Tuesday, March 1, 2011
Public Access


Category:
Category: All

01
March 2011
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

  Fête nationale de Bosnie-Herzégovine
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale de Bosnie-Herzégovine

08:00  
09:00 [09:30-11:00] Conférence de presse de lancement de Bing en France
Location:
Microsoft France Paris MB
Campus Microsoft France
39-41, quai du Président Roosevelt
92130 Issy-les-Moulineaux
M° RER C Issy - Val de Seine, T2 Henry Farman, T3 Pont du Garigliano, Balard
France
Phone : 09 70 01 90 90
Internet Site : www.microsoft.com/france/microsoft-en-france/notre-adresse.aspx
Description:
Conférence de presse de lancement de Bing en France


[10:15-13:30] Conférence de presse à l'occasion de la 14e Journée Nationale de l'Audition
Location:
Mairie du 10ème arrondissement
72, rue du Faubourg Saint-Martin
75475 Paris Cedex 10
M° Château d'Eau, Jacques Bonsergent, Gare de l'Est
France
Phone : +33 (0)1 53 72 10 10
Fax : +33 (0)1 53 72 11 01
Mail : webmairie10@paris.fr
Internet Site : mairie10.paris.fr
Description:
Au cours de cette conférence, les résultats de l'enquête Nationale JNA - IPSOS - REUNICA sur le thème :

« Nuisances sonores et gêne auditives » seront présentés à la presse en avant première.


Les oreilles des Français malmenées par le bruit...

Pour sa 14e édition en 2011, la Journée Nationale de l'Audition a choisi de s'intéresser à un sujet qui concerne tous les Français, celui des nuisances sonores et de la gêne auditive subies au quotidien par tout un chacun. Cette thématique permettra de mettre en lumière les différentes problématiques liées aux pollutions sonores dans notre quotidien et à leurs effets sur la santé.

Véritable sujet de société, le bruit constitue une gêne majeure dans la qualité de vie des Français : bruits domestiques, de transport, de voisinage, de loisirs, bruit au travail...


Une nouvelle enquête nationale 2011 JNA - Ipsos - Réunica pour dresser un état des lieux de la situation du bruit en France

Afin de mieux comprendre les habitudes de vie des Français face à ce fléau moderne, une grande enquête nationale sera réalisée par l'association JNA en collaboration, et avec le soutien de son partenaire Réunica.

Cette nouvelle enquête 2011, menée auprès d'un échantillon de 900 personnes, va permettre de dresser un état des lieux précis de la situation du bruit en France, de ses conséquences et de ses effets sur la population et sur la santé. En outre, l'enquête abordera toutes les situations du bruit subi chez soi au quotidien, à l'extérieur de son domicile, au travail, ou dans les transports...

NB : A l'issue de cette conférence de presse : Inauguration de l'exposition : Les appareils auditifs à travers le temps... La visite sera suivie d'un buffet déjeunatoire.

Les appareils auditifs à travers le temps

A l'initiative d'une exposition retraçant l'évolution historique de l'aide auditive, l'association Journée nationale de l'audition (JNA) propose aux visiteurs un retour dans le temps afin de découvrir les différentes avancées ayant révolutionné ce domaine depuis 2 siècles.

Dans le cadre de la 14e édition de la Journée Nationale de l'Audition - qui se tiendra le 10 mars 2011 dans de nombreuses villes de France - l'association éponyme propose au grand public de s'intéresser au sujet de l'audition à travers une exposition aussi divertissante que didactique : « Les appareils auditifs à travers le temps : 2 siècles pour mieux s'entendre »
Le public pourra se familiariser avec les spécificités techniques des différentes périodes de l'aide auditive (acoustique, électrique, électronique, numérique et programmable), de la prothèse implantée et de l'audiométrie.
A noter qu'au cours de la Journée Nationale de l'Audition, le 10 mars, des tests de dépistage auditifs gratuits seront dispensés de 9h à 18h et qu'à 19h le public pourra assister à la conférence « Restaurer l'audition ».

du 1er au 14 mars
Vernissage le mardi 1er mars à 11h30




[12:00-13:00] Défilé Fatima Lopes
Location:
Salon des Miroirs
13, passage Jouffroy
12, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards, Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 47 70 15 21
Fax : +33 (0)1 47 70 15 21
Mail : infos@salon-miroirs.com
Internet Site : www.salon-miroirs.com
Description:
Défilé Fatima Lopes

[12:30-13:30] Remise officielle du tableau "Les Trois Grâces" de Lucas Cranach l'Ancien
Location:
Musée du Louvre
Place du Carrousel
75058 Paris Cedex 01
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 40 20 50 50
Fax : +33 (0)1 40 20 54 52
Internet Site : www.louvre.fr
Description:
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a le plaisir de vous inviter

à la remise officielle du tableau

Les Trois Grâces
de Lucas Cranach l'Ancien

Au musée du Louvre
Entrée par le passage Richelieu





[13:00-14:00] Défilé Harry Halim
Location:
Galerie Anne de Villepoix
18, rue du Moulin Joly
75011 Paris
M° Couronnes, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 78 32 24
Mobile : +33 (0)6 15 12 19 35
Fax : +33 (0)1 42 78 32 16
Mail : info@annedevillepoix.com
Internet Site : www.annedevillepoix.com
Description:
Défilé Harry Halim






[14:00-15:00] Défilé Moon Young Hee
Location:
Espace Commines
17, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 53 56
Fax : +33 (0)1 42 77 81 61
Mail : mc-bouhours@commines.com
Internet Site : www.espace-commines.com
Description:
Défilé Moon Young Hee

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00  
15:00 [15:00-16:00] Défilé Aganovich
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Défilé Aganovich

16:00 [16:00-17:00] Défilé Anthony Vaccarello
Location:
Galerie Cent8 - Serge Le Borgne
108, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 74 53 57
Mobile : +33 (0)6 61 67 37 69
Fax : +33 (0)1 42 74 53 18
Mail : info@sergeleborgne.com
Internet Site : www.sergeleborgne.com
Description:
Défilé Anthony Vaccarello

[16:00-21:00] Inauguration de l'exposition "Chagall et la Bible"
Location:
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 53 01 86 60
Fax : +33 (0)1 42 72 97 47
Mail : info@mahj.org
Internet Site : www.mahj.org
Description:
Du 2 mars au 5 juin 2011

Le cœur de cette exposition est le travail phénoménal d'illustration de la Bible hébraïque auquel Marc Chagall se consacra plus d'un quart de siècle, de 1931 à 1956. Le MAHJ restitue ce long processus de création, depuis la magnifique série de gouaches réalisée par l'artiste, en passant par les différents états de gravure où le motif se précise, jusqu'aux gravures définitives rehaussées à la main, montrées ici pour la première fois. Par ailleurs des peintures, des œuvres sur papier et des vitraux mettent en lumière les formes visuelles que prend le texte biblique sous le pinceau du peintre, ainsi que leurs sources et leurs transpositions.

Inauguration de l'exposition "Chagall et la Bible"

[16:30-17:30] Défilé Luis Buchinho
Location:
Weber Métaux
Garage Turenne
66, rue de Turenne
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 46 72 34 00
Fax : +33 (0)1 45 15 23 76
Mail : info@weber-metaux.com
Internet Site : www.weber-france.com
Description:
Défilé Luis Buchinho


[17:00-18:00] Défilé Corrado de Biase
Location:
Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 28 28 00
Fax : +33 (0)1 40 28 29 01
Mail : relations-publiques@chatelet-theatre.com
Internet Site : www.chatelet-theatre.com
Description:
Défilé Corrado de Biase

[17:00-20:00] Vernissage de Saint-Cricq
Location:
Galerie Olivier Nouvellet
19, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Odéon, Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 43 29 43 15
Mail : contact@cercleoliviernouvellet.com
Internet Site : www.cercleoliviernouvellet.com
Description:
du 1er au 5 mars
vernissage le mardi 1er mars à partir de 17h



[18:00-19:00] Défilé Hakaan
Location:
Hôtel Ritz
15, place Vendôme
75001 Paris
M° Tuileries, Madeleine, Opéra, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 43 16 30 30
Fax : +33 (0)1 43 16 31 78
Mail : resa@ritzparis.com
Internet Site : www.ritzparis.com
Description:
Défilé Hakaan Yildirim

[18:00-21:30] Vernissage d'Elise Leclercq "gestes d'expérience"
Location:
Galerie du Haut-Pavé
3, quai de Montebello
75005 Paris
M° Maubert - Mutualité, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 54 58 79
Mail : contact@haut-pave.org
Internet Site : www.haut-pave.org
Description:
du 1er au 26 mars 2011
vernissage le mardi 1er mars de 18h à 21h30

[18:00-21:00] Vernissage de Damien Vervust "ce que je vois et ce que je vis"
Location:
Centre culturel Nelly Rotman
Hall de l'hôpital Henri Mondor - porte 1
51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
94000 Créteil
M° Créteil - L'Echat
France
Phone : +33 (0)1 49 81 42 26
Internet Site : chu-mondor.aphp.fr
Description:
du 1er au 18 mars 2011
du lundi au vendredi de 12h à 16h30

vernissage le mardi 1er mars 2011 à 18h

[18:00-21:00] Vernissage de François Morellet "réinstallations"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
2 mars - 4 juillet 2011
11h00 - 21h00
Nocturnes tous les jeudis jusqu'à 23h
Fermeture des caisses à 22h

inauguration publique le mardi 1er mars 2011 sur invitation

tarifs
12 €, TR 9 € / 10 €, TR 8 €, selon période

Invité au Centre Pompidou, François Morellet a préféré montrer un aspect particulier de son art : les installations. Il s'agit pour lui d'œuvres éphémères, réalisées dans ses expositions personnelles ou dans les manifestations auxquelles il participe.
Elles sont conçues pour un endroit précis et exécutées sur place, avec des moyens légers. Destinées à disparaître ou à être démontées à l'issue de la manifestation, elles sont très peu ou pas connues, sauf à avoir été vues à chaque occasion, comme lors de la Nuit blanche à Paris, en 2005, pour quelques heures à la tombée de la nuit sur les quais de la Seine. L'exposition qui rassemble et réinstalle vingt-six d'entre elles au Centre Pompidou est une proposition tout à fait inédite.
François Morellet a réalisé un grand nombre d'installations depuis le début des années 1960 au sein des activités d'une association d'artistes, le Groupe de recherche d'art visuel (GRAV), puis seul, dans toutes les circonstances et sur les supports les plus variés, à l'intérieur, à l'extérieur, au sol, sur les murs, dans les arbres, dans toutes sortes de lieux - la synagogue de Delme, l'église Sainte-Irène d'Istanbul, le col de la Furka, le musée de Dijon, le parc du château de Münster -, avec les moyens les plus variés - du ruban adhésif, des tubes de néon, des morceaux de bois, des tas de sel, des plaques de métal. Ces installations sont souvent directement issues de son oeuvre de peintre, dont elles constituent une extension dans une autre dimension et avec un autre but, celui d'occuper l'espace, d'être en rapport avec un lieu : ainsi la superposition de parallèles sur la façade de la galerie Denise René, à Paris, en 1971, est-elle directement issue des réseaux de lignes utilisées par l'artiste dans ses tableaux faits de grilles comme celui du Centre Pompidou, Quatre doubles trames traits minces 0° 22°5 45° 67°5, qui date de 1958. Les œuvres qu'il met en place dans l'architecture, dans le cadre d'une commande, et qui, intégrées à un édifice, sont destinées à demeurer résultent de la même démarche. Le dernier ouvrage, le plus remarquable, est celui des fenêtres de l'escalier Lefuel au musée du Louvre. Pour « Réinstallations », un choix de ces œuvres a été effectué avec François Morellet qui retrace cette histoire dans une rétrospective, de 1963 jusqu'à aujourd'hui : elle met l'accent sur la diversité des installations, qu'elle réinterprète le cas échéant ou dont elle reconstitue et adapte les espaces qui les avaient accueillies ou les supports sur lesquels elles ont été opérées. On découvrira donc successivement certaines de ses réalisations pleines de surprise pour les « labyrinthes » du GRAV, des environnements faits de tubes de néon clignotants, parfois d'une grande agressivité visuelle, des décors sur les murs donnés par des bandes adhésives disposées selon un certain ordre, une pièce occupée par des tubes métalliques, allant du plafond aux murs et au sol, dans laquelle il est difficile de se déplacer, des espaces garnis de tubes de néon rouge ou bleu couvrant le sol et montant sur les murs, des poutres ou des branches de bois utilisées dans toutes sortes de positions, des tableaux entièrement blancs disposés sur le mur donnant l'impression d'un grand désordre et dont il faudra découvrir le principe, des arabesques faites d'arcs de cercle en tubes de néon se déroulant sur les murs ou encore un espace rempli de tubes de néon pendant du plafond, touchant peu à peu le sol et finissant à l'horizontale. Un vrai spectacle, une ambiance de fête.

ALFRED PACQUEMENT - Pourquoi avoir choisi de privilégier les installations ? Comment les situez-vous dans votre œuvre, et pourquoi ce titre « Réinstallations » ?
FRANÇOIS MORELLET - Cette 455e exposition personnelle aurait pu être l'occasion d'une revue des œuvres les plus marquantes de ma longue carrière, mais j'ai préféré en faire la toute première rétrospective de ce que je considère comme mes « installations ». Sous ce terme, je range les mises en place éphémères d'éléments légers que j'ai disposés différemment selon l'architecture de chaque lieu d'exposition. Depuis quarante-huit ans, j'ai souvent pris un plus grand plaisir à imaginer et réaliser ces installations plutôt qu'à montrer toujours les mêmes œuvres anciennes, arrachées cruellement et avec mille soins à d'autres lieux d'exposition. Ces installations ne figurent presque jamais dans les catalogues des expositions dont elles font partie : les délais d'impression étant trop longs pour reproduire des photos in situ, ce qui est le cas aujourd'hui pour le catalogue de cette présentation. Le titre « Réinstallations » est tout à fait pertinent si l'on admet que la qualité la plus spécifique d'une installation, c'est d'être éphémère. Elle se doit donc de mourir pour éventuellement renaître, modifiée par le nouvel espace qu'elle occupe. Ce caractère les différencie des œuvres et des intégrations. Quand une installation comme celle de mes « néons pleureurs » est achetée, par exemple, par le Centre Pompidou, elle devient alors une œuvre, et postule à l'immortalité. De leur côté, les intégrations peuvent être considérées comme des installations définitivement et richement installées. Enfin, dans ces « réinstallations » réside une grande contradiction liée au fait qu'elles doivent se plier aux contraintes du lieu. Ici, au Centre, les contraintes brillent par leur absence, une absence de mur et de plafond. Il a donc fallu « construire » des contraintes, des cimaises qui évoquent les différents espaces ayant vu naître chacune des installations réactivées.

AP - Le néon intervient constamment dans votre œuvre. Comment l'avez-vous découvert et quelles qualités trouvez-vous à ce matériau industriel ?
FM - Dès le début des années 1960, mes amis du Groupe de recherche d'art visuel et moi étions persuadés que le règne de la peinture, des tableaux et des sculptures était fini, condamné à jamais. Nous étions passionnés par les matériaux modernes qui n'étaient pas encore trop « pollués » par l'art traditionnel. Nous aimions particulièrement tout ce qui pouvait créer du mouvement ou de la lumière. Depuis 1952 très précisément, je m'intéressais presque exclusivement aux lignes droites. Les tubes de néon me sont apparus comme un matériau idéal. Tout d'abord parce qu'ils sont droits d'origine, avant de se plier aux usages de la publicité. Ensuite parce qu'ils peuvent s'éclairer et s'éteindre brutalement. Et enfin parce que je croyais alors qu'ils n'avaient jamais été utilisés dans le domaine de l'art - comme le pensaient sans doute Martial Raysse et Dan Flavin à la même époque, alors que dans les années 1920 un grand artiste tchèque, Pešanek, s'en servait déjà. Au début, mes néons étaient toujours animés par des programmateurs très simples et je jouais beaucoup avec des rythmes d'allumage/extinction en déphasage.

AP - Comment avez-vous conçu le parcours de l'exposition ? Est-il chronologique ? Certaines propositions spatiales des années 1960 témoignent d'une volonté de faire participer le spectateur. Était-ce une manière de redéfinir la notion d'œuvre d'art ?
FM - Le parcours est plus ou moins chronologique. Les œuvres des années 1960 faisaient partie de labyrinthes et autres parcours accidentés du GRAV, qui avaient, c'est vrai, comme but principal de faire réagir et participer les spectateurs. Oui, nous étions politisés avec une part de naïveté propre à l'époque. Nous avons été invités plusieurs fois en Allemagne, en Italie et deux fois même aux États-Unis. Nous rejetions l'attitude des artistes individualistes et inspirés et nous nous considérions comme de simples meneurs de jeu. Nous avons eu beaucoup de succès auprès des jeunes et très peu auprès des collectionneurs.

AP - Les titres de vos œuvres sont parfois figuratifs, parfois mystérieux. Ce sont aussi des jeux de mots. Est-ce une contribution littéraire à votre œuvre plastique ?
FM - Mes titres, pendant assez longtemps, énonçaient simplement le système à l'origine de chaque œuvre. J'aimais montrer que mon travail ne consistait à rien d'autre qu'à inventer et développer des systèmes et j'ajoutais un peu ironiquement que le titre pouvait même permettre aux amateurs peu fortunés de réaliser eux- mêmes leur propre « Morellet ». Par la suite, vers les années 1990, j'ai fini par trouver ces titres lourds, didactiques et ennuyeux. Tout a commencé en 1991 avec une œuvre de néons qui s'intitulait alors 3 demi-cercles de néon inclinés à 0°-90°-45°. Cette œuvre, la première d'une période un peu baroque, pouvait évoquer pour des spectateurs malveillants une danseuse bleue et un peu kitsch. Pour devancer les critiques, mon titre est devenu La Gitane, qui évoquait aussi les cigarettes. Par la suite - et jusqu'à aujourd'hui - j'ai préféré utiliser des titres incongrus qui libèrent mes œuvres du sérieux qu'on pourrait y voir et que je déteste. Quant aux palindromes qui sont si difficiles à créer, je suis enchanté quand j'en trouve un qui s'applique à une œuvre, comme « no end neon » ou « senile lines ». Et quant à l'éventuelle contribution littéraire des titres à mes œuvres : oui, pourquoi pas ? Mes titres peuvent même plus facilement porter un message que mes œuvres... qui n'en ont pas !

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Michel Othoniel "My Way"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
Galerie d'art graphique

2 mars - 23 mai 2011
11h00 - 21h00

Inauguration publique le mardi 1er mars 2011 sur invitation

tarifs
12 €, TR 9 € / 10 €, TR 8 €, selon période

Autour de l'événement
Le Réel merveilleux

Le Centre Pompidou consacre une exposition à Jean-Michel Othoniel qui retrace son parcours de 1987 à aujourd'hui. Intitulée My Way, cette traversée rétrospective, présente un ensemble inédit de quatre-vingts œuvres. Un voyage jalonné d'étapes, de recherches et d'expérimentations au cours duquel l'artiste explore la frontière entre le monde organique et le monde naturel et questionne les limites du genre. Puis, avec la découverte du verre, de sa couleur, de ses infinies possibilités plastiques mêlant force et vulnérabilité, l'œuvre de Jean-Michel Othoniel trouve une nouvelle monumentalité, se met en mouvement. L'ensemble se déploie dans les deux espaces d'exposition situés au sein du Musée national d'art moderne - la Galerie du Musée et la Galerie d'art graphique -, spécialement réunis pour l'occasion. Entretien avec l'artiste.

CATHERINE GRENIER - My Way fait référence à la chanson de Frank Sinatra. Ce titre évoque-t-il aussi la nostalgie du chemin parcouru ? Cette exposition à caractère rétrospectif est faite des cailloux blancs que vous avez semés pour toujours retrouver cette « voix » ?
JEAN-MICHEL OTHONIEL - My Way n'est pas la reprise d'un standard. Ce titre m'évoque plutôt un parcours solitaire et singulier. Un chemin qui est un peu le mien au milieu des différents mouvements d'art contemporain que j'ai traversés au cours de ces vingt dernières années. De plus, My Way est un titre compréhensible dans les pays où voyagera ce que l'on peut appeler une « mid-career rétrospective ». C'est aussi un moyen de dédramatiser ce « bilan », de le rendre moins mortifère et d'en faire une étape constructive. L'exposition se compose de douze espaces distincts qui sont comme autant de petites expositions personnelles qui ont marqué mon parcours ; plus de quatre-vingts oeuvres sont exposées.

CG - Après la cire et le soufre, le verre rejoint par l'aluminium... Il semble que ce soit le plus souvent la rencontre avec une matière nouvelle, un matériau de prédilection, qui trace des pistes dans votre travail ?
JMO - Les matériaux sont une des clés de lecture de mes œuvres, c'est la partie visible de l'iceberg ; l'enchaînement des sens se fait aussi par les mots, le texte, les obsessions, les non-dits, les rencontres, les pertes... On découvre justement à travers cette rétrospective la complexité et les références qui composent les strates de mon travail. Dans le livre qui accompagne l'exposition, votre texte suit mon évolution au cours de ces vingt dernières années et révèle les différentes étapes de mon parcours.

CG - L'exposition montre une progression de l'intime au monumental, du corps, de l'espace intérieur, vers l'extérieur. Pourquoi cette ascension ?
JMO - À la lecture de cette rétrospective, je me rends compte que mes œuvres fonctionnent toutes comme des autoportraits. Presque autiste au début des années 1980, elles étaient comme des « surrogates » (substituts). Arrivant enfin aujourd'hui à assumer ma vie, les œuvres ont suivi mon parcours du dévoilement et de la reconquête du bonheur : elles sont maintenant plus autonomes et libres.

CG - Vos dernières œuvres sont empreintes d'un nouveau mouvement, est-ce un tournant dans votre oeuvre ?
JMO - J'ai désiré terminer les douze expositions qui composent ma rétrospective dans les Galeries du Musée par une nouvelle exposition. La dernière salle montrera de toutes nouvelles œuvres plus grandes et plus spectaculaires. La découverte des métaphores de la psychanalyse ont donné naissance à des sculptures plus abstraites qui ont la complexité de machines horlogères. Elles se déploient dans l'espace et offrent des formes enveloppantes et dynamiques.

CG - Une exposition-atelier est présentée dans la Galerie des enfants simultanément. Pourquoi avoir choisi certaines de vos œuvres pour cet espace et comment allez-vous faire vivre l'expérience de la création aux enfants ?
JMO - Le réel merveilleux est une exposition-atelier qui présente des œuvres monumentales aux enfants, Le Petit Théâtre de Peau d'Âne et The Precious Stonewall. La première est un inventaire de maquettes habitées par les marionnettes créées par l'écrivain Pierre Loti, il y a cent cinquante ans. Elle montre ainsi les œuvres d'un enfant, protégées par ma grande « ménagerie de verre ». Il y aura aussi des initiations à la technique de l'aquarelle avec The Precious Stonewall - que j'ai créé en Inde l'année dernière lors d'un séjour auprès de verriers indiens -, qui sera prétexte à faire dialoguer les enfants du village de Firozabad, dans l'Uttar Pradesh, avec ceux participant ici à l'exposition-atelier. Grâce au groupe La Poste, nous allons organiser une correspondance ininterrompue, mon désir étant de partager avec les enfants l'émotion qui m'a moi-même bouleversé lors de mes premières visites au Musée il y a quarante ans. Pour accéder à ce merveilleux, il suffit, je crois, de faire confiance aux œuvres.

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'art du biscuit"
Location:
Mairie du 6ème arrondissement
78, rue Bonaparte
75270 Paris Cedex 06
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 40 46 75 06
Fax : +33 (0)1 40 46 75 29
Internet Site : www.mairie6.paris.fr
Description:
Depuis 2007 le travail de l'agence muséographique LULU FINE ART est axé sur la valorisation et la conservation du patrimoine publicitaire et marketing français.

Dans le cadre de ce programme de valorisation Olivier FRUNEAU-MAIGRET est heureux de vous annoncer la naissance de la fondation IMIH (des Images, des Marques, des Industries et des Hommes).

Afin de célébrer le point de départ d'IMIH, LULU FINE ART vous propose de découvrir à travers l'exposition "L'art du biscuit" les 150 ans d'histoire de la célèbre biscuiterie LU.

[18:30] Inauguration de la Gaîté lyrique
Location:
La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol
France
Mail : presse@gaite-lyrique.net
Internet Site : www.gaite-lyrique.net
Description:
Inauguration de la Gaîté lyrique

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Rêve en ville, Ville de rêve"
Location:
Mairie du 18ème arrondissement
1, place Jules Joffrin
75877 Paris Cedex 18
M° Jules Joffrin
France
Phone : +33 (0)1 53 41 18 18
Mail : mairie18@paris.fr
Internet Site : mairie18.paris.fr
Description:
« Rêve en ville, Ville de rêve », s'installe du 28 février au 12 mars, à la mairie du 18e. Mêlant différents supports et créations artistiques, cette exposition originale offre des parcours et visites filmées des arrondissements du Nord-est parisien.

En 2008, Sirius Productions a créé l'installation Rêve en ville, ville de rêve au Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l'industrie de la Villette. Le parcours présenté à cette occasion et les visites filmées des arrondissements du Nord et de l'Est parisiens (18e, 19e et 20e) sont un regard sur la vie des quartiers périphériques, mêlant documents audiovisuels, compositions graphiques et plastiques. Autant d'installations composites qui se répondent, se complètent et se valorisent.

Projet pluridisciplinaire (peinture, arts plastiques, photographie, vidéo, créations sonores, arts numériques...), cette exposition, originale et ludique, présentée dans le hall de la mairie du 18e, offre une version actualisée et adaptée au lieu : espace d'accueil, de passage et de croisements. Cette nouvelle création plastique et numérique a donc nécessité, la construction de nouveaux éléments, ainsi que la mise en place d'ateliers et de médiation.

Vernissage le mardi 1er mars à 18h30 dans le hall de la mairie.

A cette occasion, il sera présenté pour la première fois, la « Boîte à Images, » un juke-box qui diffusera des films vidéo.

A noter, les 2 et 9 mars : « Cékoilavie » de 14h à 17h30 : un petit studio associera chambre photographique et caméra vidéo pour un tournage autour des questions essentielles de la vie...

Exposition conçue par Jean Rabaté avec Zsazsa Mercury, Raph Salis et la participation des jeunes de l'école Fernand Labori.

A propos de Sirius Productions...

Sirius Productions est une association qui se charge de mettre en place des projets innovants, permettant aux amateurs de réaliser des créations en collaboration avec des artistes et des professionnels. Elle lutte ainsi pour le désenclavement en proposant de dépasser les frontières des quartiers pour aller à la rencontre d'autres territoires.

Information pratique :
Exposition « Rêve en ville, Ville de rêve »
Du 28 février au 12 mars 2011
Hall central de la mairie du 18e
Horaires d'ouverture : 8h30-17h
Nocturne le jeudi jusqu'à 19h




[19:00-23:00] Découverte du nouveau parfum masculin de Caron "Yuzu"
Location:
Salon des Miroirs
13, passage Jouffroy
12, boulevard Montmartre
75009 Paris
M° Grands Boulevards, Richelieu - Drouot
France
Phone : +33 (0)1 47 70 15 21
Fax : +33 (0)1 47 70 15 21
Mail : infos@salon-miroirs.com
Internet Site : www.salon-miroirs.com
Description:
DJ : Stéphane Pompougnac

avec Livia Stoianova et Yassen Samouilov, les créateurs d'On Aura Tout Vu

[19:00-20:00] Défilé Nicolas Andreas Taralis
Location:
Palais de Tokyo
site de création contemporaine
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Iéna, Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 47 23 54 01
Fax : +33 (0)1 47 20 15 31
Mail : info@palaisdetokyo.com
Internet Site : www.palaisdetokyo.com
Description:
Défilé Nicolas Andreas Taralis

[19:00] Exposition de Marie-Hélène Le Ny "On ne naît pas femme, on le devient"
Location:
Artothèque de Saint-Cloud
Espace Clodoaldien de Loisirs et d'Animation - ECLA
3 bis, rue d'Orléans
14, rue des Ecoles
92210 Saint-Cloud
M° Boulogne - Pont de Saint-Cloud, Gare SNCF Saint-Cloud, T2 Pont de Saint-Cloud
France
Phone : +33 (0)1 46 02 53 91
Mail : artotheque@ecla.net
Internet Site : www.ecla.net
Description:
Du mardi 1er au vendredi 19 mars 2011
Du lundi au vendredi de 10h à 19h – le samedi de 10h à 18h

On ne naît pas femme, on le devient
Photographies et voix de femmes

A l'occasion du centenaire de la Journée de la Femme

Présentation d'une année de travail avec Marie-Hélène Le Ny pour commémorer le centenaire de la Journée de la Femme, qui aura lieu le 8 mars 2011.

Faire face, dévisager. Des mots qui questionnent les relations humaines, qui sous-entendent notre part commune d'humanité aussi bien que notre irréductible altérité.

Le portrait photographique fait image de ces interrogations infinies devant le visage de l'autre, mettant en forme des étincelles de l'énigme du visible.

Pour que ces portraits se constituent en un espace de création autonome et ne restent pas apostrophes muettes, les sujets photographiés ont aussi offert une image de leur voix par la lecture d'un texte de leur choix. L'exposition présente ces portraits photographiques et les enregistrements de ces témoignages sonores.

Vernissage le 1er mars 2011 à 19h en présence de l'artiste et d'un certain nombre de femmes ayant participé au projet.

Rencontre littéraire le 8 mars 2011, de 18h à 20h, avec les auteurs ayant participé au projet et la Librairie Violette And Co qui présentera une sélection d'ouvrages liés aux femmes.

[19:00-21:00] Inauguration du Festival au Féminin 2011
Location:
Lavoir Moderne Parisien
35, rue Léon
75018 Paris
M° Château Rouge, Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 42 52 09 14
Fax : +33 (0)1 42 52 44 94
Mail : lmp@rueleon.net
Internet Site : www.rueleon.net
Description:
Autour des Artistes qui pendant une semaine feront vivre le Festival, l'inauguration sera le moment de découvrir l'ensemble des spectacles. Une présentation dans la salle de théâtre, suivie d'un pot vous permettront de faire votre choix pour la semaine.

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "L'affaire des Templiers, du procès au mythe"
Location:
Musée de l'Histoire de France - Centre Historique des Archives Nationales
Hôtel de Soubise
60, rue des Francs-Bourgeois
87, rue Vieille du Temple
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 27 60 96
Internet Site : www.archivesnationales.culture.gouv.fr
Description:
Du 2 mars au 16 mai 2011

Pris dans un vaste coup de filet le vendredi 13 octobre 1307, les templiers furent les victimes de la volonté inflexible du roi de France qui souhaitait voir disparaître l'ordre religieux et militaire le plus illustre de la chrétienté. Philippe le Bel s'appuya sur l'Inquisition et sur une administration redoutablement efficace pour mener des interrogatoires à charge qui conduisirent le pape à supprimer le Temple. Abandonné de tous, le grand-maître Jacques de Molay périt dans un bûcher dressé à la hâte sur un îlot de la Seine, le 18 mars 1314. En s'appuyant notamment sur l'extraordinaire rouleau de 25 mètres où furent consignés les aveux des templiers emprisonnés à Paris, l'exposition cherche à cerner les comportements des acteurs de ce drame : le roi de France, son garde des sceaux Guillaume de Nogaret, le pape Clément V, Jacques de Molay et ses frères templiers, le peuple du royaume. Ce sont aussi les méthodes d'interrogatoire des juges, les opérations de propagande politique du souverain, les procès contemporains pour hérésie ou sorcellerie qui sortent de l'ombre grâce aux riches archives royales qui sont présentées pour la première fois.





[20:00-23:55] 26ème cérémonie des Victoires de la Musique 2011
Location:
Palais des Congrès de Paris
2, place de la Porte Maillot
75017 Paris
M° Porte Maillot
France
Phone : +33 (0)1 40 68 22 22
Mail : communication@palaisdescongres-paris.com
Internet Site : www.palaisdescongres-paris.com
Description:
animée par Marie Drucker et Aline Afanoukoé

[20:00-23:00] CHEAP MONDAY CUSTOMIZED BY NATURE - RELEASE PARTY
Location:
Citadium Havre Caumartin
50-56, rue de Caumartin
75009 Paris
M° Havre - Caumertin, RER A Auber, RER E Haussmann - Saint-Lazare, Saint-Lazare
France
Phone : +33 (0)1 55 31 74 00
Internet Site : www.citadium.com
Description:
Après avoir parcouru plus de la moitié du globe (Stockholm, Londres, Tokyo, New York, Sydney), Le CHEAP MONDAY CUSTOMIZED TOUR s'arrête à Paris du 28 février au 15 mars, en exclusivité au CITADIUM.
A cette occasion, toute l'équipe Cheap Monday sera présente pour vous faire découvrir une sélection de 30 pièces uniques numérotées, toutes conçues à la main, lavées, déchirées et vieillies par le traitement de la nature.Certains ont subit l'hiver glacial de suède, d'autres ont été façonnés par les feuilles mortes de l'automne et ont été exposés des journées entières au soleil, sur les toits de Stockholm.

CHEAP MONDAY CUSTOMIZED BY NATURE.
RELEASE PARTY.

OPEN BAR + DAIM
RSVP : http://www.cheapmonday.com/customizedparis/

[20:00-21:00] Défilé Josephus Thimister
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Galerie Sud-Est






[21:00-23:55] Fête pour la sortie de l'album "Mademoiselle Fifi"
Location:
Le Carmen
34, rue Duperré
75009 Paris
M° Pigalle, Blanche
France
Phone : +33 (0)1 45 26 50 00
Fax : +33 (0)1 45 26 08 02
Mail : john@le-carmen.fr
Internet Site : www.le-carmen.fr
Description:
Mademoiselle Fifi Chachnil aura le plaisir de partager la scène avec Philippe Katerine, l'auteur de la plupart des titres de l'album.

Ils seront accompagnés de Roger Pouly, le fameux pianiste de Charles Trenet, d'Henri Gretz au violon et de Philippe Evenot à la guitare.

Fête pour la sortie de l'album "Mademoiselle Fifi"







[22:00-23:50] Bubble Wood Private Fashion Show / Défilé et After party 2011
Location:
VIP Room Theater
188 bis, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 58 36 46 00
Fax : +33 (0)1 45 62 26 85
Mail : viproom@viproom.fr
Internet Site : www.viproom.fr
Description:
Le Vip Room ouvre la Fashion Week Prêt-à-Porter en grandes pompes, avec la soirée la plus colorée de l'année...

BubbleWood, le concept store le plus cool du marais, s'empare du théâtre pour vous présenter sa nouvelle collection : de l'inédit, du nouveau, des jeunes designers, des marques et des looks sélectionnés avec soin et parfaitement portés par nos copines de chez Major Models... Enfin une bulle d'air dans la redondance de la mode.

Pour l'occasion, vous êtes conviés au défilé, qui se déroulera à 22h45, accessible sur liste et sur invitation
&
à l'after party w/ Tyana, John Rocca & guests ...

Open bar sur bracelet de 22h30 à 00h








[23:00-23:55] Harry Halim After Show Party
Location:
Chacha Club
47, rue Berger
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 13 12 12
Mail : chacha@chachaclub.fr
Internet Site : www.chachaclub.fr
Description:
In 2008, Harry Halim was awarded Best Asian Young Designer of the Year and was featured in the International industry-go-to compendium, Asian Young Fashion Designers published by Daab that showcased rising young stars. Began with his successful debut collection Fall/Winter 2010 in Paris Fashion Week with positive and impressive responses by International press, his distinctive modern-romanticism and darkly sensual aesthetic coming to fore for this collection with a state of grace. Whether saint or sinner, his always imaginative, deeply provocative and highly glamourous vision is here to stay and to truly be, fashion's messiah.
www.hhharryhalim.com

Sound by Arnaud Diaz, North Lights & Guests

T : +33 (0)6 79 03 16 92
anthony@chachaclub.fr

Harry Halim After Show Party

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés