Monday, December 14, 2009
Public Access


Category:
Category: All

14
December 2009
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Expositions Chomo + Marie MOREL
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
10 septembre 2009 – 7 mars 2010

Horaires
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture billetterie à 17h30

Tarifs
Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€


CHOMO
"Le Débarquement Spirituel"

Il y a dix ans mourait Chomo, l'ermite de la forêt de Fontainebleau, artiste total à la fois poète, musicien, peintre, sculpteur, architecte, et auteur d'un film récapitulatif de toute son œuvre, plus long que le Mahâbhârata : Le Débarquement Spirituel. Une véritable légende vivante, dont l'empreinte est profonde sur tous ceux qui l'ont rencontrée.

Des milliers de visiteurs, de toutes conditions, ont été admis, au fil des ans, dans le territoire mythique de son Village d'Art Préludien, sur la commune d'Achères-la-Forêt, non loin du Cyclope de Tinguely et de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où est enterré Cocteau, à Milly-la-Forêt. D'Angleterre, des Etats-Unis, d'Allemagne, du Japon, la télévision est venue filmer l'Eglise des Pauvres, le Sanctuaire des Bois Brûlés ou le Refuge, trois chefs d'œuvre de l'architecture spontanée de Chomo, réalisés, comme toute son œuvre, en matériaux de récupération : bois morts de la forêt, grillage, plâtre, bouteilles, tôles de voitures, glanés dans les sous-bois, les décharges publiques et les casses automobiles des environs.

Déjà, en 1960, les derniers surréalistes, André Breton, Dali, Joyce Mansour, Henri Michaux, mais aussi Cocteau, Anaïs Nin, le peintre Atlan, les galeristes Claude Bernard et Iris Clert ou même Picasso, avaient admiré, à Paris, les Bois Brûlés de Chomo, ses assemblages de verre et ses toiles lacérées, dans l'unique exposition qu'il devait consentir avant de se retirer du monde. Par la suite, sur les traces de Clara Malraux, mandatée en son temps par le Ministère des Affaires Culturelles pour faire protéger le site à ses débuts, des personnalités aussi différentes que Bernard Anthonioz, Jacques Attali, Henri-Claude Cousseau, Jean-Hubert Martin, se sont rendues dans le « Royaume » de Chomo, pour voir de plus près celui qui se disait aussi médium et guérisseur et vivait dans une telle symbiose avec ses abeilles qu'une séquence « choc » lui a été consacrée, en 1965, dans un film d'Edouard Logereau, Paris-Secret.

Bernard Lassus, Michel Ragon, les peintres Jean Revol, Lisette Combe et Jean de Maximy, le sculpteur Josette Rispal, les photographes Jean-Paul Vidal, Marcus Schubert, Jean-Claude David, Pascal Brousse, Minot-Gormezano, le psychiatre Gaston Ferdière, Michel Thévoz, de la Collection de l'Art Brut de Lausanne, Jean-Paul Favand du Musée des Arts Forains, John Maizels, de la revue internationale Raw Vision, et beaucoup d'autres ont été parmi les admirateurs et défenseurs de l'univers de Chomo. Clovis Prévost et Antoine de Maximy lui ont consacré un film. J'ai moi-même recueilli les souvenirs et les pensées de Chomo, dans un livre iconoclaste publié en 1978. France Inter, France Culture, Radio Libertaire sont venus enregistrer la poésie sonore, les musiques expérimentales et les propos détonants de cet écologiste avant l'heure, grand pourfendeur de la société de consommation, auquel une Fondation a même été un temps dédiée, destinée à protéger le lieu et l'œuvre de Chomo.

Mais Chomo était un irréductible, et s'il avait décidé de poursuivre son œuvre en-dehors du circuit des galeries et du marché, payant sa rébellion au prix fort de l'inconfort et de la solitude, c'était pour préserver sa liberté totale d'esprit et de création, pour pouvoir sans entraves enseigner sa voie à tous ceux qu'il prenait au piège de son rêve, et pour rester jusqu'au bout fidèle à sa révolte contre une société qu'il estimait gravement dévoyée, sur une planète elle-même en grand danger.

Depuis dix ans, l'univers de Chomo n'est plus accessible au public, et ce créateur inoubliable, ce visionnaire tourmenté par tous les excès de l'inspiration, auteur de centaines d'expériences de tous genres en sculpture, peinture, poésie, musique, cinéma, est en passe de disparaître de l'écran de nos mémoires. Il était temps que la France reconnaisse cet artiste extraordinaire, trop longtemps cantonné dans les curiosités du bord des routes, et rende hommage à celui que le chanteur britannique Jarvis Cocker, dans son road movie Journeys into the Outside (Voyages dans l'ailleurs), tourné l'année même du décès de Chomo, considérait déjà comme un monument du XXème siècle. Ce sera l'honneur et la fierté de la Halle Saint Pierre d'avoir eu, la première, ce souci et ce privilège. Puissent, dans cette lancée, les pouvoirs publics prendre les décisions qui s'imposent afin de consacrer à Chomo, sur le lieu où il a vécu, le musée qu'il mérite.

Laurent Danchin

Commissaires de l'exposition :
Laurent Danchin, Critique d'Art et Écrivain

Martine Lusardy, Directrice de la Halle Saint Pierre




Marie MOREL
"Les trois personnes de l'espace"

Marie Morel est un des plus grands peintres vivants. J'ai beaucoup appris d'elle. J'ai travaillé avec elle sur un grand tableau de six mètres qui fut intitulé « Louise Michel ». Matisse se posait la question : Comment faire pour qu'il n'y ait pas un déséquilibre entre les points faibles de la toile et les points forts, entre des régions puissantes et des fonds vides, entre ce qui s'élève et ce qui s'efface, soudain rejeté dans l'ombre de ce qui s'élève ? Pour que quelque chose surgisse avec densité, ne faut-il pas que quelque chose, à côté, nécessairement s'affaiblisse ? La réponse de Marie Morel est la saturation de tous les points sur la surface dans une marqueterie de scènes intenses. La scène sexuelle représentée en 6.20 est aussi puissamment peinte et aussi bouleversante que celle située en 27.8. Or ni l'une ni l'autre ne sont connaissables panoramiquement. Mais Marie Morel a poussé le problème que se posait Matisse plus loin encore : elle a ajouté au problème du déséquilibre des points faibles et des points forts sur la surface de la peinture le problème du déséquilibre des trois points de vue dans l'espace que la vision de la peinture requiert. Freud disait : il y a deux positions, fort et da. Ailleurs ou là. Absent ou présent. Mort ou vivant. L'art es tout entier dans ce jeu terrible qui joue entre le perdu et l'apparaissant. Mais Humboldt disait : il y a trois positions dans l'espace : hier, da, dort. Ici, là, loin. De ces trois positions dans l'espace dérivent les trois personnes dans la langue : je, tu, il. Par exemple en peinture Je, c'est le nez sur la toile lorsqu'on peint. Tu, le visage ou le buste à mi distance quand on regarde. Il, le corps inconnu qui pousse la porte et aperçoit de très loin la toile.

J'évoque le mouvement incessant du peintre dans l'atelier cherchant l'impossible encablure, l'introuvable vol d'oiseau, l'inexistante « bonne distance » vis-à-vis du chevalet qui supporte la peinture.

Marie Morel associe les trois personnes aux trois positions.

De tout près c'est je, c'est hier, c'est ici. C'est pour ainsi dire le monde interne. C'est le labyrinthe où la mosaïque incruste ses scènes et inscrit se noms. C'est le livre ; Ici, on peut lire les phrases écrites. Ici, on peut entrer à l'intérieur du cadre de chaque saynète.

A mi distance c'est tu, c'est da, c'est là, en face. C'est l'ensemble des couleurs, l'équilibre des formes. C'est le tout se donnant d'assez près pour saisir l'ensemble et percevoir la nature de son contenu (mais plus assez près pour subir l'ascendant de chaque scène sexuelle, plus assez près pour pouvoir lire les mots qui entourent les figures qu'immobilise le désir au sein de chaque petit encadrement de branches mortes).

De loin, c'est il, c'est dort, c'est là-bas, surgissant dans le loin, à partir du loin. Ce sont les grands monochromes abstraits que j'admire tant, c'est la futaie, architecture où l'image se cache, prédateur à l'aguet, autre inconnaissable sur le point de bondir.

Voilà la triple avancée qui me subjugue à chaque fois dans les peintures de Marie Morel.

J'appelle « peintures de Marie Morel » tous les grands formats dès l'instant où ils sont exposés dans l'espace qui est nécessaire aux trois visions. (...)

Pascal QUIGNARD, 2009
Extrait du texte, livre–catalogue Marie Morel

http://www.mariemorel.net

"L'âge d'or Hollandais - De Rembrandt à Vermeer"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
sur invitation

Du 7 octobre 2009 au 7 février 2010
Tous les jours de 10h30 à 18h. Nocturne tous les premiers mercredis du mois jusqu'à 21h.

La Pinacothèque de Paris s'associe avec le Rijksmuseum d'Amsterdam pour présenter l'une des périodes les plus intéressantes de l'histoire de l'art : le XVIIe siècle hollandais.
L'exposition présentera un ensemble exceptionnel de plus de cent trente pièces dont une soixantaine de tableaux, une trentaine d'œuvres graphiques (dessins et aquarelles), une dizaine de gravures ainsi qu'une dizaine d'objets pour illustrer de manière très représentative la période (tapisseries, faïences, miniatures en bois, argenterie et verrerie).

Exposition "Renoir au XXe siècle"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Du 23 septembre 2009 au 4 janvier 2010
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 22h. Fermeture le jeudi à 20h.

Organisée par la Réunion des musées nationaux, le musée d'Orsay et le Los Angeles County Museum of Art, en collaboration avec le Philadelphia Museum of Art, l'exposition Renoir au XXème siècle sera sûrement l'exposition la plus en vue pour le dernier trimestre 2009, avant de partir à Los Angeles et à Philadelphie.
L'exposition est construite selon une double perspective : faire redécouvrir une période et des aspects méconnus de l'œuvre de Renoir (les peintures décoratives, les dessins, la sculpture,…), tout en restituant le rayonnement de son art dans la première moitié du XXe siècle en France. Elle rassemble une centaine de tableaux, de dessins et de sculptures de Renoir. Répartis en une quinzaine de sections, ils seront ponctuellement confrontés à des œuvres de Picasso, Matisse, Maillol ou Bonnard, attestant la postérité de Renoir.

Exposition "Astérix au musée de Cluny"
Location:
Musée de Cluny
Musée national du Moyen-Age - Thermes et hôtel de Cluny
6, place Paul Painlevé
75005 Paris
M° Cluny - La Sorbonne, Odéon, RER B Saint-Michel - Notre-Dame
France
Phone : +33 (0)1 53 73 78 16
Mail : contact.musee-moyenage@culture.gouv.fr
Internet Site : www.musee-moyenage.fr
Description:
Informations pratiques :
du 28 octobre 2009 au 3 janvier 2010
Tous les jours sauf le mardi, de 9h15 à 17h45
Fermeture de la caisse à 17h15
Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Tarifs d'entrée :
Plein tarif : 8 €
Tarif réduit : 6 €
Moins de 26 ans : gratuit (pour les membres de la Communauté Européenne)
Gratuit pour tous le premier dimanche du mois

A l'occasion du cinquantième anniversaire de la naissance du célèbre personnage Astérix, créé par René Goscinny et Albert Uderzo, rendez-vous est pris au musée de Cluny pour un événement inédit, la rencontre de deux monuments nationaux.

Dans le frigidarium récemment restauré des thermes gallo-romains du musée de Cluny, pour la première fois en France, et en exclusivité, sont présentés une trentaine de planches originales, et quelques tapuscrits ayant servi à la conception des albums d'Astérix. Il s'agit principalement de dessins, anciens ou récents, où s'exprime le talent d'Uderzo, associé au génie de Goscinny. C'est l'occasion de découvrir le processus de création et la naissance de ces pages d'albums tels qu'on les connaît, alors que sort le 34e album aux éditions Albert René.

Un dialogue insolite se crée entre le bâtiment de la Lutèce antique, exceptionnellement préservé, et Astérix, témoin d'une antiquité imaginaire. D'autres objets, comme la machine à écrire Keyston Royal de Goscinny, le premier numéro de Pilote (Editions Dargaud qui introduisent la bande-dessinée en France, et dans lequel est publiée la première série des aventures d'Astérix le Gaulois), etc… évoquent la complicité de ces deux créateurs de bandes dessinées qui, en se rencontrant en 1951 puis en imaginant un personnage de l'époque gallo-romaine, ont réussi à conquérir le monde entier (traduction en 107 langues et dialectes). Un écran de télévision permet de visualiser en 3D la réalisation des planches d'Astérix.

Enfin, à l'extérieur, à l'angle du boulevard Saint-Michel et du boulevard Saint-Germain, sur les grilles qui bordent le jardin du musée, sont accrochés des panneaux, qui mettent en parallèle des dessins d'Astérix et quelques-uns des plus célèbres chefs d'œuvre de l'art occidental… (cf. le Radeau de la Méduse de Géricault, qui fait dire à Astérix “Je suis médusé!”).
Parodie ou source d'inspiration ?
Les références historiques, voire anachroniques sont nombreuses dans les aventures du gaulois et Goscinny et Uderzo ont pris un plaisir à parodier de nombreuses scènes historiques (Vercingétorix jettant ses armes aux pieds de Jules César, ...).
Cette exposition est conçue et réalisée par la Réunion des musées nationaux, le musée de Cluny et les éditions Albert.



Critique :
L'exposition correspond parfaitement au lieu, vestige de la Lutèce gallo-romaine, et au frigidarium, qui offre de beaux volumes soigneusement éclairés parfaitement en adéquation avec la contemplation de l'exposition. Quelques curiosités comme la machine à écrire Keyston Royal de Goscinny et le premier numéro de Pilote attestent des premières marches du personnage devenu aujourd'hui un emblème national.
Le moins : même s'il ne s'agit pas de faire un Parc Astérix bis, quelques animations à la destination d'un public enfantin auraient été les bienvenues : dégustation de potion magique, animations sonores ou visuelles...


08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:30] Cérémonie de remise de la Bourse Agora pour le Design 2009
Location:
Musée des Arts Décoratifs
Union centrale des arts décoratifs - UCAD
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Internet Site : www.lesartsdecoratifs.fr
Description:
Cérémonie de remise de la Bourse Agora pour le Design 2009 à Gilles Belley en présence de Lyne Cohen-Solal, adjointe chargée du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art

13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00-20:00] Exposition de Mona Masnet
Location:
Espace 7 Parnassiens
Art Gallery
16, rue Delambre
98, boulevard Montparnasse
75014 Paris
M° Vavin, Edgar Quinet, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)8 36 68 81 07
Mail : postmaster@parnassiens.com
Internet Site : www.parnassiens.com
Description:
Peintures

Du 14 Décembre au 3 janvier 2010
vernissage lundi 14 décembre de 18h à 20h

[18:00] Film "Check Poto" de Julia Varga
Location:
Les Laboratoires d'Aubervilliers
41, rue Lecuyer
93300 Aubervilliers
M° Aubervilliers - Pantin - Quatre Chemins
France
Phone : +33 (0)1 53 56 15 90
Fax : +33 (0)1 53 56 15 99
Mail : info@leslaboratoires.org
Internet Site : www.leslaboratoires.org
Description:
Vernissage le lundi 14 décembre à partir de 18h
jusqu'au 24 décembre

Check Poto est le film que Julia Varga a réalisé à partir des histoires singulières livrées par les jeunes gens qui fréquentent Mosaïque, structure d'accueil du service municipal hygiène et santé de la Ville d'Aubervilliers. Les images collectées durant l'année écoulée en présence de l'artiste avec sa caméra documentent les rapports complexes que les jeunes construisent avec les adultes et avec leur propre image.

http://www.leslaboratoires.org/content/view/394/lang,fr/

[18:00-23:00] Inauguration de l'Âge d'Or / Exposition de Catherine Pachowski
Location:
L'Age d'Or
Boire - Manger - Ecouter - Voir
26, rue du Docteur Magnan
75013 Paris
M° Tolbiac, Olympiades
France
Phone : +33 (0)1 45 85 10 58
Mail : contact@lagedorparis.com
Internet Site : www.lagedorparis.com
Description:
du Mardi 15 décembre 2009 au 9 janvier 2010

Ce nouveau lieu parisien ouvre ses portes le 15 décembre!

Découvrez la galerie de l'Age d'Or à l'occasion sa première exposition "L'Ile de la Dérivation", photographies et vidéos de Catherine Pachowski.

Évoquant une "inquiétante étrangeté", elles montrent des personnages aux gestes habités jusqu'à l'implosion. Les lieux qui contiennent cette tension deviennent le décor d'une composition pourtant vraisemblable. Le spectateur se retrouve dans un état d'alerte, devant ces situations à l'issue incertaine."

[18:00] Trophées ARSEG des Services Généraux
Location:
Théâtre Mogador
25, rue de Mogador
83, rue Saint-Lazare
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Chaussée d'Antin - La Fayette, Havre - Caumartin
France
Phone : +33 (0)1 53 32 32 32
Fax : +33 (0)1 48 78 90 99
Mail : contact@mogador.net
Internet Site : www.mogador.net
Description:
>>Inscription

[18:00-22:00] Vernissage d'Heribert Maria Staub
Location:
Galerie Les Singuliers
138, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 42 89 58 38
Mobile : +33 (0)6 33 68 97 30
Mail : les-singuliers@orange.fr
Internet Site : www.les-singuliers.com
Description:
sculptures et dessins

Carte blanche à la galerie Nostress de Prague

La Galerie se propose de vous faire découvrir les émanations singulières d'artistes de notre temps.

Eclectiques, empiriques et radicaux, tous nos artistes pratiquent l'art du décalage décisif.

Né en 1940 en Allemagne, Heribert Maria Staub a une double formation artistique, mêlant les arts plastiques, en particulier la sculpture et le cinéma. C'est à l'occasion de l'exposition dédiée au centenaire de Kafka, en 1983 au centre Pompidou, pour laquelle il a sculpté le portrait de l'écrivain, que Staub se découvre une véritable passion pour cette forme artistique, dont il a poursuivi l'exploration jusqu'à aujourd'hui.

Depuis les années 1960, il a participé à de nombreux concours internationaux et a réalisé plusieurs expositions collectives ou personnelles.
"... Comment travaille-t-il ? Se trouve-t-il en osmose, en affinité morale, à l'unisson de ce qui est aimable chez l'individu dont il sculpte la tête ? La lecture, l'écoute, une rencontre: un dialogue s'instaure. Le regard est souvent redoublé là où les lunettes encastrées dans le visage en font partie intégrale. Dans le regard il y a toute une expression intérieure, aucun modelage d'orbites ou de l'œil, l'absence de tout réalisme. Le portrait est donc déjà interprétation et transcription de l'individu qu'il « rencontre ». Le sculpteur Heribert Maria Staub n'a jamais de modèle vivant, même si ses personnages sont toujours réels. Parfois, il interprète une personnalité de telle sorte que la physionomie symbolise des valeurs générales bien qu'abstraites. La tête de J.S. Bach en est un parfait exemple: enfermée dans l'architecture de la fugue où le thème et ses imitations successives forment plusieurs parties qui s'assemblent.

Le sculpteur a toute sa liberté d'interprétation. On est loin de l'époque où on idéalisait l'humain transparaissant dans le portrait, et où le modèle exigeait que l'artiste le flatte.

La forme d'une tête humaine où la plus petite partie reflète la richesse psychique ne peut être saisie ni par le regard ni tactilement. C'est une pénétration intuitive dans les lois secrètes de l'âme humaine. Le sculpteur, inconsciemment, psychanalyse le personnage. Il choisit et accentue le caractère d'un détail et par modelage saisit l'expression.

Il s'est créé une panoplie de personnages pour peupler son monde idéal: une scène imaginaire, théâtre du monde où il passe sa vie en tête à tête, assis au premier rang. Écoutant sans cesse de la musique, dans la poussière de son atelier, rêve devant ces étagères habités par ces têtes recouvertes de toiles d'araignées...

Dehors les chevaux blancs se meuvent paisiblement entre les taureaux noirs, et le mistral souffle, souffle à arracher la tête..."
Extrait de "Tête à tête", Editions Actes Sud, 2005

Vernissage d'Heribert Maria Staub

[18:00] remise des insignes d'officier des Arts et des Lettres à Frédéric Castaing
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
remise des insignes d'officier des Arts et des Lettres à Frédéric Castaing par Marie-Christine Labourdette, directrice des Musées de France, en présence de Lyne Cohen-Solal, adjointe chargé du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art

[18:30] Expo "Désobéir pour sauver, des policiers et des gendarmes français ..."
Location:
Musée de l'Armée
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle
75700 Paris 07 SP
M° La Tour-Maubourg, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 44 42 38 77
Mail : accueil-ma@invalides.org
Internet Site : www.invalides.org
Description:
Vernissage de l'exposition "Désobéir pour sauver, des policiers et des gendarmes français Justes parmi les Nations"

Exposition - Désobéir pour sauver, des policiers et gendarmes français Justes parmi les Nations
A partir du 14 déc. - Hôtel des Invalides, Paris - Au 1er septembre 2009, 54 policiers et gendarmes français ont reçu le titre de « Justes parmi les Nations » pour avoir sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans la France occupée par l'Allemagne nazie, ces hommes ont renoncé à l'obéissance que leur imposait leur fonction. Malgré les risques auxquels ils s'exposaient, mus par la seule voix de leur conscience et de leur humanité, ils ont refusé de « livrer » des Juifs à la Déportation, contrant les ordres donnés par les responsables du régime de Vichy.

Cette exposition, au sujet inédit, souhaite rendre hommage à ces 54 policiers et gendarmes « Justes » et à leurs nombreux collègues restés à ce jour anonymes, en mettant en lumière les valeurs humaines et citoyennes qui les ont animés. Elle présente les histoires d'hommes et de femmes dont les chemins, à tout jamais liés, se sont croisés aux heures les plus sombres de notre Histoire.

La responsabilité de l'État français et le rôle des forces de l'ordre dans la répression antisémite puis la Déportation des Juifs de France y sont bien entendu rappelés. Toutefois cette évocation ne prétend pas dresser un panorama exhaustif de la France occupée, de la Seconde Guerre mondiale ni de la Shoah.

Exposition réalisée par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre

En partenariat avec :
La Gendarmerie nationale
La Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du ministère de la défense
La Police nationale
La Préfecture de police
Yad Vashem Jérusalem
Le Comité français pour Yad Vashem
L'Association des anciens combattants de la police nationale

[18:30] Exposition de Christophe Roussel, peintures
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
Jusqu'au 16 décembre 2009

[18:30-20:00] signature de l'ouvrage "L'Art de vivre Fouquet' Barrière"
Location:
Hôtel Fouquet's Barrière
46, avenue George V
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 40 69 60 00
Fax : +33 (0)1 40 69 60 05
Mail : hotelfouquets@lucienbarriere.com
Internet Site : www.lucienbarriere.com/localized/fr/hotel/etablissements/paris_hotel_fouquets_barriere.htm
Description:
signature de l'ouvrage "L'Art de vivre Fouquet' Barrière" au restaurant Le Diane


[19:00] Exposition d'alice pichelin
Location:
La Petite Rockette
6, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Voltaire, Philippe Auguste, Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 43 67 66 34
Mail : squattoujours@free.fr
Internet Site : www.lapetiterockette.com
Description:
http://alicepichelin.blogspot.com

[19:00] Exposition de Kathleen Scarboro
Location:
Les Comptoirs de l'Inde
60, rue des Vignoles
75020 Paris
M° Alexandre Dumas, Maraîchers, Buzenval
France
Phone : +33 (0)1 46 59 02 12
Fax : +33 (0)1 46 59 02 12
Mail : comptoirs-inde@wanadoo.fr
Internet Site : www.comptoirsinde.org
Description:
14 au 24 décembre 2009
15h à 18h30 (fermeture le dimanche)
Vernissage lundi 14 décembre à 19h

Texte sur les peintures à l'huile de Kathleen Scarboro par GIRIDHAR KHASNIS, critique d'art, Bangalore, Inde

Associations Intimes

Les images de Kathleen Scarboro ont des pouvoirs d'absorption. D'une part, elles incorporent des expressions photo-réalistes de la vie quotidienne ; de l'autre elle glissent doucement vers l'univers de rêve et de l'imagination.

Par ses images intenses, Kathleen sonde la physicalité de la condition humaine, et capture la puissance et le rythme de l'existence de tous les jours. Elle en saisit les joies et les contradictions.

Kathleen nous montre des hommes, des femmes et des enfants dans des ambiances colorées ; leurs conditions sont pourtant souvent marquées par la tristesse, la solitude et l'incertitude. Mais ses images ne sont ni cyniques ni sombres. Au contraire, elles se distinguent en tant que symboles ardents d'espoir, de lumière, et d'aspiration.

La sensation émouvante des doigts qui caressent, les sauts impressionnants de jeunes pieds, les moments passagers de repos bien mérité, les coulées silencieuses d'une âme sommeillante… Kathleen apporte rythme et vivacité à toutes ces métaphores.

Au final, le sujet des images de Kathleen n'est pas simplement des couleurs riches, ou des évocations juxtaposées de fragments disparates.
Elles traitent des associations intimes. Entre l'homme et l'homme. Entre l'homme et la nature. Entre les évènements quotidiens et les rêves
lointains. Entre échanges fugitifs et relations durables.


[19:00] Lancement "du poil de la bête"
Location:
Chacha Club
47, rue Berger
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 13 12 12
Mail : chacha@chachaclub.fr
Internet Site : www.chachaclub.fr
Description:
collection de bijoux par Cécile Rembauville

Concerts de Vicky Banjo et Carly

[19:00] Lancement du magazine L'EPICURIEN
Location:
L'ARC
12, rue de Presbourg
75016 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 78 70
Fax : +33 (0)1 45 00 78 71
Mail : contact@letoileparis.com
Internet Site : www.larc-paris.com
Description:
Lancement du magazine L'EPICURIEN

[19:00] Prix Empreintes - 13ème édition
Location:
Théâtre Marigny - Robert Hossein
Carré Marigny
avenue De Marigny
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau, Franklin D. Roosevelt
France
Phone : +33 (0)1 53 96 70 30
Fax : +33 (0)1 53 96 70 31
Mail : tmarigny@theatre-marigny.fr
Internet Site : www.theatremarigny.fr
Description:
Tout ce qui est bon pour la santé est dans le Prix Empreintes

Pour plus de renseignement contacter Laurence Dotte au 01 47 42 13 42 ou par mail : ldotte@aacc.fr

Site internet :
http://empreintes.aacc.fr

L'hebdomadaire informe que les inscriptions au prix Empreintes doivent se faire avant le 2 octobre. "Organisé par l'AACC Santé, le syndicat national de la presse médicale (SNPM) et l'Union des annonceurs (UDA), [ce prix] récompense les meilleures campagnes de communication de l'univers de la santé." […] "Il est ouvert à toutes les communications de santé, au sens large du terme, et plus seulement aux marques de prescription ou OTC". […] "Par ailleurs, afin de valoriser les campagnes répondant à des obligations réglementaires strictes, un prix 'Distinction Ethique de l'année' a été créé. Il récompensera la campagne jugée comme celle alliant la meilleure pertinence médico-stratégique et créative. Le soirée de remise des prix aura lieu le lundi 14 décembre 2009."

[19:00-20:30] Proclamation des Prix Juan Rulfo 2009
Location:
Maison de l'Amérique Latine
217, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 49 54 75 00
Fax : +33 (0)1 45 49 06 33
Mail : culturel@mal217.org
Internet Site : www.mal217.org
Description:
Proclamation des résultats du Prix Juan Rulfo du Roman court, de la Nouvelle et du Prix de Photographie Union Latine - Martín Chambi

[19:00-22:00] Soirée Toshiba "Partez dans l'espace"
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
3000 chaises dispersées dans 30 lieux différents de Paris durant 16 jours. 3000 personnes qui auront peut-être la chance de s'envoler dans l'espace. Merci à tous ceux, très nombreux, qui ont fait le déplacement sur les lâchés après avoir trouver les solutions des indices.

http://blog.partezdanslespace.com

Le très branché Sliimy, l'équipe du Grand Journal de Canal + presque au complet avec Mouloud Achour et Ali Badou, la comédienne Cristiana Réali, Jean-Charles de Castelbajac accompagné de Maréva Galanter et de son fils Louis-Marie de Castelbajac, Frédérique Bel, Les comédiens Jean-Paul Rouve, André Dussollier, Charles Berling et François Cluzet, Eric et Ramzy, Elie Semoun, Mustafa El Atrassi, Jean-Luc Lemoine, le violoniste virtuose Laurent Korcia...
La soirée mixée par Stéphane Pompougnac a également permis aux invités de visiter le show room Toshiba et choisir les cadeaux de Noël.

[19:30-22:00] Concert très privé de Gérald De Palmas
Location:
Aquarium de Paris - Cinéaqua
Aquarium du Trocadéro - Restaurant Ozu
5, avenue Albert De Mun
Jardins du Trocadéro
75016 Paris
M° Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 40 69 23 23
Fax : +33 (0)1 40 69 23 01
Mail : info@cineaqua.fr
Internet Site : www.cineaqua.com
Description:
A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Sortir", Gérald De Palmas offrira un concert très privé aux auditeurs de Chérie FM.

www.cheriefm.fr

Show-case de Gérald de Palmas reservé aux auditrices de Chérie FM

Chérie FM organise un showcase intimiste de Gérald De Palmas pour ses auditrices ce lundi 14 décembre à l'Aquarium de Paris dans les jardins du Trocadéro.

Le chanteur séducteur interprètera les titres de son dernier album «Sortir», mais aussi quelques-uns de ses grands tubes... Chérie FM, la plus féminine des radios a souhaité offrir ce moment privilège avec Gérald De Palmas à ses auditrices en particulier, et ainsi concocter un showcase 100% femmes !

Chaque gagnante qui a remporté sa place en jouant sur l'antenne ou sur le site cheriefm.fr sera invitée à venir au concert accompagnée de sa meilleure amie, de sa sœur... de sa maman !!

Le live sera capté et diffusé à l'antenne le dimanche 20 décembre à 20h puis disponible à l'écoute sur cheriefm.fr.

[19:30-23:00] Grands Prix Sacem 2009
Location:
Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin-D.-Roosevelt
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 95 98 00
Fax : +33 (0)1 40 75 04 48
Internet Site : www.theatredurondpoint.fr
Description:
La société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique remettra ses Grands Prix 2009 le lundi 14 décembre à 19h30 lors d'une soirée au Théâtre du Rond-Point à Paris. Onze catégories seront récompensées lors de cette édition qui se tient pour la première fois hors des murs de la Sacem.

Les Grand Prix de la chanson française iront à Lionel Florence (catégorie créateur/auteur) et à Jacques Higelin (catégorie créateur / interprète). Halit Human (éditions Essex) recevra le Grand prix de l'édition musicale, tandis que le Grand Prix du répertoire Sacem à l'étranger sera décerné à David Guetta, Frédéric Riesterer et Guadalupe Pineda.

Les autres lauréats du palmarès 2009 : Manu Dibango (musiques du monde et traditionnelles), Ivan Jullien (jazz), Bruno Mantovani (musique symphonique), Anne Roumanoff (humour), Allain Leprest (Grand Prix des poètes), Claude Bolling (musique pour l'audiovisuel) et Jean-Louis Cap (auteur-réalisateur pour l'audiovisuel).



[20:00] Inauguration de la statue de Julien Clerc
Location:
Musée Grévin
10, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards
France
Phone : +33 (0)1 47 70 85 05
Mail : contact@grevin.com
Internet Site : www.grevin.com
Description:
Julien Clerc a fait son retour au musée Grévin, le 14 décembre, en présence de nombreux people, parmi lesquels Guillaume Durand, Philippe Tesson, Jacques Séguéla, Laurent Gerra, et Christine Orban. Il a raconté qu'un de ses amis, qui ne pouvait assister à la soirée, lui a dit: "J'espère que Julien en cire ne laissera pas les gens de marbre". Le chanteur avait déjà fait son entrée à Grévin, en 1971, avant d'être mis au placard... Une occasion pour Bernard Pivot, président de l'Académie Grévin, également de la fête, de lancer: "Au moins, à la télé, quand on va au placard, on sait pourquoi."

[20:00-23:50] Soirée The Best by Massimo Gargia
Location:
Salons Hoche
9, avenue Hoche
75008 Paris
M° Courcelles
France
Phone : +33 (0)1 53 53 93 93
Fax : +33 (0)1 49 53 04 82
Mail : contact@salons-hoche.fr
Internet Site : www.salons-hoche.fr
Description:
Remise du trophée Best qui récompense chaque année les personnages les plus en vue du monde de l'élégance

avec Adnan Khashoggi, Adriana Karembeu , Genevieve De Fontenay, Henri Leconte, Ivana Trump, Jean-Marc Barr, Massimo Gargia, Nancy Dell'olio, Nicoletta, Ophelie Winter, Prince Emmanuel de Savoie, Armande Daltaille, Onella Muti, Igor Bogdanoff, Tatiana et Xavier, Cardin et Henri-Jean Servat, Monica Baccardi et Grichka Bogdanoff, Kristen Maltese Krusen

[20:00] rencontres sur la cancérologie française 2009
Location:
Automobile Club de France
Hôtel de Plessis-Belliere
6-8, place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 43 12 43 12
Fax : +33 (0)1 43 12 43 03
Mail : contact@automobileclubdefrance.fr
Internet Site : www.automobileclubdefrance.fr
Description:
rencontres sur la cancérologie française 2009 en présence de Jean-Marie Le Guen, adjoint chargé de la santé publique et des relations avec l'AP/HP

[20:30-23:00] XVIIIème Edition des DJANGO D'OR
Location:
Alhambra
21, rue Yves Toudic
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 40 20 40 25
Internet Site : www.alhambra-paris.com
Description:
TROPHEES INTERNATIONAUX DU JAZZ

Maîtres de cérémonie : Diane Tell et Jean-Michel Proust

Soirée coup d'envoi de l'année 2010, centenaire de la naissance de Django Reinhardt.

Cette soirée retracera les étapes clés de la vie de Django Reinhardt ainsi que les récompenses des artistes de la scène Jazz qui se sont distingués pendant l'année.

Avec Diane Tell (Guitare et voix), Marcel Azzola (Accordéon), Didier Lockwood (Violon), David Reinhardt Trio (Guitare), Jean-philippe Viret (Contrebasse), Boulou Ferré (Guitare), Elios Ferré (Guitare), Romane (Guitare), Angelo Debarre (Guitare), Christian Escoudé (Guitare), Swan (Guitare), Alphonse Masselier (Contrebasse), Stéphane Chausse (Clarinette), Médéric Collignon (Trompinette), Hervé Sellin (Piano), Dédé Ceccarelli (Drums), Laurent Cugny (Piano), Philip Catherine (Guitare) et Mathieu Chatelain (guitare)

Les nommés 2009

DjangodOr Nouveau Talent

Nicolas Dary - Album « I'll never be the same » (Djaz Records / DG Diffusion)

Anne Paceo - Album « Triphase » (La Borie Jazz / Naïve)

Emile Parisien Quartet - Révélation Scène 2008/2009

Django d'Or Musicien Confirmé

Yaron Herman - Album « Muse » (La Borie Records / Naïve)

Hervé Sellin Tentet - Album « Marciac New York Express » (Cristal Records / Harmonia Mundi)

Jean-Philippe Viret - Album « Le temps qu'il faut » (Mélisse / Abeille Musique)

DjangodOr Spectacle Vivant

Médéric Collignon

Emile Parisien Quartet

Le Paris Jazz Big Band de Pierre Bertrand et Nicolas Folmer

Seront récompensés pour le prix :

DjangodOr SACEM de la Création

Laurent Cugny

DjangodOr Prix Frank Hagège

Patrick Saussois

[20:30] « Cédric Andrieux » de Jérôme Bel
Location:
Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 28 28 00
Fax : +33 (0)1 40 28 29 01
Mail : relations-publiques@chatelet-theatre.com
Internet Site : www.chatelet-theatre.com
Description:
« Cédric Andrieux » de Jérôme Bel en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture

19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés