Saturday, September 19, 2009
Public Access


Category:
Category: All

19
September 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  10ème édition des Marchés Flottants du Sud-Ouest 2009
Location:
Ports de Montebello et de la Tournelle
Quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Description:
du 18 au 20 septembre 2009

http://www.marchesflottants.fr

Expositions Chomo + Marie MOREL
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses, Château Rouge, Barbès - Rochechouart
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
10 septembre 2009 - 7 mars 2010

Horaires
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture billetterie à 17h30

Tarifs
Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€


CHOMO
"Le Débarquement Spirituel"

Il y a dix ans mourait Chomo, l'ermite de la forêt de Fontainebleau, artiste total à la fois poète, musicien, peintre, sculpteur, architecte, et auteur d'un film récapitulatif de toute son œuvre, plus long que le Mahâbhârata : Le Débarquement Spirituel. Une véritable légende vivante, dont l'empreinte est profonde sur tous ceux qui l'ont rencontrée.

Des milliers de visiteurs, de toutes conditions, ont été admis, au fil des ans, dans le territoire mythique de son Village d'Art Préludien, sur la commune d'Achères-la-Forêt, non loin du Cyclope de Jean Tinguely et de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où est enterré Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt. D'Angleterre, des Etats-Unis, d'Allemagne, du Japon, la télévision est venue filmer l'Eglise des Pauvres, le Sanctuaire des Bois Brûlés ou le Refuge, trois chefs d'œuvre de l'architecture spontanée de Chomo, réalisés, comme toute son œuvre, en matériaux de récupération : bois morts de la forêt, grillage, plâtre, bouteilles, tôles de voitures, glanés dans les sous-bois, les décharges publiques et les casses automobiles des environs.

Déjà, en 1960, les derniers surréalistes, André Breton, Salvador Dalí, Joyce Mansour, Henri Michaux, mais aussi Cocteau, Anaïs Nin, le peintre Atlan, les galeristes Claude Bernard et Iris Clert ou même Picasso, avaient admiré, à Paris, les Bois Brûlés de Chomo, ses assemblages de verre et ses toiles lacérées, dans l'unique exposition qu'il devait consentir avant de se retirer du monde. Par la suite, sur les traces de Clara Malraux, mandatée en son temps par le Ministère des Affaires Culturelles pour faire protéger le site à ses débuts, des personnalités aussi différentes que Bernard Anthonioz, Jacques Attali, Henri-Claude Cousseau, Jean-Hubert Martin, se sont rendues dans le « Royaume » de Chomo, pour voir de plus près celui qui se disait aussi médium et guérisseur et vivait dans une telle symbiose avec ses abeilles qu'une séquence « choc » lui a été consacrée, en 1965, dans un film d'Edouard Logereau, Paris-Secret.

Bernard Lassus, Michel Ragon, les peintres Jean Revol, Lisette Combe et Jean de Maximy, le sculpteur Josette Rispal, les photographes Jean-Paul Vidal, Marcus Schubert, Jean-Claude David, Pascal Brousse, Minot-Gormezano, le psychiatre Gaston Ferdière, Michel Thévoz, de la Collection de l'Art Brut de Lausanne, Jean-Paul Favand du Musée des Arts Forains, John Maizels, de la revue internationale Raw Vision, et beaucoup d'autres ont été parmi les admirateurs et défenseurs de l'univers de Chomo. Clovis Prévost et Antoine de Maximy lui ont consacré un film. J'ai moi-même recueilli les souvenirs et les pensées de Chomo, dans un livre iconoclaste publié en 1978. France Inter, France Culture, Radio Libertaire sont venus enregistrer la poésie sonore, les musiques expérimentales et les propos détonants de cet écologiste avant l'heure, grand pourfendeur de la société de consommation, auquel une Fondation a même été un temps dédiée, destinée à protéger le lieu et l'œuvre de Chomo.

Mais Chomo était un irréductible, et s'il avait décidé de poursuivre son œuvre en-dehors du circuit des galeries et du marché, payant sa rébellion au prix fort de l'inconfort et de la solitude, c'était pour préserver sa liberté totale d'esprit et de création, pour pouvoir sans entraves enseigner sa voie à tous ceux qu'il prenait au piège de son rêve, et pour rester jusqu'au bout fidèle à sa révolte contre une société qu'il estimait gravement dévoyée, sur une planète elle-même en grand danger.

Depuis dix ans, l'univers de Chomo n'est plus accessible au public, et ce créateur inoubliable, ce visionnaire tourmenté par tous les excès de l'inspiration, auteur de centaines d'expériences de tous genres en sculpture, peinture, poésie, musique, cinéma, est en passe de disparaître de l'écran de nos mémoires. Il était temps que la France reconnaisse cet artiste extraordinaire, trop longtemps cantonné dans les curiosités du bord des routes, et rende hommage à celui que le chanteur britannique Jarvis Cocker, dans son road movie Journeys into the Outside (Voyages dans l'ailleurs), tourné l'année même du décès de Chomo, considérait déjà comme un monument du XXème siècle. Ce sera l'honneur et la fierté de la Halle Saint Pierre d'avoir eu, la première, ce souci et ce privilège. Puissent, dans cette lancée, les pouvoirs publics prendre les décisions qui s'imposent afin de consacrer à Chomo, sur le lieu où il a vécu, le musée qu'il mérite.

Laurent Danchin

Commissaires de l'exposition :
Laurent Danchin, Critique d'Art et Écrivain

Martine Lusardy, Directrice de la Halle Saint Pierre




Marie MOREL
"Les trois personnes de l'espace"

Marie Morel est un des plus grands peintres vivants. J'ai beaucoup appris d'elle. J'ai travaillé avec elle sur un grand tableau de six mètres qui fut intitulé « Louise Michel ». Matisse se posait la question : Comment faire pour qu'il n'y ait pas un déséquilibre entre les points faibles de la toile et les points forts, entre des régions puissantes et des fonds vides, entre ce qui s'élève et ce qui s'efface, soudain rejeté dans l'ombre de ce qui s'élève ? Pour que quelque chose surgisse avec densité, ne faut-il pas que quelque chose, à côté, nécessairement s'affaiblisse ? La réponse de Marie Morel est la saturation de tous les points sur la surface dans une marqueterie de scènes intenses. La scène sexuelle représentée en 6.20 est aussi puissamment peinte et aussi bouleversante que celle située en 27.8. Or ni l'une ni l'autre ne sont connaissables panoramiquement. Mais Marie Morel a poussé le problème que se posait Matisse plus loin encore : elle a ajouté au problème du déséquilibre des points faibles et des points forts sur la surface de la peinture le problème du déséquilibre des trois points de vue dans l'espace que la vision de la peinture requiert. Freud disait : il y a deux positions, fort et da. Ailleurs ou là. Absent ou présent. Mort ou vivant. L'art es tout entier dans ce jeu terrible qui joue entre le perdu et l'apparaissant. Mais Humboldt disait : il y a trois positions dans l'espace : hier, da, dort. Ici, là, loin. De ces trois positions dans l'espace dérivent les trois personnes dans la langue : je, tu, il. Par exemple en peinture Je, c'est le nez sur la toile lorsqu'on peint. Tu, le visage ou le buste à mi distance quand on regarde. Il, le corps inconnu qui pousse la porte et aperçoit de très loin la toile.

J'évoque le mouvement incessant du peintre dans l'atelier cherchant l'impossible encablure, l'introuvable vol d'oiseau, l'inexistante « bonne distance » vis-à-vis du chevalet qui supporte la peinture.

Marie Morel associe les trois personnes aux trois positions.

De tout près c'est je, c'est hier, c'est ici. C'est pour ainsi dire le monde interne. C'est le labyrinthe où la mosaïque incruste ses scènes et inscrit se noms. C'est le livre ; Ici, on peut lire les phrases écrites. Ici, on peut entrer à l'intérieur du cadre de chaque saynète.

A mi distance c'est tu, c'est da, c'est là, en face. C'est l'ensemble des couleurs, l'équilibre des formes. C'est le tout se donnant d'assez près pour saisir l'ensemble et percevoir la nature de son contenu (mais plus assez près pour subir l'ascendant de chaque scène sexuelle, plus assez près pour pouvoir lire les mots qui entourent les figures qu'immobilise le désir au sein de chaque petit encadrement de branches mortes).

De loin, c'est il, c'est dort, c'est là-bas, surgissant dans le loin, à partir du loin. Ce sont les grands monochromes abstraits que j'admire tant, c'est la futaie, architecture où l'image se cache, prédateur à l'aguet, autre inconnaissable sur le point de bondir.

Voilà la triple avancée qui me subjugue à chaque fois dans les peintures de Marie Morel.

J'appelle « peintures de Marie Morel » tous les grands formats dès l'instant où ils sont exposés dans l'espace qui est nécessaire aux trois visions. (...)

Pascal QUIGNARD, 2009
Extrait du texte, livre-catalogue Marie Morel

http://www.mariemorel.net

7ème Fête du patrimoine gourmand d'Ile-de-France
Location:
Bercy Village
28, rue François Truffaut
Cour Saint-Emilion
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : +33 (0)1 40 02 91 99
Fax : +33 (0)1 40 02 90 83
Mail : presse@bercyvillage.com
Internet Site : www.bercyvillage.com
Description:
La 7e Fête du patrimoine gourmand d'Ile-de-France se tient pour la première fois à Paris lors des journées Européennes du Patrimoine culturel, les 19 et 20 septembre 2009, à Bercy Village.

Le temps du week-end, une soixantaine de producteurs (maraîchers, arboriculteurs, éleveurs, agriculteurs...) et artisans du goût franciliens feront découvrir une autre Ile-de-France, celle des produits du terroir.

Des animations pour éveiller vos papilles sont également au programme :

- Place des vins de France, de 11h à 17h :
De la graine au pain. Petits et grands s'essayeront, les mains dans la farine, à la réalisation de leur propre pain et iront à la découverte des boulangers dans leur fournil.
Voyage au pays des fromages franciliens. Il existe près de 100 fromages en Ile-de-France. Au programme dégustation et découverte des spécificités des fromages emblématiques, avec la participation de la Confrérie du Brie de Melun. Et Dimanche 20 septembre, les professionnels des fermes laitières et fromagères d'Ile-de-France se réuniront pour leur concours annuel pour élire le meilleur fromage de chèvre francilien.

- Cour saint-Emilion, de 11h à 18h
Des fruits et légumes de saison. Faites votre marché de fruits et légumes en jouant au jeu des 4 saisons. Et découvrez si vous êtes un consommateur éco-responsable...
A la découverte des animaux. Découvrez les animaux producteurs de lait d'Ile-de-France et fabriquez un morceau de beurre. Stand La Ferme d'Ecancourt (Association d'éducation à l'environnement).

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-23:00] 10 ans de la galerie Anatome
Location:
Galerie Anatome
38, rue Sedaine
75011 Paris
M° Bréguet - Sabin, Chemin Vert, Bastille, Voltaire
France
Phone : +33 (0)1 48 06 98 81
Mail : galerie@anatome.fr
Internet Site : www.galerie-anatome.com
Description:
La Galerie Anatome a le plaisir de vous inviter à fêter son 10ème anniversaire le samedi 19 septembre 2009 !

En présence de nombreux graphistes ayant exposés à la Galerie :
Pierre Neumann, Uwe Loesch, Etienne Robial, Philippe Apeloig, Alain Le Quernec, Peret, Raùl, Flavio Morais, Marc Taeger, Isidro Ferrer, Petr Babák, Tomás Machek, Ales Najbrt, Ralph Schraivogel, Ruedi Baur, Seymour Chwast, Michel Bouvet, Catherine Zask, Michal Batory, Chaïka, Andrey Logvin, Youri Surkov, H5, Werner Jeker, Cyan, Wim Crouwel, Ahn Sang Soo, Ich&Kar, Reza Abedini, Peter Knapp, Jonathan Barnbrook.
Programme

Tables-rondes
11h00 Culture et graphisme
avec les contributions de :
Chantal Creste, chargée de mission à la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture et de la Communication
Diego Zaccaria, directeur du Centre du Graphisme d'Echirolles
Etienne Bernard, journaliste et critique, commissaire d'expositions
Yves Guilloux, enseignant en communication visuelle au Lycée Public de l'Image Léonard de Vinci à Montaigu
Pierre-Yves Cachard, directeur de la Bibliothèque Universitaire du Havre
Emmanuel Tibloux, directeur de l'Ecole Supérieure d'Art et de Design de Saint-Etienne

14h30 Le graphisme dans la ville, vers une « Haute Qualité Visuelle » ?
avec les contributions de :
Caroline Glazenburg, conservateur au Stedelijk Museum d'Amsterdam
Anne Von Massow, architecte DPLG
Christian Caujolle, fondateur de l'Agence Vu, commissaire d'expositions
Jean-Christophe Aguas, chef de cabinet de Seybah Dagoma, adjointe au Maire de Paris
Renaud Huberlant, graphiste et commissaire d'exposition

Merci de bien vouloir nous confirmer votre présence aux tables-rondes par mail : contact@galerie-anatome.com

Modératrice : Catherine Geel, commissaire général de Design PARADE, Villa Noailles, chargée de cours à l'Ecole Normale Supérieure, à l'Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rennes et à la Parsons Design School à Paris, rédactrice en chef adjointe Design du magazine Archistorm

16h00 Ouverture des expositions
toutes les heures : Logorama court métrage d'H5
16h30 et 19h00 : Les Outils d'Etienne, présentation des outils de travail d'Etienne Robial
17h00 : Règlement de comptes, projection commentée par Peret
18h30 : Le Boeuf au curry, design culinaire de Jonathan Barnbrook

19h30 : Possibilité de restauration sur place (plat « Comoros » à 5,50€)

Et encore : des surprises musicales, des présentations de travaux personnels inédits, des projections, une grande librairie...

_ A l'occasion des ses 10 ans, la Galerie Anatome offrira le Grand Journal Manifeste.
La Galerie Anatome est soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication - Délégation aux Arts Plastiques, la Région Ile-de-France, l'Agence Anatome/ANED, Tsaïloon et l'imprimerie Fot.
La journée des 10 ans est organisée avec le concours de la Mairie du 11ème arrondissement de Paris, Publidécor, Decaux, Kiloutou et Les Artisans du Regard.
L'Ambassade du Royaume des Pays-Pas soutient la venue des invités néerlandais.



[13:00-17:00] 6ème édition des 4 heures pétanque
Location:
Boulodrome de Neuilly
Ile du Pont de Neuilly
accès par le trottoir nord du pont de Neuilly
92200 Neuilly-sur-Seine
M° Pont de Neuilly, Esplanade de la Défense
France
Phone : +33 (0)1 55 62 63 30
Internet Site : www.neuillysurseine.fr/equipements-sportifs
Description:
Organisé par Patrick Drevet
Dîner Paella Géante avec ambiance musicale





[14:00-20:00] Vernissage d'Hélène Munheim "rester légère"
Location:
Galerie Maïa Muller
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 83 56 66 60
Mobile : +33 (0)6 68 70 97 19
Mail : contact@galeriemaiamuller.com
Internet Site : www.galeriemaiamuller.com
Description:
du 19 septembre au 31 octobre
vernissage le samedi 19 septembre de 14h à 20h





[15:00] Exposition "PROSPERITÉS"
Location:
La Générale en Manufacture
6, Grande Rue
92310 Sèvres
M° Pont de Sèvres
France
Mail : info@la-g.org
Internet Site : www.la-g.org
Description:
A partir de 15h

« Le quotidien est la redécouverte de l'unité du monde, et l'expansion gigantesque du singulier exprime la totalité de cet acquis: l'aspect concret de tout travail général et la qualité particulière de la production individuelle se traduisent parfaitement dans le quotidien, dont le mode d'être concret est justement le réel. Dans le quotidien, le monde entier se représente devant le monde, et lui est égal. Le quotidien est le langage commun de cette reconstitution. Le quotidien réunit le séparé et il le réunit en tant que participant. »

Exposition "PROSPERITÉS"

[15:00-20:00] Exposition de Soren "Pierre noire"
Location:
Galerie Béatrice Soulié
21, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 57 01
Mobile : +33 (0)6 63 64 22 81
Mail : contact@galeriebeatricesoulie.com
Internet Site : www.galeriebeatricesoulie.com
Description:
du 16 septembre au 19 octobre

Il se nomme Soren et il n'a jamais montré son travail auparavant…

Il dessine à la pierre noire, il aime Kubin et Spilliaert et je préfère laisser Louis Pons lui parler :

« Je suis heureux que votre regard sur mes dessins vous ai donné l'élan et le courage de trouver à les exposer. Votre trait a une sympathique nervosité et une réelle agilité. Vos noirs sont savoureux… Il n'y a pas de secrets, il faut dessiner du matin au soir . – Et d'un bout de l'année à l'autre – Puis on prend possession de son territoire et, dans le meilleur des cas bonne chance pour votre exposition…. »


[15:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Automne", carte blanche à Françoise Monnin
Location:
Galerie Samantha Sellem
5, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 24 34 74
Mobile : +33 (0)6 12 46 07 77
Fax : +33 (0)1 56 24 34 74
Mail : galeriesellem@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriesellem.com
Description:
du 19 septembre 2009 au 24 octobre 2009

Patience, nuance, résistance

Quel être vivant ne redoute pas la diminution de la lumière, la perte de la chaleur ? Insidieuse, progressive, la course des saisons oblige, en Automne, à entrer en résistance.
Les civilisations, comme les feuilles, connaissent ces descentes de sève cycliques, ces moments de patine inéluctable, ces périodes d'épuisement temporaire. De fruits trop mûrs.
« Rêver, c'est le bonheur ; attendre, c'est la vie» dit Victor Hugo. Dans de tels moments, il importe de croire aux cycles ; de s'inspirer des plantes, qui sèchent pour préparer le terrain à de nouvelles pousses.
Leçon de patience, l'Automne est l'allié des êtres d'expérience et de travail. Des laboureurs. Pour eux, les jours qui passent sont des complices.

« En Automne, écrit Khalil Gibran, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles. »

En Automne, les forces vives sont souterraines. La survie s'organise. Il s'agit de juguler les instincts, d'envisager la nuance.
Si le printemps appartient aux grandes gueules, l'Automne fait la part belle aux fines gueules. Demi-teintes et demi-tons constituent autant d'allégories de sa magie.
Vendémiaire, Brumaire, Frimaire... Les trois mois qui le constituent, selon le calendrier républicain, ne portent-ils pas les noms les plus poétiques ?

La plus complexe des saisons est donc la plus propice aux imaginations subtiles. Attendez-vous donc à découvrir, dans cette exposition, des trésors raffinés.

Ousmane SOW - Né en 1935 à Dakar - Automne mythique
On ne présente plus ce célébrissime sculpteur, ayant abandonné, à l'âge de cinquante ans, son métier de kinésithérapeute, pour se consacrer au modelage de corps monumentaux. Ceux des Nouba (1984), des Masaï (1988), des Zoulous (1991), des Peulh (1993). Puis (1999) ceux de trente-cinq acteurs de la bataille de Little Big Horn, fameuse victoire des Sioux et des Cheyennes. Autant d'hommages à des ethnies menacées, courageuses, résistantes.
En 2002 Sow a commencé la série des Grands Hommes : Victor Hugo, le Général de Gaulle, Nelson Mandela... Tous ceux, dit l'artiste, « qui m'ont permis de croire en l'homme ».
De la Biennale de Venise à la Documenta de Cassel, en passant par la Passerelle des Arts où son exposition a accueilli, à Paris, en 1999, trois millions de visiteurs, ses œuvres provoquent toujours une intense émotion.
Le public ignore que, depuis 2004, Sow imagine aussi des œuvres dont le format est plus intime : les Petites Sculptures Noubas. La présentation de certaines d'entre elles, dans l'exposition Automne, est pour nous un immense honneur.

Thierry BORREDON - Né en 1963 à Paris - Automne magique
« Je suis un photographe de rue, de terrain. Je ne réfléchis pas, je marche à l'instinct, à l'émotion. Les images viennent à moi» dit Borredon, qui surprend la beauté de certains hasards, la grâce de quelques rencontres.
Lauréat du prix Artween en 2009, il a exposé au salon MACParis en 2008. Grand reporter à ses débuts, après des études de travaux publics, d'architecture intérieure et de photographie, il est fameux pour ses images parues dans Muséart, Grand Reportages, Le Figaro Magazine ou VSD. Depuis vingt ans, il pose sur l'urbain comme sur l'humain - les toxicomanes de Russie, l'ambiance d'Istanbul ou les accouchements à domicile dans le Sud de la France -, un regard infiniment plus poétique que documentaire.

Faust CARDINALI - Né en 1961 à Paris - Automne chronologique
Maître d'art à vingt ans, section arts et métaux, après des études d'art en Toscane, Cardinali développe parallèlement un métier d'orfèvre et une carrière de plasticien. Point commun ? Une sensualité affirmée, puissante mais raffinée, incarnée par des matières liquides et des couleurs célestes. Exposant en Europe et en Corée, il réalise surtout des installations spectaculaires, comme Baptême, une affaire liquide (église Saint Sulpice, Paris 2001) ou Cinq cent mille artistes (Château de Poznan, Pologne 2006).
Depuis 1975 il rédige des textes, analysant les mécanismes oniriques, psychanalytiques et humoristiques qu'il met en œuvre. « Couleur, coule heure. À quelle heure ça coule ? La liquidité de la couleur m'intéresse plus que la couleur, qui empêche souvent la réflexion. La résine, en séchant lentement, plastifie la couleur. Retourner régulièrement sur chaque espace plastifié, c'est prolonger l'orgasme jusqu'à l'éternité. Chaque jour, une couche, une peau de résine, frise la couleur. Puis le temps passe et l'espace s'endurcit ».

Arnaud COHEN - Né en 1968 à Paris - Automne critique
« Save the market, Nationalize art dealers» dit une affiche, récemment placardée par Cohen sur la façade de la Galerie Emmanuel Perrotin. Dénonçant les mécanismes de validation de l'art officiel, ce drôle de plasticien fait rire et réagir. « Je me définis comme un punk post néo-dadaïste » dit-il.
Depuis vingt ans, il invente des dispositifs constitués d'objets et de mots, volés à la société de consommation et subvertis. Exposant depuis 1997 en Europe - grâce notamment à la Galerie Marwan Hoss - il a abandonné en 2005 son premier métier (de consultant en stratégie) afin se consacrer entièrement à des actions urbaines ; et à la production d'objets dérangeants, mettant en abîme les failles du progrès moderne. Et célébrant le caractère sexuel de nombre de situations.

Alain DELPECH - Né en 1956 à Montauban - Automne mystique
Formé aux écoles des beaux-arts de Paris et d'Oslo, lauréat en 1984 de la Bourse des Métiers d'art, Delpech développe une œuvre constituée de bois gravés, de burins, de peintures à l'huile et de fer découpé. Exposées en Europe depuis 1983, ses œuvres figurent dans des collections publiques importantes qui les ont acquises, la Bibliothèque Nationale de France, les artothèques de Caen, Toulouse et Saint-Maur, par exemple.
Souterrain, organique, son univers labyrinthique évoque des espaces flamboyants, habités par des êtres aux allures de flammèches, des lueurs incandescentes, des fluides sensuels.

Stéphane Érouane DUMAS - Né en 1958 à Boulogne Billancourt - Automne atmosphérique
Ancien élève de l'Académie Julian et de l'École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris), Dumas expose depuis 1990, en Europe, des paysages subtils. Ses Marées basses, ses Falaises, comme ses Arbres, ses Forêts et, plus récemment, ses Reflets, constituent autant d'alibis permettant de célébrer les espaces propices à la métamorphose. Dilatant les limites, concentrant les cœurs, il incarne des présences, envisage des apparitions. Chaque forme est une concentration, chaque fond, une circulation. La peinture affirme ici sa mission de perpétuelle alchimie.
« Tous les êtres circulent les uns dans les autres », écrivait Diderot. « Tout minéral est plus ou moins plante (...). Qu'est ce qu'un être ? La somme d'un certain nombre de tendances ». Interrogeant ces dernières, Dumas célèbre la magie de leurs combinaisons.

François HOUTIN - Né en 1950 à Craon - Automne féerique
Initié à la gravure chez Jean Delpech, Houtin devient jardinier, décorateur floral et paysagiste. À partir de 1979, il se consacre essentiellement à l'imaginaire de la Nature et des Jardins par la gravure, le dessin à la pierre noire et le lavis d'encre de Chine.
Après 1990, quelques créations de jardins importants (projet de rénovation du Jardin des Tuileries, Jardin de Planbessin) ponctuent des expositions de lavis et gravures, comme celle de Bagatelle en 1992.
À partir de 1995 il travaille sur des carnets chinois, développant de multiples variations végétales sur : les Bougeoirs, les Cabanes, les Fabriques, les Temples d'amour, les Ponts, les Nymphées, les Cœurs, les Brise-vent et les Totems. En 2001, il réalise aussi des cairns, en Bretagne et en Sicile, et de nombreuses cabanes.
Son œuvre, largement diffusé en Europe, est abondamment représenté à la Bibliothèque Nationale de Paris.

Malgorzata PASZKO - Née en 1956 à Varsovie - Automne cosmique
Formée aux beaux-arts de Varsovie et de Paris, lauréate de nombreux prix - celui de Rome en particulier -, Paszko expose depuis trente ans, en Europe et au Liban, des dessins et des peintures, qui mettent en scène l'intimité de son atelier, de sa demeure et de ses promenades dans la nature normande, où elle s'est installée il y a vingt ans.
« La tache est beaucoup plus importante que le trait, dans ce que je vois » : les paysages qui habitent cet œuvre depuis plusieurs années font la part belle à la magie des reflets perçus ; à leur manière de sublimer la lumière, de dilater les contours, de suggérer des miracles. Retranscrites, les émotions ressenties face à ce spectacle se muent en surfaces troublantes. La Peinture prend alors le relais de la Nature.

Thilleli RAHMOUN - Née en 1978 à Alger - Automne électrique
Diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des beaux-arts de Paris en 2007, Thilleli Rahmoune exposait sept ans plus tôt, déjà, au Musée National des beaux-arts d'Alger. Son trait hypersensible définit des situations plus oniriques que quotidiennes.
Le lit est moelleux mais la fenêtre grillagée ; le sofa, accueillant, la télévision qui lui fait face, insolente ; l'horizon, immense mais barré par un balcon ; l'espace, aéré, mais le ventilateur, indispensable. Il y a « toujours quelque chose qui cloche », dans ces images sublimant la notion d'impossible confort, ces allégories désuètes de l'intranquillité. Emblématiques, ici et là abondent des évocations de la survie maintenue. Réseaux électriques bricolés ou perfusions fragiles, des câbles et des tuyaux zèbrent les sols, animent les parois, créent des liens. « Ceux qui volent n'ont pas peur de tomber » : à cette devise de l'artiste correspondent nombre des situations qu'elle imagine.

Anne Marie SABATIER - Née en 1947 à Paris - Automne idyllique
C'est Place du Tertre, à Montmartre, et sur le port de Saint-Tropez, qu'a démarré la carrière autodidacte de Sabatier. Présentées en Europe, aux Etats-Unis et au Japon depuis quarante ans, ses toiles naïves évoquent un Paris idyllique et des campagnes bienheureuses. Les pêcheurs n'y sont jamais bredouilles. Les cueillettes ne peuvent qu'y être miraculeuses. Les promeneurs vaquent à bicyclette ou en montgolfière. Au loin, les montagnes s'arrondissent doucement, les ruisseaux serpentent tranquillement. Bannissant à tout jamais le concept de catastrophe.
De la manière minutieuse qu'a l'artiste de représenter le moindre pétale, la plus infime fenêtre, de la façon obsessionnelle dont elle aligne symétriquement certaines rangées d'arbres ou de colonnes, sourd toutefois, ici ou là, une savoureuse « inquiétante étrangeté ».







[17:00] Rentrée des Associations - 3è édition
Location:
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Île-de-France
Centre LGBT Paris-ÎdF
63, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 57 21 47
Mail : contact@centrelgbtparis.org
Internet Site : www.centrelgbtparis.org
Description:
La journée portes ouvertes du Centre LGBT Paris IdF et de ses plus de 60 associations membres aura lieu le samedi 19 septembre de 15h à 19h, sur place au Centre.

Ce sera cette année encore, l'occasion pour le public, de venir à la rencontres des associations pour s'informer et peut-être choisir de s'investir contre l'homophobie, de faire du sport ou d'intégrer une chorale… également de mieux connaître le Centre, ses services et activités.

A 17 h, un pot sera offert à tous.

[17:00-19:00] Vernissage "LE CORBUSIER 50 ANS APRÈS"
Location:
La Garenne-Colombes
La Garenne-Colombes
92250 La Garenne-Colombes
M° Gare SNCF de La Garenne-Colombes
France
Internet Site : www.lagarennecolombes.fr
Description:
Philippe Chancel dédicacera son livre

Show-room Domeau & Pérès
T : +33 (0)1 47 60 93 86
21, rue Voltaire
info@domeauperes.com
www.domeauperes.com

www.philippechancel.com

Domeau & Pérès présente : La Tourette vue par Philippe Chancel, photographies.

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Réfle(X)ion, une histoire...deux regards"
Location:
Atelier-Galerie Encre nous
24, rue des Bluets
75011 Paris
M° Ménilmontant, Rue Saint-Maur
France
Mobile : +33 (0)6 11 20 28 10
Internet Site : www.encrenous.book.fr
Description:
Peintures Magali Muller Escach
Photographies Hélène Lemeunier

vernissage de l'exposition "Réfle(X)ion, une histoire...deux regards"

[17:30-22:00] Exposition "Ankh-Or, le Souffle Vivifiant"
Location:
Galerie Philippe Lawson
16, rue des Carmes
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)1 46 33 00 90
Fax : +33 (0)1 46 33 00 90
Mail : mail@philippelawson.com
Internet Site : www.philippelawson.com
Description:

[17:30] Vernissage d'Annick Buvatier "Intimité"
Location:
Artclub Gallery
172, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 42 20
Mail : contact@artclub.fr
Internet Site : www.artclub.fr
Description:
du 19 septembre au 5 octobre

[17:30-21:00] Vernissage de Simon Starling "THEREHERETHENTHERE" (la Source)
Location:
Parc Saint-Léger
Centre d'art contemporain
Avenue Conti
58320 Pougues-les-Eaux
M° Gare SNCF Pougues-les-Eaux
France
Phone : +33 (0)3 86 90 96 60
Fax : +33 (0)3 86 90 96 61
Mail : contact@parcsaintleger.fr
Internet Site : www.parcsaintleger.fr
Description:
Vernissage le samedi 19 septembre à 17h30

L'un des artistes britanniques les plus audacieux de la scène internationale, Simon Starling, occupe une place de choix dans cette rentrée artistique. Conçue en deux volets, sa première grande exposition monographique en France se déploie au Parc Saint Léger et au MAC/VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne.

À travers les installations, les performances et les processus qu'il met en place, Simon Starling crée des situations où les objets sont fondus, transformés, reconstruits, de la même manière que situations et contextes sociaux, économiques ou esthétiques se voient remodelés, déplacés ou reliés soudainement les uns aux autres. En traversant les frontières comme les époques, l'artiste impulse des mouvements et des principes de mutation qui parviennent à reconfigurer à la fois l'appréhension de l'histoire et celle de l'expérience quotidienne.
L'exposition de Simon Starling au Parc Saint Léger s'articule autour de trois nouvelles productions qui sont toutes étroitement liées aux techniques d'impression et au-delà, à la question de l'image et de sa reproductibilité.








[18:00] Exposition de FREDDISH PAPRITZ
Location:
Galerie J&T Montes
36, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers
France
Mobile : +33 (0)6 78 95 69 19
Mail : contact@galerie-jtm.com
Internet Site : www.galerie-jtm.com
Description:
du 19 septembre au 31 octobre

La galerie J&T Montes est heureuse de présenter le travail de Freddish Papritz, sculpteur et peintre français né en 1971, autodidacte et insatiable globe-trotter, qui vit et travaille à Paris quand il n'explore pas le monde. Son goût pour les rencontres, la découverte de l'autre et, à travers lui, d'une culture, celle de son temps, quel que soit le lieu dans lequel elle se manifeste et s'exprime, nous a d'emblée rapprochés. Car cette soif d'enrichir sans cesse son propre univers est à l'origine de sa volonté de repousser les frontières du Street Art –« l'art urbain »- qui l'a vu grandir et dont il se revendique, notamment en multipliant les supports et les domaines d'intervention au travers de nombreuses collaborations artistiques (musique, dance, théâtre…).

[18:00-21:00] Vernissage "À la pointe de l'épée ou les escrimeurs de Chaville"
Location:
Atrium de Chaville
3, parvis Robert Schuman
92370 Chaville
M° Gare SNCF Chaville Rive Droite
France
Phone : +33 (0)1 47 09 70 70
Fax : +33 (0)1 47 09 70 73
Internet Site : www.ville-chaville.fr/120/171/atrium.html
Description:
"À la pointe de l'épée ou les escrimeurs de Chaville" : photos de Dorothée Denquin et Christian Bostnavaron, tableaux de Dorothée Denquin

DU MERCREDI 16 AU LUNDI 28 SEPTEMBRE
Vernissage le samedi 19 septembre de 18h à 21h
Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 20h

[18:00-21:00] Vernissage d'Anne-Laure Sacriste "Doubles Jeux"
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
Exposition jusqu'au 13 novembre 2009
du mardi au samedi de 14h à 19h

Un même dessin deux fois. Deux dessins indiscernables. Deux mêmes, eux, donc ils sont autres. On aurait plutôt cru qu'un trait ne pouvait être qu'unique. Que d'un geste deux inscriptions ne sauraient garder la trace. Mais peut être un dessin en cache-t-il toujours un autre, une surface cache une autre surface, et non pas un abîme, l'abîme que l'on prête pourtant à l'image. A moins que le dessin deux fois ne s'abîme, ne se dissolve, ne se répande, qu'au geste unique et incertain du tracé deux traces subsistent, mais ne se confondent pas.

Les dessins d'Anne-Laure Sacriste affirment et contredisent à la fois ces assertions. Doubles, ils sont aussi duels : copies et originaux en symétries ou doubles, selon l'imposition de la surface encrée sous la matrice et sur les fins papiers japonais. Ils font douter le spectateur et le laissent s'aveugler sur des traits confondants et confondus. La logique implacable du même et de l'autre, dialectique productrice de formes, de différences, y opère indubitablement. La même logique préside aux motifs de ses dessins : femmes saphiques, hermaphrodites, femmes masculinisées par des godemichets. Femmes dédoublées dans leur nombre et dans leur genre, elles font mentir les principes d'unité, unicité et singularité accordés à ces catégories de la pensée. Mais c'est que ces femmes mentent déjà sur leurs origines : classiques de l'art, tableaux pompiers, pages de magazines et photographies d'amateurs sont ici réunis dans un cabinet précieux, boudoir autant que salle d'attente de bordel.

V.R.

Vernissage d'Anne-Laure Sacriste "Doubles Jeux"

[18:00-21:00] Vernissage d'Edouard Boyer "MISSING"
Location:
Espace d'art Contemporain Camille Lambert
35, avenue de la Terrasse
91260 Juvisy-sur-Orge
M° RER C et D Juvisy-sur-Orge
France
Phone : +33 (0)1 69 57 82 50
Fax : +33 (0)1 69 57 80 01
Mail : eart.lambert@portesessonne.fr
Internet Site : www.portesessonne.fr
Description:
Vernissage le samedi 19 septembre à partir de 18h
jusqu'au 24 octobre
du mardi au samedi de 14h à 18h

L'Espace d'art devient une artothèque : 44 tableaux peuvent être empruntés.

Depuis 2002, le projet MISSING illustre une disparition à travers l'iconographie et les analyses produites par diverses professions comme les Gendarmes scientifiques, ou les morphopsychologues.

Pour l'exposition MISSING à l'Espace d'art Camille Lambert, c'est une entreprise chinoise de peinture à l'huile qui fournit les images du disparu rajeuni à l'âge de deux ans, pour en permettre une adoption temporaire.

Participez au projet MISSING en empruntant une toile chez vous.

www.boyeredouard.net

[18:00-21:00] Vernissage de Jeanne Susplugas "Home"
Location:
Maison des Arts de Malakoff
105, avenue du 12 février 1934
92240 Malakoff
M° Malakoff - Plateau de Vanves
France
Phone : +33 (0)1 47 35 96 94
Fax : +33 (0)1 47 35 91 54
Mail : maisondesarts@ville-malakoff.fr
Internet Site : maisondesarts.malakoff.fr
Description:
Vernissage le samedi 19 septembre à partir de 18h
intervention sonore d'Eddie Ladoire

19 septembre au 22 novembre 2009

Pour sa première exposition dans un centre d'art francilien, Jeanne Susplugas entend modifier l'architecture interieure de la Maison des Arts. L'espace d'exposition fait oeuvre d'ou son titre "HOME".

Changement radical puisque la circulation du visiteur se retrouve confiné dans des pièces intimes, seul face aux œuvres, et par là même perturbe le rapport entretenu par les habitués vis-à-vis de l'espace d'origine ; et notamment grâce aux diverses interventions murales (murs peints, papier peint, dessins...), soustrayant ainsi les œuvres à leurs cantonnement dans des quartiers blancs.

« De la vidéo à la photographie, de l'installation au dessin, mon travail interroge nos addictions et nos aliénations, en oscillant entre séduction et inquiétude. Je réalise régulièrement des espaces pénétrables, des « maisons » qui questionnent le spectateur sur des comportements sociaux et intimes. » Jeanne Susplugas.

A l'extérieur, Jeanne Susplugas produira un chemin de boites de médicaments (en grande partie provenant des Malakoffiots), écrasés par un rouleau compresseur. Ce travail s'inscrit dans la lignée de son installation la maison malade de 2002 où les murs étaient capitonnés et le sol recouvert de ces boites de médicaments que nous consommons tous. Démonstration directe de leur omniprésence dans notre quotidien. Nous pourrons donc sentir le poids de l'énergie qu'il est souvent nécessaire pour écraser les résidus et preuves de notre consommation abusive.

Tout au long de son exposition, Jeanne Susplugas activera une série de performances sous la forme d'invitations lancées à son entourage : artiste, musicien, danseur, performeur, écrivain... Celles-ci seront visibles dans les différentes cellules/pièces imaginées par l'artiste.
Un programme sera accessible au fur et à mesure sur le site internet de la Maison des Arts.

[18:00-21:00] Vernissage de Pia Fries
Location:
Galerie Nelson-Freeman
59, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 71 74 56
Fax : +33 (0)1 42 71 74 58
Mail : info@galerienelsonfreeman.com
Internet Site : www.galerienelsonfreeman.com
Description:
Du 19 septembre au 30 octobre 2009

La galerie Nelson - Freeman est heureuse de présenter une exposition personnelle de Pia Fries.

Née en 1955 à Luzern. Vit et travaille à Düsseldorf.

1977-80 Ecole d'arts appliqués de Luzern (atelier de sculpture avec Anton Egloff)
1980-86 Kunstakademie de Düsseldorf (atelier de Gerhardt Richter)


Expositions personnelles

1999 Galerie Nelson, Paris
Parsen und Module, Kunsthalle Göppingen, Allemagne (cat.)
Mai 36 Galerie, Zürich
Ludwig Forum für internationale Kunst, Aachen

2000 Galerie Rolf Ricke, Cologne
Overbeck-Gesellschaft, Lübeck (cat.)

2001 Studio A, Museum moderner Kunst, Otterdorf (cat.)
The Box Associati, Turin
Galerie Rudolphe Janssen, Bruxelles
HerderRaumFürKunst, Cologne-Buchelm

2002 Galerie Rudolphe Janssen, Bruxelles
Galerie Nelson, Paris
CRG Gallery, New York
Christopher Grimes Gallery, Los Angeles

2003 Les Aquarelles de Léningrad, Galerie Mai 36, Zürich

2004 Ornithology, Distrito Cu4tro galeria de Arte, Madrid
Murgang, CRG Gallery, New York

2005 Christopher Grimes Gallery Santa Monica, L.A.
Hollerith, Galeria Filomena Soares, Lisbonne, Portugal
Dover Publications, Galerie Nelson, Paris

2006 Plumbago, Galeria Distrito4tro, Espagne

2007 Loschaug, CRG Gallery, New York
Malerei 1990-2007, Kunstmuseum Winterthur, Suisse
New Color Etchings, Crown Point, San Francisco
Painted Tongues, Bernard Jacobson Gallery, Londres

2008 gutzgauch élévateur, Mai 36 Galerie, Zürich

2009 Berlinische Galerie, Berlin
Spanraum, Kunstforum Baloise, Bale
Merian's Surinam, Galerie Nelson-Freeman, Paris


Expositions collectives

1999 spezial offer, Kassel Kunstverein, Cassel (cat.)
Super Abstr-Action, The Box Association, Turin, Italie
Das XX Jahrhundert Kunst in Deutschland, Berlin
Biennale de Venise, APERtutto, Venise
BuchKunst Schweiz, Kunstverein Olten, Olten
Neues Gestirn (avec Ingo Meller et C. Völker), Galerie Tania Rumpff, Harlem

2000 Super Abstr-Action, Les Filles du Calvaire, Paris
2356 km, Kunst aus Düsseldorf, Neue Manege Moskau, Moscou
D'Edgar Degas à Gerhard Richter, travaux sur papier, Kunstmuseum Winterthur
Painting Today Oversea and Here, Renate Schröder Galerie

2001 Surface and Paint, CRG Gallery, New York
Delicious, Roger Smith Gallery, New York
Beau Monde, Toward a Redeemed Cosmopolitanism, 4th Biennale, Santa Fe
Christopher Grimes Gallery, Los Angeles
Delicious, Galerie Rolf Ricke, Cologne
Pia Fries & Rong Rong, The Box, Turin

2002 Peintures, Galerie du Cloître, Ecole des Beaux-Arts, Rennes
Sight Mapping, Konsthallen - Bohuslans Museum, Uddevalla, Suède

2003 Total Pictural, oeuvres de la collection du FRAC Auvergne, Ecole Supérieure des Beaux-Arts, Toulouse

2004 L'art dans les Lycées, oeuvres du FRAC Auvergne, "Conversations", CDDP Le-Puy-en-Velay
Arte sobre Papel, Galerie Distrito cu4tro, Madrid
Le syndrome de Babylone, FRAC Auvergne, Clermont-Ferrand
Galerie Tanya Rumpff, Haarlem, Pays-Bas

2005 Extreme Abstraction - curator: Claire Schneider, Albright-Knox Art Gallery, New York
Landscape Confection, curated by Helen Molesworth, Wexner Center for the Arts, Colombus - Contemporary Arts Museum, Houston - Orange County Museum of Art, Newport Beach
Bilanz in zwei Akten, Kunstverein, Hanovre
Looping, FRAC Auvergne, Clermont-Ferrand
Zeigen., Galeria Helga de Alvear, Madrid
Step into Liquid, Ben Maltz Gallery, Los Angeles

2007 25th Anniversary, Galerie Nelson, Paris

2008 Wollust - the presence of absence, Colombus Art fondation, Leipzig

2009 Christoph Bucher vs Pia Fries, Galerie Kamchatka, Paris
Kunstforum Baloise, Bâle


Prix

2009 Fred Thieler Award for Painting

[18:00-21:00] Vernissage de Tiina Heiska "twin room"
Location:
Galerie Susan Nielsen
14, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 44 54 04 07
Mail : info@susannielsen.fr
Internet Site : www.susannielsen.fr
Description:
du 19 septembre au 7 novembre 2009
vernissage samedi 19 septembre de 18 à 21 heures

La galerie susan nielsen présente du 19 septembre au 7 novembre 2009 TWIN ROOM, la troisième exposition personnelle en France de l'artiste finlandaise Tiina Heiska. Le vernissage aura lieu le samedi 19 septembre de 18 à 21 heures en présence de l'artiste.

Les œuvres de Tiina Heiska ont un aspect presque surnaturel. Troubles et suggestives, elles offrent un regard furtif de voyeur dans l'intimité des autres dans leur forme la plus fragile. La lutte entre le contrôle de soi et l'abandon aux désirs secrets court comme un fil sous-jacent dans toute l'exposition. Ainsi, l'œuvre de Tiina Heiska souligne ce sentiment contemporain de perte de repères, de lutte entre le fait de vouloir bien faire, et l'aspect insaisissable de ce concept dans un monde de possibilités sans limites. Mais sous le calme des surfaces vernies, fait rage un courant de fantasmes sexuels défendus, violents, voir même suicidaires, menaçant d'entraîner le spectateur dans le maelström de l'abandon.

Tiina Heiska (1959) est née à Helsinki où elle est diplômée de l'Académie des Beaux-Arts en 2001. Exposée surtout en France, Finlande, Angleterre, Belgique et Allemagne, son œuvre est représentée dans les collections publiques de Helsinki City Art Museum, Amos Andersson Art Museum, Finnish State Art Collection entre autres. En 2008, elle a été sélectionnée pour le prestigieux Sovereign Art Prize de Londres. Twin Room est son troisième exposition personnelle à Paris.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "La violence ou la danse"
Location:
Les salaisons
25, avenue du Président Wilson
93230 Romainville
M° Mairie des Lilas
France
Mobile : +33 (0)6 65 06 88 87
Mail : laurentquenehen@yahoo.fr
Internet Site : www.salaisons.org
Description:
du 20 septembre au 19 octobre

Cette exposition aborde en trois mouvements (photos, films, performances) la question des frontières entre la danse et la violence ; ce qui balance entre le savoir vivre et la rupture en évoquant les corps en mouvements : agités, bloqués, chorégraphiés, surchauffés.
Photographies : Tina Mérandon
Films : Stephen Gunning, Anan Tzuckerman, Gwenaelle Plédran, Daniel Mann & Eitan Efrat, Complex, Sirah Foighel Brutmann & Asaph Ponlonsky Caroline Hatem, Guillaume Robert, Neil Ira Needleman, Christian Nicosia
+ Nuit Blanche aux salaisons le 3 octobre de 19h à 2h) : performances de Y Liver, Mildred Rambaud - concert de Monsieur Maillet - Film d'Arnold Pasquier & sélection 2009 de la Brigade des Images

[18:30-22:00] Vernissage de l'exposition collective "AMOURATION"
Location:
Galerie Métanoïa
56, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 65 23 83
Mail : marc.higonnet@gmail.com
Internet Site : www.galerie-metanoia.com
Description:
du 19 au 30 septembre 2009
Vernissage le samedi 19 septembre de 18H30 à 22H

Exposition de groupe avec Isabella d'Amado, Christian Alligri, Yao Metsoko, Kremena Nikolova et Eligriv Tempfoli









[19:00-22:00] Soirée de clôture de la quatrième édition des Veillées du Ramadan
Location:
Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 28 28 00
Fax : +33 (0)1 40 28 29 01
Mail : relations-publiques@chatelet-theatre.com
Internet Site : www.chatelet-theatre.com
Description:
Sur invitation à demander au 01 53 09 99 80 ou par mail : elsa.blanc@paris.fr

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "FIN > RELOAD"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "FIN > RELOAD"

[19:00-21:00] Vernissage des Campana Brothers "Garrafa"
Location:
La Maréchalerie - centre d'art contemporain
Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles
5, avenue de Sceaux
Accès par la Place des Manèges face à la gare Versailles Rive Gauche RER C
Petites Ecuries du Roy
78006 Versailles
M° Gare SNCF Versailles - Rive Gauche
France
Phone : +33 (0)1 39 07 40 27
Fax : +33 (0)1 39 07 40 94
Mail : lamarechalerie@versailles.archi.fr
Internet Site : lamarechalerie.versailles.archi.fr
Description:
Vernissage samedi 19 septembre 2009 à 19h
Exposition du 19 septembre au 5 décembre 2009

Humberto Campana et Fernando Campana, designers brésiliens, expérimentent les matériaux recyclés, métamorphosent les objets de rebut et enchantent la vie quotidienne. De l'assemblage de bouts de bois naît la chaise Favela, des tissus enroulés façonnent le mobilier Sushi, pneu et rotin deviennent plateaux : les pièces réfèrent à un artisanat de rue et à un contexte de production et d'économie informelle. Pièce unique ou production industrielle, elles sont diffusées dans un circuit économique mondialisé.

La production réalisée pour La Maréchalerie fait suite au workshop conduit en juin 2009 par les frères Campana où 170 étudiants de première année de l'école d'architecture de Versailles ont exploré le potentiel spatial et plastique de matériaux économiques. En contrepoint à la galerie des Glaces du château de Versailles, le projet repose sur le désir de travailler sur les transparences de bouteilles plastiques. Près de 20 000 bouteilles deviennent sources d'habitacles éphémères ordonnant un nouveau paysage baroque. A La Maréchalerie, les designers composent un maillage dont la forme hybride et tentaculaire envahit l'espace.

Autour de l'exposition
La Publication
Le livre-dvd Garrafa témoigne de l'expérience des frères Campana à Versailles, du workshop à l'exposition.

Vernissage de Fernando et Humberto Campana "Garrafa"
Etude pour Garrafa à La Maréchalerie. Simulation du projet dans l'espace d'exposition. © Campana












[22:00-23:00] soirée D:U:M / EDGES
Location:
Régine's Club
49/51, rue de Ponthieu
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 43 59 21 60
Mobile : +33 (0)6 21 70 52 56
Mail : asbaillet@regine-paris.com
Internet Site : www.regine-paris.com
Description:
avec Chateau Marmont, Breakbot et Gentlemen Drivers (tous les détails et line up complet ci dessous)

Open Bar privé de 22h à 23h

et surtout nous disposons de quelques BRACELETS D'OR MAGIQUES qui donnent droit a un open-bar toute la nuit.

N'hésitez pas à nous répondre au plus vite pour figurer sur la liste d'invites, de préférence si vous êtes sûr de venir au vu des invitations limitées.
Nous vous tiendrons informes au plus vite si vous etes parmi les heureux gagnants d'un bracelet d'or!

DIESEL: U:MUSIC TOUR

BREAKBOT (Ed Banger)
HEARTS REVOLUTION (Kitsuné - Live!)
THE TERROR PIGEON DANCE REVOLT! (Kitsuné - Live!)
GENTLEMAN DRIVERS (Because)
CHATEAU MARMONT (Institubes)
AMWE (Live! - Japon)
MATHIAS MIMOUN

RSVP phunk@phunkster.com













[23:00] A MAN ON THE MOON /// LAST PARTIES
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
/// OPEN BAR SINGHA & RUSSIAN STANDARD A 23H ///

/// DJ ALIEJO (POK TEAM) ///
/// DJ FERNAND DU CHALET (POK TEAM) ///

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés