Monday, October 19, 2009
Public Access


Category:
Category: All

19
October 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  "L'âge d'or Hollandais - De Rembrandt à Vermeer"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
sur invitation

Du 7 octobre 2009 au 7 février 2010
Tous les jours de 10h30 à 18h. Nocturne tous les premiers mercredis du mois jusqu'à 21h.

La Pinacothèque de Paris s'associe avec le Rijksmuseum d'Amsterdam pour présenter l'une des périodes les plus intéressantes de l'histoire de l'art : le XVIIe siècle hollandais.
L'exposition présentera un ensemble exceptionnel de plus de cent trente pièces dont une soixantaine de tableaux, une trentaine d'œuvres graphiques (dessins et aquarelles), une dizaine de gravures ainsi qu'une dizaine d'objets pour illustrer de manière très représentative la période (tapisseries, faïences, miniatures en bois, argenterie et verrerie).

Salon de la Photo 2009
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Hall 4

du 15 au 19 octobre

Pour une entrée gratuite, cliquez ici


Vivez Nature
Location:
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 03 75 75
Internet Site : www.villette.com
Description:
du 16 au 19 octobre

Exposition "Renoir au XXe siècle"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Du 23 septembre 2009 au 4 janvier 2010
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 22h. Fermeture le jeudi à 20h.

Organisée par la Réunion des musées nationaux, le musée d'Orsay et le Los Angeles County Museum of Art, en collaboration avec le Philadelphia Museum of Art, l'exposition Renoir au XXème siècle sera sûrement l'exposition la plus en vue pour le dernier trimestre 2009, avant de partir à Los Angeles et à Philadelphie.
L'exposition est construite selon une double perspective : faire redécouvrir une période et des aspects méconnus de l'œuvre de Renoir (les peintures décoratives, les dessins, la sculpture,…), tout en restituant le rayonnement de son art dans la première moitié du XXe siècle en France. Elle rassemble une centaine de tableaux, de dessins et de sculptures de Renoir. Répartis en une quinzaine de sections, ils seront ponctuellement confrontés à des œuvres de Picasso, Matisse, Maillol ou Bonnard, attestant la postérité de Renoir.

Expositions Chomo + Marie MOREL
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
10 septembre 2009 – 7 mars 2010

Horaires
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture billetterie à 17h30

Tarifs
Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€


CHOMO
"Le Débarquement Spirituel"

Il y a dix ans mourait Chomo, l'ermite de la forêt de Fontainebleau, artiste total à la fois poète, musicien, peintre, sculpteur, architecte, et auteur d'un film récapitulatif de toute son œuvre, plus long que le Mahâbhârata : Le Débarquement Spirituel. Une véritable légende vivante, dont l'empreinte est profonde sur tous ceux qui l'ont rencontrée.

Des milliers de visiteurs, de toutes conditions, ont été admis, au fil des ans, dans le territoire mythique de son Village d'Art Préludien, sur la commune d'Achères-la-Forêt, non loin du Cyclope de Tinguely et de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où est enterré Cocteau, à Milly-la-Forêt. D'Angleterre, des Etats-Unis, d'Allemagne, du Japon, la télévision est venue filmer l'Eglise des Pauvres, le Sanctuaire des Bois Brûlés ou le Refuge, trois chefs d'œuvre de l'architecture spontanée de Chomo, réalisés, comme toute son œuvre, en matériaux de récupération : bois morts de la forêt, grillage, plâtre, bouteilles, tôles de voitures, glanés dans les sous-bois, les décharges publiques et les casses automobiles des environs.

Déjà, en 1960, les derniers surréalistes, André Breton, Dali, Joyce Mansour, Henri Michaux, mais aussi Cocteau, Anaïs Nin, le peintre Atlan, les galeristes Claude Bernard et Iris Clert ou même Picasso, avaient admiré, à Paris, les Bois Brûlés de Chomo, ses assemblages de verre et ses toiles lacérées, dans l'unique exposition qu'il devait consentir avant de se retirer du monde. Par la suite, sur les traces de Clara Malraux, mandatée en son temps par le Ministère des Affaires Culturelles pour faire protéger le site à ses débuts, des personnalités aussi différentes que Bernard Anthonioz, Jacques Attali, Henri-Claude Cousseau, Jean-Hubert Martin, se sont rendues dans le « Royaume » de Chomo, pour voir de plus près celui qui se disait aussi médium et guérisseur et vivait dans une telle symbiose avec ses abeilles qu'une séquence « choc » lui a été consacrée, en 1965, dans un film d'Edouard Logereau, Paris-Secret.

Bernard Lassus, Michel Ragon, les peintres Jean Revol, Lisette Combe et Jean de Maximy, le sculpteur Josette Rispal, les photographes Jean-Paul Vidal, Marcus Schubert, Jean-Claude David, Pascal Brousse, Minot-Gormezano, le psychiatre Gaston Ferdière, Michel Thévoz, de la Collection de l'Art Brut de Lausanne, Jean-Paul Favand du Musée des Arts Forains, John Maizels, de la revue internationale Raw Vision, et beaucoup d'autres ont été parmi les admirateurs et défenseurs de l'univers de Chomo. Clovis Prévost et Antoine de Maximy lui ont consacré un film. J'ai moi-même recueilli les souvenirs et les pensées de Chomo, dans un livre iconoclaste publié en 1978. France Inter, France Culture, Radio Libertaire sont venus enregistrer la poésie sonore, les musiques expérimentales et les propos détonants de cet écologiste avant l'heure, grand pourfendeur de la société de consommation, auquel une Fondation a même été un temps dédiée, destinée à protéger le lieu et l'œuvre de Chomo.

Mais Chomo était un irréductible, et s'il avait décidé de poursuivre son œuvre en-dehors du circuit des galeries et du marché, payant sa rébellion au prix fort de l'inconfort et de la solitude, c'était pour préserver sa liberté totale d'esprit et de création, pour pouvoir sans entraves enseigner sa voie à tous ceux qu'il prenait au piège de son rêve, et pour rester jusqu'au bout fidèle à sa révolte contre une société qu'il estimait gravement dévoyée, sur une planète elle-même en grand danger.

Depuis dix ans, l'univers de Chomo n'est plus accessible au public, et ce créateur inoubliable, ce visionnaire tourmenté par tous les excès de l'inspiration, auteur de centaines d'expériences de tous genres en sculpture, peinture, poésie, musique, cinéma, est en passe de disparaître de l'écran de nos mémoires. Il était temps que la France reconnaisse cet artiste extraordinaire, trop longtemps cantonné dans les curiosités du bord des routes, et rende hommage à celui que le chanteur britannique Jarvis Cocker, dans son road movie Journeys into the Outside (Voyages dans l'ailleurs), tourné l'année même du décès de Chomo, considérait déjà comme un monument du XXème siècle. Ce sera l'honneur et la fierté de la Halle Saint Pierre d'avoir eu, la première, ce souci et ce privilège. Puissent, dans cette lancée, les pouvoirs publics prendre les décisions qui s'imposent afin de consacrer à Chomo, sur le lieu où il a vécu, le musée qu'il mérite.

Laurent Danchin

Commissaires de l'exposition :
Laurent Danchin, Critique d'Art et Écrivain

Martine Lusardy, Directrice de la Halle Saint Pierre




Marie MOREL
"Les trois personnes de l'espace"

Marie Morel est un des plus grands peintres vivants. J'ai beaucoup appris d'elle. J'ai travaillé avec elle sur un grand tableau de six mètres qui fut intitulé « Louise Michel ». Matisse se posait la question : Comment faire pour qu'il n'y ait pas un déséquilibre entre les points faibles de la toile et les points forts, entre des régions puissantes et des fonds vides, entre ce qui s'élève et ce qui s'efface, soudain rejeté dans l'ombre de ce qui s'élève ? Pour que quelque chose surgisse avec densité, ne faut-il pas que quelque chose, à côté, nécessairement s'affaiblisse ? La réponse de Marie Morel est la saturation de tous les points sur la surface dans une marqueterie de scènes intenses. La scène sexuelle représentée en 6.20 est aussi puissamment peinte et aussi bouleversante que celle située en 27.8. Or ni l'une ni l'autre ne sont connaissables panoramiquement. Mais Marie Morel a poussé le problème que se posait Matisse plus loin encore : elle a ajouté au problème du déséquilibre des points faibles et des points forts sur la surface de la peinture le problème du déséquilibre des trois points de vue dans l'espace que la vision de la peinture requiert. Freud disait : il y a deux positions, fort et da. Ailleurs ou là. Absent ou présent. Mort ou vivant. L'art es tout entier dans ce jeu terrible qui joue entre le perdu et l'apparaissant. Mais Humboldt disait : il y a trois positions dans l'espace : hier, da, dort. Ici, là, loin. De ces trois positions dans l'espace dérivent les trois personnes dans la langue : je, tu, il. Par exemple en peinture Je, c'est le nez sur la toile lorsqu'on peint. Tu, le visage ou le buste à mi distance quand on regarde. Il, le corps inconnu qui pousse la porte et aperçoit de très loin la toile.

J'évoque le mouvement incessant du peintre dans l'atelier cherchant l'impossible encablure, l'introuvable vol d'oiseau, l'inexistante « bonne distance » vis-à-vis du chevalet qui supporte la peinture.

Marie Morel associe les trois personnes aux trois positions.

De tout près c'est je, c'est hier, c'est ici. C'est pour ainsi dire le monde interne. C'est le labyrinthe où la mosaïque incruste ses scènes et inscrit se noms. C'est le livre ; Ici, on peut lire les phrases écrites. Ici, on peut entrer à l'intérieur du cadre de chaque saynète.

A mi distance c'est tu, c'est da, c'est là, en face. C'est l'ensemble des couleurs, l'équilibre des formes. C'est le tout se donnant d'assez près pour saisir l'ensemble et percevoir la nature de son contenu (mais plus assez près pour subir l'ascendant de chaque scène sexuelle, plus assez près pour pouvoir lire les mots qui entourent les figures qu'immobilise le désir au sein de chaque petit encadrement de branches mortes).

De loin, c'est il, c'est dort, c'est là-bas, surgissant dans le loin, à partir du loin. Ce sont les grands monochromes abstraits que j'admire tant, c'est la futaie, architecture où l'image se cache, prédateur à l'aguet, autre inconnaissable sur le point de bondir.

Voilà la triple avancée qui me subjugue à chaque fois dans les peintures de Marie Morel.

J'appelle « peintures de Marie Morel » tous les grands formats dès l'instant où ils sont exposés dans l'espace qui est nécessaire aux trois visions. (...)

Pascal QUIGNARD, 2009
Extrait du texte, livre–catalogue Marie Morel

http://www.mariemorel.net

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:30] Inauguration de la poissonnerie « Comptoir des Mers »
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
1, rue de Turenne (4e)

13:00  
14:00 [14:30-17:00] Exposition "Art Nouveau revival 1900-1933 - 1966-1974"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
du 20 octobre 2009 au 4 février 2010

Oublié, voire discrédité, pendant de longues décennies, l'Art Nouveau fait l'objet au cours des années 1960 d'une réhabilitation touchant aussi bien l'histoire et le marché de l'art que la création contemporaine (design et graphisme). Les origines de ce renouveau sont multiples : hommages des surréalistes dans les années 1930, concours Organic Design in Home Furnishings organisé par le MoMA en 1940 ou grandes expositions montées à New York (Art Nouveau. Art and design at the Turn of the Century, MoMA, 1959) et Paris (Les sources du XXe siècle, musée national d'art moderne, 1960).

Il n'est cependant pas question de déterminer les raisons de cette renaissance, mais de confronter créations Art Nouveau et créations des années 1950-1970 afin de mettre en avant les influences qui s'expriment dans des domaines aussi variés, et parfois inattendus, que l'ameublement, la mode, la publicité, le cinéma ou encore l'esthétique psychédélique...

[14:30-17:00] Exposition "James Ensor"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
du 20 octobre 2009 au 4 février 2010

Première rétrospective présentée à Paris depuis 1990, cette exposition entend montrer le jeu de rupture et de continuité perpétuellement pratiqué par Ensor.

La continuité, ce sont les héritages naturaliste et symboliste qui marquent ses débuts ainsi que la tradition des masques, du travestissement, du grotesque et de la satire, du carnaval, héritée de son enfance à Ostende, ville à laquelle il est viscéralement attaché. La rupture, c'est la dramatisation de l'usage de la couleur et de la lumière. C'est également l'invention d'un nouveau langage où les mots s'imposent, à côté des images, pour signifier crûment des idées et celle d'un nouveau système narratif où pullulent les personnages et les actions. Par sa cinglante ironie, son sens de la dérision et de l'auto-dérision, sa couleur intense, son expressivité, Ensor, peintre étrange et inclassable, trouve sa place parmi les précurseurs de l'expressionnisme.



[16:00-22:00] Arcadi vous présente son action et ses projets
Location:
Cabaret Sauvage
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Accès piéton par le 59, boulevard MacDonald
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 42 09 03 09
Fax : +33 (0)1 42 09 11 17
Mail : cabaret@cabaretsauvage.com
Internet Site : www.cabaretsauvage.com
Description:
Arcadi vous présente son action et ses projets

Nous vous invitons à noter dès aujourd'hui dans votre agenda l'après-midi et la soirée du lundi 19 octobre 2009.
Nous vous présenterons l'évolution de nos différentes actions Vous découvrirez nos activités en matière d'accompagnement et de mutualisation, ainsi que l'évolution de nos aides en production et en diffusion, avec la participation de nombreux acteurs culturels partenaires.
Vous pourrez partager avec nous un apéritif et un cocktail dînatoire et pour les plus décidés nous croiser sur la piste de danse.




[17:00-20:00] Vernissage de Ron Gorchov et Alain Kirili "Célébration de la Main"
Location:
Galerie Richard
Galerie Jean-Luc & Takako Richard
74, rue de Turenne
3, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 43 25 27 22
Fax : +33 (0)1 43 25 27 23
Mail : paris@galerierichard.com
Internet Site : www.galerierichard.com
Description:
du 19 octobre au 30 décembre 2009

La Galerie Jean-Luc & Takako Richard est heureuse de présenter une exposition réunissant Ron Gorchov et Alain Kirili du 19 octobre au 30 décembre 2009. Cette exposition célèbre une longue amitié entre les deux artistes, depuis que Kirili s'est installé à New York dans les années 70, mais aussi une grande connivence artistique entre un peintre et un sculpteur. Tous deux sont des artistes abstraits qui atteignent une forme de simplicité organique et pour lesquels la trace du geste de l'artiste est signifiante. Leurs œuvres possèdent un rapport tactile et sensuel qui traduit un rapport au corps comme référent.

On peut être surpris de parler de rapport tactile et sensuel à propos de peinture. Cela tient d'une part aux formes doucement incurvées de la toile tendue sur des châssis en bois courbes. Cela est dû aussi à la pratique picturale : la pose d'une peinture très liquide, les effets de superposition des couches, les traces de gros pinceaux, l'aspect brut des bordures où apparaît la toile, les formes simples et douces centrées dans la peinture... Ron Gorchov insère des formes abstraites similaires dans des espaces courbes différents. Plus le tableau est petit, plus la courbure est forte. Ron Gorchov en inventant les châssis courbes dans les années 60 a fait entrer la peinture dans l'espace tridimensionnel sans effets d'illusionnisme et a révolutionné ce médium. Depuis plus de quarante ans, Ron Gorchov expérimente esthétiquement en précurseur l'insertion de formes et de textures dans ses espaces courbes. Son jeu entre la profondeur réelle de la toile et les effets illusionnistes de la peinture nous offre des expériences et des plaisirs visuels inédits. Ron Gorchov est un des artistes les plus estimés au sein des artistes de New York. Dans la peinture Martha, la couleur de fond est un mélange de blanc et de vert, et sur la partie droite, le vert, couleur plus foncée domine largement. Cette peinture était exposée dans une pièce où la lumière naturelle provenait de la gauche. À distance, il était fort difficile de savoir si la partie droite du tableau était une ombre ou une teinte peinte en plus foncé. La peinture et la sculpture renforçaient leurs effets visuels. Par contre dans la grande peinture Café Serin dans laquelle une forme cerclée jaune pâle centrée se détache d'un fond bleu sombre, la partie intérieure dans le cerclage est d'un bleu plus clair. Il en résulte un effet optique pictural qui donne de la profondeur à la partie bleu pâle, la repousse, alors même qu'elle se positionne à l'avant de la peinture dans l'espace réel. Les deux effets pictural et sculptural s'opposent et il est intéressant à noter que l'effet visuel de la peinture l'emporte sur la réalité sculpturale.

Alain Kirili a eu l'initiative de ce dialogue entre ses œuvres et celles de Ron Gorchov. Il manifeste une fois de plus son goût pour les rencontres et échanges artistiques, que ce soit avec des artistes plasticiens ou des musiciens, danseurs... Cela traduit également son engagement intellectuel qu'il a toujours mené pour une meilleure reconnaissance d'artistes qu'il estime au plus haut point. Ces dernières années, les œuvres d'Alain Kirili tendent vers une grande simplicité organique et une grande légèreté. L'artiste présentera trois séries de sculptures ainsi que des dessins : des terres cuites de la série Adamah, des sculptures en fer forgé de la série Equivalences et de la série Funambule. Les sculptures Equivalences tiennent leur titre au fait qu'elles peuvent être librement positionnées de trois façons différentes. Ces sont des formes géométriques « minimales » assemblées avec une grande liberté qui trouvent toujours trois états d'équilibre. Ces oeuvres impliquent des notions de déplacement, d'improvisation, de précarité et de légèreté. Cette démarche est poussée plus loin et ces qualificatifs s'appliquent d'autant plus aux toutes nouvelles œuvres Funambule. Ce titre renvoie pour Kirili au livre de Jean Genet qui traite de l'éthique du risque dans la création. Ce sont des ensembles de barres verticales avec des alternances de fers forgés brut et de fers forgés peints posés contre un mur avec des espacements différents développant un rythme unique. Le métal est martelé de telle sorte que la matière semble avoir été malaxée par la paume de la main. La sensualité, le corps, la chair imprègnent les œuvres même lorsque Kirili va aussi loin dans l'épure. Sur ces barres en fer posées au mur, Carter Ratcliff ajoute qu' « Elles sont toutes libres de tomber et, dans cette liberté, on entend un écho de paroles existentialistes sur la nature précaire de la vie. Bien sûr, l'Existentialisme avait l'air sombre - une philosophie de l'angoisse. Si les sculptures Funambule expriment de l'angoisse, c'est une angoisse qui se métamorphose en joie à cause de la clarté pure de leur forme, de leur situation, et effectivement, de leur signification (1).

(1) Carter Ratcliff : Célébration de main : l'art de Ron Gorchov et d'Alain Kirili ; brochure publiée par la Galerie Jean-Luc & Takako Richard à l'occasion de l'exposition ; texte en français et anglais.

Vernissage de Ron Gorchov et Alain Kirili "Célébration de la Main"
Vernissage de Ron Gorchov et Alain Kirili "Célébration de la Main"





[18:00] Exposition "FELLINI, LA GRANDE PARADE"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
sur invitation

20 octobre 2009 -17 janvier 2010

Alors que La Dolce Vita (1960) s'apprête à célébrer ses cinquante ans," Fellini, la Grande Parade "est l'occasion de s'interroger sur l'actualité de l'œuvre du cinéaste. L'exposition veut explorer l'univers, découvrir les sources qui ont nourri l'imagination de celui dont le nom a fait son entrée dans le langage courant en devenant un adjectif - fellinien -, synonyme d'un monde extravagant, d'un défilé de grotesques.
Soucieux d'éviter l'hagiographie, Sam Stourdzé commissaire de l'exposition, se détache de la chronologie pour aborder Fellini à travers ses obsessions et se concentre exclusivement sur les images, celles qui inspirèrent Fellini, celle dont il rêva, celles qu'il fabriqua. La confrontation de ces images, la mise à jour de leurs circulations à travers un dispositif d'exposition résolument contemporain, permet d'établir un dialogue entre photographie et film, entre images fixes et images animées.
Avec la double ambition de contribuer d'une part, au renouvellement de la grille de lecture de l'œuvre du cinéaste, mais aussi, de se confronter à la question de l'exposition du cinéma, « Fellini, La Grande Parade » est une sorte de laboratoire visuel. S'éloignant parfois de la filmographie de Fellini, elle interroge plus largement le XXe siècle qui fut le sien. Le siècle du cinéma bien sûr, mais aussi celui de la presse, des médias, de la télévision, de la publicité. En un mot, le siècle de l'image, ou plus précisément, le siècle de la fabrique des images.

TUTTO FELLINI : le Jeu de Paume, la Cinémathèque française et l'Istituto Italiano di Cultura de Paris se sont associés pour rendre hommage à Federico Fellini.

[18:00] Exposition de SAMUEL BIANCHINI "ALL OVER"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
sur invitation téléchargeable ici :
http://www.jeudepaume.net/uploads/Invitation-Bianchini.pdf


[18:00] Exposition de TRIS VONNA-MICHELL
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
sur invitation

Programmation Satellite

20 octobre 2009 - 17 janvier 2010

Conteur de talent, Tris Vonna-Michell, élabore des histoires raffinées qu'il narre devant des auditeurs avec un débit de voix précipité tout à fait caractéristique, ou qu'il laisse derrière lui sous forme d'indices ou de traces évoquant les liens extravagants et incompréhensibles qui se nouent entre des choses disparates. Quel que soit le thème apparent que sa voix aborde (la ville postindustrielle et en ruines de Detroit, un film démodé des années 1980, une ancienne scène musicale, le chemin de fer allemand, un homme nommé Otto Hahn, des édifices détruits par un bombardement aérien), son véritable sujet - toujours, et peut-être, inéluctablement - reste l'histoire (avec et sans majuscule). Et la façon dont l'histoire (par nécessité et par définition) emprunte des voies détournées pour se rendre là où elle se rend, un peu comme l'artiste-orateur.

Prolongeant son travail en cours sur Henri Chopin - poète français d'avant-garde, mort en 2008 -, le projet conçu par Vonna-Michell pour le Jeu de Paume (première exposition individuelle de l'artiste dans la capitale), sera l'aboutissement de plusieurs mois de recherches menées à Paris dans le but de rencontrer les connaissances ou collègues encore vivants du poète défunt, et de recueillir images, films, ouvrages ou matériaux témoignant de la production prolifique mais largement méconnue de Chopin. Ouvre sonore et cinématographique, l'installation qui en résultera, combinera (comme dans la plupart des projets de Vonna-Michell) le fait et la fiction, ce qui a été minutieusement prévu et la simple coïncidence, le concret et l'imaginaire, l'Histoire (avec un H majuscule) et l'interprétation (qui revêt alors une dimension intime), au travers d'une sorte de quête des origines - celles de l'avant-garde des années d'après-guerre, mais également celles de l'artiste lui-même.

[18:00] Vernissage de Francesco Vezzoli "À CHACUN SA VÉRITÉ"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
sur invitation

20 octobre 2009 -17 janvier 2010

À l'occasion de l'exposition "Fellini, la Grande Parade", le Jeu de Paume a invité Francesco Vezzoli à réaliser un projet qui s'inspire du cinéma et des personnages felliniens.
Son installation audiovisuelle est tirée de la performance qu'il a réalisée au Guggenheim Museum, pour Performa 07, en octobre 2007. Il avait alors proposé une mise en scène de la pièce de Luigi Pirandello Chacun sa vérité, et avait invité des acteurs célèbres parmi les plus reconnus d'Hollywood, comme Cate Blanchett ou Anita Ekberg, muse de Fellini et magnifique protagoniste de La Dolce Vita.
Cette pièce de théâtre, qui traite de l'inexistence de la vérité objective, a été transformée par Vezzoli en une réflexion sur notre fascination pour les célébrités et pour la vie privée des stars.

Né à Brescia en 1971, Francesco Vezzoli, qui a étudié au Saint Martins College of Art à Londres, vit et travaille à Milan. Il a exposé à la Biennale de Venise (2007), et à celle du Whitney Museum de New York (2006).

[18:30-20:30] Exposition "Sculptures et gravures"
Location:
Centre Culturel Egyptien
Centre Culturel d'Egypte à Paris
111, boulevard Saint-Michel
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 46 33 75 67
Fax : +33 (0)1 43 26 18 83
Mail : centre@culture-egypte.com
Internet Site : www.culture-egypte.com
Description:
Du 19 au 30 octobre 2009
Vernissage le lundi 19 octobre de 18h30 à 20h30

Exposition des deux sculpteurs égyptiens El Sayed Abdou Sélim & Ahmed Gad






[19:00] Exposition "La légende du roi Arthur"
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site Richelieu
58, rue de Richelieu
75084 Paris Cedex 02
M° Bourse, Quatre-Septembre, Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
20 octobre 2009 - 24 janvier 2010

Grande Galerie

Apparu sous une forme légendaire dès le VIIe siècle, présenté comme une véritable figure historique par Geoffroy de Monmouth au début du XIIe siècle, mis en roman par Chrétien de Troyes, sujet de grandes sommes romanesques comme le Lancelot-Graal et le Tristan en prose, objet de nombreuses adaptations cinématographiques, le roi Arthur ne cesse de faire rêver.
A la fois érudite et accessible à tous, l'exposition de la Bibliothèque nationale de France présente les plus belles œuvres médiévales inspirées par la légende : manuscrits, objets d'orfèvrerie, ivoires… Elle interroge l'histoire des textes et l'historicité du Roi Arthur, aborde les grands thèmes arthuriens, tels que la chevalerie, l'amour courtois ou les grands personnages comme Arthur et Merlin. Elle évoque aussi la réception du mythe, de l'Europe médiévale à nos jours, à travers des arts aussi différents que la littérature, la peinture, l'opéra, le cinéma ou le jeu vidéo.
Cette exposition s'inscrit dans un cycle d'expositions autour du roi Arthur : elle succède à l'exposition Le roi Arthur, une légende en devenir, présentée à Rennes en 2008-2009, et précède l'exposition qui aura lieu à Troyes en 2011.

[19:00] Exposition de Noun Photo "le desert habité"
Location:
La Petite Rockette
6, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Voltaire, Philippe Auguste, Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 67 66 34
Mail : squattoujours@free.fr
Internet Site : www.lapetiterockette.com
Description:
Exposition de Noun Photo "le desert habité"

[19:00] Inauguration de l'Institut Jacques Monod
Description:
CNRS Paris Diderot – Bâtiment Buffon – 15, rue Hélène Brion (13e)

Jean-Marie Le Guen, adjoint chargé de la santé publique et des relations avec l'AP/HP, participera à l'inauguration de l'Institut Jacques Monod

[19:30] Insignes à M. Frydman et L. Hegyi, T. Mouraud, R. Opalka
Location:
Ministère de la culture et de la communication
182, rue Saint-Honoré
3, rue de Valois
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 40 15 80 00
Internet Site : www.culture.gouv.fr
Description:
Remise des insignes de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur à M. Frydman et L. Hegyi, de chevalier dans l'ordre national du Mérite à T. Mouraud et de commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres à R. Opalka







[20:00-23:00] Vernissage "Antidote 5"
Location:
Galerie des Galeries
29 bis, rue de la Chaussée d'Antin
40, boulevard Haussmann
premier étage
75009 Paris
M° Chaussée d'Antin - La Fayette, Trinité - d'Estienne d'Orves, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 81 98
Mail : galeriedesgaleries@galerieslafayette.com
Internet Site : www.galeriedesgaleries.com
Description:
20 octobre 2009 -> 09 janvier 2010
Vernissage, le lundi 19 octobre sur invitation

Du 20 octobre 2009 au 9 janvier 2010, la cinquième édition d'Antidote présente, à la Galerie des Galeries, les œuvres de dix artistes français:
Dove Allouche, Pierre-Olivier Arnaud, Sophie Bueno-Boutellier, Étienne Chambaud, Isabelle Cornaro, Aurélien Froment, Mark Geffriaud, Laurent Montaron, Jimmy Robert et Clément Rodzielski.

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés