Saturday, June 12, 2010
Public Access


Category:
Category: All

12
June 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  Paris Jazz Festival
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
Pour sa 17e édition le Paris Jazz Festival accueille quelques-uns des musiciens de jazz majeurs actuels. Tous les week-ends du 12 juin au 1er août, profitez de concerts gratuits sur les pelouses du Parc Floral.

L'édition 2009 avec ses 140 000 spectateurs a confirmé le Paris Jazz Festival dans sa position d'événement majeur de l'été dans la Capitale. Cette année, une cinquantaine d'artistes sont attendus, dont de grands noms de la scène actuelle, française et internationale.
Durant 8 week-ends thématiques, retrouvez et découvrez des musiciens qui feront vibrer le Parc Floral au rythme du jazz.
Côté Scandinavie, concerts du saxophoniste norvégien Jan Garbarek, et du trompettiste Nils Petter Molvaer, de blue soul avec Eric Bibb et son Quartet, et du Joachim Kühn Trio pour un week-end entre Paris et Berlin.
Deux jours sous les couleurs de l'Afrique les 24 et 25 juillet avec l'écrivain poète et chanteur Antony Joseph et son Spasm Band, la chanteuse Sandra Nkaké accompagnée des musiciens de Mansaadi et Richard Bona, bassiste camerounais.

Le dernier week-end, Jazz au vert, consacré à l'univers classique du jazz, accueille entre autres le pianiste soliste Enrico Pieranunzi qui revisite l'œuvre de Scarlatti, et le Richard Galliano Sextet pour une promenade de Bach à Piazzolla.

En marge du festival, le Jardin des sons offre des pauses dans des théâtres naturels, espaces d'expériences et de découvertes où seront donnés des mini-concerts (Harrisson Kennedy, Sophie Bernado & Virna Ertel), et où prendront place des ateliers musicaux sous le signe des quatre éléments, eau, terre, feu, air.

A ne pas manquer également, les expérimentations de la Clairière des Improvisations.

Tout le programme sur :
http://www.parisjazzfestival.fr

Salon « Tout en Métal »
Location:
La Bellevilloise
Espace dédié à la Lumière, la Nuit et la Création
19-21, rue Boyer
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 53 27 35 77
Fax : +33 (0)1 53 27 35 70
Mail : infos@labellevilloise.com
Internet Site : www.labellevilloise.com
Description:
les 11, 12 et 13 juin 2010
Vendredi 11, de 14h à 20h30, Samedi 12 et dimanche 13 juin 2010, de 11h à 20h30

Fruit d'un partenariat entre Ateliers d'Art de France, Art Event et La Bellevilloise qui accueille l'évènement, la première édition du salon “Tout en Métal” se tient du 11 au 13 juin 2010. Pendant 3 jours, les visiteurs sont invités à découvrir des créations d'argent, de bronze, d'acier ou d'or. La manifestation est entièrement consacrée à ce matériau noble qu'est le métal. Sculptures, bijoux ou mobilier, ce nouveau salon révèle tous les usages de cette matière et offre l'occasion de découvrir les savoir-faire des créateurs : dinandiers, orfèvres, ferronniers d'art ou sculpteurs. Découverte !

Ces artisans au savoir-faire précieux proposent leur interprétation du métal à travers de nombreuses créations. Certaines pièces sont fonctionnelles, alliant l'utile à l'esthétique, d'autres sont créées pour le seul plaisir des yeux. Toutes expriment la sensibilité d'un créateur à travers le métal, matière exigeante qui ne se laisse apprivoiser que par une réelle maîtrise technique et une grande créativité.

Salon « Tout en Métal »
Salon « Tout en Métal »

Salon Planète Timbres
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
du 12 au 20 juin

http://www.planetetimbres.fr

[Deauville] Inauguration de la nouvelle boutique Polo de Deauville
Location:
Deauville
Deauville
14800 Deauville
M° Gare SNCF Trouville - Deauville
France
Internet Site : www.mairie-deauville.fr
Description:
70 rue Désiré le Hoc

24ème Festival du Film de Cabourg 2010
Location:
Cabourg
Cabourg
14390 Cabourg
M° Gare SNCF de Dives - Cabourg
France
Internet Site : www.cabourg.net
Description:
du 9 au 13 juin 2010

Sont attendus en 2010, sous réserve de modification d'emplois du temps: Lionel Baier (acteur, réalisateur), Xavier Beauvois (acteur, réalisateur), Frédérique Bel (actrice), Leïla Bekhti (actrice), Charles Berling (acteur), Fabienne Berthaud (réalisatrice), Pascal Bonitzer (scénariste, réalisateur), Sandrine Bonnaire (actrice, réalisatrice), Jérôme Bonnell (acteur, réalisateur), Stefano Cassetti (acteur), Pascal Chaumeuil (réalisateur), Christine Citti (actrice), Isabelle Czajka (réalisatrice), Medhi Dehbi (acteur), Benoît Delépine (réalisateur), Albert Delpy (acteur), Caroline Ducey (actrice), Maria de Medeiros (actrice, réalisatrice), Anaïs Demoustier (actrice), Dinara Droukarova (actrice), Virginie Efira (actrice), Eric Elmosnino (acteur), Julie Ferrier (actrice), Sara Forestier (actrice), Guillaume Gallienne (acteur), Vahina Giocante (actrice), Marc-André Grondin (acteur), Marina Hands (actrice), Eric Heumann (producteur, réalisateur), Luc Jacquet (réalisateur), Gustave Kervern (réalisateur), Walles Kotra (président du FIFO), Christophe Lambert (acteur), Guillaume Laurant (scénariste), Elisa Lasowski (actrice), Alice de Lencquesaing (actrice), Lio (actrice), Gabriel Le Bomin (réalisateur), Bruno Lochet (acteur), Philippe Locquet (réalisateur), Tonie Marshall (actrice, réalisatrice), Pio Marmaï (acteur), Jean-Pierre Martins (acteur), Hervé Mimran (réalisateur), Alain Monne (réalisateur), Géraldine Nakache (actrice, réalisatrice), Marie-José Nat (actrice), Helena Noguerra (actrice), Manuel Pradal (réalisateur), Katell Quilleveré (réalisatrice), Pascal Rabaté (auteur de bande dessinée, réalisateur), Serge Rezvani (auteur-compositeur, écrivain), Firmine Richard (actrice), Vincent Rottiers (acteur), Ludivine Sagnier (actrice), Gonzague Saint Bris (écrivain), Laura Smet (actrice), Govinda Van Maele (producteur), Yelle (actrice, chanteuse) ...

Parcours Saint-Germain 2010
Location:
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Saint-Germain-des-Prés
France
Internet Site : www.saint-germain-des-pres.com
Description:
du 3 au 17 juin

http://www.parcoursaintgermain.com

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Location:
L'Adresse
Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.ladressemuseedelaposte.fr
Description:
Galerie du Messager

Durée et Horaires
du 14 avril au 19 septembre 2010
Du lundi au samedi de 10h à 18h. Fermé le dimanche et les jours fériés.

Tarifs
Plein tarif : 6,50 € (donne accès aux collections permanentes)
Tarif réduit : 5 €
Gratuité pour les moins de 13 ans et pour les postiers

L'Adresse Musée de La Poste crée l'événement à Paris avec l'exposition « Aragon et l'art moderne » du 14 avril au 19 septembre 2010.

Le dialogue fécond entre une grande figure du surréalisme et les artistes du XXe siècle

L'exposition présente les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de quarante artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : de Paul Signac à Pirosmani, de Henri Matisse à Pablo Picasso, en passant par Albert Marquet, Marc Chagall, Paul Klee et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot, encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les œuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, c'est aujourd'hui l'heure du troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Marcel Duchamp, L.H.O.O.Q. (La Joconde à moustache), Ready-made rectifié.
Crayon graphite sur héliogravure - 61,5 x 49,5 cm.
Coll. Parti communiste français en dépôt au Centre Pompidou, Paris, Musée national d'art moderne/ Centre de création industrielle
© Adagp, Paris 2010
© Photo RMN-Philippe Migeat

Une fusion art-littérature

Louis Aragon (1897-1982), fondateur du mouvement surréaliste avec André Breton et Philippe Soupault, est un des esprits les plus brillants et les plus complexes du XXe siècle. Les trois hommes ont très tôt entamé un dialogue avec la peinture. A tel point que leurs écrits sur l'art forment un véritable corpus dans leur oeuvre. La littérature et l'art sont, pour Aragon, imbriqués et portent en eux la même interrogation : la mise en question de l'homme et du monde et, par là même, des langages verbal et pictural. Pour Aragon, les objets sont des mots et les mots des matériaux de construction. La rencontre de l'auteur avec des peintres majeurs a été fondamentale. « Elle a toujours marqué une étape importante de ma propre vue des choses », écrira-t-il.

La révolution du collage

Ces peintres, dont il fait la connaissance grâce à Guillaume Apollinaire et à Pierre Reverdy, vont, pour certains, l'accompagner toute sa carrière. Aragon, en intimité avec ceux qu'il appelle « les aventuriers de la pierre et de la toile », sera mêlé de près aux événements capitaux de l'histoire de l'art du XXe siècle. Il publie dès 1923 un texte sur Max Ernst, puis en 1930, en guise de préface à une exposition, La Peinture au défi, qui se veut une réflexion sur les collages, suscitée par La Femme 100 tête de l'artiste et par ceux de bon nombre d'artistes dadaïstes et surréalistes auxquels il est encore lié : Marcel Duchamp, Francis Picabia, Jean Arp, Man Ray, Joan Miró, Yves Tanguy... Dans ce texte essentiel, qui préfigure ce que deviendra la création contemporaine, Aragon fait l'historique de cet art nouveau, tente d'expliquer « le défi que le collage lance à la peinture traditionnelle » et pose la question du réalisme, voire du réalisme socialiste.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Jules Lefranc, Le Pont Marie, 1940-1945, huile sur toile,55 x 33 cm
Collection particulière - © Photographie Michel Fischer

Du réalisme socialiste à Matisse

Il approfondira ces concepts en 1935 dans son ouvrage Pour un réalisme socialiste. Dès lors, il se fait le défenseur d'artistes comme Taslitzky, Fougeron (quand il ne lui reproche pas de faire fausse route), et d'artistes soviétiques. Ce qui ne l'empêche pas simultanément d'écrire des articles sur Pirosmani, Paul Signac, Henri Matisse, Pablo Picasso, Fernand Léger, Marc Chagall, Joan Miró, Max Ernst, André Masson, Georges Malkine, Hoffmeister, Alberto Giacometti, Grüber, Bernard Buffet, Jiří Kolář, Alekos Fassianos... pour des catalogues ou des journaux, principalement Les Lettres françaises, hebdomadaire littéraire dont il assure la direction de 1953 à 1972, épaulé par Pierre Daix, rédacteur en chef, et qui seront repris dans Aragon, Ecrits sur l'art moderne (1981). Enfin, en 1970, il consacre un essai remarqué à son ami Henri Matisse, rencontré trente ans plus tôt. A côté de ses écrits, Aragon se montre aussi un fin collectionneur : il possède des Georges Braque, André Masson, Jean Arp, Hoffmeister, jusqu'à la célèbre Joconde à moustache (L.H.O.O.Q.) de Marcel Duchamp, dont il fera don au PCF en 1979. Seront présentés les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de 40 artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : Paul Signac, Pirosmani, Henri Matisse, Albert Marquet, Pablo Picasso, Georges Braque, Fernand Léger, Gris, Marcel Duchamp, Marc Chagall, Paul Klee, Jean Arp, Man Ray, De Chirico, Max Ernst, André Masson, Georges Malkine... et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les oeuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, le troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon, l'est aujourd'hui par L'Adresse Musée de La Poste avec une exposition qui rend compte de ce dialogue entre l'écrivain et les artistes du XXe siècle.

Fête nationale des Philippines
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Déclaration d'Indépendance en 1898

Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

Fête nationale de Russie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Déclaration d'Indépendance de l'URSS en 1990

Exposition de Duane Hanson "Le Rêve américain"
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:
Pavillon Paul Delouvrier

Horaires
du 21 avril au 15 août 2010
Mercredi, jeudi, vendredi, dimanche de 14h à 19h / samedi de 14h à 21h

Tarifs
Entrée libre

Informations
01 40 03 75 75 / www.villette.com

Les quinze sculptures de Duane Hanson (1925-1996) réunies ici montrent combien la création de cet artiste, décédé en 1996 et peu exposé en France, s'avère encore d'une grande actualité, tant son regard critique sur la société américaine des années 70-90 peut faire écho aux désarrois de notre société actuelle.

«Duane Hanson, Le Rêve américain...» présente quinze des dernières œuvres du sculpteur, considéré de nos jours comme une figure majeure de l'hyperréalisme américain. Elles ont été réunies par l'Institut für Kulturaustausch de Tübingen et sont, pour la plupart, la propriété de la veuve du sculpteur, Wesla Hanson.

Le propos est de donner à voir combien la création de cet artiste, décédé en 1996 et peu exposé en France, s'avère encore d'une grande actualité, tant son regard critique sur la société américaine des années 70-90 peut faire écho aux désarrois que beaucoup connaissent aujourd'hui dans notre propre société.

Ces personnages «grandeur nature», à la mise ordinaire, assis ou debout, jeunes ou vieux, donnent l'illusion entière de présences humaines, à la fois attirantes et inquiétantes.


Duane Hanson, Old Couple on a Bench, 1994 - Collection Hanson, Davie, Floride - photo : Roy G. Crogan © ADAGP, Paris 2010 - Courtesy of the Institut für Kulturaustausch, Tübingen

Fraîcheur de corps d'enfants, ou visages ridés, bleu des veines sous la peau, pilosités, souci du détail vestimentaire révèlent la maîtrise technique de Duane Hanson pour réaliser ces moulages à partir de modèles vivants.

Une virtuosité qui sert l'intérêt du sculpteur pour les plus modestes de ses contemporains - femme de ménage, étudiant, sportifs, ouvriers ou petits retraités... - dont il souhaitait rendre perceptible la morosité de la vie quotidienne.

Investi contre la politique de Ronald Reagan, la guerre du Vietnam, les agressions racistes et urbaines, Duane Hanson considéra aussi la société de consommation américaine comme une violence sociale: créant des attentes inassouvies chez les plus humbles, le «rêve américain» ne généra, pour la plupart, que déception.

Ainsi, ces héros du quotidien, ces «stars de quartier» figés dans leurs pensées, le regard absent, paraissent-ils résignés dans le vide de leur existence et leur solitude.

Avec «Duane Hanson, Le Rêve américain...» la Villette souhaite rendre hommage à un artiste qui, témoin sans concession de son monde, nous donne à penser les vulnérabilités du nôtre.


Duane Hanson, Man with Walkman, 1989 - Collection Hanson, Davie, Floride - photo : Alan Ginsburg © ADAGP, Paris 2010 - Courtesy of the Institut für Kulturaustausch, Tübingen

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-19:00] Mickey Mouse s'invite aux 10 ans de la galerie Artima
Location:
Galerie Artima
4, rue du Pas de la Mule
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 04 39 70
Fax : +33 (0)1 48 04 39 79
Mail : info@galerie-artima.com
Internet Site : www.galerie-artima.com
Description:
La galerie Artima fête ses 10 ans avec Mickey Mouse.

La galerie Artima fête ses dix ans et célèbre Mickey ! Pour cet anniversaire, Nicolas Waltman a imaginé de réunir aussi bien les artistes de la galerie que de grands noms du Pop Art, de la Figuration Narrative, la Figuration Libre et du Street Art. L'idée est de réunir un ensemble original d'œuvres autour de Mickey Mouse. "L'envie m'est venue, explique Nicolas Waltman, après avoir vu un tableau de Speedy Graphito. J'ai réalisé combien ce personnage créé par Walt Disney il y a plus de 80 ans était présent dans la mémoire collective universelle. C'est un thème utilisé de façon récurrente par les artistes de la galerie qu'ils soient français, allemand, américain ou australien. Il traverse les générations et les continents". A cette occasion, la galerie Artima a proposé à tous ses artistes, de Charles Fazzino à Cédric Bouteiller, Volker Kühn, Ayline Olukman, Anton Benois, Ugos, No Art, Olivier de Cayron et Philippe Huart... de créer une œuvre inspirée de la célèbre souris. Mais, affirmant aussi son goût pour d'autres mouvements artistiques, des artistes de renoms les rejoindront : Erró, Speedy Graphito, Eric Liot, César, Nicolas Rubinstein... La confrontation de ces différents artistes sera l'occasion d'explorer les multiples facettes de Mickey Mouse.


[15:00] Vernissage de Didier Mencoboni "ÉPISODE VIII"
Location:
Galerie Eric Dupont
138, rue du Temple
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 44 54 04 14
Fax : +33 (0)1 44 54 04 24
Mail : info@eric-dupont.com
Internet Site : www.eric-dupont.com
Description:
Du 10 juin au 23 juillet 2010
Vernissage le 12 juin à partir de 15h

[15:30-18:00] Vernissage de l'exposition "Métisses, etc..."
Location:
2.13 PM
2, allée des Robichons
78170 La Celle Saint-Cloud
M° Gare SNCF Bougival
France
Phone : +33 (0)1 30 82 48 67
Mobile : +33 (0)6 15 18 14 24
Mail : fpaumier-moch@213pm.com
Internet Site : www.213pm.com
Description:
vernissage Samedi 12 juin de 15h30 à 18h

Aurélie BRAME, l'artiste auteur de la série, sera présente à mes côtés pour vous accueillir tout au long de l'après-midi. Cette exposition est la dernière de la saison : nous comptons sur vous pour venir nombreux !

En plus du vernissage, vous pouvez visiter l'exposition jusqu'au 13 juillet :
- Pendant les portes ouvertes : les 22 juin et 7 juillet de 15h30 à 18h
- Pendant les nocturnes SoArt : les 17 juin et 1er juillet de 20h à 22h
- Ou bien sur rendez-vous en réservant au 01 30 82 48 67



[16:00-19:00] Finissage de José d'Ornanon : aquarelles, encres, fusains
Location:
Galerie Hamadryade
16, rue Durantin
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 51 37 43
Mobile : +33 (0)6 07 33 23 38
Mail : galeriehamadryade@yahoo.fr
Internet Site : hamadryade.over-blog.fr
Description:
du 26 mai au 12 juin 2010
tous les jours sauf le lundi de 16h à 19h30; le week-end de 11h à 13h et de 16h à 19h30

vernissage vendredi 28 mai à partir de 18 heures

José d'ORNANO nous offre le plaisir de découvrir ses dernières créations.
Résolument contemporaine, son inspiration figurative l'amène à une exécution proche de l'abstraction par un dépouillement du détail au profit de l'image que nous procure la mémoire du cœur.

Son imaginaire s'égaie, sans s'égarer, soutenu par un regard émerveillé.
Ses petits formats dégagent une profonde sérénité qui reflète parfaitement l'âme de l'Artiste.
Les accents du trait et de la couleur nous renvoient en contrepoint à la genèse de la démarche impressionniste, en libre écho à Johan Barthold Jongkind et William Turner.

Une œuvre forte, émouvante.

Auteur de nouvelles « Indiscrétions » ( Le Méridien ), d'un roman « Le visage flou de Steiner » ( Michel de Maule ) et d'un « Essai sur l'origine de la violence contemporaine » paru chez F-X de Guibert, Joseph-Antoine d'Ornano, peu bavard sur sa vie, avoue être entré par effraction dans la peinture. Privilégiant les séries de petits formats, il puise son inspiration dans des figures ou paysages légèrement décalés du réel. Avec l'encre et l'aquarelle, il côtoie souvent l'inattendu. Quant au noir du fusain, il mène souvent à la lumière. « Ce qui m'importe, ce n'est pas tant ce qui se dit sur la peinture, que le plaisir éprouvé en compagnie d'un tableau. C'est le même genre de plaisir que j'éprouve dans une chambre d'été ».

José d'ORNANO nous fait pénétrer dans un univers profond, habité, où la technique s'estompe derrière l'indiscrétion d'un voile à peine soulevé, libérant un regard complice sur ses figures intimes.


[16:00] LANCEMENT-SIGNATURE DU LIVRE MYRIORAMA
Location:
FAT Galerie
1, rue Dupetit-Thouars
angle 27 rue de Picardie
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple
France
Phone : +33 (0)1 44 54 00 84
Mail : contact@fatgalerie.com
Internet Site : www.fatgalerie.com
Description:
Dans le cadre de l'exposition Myriorama d'Estelle Hanania

Parution d'un livre d'art chez Gottlund Verlag

[16:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Summertime love"
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
avec Jean-Pierre Bertrand, Delphine Coindet, Jean-Charles Hue, Didier Fiuza Faustino, Hans-Peter Feldmann, Sylvie Fleury, Didier Marcel, ORLAN, Franck Scurti, Ida Tursic & Wilfried Mille, Christian Ward, Raphaël Zarka

12.06 - 24.07.2010
Vernissage samedi 12 juin 2010, 16-21h

Jean-Pierre Bertrand, né en 1937, travaille à Paris. Son art ne cesse de s'emparer de toutes sortes de matériaux et de surfaces d'inscriptions avec lesquels il constitue tant des tableaux que des installations. Chacun de ses tableaux est un écran en soi qui fonctionne de façon autonome, un lieu cadré à la fois surface et volume infra-mince jouant d'effets de matières et de textures, qui en appellent notamment à des mélanges substantiels et organiques peu commun. Chaque peinture est la mise à vif d'humeurs, de fusions, de traces, de taches, de tout un lot de qualités tant plastiques que sensibles qui renvoient le fait de peinture à l'ordre du vivant, mieux, de l'incarné.
Acid Juicy, 2006, est une association de deux ensembles de lettres-mots en néons, placés l'un sous l'autre dont l'un est en lettres blanches et l'autre en lettres jaunes. Pour Jean-Pierre Bertrand, "ces ensembles de lettres accompagnent les surfaces, les somment de révéler leur jouissance à apparaître qui n'a d'égal que l'effet de leur propre disparition à l'intérieur du cadre. Ils sont en résonance avec le phénomène du vivant dans une dualité énigmatique".

Delphine Coindet, née en 1969, vit et travaille à Lausanne. Depuis ses débuts, Delphine Coindet imagine une formule afin d'accomplir un travail de sculpture et de peinture sans les contraintes de l'atelier. Elle utilise le dessin numérique et donne ensuite à réaliser ses projets à des fabricants industriels. Les objets imaginés sont soit empruntés à la réalité, soit sont des formes plus abstraites sans fonction apparente. Au-delà de la sculpture, c'est l'installation d'un environnement qui nous est donnée, comme si l'univers du virtuel d'où ces projets sont nés se matérialisait dans notre espace réel, dans lequel chacun peut effectivement circuler.
Fontaine, 2000, l'eau se fige, au cœur du cliché, dans un bleu piscine ; le minimalisme radical de Delphine Coindet n'exclut pas la fiction dans la construction de la forme.

Didier Fiuza Faustino, né en 1968, vit et travaille à Paris. Il est le co-fondateur du "Bureau des Mésarchitectures". Sa démarche prend des formes variées : recherche expérimentale, aménagement d'espaces publics, installation, construction de maisons individuelles. Construction éphémère à Paris ou conception d'un terrain de basket pour un seul joueur à Porto au Portugal, Didier Fiuza Faustino utilise l'architecture dans l'intention de créer une œuvre forte et dérangeante toujours en relation à l'homme.
Naked Lunch, 2010, est un objet ambigu à la fonction indéterminée et à l'esthétique sculpturale. Il invite le corps à adopter différentes postures jusqu'au point de total abandon. Introduit dans l'espace comme un objet-meuble, il brouille la distinction entre public et privé par sa valeur à la fois fonctionnelle et contemplative.
Heaven, 2010, est une perturbation infinitésimale d'une surface monochrome blanche, une apparition à la fois fragile et symbolique d'un idéal inaccessible.

Hans-Peter Feldmann, né en 1941, vit et travaille à Düsseldorf. Depuis la fin des années soixante, il compose des éditions de carnets réalisés à partir d'images trouvées, comme des cartes postales, des coupures de journaux ou des affiches. Ces images, qui constituent une partie de son impressionnante « Archive d'Images », sont classées selon un système de série éminemment personnel. En utilisant les techniques de reproduction ou de la photographie notamment, afin d'explorer les arcanes de la vie quotidienne, Feldmann donne une crédibilité aux formes artistiques déconsidérées telles que l'album photographique, et ne sous-estime pas le pouvoir des entreprises artistiques les plus communes.
Three Gracies, relief en plâtre peint, rejoint les oeuvres de Feldmann inspirées par des sculptures classiques de l'histoire de l'art, à l'image de David et Venus. Peinte en couleurs artificielles, elle suggère quelque chose de bon marché, évoquant le kitsch.

Sylvie Fleury, née en 1961, vit et travaille à Genève. Reconnue pour ses installations et ses sculptures, elle se joue des codes et s'amuse à croiser les univers, entre le féminin et le masculin ou l'art et la mode dont elle explore les relations d'emprunts et inversions multiples. Ses oeuvres s'appuient généralement sur l'exposition d'objets a priori investis dans la société d'une forte valeur esthétique et d'un attachement sentimental voir sexuel ou fétichiste. Le travail de Sylvie Fleury est l'illustration parfaite d'une société repue d'elle-même qui se satisfait de la superficialité qu'elle engendre.
ALAÏA Shoes, 2003, chaussures en bronze, montre plus d'amour que de haine pour les objets. L'artiste joue avec la fétichisation de la mode, des formes et des marques, consciente de leurs significations cachées et de leurs nuances.

Jean-Charles Hue, né en 1968, vit et travaille à Paris. Ses films, entre chaleur érotique et violence larvée, évoquent l'atmosphère trouble des communautés gitanes. Jean-Charles Hue a reçu le premier prix à Mulhouse 001, à LOOP à Barcelone en 2006, et a exposé à la Fondation Ricard en 2007.
"Alors que Parabellum girl (2003) enlace entre ses jambes Sunny boy, celui-ci passe une commande de puchkas (Flingues). C'est un cérémonial qui unit la danse, une idole faite de « lipstick traces » et le spectre d'une arme. Les forces et les formes s'unissent pour ne former plus qu'une « Parabellum girl »." Jean-Charles Hue

Didier Marcel né en 1961, vit et travaille à Dijon. Fragments de nature détournés, objets usuels, maquettes architecturales, les dispositifs de Didier Marcel troublent les repères du spectateur. Le paysage, œuvre centrale, est prélevé en morceaux et mis à portée de main dans des sculptures destinées à l'espace intérieur. Premier lauréat du Prix Paul Ricard (1999), il est aujourd'hui l'un des artistes les plus respectés de sa génération, comme l'atteste sa nomination au Prix Marcel Duchamp en 2008. Une exposition personnelle au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris est programmée en octobre 2010.
Sans Titre, 2008, tronc d'arbre blanc à l'écorce poudreuse, repose sur un piètement chromé, un marquage fluorescent évoque le tag urbain et/ou le marquage forestier.

ORLAN vit et travaille à Paris. Artiste historique, elle questionne la pression sociale et culturelle exercée sur le corps des femmes. ORLAN brise les murs entre cultures, pratiques artistiques, âges, espace et temps, réel et irréel. Son travail photographique commence en 1964-1965. Elle utilise aussi l'installation, la vidéo, la performance, la sculpture, les nouvelles technologies. ORLAN a reconstruit son image, loin des standards conventionnels, dans le but de produire des images nouvelles qui sont le processus de prise de possession de son corps libre. Elle expose actuellement une série de Robes au musée Bourdelle.
Les oeuvres de la série Skaï and Sky and Vidéo, 1983, empruntent leur iconographie à l'histoire de l'art occidental. Quête de l'identité féminine et critique des pressions religieuses.

Ida Tursic & Wilfried Mille, nés en 1974 à Belgrade et à Boulogne-Sur-Mer, vivent et travaillent à Dijon. Depuis la naissance de leur œuvre commune au début des années 2000, les peintures figuratives d'Ida Tursic et Wilfried Mille interrogent le fantasme et la réalité, le visible et sa représentation, le sujet reste le même : l'image et son support. Leurs grandes toiles recyclent des images préexistantes extraites de magazines, de films ou d'autres médias, mélangeant le glamour, la pornographie, la mode, le luxe et la mort. La qualité de leur travail vaut à Ida Tursic et Willfried Mille de remporter le 11e Prix Fondation d'entreprise Ricard en 2009.
Facial Abstract 4, 2010, met en scène un visage de femme et l'érotisme qui s'en dégage, en utilisant une image typique de la pornographie, dans une explosion somptueuse des sens et par une mise en scène luxuriante et baroque.

Franck Scurti, né en 1965, vit et travaille à Paris. Vide et plein, contenu et contenant, espaces courbes et complexes, déchirures : l'objet interroge les limites de sa propre forme, de son essence et de son usage, comme la nature de ses modes de production. Selon l'artiste, Broodthaers, Picabia, Manzoni, mais aussi Francis Ponge lui ont appris à « mieux regarder les objets, à essayer de les comprendre. » Déconcertant autant par sa diversité que par une apparente absence d'unité stylistique, son œuvre est une entreprise de mise en situation de soi, entre le réel et ses représentations, par rapport à des enjeux esthétiques, historiques ou économiques mais aussi par rapport aux choses et aux événements.
I Love you = UNO, 2000, fleurs en tissus peintes aux couleurs et emblèmes de différents pays. Comme une pousse émergeant du sol, chaque drapeau se divise en un nombre de bourgeons territoriaux et semble être absorbé par cette forme naturelle, ce qui dénonce leur construction artificielle. Rassemblées en bouquet, ces fleurs présentent un univers géopolitique satirique.

Christian Ward, né en 1977 au Japon, vit et travaille à Londres. « De 1999 à 2002, Christian Ward étudie à Londres, à la prestigieuse Royal Academy of Arts. C'est là qu'il entame les séries de peintures qui le feront rapidement connaître sur la scène londonienne puis internationale. Sur des très grands formats horizontaux sont représentés de vastes paysages imaginaires, franchement psychédéliques, dont la construction par étagement de plans successifs renvoie ouvertement à la peinture sino-japonaise. Chez Christian Ward, les infinies possibilités de l'imaginaire sont contraintes par une « peinture de précision, une grammaire picturale qu'il a pris soin d'élaborer, de complexifier au fil des années.» *
Untitled (Love) 2009, est un dessin, au principe géométrique, réalisé au crayon de couleurs.

Raphaël Zarka, né en 1977 à Montpellier, vit et travaille à Paris. Raphaël Zarka s'inscrit dans la chronologie de l'objet, en procédant par la transformation de celui-ci, jouant des processus de dérivation, contamination de formes et de sens. Il duplique et décline les objets, historiques, artistiques ou pratiques. Comme un moyen de déployer leur rapport au monde, et d'assurer leur permanence s'ils devaient être voués à l'oubli.
Ptolémaïques 2, 2009, est une œuvre composée de trois bilboquets posés sur une étagère en merisier et en cuivre, évoquant la terre magnétique de Galilée que l'on retrouve dans les tirages photographiques que Raphaël Zarka a réalisés au Musée d'Histoire de la Physique de l'Université de Padoue, ainsi qu'une référence à la collection de bilboquets de son père.

* Raphaël Zarka à propos de Christian Ward, Balanced Rock, mars 2010 Galerie Michel Rein





[17:00-20:00] Finissage de Vincent Edmond Louis "connus, inconnus"
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
Vernissage jeudi 3 juin de 18h à 21h
Exposition du 3 au 12 juin 2010
Ouvert tous les jours de 11h à 19h (dimanche de 15h à 19h)

Vincent Edmond Louis nous présente ses dernières créations de 'Connu(s)/Inconnus(s)'. De ses pérégrinations à travers le monde, l'artiste rapporte des portraits de personnes célèbres ou non au gré de ses rencontres et de ses affinités.
Du portrait originel, Vincent Edmond Louis propose une oeuvre unique. Son travail d'imbrication de l'image, du texte et de la couleur a quelque chose de fascinant. L'artiste nous invite à rentrer dans l'intimité de ces personnes « Connues » ou « Inconnues » - comme un instantané d'un moment de vie, transcendé par sa sensibilité et son talent.

Dès son jeune âge, Vincent Edmond Louis a été attiré par l'image, que ce soit celle des bandes dessinées, des tableaux reproduits dans les livres d'art, des films et séries TV.
A 12 ans, un appareil photo l'accompagne lors de son premier voyage en Inde. De ses photos prises, à son retour, il compare les sensations vécues, les images qui en résultent et l'histoire qu'il lui en reste.
« La raison pour laquelle je peins et écris sur mes photos vient des moments passés avec ma grand-mère vietnamienne. Chaque fois que nous regardions des albums photo ou nous plongions dans une boîte à chaussures remplie de photos, nous devions tourner l'image pour lire quand elle avait été prise, qui était représenté, et ainsi redonner vie aux souvenirs. Alors j'ai pensé que je devrais écrire sur le devant de la photographie. Mes photographies étant vingt fois plus grandes que celles des années passées, j'avais alors l'espace nécessaire pour inscrire les commentaires, et raconter une histoire. »

Mais l'artiste est aussi peintre et la photo devient tableau lorsque ses pinceaux déposent encres et pigments de couleur, tissant avec les mots une histoire particulière. Ses tableaux font déjà partie de plusieurs grandes collections privées mondiales.

Dernières expositions :

2010 :
Galerie de l'Europe, juin, Paris
Saks 5th, avril, Bal Harbour

2009 :
Hôtel Miramar Monaco
Heist Gallery, NYC
Kipton ART, NYC, Kiptonart.com

Parcours :
Vincent Edmond Louis est né à Nîmes en France et a passé son enfance en Suisse.
A Londres, il étudie la photographie au Central Saint Martins et est diplômé du College of Fashion. Après son séjour en Grande-Bretagne, Vincent était prêt à suivre son propre chemin.
Cela le conduit à New York. Il y approfondit sa formation au Parsons School of Design et est reconnu et aidé par de nombreux photographes de renom.
Il continue ses recherches et parcourt le monde, à Miami, Paris, Monaco et New York.
Assistant des photographes : Liz Von Hoene, Dahlen Wee, Sam Norval, Sean Riva, Bradford Noble, Barnaby Draper, Céleste Canino… jusqu'en 2004 puis photographe de plateau où il immortalise acteurs et musiciens de renom comme Nicolette Sheridan et Steven Baldwin ou en tant qu'assistant pour Paul Simon, Tommy Ramon, Flash, P. Diddy…
Ses portraits paraissent dans Magazine Ocean Drive, Q Magazine, The source magazine, ... Ses photographies se retrouvent, entre autres, sur des pochettes de CD, dans des magazines ou sont sélectionnées pour des publicités.

Site de l'artiste :
http://www.edmondlouis.com

[17:00] Les ateliers des Écoles municipales artistiques
Location:
Galerie Municipale de Vitry
Galerie Municipale Jean-Collet
59, avenue Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
M° RER C Vitry-sur-Seine
France
Phone : +33 (0)1 43 91 15 33
Mail : galerie.municipale@mairie-vitry94.fr
Internet Site : galerie.mairie-vitry94.fr
Description:
Les ateliers des Écoles municipales artistiques
École municipale d'arts plastiques, ateliers adultes

Exposition du 13 au 27 juin 2010
Vernissage le samedi 12 juin à 17h

[17:00-20:00] Remise du Prix Littéraire de la Porte Dorée 2010
Location:
Musée national de l'histoire de l'immigration
Cité nationale de l'histoire de l'immigration - Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil
75012 Paris
M° Porte Dorée, T3a Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 53 59 58 60
Fax : +33 (0)1 53 59 58 66
Mail : info@histoire-immigration.fr
Internet Site : www.histoire-immigration.fr
Description:
Le prix littéraire de la Porte Dorée récompense un roman ou un récit écrit en français traitant du thème de l'exil. Il prix est doté de 4 000 euros. Le jury désignera le lauréat parmi dix titres de l'année éditoriale 2009-2010 sélectionnés par un comité de lecture : documentalistes, historiens, enseignants, journalistes...
L'annonce du livre primé aura lieu dans le cadre du festival "Paris en toutes lettres", le 12 juin 2010 à 17h à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration Palais de la Porte Dorée, à Paris (XIIe) en présence des membres du jury.


Le prix littéraire de la Porte Dorée consacre Alice Zeniter

Le prix littéraire de la Porte Dorée, créé cette année par la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, a été remis pour la première fois le 12 juin 2010 à Alice Zeniter pour son roman Jusque dans nos bras (Albin Michel). Doté de 4000 euros, ce prix récompense un récit écrit en français, ayant pour thème l'exil, qu'il soit volontaire ou imposé, intime, économique ou politique.

[17:00-21:00] Vernissage de Florian & Michael Quistrebert "Mary-u-wanna"
Location:
Galerie Crèvecoeur
9, rue des Cascades
75020 Paris
M° Ménilmontant, Pyrénées, Gambetta
France
Phone : +33 (0)9 54 57 31 26
Mail : info@galeriecrevecoeur.com
Internet Site : www.galeriecrevecoeur.com
Description:
Florian & Michael Quistrebert (Florian Quistrebert & Michael Quistrebert)






[18:00-21:00] Soirée de lancement pour la création de la revue d'artistes VÉHICULE
Location:
Association Ars Longa
67, avenue Parmentier
angle Passage Beslay
75011 Paris
M° Parmentier, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 43 55 47 71
Fax : +33 (0)1 43 38 99 56
Mail : info.arslonga@gmail.com
Internet Site : www.arslonga.fr
Description:
A l'occasion du démontage de l'expo de Flavien Théry, la revue VÉHICULE s'élance à ARS LONGA !

Performances, lectures, interventions, venez découvrir cette nouvelle revue pluridisciplinaire et fêter avec nous le numéro 1, autour d'un verre...

En présence et avec les interventions performatives des artistes : Grand Magasin, Vincent Thomasset, Edouard Boyer et Nicolas Richard, ainsi que les créateurs de la revue : Garance Dor + Vincent Menu.

C'est une revue qui ressemble à une pochette surprise format disque 33 tours.
Elle est garnie d'œuvres d'artistes venants de différentes disciplines.
Le concept c'est "la partition". Ce qui se lit, se déchiffre, s'interprète, se joue.
Mais attention ! Pas besoin de savoir lire le solfège... Ce n'est pas de la musique...
Dans le numéro 1 vous pourrez lire et produire une œuvre de Yves-Noël Genod, Florent Delval, Vincent Thomasset, Edouard Boyer, Boris Charmatz, Grand Magasin, Nicolas Richard...
Vous pourrez vous essayer à la chorégraphie, à la poésie sonore, au théâtre contemporain ou à l'agriculture.

Toutes les informations sur la revue :
http://www.revuevehicule.net

Le revue Véhicule est semestrielle, c'est un projet de l'association Leprojetcollectif.
A l' occasion de cette soirée, la revue est en vente sur place.

[18:00-21:00] Vernissage de Christina Holdgaard "Puzzle Paintings"
Location:
Galerie Art'est
96, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 71 19 59 14
Mail : contact@artest.fr
Internet Site : www.artest.fr
Description:
Exposition du 10 juin au 23 juin 2010
Vernissage Samedi 12 juin 2010 à partir de 18h en présence de l'artiste

L'art contemporain n'est pas toujours désincarné, conceptuel ou abstrait. Il peut vous ressembler comme un frère.
Et raconter par son approche frontale et virtuose cette énigme qu'est une personne. Née en 1974 dans le Jutland, Christina Holdgaard a fait son DEA d'histoire de l"art sur le XIXe siècle danois à l'institut Michelet. Cette femme, peintre à la rigueur scandinave, a participé l'an dernier à l'exposition "Ingres et les modernes" au Musée Ingres de Montauban : elle s'était emparée d'une gloire du Louvre, Monsieur Bertin, directeur du Journal des débats en 1832.
"Puzzle Paintings" est sa deuxième exposition personnelle à Paris.

[18:00-21:00] Vernissage de Robert Currie
Location:
Galerie Gimpel et Müller
12, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 33 80
Mobile : +33 (0)6 16 81 71 49
Fax : +33 (0)1 73 73 33 64
Mail : info@gimpel-muller.com
Internet Site : www.gimpel-muller.com
Description:
Vernissage de Robert Currie

[18:30] Exposition Mail Art, Peinture et Carnets
Location:
Centre d'animation Daviel
24, rue Daviel
75013 Paris
M° Glacière, Corvisart
France
Phone : +33 (0)1 45 89 05 99
Internet Site : www.ligueparis.org/centre-animation/13eme-arrondissement/daviel
Description:
L'association Complètement Timbrées ! fait escale au Centre d'Animation Daviel et présentera deux expositions en lien avec l'art urbain :
. I Love Street Art, un projet d'art postal/mail art lancé par Roswitha GUILLEMIN
. La Peau des murs, une série de toiles de Christine LE ROY.

Ces deux artistes pratiquent l'art postal ou mail art depuis plus de vingt ans et sont également passionnées d'art urbain, appelé depuis quelques années Street Art. Leurs carnets, enveloppes et toiles en sont souvent les témoins.

Vernissage le samedi 12 juin à partir de 18h30

[18:30-21:00] Vernissage de Gabriele Chiari
Location:
Galerie d'Art de Créteil
10, avenue François Mitterrand
94000 Créteil
M° Créteil - Préfecture
France
Phone : +33 (0)1 49 56 13 10
Fax : +33 (0)1 41 94 29 00
Mail : culture@ville-creteil.fr
Description:
Les aquarelles, Untergrund, de Gabriele Chiari, exposées à la Galerie d'Art du 12 juin au 3 juillet.
Vernissage le samedi 12 juin à partir de 18h30

En 2006, Gabriele Chiari a participé à une exposition intitulée Abstract Papers, pour laquelle Florian Steininger, historien de l'art, avait réuni une douzaine de peintres abstraits autour de l'intérêt qu'ils portent au papier. Il écrit : "Dans son travail, Gabriele Chiari questionne les notions de singularité et de répétition réfléchie."

Affirmation énigmatique au départ, pour l'artiste, mais que la polarité singularité/répétition réfléchie intéresse : est-ce une référence aux nombreux essais qu'elle réalise pour qu'une aquarelle puisse trouver sa forme ? Ou bien, malgré la variété des processus de travail mis en œuvre, y a-t-il répétition d'une aquarelle - unique - à l'autre ?

"La visite de la Galerie d'Art de Créteil m'a spontanément fait penser aux mots de Florian Steininger, raconte Gabriele Chiari, et m'est venue l'idée de faire une exposition à l'image de ce qu'il a écrit. Réaliser deux expositions quasiment identiques, reliées entre elles par l'escalier qui sépare les deux salles, reposant sur l'impossibilité de faire deux fois la même aquarelle. Envisager l'impossibilité d'une répétition à l'identique comme un principe de travail qui permet de retenir, non pas une seule, mais deux variantes d'une même suite d'expérimentations.

Dans l'exposition, chacune de ces œuvres parfaitement autonomes sera contextualisée dans son accrochage, l'une en haut, l'autre en bas."






[19:00-21:00] Vernissage d'Eric Cloutier "Traveling Robots"
Location:
New heArt City Gallery
11, rue de Picardie
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Temple, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 55 03 95
Mail : newheartcity@gmail.com
Internet Site : newheartcitygallery.blogspot.com
Description:
du 12 juin au 17 juillet 2010
Vernissage le samedi 12 juin à partir de 19h

A partir du 12 juin, la New heArt CitY Gallery propose la série « Traveling Robots » d'Eric Cloutier. L'artiste associe photographie, dessin et graphisme, et nous entraîne dans un monde unique peuplé de robots curieusement expressifs...

Événement Robotique, le samedi 12 juin à partir de 19h

Pour la soirée événement de cette nouvelle exposition, la New heArt CitY Gallery revêtit un costume de super-héros pour partir à la découverte d'un monde où se confondent utopie et réel : images, vidéos et rythmes seront une nouvelle fois à l'honneur.

Fasciné depuis toujours par les robots, Eric Cloutier représente avec humour l'image d'une société investie par un Être mi-humain mi-machine qui est passé du fantasme des illustrations de fiction rétro à une place bien réelle dans notre monde.

Pour célébrer cette invasion, le vidéaste phare de la galerie, Romain Bechetoille, qui juxtapose dans ses installations image rétro et sons technologiques fera honneur à cette "génération robot" que nous sommes : d'Astro Boy au Iphone, les robots nous accompagnent depuis notre enfance.

Il proposera également une projection de rue de ce monde semi-imaginaire, entre simplicité et complexité.



Exposition Traveling Robots
Eric Cloutier

La série Traveling Robots est une représentation de différents lieux urbains découverts par l'artiste au fil de ses voyages et de souvenirs d'enfance. Il réinterprète ces endroits qui deviennent les protagonistes de ses tableaux, en fonction des émotions qu'il a ressenti.

Des robots, curieux et plein d'humour, se glissent au travers de ses œuvres, racontant à sa place ses perceptions et ses sentiments. Ils sont parfois les symboles d'un moment précis, parfois une représentation d'un monde particulier, farfelu et coloré.

L'artiste s'est intéressé à l'obsession de l'être humain d'utiliser la technologie pour simplifier sa vie dans un monde s'accélérant. Il considère le robot comme le summum de la technologie : l'incarnation de la machine-humaine. Il pousse cette obsession jusqu'à imaginer un monde utopique investi de clones machines, reflets de nous-mêmes, qui iraient jusqu'à vivre, travailler à notre place... Pour partager notre réalité et changer le sens qu'on lui donne...









[21:30] Le Grand Salon de la culture russe au Champ de Mars
Location:
Champ de Mars
Parc du Champ de Mars
75007 Paris
M° Bir-Hakeim, Ecole Militaire
France
Description:
Le Grand Salon de la culture russe au Champ de Mars









[22:30-23:55] soirée White Party 2010
Location:
Le Cab
Cabaret
2, place du Palais Royal
168, rue de Rivoli
(dans le Louvre des Antiquaires)
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 58 62 56 25
Fax : +33 (0)1 58 62 56 40
Mail : info@cabaret.fr
Internet Site : www.cabaret.fr
Description:
Pour avoir votre laissez-passer personnel (ou faire votre réservation de table), connectez-vous sur le site avec votre code V.I.P. puis enregistrerez-vous dans le formulaire 'RSVP & laissez-passer VIP'.
Vous recevrez alors votre laissez-passer par mail :
=> http://www.cireurs-private-club.com
=> Votre code V.I.P. : CBI


15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés