Saturday, March 20, 2010
Public Access


Category:
Category: All

20
March 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

  Saveurs et Vins sur Seine 2010
Location:
Péniche Le Maxim's
Port de Suffren
entre les ponts Iéna et Bir-Hakeim
75015 Paris
M° RER C Champ de Mars, Bir-Hakeim
France
Phone : +33 (0)1 42 66 93 42
Internet Site : www.maxims-peniche-reception-paris.com
Description:
Saveurs et Vins sur Seine 2010

Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

Jour du Macaron
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
http://www.jourdumacaron.com

dans les boutiques parisiennes :
http://www.jourdumacaron.com/Paris.html

Foire Art Paris Art Fair 2010
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Art Paris+Guests

du 18 au 22 mars

Du 18 au 22 mars 2010 au Grand Palais, la foire d'art moderne et contemporain ARTPARIS+GUESTS réunit une centaine d'exposants français et internationaux invités à s'associer à des partenaires - des « Guests ». Les galeries ont ainsi contacté des collectionneurs, des musées, des fondations, des architectes, des designers, des créateurs de mode, des artistes, musiciens, écrivains, cinéastes, ou encore d'autres galeries pour concevoir « un événement dans l'événement ».

Avec ARTPARIS+GUESTS qui privilégie l'invention et les approches croisées, les galeristes et leurs partenaires deviennent, dans un même espace, les commissaires associés d'un événement visant à susciter l'intérêt d'une clientèle de collectionneurs internationaux et à attirer de nouveaux publics.

Fête nationale de Tunisie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Anniversaire de l'Indépendance

08:00  
09:00  
10:00 [10:30-20:00] Dédicace gourmande du livre "Ecaille et Plume"
Description:
Cookcoon
9 rue Fromentin
75009 PARIS
Code 1973 maison sur cour à droite
www.cookcoon.com

Une envie irrésistible de partager avec vous un peu de ma passion autour de quelques histoires qui ont égrainé mon parcours professionnel.

Lire. Découvrir. Goûter. Partager. Échanger sont les maître mots de cette journée.

Autour de Stéphanie qui nous accueille dans son Cookcoon, joli lieu convivial, quelques chefs-amis -Dorian, Pascal Guillaumin - vont réaliser, lors d'ateliers gourmands, quelques recettes de mon livre pour vous emmener en voyage... Escale en Ecosse ou promenade dans les bayous, l'aventure gustative sera au rendez-vous... Arnaud, les accompagnera par une dégustation/découverte de vins corses. Je serai heureuse à cette occasion de vous rencontrer et de vous présenter mon livre "Ecaille et Plume, une histoire de bouche écrite à mille mains".



Et de vous faire découvrir ma toute jeune maison d'édition, Saveur & Savoir, qui réalise là son premier ouvrage.

Pour assister aux ateliers c'est gratuit et le nombre de places n'est pas limité.


[11:30-17:30] JOURNÉE D'INAUGURATION "GÉNÉRATIONS CONNECTÉES"
Location:
Le Cube - Centre de création numérique
Le Cube - ART3000
20, cours Saint Vincent
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Tramway T2
France
Phone : +33 (0)1 58 88 30 00
Fax : +33 (0)1 58 88 30 10
Mail : contact@art3000.com
Internet Site : www.lesiteducube.com
Description:
ÉVÉNEMENT "GÉNÉRATIONS CONNECTÉES"
DU SAMEDI 20 AU LUNDI 29 MARS

Au Cube et à l'Espace Gazier de Vanves dans le cadre de la Fête de l'Internet 2010

Durant une semaine, venez participer à des ateliers, rencontres, démonstrations, jeux multimédias pour toute la famille et partagez un moment différent avec vos enfants, vos parents ou vos grands-parents.

Initié en 2009, “Générations Connectées” fait se rencontrer toutes les générations qui utilisent (ou pas) les nouvelles technologies autour d'un événement festif, ludique, gratuit et ouvert tous !

SAMEDI 20 MARS : JOURNÉE D'INAUGURATION AU CUBE
Toutes les activités sont gratuites sur inscription au 01 58 88 30 00

11h30-12h30 : Atelier "Focus sur les Cyber-Séniors d'Issy-les-Moulineaux"
14h-18h : Atelier "Savez-vous utiliser Facebook, Twitter et compagnie ?"
14h-16h : Atelier Ados "La vidéo numérique" / Parents bienvenus !
14h30-16h : Ateliers Enfants "Les SMS sont parmi nous !" / Parents bienvenus !
14h30-16h00 : Les Rencontres “Générations Connectées”
> "La transmission intergénérationnelle" par l'Ecole des Grands Parents Européens (EGPE)
> "Les pratiques numériques des jeunes" par Loïc Coulon, psychomotricien
16h : Le goûter du Cube pour petits et grands
16h30 : Jeu multimédia "Super Quizz" en équipe et en famille de 5 à 105 ans !

Programme de la semaine au Cube et à l'Espace Gazier de Vanves : www.lecube.com

“Générations Connectées” est organisé avec l'Espace Gazier de Vanves en partenariat avec l'Espace Parent-Enfant du Clavim, le Cyber Senior d'Issy-les-Moulineaux, l'Ecole des Grands Parents Européens d'Ile-de-France et Wikimedia France

[11:30] édition 2010 de l'Éco-trail de Paris
Location:
Tour Eiffel
Société d'Exploitation de la Tour Eiffel
5, avenue Anatole France
Champ de Mars
75007 Paris
M° RER C Champ de Mars - Tour Eiffel, Bir-Hakeim
France
Phone : +33 (0)1 44 11 23 33
Fax : +33 (0)1 44 11 23 22
Internet Site : www.toureiffel.paris
Description:
http://www.traildeparis.com



[12:30] Vernissage de l'exposition collective "Collecter / Recycler"
Location:
Centre Photographique d'Ile de France
CPIF
107, avenue de la République
77340 Pontault-Combault
M° RER Emerainville Pontault-Combault
France
Phone : +33 (0)1 70 05 49 80
Fax : +33 (0)1 70 05 49 84
Mail : contact@cpif.net
Internet Site : www.cpif.net
Description:
Vernissage le samedi 20 mars à partir de 12h30
(navette gratuite sur réservation, départ à 12h de Place de la Bastille)

Usages de l'archive photographique dans la création contemporaine

Stanislas Amand, John Baldessari, Eric Baudelaire, Pierre Bismuth, Ludovic Burel, documentation céline duval, Mark Geffriaud, Jonathan Monk

Exposition du 20 mars au 9 mai 2010
Vernissage le 20 mars à partir de 12h30

Le recyclage de l'image photographique comme procédé de création a déjà une longue histoire. Présente dans les collages cubistes et dadaïstes, les travaux des Surréalistes, des Nouveaux Réalistes et des artistes du Pop Art, que ce soit pour s'affranchir des pratiques illusionnistes, pour prendre ses distances avec la notion d'auteur, pour dynamiter les hiérarchies de l'art, pour sa dimension testimoniale et historique ou bien encore pour sa dimension poétique et plastique, l'archive photographique est citée, détournée, interprétée, bref prise comme un ready-made, un matériau pour créer une nouvelle œuvre.
Le terme archives, au féminin pluriel, se définit comme « un ensemble de documents hors d'usage courant » rassemblés, répertoriés et conservés pour servir à l'histoire d'une collectivité ou d'un individu. »
La collecte de « documents hors d'usage courant » et son recyclage sous une forme inédite semblent présenter une analogie loin d'être anodine entre les modes de production artistique et les modes de production économique. Ces images « récupérées » parfois dans des lieux désaffectés ou des marchés aux puces, dans des albums de famille ou des bibliothèques, sembleraient attester d'un choix, même utopique, d'une tentative, même vaine, de ne pas ajouter d'images, de ne pas « en rajouter », dans une société où l'image circule à profusion. Pourrait-on y voir une attitude pour qu'apparaissent des images en moins, des images justes ? C'est l'une des interrogations que soulève l'exposition.
Les artistes soumettent alors ces images à différents traitements : à travers la catégorisation, le déplacement et le détournement, différentes stratégies se mettent en place pour réactiver ces images photographiques.

documentation céline duval assemble des photographies puisées dans un registre vernaculaire selon des thèmes précis. Dans 3 temps en 4 mouvements, elle organise l'activité humaine autour du repos, du travail et du divertissement pour chacune des saisons. Les typologies proposées dans l'exposition autour du printemps insistent sur la dimension bucolique. Par la catégorisation, elle révèle ce qui semble singulier - l'événement familial par exemple - comme un processus systématique dans l'usage amateur de la photographie. A travers la typologie et le mode de diffusion sous la forme d'affiches, l'artiste opère un déplacement de la sphère privée à sa diffusion publique.

Dans la série Le Meilleur des Mondes (2006), Mathieu Pernot s'empare de cartes postales éditées dans les années 1950-1960. Ces vues de la banlieue française montrent de grands ensembles architecturaux considérés à cette époque comme des symboles de modernité et de progrès. Elles étaient initialement réalisées en noir et blanc lors de la prise de vue puis colorisées de façon artificielle en imprimerie. Ces couleurs factices témoignent d'une vision fantasmée de ces lieux. En reproduisant et en agrandissant ces cartes postales, le tirage photographique produit une dystopie et interroge la réussite du modèle.

Du déplacement au détournement, il n'y a qu'un pas ! Il témoigne de la porosité entre réalité et fiction. Dans la série The Makes, Eric Baudelaire présente des panneaux lumineux qui évoquent les vitrines de cinémas. Il associe des photographies d'acteurs des années 1960 et 1970 trouvées au Japon à des extraits du livre d'Antonioni That Bowling Alley on the Tiber, une compilation de scénarios non réalisés. Ces « noyaux narratifs » qui reflètent des intentions souvent impossibles à filmer testent les limites du cinéma. L'artiste en efface certains éléments. Dans les vitrines, se juxtaposent l'intention d'un film et des images réelles isolées de leur contexte narratif initial. De ce geste émerge la possibilité d'un film. Eric Baudelaire joue ainsi sur la notion de « re-make » impossible où deux temporalités se superposent : un futur non-réalisé et un passé qui nous échappe.

Autre forme de dispositif, celui proposé par Ludovic Burel. L'artiste a trouvé sa matière brute dans une usine du secteur reprographique, emblème de la reproductibilité à l'ère industrielle. Il détourne ainsi le matériel promotionnel récupéré sur le site. L'iconographie en place dans les années 1970-1980 en ressort. L'installation qu'il propose pour l'exposition se compose de pêle-mêle sur lesquels sont agencés les documents d'archive que l'on retrouve partiellement dans le film Rien n'a été fait, co-réalisé avec Noëlle Pujol, montré dans un même espace. Le montage du film alterne séquences de fiction documentaire et activation d'archives. Pêle-mêle, affiche et film jouent de la démultiplication des sources, du potentiel reproducteur de la machine et non sans cynisme, de la place de l'humain face à l'histoire industrielle.

À travers ces multiples usages de l'archive l'exposition aborde ainsi plusieurs stratégies de recyclage. L'absence de production d'images n'est donc pas source d'épuisement mais au contraire de renouvellement des potentiels créateurs et offre une nouvelle « écologie de l'image ».

Samedi 10 avril à 15h : rencontre autour de l'exposition
Avec Ludovic Burel, Garance Chabert, Aurélien Molle, ...





[14:00-22:00] Anniversaire Centre LGBT Paris IdF
Location:
Centre Lesbien, Gai, Bi & Trans. de Paris et Île-de-France
Centre LGBT Paris-ÎdF
63, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 57 21 47
Mail : contact@centrelgbtparis.org
Internet Site : www.centrelgbtparis.org
Description:
2 belles bougies à souffler, 1 200 amis Facebook et… le printemps, autant de raisons de se retrouver, de refaire le monde et de s'amuser !

- De 14h à 16h un Forum associatif « Un Centre LGBT à Paris, pour quoi faire, avec qui et comment ? «Venez nous raconter vos besoins, vos envies, vos projets pour l'avenir, nous discuterons ensemble de ce que tout ceci pourrait devenir… »

- De 16h à 19h un beau Plateau surprise d'artistes, un buffet offert à tous, un gâteau…

- De 19h à 22h un super thé dansant avec DJ Vincent pour mettre le feu à la soirée !

[14:00] Exposition de Valerie Favre "y'a un truc qui masque l'horizon"
Location:
Galerie Jocelyn Wolff
78, rue Julien Lacroix
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 03 05 65
Fax : +33 (0)1 42 03 05 46
Mail : info@galeriewolff.com
Internet Site : www.galeriewolff.com
Description:
March 20 - April 30, 2010
Opening on Saturday, March 20, 2 PM

[14:00-20:00] Vernissage de Cedrick Eymenier
Location:
Galerie Poggi
2, rue Beaubourg
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 84 38 87 74
Mail : office@galeriepoggi.com
Internet Site : www.galeriepoggi.com
Description:
du 18 au 20 mars

[14:00-21:00] Vernissage de Charlotte Moth
Location:
Galerie Marcelle Alix
4, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 50 04 16 80
Mail : demain@marcellealix.com
Internet Site : www.marcellealix.com
Description:
du 13 février au 3 avril

[14:00-20:00] Vernissage de John Casey et Casey-Jex Smith
Location:
Galerie Polaris
Bernard Utudjian
15, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 72 21 27
Mobile : +33 (0)6 12 22 77 15
Fax : +33 (0)1 42 76 06 29
Mail : contact@galeriepolaris.com
Internet Site : www.galeriepolaris.com
Description:
La galerie Polaris est heureuse de vous convier à l'inauguration de la première exposition en Europe de John Casey et Casey-Jex Smith, samedi 20 mars de 14h à 20h

John Casey
Né à Salem, en 1964, et travaillant à Oakland.

Nous découvrons dans son travail une morphologie humaine en proie à diverses mutations.
Cette obsession pour la figure, qu'il décline sous forme de dessins au crayon et à l'encre (souvent considérés comme des autoportraits), va de l'humour au tragique, ses compositions provoquent le sourire comme l'interrogation. Semblant vouloir exorciser des démonsintérieurs, les personnages esquissés, inspirent cependant de l'empathie. Si ce travail évoque justement le film de 1932 de Tod Browning, Freaks, c'est peut - être, que le spectateur ressent de même devant l'œuvre de John Casey, une émotion partagée.

Casey-Jex Smith
Né à Salt-Lake City en 1976, vit à Atherton (Calfifornia).

Casey-Jex Smith est Mormon, il a vécu toute son enfance et son adolescence dans une communauté de l'Utah, notamment à l'Université de Salt Lake City, capitale des Mormons.
De son éducation stricte, il puise un répertoire iconographique religieux et symbolique. Il convoque et exhorte à travers un dessin méticuleux, précis, fait de volumes et d'aplats géométriques colorés, les visions prophétiques issues de l'église Mormone et de mondes fantastiques.

[14:30] Exposition de peintures récentes de Ferdi Zipci
Location:
Centre culturel arménien de Saint-Mesrob
Eparchie Sainte-Croix de Paris des Arméniens Catholiques de France
10 bis, rue Thouin
75005 Paris
M° Place Monge, Cardinal Lemoine, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 45 34 68 89
Description:
"L'eau et ses caprices" (Sauzon)

DU LUNDI 15 MARS AU LUNDI 29 MARS
tous les jours de 14h30 à 19h30






[15:00-18:00] Exposition "PECHEURS DU NIGER", photographies d'Olivier Doual
Location:
Galerie du Lucernaire
53, rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris
M° Notre-Dame-des-Champs, Vavin
France
Phone : +33 (0)1 42 22 26 50
Mail : lucernaire.assist@wanadoo.fr
Internet Site : www.lucernaire.fr
Description:
Du lundi 16 mars au dimanche 4 avril 2010
VERNISSAGE EXPOSITION LE SAMEDI 20 MARS DE 15h à 18h

Olivier Doual expose avec sensibilité les visages des pêcheurs du Fleuve Niger. Le 3e fleuve du continent africain est une incroyable source de vie dont profitent quotidiennement 100 millions de personnes. Un équilibre fragile qu'il devient indispensable de protéger pour l'avenir de cette magnifique région du globe.

[15:00] Exposition-installation de Catherine Benas
Location:
Ports de Montebello et de la Tournelle
Quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Description:
face au 33 quai de la Tournelle - 75005 Paris

Clôture du 12ème Printemps des Poètes, thème 2010 "couleur femme" et ouverture de la saison "ouvre-boites"



Toutes les informations :
http://catherinebenasexpomars2010.blogspot.com

[15:00] Fête des métallos
Location:
Maison des Métallos
établissement culturel de la Ville de Paris
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
M° Couronnes, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 05 88 27
Fax : +33 (0)1 48 05 88 21
Mail : info@maisondesmetallos.org
Internet Site : www.maisondesmetallos.paris
Description:
Musique, atelier de dessins sur ballons, expo L'Articho, sirops colorés, démonstration de combats par la Cie Tamèrantong!, parking à poussettes, le touchemoilophone - installation musicale participative de Woudi, jeux de lettrage avec Abdelkader, fanfare cumbia, bonne humeur garantie, hommage aux fleurs et à la douceur qui arrive (enfin, c'est pas trop tôt !).

C'est le printemps aux métallos.
Sans aucune restriction d'âge !

samedi 20 mars 2010 à partir de 15h
entrée évidemment libre

[15:00-20:00] Vernissage d'Ivan Loubennikov
Location:
Galerie Alain Blondel
50, rue du Temple
75004 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 78 66 67
Fax : +33 (0)1 42 78 47 90
Mail : galerie.blondel@orange.fr
Internet Site : www.galerieblondel.com
Description:
20 Mars - 19 Mai 2010
Vernissage le samedi 20 mars à partir de 15h

« Manifestation organisée dans le cadre de l'Année France-Russie 2010 »

Sept années se sont écoulées depuis la dernière exposition du peintre Ivan Loubennikov à Paris ; une longue période marquée par la réalisation de monumentales décorations pour le métro moscovite mais aussi pour le métro parisien. Situé dans les couloirs de la station Madeleine, l'immense vitrail « Ryaba la poule » (3 x 6 mètres ) raconte l'histoire de la Russie à travers ses symboles. C'est le remerciement de la ville de Moscou à la RATP, généreuse donatrice d'un ensemble d'Hector Guimard. Cet échange Guimard-Loubennikov témoigne de la notoriété du peintre en Russie...

Ayant installé son atelier dans sa datcha près de Moscou, Loubennikov prolonge avec fantaisie ce thème de la campagne russe filtré par l'œil de l'architecte. C'est en constructeur qu'il structure l'ensemble des éléments et qu'il combine les jeux de lumière et de reflets ; mais en poète qu'il y insuffle une tonalité bucolique.

Beaucoup d'emprunts à l'histoire de la peinture sont mis en scène avec plus ou moins d'ostentation par Loubennikov. Son génie visuel utilise tout un arsenal d'effets et d'astuces qui lui permet d'opérer des décalages. Iconoclaste ? Plutôt un dialogue savant et ludique entre histoire de l'art, perception de la réalité et construction imaginaire.

Le sortilège féminin, peut-être son unique sujet, trouve dans cette nature un cadre idéal, un écrin même. C'est la Beauté inaccessible, assise sur un ponton de l'autre côté de la rive, offerte au regard du pêcheur ; c'est la femme tentatrice passant son chemin ; les statues en pierre ornant un palais de la nouvelle bourgeoisie...

Profane par bien des aspects, sa peinture parle aux sens et les exalte. Adepte d'une épure formelle, extrêmement stylisée, il déploie un langage plastique et poétique dont le mystère se cache sans doute quelque part entre la Russie et l'Europe.

« La composition est mon spectacle. Le spectacle de l'œuvre et le spectacle de la vie se rejoignent sur la toile. » Ivan Loubennikov

Biographie

Né à Minsk en 1951, Ivan Loubennikov a étudié au Surikov Moscow State Arts Academy dont il sort diplômé en 1976. Depuis cette date, de nombreuses expositions lui ont été consacrées en galerie et musée. Ses œuvres figurent dans de prestigieuses collections privées ou publiques tels que la Tretyakov Gallery, le Moscow Museum of Modern Art, le State Russian Museum, le Museum of the Academy of Fine Arts de Saint-Petersbourg, le Peter Ludwig Museum à Cologne, etc.

Depuis une dizaine d'années, Loubennikov s'est consacré à plusieurs projets de décoration monumentale dans le métro de Moscou et à Paris.

Vernissage d'Ivan Loubennikov

Vernissage d'Ivan Loubennikov

[15:00-20:30] Vernissage de Javier Pérez "Pénitents"
Location:
Galerie Claudine Papillon
13, rue Chapon
Code immeuble : 8719
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 07 20
Fax : +33 (0)1 40 29 07 90
Mail : contact@galeriepapillonparis.com
Internet Site : www.claudinepapillon.com
Description:
20 mars - 30 avril 2010
Vernissage le samedi 20 mars de 15h à 20h30

Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie, Javier Pérez poursuit, à travers de nouvelles œuvres, dessins, sculptures et photographies, son approche organique de la matière qui évolue et son appréhension cyclique du temps qui passe. Il oppose et confond à la fois le corps humain, en mutation inévitable et mortelle, et l'identité humaine qui elle, semble être en évolution perpétuelle.

L'image du corps est parfois très ambiguë ou perturbante chez Javier Pérez, au sens où elle provoque une réaction d'attraction ou de répulsion, mais elle finalement toujours esthétique, sensible, et émotionnelle. Les trois photographies Eros imposent une réalité pour les uns sensuelle, pour les autres érotique ou violente, confrontant l'imaginaire corporel à l'expérience physique du sang. C'est le flux sanguin qui crée le volume du corps sur la peau d'animal, car le parchemin, support des dessins Penitentes, donne à l'aquarelle une texture particulière.

Mais la conscience de l'identité rend les limites du corps moins évidentes, l'évolution plus complexe. Dans la série des vingt aquarelles Raices (Racines), nous retrouvons le corps, mais aussi certainement l'âme humaine, qui cherchent tout deux à s'enraciner quelque part, réellement ou symboliquement, consciemment ou inconsciemment.

Même si la mort est omniprésente avec Memento mori et Aria da capo, elle n'apparaît pas comme une finalité insupportable, mais plutôt comme une étape de la mutation du corps. Le poids de la mort et du temps avec les 59 crânes du rosaire qui s'étale sur le sol en circuit fermé induit indéniablement une prise de conscience de la mortalité, mais cette réalité acceptée peut-être dépassée : la légèreté des deux squelettes dansant sur la variation Goldberg de Bach ouvre vers un nouveau cycle, Trans-formationes permet le passage d'une réalité organique à une autre.

Javier Pérez - né en 1968, vit et travaille à Barcelone.
Après ses études à l'Ecole des Beaux-Arts de Bilbao puis à Paris, Javier Pérez a représenté l'Espagne en 2001 à la 49ème Biennale de Venise, il a exposé au Musée National Reina Sofia à Madrid et au Carré d'art de Nîmes. En 2007, il a été nominé pour le premier prix du dessin de la Fondation Danièle et Florence Guerlain. En 2009 il présente dans le Cloître de la Cathédrale de Burgos le rosaire Mémento mori et Lamentaciones, une installation sonore de vingt cloches en verre.

[15:00-19:00] Vernissage de Karine Roche "Oasis Urbaines"
Location:
Galerie Catherine et André Hug
9, rue de l'Echaudé
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 93 75
Fax : +33 (0)1 43 26 93 75
Mail : c.hug@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriehug.com
Description:
Vernissage le 20 mars 2010
Du 18 mars 2010 au 01 mai 2010

[15:00] Vernissage de Marie Denis "Les Curiosités"
Location:
Galerie Alberta Pane
ex : Kernot Art Gallery
47, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 06 58 72
Mobile : +33 (0)6 11 29 40 94
Mail : info@galeriealbertapane.com
Internet Site : www.galeriealbertapane.com
Description:
VERNISSAGE SAMEDI 20 MARS A PARTIR DE 15H
Exposition personnelle du 20 mars au 22 mai 2010

Pour Marie Denis, la curiosité n'est pas un « vilain défaut », mais correspond à une attitude de «grande disponibilité, sensibilité et réactivité au monde ». Par ses Curiosités, l'artiste fait référence aux fameux cabinets de curiosités apparus à la Renaissance, où étaient entreposés et exposés des objets collectionnés, avec un certain goût pour l'hétéroclisme et l'inédit. On y trouvait notamment des objets d'Histoire Naturelle, qui étaient alors détournés de leur fonction utilitaire ou symbolique initiale, une démarche qui n'est pas étrangère à celle de Marie Denis, mêlant naturalia et artificialia.

Les Curiosités sont pour elle des saillies de formes apparaissant comme le prolongement de l'esprit. Entrer dans cette exposition, c'est ausculter l'étrange Entomologie (deux chevaux en cuir qui se portent l'un l'autre, traversés par grande épingle en inox) ; faire face à Dolorès (sculpture constituée de quelques six cents plumes de paon évoquant une parade nuptiale et offensive) ; goûter au Sandwich de Rahan (deux auges romaines enserrant un châle en panne de velours vert, sculpture d'inspiration brancusienne) ; ou encore découvrir The Watcher (vêtement-sculpture en référence à l'art du camouflage). Riches et hétéroclites, ces sculptures et installations produisent des associations libres de pensée autour de l'idée de nature et invitent le spectateur à se les approprier en les réinventant à son tour.

Avec le soutien du Centre national des arts plastiques (aide à la première exposition), ministère de la Culture et de la Communication

Vernissage de Marie Denis "Les Curiosités"

[15:00-21:00] Vernissage de Pascal Broccolichi "Staack"
Location:
Galerie Frédéric Giroux
8, rue Charlot
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 01 02
Fax : +33 (0)1 42 71 05 11
Mail : info@fredericgiroux.com
Internet Site : www.fredericgiroux.com
Description:
du 20 mars au 15 mai
vernissage le samedi 20 mars de 15h à 21h

vitrine :
KIT
avec Julie Béna
Laurence de Leersnyder
Daphné Navarre

[15:00] Vernissage de Rui Moreira "Inner Monsoon"
Location:
Galerie Jeanne Bucher Jaeger - Espace Marais
5-7, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 72 60 42
Fax : +33 (0)1 42 72 60 49
Mail : info@jeannebucherjaeger.com
Internet Site : www.galeriejaegerbucher.com
Description:
Du 20 mars au 22 mai 2010 la galerie présente Inner Monsoon, la première exposition en France de l'artiste portugais Rui Moreira.

Le travail de l'artiste repose sur une série de « paysages intérieurs » réunis en trois groupes de dessins, figuratifs et abstraits, constituant une unité de flux et de mouvements. Ces dessins évoquent tour à tour des divinités, des paysages ou encore des constructions géométriques ; chaque œuvre est réalisée avec une extrême patience et minutie tel un exercice mnémonique reposant sur une action rituelle autour du trait, répétée inlassablement.

L'exposition regroupe une vingtaine de dessins ainsi qu'un film intitulé Conquérir le concave réalisé autour de la coupole monumentale que l'artiste a peinte au sein d'une église de l'Algarve au Portugal.







[16:00] Exposition "HUGO HOPPING"
Location:
Galerie Anne Barrault
51, rue des Archives
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)9 51 70 02 43
Mobile : +33 (0)6 62 28 51 68
Mail : info@galerieannebarrault.com
Internet Site : www.galerieannebarrault.com
Description:
du 20 mars au 8 mai

proposition d'Étienne Bernard et de Céline Kopp

[16:00-19:00] Exposition d'Hélène Jacqz
Location:
Galerie Alexandre Cadain
76, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Les Halles, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 88 50
Mobile : +33 (0)6 03 04 37 67
Mail : galerie@alexandrecadain.com
Internet Site : www.alexandrecadain.com
Description:
Peintures récentes et Papiers

17 MARS AU 17 AVRIL
VERNISSAGES :
JEUDI 18 MARS - 18H À 21H
SAMEDI 20 MARS - 16H À 19H

[16:00-19:00] Finissage d'Anne-Laure Sacriste "Et in arcadia ego"
Location:
L'Onde Théâtre Centre d'art
Micro Onde - Centre d'art contemporain de l'Onde
8 bis, avenue Louis Breguet
78140 Vélizy-Villacoublay
M° RER C Chaville - Vélizy
France
Phone : +33 (0)1 78 74 38 60
Mobile : +33 (0)6 19 77 32 89
Mail : microonde@londe.fr
Internet Site : www.londe.fr
Description:
navette gratuite au départ de Concorde à 19h, retour à 22h, sur réservation

jusqu'au 20 mars 2010

Pour son exposition au centre d'art, Anne-Laure Sacriste plonge le visiteur aux portes d'Et in Arcadia ego, pièce maîtresse du dispositif. Cet espace pentagonal, habillé de lourdes draperies, redistribue l'espace et donne accès aux différents cabinets chromatiques comme autant de symboles des mondes mystérieux et insaisissables créés par l'artiste. Cet écrin est le réceptacle des séries de peintures iridescentes, de dessins et d'héliogravures tous issus de la figure de la cascade, élément récurent dans le travail de l'artiste.


[16:00] Finissage de Claire Niquet "jeux d'humains...", sculptures
Location:
Galerie Hamadryade
16, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 51 37 43
Mobile : +33 (0)6 07 33 23 38
Mail : galeriehamadryade@yahoo.fr
Internet Site : hamadryade.over-blog.fr
Description:

[16:00-19:00] Finissage de l'exposition "Modernist Survivors" d'Eric Angenot
Location:
Galerie Maïa Muller
19, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)9 83 56 66 60
Mobile : +33 (0)6 68 70 97 19
Mail : contact@galeriemaiamuller.com
Internet Site : www.galeriemaiamuller.com
Description:
Finissage de l'exposition "Modernist Survivors" d'Eric Angenot

[16:00] Live Performance de Jef Aérosol
Location:
Galerie Lipao-Huang
16, rue Dauphine
75006 Paris
M° Pont Neuf, Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 14 90
Mail : contact@galerie-lipao-huang.com
Internet Site : www.galerie-lipao-huang.com
Description:
Live Performance de Jef Aérosol

[16:00-19:00] Signature de Michel Houssin
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr, areavolta@gmail.com
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:

[16:00-21:00] Vernissage de Katherine Bernhardt "Ilal dit ça"
Location:
Loft 19
5, Villa Marcel Lods
Passage de l'Atlas
75019 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 53 72 48 69
Mobile : +33 (0)6 11 01 16 79
Mail : info@suzanne-tarasieve.com
Internet Site : www.loft19.fr
Description:
du 20 mars au 15 mai
du mardi au samedi de 11h à 19h
vernissage samedi 20 mars de 18h à 21h

[16:00-21:00] Vernissage de Sally Ross
Location:
Galerie Sultana
10, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 44 54 08 90
Fax : +33 (0)1 44 54 09 60
Mail : contact@galeriesultana.com
Internet Site : www.galeriesultana.com
Description:
Vernissage : samedi 20 mars 2010 / 16h-21h
Exposition : 20 mars - 24 avril 2010

Troisième exposition personnelle de l'artiste australienne Sally Ross à la galerie Baumet Sultana.

[16:00-21:00] Vernissage de Valérie du Chéné "Alacrités et autres dérives"
Location:
Galerie Martine et Thibault de la Châtre
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 71 89 50
Mobile : +33 (0)6 20 46 68 12
Fax : +33 (0)1 42 71 89 50
Mail : contact@lachatregalerie.com
Internet Site : www.lachatregalerie.com
Description:
Du 20/03/10 au 30/04/10
Vernissage le 20/03/10 à partir de 16h

Avec le soutien de la Mairie de Paris (aide individuelle au projet d'arts plastiques) et du CNAP / Centre National des Arts Plastiques (aide à la première exposition)

Alacrités et autres dérives réunit un ensemble de 5 pièces conçues par Valérie du Chéné spécialement pour l'occasion. À elles seules, elles condensent quelques-uns des fondamentaux de son travail et notamment ce questionnement sur la forme et la couleur qui traverse des œuvres qui chacune à sa manière active, provoque et convoque l'espace dans lequel elle s'inscrit. Ses ingrédients que l'artiste décline astucieusement selon les lieux d'exposition sont une manière d'appréhender son rapport à l'espace, à l'Autre et à un monde dont elle observe toujours avec distance et légèreté l'absurdité et la poésie cachée.
Après avoir découvert le Tir à l'arlequin, une tradition belge datant du XIIIème siècle, Valérie du Chéné propose ici un nouveau contexte d'existence à ce jeu dirigé par le groupe des Arbalétriers de la Gilde de St Georges qu'elle a rencontré lors de leur concours annuel tenu en janvier à Bruxelles. Elle nous livre ainsi une interprétation de ce rituel, dont le caractère folklorique et festif est en partie évacué, par la réification dans un nouveau langage formel et esthétique du principal objet qui s'y rattache : la cible. Extraite de son contexte originel, tout en conservant les couleurs de son abstraction géométrique première, la cible d'abord peinte sur une toile de deux mètres par deux et ensuite prise en partie dans la résine devient un volume, fixé sur un parallélépipède tronqué (Le tir à l'arlequin). Le diamètre initial multiplié par quatre redonne une nouvelle dimension aux teintes vives, une sorte de vibration semblable à celle produite par la juxtaposition des couleurs primaires et complémentaires d'un cercle chromatique. Le tir à l'arlequin occupe ainsi une place centrale et entre en résonance avec un ensemble de plusieurs peintures dont un mural au second plan : After the target shooting...
(Virginie Lauvergne)

Valérie du Chéné est née en 1974 à Paris. Après un BTS Plasticien de l'environnement architectural à l'ENSAAMA, elle sort diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2001. Son travail actuellement exposé au Musée Régional d'Art Contemporain de Sérignan (« Architecture en lignes »), a également été montré au Centre Régional d'Art Contemporain à Sète lors des expositions collectives « Nos troubles » (2002), « Trait d'union » (2005) et « L'entrée » (2008). En 2006, elle participe aux « Nominations Prix Altadis » au MK2 Bibliothèque de Paris et expose au KBB-Kultur Buro à Barcelone en 2007. L'année suivante, elle signe l'œuvre Mirage, le 1% artistique du collège à Saint-Nazaire- d'Aude, ainsi que son livre Bureau des ex-voto laïques, édité par la Villa Saint-Clair. Après avoir occupé en novembre 2008 la vitrine de la Galerie Saint-Séverin avec son Air de repos, certaines de ses oeuvres ont été présentées au Salon du dessin contemporain à Paris, en mars 2009 et 2010. Début 2010, elle obtient une bourse de la DRAC LR pour partir à Tokyo mettre en place un projet intitulé Divagation.

Vernissage de Valérie du Chéné "Alacrités et autres dérives"
"After the target shooting", 2010, gouache

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition "HYBRID TERRITORIES"
Location:
Galerie Kamchatka
23, rue Charles V
75004 Paris
M° Saint-Paul, Bastille, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 42 71 22 59
Mail : info@kamchatka.fr
Internet Site : www.kamchatka.fr
Description:
vernissage le samedi 20 mars 2010 à partir de 16h
du samedi 20 mars 2010 au samedi 1er mai 2010

La galerie Kamchatka est heureuse d'annoncer l'exposition HYBRID TERRITORIES qui regroupe les travaux de Joan Ayrton (artiste de la galerie) et de deux artistes invités : Grégory Chatonsky (galerie Poller, Frankfurt - New York) et Bas Zoontjens (galerie Cokkie Snoei, Rotterdam) autour d'une intention d'invention du paysage.
Tous trois créent à travers les oeuvres présentées des paysages et territoires fictifs. Le paysage s'oppose à la nature en cela qu'il est un point de vue, un point précis d'où part le regard, un simple pas de côté modifie et altère notre perception d'un espace, donnant à voir tout autre chose. A l'heure où l'homme est décidé à sauver la nature et la terre, rejetant deux degrés supplémentaires au thermomètre, nous pouvons nous interroger sur la manière choisie ou non d'agencer les territoires et paysages. Aux frontières des zones rurales et urbaines, on trouve des espaces étranges et difficiles à définir. On y ronge le sauvage pour y planter ce qui ne passe plus en ville : zones commerciales et industrielles, échangeurs routiers, parkings, etc...
Ces espaces hybrides s'étendent depuis longtemps, le paysage agencé et maîtrisé dans un but fonctionnel et utilitariste. L'anthropisation - transformation d'espaces ou de milieux naturels sous l'action de l'homme - est inhérente à notre présence, l'idée de Wilderness, un espace naturel préservé à tout prix, interdit à l'activité humaine, est une utopie réalisée - tous les pays ont créés des concepts de réserves et parcs naturels - mais incomplète puisqu'elle ne peut être que temporaire. L'idée romantique d'une nature vierge et primaire ne fait pas le poids face à l'utilisation pragmatique de ses ressources et le risque constant de destruction volontaire ou accidentelle.
Deux notions s'affrontent : contrôler et régenter tel le démiurge conscient de son pouvoir et sûr de son droit ou, être le strict gardien de ce qui peut être préserver, le conservateur des vestiges naturels encore intacts, John Muir face à la vallée de Yosemite.
Le terme hybride nous renvoie également à l'altération humaine de la nature ; hybrida, en latin, définit simplement le croisement d'un cochon et d'un sanglier. C'est à travers son étymologie grecque que l'on retrouve le sens moral du mot : L'hybris étant considérée dans la mythologie comme la faute humaine ou divine de démesure, de dépassement de la limite. Dans le code moral antique, prémice de la morale chrétienne, elle est punie par la Némesis, vengeance divine destinée à rétablir l'équilibre naturel des choses.
On retrouve cette dualité dans les oeuvres de Joan Ayrton, Grégory Chatonsky et Bas Zoontjens, elles révèlent une nature et des paysages altérés, transformés d'où poignent un malaise, un sentiment étrange de désolation. Ils nous montrent des territoires hybrides, à portée de Nemesis.

Joan Ayrton, présente des oeuvres récentes de la série «Iridescant Landscape» (acrylique sur papier, 2009-2010). Dans cette série, l'utilisation de couleurs iridescentes révèle des paysages denses et complexes où la ligne d'horizon toujours présente apparaît selon l'angle de vue. «Graphite» (graphite sur bois, 2009) évoque un paysage de nuit dont la ligne d'horizon apparaît ou non selon les reflets du graphite.

«The road» (photographie, 2009), de Grégory Chatonsky dévoile des bords de route où des arbres calcinés s'entremêlent et surgissent d'une nuit d'encre. L'enchevêtrement des branches grises et mates ne nous permet pas réellement de distinguer s'il s'agit de bois ou de matériaux manufacturés détruits. Grégory Chatonsky présente également au sous sol de la galerie, une installation vidéo «The Forest» (2009), un long traveling à travers les cimes d'une forêt numérique. Il s'agit en réalité d'images en 3D créées automatiquement à partir de données récupérées sur internet.

Bas Zoontjens qui expose pour la première fois en France, présente une série de peintures sur bois de petits et moyens formats. Ses peintures fragiles inventent un monde d'architectures utopistes, évoquant un futur possible pour l'humanité. Avec très peu de moyens, il nous plonge dans un univers irréel et atemporel mêlant formes géométriques et constructions d'espaces en ruine.

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Sic Transit Gloria Mundi"
Location:
Galerie Eva Hober
156, boulevard Haussmann
75008 Paris
M° Miromesnil, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 48 04 78 68
Fax : +33 (0)1 48 04 78 07
Mail : galerie@evahober.com
Internet Site : www.evahober.com
Description:
Sic Transit Gloria Mundi
[Ainsi passe la gloire du monde]

VERNISSAGE LE 20 MARS 2010 / 16h - 21h
20 mars 2010 - 7 mai 2010

avec
GREGORY FORSTNER
RONALD OPHUIS
AXEL PAHLAVI
Stéphane Pencréac'h

Ce siècle qui a dix ans est celui des tours effondrées, des guerres justes et chirurgicales, des kamikazes aveugles, des civils qui paient le prix fort, des traversées et des accostages aléatoires, des charters menottés, des retours à la case départ, des démocraties qui glissent doucement, du populisme triomphant... Contre tout cela, l'art sait qu'il ne peut fondamentalement rien, et il convient de se méfier des preux chevaliers blancs qui, pratiquant l'engagement ostentatoire et le trafic d'indulgences, s'offrent de vous fournir une conscience politique à bon compte, de loin et proprement. Contre le mal, l'art est impuissant, mais devrait-il pour autant feindre de ne rien voir ni entendre de notre sombre époque et se retourner narcissiquement sur lui-même, répétant à l'infini les hauts faits des héros d'hier afin de plaire aux aînés et leur faire croire que leur passé est notre avenir ? J'ai le sentiment que, dans son essence, notre époque n'est pas celle du néo-conceptualisme ou du néo-minimalisme. Entre les engagés de salons feutrés et les bons élèves, il doit bien exister une troisième solution.
Sic Transit Gloria Mundi est un drame en quatre tableaux. Quatre artistes - quatre peintres - en sont les acteurs. Gregory Forstner, Axel Pahlavi, Stéphane Pencréac'h et Ronald Ophuis ne se font sans doute aucune illusion sur l'avenir du monde, dont ils observent les évolutions sans jugement moral, globalement sans optimisme ni pessimisme. Ils savent en effet que ce qui est arrivé arrivera encore, parce que l'humanité réagit à un certain nombre de réflexes et stimuli récurrents - appelons-les des « passions » -, lesquels ont finalement assez peu varié depuis les récits d'Homère, d'Eschyle ou de la Bible. De ce point de vue, les quatre artistes se sont ici partagé le « monde » : en somme, Pencréac'h traite du sexe, Pahlavi de l'amour, Ophuis de la violence, Forstner de la mort.
La permanence de ces quatre composantes humaines essentielles - comme il y eut quatre types d'humeurs ou d'éléments - est certainement la raison pour laquelle on retrouve dans les tableaux de cette exposition des aspects mythologiques et religieux : ici une composition évoque une crucifixion, là une mise au tombeau... mais sur un mode crypté. Ces réminiscences relèvent en effet moins du clin d'œil à l'art du passé que d'une grande culture visuelle qui innerve la pratique des artistes. Cette culture constitue un vivier de solutions formelles dans lequel ils puisent subrepticement, afin que ces anciennes images et sujets, transfigurés et investis d'un nouveau contenu, agissent d'une manière subliminale.
Les stratégies formelles mises en œuvres par ces artistes sont diverses. Elles partagent cependant un même intérêt pour « l'image choc », directe, frontale, sans pour autant céder aux attraits aguicheurs de la littéralité monosémique, laquelle se révèle grande fossoyeuse : lorsqu'on vous dit précisément ce qu'il faut regarder et comprendre, s'agit-il encore d'art ? On ne saurait en effet affirmer avec précision ce qui se passe dans ces œuvres. Chacune constitue, en quelque sorte, un mystère, au sens presque médiéval du terme. Ainsi s'exposent, dans ces tableaux, l'image d'une humanité intemporelle, et la gloire du monde, qui ne fait que passer.
Eva Hober

[16:00-21:00] Vernissages Peter Coffin & Daniel Arsham
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
Peter COFFIN "The Colors Are Bright"
76 rue de Turenne / 20 mars - 7 mai 2010

Daniel ARSHAM "Animal Architecture"
Une performance en collaboration avec Jonah Bokaer aura lieu à 18h30
10 impasse Saint-Claude / 20 mars - 7 mai 2010

[16:00-21:00] Verre avec Guillaume Pelloux, l'artiste des "Confessions"
Location:
Galerie Xavier Nicolas
12, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 49 27 90 10
Mobile : +33 (0)6 75 03 98 94
Fax : +33 (0)1 49 27 90 12
Mail : contact@galeriexaviernicolas.com
Internet Site : www.galeriexaviernicolas.com
Description:
du 18 Mars au 02 Mai 2010








[17:00] Clôture de l'exposition de Olivia de Bona
Location:
L'Arrière Boutique
Le 9ème Concept
7, rue de Capri
75012 Paris
M° Michel Bizot, Daumesnil, Porte de Charenton
France
Phone : +33 (0)1 43 40 75 33
Mail : contact@arriereboutique.fr
Internet Site : www.arriereboutique.fr
Description:
Pour les derniers jours de l'exposition "On my Way", l'Arrière Boutique vous convie samedi 20 mars à la "Olivia Tea Party". L'occasion de (re)découvrir, autour d'un thé, cet univers des contes revisité en présence de l'artiste.

[17:00] Exposition de GÉRARD SAURET et MARTINE JEZIK
Location:
Espace Culturel Mompezat
Société des Poètes Français
16, rue Monsieur le Prince
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 46 99 82
Fax : +33 (0)1 40 46 99 11
Mail : stepoetesfrancais@orange.fr
Internet Site : stepoetfrancais.eklablog.com
Description:
du 20 mars au 4 avril 2010
vernissage samedi 20 mars 2010 à 17h

GÉRARD SAURET
peintre aquarelliste

MARTINE JEZIK
sculpteur

[17:00-19:00] Signature du livre "Le Dessin et le Livre" par Jacquie Barral et Alain Clément
Location:
Galerie Schumm-Braunstein
9, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 03 72
Mobile : +33 (0)6 81 90 84 27
Mail : contact@galerie-schummbraunstein.com
Internet Site : www.galerie-schummbraunstein.com
Description:
"Le Dessin et le Livre" est une publication de l'Université de Saint-Etienne, de novembre 2009. Il comporte un avant-propos poétique de Michel Butor, des carnets d'artistes, entre autres de Gérard Titus-Carmel, un livre d'artiste par Jacquie Barral et Alain Clément et des contributions de conservateurs, éditeurs, chercheurs, écrivains, artistes. Il est au prix de 26 euros.

Seront présentés à la galerie des livres d'artiste ainsi que des dessins et multiples de Jacquie Barral et des sérigraphies d'Alain Clément.

[17:00-21:00] Vernissage d'Isabelle Cornaro
Location:
Galerie Balice Hertling Belleville
47 bis, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville, Couronnes, Pyrénées
France
Phone : +33 (0)1 40 33 47 26
Mobile : +33 (0)6 19 60 88 94
Fax : +33 (0)1 40 33 47 36
Mail : gallery@balicehertling.com
Internet Site : www.balicehertling.com
Description:
24 MARS - 7 MAI 2010
VERNISSAGE SAMEDI 20 MARS 17 - 21 H


[17:00-21:00] Vernissage de Véa Xiradakis « Sculpture figurative - Peinture abstraite »
Location:
Galerie Dialogos
1, place de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 76 98 92
Mail : galerie.dialogos@orange.fr
Internet Site : www.galerie-dialogos.com
Description:
du 15 mars au 15 avril 2010
Le vernissage aura lieu le samedi 20 mars de 17h à 21h


[17:00-20:00] Vernissage de l'exposition collective "on paper II"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
avec Pierrette Bloch, Louise Bourgeois, Jeff Colson, Tony Cragg, Laura Craig McNellis, Ding Yi, Gotthard Graubner, Raul Illarramendi, Paco Knöller, Willem de Kooning, Catherine Lee, Fausto Melotti, Norbert Prangenberg, Gideon Rubin, Georgia Russell, Pierre Soulages

Vernissage le samedi 20 mars de 17h à 20h
Exposition du 17 mars au 10 avril 2010

A l'occasion de l'actualité autour du dessin durant le mois de mars et simultanément avec sa participation au Salon du Dessin, la galerie Karsten Greve est heureuse de présenter la seconde édition de on paper une exposition collective consacrée à une sélection d'artistes travaillant avec le médium papier. L'exposition regroupera une quinzaine d'artistes abordant ce support de manière différente

Laura Craig McNellis (1957), artiste américaine autodidacte, elle est la sœur cadette d'une famille de 4 filles, ses parents découvrent rapidement qu'elle est mentalement déficiente et font le choix de l'élever à la maison. Très tôt attirée par la peinture, elle peint régulièrement, souvent la nuit et exclusivement sur du papier récupéré, elle rejettera toujours la toile ou le papier de bonne qualité. Intervenant sur le support de différentes manières, elle aime aussi couper dans le papier pour retrancher des espaces restés vierges autour de sa composition et parfois l'intérieur même de certaines lettres ou éléments. Son fort pouvoir d'observation lui permet de dépeindre de manière éloquente les gens, mais le plus souvent des objets de la vie quotidienne.

Autre portraitiste du quotidien, Gideon Rubin (1973) jeune artiste israélien croque sur des morceaux de carton d'emballage de petites silhouettes. En quelques traits et coups de pinceau il dessine des figures représentant tantôt ses proches, tantôt des célébrités ou des figures inspirées de tableaux de maîtres classiques. Les attitudes et expressions sont saisies sur le vif et les personnages bien que la plupart du temps sans visage ont une grande présence. Rubin joue du contraste entre la représentation et le support brut parfois mal découpé, intégrant à sa composition des motifs ou des lettres déjà imprimés sur le carton. Nous présenterons également un ensemble de gravures rehaussées à la main faisant de chacune d'elle une pièce unique.

Dans ses œuvres tardives, Louise Bourgeois (1911) a développé de manière importante sa pratique du dessin. Le thème de la figure féminine et du corps qu'elle utilise depuis plusieurs décennies à travers divers média a pris ces dernières années un caractère presque obsessionnel. A côté de ces représentations figuratives, Louise Bourgeois continue de développer sa pratique d'un dessin abstrait composé d'ensemble de lignes ou de formes géométriques. Ici dans une oeuvre de grand format les lignes, rehaussées de ce rouge qui lui est cher, évoquent un cœur monumental et le flux sanguin qui l'anime.

D'autres artistes se concentrent sur la ligne et le tracé, tel par exemple l'artiste chinois Ding Yi (1962) qui recouvre la feuille de papier d'une multitude de signes identiques ; + ou x composant ainsi à chaque œuvre une surface nouvelle. La trame très dense composée selon un principe systématique quasi obsessionnel varie à chaque dessin. Dégagée de toute signification symbolique ou narrative, l'œuvre ne recherche pas une quelconque expression émotionnelle mais se réduit à son état minimal.

On retrouve un caractère rigoureux, répétitif et cohérent dans l'œuvre de Pierrette Bloch (1928). Dès ses débuts, elle joue sur des variations presque imperceptibles de tonalité et de rythme. Son travail abstrait fait à partir de matériaux pauvres et de formes simples est essentiellement focalisé sur l'espace, le temps et le mouvement. Ses œuvres sur papier incluent des dessins et des collages constitués de papiers déchirés, superposés et marqués de tâches d'encre de Chine, qu'elle dépose par petites touches, en points répétitifs et aléatoires.

Le caractère très graphique du travail de Paco Knöller (1950) évoque des notes tracées avec une grande liberté et retranscrivant une perception de la réalité qui, tout en étant de forme abstraite dans son ensemble, conserve des allusions à des éléments figuratifs ou botaniques. La couleur lorsqu'elle est présente est utilisée comme un espace d'action, Knöller crée un dialogue fort entre les lignes et l'espace dans lequel elles se déploient.

Nous présenterons une œuvre de grand format de Raul Illarramendi (1982), jeune artiste vénézuélien. Celle-ci extraite d'une nouvelle série intitulée « Shape » se constitue de milliers de traits fluides et mouvants, minutieusement juxtaposés pour former une surface riche et vivante qui envahit toute la surface du papier jusqu'aux extrémités de la feuille et laisse apparaître une silhouette vierge. Illarramendi propose une nouvelle approche d'une forme connue, ici le profil d'une sculpture de Tony Cragg, se détachant en négatif sur le dessin et s'opposant à la zone dessinée qui la jouxte. Un dialogue se crée entre ces deux zones et interroge notre manière d'appréhender l'œuvre et le dessin.

Plusieurs ensembles montreront également des dessins de sculpteurs qui bien souvent s'attachent à réaliser une œuvre graphique qui constitue un corpus indépendant et autonome par rapport à leur œuvre sculpté.

Pour Tony Cragg (1949) il importe davantage d'explorer le champ dynamique de ce qui gravite autour des objets que de réaliser une œuvre préparatoire, pourtant on retrouve dans ses travaux sur papier les formes qu'il exploitent également dans son travail de sculpture, démultipliant des formes dans l'espace de la feuille il cherche ce qui se cache derrière le tracé.

Un ensemble de dessins de Fausto Melotti (1901-1986), souligne que le dessin est également un support à part entière pour son art. L'artiste dessine tout aussi légèrement qu'il sculpte. Le trait est fin et gracieux. L'élégance des silhouettes rappelle la fragilité de certaines de ces sculptures. On est amené à ressentir au travers de ses œuvres la passion de Fausto Melotti pour la musique, mais aussi pour les mathématiques et la physique. Il élabore ses œuvres comme le compositeur écrit sa partition.

Issues de la peinture, les oeuvres de Catherine Lee (1950), avant tout connue pour sa sculpture, se sont par la suite déployées en trois dimensions tout d'abord à la surface du mur puis également dans l'espace. Les qualités de coloriste de Catherine Lee, qui s'affirment dans sa sculpture par son travail sur les patines et dans le raku, se retrouvent dans cet ensemble de petites aquarelles. La couleur délimite des formes géométriques assemblées et imbriquées les unes les autres pour aboutir à des compositions abstraites.

Les sensations et les perceptions ressenties face à la nature sont la source d'inspiration majeure de l'œuvre de Norbert Prangenberg (1949). Une certaine « idée de la nature », intuitive et organique s'y manifeste. L'ensemble de l'œuvre de Prangenberg est concerné par les relations réciproques de la couleur et de la forme.

Gotthard Graubner (1930) a trouvé sa voie très tôt et l'a poursuivie avec beaucoup de cohérence développant comme thème principal la vie autonome de la couleur. Ses œuvres ont un caractère méditatif d'une grande sensibilité, les inégalités chromatiques évoquent une sensation de l'espace qui donne à la surface de l'œuvre des dimensions nouvelles. Les œuvres sur papier ont toujours eu leur statut indépendant dans l'œuvre de Graubner et se caractérisent par une plus grande place donnée à l'expérimentation et à la spontanéité.

Offrant une nouvelle vie aux objets qu'elle sélectionne, le plus souvent des livres, mais aussi des photographies ou des cartes de géographie par exemple, Georgia Russell (1974) les choisit pour le pouvoir évocateur qu'ils recèlent et les dissèque et transforme en lacérant au scalpel. A la fois objets et images, ils deviennent ainsi un lien entre le passé et le présent, conservant parfois certains des éléments d'origine tels que par exemple le titre du livre, ils sont reconstruits pour former d'extravagantes sculptures de papier aux qualités ornementales.

L'œuvre de l'artiste californien Jeff Colson (1957) a ses racines dans le minimalisme, le post-minimalisme et le « process art » de la fin des années 60. Elle révèle une profonde fascination pour la matière et la surface vivante. Des applications brutes de diverses matières comme l'huile, le fusain ou l'émail réagissent avec des volumes géométriques pour individualiser des formes plastiques récurrentes. Les ellipses de Jeff Colson font penser à des sphères planétaires, des échantillons scientifiques ou plus simplement de hautes énergies abstraites.

[17:00-21:00] prolongation michael scoggins "I'm building my doomsday machine, the sequel"
Location:
Galerie Jeanroch Dard
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 27 35
Mail : info@jeanrochdard.com
Internet Site : www.jeanrochdard.com
Description:
Vernissage samedi 20 mars 2010 / 17h - 21h
exposition du 20 mars au 10 avril 2010

[17:30-20:30] Finissage de Noël Dolla "ROUGE TOUJOURS"
Location:
Galerie Baraudou Schriqui
62, rue Saint-Sabin
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)9 53 47 41 62
Mobile : +33 (0)6 08 89 32 68
Mail : paris@galeriebaraudou.com
Internet Site : www.galeriebaraudou.com
Description:
du 15 janvier au 20 mars

ROUGE TOUJOURS, un titre en forme de manifeste pour annoncer la nouvelle exposition personnelle de Noël Dolla, peintre de renom, dont l'évocation génère des souvenirs d'un des mouvement artistique incontournable du siècle dernier (Supports-Surfaces), mais aussi et surtout d'un grand artiste de notre temps radical toujours dans ses pratiques, et plus que jamais engagé dans son époque.

Cette exposition fait suite à sa rétrospective «Léger vent de travers» réalisée au MAC/VAL de mars à août 2009 et à son intervention dans l'espace public, «Chauds les marrons aux Buttes Chaumont» dans le cadre de Nuit Blanche Paris le 3 octobre 2009.

Pour paraphraser le texte écrit par Elodie Antoine à son sujet:
« LE VOLCAN EST TOUJOURS EN VIE ».


© François Fernandez. Noël Dolla, «Chauds les marrons aux Buttes Chaumont», Nuit Blanche 2009, Ville de Paris

[17:30-21:00] Vernissage d'Oscar Tuazon & Eli Hansen "C'était un de mes meilleurs coups"
Location:
Parc Saint-Léger
Centre d'art contemporain
Avenue Conti
58320 Pougues-les-Eaux
M° Gare SNCF Pougues-les-Eaux
France
Phone : +33 (0)3 86 90 96 60
Fax : +33 (0)3 86 90 96 61
Mail : contact@parcsaintleger.fr
Internet Site : www.parcsaintleger.fr
Description:
Vernissage samedi 20 mars à 17h30
Exposition 21 mars > 6 juin 2010

Fasciné par la pratique du DIY (Do It Yourself), Oscar Tuazon détourne les matériaux et les lieux de leur fonction première, faisant preuve d'un investissement physique quasi performatif dans la réalisation de ses sculptures. Pour IT WAS ONE OF MY BEST COMES, il invite son frère, Eli Hansen, à une collaboration détonante.

Pour leur première collaboration au Musée de Seattle en 2008, les deux artistes avaient choisi de baser leur intervention à 3000 kilomètres de là, sur l'île de Kodiak en Alaska. Ils y créèrent un habitat précaire, fait de matériaux recyclés et d'éléments naturels trouvés sur place. Au musée, ils installèrent des fragments de cette architecture, comme autant d'évocations d'un ailleurs où se manifesterait leur désir d'émancipation.

Au Parc Saint Léger, ils détournent la source d'eau qui coule sous le centre d'art pour alimenter leurs machines expérimentales, plantent un arbre renversé au coeur de l'espace d'exposition et présentent ainsi un état transitoire, un moment suspendu, qui, dans le même temps, devient un élément structurant de l'architecture.
Tous ces procédés mettent en exergue les processus de production et la façon dont des produits dérivés ou déchus sont toujours dans l'imminence d'une autre vie, d'un devenir ou d'une disparition. Saisir la beauté et la fulgurance de cet entre-deux, c'est ce à quoi les deux artistes nous invitent au Parc Saint Léger. Avec peut-être comme mot d'ordre un titre d'une des pièces de Tuazon qui, à elle seule, fait figure de manifeste : RESTER VIVANT.

Remerciements à la galerie Balice & Hertling

http://parcsaintleger.fr/popups-prog-ca-2010/o-tuazon.htm










[18:00] CONCERT : JULIEN LANGENDORFF + GUESTS
Location:
FAT Galerie
1, rue Dupetit-Thouars
angle 27 rue de Picardie
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple
France
Phone : +33 (0)1 44 54 00 84
Mail : contact@fatgalerie.com
Internet Site : www.fatgalerie.com
Description:
Dans le cadre de l'exposition personnelle Black Mirrors de Julien Langendorff à la FAT Galerie jusqu'au 30.03

Trio :
musique expérimentale/improvisée
Quentin Rollet /
saxophone free-jazz
Dr Schoenberg /
Julien Langendorff /
Guitare

RSVP info@fatgalerie.com

[18:00] EXPOSITION DE COSTUME ET PHOTOGRAPHIES
Location:
Goutte de Terre
4, rue Basfroi
75011 Paris
M° Voltaire, Charonne
France
Mobile : +33 (0)6 98 63 77 32
Mail : galeriegouttedeterre@gmail.com
Internet Site : www.gouttedeterre.blogspot.com
Description:
Costume : Hélène RIGNY / Modèle : Aline EHRSAM / Photographies : Nicolas ADET

VERNISSAGE LE SAMEDI 20 MARS à partir de 18h

À cette occasion, vous pourrez découvrir
le costume créé par Hélène RIGNY et photographié par Nicolas ADET.

Découvrez les oeuvres de notre collectif toute cette semaine et ce jusqu'au 18 mars.

[18:00] Exposition de Caroline Aycard
Location:
Galerie Jeune Création
74, avenue Denfert-Rochereau
75014 Paris
M° RER B Port-Royal, Denfert-Rochereau
France
Mobile : +33 (0)7 68 29 29 34
Mail : jeunecreation@gmail.com
Internet Site : www.jeunecreation.org
Description:
Du 17 mars au 3 Avril 2010
mardi de 13h à 21h
mercredi, jeudi, vendredi de 11h à 17h
samedi de 14h à 18h
et sur RDV au 01 42 54 76 36

Vernissage Samedi 20 Mars à partir de 18h

http://www.jeunecreation.org/news/caroline-aycard/

Exposition coordonnée par le comité "Jeune Création"



[18:00] Exposition de Cyril Verde « Bonzo-Gonzo, L'Agence »
Location:
La Vitrine de l'École Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy
24, rue Moret
75011 Paris
M° Couronnes, Ménilmontant, Parmentier, Rue Saint-Maur
France
Phone : +33 (0)1 43 38 49 65
Fax : +33 (0)1 43 38 49 65
Mail : lavitrine@ensapc.fr
Internet Site : www.ensapc.fr/lavitrine
Description:
Vernissage le samedi 20 mars 2010 à partir de 18h
Exposition du 20 mars au 17 avril 2010
Ouverte du mercredi au samedi de 14h à 18h

Commissaire : Mathilde Villeneuve

Bonzo-Gonzo est une intuition pour un film. Un pitch depuis lequel se déploie pendant toute la durée de l'exposition, un projet tentaculaire, fragmentaire et aléatoire, ouvert aux collaborations extérieures. Instaurant des ponts entre l'émergence d'une forme éditoriale et la réalisation de formes plastiques - des panneaux sérigraphiés devenant matériau des oeuvres en devenir - l'artiste met en place des méthodes de travail et d'économie de production dans une logique d'"ingénierie inverse" auto-réflexive.

[18:00] Exposition de Gino et Marika Baglieri
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
Exposition personnelle de Gino et Marika Baglieri, père et fille

Gino Baglieri et sa fille Marika Baglieri, artistes siciliens, vont exposer une sélection de leurs œuvres à la galerie Art'et Miss. L'exposition, regroupant des œuvres avec des émotions et des sujets varies, a été organisée par la critique d'art italienne Maria Prestigiacomo. Gino Baglieri s'est exprimé par les moyens artistiques depuis son enfance. Il montre des moments d'exaltation et de la tristesse avec les difficultés à concilier la passion créative et la responsabilité familiale et sociale. Ses liens avec la culture sicilienne sont évidents, notamment dans ses portraits qu'on peut décrire comme intimes et plein de la vérité.

[18:00] Exposition de pastels de Colette BESSIS
Location:
Commune Libre d'Aligre
Café Associatif
3, rue d’Aligre
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 41 20 55
Mail : lacommune.aligre@orange.fr
Internet Site : www.cl-aligre.org
Description:
Du mardi 16 au samedi 30 MARS : Pastels de Colette BESSIS "Des ensembles abstraits et de l'humain", des visages essentiellement, sur lesquels le pastel vient s'attarder tendrement. Vernissage samedi 20 MARS 18h

[18:00] Exposition photographique "Chimie" de Nicolas Boria
Location:
FGO-Barbara
Centre musical Fleury Goutte d'Or - Barbara
1, rue Fleury
75018 Paris
M° Barbès - Rochechouart, La Chapelle
France
Phone : +33 (0)1 53 09 30 70
Mail : contact@fgo-barbara.fr
Internet Site : www.fgo-barbara.fr
Description:
du 16 au 28 mars
Vernissage le SAMEDI 20 MARS à 18h

« Chimie, nf : Ensemble des connaissances sur les propriétés et les transformations d'un corps. Litt : Transformation de la réalité sous l'effet d'un sentiment, de l'imagination.»

Tester, expérimenter, innover pour finalement élever cette science au rang d'art, Nicolas Boria explore toutes les possibilités qu'offrent les processus chimiques du tirage en labo argentique, et nous propose un travail à mi-chemin entre photographie et peinture… à découvrir !

http://www.n-photo.fr

[18:00-21:00] Vernissage d'Ann Guillaume et Leylagoor "Who Knows When ?"
Location:
Galerie Odile Ouizeman
10-12, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 91 89
Fax : +33 (0)1 42 71 94 13
Mail : contact@galerieouizeman.com
Internet Site : www.galerieouizeman.com
Description:
du 16 au 28 mars 2010

Vernissage d'Ann Guillaume et Leylagoor "Who Knows When ?"

[18:00-21:00] Vernissage de Chae Sung-Pil
Location:
Galerie Christine Park
88, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 48 04 04 68
Mobile : +33 (0)6 27 15 65 01
Fax : +33 (0)1 48 04 04 68
Mail : contact@galeriechristinepark.com
Internet Site : www.galeriechristinepark.com
Description:
Du 18 mars au 17 avril 2010
Vernissage : le samedi 20 mars 2010

[18:00-21:00] Vernissage de Jorge Pedro Nuñez "The Truth Of The Trou"
Location:
Galerie Crèvecoeur
9, rue des Cascades
75020 Paris
M° Ménilmontant, Pyrénées, Gambetta
France
Phone : +33 (0)9 54 57 31 26
Mail : info@galeriecrevecoeur.com
Internet Site : www.galeriecrevecoeur.com
Description:

[18:00-21:00] Vernissage de Marko Velk "il y a quelque chose dans l'air"
Location:
Galerie Eric Mircher
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 02 13
Mobile : +33 (0)6 89 98 07 97
Mail : contact@mircher.com
Internet Site : www.mircher.com
Description:
du 20 mars au 24 avril

Le dessin comme outil de questionnement

Sur terre, une loi physique simple parvient à définir aux incertitudes expérimentales près, les conditions de la chute libre d'un corps dans l'espace. La vitesse, la trajectoire ainsi que le point de chute sont déterminés par une équation qui rend le développement de l'action prévisible. Aucune surprise n'est possible car en fait, tout est réglé par la relation qui relie l'accélération du champ de pesanteur terrestre, la hauteur par rapport au sol du corps concerné et le temps de la chute. Ce ballet est organisé et sans appel ; l'attraction terrestre est une constante à laquelle on ne peut échapper.
Dans un monde déjà si merveilleux de par les lois physiques qui le définissent, l'imagination des artistes doit combattre pour rivaliser avec ces lois qui sont en fait des énigmes. Marko Velk construit ainsi avec acharnement et constance, dans des séries de dessins, des propositions qui remettent en cause les fondements de ce que nous savons. Chez lui, les sujets flottent dans l'espace du papier ou se préparent à chuter, des équilibres instables sont en train de se rompre, des créatures hybrides sont les acteurs d'une comédie humaine et en noir et blanc, un théâtre d'ombre et de lumière se dessine à coups de traits jetés avec vivacité. Il est sans doute question dans cette mise en scène de vie, de mort et de sexe, d'anges et de démons. Les séquences d'un rêve ou d'un cauchemar semblent défiler devant nous à la vitesse de la lumière ; à nous de saisir dans la succession des images une logique pour expliquer les règles de la chorégraphie proposée. Il nous appartient de reconstituer le sens de ce qui relie, dans le désordre de notre perception, la présence de toutes ces figures emblématiques. Quelles conclusions tirer de la réunion de ce tapir et d'un chasseur qui se met en joue, de ce reptile préhistorique et de cette silhouette humaine, de ce visage simiesque et menaçant face à cette nativité ou encore de ces figures humaines émergeant d'une obscurité de velours ? S'agit-il là d'une version d'un traité d'histoire naturelle remettant en cause les schémas de l'hominisation, ou d'un catalogue revisitant les scènes de la science des rêves ?
Le dessin, en tant que système de représentation, a le pouvoir de mettre en dérive la pensée du spectateur. La radicalité de la technique nous met de plain-pied avec les intentions du créateur, et il se joue là, une partition où les projections de l'inconscient de l'artiste affluent comme des évidences. Nous parvenons donc à croire, car c'est l'image qui nous fascine, que la pesanteur est toute relative, que des fantasmagories ont autant de fondement que la raison, que l'espèce humaine n'est peut-être pas définie que par une grille génétique. Mais, ce n'est pas n'importe quel dessin qui peut produire cet effet, il faut qu'y soit ajoutée cette part indéfinissable qui transcende la représentation et l'élève en énigme. Le dessin chez Marko Velk est à ce niveau d'exigence pas seulement sur le terrain de la virtuosité technique, ce serait d'ailleurs faire un contresens et le dévaloriser en ne retenant que cette facette, son habileté se situe sur un autre registre, celui de la pensée et de sa puissance d'évocation et de questionnement.

JP. Plundr

[18:00-21:00] Vernissage de Nathan Hylden "Once I Get Started"
Location:
Galerie Art : Concept
4, passage Sainte-Avoye
entrée par le 8, rue Rambuteau
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 60 90 30
Fax : +33 (0)1 53 60 90 31
Mail : info@galerieartconcept.com
Internet Site : www.galerieartconcept.com
Description:
20 mars - 30 avril 2010
Vernissage Samedi 20 mars 18h - 21h

L'exposition personnelle de l'artiste de Los Angeles Nathan Hylden inaugure le nouvel espace d'Art: Concept.
Once I Get Started (Une fois commencé) s'inscrit dans la lignée de Again And As If To Begin, Just Something Else, Starting To An End, Still Now Again, and Done And. Intitulant ainsi ses expositions, l'artiste souligne l'aspect volontairement antithétique d'une pratique picturale basée sur l'autoréférentialité, une investigation sur les termes de la finalité de la peinture et l'expérience temporelle pers la fois en ce qui concerne la représentation suspendue d'un processus et la continuité dans la projection d'un effet visuel. La production des oeuvres, bien que pouvant être espacée dans le temps ou apparemment différée, est régie par cet effet de boucle, de feedback puis de rétroaction.
L'œuvre de Nathan Hylden résulte donc d'un processus qui génère souvent sa propre logique de production. Les outils de la peinture sont toujours exposés ou le cas échéant, les traces de leur utilisation demeurent visibles. L'artiste considère le processus de fabrication et le résultat final comme une entité indissociable. Cette pratique artistique est autant centrée sur le médium de l'exposition (c'est-à-dire la façon d'investir l'espace) que sur une conception élargie du médium de la peinture.
L'exposition présente une nouvelle série qui consiste en des couches alternées de peinture métallique, de peinture aérosol blanche et d'une image sérigraphiée. Lors de l'application de la peinture en spray, les oeuvres se retrouvent empilées les unes sur les autres afin de permettre à chaque peinture de se retrouver impliquée dans la production de la suivante. Par ce processus, chaque œuvre porte la marque indexique mais discrète d'une autre œuvre de la même série. A chaque fois, l'ordre des opérations se retrouve chamboulé, et donc la « base » des peintures est variable. Plutôt que de travailler sur des toiles tendues sur châssis comme pour ses précédentes peintures géométriques abstraites, Hylden poursuit ici ses explorations sur plaques d'aluminium. La toile, qui renvoie à une approche artisanale de la peinture, n'est cependant pas absente de cette nouvelle série. Elle persiste par le biais de la représentation ou plus exactement par la façon dont l'image est produite.
L'exposition Once I Get Started traite de l'image et de la façon dont elle se manifeste dans sa matérialité. Ce questionnement permet à l'approche de Hylden de devenir exponentielle, dans un rapport d'expansion qui ne cesse de se replier sur lui-même. Toujours à partir de la même photographie d'une toile vierge, devenue matrice de ses oeuvres sur aluminium, l'artiste a réalisé plusieurs oeuvres, dont les surfaces se couvrent progressivement de larges bandes de peinture appliquée en spray ou au pinceau. D'une œuvre à l'autre, la disposition de ces motifs géométriques abstraits évolue suivant une logique d'empilement et d'enveloppement. Dans certains cas, cette technique d'application de la peinture en all-over semble parasiter autant que révéler l'image préalablement sérigraphiée, tandis que dans d'autres cas l'image imprimée épouse les contours de la peinture et semble par là inverser ou bousculer les effets qui traditionnellement constituent la cause de la peinture.
Lorsqu'il choisit la représentation d'une toile vierge, Hylden invoque le potentiel imaginatif et référentiel que cet objet suggère. Comme Gilles Deleuze le souligne dans La Logique de la Sensation, la toile vierge ne l'est absolument pas, elle est en réalité pleine de toutes les peintures qui ont déjà été peintes. L'intérêt de Hylden est donc de s'immerger dans cette double condition : de se déplacer sans cesse autour de cette toile vierge qui demeure à la fois vide et pleine.
En développant les idées exprimées dans ses précédentes expositions, dans Once I get Started Nathan Hylden poursuit le questionnement sur le format et sur les normes régissant une peinture qui englobe ses propres modalités.
Caroline Soyez-Petithomme
Traduction : Frieda Schumann

[18:00-21:00] Vernissage de Patrick Chambon "Oscar Tapi"
Location:
Galerie Plume
48, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 12 24
Mobile : +33 (0)6 88 22 22 82
Mail : contact@galerieplume.com
Internet Site : www.galerieplume.com
Description:
du 20 mars au 15 mai 2010
Vernissage samedi 20 mars 2010. 18h-21h. Signature du catalogue.

Patrick Chambon présente la série de dessins au pastel et crayon de couleur intitulée «Oscar Tapi», réalisée entre 2009 et 2010. Ce travail minutieux utilise l'anamorphose, particularité étonnante de la perspective, qui permet à Patrick Chambon de montrer, suggérer ou cacher.

«Ici, un petit garçon endimanché se tient au milieu d'un salon bourgeois, un jouet dans la main, posant avec une bonne volonté un peu gauche et lasse pour quelque photographe engagé par la famille. Ce pourrait être Oscar Wilde enfant, tel que le donnent à voir plusieurs témoignages d'époque: vêtu d'habits androgynes, conformément aux usages de la société victorienne. Là, un intérieur cossu, avec divan, fauteuil, draperies, et tapis richement ornés.

On serait en droit d'y reconnaître le cabinet de Freud, et son confort bourgeois un peu lourd, caractéristique du style «Makart» - du nom de ce peintre devenu le symbole, à Vienne, d'un certain âge d'or de la culture bourgeoise.» Extrait du texte de Timothée Picard in Catalogue de l'exposition.

Pour sa troisième exposition personnelle à la Galerie Plume, il présente la série de dessins au pastel et crayon de couleur intitulée «Oscar Tapi», réalisée entre 2009 et 2010. Ce travail minutieux utilise l'anamorphose, particularité étonnante de la perspective, qui permet à Patrick Chambon de montrer, suggérer ou cacher.


[18:00-20:00] Vernissage de Tyler Vlahovich "The Cones"
Location:
John Tevis Gallery
47, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol, Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 71 84 83
Mail : jet@johntevis.com
Internet Site : www.johntevis.com
Description:
20 MAR - 24 AVR 2010
VERNISSAGE 20 MAR, 18H-20H

John Tevis a le plaisir d'annoncer une exposition de l'artiste américain Tyler Vlahovich, The Cones, qui sera exposée à la galerie du 20 mars au 24 avril, 2010. L'artiste sera présent au vernissage qui aura lieu le 20 mars de 18h-20h.

Les peintures, dessins et sculptures de la série The Cones de Tyler Vlahovich, ressuscitent et réinterprètent certains moments de l'histoire de l'art, de la peinture murale chinoise à la calligraphie Méso-américaine. Inspiré par le style narratif des fresques rupestres de l'ancien village de Tun-Huang, situé sur la route de la soie dans l'ouest de la Chine, l'artiste divise le format de ces nouveaux dessins à l'encre et à l'aquarelle en structure cellulaire, ou la répétition sérielle alterne avec des zones dénudées, comme si le temps ou un intrus avaient volé une partie cruciale de ce puzzle. La relation entre les formes abstraites et les vides est symbiotique, permettant aux cellules de s'unir dans une image composée d'images.

Le travail de Tyler Vlahovich a fait l'objet de nombreuses expositions aux Etats-Unis et en Europe. The Cones est la première exposition personnelle de l'artiste en France.


[18:00] Vernissage de l'exposition "Accumulation. Topos de l'indicible"
Location:
Espace Topographie de l'art
15, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 29 44 28
Fax : +33 (0)1 40 29 44 71
Mail : topographiedelart@orange.fr
Internet Site : www.topographiedelart.com
Description:
20 mars-25 avril 2010
Vernissage le 20 mars 2010 à 18h

avec : Eugen Gomringer, Horst Haack, Nicolas Lieber, David Mach, Jean-Luc Parant, Carmen Perrin, Vera Röhm

Les œuvres réunies ici démontrent par différents moyens - sculpture, dessin, installation et photographie - ce rapport de l'accumulation à l'indicible. Elles provoquent un «comblement» de l'œil et de l'esprit, qui peut diriger vers la capture d'un apogée, d'un paroxysme, d'une certaine idée.

Tout au long de l'histoire de l'art, nous retrouvons des artistes ayant recours à la profusion, à la répétition, à l'excès pour la réalisation de leurs œuvres. Ce procédé qui intègre l'abondance dans l'art peut contribuer à faire surgir l'inexprimable, l'indescriptible.

Les œuvres réunies dans cette exposition démontrent par différents moyens - sculpture, dessin, installation et photographie - ce rapport de l'accumulation à l'indicible. Elles provoquent un «comblement» de l'œil et de l'esprit, qui peut diriger vers la capture d'un apogée, d'un paroxysme, d'une certaine idée.

La possibilité d'atteindre ce sommet passe forcément par l'invention. Pour la concrétisation de leurs œuvres, les artistes ont conféré un ordre à un ensemble qui sans cela serait désordonné. Une démesure qui a conduit à une mesure contribuant à éveiller l'imaginaire.

Un «amas» qui a pris forme dont la suite est créé par le spectateur. Comme l'a signalé Roland Barthes dans l'un de ses ouvrages: «le trop est le régime de l'imaginaire».

Utilisant les mots comme seul matériau pour ses créations, Eugen Gomringer s'approprie non seulement leur forme mais aussi leur aura. Dans un subtil agencement des deux, l'artiste extrapole la simple représentation de ces signes pour amener à leur indescriptible sens. Dans Silence, 1953, le sens du mot est évoqué par son absence.

Dans Si Dieu existe, il est un, s'il n'existe pas, il est plusieurs, 2010, Horst Haack réunit 181 crucifix agencés de telle manière qu'en prenant recul le spectateur perçoit les contours de l'Étoile de David. Basée sur une dynamique du va-et-vient, d'une vision du proche et de l'éloigné, l'œuvre joue sur la perception du détail et de l'ensemble.

Dans son questionnement sur le statut qui peut être conféré à la photographie dite «artistique» par rapport à celles sauvegardées dans des albums de souvenirs, Nicolas Lieber crée un Mur, 2009, dont le pullulement d'une multitude de photos de petit format est mis en tension avec celle, unique, d'un tirage plus grand qui provoque une divagation oculaire. C'est au spectateur de créer sa propre mise au point.

Les collages de David Mach reprennent ce principe d'une même image juxtaposée des centaines de fois afin d'en créer une toute autre. Dans Portrait, 1995, des cartes postales du Lac de Genève sont accumulées pour créer le portrait d'un de ses habitant. Ses créations, initialement conçues pour dénoncer avec humour et ironie la consommation à outrance, font émerger la beauté du quotidien, transfigurant l'ordinaire en extraordinaire.

À partir du répertoire élémentaire que Jean-Luc Parant a choisi depuis longtemps pour façonner son travail artistique et littéraire constitué principalement par «des boules et des yeux», ses Bibliothèques idéales, 2005, bousculent, comme d'habitude dans sa démarche, les notions de tactile et d'optique.

Pour sa série intitulée «Tracé tourné», 2009, Carmen Perrin réalise ses dessins sur une table circulaire rotative. La longueur du rayon de la table correspond à la longueur de son bras tendu qui tient le crayon. En jouant sur l'intensité de la vitesse de rotation, ainsi qu'en variant la force d'appui de la mine graphite ou du crayon de couleur, elle fait «monter» le dessin comme le céramiste travaille son pot d'argile.

Pouvant être considérée comme un paradigme de la quête assidue de Vera Röhm, la représentation d'une même idée sous différentes formes est présente dans les œuvres intitulées Einschnitte im Würfelsystem et Würfel-Module, 1986-2009. Elles explorent ad infinitum les multiples déclinaisons formelles d'une même figure géométrique, qui dans ce cas est le cube. La surface plane du premier et la tridimensionnalité de l'autre créent un décalage entre deux réalités dans lesquels s'infiltre l'énigme de la concrétisation.


[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Ever Prosperity"
Location:
Galerie Bugada & Cargnel
Cosmic
7-9, rue de l'Equerre
75019 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 71 72 73
Fax : +33 (0)1 42 71 72 00
Mail : contact@bugadacargnel.com
Internet Site : www.bugadacargnel.com
Description:
avec : Wilfrid ALMENDRA, Pierre BISMUTH, Nick DEVEREUX, Iris van DONGEN, Gardar EIDE EINARSSON, Lisa OPPENHEIM

Vernissage le samedi 20 mars, de 18 à 21 heures
Jusqu'au 15 mai, du mercredi au samedi, de 14 à 19 heures

Le Ever Prosperity était un cargo de la série des Liberty ships, basé à Monrovia au Libéria. En 1965, il s'échoua sur la barrière de corail de la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie. En 1970, son navire-jumeau, qui appartenait au même armateur et avait hérité du même nom et du même capitaine coréen, connut le même sort, à quelques miles nautiques du premier naufrage.

Bravant la malédiction qui semble ironiquement peser sur ce nom pourtant si plein de promesses, l'exposition Ever Prosperity réunit les œuvres de six artistes, qui appliquent ici leur démarche de travail sur un matériau culturel préexistant.

Ainsi, Wilfrid ALMENDRA confronte les formes utopiques du projet New Babylon de l'artiste néerlandais Constant NIEUWENHUYS à celles des quartiers pavillonnaires et des zones industrielles qui lui sont familières.

Pierre BISMUTH, quant à lui, effectue la synthèse impossible entre les deux visages du Le Corbusier des villas blanches et de celui des grands ensembles.

Iris van DONGEN associe à un de ses iconiques portraits de femme celui d'un homme, tiré d'une gravure d'un artiste expressionniste allemand, porteur d'une certaine mémoire de la ville de Berlin.

Gardar EIDE EINARSSON applique sa grille de lecture noire et blanche au détail d'une peinture, forcément très colorée, de Roy LICHTENSTEIN.

Nick DEVEREUX, de son côté, orchestre de subtiles allers retours : entre mouvement et immobilité, à partir de la peinture de Jackson POLLOCK et des photographies de lui prises par Hans NAMUTH ; également dans le temps, entre la peinture du CARAVAGE et le film que lui a consacré Derek JAREMAN.

Enfin, Lisa OPPENHEIM ravive la mémoire photographique d'œuvres de la collection d'art public de la Port Authority de New York et du New Jersey, conservée dans les sous-sols du World Trade Center et détruite lors des attaques du 11 Septembre.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Never Look Back"
Location:
Gilles Drouault galerie/multiples
Galerie de Multiples, GDM
17, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 21 77
Fax : +33 (0)1 48 87 21 77
Mail : contact@galeriedemultiples.com
Internet Site : www.galeriedemultiples.com
Description:
dans le cadre du "Parcours Marais Dessin"

Du 20 mars au 30 avril
Vernissage : samedi 20 mars

Never Look Back : Stéphane Calais, Regine Kolle, Bernard Ollier, Serge Onnen, Mick Peter et Franck Scurti...

Avec le soutien de la Fondation d'Entreprise Ricard / Art Contemporain

[18:00-21:00] exposition HORSE TRAILER STUDIOLO
Location:
Galerie ColletPark
203 bis, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)1 40 46 00 20
Fax : +33 (0)1 40 46 00 20
Mail : gallery@colletpark.com
Internet Site : www.colletpark.com
Description:
ANAHITA BATHAIE
PHILLIP QUEHENBERGER
HERWIG WEISER

vernissage le samedi 20 mars
du 20 mars au 10 avril

[18:30] Exposition : Michelle Boissonot, Marcello Syd St Jean, Siro Cugusi
Location:
Galerie Art Génération
67, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 53 01 83 88
Fax : 01 53 01 83 99
Mail : info@artgeneration.fr
Internet Site : www.artgeneration.fr
Description:

[18:30-21:00] Vernissage de Théodore Fivel "ILLUMINATI HALL"
Location:
Mycroft
13, rue Ternaux
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier
France
Mail : contact@mycroft.com.fr
Internet Site : www.mycroft.com.fr
Description:
Installation visible jour et nuit de l'extérieur, du samedi 20 mars au samedi 3 avril inclus.
Vernissage le samedi 20 mars 2010 à 18h30.

Théodore Fivel est un mystique sans dieu, ou plutôt un mystique qui, dans un syncrétisme délirant, va adorer tous les dieux. Ainsi ses mises en scènes jouent une dévotion passionnée, qu'elles relèvent de la performance, de l'installation ou de la direction de cabaret, empruntent tour à tour aux mythes égyptiens, à la croyance en l'existence d'on ne sait quels extra-terrestres, au vaudou, au catholicisme romain ou encore à des sacrifices incas psychédéliques.
L'échec guette cependant la forme. Elle peut être instable ou improvisée. Alors le style rappelle une décadence fin-de-siècle, sans références datées, qui a perdu toute confiance en l'histoire et ses stigmates, hantée par l'idée paranoïaque d'une apocalypse imminente.

(un partenariat avec le Confort Moderne, Poitiers)










[19:00] Ouverture de la programmation de Glassbox « hors-sol » dit épiphyte
Location:
Maison Internationale de la Cité Universitaire
17, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 43 13 66 80
Fax : +33 (0)1 43 13 66 70
Mail : maisoninternationale@ciup.fr
Internet Site : www.ciup.fr
Description:
Stéphane Despax, Sabrina Issa et Émilie Schalck ont été invités à penser et organiser la continuité de Glassbox «Sans ses murs» pour les années 2010 et 2011:
Ouverture de la programmation de Glassbox « hors-sol » dit épiphyte:

20 MARS 2010// Soirée évènement à partir de 19 h, à la Cité Internationale Universitaire, "salon Gulbekian", Maison Internationale.
FOEHN'Y RELEASE
Foehn'y, vidéo 30 minutes - Production Glassbox, 2007-2010 [Édition progressive]
En 1939, La cité Internationale demanda au réalisateur Guy-Grand de concevoir un documentaire sur son histoire. Glassbox se l'est approprié et a engagé un travail de post- production venant l'augmenter d'images fixes, de séquences filmées, de sons,…interventions pensées avec les artistes de l'exposition Foehn'y pour un premier opus, du 10 novembre au 9 décembre 2007. Ce film est présenté en regard de la collaboration de Glassbox et du Théâtre de la cité Internationale et des projets qui restent engagés dans ces lieux. Ce film parcours les engagements de Glassbox Sans les murs et de Glassbox Hors Sol à travers une collection d'évènements, d'interventions et d'apparitions furtives réflexives aux expositions, résidences et accompagnements de projets.

[19:00-21:00] Vernissage de Séverine Cauchy et Nathalie Tacheau
Location:
APONIA
scène conventionnée
6, avenue Montrichard
94350 Villiers-sur-Marne
M° RER A Noisy-le-Grand (Mont d'Est)
France
Phone : +33 (0)1 49 30 57 29
Mobile : +33 (0)6 20 49 36 90
Mail : aponia@wanadoo.fr
Internet Site : www.aponia.fr
Description:
du 20 mars au 18 avril
Vernissage le 20 mars à partir de 19h
Horaires d'ouverture : Samedi et dimanche de 14h à 19h
Les autres jours sur RDV











[20:00-23:00] Accords: Plateforme Roven
Location:
café au lit
homestory - Jens Emil Sennewald - Andrea Weisbrod
15-17, rue Henri Ribière
Apt. 1806 - interphone : SENNEWALD
18ème étage
75019 Paris
M° Place des Fêtes
France
Phone : +33 (0)1 46 36 18 85
Mobile : +33 (0)6 82 29 38 67
Mail : weiswald@cafeaulit.com
Internet Site : www.cafeaulit.com
Description:
À l'invitation et en collaboration avec Café au lit, Plateforme Roven propose Accords, une soirée autour du dossier thématique de Roven n°2 sur le dessin collectif, coordonné par J. Emil Sennewald.

Au cours de cette soirée, le public sera invité à faire l'expérience active du dessin et potentiellement de sa pratique collective.
Avec la participation active, subliminale ou rétroactive de :
Davide Balula
Pina Bausch
Antonio Contador
Detanico & Lain
Bob Dylan
Marie-Jeanne Hoffner
Protocoles Méta
MoMs
Amanda Riffo
Vittorio Santoro
Mariana Saturnino et Diogo Pimentão
Teckningsklubben
etc.

Plateforme Roven: Johana Carrier, Marine Pagès, Joana Neves, Diogo Pimentão
plateforme.roven@gmail.com

Roven rédaction
92, rue de Charonne
75011 Paris - France
roven.revue@gmail.com
http://rovenrevue.blogspot.com

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés