Tuesday, November 3, 2009
Public Access


Category:
Category: All

03
November 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  Exposition "L'âge d'or Hollandais - De Rembrandt à Vermeer"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
Du 7 octobre 2009 au 7 février 2010
Tous les jours de 10h30 à 18h. Nocturne tous les premiers mercredis du mois jusqu'à 21h.

La Pinacothèque de Paris s'associe avec le Rijksmuseum d'Amsterdam pour présenter l'une des périodes les plus intéressantes de l'histoire de l'art : le XVIIe siècle hollandais.
L'exposition présentera un ensemble exceptionnel de plus de cent trente pièces dont une soixantaine de tableaux, une trentaine d'œuvres graphiques (dessins et aquarelles), une dizaine de gravures ainsi qu'une dizaine d'objets pour illustrer de manière très représentative la période (tapisseries, faïences, miniatures en bois, argenterie et verrerie).


Salon Batimat
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
du 2 au 7 novembre 2009

Badge gratuit ici : Badge gratuit Batimat

Expositions Chomo + Marie MOREL
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses, Château Rouge, Barbès - Rochechouart
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
10 septembre 2009 - 7 mars 2010

Horaires
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture billetterie à 17h30

Tarifs
Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€


CHOMO
"Le Débarquement Spirituel"

Il y a dix ans mourait Chomo, l'ermite de la forêt de Fontainebleau, artiste total à la fois poète, musicien, peintre, sculpteur, architecte, et auteur d'un film récapitulatif de toute son œuvre, plus long que le Mahâbhârata : Le Débarquement Spirituel. Une véritable légende vivante, dont l'empreinte est profonde sur tous ceux qui l'ont rencontrée.

Des milliers de visiteurs, de toutes conditions, ont été admis, au fil des ans, dans le territoire mythique de son Village d'Art Préludien, sur la commune d'Achères-la-Forêt, non loin du Cyclope de Jean Tinguely et de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où est enterré Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt. D'Angleterre, des Etats-Unis, d'Allemagne, du Japon, la télévision est venue filmer l'Eglise des Pauvres, le Sanctuaire des Bois Brûlés ou le Refuge, trois chefs d'œuvre de l'architecture spontanée de Chomo, réalisés, comme toute son œuvre, en matériaux de récupération : bois morts de la forêt, grillage, plâtre, bouteilles, tôles de voitures, glanés dans les sous-bois, les décharges publiques et les casses automobiles des environs.

Déjà, en 1960, les derniers surréalistes, André Breton, Salvador Dalí, Joyce Mansour, Henri Michaux, mais aussi Cocteau, Anaïs Nin, le peintre Atlan, les galeristes Claude Bernard et Iris Clert ou même Picasso, avaient admiré, à Paris, les Bois Brûlés de Chomo, ses assemblages de verre et ses toiles lacérées, dans l'unique exposition qu'il devait consentir avant de se retirer du monde. Par la suite, sur les traces de Clara Malraux, mandatée en son temps par le Ministère des Affaires Culturelles pour faire protéger le site à ses débuts, des personnalités aussi différentes que Bernard Anthonioz, Jacques Attali, Henri-Claude Cousseau, Jean-Hubert Martin, se sont rendues dans le « Royaume » de Chomo, pour voir de plus près celui qui se disait aussi médium et guérisseur et vivait dans une telle symbiose avec ses abeilles qu'une séquence « choc » lui a été consacrée, en 1965, dans un film d'Edouard Logereau, Paris-Secret.

Bernard Lassus, Michel Ragon, les peintres Jean Revol, Lisette Combe et Jean de Maximy, le sculpteur Josette Rispal, les photographes Jean-Paul Vidal, Marcus Schubert, Jean-Claude David, Pascal Brousse, Minot-Gormezano, le psychiatre Gaston Ferdière, Michel Thévoz, de la Collection de l'Art Brut de Lausanne, Jean-Paul Favand du Musée des Arts Forains, John Maizels, de la revue internationale Raw Vision, et beaucoup d'autres ont été parmi les admirateurs et défenseurs de l'univers de Chomo. Clovis Prévost et Antoine de Maximy lui ont consacré un film. J'ai moi-même recueilli les souvenirs et les pensées de Chomo, dans un livre iconoclaste publié en 1978. France Inter, France Culture, Radio Libertaire sont venus enregistrer la poésie sonore, les musiques expérimentales et les propos détonants de cet écologiste avant l'heure, grand pourfendeur de la société de consommation, auquel une Fondation a même été un temps dédiée, destinée à protéger le lieu et l'œuvre de Chomo.

Mais Chomo était un irréductible, et s'il avait décidé de poursuivre son œuvre en-dehors du circuit des galeries et du marché, payant sa rébellion au prix fort de l'inconfort et de la solitude, c'était pour préserver sa liberté totale d'esprit et de création, pour pouvoir sans entraves enseigner sa voie à tous ceux qu'il prenait au piège de son rêve, et pour rester jusqu'au bout fidèle à sa révolte contre une société qu'il estimait gravement dévoyée, sur une planète elle-même en grand danger.

Depuis dix ans, l'univers de Chomo n'est plus accessible au public, et ce créateur inoubliable, ce visionnaire tourmenté par tous les excès de l'inspiration, auteur de centaines d'expériences de tous genres en sculpture, peinture, poésie, musique, cinéma, est en passe de disparaître de l'écran de nos mémoires. Il était temps que la France reconnaisse cet artiste extraordinaire, trop longtemps cantonné dans les curiosités du bord des routes, et rende hommage à celui que le chanteur britannique Jarvis Cocker, dans son road movie Journeys into the Outside (Voyages dans l'ailleurs), tourné l'année même du décès de Chomo, considérait déjà comme un monument du XXème siècle. Ce sera l'honneur et la fierté de la Halle Saint Pierre d'avoir eu, la première, ce souci et ce privilège. Puissent, dans cette lancée, les pouvoirs publics prendre les décisions qui s'imposent afin de consacrer à Chomo, sur le lieu où il a vécu, le musée qu'il mérite.

Laurent Danchin

Commissaires de l'exposition :
Laurent Danchin, Critique d'Art et Écrivain

Martine Lusardy, Directrice de la Halle Saint Pierre




Marie MOREL
"Les trois personnes de l'espace"

Marie Morel est un des plus grands peintres vivants. J'ai beaucoup appris d'elle. J'ai travaillé avec elle sur un grand tableau de six mètres qui fut intitulé « Louise Michel ». Matisse se posait la question : Comment faire pour qu'il n'y ait pas un déséquilibre entre les points faibles de la toile et les points forts, entre des régions puissantes et des fonds vides, entre ce qui s'élève et ce qui s'efface, soudain rejeté dans l'ombre de ce qui s'élève ? Pour que quelque chose surgisse avec densité, ne faut-il pas que quelque chose, à côté, nécessairement s'affaiblisse ? La réponse de Marie Morel est la saturation de tous les points sur la surface dans une marqueterie de scènes intenses. La scène sexuelle représentée en 6.20 est aussi puissamment peinte et aussi bouleversante que celle située en 27.8. Or ni l'une ni l'autre ne sont connaissables panoramiquement. Mais Marie Morel a poussé le problème que se posait Matisse plus loin encore : elle a ajouté au problème du déséquilibre des points faibles et des points forts sur la surface de la peinture le problème du déséquilibre des trois points de vue dans l'espace que la vision de la peinture requiert. Freud disait : il y a deux positions, fort et da. Ailleurs ou là. Absent ou présent. Mort ou vivant. L'art es tout entier dans ce jeu terrible qui joue entre le perdu et l'apparaissant. Mais Humboldt disait : il y a trois positions dans l'espace : hier, da, dort. Ici, là, loin. De ces trois positions dans l'espace dérivent les trois personnes dans la langue : je, tu, il. Par exemple en peinture Je, c'est le nez sur la toile lorsqu'on peint. Tu, le visage ou le buste à mi distance quand on regarde. Il, le corps inconnu qui pousse la porte et aperçoit de très loin la toile.

J'évoque le mouvement incessant du peintre dans l'atelier cherchant l'impossible encablure, l'introuvable vol d'oiseau, l'inexistante « bonne distance » vis-à-vis du chevalet qui supporte la peinture.

Marie Morel associe les trois personnes aux trois positions.

De tout près c'est je, c'est hier, c'est ici. C'est pour ainsi dire le monde interne. C'est le labyrinthe où la mosaïque incruste ses scènes et inscrit se noms. C'est le livre ; Ici, on peut lire les phrases écrites. Ici, on peut entrer à l'intérieur du cadre de chaque saynète.

A mi distance c'est tu, c'est da, c'est là, en face. C'est l'ensemble des couleurs, l'équilibre des formes. C'est le tout se donnant d'assez près pour saisir l'ensemble et percevoir la nature de son contenu (mais plus assez près pour subir l'ascendant de chaque scène sexuelle, plus assez près pour pouvoir lire les mots qui entourent les figures qu'immobilise le désir au sein de chaque petit encadrement de branches mortes).

De loin, c'est il, c'est dort, c'est là-bas, surgissant dans le loin, à partir du loin. Ce sont les grands monochromes abstraits que j'admire tant, c'est la futaie, architecture où l'image se cache, prédateur à l'aguet, autre inconnaissable sur le point de bondir.

Voilà la triple avancée qui me subjugue à chaque fois dans les peintures de Marie Morel.

J'appelle « peintures de Marie Morel » tous les grands formats dès l'instant où ils sont exposés dans l'espace qui est nécessaire aux trois visions. (...)

Pascal QUIGNARD, 2009
Extrait du texte, livre-catalogue Marie Morel

http://www.mariemorel.net

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00] Remise du Prix Décembre 2009
Location:
Hôtel Lutetia
45, boulevard Raspail
75006 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 49 54 46 00
Fax : +33 (0)1 49 54 46 00
Internet Site : www.hotellutetia.com
Description:
Le jury du Prix Décembre a publié mercredi sa dernière sélection de trois titres pour ce prix qui sera attribué mardi 3 novembre.

Patrick Besson : "Mais le fleuve tuera l'homme blanc" (Fayard)
Simon Liberati : "L'hyper Justine" (Flammarion)
Jean-Philippe Toussaint : "La vérité sur Marie" (Minuit)

Soutenu par l'homme d'affaires et mécène Pierre Bergé, le Prix Décembre est doté de 30.000 euros. Il est décerné par un jury d'écrivains et de personnalités et a été attribué en 2008 à "Zone" (Actes Sud) de Mathias Enard.


Le Prix Décembre attribué à Jean-Philippe Toussaint

Le Prix Décembre 2009 a été attribué mardi à l'écrivain belge Jean-Philippe Toussaint pour "La vérité sur Marie" (Minuit), a annoncé le jury du prix.

Jean-Philippe Toussaint a été récompensé au 1er tour du scrutin par 7 voix contre 3 à Patrick Besson pour "Mais le fleuve tuera l'homme blanc" et 2 à Simon Liberati pour "L'hyper-Justine".

"La vérité sur Marie" figurait dans la dernière sélection du Goncourt, attribué lundi à Marie NDiaye.

Ecrivain et réalisateur belge de langue française, Jean-Philippe Toussaint est né le 29 novembre 1957 à Bruxelles. Il est l'auteur de neuf romans, tous publiés aux éditions de Minuit, et se situe selon la critique dans la continuité du "nouveau roman" qui a fait la réputation de la maison. "La vérité sur Marie" figurait dans la dernière sélection du Goncourt, attribué lundi à Marie NDiaye. Après des études de sciences politique et d'histoire contemporaine, Jean-Philippe Toussaint publie en 1985 son premier roman, "La salle de bain", dont le héros reclus dans sa salle de bain rappelle les personnages de Samuel Beckett. Ses textes suivants sont de la même veine, dépouillés, minimalistes : "Monsieur" (1986), "L'appareil-photo" (1988) ou "La télévision" (1997). Il réalise alors quatre films pour le cinéma, dont trois adaptés de ses textes. Avec "Faire l'amour", il se lance en 2002 dans le récit des amours compliqués de son narrateur avec la fantasque Marie, un personnage qui lui vaut en 2005 le Prix Médicis pour "Fuir". "La vérité sur Marie" est, selon son éditeur, le "prolongement" des épisodes précédents. Ses personnages bougent, s'éloignent et se retrouvent. Avec dans ce troisième volet un morceau de bravoure, l'embarquement d'un pur-sang dans un boeing à l'aéroport de Tokyo.

[12:30-19:00] Eric Frechon du Bristol cuisine dans le métro
Location:
Station de métro Miromesnil
devant le 45, rue La Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Description:
La RATP a proposé à trois chefs de cuisiner dans le métro devant les voyageurs. Une cuisine sera installée station Mironesnil (ligne 9), Espace Mezzanine Nord dans un décor de marché. Chacun aura un produit à défendre (carotte, chou ou pomme de terre) et devra exécuter en live une recette simple et peu coûteuse que les spectateurs pourront reproduire facilement par la suite.

Eric Frechon du Bristol ouvre le bal avec ses Carottes fanes au pain d'épices.

Les chefs étoilés seront sur scène à 12 h 30, 17 h 30 et 18 h 30.






[17:00-22:30] Inauguration "Art en Capital"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
ART EN CAPITAL regroupe la Société des Artistes Français, le Salon des Artistes Indépendants, Comparaisons, le Salon du Dessin et de la Peinture à l'eau, et la Société Nationale des Beaux Arts.

Vernissage le mardi 3 novembre de 17 à 22h30
Ouverture au public les 4 et 5 novembre de 11 à 22h, les 6,7, et 8 de 11 à 19h30 et le 9 novembre de 11 à 16h


[17:00-22:00] Vernissage de Jean-Denis Malclès
Location:
Galerie du Pont Neuf
23, place Dauphine
66, quai des Orfèvres
75001 Paris
M° Pont Neuf, Cité, Saint-Michel, Louvre - Rivoli
France
Phone : +33 (0)1 46 33 03 45
Mobile : +33 (0)6 09 06 54 07
Mail : contact@galeriedupontneuf.com
Internet Site : www.galeriedupontneuf.com
Description:
du 3 novembre au 29 novembre 09
vernissage le 3 novembre de 17h à 21h

Sur les conseils de Christian Bérard, il rencontra Jean Cocteau et créa les deux affiches pour le film « La Belle et la Bête ».

www.malclesjean-denis.com

[17:00-21:00] Vernissage de Sonja Koczula
Location:
Galerie Gilles Naudin
GNG
3, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 64 71
Mail : infos@galeriegng.com
Internet Site : www.galeriegng.com
Description:
3 novembre - 12 décembre 2009
Vernissage mardi 3 novembre à partir de 17 heures

Sonja Koczula

née en 1976 à Osnabrück Allemagne

1996-2004 Etudes d'art et de littérature à l'Université d'Osnabrück
(peinture chez MM. les Prof. Elke Hergert et Prof. Hartmut Girke)
2004 Maîtrise "magistra artium"

depuis 2007 Artiste de la Fondation Yehudi Menuhin Allemagne


La confrontation avec des signes et traces, ainsi que leur force et leur mouvement constituent depuis quelques années mon sujet artistique central. Je suis intéressée par la dynamique spécifique de différentes formes de signes et symboles, c'est-à-dire l'impression donnée de mouvement et donc d'espace.
En règle générale, la trace est le restant et la documentation vague d'un événement. Elle témoigne de ce qui s'est passée et par conséquent d'un mouvement.
Les signes décodent des événements, donnent des indices et explications et sont synonymes de quelque-chose de connu, de concret. Ils structurent notre vie et nous donnent l'assurance dont nous avons besoin dans la vie de tous les jours.
La signification du monde est renfermée dans le signe et sa solidité fait en sorte que nous pouvons communiquer. Chaque signe a une signification bien définie qui s'ouvre en remontant la trace avec laquelle les deux, le signe et sa signification, sont liées.
Les formes sombres devant fond clair qui apparaissent dans mon travail, semblent souvent vouloir représenter quelque-chose de concret, de figuratif, mais cela n'est pas le cas. Elles sont là pour elles-mêmes, la forme existe seule, l'oeuvre d'art ne reproduit pas - elle forme sa propre réalité.
Je recherche un moment d'irritation chez le spectateur, lorsqu'un signe posé avec véhémence et de manière déterminée semble rappeler, sûr de lui, un événement passé et soulève des questions au sujet d'une signification présumée connue.

Sonja Koczula


[17:00] Vernissage de l'exposition "Esprit Mingei"
Location:
Atelier Visconti
4, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 25 44 48
Mobile : +33 (0)6 85 90 67 24
Description:
du 4 au 21 novembre

[17:30-20:00] Exposition collective "Le numérique aujourd'hui"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
du 3 au 17 novembre 2009
Vernissage : 3 novembre de 17h30 à 20h
exposition : lundi de 12h à 20h, mardi au vendredi de 10h à 20h, samedi de 10h à 18h30

Manzo NIIKURA photographe
Atsumi MURATA calligraphe
Shunichi KIDA imprimeur
Koichi MURATA producteur







[18:00] BRESIL&SUEDE 2 FEMMES PEINTRES
Location:
Communic'Art
Galerie Jardin
18, rue de Gergovie
75014 Paris
M° Pernety, Plaisance
France
Phone : +33 (0)1 45 40 72 56
Mail : communic.art@wanadoo.fr
Internet Site : www.communic-art.com
Description:
BRESIL&SUEDE 2 FEMMES PEINTRES

[18:00] Dédicace de Jean-Yves Lafesse pour "La Réouverture de Lafesse"
Location:
Virgin Megastore Champs-Elysées
52/60, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, George V
France
Phone : +33 (0)1 49 53 50 00
Fax : +33 (0)1 49 53 50 41
Internet Site : www.virginmegastore.fr/mon_virgin_megastore_1000.html?magasin=18
Description:
Jean-Yves Lafesse connaît une enfance agitée. En 1974 il quitte sa Bretagne natale et vit quatre ans d'aventures de Paris à Djibouti, en passant par l'Italie et l'Angleterre.
Sa carrière commence avec l'avènement des radios libres en 1981 : il fait ses débuts en tant qu'animateur sur Carbone 14. C'est ensuite sur Radio Nova qu'il commence ses fameuses impostures en 1984. Europe 1 et Canal + le font sortir des médias underground dès 1985. Pendant des années, les auditeurs guetteront du coin de l'oreille les innombrables aventures téléphoniques de M. et Mme Ledoux. Les téléspectateurs eux se régaleront de ses impostures dans la rue, où il piège les passants et les plonge dans les délires de son cru. Lafesse ne parle jamais de rire, mais de fou rire. C'est son but, son credo, il va le traquer parfois à l'extrême. Puis en 2000, il se réfugie dans un camion étrange, qu'il baptise, Uniqueaumonde.com. Les passants se font convier à y entrer et se font piéger sous l'oeil de 5 cameras. Lafesse a également joué dans 5 films français et a réalisé plus de 150 films publicitaires.
Après 10 ans d'absence, le roi du micro-trottoir et des canulars téléphoniques revient faire trembler le trottoir avec un nouveau DVD, 100% inédit et 100 % déjanté.

La Réouverture de Lafesse, Jean-Yves Lafesse (Universal StudioCanal Vidéo)

[18:00] Réception en l'honneur de Jean-Christophe Rufin
Location:
Ministère des Affaires étrangères et européennes
Quai d'Orsay
37, quai d'Orsay
1, rue Robert Esnault-Pelterie
75351 Paris
M° Invalides, Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 43 17 53 53
Internet Site : www.diplomatie.gouv.fr
Description:
Salon de l'Horloge

Réception en l'honneur de Jean-Christophe Rufin, ambassadeur de France au Sénégal, élu à l'Académie française

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Jacques Lebel
Location:
Galerie Christophe Gaillard
5, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 49 16
Mobile : +33 (0)6 65 15 75 30
Mail : contact@galerie-gaillard.com
Internet Site : www.galerie-gaillard.com
Description:
Vernissage de Jean-Jacques Lebel "Politique de l'obscène, obscénité du politique"

du 3 novembre au 2 décembre 2009

La galerie Christophe Gaillard présentera, du 3 novembre au 2 décembre 2009, l'exposition: "Politique de l'Obscène/Obscénité du Politique", reportages de Jean-Jacques LEBEL.

Depuis 1955, Jean-Jacques LEBEL expose, écrit, filme, édite, coordonne, et s'engage dans des processus collectifs. Auteur, à Venise, de L'enterrement de la Chose, considéré comme le premier happening européen, organisateur de manifestations, d'expositions ou de festivals internationaux, poète, théoricien, activiste politique, toutes les formes de sa trajectoire «d'agitateur inspiré» constituent des éléments inséparables de son travail de plasticien. Cet automne sera particulièrement prolifique en évènements, puisqu'à la sortie de diverses parutions s'ajouteront une grande exposition à la Maison Rouge, une autre à la galerie 1900-2000 et enfin le festival Polyphonix au 104.

La galerie Christophe Gaillard quant à elle présentera un ensemble de dessins, peintures et collage sur photographies, réalisés des années 60 à nos jours. Si l'image du corps de la femme, prélevée dans une iconographie publicitaire et/ ou
pornographique y est souvent présente, c'est pour mieux dénoncer le glissement de l'obscène : du privé vers le politique.

« L'obscénité viendrait plutôt de l'utilisation marchande dans la pub d'un certain porno soft dont on est abreuvé à longueur d'année. Mais je pense que la notion d'obscénité, c'est à dire d'irregardable, d'irrecevable, se trouve désormais beaucoup plus dans la politique que dans la littérature, le cinéma ou le théâtre. Dans l'ignoble baiser sur la bouche entre Brejnev et Honecker, par exemple, qui étaient dans l'illustration sanglante de la notion de pornographie. Sans dérision, sans ironie, sans recul. Ou encore Bush qui prétend parler au nom de Dieu, comme son alter ego Ben Laden. »
Jean-Jacques Lebel, L'Humanité, Nov 2001

Vernissage de Jean-Jacques Lebel "Politique de l'obscène, obscénité du politique"

[18:30] Exposition du Collectif des 7 "Des peintres cheminots exposent..."
Location:
Centre d'animation Maurice Ravel
La Ligue de l'Enseignement
6, avenue Maurice Ravel
75012 Paris
M° T3a Montempoivre, Porte de Vincennes, Bel-Air, Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 44 75 60 14
Fax : +33 (0)1 43 44 45 30
Mail : gcapelle@laligue.org
Internet Site : www.animravel.fr
Description:
peinture

"Des peintres cheminots exposent..."

Du 02 au 24 novembre 2009
vernissage mardi 3 novembre à partir de 18h30

Collectif de 7 peintres issu de l'UAICF : Bernard OLCZAK, Daniel PARIS, Dominique JENNEQUIN, Evelyne PARIS, Jean-Jacques GONDO, Josy-Anne MONNA, Marie-Paule NAEGELIN

L'exposition est un ensemble de tableaux réalisés avec des techniques différentes et représentent des sujets réalistes ou abstraits, selon l'artiste. Tous les artistes présents à cette exposition sont des amateurs, ce qui ne nui pas à la qualité des œuvres présentées.

[18:30-21:00] Vernissage de Hermance Triay "Scènes de crime"
Location:
Mairie du 13ème arrondissement
1, Place d'Italie
75013 Paris
M° Place d'Italie
France
Phone : +33 (0)1 44 08 13 13
Internet Site : mairie13.paris.fr
Description:
Hermance Triay expose ses Scènes de crime

[18:30] exposition de calligraphie arabe de Ghani ALANI
Location:
Centre Culturel Arabe-Syrien
12, avenue de Tourville
75007 Paris
M° Ecole Militaire
France
Phone : +33 (0)1 47 05 30 11
Fax : +33 (0)1 47 05 23 11
Mail : centreculturelsyrien@wanadoo.fr
Description:
Calligraphe irakien

Exposition du 3 au 13 novembre 2009








[19:00] Association Amicale France Japon / JYC / Thibaud SALANIAT
Location:
Galerie Everarts
8, rue d'Argenson
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 65 54 88
Mail : galerie.everarts@wanadoo.fr
Internet Site : galerie.everarts.free.fr
Description:
Association Amicale France Japon / JYC / Thibaud SALANIAT

[19:00] EXPOSITION "TEMPS FORTS" VIP
Location:
Drouot Montaigne
15, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau, Franklin D. Roosevelt, RER C Pont de l'Alma
France
Phone : +33 (0)1 48 00 20 80
Fax : +33 (0)1 48 00 20 83
Internet Site : www.drouot.fr
Description:
Du mardi 3 au dimanche 8 novembre 2009

Du 3 au 8 novembre à Drouot Montaigne, les commissaires-priseurs de Drouot présenteront en avant-première les œuvres vedette des ventes aux enchères de novembre et décembre 2009.

[19:00] Réouverture du grand amphithéâtre de la Cité des Sciences
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
RSVP
Vincent CHARTIER
Chargé de mission tourisme d'affaires
Le Nord-Est Parisien
Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis
140 avenue Jean Lolive - 93695 Pantin cedex
Tel. 01 49 15 99 21 fax 01 49 15 98 99
v.chartier@parisnordest.com - www.parisnordest.com









[20:00-22:00] Avant-première du film Saw 6
Location:
Metropolitan Filmexport
29, rue Galilée
75116 Paris
M° Boissière, Kléber, Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : +33 (0)1 56 59 23 25
Fax : +33 (0)1 53 57 84 02
Mail : info@metropolitain-films.com
Internet Site : www.metrofilms.com
Description:
Avant-première du film Saw 6

[20:30-22:30] Avant-première du film "The storm"
Location:
Espace 7 Parnassiens
Art Gallery
16, rue Delambre
98, boulevard du Montparnasse
75014 Paris
M° Vavin, Edgar Quinet, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)8 36 68 81 07
Mail : postmaster@parnassiens.com
Internet Site : www.parnassiens.com
Description:
Europacorp

[20:30-22:30] Soirée d'ouverture du cycle "Tel Aviv, le paradoxe"
Location:
Forum des Images
2, rue du Cinéma
Forum des Halles
Porte Saint-Eustache
75001 Paris
M° Les Halles
France
Mail : contact@forumdesimages.fr
Internet Site : www.forumdesimages.fr
Description:
soirée d'ouverture du cycle « Tel Aviv, le paradoxe » et projection en avant-première du film « Ajami » de Scando Copti et Yaron Shani, en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture

13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés