Wednesday, February 10, 2010
Public Access


Category:
Category: All

10
February 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28

  Exposition de Claire Morgan "LIFE, BLOOD"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
sculpture, installation

Vernissage le samedi 16 janvier de 18h à 21h, en présence de l'artiste
Exposition du 16 janvier au 25 février 2010
Mardi-Samedi 11h-19h

Après avoir présenté le travail de Claire Morgan dans le cadre d'expositions collectives, la galerie Karsten Greve est heureuse d'annoncer la première exposition personnelle de cette jeune artiste Irlandaise née en 1980 qui comprendra un ensemble de sculptures-installations spécialement conçues pour cette occasion.

L'œuvre de Claire Morgan est enracinée dans le désir futile que nous avons de vouloir qualifier la vie et la mort. Les êtres humains, comme tout élément du monde naturel sont fragiles : entités individuelles de quelque chose beaucoup plus vaste. Elle explore la condition humaine et interroge la valeur réelle ou l'impact que l'individu pourrait avoir. Luttant avec ces questions, le travail de Claire Morgan est une tentative personnelle cherchant à évaluer la complexité, la beauté, l'horreur et la vanité d'être humain et animal.

Ces nouvelles œuvres explorent les petites découvertes silencieuses qui se produisent entre les deux extrêmes que sont la naissance et la mort, rencontres accidentelles ou hasardeuses entre animaux et plantes, entre nous êtres humains et nos déchets. Elles examinent les situations où la nature interagit avec ce qui la défie : nous et nos dérivés. Dans l'exposition, une chouette effraie et des milliers de graines en suspension dans l'air sont suspendues avec des fragments de déchets plastiques et des cafards. « Pour moi cela illustre un moment où il se peut que la perfection et le désastre fusionnent. J'essaie d'exprimer que nous sommes des animaux même si nous faisons semblant de ne pas en être. Les animaux dans mon travail font référence à notre manière de fonctionner, de vivre et de souffrir dans les environnements que nous avons créés pour nous-mêmes. »

Toutes les œuvres intègrent une ambivalence, la beauté plastique et la gracilité s'opposent à l'horreur de la chute et de la mort, les installations en suspension révèlent un état entre mouvement et immobilité. La différence entre le bon et le mauvais reste vague, les animaux sont petits, relativement insignifiants mais beaux. En revanche les formes géométriques qui les entourent sont de taille imposante et demandent une certaine attention. En les examinant de plus près, on s'aperçoit qu'elles comportent des erreurs humaines, un manque de solidité dans la structure composée de milliers de fragments négligeables sans valeur individuelle et sans lien entre eux. Claire Morgan cherche à atteindre une forme d'émotion ou de beauté à partir de matériaux et d'objets ordinaires. Dans ses compositions la combinaison des couleurs, l'échelle, la géométrie, l'organique et l'inorganique ont tous leur importance.

Œuvres à part entière et indépendantes des installations, un ensemble d'œuvres sur papier sera également montré dans l'exposition. A chaque nouvelle sculpture, Claire Morgan, réalise la taxidermie sur une feuille de papier qui sert ensuite de support au dessin. Le papier garde la trace des résidus de la taxidermie, des fluides corporels de l'animal, des traces de scalpel et des produits chimiques utilisés, ainsi que des notes de l'artiste concernant la taille du spécimen. Claire Morgan dessine ensuite l'animal en question dans le scénario sculptural qu'elle a imaginé pour lui. Dans cette pratique Claire Morgan aime que la précision anatomique côtoie le désordre de la véritable mort de l'animal. La futilité d'essayer d'atteindre un degré de perfection sur une page déjà souillée est une expérience à laquelle elle aime se livrer.


Claire Morgan, Fantastic Mr Fox, 2008. Exposition à la James Hockey Gallery, UCA, Farnham, UK. Photo © Claire Morgan

Depuis 2003 Claire Morgan poursuit une carrière en tant qu'artiste visuelle. Elle a exposé à plusieurs reprises notamment à Belfast et Londres ainsi qu'en Europe, elle a également bénéficié de résidences et de commissions en Grande Bretagne et a participé à plusieurs expositions collectives internationales.




Claire Morgan, Fluid, 2009. Présenté à l'exposition Building With Colour de la Gallery North, Newcastle, UK, et à Consumer au Palais de Tokyo, Paris. Crédit photo : Kris Heath

Sandwich & Snack Show
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pavillon 5.2

10 et 11 février 2010
9h00 - 19h00

http://www.sandwichshows.com

Paris sur glace 2009-2010
Description:
du 18 décembre 2009 au 6 mars 2010

La Mairie de Paris reconduit l'opération Paris sur glace en installant deux patinoires de plein air à destination des Parisiens du vendredi 18 décembre 2009 au samedi 6 mars 2010. L'Hôtel de Ville accueille sur une superficie totale de 1365 m², une grande patinoire et une petite patinoire de 208 m² à destination des jeunes enfants et débutants. Le site de Montparnasse accueille une patinoire de 770 m² (22x35).

A Montparnasse, la patinoire sera équipée d'un tapis synthétique de nouvelle génération permettant une meilleure appréhension des risques de chute et un apprentissage facilité pour le plaisir d'un public novice et familial.

La patinoire en glace de l'Hôtel de Ville fera le bonheur des amateurs de vitesse et d'une pratique sportive.

L'accès des patinoires est gratuit et la location de patins est de 5€.

Des moniteurs diplômés s'adaptent aux différentes attentes (initiation, démonstration, hockey sur glace…) et aux différents publics (grand public débutant ou habitué, groupes scolaires, centres de loisirs, centres d'initiation sportive, école municipale des sports…). Ils assurent ainsi une mission de conseiller technique et de médiateur pour sécuriser l'espace de glisse.

Expositions Chomo + Marie MOREL
Location:
Halle Saint-Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
M° Anvers, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 58 72 89
Fax : +33 (0)1 42 64 39 78
Mail : info@hallesaintpierre.org
Internet Site : www.hallesaintpierre.org
Description:
10 septembre 2009 – 7 mars 2010

Horaires
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermeture billetterie à 17h30

Tarifs
Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€


CHOMO
"Le Débarquement Spirituel"

Il y a dix ans mourait Chomo, l'ermite de la forêt de Fontainebleau, artiste total à la fois poète, musicien, peintre, sculpteur, architecte, et auteur d'un film récapitulatif de toute son œuvre, plus long que le Mahâbhârata : Le Débarquement Spirituel. Une véritable légende vivante, dont l'empreinte est profonde sur tous ceux qui l'ont rencontrée.

Des milliers de visiteurs, de toutes conditions, ont été admis, au fil des ans, dans le territoire mythique de son Village d'Art Préludien, sur la commune d'Achères-la-Forêt, non loin du Cyclope de Tinguely et de la chapelle Saint-Blaise-des-Simples, où est enterré Cocteau, à Milly-la-Forêt. D'Angleterre, des Etats-Unis, d'Allemagne, du Japon, la télévision est venue filmer l'Eglise des Pauvres, le Sanctuaire des Bois Brûlés ou le Refuge, trois chefs d'œuvre de l'architecture spontanée de Chomo, réalisés, comme toute son œuvre, en matériaux de récupération : bois morts de la forêt, grillage, plâtre, bouteilles, tôles de voitures, glanés dans les sous-bois, les décharges publiques et les casses automobiles des environs.

Déjà, en 1960, les derniers surréalistes, André Breton, Dali, Joyce Mansour, Henri Michaux, mais aussi Cocteau, Anaïs Nin, le peintre Atlan, les galeristes Claude Bernard et Iris Clert ou même Picasso, avaient admiré, à Paris, les Bois Brûlés de Chomo, ses assemblages de verre et ses toiles lacérées, dans l'unique exposition qu'il devait consentir avant de se retirer du monde. Par la suite, sur les traces de Clara Malraux, mandatée en son temps par le Ministère des Affaires Culturelles pour faire protéger le site à ses débuts, des personnalités aussi différentes que Bernard Anthonioz, Jacques Attali, Henri-Claude Cousseau, Jean-Hubert Martin, se sont rendues dans le « Royaume » de Chomo, pour voir de plus près celui qui se disait aussi médium et guérisseur et vivait dans une telle symbiose avec ses abeilles qu'une séquence « choc » lui a été consacrée, en 1965, dans un film d'Edouard Logereau, Paris-Secret.

Bernard Lassus, Michel Ragon, les peintres Jean Revol, Lisette Combe et Jean de Maximy, le sculpteur Josette Rispal, les photographes Jean-Paul Vidal, Marcus Schubert, Jean-Claude David, Pascal Brousse, Minot-Gormezano, le psychiatre Gaston Ferdière, Michel Thévoz, de la Collection de l'Art Brut de Lausanne, Jean-Paul Favand du Musée des Arts Forains, John Maizels, de la revue internationale Raw Vision, et beaucoup d'autres ont été parmi les admirateurs et défenseurs de l'univers de Chomo. Clovis Prévost et Antoine de Maximy lui ont consacré un film. J'ai moi-même recueilli les souvenirs et les pensées de Chomo, dans un livre iconoclaste publié en 1978. France Inter, France Culture, Radio Libertaire sont venus enregistrer la poésie sonore, les musiques expérimentales et les propos détonants de cet écologiste avant l'heure, grand pourfendeur de la société de consommation, auquel une Fondation a même été un temps dédiée, destinée à protéger le lieu et l'œuvre de Chomo.

Mais Chomo était un irréductible, et s'il avait décidé de poursuivre son œuvre en-dehors du circuit des galeries et du marché, payant sa rébellion au prix fort de l'inconfort et de la solitude, c'était pour préserver sa liberté totale d'esprit et de création, pour pouvoir sans entraves enseigner sa voie à tous ceux qu'il prenait au piège de son rêve, et pour rester jusqu'au bout fidèle à sa révolte contre une société qu'il estimait gravement dévoyée, sur une planète elle-même en grand danger.

Depuis dix ans, l'univers de Chomo n'est plus accessible au public, et ce créateur inoubliable, ce visionnaire tourmenté par tous les excès de l'inspiration, auteur de centaines d'expériences de tous genres en sculpture, peinture, poésie, musique, cinéma, est en passe de disparaître de l'écran de nos mémoires. Il était temps que la France reconnaisse cet artiste extraordinaire, trop longtemps cantonné dans les curiosités du bord des routes, et rende hommage à celui que le chanteur britannique Jarvis Cocker, dans son road movie Journeys into the Outside (Voyages dans l'ailleurs), tourné l'année même du décès de Chomo, considérait déjà comme un monument du XXème siècle. Ce sera l'honneur et la fierté de la Halle Saint Pierre d'avoir eu, la première, ce souci et ce privilège. Puissent, dans cette lancée, les pouvoirs publics prendre les décisions qui s'imposent afin de consacrer à Chomo, sur le lieu où il a vécu, le musée qu'il mérite.

Laurent Danchin

Commissaires de l'exposition :
Laurent Danchin, Critique d'Art et Écrivain

Martine Lusardy, Directrice de la Halle Saint Pierre






Marie MOREL
"Les trois personnes de l'espace"

Marie Morel est un des plus grands peintres vivants. J'ai beaucoup appris d'elle. J'ai travaillé avec elle sur un grand tableau de six mètres qui fut intitulé « Louise Michel ». Matisse se posait la question : Comment faire pour qu'il n'y ait pas un déséquilibre entre les points faibles de la toile et les points forts, entre des régions puissantes et des fonds vides, entre ce qui s'élève et ce qui s'efface, soudain rejeté dans l'ombre de ce qui s'élève ? Pour que quelque chose surgisse avec densité, ne faut-il pas que quelque chose, à côté, nécessairement s'affaiblisse ? La réponse de Marie Morel est la saturation de tous les points sur la surface dans une marqueterie de scènes intenses. La scène sexuelle représentée en 6.20 est aussi puissamment peinte et aussi bouleversante que celle située en 27.8. Or ni l'une ni l'autre ne sont connaissables panoramiquement. Mais Marie Morel a poussé le problème que se posait Matisse plus loin encore : elle a ajouté au problème du déséquilibre des points faibles et des points forts sur la surface de la peinture le problème du déséquilibre des trois points de vue dans l'espace que la vision de la peinture requiert. Freud disait : il y a deux positions, fort et da. Ailleurs ou là. Absent ou présent. Mort ou vivant. L'art es tout entier dans ce jeu terrible qui joue entre le perdu et l'apparaissant. Mais Humboldt disait : il y a trois positions dans l'espace : hier, da, dort. Ici, là, loin. De ces trois positions dans l'espace dérivent les trois personnes dans la langue : je, tu, il. Par exemple en peinture Je, c'est le nez sur la toile lorsqu'on peint. Tu, le visage ou le buste à mi distance quand on regarde. Il, le corps inconnu qui pousse la porte et aperçoit de très loin la toile.

J'évoque le mouvement incessant du peintre dans l'atelier cherchant l'impossible encablure, l'introuvable vol d'oiseau, l'inexistante « bonne distance » vis-à-vis du chevalet qui supporte la peinture.

Marie Morel associe les trois personnes aux trois positions.

De tout près c'est je, c'est hier, c'est ici. C'est pour ainsi dire le monde interne. C'est le labyrinthe où la mosaïque incruste ses scènes et inscrit se noms. C'est le livre ; Ici, on peut lire les phrases écrites. Ici, on peut entrer à l'intérieur du cadre de chaque saynète.

A mi distance c'est tu, c'est da, c'est là, en face. C'est l'ensemble des couleurs, l'équilibre des formes. C'est le tout se donnant d'assez près pour saisir l'ensemble et percevoir la nature de son contenu (mais plus assez près pour subir l'ascendant de chaque scène sexuelle, plus assez près pour pouvoir lire les mots qui entourent les figures qu'immobilise le désir au sein de chaque petit encadrement de branches mortes).

De loin, c'est il, c'est dort, c'est là-bas, surgissant dans le loin, à partir du loin. Ce sont les grands monochromes abstraits que j'admire tant, c'est la futaie, architecture où l'image se cache, prédateur à l'aguet, autre inconnaissable sur le point de bondir.

Voilà la triple avancée qui me subjugue à chaque fois dans les peintures de Marie Morel.

J'appelle « peintures de Marie Morel » tous les grands formats dès l'instant où ils sont exposés dans l'espace qui est nécessaire aux trois visions. (...)

Pascal QUIGNARD, 2009
Extrait du texte, livre–catalogue Marie Morel

http://www.mariemorel.net


Open de tennis GDF Suez
Location:
Stade Pierre de Coubertin
82, avenue Georges-Lafont
75016 Paris
M° Porte de Saint-Cloud
France
Internet Site : agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=27
Description:
du 6 au 14 février

http://www.tennis.gdfsuez.com

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00] Exposition de Mary Blake
Location:
Galerie 3F
58, rue des Trois Frères
75018 Paris
M° Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 43 20 32 26
Mobile : +33 (0)6 63 22 48 68
Mail : jmf@galerie3f.fr
Internet Site : www.galerie3f.fr
Description:
Galerie 3F vous présente pour la troisième fois l'artiste américaine de Montmartre Mary Blake.

Du 9 au 21 février 2010
Vernissages le 10 et le 18 février 2010 à partir de 17 heures

[17:00] Grands Prix Claude Bernard et Jean Hamburger
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Jean-Marie Le Guen, adjoint chargé de la santé publique et des relations avec l'AP/HP, remettra les Grands Prix Claude Bernard et Jean Hamburger, et distinguera les lauréats 2009 de l'appel à projets en recherche médicale et en santé

[17:00] défilé de mode organisé par l'association « Chaussettes orphelines »
Location:
Mairie du 18ème arrondissement
1, place Jules Joffrin
75877 Paris Cedex 18
M° Jules Joffrin
France
Phone : +33 (0)1 53 41 18 18
Internet Site : mairie18.paris.fr
Description:
défilé de mode organisé par l'association « Chaussettes orphelines » en présence de Lyne Cohen-Solal, adjointe chargée du commerce, de l'artisanat, des professions indépendantes et des métiers d'art et Daniel Vaillant, maire du 18e. Les vêtements et les accessoires de mode présentés lors du défilé ont été créés par des femmes en insertion, en utilisant des techniques d'artisanat textile à partir de récupération de chaussettes. Depuis 2008, l'association « Chaussettes Orphelines » œuvre à l'insertion économique, culturelle et sociale de femmes en difficulté dans le quartier de la Goutte d'Or, à Maréchal Deodoro, Etat d'Alagoas et Rio de Janeiro au Brésil

18:00 [18:00] Expo de Gregor Podgorski "Femmes révélées, femmes effacées et les autres..."
Location:
Lagalerie
Association Actuel Art
27, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Faidherbe - Chaligny, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 15 85
Mobile : +33 (0)6 09 84 35 82
Mail : actuelart@gmail.com
Internet Site : actuel.art.free.fr
Description:
Vernissage le mercredi 10 février à partir de 18H
du 10 au 20 février 2010

« La burqa, c'est une insulte faite aux femmes.» En plein débat sur le port du voile intégral, Gregor Podgorski, un photographe de Fontenay-sous-Bois, met les pieds dans le plat.Il le fait à sa manière, non sans un certain sens de la provocation. Sa nouvelle série s'intitule « Femmes révélées, femmes effacées et les autres ». Sur ces images qui seront visibles le mois prochain à Paris, deux représentations d'une même femme se côtoient : la première en burqa, l'autre entièrement nue. Les yeux du modèle en tenue d'Eve ont été arrachés et placés sur le second. Gregor Podgorski, 44 ans, est un habitué des thèmes de société. En juin, il s'était attelé aux rapports mère-fille, là encore en faisant poser ses modèles nus, côte à côte. Il a également travaillé avec des femmes ayant vaincu le cancer du sein. Une exposition qui continue de voyager et de s'enrichir de nouveaux portraits. Pourquoi le voile intégral ? « C'est une question qui ne doit pas rester aux seules mains des hommes politiques », répond le photographe. Favorable à une loi interdisant la burqa (« Ne pas légiférer, c'est laisser le phénomène prendre de l'ampleur », estime-t-il), Gregor Podgorski sait qu'avec ce thème, il marche sur des œufs : « Ce que je crains par-dessus tout, c'est d'être mal compris. » « Il ne faut pas assimiler mon travail à une attaque contre la religion, développe cet athée. Je me suis beaucoup documenté sur la question. Si certains font l'amalgame, la burqa n'a rien à voir avec l'islam. D'ailleurs, mes amis de confession musulmane me disent tous que ce phénomène leur fait énormément de tort. » ( « Lorsque je suis arrivé de Pologne en 1984, le voile intégral était inexistant en France, raconte encore l'artiste. Aujourd'hui, de plus en plus de femmes le portent. J'ai donc cherché un moyen d'exprimer ma désapprobation. Je voulais répondre à cette violence avec la même violence.» Reste à savoir comment le public percevra son travail. Réponse le 10 février. J.V (Le Parisien)


[18:00-21:00] Exposition "La Publicité au secours des grandes causes"
Location:
Musée des Arts décoratifs
UCAD
107, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 44 55 57 50
Internet Site : www.lesartsdecoratifs.fr
Description:
du 11 février au 9 mai 2010

Les Arts Décoratifs possèdent un important fonds d'affiches et de films réalisés pour des associations et des institutions françaises qui ont recours à la publicité pour faire entendre leur voix. L'exposition « La publicité au secours des grandes causes » donne à voir, à travers plus de 150 affiches et autant de films, comment cette communication s'est développée pour frapper les consciences : des premières affiches réalisées par des graphistes engagés aux films dont la réalisation est confiée à des cinéastes de renom, en passant par les images réalistes issues du photo-journalisme. L'exposition s'articule autour de six grands thèmes : les droits de l'homme, l'humanitaire, l'écologie, la santé, l'exclusion et l'aide sociale, l'éducation et le civisme.
Attention : La tension et la violence de certaines campagnes présentées ne destinent pas cette exposition au jeune public.

http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/publicite/expositions-96/prochainement-505/la-publicite-au-secours-des/

[18:00] Remise du prix Seligmann contre le Racisme
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Salon des Arcades

[18:00-21:00] VERNISSAGE ALEX T
Location:
Bar 4 éléments
149, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf, République
France
Phone : +33 (0)1 47 00 34 11
Mail : bar4elements@gmail.com
Internet Site : www.bar4elements.com
Description:
LA PETITE SORCIÈRE BLANCHE SORTIRA DE SA TANIÈRE POUR NOTRE PLUS GRAND PLAISIR , INSPIRÉE PAR LA TERRE, L'EAU, LE FEU ET L'AIR ALEX-T À DÉCLINÉ SES PERSONNAGES FÉÉRIQUES POUR LEUR FAIRE PARCOURIR LES 4 ÉLÉMENTS. LA MAGIE SERA PRÉSENTE AVEC BEAUCOUP DE POÉSIE ET DE CLIN D'ŒILS... AVEC QUELQUES LIGNES ET DES COURBES ALEX-T NOUS REPLONGE EN ENFANCE ET ON EN REDEMANDE !

http://www.myspace.com/alex-t_thuroczy

Punch offert aux premiers arrivés !


[18:00-21:00] Vernissage de l'installation vidéo de Lionel Monier
Location:
Galerie Villa des Tourelles
9, rue des Anciennes Mairies
face à la Maison de la musique
92000 Nanterre
M° RER A Nanterre - Ville
France
Phone : +33 (0)1 41 37 52 06
Fax : +33 (0)1 41 37 94 50
Mail : galerievilladestourelles@mairie-nanterre.fr
Internet Site : www.nanterre.fr/Envies/Culture/Lieux+culturels/Galerie+Villa+des+Tourelles.htm
Description:
I vp OK Sandrine.MOREAU@mairie-nanterre.fr

du 10 février au 27 mars 2010
Ouverture mardi, jeudi, vendredi de 16h à 19h / mercredi, samedi de 14h à 19h et sur RDV / Entrée libre
Renseignements 3992 www.nanterre.fr

Les Résidents (de la République)
Triptyque documentaire, suite à la résidence de l'auteur au sein du secteur social du Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers (CASH), avenue de la République à Nanterre au printemps 2009

Dans le cadre de sa création 2008 à Nanterre intitulée Les Sacrifiées, opéra de Thierry Pécou, l'ARCAL, compagnie d'art lyrique, commande à Lionel Monier en juin 2007 une vidéo qui accompagnera la scénographie évolutive du spectacle. Lionel Monier est alors invité par le Service culturel de la Mairie de Nanterre à filmer au foyer Adoma (ancienne Résidence Sonacotra construite en 1968).

En 2008, Lionel Monier répond à une commande vidéo de la galerie Villa des Tourelles sur la thématique Hospitalités. Cette problématique a été choisie par l' ensemble des membres du réseau TRAM pour l 'impression d'un DVD de 28 vidéos d'artistes. Lionel Monier retravaille alors avec les résidents du foyer Adoma et réalise la vidéo de 8 minutes intitulée « Sans titre provisoire ». L'hospitalité résonne avec l'histoire de la ville de Nanterre : les bidonvilles des travailleurs immigrés des années 60, le Centre d'Accueil pour les Personnes Sans Abris, etc. C'est l'histoire d'un territoire que l'on est invité à revisiter, ou plutôt son récit, ses récits. Cette œuvre a été montrée dans le cadre de l'exposition « Home ? Figures des migrations » du 8 octobre 2008 au 17 janvier 2009 à la galerie Villa des Tourelles.

Le secteur arts plastiques a souhaité soutenir les recherches de Lionel Monier. Une résidence a été mise en place au Centre d'Accueil et de Soins Hospitaliers (CASH) de Nanterre en avril et mai 2009, à la rencontre des résidents et des personnels de l'établissement. Présent au sein des multiples structures qui composent le pôle social de l'hôpital (Lits Halte Soins Santé, Centre d'Accueil aux Demandeurs d'Asile, Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale, Centre d'Hébergement et de Réinsertion de Longue Durée), il a participé, entre autres, à l' atelier théâtre que propose depuis de nombreuses années le Théâtre du Bout du Monde de Philippe Guérin.

La galerie Villa des Tourelles présente du 10 février au 27 mars 2010 : « Les Résidents (de la République) », une installation vidéo de Lionel Monier, un triptyque documentaire qui fait suite à la résidence. “Les Résidents (de la République) “ approfondit les recherches de l'auteur sur la question de la communauté et nous donne à regarder, à écouter cette part de l'Humanité qui vit ici, à côté.
Lionel Monier est né en 1969. Il vit à Paris. Formé à la musique, au théâtre, à la photographie et à la vidéo, le livre occupe une place déterminante dans les projets auxquels il participe.

[18:30] 1ère soirée « Paris de la recherche »
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Salle des Fêtes

Bertrand Delanoë, maire de Paris et Jean-Louis Missika, son adjoint chargé de l'innovation, de la recherche et des universités honore communauté scientifique parisienne lors de la soirée « Paris de la Recherche » qui se déroulera à l'Hôtel de Ville de Paris le mercredi 10 février. Seront présents les lauréats des appels à projets de recherche crées par la Ville.

Les professeurs Julia Kristeva et Claude Cohen-Tannoudji seront les parrains de cette soirée, à laquelle participeront notamment les lauréats des appels à projets de recherche créés par la Ville à partir de 2002, et dont le nombre a doublé depuis 2008.

L'événement permettra la présentation des dispositifs municipaux de soutien à la recherche ainsi que les principaux projets de la Ville de Paris dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il a pour objectif de rendre hommage aux lauréats des appels d'offres scientifiques de la Ville de Paris ainsi qu'aux chercheurs étrangers nouvellement accueillis dans les laboratoires de recherche de la capitale.

En 2009, la Ville de Paris a permis, grâce à l'augmentation des moyens financiers consacrés à la recherche scientifique, à plus d'une centaine de chercheurs de mener à bien leurs travaux. En outre environ 300 chercheurs étrangers parviennent chaque année à se loger à Paris grâce à des établissements d'accueil qui ont été cofinancés ou soutenus par la Ville de Paris (Cité Internationale Universitaire, Couvent des Récollets, Villa Pasteur).

Déroulement de la soirée
- Intervention de Bertrand Delanoë, maire de Paris.
- Intervention des parrains scientifiques de la soirée :
Julia Kristeva, prix Holberg pour les Sciences Humaines et Sociales, professeur de littérature, université Paris-Diderot
Claude Cohen-Tannoudji, prix Nobel de physique 1997
- Projection du film « parcours de chercheurs » » réalisé par Sylvie Briet (12 min)
- Intervention de Marc Fontecave, président du conseil scientifique de la ville de Paris.
- Intervention de Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l'innovation, de la recherche et des universités.

Personnalités présentes :
Bertrand Delanoë, maire de Paris
Anne Hidalgo, 1ère adjointe au maire de Paris, chargée de l'urbanisme et de l'architecture
Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l'innovation, de la recherche et des universités
Jean-Marie Le Guen, adjoint au maire de Paris chargé de la Santé Publique et des Relations avec l'Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
Marc Fontecave, professeur au Collège de France, président du Conseil Scientifique de la Ville de Paris
Julia Kristeva, Prix Holberg pour les Sciences Humaines et Sociales, professeur de littérature, Université Paris Diderot
Claude Cohen-Tannoudji, Prix Nobel de Physique, Ecole Normale Supérieure

[18:30] Exposition de Thibaut Willemant
Location:
Galerie Arteconte
15, rue de Savoie
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 84 65
Fax : +33 (0)1 46 34 84 66
Mail : info@arteconte.com
Internet Site : www.arteconte.com
Description:
nouvelle collection de dessins contemporains

www.thibaut-willemant-peintre.com
tyboe.w@laposte.net


[18:30] fête des 5 ans de Radio Campus Paris sur la bande FM
Location:
Maison des Initiatives Etudiantes
50, rue des Tournelles
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 49 96 65 30
Mail : mie@paris.fr
Internet Site : www.mie.paris.fr
Description:
en présence de Didier Guillot, adjoint chargé de la vie étudiante


[19:00-21:00] Exposition de Tuula Närhinen "Océan plastique"
Location:
Institut finlandais
Centre culturel de la Finlande à Paris
60, rue des Ecoles
75005 Paris
M° Cluny - La Sorbonne, Saint-Michel, Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 51 89 09
Fax : +33 (0)1 40 46 09 33
Mail : info@institut-finlandais.asso.fr
Internet Site : institut-finlandais.asso.fr
Description:
du 11 février au 20 mars
Vernissage en présence de l'artiste le mercredi 10 février de 19h à 21h, avec une lecture de La Consolation de la Sirène de Paul-Armand Gette à 20h

La plasticienne Tuula Närhinen, qui travaille depuis longtemps sur l'environnement et les phénomènes naturels, a glané des déchets sur les côtes finlandaises pour créer Océan plastique.

http://institut-finlandais.asso.fr/images/stories/tapahtumakuvat/hiver2010/invitation_narhinen.pdf


Tuula Närhinen, détail de Frutti di mare, 2008

[19:00-21:00] Hommage à Amélie Mauresmo
Location:
Stade Pierre de Coubertin
82, avenue Georges-Lafont
75016 Paris
M° Porte de Saint-Cloud
France
Internet Site : agenda.germainpire.info/redirect.php?link_id=27
Description:
Petite cérémonie qui aura lieu mercredi après les matchs de 18h avec des invités. L'hommage lui sera rendu par tous les spectateurs présents, son partenaire GDF SUEZ et l'organisation du tournoi, à l'issue du sixième match de la journée. Amélie se rendra ensuite disponible pour une séance de dédicaces.

[19:00] Remise du Prix Nicole Bagarry-Karátson
Location:
Institut Hongrois de Paris
92, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 06 44
Fax : +33 (0)1 43 26 89 92
Mail : info@instituthongrois.fr
Internet Site : www.instituthongrois.fr
Description:
Créé dans le cadre de l'Association des Amis de l'Institut Hongrois et sous l'égide de l'Institut hongrois de Paris, ce prix a pour objectif d'encourager la traduction en français d'œuvres littéraires composées en langue hongroise (quel que soit le pays de publication) par des traducteurs de langue maternelle française.

Il compte à ce jour six lauréats: Marc Martin (2003) pour La mort seul à seul (Saját halál) de Péter Nádas; Chantal Philippe (2005) pour La porte (Az ajtó) de Magda Szabó; Françoise Bougeard (2006) pour Ennemi public (Közellenség) d'István Tasnádi; Joëlle Dufeuilly (2007) pour La mélancolie de la résistance (Az ellenállás melankóliája) de László Krasznahorkai, Clara Royer (2008) pour Miséricorde (Irgalom) de Pap Károly; Georges Kornheiser (2009) pour les Poèmes d'Endre Ady.

Cette année, le prix sera remis à Sophie Aude pour sa traduction de Précipice (Szakadék, 1929) et de L'histoire d'une solitude (Egy magány története, 1956) récits de Milán Füst (1888-1967).

Entrée libre

http://www.instituthongrois.fr/dinamikus/images/Fust-Milan.png

[19:15] Insignes à Jacqueline Zana-Victor
Location:
Mairie du 13ème arrondissement
1, Place d'Italie
75013 Paris
M° Place d'Italie
France
Phone : +33 (0)1 44 08 13 13
Internet Site : mairie13.paris.fr
Description:
remise des insignes d'Officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres à Jacqueline Zana-Victor en présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture



[20:00-22:00] Concert privé de Norah Jones
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
Avec RTL2

[20:30-23:00] Avant-première de « La reine des pommes »
Location:
Maison du Brésil
7 L, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 58 10 23 00
Fax : +33 (0)1 45 81 36 60
Mail : culture@maisondubresil.org
Internet Site : www.maisondubresil.org
Description:
En présence de la réalisatrice Valérie DONZELLI (sous réserve)

« A Paris, Adèle, une trentenaire, se retrouve anéantie par sa rupture avec Mathieu, l'amour de sa vie. Sa voisine de palier, témoin de son désarroi, lui conseille de quitter l'appartement de son ex-compagnon afin de prendre un nouveau départ. Mais Adèle n'a ni amis, ni famille chez qui se réfugier, à l'exception d'une cousine éloignée qui n'acceptera jamais de l'héberger. La reine des pommes - clin d'oeil au titre de Lio, sur la bande originale avec Charles Trenet et Gonzales - reflète formellement les états d'âme de sa protagoniste. Parviendra-t-elle à tourner la page de son histoire déchue? A retrouver l'amour? Ou à s'en libérer? »

L'entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.Verre de l'amitié offert à l'issue de la projection.

La reine des pommes de Valérie Donzelli, 2009, v.o. fr., 1h24

Avec Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm, Béatrice de Staël

Compétition cinéastes du Présent - Festival de Locarno 2009


Le parc et les Maisons de la Cité internationale inspirent depuis longtemps les photographes et les réalisateurs. Le Ciné-club de la Fondation suisse rend hommage à leurs oeuvres avec un festival de films de fiction, du 13 janvier au 10 mars 2010.

La Fondation suisse, elle-même signée LE CORBUSIER, célèbre en cinéphile cette institution unique au monde, avec une sélection de films tournés dans nos décors. Les cinq films présentés, dont un en avant-première, ont tous été tournés en tout ou partie dans les maisons et le parc de la CIUP.

Un décor qui, s'il ne se laisse parfois que deviner, permet souvent de se remémorer la Cité de l'époque, des années de guerre à celles des contestations étudiantes.

Toutes les projections sont gratuites, dans la limite des places disponibles.

Renseignements www.fondationsuisse.fr - contact@fondationsuisse.fr

T +33 (0)1 44 16 10 10 - F +33 (0) 1 44 16 10 30




[21:30-23:55] Présentation du livre "Comment (ne pas) devenir parisien"
Location:
Club des Saints-Pères
10, rue des Saints-Pères
75007 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 40 15 02 46
Mail : contact@saintsperes.fr
Internet Site : www.saintsperes.fr
Description:
www.lesparisiens.net




19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés