Friday, April 23, 2010
Public Access


Category:
Category: All

23
April 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

  Exposition de Duane Hanson "Le Rêve américain"
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:
Pavillon Paul Delouvrier

Horaires
du 21 avril au 15 août 2010
Mercredi, jeudi, vendredi, dimanche de 14h à 19h / samedi de 14h à 21h

Tarifs
Entrée libre

Informations
01 40 03 75 75 / www.villette.com

Les quinze sculptures de Duane Hanson (1925-1996) réunies ici montrent combien la création de cet artiste, décédé en 1996 et peu exposé en France, s'avère encore d'une grande actualité, tant son regard critique sur la société américaine des années 70-90 peut faire écho aux désarrois de notre société actuelle.

«Duane Hanson, Le Rêve américain...» présente quinze des dernières œuvres du sculpteur, considéré de nos jours comme une figure majeure de l'hyperréalisme américain. Elles ont été réunies par l'Institut für Kulturaustausch de Tübingen et sont, pour la plupart, la propriété de la veuve du sculpteur, Wesla Hanson.

Le propos est de donner à voir combien la création de cet artiste, décédé en 1996 et peu exposé en France, s'avère encore d'une grande actualité, tant son regard critique sur la société américaine des années 70-90 peut faire écho aux désarrois que beaucoup connaissent aujourd'hui dans notre propre société.

Ces personnages «grandeur nature», à la mise ordinaire, assis ou debout, jeunes ou vieux, donnent l'illusion entière de présences humaines, à la fois attirantes et inquiétantes.


Duane Hanson, Old Couple on a Bench, 1994 - Collection Hanson, Davie, Floride - photo : Roy G. Crogan © ADAGP, Paris 2010 - Courtesy of the Institut für Kulturaustausch, Tübingen

Fraîcheur de corps d'enfants, ou visages ridés, bleu des veines sous la peau, pilosités, souci du détail vestimentaire révèlent la maîtrise technique de Duane Hanson pour réaliser ces moulages à partir de modèles vivants.

Une virtuosité qui sert l'intérêt du sculpteur pour les plus modestes de ses contemporains - femme de ménage, étudiant, sportifs, ouvriers ou petits retraités... - dont il souhaitait rendre perceptible la morosité de la vie quotidienne.

Investi contre la politique de Ronald Reagan, la guerre du Vietnam, les agressions racistes et urbaines, Duane Hanson considéra aussi la société de consommation américaine comme une violence sociale: créant des attentes inassouvies chez les plus humbles, le «rêve américain» ne généra, pour la plupart, que déception.

Ainsi, ces héros du quotidien, ces «stars de quartier» figés dans leurs pensées, le regard absent, paraissent-ils résignés dans le vide de leur existence et leur solitude.

Avec «Duane Hanson, Le Rêve américain...» la Villette souhaite rendre hommage à un artiste qui, témoin sans concession de son monde, nous donne à penser les vulnérabilités du nôtre.


Duane Hanson, Man with Walkman, 1989 - Collection Hanson, Davie, Floride - photo : Alan Ginsburg © ADAGP, Paris 2010 - Courtesy of the Institut für Kulturaustausch, Tübingen

Exposition "Robert Doisneau - Palm Springs 1960"
Location:
Galerie Claude Bernard
7/9, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 97 07
Fax : +33 (0)1 46 33 04 25
Mail : galerie@claude-bernard.com
Internet Site : www.claude-bernard.com
Description:
1er avril - 1er juin 2010
Vernissage le 1er avril de 18h à 21h

À l'occasion de la parution du livre "Palm Springs 1960" aux Editions Flammarion, la Galerie Claude Bernard présentera du 1er avril au 1er juin 2010 un ensemble de tirages en couleur de Robert Doisneau choisis parmi les photographies reproduites dans le livre.

Depuis l'après guerre Robert Doisneau travaille régulièrement avec la presse américaine. C'est pour une commande de Life, en 1950, qu'il a réalisé celle qui deviendra sa photo la plus célèbre: « le baiser de l'hôtel de ville ». Rapho lui passe souvent des commandes pour le New York Times, Life ou Fortune.

Là bas, ses images sont également entrées au Musée.

En 1948 il a participé à une exposition sur la photographie française à New York avec Edouard Boubat, André Papillon, Willy Ronis.

En 1951 c'est au MoMA de New York qu'il est exposé en compagnie de Brassaï, Willy Ronis, Henri Cartier-Bresson et Izis.

Pourtant en 1960, il n'a jamais traversé l'Atlantique. Faute de moyens, il a laissé les photographies voyager à sa place.

C'est pour réaliser un reportage pour le magazine Fortune que Robert Doisneau prendra pour la première fois l'avion pour les Etats Unis le 19 novembre 1960. Thème du reportage : la construction de golfs à Palm Springs, refuge des riches retraités américains dans le désert du Colorado.

Après une journée passée à New York, il arrive à Palm Springs le 21 novembre.

Il y restera jusqu'au 1er décembre. Ce qu'il découvre là bas l'incite à dépasser largement le thème du reportage. Au delà de l'empiètement des greens sur un territoire aride, il dresse un portrait amusé d'une planète artificielle repeinte aux couleurs les plus suaves. Il utilise tout à tour un Rolleiflex, un Leica et un Hasselblad et, pour la première fois se sert de la pellicule couleurs à des fins résolument esthétiques.

Le 2 décembre il est à Hollywood dans les studios de la Paramount où Jerry Lewis tourne « le tombeur de ces dames ». Une semaine de prises de vues compliquées par les Syndicats américains qui délèguent à tout photographe étranger invité, un confrère américain qui le suit comme une ombre.

Robert Doisneau quitte Los Angeles le 9 décembre pour rejoindre Maurice Baquet à New York où ils réaliseront une série de prises de vues jusqu'au 17 décembre, date du retour vers Paris.

Le reportage réalisé à Palm Springs sera publié dans ne numéro de Février 1961 de Fortune sous le titre « Palm Springs : green and playful grows the desert ».

Les originaux ayant servi à la publication du reportage, oubliés dans les archives du journal, seront retrouvés en 2007 par Scott Thode alors Directeur de la photographie du journal, et rendus à l'Atelier Robert Doisneau.

C'est sa vigilance et sa courtoisie qui ont donc rendu possibles le montage du livre et la réalisation de cette exposition.

Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Location:
L'Adresse
Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.ladressemuseedelaposte.fr
Description:
Galerie du Messager

Durée et Horaires
du 14 avril au 19 septembre 2010
Du lundi au samedi de 10h à 18h. Fermé le dimanche et les jours fériés.

Tarifs
Plein tarif : 6,50 € (donne accès aux collections permanentes)
Tarif réduit : 5 €
Gratuité pour les moins de 13 ans et pour les postiers

L'Adresse Musée de La Poste crée l'événement à Paris avec l'exposition « Aragon et l'art moderne » du 14 avril au 19 septembre 2010.

Le dialogue fécond entre une grande figure du surréalisme et les artistes du XXe siècle

L'exposition présente les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de quarante artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : de Paul Signac à Pirosmani, de Henri Matisse à Pablo Picasso, en passant par Albert Marquet, Marc Chagall, Paul Klee et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot, encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les œuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, c'est aujourd'hui l'heure du troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Marcel Duchamp, L.H.O.O.Q. (La Joconde à moustache), Ready-made rectifié.
Crayon graphite sur héliogravure - 61,5 x 49,5 cm.
Coll. Parti communiste français en dépôt au Centre Pompidou, Paris, Musée national d'art moderne/ Centre de création industrielle
© Adagp, Paris 2010
© Photo RMN-Philippe Migeat

Une fusion art-littérature

Louis Aragon (1897-1982), fondateur du mouvement surréaliste avec André Breton et Philippe Soupault, est un des esprits les plus brillants et les plus complexes du XXe siècle. Les trois hommes ont très tôt entamé un dialogue avec la peinture. A tel point que leurs écrits sur l'art forment un véritable corpus dans leur oeuvre. La littérature et l'art sont, pour Aragon, imbriqués et portent en eux la même interrogation : la mise en question de l'homme et du monde et, par là même, des langages verbal et pictural. Pour Aragon, les objets sont des mots et les mots des matériaux de construction. La rencontre de l'auteur avec des peintres majeurs a été fondamentale. « Elle a toujours marqué une étape importante de ma propre vue des choses », écrira-t-il.

La révolution du collage

Ces peintres, dont il fait la connaissance grâce à Guillaume Apollinaire et à Pierre Reverdy, vont, pour certains, l'accompagner toute sa carrière. Aragon, en intimité avec ceux qu'il appelle « les aventuriers de la pierre et de la toile », sera mêlé de près aux événements capitaux de l'histoire de l'art du XXe siècle. Il publie dès 1923 un texte sur Max Ernst, puis en 1930, en guise de préface à une exposition, La Peinture au défi, qui se veut une réflexion sur les collages, suscitée par La Femme 100 tête de l'artiste et par ceux de bon nombre d'artistes dadaïstes et surréalistes auxquels il est encore lié : Marcel Duchamp, Francis Picabia, Jean Arp, Man Ray, Joan Miró, Yves Tanguy... Dans ce texte essentiel, qui préfigure ce que deviendra la création contemporaine, Aragon fait l'historique de cet art nouveau, tente d'expliquer « le défi que le collage lance à la peinture traditionnelle » et pose la question du réalisme, voire du réalisme socialiste.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Jules Lefranc, Le Pont Marie, 1940-1945, huile sur toile,55 x 33 cm
Collection particulière - © Photographie Michel Fischer

Du réalisme socialiste à Matisse

Il approfondira ces concepts en 1935 dans son ouvrage Pour un réalisme socialiste. Dès lors, il se fait le défenseur d'artistes comme Taslitzky, Fougeron (quand il ne lui reproche pas de faire fausse route), et d'artistes soviétiques. Ce qui ne l'empêche pas simultanément d'écrire des articles sur Pirosmani, Paul Signac, Henri Matisse, Pablo Picasso, Fernand Léger, Marc Chagall, Joan Miró, Max Ernst, André Masson, Georges Malkine, Hoffmeister, Alberto Giacometti, Grüber, Bernard Buffet, Jiří Kolář, Alekos Fassianos... pour des catalogues ou des journaux, principalement Les Lettres françaises, hebdomadaire littéraire dont il assure la direction de 1953 à 1972, épaulé par Pierre Daix, rédacteur en chef, et qui seront repris dans Aragon, Ecrits sur l'art moderne (1981). Enfin, en 1970, il consacre un essai remarqué à son ami Henri Matisse, rencontré trente ans plus tôt. A côté de ses écrits, Aragon se montre aussi un fin collectionneur : il possède des Georges Braque, André Masson, Jean Arp, Hoffmeister, jusqu'à la célèbre Joconde à moustache (L.H.O.O.Q.) de Marcel Duchamp, dont il fera don au PCF en 1979. Seront présentés les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de 40 artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : Paul Signac, Pirosmani, Henri Matisse, Albert Marquet, Pablo Picasso, Georges Braque, Fernand Léger, Gris, Marcel Duchamp, Marc Chagall, Paul Klee, Jean Arp, Man Ray, De Chirico, Max Ernst, André Masson, Georges Malkine... et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les oeuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, le troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon, l'est aujourd'hui par L'Adresse Musée de La Poste avec une exposition qui rend compte de ce dialogue entre l'écrivain et les artistes du XXe siècle.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-13:30] Dédicace de Mark Hamill alias Luke Skywalker
Location:
Carré d'Encre
13 bis, rue des Mathurins
75009 Paris
M° Havre - Caumartin, RER A Auber, RER E Haussmann - Saint-Lazare, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 84 19 43 26
Mail : contact@lecarredencre.fr
Internet Site : www.lecarredencre.fr
Description:
A l'occasion du 30e anniversaire de l'Empire contre attaque, un timbre collector sera mis en vente en édition limitée au Carré d'Encre.

Le Carré d'Encre s'engage aux côtés du Festival Jules Verne pour défendre les espèces en danger et reçoit Mark Hamill alias Luke Skywalker pour une séance de dédicaces exceptionnelle et exclusive de 11h à 13h30.

Peut-être pas totalement gratuitement car cette séance de dédicace sera l'occasion pour La Poste de mettre en vente un timbre collector en édition limitée pour les 30 ans de l'Episode V. Chaque planche de 10 timbres-collector est vendue 65 euros.

Mais c'est pour une bonne cause, puisque les sommes récoltées à cette occasion iront au profit des espèces en danger (Association loi 1901 Jules Verne Aventures).

12:00
13:00
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:30-20:00] Remise du Prix du Brigadier 2009
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
En cette année de cinquantième anniversaire du Prix du Brigadier, créé en 1960 à l'initiative de l'Association de la Régie Théâtrale (A.R.T.), Bertrand Delanoë, Maire de Paris, remettra les récompenses aux Lauréats de l'année 2009 : Ludmila Mikaël pour l'Amante anglaise et Arnaud Denis pour la mise en scène des Femmes savantes de Molière, ainsi qu'un Brigadier d'Honneur à Etienne Bierry dans les salons de l'Hôtel de ville de Paris le vendredi 23 avril 2010 à 17h30.


[18:00-21:00] Closing Party - Exposition /Kisito/ de Kisito Assangni
Location:
galerie octObre
24, rue René Boulanger
75010 Paris
M° République
France
Mobile : +33 (0)6 08 05 34 06
Mail : galerie@octobre.org
Internet Site : www.octobre.org
Description:
Du 12 au 22 avril 2010
Entrée libre du lundi au vendredi de 16h à 20h
CLOSING le vendredi 23 avril de 18h à 21h

du 12 au 23 avril, la galerie expose pour la 4ème fois Kisito Assangni, peintre et vidéaste, né en 1975 à Lomé (Togo), qui expose des dessins à l'acrylique sur papier.

Il vit à Londres, travaille à Londres & Paris, expose également à Bilbao jusqu'au 19 mai.

http://www.kisitoassangni.com






[18:00] Exposition de Francis Jalain "Sérénité"
Location:
Goutte de Terre
4, rue Basfroi
75011 Paris
M° Voltaire, Charonne
France
Mobile : +33 (0)6 98 63 77 32
Mail : galeriegouttedeterre@gmail.com
Internet Site : www.gouttedeterre.blogspot.com
Description:
Exposition de Francis Jalain "Sérénité"

[18:00-22:00] Exposition de Sarah Le Guern "fragments des corps insolites"
Location:
Elysées Biarritz
22-24, rue Quentin Bauchart
75008 Paris
M° George V
France
Phone : +33 (0)1 53 57 40 82
Fax : +33 (0)1 53 57 40 81
Mail : contact@elyseesbiarritz.com
Internet Site : www.elyseesbiarritz.com
Description:
avec la galerie Vieille du Temple


[18:00-21:00] Vernissage de Rosita Warlock & Mr Djub "les mondes promis"
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
ROSITA WARLOCK & Mr DJUB
À L'OCCASION DE LA PARUTION DE
LES MONDES PROMIS
AUX ÉDITIONS RACKHAM
PERFORMANCE DU 78 RPM SELECTOR !



Rosita Warlock et Mr Djub officient au sein d'un groupe (le 78 RPM Selector), un show musical hors norme dont ils se chargent de l'architecture sonore, mixant sur des gramophones datant des années 1910. Dans "le civil", ils sont depuis 20 ans "Anne & Julien", respectivement journaliste spécialisée musique / bande dessinée / cultures alternatives et programmateur musical (Djubaka) sur France Inter.
Mr Djub a recommencé à faire des collages il y a maintenant 3 ans, d'abord agrandis et collés dans la rue, puis servant de décors au spectacle du "78 RPM Selector", tandis que Rosita Warlock écrit toute la mythologie de leur spectacle et de leurs personnages scéniques. L'idée du livre est aussi l'envie de créer sous contrainte (images + textes), en restant plongés dans ce qui les fascine le plus : Max Ernst, les graphistes punks comme Jamie Reid, le surréalisme pop, les fables littéraires du XVIIème siècle...
Mr Djub expose au Monte-en-l'air les collages originaux de son ouvrage "Les Mondes Promis", paru aux éditions Rackham.



L'espace galerie sera accessible à partir du vendredi 23 avril.
L'espace librairie présentera une sélection de nouveautés en attendant l'implantation définitive du mobilier et du fonds dans la première quinzaine de mai.

[18:30-20:30] Dédicace d'auteurs des Dictionnaires Amoureux
Location:
Mairie du 16ème arrondissement
71, avenue Henri Martin
75775 Paris Cedex 16
M° Rue de la Pompe
France
Phone : +33 (0)1 40 72 16 16
Fax : +33 (0)1 40 72 16 53
Internet Site : www.mairie16.paris.fr
Description:
Salle des Fêtes, 2e étage de la mairie

A l'occasion des dix ans de la collection « Dictionnaire Amoureux » (Ed. Plon), la mairie du 16e organise une soirée-dédicace suivie d'un cocktail le 23 avril à 18h30 précises, en présence de Claude Goasguen, député-maire du 16e et d'Olivier Orban, PDG des Editions Plon.

Seront présents pour dédicacer leurs ouvrages : Didier Decoin de l'Académie Goncourt avec « Dictionnaire amoureux de la Bible », Jean-Yves Leloup avec « Dictionnaire amoureux de Jérusalem » et Elias Sambar, Ambassadeur de la Palestine auprès de l'UNESCO, avec « Dictionnaire amoureux de la Palestine ».

Carton exigé à l'entrée, valable pour deux personnes (voir coordonnées ci-dessous).

Informations / RSVP : 01 40 72 16 35 et gerard.thellierdeponcheville@paris.fr

[18:30-21:00] Exposition de Francis Eck
Location:
Galerie Arteconte
15, rue de Savoie
75006 Paris
M° Saint-Michel, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 84 65
Fax : +33 (0)1 46 34 84 66
Mail : info@arteconte.com
Internet Site : www.arteconte.com
Description:
http://www.francis-eck.com



[19:00-22:00] Josette Birthday Party
Location:
Le Divan du Monde
75, rue des Martyrs
75018 Paris
M° Pigalle, Abbesses, Anvers
France
Phone : +33 (0)1 42 52 02 46
Mail : info@divandumonde.com
Internet Site : www.divandumonde.com
Description:

[19:00] Rencontre avec Pascal Häusermann
Location:
Libraire du Moniteur Paris Odéon
7, place de l'Odéon
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 44 41 15 75
Fax : +33 (0)1 40 51 85 98
Internet Site : www.librairiedumoniteur.com
Description:
Rencontre avec Pascal Häusermann à l'occasion de la parution du livre de Julien Donada BULLES aux éditions Facteur Humain

Parution du livre le 23 avril :
BULLES raconte pour la première fois, le parcours d'un architecte et d'un homme atypique. Inventeur de la maison bulle en voile de béton en 1959, il construit des dizaines de maisons dans les années 60 avant de se tourner vers d'autres activités toujours originales.

[19:00] Vernissage "This is the end" par Niark1 et "Wooderie" par Amose et Eroné
Location:
L'Issue
[galerie, café, atelier, studio]
38, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 77 12 46
Mail : contact@lissue.com
Internet Site : www.lissue.com
Description:
Expositions du 23 avril au 1er juin
Vernissage le 23 avril à 19h

This is the end | Niark1

Le Niark1 est un animal qui se déplace le plus souvent en groupe.

Mais c'est en solo que la galerie l'Issue le reçoit pour une exposition consacrée à ses œuvres les plus récentes qui puisent leur inspiration dans l'art africain et le comics.

Sur toiles, cartons, vinyles, cassettes audio, skates et tout ce qui peut servir de potentiel support, Niark1 laisse parler son cerveau malade d'où s'échappent des espèces de totems improbables et chimériques.

Pour libérer son clan de créatures mythologiques l'artiste ne fait pas dans le minimal : ses créations sont inondées de couleurs acidulées, de logos singuliers, de calligraphies et de petits génies en tout genre. Mis à part dans ses sérigraphies, le blanc n'est pas bien vu.

Flirtant autant avec le morbide que le burlesque, Niark1 impose son style anarchique et jubilatoire et ne s'impose aucune restriction, aucun carcan, aucune école. Les conventions, il les tord dans tous les sens, les déforme, les balaie de ses mains expertes au profit de son univers chaotique mettant en scène des démons éructant la pollution urbaine.


Wooderie | Amose et Eroné

Amose et Eroné assiègeront la galerie le temps d'une exposition autour du corps, et du bois! Les corps se décomposent sous le quadrillage, les entrailles en sont disloquées.
Peu à peu les couleurs articulent les différents organes, les hachures restructurent l'espace.

Chez Amose, les traits sont plus distendus, les formes sont ballonnées, c'est en quoi son travail se distingue de celui d'Eroné. Le corps a une dimension différente selon le regard de l'artiste, sous les yeux d'Eroné il est décharné, le trait est incisif, les failles ne sont pas plâtrées mais au contraire elles sont manifestes.
Celui d'Amose est dilaté, presque tuméfié. Effet de perspective et composition sont toujours menés avec virtuosité. Ce qui est une des contraintes intrinsèques au thème.

[19:00-21:00] vernissage Lou Dubois
Location:
dorothy's gallery
American Center for the Arts
27, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 57 08 51
Mail : dp@dorothysgallery.com
Internet Site : www.dorothysgallery.com
Description:

[19:30-22:00] Concert privé et gratuit de Jeanne Cherhal
Location:
Le Studio SFR
9, rue Tronchet
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 43 12 75 00
Internet Site : www.lestudiosfr.fr
Description:
Seules 200 personnes pourront assister à ce concert intimiste destinée à promouvoir son nouvel album « Charade »


[19:30-23:55] Soirée GirlsMMVibes1: Trajets de Filles
Location:
La Gare aux Gorilles
1, avenue Corentin Cariou
75019 Paris
M° Corentin Cariou
France
Mail : lagareauxgorilles@gmail.com
Internet Site : www.myspace.com/lagareauxgorilles
Description:
19h30 : lecture avec François Bégaudeau, Mélanie Mary et Xavier Tresvaux de textes de François Bégaudeau, Gaëlle Bantegnie, Xavier Tresvaux. Participation à la guitare de AntiHéros (La Maman et la Putain) et à l'image de Miyoko Caubet (vidéaste). Thème : Trajets de Filles

22h : Concert des Parlor Snakes

23h : Playlist de MadK





[20:00-23:00] Ouverture du festival Jules Verne
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
Ouverture du festival Jules Verne

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés