Saturday, November 6, 2010
Public Access


Category:
Category: All

06
November 2010
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

  Exposition "Gérôme, l'histoire en spectacle"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
du 19 octobre 2010 au 23 janvier 2011

Salon de la Photo
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
Invitation gratuite au Salon :
http://www.invitationphoto.com
code: NIKN ou CPTP

Foire d'Automne
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
du 29 octobre au 7 novembre de 10 à 19 heures

http://www.foiredautomne.fr/invitation-gratuite-2010.php

Exposition « Claude Monet, 1840-1926 »
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
du 22 septembre 2010 au 24 janvier 2011

Pendant plus de soixante ans, Claude Monet (1840 - 1926) a peint sans relâche, élaborant une oeuvre qui incarne l'expression la plus pure de l'impressionnisme, pour constituer au début du XXe siècle un des fondements de l'art moderne. C'est l'ensemble de ce parcours riche et fécond que l'exposition des Galeries nationales réinterroge. Cette exposition monographique est la plus importante manifestation dédiée à l'artiste depuis près de trente ans, lorsque s'était tenue aux Galeries nationales en 1980 une rétrospective en forme d'hommage. Depuis, les recherches sur l'artiste se sont multipliées et ont mis en lumière des aspects moins connus de son oeuvre. Orchestrée selon des grands axes thématiques et chronologiques, l'exposition retrace la carrière de Monet, des débuts des années 1860 jusqu'aux ultimes tableaux liés au cycle des Nymphéas du musée de l'Orangerie. Cette exposition est coproduite par la Réunion des musées nationaux et le musée d'Orsay.

Ouverture du vendredi au lundi de 9h à 22h, le mercredi de 10h à 22h, le jeudi de 10h à 20h, fermeture le mardi. Dernier accès : 45 minutes avant la fermeture des Galeries, fermeture des salles à partir de 15 minutes avant la fermeture des Galeries. Fermeture exceptionnelle à 18h les 24 et 31 décembre. Fermeture le 25 décembre.
Plein tarif : 12 € - Tarif réduit : 8 €

http://www.monet2010.com/fr

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-18:00] Bicentenaire de l'école primaire Saint-Vincent de Paul
Description:
Madame Catherine Morel, chef d'établissement coordinatrice,
Madame Agnès Duboc, chef d'établissement de l'école,
la communauté éducative,
Monsieur Pascal Jarry, président de l'OGEC,
Monsieur Laurent Didier, président de l'APEL,
les conseils d'administration

vous invitent à fêter

le bicentenaire
de l'école primaire Saint-Vincent de Paul

au 6 rue de Rocroy, Paris 10ème

Plus d'infos


[12:00-20:00] Vernissage d'Oda Jaune "Once in a Blue Moon"
Location:
Galerie Daniel Templon
30, rue Beaubourg
75003 Paris
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 72 14 10
Fax : +33 (0)1 42 77 45 36
Mail : info@danieltemplon.com
Internet Site : www.danieltemplon.com
Description:
du 6 novembre au 31 décembre
vernissage le samedi 6 novembre de 12h à 20h

Après le succès de sa première exposition l'année dernière, Oda Jaune revient à la Galerie Templon avec une grande exposition personnelle. A tout juste trente ans, la peintre d'origine bulgare s'est récemment installée à Paris, où elle a trouvé un écho à son univers tourmenté et plein de poésie. Sous le titre Once in a Blue Moon, elle présente un ensemble d'une vingtaine de toiles, entre surréalisme et expressionnisme, faussement naïves et souvent profondément dérangeantes.

Vernissage d'Oda Jaune "Once in a Blue Moon"




[14:00-20:00] Exposition : Georges Rousse "Pérégrinations"
Location:
Galerie Catherine Putman
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 45 55 23 06
Fax : +33 (0)1 47 05 61 43
Mail : contact@catherineputman.com
Internet Site : www.catherineputman.com
Description:
6 novembre 2010 - 15 janvier 2011
vernissage le 6 novembre de 14 à 20 heures

[14:30] Cérémonie d'ouverture des championnats du monde d'escrime 2010
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Cérémonie d'ouverture des championnats du monde d'escrime 2010

[14:30] Rencontre autour de l'exposition de Cécile Hartmann "SUPRA-CONTINENT"
Location:
Les églises
centre d'art contemporain de la ville de Chelles
rue Louis Eterlet
Parc du Souvenir Emile Fouchard
77505 Chelles Cedex
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Phone : +33 (0)1 64 72 65 70
Mail : leseglises@chelles.fr
Internet Site : leseglises.chelles.fr
Description:
> Discussion autour de l'exposition de Cécile Hartmann SUPRA-CONTINENT, 14h30 en présence de l'artiste, de Pascal Beausse et Sarah Zürcher, critiques d'art invités, et Eric Degoutte, commissaire de l'exposition.
Pascal Beausse soulèvera l'idée de l'artiste comme écosophe. Sarah Zürcher explorera, quant à elle, la question des frontières dans le travail de Cécile Hartmann tant au niveau géopolitique qu'au niveau des médiums, notamment dans une perspective picturale.

Pascal Beausse est critique d'art et commissaire d'exposition. Il est responsable des collections photographiques du Centre national des arts plastiques. Professeur invité à la Haute école d'art et de design de Genève, il y enseigne l'histoire et la théorie de la photographie.

Sarah Zürcher dirige l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Tours depuis 2009. Critique d'art et commissaire indépendante, elle écrit régulièrement des articles et essais. Elle a notamment dirigé le Centre d'art contemporain de Fribourg Fri-Art, et co-organisé des expositions à la Kunsthalle de Berne, au Mamco et au Cabinet des estampes à Genève.

L'exposition sera visible jusqu'au 28 novembre.


> Lancement des éditions du centre d'art, 15h30 en présence de Frédéric Teschner, graphiste.
Découverte des deux premiers numéros des Journaux 08 - 09 et 09 -10 retraçant les expositions du centre d'art depuis son ouverture en septembre 2008.

Graphiste indépendant depuis 2002, Frédéric Teschner a régulièrement travaillé avec des architectes, designers et galeristes.
Il a conçu les identités visuelles de plusieurs expositions au Centre Pompidou (dont Airs de Paris) et multiplié les collaborations auprès de musées, institutions artistiques et centre d'art. Il enseigne le design graphique à l'ESAD d'Amiens.

- Journal des églises centre d'art contemporain de la ville de Chelles 08 - 09
Textes de Pascal Beausse, Olivier Michelon, Jeanne Quéheillard, Ines Schaber, et de l'équipe du centre d'art, autour des expositions de Angela Detanico & Rafael Lain (Mean Sun), Raphaël Grisey (Coopérative), Raphaël Zarka (L'Abbé Nollet), Marie Legros (Je trouve pas le nom des mots).

- Journal des églises centre d'art contemporain de la ville de Chelles 09 - 10
Textes de Éric Degoutte, Guillaume Désanges, Elise Florenty, Emile Ouroumov, autour de l'exposition collective de Bertille Bak, Katinka Bock, Perrine Lacroix, Perrine Lievens, Alexandra Sà, Alexia Turlin (Bleu + blanc + rouge = rose ?), et des expositions monographiques de Élise Florenty (Life Ticket), Louidgi Beltrame (Gunkanjima), Stefan Nikolaev (Holy Spirit Rain Down).

Éditions annuelles gratuites, tirées à 10 000 exemplaires.


> Navette Paris / Chelles
À cette occasion, une navette assurera le trajet aller retour entre Paris et le centre d'art.
Départ à 13h30 de Paris - Bastille.
Merci de réserver au +33 (0)1 64 72 65 70
ou par e-mail à l'adresse : leseglises@chelles.fr





[15:00] Exposition "Kimono"
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
Isako TANAKA - Amami Oshima Tsumugi
Shiçen KODAMA - Nishijin Tsuzure ori
Kazuyo KAWAMOTO - Kyo Kanoko Shibori
Tamae UEDA - Tegaki Yuzen

du 6 au 13 novembre 2010
Vernissage : 6 novembre de 17h30 à 20h

Défilé de Kimonos : 6 novembre à 15h







[16:00-17:00] Défilé Violette la Magnifique
Description:
Agence Jules et Moi, située 8 rue de Greffulhe, Paris VIIIème
A cette occasion, un atelier beauté sera également organisé et vous pourrez rencontrer la créatrice

Violette la Magnifique

[16:00-20:00] Exposition de Matthieu Davy de Virville "Lock'n Load"
Location:
Galerie Schirman & De Beaucé
7 bis/9, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 47 67 29
Mail : contact@schirman-debeauce.com
Internet Site : www.schirman-debeauce.com
Description:
du 09 novembre au 18 décembre 2010
vernissage le samedi 6 novembre 2010 de 16h à 20h en présence de l'artiste

L'exposition LOCK N' LOAD regroupe des travaux de recherches de Matthieu Davy de Virville en art et design questionnant la forme et l'usage de la technologie dans le domaine militaire. Son travail se base principalement sur l'évocation du drone, avion robot semiautonome, et sur une mutation possible de sa forme et de sa fonction.

L'exposition présentera au public une vision transgressive et évocatrice de ces objets technologiques. Le but est, d'une part, de sensibiliser un public aux enjeux esthétiques et éthiques que soulève un tel design, et d'autre part, de proposer la vision d'une évolution possible de ce design.

Le titre de l'exposition est un emprunt à la terminologie militaire signifiant qu'une arme est verrouillée et chargée. Cette formulation est utilisée afin de présenter le travail de recherche de l'artiste, car elle résume seule une relation entre un utilisateur et un objet, une fonctionnalité, et un contexte. Ces trois aspects sont au centre du questionnement d'un point de vue artistique et d'un point de vue du design de Matthieu Davy de Virville.

L'espace de la galerie devient le lieu où le public expérimente d'autres relations et usages de cette technologie, et la cohérence plastique de l'exposition place le public dans un univers esthétique porteur d'une vision.


[16:00] Exposition de Patrick SAYTOUR
Location:
Espace d'art Contemporain Camille Lambert
35, avenue de la Terrasse
91260 Juvisy-sur-Orge
M° RER C et D Juvisy-sur-Orge
France
Phone : +33 (0)1 69 57 82 50
Fax : +33 (0)1 69 57 80 01
Mail : eart.lambert@portesessonne.fr
Internet Site : www.portesessonne.fr
Description:
Du 6 novembre au 17 décembre 2010
Vernissage le samedi 6 novembre à partir de 16h
Rencontre avec l'artiste à 19h le jour du vernissage

Pour cette exposition, Patrick Saytour proposera un ensemble d'œuvres récentes : Sols/murs, Attenances et Renommées.

Mardi 9 novembre à 19h : rencontre-discussion dans l'exposition avec François Pourtaud, co-commissaire de l'exposition

Une exposition en collaboration avec la Maison d'art contemporain Chailloux
Vernissage le 6 novembre de 14h à 20h et rencontre avec l'artiste à 17h
Exposition du 9 novembre au 31 décembre
Du mardi au vendredi de 14h à 19h
Le samedi de 10h à 13h – 14h-18h
5 rue Julien Chaillioux – 94260 Fresnes / www.maccfresnes.com


Visuel : Sol/Mur, 2010
Crédit photographique : Vincent Cunillère







[17:00-20:00] Exposition collective « THE HUMAN CONDITION »
Location:
Galerie Vanessa Quang
7, rue des Filles du Calvaire
Fond de cour, porte gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 44 54 92 15
Fax : +33 (0)9 50 42 81 96
Mail : info@galerie-quang.com
Internet Site : www.galerie-quang.com
Description:
Photographies , vidéos et dessins

du 6 Novembre au 27 Novembre 2010
Vernissage le samedi 6 Novembre 2010 de 17h à 20h

Artistes présentés : Jari Silomaki, Markus Henttonen, Nikolaj Bendix Skyum Larsen, Gea Casolaro Charley Case & Thomas Israël

La galerie Vanessa Quang a le plaisir de vous annoncer sa nouvelle exposition « The Human Condition » regroupant plusieurs artistes internationaux sur ce même thème. A travers photographie et vidéo, une vision du monde globale et sans détour s'offre à nous.

« Chaque époque découvre un aspect de la condition humaine, à chaque époque l'homme se choisit en face d'autrui, de l'amour, de la mort, du monde. »
Jean-Paul Sartre

[17:00] Exposition de Jocelyne Hermann-Salley & Cyrille
Location:
Espace Culturel Mompezat
Société des Poètes Français
16, rue Monsieur le Prince
75006 Paris
M° Odéon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 40 46 99 82
Fax : +33 (0)1 40 46 99 11
Mail : stepoetesfrancais@orange.fr
Internet Site : stepoetfrancais.eklablog.com
Description:
du 11 au 20 novembre 2010
vernissage le samedi 6 novembre à 17 heures

JOCELYNE HERMANN-SALLEY
peintre

CYRILLE
sculptures

Il me sera difficile de masquer mon plaisir d'accueillir aujourd'hui en notre espace Mompezat, Jocelyne Hermann-Salley et Cyrille qui sont je peux l'avouer des amis artistes venant de Champagne et dont j'apprécie particulièrement les œuvres tant picturales que sculpturales. Jocelyne et Cyrille sont dans l'évolution d'une mouvance complémentaire portant, au risque de vous surprendre, au-delà du visible immédiat, afin de mieux se situer au cœur des interrogations essentielles et des sources de l'ineffable. Tout gravite autour de la symbolique et de la perspective sacrale, en totale opposition avec le monde temporel.

L'une Jocelyne, par l'expression graphique proche d'un geste calligraphique indéfinie rehaussé par une composition abstraite. L'autre Cyrille par une figuration parfois énigmatique où le concret masque l'informel tout en invitant au regard dédoublé.


Jocelyne Hermann-Salley : (peinture)

Jocelyne, revendique cette nécessité d'expression de basculer vers une ligne abstraite, après avoir des années durant produit des œuvres figuratives paysagés, florales, académiques dans une technique attrayante, très professionnelle, mais soumise à une grande conformité traditionnelle. Certes de la bonne peinture, mais sans originalité créative particulière. Puis soudain, après avoir traversé des périodes d'incertitudes, de doutes, de remise en question, tout bascule vers l'abstraction, afin de pouvoir s'exprimer dans un langage différent. Son discours pictural converge progressivement vers une écriture céleste caressant l'invisible.

Chez Jocelyne le graphisme n'est qu'une vibration émotive, sensible et subtile remplie de nuances traitées en dégradé et en tons rompus, sur des fonds clairs laissant vierge la part du rêve. L'orientation est pour elle de tenter resurgir du visible pour atteindre une proximité en résonance avec le cosmique. Désir impérieux d'un dialogue universel. Rien n'est vraiment simple dans le détachement de la matière.

Il nous faut percevoir dans l'œuvre de Jocelyne les feux d'une fragmentation colorée.

« Plaçons nous devant les œuvres de Jocelyne, ne cherchons pas à nous rattacher à une vision existante, mais laissons nous pénétrer par la délicatesse de la composition, écoutons l'appel d'une note bleue, le frémissement d'un fil d'or, l'étonnement d'un point de fuite carmin, ce sont là des travaux d'orfèvre où quelques fragments d'étoffes se font le nid d'un petit vitrail fragmenté. Si notre créatrice met beaucoup de poésie dans son travail, il s'en dégage aussi un rythme et de la musicalité. Peut-être est-ce sa manière à elle de tenter de nous transmettre un message codé qui recélerait son désir d'amour et de paix. C'est juste à ce croisement que son art se teinte d'une signification sacrée, pour peu il deviendrait liturgique ! Dans cet esprit évolue le travail de Jocelyne. Pour elle, l'œuvre se doit d'être un signe essentiel, un point d'orgue dominant, s'élevant vers une espèce de fulgurance pénétrante et silencieuse. Oui c'est bien dans cet espace de liberté créative que notre amie concrétise sa nécessité de communication. »


Cyrille : (sculpture)

Tournons nous vers notre ami sculpteur, qui, bien que beaucoup plus imprégné par la matière en apparence dans le principe même de son art, rejoint Jocelyne vers son désir de vision au-delà du visible, nourrit de ce besoin de côtoyer un espace spirituel restituant à l'art un sens sacré !

Cyrille est au sens noble du terme un homme de la terre, avec toute la force que cela peut lui transmettre sur le plan tellurique, il est imprégné du sang et de la sève de la germination. Chez lui tout part de la matière, car il n'a de cesse de transformer la terre, le fer, le bronze avec une passion égale et une volonté créative indéniable ! Il part de l'élément humain pour mieux évoquer l'intériorité. L'art est à plus juste raison la sculpture implique un long travail solitaire, une sorte de défit à soi même dans le silence de l'atelier. Cyrille à absolument besoin de ce recul, de ce face à face avec le fruit de sa création. Chaque fragment de glaise, chaque volume, chaque ligne anatomique remplacent le langage par l'expression esthétique ou symbolique. Philosophiquement, pour Cyrille le corps peut-être une prison dont il faut absolument se libérer afin de mieux se situer autant que puisse ce faire entre l'esprit encore proche de la matière et l'âme appartenant au monde de l'éther. C'est ainsi qu'il se projette par le truchement de ses créations, dans l'espace et au-delà du temps. Mais avant de parvenir au passage de la matière vers l'intemporalité suggérée, il est nécessaire de posséder un solide métier, car l'art de la sculpture c'est déjà un savoir-faire, un geste d'artisan qui prolonge la pensée par l'intelligence de la main, c'est le don de la subtilité créative qui peut donner naissance à l'œuvre d'art. C'est le mystère de l'instant merveilleux ou l'artisan devient artiste ! Cyrille est un artiste des plus raffiné, il suffit simplement de nous attarder sur quelques unes de ses réalisations, pour comprendre les nuances de son talent. La ligne est délicate, fine, ciselée, l'approche anatomique est précise, faisant preuve d'une longue et attentive observation. Cyrille aujourd'hui poursuit sa formation dans l'atelier du remarquable sculpteur péruvien, Juan Carlos Carillo, qui d'ailleurs présenta certains de ses travaux en notre espace Mompezat, il pourrait parfaitement quitter cet atelier pour travailler seul, car l'élève n'a plus vraiment besoin du maître, mais le besoin de l'ambiance de l'atelier à toujours ses raisons humaines et confraternelles. Chez Cyrille le regard porte bien au-delà du sujet traité, c'est un cri révélateur qui peut éveiller la conscience, en nous faisant basculer de l'instinct primate au plus sensible raffinement de la beauté. A l'origine ce fût comme un long cri, mais ce cri doit nous conduire vers une conscience épurée. Quant à la vision du « paradis » elle n'est sans doute pas ce que quelques millénaires d'histoires religieuses nous ont raconté, le passage implique certains risques, la chute peut devenir fatale. La vie est un grand saut dans le vide et le but bien incertain ! L'homme peut retomber dans la cage des illusions, des désenchantements. Quant à ce désir de l'inaccessible c'est lui aussi une déchirure, c'est une main tendue vers l'espérance absolue, sorte d'incantation, souffle litanique. Il est nécessaire pour mieux pénétrer une œuvre de Cyrille, de la percevoir à partir dans monde en filigrane.

Simplement faire dire à la matière, à ses volumes, à son linéaire, ce que l'on ne peut exprimer par le Verbe.

Michel Bénard
Lauréat de l'Académie française
Chevalier dans l'Ordre des Arts & des Lettres

[17:00] MEME PAS MAL PAYE SA TOURNEE !
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
MEME PAS MAL PAYE SA TOURNEE !
EN PRESENCE DE
CHA, PIXEL VENGEUR & GOUPIL ACNEIQUE



http://www.meme-pas-mal.fr

[17:00-19:00] Masterclass exceptionnelle Sofia Coppola
Location:
Fnac Paris - Montparnasse
136, rue de Rennes
75006 Paris
M° Saint-Placide, Notre-Dame-des-Champs, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)1 49 54 30 00
Fax : +33 (0)1 49 54 30 03
Mail : montparnasse@fnac.tm.fr
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=4
Description:
A l'occasion de la sortie du film Somewhere

Masterclass exceptionnelle Sofia_Coppola

Au Forum de rencontres, niveau -1

[17:30-21:30] Exposition de Jean-Christophe Robert
Location:
Galerie Trafic
13, Cité de l'Ameublement
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 40 09 81 15
Mobile : +33 (0)6 03 07 20 23
Mail : traficgalerie@gmail.com
Internet Site : galerietrafic.free.fr
Description:
Peintures & Sculptures

Du samedi 6 Novembre au samedi 27 novembre 2010
Vernissage le samedi 6 Novembre de 17h30 à 21h30

En 2010, Jean‐Christophe Robert fait évoluer notablement son travail.

Ses paysages et ses portraits sont désormais en volume.

Le portrait se présente aujourd'hui comme un cube de toile accroché au mur, avec, sur chaque face, un portrait de la même personne. La face située contre le mur n'est pas toujours la même puisque le système d'attache mis en place par l'artiste permet d'orienter le cube selon son humeur.
Contrairement aux portraits précédents, les différentes facettes de la personne ne sont plus juxtaposées, mais visibles les unes après les autres. Le cube est accroché à une hauteur correspondant à la taille de la personne représentée.

Ces portraits peints, en volume et dont on peut regarder alternativement tous les côtés, semblent se rapprocher de la ronde bosse, bien que dans ce travail, le spectateur se trouve perpétuellement en vis-à-vis avec la face de la personne représentée et qu'au lieu de faire le tour de l'oeuvre, il peut tourner cette dernière.

La forme des paysages est désormais celle du logo représenté. L'artiste semble avoir découpé le logo de son fond ; ce dernier est remplacé par le mur sur lequel l'oeuvre est présentée. Les paysages prennent de l'épaisseur, laquelle est en toile brute. Le paysage semble prendre corps, le logo paraît se solidifier, passer de l'image à la réalité.

Dans ces oeuvres, la toile est laissée apparente. Selon les genres, elle est de différente nature : lin, coton, et composée de grains plus ou moins fins. Pour les paysages, la toile brute est visible dans la profondeur et pour les portraits dans le fond. Jean‐Christophe Robert utilise la couture pour réaliser ces oeuvres, donnant ainsi une trace manuelle et affective à son travail.

Dans ces portraits et ces paysages ressort une mise en volume. Le châssis est entièrement recouvert de toile. La peinture devient objet, comme si l'intégration du volume était devenue inévitable. Le rapport de l'artiste à l'histoire de l'art est constant. En insérant le volume, caractéristique majeure de l'art du XXe siècle, l'artiste semble avoir opéré une mise en conformité de tout son travail.

Les paysages et les portraits de Jean‐Christophe Robert ont subi une évolution formelle semblant être guidée par une vue d'ensemble. Ces deux éléments (volume et toile brute) étaient déjà présents dans les natures mortes, fondement de son travail, qui contenaient en germe tous les sujets qui allaient suivre. Il semble qu'elles contenaient également la forme à venir. Il résulte de cette évolution une harmonie entre les différents genres présentés par l'artiste, qui vont jusqu'à formellement se confondre.

Pendant l'exposition, les sculptures de poche (représentions en or massif de petits objets quotidiens jetables) sont, selon la volonté de l'artiste, présentées dans les poches des galeristes ou des responsables du lieu et montrées sur demande aux visiteurs.

Florence Montagnon Docteur en muséologie








[18:00] Expo "Light Painting Xperience" by Thomas Canto
Location:
Galerie Ligne 13
13, rue La Condamine
75017 Paris
M° La Fourche
France
Phone : +33 (0)1 42 93 13 37
Internet Site : www.galerieligne13.com
Description:
Exposition - Performance - Workshops

Du 6 au 27 novembre 2010
Entrée libre du mardi au samedi de 14h30 à 19h30
Vernissage le samedi 6 novembre 2010 à 18h

La Galerie Ligne 13, spécialiste du street art, invite le plasticien Thomas Canto à exposer, à l'occasion du mois de la photo. Artiste aux multiples techniques et territoires d'expression, désormais bien connu de la scène urbaine, il nous dévoile dans cette « Light Painting Xperience » ses nouvelles oeuvres photographiques et invite le public à une performance participative à l'occasion du vernissage. Au programme également : des ateliers nocturnes d'initiation au Light Painting, à la galerie et dans les meilleurs spots du 17e arrondissement de Paris. Il présente en outre de nouvelles peintures de sa série Gravité B, qui nous entraîne dans un univers architectural imaginaire et futuriste, puisant ses origines dans l'abstraction géométrique et l'optical art. Ces toiles sont mises en scène dans une installation picturale réalisée par l'artiste in situ, sur les murs de la galerie, offrant une perspective inédite de l'espace, du sol au plafond. A noter que l'exposition « Light Painting Xperience » de Thomas Canto fait partie de la sélection officielle de l'édition 2010 du « Mois de la Photo-OFF ».

Le Light Painting offre la possibilité d'une écriture lumineuse en trois dimensions, qui permet à Thomas Canto de revisiter les contours et les formes d'une rue, d'un bâtiment, d'un personnage..., pour donner naissance à un monde parallèle se superposant littéralement au réel et issu de l'imaginaire de l'artiste. Cette invitation à voyager dans une réalité sublimée nous permet de contempler un rêve éveillé - celui de l'artiste - par essence éphémère, dont le faisceau lumineux en mouvement en retrace le fil, vivace et instantané. A travers d'une série de tirages photographiques contrecollés sur dibond et d'œuvres imprimées sur toile et retravaillées à la peinture, Thomas Canto transforme l'architecture des villes, de Paris à Berlin, en passant par Tokyo, et transporte des personnages réels dans un monde futuriste et magique. Dans la série Abstract, il nous emmène dans un univers plus abstrait, fait de couleurs, de lignes et de formes épurées et complexes, dans une composition où fluidité du geste, éclat des couleurs, et vitesse et précision du mouvement se répondent.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le Light Painting n'est pas une idée neuve. Le tout premier artiste à l'avoir expérimenté est le photographe Gjon Mili. Avec la complicité de Pablo Picasso, il réalise en 1949 toute une série de clichés où la lumière remplace le pinceau de l'artiste. Cette technique consiste à garder trace du mouvement d'un faisceau lumineux pointé en face de l'objectif, en allongeant le temps d'exposition de la photographie. Mais c'est seulement ces dernières années que le Light Painting, souvent également appelé Light Graff, a refait surface, en grande partie grâce aux artistes de street art, qui y ont vu une évolution naturelle de leur travail sur mur. A la croisée entre photographie, chorégraphie, graff, art numérique, calligraphie - et land art dans une certaine mesure -, le Light Painting est véritablement un art aux multiples facettes, dont nombre d'entre elles restent encore à découvrir.

La deuxième partie de la galerie accueille les dernières toiles peintes de Thomas Canto issues de sa série Gravité B, ainsi qu'une installation picturale in situ, prolongeant les oeuvres sur les murs de l'espace, offrant au spectateur - au sens propre comme au sens figuré - d'infinies perspectives. Cette série peinte uniquement en tons subtils de gris, se compose d'architectures imaginaires, de modules multiples et de lignes superposées sur plusieurs plans, formant de remarquables et complexes trompe l'œil. Elle offre des perspectives nouvelles, graphiques et futuristes, puisant leur source dans l'abstraction géométrique et l'op art. Elle se veut également un hommage au travail du célèbre artiste de street art Sigi von Koeding, alias Dare, ami de Thomas Canto décédé cette année. On y retrouve la rigueur et les tons qui caractérisaient sa série Greytones peinte en 2007.

Biographie de Thomas Canto :
Né en 1979, Thomas Canto, également connu sous le pseudo Dense, vit et travaille entre Lyon et Paris. Assez tôt l'envie de peindre sur toiles se manifeste. En 1995, il se lance dans la pratique du graffiti. Au graff viennent rapidement s'ajouter d'autres médiums et techniques : peintures issues d'architectures imaginaires, calligraphies dynamiques, light painting ou encore body painting. L'hétérogénéité de ces disciplines trouve pourtant un point commun dans le mouvement, base de construction de chaque trait, et dans la recherche constante d'un équilibre. Si son travail de peintre trouve sa source dans l'imaginaire et constitue une création totale, structurée, architecturée, les autres disciplines révèlent une volonté de s'approprier leur support, de l'embellir. Thomas Canto explore l'Urban Art dans toute sa diversité. Il a également fondé et dirigé la N2O galerie à Lyon, où il a exposé de nombreux artistes de la scène urbaine contemporaine. Il a réalisé des performances urbaines, notamment avec Marko93, pionnier du light painting en France. En 2008, il intègre la collection Sachs et est coté par la maison de vente ArtCurial. Artiste aujourd'hui reconnu, il réalise aussi bien commandes publiques qu'expositions personnelles à travers le monde. Il fait notamment partie des artistes de MIXART, projet qui a donné lieu à plusieurs expositions, notamment au Grand Palais à Paris en 2009.


[18:00-20:00] Exposition de Michel Huelin
Location:
Galerie Zürcher
56, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 82 20
Fax : +33 (0)1 42 72 58 07
Mail : info@galeriezurcher.com
Internet Site : www.galeriezurcher.com
Description:
Uncontrolled Growth_Alkyd & pixels

6 novembre – 23 décembre 2010
Vernissage le samedi 6 novembre / 18-20h

Michel Huelin entretient depuis plusieurs années des rapports équivoques avec la nature. Peintre, il avait un temps quitté ses pinceaux pour les logiciels, plongeant virtuellement le spectateur dans l'illusion d'un environnement naturel pourtant généré par ordinateur. De ces variations phénotypiques rendent compte des images numériques (tirages lambdachrome, impressions jets d'encre et films d'animation) d'une troublante volumétrie. Huelin emprunte la technologie la plus poussée pour définir ses invasive species (ainsi que l'artiste les désigne lui-même) dont l'extension devient vite incontrôlable. « Aujourd'hui, remarque-t-il, on est dans la manipulation complète. Les mutations, les catastrophes naturelles, les anomalies s'enchaînent dans une sérénité trompeuse. » Partant d'une réflexion sur la situation des organismes génétiquement modifiés, Huelin ne cesse de brouiller les pistes, de proposer ses propres visions hybrides mêlant le naturel et le virtuel, le plausible et l'irréel, l'ironie mais aussi l'oppression. « Le virtuel, remarque encore Huelin, est un outil formidable pour parler du réel et de ses contraintes ». Ces représentations possibles d'un écosystème du futur provoquent autant l'appréhension que la fascination quand on s'aperçoit que des éléments "abstraits" comme les images de simples coups de pinceaux s'intègrent aussi "naturellement" dans le paysage. La disposition des feuilles de certaines formes végétales suit parfois l'ordre alternatif du pattern botanique, quand d'autres formes non organiques, donnent pourtant l'illusion de la réalité même si, comme l'indique Michel Huelin "cette prolifération est quantifiable, le fouillis et le désordre sont fictifs et ne cherchent pas à passer pour réels."
Depuis quelques mois, Michel Huelin s'est remis à la peinture, signifiant par là qu'il reprenait l'image en main, lui redonnant cette épaisseur (la peinture alkyde) dont le pixel est dépourvu. Comme si l'artiste voulait ici renforcer le réalisme du sujet, pour ainsi dire au second degré: Sous-bois aux feuilles frémissantes, architecture en ruine et serre abandonnée n'ont d'autre existence que dans l'imagination de l'artiste. Si la ligne du dessin source est un schéma inventé par ordinateur, l'exécution procède d'une agrégation de traits au pinceau fin, lequel n'est pas sans évoquer un patient travail de burin. Peinture contre pixel, le geste de la main prolongeant le corps tout entier penché au-dessus de l'ouvrage transforme peu à peu ce tracé proliférant en une écriture calligraphique vibrante pour décrire ces lieux imaginaires où le temps serait lui-même végétatif. Bernard Zürcher


Michel Huelin, Serre (détail), 2010, peinture alkyde sur Dibond, 125 x 200 cm

[18:00-20:00] Exposition de Patrick Everaert
Location:
Galerie Aline Vidal
70, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 43 26 08 68
Fax : +33 (0)1 43 29 62 10
Mail : galerie@alinevidal.com
Internet Site : www.alinevidal.com
Description:
6 novembre - 11 janvier 2011
vernissage le samedi 6 novembre de 18h à 20h

Les images de Patrick Everaert ont trait à la condition humaine. Il s'en dégage souvent une angoisse liée aux postures d'enfermement, d'incarcération, aux états d'abandon inhérents au sommeil, à l'orgasme, à la mort. Elles suggèrent aussi l'anonymat des corps indéfinis. Autant de figures en creux dans lesquelles se projeter. Elles recèlent nombre de références à l'histoire de l'art et jouent parfois sur d'imperceptibles jeux de langage et de perception visuelle.

« En ces temps où on monte en épingle les différences superficielles (culturelles, ethniques, religieuses...) qui séparent artificiellement les êtres humains, il me semble plus important que jamais de s'abandonner aux délices de l'étrange(r) et de résister aux tentations déclamatoires simplistes en privilégiant toutes réflexions subtiles et nuancées sur la complexité des racines profondes et communes qui fondent notre condition humaine.
Face à un étalage opprimant d'images autoritaires, face à une entreprise d'étourdissement généralisé programmé par une industrie du divertissement qui s'étend à tous les secteurs de la société - à commencer par celui de l'art -, face à la confrontation systématiquement polémique et stérile de certitudes opposées qui substitue à la notion de débat une juxtaposition brute de discours autistiques. Face donc à cette propension contaminante à céder à la facilité, j'essaie modestement de résister en inoculant, dans mon travail, du doute et par conséquent de l'espace pour l'imaginaire du spectateur. En espérant que dans le va et viens entre le regardeur et l'oeuvre puisse advenir de l'intelligence en mouvement. » Patrick Everaert, octobre 2010

Patrick Everaert est né en 1962 à Charleroi, Belgique.
C'est sa troisième exposition personnelle à la galerie.

[18:00] Exposition de Thomas Manneke "Liège,Odessa,Vilnius"
Location:
Galerie Bertrand Grimont
42-44, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 30 87
Mobile : +33 (0)6 85 45 01 30
Mail : info@bertrandgrimont.com
Internet Site : www.bertrandgrimont.com
Description:
06 11 10_30 12 100

Entre le monde du reportage et celui de l'œuvre personnelle, Thomas Manneke évolue sur la ligne de démarcation. Arpentant les rues, l'artiste saisit au vol le cœur de la ville : son architecture officielle ou non, ses habitants jeunes ou vieux et ce qui se passe entre les deux. Le regard porté est dénué de pathos, la narration absente. Au plus près des lieux et des êtres, le photographe saisit le réel, les arrière-cours comme les monuments historiques plein d'emphase. Reste qu'aucune information n'est délivrée, aucun point de vue journalistique ne transparait ici. Au détour d'une rue, en croisant un enfant dans une église ou une étudiante aux beaux-arts, la rencontre s'opère et l'on assiste à la naissance d'une œuvre faite de choix de composition, de lumière et de couleurs. En faisant un pas de côté, Thomas Manneke choisit son camp.

Occupant la ville, les acteurs anonymes prennent possession de la scène. Liège, Odessa, Vilnius, c'est ici que les hommes vivent et Thomas Manneke dresse leur portrait. Les vieilles personnes contemplent, les jeunes s'enlacent, les enfants jouent. Chacun dans l'attente de l'évènement, dans le moment suspendu où le silence se fait. Retenue, concentration, rêverie, tout ce qui fait la vie en marge du flux incessant est saisi là. Attentif à chacun, l'artiste capte les postures et les regards dans leur aspect le plus délicat, dans ce moment de relâchement – d'abandon diront certains – issu de la confiance partagée.

Les images de Manneke donnent à voir la vie, avec son cortège de chiens errants et de jeunes gens qui dansent le soir. Sans artifice, elles montrent le temps qui passe, la rouille qui envahit les rideaux de fer et les chapelles qui se remplissent et se vident inexorablement. Au détour d'une rue, Thomas Manneke partage un instant l'existence d'hommes et de femmes, ses prises de vue reflétant la qualité de l'attention portée à chacun. De la rencontre nait l'échange et ce qu'offrent les habitants d'ici ou d'ailleurs va bien au-delà des apparences. Derrière chaque personnage se devinent les mots échangés. Sereins, les acteurs peuvent offrir leur présence au monde.

Texte de Claire Taillandier


A boy drinking beer

[18:00-23:00] Vente privée des oeuvres de FRANCK CARRON
Location:
Live Gallery
16, passage des Panoramas
75002 Paris
M° Richelieu - Drouot, Grands Boulevards, Bourse
France
Phone : +33 (0)1 40 43 16 42
Mobile : +33 (0)6 09 85 74 63
Fax : +33 (0)1 40 43 16 42
Mail : infos@art-livegallery.com
Internet Site : www.art-livegallery.com
Description:
Vente privée des oeuvres de FRANCK CARRON, maître impressionniste/pointilliste

[18:00-21:00] Vernissage Isabelle Lévénez "Poussière dansant dans un rai de lumière verte"
Location:
Galerie Isabelle Gounod
13, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 48 04 04 80
Fax : +33 (0)1 48 04 04 80
Mail : info@galerie-gounod.fr
Internet Site : www.galerie-gounod.com
Description:
Exposition du 6 novembre au 23 décembre 2010
Vernissage le samedi 6 novembre à partir de 18h

Au-delà du principe de réalité

Pour ceux dont la fréquentation du travail d'Isabelle Lévénez est ancienne, et pour en informer quelque peu les autres, une idée très simple semble venir tout naturellement à l'esprit : le corps qu'elle met si souvent en scène - encore que l'expression laisse entendre plus qu'une « façon de parler » - n'a qu'une présence fugitive, impersonnelle, inadéquate même, car ce que l'artiste semble viser se situe toujours au-delà ou en deçà, ailleurs en tout cas.

Pourtant, ce corps est toujours là et, tout comme le nôtre (celui dont nous éprouvons la fermeté, l'étanchéité, voire la porosité), celui qui apparaît à l'écran a sa pleine consistance. L'incarnation qu'il implique n'est pas amoindrie par la vidéo ou la photographie ; au contraire, ce corps peut sembler très présent, rendu trop humain par le grossissement de l'objectif. Dans le dessin, qui accompagne immanquablement les images obtenues par reproduction mécanique ou électronique, c'est plutôt une allusion de corps, des silhouettes que l'on entrevoit : ce qui reste après certaines opérations aussi essentielles que l'absorption, la mastication, la vue, la pénétration, la parole. La bouche, l'œil, la main, les membres, rarement d'autres organes s'y associent de diverses manières, mais d'aucune qui ne soit réelle - réaliste en quelque sorte. Ainsi, celui qui les observe attentivement peut prendre conscience de ce paradoxe : entre le monde de l'image « réelle » (vidéo ou photo), celui du dessin et cet autre, dont nous n'avons pas encore parlé et qui est pourtant si présent - celui de l'écriture -, de nombreux échanges s'opèrent, de l'ordre du signe et de la connotation de l'un par l'autre ; pourtant, ils ne paraissent pas véritablement connectés entre eux. Il demeure une limite, une frontière par où, certainement, quelque chose peut passer mais qui ne se situe jamais complètement dans l'ordre du visible.

Depuis bientôt quatre ans, l'artiste revient sur des images antérieures, mêlées aux nouvelles, chaque étape de ce processus entraînant des écarts - suppressions, effacements, ou bien assimilation et transformation. La poussière dansant dans un rai de lumière verte provient du souvenir très précis qu'elle garde d'une peinture de Vilhelm Hammershøï (1864-1916) et du sous-titre que ce dernier a donné à l'œuvre : Rayon de soleil, Poussière dansant dans un rai de lumière (1900, musée d'Ordrupgaard, Copenhague). L'imprégnation progressive d'éléments perçus, visuels ou non, fait intimement partie du processus de travail. Une fois restituée, la continuité de cet échange disparaît, n'en laissant que les traces - comme un rayon de lumière matérialise la poussière, alors que celle-ci, pour nous, n'existait pas avant et n'existera plus après. Elle écrit : « Se situer à la limite de l'image, à l'endroit d'un manque dans lequel chacun peut projeter du réel. » et aussi : « Elle filme pour dire qu'elle est là et ailleurs à la fois. » et, enfin, disant je cette fois : « J'efface un lieu pour en créer un autre pour tout recommencer. Je brouille les pistes ».

Ce texte n'est pas une introduction, il serait plutôt une postface, l'esquisse d'une description de plusieurs années de travail et d'expériences qui menèrent Isabelle Lévénez à prendre de plus en plus en compte l'espace - l'espace réel, celui dans lequel vous pénétrez. De ces tentatives qui la font marcher souvent dans les pas de Bruce Nauman (Mapping the studio, entre autres), l'exposition du centre d'art de Pontmain, « Visions », en 2008, fut l'une des plus radicales : ceux qui ont eu la chance de l'expérimenter se souviennent d'une quasi-annulation de la pesanteur, d'une pénétration dans le bleu - d'une compénétration devrait-on dire plutôt, de la lumière avec le corps, au point que les frontières s'estompaient réellement et que l'image vidéo n'était que le vestige sensible du fait qu'il y eut un corps, un instant plus tôt.

François Michaux

Recettes d'IL :
Pour être au centre du monde et rester caché des autres
Immobilisez vous au cœur d'un paysage
Attendez le silence de l'image pour paralyser la fuite de votre corps
Puis plongez en vous-même

Isabelle Lévénez aime à manier les contraires et l'ambiguïté. Les images, les titres de ses œuvres, les phrases qu'elle écrit sont autant de « jeux d'ombres et de lumières qui définissent la posture générale de l'artiste, développé par les multiples pièces de son travail tournant autour du thème du secret », nous proposant une réalité fragmentée, un jeu entre innocence, rêves et fantasmes, entre douceur et violence.

Pour sa première exposition personnelle à la Galerie Isabelle Gounod, l'artiste présente une installation vidéo (2010) « Poussière dansant dans un rai de lumière verte ». Ces vidéos présentées sur des écrans encastrés dans des cloisons rouges, offrent des fragments d'images d'un paysage nocturne filmé en infra rouge, baignant dans une lumière verte, accentuant ainsi la tension du regard, celui de l'artiste qui observe la scène.

Le corps absent de l'image est néanmoins omniprésent : il est caché, dissimulé. Il est question ici de corps/paysage, du corps absent qui demeure objet inquiétant et intriguant, corps de tous les désirs.

L'artiste confirme dans ce dispositif son intérêt pour l'exploration du corps comme espace à découvrir, réaffirmé dans ces images par l'élaboration de son espace intérieur, de sa vision du monde. Celle installation est associée à un mur d'écriture à la craie, forme d'expression qu'Isabelle Lévénez utilise comme un matériau, en écrivant directement sur le mur de la main « gauche », une phrase répétée. Il s'agit ici du titre de la pièce : « Poussière dansant dans un rai de lumière verte ». Autre versant de l'expression d'Isabelle Lévénez, les dessins à l'encre aquarelle, associés à des feuilles d'écriture à la craie.

« La lumière chez Isabelle Lévénez ne sert pas tant à éclairer qu'à mettre en évidence cette part manquante plus ou moins opaque, plus ou moins effrayante. L'art se noue pour elle aux signes de la dépossession. Il prend sa source dans la longue histoire du clair-obscur pour laquelle voir implique naturellement fantasmes et rêveries. »

Catherine Francblin, 2007

« La part manquante » in catalogue de l'exposition "Bleu, blanc, rouge" Galerie Duchamp, Yvetot.


Isabelle Lévénez est née à Nantes en 1970. Elle vit à Trélazé (49) et enseigne depuis 2001 à l'Ecole supérieure des Beaux Arts d'Angers.

Depuis 1991, son travail explore et interroge le corps comme espace à découvrir, motif et sujet central de l'œuvre, à travers plusieurs medium : dessin, installation vidéo et photographie.

En 2001 elle a obtenu le Prix de la Villa Médicis hors les murs (Los Angeles).

Son travail est régulièrement exposé en France et à l'étranger, New-York, Boston, Milan, Berlin, Moscou, Bratislava, Budapest, Prague, Amsterdam, Rotterdam, Ottawa, Tokyo, Reykjavic...

Différents lieux lui ont consacré des expositions personnelles et collectives, notamment : « Impressionnisme et Art Vidéo : la lumière en écho » Rouen (2010), "Conversations intimes" Musée de Beauvais (2010), Isabelle Lévénez « Portraits fragmentés, vidéos/dessins » - Musée des Beaux-Arts d'Angers (2009), ARTE video night" Centre Pompidou - Paris (2009), "Pierres, feuilles, ciseaux" Musée de la chasse Paris (2009), "Masques" galerie Aéroplastics Bruxelles (2009), "(Des) accords communs" FRAC Haute Normandie (2009), Festival vidéo d'Osaka -Japon (2009), "Visions" - Centre d'art de Pontmain (2008), Rencontres internationales Paris/Berlin/Madrid, Musée Reina Sofia Madrid (2008), Exposition de leur temps 2 - Coll. privées la DIAF - Musée de Grenoble (2007), « Noli me tangere » CCC Tours (2006), « Ultra peau » Palais de Tokyo (2006), "Bleu, blanc, rouge" Galerie Duchamp à Yvetot (2006), "profils" oeuvres des coll. du FNAC et des FRAC Musée Péra Istambul et Musée Bénaki Athènes, « Corps-Ecran » Espace Paul Ricard (2005), Le Lieu unique à Nantes (2004), Centre d'art de St-Fons (2002), Frac Haute-Normandie (2002), Centre national de la photographie (2001), Frac Alsace (2000), Musée Zadkine Paris (1999), Fondation Guerlain, Paris (1999), La Box à Bourges (1997)...

Ses œuvres sont présentes dans les collections privées et publiques : FNAC Île de France, FRAC Bretagne, FRAC Haute Normandie, FRAC Alsace, Musée des Beaux Arts d'Angers, du FNAC Ile de France, FDAC Seine Saint-Denis, Maison Européenne de la Photographie, Collection de la SACEM...

Vernissage Isabelle Lévénez "Poussière dansant dans un rai de lumière verte"

[18:00-21:00] Vernissage de Pierre-Laurent Cassière "Corpusculi Apparatus"
Location:
Galerie Frédéric Giroux
8, rue Charlot
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 01 02
Fax : +33 (0)1 42 71 05 11
Mail : info@fredericgiroux.com
Internet Site : www.fredericgiroux.com
Description:
du 6 novembre 2010 au 15 janvier 2011
vernissage le samedi 6 novembre de 18h à 21h









[19:00] Exposition "EPIDERMIES"
Location:
APONIA
scène conventionnée
6, avenue Montrichard
94350 Villiers-sur-Marne
M° RER A Noisy-le-Grand (Mont d'Est)
France
Phone : +33 (0)1 49 30 57 29
Mobile : +33 (0)6 20 49 36 90
Mail : aponia@wanadoo.fr
Internet Site : www.aponia.fr
Description:
Exposition du 6 novembre au 5 décembre
Entrée libre
Samedi et dimanche de 14h à 19 h
les autres jours sur RDV
Vernissage le 6 novembre à partir de 19h

Artistes : Sabine Dizel, Claire Labastie, Anne Gavarret, Tia-Calli Borlase, Lorraine Alexandre, Annick Naour

Une expérience pelliculaire

Perçue par ses créateurs ou ses interprètes, depuis ses origines l'œuvre d'art est le produit du toucher, du tactile, du contact et de la manipulation ; perçue par ses récepteurs, elle est le résultat de l'optique, de la visualité, de la mise à distance, de l'intouchable. Qu'il s'agisse d'arts de performance ou d'arts dits, précisément, “visuels”, une nette séparation s'est ainsi établie, et demeure dominante, entre l'haptique et l'optique, entre ce qui est de l'ordre d'une relation charnelle et ce qui relève du mental, dont la pure vision est censée être à la fois le canal de transmission privilégié et le garant d'une conceptualité libérée d'attaches corporelles.

Extrait du texte de Jacinto Lageira écrivain et critique d'art, maître de conférence Paris 1/Sorbonne rédigé pour cette exposition ainsi que pour la publication éditée par le CERAP

[19:00-22:00] Lancement du Noël Enchanté de Disneyland Paris
Location:
Disneyland® Resort Paris
Boulevard du Parc
Esplanade François Truffaut
BP 100
77777 Marne-la-Vallée
M° RER A Marne-la-Vallée - Chessy
France
Internet Site : www.disneylandparis.fr
Description:
Press Event

Au cinéma comme au Parc Disneyland,
la magie Disney de Noël prend vie avec l'arrivée d'une nouvelle Princesse : Raiponce

Et si Noël durait bien plus qu'un seul jour dans l'année ?
A Disneyland Paris, Noël dure deux mois et ce à partir du 7 novembre 2010 ! Les parcs Disney vibrent tous les jours au rythme de la magie de Noël et offrent toute une saison enchantée.
Evénement : Cette année plus que jamais, la féérie de Noël « ne tient qu'à un cheveu »… ou plutôt à toute une chevelure : celle de Raiponce, héroïne du nouveau film d'animation des studios Disney en 3D Relief dans les salles équipées et en 2D dans toute la France à partir du 1er décembre 2010. Une grande première puisque celle qui n'est autre que la nouvelle Princesse Disney va, accompagnée de Flynn, son brigand bien aimé, faire son entrée au pays où les rêves deviennent réalité, avant-même d'apparaître au cinéma !

Quand la magie de Noël se répand sur Disneyland Paris…

… Les flocons de neige tourbillonnent par millions sur Main Street, U.S.A. Un majestueux sapin de Noël domine Town Square et s'illumine au cours d'une cérémonie magique. Le Château de la Belle au Bois Dormant se transforme par enchantement en palais de cristal grâce à des milliers de lumières.

… Le Père Noël installe son village au cœur du Parc Disneyland et les enfants peuvent déposer leur lettre de souhaits à la Poste du Père Noël. Il offre également aux visiteurs une sublime unité Rêves de Noël dans la Parade des Rêves Disney.

… Mickey et ses amis se parent de leurs plus beaux costumes d'hiver pour offrir à tous des spectacles et rencontres magiques qui auront lieu dans des décors dignes des plus beaux Contes de Fées pour nous plonger dans une ambiance unique.
Les héros de la Belle et la Bête invitent les visiteurs à découvrir le Village de Noël de Belle.
Et l'enchantement est au rendez-vous plus que jamais avec l'arrivée d'une toute nouvelle Princesse Disney au Théâtre du Château avec son Prince.
Une nouvelle Princesse Disney qui "décoiffe"

Il se murmure déjà dans les allées de Disneyland Paris que la tendance de l'hiver 2010 sera aux cheveux longs, très très longs…

Le public Français pourra découvrir les aventures de Flynn Rider et de l'héroïne à la plus longue chevelure de l'histoire de l'animation Disney, le 1er décembre 2010 au cinéma (et en exclusivité au Grand Rex à partir du 17 novembre). Résolument moderne par sa force de caractère et le pouvoir révolutionnaire de ses cheveux, la princesse Raiponce signe le grand retour du Disney de Noël.

Mais c'est en avant-première - dès le 7 novembre 2010 - que Raiponce et Flynn Rider feront leur apparition à Disneyland Paris. La Princesse qui tient son nom d'une fleur magique et le héros plus bandit charmeur que prince charmant, nous donnent rendez-vous plusieurs fois tous les jours au niveau du Théâtre du Château pour une rencontre unique en son genre. Tous les éléments sont réunis pour que Raiponce offre à chacun un Noël des plus enchantés.
Lieu : Le Théâtre du Château – Fantasyland – Parc Disneyland

Si Raiponce est la toute nouvelle héroïne de Disneyland Paris, les autres Princesses ne perdent en rien leur rang de star. Pas question de "crêpage de chignon" et ce n'est pas Belle qui dira le contraire. Elle donne rendez-vous aux visiteurs du Parc Disneyland tout au long de la saison dans « Le Village de Noël de Belle ».

Le Village de Noël de Belle : une autre Princesse enchante Noël à Fantasyland
En cette merveilleuse saison hivernale, les visiteurs de Disneyland Paris pourront découvrir le Village de Noël de Belle. Entre tavernes et stands traditionnels recouverts de neige, Fantasyland ouvre ses portes au monde merveilleux du grand classique Disney La Belle et la Bête pour les fêtes de fin d'année. Les visiteurs pourront rencontrer Belle et son Prince à proximité du Village et être transportés par la magie de ce conte disponible depuis le 6 octobre 2010 en haute définition Disney Blu-Ray et DVD dans une nouvelle édition dotée de bonus et de documents inédits.
Lieu : Le Village de Noël de Belle – Fantasyland – Parc Disneyland

Quand le Père Noël s'installe à Disneyland Paris

A la rencontre du Père Noël dans son village au Parc Disneyland
Lorsque les fêtes de fin d'années approchent, le Père Noël se prépare activement avec l'aide de ses Lutins avant de distribuer ses cadeaux par milliers. Cette année encore, il a choisi d'installer son atelier au cœur du Parc Disneyland pour y rencontrer petits et grands et partager ensemble toute la magie de Noël.

En cette saison hivernale enchantée, les enfants pourront également déposer leur liste de cadeaux et leurs plus beaux souhaits à la Poste du Père Noël ouverte jusqu'au 25 décembre.
Lieu : Le Village Disney du Père Noël – Critter Corral – Frontierland – Parc Disneyland

Le Père Noël invité d'honneur de La Parade des Rêves Disney
La Parade des Rêves Disney offre chaque jour aux visiteurs de Disneyland Paris la possibilité de revivre les plus beaux moments des grands classiques Disney, devant leurs yeux, comme par magie. Et dès le 7 novembre, le Père Noël rejoint Mickey et ses amis en tant qu'invité VIP de La Parade des Rêves Disney. Il ferme la marche depuis son traineau haut en couleurs dans l'unité Rêves de Noël. Escorté par des Lutins et des Soldats de Bois, ils transmettront ensemble, sur une musique spéciale de Noël, toute l'émotion et la magie d'un hiver enchanté.
Lieu : Itinéraire de la Parade – Parc Disneyland

Et l'expérience se profile jusqu'à la sortie du Parc Disneyland où, à la fin de la journée, le Père Noël retrouve les visiteurs pour les saluer et leur souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d'année.
Lieu : Balcon de la gare de Main Street Station – Main Street, U.S.A. – Parc Disneyland

L'année de la nouvelle génération Disney fête Noël

Lancée en mars 2010, L'année de la nouvelle génération Disney projette sous les feux de la rampe les héros des films d'animation Disney•Pixar Toy Story, Monstres & Cie, Les Indestructibles, Ratatouille et Walt Disney Pictures La Princesse et la Grenouille ou encore Lilo & Stitch. Du 7 novembre 2010 au 6 janvier 2011, ils offrent un spectacle de Noël enchanté !

L'Incroyable Rendez-Vous Disney fête Noël !
Tout droit sortis de nos écrans et des dernières histoires Disney, les Personnages « nouvelle génération » surgissent sur le devant de la scène et s'emparent de Central Plaza. Invités par Mickey et ses amis de toujours, les nouveaux héros sont pour la première fois à l'honneur devant le Château de la Belle au Bois Dormant. Toutes les générations s'y retrouvent et se mélangent pour un nouveau spectacle révolutionnaire qui devrait mettre des étoiles plein les yeux. Dans L'Incroyable Rendez-Vous Disney fête Noël !, Mickey offrira un final magique, en transformant le château en un palais de cristal. Celui-ci va scintiller de milles feux pour le plus grand émerveillement de tous.
Lieu : Central Plaza – Main Street, U.S.A. – Parc Disneyland


Des spectacles, parades et rencontres Disney enchantés

La Cérémonie d'Illumination du Sapin de Noël à Town Square
Tous les soirs, les visiteurs sont invités au pied du majestueux sapin de Noël de Town Square pour un spectacle éblouissant. Mickey, Minnie et leurs amis promettent d'émerveiller petits et grands en orchestrant une illumination enchantée. Cette mission, ils la réalisent à l'aide d'un enfant du public et bien sûr de l'assistant du Père Noël. Ensemble, ils offrent une cérémonie riche en surprises imprégnées de la magie de Noël.
Lieu : Town Square - Main Street, U.S.A. – Parc Disneyland

Disney Fantillusion
La parade Disney Fantillusion brille de mille feux pour ce Noël enchanté. Tous les soirs, dès le 7 novembre 2010, lorsque la nuit tombe sur Main Street, U.S.A., l'éblouissante parade nocturne scintille grâce à ses milliers de lumières. Les plus beaux Contes de Fées avec Arielle, Aladdin et Jasmine, Blanche Neige, la Belle et la Bête mais aussi Mickey, Minnie et leurs amis se succèdent en musique pour dévoiler une merveilleuse histoire avec un « happy ending »sous les yeux ébahis des visiteurs.
Lieu : Itinéraire de la Parade – Parc Disneyland

Mickey et la Magie de l'Hiver
Mickey, Minnie, Dingo, Tic et Tac et Donald partagent les joies des sports d'hiver pour ce spectacle de patinage qui fera le bonheur de toute la famille. Entre chutes hilarantes et batailles de boule de neige, Mickey et la Magie de l'Hiver célèbre l'esprit et l'enchantement de la saison hivernale plusieurs fois par jour.
Lieu : Chaparral Theater - Frontierland – Parc Disneyland

A la rencontre de Dingo-Père Noël
Pour les fêtes de fin d'année, Dingo n'a pas pu s'empêcher de revêtir son costume de Père Noël. Juché dans son traîneau, il accueillera les enfants de tout âge dans le Parc Disneyland pour une photo souvenir à Town Square.
Lieu : Town Square - Main Street, U.S.A. – Parc Disneyland

"it's a small world" Celebration
L'attraction “it's a small world” célèbre elle-aussi les fêtes de fin d'année avec des costumes, musiques et décors dédiés. La plus joyeuse traversée en bateau de Disneyland Paris rend hommage aux traditions de tous les pays qu'elle représente, de la Scandinavie à l'Amérique du Sud, de l'Afrique à la Chine... Si les différentes nations ont leurs propres manières de fêter le nouvel an, “it's a small world" Celebration honore l'esprit des fêtes adorées par les enfants du monde entier !

31 décembre : Bonne année sous le signe de la magie Disney !
Le 31 décembre, le Parc Disneyland accueillera les visiteurs jusqu'à 1 h du matin pour une inoubliable soirée de Nouvel An. Aux douze coups de minuit, un éblouissant feu d'artifice illuminera le ciel au-dessus du Château de la Belle au Bois Dormant pour saluer de la plus belle manière qui soit, la nouvelle année.
Lieu : Château de la Belle au Bois Dormant – Main Street U.S.A. – Parc Disneyland

Disneyland Paris fait de Noël une saison enchantée et offre chaque jour un programme riche en magie et émerveillement à vivre avec le Père Noël, les Princesses et les Personnages Disney… Dès le 7 novembre 2010, les rêves de Noël deviennent réalité.

Avant-première exceptionnelle de Raiponce en présence d'Isabelle Adjani, Romain Duris, Jo-Wilfried Tsonga, Raymond Domenech, Noémie Lenoir, Rafael Nadal, Vahina Giocante, Joyce Jonathan, Zoé Félix, Dove Attia, Jérémie Rénier, Emilie Dequenne, Judith Godreche, Alexandre Bompard, Daphné Burki, Jean-Michel Zecca, Christophe Barratier, Pauline Delpech, Axelle Red, Hélène Segara, Sara Bismuth, Olivier Galzi, Maïtena Biraben, Estelle Denis, Frédéric Lopez, Nagui, Nelson Montfort, Sandrine Quétier, Valérie Expert, les Plastiscines, Hélène de Fougerolles, Charlie Le Mindu, Anne-Sophie Lapix, Bruce Toussaint, Audrey Pulvar, Frédéric Lopez, Luc Jacquet.

[19:00-23:55] Le Bal des étoiles
Location:
Le Pré Catelan
Route de Suresnes
Bois de Boulogne
75016 Paris
M° Porte Dauphine, RER C Avenue Foch
France
Phone : +33 (0)1 44 14 41 00
Fax : +33 (0)1 45 24 43 25
Mail : leprecatelan-salons@lenotre.fr
Internet Site : www.precatelanparis.com
Description:
En présence de Tara Reid, Karolina Siudyla
DJ : Ariel Wizman

Le Bal des étoiles
Le Bal des étoiles

[19:00-22:00] Visitez la résidence de Largo Winch
Location:
Maison 8
ancienne maison de Kenzo Takada
8, rue Sedaine
75011 Paris
M° Bréguet - Sabin, Bastille
France
Description:
Visitez la résidence de Largo Winch
Et vous repartirez avec le pack "privilège" exclusif contenant :
- Le nouvel album de largo Winch une semaine avant parution avec un tiré à part signé et numéroté
- Le livre anniversaire des 20 ans: « Largo Winch, images en marge – 1990-2010 » (112 pages)
- Une montre Ice Watch, collection Sili
- Une crème réparatrice mains Polaar Care
- Le DVD du premier long-métrage Largo Winch, avec Tomer Sisley
- Et d'autres surprises…

[19:30-23:00] 10 ans de Dora l'Exploratrice
Location:
Casino de Paris
16, rue de Clichy
75009 Paris
M° Liege, Place de Clichy, Trinité - d'Estienne d'Orves
France
Phone : +33 (0)1 49 95 22 22
Internet Site : www.casinodeparis.fr
Description:
Et lancement de l'opération « Beyond the Back Pack»(« Sac à Dos de rêves »).
En présence de Zazie, Tomer Sisley, Mathilde Seigner, Cédric Klapisch, Thierry Saussez, Alexandre Jardin, Marie Fugain, Olivier Marchal, Philippe Candeloro, Romane Bohringer, Matthias van Khache, Julienne Bertaux, Jean-Edouard Lipa, Severine Ferrer, Pauline Blassel, Barbara Bui et Chris Gifford, Christophe Beaugrand

[19:30-22:00] Cocktail soirée d'ouverture ParisHairworld 2010
Location:
Chambre de Commerce et d'industrie de Paris
CCIP - Hotel Potocki
27, avenue de Friedland
Hôtel Potocki
75382 Paris Cedex 08
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : 0 820 012 112
Internet Site : www.ccip.fr
Description:
Présentation officielle des équipes internationales Cette soirée est sous l'égide du Mondial Coiffure Beauté, présidée par P. Martin et S.Fodéra













[23:00-23:55] soirée London & Open-Bar privé
Location:
Crystal Lounge
51, rue de Ponthieu
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Saint-Philippe-du-Roule
France
Phone : +33 (0)1 53 75 44 55
Internet Site : www.crystallounge.fr
Description:
Aimery de Crozes a le plaisir de vous inviter gratuitement à la soirée 'London Crazy B-Day No-Limit', le Samedi 6 Novembre 2010 à partir de 23h, au Crystal Lounge.

L'Open-Bar est privé jusqu'à 00h30 et seuls les invités munis de leur laissez-passer nominatif y seront admis.
Puis nous serons rejoints par les habitués pour terminer la fête au petit matin vers 5h.

Dresscode : Chic, Glamour, Fashionable, Elégant, British, Crazy & Talons Aiguilles !
Porte sélective !!!

Pour avoir votre laissez-passer personnel (ou faire votre réservation de table), connectez-vous sur le site avec votre code V.I.P. puis enregistrerez-vous dans le formulaire 'RSVP & laissez-passer VIP'.
Vous recevrez alors votre laissez-passer par mail :
=> http://www.cireurs-private-club.com
=> Votre code V.I.P. : CBI


12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés