Thursday, January 13, 2011
Public Access


Category:
Category: All

13
January 2011
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

  Exposition "Claude Monet, 1840-1926"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
du 22 septembre 2010 au 24 janvier 2011

Pendant plus de soixante ans, Claude Monet (1840 - 1926) a peint sans relâche, élaborant une oeuvre qui incarne l'expression la plus pure de l'impressionnisme, pour constituer au début du XXe siècle un des fondements de l'art moderne. C'est l'ensemble de ce parcours riche et fécond que l'exposition des Galeries nationales réinterroge. Cette exposition monographique est la plus importante manifestation dédiée à l'artiste depuis près de trente ans, lorsque s'était tenue aux Galeries nationales en 1980 une rétrospective en forme d'hommage. Depuis, les recherches sur l'artiste se sont multipliées et ont mis en lumière des aspects moins connus de son oeuvre. Orchestrée selon des grands axes thématiques et chronologiques, l'exposition retrace la carrière de Monet, des débuts des années 1860 jusqu'aux ultimes tableaux liés au cycle des Nymphéas du musée de l'Orangerie. Cette exposition est coproduite par la Réunion des musées nationaux et le musée d'Orsay.

Ouverture du vendredi au lundi de 9h à 22h, le mercredi de 10h à 22h, le jeudi de 10h à 20h, fermeture le mardi. Dernier accès : 45 minutes avant la fermeture des Galeries, fermeture des salles à partir de 15 minutes avant la fermeture des Galeries. Fermeture exceptionnelle à 18h les 24 et 31 décembre. Fermeture le 25 décembre.
Plein tarif : 12 € - Tarif réduit : 8 €

http://www.monet2010.com/fr

Exposition "Gérôme, l'histoire en spectacle"
Location:
Musée d'Orsay
62, rue de Lille
1, rue de la Légion d'Honneur
75343 Paris Cedex 07
M° Musée d'Orsay, Solférino
France
Phone : +33 (0)1 40 49 48 14
Internet Site : www.musee-orsay.fr
Description:
du 19 octobre 2010 au 23 janvier 2011

08:00  
09:00  
10:00 [10:00-19:00] Anniversaire Edra
Location:
MY Design
75, quai de la Gare
75013 Paris
M° Quai de la Gare
France
Phone : +33 (0)1 44 97 99 08
Mobile : +33 (0)6 52 07 01 52
Fax : +33 (0)1 44 97 99 10
Mail : contact@m-ydesign.fr
Internet Site : www.m-ydesign.com
Description:
Présentation Presse et Prescripteurs des 10 ans du Flap et des 20 de la Flower's Collection chez My Design.

Confirmation auprès de press@duendestudio.fr

[10:00-12:00] Conférence de presse "Où l'ONU mêne-t-elle les Femmes ?"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Conférence de presse "Où l'ONU mêne-t-elle les Femmes ?"








[17:00] Cérémonie en l'honneur de M. Alain MIMOUN, champion olympique
Location:
Secrétariat d'Etat aux Sports, à la Jeunesse et à la Vie Associative
Site Avenue de France
95, avenue de France
75650 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 40 45 90 00
Internet Site : www.sports.gouv.fr
Description:
Cérémonie en l'honneur de M. Alain MIMOUN, champion olympique

[17:00-21:00] Vernissage de Renée Levi "Cursif"
Location:
Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
La Manufacture des Œillets
25-29, rue Raspail
1, place Pierre Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
M° Mairie d'Ivry
France
Phone : +33 (0)1 49 60 25 06
Fax : +33 (0)1 49 60 25 07
Mail : contact@credac.fr
Internet Site : www.credac.fr
Description:
du 14 janvier au 27 mars 2011
vernissage, jeudi 13 janvier 2011 de 17h à 21h

Commissaire de l'exposition : Claire Le Restif

Avec force et intensité, le travail de Renée Levi (née à Istanbul en 1960, vit et travaille à Bâle) a toujours attiré mon attention et a suscité à chaque étape mon intérêt.

Elle est de ces artistes qui ont pour objet permanent d'élargir et de redéfinir avec vigueur le champ de la création et plus précisément, la concernant, celui de la peinture.

Longtemps identifiée grâce à la peinture au spray qu'elle utilisait, à la fois directement au mur ou sur toiles, la peinture elle-même devenait le motif.
Les grandes interventions évoquaient les ornements, l'abstraction. Entre espace décoratif et performance, entre le déploiement d'une peinture et la fresque, entre la projection du geste et le graffiti, entre le retour à l'écriture et la biffure, son oeuvre suivait un rythme syncopé !

Depuis le début de son engagement artistique, la surface et le cadre, le mur et l'espace d'exposition jouent un rôle central, créant pour le spectateur une perception modifiée de l'espace. Ses propositions ne sont pas pour autant spectaculaires ou sensationnelles.

Aujourd'hui, après avoir réalisé de nombreuses expositions, dont d'importantes rétrospectives, Renée Levi continue sa peinture.

Au Crédac, elle expose ses dernières oeuvres. Le spray fluo cède la place à la large brosse et aux couleurs comme le bleu ou encore plus simplement le blanc.
L'instabilité et la volatilité du spray sont échangées contre l'épaisseur de la peinture.
Les interventions murales cèdent du terrain au retour de la toile sur châssis.

L'exposition porte le titre de « Cursif », qui veut dire tracé à la main, qui est relatif à la course, à la vitesse, dans l'écriture ou la lecture, et qui relève un caractère rapide, bref, véloce, impératif.

En dialogue avec les grandes toiles, qui portent le geste de l'artiste, on trouve ça et là des petits objets qui contiennent des petits dessins placés dans la masse du plexiglas.
Sortes d'inclusions, ces petits trésors anonymes sont des tests de dessins glanés dans les papeteries. Ils questionnent sans doute la tentative, l'instinctif et le primitif.

C'est dans cette question que se situe, se pense et se met en place « Cursif », importante étape dans l'investigation de l'artiste suisse.

Claire Le Restif









[18:00] Exposition d'Hermann Weber
Location:
Galerie Gilles Naudin
GNG
3, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 64 71
Mail : infos@galeriegng.com
Internet Site : www.galeriegng.com
Description:
Exposition du 11 janvier au 19 février 2011
Vernissage le jeudi 13 janvier

Né en 1959 à Biberach/Rib Allemagne
Peintre et sculpteur
Vit et travaille en Allemagne

La vie, la mort et l'existence, cela pourrait être mélancolique, ce n'est pas le cas. Hermann Weber répand la ténacité, l'espoir sans emphase, avec un subtil humour.


[18:00] Exposition de Laure Coupey
Location:
Lagalerie
Association Actuel Art
27, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Faidherbe - Chaligny, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 15 85
Mobile : +33 (0)6 09 84 35 82
Mail : actuelart@gmail.com
Internet Site : actuel.art.free.fr
Description:
Sculptures, dessins

du 13 au 29 janvier 2011
Vernissage jeudi 13 janvier à partir de 18h
Goûter-apéritif samedi 22 janvier de 15h à 19h

[18:00] Inauguration de la Maison de la Finance
Description:
Trois associations professionnelles créent « la Maison de la Finance »

L'AFDCC, l'APDC et la DFCG emménagent dans des locaux communs et organisent une soirée d'inauguration le jeudi 13 janvier 2011, à partir de 18h.

L'Association Française des Credit Managers et Conseils (AFDCC regroupe près de 1 000 entreprises en France), l'Association des Professionnels et Directeurs Comptabilité et Gestion (APDC compte 500 membres professionnels de la comptabilité et de la finance) et l'Association nationale des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG = 3 000 responsables financiers) ont décidé de s'installer dans des locaux communs pour créer la « Maison de la Finance » à l'adresse suivante :

14 rue Pergolèse, 75116 Paris

Cette « Maison de la Finance » permet à tous les collaborateurs des services financiers des entreprises de se retrouver sous un même toit avec une panoplie complète de services : formations, ressources documentaires, événements, groupes de travail, commissions métier...

Totalement indépendantes et parfaitement complémentaires, la DFCG, l'APDC et l'AFDCC continueront d'apporter des services spécifiques à leurs adhérents, tout en ayant l'opportunité de proposer des réflexions et travaux communs pour satisfaire l'ensemble des entreprises quels que soient leur secteur ou leur taille.

www.afdcc.com
www.apdc-france.com
www.dfcg.com

[18:00] Salon National Interfinances des Arts Plastiques 2010
Location:
Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi
Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique
139, rue de Bercy
75012 Paris
M° Bercy, Gare de Lyon
France
Internet Site : www.minefi.gouv.fr
Description:
Le 51ème Salon National Interfinances des Arts Plastiques 2010 se tiendra du 22 décembre 2010 au 19 janvier 2011.

Le vernissage aura lieu le jeudi 13 janvier 2011 à 18h.

http://www.atscaf.fr

[18:00-21:00] Vernissage : Inci Eviner et Apartés
Location:
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
ARC
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 53 67 40 00
Internet Site : www.mam.paris.fr
Description:
14 janvier - 3 avril 2011

INCI EVINER "BROKEN MANIFESTOS"

Salle 18, au sein des collections permanentes

du 14 janvier au 3 avril 2011

En résidence à la Villa Raffet, dans le cadre de SAM Art Projects

Inci Eviner est une artiste turque qui vit et travaille à Istanbul. Son travail est profondément incarné, centré sur le corps, il est fondé sur le dessin, principalement des encres de Chine sur papier.
Ces dernières années, les travaux d'Inci Eviner ont également été réalisés en vidéo avec une technique d'incrustation qu'elle s'est appropriée pour mêler motifs existants et création en studio.

Pour son exposition dans la Salle 18 au sein des collections permanentes du Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, grâce à SAM Art Projects, Inci Eviner présente ici une composition en 3 installations autour des questions de démocratie, portant un regard critique sur l'exclusion que peut induire l'identité européenne:

Ces regards croisés, Turcs et Européens, constituent pour Inci Eviner le matériau de son œuvre, un troisième regard, une curiosité créative. La dualité constante de ses œuvres sera mise en exergue dans cette exposition : passé/présent, admis/exclu, Orient/Occident, Homme/Femme, humanité/bestialité…


APARTÉS

Dans les collections

14 janvier - 7 mai 2011

A partir du 14 janvier, le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris présente dans une salle de ses collections un projet associant trois jeunes artistes dont les œuvres ont été récemment acquises.
Delphine Coindet, Ariane Michel et Raphaël Zarka ont été invités à choisir des œuvres dans les collections afin de les présenter en regard de leur propre œuvre.

Les trois artistes se sont pris au jeu de la recherche et de la découverte n'hésitant pas à présenter des œuvres inattendues, dont certaines sont montrées pour la première fois dans les salles du musée. Leurs regards croisés convergent souvent, établissent des connexions subtiles et elliptiques.

La règle du jeu vient stimuler l'exercice habituel de l'accrochage. Ce projet s'inscrit dans une série de cartes blanches données auparavant aux artistes (Jean-Luc Moulène, 2008, Claude Rutault, 2009).

[18:00-21:00] Vernissage d'Arnold Odermatt "On and off duty"
Location:
Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 46 34 61 07
Fax : +33 (0)1 43 25 18 80
Mail : ggpnv@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-vallois.com
Description:
14/01/2011 - 05/03/2011
Vernissage le 13/01/2011, 18h00 - 21h00

Il existe déjà dans le monde de l'art une légende Odermatt, celle de cet agent de police suisse vivant dans le canton reculé de Nidwalden, où il prit toute sa vie et « dans le cadre de ses fonctions » des photographies qui se seraient assoupies sans doute à jamais dans les archives d'un commissariat si le grand Harald Szeemann ne les avait un jour découvertes par hasard et montrées fissa à la Biennale de Venise de 2001, prolongeant une longue tradition, plus ou moins fantasmée, de l'histoire de l'art, voulant qu'un génie ignoré soit soudain révélé aux yeux du monde. Une belle histoire qui n'est ni tout à fait fausse, ni tout à fait vraie, puisqu'avant Venise et dès 1993, Arnold Odermatt fut exposé plusieurs fois, en Suisse, en Allemagne, en Autriche et en Grande-Bretagne, ce qui fait déjà beaucoup pour un « inconnu » qui n'aurait pas été conscient de l'intérêt de son travail. Mais le baptême vénitien fit en effet définitivement franchir les frontières et les océans aux images du retraité helvète. D'abord connu pour ses Carambolages, ces photographies en noir et blanc d'accidents de voiture avec lesquelles il « illustrait » ses rapports de police, Arnold Odermatt a peu à peu dévoilé les autres pans de ce qui se révèle être une vie de photographe : on duty, en service, des policiers dans leur bureau ou à la manœuvre, des paysages de prévention routière ou encore des phares de voitures sculptés par la chaleur d'un incendie; off duty, tout un monde nouveau que l'on découvre aujourd'hui et qui est celui de l'intimité familiale, des portraits heureux de ses enfants aux souvenirs de vacances. On et off, comme un appareil photo que l'on allume ou qu'on éteint, Arnold Odermatt l'est aujourd'hui comme il l'a sans doute été toute sa vie. Off parce que très éloigné pendant des décennies du monde de l'art et de la conscience de réaliser une démarche « artistique », mais néanmoins on, parce que le policier n'était pas du genre à penser « jamais pendant le service » et qu'après avoir fait les clichés règlementaires, il en faisait d'autres, « pour lui », assumant une recherche formelle et esthétique dont les clichés de la fin des années 1940 témoignent déjà, d'une voiture hissée hors d'un lac, telle une baleine, ou de ces accidents qui ont la beauté sculpturale de la célèbre locomotive suspendue sur la façade de la Gare Montparnasse (en 1895 !) plutôt que la violence de faits divers des Accidents de Warhol. Off parce qu'Odermatt ne se rattache à aucune école, que Düsseldorf et ses Becher sont loin des forêts de Nidwalden, et pourtant on, parce que ses images renvoient malgré tout les échos lointains des recherches photographiques des années 1960-1970, du goût pour la neutralité à une tendance « plasticienne » et à un usage de la couleur qui éclatent avec virtuosité dans les photos prise à Lausanne (1964) ou à Bellinzona (1965). On et off, enfin, parce que si Odermatt, par son relatif isolement et par les années au cours desquelles il travaille, vit avant l'ère de l'homo photographicus, avant le numérique, l'intégration de la photographie dans l'art contemporain et son triomphe public, il rappelle magnifiquement que ce n'est pas un regard rétrospectif qui élève des images au rang d'œuvres d'art, mais plutôt que nos yeux sont capables de voir aujourd'hui ce qu'ils ne voyaient pas hier, mais qui existait déjà, pleinement.

[18:00-20:30] Vernissage d'Emmanuel Van der Meulen "Chronochromie"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
du 13 janvier au 26 février
vernissage le jeudi 13 janvier de 18h à 20h30

Faisant suite à Enten-Eller, une exposition de peintures sur toile d'Emmanuel Van der Meulen présentée en 2009 à la galerie, Chronochromie permettra de découvrir un ensemble de peintures sur papier.

C'est à l'occasion de La pesanteur et la grâce, organisée par Eric de Chassey à la Villa Medici à Rome (exposition en cours jusqu'au 2 janvier 2011), qu'un ensemble de six peintures sur papier a été montré pour la première fois.

Depuis 2007, ce travail sur papier, selon des cycles autonomes, accompagne des Suites, son expérimentation de la couleur et la réalisation des tableaux. Un questionnement du recouvrement y a lieu, avec des moyens et des formats différents. L'opacité des tableaux se trouve ici rompue par la sensibilité du support, qui garde la trace du geste, selon une volonté affirmée de « rentrer dans l'épaisseur de la peinture ». Des couleurs préparées pour les tableaux peuvent en être le point de départ, mélangées à nouveau, versées à même le papier. Une succession de recouvrements et de transparences, selon une écriture à chaque fois différente, vient signifier la surface, tout en laissant entrevoir les passages de couleurs antérieurs.

Après ce premier temps de travail, la peinture peut être laissée telle quelle, monochrome, ou bien reçoit un second marquage, horizontal, vertical, central ou sur les marges, à l'image des tableaux. Ce « cache », plus ou moins grand, matérialise ce second temps de travail. Le processus de recouvrement se trouve ainsi mis en abîme par ce second marquage qui vient nommer un espace pictural autonome.

Les plus grands papiers (59 x 42 cm) de la Suite 3 sont réalisés avec un protocole plus systématique : le recouvrement de la surface principale est obtenu avec des couleurs plus saturées. L'utilisation de « glacis » y est plus fréquente. Les teintes des bandes supérieures, peintes dans un second temps, sont clairement identifiables, de même dimensions, et plus vives. Le contraste entre celles-ci et la surface centrale en est d'autant plus présent. Là aussi, le marquage supérieur souligne la verticalité de l'œuvre et l'autonomie de la surface peinte. Ce format et ce protocole sont à rapprocher des tableaux, selon un principe de confrontation à la surface colorée.
Le temps de travail de ces Suites se voit étiré sur une ou deux années. La peinture est ainsi chargée par cette durée. Chronochromie, titre de l'exposition, évoque cette temporalité présente dans le processus de réalisation des oeuvres, et qui fait corps avec la peinture. Il signifie le désir de l'artiste, matérialisé par cette méthode de travail, de « mettre du temps dans la couleur ».

Trois Suites seront présentées : un extrait de la Suite 1 (29,5 x 21 cm), la Suite 2 (42 x 28,5 cm) et la Suite 3 (59 x 42 cm). L'accrochage de la Suite 2, composé de séquences irrégulières, dessinera une phrase dans l'espace de la galerie. La Suite 3 sera présentée sous la verrière sur un mode plus égalitaire et hiératique. Ces Suites sont constituées d'œuvres indépendantes les unes des autres, réunies par dimensions et selon la méthode de travail employée.

À l'occasion de cette exposition, publication d'un catalogue avec un texte de Sophie Kaplan, aux éditions Lienart.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Nouvelles du Jour"
Location:
JTM gallery
40, rue de Richelieu
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 47 03 09 60
Fax : +33 (0)1 47 03 09 60
Mail : contact@jtmgallery.com
Internet Site : www.jtmgallery.com
Description:
du 13 janvier au 12 février 2011
Vernissage jeudi 13 janvier à partir de 18h

Commissariat :
Elvire Bonduelle et Marguerite Pilven

avec :
Boris Achour
Elvire Bonduelle
Gordon Cheung
Jean-François Dubreuil
Jochen Gerner
Olivier Leroi
Edouard Levé
Stéphane Pencréac'h
Evariste Richer
Georgia Russell
Bruno Serralongue
Taroop et Glabel
Suzanne Treister
Gabriel Vormstein

[18:00-19:00] Voeux du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
A l'occasion de la nouvelle année, le Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche au Conseil de Paris a le plaisir de vous convier à la réception qu'il offrira.

le jeudi 13 janvier 2011 à 18h30 dans les salons de l'Hôtel de Ville.

Merci d'annoncer votre présence par mail : groupe_communiste@paris.fr ou par téléphone au 01.42.76.57.68

[18:30-22:00] Collection revue : Zines Party II
Location:
Kiosque / Images
105, rue Oberkampf
Place Verte
75011 Paris
M° Parmentier, rue Saint-Maur, Ménilmontant
France
Mail : kiosque.images@gmail.com
Internet Site : www.myspace.com/lekiosque
Description:
Avec :
Nadia Agnolet
L'Articho
Christian Aubrun
Marion Balac
Paul Bonnet
Jérémy Boulard le Fur
Éditions En Marge
Éditions FP&CF
Éditions du Livre
FLTMSTPC
Papier Gaché
Rouge Gorge
Pia-Mélissa Laroche
Julien Laugier
Marine Le Saout
Jérémy Perrodeau
Modèle Puissance
Sammy Stein
Shobo Shobo
...

soirée unique : Jeudi 13 Janvier 2011 de 18h30 à 22h

http://www.collectionrevue.com/2011/01/09/zines-party-2/


[18:30] Exposition du collectif Carbone
Location:
Galerie Arludik
12/14, rue Saint-Louis-en-l'Île
75004 Paris
M° Pont Marie, Sully - Morland
France
Phone : +33 (0)1 43 26 19 22
Mail : contacts@arludik.com
Internet Site : www.arludik.com
Description:
Nouvelle année, nouveaux talents : pour débuter 2011 en beauté la Galerie Arludik à le plaisir de vous inviter au vernissage de la première exposition du collectif "Carbone”, qui réunit six jeunes artistes autour de la ligne et du trait. Venus d'horizons différents (illustration, jeu vidéo, graphisme, mode et bande dessinée), Véronique Meignaud, Maya Mihindou, Emmanuel Malin, Julie Nivert, Stéphane Tartelin et Lionel Bui déclinent ainsi sur le papier un langage incisif et singulier. Simple trait à la mine de carbone mêlé d'encre de chine ou rehaussé de couleurs, leurs œuvres percutantes et novatrices reflètent la richesse et la variété de leur talent émergent.

Vernissage de cette exposition le jeudi 13 janvier 2011 à partir de 18h30 en présence des artistes.


[18:30] VERNISSAGE de l'Exposition "Les Garçonnes"
Location:
Les Furieux
74, rue de la Roquette
75011 Paris
M° Voltaire, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 47 00 78 44
Fax : +33 (0)1 47 00 03 57
Mail : lesfurieux@noos.fr
Internet Site : www.lesfurieux.fr
Description:
VERNISSAGE de l'Exposition "Les Garçonnes"

[18:30-21:00] Vernissage d'Antanas Sutkus "INTERSECTIONS"
Location:
Russian Tea Room
42, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 45 26 04 60
Mobile : +33 (0)6 63 20 23 33
Mail : info@rtrgallery.com
Internet Site : www.rtrgallery.com
Description:
VERNISSAGE - 13 janvier à partir de 18h30
EXPOSITION - 14 janvier - 20 février 2011

Galerie RTR est honorée de présenter le travail d'Antanas Sutkus, maître de la photographie lituanienne.

Antanas Sukus est considéré comme l'un des maîtres de la photographie mondiale et est souvent surnommé le "Homer de la photographie lituanienne" tant l'œuvre de sa vie forme un assemblement continu et épique de fragments de la vie de tous les jours. Sutkus a constitué une archive immense, guidant son arsenal d'une manière créative, ouvrant perpétuellement de nouveaux thèmes et les creusant toujours plus en profondeur. Ses œuvres transcendent les limites de la culture locale. Pour lui, la photographie a toujours été un moyen de lire la réalité, et non de la recréer. La substance de son travail pourrait être définie par un seul mot : être. La notion correspond aussi bien à la vérité révélée par le photographe qu'à l'esthétique existentialiste qui se manifeste dans son œuvre. Ce n'est d'ailleurs peut-être pas un simple hasard si Sutkus, chargé de documenter la visite de Sartre et Simone de Beauvoir en Lituanie, a donné le jour à l'un des plus célèbres portraits du grand philosophe de l'existentialisme.

Vernissage d'Antanas Sutkus "INTERSECTIONS"
© Antanas Sutkus, "Pionnier", 1964

[18:30-23:00] Vernissage d'Hee Won Lee "Wonderland"
Location:
Espace Khiasma
15, rue Chassagnolle
93260 Les Lilas
M° Porte des Lilas, Mairie des Lilas
France
Phone : +33 (0)1 43 60 69 72
Internet Site : www.khiasma.net
Description:
Exposition monographique d'Hee Won Lee dans le cadre de la saison d'arts visuels "Manifeste pour des villes invisibles"

du 13 janvier au 5 février
Vernissage le jeudi 13 janvier de 18h30 à 23h

Wonderland est une ville. Wonderland ne s'éteint jamais. Wonderland est un flux électrique. À Wonderland, il y a des voix. À Wonderland, il y a des enfants abandonnés. À Wonderland, il y a des fantômes. À Wonderland, il y a des fantômes qui racontent leur vie de fantômes. À Wonderland, les écrans publicitaires racontent aussi des histoires. À Wonderland, il n'y a plus personne pour vivre les histoires.
Hee Won Lee aime les histoires. Hee Won Lee aime les fantômes. À Wonderland, les fantômes ne sont pas semblables à de grands draps blancs. À Wonderland, les fantômes sont cachés dans les ondes. À Wonderland, les fantômes sont des communications téléphoniques, sont des sons, sont des voix suspendues au-dessus de la ville qui ne s'éteint jamais. À Wonderland, les fantômes sont des enseignes lumineuses, des néons déréglés. Hee Won Lee aime les sons de Wonderland. Hee Won Lee aime la musique de Wonderland qui est la musique de machines abandonnées à Wonderland, qui est la musique de l'électricité qui traverse le corps de Wonderland. Hee Won Lee a fait un rêve étrange. Hee Won Lee a rêvé que la ville ne s'éteignait jamais et qu'elle était remplie de fantômes. Et que les fantômes étaient des voix. Hee Won Lee a fait un rêve étrange. Hee Won Lee a rêvé que la ville parlait. Hee Won Lee a rêvé qu'elle pouvait entendre l'électricité pénétrer toutes les parties de son être. Hee Won Lee a rêvé qu'elle était un fantôme qui raconte une histoire.

Avec Phone Tapping, film primé dans de nombreux festivals français et étrangers, le public découvrait l'univers ambivalent d'Hee Won Lee. Wonderland, première exposition monographique de cette jeune artiste coréenne se traverse comme un rêve inquiétant. Vidéos, son, néons et textes animés installent une étrange cité vidée de ses habitants, une machine qui tourne à vide, une ville de fantômes et d'électricité, une ode délicate et acide à l'humanité disparue.

Commissariat : Olivier Marboeuf / Khiasma
Production : Le Fresnoy, Galerie My.Monkey (Nancy)
Co-production : Khiasma

[18:30] Vernissage de Cléa Vignando
Location:
Espace Icare
31, boulevard Gambetta
92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton
France
Phone : +33 (0)1 40 93 44 50
Fax : +33 (0)1 40 93 46 07
Mail : infos@espace-icare.com
Internet Site : www.espace-icare.com
Description:
Du 5 au 29 janvier 2011
du lundi au vendredi de 9h à 22h, le samedi de 10h à 18h
Vernissage le 13 janvier à 18h30

Exposition réalisée dans le cadre du collectif Ik-Art de l'espace Icare

La figure, le signe sont les projections parfois ambiguës d'une sensation, d'un vécu. L'image ne se réduit pas à un instantané, elle bascule dans un espace mental et la mémoire se charge de lui donner vie par la couleur et son épaisseur de sens.

[18:30-21:00] Vernissage de Francesca Piqueras "L'architecture de l'Absence"
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
Du 14 Janvier 2011 au 12 février 2011
du mardi au samedi de 10h30 à 19h

VERNISSAGE LE JEUDI 13 JANVIER 2011 à partir de 18h30

«L'architecture de l'Absence »
Chittagong, Bangladesh

Photographies de Francesca Piqueras

Dans ce chantier qui ressemble à une ville apocalyptique, je prends ce que l'on me donne à voir. Je vois ce qui n'est pas visible et ce qui m'est interdit de voir.

Je n'ai aucune émotion, j'ai en permanence quelqu'un derrière mon dos qui contrôle chacune de mes photos pour être bien sur que je ne prenne aucun ouvrier. Cela tombe bien, car ce n'est pas mon propos. Ce qui m'intéresse se sont ces énormes morceaux de bateaux qui se dressent comme des sculptures gigantesques, solitaires, abandonnés, en déclin, en permanente transformation. Lente, très lente transformation. Les morceaux sont découpés à la main et au chalumeau. C'est une lutte impressionnante entre l'homme et les cathédrales de fers.

Ces bateaux qui semblent indestructibles par leur masse, par leur taille, sont anéantis par la patience de petites mains non protégées, avec des petits visages penchés sur leur labeur dont les yeux sont également à peine protégés. Cela je le vois bien, même s'il m'est interdit de le montrer.

Ces bateaux découpés transforment l'horizon en un vaste paysage; l'architecture de l'absence.

les blocs de métaux tombent et dénudent les carcasses. Il manque toujours cruellement quelque chose.

Je construis l'image en suggérant le manque et l'absence, et j'accentue la force et l'énergie plastique de ce immenses sculptures qui existe par soi même, indépendamment du reste.



Biographie

Née à Milan de mère italienne et de père péruvien, tous les deux artistes, Francesca Piqueras est à Paris depuis l'âge de 3 mois, mais toujours en mouvement entre l'Italie et, plus tard, le Pérou.

Elle photographie depuis l'âge de 13 ans, et expose depuis 2007.

Elle étudie le cinéma et l'histoire de l'art.

Elle a travaillé comme monteuse dans le cinéma, fait un court documentaire sur une artiste : Cathy Josefowitz.

Ses photos sont influencées par le cinéma et l'ambiance de certains films noir et blanc japonais ou russes des années 50, 60, mais aussi de la peinture de la littérature et de la musique.

Elles reflètent dans un premier temps une errance nocturne, le monde urbain, les traces d'urine qui sont également des êtres se détachant du trottoir : une guitare, une femme au pistolet, un joueur de basket...

Il s'agit de toute façon de paysages, même urbains : ciels à la limite de l'obscur entre les ombres des immeubles, sculptures de la rue, objets laissés à même le trottoir, trottoirs ouverts dont elle photographie les entrailles : c'est son exposition "Limites", en 2007.

Paysages aussi, quand elle pousse son regard et, quelquefois, le voile à travers des arbres, le soleil derrière, dans un train allant de Milan à Lausanne: en 2008/2009, c'est l'exposition "Paysages clairs pour des jours sombres".

Quand il s'agit de rendre hommage à l'Angélus de Millet pour l'exposition de Barbizon en 2010, elle saisit l'énergie solitaire et introspective des deux personnages à travers deux arbres calcinés qui se font face dans un paysage sombre.

"Ganges et la vie suit son cour" Novembre 2010 - Février 2011 à la Maison de la Chine, est une exposition du quotidien au bord du Ganges, le rapport au corps, à la ville et bien sur à la mort.

Elle utilise la photographie comme support graphique, plastique et visuel, portant un regard personnel et solitaire sur le monde.



Critiques

LES ECHAPPÉES EPHÉMÈRES DE FRANCESCA PIQUERAS

L'essentiel des photographies de Francesca Piqueras évoque la translation ferroviaire. Un voyage horizontal en noir et blanc par lequel le regard, en route vers une destination inconnue, fige le paysage dans l'image arrêtée. Par les trouées successives de ce long travelling découpé en stations, apparaissent des étendues reculées du monde, à l'ambiance lourde de menaces : plaines, forêts, reliefs. Plus ou moins sombres, plus ou moins brumeux, des paysages désolés, des ciels laiteux, des soleils voilés des arbres captés à la volée par l'œil solitaire. Des traces de temps retenu qui rappellent que la destination importe parfois moins que le trajet qui y mène.

Le contrepoint de cette série linéaire est, à l'inverse, statique. Une déambulation urbaine qui capte les signes apparemment anodins que recèle la cité. Plus précisément des traces d'eau projetées au sol qui s'épanchent de façon aléatoire. Des accidents éphémères du quotidien dont le passant pressé ne prendra jamais acte par absence de disponibilité. Un constat voyeuriste qui rend compte des surprises esthétiques que réserve parfois le bitume. Les visions que rapporte Francesca Piqueras symbolise le point de rencontre de deux hasards complémentaires : celui qui a mené ses pas jusqu'à cette curiosité visuelle et celui, tout aussi arbitraire, du graphisme énigmatique immortalisé par l'objectif : dragons mythologiques, silhouettes burlesques, scènes anachroniques...Des visages, des corps imaginaires gisant sous nos pieds aveugles. De test de Rorschach en ombres chinoises, ces drippings éphémères sans auteur qui empruntent à l'expressionnisme abstrait incitent à un voyage intérieur dont la symbolique induit qu'ils n'ont pas tout à fait eu lieu dans le monde réel. Collectés par la photographe, ces tableaux délétères voués à l'évaporation ont ici valeur de pièces à conviction du langage interlope de la ville. En révélant un à un les signes poétiques de ce rébus psychanalytique, Francesca Piqueras se construit un puzzle sans limites, un puzzle interminable qui s'agrandit chaque fois qu'elle en découvre une nouvelle pièce.

Stéphan Lévy-Kuentz



Francesca PIQUERAS
La transparence du monde

Francesca Piqueras a l'œil d'un Cioran. Chacune de ses expositions est un recueil de visions graves et cocasses tout ensemble - en témoigne la couleur générale de sa dernière « mise en scène du monde », Paysages clairs pour des jours sombres, présentée à Paris en novembre 2009 à la Galerie de l'Europe.

Ses photographies sont à double tranchant : derrière la sérénité, le drame ; derrière le sombre, le drôle. Pénétrer dans la chambre obscure de Francesca Piqueras, c'est risquer de côtoyer l'autre face du monde - pour notre plus grand bonheur. Ces paysages de campagne volés derrière la vitre d'un train sont-ils illuminés par l'aube ou s'éteignent-t-ils dans le plus froid crépuscule ? Ces trottoirs noircis de taches liquides après le relâchement d'un clochard ou la vidange d'une bouteille, d'une canette, d'une canalisation invisibles traduisent-ils le petit naufrage quotidien d'un ordre humain et matériel ou célèbrent-ils la grande farce d'un monde ordinaire s'agitant comme les personnages du dramma buffo ?

Francesca Piqueras nous emporte dans sa dérive poétique, dans les détours de l'absurde de nous-mêmes. Elle surprend, tantôt drôle, tantôt nostalgique, se rétablissant aux barres austères d'objets de métal, insolites, aux toits de bâtiments qu'écrasent des ciels à la Fritz Lang ; et d'ailleurs chacune de ses photographies de paysages s'anime comme une subtile transparence cinématographique devant laquelle nous serions les « spect-acteurs ». Au diapason de notre humeur, la photographie se colore : espoir ou abandon, nous sommes les seuls à soupçonner la destination du train qui nous emporte.

Fange des trottoirs, chaos industriel, animaux empaillés plus humains que les humains masqués par le flou de la frénésie - chaque sujet nous est offert par Francesca Piqueras avec la lisibilité d'un chef d'orchestre sûr de sa partition. Avec pour rare qualité cette liberté donnée à l'œil : le choix de la lecture, mode majeur ou mode mineur.

Bref, la lanterne magique de Francesca Piqueras nous invite à découvrir l'envers du monde, au-delà du voile de gaze d'une réalité trop évidente. Très beau voyage. On ne peut que saluer ce regard dont Cioran aurait pu dire qu'il est celui d'une magnifique poupée dont les yeux seraient tombés à l'intérieur.

Stéphane Héaume - Janvier 2010

[18:30] Vœux de la Région Ile-de-France
Location:
Conseil Régional d'Ile de France
33, rue Barbet de Jouy
75007 Paris
M° Saint François Xavier
France
Phone : +33 (0)1 53 85 53 85
Internet Site : www.iledefrance.fr
Description:
Vœux de Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d'Ile-de-France










[19:00] Exposition de Béatrice et Victor Gingembre
Location:
Galerie Bansard
26, avenue de La Bourdonnais
75007 Paris
M° École Militaire, RER C Pont de l'Alma
France
Phone : +33 (0)1 45 56 12 11
Mobile : +33 (0)6 07 30 30 98
Mail : aegb@noos.fr
Internet Site : www.galerie-bansard.org
Description:
du 3 au 17 janvier 2011

[19:00-22:00] Lancement du Calendrier Pirelli 2011 de Karl Lagerfeld
Location:
Mini Palais
avenue Winston Churchill
Perron Alexandre III du Grand Palais
Entrée Pont Alexandre III
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 42 56 42 42
Mail : info@minipalais.com
Internet Site : www.minipalais.com
Description:
En présence de Judith Godrèche (maîtresse de cérémonie), Sonia Rolland, Uffie, Jeneil Williams, Baptiste Giabiconi, Ali Mahdavi, Olivier Zahm, Rémy Quentin, Harri Peccinotti, Sébastien Jondeau

La mythologie grecque et romaine à l'honneur

Après un lancement mondial à Moscou en décembre, le prestigieux rendez-vous du Grand Palais constituait l'unique opération de promotion nationale. Mais il est inutile de chercher l'oiseau rare en librairie ce matin, le précieux ouvrage n'est en principe pas à vendre. Pirelli ne le destine qu'à des personnalités triées sur le volet, acteurs du monde des arts, de la mode, de la politique et des médias à qui il offre des exemplaires chaque année. Ce qui n'empêche pas certains exemplaires de se retrouver régulièrement sur les sites d'enchères... Précieux indicateur de l'évolution de notre société et de la mode, le calendrier varie chaque année selon l'inspiration de son auteur. Le créateur et photographe Karl_Lagerfeld a été choisi pour illustrer l'édition 2011 de 36 clichés, avec pour thème la mythologie grecque et romaine. « Je n'ai choisi que des amies, je voulais que les modèles soient très à l'aise avec moi », confie le célèbre styliste (voir ci-contre). Vingt modèles, dont cinq hommes, ont accepté de prendre la pose. Invitée vedette, l'actrice américaine Julianne_Moore, immortalisée en reine de l'Olympe. Des déesses et des mythes pour un calendrier de légende...


[19:00] Sortie du livre "Osez l'amour des rondes"
Location:
Librairie La Musardine
122, rue du Chemin Vert
75011 Paris
M° Père Lachaise
France
Phone : +33 (0)1 49 29 48 55
Fax : +33 (0)1 49 29 48 59
Internet Site : www.lamusardine.com
Description:
Sortie du livre "Osez l'amour des rondes"

[19:00-21:00] Vernissage de Katarina Brunclíková
Location:
Centre Culturel Tchèque
18, rue Bonaparte
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 53 73 00 22
Fax : +33 (0)1 53 73 00 27
Mail : ccparis@czech.cz
Internet Site : www.czechcentres.cz/paris
Description:
Exposition ouverte du 14 janvier au 19 février 2011
du lundi au vendredi de 10h à midi, du mardi au samedi de 13h à 18h, nocturne le mercredi jusque 20h

Vernissage le jeudi 13 janvier 2011 à 19h en présence de l'artiste

Prises dans Prague, ces photographies de Katarina Brunclíková (née en 1977) transfigurent ici le pavage d'un trottoir, là les lignes des néons d'un couloir de métro, ou les reflets aperçus dans quelque vitrine, pour créer des compositions abstraites subtiles et poétiques.

[19:00-21:00] Vernissage de Nicolas Vial
Location:
Galerie Catherine Houard
15, rue Saint-Benoît
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)9 54 20 21 49
Mail : galerie@catherinehouard.com
Internet Site : www.catherinehouard.com
Description:
Peintures et dessins inédits

Exposition du 14 janvier au 5 mars 2011
Vernissage jeudi 13 janvier 2011 à partir de 19h

Nicolas Vial ouvre, pour la première fois, ses agendas, truffés de dessins réalisés aux feutres-gouaches pendant ses communication téléphoniques. 20 ans de carnets intimes, 200 dessins éclatants de vivacité, jamais montrés, qui dévoilent sa personnalité malgré lui.

Des morceaux de vie (annotations, rendez-vous) secrets dessinés à l'écoute de ses interlocuteurs téléphoniques. Au fil des dessins, nous découvrons un univers qui se libère comme un rêve construit et nous fait entrer dans son imaginaire peuplé de figures récurrentes : chats, bateaux, hommes aux chapeaux, maisons abandonnées...

Ces dessins, semblables à l'écriture automatique chère aux surréalistes, jetés sur les doubles pages des agendas ont cependant des points communs avec ses tableaux de grands formats, aux matières superposées dont Harry Bellet dit dans Le Monde «.la matière, par exemple, étendue, grattée, étendue à nouveau, crée une stratification réjouissante sans jamais s'empâter ». Une peinture gestuelle donnant une dimension forte à des sujets presque classiques: maisons et portraits d'hommes.

Né en 1955, Nicolas Vial à étudié à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art puis à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il est avant tout connu pour ses dessins de presse dans les plus grands journaux français.

Illustrateur au Monde depuis 1982, il publie également des dessins dans Le Journal du Dimanche, L'Express, Le Nouvel Observateur, Le Temps, Connaissance des Arts, Beaux-Arts, Télérama, etc.

En 2002, le public découvre pour la première fois Nicolas Vial l'artiste-peintre grâce notamment à une exposition de peintures marines au Musée National de la Marine de Paris, qui lui vaudra la distinction de Peintre officiel de la Marine en 2008.

Parallèlement, de nouvelles oeuvres étaient exposées en France et à l'étranger: New York, Los Angeles, Venise, Trieste, Zeebruge...

Le catalogue de l'exposition sera en vente à la galerie.



[19:00-21:00] Vernissage de Pascal Lièvre "Made in France"
Location:
Théâtre Rutebeuf
Galerie du Rutebeuf
16/18, allées Léon Gambetta
92110 Clichy-la-Garenne
M° Mairie de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 47 15 31 38
Fax : +33 (0)1 47 15 30 45
Mail : culture@ville-clichy.fr
Internet Site : ww.ville-clichy.fr/119-theatre-rutebeuf-clichy.htm
Description:
2011-01-12 -> 2011-02-20
Vernissage le 12 Janvier à 19h

A partir du 14 janvier 2011, la galerie municipale du Rutebeuf vous proposera une exposition de Pascal Lièvre :
"Made in France".

L'artiste choisit de grands tableaux de la peinture hexagonale (ceux de David ou de Géricault par exemple) et les traduit en pochoirs bleu-blanc-rouge : ce qui invite à se poser un certain nombre de questions :
L'art a-t-il une nationalité ? Y a-t-il un "style" français (ou une exception culturelle française) ?
Pouvons-nous transformer les formes de la représentation de l'identité nationale ? Les trois couleurs de notre emblème national doivent-elles être à jamais séparées ? ...

La vidéo "La France qui travaille" accompagne ces toiles.

Elle montre les mains d'une vieille femme qui a trois pelotes de laine sur les genoux, bleu-blanc-rouge, et qui tente de tricoter les trois fils ensemble, car pour Pascal Lièvre la France qui travaille est celle qui crée les liens entre les êtres, pas celle qui les divise.

A l'occasion de cette exposition le premier catalogue Made in France de Pascal Lièvre sera présenté.

http://www.lievre.fr

[19:00-21:00] Vernissage de Robert Melcus "La cité idéale, du mythe à la réalité"
Location:
MJC Fernand-Léger de Corbeil-Essonnes
Maison des Jeunes et de la Culture Fernand-Léger
45, allées Aristide-Briand
91100 Corbeil-Essonnes
M° RER D Corbeil-Essonnes
France
Phone : +33 (0)1 64 96 27 69
Fax : +33 (0)1 60 88 06 25
Mail : contact@mjccorbeil.com
Internet Site : www.mjccorbeil.com
Description:
LA CITÉ IDÉALE, DU MYTHE À LA RÉALITÉ
Peintures de Robert MELCUS

La « cité idéale » est un des grands rêves de nos sociétés urbaines, une utopie qui fait rêver les hommes à travers les âges et alimente sa quête du bonheur.

Réelles ou mythiques les plans de ces « cités idéales » doivent être le reflet d'une société libre et égalitaire. Selon la période dont elles sont issues, elles symbolisent le fantasme sociétal de l'homme et sont parfois l'objet d'études et d'expérimentations pour des architectes audacieux.

Exposition du 10 au 28 janvier
vernissage le jeudi 13 janvier à 19h

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Encore Plus Blanc"
Location:
Sèvres Espace Loisirs
SEL
47, grande Rue
92310 Sèvres
M° Pont de Sèvres, Gare SNCF Sèvres - Rive Gauche
France
Phone : +33 (0)1 41 14 32 32
Fax : +33 (0)1 41 14 32 10
Mail : sel@sel-sevres.org
Internet Site : www.sel-sevres.org
Description:
Après le succès de l'exposition "Incroyable mais blanc" en janvier 2008, la galerie va de nouveau se couvrir d'un blanc manteau. De toutes matières, de toutes inspirations, les univers d'une quinzaine d'artistes plasticiens contemporains se croiseront pour donner à la galerie un éclat "encore plus blanc" qui vous étonnera, vous ravira, vous éblouira... "Le blanc sur notre âme agit comme le silence absolu...ce silence n'est pas mort, il regorge de possibilités vivantes...c'est un rien plein de joie juvénile ou, pour mieux dire, un rien avant toute naissance, avant tout commencement."
Vassily Kandinsky

Du 8 au 30 janvier
Tous les jours de 14h à 19h
Vernissage : jeudi 13 janvier à 19h

[19:00-21:00] Vernissage exposition Laura Covaci "Orphelinat"
Location:
Galerie 208 Chicheportiche
208, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 50 30 24
Fax : +33 (0)1 42 50 30 24
Mail : contact208@free.fr
Internet Site : www.galerie208.com
Description:

[19:00-21:00] Voeux du maire du 2ème arrondissement
Location:
Mairie du 2ème arrondissement
8, rue de la Banque
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 53 29 75 02
Fax : +33 (0)1 53 29 75 01
Mail : maire02@paris.fr
Internet Site : www.mairie02.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 2ème arrondissement

Avec le collectif d'artistes Senso, à l'initiative d'Olivier Sens

[19:00-22:00] Voeux du maire du 4ème arrondissement
Location:
Mairie du 4ème arrondissement
2, place Baudoyer
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 54 75 80
Internet Site : www.mairie04.paris.fr
Description:
Vœux du maire du 4ème arrondissement

Pour vous souhaiter une excellente année 2011, Dominique Bertinotti vous invite chaleureusement à la cérémonie des vœux dans la salle des fêtes de la Mairie, en présence de toute l'équipe municipale.

[19:00-21:00] Voeux du maire du 12ème arrondissement
Location:
Espace Reuilly
21, rue Hénard
(rue Antoine-Julien Hénard)
75012 Paris
M° Montgallet, Dugommier
France
Phone : +33 (0)1 44 74 90 49
Fax : +33 (0)1 44 74 90 47
Mail : espacereuilly@paris.fr
Internet Site : www.espace-reuilly.com
Description:
Vœux du maire du 12ème arrondissement

Michèle Blumenthal, Maire du 12e arrondissement et l'équipe municipale ont le plaisir de vous convier à la cérémonie de présentation des vœux.

[19:30-22:30] Avant-première "Artisans du changement - le salaire de l'espoir"
Location:
Maison de l'Unesco
125, avenue de Suffren
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP
M° Ségur
France
Phone : +33 (0)1 45 68 05 16
Internet Site : www.unesco.org/fr
Description:
Avant-première du documentaire "Artisans du changement - le salaire de l'espoir"

Arjowiggins Graphic a le plaisir de vous inviter à une projection en avant-première à l'UNESCO

"Artisans du changement - le salaire de l'espoir"
Épisode n°1 de la collection documentaire internationale de Sylvain Braun

Soirée en présence de Mme Michèle Pappalardo, commissaire générale au développement durable

et de M. Nicolas Hulot, président de la Fondation pour la Nature et l'Homme.


Un an après la diffusion télévisuelle de la première saison documentaire, 30 nouveaux Artisans du Changement nous expliquent comment, à leur échelle, ils mettent en place de nouveaux modèles de croissance plus responsables.

Albina Ruiz (Ciudad Saludable, Pérou), Thomas Granier (la Voûte Nubienne, Burkina Faso) et Bagoré Bathily (la Laiterie du Berger, Sénégal) sont les Artisans de l'épisode « Le Salaire de l'Espoir», présenté à l'UNESCO.

La projection sera suivie d'un débat sur le thème
« l'entreprise responsable, utopie ou réalité ?», en présence de :
Patrick Viveret, Yves Leers, Elisabeth Laville, Sylvain Braun, Thomas Granier.

Avant-première du documentaire "Artisans du changement - le salaire de l'espoir"

[19:30] Exposition de Daniela Jordanova « Double Réalité »
Location:
Institut Culturel Bulgare
Centre Culturel Bulgare
28, rue la Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 43 59 20 52
Fax : +33 (0)9 53 17 20 40
Mail : contact@ccbulgarie.com
Internet Site : www.ccbulgarie.com
Description:
5/01 – 28/01
Vernissage le 13 janvier à 19h30

Peintures & œuvres sur papier

L'exposition regroupe peintures sur toile et œuvres sur papier, qui explorent la relation entre réalité virtuelle et monde réel.
A partir du principe que la complexité de notre vie provenait essentiellement du fait que nous devions évoluer dans un monde où la rapidité des nouvelles technologies nous faisait prendre conscience de l'existence de deux univers qui s'affrontaient et qui nous imposaient de nouvelles règles, aujourd'hui nous intégrons ces deux mondes dans notre quotidien, au point que le réel et le virtuel sont indissociables dans notre expression, dans notre communication.
Pourtant l'image issue de cette double réalité soulève une question : « notre conscience, notre aptitude à la compréhension évoluent-elles aussi rapidement que la technologie ? »

[19:30-21:30] Rencontre avec Alëxone
Location:
Galerie L.J.
Lemarié-Jeudy
12, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 78 38 44 47
Mail : info@galerielj.com
Internet Site : www.galerielj.com
Description:
Polo Jeans Co. Ralph Lauren & ART STARS présentent :
JEUDI 13 JANVIER 2011 | 19h30-21h30

La Galerie L.J. a le plaisir de vous inviter autour d'un verre à une rencontre avec Alëxone à l'occasion de son interview filmée pour le projet ART STARS de Polo Jeans Co. Ralph Lauren.
En janvier 2010, Polo Jeans Co. Ralph Lauren lance le projet ART STARS et a demandé à une cinquantaine des artistes contemporains les plus prometteurs d'Europe (dont Alëxone) de personnaliser des étoiles en 3 dimensions recouvertes de denim (jean). Toutes les étoiles créées furent réunies dans une exposition publique à Londres le 6 décembre 2010 et vendues aux enchères au profit de Teenage Cancer Trust. Pour 2011, le projet entend donner sa chance aux jeunes artistes sous la forme d'un concours, et offre aux gagnants une session de tutorat à l'atelier d'artistes participants en 2010 devenus mentors, en l'occurrence Alëxone pour la France.











[20:00-22:00] Concert privé Lou Lesage
Location:
La Blanchisserie
24, rue d'Aguesseau
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)1 41 31 31 41
Fax : +33 (0)1 46 03 18 39
Mail : galerie@lablanchisserie.com
Internet Site : www.lablanchisserie.com
Description:
C'est son père Pierre Emery qui l'accompagne à la guitare.

[20:00] Soirée des cadres d'EDF
Location:
Salons France Amériques
Hôtel particulier du comte Le Marois
9/11, avenue Franklin-D.-Roosevelt
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 45 61 96 02
Fax : +33 (0)1 45 61 06 41
Internet Site : www.france-ameriques.fr
Description:
Soirée des cadres d'EDF

[20:00-22:00] Soirée du nouvel accrochage de l'expo "follow me" de Sylvester Engbrox
Location:
Galerie VivoEquidem
113, rue du Cherche-Midi
75006 Paris
M° Duroc, Falguière, Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : +33 (0)9 61 26 92 13
Mail : galerie@vivoequidem.net
Internet Site : www.vivoequidem.net
Description:
du 13 au 29 janvier 2011

vernissage de la seconde partie de l'exposition FOLLOW ME, peintures de Sylvester Engbrox

De nouvelles toiles et un nouvel accrochage en présence de l'artiste.

+ présentation en avant-première du vinyle picture-disc du groupe de musique électronique Platform [Re]boot. Sylvester Engbrox, l'un des trois compositeurs de cette formation, a illustré ce disque collector 12" en édition limitée à 200 exemplaires numérotés.












[21:00-23:50] Soirée Smirnoff pour le nouvel an russe
Location:
Chez Castel
15, rue Princesse
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 51 52 80
Description:
En présence de Jean-Claude Jitrois, Sarah Marshall, Franck Dubosc, Fabien Onteniente, Laurent Weil, Alexandre Arcady, Xavier de Moulins, Nicolas Bedos, Yves Lecoq, Titoff, Bernard Montiel, Valéry Zeitoun, John Mamann, Alexandra Golovanoff, Chantal Thomass, Valérie Expert, Cécile de Ménibus, Bérénice Bejo, Julie Judd, Saïda Jawad

11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés