreté" propre au style Lancel qui cultive sa ligne décalée. Rien est trop beau pour la maison, du luxe sous toutes les coutures, à voir à partir du 8 septembre prochain dans la maison Lancel Opéra.

[19:00] Le Collectif La Pieuvre présente "Le Bateau Echoué"
Location:
Mairie du 10ème arrondissement
72, rue du Faubourg Saint-Martin
75475 Paris Cedex 10
M° Château d'Eau, Jacques Bonsergent, Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 53 72 10 10
Fax : +33 (0)1 53 72 11 01
Mail : webmairie10@paris.fr
Internet Site : mairie10.paris.fr
Description:
Le Collectif La Pieuvre a le plaisir de vous présenter l'installation « le Bateau Echoué ».

Le Bateau Echoué est visible jusqu'au 8 septembre à la mairie du 10eme arrondissement.

Un événement de clôture sera organisé le mardi 8 septembre à 19H.

Le Collectif La Pieuvre
www.collectiflapieuvre.com


[19:00-23:55] Sortie du DVD de danse "Coupé Décalicious"
Location:
Panic Room
101, rue Amelot
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 58 30 93 43
Mail : panic.room.bar@gmail.com
Description:
Fête - Cocktail party A l'occasion de la sortie du DVD de danse “Coupé Décalicious” avec Maïmouna, Les Ambianceuses et la chaîne Trace - Entre les projections des meilleurs moments de « Coupé Décalicious" et des cours d'initiation au Coupé Décalé, DJ Merco donnera l'assaut aux platines avec les meilleurs sons d'Afrique (Coupé décalé, N'Dombolo, Kuduru) et des Antilles (Ragga Dancehall, Soca Jump up). Dans cette ambiance torride, les shows diaboliques des Ambianceuses vous hypnotiseront pour cramer le dancefloor jusqu'à 2h du matin!!! Après avoir cartonné dans toute la France avec sa pièce « Hééé Mariamou », Maïmouna part avec sa compagnie Les Ambianceuses à San Francisco pour des représentations en anglais.

Rens. 06 69 32 17 82 lesambianceuses@gmail.com

[19:00] Vernissage Fabienne Oudart, Laurence Papouin, Jacqueline Taïb
Location:
Galerie La Ferronnerie Brigitte Négrier
40, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 78 01 13 13
Fax : +33 (0)1 48 06 50 84
Mail : brigitte.negrier@club.fr
Internet Site : www.galerielaferronnerie.fr
Description:
Du 8 Septembre 2009 au 7 Octobre 2009

[19:00] Vernissage de la rétrospective Charles Marcon
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Salon du Vieux-Colombier

DU LUNDI 7 AU LUNDI 28 SEPTEMBRE
Du lundi au vendredi de 11h30 à 17h, jeudi jusqu'à
19h, samedi de 10h à 12h

Le Salon du Vieux-Colombier accueille le peintre Charles Marcon pour une exposition rétrospective. Les peintures, dessins et techniques mixtes rassemblés à cette occasion retracent pour la première fois un parcours de 50 ans de création.

L'univers de Marcon, c'est le mystère étroitement mêlé au réel. D'abord il y a la couleur... Les couleurs somptueuses et rares. Et le dessin trouve sa voie. Tout se met alors à jouer avec une grande audace dans la juxtaposition des tons. De ces compositions il émane à la fois une mystérieuse beauté et une sérénité toute classique. Une œuvre d'une grande pureté, figurative et visionnaire.
Né en 1920, Charles Marcon a collaboré pendant 35 ans avec une grande galerie parisienne quai Voltaire. Ses tableaux ont notamment figuré dans l'exposition «Chefs d'œuvre des collections françaises» au Royal Academy London, ainsi qu'au Musée National d'Art Moderne de Madrid.

Voici quelques appréciations de grands critiques.
Pour Waldermar George, il est : « Un grand visionnaire, un grand poète, un créateur solitaire ». Alain Bosquet voit en lui « le Vuillard des tempêtes » et selon Jean Bouret : « il fait preuve d'un expressionnisme larvaire, celui qui avait certainement séduit Madeleine Castaing, défenseur et supporter de Soutine, lorsqu'elle connut Marcon ».

[19:15-22:30] Projection en avant-première de "Goemon"
Location:
Forum des Images
2, rue du Cinéma
Forum des Halles
Porte Saint-Eustache
75001 Paris
M° Les Halles
France
Mail : contact@forumdesimages.fr
Internet Site : www.forumdesimages.fr
Description:
Dans le cadre de la quinzième édition de l'Étrange festival, organisé du 04 au 13 septembre au forum des images à Paris, une projection du film Goemon (le robin des bois japonais) sera organisée à la salle 500 du festival.

[19:30] Avant-première du film "L'Affaire Farewell" de C. Carion
Location:
UGC Normandie
116, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° George V
France
Phone : 08 92 70 00 00 #16
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?code=NORMA
Description:
au profit de la Fondation Claude Pompidou

[19:30] Exposition de collages du peintre bulgare Yordan Parouchev "Transition"
Location:
Institut Culturel Bulgare
Centre Culturel Bulgare
28, rue la Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 20 52
Fax : +33 (0)9 53 17 20 40
Mail : contact@ccbulgarie.com
Internet Site : www.ccbulgarie.com
Description:
du 7 au 25 septembre

Né le 30.06.1958 à Sliven, Bulgarie.

En 1983 il termine ses études à l'Université de Veliko Tarnovo, spécialité « Peinture ». Il se spécialise dans la matière en 1986-87 à l'Académie de St. Petersbourg(Russie) et en 2001 à la « Cité Internationale des arts » à Paris.
Actuellement Parouchev est maître de conférences à l'Université de Veliko Tarnovo et membre de l'Union des peintres bulgares.






[20:00] Vernissage PARAD
Location:
Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret
Code : 13A62
75019 Paris
M° Jaurès, Bolivar
France
Phone : +33 (0)1 42 01 27 74
Mail : espacedesartssf@gmail.com
Internet Site : espacedesartssf.blogspot.com
Description:
Vernissage le 8 septembre 2009 à partir de 20h
Exposition du 9 au 15 septembre 2009 - 15h à 19h

Le groupe Parad vous invite à expérimenter une “randonnée” solitaire, un parcours d'images cryptées. Cette montée mécanique est structurée en trois parties ; une ascension, un sommet et une descente. Une installation pensée à six têtes, construite à douze mains aboutissant à une pérégrination complexe. Multiple propositions dialoguent, se mélangent, se confrontent dans l'espoir d'un objet global.
Parad tente de contrôler l'errance, d'imposer des images ouvertes.

Vincent Baumont
Engel Boudreaux
Camille Bres
Clément Delerot
Gregory McGrew
Félix Ramon

Artistes invités :
Sun-Tung Cho (vidéo)
Paul Guilbert - TRE (vidéo)
Hong Sun Min (vidéo)
Mateusz Sadowski (vidéo)
Alex Savatovsky (son)
Lukasz Sosinski (vidéo)

"Un groupe de six. Alors qu'ils gravissent le massif, ils ne se souviennent plus depuis combien de temps ils profitent de ce monde nouveau qui s'offre à eux. L'écart avec le vieux monde varie comme un balancier. Ils doivent continuer à se hisser. Ils n'ont pas sauvé la planète. Ils avaient plus intéressant à faire. Explorer les ruines du monde présent. Se perdre. Tenter de se glisser dans des interstices du paysage interdit. On leur disait souvent que c'était mieux hier. Comment sera donc demain ? Ils avaient senti l'urgence d'apprécier l'instant. Cesser de vivre dans la précaution. Et tant pis s'ils allaient muter. Ils muteraient heureux. De là-haut, ils tenteront d'oublier les dégâts, sans compter les morts. Ils sont en train d'oublier l'histoire. Combien d'apocalypses a vécu l'humanité ? La mémoire est redevenue vivante. L'écriture est morte. Seules quelques boucles subsistent. Le reste semble crypté. Ils sont entourés d'une civilisation globale et perdue.

Tant pis. Tant pis pour la gloire et tant pis pour l'honneur. D'ailleurs ils sont nés bien après la catastrophe. Elle n'est toujours pas achevée. Ils la vivent à doses variables. Peut-être qu'ils la désirent encore. Ou qu'ils veulent la cerner de près. Avec ou sans écran. De manière insidieuse comme on leur a inculqué, en multipliant les images.

Beckett l'avait fait durer longtemps, il avait dressé l'attente de cette catastrophe dont plus personne ne peut dater le début. A moins que ce ne soit Stanley Kubrick en 2001, ou quelques millions d'années avant Ils tentent d'en tracer la carte. En recyclant ses mécanismes."

http://www.facebook.com/video/video.php?v=160603710048&oid=103584210479

[20:30-23:00] Vernissage de David Lynch "I see Myself"
Location:
Galerie des Galeries
29 bis, rue de la Chaussée d'Antin
40, boulevard Haussmann
premier étage
75009 Paris
M° Chaussée d'Antin - La Fayette, Trinité - d'Estienne d'Orves, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 81 98
Mail : galeriedesgaleries@galerieslafayette.com
Internet Site : www.galeriedesgaleries.com
Description:
DU 2 SEPT. AU 3 OCT.

Vernissage sur invitation ! Le génie de l'Amérique, David Lynch, crée l'évènement avec les Galeries Lafayette pour la rentrée en réalisant 11 vitrines uniques et interactives sur le thème de « Machines - Abstraction – Women ».

A la rentrée, le cultissime réalisateur David Lynch met en scène les vitrines des Galeries Lafayette, sur le thème des "Femmes d'influence". Vestiaires imaginaires de Josephine Baker, Audrey Hepburn et Madonna, studio Harcourt pour se faire tirer un portrait de star, expo de lithographies, court-métrage et clips pour se replonger dans l'univers du metteur en scène fou...









[23:00-23:50] Concert privé de Vicky Banjo
Location:
Chacha Club
47, rue Berger
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 13 12 12
Mail : chacha@chachaclub.fr
Internet Site : www.chachaclub.fr
Description:
De : bedos victoria

Chers et chères fidèles de... ben de nous (et si vous ne l'êtes pas encore, patience, on vous aura à l'usure),

Vicky Banjo est de retour pour réveiller vos oreilles engourdies par les sables fins et les otites. Deux mois sans nous voir, ça a dû être très douloureux mais ne vous inquiétez plus, nous sommes rentrés, nous sommes là et on n'est pas prêt de repartir en plus. Pourtant, nous étions bien en Corse tous les deux face au coucher de soleil sur la baie de Calvi.
Peu de mots, des regards, juste nous et un lonzo (charcuterie corse à faire flancher un islamiste). Oui, Banjo et moi, nous..... Et bien non!
Toujours rien! Niet! On est en lice avec Stone et Charden pour être le groupe le plus chaste de l'histoire du rock. Et franchement je lui ai
sorti le grand jeu à ce petit con: parents délicieux, frère partageur, topless, baraque à tomber par terre, restos, bateaux, j'étais au bord de l'hélico, et rien, waloo, dans sa jolie face à la Vicky! Comprends pas.
Mais continue. Non, je l'aurai un jour et ce jour-là, je vous promets, je chante en anglais.
Tout ça pour vous dire que nous sommes au taquet tous les deux et comptons bien vous le montrez mardi 8 septembre à l'occasion d'un concert privé organisé au chacha club. Ça débutera à 23h avec nous puis Alex Beaupain, le père des chansons dans le film "les chansons d'amour"
viendra pousser son exquise chansonnette accompagnée de Valentine, sa violoncelliste. Ensuite, Anne, Karim et nous-même vous avons préparé une ribambelle de musiques causant d'amour pour bouger votre petit cul bronzé sur la piste de danse. Voilà, voilà.
Donc, idéalement venez dîner avant au restaurant du Chacha qui est très sympa puis enjoyez!
Comme l'entrée se fait sur liste, il me faut savoir si je donne votre nom ou pas. En gros répondez-moi sinon, vous vous retrouverez seul au pied de cochon face à une entrecôte frites et un pichet de mauvais vin.

Je vous embrasse de toutes mes forces et j'espère à mardi (en huit, vous gourez pas)

Vicky... et Banjo n'est pas très loin.

16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés