Friday, September 18, 2009
Public Access


Category:
Category: All

18
September 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
  Marchés Flottants du Sud-Ouest
Location:
Ports de Montebello et de la Tournelle
Quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Description:
du 18 au 20 septembre

http://www.marchesflottants.fr

Abolition de la peine de mort
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
18/09/1981 : projet de loi

Fête nationale du Chili
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale du Chili

Expositions Chomo + Marie MOREL
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
10 septembre 2009 – 7 mars 2010

Horaires
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture billetterie à 17h30

Tarifs
Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€


CHOMO
"Le Débarquement Spirituel"

Il y a dix ans mourait Chomo, l'ermite de la forêt de Fontainebleau, artiste total à la fois poète, musicien, peintre, sculpteur, architecte, et auteur d'un film récapitulatif de toute son œuvre, plus long que le Mahâbhârata : Le Débarquement Spirituel. Une véritable légende vivante, dont l'empreinte est profonde sur tous ceux qui l'ont rencontrée.

Des milliers de visiteurs, de toutes conditions, ont été admis, au fil des ans, dans le territoire mythique de son Village d'Art Préludien, sur la commune d'Achères-la-Forêt, non loin du Cyclope de Tinguely et de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où est enterré Cocteau, à Milly-la-Forêt. D'Angleterre, des Etats-Unis, d'Allemagne, du Japon, la télévision est venue filmer l'Eglise des Pauvres, le Sanctuaire des Bois Brûlés ou le Refuge, trois chefs d'œuvre de l'architecture spontanée de Chomo, réalisés, comme toute son œuvre, en matériaux de récupération : bois morts de la forêt, grillage, plâtre, bouteilles, tôles de voitures, glanés dans les sous-bois, les décharges publiques et les casses automobiles des environs.

Déjà, en 1960, les derniers surréalistes, André Breton, Dali, Joyce Mansour, Henri Michaux, mais aussi Cocteau, Anaïs Nin, le peintre Atlan, les galeristes Claude Bernard et Iris Clert ou même Picasso, avaient admiré, à Paris, les Bois Brûlés de Chomo, ses assemblages de verre et ses toiles lacérées, dans l'unique exposition qu'il devait consentir avant de se retirer du monde. Par la suite, sur les traces de Clara Malraux, mandatée en son temps par le Ministère des Affaires Culturelles pour faire protéger le site à ses débuts, des personnalités aussi différentes que Bernard Anthonioz, Jacques Attali, Henri-Claude Cousseau, Jean-Hubert Martin, se sont rendues dans le « Royaume » de Chomo, pour voir de plus près celui qui se disait aussi médium et guérisseur et vivait dans une telle symbiose avec ses abeilles qu'une séquence « choc » lui a été consacrée, en 1965, dans un film d'Edouard Logereau, Paris-Secret.

Bernard Lassus, Michel Ragon, les peintres Jean Revol, Lisette Combe et Jean de Maximy, le sculpteur Josette Rispal, les photographes Jean-Paul Vidal, Marcus Schubert, Jean-Claude David, Pascal Brousse, Minot-Gormezano, le psychiatre Gaston Ferdière, Michel Thévoz, de la Collection de l'Art Brut de Lausanne, Jean-Paul Favand du Musée des Arts Forains, John Maizels, de la revue internationale Raw Vision, et beaucoup d'autres ont été parmi les admirateurs et défenseurs de l'univers de Chomo. Clovis Prévost et Antoine de Maximy lui ont consacré un film. J'ai moi-même recueilli les souvenirs et les pensées de Chomo, dans un livre iconoclaste publié en 1978. France Inter, France Culture, Radio Libertaire sont venus enregistrer la poésie sonore, les musiques expérimentales et les propos détonants de cet écologiste avant l'heure, grand pourfendeur de la société de consommation, auquel une Fondation a même été un temps dédiée, destinée à protéger le lieu et l'œuvre de Chomo.

Mais Chomo était un irréductible, et s'il avait décidé de poursuivre son œuvre en-dehors du circuit des galeries et du marché, payant sa rébellion au prix fort de l'inconfort et de la solitude, c'était pour préserver sa liberté totale d'esprit et de création, pour pouvoir sans entraves enseigner sa voie à tous ceux qu'il prenait au piège de son rêve, et pour rester jusqu'au bout fidèle à sa révolte contre une société qu'il estimait gravement dévoyée, sur une planète elle-même en grand danger.

Depuis dix ans, l'univers de Chomo n'est plus accessible au public, et ce créateur inoubliable, ce visionnaire tourmenté par tous les excès de l'inspiration, auteur de centaines d'expériences de tous genres en sculpture, peinture, poésie, musique, cinéma, est en passe de disparaître de l'écran de nos mémoires. Il était temps que la France reconnaisse cet artiste extraordinaire, trop longtemps cantonné dans les curiosités du bord des routes, et rende hommage à celui que le chanteur britannique Jarvis Cocker, dans son road movie Journeys into the Outside (Voyages dans l'ailleurs), tourné l'année même du décès de Chomo, considérait déjà comme un monument du XXème siècle. Ce sera l'honneur et la fierté de la Halle Saint Pierre d'avoir eu, la première, ce souci et ce privilège. Puissent, dans cette lancée, les pouvoirs publics prendre les décisions qui s'imposent afin de consacrer à Chomo, sur le lieu où il a vécu, le musée qu'il mérite.

Laurent Danchin

Commissaires de l'exposition :
Laurent Danchin, Critique d'Art et Écrivain

Martine Lusardy, Directrice de la Halle Saint Pierre






Marie MOREL
"Les trois personnes de l'espace"

Marie Morel est un des plus grands peintres vivants. J'ai beaucoup appris d'elle. J'ai travaillé avec elle sur un grand tableau de six mètres qui fut intitulé « Louise Michel ». Matisse se posait la question : Comment faire pour qu'il n'y ait pas un déséquilibre entre les points faibles de la toile et les points forts, entre des régions puissantes et des fonds vides, entre ce qui s'élève et ce qui s'efface, soudain rejeté dans l'ombre de ce qui s'élève ? Pour que quelque chose surgisse avec densité, ne faut-il pas que quelque chose, à côté, nécessairement s'affaiblisse ? La réponse de Marie Morel est la saturation de tous les points sur la surface dans une marqueterie de scènes intenses. La scène sexuelle représentée en 6.20 est aussi puissamment peinte et aussi bouleversante que celle située en 27.8. Or ni l'une ni l'autre ne sont connaissables panoramiquement. Mais Marie Morel a poussé le problème que se posait Matisse plus loin encore : elle a ajouté au problème du déséquilibre des points faibles et des points forts sur la surface de la peinture le problème du déséquilibre des trois points de vue dans l'espace que la vision de la peinture requiert. Freud disait : il y a deux positions, fort et da. Ailleurs ou là. Absent ou présent. Mort ou vivant. L'art es tout entier dans ce jeu terrible qui joue entre le perdu et l'apparaissant. Mais Humboldt disait : il y a trois positions dans l'espace : hier, da, dort. Ici, là, loin. De ces trois positions dans l'espace dérivent les trois personnes dans la langue : je, tu, il. Par exemple en peinture Je, c'est le nez sur la toile lorsqu'on peint. Tu, le visage ou le buste à mi distance quand on regarde. Il, le corps inconnu qui pousse la porte et aperçoit de très loin la toile.

J'évoque le mouvement incessant du peintre dans l'atelier cherchant l'impossible encablure, l'introuvable vol d'oiseau, l'inexistante « bonne distance » vis-à-vis du chevalet qui supporte la peinture.

Marie Morel associe les trois personnes aux trois positions.

De tout près c'est je, c'est hier, c'est ici. C'est pour ainsi dire le monde interne. C'est le labyrinthe où la mosaïque incruste ses scènes et inscrit se noms. C'est le livre ; Ici, on peut lire les phrases écrites. Ici, on peut entrer à l'intérieur du cadre de chaque saynète.

A mi distance c'est tu, c'est da, c'est là, en face. C'est l'ensemble des couleurs, l'équilibre des formes. C'est le tout se donnant d'assez près pour saisir l'ensemble et percevoir la nature de son contenu (mais plus assez près pour subir l'ascendant de chaque scène sexuelle, plus assez près pour pouvoir lire les mots qui entourent les figures qu'immobilise le désir au sein de chaque petit encadrement de branches mortes).

De loin, c'est il, c'est dort, c'est là-bas, surgissant dans le loin, à partir du loin. Ce sont les grands monochromes abstraits que j'admire tant, c'est la futaie, architecture où l'image se cache, prédateur à l'aguet, autre inconnaissable sur le point de bondir.

Voilà la triple avancée qui me subjugue à chaque fois dans les peintures de Marie Morel.

J'appelle « peintures de Marie Morel » tous les grands formats dès l'instant où ils sont exposés dans l'espace qui est nécessaire aux trois visions. (...)

Pascal QUIGNARD, 2009
Extrait du texte, livre–catalogue Marie Morel

http://www.mariemorel.net


01:00 [01:30] After VIP WOODSTOCK PARTY
Location:
NY Club
130, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Châtelet, Pont Neuf, Les Halles
France
Mail : penelope@nyclubparis.com
Internet Site : www.nyclubparis.com
Description:
After VIP à partir de 01H30 au NY CLUB accès uniquement sur présentation du billet WOODSTOCK PARTY et du mot de passe

02:00  
03:00  
04:00  
05:00  
06:00  
07:00  
08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-19:00] Dédicace de Mika pour "The boy who knew too much"
Location:
Virgin Megastore Champs-Élysées
52/60, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 49 53 50 00
Fax : +33 (0)1 49 53 50 41
Internet Site : www.virginmegastore.fr/mon_virgin_megastore_1000.html?magasin=18
Description:
Attention, événement ! L'immense phénomène pop Mika sort son deuxième album le 18 septembre prochain. Ce nouvel opus donne suite à Life in Cartoon Motion qui avait été vendu à près de 6 millions d'exemplaires à travers le monde et avait été 5 fois disque de platine en Angleterre et disque de diamant en France, valant à Mika ainsi de multiples récompenses aux Brit Awards, Nrj & MTV Awards.
Après s'être concentré sur l'enfance avec Life in Cartoon Motion, Mika grandit –un peu– et aborde l'adolescence dans son nouvel album. Truffé de références pop des années 80/90, The boy who knew too much nous prouve que Mika est un des talents incontournables de cette décennie, et que l'originalité et l'extravagance sont plus que jamais au cœur de la tendance musicale !
Retrouvez Mika à l'occasion d'une séance de dédicaces exceptionnelle au Virgin Megastore Champs-Élysées le vendredi 18 septembre à 17h.

The boy who knew too much, Mika (Barclay /Universal)


[18:00-23:00] Cocktail International des Arts et des Artistes
Location:
Fondation Eugène Napoléon
254, rue du Faubourg Saint-Antoine
75570 Paris Cedex 12
M° Nation
France
Internet Site : www.fondation-eugenenapoleon.org
Description:
Eric de Rethil et Les Plaisirs Elégants
vous invitent au Cocktail International
des Arts et des Artistes

Vernissage vendredi 18 septembre 2009
de 18 heures à 23 heures

30 artistes & 9 Pays à découvrir (peintres abstraits et figuratifs, sculpteurs et photographes)

Exposition les 19 et 20 septembre de 10h à 18h

RSVP eric.de.rethil@voila.fr

[18:00-22:00] Exposition "Statique Vélocité" d'Alexandre Durand
Location:
Galerie Kennory Kim
22, rue des Vertus
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 77 90 88
Mail : info@kennory-kim.com
Internet Site : www.kennory-kim.com
Description:
photographie – sculpture – vidéo – installation

Exposition personnelle du 18 septembre au 29 octobre 2009
Vernissage vendredi 18 septembre de 18h à 22h
Clôture jeudi 29 octobre de 18h à 20h

Après une participation remarquée en 2007 à l'exposition collective « Assonnance » des artistes de l'Entreprise avec ses Allégories , Alexandre Durand, plasticien multi-actes, prend cette année possession de tout l'espace de la galerie et fait état, d'un autre angle de scène et à travers divers supports et médias, de la dynamique moderne des modes et des représentations actuelles, ce que l'on pourrait désigner comme domination ridi-culturelle.


[18:00] Exposition Amir Moussaoui « Art-Innovation »
Location:
Espace Le Sens de l'Art
50, avenue Gabriel-Péri
93120 La Courneuve
M° La Courneuve - 8 mai 1945
France
Mobile : +33 (0)6 50 44 85 34
Mail : sensdelart@laposte.net
Description:
du 18 septembre au 2 octobre 2009
Vernissage le vendredi 18 septembre 2009 à partir de 18h

[18:00] Exposition d'Isabelle Aburto, peinture sur verre
Location:
Office de Tourisme de Nanterre
4, rue du Marché
92000 Nanterre
M° RER A Nanterre - Ville
France
Phone : +33 (0)1 47 21 58 02
Fax : +33 (0)1 47 25 99 02
Mail : info@ot-nanterre.fr
Internet Site : www.ot-nanterre.fr
Description:
Exposition du 8 au 25 septembre
Vernissage le vendredi 18 septembre à partir de 18 heures

Isabelle Aburto est née à Santiago le 18 octobre 1950, elle a grandi dans le quartier Bellaviste (Belle Vue). Elle arrive en France en 1975, victime de la dictature de Pinochet. A cette époque elle était l'épouse d'un photographe du Président ALLENDE.

« Le 18 septembre 2010, partout dans le monde, les chiliens fêtent les 200 ans de l'indépendance de la monarchie espagnole.
Venez nous rencontrer à l'Office de Tourisme et découvrir le Chili autrement, une autre sensibilité mêlée de fantaisie toute en couleur. »

[18:00] Exposition de Samuel Richardot
Location:
La Galerie
Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec
1, rue Jean-Jaurès
93130 Noisy-le-Sec
M° RER E Noisy-le-Sec
France
Phone : +33 (0)1 49 42 67 17
Fax : +33 (0)1 48 46 10 70
Mail : lagalerie@noisylesec.fr
Internet Site : www.lagalerie.noisylesec.fr
Description:
19 septembre – 21 novembre 2009

Vernissage vendredi 18 septembre de 18 h à 21 h
Avant-première pour la presse, de 17 h à 18 h en présence de l'artiste
Le soir du vernissage, navette gratuite au départ de Paris (Place de la République / métro République / sortie Rue du Temple) à 18 h 30 ; retour prévu sur Paris à 21 h 30. Sans réservation, en fonction des places disponibles

La Galerie, Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, invite Samuel Richardot, peintre né en 1982, à réaliser sa première exposition personnelle en institution. Diplômé en 2006 de l'École des beaux-arts de Paris, Samuel Richardot travaille avec la galerie Balice Hertling à
Paris où il a eu une exposition personnelle en 2008. Il a participé cette même année au Printemps de Septembre à Toulouse.

Pour son exposition à La Galerie de Noisy-le-Sec, Samuel Richardot propose un accrochage de nouvelles toiles réalisées lors de son récent séjour berlinois ainsi qu'une installation inédite de papiers découpés.

Dès ses premières peintures, Samuel Richardot puise dans l'expression de qualités sensorielles, chaque élément trouvant une possible origine dans une odeur, un son, un toucher, comme autant de résurgences que la mémoire associe à des sens. Produisant ainsi une peinture figurée mais non figurative, le vocabulaire composant ces images « mentales » – dans le sens où elles donnent à voir une réalité virtuelle – se décline en symboles étrangement familiers, qu'on ne peut reconnaître avec certitude. Certains proviennent d'un répertoire d'images médicales (organes), d'autres d'éléments naturels réduits à leur état le plus simple (branche d'arbre, flaque d'eau, caillou). Enfin, plus récemment apparus dans sa pratique, d'autres signes sont quant à eux issus de différents gestes annexes à la peinture (coulure, tâche, trace de bull pack, scotch, brûlure...), accidents contrôlés qui rejoignent une histoire de l'art processuel.

L'exposition à La Galerie se déploie à partir d'un accrochage de tableaux dans lesquels motifs peints sur toile côtoient découpes de papier. Délibérément contraintes par des formats standard prédéterminés – soit grands formats horizontaux, tels des paysages ou des écrans, soit très petits formats – les œuvres de Samuel Richardot jouent des changements d'échelle, du tableau comme point de vue d'ensemble au détail de chaque élément représenté. De par l'importance accordée au vide, les formes semblent émerger d'un champ blanc. À la fois délimitées dans leurs contours et incomplètes, elles sont réalisées sans dessin préparatoire, animées par un désir de garder une spontanéité, tout en étant paradoxalement extrêmement contrôlées.

Complétant cet accrochage, une installation présentée à l'horizontale dans la salle des colonnes se compose d'une accumulation de chutes de différents statuts – papiers découpés, pochoirs, essais divers – que l'artiste a conservé au fil de la réalisation de ses tableaux, d'abord en tant qu'outils puis pour elles-mêmes, afin d'y puiser une substance résiduelle. Marquant une nouvelle direction formelle et un passage de la peinture à la sculpture, l'installation s'avère emblématique de la méthode employée par Samuel Richardot dès ses premiers travaux : une production à flux tendus, dont la structure en boucle répond à une conception cyclique du temps, et au sein de laquelle la réduction des moyens offre d'infimes variations. Trace de cette méthode, la composition correspond à un moment arrêté, tout en contenant la possibilité d'être augmentée ou réduite par d'ultérieurs accrochages.

Repères biographiques sur l'artiste
Samuel Richardot est né en 1982 à Aurillac.
Diplômé de l'Ecole des beaux-arts de Paris en 2006, il a participé aux expositions collectives Cadrage/Débordement (Félicités de l'Ensba), Prix Novembre à Vitry-sur-Seine, 51e Salon de Montrouge et Rendez-vous 07 aux Subsistances à Lyon. En 2008, après une première exposition personnelle à Paris à la galerie Balice Hertling, il a participé au Printemps de Septembre à Toulouse.
Il est représenté par la galerie Balice Hertling à Paris : www.balicehertling.com

[18:00-21:00] Exposition de Yo Marchand, peintures récentes
Location:
Galerie d'Est et d'Ouest
1, rue Francis de Pressensé
75014 Paris
M° Pernety
France
Phone : +33 (0)1 40 44 43 00
Fax : +33 (0)6 07 41 43 83
Mail : g.degaulle@estetouest.com
Internet Site : www.estetouest.com
Description:
du 18 septembre au 30 octobre 2009
vernissage vendredi 18 septembre 2009 de 18h à 21h

Yo Marchand, une archéologie picturale

Dès ses premières expositions à la galerie Camille Renault, l'œuvre de Yo Marchand a établi un lien entre silence et parole, explicite et implicite, l'évidence et le caché.
De l'Abbaye de Noirlac à la Corderie Royale de Rochefort, du Musée du Nouveau Monde à la Salle de l'Oratoire de La Rochelle, du Couvent des Cordeliers de Saint-Nizier sous Charlieu à la Cité de l'or de Saint-Amand-Montrond, son regard nous initie à la mémoire des lieux. Mémoire perdue des vestiges enfouis. Mémoire de l'imprimé peu à peu reconquis. Mémoire de l'image, imprimée, réinterprétée et reformulée au gré de nos géographies intérieures. Mémoire de la surface à peindre, à vivre et à comprendre. Du geste originel au geste-palimpseste, du geste d'écriture au geste de lecture, tout devient dès lors une réflexion – au sens étymologique du terme – sur l'acte de voir… Reconnu par de nombreux écrivains et poètes (dont Andrée Chédid, Anne Delbée, Georges Conchon ou Gilbert Lascault) l'espace-temps de Yo Marchand fait corps avec la surface vivante de la toile. L'originalité de cet univers où l'imaginaire nous interpelle sans cesse, sera présenté du 18 septembre au 30 octobre 2009, à la Galerie d'Est et d'Ouest. Orchestrée par Grégoire de Gaulle, cette exposition sera en outre suivie par la publication du second volume de ses carnets d'atelier aux éditions Mémoire Vivante et par une importante rétrospective au Fonds d'art moderne et contemporain-Espace Boris Vian à Montluçon.
« Trouver la spiritualité de la matière », cette phrase-clef de Yo Marchand qui trouve, ici, toute sa raison d'être, pourrait bien nous réserver plus d'une invitation à la redécouverte…


Hypnose, 2008
huile sur toile, 162x114 cm
courtesy Galerie d'Est et d'Ouest, Paris

[18:00-21:00] MYKITA SHOP PARIS OPENING
Description:
Press presentation from 2pm to 6pm, Cocktail from 6pm to 9pm Mykita Shop Paris 2, rue du Pas de la Mule 75003 Paris France Gerald Cohen T : +33 (0)1 44 76 88 76 gerald@geraldcohen.com

[18:00] « In Between, Une étrange familiarité »
Description:
château de Nemours (77)

Un bus au départ de l'IESA (5 avenue de l'Opéra 75001 Paris) sera spécialement mis à disposition à cette occasion.
RSVP a.abdellatif@iesa.fr

Du 19 septembre au 13 décembre 2009

http://agenda.germainpire.info/img/2009/20090918_In_Between.doc

[18:30] Exposition "Les cathédrales en héritage: un défi pour les métiers du patrimo
Location:
Jardin du Palais Royal
Domaine national du Palais Royal
2, Place Colette
6, rue Montpensier
Place du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 92 16
Internet Site : palais-royal.monuments-nationaux.fr
Description:
Galerie d'Orléans

Septembre – Décembre 2009

A l'occasion du lancement des Journées Européennes du Patrimoine, le 18 septembre, le Ministère de la Culture et de la Communication propose une exposition jusqu'au mois de décembre sur la palissade du chantier de restauration de la galerie d'Orléans au Palais Royal :
« Les cathédrales en héritage : un défi pour les métiers du patrimoine ».

Cette exposition est une invitation à découvrir en images une aventure qui a mobilisé architectes, artistes et artisans durant des siècles et qui tient aujourd'hui une place essentielle dans notre mémoire collective. Les amateurs d'architecture et de patrimoine religieux pourront suivre un parcours exceptionnel sur ces édifices majestueux qui ont su traverser le temps grâce au savoir-faire des métiers du patrimoine.
Elle s'inscrit dans le plan de relance voulu par le Président de la République et met l'accent sur les corps de métiers spécialisés, souvent ignorés du grand public, qui œuvrent à l'entretien et à la restauration de ces grands vaisseaux de pierre.

A travers cette politique de soutien au patrimoine national sont réaffirmés la place et l'éclat des cathédrales dans notre paysage urbain et mémoriel : la cathédrale attire le regard et marque les esprits. C'est ce qui illustre cette exposition en vous emmenant à travers la France, de Quimper à Bayonne, en passant par Albi, Autun ou encore Strasbourg.

[18:30-20:30] Exposition "Les traces parisiennes de Józef Chelmonski
Location:
Société Historique et Littéraire Polonaise
Bibliothèque Polonaise de Paris
6, quai d'Orléans
75004 Paris
M° Pont Marie, Maubert - Mutualité, Jussieu, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 55 42 83 83
Fax : +33 (0)1 46 33 36 31
Internet Site : www.bibliotheque-polonaise-paris-shlp.fr
Description:
Du 18 septembre au 15 octobre 2009
du lundi au vendredi de 14h à 18h
Vernissage de l'exposition le vendredi 18 septembre de 18h30 à 20h30

Photographies de Goupil & Cie de la collection de la SHLP/BPP

Cette exposition est la deuxième étape de la présentation préparée pour le Festival d'été de la Maison de la création à Radziejowice avec le concours de la Fondation de Józef Chelmonski. Cette série de photographies représentant des tableaux de maître de la peinture polonaise du XIXe siècle a été publiée par le plus grand marchand parisien Adolphe Goupil. Il a découvert le peintre lors de sa première participation au Salon et a contribué à la fondation de sa carrière internationale. Les photographies présentées constituent, parfois, les seules traces des tableaux peints par Józef Chelmonski durant les 13 ans passés à Paris.

[18:30] Exposition Maurice Matieu: La banalité du massacre
Location:
Galerie Municipale Julio Gonzalez
21, avenue Paul Doumer
94110 Arcueil
M° RER B Laplace
France
Phone : +33 (0)1 46 15 09 75
Fax : +33 (0)1 46 15 09 72
Mail : galerie.gonzalez@mairie-arcueil.fr
Internet Site : www.arcueil.fr/rubrique.php3?id_rubrique=46
Description:
"Je trace sur une feuille un triangle dont les sommets sont la peinture, la mathématique et le politique... Je préfère réfléchir aux ailleurs, traîner dans la littérature les mathématiques. En peinture, je ne suis que les libertés prises par mes mains". M.M

Maurice Matieu est né, en 1934, à Paris. Il vit et travaille en Normandie. Mathématicien de formation, l'autobiographie picturale de Maurice Matieu s'est élaborée en corrélation avec la réflexion sur les formes : le nombre d'or, le passage de l'optique d'Aristote à celle d'Al Hazen, la découverte des objets géométriques par les enfants nés avec un cristallin opaque, le point de fuite d'Alberti, sont mêlés à des hommages aux pensées de Deleuze, Samuel Beckett, Marcel Proust, aux zelliges et aux vestiges des civilisations antiques...

L'art de Maurice Matieu, c'est aussi une réflexion sur notre époque dans sa dimension politique, comme dans sa série " La banalité du massacre " qui s'interroge sur le fait qu'aucun massacre n'a été exemplaire. Un moment où l'art doit s'entremêler à la culture dans toutes ses dimensions.

Maurice Matieu a publié chez Actes-Sud : Dissonance (1985), Maurice Matieu, l'insoumission (1995), La Banalité du massacre (2001), Maximilien Robespierre : pour Maurice Matieu (2001), Sous X (2003), Maurice Matieu, Autobiographie par la forme (2009) et, aux éditions du Regard : Posthume sur mesure (2007).

Du 18/09/2009 au 24/10/2009
Ouverture mercredi et samedi de 14h à 19h et jeudi et vendredi de 16h à 19h.
Vernissage vendredi 18 septembre à 18h30. Rencontre et dialogue avec l'artiste samedi 10 octobre

[18:30] Exposition de Paul Conte « La visite à l'atelier et autres destinations »
Location:
Chalet des Îles Daumesnil
Île de Reuilly
Lac Daumesnil
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 43 07 00 10
Fax : +33 (0)1 43 07 00 11
Mail : info@lechaletdesiles.com
Internet Site : www.lechaletdesiles.com
Description:
Du 18 septembre au 18 décembre 2009
Vernissage le 18 septembre 2009, à partir de 18h30

[18:30] Exposition de SOLANGE CARVALHO : PEINTURES ET DESSINS
Location:
Maison du Brésil
7 L, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 58 10 23 00
Fax : +33 (0)1 45 81 36 60
Mail : culture@maisondubresil.org
Internet Site : www.maisondubresil.org
Description:
Du 16 au 29 septembre 2009
Vernissage le vendredi 18 septembre à 18h30
tous les jours de 13h à 20h

http://solangecarvalhofr.e-monsite.com

[18:30] Initinéraires de l'excellence en Limousin
Location:
Maison du Limousin
30, rue Caumartin
75009 Paris
M° Havre - Caumartin, Auber, Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 40 07 04 67
Fax : +33 (0)1 40 07 04 64
Mail : contact@maisondulimousin.com
Internet Site : www.maisondulimousin.com
Description:
du vendredi 18 septembre 2009 au mercredi 18 novembre 2009

Exposition : Suzanne Lalique - Paul Burty Haviland, artistes du sensible

Pour la première fois, dans le cadre d'une exposition exceptionnelle consacrée à ce couple unique d'artistes des années art déco

Vernissage: Vendredi 18 septembre 2009 de 18h30 à 21h
En présence de Mme Nicole Maritch-Haviland, fille de Suzanne Lalique et Paul Burty Haviland, et de Mme Myriam Pariente, Président du Groupe Haviland-Limoges 1842.
Rencontre et dédicace: samedi 19 septembre 2009 à 15h
Avec Mme Nicole Maritch-Haviland, fille de Suzanne Lalique et PaulBurty Haviland. Visite commentée de l'exposition.

Pour en savoir plus :
http://www.maisondulimousin.com/mailing/mail_exellence.html



[19:00] EXPO CHAYAN KHOI
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
Du 15 au 20 septembre 2009
Tous les jours de 13 h à 20 h

Cocktails de vernissage : mercredi 16, Jeudi 17, Vendredi 18 septembre à partir de 19h !

Chayan Khoï voyage partout dans le monde et photographie sa beauté. Il travaille ensuite ces photos en assemblages photographiques (qu'il nomme « cyberéalisme », terme qu'il a dérivé de cybernétique et de réalisme, car ses ?uvres numériques restent figuratives) mettant en scène dans une même image merveilles de la nature et du patrimoine mondial.

Précurseur dans le domaine de la création numérique, il s'est tourné progressivement, au tournant du XXIe siècle, vers des techniques plus artisanales traditionnelles. Il emploie notamment des encres céramiques pour réaliser des créations uniques et collabore de nombreux autres techniciens et artistes de divers secteurs et domaines.

Véronique Grange-Spahis
06 20 63 47 17

[19:00] Exposition de Romain de Souza
Location:
Espace Kiron
10, rue de la Vacquerie
75011 Paris
M° Charonne, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 44 64 11 50
Fax : +33 (0)1 43 73 55 10
Mail : galerie@kiron.fr
Internet Site : www.kiron-espace.com
Description:
Du 19 au 24 septembre 2009

Romain de Souza, n'en est pas à sa première exposition. Mais pour la première fois, c'est en tant que sculpteur, enrichit de ses activités professionnelles comme artisan, restaurateur ou créateur, qu'il présente cinq années de son travail personnel.
La technique qui lui est propre tend à retrouver l'esprit du croquis longtemps pratiqué exclusivement au stylo à bille.
Ici, le croquis n'est pas l'ébauche d'un projet, mais la représentation authentique de l'essentiel, il s'agit de saisir l'instantanéité du mouvement en quelques traits.
Le prolongement naturel apparaît dans cette approche originale, emplie d'élans et de légèreté, où chaque tige est comme un coup de crayon.

Autour d'une trentaine de sculptures, Romain de Souza présente croquis et mobilier du 19 au 24 septembre 2009.

http://www.kiron.fr/assets/docs/events/expo/2009/0909ke_expo_romain_de_souza.pdf

[19:00] Finissage "cet été, je ne partirai pas en vacances"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
du 18 juillet au 18 septembre
Tous les jours de 14h à 19h
Finissage de l'exposition vendredi 18 septembre à 19h

La manifestation estivale de Point Ephémère

Cet été, je ne partirai pas en vacances est une exposition évolutive, alimentée tout au long de l'été par des correspondances écrites, visuelles ou sonores envoyées par mail, par courrier ou par fax qui prendront ensuite la forme d'un gigantesque journal mural.
Les contributions seront reproduites en format A4 et marouflées sur le mur pour constituer un dazibao artistique et politique. Leur présentation sur le mur fera l'objet d'ateliers ouverts aux étudiants et au public.
La salle d'exposition sera ainsi transformée en un chantier d'expression qui accueillera, et c'est exceptionnel, plus d'une centaine de dessins de Willem, renouvelés eux aussi au fil de l'actualité estivale.
Un espace « do it yourself » sera réservé au public pour que lui aussi ait voix au chapitre en nous transmettant son ressenti sur la période.
On retrouve cet espace à l'extérieur du bâtiment dans l'installation de la photographe Renata Bueno qui invitera le public à venir coller son photomaton sur un arbre touffu et feuillu reproduit au format affiche, une manière d'écrire ensemble une histoire et une généalogie collective. Ce projet se fait en collaboration avec Photoautomat, collectif qui a déposé et assure l'entretien du photomaton à Point Ephémère depuis maintenant un an.
La Chambre à Air, émission de radio nomade diffusée sur Radio Campus, s'installe du 20 au 26 juillet pour relayer l'exposition sur les ondes, mais aussi et surtout pour faire entendre la voix de celles et ceux qui précisément ne partiront pas en vacances (http://www.radiocampusparis.org/ ?p=5654)

Cet été, je ne partirai pas en vacances s'offre comme un blog agissant dans le réel où la prise de parole et la participation des artistes et du public alimente le débat.

Qu'en sera-t-il du résultat ? Rendez-vous pour la restitution complète lors du pot de finissage le 18 septembre 2009.


[19:00] L'art dans tous ses états
Location:
Les Réservoirs
2, rue des réservoirs
78520 Limay
M° Gare SNCF Limay
France
Mail : e.joly@ville-limay.fr
Internet Site : lesreservoirs.free.fr
Description:
19 septembre | 30 octobre
Vernissage vendredi 18 septembre 2009 à partir de 19h

L'art dans tous ses états, œuvres du FRAC île-de-france
Mac Adams, Berdaguer & Péjus, Richard Fauguet, Bertrand Lavier, Vera Pagava, Jacques Vieille, JeanLuc Vilmouth

Alors que longtemps l'emprunt a constitué la base de la formation des artistes, au XXe siècle, la référence aux maîtres qu'elle prenne forme de réécriture, de citation, de copie, voire même de plagiat, est une composante récurrente des démarches artistiques contemporaines. Si dans un texte la citation se signale sans ambiguïté par la présence des guillemets indiquant que l'auteur cède la place à un autre, dans les arts visuels sans ce recours à la ponctuation, l'intertextualité (comme dans le domaine littéraire) joue alors de façon plus ou moins évidente.

C'est ce jeu des artistes avec l'histoire de l'art (mais une histoire récente) qui à guidé un choix d'œuvres faisant référence, à des degrés divers, à d'autres créations plastiques.

[19:00] soirée d'ouverture de la Saison culturelle 2009 / 2010
Location:
Service Culturel municipal de Gentilly
58/60, avenue Raspail
94250 Gentilly
M° RER B Gentilly
France
Phone : +33 (0)1 41 24 27 10
Fax : +33 (0)1 41 24 27 19
Mail : culture.communication@ville-gentilly.fr
Internet Site : www.ville-gentilly.fr/sport-culture/culture/votre-service-culturel
Description:
soirée d'ouverture de la Saison culturelle 2009 / 2010

[19:30] Exposition d'Axel LEBRUN
Location:
Restaurant Aux Cercles Bleus
56, rue de la Sablière
Place Flora Tristan
75014 Paris
M° Pernety, Mouton-Duvernet
France
Phone : +33 (0)1 45 43 95 36
Internet Site : www.auxcerclesbleus.com
Description:
Axel LEBRUN dévoile pour la première fois ses photos. Encore tout jeune mais déjà talentueux. Il veut même en faire son métier.

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00 [23:00] Warp and Ed Banger Records Present WARP/ED
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
Les labels Warp et Ed Banger se réunissent à Paris pour une soirée qui s'annonce d'ores et déjà comme inmanquable.

Le 18 septembre, La Grande Halle de la Vilette offira un Sound Clash entre les membres influents du mythique label de Sheffield Warp et les amis du crew Ed Banger !

Sont annoncés aux platines, Mr Oizo, SebastiAn, Clark, Busy P, Jackson, Hudson Mohawke, Krazy Baldhead, et bien entendu, quelques guests qui devraient faire leur apparition le soir venu.

Entrée : 22,50 euros

[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés