Thursday, September 2, 2010
Public Access


Category:
Category: All

02
September 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

  Festival Classique au Vert
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
Dans la continuité du Paris Jazz Festival, le festival Classique au vert se tiendra au Parc Floral du 7 août au 26 septembre. Cette édition 2010 est consacrée à la génération de 1810, Chopin, Liszt, Brahms…

Année anniversaire de Chopin et de Schumann, 2010 célèbre également leurs contemporains, Liszt, Mendelssohn, Berlioz et Brahms. Interprètes mondialement reconnus et jeunes talents présenteront leurs œuvres dans des formations variées, sur le thème du romantisme.
Le dimanche 8 août, journée de la « Génération 1810 », le pianiste soliste Jean-Claude Pennetier interprétera notamment des lieder de Liszt et de Schumann, ainsi que des chants polonais et Trois Nocturnes de Chopin.
Les week-ends suivants, retrouvez notamment deux jeunes violonistes de la génération montante, Kazuki Yamada, Lauréat 2009 du Concours de Besançon et Nicolas Dautricourt pour un concerto romantique, invités par l'Orchestre de l'Opéra de Rouen, et assistez au Concerto en mi mineur de Chopin et la Rhénane de Schuman, par Giovanni Bellucci et l'Orchestre national d'Ile-de-France sous la direction de Kaspar Zendher.
Autour des concerts, une exposition au Pavillon 12 sur le thème de « L'inspiration de la Nature chez les musiciens romantiques », un jeu de piste à destination des familles pour découvrir le parc Floral, une randonnée découverte du bois de Vincennes, des aubades, des conférences par des musicologues et des artistes, et de nombreuses autres animations.

Tout le programme sur :
http://www.classiqueauvert.fr

Exposition "Aragon et l'art moderne"
Location:
L'Adresse
Musée de la Poste
34, boulevard de Vaugirard
75015 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe, Pasteur
France
Phone : +33 (0)1 42 79 24 24
Fax : +33 (0)1 42 79 24 00
Mail : reservation.dnmp@laposte.fr
Internet Site : www.ladressemuseedelaposte.fr
Description:
Galerie du Messager

Durée et Horaires
du 14 avril au 19 septembre 2010
Du lundi au samedi de 10h à 18h. Fermé le dimanche et les jours fériés.

Tarifs
Plein tarif : 6,50 € (donne accès aux collections permanentes)
Tarif réduit : 5 €
Gratuité pour les moins de 13 ans et pour les postiers

L'Adresse Musée de La Poste crée l'événement à Paris avec l'exposition « Aragon et l'art moderne » du 14 avril au 19 septembre 2010.

Le dialogue fécond entre une grande figure du surréalisme et les artistes du XXe siècle

L'exposition présente les peintures, dessins, collages et sculptures de plus de quarante artistes sur lesquels Aragon a expressément écrit : de Signac à Pirosmani, de Matisse à Picasso, en passant par Marquet, Chagall, Klee et de plus jeunes artistes tels Titus-Carmel, Le Yaouanc, et Moninot, encouragés par Aragon dès leur première exposition. Les œuvres sont illustrées par les réflexions les plus percutantes de l'écrivain, et accompagnées de livres et de documents de l'époque. Après Philippe Soupault consacré en 1989 par la ville de Montreuil, André Breton en 1991 par le Centre Georges Pompidou, c'est aujourd'hui l'heure du troisième mousquetaire du surréalisme, Louis Aragon.


Marcel Duchamp, L.H.O.O.Q. (La Joconde à moustache), Ready-made rectifié.
Crayon graphite sur héliogravure - 61,5 x 49,5 cm.
Coll. Parti communiste français en dépôt au Centre Pompidou, Paris, Musée national d'art moderne/ Centre de création industrielle
© Adagp, Paris 2010
© Photo RMN-Philippe Migeat

Une fusion art-littérature

Louis Aragon (1897-1982), fondateur du mouvement surréaliste avec André Breton et Philippe Soupault, est un des esprits les plus brillants et les plus complexes du XXe siècle. Les trois hommes ont très tôt entamé un dialogue avec la peinture. A tel point que leurs écrits sur l'art forment un véritable corpus dans leur oeuvre. La littérature et l'art sont, pour Aragon, imbriqués et portent en eux la même interrogation : la mise en question de l'homme et du monde et, par là même, des langages verbal et pictural. Pour Aragon, les objets sont des mots et les mots des matériaux de construction. La rencontre de l'auteur avec des peintres majeurs a été fondamentale. « Elle a toujours marqué une étape importante de ma propre vue des choses », écrira-t-il.

La révolution du collage

Ces peintres, dont il fait la connaissance grâce à Guillaume Apollinaire et à Pierre Reverdy, vont, pour certains, l'accompagner toute sa carrière. Aragon, en intimité avec ceux qu'il appelle « les aventuriers de la pierre et de la toile », sera mêlé de près aux événements capitaux de l'histoire de l'art du XXe siècle. Il publie dès 1923 un texte sur Max Ernst, puis en 1930, en guise de préface à une exposition, La Peinture au défi, qui se veut une réflexion sur les collages, suscitée par La Femme 100 tête de l'artiste et par ceux de bon nombre d'artistes dadaïstes et surréalistes auxquels il est encore lié : Duchamp, Picabia, Arp, Man Ray, Miró, Tanguy… Dans ce texte essentiel, qui préfigure ce que deviendra la création contemporaine, Aragon fait l'historique de cet art nouveau, tente d'expliquer « le défi que le collage lance à la peinture traditionnelle » et pose la question du réalisme, voire du réalisme socialiste.


Jules Lefranc, Le Pont Marie, 1940-1945, huile sur toile,55 x 33 cm
Collection particulière - © Photographie Michel Fischer

Du réalisme socialiste à Matisse

Il approfondira ces concepts en 1935 dans son ouvrage Pour un réalisme socialiste. Dès lors, il se fait le défenseur d'artistes comme Taslitzky, Fougeron (quand il ne lui reproche pas de faire fausse route), et d'artistes soviétiques. Ce qui ne l'empêche pas simultanément d'écrire des articles sur Pirosmani, Signac, Matisse, Picasso, Léger, Chagall, Miró, Ernst, Masson, Malkine, Hoffmeister, Giacometti, Grüber, Buffet, Kolar, Fassianos… pour des catalogues ou des journaux, principalement Les Lettres françaises, hebdomadaire littéraire dont il assure la direction de 1953 à 1972, épaulé par Pierre Daix, rédacteur en chef, et qui seront repris dans Aragon, Ecrits sur l'art moderne (1981). Enfin, en 1970, il consacre un essai remarqué à son ami Matisse, rencontré trente ans plus tôt. A côté de ses écrits, Aragon se montre aussi un fin collectionneur : il possède des Braque, Masson, Arp, Hoffmeister, jusqu'à la célèbre Joconde à moustache (L.H.O.O.Q.) de Marcel Duchamp, dont il fera don au PCF en 1979.

Fête nationale du Viêt Nam
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Anniversaire de l'Indépendance

Exposition "William Kentridge, cinq thèmes"
Location:
Jeu de Paume - Site Concorde
Musée de la Galerie Nationale du Jeu de Paume
1, Place de la Concorde
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 47 03 12 50
Fax : +33 (0)1 47 03 12 51
Mail : accueil@jeudepaume.org
Internet Site : www.jeudepaume.org
Description:
du 29 juin au 5 septembre
vernissage le lundi 28 juin à partir de 18h sur invitation

Le Jeu de Paume présente, pour la première fois en France, une rétrospective de l'artiste sud africain William Kentridge, organisée par le San Francisco Museum of Modern Art et le Norton Museum of Art.

Né à Johannesburgh en 1955, William Kentridge a d'abord suivi des études de sciences politiques avant de se tourner vers l'art.

Connu essentiellement pour ses films d'animation composés de dessins au fusain, cet artiste travaille aussi la gravure, le collage, la sculpture, la performance et l'opéra. Associant le politique et le poétique, William Kentridge entreprend dans son œuvre graphique, comme dans ses installations et ses films, de dénoncer l'apartheid et le colonialisme : "Je pratique un art politique, c'est-à-dire ambigu, contradictoire, inachevé, orienté vers des fins précises : un art d'un optimisme mesuré, qui refuse le nihilisme."

"William Kentridge, cinq thèmes" s'articule autour des grands thèmes qui ont mobilisé Kentridge depuis les trente dernières années, au travers d'une importante sélection de ses œuvres de la fin des années 1980 jusqu'à nos jours. Mettant l'accent sur ses productions les plus récentes comme Learning from the Absurd : The Nose (2008), l'exposition révèle, pour la première fois en France, le très large éventail de son œuvre.

Cette exposition, organisée par le San Francisco Museum of Modern Art et le Norton Museum of Art, a bénéficié du soutien de la Koret Foundation et du National Endowment for the Arts.

Commissaire : Mark Rosenthal,
conservateur adjoint au Norton Museum of Art.

"William Kentridge, cinq thèmes" est présentée au Jeu de Paume, du 29 juin au 05 septembre.

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00] Conférence de presse de présentation de la course féminine «La Parisienne»
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Conférence de presse de présentation de la course féminine «La Parisienne»

12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00] Exposition consacrée à Lewigue
Location:
La Capitale Galerie
18, rue du Roule
75001 Paris
M° Châtelet, Pont Neuf, Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 19 31
Fax : +33 (0)1 42 21 19 32
Mail : info@lacapitalegalerie.com
Internet Site : www.lacapitalegalerie.com
Description:
LEWIGUE
(1938-2005)
"peinture, collage, dessin, gravure"

du 30 août au 25 septembre 2010
du lundi au samedi : 11h - 13h & 14h - 19h30
vernissage le jeudi 2 septembre à 18h

Être un éclair qui dure suppose qu'on a crée la seule calligraphie qui pouvait l'incarner.
La Coup de Lance de Rubens n'eût été q'un coup d'éventail christique sans le « signe »-une triple arabesque, sinueuse et violente, où tous les coups s'enroulent- qui en exprime le mouvement fulgurant. Et que serait Van Gogh sans les virgules d'or, d'herbe où de sang qui servent d'écriture à sa tragédie ?

Lewigue a son alphabet, sa ponctuation bien à lui. Des souvenirs musicaux- Bartôk ou Strawinsky peut-être - me semblent affleurer ça et là dans sa mémoire plutôt que susciter le geste impérieux, dynamique avec lequel il déclenche d'un coup, d'un « signe », puis prolonge en divers épicentres l'espèce de séisme qui le déchire mais qui lui tient au cœur.

Un séisme qui nous concerne tous, puisqu'il écartèle et fait saigner de toutes les couleurs, y compris le noir de la guerre et le jeune des amours, une terre, un ciel et une conscience qui sont les nôtres, hommes d'aujourd'hui qui trébuchons, paumés par le carré de la vitesses et de la philosophie, de rivières pourries en délires fanés, d'idées exsangues en lunes défuntes.

Jean Rousselot


[18:00] Exposition d'ANNE BOUDARD "Mon 7e à moi"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Du 2 au 8 septembre
Vernissage le 2 septembre à 18h

« ANNE BOUDARD......
Son oeil adoucit les reliefs parisiens, tamise en quelque sorte les inconvénients de la ville pour en faire ressortir l'émotion, les connivences entre les personnes : passants,
Serveurs de café....
Son filtre de douceur et de générosité atténue les rapports de force liés à l'urbanité,
Arrondit les angles
Et permet de pénétrer l'intimité
Tout ceci est renforcé par les floutés,
Les mouvements glissants,
Les éclairages nocturnes,
Les reflets décalés......
UNE AURA DE TENDRESSE SE DEPOSE SUR LA VILLE ET SES OCCUPANTS...... »
Catherine Thirouin
Sculpteur

[18:00-21:00] Exposition de Bente Skjøttgaard "Dans les nuages"
Location:
Galerie Maria Lund
La galerie Danoise
48, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 33
Fax : +33 (0)1 42 76 00 10
Mail : galerie@marialund.com
Internet Site : www.marialund.com
Description:
sculpture

2.09. - 16.10.2010
mardi-samedi : 12h-19h
vernissage jeudi 2 septembre 2010 de 18h à 21h

A l'occasion de la 44ème Assemblée générale de l'Académie Internationale de la Céramique, Ateliers d'Art de France organise le parcours « Circuits céramiques » rassemblant 40 galeries et centres culturels ainsi que la Cité de la Céramique de Sèvres et les Arts décoratifs.
www.aic2010.com

NOCTURNE autour d'un verre le vendredi 17 septembre 2010 de 18h à 21h dans le cadre des rencontres AIC à Paris en présence de l'artiste.

L'intérêt de Bente Skjøttgaard pour les « hautes sphères » a débuté il y a deux ans, lors de sa première visite en Corée du Sud où elle découvre la tradition céramique du pays, notamment les céladons et les jarres de lune. Peu après, ses premiers nuages voient le jour, sortes de croissances où des structures de colombins s'entrelacent et s'élèvent au sommet de « troncs » très fins. Puis, rapidement, ces nuages prennent d'autres formes : horizontaux ou dynamiques et tournants, mais aussi circulaires, tridimensionnels, créant des structures organiques très libres. La recherche chromatique tend vers le psychédélique : Lucy in the sky n'en est pas si loin quand on contemple les bleus turquoises, les mauves et les variations de rose, les jaunes clairs et les verts acidulés qui se sont emparés des nuages. Tout le spectre céleste dans son incroyable diversité est représenté ici, par le jeu d'harmonies ou de contrastes forts créés par l'emploi d'oxydes de cuivre, de chrome et de stains.

Dans ces oeuvres, si les couleurs sont une réjouissance pour la rétine, les glaçures invitent aussi à toucher, voire à savourer. denses et mates, soyeuses, parfois écumeuses, elles recréent la matière dodue des nuages.

Tantôt de petites dimensions, accrochées ensemble pour former des champs de nuages (Cloud field), tantôt grandes solitaires, posées ou suspendues, ces sculptures reflètent le mélange de poésie, de démesure et d'humour qui caractérise l'univers de l'artiste. Bente Skjøttgaard est bien partie pour remplir l'espace de nuages, ces masses vaporeuses qui peuvent transporter loin le spectateur immobile.

La Galerie Maria Lund a présenté trois expositions (2004, 2006 et 2008) de Bente Skjøttgaard (née au Danemark en 1961) qui ont reçu un excellent accueil - autant par le public que par la presse (entre autres Art Press, Le Figaro, La Revue de la Céramique et du Verre) et les institutions.

Les deux premières expositions rendaient compte de l'évolution de son œuvre : de l'interrogation systématique des objets utilitaires traditionnels en grès à l'élaboration de formes où la fonction se perd totalement avec des références à l'organique, au végétal et à l'aquatique. La série Elements in white de 2008 a été un véritable tour de force qui a fait naître une vingtaine de sculptures de grande taille. Partant d'une recherche sur les origines géologiques de la céramique et d'une expérimentation sur la couleur blanche et les variations de textures, Bente Skjøttgaard a créé des fragments de paysages et de mouvements de masses. Deux de ces sculptures ont rejoint le Fond national d'art contemporain, Paris et le V&A, Londres.

L'œuvre de l'artiste est également représentée au Musée National de la Céramique, Sèvres, ainsi que dans nombre de collections publiques dans le nord de l'Europe. Bente Skjøttgaard expose régulièrement en Europe, aux Etats-Unis ainsi qu'en Corée du Sud (Adventures of the Fire - World Contemporary Ceramics, 5ème Biennale de céramique, KIAF 2008, 2009 et 2010). En 2009, elle a participé à la Biennale de Chateauroux et en 2010, elle a été sélectionnée à la Biennale de Vallauris dans la section sculpture.

[18:00-20:30] Exposition de Nicolas Guiet « otrtreotrpoto »
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
02/09/2010 - 09/10/2010
Vernissage le 02/09/2010 de 18h à 20h30

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter la deuxième exposition personnelle de Nicolas Guiet.

Nicolas Guiet étend la notion de peinture à une troisième dimension. Ses peintures, réalisées à partir d'une toile et d'un châssis, intègrent l'architecture comme élément essentiel de sa création. Posées au sol ou accrochées au plafond, placées aux angles de deux murs, ses œuvres questionnent l'idée du tableau, en le pensant en terme de volume.

Ses formes abstraites et géométriques, souvent nées d'un souvenir ou d'une réminiscence de l'artiste sont à priori non identifiables. Elles sont saisies dans leur immédiateté, comme des sortes de représentations mentales générales, de concept. De même, les couleurs vives et franches utilisées par Nicolas Guiet font écho à la couleur de certains objets qui nous sont familiers et largement diffusés.

Dans ses œuvres récentes présentées ici, l'artiste associe toujours des couleurs très vives, voire saturées et contrastées et conserve l'intention d'offrir des formes où chacun de nous puisse se projeter.

La réflexion de Nicolas Guiet autour de la notion de multiple et de motifs répétés prédomine dans cette nouvelle exposition.
La forme proposée n'est jamais isolée mais plutôt déclinée, comme le propose ici l'artiste sur le premier mur d'entrée de la galerie où un ensemble d'oeuvres, sortes de ventouses aux formes végétales et tentaculaires, prolifèrent et semblent relier le sol au plafond. C'est idée d'une œuvre protéiforme qui est soulignée même si chaque pièce peut fonctionner de manière autonome.

Dans cette nouvelle exposition, à travers un choix de peintures de très grandes dimensions et d'autres plus petites, Nicolas Guiet continue sa réflexion sur la notion d'échelle. Par sa manière d'occuper l'espace et de jouer avec les divers angles et les points de fuite qu'offre la galerie, c'est également l'idée de relier chaque œuvre entre elles qui prime dans cette exposition. En effet, les éléments de petites dimensions tronqués et posés au sol qui courent le long du mur et suggèrent au spectateur un déplacement sont autant de points de suspensions qui assurent une continuité avec les oeuvres situées au fond de la galerie.

Nicolas Guiet aime aussi brouiller les pistes. Les titres de ses œuvres proviennent de frappes aveugles réalisées par un tiers sur un clavier d'ordinateur, il nous met volontairement à distance du référant initial, nous éloigne en quelque sorte de ce que l'on a cru percevoir, de ce que l'on a pu appréhender.

A l'occasion de l'exposition, sera publié un catalogue avec un texte de Karim Ghaddab aux éditions Lienart.
Avec le soutien du cnap (aide au premier catalogue), ministère de la Culture et de la Communication.


Nicolas GUIET est né en 1976 à Paris où il vit. Il travaille à Sèvres et enseigne à l'Esba de Valenciennes et à Prep'art à Paris.

Expositions personnelles récentes
2010 « otrtreotrpoto », Galerie Jean Fournier, Paris
Intervention sur la façade de l'Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand, Association ALF
2009 « ilfvyyvii », Musée Matisse, Le Cateau Cambrésis
2008 « fxfgxjghckgchkk », Galerie Jean Fournier, Paris
2007 « Nicolas Guiet », Galerie Municipale, Vitry-sur-Seine
2006 « uyfkgphi », intervention sur la façade de l'hôtel Grignon-Dumoulin, Association Tripode, Rezé

Expositions collectives récentes
2010 « Transfontalier », le 10neuf, Centre régional d'art contemporain, Montbéliard
« Ouvrir », 6 bis, Saint-Denis
L'art dans les Chapelles, 19ème édition, Bretagne. Chapelle Saint Jean, Le Sourn et Chapelle Notre-Dame de Joie, Le Gohazé, Saint-Thuriau
2009 « Instants et glissements, dessins de 20 artistes contemporains », Galerie La Box – École nationale supérieure d'art de Bourges, sur une proposition d'O. Gourvil et de G. Gross
« Emménagement », Nathalie Elemento avec Stéphane Bordarier, Pierre Buraglio, Nicolas Guiet, Frédérique Lucien, Pierre MABILLE,
Jean François Maurige, Peter Soriano, Claude Tétot, Emmanuel Van der Meulen, Galerie Jean Fournier, Paris
2008 « In/médiat », LaVitrine, Limoges
« West », La Générale, Sèvres
« 777 », Le Château de Kerpaul, Bretagne
2007 « No limit 3 », La Vigie, Nîmes
« Antistatique », avec Stéphane Albert, Le Vestibule, Maison Rouge, Paris
« Extralisse », avec Guillaume Millet, Galerie Bernard Jordan, Paris

[18:00-21:00] Exposition de PEPE LOPEZ "Oxigone Punk & The Gossip Lines Serie"
Location:
Galerie13.JeannetteMariani
36, rue du Mont Thabor
75001 Paris
M° Tuileries, Concorde, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 40 15 02 80
Mobile : +33 (0)6 65 50 80 48
Mail : galerie13jm@orange.fr
Internet Site : www.galerie13jm.com
Description:
Installations

Du 3 Septembre au 2 Octobre 2010
Vernissage le Jeudi 2 Septembre de 18H00 à 21H00

PEPE LOPEZ / Oxygone Punk #1
Oxygone Punk #1, 200 cm x 305 cm. Sculpture en polypropilène rigide et fils d'acier inoxydable, Pièce Unique, 2010

« L'histoire de l'art peut-être considérée comme la fabrication des passe partout destinés à forcer les mystérieuses serrures des sens, dont la nature seule détenait primordialement la clef. (…) Comme le cambrioleur de coffres-forts, l'artiste ne connaît pas les détails de la combinaison.
Il procède à tâtons, par geste tactile, pour que le rouage cède. »
Ernest Gombrich

Les installations géométriques de Pepe Lopez ne sont ni des sculptures, ni des bas reliefs, ni moins encore de simples objets décoratifs. Jouant avec nos attentes perceptives comme d'autres pratiquent le mot d'esprit, ces œuvres hybrides nous invitent à plonger dans leur dédale anamorphique ; à nous laisser happer par le souffle qui les anime - nous forçant ainsi à ne plus considérer leurs formes comme des entités stables et définies, mais bien plutôt comme de purs puissances dynamiques capables d'agir directement sur notre esprit.
Ni tout à fait abstraites, ni vraiment figuratives, leurs structures semblent vouloir se perdre dans le miroitement des ombres qu'elles produisent. Entre l'œuvre et son reflet où devenons-nous faire porter notre attention ? Dans quel espace ; dans quel non-lieu haptique ? Et si, à travers ces constructions plastiques – mêlant science et poésie, Pepe Lopez ne cherchait pas seulement à fondre en une forme syncrétique le chaos et l'ordre – (le symbole et la nature) mais plus sobrement peut-être, à inventer une nouvelle approche visuelle de la profondeur en sculpture ?
A l'instar d'un Kurt Schwitters faisant de l'espace même de sa maison le lieu d'une expérience sculpturale totale, Pepe Lopez propulse ses constructions hors de leur schématisme; il les libère de l'espace structuré d'où provenaient leurs formes géométriques pour les rendre à la liberté poético-mathématique sans laquelle l'abstraction n'est qu'une forme vide – autrement dit, une forme qui n'interroge pas de l'intérieur notre rapport au visible en nous permettant de la voir autrement.
Frédéric-Charles Baitinger

http://galerie13jm.com/Pages/Artiste/PEPE_LOPEZ/PEPE_LOPEZ.html

PEPE LOPEZ / Oxygone Matrix
Oxygone Matrix, Installation composée de 150 structures de cerf-volants en bambou, Pièce Unique, 2010

PEPE LOPEZ / Oxygone Punk #2
Oxygone Punk #2, détail. Sculpture en polypropilène rigide et fils d'acier inoxydable, Pièce Unique, 2010

[18:00] Finissage de l'exposition "ORGANIC III"
Location:
Galerie ESTACE
45, rue Amelot
75011 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin
France
Mobile : +33 (0)6 61 19 89 17
Mail : contact@estace.fr
Internet Site : www.estace.fr
Description:
Exposition sur les deux étages du 26.07.10 au 07.09.10

Troisième volet d'une thématique initiée à Slick en 2008, ORGANIC III réunit des oeuvres de

François MARTINACHE (en partenariat avec la Collégiale -Lille)

JULIEN C _ Stephen PEIRCE _ Germain CAMINADE _ KROS

Pour la galerie, il est entendu que tous ces artistes montrent des points communs malgré des écritures différentes et singulières.
La thématique ORGANIC et, de manière générale, la programmation de la galerie, visent à souligner ces cohérences, à montrer, apprécier et s'interroger sur ce quelque chose qui nous semble familier mais que nous ne parvenons pas à identifier...

Pour conclure cette très belle exposition, la galerie ESTACE a le plaisir de vous inviter à un FINISSAGE le JEUDI 2 SEPTEMBRE 2010, à partir de 18H.

[18:00-22:30] vernissage de la 4ème édition du prix Photo d'Hôtel, Photo d'Auteur
Location:
Théâtre de l'Odéon
Théâtre de l'Europe
Place de l'Odéon
2, rue Corneille
75006 Paris
M° Odéon, RER B: Luxembourg
France
Mail : odeon@theatre-odeon.fr
Internet Site : www.theatre-odeon.fr
Description:
Les 12 candidats seront exposés et le nom du gagnant sera annoncé ..vers 20h !

Cette année, la carte blanche a été proposée à Patrick Tourneboeuf qui présentera « Dans le décor Monumental ».
Le livre Monumental sera également présenté lors du vernissage.
Patrick Tourneboeuf est un auteur de Tendance Floue.

Exposition du 2 au 19 septembre
Vernissage le jeudi 2 septembre de 18h à 22h30 sur invitation :
http://fetart.aisdev.net/spip.php?rubrique275


[18:30] Remise du prix littéraire du Festival Simenon
Location:
Délégation Générale Wallonie-Bruxelles
274, boulevard Saint-Germain
75007 Paris Cedex 07
M° Assemblée Nationale, Solférino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 53 85 05 10
Fax : +33 (0)1 40 62 97 53
Mail : delgen@walbru.fr
Description:
Remise du prix littéraire du Festival Simenon
à M. Armel JOB, écrivain liégois pour son romain "Tu ne jugeras point"
en présence de Député-Maire des Sables d'Olonne, M. Louis Guedon

M. Michel Carly, écrivain et journaliste carolorégien, s'entretiendra avec le lauréat et lira des extraits du roman primé en parallèle avec l'œuvre de Groges Simenon.

[18:30] Vernissage de Chris MORIN "RENCONTRES IMPROBABLES"
Location:
Artouch Galerie
23, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Bastille, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 78 69 63
Mobile : +33 (0)6 62 50 43 75
Mail : artouchgalerie@gmail.com
Internet Site : www.artouchgalerie.com
Description:
VERNISSAGE RENCONTRE & LIVE MUSIC
RENCONTRES IMPROBABLES - CHRIS MORIN PHOTOGRAPHIES

L'artiste et son exposition

Les œuvres de Chris Morin sont exposées tout le mois de Septembre 2O1O à ARTOUCH GALERIE

Qui êtes-vous Chris MORIN ?
Architecte (diplômé), réalisateur de films et photographe.

Le concept de votre exposition ?
Créer des atmosphères où la nature reprend ses droits !

Que voulez-vous montrer ?
En visitant les temples d'Angkor, en pleine jungle, j'ai été fasciné par la façon dont la nature s'était réappropriée les lieux. A l'époque de leur splendeur, les temples devaient être, toute notion esthétique mise à part, impressionnants comme le sont aujourd'hui les gigantesques édifices des sièges sociaux des grandes entreprises où l'homme symbolise sa domination sur la nature en la repoussant loin et en imposant un univers minéral ultracontrôlé, codé, architecturé, urbanisé, souvent assez prétentieux. ... Images et le travail numérique qui en découle... ... Un long travail de détourage de photos de végétaux et d'animaux, de ciel, de nuages, d'un tas d'éléments que je vais photographier pour l'occasion ou que j'ai déjà dans mes archives ce qui me permet ensuite de composer l'image à la manière d'un peintre en jouant sur la lumière, l'échelle, la profondeur, la matière… L'ensemble nous plonge alors dans un surréalisme probable.

L'exclusivité de vos œuvres, les tirages et votre signature.

5 tirages signés par photo exposée. Puis une série de tirages carte-postale (14cm x 2Ocm) livrée par lots de 15 photos issues de l'expo et cédées à prix grand-public.

Le chercheur et son livre "Dans la lumière et les ombres - Jean Claude AMEISEN
Ce livre est disponible sur place
Ce livre est une plongée dans le récit tumultueux de nos origines. Non pour nous y enfermer. Mais pour y découvrir cet émerveillement «d'arriver à l'endroit d'où nous sommes partis et de connaître le lieu pour la première fois». Et retisser, chaque jour les liens qui fondent notre commune humanité. Dans le respect de l'extraordinaire vulnérabilité de ceux qui nous ont fait naître, de ceux qui nous entourent, et de ceux qui nous survivront. Jean Claude Ameisen est médecin et chercheur, et a fait des contributions majeures dans le domaine des recherches sur la mort cellulaire. Prof d'immunologie à l'université Paris Diderot, il est président du comité d'éthique de l'Inserm et membre du comité consultatif national d'éthique..

La formation musicale - RUMBA LOUNGE TRIO -Mimi, delvis & brice
RUMBA LOUNGE TRIO sera en live acoustique ce soir de vernissage JEUDI 2 SEPTEMBRE 2O1O-19H3O
Amenée par Delvis el Salséro Del piero, dit le pavaroti africain, le RUMBA LOUNGE TRIO avec Mimi Ciel et le pianiste - compositeur Brice Malonga vient bousculer en ce début de saison la donne musicale parisienne.
Le son est soigneusement épuré afin d'en tirer l'essentielle substance rythmique. L'Afrique OUI, mais avec CLASSE ET TEMPO !!!
Bienvenue dans le monde de la vibes CONGOLAISE !!!


[18:45] Vœux à la communauté juive de Paris à l'occasion de Roch Hachana
Location:
Centre Communautaire Juif de Paris
119, rue La Fayette
75010 Paris
M° Gare du Nord, Poissonnière
France
Phone : +33 (0)1 53 20 52 52
Fax : +33 (0)1 53 20 52 50
Mail : infos@centrecomparis.com
Internet Site : www.centrecomparis.com
Description:
Le Centre Communautaire de Paris,
le FSJU, le CRIF, et le Consistoire de Paris

Le Centre Communautaire de Paris,
le FSJU, le CRIF, et le Consistoire de Paris

vous prient d'assister

à la cérémonie traditionnelle des voeux de
Roch-Hachana-Nouvel an


au cours de laquelle

Monsieur Bertrand Delanoë
Maire de Paris

présentera ses vœux pour 5771 à la Communauté juive de Paris

Jeudi 2 septembre 2010 à 18h45 précises

En présence de nombreuses personnalités :
- Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France
- David Messas, Grand Rabbin de Paris
- Daniel Shek, Ambassadeur d'Israël en France
- Pierre Besnainou, Président du F.S.J.U.
- Richard Prasquier, Président du C.R.I.F.
- Joël Mergui, Président du Consistoire de France
- Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d'Ile-de-France

R.S.V.P au 01 53 20 52 68
karen.szwarc@centrecomparis.com


[19:00] Exposition de Dinh Tho Nha "Visions poétiques"
Location:
Galerie-Librairie Impressions
17, rue Meslay
75003 Paris
M° République, Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 76 00 26
Mail : impressions98@wanadoo.fr
Description:
Vernissage le jeudi 2 septembre 2010 à partir de 19 heures
Exposition du jeudi 2 septembre au samedi 2 octobre 2010
Ouvert mercredi de 18 heures à 21 heures et samedi de 14 heures à 20 heures

Visions poétiques
Peintures sur soie de Dinh Tho Nha

Il rêva longtemps de ces longues créatures languides vêtues de bleu d'alizarine et de pâles violets. Environnées d'enfants, elles hantaient des jardins paisibles où les saules pleureurs tremblaient sur les eaux tranquilles des bassins.

Des orchidées se dressaient hors des vases à haut col devant des miroirs suspendus. Images d'un temps arrêté, à son enfance peut être, à son adolescence figé par un exil, image de douces femmes rêvées, mères ou amantes perdues dans un Viêt-Nam mythique où il aimait se réfugier.

Devenu à Paris, piéton tranquille, Nha DINH-THO accumula les observations sur cette ville qu'il découvrait lentement, un Paris dont il se mit à rechercher les stigmates, les traces, les blessures sur des lieux autrefois éclatants de gaieté et de fêtes puis recouvertes d'affiches lacérées, de fenêtres murées, de grilles closes.

Images poétiques à l'extrême qui conjuguent l'habilité du dessinateur, la précision du calligraphe, la fluidité de l'aquarelliste, la liberté du poète.

Nha, vous dit : « Toute le vie de Cité se lit sur ces murs qui vont disparaître ».

Lorsqu'en 1998, il retrouve Hà Nôi, il s'étonne de la ville grouillante et laborieuse où le flot des deux roues cache les murs et leur histoire.

A jamais disparus, les jardins clos, les bassins d'eaux tranquilles, les ancêtres honorés, les jeunes femmes à la chevelure de jas, à la grâce de fleurs … appartenant à un passé révolu.

A Hà Nôi comme à Paris, Nha va traquer le temps, en rechercher les stigmates sur les murs où ne s'appuient plus les vélos innombrables des cyclistes fatigués.

Il retrouve les échoppes au bord des trottoirs, les portes altérées de la ville close autrefois.

Il simplifie, bannit le mouvement, oublie la foule grouillante et laborieuse et ne nous restitue, presque abstraitement, que les coloris subtils d'un patchwork d'étroites demeures juxtaposées.

Part pris de rigueur d'un inventaire à la Prévert d'une subtile cruauté, la technique de la peinture sur soie qu'il maîtrise savamment lui permet de joindre une précision aiguë aux fluidités de l'aquarelle.

Elle sert à merveille cette double expression où la maturité de son talent s'est depuis longtemps affirmée.

Texte Geneviève Couteau



[19:00] Exposition de François Doublet et Sébastien Grobon
Location:
Bistrot des Artistes
6, rue des Anglais
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité
France
Phone : +33 (0)1 43 29 06 73
Mobile : +33 (0)6 25 00 26 54
Mail : lebda@bistrot-des-artistes.com
Internet Site : www.bistrot-des-artistes.com
Description:
François Doublet et Sébastien Grobon vous proposent de venir prendre un verre et voyager à travers une sélection de photos.

[19:00] Exposition de ZARBEB
Location:
Les Furieux
74, rue de la Roquette
75011 Paris
M° Voltaire, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 47 00 78 44
Fax : +33 (0)1 47 00 03 57
Mail : lesfurieux@noos.fr
Internet Site : www.lesfurieux.com
Description:
Exposition de ZARBEB

[19:00] Inauguration AfterWork 80's/90's
Location:
Le Players
161, rue Montmartre
75002 Paris
M° Grands Boulevards, Bourse
France
Phone : +33 (0)1 40 26 92 00
Mail : contact@leplayers.com
Description:
AFTERWORK 80's 90's au Players => + 25 ans
Anciennement La Galerie Lieu d'origine des Afterworks !
==> GRATUIT pour TOUS all Night sur Guestlist Daynight
==> Buffet à volonté de 19h à 21h
==> Ouverture du Dancefloor dès 21h

powered by http://www.daynight.fr

ENTREE GRATUITE toute la Nuit sur la guestlist DAYNIGHT
Envoies Noms et prénoms à gary@daynight.fr

Tu as grandi dans les années 80-90 ? Cet afterwork est fait pour toi... Redécouvre la vrai ambiance Afterwork dans le lieu où ils sont nés à Paris en 2001. Pas besoin de se coucher tard pour faire la fête, c'est de 19h à 1h : Viens danser, chanter, hurler sur un florilège de souvenir des années 80-90.

19H - 21H // Apéro, Buffet à volonté, Mix Lounge
On se retrouve autour d'un verre dans l'ambiance chaleureuse du Players. C'est grand, c'est beau et il y a de la place pour se détendre, papoter, se trémousser.

Le buffet est de qualité et à volonté : Assortiment de Tapas (Chicken wings, mozzarella, oignons, calamar, cheddar jalapeno, tortillas guacamole barbecue et salsa), salade tagliatelles au saumon, riz niçois, feuilleté au fromage, saumon oseille & légumes, brochettes de poulet, brownie, salade de fruits, tartes etc... Ici pas de buffets soviétiques avec pâté-croute au mètre et tarama fluo... Produits de qualité uniquement ;)

21H - 01H // Ouverture du Dancefloor 80's 90's
Nos 4 résidents (Arno, Marc Ryan, Sebastien Kross, Alex F) vous concoctent une playlist allant de la Dance au Rnb en passant par les Années 80, la Pop et les débuts de la House... On en redemande !

50% ANNEES 80's + 50% ANNEES 90's
Ace Of Base, Depeche Mode, Madonna, Daft Punk, U2, Dr Dre, Téléphone, Dr Alban, Lio, Eurythmics, Gala, Partenaire Particulier, Britney, Wham, Menelik, Mickael Jackson, Nirvana, Kylie Minogue, Modern Talking, REM, Cramberries, Queen, Corona, Mylène Farmer, Alliance Ethnic, Desireless, Technotronic, Cindy Lauper, Cassius, Jamiroquai… et tous les autres tubes des années 80-90 !

Pour figurer sur la Guestlist Daynight envoyez moi Nom et prénom de chaque participant sur gary@daynight.fr (un email de confirmation vous sera envoyé).

[19:00-21:00] Vernissage exposition rétrospective Spirou
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
47, quai des Grands Augustins
75006 Paris
M° Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
Vernissage exposition rétrospective Spirou

[19:30] L'Assaut de la Seine
Location:
Le Batofar
bateau en quai de Seine
face au 11, quai François Mauriac
75013 Paris
M° Quai de la Gare, Bibliothèque François Mitterand
France
Internet Site : www.batofar.org
Description:
Le jeudi 2 septembre 2010, la Galerie GZ et les soirées RESTLESS proposent un événement lunaire : L'ASSAUT DE LA SEINE.

Sur la terrasse du BATOFAR assistez à une performance de sculpture par l'artiste Freddish lors d'un set du DJ David ELBAZ.

La Galerie GZ crée une atmosphère métallique en investissant le Batofar avec une installation visuelle unique.

1ère partie de soirée dès 19h30 : C'est sur la terrasse du Batofar que Freddish exécutera une performance inédite de sculpture pour éveiller un de ses robots en live. Vous assisterez à la résurrection d'un robot lors d'un voyage visuel et musical, ou la matière se transforme en rythme sur un set de David Elbaz.

2ème partie de soirée dès 23h 30 : Direction le club, les Dj PO, Alland Byallo et David Elbaz prendront le contrôle des platines pour vous entraîner encore plus loin dans leur univers sonore, au coeur d'un Batofar comme vous ne l'avez encore jamais vu. En bonus une performance visuelle surprise dans le club !

Le Batofar, célèbre repère de tendances, se prépare à affronter une invasion de sons et de robots venus à l'assaut de la Seine…

Visus by : INVISIBLE VJs
Freddish : http://www.freddishpapritz.com/
Alland Byallo (Nightlight Music, Missive, Dirt Crew) - Usa : http://www.myspace.com/alland
David Elbaz ( Restless ) - Fr : http://www.myspace.com/davidelbazmusic
PO (Missive) - Fr : www.myspace.com/missiveparis - http://missive-music.fr/


LES ASSAILLANTS :

Né en 1971 à Paris, FREDDISH rejoint très vite le mouvement urbain naissant qui réinvente les espaces publics et laisse place à l'arrivée des pochoirs, graffitis… En parallèle de ce travail, il côtoie différents artistes et devient pendant plusieurs années l'assistant de Niki de St Phalle et Jean Tinguely. Inspiré de ce foisonnement artistique et de ses expériences antérieures, il crée ses premières sculptures de rue. Il consacre alors tout son temps à l'art urbain et créé différentes oeuvres pour des groupes ou compagnies de danse Hip Hop comme Assassin, Hip Tap project… Elles accompagneront les artistes lors des programmations à l'Olympia, la Cigale, la Grande Halle de la Villette, etc.

La Galerie GZ a ouvert ses portes en février 2009 au coeur du triangle d'or à quelques pas des Champs Elysées. Dans son espace du 19 rue de Miromesnil dans le 8ème arrondissement
de Paris, la Galerie GZ propose un calendrier d'expositions originales.
Le directeur de la galerie a choisi de présenter de jeunes talents ainsi que des artistes confirmés en proposant toutes formes d'expression artistique. Soutenant des artistes de tous horizons, la Galerie GZ est toujours à la recherche de nouveaux talents et offre ainsi tout un panorama de l'Art aux collectionneurs comme aux amateurs d'Art curieux de faire de nouvelles découvertes.
En parallèle au Street Art, la Galerie GZ a ouvert deux départements Art Contemporain et Photographie depuis début 2010.

David Elbaz est le DJ français à la tête des soirées RESTLESS. S'il trouve ses principales inspirations dans la house de Chicago et la techno de Detroit, avec comme références Laurent Garnier, Derrick May, Carl Craig, Jeff Mills et François Kevorkian, ses goûts le portent à l'expérimentation musicale avec notamment du jazz, du dub ou de la funk. C'est en 1999 qu'il a le déclic lors d'une soirée au Twilo à New York. A son retour en France, il fait ses premières armes à Paris en 2002/2003 en se produisant au Tryptique, à la Flèche d'Or, au Rex au Nouveau Casino... Suivront des gigs à Rio de Janeiro à la Damma de Ferro, à Tel Aviv au Pinguin, à Liège, à Londres... et une résidence au Nouveau Casino. Il a eu le plaisir de d'inviter, et de jouer dernièrement avec entre autres DJUL'Z, Dj Deep, et bien sur le Missive crew. Ne manquez pas ses prochaines dates au Batofar, ou il s'apprête a mêler sa musique aux sculptures robotique de l'artiste Freddish Papritz…

ALLAND BYALLO a été qualifé par le San Francisco Bay Guardian de « raz de marée techno de San Francisco ». Alland Dyallo est un des hommes les plus influents de la communauté techno de San Francisco. Il produit de la musique électronique depuis plus de 10 ans, ce DJ de talent international compose des œuvres originales et remixe des classiques pour des labels respectés des US et d'Europe tel que Liebe*Detail Missive Music, Dirt Crew, Poker Flat, Hallucination Ltd., Floppy Funk, Utensil Recordings et Dirtybird, parmi d'autres. Sa musique est une sorte de mélange audacieux d'anciens et de nouveaux éléments de techno, house et minimale. il est régulièrement classé dans les charts et a sorti plusieurs CD chez Universal, OM Records, Proton Music et Airdrop Music.

P-O, membre fondateur et boss du label Missive, créé en 1999, et organisateur des soirées du même nom (Nouveau Casino, Régines,...). il est résident au Rex, au Wax, au Nouveau Casino et à la Fabrique tout en gérant Missive et faisant tourner ses artistes aux 4 coins du globe.
Regroupant des signatures telles que Sei A, Chaim, Julien Parisé, Martin Eyerer, Lullabies, Spirit Catcher, Thomas Di Matteo ou Charles Webster… (entres autres), MISSIVE se définit par son ouverture, alternant des sorties house, techno, deep, funky ou electro.P-O. Il entre dans le mouvement techno au milieu des années 90, en organisant les premières Raves sur les bords des quais de Seine, avec des inconnus alors: PACMAN, SONIC, ARMAND. il crée, en 1995, le premier studio d'entraînement et d'enregistrement dédié exclusivement aux Dj's: l'Open Dj Studio. Il crée, en décembre 1997 le premier cyber-disquaire français: Open-Sound.com



[20:00-22:00] Concert privé d'Indochine
Location:
Maison de Radio France
Maison de la Radio
116, avenue du Président Kennedy
75220 Paris Cedex 16
M° RER C Avenue du Président Kennedy, Passy
France
Phone : +33 (0)1 56 40 22 22
Internet Site : www.radiofrance.fr
Description:
Concert privé d'Indochine au 104
La dernière nuit au 104

[20:00-22:00] Lucky Star de Cédric Couvez - Birthday Party
Location:
Streets Hotel by Murano
13, boulevard du Temple
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, République
France
Phone : +33 (0)1 42 71 20 00
Fax : +33 (0)1 42 71 21 01
Internet Site : www.streets-hotel.com
Description:
Couteau suisse de la hype parisienne, Cédric Couvez cumule les casquettes et les gueules de bois depuis plus de dix ans. Journaliste en charge des tendances pour le quotidien 20 minutes et Dj pour de nombreux clubs et événements de luxe, le trublion est un hyperactif de la nuit résolu à ne plus compter ses heures de sommeil. Côté platines, notre homme distille un son électro-rock pointu mais accessible. Des dance-floors de la capitale aux noubas du Festival de Cannes en passant par les meilleurs spots de Scandinavie, Couvez s'est imposé comme l'un des Dj's selector les plus en vogue du moment.


19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2014 - Tous droits réservés