Tuesday, May 4, 2010
Public Access


Category:
Category: All

04
May 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
  Exposition "Aragon et l'art moderne"
Location:
L'Adresse
Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.ladressemuseedelaposte.fr
Description:
Galerie du Messager

Durée et Horaires
du 14 avril au 19 septembre 2010
Du lundi au samedi de 10h à 18h. Fermé le dimanche et les jours fériés.

Tarifs
Plein tarif : 6,50 € (donne accès aux collections permanentes)
Tarif réduit : 5 €
Gratuité pour les moins de 13 ans et pour les postiers

L'Adresse Musée de La Poste crée l'événement à Paris avec l'exposition « Aragon et l'art moderne » du 14 avril au 19 septembre 2010.

Le dialogue fécond entre une grande figure du surréalisme et les artistes du XXe siècle

L'exposition présente les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de quarante artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : de Signac à Pirosmani, de Matisse à Picasso, en passant par Marquet, Chagall, Klee et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot, encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les œuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, c'est aujourd'hui l'heure du troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon.


Marcel Duchamp, L.H.O.O.Q. (La Joconde à moustache), Ready-made rectifié.
Crayon graphite sur héliogravure - 61,5 x 49,5 cm.
Coll. Parti communiste français en dépôt au Centre Pompidou, Paris, Musée national d'art moderne/ Centre de création industrielle
© Adagp, Paris 2010
© Photo RMN-Philippe Migeat

Une fusion art-littérature

Louis Aragon (1897-1982), fondateur du mouvement surréaliste avec André Breton et Philippe Soupault, est un des esprits les plus brillants et les plus complexes du XXe siècle. Les trois hommes ont très tôt entamé un dialogue avec la peinture. A tel point que leurs écrits sur l'art forment un véritable corpus dans leur oeuvre. La littérature et l'art sont, pour Aragon, imbriqués et portent en eux la même interrogation : la mise en question de l'homme et du monde et, par là même, des langages verbal et pictural. Pour Aragon, les objets sont des mots et les mots des matériaux de construction. La rencontre de l'auteur avec des peintres majeurs a été fondamentale. « Elle a toujours marqué une étape importante de ma propre vue des choses », écrira-t-il.

La révolution du collage

Ces peintres, dont il fait la connaissance grâce à Guillaume Apollinaire et à Pierre Reverdy, vont, pour certains, l'accompagner toute sa carrière. Aragon, en intimité avec ceux qu'il appelle « les aventuriers de la pierre et de la toile », sera mêlé de près aux événements capitaux de l'histoire de l'art du XXe siècle. Il publie dès 1923 un texte sur Max Ernst, puis en 1930, en guise de préface à une exposition, La Peinture au défi, qui se veut une réflexion sur les collages, suscitée par La Femme 100 tête de l'artiste et par ceux de bon nombre d'artistes dadaïstes et surréalistes auxquels il est encore lié : Duchamp, Picabia, Arp, Man Ray, Miró, Tanguy… Dans ce texte essentiel, qui préfigure ce que deviendra la création contemporaine, Aragon fait l'historique de cet art nouveau, tente d'expliquer « le défi que le collage lance à la peinture traditionnelle » et pose la question du réalisme, voire du réalisme socialiste.


Jules Lefranc, Le Pont Marie, 1940-1945, huile sur toile,55 x 33 cm
Collection particulière - © Photographie Michel Fischer

Du réalisme socialiste à Matisse

Il approfondira ces concepts en 1935 dans son ouvrage Pour un réalisme socialiste. Dès lors, il se fait le défenseur d'artistes comme Taslitzky, Fougeron (quand il ne lui reproche pas de faire fausse route), et d'artistes soviétiques. Ce qui ne l'empêche pas simultanément d'écrire des articles sur Pirosmani, Signac, Matisse, Picasso, Léger, Chagall, Miró, Ernst, Masson, Malkine, Hoffmeister, Giacometti, Grüber, Buffet, Kolar, Fassianos… pour des catalogues ou des journaux, principalement Les Lettres françaises, hebdomadaire littéraire dont il assure la direction de 1953 à 1972, épaulé par Pierre Daix, rédacteur en chef, et qui seront repris dans Aragon, Ecrits sur l'art moderne (1981). Enfin, en 1970, il consacre un essai remarqué à son ami Matisse, rencontré trente ans plus tôt. A côté de ses écrits, Aragon se montre aussi un fin collectionneur : il possède des Braque, Masson, Arp, Hoffmeister, jusqu'à la célèbre Joconde à moustache (L.H.O.O.Q.) de Marcel Duchamp, dont il fera don au PCF en 1979.

Foire de Paris 2010
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.parisexpo.fr/pexpo/do/Navigate?id=8
Description:
du 29 Avril au 9 Mai 2010

http://www.foiredeparis.fr

Exposition Robert Doisneau "Palm Springs 1960"
Location:
Galerie Claude Bernard
7/9, rue des Beaux-Arts
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 97 07
Fax : +33 (0)1 46 33 04 25
Mail : galerie@claude-bernard.com
Internet Site : www.claude-bernard.com
Description:
1er avril - 1er juin 2010
Vernissage le 1er avril de 18h à 21h

À l'occasion de la parution du livre “Palm Springs 1960 ” aux Editions Flammarion, la Galerie Claude Bernard présentera du 1er avril au 1er juin 2010 un ensemble de tirages en couleur de Robert Doisneau choisis parmi les photographies reproduites dans le livre.

Depuis l'après guerre Robert Doisneau travaille régulièrement avec la presse américaine. C'est pour une commande de Life, en 1950, qu'il a réalisé celle qui deviendra sa photo la plus célèbre: « le baiser de l'hôtel de ville ». Rapho lui passe souvent des commandes pour le New York Times, Life ou Fortune.

Là bas, ses images sont également entrées au Musée.

En 1948 il a participé à une exposition sur la photographie française à New York avec Edouard Boubat, André Papillon, Willy Ronis.

En 1951 c'est au MoMA de New York qu'il est exposé en compagnie de Brassai, Willy Ronis, Henri Cartier Bresson et Izis.

Pourtant en 1960, il n'a jamais traversé l'Atlantique. Faute de moyens, il a laissé les photographies voyager à sa place.

C'est pour réaliser un reportage pour le magazine Fortune que Robert Doisneau prendra pour la première fois l'avion pour les Etats Unis le 19 novembre 1960. Thème du reportage : la construction de golfs à Palm Springs, refuge des riches retraités américains dans le désert du Colorado.

Après une journée passée à New York, il arrive à Palm Springs le 21 novembre.

Il y restera jusqu'au 1er décembre. Ce qu'il découvre là bas l'incite à dépasser largement le thème du reportage. Au delà de l'empiètement des greens sur un territoire aride, il dresse un portrait amusé d'une planète artificielle repeinte aux couleurs les plus suaves. Il utilise tout à tour un Rolleiflex, un Leica et un Hasselblad et, pour la première fois se sert de la pellicule couleurs à des fins résolument esthétiques.

Le 2 décembre il est à Hollywood dans les studios de la Paramount où Jerry Lewis tourne « le tombeur de ces dames ». Une semaine de prises de vues compliquées par les Syndicats américains qui délèguent à tout photographe étranger invité, un confrère américain qui le suit comme une ombre.

Robert Doisneau quitte Los Angeles le 9 décembre pour rejoindre Maurice Baquet à New York où ils réaliseront une série de prises de vues jusqu'au 17 décembre, date du retour vers Paris.

Le reportage réalisé à Palm Springs sera publié dans ne numéro de Février 1961 de Fortune sous le titre « Palm Springs : green and playful grows the desert ».

Les originaux ayant servi à la publication du reportage, oubliés dans les archives du journal, seront retrouvés en 2007 par Scott Thode alors Directeur de la photographie du journal, et rendus à l'Atelier Robert Doisneau.

C'est sa vigilance et sa courtoisie qui ont donc rendu possibles le montage du livre et la réalisation de cette exposition.

Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

08:00  
09:00 [09:00-11:00] Exposition collective « En mai, fais ce qu'il te plaît ! » - presse
Location:
Musée Bourdelle
18, rue Antoine Bourdelle
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Falguière, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 49 54 73 73
Fax : +33 (0)1 45 44 21 65
Internet Site : www.bourdelle.paris.fr
Description:
6 mai – 19 septembre 2010
Ouvert tous les jours
De 10h à 18h sauf lundis et jours fériés

Tarifs d'entrée :
Plein tarif : 7 € - Tarif réduit : 5 €
Demi-tarif : 3,5 €
Gratuit pour les moins de 14 ans

Elisabeth Ballet - Christian Boltanski - Richard Deacon - Hans-Peter Feldmann - Ann Veronica Janssens - Jannis Kounellis - Claude Lévêque - Jean-Luc Moulène - Tania Mouraud – ORLAN - Kees Visser

Commissaire
Juliette Laffon
Directrice du Musée Bourdelle

Cette exposition consacrée à la sculpture actuelle et à la diversité de ses pratiques et approches réunit des artistes de la scène française et européenne : Elisabeth Ballet, Christian Boltanski, Richard Deacon, Hans-Peter Feldmann, Ann Veronica Janssens, Jannis Kounellis, Claude Lévêque, Jean-Luc Moulène, Tania Mouraud, ORLAN, Kees Visser. A cette occasion, chacun d'eux présente une œuvre en résonance avec le musée, ses collections et ses espaces, dans le lieu de son choix.

Sculptures, installations, films, photographies et peintures investissent l'ensemble des salles ainsi que le jardin. Les oeuvres conçues à une exception près spécialement pour cette exposition, s'approprient les sculptures de Bourdelle, se confrontent à elles, dialoguent avec elles ou avec l'architecture.

Première carte blanche « collective », « En mai, fais ce qu'il te plaît ! » poursuit le cycle initié en 2004 d'expositions dédiées à la création contemporaine au musée Bourdelle.

[09:40-12:00] INVITATION PRESSE « Ensemble, c'est tous ! »
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Salle de conférence niveau -1

A l'occasion de son cinquantième anniversaire,

l'Unapei invite les Français à rencontrer les 700 000 citoyens invisibles que sont les personnes handicapées mentales et revendique ainsi leur pleine intégration.

Pour l'annonce des résultats de l'enquête Ipsos / Unapei sur la perception du handicap mental en France et le lancement officiel de la campagne Ensemble, c'est tous !


Régis Devoldère, Président de l'Unapei
& Thierry Nouvel, Directeur Général de l'Unapei
ont le plaisir de vous convier à la conférence de presse

En présence de Pascal Duquenne


9h45 : Accueil café

10h00 : Présentation par
Régis Devoldère, Président de l'Unapei
Cédric Mametz, Président de Nous Aussi
Etienne Mercier, Directeur Adjoint du Département Opinions et Recherche Sociale, Ipsos
Christelle Craplet, Directrice d'études, Ipsos
Thierry Nouvel, Directeur général de l'Unapei

Et Pascal Duquenne, comédien

A partir de 11h00 : lancement officiel de la campagne sur le Parvis de l'Hôtel de ville en présence de 200 personnes handicapées mentales, parents et professionnels de l'accompagnement.


[10:40-12:30] Inauguration de la nouvelle Boutique Bleu Ciel d'EDF Opéra
Description:
31, avenue de l'Opéra – 75002 Paris

Inauguration de la boutique Bleu Ciel d'EDF d'Opéra, premier exemple de boutique entièrement accessible à tous les publics, en présence d'Henri PROGlio, Président Directeur Général d'EDF

Valérie LETARD, Secrétaire d'État auprès de Jean-Louis BORLOO, Ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, inaugurera aux cotés d'Henri PROGLIO, Président Directeur Général d'EDF, la nouvelle Boutique Bleu Ciel d'EDF Opéra : 1er exemple de boutique entièrement accessible à tous les publics, 31 avenue de l'Opéra, 75002 Paris (10h45)

Lors de cette inauguration, Valérie LETARD reviendra sur la nécessité pour tout commerce d'être accessible à tout public avant 2015, conformément aux objectifs de la loi du 11 janvier 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Mme Létard rappellera également que le ministère de l'Ecologie fait avancer le chantier de l'accessibilité de par sa compétence en matière de transports, logement ou aménagement des voiries. Il a, à ce titre, lancé les journées territoriales de l'accessibilité, qui doivent se dérouler dans les semaines à venir dans l'ensemble des départements.

EDF a fait de l'accessibilité de ses lieux d'accueil clientèle et de ses services une priorité dans le cadre de ses missions de service public et a depuis plusieurs années rendu l'ensemble de ses boutiques accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Aujourd'hui, EDF va plus loin en développant un nouveau concept de boutiques, imaginé autour du « Design for All » (ou « conception universelle ») et dont la boutique d'Opéra est le premier exemple à Paris. Ce nouvel espace commercial est un ensemble accessible à chacun, quelle que soit sa situation (invalidité, temporaire ou permanente, encombrement d'une poussette, problème d'accès à une langue…), dans des conditions de confort optimales.

La rencontre entre le conseiller EDF Bleu Ciel et le client est au cœur de la nouvelle boutique. Chacun pourra s'entretenir avec un conseiller et trouver avec lui des solutions pour maîtriser et améliorer ses consommations d'énergie.




[12:30] Lancement de l'opération « Tous au Restaurant »
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Du 7 au 13 juin : « Tous au Restaurant », une semaine festive et conviviale pour faire partager au plus grand nombre la diversité et le savoir-faire culinaire des restaurateurs de France.
Personnalité présente : Jean-Bernard Bros, adjoint chargé du tourisme et des nouveaux médias locaux

10:00
11:00
12:00
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "VESTIGES MATÉRIELS"
Description:
A la Galerie de PARIS 8
2, rue de la Liberté
93200 Saint-Denis


[17:30] Showcase de Diane Birch
Location:
Fnac Paris - Montparnasse
136, rue de Rennes
75006 Paris
M° Saint-Placide, Notre-Dame-des-Champs, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 49 54 30 00
Fax : +33 (0)1 49 54 30 03
Mail : montparnasse@fnac.tm.fr
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=4
Description:
Au Forum de rencontres, niveau -1

Pop- Rock - Electro

Showcase de l'artiste à l'occasion de la sortie de son album "Bible Belt" (EMI). Dotée d'un don pour la musique dès le plus jeune âge (elle peut rejouer une mélodie immédiatement après l'avoir entendue), Diane Birch multiplie les rencontres miraculeuses : de Prince qui l'a remarquera alors qu'elle joue dans un Hôtel de Los Angeles à la légende de la Soul Betty Wright avec qui elle produira ce 1er album avec l'aide de Steve Greenberg (Joss Stone).


[18:00] Carte blanche à Philippe Cyroulnik "A trois mains, la couleur"
Location:
Galerie Brun Léglise
51, rue de Bourgogne
75007 Paris
M° Varenne, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 53 59 94 00
Fax : +33 (0)1 53 59 94 00
Mail : contact@brunleglise.com
Internet Site : www.brunleglise.com
Description:
Du 4 au 22 mai 2010
Vernissage le mardi 4 mai
Accueil presse dés 16h

Carte blanche à Philippe Cyroulnik
"A trois mains, la couleur"
ADRIENNE FARB / FABIENNE GASTON DREYFUS / MARTIN REYNA

Née en 1956 à Chicago, Adrienne Farb partage depuis 2001 son temps entre son atelier de New York et celui de Paris.
Depuis plus de trente ans Adrienne Farb développe une oeuvre abstraite et originale qui prend racine dans une étude constante du paysage naturel ou urbain.
Explorant le même sujet sous diverses conditions Adrienne Farb va au delà de la réalité observée La récurrence même du motif (longues bandes colorées) devient une discipline ou l'impact sériel du geste associé au rythme des couleurs et des blancs provoque une sensation d'infini et joue avec nos perceptions de l'espace.

Née à Paris en 1960 Fabienne Gaston-Dreyfus vit et travaille à Paris. De retour de résidence à Buenos Aires, Argentine 2009, Fabienne Gaston-Dreyfus présente une série de gouaches issues d'un journal, reportage de son séjour artistique.
Improbables et pourtant si présentes les formes colorées de Fabienne Gaston-Dreyfus nous frappent par une sorte d'équilibre éphémère.
Fabienne peint et sa peinture est subtilement dérangeante juste comme la vie.

Né en 1964 à Buenos Aires, Argentine. Martin Reyna vit et travaille à Paris depuis 1992.
« En Argentine, on entend dire que l'horizon est au dessous de tes pieds,...Je crois que cet espace de la géographie (…) a imprégné ma vision du paysage et mon idée de l'espace comme horizon infini. » Martin Reyna L'artiste s'est toujours intéressé à la notion de lieu.
D'abord en rapport avec une figure isolée; celle de la maison ou de l'arbre placé dans un horizon lointain. Puis peu à peu à un lieu plus abstrait où le déroulement de la couleur sur de longues bandes de toiles fait bouger le regard et le corps.
Enfin par une série de pièces où rythmes et couleurs définissent des lieux plus improbables. Le rythme coloré de ses figures-coulures-présences est celui du temps qui scande et détermine un nouvel espace mental.

[18:00-20:00] Exploration Camp
Location:
NUMA, par Silicon Sentier
Quartier Numérique / Silicon Sentier
39, rue du Caire
75002 Paris
M° Sentier, Réaumur - Sébastopol, Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)1 40 13 64 40
Mail : tiffany@numaparis.com
Internet Site : www.numaparis.com
Description:
http://lacantine.org/events/exploration-camp-innovation-dans-le-travail-en-groupe

[18:00-21:30] Expo de Philippe DUBUC & Michel SAVATTIER « La couleur : une rencontre »
Location:
Galerie Médiart
l'Art du Vivant
109, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 78 44 93
Mobile : +33 (0)6 82 84 65 36
Fax : +33 (0)1 42 78 44 93
Mail : vanbay@free.fr
Internet Site : www.galerie-mediart.com
Description:
« La couleur : une rencontre »
Philippe DUBUC- Céramiques
Michel SAVATTIER- Peintures

Du 4 au 22 mai 2010
Vernissage mardi 4 mai de 18h à 21h30

Cette exposition est née d'une proposition du céramiste Philippe Dubuc qui avait déjà exposé avec Michel Savattier et désirait renouveler l'expérience. Elle fut d'autant mieux accueillie par la galerie Mediart qu'elle correspondait à sa politique d'expositions : de présenter conjointement peintures et céramiques dans un souci d'harmonie, initiée soit par le thème soit par les couleurs qui se répondent.
Pour ces deux créateurs, il existe un lien évident entre le jeu des superpositions ; ici les émaux, là les couches d'acrylique. Proximité de la gamme chromatique où éclate l'intensité d'un bleu, la variété des rouges et similarité des compositions graphiques, lignes, modules géométriques.


Philippe Dubuc

Vit et travaille en Eure-et- Loir. Il commence la céramique en solitaire avec une approche de philosophe, marqué par ses lectures : Hamada, Nietzsche et d'anciens textes indiens. Il est soutenu par l'amitié du grand céramiste Frère Daniel de Montmollin.
Tel un peintre il pose sur les pièces en grès préalablement cuites avec des pinceaux au lavis ou des tampons cinq à six émaux en maintenant des réserves à la paraffine. Une deuxième cuisson à haute température vient pérenniser ses œuvres.
Sa palette s'est enrichie de toutes les couleurs d'émaux, il n'en exclut aucun. C'est un univers de contrastes.




Michel Savattier

Vit et travaille dans l'Oise. Il acquiert une solide formation artistique à l'atelier Falguière de Penninghen puis à l'Ecole Nationale des arts décoratifs de Paris. Il commence sa carrière professionnelle comme coloriste- conseil puis comme styliste.
Les paysages et natures mortes de ses débuts font place dès 1990 à des compositions abstraites, visions intérieures où il privilégie une matière dense travaillée comme la terre du sculpteur avec les doigts, le couperet, la spatule. Il la maltraite parfois en l'incisant, la perforant de trous : « c'est comme les pores de la peau pour une respiration des dessous de l'intérieur. Les dessous c'est important dans un tableau, c'est le refuge des non-dits ».
La couleur est aussi une composante primordiale, sa formation de coloriste va l'aider dans cette recherche de superpositions des couleurs. Il procède par opposition ou par rapprochement, obtenant de subtils dégradés.


[18:00] Exposition "MOSCOU DANS LA VALISE"
Location:
Les salaisons
25, avenue du Président Wilson
93230 Romainville
M° Mairie des Lilas
France
Mobile : +33 (0)6 65 06 88 87
Mail : laurentquenehen@yahoo.fr
Internet Site : www.salaisons.org
Description:
Du 4 au 24 mai
Vernissage le mardi 4 mai à 18h

Exposition réalisée en collaboration avec CULTURESFRANCE dans le cadre de l'année de la Russie

Moscou dans la valise est une exposition qui proposera un échantillon de la création visuelle réalisée par des artistes moscovites,ou qui sont, d'une manière ou d'une autre liés a cette ville.
Les artistes participant au projet sont parfois proches dans leur travail, leur environnement et leur implication dans la scène de l'art contemporain russe (Irina Korina, Olga Bozhko, le groupe ABC...).
D'autres, au contraire, sont des figures singulières, excentrées et dont les oeuvres,bien qu'inclassable, donnent un supplément d'âme à la grande mégalopole qu'est devenue Moscou
(Sasha lughin,ancien membre du légendaire groupe Sever et qui maintenant conçoit des masques a visée chamanique, le dessinateur de la magnifique bande dessinée « Une jeunesse soviétique »
réalisée entièrement au crayon gris, Roman Anikushin, musicien de rock et vidéaste expérimental).
L'exposition pose une échelle réduite comme une entrée possible; un projet invitant des artistes à réaliser des oeuvres au format réduit, chacune susceptible de tenir dans une valise,
comme un contrepoint au gigantisme de Moscou et de la Russie,une allusion a l'idée répandue a l'ouest que les russes ne font pas dans la demi-mesure et un hommage aussi bien a l'esprit d'improvisation
(ou de survie), d'inventivité et de liberté joyeuse qui anime une partie des moscovites en opposition a la capitale du luxe et du glamour souvent vantée ailleurs.
Enfin, pour ceux qui connaissent un peu les comédies russes des années 60,on peut se rappeler les merveilleux films qui tournaient en dérision la guerre froide, au travers de scénarios
mettant en scène d'improbables espions et la valise en serait un lointain écho.
Céline Berger

[18:00] Exposition "Rêves Russes" de Guéorgui Chichkine
Location:
Mairie du 16ème arrondissement
71, avenue Henri Martin
75775 Paris Cedex 16
M° Rue de la Pompe
France
Phone : +33 (0)1 40 72 16 16
Fax : +33 (0)1 40 72 16 53
Internet Site : www.mairie16.paris.fr
Description:
Salle des Fêtes, 2e étage de la mairie

Du 3 au 10 mai 2010
Tous les jours de 10h à 17h, le jeudi de 10h à 19h et le samedi de 10h à 12h30

Dans le cadre de l'année de la Russie en France, sous le haut patronage de Mme Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire perpétuel de l'Académie Française, la Mairie accueille une magnifique exposition, visant une fois encore à honorer ce beau pays. Guéorgui Chichkine, artiste peintre russe exposera un nombre important de ses toiles rendant hommage aux Ballets Russes, à Nijinski, Noureev et tant d'autres.

[18:00] Exposition de CORINTHIOS & Mathieu FLAMMARION "Les origines"
Location:
Centre d'animation Maurice Ravel
La Ligue de l'Enseignement
6, avenue Maurice Ravel
75012 Paris
M° Porte de Vincennes, Bel-Air, Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 44 75 60 14
Fax : +33 (0)1 43 44 45 30
Internet Site : www.animravel.fr
Description:
Du 30 avril au 14 mai 2010
vernissage mardi 4 mai à partir de 18h

A l'origine, il y a la silhouette. déjà figure mais pas encore corps, cette présence interroge et fait se rencontrer les moyens, les références et les significations. Ces taches de couleur vont dire l'être, le réinvestir dans les images et les symboles qui fondent notre identité culturelle, au-delà des travestissements idéologiques et esthétiques.

Comment dépasser l'idée de nous-mêmes qui s'est construite au cours des âges ? Comment repenser les hiérarchies implicites contenues dans tout mode de représentation ? Les questions ne se posent pas qu'au regard de l'histoire de l'art, mais sont nourries par le monde et porteuses de tout ce qui fait et a fait l'humain.

Après avoir étudié à l'institut Saint Luc de Bruxelles, Matthieu Flammarion s'est installé à Paris, où il vit et travaille. En parallèle de ses travaux d'illustrations, il développe depuis plusieurs années ses projets personnels en peinture qu'il a exposé à Paris, Berlin et New-York.

"Gréco-arménienne née en Turquie, turque et réfugiée en France, Française. Mes origines se perdent au loin dans l'ombre d'un génocide et d'un massacre mais que je les reconnaisse et elles apparaissent à la lumière de mon être." CORINTHIOS

[18:00-21:00] Exposition de Jencri "Bluemaket"
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrpublications.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
Installation, Vidéo, Photo

Tuesday 04 may 2010, 18-21h
exhibition from 4th to 9th of may


[18:00] Master class avec Gaspar Noé
Location:
Fnac Paris - Forum (Châtelet les Halles)
1-7, rue Pierre Lescot
Centre commercial Forum des Halles
Porte Lescot, niveau -1
75001 Paris
M° Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 41 40 00
Fax : +33 (0)1 40 41 40 81
Mail : forum@fnac.tm.fr
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=17
Description:
Espace Rencontres

Cinéma vidéo

Rencontre avec le réalisateur Gaspar Noé, à l'occasion de la sortie dans les salles, le 5 mai prochain, du très attendu "Enter The Void" (Wild Bunch), présenté en compétition lors du dernier festival de Cannes.

[18:00] Vernissage de l'exposition "Dreamlands"
Location:
Centre national d'art et de culture Georges Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
5 mai - 9 août 2010
11h - 21h
vernissage le mardi 4 mai à 18h sur invitation

Commissariat: Quentin Bajac, Didier Ottinger

Présentée dans la grande galerie du Centre Pompidou du 5 mai au 9 août 2010, l'exposition Dreamlands développe un propos inédit : montrer comment les modèles de foires internationales, d'expositions universelles et de parcs de loisirs ont influencé la conception de la ville et de ses usages.
Démultipliant la réalité par la pratique de la copie, jouant d'une esthétique de l'accumulation et du collage souvent proche du kitsch, ces mondes clos et parallèles ont en effet inspiré les démarches artistiques, architecturales et urbanistiques au XXe siècle, au point de s'ériger en possible norme de certaines constructions contemporaines.

Cette exposition pluridisciplinaire rassemble plus de trois cents oeuvres, mêlant art moderne et contemporain, architecture, films et documents issus de nombreuses collections publiques et privées. Dans une mise en espace ludique et didactique à la fois, elle propose la première lecture d'envergure de cette question et conviera à s'interroger sur la manière dont s'élabore l'imaginaire de la ville et dont les projets urbains s'en nourrissent.

"Je suis d'une génération pour laquelle la métropole est synonyme de rayonnement culturel (Londres, Paris, New York), puis économique (Londres, New York) ; désormais elle devient parc à thème (Las Vegas, Dubaï), camp de vie massif (les villes chinoises) ou aberration architecturale et fourre-tout social (Tokyo)", confiait l'écrivain J. G. Ballard, grand observateur des mutations urbaines du monde contemporain, quelques mois avant sa mort, en 2008.

C'est au premier de ces devenirs, la ville-parc à thème, que l'exposition Dreamlands est consacrée. Limités, à la fin du XIXe siècle, aux espaces enclos des Expositions universelles et des parcs d'attractions, les motifs et recettes pour et par cette architecture du spectacle et de l'amusement ont été progressivement appliqués, au cours du XXe siècle, à des schémas de développement urbain. Dans un ouvrage séminal, New York Délire (1978), Rem Koolhaas, en réaction aux dogmes modernistes, célébrait déjà Coney Island, et plus particulièrement l'architecture fantasmagorique de l'un de ses parcs d'attractions, "Dreamland", comme l'incubateur du Manhattan moderne.

Généralisant l'usage de la copie et du leurre, jouant d'une esthétique de l'accumulation et du collage, manifestant la volonté d'abolir les repères spatiaux et temporels, les "Dreamlands" ont conditionné l'imaginaire artistique, architectural et urbanistique au XXe siècle et jusqu'à nos jours. Des projets utopistes des années 1960 et 1970 à la réalité d'un certain urbanisme contemporain, ils ont également contribué à profondément modifier notre rapport le plus essentiel au monde et à la géographie, au temps et à l'histoire, aux notions d'original et de copie, et à brouiller les frontières entre l'art et ses vieux rivaux, le kitsch et le divertissement. Certains lieux, Las Vegas dans les années 1960 et 1970, Dubaï ou Shanghai aujourd'hui, cristallisent ces enjeux de manière emblématique.

Dans les années 1960, le situationniste Giuseppe Pinot-Gallizio appelait de ses vœux le moment où la planète serait "transformée en fête foraine sans frontières, engendrant de nouvelles émotions et de nouveaux sentiments". La réalité d'aujourd'hui est bien éloignée du rêve situationniste et l' "attraction universelle" n'engendre que rarement de nouvelles émotions et de nouveaux sentiments.

Pour ses premiers parcs à thème, la Walt Disney Company développa, au début des années 1950, le concept de l' "imagineering" : succédant à l'art de l'ingénieur, selon lequel la forme épouse la fonction, cette ingénierie de l'imaginaire d'un nouveau genre subordonnait le programme architectural à un récit, une histoire, une fiction. Ces mêmes recettes sont désormais appliquées au développement de villes entières, de Las Vegas à Shanghai ou Dubaï. Une évolution qui témoigne de la porosité grandissante du réel et de la fiction, conduisant à l'envahissement contemporain par le "storytelling" sur le modèle anglo-saxon. Nous en faisons tous, aujourd'hui, au quotidien, l'expérience.


L'exposition Dreamlands aborde ces thèmes en suivant les thématiques suivantes :
Fantasmagoriques
Les rêve de Vénus
Fun Palace
Learning from Las Vegas
Faites vos jeux
New York délire
Le monde à l'ère de sa reproduction
Dans le décor
D'Epcot à Celebration
Copier/Coller
Definitivly dubaï
Kandor
Ville fantôme

[18:00-23:00] Workshop tourisme Andalousie
Location:
Le Méridien Montparnasse
19, rue du Commandant Mouchotte
75014 Paris
M° Gaîté
France
Phone : +33 (0)1 44 36 44 36
Fax : +33 (0)1 44 36 47 00
Mail : h8189@accor.com
Internet Site : www.accorhotels.com/fr/hotel-8189-pullman-paris-montparnasse/index.shtml
Description:
Workshop tourisme Andalousie

[18:00-21:00] vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
DU 30 AVRIL AU 13 MAI 2010
Vernissage mardi 04 MAI 18h à 21h

[18:30] Exposition de Savine Dosda
Location:
Espace Icare
31, boulevard Gambetta
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton
France
Phone : +33 (0)1 40 93 44 50
Fax : +33 (0)1 40 93 46 07
Mail : infos@espace-icare.com
Internet Site : www.espace-icare.com
Description:
Du 27 avril au 12 mai 2010
Vernissage le 4 mai à partir de 18h30

Diplômée de l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels La Cambre de Bruxelles et spécialiste de la narration en photographie, Savine Dosda est artiste photographe, auteur d'ouvrages sur la photographie et directrice de L'école du regard à Paris.

L'exposition « (auto)biographies » nous présente trois séries de photographies qui sont autant de récits de vie. La narration s'appuie ici sur l'association de photographies et le rapport à la fois généreux et mouvant des signifiants texte-image.

La première série, Zeb' (les mauvaises herbes), est un récit autobiographique de fiction, dans lequel Savine Dosda fait résonner son histoire personnelle avec celle de son île d'origine, la Guadeloupe. Les 73 photographies noir et blanc qui composent l'œuvre sont organisées en chapitres. Cette structure permet à l'artiste de développer en niveaux successifs l'espace elliptique et entêtant de la mémoire.

La deuxième partie de l'exposition est consacrée aux mirages rencontrés dans la métropole par l'exilée en mal de pays natal : C'est la mer seule qui fait l'île est, en effet, une série de photos couleur doublées de textes poétiques où l'artiste exprime le décalage entre ce qu'elle voit et ce qu'elle préférerait voir.

Le récit de la rencontre de Savine Dosda avec un autre exilé venant de l'est de l'Europe clôture cette exposition consacrée au partage de réalités subjectives. La Bohème de Monsieur T., présenté aux visiteurs sous la forme d'un livre illustré, tient du road movie. L'auteur nous présente un homme, Monsieur T., qu'elle a suivi et photographié dans ses activités de radiesthésiste : un personnage invraisemblable, en quête de racines, de preuves de son histoire et d'un sens à donner à sa vie.


[18:30] Exposition « Regards russes sur Paris »
Location:
Mairie du 20ème arrondissement
6, place Gambetta
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 43 15 20 20
Internet Site : mairie20.paris.fr
Description:
Du 3 au 29 mai, la mairie du 20e et l'association ArtKara vous invitent à célébrer l'Année France-Russie à travers une exposition, une projection de film et un concert public à la mairie ainsi que des manifestations dans les librairies du quartier.

Aucune culture ne peut se réduire à ses frontières géographiques. Nombre d'artistes font le choix de s'expatrier pour vivre leur art et s'enraciner dans un nouvel espace culturel. Beaucoup d'artistes russes vivent en France, certains depuis longtemps, d'autres depuis quelques années. Pour tous, 2010 sera une année importante : ce sera, simultanément, l'année de la culture russe en France, et l'année de la culture française en Russie.

A cette occasion, la mairie du 20e arrondissement et l'association ArtKara ont proposé à 6 artistes plasticiens nés en Russie d'interroger le rapport qui les lie à leur pays d'origine et d'exprimer comment ils s'intègrent, se fondent dans Paris. L'exposition Regards russes sur Paris, présentée du 3 au 29 mai au salon d'honneur de la mairie, rassemble ainsi les œuvres des peintres Galina Bystritskaia, Vladimir Kara, Irina Rakova et Masha S. (Schmidt) et des photographes Nikolaï Saoulski et Sacha Sergueeva *.

Cet événement se veut l'occasion d'échanges sur la culture russe et sera accompagné de plusieurs manifestations :

- la projection en continu du documentaire Temple souterrain du communisme de Igor Minaev, clin d'oeil au 75e anniversaire de l'inauguration de la première ligne du métro de Moscou (salon d'honneur de la mairie du 20e) * ;

- un concert public du pianiste Irakly Avaliani, Les Saisons de Tchaïkosvky, le mercredi 28 mai à 19h30 (salle des mariages de la mairie du 20e) ;

- des rencontres et sélection de livres sur la culture, la littérature et les arts russes dans les librairies du quartier tout au long du mois de mai :
* A Tout Lire, 141 avenue Gambetta
* Le Comptoir des Mots, 239 rue des Pyrénées
* Librairie des Gâtines, 9 rue des Gâtines
* La Girafe et la Lune, 16 rue du Cambodge
* Du Vent dans les pages, 262 rue des Pyrénées

* Exposition et projection visibles aux horaires d'ouverture de la mairie : du lundi au vendredi de 8h30 à 17h (jusqu'à 19h le jeudi), le samedi de 9h à 12h30. Entrée libre.

[18:30] Pique-nique apéritif pour la parution du livre "Culinaire Design"
Location:
Artazart Design Bookstore
83, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 40 40 24 00
Mail : info@artazart.com
Internet Site : www.artazart.com
Description:
Marc Bretillot "Culinaire Design"

Marc Bretillot, designer et plasticien, prend l'expression « faire à manger » à la lettre. En utilisant des aliments comme matière première de son design, ce mangeur invétéré a découvert en 1999 que l'intelligence des papilles et celle de la main engendraient un terrain de recherche inexploité et fécond. Un mouvement est né, le design culinaire, entouré d'un vif succès dès sa création. De surprises en innovations, cette discipline neuve observe et renouvelle les codes complexes des cycles de la nourriture humaine, de la production à l'ingestion. Complice de la gastronomie, avec laquelle il partage le plaisir de la dégustation, le design culinaire ouvre l'acte de manger à d'autres sensations : la fête, le jeu, le partage, la poésie et, quand cela s'avère nécessaire, la contestation. Premier ouvrage consacré à cette discipline, Culinaire design retrace l'itinéraire de Marc Bretillot, des premières expériences dans son atelier de Ménilmontant aux installations et performances pour des institutions ou événements réputés comme la Fondation Cartier, les Designers Days, le Restaurant Éphémère du Palais de Tokyo, la Grande Epicerie de Paris ou encore le fooding pour Häagen-Dazs, Ikea et les champagnes Krug…

Culinaire design rend également compte de rencontres créatives au sommet avec de grands chefs complices et de l'organisation de workshops culinaires intrépides dans les écoles supérieures dont, bien sûr, l'ESAD de Reims, où Marc Bretillot enseigne cette discipline à des étudiants venus de toute l'Europe.


[18:30] vernissage de l'exposition "Feeling" de Henri Tullio
Description:
boutique Montblanc du 7, rue de la Paix, à Paris

De Paris Match à Vanity Fair en passant par Hola et Bunte, Henri Tullio est le photographe des plus grands magazines.

avec Jean-Claude Jitrois, Sarah Marshall, Delphine Depardieu, Alexandra Fechner, Massimo Gargia...



[19:00-22:00] 40 ans de l'Eau de Rochas
Location:
Restaurant Maison Blanche
15, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau, Franklin D. Roosevelt, RER C Pont de l'Alma
France
Phone : +33 (0)1 47 23 55 99
Fax : +33 (0)1 47 20 09 56
Internet Site : www.maison-blanche.fr
Description:
40 ans de l'Eau de Rochas

[19:00] 150 ans - Association des Ingénieurs Ponts et Chaussées
Location:
Conseil économique, social et environnemental
Palais d'Iéna
9, place d'Iéna
75775 Paris Cedex 16
M° Iéna
France
Phone : +33 (0)1 44 43 60 00
Internet Site : www.conseil-economique-et-social.fr
Description:
Association des Ingénieurs Ponts et Chaussées
150e anniversaire de l'association

[19:00-22:00] Exposition "LA VIE EN BLEU"
Location:
Häagen-Dazs® - Buci
12, rue de Buci
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 41 00 05
Internet Site : www.haagen-dazs.fr
Description:
3 artistes peintres sont réunis pour une exposition sur le thème du BLEU.

Eliane de Gennes, Jean-Louis Delmas et Geneviève Heyraud vous attendent pour vous faire découvrir leurs toiles.

COCKTAIL DE VERNISSAGE le mardi 4 mai de 19h à 22h
Exposition du 4 au 31 mai 2010

[19:00] Exposition "Tout doit disparaître !"
Location:
Artothèque de Saint-Cloud
ECLA
3 bis, rue d'Orléans
14, rue des Ecoles
92210 Saint-Cloud
M° Boulogne - Pont de Saint-Cloud, Gare SNCF Saint-Cloud, T2 Pont de Saint-Cloud
France
Phone : +33 (0)1 46 02 53 91
Mail : artotheque@ecla.net
Internet Site : www.ecla.net
Description:
du mardi 4 au vendredi 7 mai 2010
du lundi au vendredi de 10h à 19h

Tout doit disparaître !
Œuvres à emprunter

Vernissage le mardi 4 mai à 19h

Découverte du concept de l'Artothèque grâce à cette exposition qui invite le visiteur à emprunter une des œuvres exposées!

Événement convivial et festif, Tout doit disparaître permet également une rencontre et un échange entre le public et les artistes!

Venez nombreux, tout doit disparaître !

[19:00] Exposition : IRVING PENN "Les Petits Métiers"
Location:
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis
75014 Paris
M° Gaîté, Edgard Quinet
France
Phone : +33 (0)1 56 80 27 00
Fax : +33 (0)1 56 80 27 01
Mail : contact@henricartierbresson.org
Internet Site : www.henricartierbresson.org
Description:
Du 5 mai au 25 juillet 2010, la Fondation HCB rend hommage à l'un des maîtres de la photographie du xxe siècle récemment disparu, Irving Penn, en exposant "Les Petits Métiers". Une centaine de tirages argentiques et platine, jamais exposés à Paris, rassemble les portraits de gens posant en tenues de travail avec leurs outils. L'exposition a été conçue par Virginia Heckert et Anne Lacoste du J. Paul Getty Museum de Los Angeles, d'où proviennent les oeuvres.
Né en 1917, photographe de mode notamment pour Vogue, Penn a photographié au début des années cinquante les petits métiers à Paris, Londres et New York en s'inspirant d'Eugène Atget et d'August Sander.

[19:00] Inauguration de l'exposition "Contrefaçon : la vraie expo qui parle du faux"
Location:
Cité des Sciences et de l'Industrie
30, avenue Corentin Cariou
La Villette
75930 Paris Cedex 19
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 70 00
Internet Site : www.cite-sciences.fr
Description:
du 20 avril 2010 au 13 février 2011

Tour à tour acteur, témoin ou victime, nous sommes tous concernés par le faux, la copie et la contrefaçon. Loin d'être réservée aux produits de luxe, elle touche tous les secteurs. L'exposition propose de découvrir la diversité et l'importance de ce phénomène dans l'industrie et les menaces économiques et sur la santé qui l'accompagnent, présenter les moyens de lutte mis en œuvre, offrir des clés pour exercer sa vigilance et déceler le vrai du faux de manière ludique…

Véritable manifeste anti-contrefaçon, « Contrefaçon, la vraie expo qui parle du faux » est une exposition citoyenne et pédagogique de la Cité des sciences et de l'industrie, qui aborde un phénomène de société qui nous concerne tous : chaque consommateur est tour à tour acteur, témoin, complice ou victime de copies.

La contrefaçon est partout, difficilement décelable, et menace notre santé et notre sécurité. L'exposition dévoile la diversité et l'importance de la contrefaçon, ses enjeux géopolitiques et juridiques. Elle décrypte des pratiques en expansion favorisées par le développement des réseaux numériques, la mondialisation de la production et de la distribution de biens. Elle révèle également les menaces économiques et sanitaires sérieuses qui l'accompagnent, ainsi que les moyens de lutte mis en œuvre. « Contrefaçon » sensibilise enfin au droit de la propriété intellectuelle, à la protection de la création et de l'innovation.

Proposée par l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) et le Comité national anti-contrefaçon (CNAC), l'exposition bénéficie du soutien de nombreux partenaires : l'Union des Fabricants (UniFab), la Douane, des organismes institutionnels et des entreprises. Ils témoignent qu'aucun secteur d'activité n'est épargné par la contrefaçon, offrent des exemples multiples et variés de produits contrefaits, et révèlent comment la contrefaçon profite au crime organisé et aux associations terroristes.

L'exposition temporaire « Contrefaçon, la vraie expo qui parle du faux », conçue par la Cité et la scénographe Zette Cazalas (agence Zen+dCo), prend la forme d'une installation artistique en trois dimensions. L'espace est ouvert sur quatre thèmes développés en quatorze cubes mettant en scène de nombreux objets et iconographies, comme autant d'objets de réflexion et de dialogue. Les paroles d'experts, les visuels géants, les objets, les audiovisuels, les manipulations portent et mettent en perspective le propos sur la contrefaçon :
A. prologue
B. pourquoi copier ?
C. garantir l'authentique
D. combattre le faux.

La visite de « Contrefaçon, la vraie expo qui parle du faux » permet de poser un regard nouveau sur le monde et la société dans lesquels nous vivons.

[19:00-22:00] Lancement exclusif du nouvel ascent de VERTU
Location:
L'ARC
12, rue de Presbourg
75016 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 45 00 78 70
Fax : +33 (0)1 45 00 78 71
Mail : contact@letoileparis.com
Internet Site : www.larc-paris.com
Description:
Lancement exclusif du nouvel ascent de VERTU

[19:00-20:00] evening happening / performance de Paul SANTOLERI
Location:
Galerie Ligne 13
13, rue de la Condamine
75017 Paris
M° La Fourche
France
Phone : +33 (0)1 42 93 13 37
Internet Site : www.galerieligne13.com
Description:
dans le cadre de son exposition « WALL TATTOOS »

du 6 au 30 mai 2010
Performance de l'artiste ouverte au public du 1er au 5 mai 2010, de 19h à 20h
Vernissage le jeudi 6 mai de 18h à 22h

première exposition solo en France de l'artiste Paul SANTOLERI

Esprit du mur, es-tu là... ?

Un mur comprend deux parois : la partie visible et celle qui reste invisible. Tel un passe-muraille, Paul SANTOLERI, possède le don singulier de nous entraîner dans la quatrième dimension, de l'autre côté de ses murs mirifiques. En éternel poète, un brin mystique, il nous ouvre un passage entre le monde physique et le monde sensible des choses...

Ses installations juxtaposent peintures murales, graffs, collages, incrustations, céramiques et jeux de lumières et donnent ainsi une nouvelle âme au lieu. Du sol au plafond, l'artiste improvise une histoire, dans laquelle les obstacles et les particularités de l'espace deviennent un prétexte à enrichir son récit. Ses créations aux formes douces et généreuses, entre paysages aquatiques et visions urbaines, envahissent l'espace tridimensionnel de la galerie. Ses tracés malicieux faits de courbes bienveillantes nous aspirent et nous guident dans des tourbillons de luxuriants dessins aux accents surréalistes. Les détails sont foisonnants et vivaces. De l'infiniment grand, nous voyageons vers l'infiniment petit, en essayant de pénétrer son oeuvre par le dernier point de fuite sans jamais l'atteindre... Ruse de l'artiste pour nous faire pénétrer dans son univers, ou illusion d'optique ?

Et voilà que nous nous retrouvons soudainement collés au plafond, nous sommes aspirés de l'autre côté des murs, nous quittons le plancher pour laisser notre imaginaire vagabonder entre les parois, à la rencontre des réalités et des chimères de notre siècle. Nous glissons peu à peu dans un rêve éveillé et nous traversons le mur de notre inconscient, pour entrevoir de l'autre côté un monde réellement merveilleux...

Wall Tattoos, une exposition-performance inédite ouverte au public

La Galerie Ligne 13, laisse carte blanche à Paul Santoleri pour créer librement et en public une oeuvre-puzzle qui sera révélée dans son intégralité le soir du vernissage, jeudi 6 mai 2010. L'artiste va peindre, taguer, dessiner, sculpter en s'inspirant des particularités du lieu, de son relief, de ses vibrations ! Des dessins Noir et Blanc complèteront cette scénographie inédite, invitant le spectateur à flâner dans l'univers de l'artiste.

Pendant les 4 jours précédant l'exposition Wall Tattoos
du 1er au 5 mai de 19h à 20h
Paul Santoleri vous invite à ses « evening happenings » !

Paul Santoleri en quelques mots...

La majesté et la technicité du travail de Paul Santoleri ont aujourd'hui acquis une véritable reconnaissance sur la scène internationale du Street Art. Basé à Philadelphie, il parcourt la planète pour l'embellir de ses couleurs... Dans la rue, où il collabore notamment au projet « Mural Arts Program » (MAP) de Philadelphie, qui a pour objectif de redonner des couleurs aux différents quartiers et banlieues, mais aussi dans des musées et dans de nombreuses collections du monde entier. En 2009, il a obtenu le soutien financier de la Fondation Pollock-Krasner via l'Ambassade américaine à Paris et le Conseil des Arts de Pennsylvanie. Après deux mois passés en résidence à l'Usine Kohler de Sheboygan dans l'Etat du Wisconsin, il a élu domicile en fin d'année à Copenhague au Danemark, pour réaliser une fresque monumentale dans le quartier de Christiania, à l'occasion du Sommet des Nations Unies sur le Climat qui s'est tenu en décembre.



SORTIE EN AVANT-PREMIERE DU LIVRE DE SANTOLERI "MURS ET DEMESURES" à l'occasion de « Wall Tattoos », la première exposition solo en France de Paul Santoleri
Textes : Catherine Botton, avec le soutien de Marie Guglielmetti
signature du livre lors du vernissage le 6 mai de 18h à 22h

SANTOLERI, Murs et démesures
En librairies le 24 sept 2010
Prix public : 9,90 euros
60 pages quadri - Format : 15 x 15 cm
Couverture souple avec rabats
ISBN : 978-2-917829-30-1
Diffusion-Distribution :
Le Comptoir des indépendants / BLDD


18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés