Saturday, April 10, 2010
Public Access


Category:
Category: All

10
April 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

Expositions de Sophie Chivet / Agence VU' et Philippe Andrieu
Location:
Hôtel Durey de Sauroy
Espace photographique de Sauroy
58, rue Charlot
dans la cour, à gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 72 16 76
Mail : espacesauroy@orange.fr
Description:
Espace photographique de l'Hôtel de Sauroy

du 26 mars au 17 avril 2010
de 14h30 à 19h du mardi au dimanche, nocturne le jeudi jusqu'à 21h

Expositions de photographies :
Philippe Andrieu "Au jardin de son rêve"
Sophie Chivet / Agence VU' "La lumière des Jours"

Par leurs photographies, Sophie Chivet (Agence VU') et Philippe Andrieu restituent la beauté des jardins et la lumière de Touraine, invitant ainsi à la promenade sur «la route des écrivains » inspirés en leur temps par cette même douceur.

Philippe Andrieu - Au jardin de son rêve
En passant par les jardins modestes ou poétiques de particuliers, en Loir-et-Cher ou ceux plus renommés de demeures aristocratiques, en Indre-et-Loire, Philippe Andrieu nous guide sur la Route des Ecrivains, à la rencontre des Jardiniers qui les ont façonnés…

Sophie Chivet / Agence VU' - La lumière des jours
Au fil des saisons Sophie Chivet a saisi les formes, la lumière, le vent qui fait doucement bouger les herbes. Elle s'est laissée porter par la douceur tourangelle.
En partage avec les poèmes puissants et délicats de Anna de Noailles, elle a cherché l'éblouissement, la fragilité, l'irrémédiable.
Chargées de nuances colorées, de nostalgie et de sensualité, ses photographies mènent à s'interroger sur notre rapport au temps et à la terre.

L'exposition est une production de l'association Promenades Photographiques.
La Mairie du 3e arrondissement de Paris est partenaire de l'Exposition.

A l'occasion de l'exposition, les Editions de Sauroy ont édité deux livrets tirés chacun à 650 exemplaires dont 200 avec tirage original.

Contacts :
Sophie Chivet
sophie.chivet@free.fr

Philippe Andrieu
andrieuphoto@yahoo.fr


© Sophie Chivet, La lumière des jours, 2008


© Philippe Andrieu, Au jardin de son rêve, 2008

Exposition Robert Doisneau "Palm Springs 1960"
Location:
Galerie Claude Bernard
7/9, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 97 07
Fax : +33 (0)1 46 33 04 25
Mail : galerie@claude-bernard.com
Internet Site : www.claude-bernard.com
Description:
1er avril - 1er juin 2010
Vernissage le 1er avril de 18h à 21h

À l'occasion de la parution du livre “Palm Springs 1960 ” aux Editions Flammarion, la Galerie Claude Bernard présentera du 1er avril au 1er juin 2010 un ensemble de tirages en couleur de Robert Doisneau choisis parmi les photographies reproduites dans le livre.

Depuis l'après guerre Robert Doisneau travaille régulièrement avec la presse américaine. C'est pour une commande de Life, en 1950, qu'il a réalisé celle qui deviendra sa photo la plus célèbre: « le baiser de l'hôtel de ville ». Rapho lui passe souvent des commandes pour le New York Times, Life ou Fortune.

Là bas, ses images sont également entrées au Musée.

En 1948 il a participé à une exposition sur la photographie française à New York avec Edouard Boubat, André Papillon, Willy Ronis.

En 1951 c'est au MoMA de New York qu'il est exposé en compagnie de Brassai, Willy Ronis, Henri Cartier Bresson et Izis.

Pourtant en 1960, il n'a jamais traversé l'Atlantique. Faute de moyens, il a laissé les photographies voyager à sa place.

C'est pour réaliser un reportage pour le magazine Fortune que Robert Doisneau prendra pour la première fois l'avion pour les Etats Unis le 19 novembre 1960. Thème du reportage : la construction de golfs à Palm Springs, refuge des riches retraités américains dans le désert du Colorado.

Après une journée passée à New York, il arrive à Palm Springs le 21 novembre.

Il y restera jusqu'au 1er décembre. Ce qu'il découvre là bas l'incite à dépasser largement le thème du reportage. Au delà de l'empiètement des greens sur un territoire aride, il dresse un portrait amusé d'une planète artificielle repeinte aux couleurs les plus suaves. Il utilise tout à tour un Rolleiflex, un Leica et un Hasselblad et, pour la première fois se sert de la pellicule couleurs à des fins résolument esthétiques.

Le 2 décembre il est à Hollywood dans les studios de la Paramount où Jerry Lewis tourne « le tombeur de ces dames ». Une semaine de prises de vues compliquées par les Syndicats américains qui délèguent à tout photographe étranger invité, un confrère américain qui le suit comme une ombre.

Robert Doisneau quitte Los Angeles le 9 décembre pour rejoindre Maurice Baquet à New York où ils réaliseront une série de prises de vues jusqu'au 17 décembre, date du retour vers Paris.

Le reportage réalisé à Palm Springs sera publié dans ne numéro de Février 1961 de Fortune sous le titre « Palm Springs : green and playful grows the desert ».

Les originaux ayant servi à la publication du reportage, oubliés dans les archives du journal, seront retrouvés en 2007 par Scott Thode alors Directeur de la photographie du journal, et rendus à l'Atelier Robert Doisneau.

C'est sa vigilance et sa courtoisie qui ont donc rendu possibles le montage du livre et la réalisation de cette exposition.

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-17:30] 19ème Journée du Livre politique
Location:
Assemblée Nationale
Palais Bourbon, Hôtel de Lassay
126, rue de l'Université
33, quai d'Orsay
75355 Paris 07 SP
M° Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 40 63 60 00
Fax : +33 (0)1 45 55 75 23
Mail : infos@assemblee-nationale.fr
Internet Site : www.assemblee-nationale.fr
Description:
19ème Journée du Livre politique
Débats, rencontres et dédicaces à l'espace librairie.
Le fil rouge de la journée sera : Liberté, égalité, fraternité, "Les nouvelles frontières de la République". Ont d'ores et déjà confirmé leur présence : Simone Veil, Nathalie Kosciusko-Morizet, Fadela Amara, Aurélie Filippetti, Arlette Chabot, Abd Al Malik, Lionel Jospin, Régis Debray, Pierre Joxe, Denis Olivennes, Jean Noël Jeanneney, Alain-Gérard Slama, Manuel Valls et bien d'autres…

La Journée du Livre Politique a été créée en 1991.
Au fil des éditions, cette Journée particulière a acquis légitimité et reconnaissance dans son rôle de valorisation du discours et de l'écrit politiques.
Elle se déroule sous le haut patronage et en présence du Président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, et rassemble désormais près de 2 000 participants.

Cette Journée s'organise autour de 4 événements :
1. La participation à plusieurs tables rondes, qui rassemblent des intervenants débattant autour de grandes thématiques en lien avec l'actualité politique, pour télécharger tout le programme cliquez ici;
2. La rencontre avec des auteurs venus présenter leur livre dans le cadre de la librairie éphémère et la mise en place d'un espace-signature;

3. La remise de 2 prix : le Prix du Livre Politique et le Prix des Députés qui, chaque année, sont programmés à la même date que la Journée du Livre Politique;

4. Un concours de commentaire ouvert aux étudiants de Sciences Po et aux élèves des Lycées partenaires de Sciences Po dans le cadre des Conventions Éducation Prioritaire.

RETROUVEZ TOUTES LES INFOS DE DERNIÈRE MINUTE SUR :
www.lirelapolitique.com

Journée gratuite et ouverte à tous sur inscription
(lirelapolitique@yahoo.fr)

Pour la presse (entrée réservée par le 33 Quai d'Orsay)

(se munir d'une pièce d'identité)





[14:00-21:00] Exposition d'Etienne Bossut "Nature Morte"
Location:
Galerie Chez Valentin
9, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 42 55
Fax : +33 (0)1 48 87 44 35
Mail : galerie@galeriechezvalentin.com
Internet Site : www.galeriechezvalentin.com
Description:
du 10 avril au 12 mai 2010
vernissage samedi 10 avril de 14h à 21h

Etienne Bossut interroge les frontières entre ready-made, sculpture et tableau, explore les différents modes de présentation de l'objet et les relations entre moulage, empreinte et trace.

Inscrit dans la scène artistique depuis le début des années 80, Etienne Bossut utilise la technique classique du moulage mais façonne avec du polyester, (de la résine et de la fibre de verre) des répliques colorées de nos objets. Ready-made en apparence, «faits-main» en réalité, les œuvres de l'artiste questionnent la fabrication d'objets en série dans la société industrielle, explorent les multiples aspects de la réalité, et ironisent sur le rapport entre l'objet de ses représentations. Pourtant, ce n'est pas dans la fidélité de la réplique que réside l'intérêt premier de cette démarche, mais plutôt dans le trouble qu'elle produit dans le déplacement conceptuel, accordant de surcroît à l'original la reconnaissance de son immortalité.

Pour cette exposition, Etienne Bossut joue de son intérêt pour le thème de la nature morte au profit d'une démarche purement conceptuelle. Fidèle à sa démarche, l'artiste saisit dans du plastique, par exemple, une nature morte composée d'un verre et d'un pichet posés sur un plateau.

Grâce aux complexes et multiples moules, le tout forme un objet monochrome et monobloc, accroché au mur à la manière d'un tableau. Mais la référence aux «tableaux-pièges» de Daniel Spoerri s'arrête là. Dans le cas d'Etienne Bossut, il ne s'agit pas d'un assemblage d'objets collés mais d'une image en trois dimensions, qui, interrogeant les frontières entre ready-made, sculpture et tableau, explore les différents modes de présentation de l'objet et les relations entre moulage, empreinte et trace.

Posées sur des socles à la manière des sculptures classiques, Nicole présente de son côté les moulages des très répandus tuyaux en PVC fabriqués par la société éponyme. Les formes devenues presque abstraites de ces éléments sortis de leur contexte d'usage habituel, et le dispositif de présentation, convoquent non sans malice l'histoire de la sculpture. Etienne Bossut peut ainsi opter pour des juxtapositions répétitives agissant comme certains dispositifs de l'art minimal. Mais il peut aussi jouer comme ici des références à la peinture classique ou encore à la sculpture moderne.

Le travail d'Etienne Bossut n'est pas un inventaire d'objets. La métaphore et le glissement des significations y occupent une place essentielle. En transformant les produits du monde industriel en copies, l'artiste signifie sa volonté de se distancier d'un art formaliste préoccupé avant tout de ses propres procédures. Comparable à l'utilisation du mot chez Magritte, le moulage plastique est alors la marque d'une rupture entre l'objet et sa représentation.

[14:00-21:00] Vernissage de Pierre Savatier "relevés"
Location:
Galerie Jean Brolly
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 88 02
Fax : +33 (0)1 42 78 88 03
Mail : galbrolly@wanadoo.fr
Internet Site : www.jeanbrolly.com
Description:
photogrammes

du 10 avril au 15 mai 2010
vernissage le samedi 10 avril partir de 14h

dans la vitrine : Atsing "dans la ville"
peintures
du 10 avril au 15 mai 2010
vernissage le samedi 10 avril partir de 14h

Vernissage de Pierre Savatier "relevés"

[14:00-20:00] Vernissage de l'exposition collective "Die dritte Dimension"
Location:
New Galerie
2, rue Borda
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 74 50 75
Mail : info@newgalerie.com
Internet Site : www.newgalerie.com
Description:
10 avril - 19 juin 2010
Vernissage 10 avril 14:00 - 20:00

Hansjoerg Dobliar - Manfred Pernice - Dan Rees - Florian Schmidt - Thomas Zipp

L'exposition vise à rassembler des pratiques et des artistes qui usent librement de la peinture et de la sculpture, sans se concentrer sur le caractère proprement pictural de la peinture ou sculptural de la sculpture. Plus qu'une indifférence postmoderne de ces artistes au medium, cet usage fluide témoigne d'une organisation particulière de leur production, qui rappelle le modernisme.
La plupart des artistes de l'exposition font en effet des références directes ou indirectes à cette période, et les pièces produites semblent plus le résultat d'une vision globale que d'une variation sur un medium. Cependant, cette vision nous parvient à travers une analyse informée du passé, et ce n'est pas un hasard si les sculptures de l'exposition ont aussi souvent valeur de dispositifs de monstration, ou une fonction documentaire. Les pièces de l'exposition ont autant à voir avec l'information qu'avec la forme. Cependant, c'est dans l'organisation même de leur travail, que ces artistes traitent de l'histoire. Il s'agit plus d'un parallélisme que d'une reprise.






[15:00] Exposition de Chuck Close "Polaroïds"
Location:
Galerie Xippas
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 55
Fax : +33 (0)1 40 27 07 16
Mail : paris@xippas.com
Internet Site : www.xippas.com
Description:
du 10 avril au 22 mai
vernissage le samedi 10 avril à partir de 15h

Célébré comme l'un des peintres figuratifs américains les plus influents de notre temps, Chuck Close a depuis les années 60, exclusivement concentré son œuvre sur l'art du portrait, employant toutes les techniques d'impression et de reproduction possibles. Ses modèles sont les membres de sa famille, ses amis et artistes, ou lui-même, qu'il représente en gros plan et de face sur de très grands formats verticaux.

Pour sa seconde exposition personnelle à la galerie Xippas, Chuck Close présentera un ensemble de polaroïds, se composants d'autoportraits et de portraits de ses amis proches Jasper Johns, Robert Rauschenberg, et Roy Lichtenstein, réalisés entre 1991 et 2008.

[15:00-20:00] Exposition de Mequitta Ahuja "TROIS"
Location:
Galerie Nathalie Obadia
3, rue du Cloître Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 74 67 68
Fax : +33 (0)1 42 74 68 66
Mail : info@galerie-obadia.com
Internet Site : www.galerie-obadia.com
Description:
Gallery II

10 avril - 22 mai 2010
Vernissage samedi 10 mars 15h à 20h

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse d'organiser la première exposition personnelle de Mequitta Ahuja en Europe.

Le travail de Mequitta Ahuja, américaine née en 1976, se compose presque exclusivement d'autoportraits ou de compositions colorées qui oscillent entre paysage et abstraction. Elle déploie sur la toile ou le papier de grandes figures féminines à la chevelure démesurée évoluant dans une nature fantastique aux formes hybrides et colorées.
Se mêlent sur la toile textures, couleurs et identités ethniques multiples en lien avec les propres origines mixtes de l'artiste: indiennes par son père et afro américaine par sa mère. L'artiste parle « d'Automythography » pour décrire le contexte de son oeuvre, terme anglais qui combinerait à la fois le réel et l'autofiction, la mythologie personnelle et la réalité fantasmée. Chaque autoportrait commence par une performance de l'artiste devant l'objectif photographique après avoir soigneusement scénographié sa pose et choisi ses vêtements.
Au travers de ses toiles, le microcosme de l'autoportrait rejoint la cosmogonie et l'universalité.

Mequitta Ahuja est titulaire d'un MFA de l' Université de Chicago, 2003.
Elle est actuellement en résidence pour un an (2009-2010) au Studio Museum de Harlem.
Elle compte déjà plusieurs expositions personnelles : Museum of Contemporary Art Chicago, Lawndale Art Center in Houston, BravinLee Programs, New York, et a participé à de nombreuses expositions de groupe : Smithsonian National Portrait Gallery, Museum of Fine Arts Houston, Ulrich Museum, « Global Feminisms », Brooklyn Museum, NY.
Ses oeuvres sont dans de nombreuses collections publiques : Philadelphia Museum of Art, Ulrich Museum, KS, Museum of Fine Arts Houston, U.S. State Department's Mumbai, India offices, Cleveland Clinic.
Ella a remporté en 2009 le Prix Joan Mitchell.


Surge, 2010
Oil on canvas
244 cm x 213 cm/ 96 x 84 in.
Courtesy Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles

[15:00] Exposition de Nicolas Puyjalon "La Chambre de Thomas et Nicolas"
Location:
Galerie Xippas
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 55
Fax : +33 (0)1 40 27 07 16
Mail : paris@xippas.com
Internet Site : www.xippas.com
Description:
dans La chambre

10 avril - 22 mai 2010

Nicolas Puyjalon, artiste-performeur, récemment diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, s'est appuyé pour ce projet sur la configuration du lieu qui, situé entre deux étages, brouille les repères spatio-temporels. Comme pour chacune de ses performances, Nicolas Puyjalon écrit des partitions – sortes de notes et collages énigmatiques qui transcrivent la pensée d'une action en devenir. Une action simple qui prend le référent du quotidien dans l'emploi de matériaux trouvés, détournés. L'espace de la galerie devient un terrain de jeu momentané, un voyage absurde qui interroge notre rapport à l'œuvre.

[15:00] Installation de Felice Varini "Rectangle ellipse & disques"
Location:
Galerie Xippas
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 05 55
Fax : +33 (0)1 40 27 07 16
Mail : paris@xippas.com
Internet Site : www.xippas.com
Description:
Artiste suisse Felice Varini conçoit depuis près de trente ans, une œuvre située à la frontière de la création picturale. Son travail et sa peinture se développent en dehors du tableau. Les paysages urbains et les espaces fermés, avec les éléments architecturaux en présence, constituent son terrain d'action. Il consiste à inscrire des figures de géométrie, régulières ou non, qui donnent lieu à des événements visuels considérés depuis un point de vue déterminé.
A l'invitation de la galerie Xippas, Felice Varini a conçu l'installation « rectangle, ellipse & disques » pour l'escalier d'accès à l'espace d'exposition de la galerie. Les formes géométriques simples de l'œuvre de Felice viennent bouleverser la perception de ce lieu et contrecarrer la complexité de son architecture.

Durant toute une année, les visiteurs de la galerie Xippas feront l'expérience vertigineuse de cette traversée dans la forme qui s'étire et accompagne l'ascension vers les expositions temporaires, inscrivant ainsi l'échelle de leur corps dans la proportion irréelle de cette peinture dans l'espace.

Installation de Felice Varini "Rectangle ellipse & disques"

[15:00] Rencontre autour de l'exposition "Collecter / Recycler"
Location:
Centre Photographique d'Ile de France
CPIF
107, avenue de la République
77340 Pontault-Combault
M° RER Emerainville Pontault-Combault
France
Phone : +33 (0)1 70 05 49 80
Fax : +33 (0)1 70 05 49 84
Mail : contact@cpif.net
Internet Site : www.cpif.net
Description:
Avec Garance Chabert, Aurélien Mole, Ludovic Burel

Garance Chabert est critique d'art et commissaire d'expositions.Aurélien Mole est artiste, critique d'art et commissaire d'expositions.
Ils ont notamment coécrit : «Portrait de l'artiste en iconographe», Catalogue du mois de la photo 2009, Montréal.
Ludovic Burel est artiste, enseignant à l'école d'art de Grenoble et éditeur.

A l'issue de la rencontre le CPIF vous propose d'assister à la projection du film :

Aujourd'hui, de Akram Zaatari, 2003, 86 minutes
Production : Musée Nicéphore Niepce, Chalon-sur-Saône.

"Aujourd'hui est l'aboutissement de trois ans de recherches sur la circulation d'images au Moyen-Orient. C'est un voyage géographique et intérieur qui traverse plusieurs frontières dans la région, à la recherche d'une femme portant une jarre sur la tête, photographiée dans les années 1950 par l'historien Jibrail Jabbur dans un village aux bords du désert syrien. Les paysages toujours renouvelés du désert, d'où seraient originaires les civilisations arabes, deviennent le territoire d'exploration de plusieurs approches documentaires. Le vidéaste interroge des images d'archives, ses images filmées et photographiées, ainsi que ses premiers enregistrements visuels et sonores pris depuis l'invasion israélienne du Liban en 1982. En temps de guerres régionales et de fermeture de frontières, le paysage quotidien est animé par des chants militaires et des images de propagande, produits du conflit israélo-arabe, n'ayant pour moyen de circulation que les médias et le réseau Internet."







[16:00] Finissage de Thierry GRAVE "entre la mine et le papier"
Location:
Galerie Hamadryade
16, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 51 37 43
Mobile : +33 (0)6 07 33 23 38
Mail : galeriehamadryade@yahoo.fr
Internet Site : hamadryade.over-blog.fr
Description:
dessins

du mardi 23 mars au samedi 10 avril 2010
vernissage samedi 27 mars à 16 heures

S'il existe des Artistes qui ont l'intuition de la Voie dès leurs plus jeunes années, sans nul doute, Thierry GRAVE fait partie de ceux-là.
Recommencer l'ouvrage, le repenser, le reprendre et combien de fois le refondre ou le mettre en pièces sont autant d'étapes, de réussites et d'échecs qui façonnent le savoir-faire et la maturité créatrice.
Ainsi, à l'école de l'expérience, Thierry a solidement assimilé la technique fondatrice, celle qui permet d'aller toujours au-delà et qu'il s'est appropriée pour en faire une boussole céleste qui ne cesse de le guider sur le chemin qu'il se trace à chaque fois qu'il se met à l'œuvre pour notre plus grand plaisir.
L'Artiste est né du désir de créer, de coordonner le cœur, l'esprit et la main.
Thierry GRAVE ne s'arrête pas à un style, il est protéiforme, car la création ne supporte pas l'uniformité et encore moins les redites. On le connaît orfèvre-joailler, sculpteur, plasticien, on le découvre dessinateur… Ce retour aux sources en fait un homme « du bâtiment » comme aimait à dire le grand DEGAS.
Pour cette exposition exceptionnelle, Thierry GRAVE, nous offre une nouvelle facette à travers un univers qu'il nous dévoile non sans pudeur mais qui, cependant, nous révèle une importante part d'intimité. Sans avoir recours à une pâle et inutile vision psychanalytique, nous nous laissons volontiers simplement guider dans les voies de traverse qui sont les siennes.
L'Artiste est avant tout sculpteur, comme il aime à se présenter. Le dessin, pour lui, est le plus souvent un travail préparatoire, mis au service d'un « objet » à venir. Une fracture de la tête de l'humérus l'ayant handicapé pendant l'été 2009, et pour ne pas rester inactif, c'est vers le dessin comme objet définitif qu'il s'est orienté.
Peut-être est ce en réaction à son habitude de faire des dessins assujettis à des objets réels extérieurs ; en tout cas ces images correspondent à du pur imaginaire. Ici pas de figuration directe, ou très rarement. Ce n'est qu'en reconnaissant des figures ici et là, et en les mettant en valeur au fur et à mesure qu'elles naissent sous ses yeux et sous son crayon, que des formes pseudo figuratives apparaissent. Les images ne sont pas pensées puis représentées mais bien pensées en les dessinant et dessinées en les pensant. Certains thèmes sont récurrents : le couple, le mage sous sa capeline, le sexe, le cerveau, les viscères, les os, les végétaux, la naissance…
Chaque dessin est daté et même l'heure à laquelle il est achevé est indiquée. Quand plusieurs heures sont indiquées, c'est que le dessin a été abandonné puis repris plusieurs fois. C'est un journal de bord des « états d'âme » de l'artiste, pendant deux mois et demi, qui nous est montré. Parfois des textes accompagnent le dessin, et apportent un autre point de vue sur le même sentiment.
De même, est-ce en partie en réaction à la pléthore d'outillage nécessaire à la sculpture que deux crayons, une gomme et du papier ont été les seuls outils mis en œuvre pour cette série de dessins.
Thierry GRAVE a été nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par Madame Catherine TASCA, Ministre de la culture, en décembre 2001.
Le réalisateur Jean Paul DUPUIS lui a consacré trois films : « L'Ivre d'Auteurs » en 1996, « Les Mots de Tête » en 1999 et « Dix petits bronzes » en 2003.


[16:00-17:00] Rencontre-dédicace avec Claude Parent
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citechaillot.fr
Description:
Librairie de la Cité de l'architecture et du patrimoine

autour de ses livres et des livres qui lui sont consacrés








[17:00] Exposition "La Préhistoire en Val de Seine"
Location:
La CLEF
Culture, Loisirs, Et Formation
46, rue de Mareil
78100 Saint-Germain-en-Laye
M° RER A Saint-Germain-en-Laye
France
Phone : +33 (0)1 39 21 54 90
Mail : contact@laclef.asso.fr
Internet Site : www.laclef.asso.fr
Description:
DU 01 AVRIL AU 07 MAI
Vernissage SAMEDI 10 AVRIL 17h

La Préhistoire en Val de Seine

EN COLLABORATION AVEC L'ASSOCIATION ARCHEOLITHE

Conçue pour s'adresser à un large public, cette exposition vous propose une lecture de la vie quotidienne des hommes depuis le Paléolithique jusqu'aux âges des Métaux et se fait l'écho des travaux menés par un réseau de cinq structures associatives des Yvelines. Elle se compose de plusieurs vestiges archéologiques remarquables et dresse un panorama de l'outillage, des formes d'habitat, des pratiques alimentaires et des modes funéraires des hommes de la Préhistoire. La dimension ludique y est aussi intégrée grâce à la maquette, aux fac-similés et au praxinoscope.

* Nous accueillons cette exposition à l'occasion de l'inauguration du Jardin de la Préhistoire implanté au sein même du parc de La CLEF : 200 m2 de terrain consacré à l'accueil des classes. L'occasion d'oublier son quotidien, de s'initier à l'archéologie et de se laisser conter la Préhistoire.

www.archeolithe.com

[17:00-19:00] Signature par Jean-Michel Othoniel du livre "Why Glass ?"
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
signature des éditions de tête du livre de Jean-Michel Othoniel "Why Glass" (parues aux éditions Jannink) le samedi 10 avril de 17h à 19h à la Galerie Emmanuel Perrotin.

La signature se déroulera au premier étage du showroom, au 76 rue de Turenne (entrée à droite dans la cour).

[17:30-19:00] Rencontre avec Luc Besson et Jacques Tardi pour "Adèle Blanc-Sec"
Location:
Fnac Paris - Ternes
26-30, avenue des Ternes
75017 Paris
M° Ternes
France
Phone : 0 825 020 020
Fax : +33 (0)1 44 09 18 01
Mail : etoile@fnac.com
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=42
Description:
Forum au niveau 1 du magasin

A l'occasion de la sortie en salles le 14 avril prochain du film de Luc Besson Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc‐Sec, la Fnac des Ternes organise une rencontre avec le réalisateur et avec Tardi, le créateur du personnage Adèle Blanc‐Sec. Pour plonger le public dans l'ambiance fantastique des péripéties de l'héroïne, le magasin sera totalement habillé aux couleurs du film et de la BD.









[18:00] Expo "Les bâtisseurs de l'imaginaire et hommage à Chomo"
Location:
Espace Saint-Jean
26, Place Saint-Jean
77000 Melun
M° RER D Melun
France
Phone : +33 (0)1 64 52 10 95
Fax : +33 (0)1 64 09 11 46
Mail : espacesaintjean@ville-melun.fr
Internet Site : www.ville-melun.fr/Agenda/Espace-Saint-Jean
Description:
Vernissage le samedi 10 avril à 18 heures - entrée libre

Cette exposition est entièrement consacrée à “l'art singulier” et à certaines de ses figures emblématiques, et en particulier Chomo, de son vrai nom Roger Chomeaux ( 1907-1999), artiste plasticien qui s'était retiré à partir de 1946 en forêt d'Achères, à quelques kilomètres au sud de Melun, près de Milly la forêt.
Photographies, films et vidéos, panneau thématiques et monographiques, mais aussi bien sur des oeuvres - sculptures, dessins, gouaches, écritures... cette exposition donne à découvrir les univers et les choix de vie, les engagements (artistiques mais aussi écologiques...), et les oeuvres, d'artistes “singuliers”, qui bâtissaient ( bâtissent ) en marges de toutes institutions artistiques et culturelles, et de toutes institutions en général... des mondes imaginaires, des écritures et des habitats.
Des rendez-vous seront proposés dans le cadre de cette exposition, conférences, ateliers, visites de sites...

“En marge de toute norme ? certains ont entrepris de transgresser règlements et usages pour édifier l'espace qui les habite. En ces lieux de rupture, le rêve de bâtir se nourrit de lui-même : il est un art de vivre et une manière de philosopher personnelle et concrète qui s'enracinent dans l'imaginaire. La confrontation de leurs œuvres singulières nous montre comment l'imaginaire se symbolise à travers certaines figures formelles, spatiales, comportementales.
À quels manques et désirs, à quelle crise, répondent ce besoin de créativité individuelle, cette appropriation démesurée de l'espace ? Là opère la fonction motrice de l' Imaginaire...”
Photographies et films par Clovis et Claude L. Prévost

expositions ouvertes au public :
du mardi au samedi de 13 à 18 heures. Dimanche de 14 à 18 heures.
Fermée lundi et jours fériés et les dimanches de juillet.

[18:00] Exposition collective "J'ai l'âge du crédit de mes parents"
Location:
Les Instants Chavirés
ancienne Brasserie Bouchoule
2, rue Emile Zola
7, rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
M° Robespierre
France
Phone : +33 (0)1 42 87 25 91
Mail : infos@instantschavires.com
Internet Site : www.instantschavires.com
Description:
« J'AI L'AGE DU CREDIT DE MES PARENTS »
Charlotte Agricole - Zenn Al Chariff - Vincent Blanc - Lily Chavez Parede - Charles Coturel - Marie De Geuser - Quentin Debesnet - Anne-Sophie Duca - Clémence de Montgolfier - Océane Féral - Freddy Guedot - Mathilde Guillemot - Manuel Houssais - Chloé Larus- Mélodie Lutton - Johanne Montembault - Pauline Moreau - Erika Réault - Alexandra Roger - Alice Ruffini

Exposition du 10 au 24 avril 2010
Vernissage le samedi 10 avril 2010 à 18h

Cette exposition des 4ème années de l'option art est réalisée dans le cadre de l'Atelier de Recherche et de création mené par Isabelle Lévénez et Raphaël Zarka, enseignants à l'école des Beaux Arts d'Angers. La coordination de la 4ème année suppose la réalisation d'une exposition des travaux des étudiants de l'option Art. Celle-ci est programmée aux Instants Chavirés à Montreuil en collaboration avec Guillaume Constantin, artiste et responsable des arts visuels aux Instants Chavirés. Cette exposition est l'occasion d'expérimenter un accrochage de travaux aboutis, de provoquer un dialogue et de redonner une dimension collective au geste artistique.

Vingt étudiants proposeront leurs travaux portant sur des sujets libres, de Twitter à la sculpture des livres en passant par les discours inauguraux des présidents des États Unis et l'aliénation dans le travail... Autant de sujets riches et variés, indépendamment sélectionnés par les étudiants qui laissent entrevoir de grandes thématiques comme la communication, l'organisation de l'information, le paysage, la cartographie, etc.

Le titre de l'exposition « J'AI L'AGE DU CREDIT DE MES PARENTS » issu d'une pièce de Zenn Al Charif (présent dans l'exposition) nous renseigne évidemment sur l'âge de ces étudiants mais aussi sur leur lecture du monde qu'ils côtoient via des interfaces, des outils utilisés quasi-quotidiennement par eux et qui sont surtout des outils de partage.



[18:00] Exposition collective "l'art au féminin"
Location:
Galerie Art' et Miss
14, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 43 57 37 42
Fax : +33 (0)8 21 90 17 48
Mail : artetmiss@free.fr
Internet Site : www.artetmiss.fr
Description:
du 3 au 30 Avril 2010
vernissage samedi 10 Avril à 18h

avec :
Jocelyne DESCHAMPS-KUS
Anne VERGAIN
Sylvie BREYSSE
Adriana BAVARESCO
Mireille VANHOVE-DUBOIS
Catherine BICKERT
Martine RAVIGNON
Hélène DONADIEU
Christiane GUERRY
Emilie TOÏ
Evelyne LAMBREY
Tatiana CHEREVAN

Présentation du site VEIN-ART.COM

[18:00-21:00] Exposition d'Ernesto Sartori "La fureur de l'atome"
Location:
Galerie Marcelle Alix
4, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 50 04 16 80
Mail : demain@marcellealix.com
Internet Site : www.marcellealix.com
Description:
du 10 avril au 22 mai
vernissage samedi 10 avril 2010, 18h - 21h

Le travail d'Ernesto Sartori n'a rien de purement "surréaliste" ou "littéraire". Il doit être pris au sérieux théorique de son incongruité même. Armé de tubes de gouache, de peinture glycéro très diluée ou de stylos aquarellés fluo, il travaille principalement sur des surfaces de bois et des installations faites d'éléments modulaires. Avec un authentique souci de rigueur présent aussi bien dans ses dessins et ses peintures, adepte d'une logique non conformiste, on peut rapprocher son univers des pratiques de Kurt Schwitters, Paul Thek, ou Robert Smithson, comme un hommage aux possibles écarts de la nature.

Tu vois des fragments de paysages peuplés d'êtres humains, d'animaux et de monstres.

Dans ce système de pentes et de formes emboîtées, tu pars à la conquête du sol ; tu te dis que ton corps s'habituera à cette nouvelle position, toi qui n'as connu que la perpendiculaire. Tu explores ce monde continu, au déroulement permanent, par vues plongeantes, en surplomb ou en échappée. Plus d'inertie et plus d'habitudes, tu évolues entre montée et descente, fatigue et euphorie.

Tu as renoncé à l'équilibre, au confort. Tu préfères suivre la pente que l'on obtient naturellement lorsqu'on empile des oranges ou des balles de tennis. Les paralléloèdres te permettent de paver l'espace à la perfection. Ton module de départ, les mathématiciens l'appellent le dodécaèdre rhombique, un polyèdre à douze faces composé de losanges réguliers.

Tu cherches l'origine, le postulat de départ. Ces espaces, ces objets et ces situations seraient-ils le produit d'une gravité déviante? Pourtant, les lois de Newton semblent à première vue inchangées: plus tôt, tu as aperçu des plans d'eau horizontaux.

Tu observes, et tu es observé. Les journées ne sont jamais creuses. Tu ne parviens pas à saisir où sont les amis et qui sont les ennemis. Chacun a une mission ou un rôle à jouer : l'homme qui porte une forme sur son dos comme on porte un savoir, le terrible lézard qui rôde, le tas de chair, le cheveu qui s'allonge comme dans la légende japonaise ou encore les sportifs qui servent d'appâts aux zombies.

Tu cherches la fonction de chaque chose. Tu te dis que cet endroit est une cachette si on peut s'y cacher, et que ce plan est une table si on peut y poser un objet.

De grandes lignes en forme de rampes ou de rails courent sur les différentes hauteurs de ce monde. Peut-être sont-elles des outils de construction détournés comme dans les Carceri de ce graveur et architecte italien que tu aimes bien. Peut-être s'agit-il de voir à travers ces éléments un monde en réduction tel que le décrit celui qui imagine deux cents corps dans un cylindre, soumis à des hiérarchies et des lois extrêmement rigoureuses. Déclencher une fureur de l'atome, tu le sais maintenant, c'est une opération semblable à celle qui consiste à créer un pont pour relier deux points.

CB

Ernesto Sartori est né à Vicenza (Italie) en 1982 et vit à Nantes depuis 2002. Lauréat du Prix de la Ville de Nantes en 2008, il a participé à l'exposition Par des rigoles, des canaux, la forme est conductrice aux Instants Chavirés (Montreuil) en 2009. Il a récemment assuré le commissariat et la mise en espace de Plus réel que l'herbe #1 (les cratères du futur) à la Zoo galerie, et fait actuellement partie du programme de résidence des Ateliers des Arques dans le Lot http://www.ateliersdesarques.com


Portrait de l'artiste (des graphistes et du photographe)
de gauche à droite (left to right): Aurélien Mole, Gaël Etienne, Ernesto Sartori, Alexandre Dimos
Photo: Aurélien Mole / colorisation (colouring): Ernesto Sartori / direction artistique (art direction): Marcelle Alix

[18:00] Vernissage de Pascale Angelosanto "Les couleurs de la vie"
Location:
Le Progrès
1, rue de Bretagne
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 72 01 44
Description:
expo photos et photos/textes

L'exposition photographique mêle photos couleur et noir et blanc, couleurs de la nature, noir et blanc de l'âme... Elle sera visible sur les deux niveaux de la brasserie durant un mois tous les jours, sauf le dimanche, de 8h à 2h, du 24/03 au 23/04. Je vous invite à s'y rencontrer autour des photos le samedi 10/04 à partir de 18h (au 1er étage)

www.pascaleangelosanto.com

Vernissage de Pascale Angelosanto "Les couleurs de la vie"

[18:00] Vernissage de Silvia Bächli
Location:
Galerie Nelson-Freeman
59, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 71 74 56
Fax : +33 (0)1 42 71 74 58
Mail : info@galerienelsonfreeman.com
Internet Site : www.galerienelsonfreeman.com
Description:
du 10 avril au 22 mai
vernissage le samedi 10 avril à 18h

The Galerie Nelson-Freeman is pleased to present Silvia Bächli's s fourth solo exhibition at the gallery.

Silvia Bächli was born in Switzerland in 1956. Her life is shared between Paris and Basel, where she has spent the past 30 years or so exploring the boundaries of the art of drawing. This discipline more than any other, due to its flexibility and immediacy allows her to express with great intensity the fleeting moments of life. Using the body and its movements as a starting point, Silvia Bächli's work spreads into everything that can be considered part of the realm of feeling. In this way she presents a reality made up of fragments and impressions. She takes no interest in grandiloquence, but prefers to give greater importance to details, small things, minutiae... "I try to sense those words that we have on the tips of our tongues but we can never precisely define." *

Bächli's oeuvre revolves around a number of recurring themes and patterns: Straight or curved lines, checkerboard patterns, text extracts, landscapes, fragments of the human form. Her work tries neither to be figurative nor abstract. "Crossed lines can become stars or perhaps the lines on the palm of ones hand (...) It is quite possible that something figurative springs to the mind of the spectator, but there are too few concrete signs to say exactly what it is with any certainty." *

Drawing may well be at the heart of her work, however over the last few years photography has begun to figure increasingly in her art. Her photographs are in general wild landscapes and their composition and framing have much in common with her drawn work.

The creative process leading to Bächli's work is extremely meticulous and thought out. It takes place over a number of stages. The first stage is one of creation: the artist produces a large number of drawings, created using a limited palette of colours and simple shapes. She works mainly in gouache, in shades of monochrome grey. Not log ago, colours began to appear in her work. Following stays in Finland and Iceland, she exclusively uses colours that evoke Nordic landscapes with achromatic range going from pale blue to the colours of earth. During the following stage she makes her selection among the drawings. "Drawing involves, trying something new, doing research, finding things, playing with them, remembering and inventing things. Then, there is a second stage of selection, verification and elimination."* Finally, it is time to put the drawings up for exhibition. This part of the process is an integral part of her work. She always takes into account the exhibition space and its specificities. The smaller works are either hung individually or in groups. The distance between the oeuvres is as important as the drawings themselves, in the same way as punctuation in poetry or pauses in music. Since 1996, she has also been showing her work in "table-showcases". This method allows her bring different works together; create families and collections following reoccurring patterns and certain links. "These sets are composed of multiple parts and resemble the notation of Gregorian chants. This type of singing brings together a number of different voices. There are moments when all the voices are heard together, moments of fusion. There are also pauses, voices en masse and echoes... this is how I see the world: different layers which rub off on each other." *

For this new exhibition, Silvia Bächli has developed a series, which she began in 2006. This series consists of large format drawings showing a succession of parallel lines drawn in grey or black with a wide variety of density. In order to make these drawings, the artist placed herself in the centre of each sheet of paper on the floor and made long brush strokes without breaking off or going over the lines again. Thus the artist's whole body is engaged in the drawing and its resistance and limits determine the result.

As well as this series, the artist is also exhibiting photographs taken in 2008 during a stay in Iceland. Over a period of several months, at the same time as she was preparing her drawings for the Venice Biennale, Bächli took photographs of the snow-covered landscapes of Seydisfjordur. According to Silvia Bächli, these enormous snowy spaces are like white pages of absolute serenity. "The long snowy winter places these images in front of my nose. All I had to do was pick them up." *

The upper floor of the gallery welcomes an installation with a completely different atmosphere: it is made up of older drawings in smaller and medium sized formats using different techniques. A large drawing composed of lines is hung on the opposite wall as a counterpoint.

Last year, Sylvia Bächli represented Switzerland at the Venice Biennale (The Swiss Pavillion, Giardini, June - November, 2009). She exhibited the installation das (to Inger Christensen), in homage to the late Danish writer and made up of thirty-three drawings and photographs as well as a series of "table-showcases".
Her work has been the subject of numerous solo exhibitions at major institutions, notably in 2007 at the Pompidou Centre (Paris), at the Serralves Museum (Porto) and at the MAMCO (Geneva) in 2006.

* Extracts from an interview with Silvia Bächli by AnaÎl Pigeat and J. Emil Sennewald in Roven N_3, March 2010

[18:30-21:30] inauguration et vernissage de Oan Kim
Location:
La Petite Poule Noire
12, boulevard des Filles du Calvaire
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 58 30 89 70
Mobile : +33 (0)6 17 92 09 71
Mail : contact@lapetitepoulenoire.fr
Internet Site : www.lapetitepoulenoire.fr
Description:
inauguration et vernissage de Oan Kim










[19:00-23:50] Avant-première de "THE VISIT" de Richard Dailey & Côme Levin
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:


Un long-métrage déjanté, qui figure dans la sélection 2010 du festival du Film Indépendant de Cannes et du New Filmmakers festival de New-York. L'occasion de plonger dans les histoires chamarrées et cocasses d'un obsédé sexuel, d'un gay machiavélique et d'une religieuse américaine ! ENTREE LIBRE.

La Péniche Cinéma
Parc de la Villette - Canal de l'Ourq

19 > L'EMBARQUEMENT (l'apéro de la Péniche Cinéma)
20h30 > LA PROJECTION
THE VISIT de Richard Dailey et Côme Levin (80'), prod. Afterart, France 2010.
22h > LA RENCONTRE-DEBAT (en présence de Richard Dailey et Côme Levin)

[19:00] Exposition "aKorporation"
Location:
Kata Bar
37, rue Fontaine
75009 Paris
M° Blanche
France
Phone : +33 (0)1 40 16 12 13
Internet Site : www.myspace.com/katabarofficial
Description:
VISIONS de F. Journo et V. Chassat

[19:00] Réception à l'occasion de la 17ème COPEAM
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Réception à l'occasion de la 17ème Conférence permanente de l'audiovisuel méditerranéen (COPEAM)













[22:30-23:55] soirée Very International People
Location:
Le Cab
Cabaret
2, place du Palais Royal
168, rue de Rivoli
(dans le Louvre des Antiquaires)
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 58 62 56 25
Fax : +33 (0)1 58 62 56 40
Mail : info@cabaret.fr
Internet Site : www.cabaret.fr
Description:
L'OpenBar est privé jusqu'à minuit et seuls les invités munis de leur pass nominatif y seront donc admis.
Puis nous serons rejoints par les autres oiseaux de nuit pour terminer la fête au petit matin vers 5h.

Pour avoir votre pass personnel (ou faire votre résa table), connectez-vous sur le site avec votre code V.I.P. puis enregistrerez vous dans le formulaire adéquate.
Vous recevrez alors votre pass par mail :
=> http://www.cireurs-private-club.com
=> Votre code V.I.P. : CBI


11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés