Saturday, March 27, 2010
Public Access


Category:
Category: All

27
March 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
  Salon de l'Analyse Technique
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
26 et 27 mars 2010

14ème édition du Pavillon des Arts et du Design
Location:
Jardin des Tuileries
234, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Tuileries, Concorde
France
Description:
VERNISSAGE le Mardi 23 mars 2010 de 15h à 23h
Du mercredi 24 mars au Dimanche 28 mars 2010

Salon du Dessin Contemporain 2010
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
25 au 28 mars 2010
Ouverture au public :
Le jeudi 25 et samedi 27 : 11h à 20h
Nocturne vendredi 26 : 11h - 21h
Dimanche 28 : 11h - 19h

Vernissage professionnel : mercredi 24 mars, à partir de 14h (sur invitation)
Vernissage : mercredi 24 mars, 18h30 - 22h (sur invitation)

Grand Salon d'Art Abordable
Location:
La Bellevilloise
Espace dédié à la Lumière, la Nuit et la Création
19-21, rue Boyer
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 53 27 35 77
Fax : +33 (0)1 53 27 35 70
Mail : infos@labellevilloise.com
Internet Site : www.labellevilloise.com
Description:
vendredi 26 mars, de 14h 22h,
samedi 27, de 11h à 22h,
et dimanche 28 mars, de 11h à 20h


Salon du Dessin 2010
Location:
Palais Brongniart
Palais de la Bourse des Valeurs de Paris
28, Place de la Bourse
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 83 92 30 20
Fax : +33 (0)1 49 27 55 20
Mail : palais.brongniart@gl-events.com
Internet Site : www.palaisbrongniart.com
Description:
du 24 au 29 Mars 2010

www.salondudessin.com


30e édition du Salon du Livre de Paris
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Du 26 au 31 mars 2010

www.salondulivreparis.com

CHIC Dessin 2010
Location:
Atelier Richelieu
60, rue de Richelieu
75002 Paris
M° Bourse, Quatre-Septembre, Pyramides, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 42 33 01 64
Mail : info@atelierrichelieu.com
Internet Site : www.atelierrichelieu.com
Description:
vernissage le jeudi 25 mars de 18h à 21h sur invitation

du 26 au 29 mars
Tous les jours de 11h à 20h
Lundi 29 mars de 11h à 16h
(fermeture de la billetterie 20mn avant)

Tarifs 7 euros / 5 euros

Plus d'informations
www.chic-artfair.com
Contact
info@chic-artfair.com

CHIC est né : le nouveau salon, qui réunit dessin contemporain et design ouvre ses portes.
Chic Dessin pour vous faire oublier la monotonie de l'hiver :
les galeries présentes innovent et créent des projets surprenants.

Avec CHIC Dessin, le Dessin devient notre environnement, il s'accroche, se suspend, s'arpente, se coud, s'accumule alors que le design en contrepoint dessine l'espace.

CHIC Dessin est Dessin/Design // installation // duo et solo show // Group show // Performances
Les galeristes (25), les artistes sont prêts (nombreux), nous le sommes (Cécile Griesmar, Sandrine Bisognin, et l'équipe de CHIC Art Fair)

CHIC Dessin est chic-today.com, la construction de la Foire au jour le jour, avant, pendant et après jusqu'en octobre.
CHIC Dessin est Face Book, avec des illustrations, des photos et des commentaires, des amis et des fans, un lien avec les galeries et leurs artistes.

Nous allons vous surprendre, vous faire aimer l'association Dessin et Design contemporain, vous faire découvrir une nouvelle entité CHIC.
Nous allons partager l'émotion avec laquelle nous avons TOUS ensemble organisé ce moment.

Passez la porte cochère, entrez, découvrez, vibrez, soyez invités, laissez vous porter.

Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

Expositions de Sophie Chivet / Agence VU' et Philippe Andrieu
Location:
Hôtel Durey de Sauroy
58, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Description:
Espace photographique de l'Hôtel de Sauroy

du 26 mars au 17 avril 2010
de 14h30 à 19h du mardi au dimanche, nocturne le jeudi jusqu'à 21h

Expositions de photographies :
Philippe Andrieu "Au jardin de son rêve"
Sophie Chivet / Agence VU' "La lumière des Jours"

Par leurs photographies, Sophie Chivet (Agence VU') et Philippe Andrieu restituent la beauté des jardins et la lumière de Touraine, invitant ainsi à la promenade sur «la route des écrivains » inspirés en leur temps par cette même douceur.

Philippe Andrieu - Au jardin de son rêve
En passant par les jardins modestes ou poétiques de particuliers, en Loir-et-Cher ou ceux plus renommés de demeures aristocratiques, en Indre-et-Loire, Philippe Andrieu nous guide sur la Route des Ecrivains, à la rencontre des Jardiniers qui les ont façonnés…

Sophie Chivet / Agence VU' - La lumière des jours
Au fil des saisons Sophie Chivet a saisi les formes, la lumière, le vent qui fait doucement bouger les herbes. Elle s'est laissée porter par la douceur tourangelle.
En partage avec les poèmes puissants et délicats de Anna de Noailles, elle a cherché l'éblouissement, la fragilité, l'irrémédiable.
Chargées de nuances colorées, de nostalgie et de sensualité, ses photographies mènent à s'interroger sur notre rapport au temps et à la terre.

L'exposition est une production de l'association Promenades Photographiques.
La Mairie du 3e arrondissement de Paris est partenaire de l'Exposition.

A l'occasion de l'exposition, les Editions de Sauroy ont édité deux livrets tirés chacun à 650 exemplaires dont 200 avec tirage original.

Contacts :
Sophie Chivet
sophie.chivet@free.fr

Philippe Andrieu
andrieuphoto@yahoo.fr


© Sophie Chivet, La lumière des jours, 2008


© Philippe Andrieu, Au jardin de son rêve, 2008

08:00  
09:00  
10:00 [10:30] inauguration du 2ème salon international des chambres d'hôtes
Location:
Espace d'Animation des Blancs-Manteaux
48, rue Vieille du Temple
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 79
Description:
inauguration du 2ème salon international des chambres d'hôtes par Jean-Bernard Bros, adjoint chargé du tourisme et des nouveaux médias locaux

11:00 [11:00-21:00] Dédicace DARAN
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Au Salon du livre pour Couvert de poussière
SCHERZO PRODUCTION (X35)

[11:30-14:00] Dédicace AMELIE NOTHOMB
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour LE VOYAGE D'HIVER au Salon du Livre ALBIN MICHEL


[12:00] Remise du Prix Artcurial du Livre d'Art contemporain
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Village des Arts

Salon du Livre



[13:00-15:00] Dédicace Antoine DE MAXIMY
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Au Salon du Livre pour Avant d'aller dormir chez vous
FLORENT MASSOT (N31)

[13:00-15:00] Dédicace Raymond DEPARDON
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Afrique(s) au Salon du Livre
POINTS (L81)




[14:00-21:00] Assemblée Générale "OEuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs"
Location:
Le Sénat
Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard
Palais du Luxembourg
75291 Paris Cedex 06
M° Odéon, Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 34 20 00
Fax : +33 (0)1 42 34 26 77
Internet Site : www.senat.fr
Description:
Cocktail de clôture au Restaurant du Sénat

http://www.oaba.fr/pdf/AG2010_invitation_BD.pdf

[14:00] Biennale du dessin de presse
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Rencontres
Rencontres Internationales de Dessins de Presse (RIDEP)
de Carquefou (Loire Atlantique)
Festival de la Caricature et du Dessin de Presse
de Castelnaudary, association Los Croquignous (Aude)
Festival Dessins, Presse, Humour et Caricature
d'Orléans-St-Marceau (Loiret)
Salon international de la caricature, du dessin de presse
et d'humour de Saint-Just-Le-Martel (Limousin)
Atelier An. Girard
Caric'artists
Cartooning for Peace
CLEMI (Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias
d'Information)
EIRIS (Equipe Interdisciplinaire de Recherche sur l'Image
Satirique)
FECO (FEderation of Catoonists Organisations)
ICONOVOX
Rencontres avec de jeunes dessinateurs de presse
Présentation de livres et d'albums
Débat en hommage à TIM
Avec Philippe Dagen, Paul-Henri Moisan, Scylla Morel,
Thérèse Willer, modérateur Maxime Préaud
Joute graphique entre dessinateurs de presse
Antonelli, Mric, Soulcié, animateur James Tanay (Iconovox)
Remise de la Bourse Jeune talent du dessin de presse
Dessins de presse, de Louis-Philippe à nos jours
jusqu'au 25 avril 2010 - Allée Julien-Cain (entrée libre)
TIM
jusqu'au 18 avril 2010 - Galerie des donateurs (entrée libre)

[14:00-18:30] Dédicace de Laetitia Millot pour "Je voulais te dire"
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Son autobiographie à la 30e édition du Salon du Livre

[14:00-20:00] Exposition de Baptiste Debombourg et Lionel Sabatté "Quelques secondes roses"
Location:
Galerie Patricia Dorfmann
61, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 55 41
Fax : +33 (0)1 42 77 72 74
Mail : galerie@patriciadorfmann.com
Internet Site : www.patriciadorfmann.com
Description:
Vernissage samedi 27 mars 14h à 20h
Exposition 27.03 - 30.04.2010

Baptiste Debombourg (né en 1978) et Lionel Sabatté (né en 1975) partagent des préoccupations communes. Cette complicité d'esprit s'est révélée en prenant la forme d'une oeuvre réalisée en concertation « Hells Angels », chacun y apportant sa problématique.

Cette exposition n'est pas une collaboration mais une rencontre entre deux artistes d'une même génération dont les interrogations dialoguent les unes avec les autres.

Chez Baptiste Debombourg, c'est le volume, l'espace qui priment, pour Lionel Sabatté c'est la peinture, le jaillissement de la matière, des couleurs.

Baptiste Debombourg développe une recherche à travers le champ élargi de la sculpture, en lien avec son environnement faisant échapper les objets à leur médiocrité première. Le vulgaire, le standard « va en s'élevant » pour reprendre l'étymologie du mot sublime (sublimis en latin). Baptiste Debombourg s'intéresse à notre usage des objets du quotidien et à leur fonction - en particulier aux objets standardisés : emballages, cartons, caddie, automobile - , de la production en série jusqu'aux différents modes d'appropriation dont ils sont l'objet (customisation, tuning). Les dispositifs conceptuels de Baptiste Debombourg sont d'une hybridité artistique, à la fois dessins, sculptures, photographies, films, chaque projet naît d'une rencontre, d'une curiosité renouvelée, une observation minutieuse de la réalité la plus pragmatique, la plus élémentaire.

Lionel Sabatté transcende d'une manière purement poétique et informelle cette même réalité liée à l'environnement à travers une série de dessins et de toiles de très grand format.
Sabatté n'hésite pas à utiliser la couleur rose. Le rose est la couleur ambiguë par excellence, à la fois sous-rouge pour les physiciens qui le considèrent comme un rouge désaturé et couleur fragile et éphémère, placée dès l'Antiquité dans la subjectivité et la poésie. Le rose nous dit aussi la chair, la sensualité, elle est aussi la couleur de tous les excès, ceux des paradis artificiels.
Les grandes huiles de Lionel Sabatté traduisent ces ambivalences, elles sont à la fois ironiques et graves. Les toiles peintes de la couleur de la chair jouent comme des grands corps traversés dans toute leur longueur par de longues traînées de poussière. Ces résidus de particules organiques (cheveux, poils) sont là pour nous rappeler non sans un certain humour notre éphémérité.

[14:30-20:00] Exposition de Flavia FENAROLI "Homeland"
Location:
Galerie Schumm-Braunstein
9, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 29 03 72
Mobile : +33 (0)6 81 90 84 27
Mail : contact@galerie-schummbraunstein.com
Internet Site : www.galerie-schummbraunstein.com
Description:





[15:00-17:00] Dédicace Guy BEDOS
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Le jour et l'heure au Salon du Livre
POINTS (L81)

[15:00-16:00] Dédicace Mylène DEMONGEOT
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Les animaux de ma vie au Salon du Livre
FLAMMARION (EDITIONS) (L86)

[15:00-19:00] EXPOSITION NOËLLIE BRUN/LESLIE&ANNETTE
Location:
Galerie Dufay/Bonnet
63, rue Daguerre
75014 Paris
M° Denfert-Rochereau, Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 43 20 56 06
Fax : +33 (0)1 43 20 56 67
Mail : dufaybonnet@sfr.fr
Internet Site : www.dufaybonnet.com
Description:
EXPOSITION NOËLLIE BRUN/LESLIE&ANNETTE

[15:00-21:00] Exposition collective "Un jardin dans la galerie"
Location:
Galerie Terres d'Aligre
5, rue de Prague
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)1 43 41 90 96
Mobile : +33 (0)6 07 83 48 90
Fax : +33 (0)1 44 87 07 15
Mail : terresdaligre@orange.fr
Internet Site : terres-d-aligre.over-blog.com
Description:
avec :
Francis Geffroy
Athena Jahantigh
Jean-Pierre Séférian

du 25 mars au 11 avril 2010

[15:00-19:00] Exposition de Bernard Plossu et Shoji Ueda "Natures mortes - Mono tachi"
Location:
Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 45 45 67 08
Mail : cameraobscura@free.fr
Internet Site : www.galeriecameraobscura.fr
Description:
Natures mortes - Mono tachi
Photographies de Bernard Plossu et Shoji Ueda

Du 27 mars au 15 mai 2010

Bernard Plossu, photographe du voyage, de la marche à pied, des paysages et des villes, du "hasard photographique", de l'imprévu et de l'entrevu... est aussi un photographe de l'objet, d'une composition sure et élégante des volumes, des gris, des lumières, pour la seule jouissance de la forme. Cet aspect formaliste de son travail n'est pas en contradiction avec le sentiment existentiel qui prédomine dans l'œuvre de Plossu : cet "être au monde" qu'il traque dans les interstices du temps et de la vision, cette évidence soudaine de l'image piégée par un coup d'œil, on la retrouve aussi dans ses photos d'objets, dans la vibration de présence qui en émane.

"Natures mortes" c'est ainsi qu'il nomme, simplement, les photographies rassemblées au fil du temps dans une boite qui porte ce nom.
Pour accueillir Bernard Plossu à la galerie (nous le représentons dorénavant), nous avons décidé d'ouvrir la "boite Nature mortes" et de montrer ces images... Et à cette occasion, puisque Plossu est un amateur passionné des photographies des autres, un tisseur de liens, et un grand admirateur de Shoji Ueda, nous avons suivi son enthousiasme et rassemblé quelques natures mortes du maître japonais, qui avait un grand intérêt pour le monde des objets, un monde plein de surprises selon lui...

Shoji Ueda a en effet identifié une partie de son travail sous le titre de "Mono tachi", néologisme formé de "Mono" qui signifie "objet", auquel est accolé le suffixe "tachi" qui signale le pluriel des noms communs de personnes (par exemple "Onna", "femme" et "Onna tachi", "les femmes"). En appliquant, d'une manière un peu enfantine et comique, ce pluriel de personne aux objets, Ueda fait un anthropomorphisme et suggère leur condition imaginaire d'êtres vivants.
Ueda a aimé photographier des objets du quotidien de la campagne japonaise, qui, sous son regard, prennent des allures de sculptures naïves. Il a aussi pratiqué une forme de collage visuel en inscrivant un objet dans un paysage, jouant sur l'échelle ou l'association poétique, comme il a pu le faire avec des personnages dans la fameuse série des dunes.
Ueda était une sorte de collectionneurs d'objets modestes : coquillages, babioles, souvenirs de voyages, jouets et, à partir des années 80, il passait beaucoup de temps à assembler sur sa table de travail des natures mortes surréalisantes composées de cette "ménagerie" de petits êtres.

Les deux univers sont dissemblables et leur rapprochement est avant tout "amoureux", mais on peut voir la légèreté, l'humour, l'attention aux détails du quotidien, de ces deux regards, se condenser en des petits bijoux de poésie . La différence se situe peut-être dans la mise en scène dont joue Ueda et que Plossu ne se permet pas. Le dialogue au monde de ces deux artistes est celui d'un regardeur passionné qui engrange (Plossu) et d'un imaginatif amusé par les glissements de sens, les association d'idées, les rencontres, fortuites ou provoquées, d'objets, de paysages, de personnages (Ueda).




© Shoji Ueda / Courtesy Galerie Camera Obscura

[15:00-19:00] Exposition de Catherine Decellas "Livres d'artiste"
Location:
Galerie La Hune Brenner
3, rue Ravignan
75018 Paris
M° Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 43 25 54 06
Fax : +33 (0)1 42 62 08 23
Mail : galerielahunebrenner@orange.fr
Description:
Exposition de Catherine Decellas "Livres d'artiste"

[15:00-18:00] Exposition de NO ART
Location:
Galerie Artima
4, rue du Pas de la Mule
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 04 39 70
Fax : +33 (0)1 48 04 39 79
Mail : info@galerie-artima.com
Internet Site : www.galerie-artima.com
Description:
27 mars > 25 avril


[15:00] RENDEZ_VOUS : Louidgi Beltrame & Elfi Turpin, "Gunkanjima"
Location:
Les églises
centre d'art contemporain de la ville de Chelles
rue Louis Eterlet
Parc du Souvenir Emile Fouchard
77505 Chelles Cedex
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Phone : +33 (0)1 64 72 65 70
Mail : leseglises@chelles.fr
Internet Site : leseglises.chelles.fr
Description:
dans le cadre de l'exposition de Louidgi Beltrame "Gunkanjima" jusqu'au 2 mai 2010

15h visite commentée de l'exposition

15h30 rencontre en présence de Louidgi Beltrame et Elfi Turpin, critique d'art

Pour cette occasion, ils proposeront un diaporama d'images sélectionnées dans les archives de l'artiste, ainsi qu'une projection de la vidéo Lagertsätte.
La discussion s'intéressera aux différents angles d'approche de Louidgi Beltrame face l'île de Gunkanjima, qu'ils soient d'ordres paysagers, géologiques, matériels ou sculpturaux, et développera plus largement sa réflexion en lien avec l'architecture moderniste, dans un rapport à l'histoire et à l'archéologie.

[15:30-16:30] Dédicace Mémona HINTERMANN
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Quand nous étions innocents au Salon du Livre
JASOR (EDITIONS)






[16:00-20:00] Décrochage de Salvatore Puglia "Identifications"
Location:
SIT DOWN
4, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 78 08 07
Mobile : +33 (0)6 64 12 06 96
Fax : +33 (0)1 42 77 06 96
Mail : info@sitdown.fr
Internet Site : www.sitdown.fr
Description:
Les œuvres de Salvatore Puglia se déploient à partir du vaste domaine de la mémoire. Les photographies qu'il prend et les œuvres qu'il présente à partir d'images d'archives ayant servi à identifier des individus, ne ressemblent en rien aux photographies que l'on s'attendrait à trouver chez un photographe enregistrant le passé. Car son véritable sujet ce n'est pas le souvenir, mais la mémoire en tant que faculté et que mécanisme psychique nous permettant de nous orienter dans notre relation au présent.
Ses œuvres fouillent dans les marges de l'histoire, dans ces zones où précisément c'est l'oubli qui est au travail. Des traces apparemment anodines sont associées à d'autres éléments récents ou plus anciens encore, picturaux, textuels ou plastiques. Ainsi, au lieu de projeter en pleine lumière un aspect oublié du passé, il l'utilise pour le révéler en montrant métaphoriquement comment cette occultation a pu se produire.
À partir d'image provenant des archives de la police des mœurs du Gard, de Rome ou de Calabre, (*) Salvatore Puglia articule trois plans qui ne cessent de se croiser dans l'œuvre. L'image originelle peut être posée sur un fond ou recouverte par une coulée rouge tandis que des mots gravés attirent notre attention sur ce qu'aucune image ne peut dire et qui pourrait être le récit de la vie de la personne représentée.
En mettant en scène dans chacune de ses œuvres ces niveaux d'identification différents, Salvatore Puglia nous plonge au cœur d'un des mystère de notre psychisme, celui qui nous permet d'identifier une personne lors même que nous pouvons finalement ignorer tout d'elle. Il y a dans ce double aspect de la mémoire une violence à laquelle nous ne pensons guère et que ces images nous font vivre « en direct » faisant passer l'identification du jeu formel de la reconnaissance au jeu profond de l'appréhension de ce qui nous relie à l'autre.

Jean Louis Poitevin

(*) La série d'images provenant du Gard est basée sur des carnets d'anthropométrie.
La série d'images provenant de de Rome, années 60 est issue d'archives de la Police des moeurs (La Buoncostume / wallflowers)
La série d'images provenant de Calabre est due à un photographe de village des années 30, Saverio Marra. (Time-drip Suite).
Les autres photographies "ethnologiques" ont été prises dans les colonies italiennes des années 30. (L'Illustrazione Italiana.)


[16:00-18:00] Dédicace Chantal THOMASS
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Histoire de la lingerie au Salon du Livre PERRIN

[16:00-18:00] Dédicace Charles AZNAVOUR
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour A Voix basse
Au Salon du Livre - DON QUICHOTTE (N82)

[16:00-17:30] Dédicace Chloé DELAUME
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Au commencement était l'adverbe au Salon du Livre JOCA SERIA

[16:00-17:00] Dédicace Philippe GILDAS
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Comment réussir sa vie à la télévision quand ...
FLAMMARION (EDITIONS)

[16:00-18:00] Dédicace Viktor LAZLO
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour La femme qui pleure
JASOR (EDITIONS)

[16:00-20:00] Expo "The Eccentric, The Idiosyncratic and The Unpredictable"
Location:
Galerie Schirman & De Beaucé
7 bis/9, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 47 67 29
Mail : contact@schirman-debeauce.com
Internet Site : www.schirman-debeauce.com
Description:

[16:00-21:00] Exposition "Et nous te déroulerons des tapis de jardins" de Tami Notsani
Location:
Hagalleria
25, rue Dauphine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 82 53
Mobile : +33 (0)6 64 99 77 64
Fax : +33 (0)1 43 54 82 53
Mail : info@hagalleria.com
Internet Site : www.hagalleria.com
Description:
du 27 mars au 30 avril 2010
Vernissage le samedi 27 mars de 16h à 21h

commissariat : Kenza Amrouk

Tami Notsani photographie des lieux en Galilée et en Bourgogne. Ce sont des sortes de paysages. Il n'y a personne, pas la moindre figure humaine. On reconnaît des maisons, des chaussées, des aménagements routiers, des ruines ou des murs de béton. On reconnaît aussi de l'herbe, des champs, des arbres, quelquefois un coin de jardin. Les traces des hommes s'inscrivent durement dans la nature – dans ce qui reste de nature quand les pelleteuses et les bétonneuses sont passées. Mais tout aussi visibles sont les traces de l'autre combat, celui de la revanche que la nature livre contre les hommes avec l'aide du temps. La route se creuse, les couleurs des crépis s'effacent, les murs tombent, les pierres roulent. Un jour, peut-être, il ne restera plus que d'infimes indices de ce qui fut construit en ces endroits et des populations qui y vécurent. Ces photographies, en apparence tranquilles, sereines presque, renferment en elles des signes de destruction et d'ensevelissement. C'est déjà une raison suffisante pour les observer attentivement.
Une autre raison est que Tami Notsani expose ensemble ses vues d'une vieille campagne française et celles de l'encore récente campagne israélienne. Pourtant, aucune légende ne permet de les distinguer et c'est justement ce qu'elle veut : que l'on puisse se tromper, que l'on ne sache pas, que les repères géographiques manquent et que rien de documentaire ne soit perceptible dans ces images. Ce n'est pas une chronique qu'elle tient : mais à une réflexion anthropologique bien plus générale qu'elle convie. Dans des périodes et des circonstances différentes, des populations tout aussi différentes ont cherché à prendre possession de territoires. Elles ont proclamé et continuent à proclamer leurs titres de propriété, leur pouvoir absolu. D'un pays à l'autre, les moyens se ressemblent évidemment : s'établir sur les hauteurs, tracer des lignes droites sur les pentes, scander l'horizon de constructions, imposer une géométrie régulière à l'irrégularité des reliefs et de la végétation. Ces architectures ont quelque chose d'insultant par leur médiocrité et leur nombre. La pureté originelle, la liberté d'aller au hasard, l'ignorance des frontières ? Il n'en reste plus que le souvenir et le regret.
Ce n'est pas un hasard si Tami Notsani a décidé d'accrocher seule sur un mur la photographie d'un parallélépipède de béton. C'était une réserve de nourriture pour les troupeaux. Ce pourrait être tout aussi bien un blockhaus ou un tombeau.

Philippe Dagen

*Chanson du matin, N. Alterman

[16:00-21:00] Exposition collective "The Boy Who Cried Wolf"
Location:
gb agency
18, rue des Quatre Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 53 79 07 13
Fax : +33 (0)1 53 79 07 14
Mail : gb@gbagency.fr
Internet Site : www.gbagency.fr
Description:
avec : Mac Adams, Liudvikas Buklys, Gintaras Didžiapetris, Ryan Gander, Július Koller, Juozas Laivys, Deimantas Narkevicius, Rosalind Nashashibi, Gintautas Trimakas

Sur une proposition de Tulips & Roses, Vilnius

27 mars - 30 avril 2010

Le titre de cette exposition est en fait une formule. La première partie provient d'un conte à propos d'un garçon qui se servait uniquement des mots pour le plaisir. Ce n'était pas vraiment un menteur, mais il découvrit à son grand étonnement que l'on pouvait employer les mots pour leurs effets sans prendre en compte leur signification. Pendant un bref moment s'ouvrit à lui tout un monde de possibilités. Le garçon réalisa que l'on pouvait à volonté et à tout moment relier deux points dans l'univers et que les mots et les choses mijotent dans la même marmite de soupe. Malheureusement, le loup avait compris cela un peu plus tôt.

La seconde partie du titre est un petit poème mnémotechnique pour les enfants de langue anglaise afin qu'ils se souviennent que l'on dévisse vers la gauche et que l'on visse vers la droite. Celui-ci nous indique également que nous comprenons parfois les choses non pas par ce qu'elles signifient, mais parce-qu'elles riment bien ou parce-qu'elles font de drôles de bruits.

Ceci étant dit, les oeuvres de cette exposition peuvent être groupées en plusieurs catégories. Premièrement, les oeuvres qui font des choses sans les dire. Par exemple, la construction noire et évidée de Liudvikas Buklys est un objet design purifié - une pure et délirante figure de fonctionnalité en tant que telle. Suspendu au bord de cette catégorie, il y a ce « f », une ouïe de violon de Gintaras Didžiapetris exprimant ce tout en une seule lettre.

Il y a ensuite les oeuvres qui montrent à quoi ressemblent les angles morts. Gintautas Trimakas s'est glissé dans une galerie fermée pour rénovation et a pris deux photographies qui documentent très probablement l'ombre d'une exposition. Ryan Gander a vite compris qu'une ombre et une exposition sont la même chose au final et que la meilleure façon de dissimuler une chose est de la garder là où tout le monde s'attend à la trouver. Mac Adams a cadré la forme même de l'énigme et nous a donné la réponse avant même que nous ayons posé la question.

D'autres oeuvres dans l'exposition abordent les mystères de la rhétorique. Deimantas Narkevicius apprécie la musique et la danse et nous montre ce qui arrive quand la vérité est trop bien racontée. Dans ses films, Rosalind Nashashibi construit le langage en partant de l'autre bout - des figures et des formes muettes se répètent jusqu'à ce qu'elles commencent à signifier quelque chose. C'est en fait ce que ses personnages font aussi.

Il y a enfin un marteau cassé par Juozas Laivys perdu dans les labyrinthes de la causalité et une démonstration de transparence par Július Koller. Selon un dicton slovaque, si un garçon boit un verre d'eau pure, il ne dira rien que la vérité. Mais qu'en est-il si le garçon se met à chanter ?


[16:00-21:00] Exposition de GEOFFREY CRESPEL
Location:
Random Gallery
30, rue Louise Weiss
Vitrine entre la galerie Praz Dellavallade et la galerie Air de Paris
75013 Paris
M° Chevaleret, Bibliothèque François Mitterand
France
Internet Site : www.random-gallery.com
Description:
"LA CHAMBRE AU CREPUSCULE // LE VOYAGEUR AU-DESSUS D'UNE MER DE NUAGES"

27.03.2010 - 30.04.2010
Vernissage Samedi 27.03.2010 de 16h à 21h

Geoffrey Crespel bricole du mélancolique avec les moyens du bord, et une bonne dose de littérature en trame de fond. Son travail entretient une relation presque intime au mur : poncé, plaqué, dédoublé. Le mur est parfois photographié pour être recouvert point par point par sa propre image photographique. Par ces jeux de reflets, de dédoublement ou de recouvrement, l'artiste crée des environnements où l'étrange côtoie l'absurde pour priver le spectateur de ses repères spatiaux et temporels.

L'artiste recouvre ainsi totalement les murs, sol et plafond de la Random Gallery de plaques d'aggloméré pour en finir avec le caractère impartial et atomisé du white cube. L'espace est métamorphosé bien que la technique de parement soit rudimentaire - la visserie et les systèmes de fixation
restent apparents. Un néon désossé, une vitre sans tain et quelques mètres de papier peint molletonné dessinent un paysage énigmatique.

Pour le dernier volet du projet //interstices//, Geoffrey Crespel réactive "Le voyageur au-dessus d'une mer de nuages". Un mélange de blanc d'œufs et de plâtre est appliqué au mur avant d'être poncé. L'opération est répétée à de multiples reprises jusqu'à ce qu'une zone parfaitement lisse se démarque ainsi de la surface naturellement rugueuse et imparfaite du mur.
L'œuvre se fond ainsi dans le support, blanc lissé sur blanc. On ne la devine qu'en s'en rapprochant à quelques centimètres. Au toucher.

Samy Abraham

[16:00-19:00] Exposition de Gérard FAGARD "Couleurs du Sud"
Location:
Galerie en Ré
10, place de la République
(place de l'Hôtel de Ville)
BP 11
92270 Bois-Colombes
M° Gare SNCF Bois-Colombes
France
Phone : +33 (0)1 42 42 42 52
Mobile : +33 (0)6 20 04 52 76
Mail : galerie@galerie-en-re.com
Internet Site : www.galeriemarineenre.com
Description:
huiles et aquarelles

du 27 mars au 24 avril 2010
(fermeture la semaine de Paques)
du jeudi au lundi de 14h30 a 19h00, samedi 10h30 12h30 15h00 19h00, dimanche 16h00 19h00 et rdv

Vernissage en présence de l'artiste le samedi 27 mars de 16h00 a 19h00
Dédicace de son nouveau livre "50 ans de peinture"


[16:00-21:00] Exposition de Mamali Shafahi "Wonderland"
Location:
Galerie Nicolas Silin
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 77 76 14
Mobile : +33 (0)6 74 41 14 34
Mail : ns@galeriesilin.com
Internet Site : www.galeriesilin.com
Description:
2500 years celebration

27 mars - 30 avril 2010
vernissage : samedi 27 mars 2010, 16h - 21h

[16:00-21:00] Exposition de Philippe Decrauzat
Location:
Galerie Praz Delavallade
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 45 86 20 00
Fax : +33 (0)1 45 86 20 10
Mail : gallery@praz-delavallade.com
Internet Site : www.praz-delavallade.com
Description:
du 27 mars au 30 avril

La galerie Praz-Delavallade est heureuse d'annoncer la troisième exposition personnelle qu'elle consacre à l'artiste suisse Philippe Decrauzat.

La première salle de l'espace de la rue Louise Weiss est occupée par une installation composée de cinq toiles provenant d'un développant ondulatoire continu coupé en cinq séquences différentes: cinq shaped canvas. Le châssis suit l'ondulation du motif, mais en partie seulement, sur ses côtés, il est tranché net. Comparée aux tableaux de la même série: la logique déductive n'est plus conservée, le châssis n'est déduit du dessin qu'en partie. Chacune des toiles est comme une séquence, l'extrait d'un tracé plus long. Elles sont ensuite permutées et disposées dans l'espace de façon non continue. Philippe Decrauzat formalise l'illusion à travers l'utilisation d'un motif ondulatoire, cinétique issu du vocabulaire de l'OpArt qu'il combine aux shaped canvas de grand format. Il engage ainsi le spectateur physiquement en l'immergeant dans une expérience perceptive qui le place dans une véritable déconstruction, un arrêt sur image.
Dans la disposition des toiles, la façon d'envisager les tableaux est proche du montage cinématographique et révèle l'intérêt de l'artiste pour le film expérimental et les technologies de la vision.
Or, la notion de la réception est au cœur des problématiques de ce cinéma. C'est d'ailleurs ce que Philippe Decrauzat explore dans son troisième film présenté dans la seconde salle.

"screen-o-scope" - film 16mm. 4min15s. Noir blanc silencieux
Comme dans ses films précédents, il construit son film sans caméra, c'est-à-dire à partir d'images provenant d'autres sources, ici, Rashomon de Akira Kurosawa (1950) dont il extrait des séquences qu'il remonte ensuite. Rashomon développe une narration non linéaire dans laquelle on explore différentes versions et interprétations d'un même événement: un crime. Les images choisies sont issues du moment où se déclenche le récit. L'action se situe dans le cadre d'une forêt, la caméra fixe le soleil à travers les arbres. Ces plans sont utilisés dans le film de Kurosawa comme transition et marque un changement d'état: passage du conscient à l'inconscient pour le personnage féminin, retour en arrière pour les témoins. Philippe Decrauzat utilise ces plans où la caméra fixe le soleil à travers des arbres pour les retravailler: les contrastes sont poussés, les nuances gommées pour arriver à un rapport plus graphique, plus abstrait. Ces plans rassemblent certaines des préoccupations de l'artiste et son intérêt pour la pulsation lumineuse et n'est pas sans rappeler les circonstances dans lesquelles Brion Gysin a eu l'idée de la Dream Machine. Le montage crée ensuite un effet stroboscopique, une pulsation syncopée qui implique le spectateur au niveau de la perception de façon physique (effet flicker)
L'éblouissement, l'expérience même de regarder le soleil a toujours été liée à l'étude des phénomènes visuels et du fonctionnement de l'œil. Ces plans de Rashomon convoquent une histoire de la vision qui prend comme base d'expérimentation, l'observation du soleil et renvoie au processus même de la projection cinématographique.

Dans le second espace de la galerie, rue Duchefdelaville, Philippe Decrauzat reprend cette partition de variations lumineuses (du noir au blanc et du blanc au noir) dans une série de toiles rayées. Par un effet de dégradé, comme par l'ajout de calques allant du noir au blanc, il formalise une transition visuelle, un mouvement.
Une sculpture monumentale: Man The Square est présenté en parallèle. Il s'agit d'un plan incliné traversé par un trou dont le motif provient d'une planche photographique de Muybridge où le personnage en sautant s'accroche aux fils qui composent la grille pour mesurer le mouvement, créant ainsi une distorsion dans la structure. Comme souvent dans son travail, il s'intéresse aux éléments à la frontière entre deux et trois dimensions. Le titre Man The Square est une référence à un document de Claude Bragton étudiant également le passage d'un élément en volume au travers d'une surface.

[16:00-20:00] Exposition de Thierry GRAVE "entre la mine et le papier"
Location:
Galerie Hamadryade
16, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 51 37 43
Mobile : +33 (0)6 07 33 23 38
Mail : galeriehamadryade@yahoo.fr
Internet Site : hamadryade.over-blog.fr
Description:
dessins

du mardi 23 mars au samedi 10 avril 2010
vernissage samedi 27 mars à 16 heures

S'il existe des Artistes qui ont l'intuition de la Voie dès leurs plus jeunes années, sans nul doute, Thierry GRAVE fait partie de ceux-là.
Recommencer l'ouvrage, le repenser, le reprendre et combien de fois le refondre ou le mettre en pièces sont autant d'étapes, de réussites et d'échecs qui façonnent le savoir-faire et la maturité créatrice.
Ainsi, à l'école de l'expérience, Thierry a solidement assimilé la technique fondatrice, celle qui permet d'aller toujours au-delà et qu'il s'est appropriée pour en faire une boussole céleste qui ne cesse de le guider sur le chemin qu'il se trace à chaque fois qu'il se met à l'œuvre pour notre plus grand plaisir.
L'Artiste est né du désir de créer, de coordonner le cœur, l'esprit et la main.
Thierry GRAVE ne s'arrête pas à un style, il est protéiforme, car la création ne supporte pas l'uniformité et encore moins les redites. On le connaît orfèvre-joailler, sculpteur, plasticien, on le découvre dessinateur… Ce retour aux sources en fait un homme « du bâtiment » comme aimait à dire le grand DEGAS.
Pour cette exposition exceptionnelle, Thierry GRAVE, nous offre une nouvelle facette à travers un univers qu'il nous dévoile non sans pudeur mais qui, cependant, nous révèle une importante part d'intimité. Sans avoir recours à une pâle et inutile vision psychanalytique, nous nous laissons volontiers simplement guider dans les voies de traverse qui sont les siennes.
L'Artiste est avant tout sculpteur, comme il aime à se présenter. Le dessin, pour lui, est le plus souvent un travail préparatoire, mis au service d'un « objet » à venir. Une fracture de la tête de l'humérus l'ayant handicapé pendant l'été 2009, et pour ne pas rester inactif, c'est vers le dessin comme objet définitif qu'il s'est orienté.
Peut-être est ce en réaction à son habitude de faire des dessins assujettis à des objets réels extérieurs ; en tout cas ces images correspondent à du pur imaginaire. Ici pas de figuration directe, ou très rarement. Ce n'est qu'en reconnaissant des figures ici et là, et en les mettant en valeur au fur et à mesure qu'elles naissent sous ses yeux et sous son crayon, que des formes pseudo figuratives apparaissent. Les images ne sont pas pensées puis représentées mais bien pensées en les dessinant et dessinées en les pensant. Certains thèmes sont récurrents : le couple, le mage sous sa capeline, le sexe, le cerveau, les viscères, les os, les végétaux, la naissance…
Chaque dessin est daté et même l'heure à laquelle il est achevé est indiquée. Quand plusieurs heures sont indiquées, c'est que le dessin a été abandonné puis repris plusieurs fois. C'est un journal de bord des « états d'âme » de l'artiste, pendant deux mois et demi, qui nous est montré. Parfois des textes accompagnent le dessin, et apportent un autre point de vue sur le même sentiment.
De même, est-ce en partie en réaction à la pléthore d'outillage nécessaire à la sculpture que deux crayons, une gomme et du papier ont été les seuls outils mis en œuvre pour cette série de dessins.
Thierry GRAVE a été nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par Madame Catherine TASCA, Ministre de la culture, en décembre 2001.
Le réalisateur Jean Paul DUPUIS lui a consacré trois films : « L'Ivre d'Auteurs » en 1996, « Les Mots de Tête » en 1999 et « Dix petits bronzes » en 2003.


[16:00-21:00] Expositions de Pierre Joseph et Shimabuku
Location:
Air de Paris
32, rue Louise Weiss
75013 Paris
M° Chevaleret, Bibliothèque François Mitterand
France
Phone : +33 (0)1 44 23 02 77
Fax : +33 (0)1 53 61 22 84
Mail : fan@airdeparis.com
Internet Site : www.airdeparis.com
Description:
27 mars - 30 avril 2010
Vernissage samedi 27 mars de 16h à 21h

Air de Paris a le plaisir de vous annoncer ses prochaines expositions : Pierre Joseph et Shimabuku.

S'il ne s'agit pas d'une exposition en collaboration, mais bien de deux expositions personnelles, elles n'en sont pas moins dénuées de renvois et clins d'oeil. Elles partagent une économie dans les moyens mis en oeuvre, mais n'en font pas moins naître des abîmes d'interrogations tant philosophiques qu'esthétiques.

Pierre Joseph «From Apple Core to Glass»

Artiste séminal pour toute une nouvelle génération d'artistes français, Pierre Joseph poursuit son travail de remise en cause des signes tangibles de la réalité. Il aborde successivement la question de la perennité des choses, de la transposabilité du réel ou de sa modification par la technologie numérique.
«L'exposition se compose de notes ou d'idées qui sont mises en forme.
Ces idées prennent une certaine forme maintenant mais leur matérialisation pourrait être différente.
Ces formes adoptées ne sont pas nécessairement les plus justes, elles sont l'expression de différents choix arbitraires réalisés à un moment donné.
Deux de ces formes sont des sortes de mirages ou les extraits d'une réalité qui pourrait être là ou pas, comme des souvenirs. L'autre est une étagère qui recense et scande de l'éphémère à l'éternité la biodégradabilité de différents matériaux d'usage courant. La quatrième forme est un cadre numérique qui visionne un texte de Jean Baudrillard sur la Disparition suivi de son développement critique : de l'analogique au numérique, en photographie notamment.
Il s'agit donc de conservation et de souvenir, de temps et de technologies.»

Pierre Joseph est né en 1965. Il vit et travaille à Paris. Ses œuvres ont acquises par de nombreuses collections privées et publique, en France comme à l'étranger. Elles ont été présentées dernièrement à la Conciergerie dans le cadre du Nouveau Festival du Centre Pompidou, au Printemps de Septembre, au MOCA de Miami, à la Première Biennale d'Athènes ainsi qu'à la Biennale de Lyon.



Shimabuku «Kaki and Tomato»

A l'instar de la Nouvelle cuisine française et de la gastronomie japonaise les plus pointues, qui portent plus sur les différences et variations de saveurs et textures que sur les goûts prononcés, Shimabuku porte une attention des plus fines aux objets de notre quotidien : il cherche la différence entre des produits identiques, les points communs d'objets différents. L'observation poétique de la nature devient occasion d'autant de leçons de vie, de mises à l'épreuve de ses critères de choix ou de goût,
ou alors de la remise en cause de jugements hâtifs. Dans un esprit qui n'est pas sans rappeler celui des bricolages de Robert Filliou («faire autre chose...»), Shimabuku soulève des questions relevant d'une sagesse populaire intemporelle voire de philosophie zen: «comment accepter quelque chose que l'on ne comprend pas», «faire de choses que l'on n'a pas prévu», pour reprendre celles qu'il formule explicitement.

Né en 1969 à Kobé, Japon, Shimabulu vit et travaille à Berlin. Le Watari-Um de Tokyo lui a récemment consacré une exposition personnelle. Il a participé récemment à la Biennale de la TATE liverpool, à des expositions à la Neue Nationalgalerie et à la DAAD galerie de Berlin, à la Whitechapel Art Gallery de Londres et au 21st Century Museum of Contemporary Art de Kanazawa.


[16:00-18:00] Présentation du livre de Georges Voisset "Le chant à quatre mains"
Location:
Galerie-Librairie Impressions
98, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 01 04
Fax : +33 (0)1 42 06 78 67
Mail : impressions98@wanadoo.fr
Internet Site : impressions.blogdirigeant.com
Description:
La Galerie Librairie IMPRESSIONS vous invite à rencontrer Georges Voisset qui viendra vous présenter son livre "Le chant à quatre mains. Pantouns et autres poèmes d'amour".

Rencontre le samedi 27 mars 2010 entre 16 heures et 18 heures

L'association Pasar Malam, Collection du Banian, vient de publier
Le chant à quatre mains. Pantouns et autres poèmes d'amour
de Georges Voisset
Postface par Claude Hagège

Ouvrir cette collection par un recueil de pantouns indonésiens et malais présentés par Georges Voisset a plusieurs motivations. D'abord, l'ambition de celle-ci est de contribuer à une meilleure visibilité, en français, de ces grandes littératures variées qu'abrite l'Archipel indonésien, et il n'a pas paru déraisonnable de commencer avec un genre qui est, indiscutablement, le fleuron de cet univers de poésie : le pantun (pantoun). D'autant que ce genre se prête particulièrement bien à l'inauguration d'un ouvrage bilingue. C'est chose si rare ! Toutefois, ce recueil est loin d'être une simple compilation de pantouns. A travers une sélection de quelque cent cinquante poèmes, l'auteur propose une véritable promenade commentée dans plusieurs mondes qui s'entrecroisent : le monde de l'Archipel d'antan, bien sûr, sa poésie exotique, et notamment érotique, en premier lieu. Car l'Amour est le grand thème qui traverse ces pages. Mais tout autour, de nombreuses ‘sonorités' se font écho, qui donnent à cette « collection » de petits quatrains une profondeur toute nouvelle : on découvre ainsi des textes dans leurs versions chinoise, polonaise, kiswahili, bretonne. Leur élan poétique a permis cela. Et encore, d'autres formes poétiques plus ou moins similaires, en résonance – arménienne, vietnamienne, tamoule. Enfin, nombre de grands noms de la poésie des quatre coins de la planète – et d'autres moins fameux – reflètent ces parcours : de Jaufré Rudel à Omar Khayam, de Tiruvalluvar à Nerval, de Rabearivelo à W.S. Auden, de Bilhana à Hugo...

Le chant à quatre mains. Pantouns et autres poèmes d'amour, Georges Voisset,
18 euros
Dépôt légal 1er trimestre 2010
218 pages, présentation, commentaire, traduction par Georges Voisset.
Postface par Claude Hagège.


[16:00] un parcours musical, une visite conférence, une performance
Location:
Espace UNIVER
6, Cité de l'Ameublement
angle 31, rue de Montreuil
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 43 67 00 67
Mail : uni-ver@orange.fr
Internet Site : www.uni-ver.com
Description:
Samedi prochain, 27 mars à partir de 16h, nous vous invitons à assister à un parcours musical, une visite conférence, une performance...

Le quintette spirale, 4 saxophones et un piano interprète "les quatre saisons" de Astor Piazzola, pour le lancement de leur disque.

Itzhak Goldberg présente l'exposition "La promesse d'une ville" avec Antonio Segui, Judith Marin, Annie Lacour, Joseph Caspari, Faust Cardinali, Katia Lafitte et Marko Echeverria.

Marko Echeverria exécute une performance "peinture - vidéo"







[17:00-18:00] Dédicace WERBER Bernard
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour L'Eveilleur au Salon du livre
RADIO FRANCE (EDITIONS)

[17:00] Exposition de Saravy Ly
Location:
Le Moulin à Café
Café Associatif Pernety
9, place de la Garenne
8, rue Sainte-Léonie
en face du 22, rue Pernety
75014 Paris
M° Pernety
France
Phone : +33 (0)1 40 44 87 55
Internet Site : www.moulin-cafe.org
Description:
exposition de peintures

du 23 mars au 6 avril
vernissage le 27 mars à 17h

[17:00-20:00] Group Show "A-venir"
Location:
Galerie Vanessa Quang
5 bis, rue de Beauce
angle 45 rue de Bretagne
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 44 54 92 15
Fax : +33 (0)9 50 42 81 96
Mail : info@galerie-quang.com
Internet Site : www.galerie-quang.com
Description:
Exposition du 27 mars au 30 avril 2010
Vernissage le samedi 27 mars de 17 à 20 heures

Artistes présentés: Chris Gillis et Christine Clinckx

La galerie Vanessa Quang organise une exposition qui présentera ses artistes émergents. Autour des différents espaces de la galerie, les artistes pourront s'exprimer librement, entre installations, dessins, photographies et vidéos. Cette exposition sera l'occasion pour la Galerie de donner une carte blanche à de jeunes artistes émergents et de soutenir la jeune création dynamique.








[18:00] Académie Européenne des Arts Français (AEAF)
Location:
Espace 2001
11, Cour Debille
75011 Paris
M° Voltaire
France
Description:
26 au 31 mars 2010
Ouvert tous les jours de 10h à 18h30

Vernissage le samedi 27 mars à 18h

[18:00] Clôture de l'exposition de Juan PORRERO "Remaking Disasters"
Location:
Galerie Trafic
13, Cité de l'Ameublement
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 40 09 81 15
Mobile : +33 (0)6 03 07 20 23
Mail : traficgalerie@gmail.com
Internet Site : galerietrafic.free.fr
Description:
Du Jeudi 18 février au Samedi 27 mars 2010
Vernissage le Jeudi 18 février 2010 de 17h30 à 21h30
Ouverture du mercredi au vendredi de 13h00 à 19h00
Le samedi de 13h00 à 20h00 et les autres jours sur rendez-vous

[18:00-19:00] Dédicace Nicolas BEDOS
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
Pour Le Voyage de Victor suivi de Promenade de santé
Au Salon du Livre - FLAMMARION (EDITIONS) (L86)

[18:00] Exposition "(Istanbul) Transit"
Location:
Passage de Retz
9, rue Charlot
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 48 04 37 99
Fax : +33 (0)1 48 04 38 60
Mail : jfk.retz@wanadoo.fr
Internet Site : www.passagederetz.com
Description:
Du 27 mars au 24 avril

L'objet de (Istanbul) Transit est, comme le titre l'indique, une exposition dont l'objet est Istanbul en tant que ville. Istanbul qui suscite une confrontation d'idées par son quotidien, les fantasmes qu'elle provoque, et la force colorée et diverse de son architecture.

Les artistes, invités par le critique d'art Ali Akay, répondent par un flux d'images aux impressions qui frappent leurs pensées et leur imaginaire en faisant d'Istanbul le centre de leur réflexion. L'une de leur proposition au Passage de Retz est de faire un inventaire des questions.
Quels sont les différents quotidiens à Istanbul dans les gestes et les habitudes, dans les couleurs, dans les topographies d'un monde imaginaire et interplanétaire ?
Comment inscrire Istanbul dans une géographie qui construit et déconstruit, dans un monde hétérogène et globalisateur ? Est-ce qu'Istanbul est une ville-exemple de cette mondialisation ?

Istanbul est un topos où questions sociologiques, anthropologiques et esthétiques sont traduites par les artistes invités en passage d'images.

L'exposition s'ouvrira avec une image d'aujourd'hui, celle d'une ville délabrée, prise de loin par Seza Paker, qui s'intéresse non seulement au « devenir-banlieue » de la ville, mais en même temps aux couleurs de la ville - très différentes des couleurs européennes, vue de loin, vue de près, vue individuellement par la personnalisation colorée de chaque appartement qui se fond dans le pastel architectural d'une vue panoramique de la ville.

Ces images sont en fait une double possibilité pour le visiteur, ouverture ou fermeture du passage, ouverture ou fermeture d'Istanbul. Ce propos est illustré encore une fois par Seza Paker, dans son travail Untitled (How are you ?).

Traduire par l'image les mouvements des mégalopoles, des capitales et du capital, en prenant Istanbul pour base, en est la démonstration ludique, ironique et géo-historique. Seza Paker problématise les couleurs de la ville, Nasan Tur en questionne les normes, Ahmet Ögut pose les questions que nous avons évoquées, Claude Closky ironise sur la platitude du monde et les conséquences entre pile ou face pour Istanbul. Wang Du, dans une forme de culture populaire, construit une rivière qui renvoie au Bosphore, passage d'idées et de marchandises ; Brice Dellsperger retravaille un film culte turc des années 80 en y faisant jouer des travestis. Ce sont les enjeux que les artistes que nous venons de citer nous amènent à découvrir au Passage de Retz.
Cette découverte, nous la sentons surprenante, comme une résistance en marche.

Entrée plein tarif : 8 € - Tarif réduit : 5 €

[18:00] Exposition "L' eau dans tous ses états - L'eau de là"
Location:
Espace Saint-Jean
26, Place Saint-Jean
77000 Melun
M° RER D Melun
France
Phone : +33 (0)1 64 52 10 95
Fax : +33 (0)1 64 09 11 46
Mail : espacesaintjean@ville-melun.fr
Internet Site : www.ville-melun.fr
Description:
Du samedi 27 mars au dimanche 30 mai 2010
Inauguration le samedi 27 mars à 18 heures

Sans l'eau, il n'est point de vie !
Cet élément vital valait bien que l'Espace St-Jean lui consacre une série d'expositions...Plusieurs d'entre elles, sont donc placées sous ce signe.

Après le rendez-vous photographique avec l'association « L'œil ouvert », et les superbes paysages d'Islande, où l'eau était très présente, et les œuvres du peintre argentin Haby Bonomo jusqu' au 28 mars : http://www.habybonomo.com

avec le printemps, vient le temps des fontaines de la céramiste Marie-Pierre Roubin http://www.fontaines-sillages.com, des macrophotographies « Eau » de Jean-Claude Louchet, et du point de vue scientifique des panneaux explicatifs avec l'exposition « l'eau H2O ». http://www.espace-sciences.org

La promenade, au fil de l'eau, continue jusqu' au 2 mai 2010, au Musée, par une rafraîchissante exposition intitulée « Melun en Seine», évocation d'artistes de la fin XIXème, des bords de Seine melunais…

Ces différents rendez-vous, positionnés sous la préoccupation du développement durable, voisineront avec une exposition dédiée à l'art singulier « les bâtisseurs de l'imaginaire et Chomo », artistes attachés à la préservation des sites et au recyclage des déchets. http://www.art-insolite.com/pages insolites/insochomo.htm
De même, une exposition photographique de « Goodplanet.com », association de Yann Athus Bertrand, s'intègrera à ce fil conducteur du développement durable : http://yannarthusbertrand.org

Expositions en entrée libre pour tous publics :
-du mardi au samedi de 13 à 18 heures
-le dimanche de 14 à 18 heures
Fermées lundis et jours fériés

[18:00-21:00] Exposition collective "Drawings"
Location:
Galerie Dohyang Lee
73/75, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Les Halles, Rambuteau, Etienne-Marcel
France
Phone : +33 (0)1 42 77 05 97
Fax : +33 (0)1 42 76 94 47
Mail : info@galeriedohyanglee.com
Internet Site : www.galeriedohyanglee.com
Description:
Anne Colomes
Laurent Le Deunff
Thomas Klimowski
Fleur Noguera
Tamara de Wehr

27 mars – 8 mai 2010
vernissage le samedi 27 mars de 18h à 21h

Drawings présente sous forme panoramique la pratique du dessin chez cinq artistes : Anne Colomes, Laurent Le Deunff, Thomas Klimowski, Fleur Noguera et Tamara de Wehr. Partant d'un exercice artistique commun, ils développent un intérêt et proposent une position particulière face au concept de paysage. Étymologiquement, celui-ci se définit comme un agencement de traits et de formes, affirmant un point de vue par une limitation d'espace. Drawings propose alternativement le paysage comme un élément au cœur d'un système scénographique, utilisé comme motif de représentation ou évoquant une théorie esthétique exprimée par Alain Roger dans sa théorie du paysage concernant la notion même de paysage intitulé "concept d'artialisation du paysage" et basée sur sa transformation et son embellissement.

Paysages c'est tout d'abord le titre de la série de Tamara de Wehr qui représente des vues à l'encre rappelant celles que nous trouvons habituellement sous forme de cartes postales. Intégrant dans ces parties de paysages provenant de sa région d'origine des objets manufacturés, elle produit une mise à distance interrogeant un contexte culturel à travers le changement de statut d'un objet naturel en objet manufacturé lors de sa captation puis de sa restitution en image. Par ce biais, elle nous fait envisager son point de vue subjectif tout en l'abordant sur différents plans objectifs lors de sa représentation.

Depuis 2005, Anne Colomes s'applique à retranscrire son idée singulière du paysage, tentant inlassablement de représenter une Cascade. Actuellement, la série compte une soixantaine de dessins exposant sous forme de plan séquence lacunaire, les portions provenant d'un seul et même cours d'eau. Par une pratique assidue du dessin alliant simplification et minutie des formes, elle rend compte de flots physiquement improbables. Le trait s'affine suivant les cadrages pour surligner l'essentiel de la chute. La multitude de point de vue donnent accès à une projection mentale nous invitant délicieusement à contempler cette cascade imaginaire.

Le thème de la chute d'eau est également au cœur des dessins de Fleur Noguera pour qui la fumée agit comme fil conducteur dans son animation Smoke. Se transformant tout d'abord en arbre, d'arbre en nuage, de nuage en chute d'eau, elle personnifie une promenade hypnotique à travers le milieu naturel. Ses pérégrinations sont enrichies d'une composition sonore agissant comme une véritable ritournelle et se réclamant de diverses citations notamment la scène des oiseaux sortant de la cascade (The white diamond, 2004, Werner Herzog).

Thomas Klimowski interroge le "concept d'artialisation du paysage" avec Patterns, une série réalisée à partir d'images provenant des années soixante-dix. Il les sélectionne pour leurs patines particulières et leur confère un nouveau statut grâce à l'intervention d'un motif géométrique extrait de la peinture abstraite. La reproduction et l'utilisation systématiques de ces signes provoquent une mise en abyme du paysage comme décor, l'ornement symbolisant lui-même l'élément issu du milieu naturel.

Laurent Le Deunff quant à lui, utilise directement le paysage comme support pour réaliser sa série d'Autoportraits dans la nature. Les images proviennent de vidéos tournées par Anne Colomes lors d'une traversée des provinces de la Colombie-Britannique et de l'Alberta au Canada. Il s'agit ici d'un exercice habile et étonnant d'autoportraits dont le protagoniste se trouve discrètement dissimulé dans un environnement naturel. Les marges volontairement accentuées provoquent une valorisation et une apparition vaporeuse du personnage rendant l'inertie dans ce paysage inévitable.

[18:00] Exposition collective "He'e nalu"
Location:
Galerie Frank Elbaz
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 50 04
Fax : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : info@galeriefrankelbaz.com
Internet Site : www.galeriefrankelbaz.com
Description:
avec :
Alex Hubbard
Robert Longo
John McCracken
Taro Shinoda...

Vernissage le samedi 27 mars
Exposition jusqu'au 20 avril 2010
du mardi au samedi de 11h à 19h

En hawaiien, le surf se traduit par He'e nalu. Depuis des générations, le surf est le passe-temps favori des habitants de l'archipel. Les ancêtres hawaïens considéraient le surf comme une célébration et une adoration permanente à l'océan.
Surfer est une philosophie de vie, en résonance avec la nature et ses éléments, très ancrée dans la culture hawaïenne. Le thème de cette exposition retrace les origines et l'histoire du He'e nalu, en commençant par un pétroglyphe de 2500 av. J.-C, pour continuer par la découverte de l'archipel hawaïenne en 1778 par le Capitaine Cook, aussi appelé les Îles Sandwich. Cette exposition s'achève à la fin des années 1960, lorsque la révolution plastique change complètement la philosophie, la pratique et l'esprit du surf.
Cette exposition présente d'anciennes photographies sur le surf, des cartes postales et des affiches de film d'époque sur ce sujet, des années 1950 et 1960.
C'est à partir de la seconde moitié du XXe siècle que le surf est assimilé à la culture populaire américaine et également à la scène artistique californienne, la Beat Generation. À cette époque, les surfers étaient perçus comme des insoumis, comme beaucoup d'artistes exposés à la Ferus Gallery, à Los Angeles.
L'imagerie populaire du surf dialogue ainsi avec des oeuvres d'artistes tels que Alex Hubbard, Robert Longo, John McCracken, et Taro Shinoda, qui se sont inspirés de cette culture pour réaliser les oeuvres présentées dans cette exposition. Un dessin d'une vague par Robert Longo interagit avec une installation de Taro Shinoda, résultat d'une réflexion sur l'origine des vagues d'Hawaï. Une représentation minimale d'une planche de surf de John McCracken, où l'objet est réduit à sa forme la plus simple et dans le style californien « Finish-Fetish », s'étend dans l'espace d'exposition. Enfin, sont présentées des peintures abstraites d'Alex Hubbard, recouvertes de la même résine et la fibre de verre utilisée dans la fabrication des planches de surf.
Deux films clés sont également montrés, tous deux écrits par le scénariste américain John Millius : The Big Wednesday, l'un des meilleurs films consacrés à ce sujet, ainsi qu'une scène de surf du film Apocalypse Now, réalisé par Francis Ford Coppola. Un documentaire, réalisé par Ty Ponder, Between the Lines, évoquera la réalité des surfers et de toute une génération durant la guerre du Vietnam.
Des citations de Jack London, Mark Twain, Joseph Conrad, Gilles Deleuze…ponctuent l'espace d'exposition et font le lien entre surf et littérature.


Hubbard-Untitled1-yellow-183x127
Alex Hubbard
Night with Slim
2010
Acrylic, resin, fiberglass on canvas
183 x 127 cm

[18:00-21:00] Exposition de Aï Kitahara "when a place is moving"
Location:
Galerie Bertrand Grimont
203 bis, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Réaumur - Sébastopol
France
Phone : +33 (0)1 42 71 30 87
Mobile : +33 (0)6 85 45 01 30
Mail : info@bertrandgrimont.com
Internet Site : www.bertrandgrimont.com
Description:
du 27 mars au 15 mai 2010
vernissage samedi 27 mars de 18h à 21h

La galerie Bertrand Grimont est heureuse de vous présenter l'exposition de Aï Kitahara, When a place is moving, qui s'ouvrira le 27 mars 2010. Pensées dans un souci de continuité, deux expositions au Frac Centre et au CHD Daumézon viendront prolonger cette exposition.

Travaillant le plus souvent à partir d'un territoire, d'un « étant-donné » pour emprunter l'expression de Paul Ardenne, Aï Kitahara explore les notions de limites sous toutes leurs formes. Elle développe une recherche rhizomique autour de la frontière, au regard de la série « Quinze mètres carrés de frontière », celle-ci protégeant autant qu'elle emprisonne.
L'entre-deux est au cœur de son travail. Des œuvres telles « Démolir-Reconstruire », aux croisements de la sculpture, de l'architecture et du design, jouent sur des équilibres précaires qui mettent en tension la stabilité des éléments et leur troublante fragilité.

L'artiste déconstruit pour reconstruire. Chaque dessin produit participe d'ailleurs de ce travail in progress, existant à la fois comme pièce autonome et partie incommutable de la sculpture.
Les objets qu'elle crée, pensés dans leur rapport à un environnement particulier, participent de cette déconstruction et brouillent notre rapport au réel. Aï Kitahara interroge le fonctionnement qu'ils supposent et le sens qu'ils sous-tendent en tant que signes. Explorant leurs propriétés intrinsèques, elle crée des ready-made modifiés, comme autant d'objets détournés de leur usage habituel.

« Poignée », par exemple, est une œuvre pensée au regard de l'architecture de la galerie Bertrand Grimont. Une poignée de porte, fixée à la cimaise, est activée par un moteur dissimulé. La pièce tourne sur elle-même indéfiniment, immuablement. Œuvre minimale s'il en est, d'une simplicité absolue, la sculpture ouvre pourtant une porte immatérielle vers notre intérieur par un jeu de réflexion.

Aï Kitahara rend visible l'invisible. Elle enlève, retire, épure, jusqu'à révéler l'essence subjectivée des choses.

Caroline Gaultier

>> dossier de presse


[18:00-21:00] Exposition de Daniel et Geo Fuchs
Location:
Galerie Magda Danysz
78, rue Amelot
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 45 83 38 51
Fax : +33 (0)1 45 83 38 51
Mail : magda@magda-gallery.com
Internet Site : www.magda-gallery.com
Description:
du 27 mars au 15 mai 2010

Daniel et Geo Fuchs, photographes allemands, présentent ici la série ToyGiant dans laquelle ils mettent en scène les figurines d'acteurs, d'artistes ou de politiques issues de la collection Selim Varol. Ils créent ainsi des photographies en très grand format, surprenantes, dans lesquelles on découvre Uma Thurman et Quentin Tarantino dépeçant un lapin, Edward aux mains d'argent coupant les cheveux d'Andy Warhol ou encore Hitler jouant avec les vaisseaux de Star Wars.

Daniel & Geo Fuchs, nés en 1966 et 1969, vivent et travaillent conjointement depuis 15 ans en Allemagne.

http://www.magda-gallery.com/vfr/index.php?z=142

http://www.magda-gallery.com/presse/CP/CPFuchs.pdf

[18:00-21:00] Exposition de Franziska Furter
Location:
Galerie Schleicher+Lange
12, rue de Picardie
75003 Paris
M° Temple, République, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 02 77
Fax : +33 (0)1 42 77 02 72
Mail : info@schleicherlange.com
Internet Site : www.schleicherlange.com
Description:
27.3.2010 - 1.5.2010
OPENING 27.3.2010 FROM 6 - 9 PM

We are delighted to announce the opening of Franziska Furter's second solo exhibition at the gallery: Bow Echo. The artist will be presenting new works demonstrating a broader approach to drawing, produced during her residence at the Cité des Arts in Paris. She is also inaugurating a Module at the Palais de Tokyo on 1 April (until 2 May).

The term "bow echo" refers to the bow-shaped path of a certain type of violent thunderstorm. And yet the expression suggests sonority. The association between visual form, a climatic phenomenon and sonority conjures up an intense and heterogeneous universe. The title of Franziska Furter's installation at the Palais de Tokyo, Squall Lines, prompts a similar interplay of connections. Borrowed from climatology, the term refers to a line of thunderstorms. Here again, climate goes hand in hand with a reference to shape. Franziska Furter explores the perimeter of interior and exterior states, producing graphic equivalents of the meeting between the atmospheric and the soul: together the storm, echo, arc and line produce a sensation of waiting, a temporal elasticity, suspension.

This tension can often be found in the artist's previous drawings of monochrome landscapes, which borrow motifs from mangas and science fiction. But whereas the artist used to reproduce them in their entirety (removing characters and dialogues), she is currently more concerned with form. Recently, she has used graphic translations of moments of intensity experienced by the characters, representing these by explosions, stars or rough abstract shapes. In the Drafts series, the artist reproduces enlargements of these epiphanic motifs, but allows herself to reshape them. Franziska Furter has long been interested in the relationship between image and scanning or printing errors; she is now improvising and moving away from the initial motif. The works - made with graphite - are altered depending on the spectator's position: from afar they make up an overall image, the symbol of which is almost recognisable, and which our brain organises as we contemplate them; when seen up close they dilate and reveal their matter. Through form, Drafts brings very distant universes closer together. The series calls to mind both art's classic symbols and graphic outlines. The title Bow Echo refers precisely to this: the interior and exterior surfeit that nudges us into an altered state.

Franziska Furter's work is inhabited by drawing but extends into the space, which she often uses as a surface. Her works on paper sometimes encompass sculptures or pieces on the wall. In Bow Echo Franziska Furter presents two installations that respectively transform the wall and the floor of the gallery into a drawing. In the first, the wall is used as a surface, with a line traced across it and tied in a knot made from silver leaf applied to the wall. Between thread and line, volume and drawing, this work has a simple and effective beauty and gleams according to the position of the light and the spectator. It is evanescent and has an undeniable beauty. The work on the floor is just as enigmatic and is akin to the installation at the Palais de Tokyo. In the second room, the floor is black and strewn with little stones, also black and shiny: the floor is covered with a dark-coloured carpet, on which have been sewn metallic black sequins. Positioned more or less chaotically, they call to mind an explosion or a celestial movement witnessed from afar. There is a sort of latent beauty in the installation, which draws a contemplative gaze towards the ground. For Squall Lines, the black carpet covers thin layers of glass, which shatter with each step. The artist invites us to experiment with the boundary between sensation and vision. Whereas Drafts proposes close-ups of previous motifs, these pieces seem to make us hesitate between the feeling of being in one of the drawings - which are almost invariably black - and of contemplating a celestial phenomenon, unknown to us but whose beauty thrills us.


[18:00] Exposition de Laurent Parcelier
Location:
Artclub
172, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 47 03 42 20
Mail : contact@artclub.fr
Internet Site : www.artclub.fr
Description:
du 27 mars au 17 avril

[18:00-21:00] Exposition de Skwak "Histoires grotesques et sérieuses"
Location:
Addict Galerie
14/16, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 05 04
Fax : +33 (0)8 71 41 45 39
Mail : info@addictgalerie.com
Internet Site : www.addictgalerie.com
Description:
Du 27 Mars 2010 au 15 Mai 2010
Vernissage le samedi 27 Mars de 18h à 21h

Avec un regard acide et ironique sur notre société, Skwak dresse un monde parallèle nourri des vices et des excès de notre époque. Royaume du "toujours plus", le Maniac World est peuplé de personnages aux défauts exacerbés, quêteurs inlassables de beauté, de sexe et d'argent. Purs produits de notre société de surconsommation, les maniacs n'en sont pas moins attachants et drôles. Car, Skwak nous livre une vision du monde dépourvue de volonté critique ou de jugement moral à la manière d'un Jérôme Bosch nous offrant la sienne quelques siècles auparavant.

Lors de sa première exposition à l'ADDICT Galerie, Skwak nous avait présenté la genèse de l'histoire des maniacs. Il revisite cette fois l'univers de notre enfance, mêlant humour et nostalgie. La reprise de quelques grandes fables lui fournit le prétexte de mieux nous faire connaître " La petite fille aux allumettes" ou encore "Hansel et Gretel", transposée dans le Maniac World. Les histoires proposées tissent une sorte de labyrinthe où s'entrelacent personnages et situations qui saturent la toile jusqu'à l'étouffement. On se perd dans les méandres de cet univers à la fois enchanteur et cruel. Skwak nous dévoile ainsi la face cachée des contes de notre enfance.

Cet univers sans foi ni loi des maniacs, nous en sommes les principaux acteurs car Skwak ne s'inspire que de la réalité. Sa quête de l'absurde, il la puise sur internet, dans les journaux où il traque les faits divers parfois si surréalistes qu'ils semblent avoir été imaginés par l'un de ses personnages dégénérés. La société contemporaine envahie alors littéralement l'espace du récit. La création de l'artiste s'inspire aussi de sa culture télévisuelle hantée par des personnages tels Homer Simpson. Faisant feu de toutes ces images, il met en scène la futilité de nos préoccupations quotidiennes. Ainsi, dans "Make a Wish", cette fée qui peut exaucer tous les vœux ne se voit réclamer que davantage de pouvoir, souhait dérisoire et bien sûr dépourvu d'humanisme. Parfois, Skwak s'attache à l'un de ses maniacs pour dresser un portrait iconoclaste d'une personnalité tel que Roman Polanski portant les lunettes de Lolita, ou Poutine arborant des oreilles de Mickey. Un rictus enjôleur rend toute leur vivacité à ces faciès dans une composition qui rappelle les peintures aborigènes par leur éclat et leur intensité et que l'on peut retrouver aussi dans l'univers d'artiste tel que Combas.

Avec cette exposition, ADDICT Galerie remet en lumière un art de l'illustration qui restitue sa place à la narration ironique. A sa manière ludique et colorée, " Histoires grotesques et sérieuses" nous sensibilise à la vertigineuse absurdité du monde.



[18:00] Exposition de Thomas Daugenet
Location:
Café Les Artistes
60, rue Didot
75014 Paris
M° Plaisance, Alésia
France
Phone : +33 (0)1 45 43 30 24
Internet Site : www.cafelesartistes.com
Description:
l'Artiste Hédoniste et ses favorites

C'est dans un cadre serein, inspirant la plénitude, que Thomas Daugenet présentera ses oeuvres favorites autour d'un cocktail le 27 mars à 18h.

Saturées à souhait, couleurs et histoires mystérieuses se mêlent dans ce décor chatoyant au Bar Galerie Les Artistes.

Entrechoquer les couleurs, surprendre son public, bousculer les sentiments, tels sont les points d'accroche de l'artiste Thomas Daugenet.

[18:00] Finissage de l'exposition "Le Paradoxe du petit monde"
Location:
Confluences
la galerie
190, boulevard de Charonne
75020 Paris
M° Alexandre Dumas, Philippe Auguste
France
Phone : +33 (0)1 40 24 16 34
Fax : +33 (0)1 40 24 16 04
Mail : cecile@confluences.net
Internet Site : www.confluences.net
Description:
Dans le cadre de:
"Le paradoxe du petit monde" finissage hors les murs de l'exposition, samedi 27 mars, dans la salle de spectacle de Confluences, de 18h à 23h, avec des performances, des projections et un battle curatorial !

18h : « Le truc », performance du collectif Microtruc par Floriane Attal, comédienne, auteure et metteur en scène (20 min)
Durant la semaine du 20 au 27 mars, «le truc» passe de main en main, géolocalisé sur une carte interactive qui montre son trajet en temps réel. Chaque détenteur du «truc» doit le remettre à quelqu'un de son choix toutes les 24 heures. Ceux-ci reçoivent aussi la consigne de décrire, dans un e-mail, les circonstances dans lesquelles «le truc» a été échangé. Durant toute la semaine, Floriane Attal reçoit les e-mails et s'en inspire pour écrire l'histoire du «truc» sous la forme d'une fiction. Son récit est posté, au fur et a mesure qu'il se construit sur un blog.

Formé en 2007, le collectif Microtruc est composé de Jérôme Alexandre, Caroline Delieutraz, Aude François, Julien Levesque et Albertine Meunier.
Le site du collectif : http://microtruc.net


19h : Red Shoes Bureau présente le film de Dariusz Kowalski, "Optical vacuum", 2008, 55', Autriche, distribué par Six Pack Film.
« Du lavomatic à la plage déserte, de lieux publics à d'autres semi-privés, les prises de vue d'espaces dénués de toute présence humaine défilent, rythmées en voix-off par le monologue d'un peintre inconnu du nom de Stephen Matthewsen. "Optical vacuum" fut réalisé à partir d'images de caméras de surveillance, téléchargées par l'auteur sur le site internet opentopia.com, une banque d'accès à des webcams dans le monde entier ».
"Optical vacuum" a été sélectionné en 2008, aux festivals de Rotterdam, au FIDMarseille (mention spéciale du Prix Premier) et à Hors Pistes-Centre Pompidou en 2009.

Fondé en 2008 par Olga Rozenblum et Barbara Sirieix, Red Shoes Bureau est une structure de diffusion et de promotion de films d'artistes. Leur objectif est de valoriser ces œuvres à travers des formes originales de commissariat et de programmation, explorant l'ensemble des médiations possibles.
http://www.redshoes.fr/


20h : Performance de Jean-Marc Chapoulie (40 min)
«Pour ma part, je considère le lieu de projection comme un théâtre des événements imprévus. Le spectateur, la table de mixage, l'écran coexistent sur la même scène. Le dispositif est très simple, proche de celui du conférencier. Tous les éléments sont en interaction directe. Ces conditions de scène obligent à se plonger dans le présent de l'expérience, moment où le sujet-spectateur fait l'expérience de l'objet-image. Je vis dans l'immédiat. Pas question, pour moi, de comprendre, mais au contraire de me laisser surprendre, d'être pris par l'image : laisser le sensible s'épanouir et fasciner, éprouver, du fond de ma chair, la chair de l'image. La scène amplifie ce phénomène d'empathie » Jean-Marc Chapoulie.

Jean-Marc Chapoulie utilisera Internet et l'ordinateur comme pratique et méthode de « navigation », expérimentant une forme de travail et de visualisation en relation à ses domaines de recherches, comme les films amateurs, les films de cinéma ou de vidéos surveillance.

Né en 1967, Jean-Marc Chapoulie est cinéaste, vidéaste et commissaire d'exposition.
Il collabore à la revue Fresh Théorie et est l'auteur d'Alchimicinéma paru aux éditions Les Presses du réel (2008). Il est enseignant à l'École des Beaux-Arts d'Annecy et a récemment programmé le festival Hors Pistes au Centre Pompidou.


21h : BORN TO CURATE ! Battle curatorial organisé par les artistes Pauline Bastard, Ivan Argote avec leurs invités d'honneur:
Damien Airault, Célia Cretien, Isabelle Le Normand, Marc Lenot, Madeleine Maté, Justin Meekel, Florence Ostende et Sári Stenzcer.

Conception musicale : Denis Chevalier
Maître de cérémonie : Sonya Dermience


BORN TO CURATE est un événement prenant la forme d'une battle où plusieurs équipes de commissaires d'expositions s'affrontent pour le plaisir et le challenge.
BORN TO CURATE se basera sur plusieurs thématiques choisies au hasard dans un laps de temps très court. Le public est le Grand Jury de ce battle, en décidant à l'applaudimètre quelles équipes iront en finale pour gagner un merveilleux trophée.

Le concours sera présenté par Sonya Dermience, commissaire du collectif Komplot (Bruxelles) et sera animé musicalement par Denis Chevalier avec jingles et génériques issus de jeux télévisés.

Pauline Bastard et Ivan Argote sont artistes et actuellement résidents à Mains d'œuvres.

[18:15] Prix Arrimage
Location:
Institut de Géographie
191, rue Saint-Jacques
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 44 32 14 00
Fax : +33 (0)1 44 32 14 54
Mail : geographie@paris-sorbonne.fr
Internet Site : www.univ-paris1.fr/?id=220059
Description:
http://arrimage.asso.fr

[18:30-22:00] Exposition de Gabriela Goldstein « Escrituras preliminares »
Location:
Galerie Geoffroy de La Taille - Art Emoi
64, rue des Tournelles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 78 56 57 54
Mobile : +33 (0)6 15 97 35 24
Mail : gdltt@art-emoi.fr
Internet Site : www.art-emoi.fr
Description:
Du lundi au vendredi de 12h à 19h et les samedis et dimanches de 14h à 19h
Vernissage : samedi 27 mars, 18h30-22h









[19:00] vernissage exposition et parution "kotaro horiuchi 2010"
Location:
Galerie Grand E'terna
3, rue de Miromesnil
75008 Paris
M° Miromesnil, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 42 65 14 46
Fax : +33 (0)1 42 65 20 50
Mail : k-nishikawa@jsb-g.co.jp
Internet Site : www.gallery-grand-eterna.com
Description:
http://www.kotaroo.com










[20:30-21:30] Earth Hour
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Éteignons nos lumières samedi 27 mars 2010 de 20h30 à 21h30

www.earthhour.fr

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés