Thursday, July 15, 2010
Public Access


Category:
Category: All

15
July 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  Exposition "Aragon et l'art moderne"
Location:
L'Adresse
Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.ladressemuseedelaposte.fr
Description:
Galerie du Messager

Durée et Horaires
du 14 avril au 19 septembre 2010
Du lundi au samedi de 10h à 18h. Fermé le dimanche et les jours fériés.

Tarifs
Plein tarif : 6,50 € (donne accès aux collections permanentes)
Tarif réduit : 5 €
Gratuité pour les moins de 13 ans et pour les postiers

L'Adresse Musée de La Poste crée l'événement à Paris avec l'exposition « Aragon et l'art moderne » du 14 avril au 19 septembre 2010.

Le dialogue fécond entre une grande figure du surréalisme et les artistes du XXe siècle

L'exposition présente les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de quarante artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : de Paul Signac à Pirosmani, de Henri Matisse à Pablo Picasso, en passant par Albert Marquet, Marc Chagall, Paul Klee et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot, encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les œuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, c'est aujourd'hui l'heure du troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Marcel Duchamp, L.H.O.O.Q. (La Joconde à moustache), Ready-made rectifié.
Crayon graphite sur héliogravure - 61,5 x 49,5 cm.
Coll. Parti communiste français en dépôt au Centre Pompidou, Paris, Musée national d'art moderne/ Centre de création industrielle
© Adagp, Paris 2010
© Photo RMN-Philippe Migeat

Une fusion art-littérature

Louis Aragon (1897-1982), fondateur du mouvement surréaliste avec André Breton et Philippe Soupault, est un des esprits les plus brillants et les plus complexes du XXe siècle. Les trois hommes ont très tôt entamé un dialogue avec la peinture. A tel point que leurs écrits sur l'art forment un véritable corpus dans leur oeuvre. La littérature et l'art sont, pour Aragon, imbriqués et portent en eux la même interrogation : la mise en question de l'homme et du monde et, par là même, des langages verbal et pictural. Pour Aragon, les objets sont des mots et les mots des matériaux de construction. La rencontre de l'auteur avec des peintres majeurs a été fondamentale. « Elle a toujours marqué une étape importante de ma propre vue des choses », écrira-t-il.

La révolution du collage

Ces peintres, dont il fait la connaissance grâce à Guillaume Apollinaire et à Pierre Reverdy, vont, pour certains, l'accompagner toute sa carrière. Aragon, en intimité avec ceux qu'il appelle « les aventuriers de la pierre et de la toile », sera mêlé de près aux événements capitaux de l'histoire de l'art du XXe siècle. Il publie dès 1923 un texte sur Max Ernst, puis en 1930, en guise de préface à une exposition, La Peinture au défi, qui se veut une réflexion sur les collages, suscitée par La Femme 100 tête de l'artiste et par ceux de bon nombre d'artistes dadaïstes et surréalistes auxquels il est encore lié : Marcel Duchamp, Francis Picabia, Jean Arp, Man Ray, Joan Miró, Yves Tanguy... Dans ce texte essentiel, qui préfigure ce que deviendra la création contemporaine, Aragon fait l'historique de cet art nouveau, tente d'expliquer « le défi que le collage lance à la peinture traditionnelle » et pose la question du réalisme, voire du réalisme socialiste.

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Jules Lefranc, Le Pont Marie, 1940-1945, huile sur toile,55 x 33 cm
Collection particulière - © Photographie Michel Fischer

Du réalisme socialiste à Matisse

Il approfondira ces concepts en 1935 dans son ouvrage Pour un réalisme socialiste. Dès lors, il se fait le défenseur d'artistes comme Taslitzky, Fougeron (quand il ne lui reproche pas de faire fausse route), et d'artistes soviétiques. Ce qui ne l'empêche pas simultanément d'écrire des articles sur Pirosmani, Paul Signac, Henri Matisse, Pablo Picasso, Fernand Léger, Marc Chagall, Joan Miró, Max Ernst, André Masson, Georges Malkine, Hoffmeister, Alberto Giacometti, Grüber, Bernard Buffet, Jiří Kolář, Alekos Fassianos... pour des catalogues ou des journaux, principalement Les Lettres françaises, hebdomadaire littéraire dont il assure la direction de 1953 à 1972, épaulé par Pierre Daix, rédacteur en chef, et qui seront repris dans Aragon, Ecrits sur l'art moderne (1981). Enfin, en 1970, il consacre un essai remarqué à son ami Henri Matisse, rencontré trente ans plus tôt. A côté de ses écrits, Aragon se montre aussi un fin collectionneur : il possède des Georges Braque, André Masson, Jean Arp, Hoffmeister, jusqu'à la célèbre Joconde à moustache (L.H.O.O.Q.) de Marcel Duchamp, dont il fera don au PCF en 1979. Seront présentés les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de 40 artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : Paul Signac, Pirosmani, Henri Matisse, Albert Marquet, Pablo Picasso, Georges Braque, Fernand Léger, Gris, Marcel Duchamp, Marc Chagall, Paul Klee, Jean Arp, Man Ray, De Chirico, Max Ernst, André Masson, Georges Malkine... et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les oeuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, le troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon, l'est aujourd'hui par L'Adresse Musée de La Poste avec une exposition qui rend compte de ce dialogue entre l'écrivain et les artistes du XXe siècle.

Exposition de Duane Hanson "Le Rêve américain"
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:
Pavillon Paul Delouvrier

Horaires
du 21 avril au 15 août 2010
Mercredi, jeudi, vendredi, dimanche de 14h à 19h / samedi de 14h à 21h

Tarifs
Entrée libre

Informations
01 40 03 75 75 / www.villette.com

Les quinze sculptures de Duane Hanson (1925-1996) réunies ici montrent combien la création de cet artiste, décédé en 1996 et peu exposé en France, s'avère encore d'une grande actualité, tant son regard critique sur la société américaine des années 70-90 peut faire écho aux désarrois de notre société actuelle.

«Duane Hanson, Le Rêve américain...» présente quinze des dernières œuvres du sculpteur, considéré de nos jours comme une figure majeure de l'hyperréalisme américain. Elles ont été réunies par l'Institut für Kulturaustausch de Tübingen et sont, pour la plupart, la propriété de la veuve du sculpteur, Wesla Hanson.

Le propos est de donner à voir combien la création de cet artiste, décédé en 1996 et peu exposé en France, s'avère encore d'une grande actualité, tant son regard critique sur la société américaine des années 70-90 peut faire écho aux désarrois que beaucoup connaissent aujourd'hui dans notre propre société.

Ces personnages «grandeur nature», à la mise ordinaire, assis ou debout, jeunes ou vieux, donnent l'illusion entière de présences humaines, à la fois attirantes et inquiétantes.


Duane Hanson, Old Couple on a Bench, 1994 - Collection Hanson, Davie, Floride - photo : Roy G. Crogan © ADAGP, Paris 2010 - Courtesy of the Institut für Kulturaustausch, Tübingen

Fraîcheur de corps d'enfants, ou visages ridés, bleu des veines sous la peau, pilosités, souci du détail vestimentaire révèlent la maîtrise technique de Duane Hanson pour réaliser ces moulages à partir de modèles vivants.

Une virtuosité qui sert l'intérêt du sculpteur pour les plus modestes de ses contemporains - femme de ménage, étudiant, sportifs, ouvriers ou petits retraités... - dont il souhaitait rendre perceptible la morosité de la vie quotidienne.

Investi contre la politique de Ronald Reagan, la guerre du Vietnam, les agressions racistes et urbaines, Duane Hanson considéra aussi la société de consommation américaine comme une violence sociale: créant des attentes inassouvies chez les plus humbles, le «rêve américain» ne généra, pour la plupart, que déception.

Ainsi, ces héros du quotidien, ces «stars de quartier» figés dans leurs pensées, le regard absent, paraissent-ils résignés dans le vide de leur existence et leur solitude.

Avec «Duane Hanson, Le Rêve américain...» la Villette souhaite rendre hommage à un artiste qui, témoin sans concession de son monde, nous donne à penser les vulnérabilités du nôtre.


Duane Hanson, Man with Walkman, 1989 - Collection Hanson, Davie, Floride - photo : Alan Ginsburg © ADAGP, Paris 2010 - Courtesy of the Institut für Kulturaustausch, Tübingen

Paris Jazz Festival
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
Pour sa 17e édition le Paris Jazz Festival accueille quelques-uns des musiciens de jazz majeurs actuels. Tous les week-ends du 12 juin au 1er août, profitez de concerts gratuits sur les pelouses du Parc Floral.

L'édition 2009 avec ses 140 000 spectateurs a confirmé le Paris Jazz Festival dans sa position d'événement majeur de l'été dans la Capitale. Cette année, une cinquantaine d'artistes sont attendus, dont de grands noms de la scène actuelle, française et internationale.
Durant 8 week-ends thématiques, retrouvez et découvrez des musiciens qui feront vibrer le Parc Floral au rythme du jazz.
Côté Scandinavie, concerts du saxophoniste norvégien Jan Garbarek, et du trompettiste Nils Petter Molvaer, de blue soul avec Eric Bibb et son Quartet, et du Joachim Kühn Trio pour un week-end entre Paris et Berlin.
Deux jours sous les couleurs de l'Afrique les 24 et 25 juillet avec l'écrivain poète et chanteur Antony Joseph et son Spasm Band, la chanteuse Sandra Nkaké accompagnée des musiciens de Mansaadi et Richard Bona, bassiste camerounais.

Le dernier week-end, Jazz au vert, consacré à l'univers classique du jazz, accueille entre autres le pianiste soliste Enrico Pieranunzi qui revisite l'œuvre de Scarlatti, et le Richard Galliano Sextet pour une promenade de Bach à Piazzolla.

En marge du festival, le Jardin des sons offre des pauses dans des théâtres naturels, espaces d'expériences et de découvertes où seront donnés des mini-concerts (Harrisson Kennedy, Sophie Bernado & Virna Ertel), et où prendront place des ateliers musicaux sous le signe des quatre éléments, eau, terre, feu, air.

A ne pas manquer également, les expérimentations de la Clairière des Improvisations.

Tout le programme sur :
http://www.parisjazzfestival.fr

Exposition "Edvard Munch ou l'anti-Cri"
Location:
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
M° Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 42 68 02 01
Internet Site : www.pinacotheque.com
Description:
19 février au 18 juillet 2010, prolongée jusqu'au 8 août 2010
Ouvert tous les jours de 10h30 à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h15. Le samedi 1er mai et le mercredi 14 juillet 2010, ouverture de 14h à 18h.
Nocturne tous les mercredis jusqu'à 21h (fermeture de la billetterie à 20h15)

Tarif : réduit : 8€ pour les 12-25 ans, étudiants, chômeurs. Groupes pour les - de 12 ans. normal : 10€

L'exposition propose une lecture nouvelle de l'œuvre du peintre norvégien Edvard Munch, pas exposé en France et à Paris depuis vingt ans. En une une centaine d'œuvres (environ soixante toiles et quarante oeuvres graphiques) issues principalement de collections privées, elle montre le travail de Munch d'après le début du XXe siècle, lorsqu'il a développé un style expressif et s'est mis à intégrer des photos et des films muets dans son œuvre.

Exposition "William Kentridge, cinq thèmes"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 29 juin au 5 septembre
vernissage le lundi 28 juin à partir de 18h sur invitation

Le Jeu de Paume présente, pour la première fois en France, une rétrospective de l'artiste sud africain William Kentridge, organisée par le San Francisco Museum of Modern Art et le Norton Museum of Art.

Né à Johannesburgh en 1955, William Kentridge a d'abord suivi des études de sciences politiques avant de se tourner vers l'art.

Connu essentiellement pour ses films d'animation composés de dessins au fusain, cet artiste travaille aussi la gravure, le collage, la sculpture, la performance et l'opéra. Associant le politique et le poétique, William Kentridge entreprend dans son œuvre graphique, comme dans ses installations et ses films, de dénoncer l'apartheid et le colonialisme : "Je pratique un art politique, c'est-à-dire ambigu, contradictoire, inachevé, orienté vers des fins précises : un art d'un optimisme mesuré, qui refuse le nihilisme."

"William Kentridge, cinq thèmes" s'articule autour des grands thèmes qui ont mobilisé Kentridge depuis les trente dernières années, au travers d'une importante sélection de ses œuvres de la fin des années 1980 jusqu'à nos jours. Mettant l'accent sur ses productions les plus récentes comme Learning from the Absurd : The Nose (2008), l'exposition révèle, pour la première fois en France, le très large éventail de son œuvre.

Cette exposition, organisée par le San Francisco Museum of Modern Art et le Norton Museum of Art, a bénéficié du soutien de la Koret Foundation et du National Endowment for the Arts.

Commissaire : Mark Rosenthal,
conservateur adjoint au Norton Museum of Art.

"William Kentridge, cinq thèmes" est présentée au Jeu de Paume, du 29 juin au 05 septembre.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:30] Jamaïca Party : animation avec Usain Bolt
Location:
Parvis de l'Hôtel de Ville de Paris
Place de l'Hôtel de Ville
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Description:
Cette semaine la Jamaïque va une nouvelle fois dicter sa loi !

Non content de régner en maître incontesté sur les pistes du 100 et 200 mètres, Usain Bolt - l'homme le plus rapide de tous les temps - va faire de Paris son terrain de jeux l'espace de deux jours.

Dès jeudi, veille du Meeting Areva, Puma organise une journée que nous ne sommes pas prêts d'oublier.
Une traditionnelle séance de dédicaces au magasin Courir des Champs Elysées (business oblige !) à 15h00. Puis, à 16h00, La « Jamaica Party » va embraser la Place de l'Hotel de Ville avec Bolt qui s'essaiera aux platines, suivi du concert très attendu d'Alpha Blondy, de Winston Mc Canuff, de Jaqee et d'Irma Pany à partir de 17h00.

Une surperbe mise en jambe pour aborder le Meeting Areva, l'une des étapes phares de la Diamond League qui aura lieu le lendemain.

Rendez-vous jeudi 15 juillet, Place de l'Hotel de Ville :
A partir de 10h00 : diverses animations autour du running
16h00 : Usain Bolt aux platines et de nombreuses surprises
17h00 : concert gratuit

17:00  
18:00 [18:00] Exposition du Collectif Ruban Vert "ACTION II"
Location:
Maison des Métallos
établissement culturel de la Ville de Paris
94, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
M° Couronnes, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 05 88 27
Fax : +33 (0)1 48 05 88 21
Mail : info@maisondesmetallos.org
Internet Site : www.maisondesmetallos.paris
Description:
En partenariat avec Paris quartier d'été, la Maison des métallos accueille une manifestation d'un collectif d'artistes iraniens et européens pour aborder les événements qui ont suivi l'élection présidentielle de juin 2009 en Iran. Autour d'une installation faite d'objets et d'images provenant des manifestants : projections, performances, débats...

exposition du 15 au 31 juillet
du lundi au vendredi de 16h à 21h
le samedi de 14h à 21h
le dimanche de 14h à 19h
entrée libre

Le Collectif Ruban Vert fait vivre et revivre l'engagement de ces milliers d'iraniens et son expression numérique, par une exposition, des installations, des performances, des débats, des projections. (Invitation au vernissage et communiqué de presse en pièces jointes)

Pour parler de l'Iran malgré la censure et la répression, les anonymes regroupés au sein du Collectif Ruban Vert multiplient les moyens : films, installations, réflexion sur les réseaux sociaux... Constitué à la suite des manifestations massives de juin 2009, il réunit des artistes iraniens ou non, résidant en Iran, en France et ailleurs. Indépendants de toute appartenance politique, syndicale ou religieuse, ils inventent une nouvelle façon d'agir et de porter haut la contestation.

“La victoire d'Ahmadinejad aux élections présidentielles du 12 juin 2009 poussent des milliers d'iraniens dans la rue. Ils contestent un vote truqué. On n'a jamais vu cela depuis l'avènement de la République islamique trente ans auparavant. La censure des événements est particulièrement forte. Aucun caméraman n'est autorisé à filmer ce qui se passe. Les iraniens s'improvisent reporters de cette mobilisation et des violences qui s'ensuivent. Avec leur téléphone portable, répondant au slogan “un citoyen, un média”, ils enregistrent les manifestations et envoient des images via tous les réseaux sociaux afin de témoigner de leur mobilisation sur INTERNET.

http://www.maisondesmetallos.org/Le-Ruban-Vert.html

[18:30] Exposition « Jours de Bretagne 2 »
Location:
Maison de la Bretagne
8, rue de l'Arrivée
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 53 63 11 50
Mail : maisondelabretagne@region-bretagne.fr
Internet Site : www.maisondelabretagne.fr
Description:
Exposition du 16 juillet au 31 août
Vernissage le jeudi 15 juillet à partir de 18h30

Cette exposition photographique met en avant la Bretagne du quotidien, le travail, les réjouissances, la vie des Bretons au jour le jour.

19:00 [19:30-22:00] Vernissage de l'exposition "La Biennale de Malte 2010"
Location:
Espace Christiane Peugeot
Centre Culturel Christiane Peugeot - Atelier Z
62, avenue de la Grande Armée
75017 Paris
M° Porte Maillot, Argentine
France
Phone : +33 (0)1 45 74 32 53
Fax : +33 (0)1 45 72 67 56
Mail : contact@espacechristianepeugeot.org
Internet Site : www.espacechristianepeugeot.org
Description:
Exposition/manifestation culturelle "La Biennale de Malte 2010" à Paris

du 15 au 31 juillet 2010
présentée par Dame Françoise Tempra
Vernissage jeudi 15 juillet 2010, à 19h30

Exposition des oeuvres d'une vingtaine d'artistes appartenant à la Tempra Academy. Concerts, conférences, lectures, projections... sont au programme de la quinzaine.

Jeudi 15 juillet à 19h30 :
Inauguration de la sélection pour la France de la
2010 Tempra Academy and Malta (105 nations) Art Biennale
20 artistes exposants

Chaque jour, une animation débute à 19 heures.
Voici le programme de ces soirées :

Vendredi 16 juillet :
Présentation du DVD "l'Ile de Malte"
par le photographe Aron Tanti

Samedi 17 juillet :
Présentation du film "Les Chevaliers de Malte depuis Jean Parisot de La Valette" par Adrian Busietta & Marie-Angélique Caruana

Dimanche 18 juillet :
Présentation du DVD "Les temples de Malte"

Lundi 19 juillet :
Présentation du film "Malta, il muro bianco"
de Enrico Agnoletto & Luciano Gasper

Mardi 20 juillet :
Lecture de poésies tirées du livre de Poésie Biennale de Malte 2010
10 langues, 65 auteurs de 15 pays sur 5 continents

Mercredi 21 juillet :
Lecture d'extraits de l'oeuvre de Félix-Manuel Quintanilla l'homo Sapiens de notre siècle, historien, scientifique, philosophe, poète, artiste, chef de l'essentialisme...
par Dame Françoise Tempra

Jeudi 22 juillet :
Lecture d'extraits du livre "Un tiers de siècle d'art maltais sur cinq continents" et présentation des 450 pages du "Book of same title" par dame Françoise Tempra

Vendredi 23 juillet :
Présentation du DVD du "Concert de célébration de l'Union Européenne"
Michael Laus dirige l'orchestre national maltais

Samedi 24 juillet :
Présentation du DVD du concert de Pamela Hoiles enregistré au Centre Culturel Christiane Peugeot à Paris et aux USA

Dimanche 25 juillet :
Présentation du film : "Sogno di Carnevale"
par Giampolo Zennaro

Lundi 26 juillet :
Prévisions astrologiques par Mina (TV italienne)

Mardi 27 juillet :
Présentation du CD "The Holy Earth",
des malais Charles Camille ri et Richard England

Mercredi 28 juillet :
Lecture de poésies tirées du livre de poésie Biennale de Malte 2010
10 langues, 64 auteurs de 15 pays sur 5 continents

Jeudi 29 juillet :
Journée littéraire avec la présentation de livres de :
Poésie, histoire, philosophie, sciences, documentaires, romans...

Vendredi 30 juillet :
Présentation du DVD Malta Cultural Institute Concert organisé et dirigé par Marie-Thérèse Vassallo
Clôture par la présentation des artistes appartenant à la Tempra Academy et Biennale de Malte (1973-2010) présents dans les catalogues des 11 musées Tempra et Collections Publiques dans 7 pays et sur 2 continents

20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés