Saturday, April 6, 2013
Public Access


Category:
Category: All

06
April 2013
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

  Salon VILLAGE BIO et NATURE
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
>> invitation

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00 [14:00-21:00] Vernissage de David Douard "SICK SALIVA"
Location:
Galerie Chez Valentin
9, rue Saint-Gilles
75003 Paris
M° Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 48 87 42 55
Fax : +33 (0)1 48 87 44 35
Mail : galerie@galeriechezvalentin.com
Internet Site : www.galeriechezvalentin.com
Description:
Du 6 avril au 11 mai 2013
Vernissage samedi 6 avril de 14h à 21h

Derrière les murs et les grillages de sécurité, en secret, des esclaves aphasiques fomentent une insurrection. Il n'ont ni style reconnaissable, ni culture valide, n'adhère pas au langage de la société de laquelle ils ont été déviés géographiquement. Dans les enclaves insalubres qu'ils habitent ils recomposent un corps social qui possède sa propre économie, ses propres codes ou signaux d'appartenance, ses propres stéréotypes, générant aussi, leurs propres maladies. Ces organismes non-assimilés forment la communauté des malades, des hors la loi qui en même temps qu'ils mettent en déroute la saine beauté du monde, font éclore une poésie exacerbée. Sans moyens, ils n'ont que leurs émotions, leur matière sensible, leurs affects pour exercer une pression, pour fissurer les murs. Comme toute société secrète, leur langage est « crypté » et attribue à l'objet des capacités anormales, comme par exemple le pouvoir de désirer et de s'émouvoir: Avec un peu de bon sens, on ne tardera pas à débusquer derrière cette langue vernaculaire quelque pathologie, et un certain « problème » de communication.

Leur écosystème complexe mêlant indifféremment le règne du biologique et du technologique, le vivant et la chose, est entièrement interconnecté et auto-alimenté par des fils et des réseaux dont ils laissent à découvert ça et là l'obsolète et précaire configuration. Comme ils n'ont pas fait l'apprentissage normal du langage et de la sublimation, ils sont incapables de réprimer leurs émotions, celles-ci arrivant parfois en blocs, provoquant des états d'ivresse et d'hyper-activité, tournant en rond sur eux même jusqu'à être frappé d'invisibilité ; ces décharges soudaines allant jusqu'à perforer la surface de leurs « peaux », de ces même décharges hormonales qui grêlent le visage des adolescents. Parfois trop brutales, celles-ci figent leur organisme dans un état proche de l'apathie, une attitude disgracieuse dont on ne sait si elle révèle un état d'absence au monde ou de défiance. Dans un accès de violence ils déchirent les mots vrais, se mettent à murmurer des chants sataniques, en boucle. Attirés par la lune, centre de gravité de leur univers artificiel ils s'abandonnent alors à la mélancolie contemplative, s'abreuvant à cette source cosmique pour continuer à croire à la beauté du monde.

En tant qu'aliénés, ils ne font pas de distinctions entre le monde virtuel et le monde réel, et encodent leurs émotions sur des circuits et des algorythmes dont ils viennent réchauffer la froideur digitale, de la même manière qu'il polluent la nature idéale de leurs pensées impures. Cette économie en faillite, où prolifèrent depuis le sol jusqu'au plafond les mauvaises herbes comme une matière contaminée par une révolte poétique, ressuscite une énergie enfouie et des croyances primitives, s'associant à la machine pour accroître sa puissance de persuasion.

Ce qui existe derrière les murs de la discipline, derrière les écrans du savoir, derrière le bruit silencieux des réseaux cyber, toute cette activité souterraine, David Douard en fait la matière d'un monde fictif. « Sick Saliva », se développe alors comme un environnement commercial vantant les mérite de cette insurrection contre la bienséance des lois naturelles et promouvoir la réputation de cette nouvelle anthropologie.
Clara Guislain

Cette exposition est réalisée avec le soutien du Centre national des arts plastiques (aide à la première exposition), Ministère de la Culture et de la Communication.

David Douard. Né en 1983. Vit et travaille à Paris.
2013 - Biennale de Lyon, Lyon. C: Gunnar B. Kvaran / Dommage qu'elle doive mourir, mais c'est notre lot à tous, Galerie Kamm, Berlin. / The Cthulhu Club, Gasconade, Milan. C: Michele d'Aurizio / Keeping is not collecting, Anneberg Gallery, Los Angeles. / What we want, What we believe, Valentin, Paris.
2012 -Art Nova, Art Basel Miami, Miami Beach. / Lord Anthony, Rongwrong, Amsterdam./ Innerspace, Bétonsalon, Paris./ Evocateur, Fondation d'Entreprise Ricard, Paris. C: Elena Filipovic/ Orlando, Brodbeck Foundation, Catania. / Vous foutez-vous de nous? Vous ne vous en foutrez pas longtemps, Shanaynay, Paris. / Skypy Gang Archange, Chez Treize, Paris. / Glaze, Valentin, Paris. / Géographies Nomades, Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris, Paris. C: Chantal Pontbriand.
2011 - Featuring, Valentin, Paris, France. / The Best Society, Castillo/Corrales, Paris. / Mécanique populaire 2011, Valentin, Paris. / Galerie Catherine Bastide-8 Rue Saint-Bon, Paris. / 56ème Salon de Montrouge, Montrouge.
Articles - VERMEULEN Timotheus, David Douard, Rong Wrong, Freize n° 152, Janvier 2013./ BOUTOUX Thomas, So So Sick, Mousse n°35, Octobre 2012/ THOREL Benjamin, Chill out, May n°9, Juin 2012. / LACAZE Julie & REBOUX Nicolas, Le Journal de Bétonsalon n°13, February 2012/ COLARD Jean-Max, Renaud Jerez et David Douard, Les Inrockuptibles n°816, 20 Juillet 2011.
Catalogues - FILIPOVIC Elena In :Evocateur, Ed .Fondation d'Entreprise Ricard, Paris, 2012 / BISMUTH Léa In Géographie Nomade, Ed. Beaux-Arts de Paris, 2012 / DE BEAUVAIS Daria, In :56ème Salon de Montrouge, Ed. Ville de Montrouge, 2011.

Vernissage de David Douard "SICK SALIVA"

[14:00-19:00] Vernissage de l'exposition de Robert Arnoux
Location:
Parc de Bagatelle
71, avenue de l'Hippodrome
Route de Sèvres à Neuilly
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Pont de Neuilly
France
Internet Site : equipement.paris.fr/parc-de-bagatelle-1808
Description:
vernissage de l'exposition de Robert Arnoux ce samedi 6 avril de 14h à 19h dans le Parc de Bagatelle.

Cocktail champagne au Trianon de Bagatelle de 17h à 19h.

LE SCULPTEUR ROBERT ARNOUX EST INVITÉ PAR LE PRESTIGIEUX PARC DE BAGATELLE JUSQU'AU 2 JUIN.

UNE TRENTAINE DE SES “PETITES SOCIÉTÉS HUMAINES” VONT INVESTIR LES PIÈCES D'EAU ET LES DIFFÉRENTS JARDINS DE CE PARC ROMANTIQUE EMBLÉMATIQUE DU XVIIIè.. ROBERT ARNOUX Y OUVRE UN NOUVEAU REGARD A TRAVERS UN DIALOGUE POÉTIQUE ENTRE SES PERSONNAGES ET LE JARDIN.

Retrouvez toutes les informations sur : www.robertarnoux.com


[14:30-16:00] Dédicaces de Francis Huster
Location:
BHV Marais
BHV Rivoli
52, rue de Rivoli
75189 Paris Cedex 4
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)9 77 40 14 00
Fax : +33 (0)1 42 74 96 79
Internet Site : www.bhv.fr/magasins/bhv-paris/
Description:
Pour « Dans la peau d'Albert Camus »


[15:00] Finissage de l'exposition de Michel SERRAZ
Location:
Galerie Daniel Besseiche
33, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 40 46 08 08
Mobile : +33 (0)6 99 23 62 19
Fax : +33 (0)1 40 46 08 60
Mail : info@besseiche.com
Internet Site : www.besseiche.com
Description:

[15:00-16:30] Sortie du DVD "Comme des Frères"
Location:
Bercy Village
28, rue François Truffaut
Cour Saint-Emilion
75012 Paris
M° Cour Saint-Emilion
France
Phone : +33 (0)1 40 02 91 99
Fax : +33 (0)1 40 02 90 83
Mail : presse@bercyvillage.com
Internet Site : www.bercyvillage.com
Description:
En présence de François-Xavier Demaison, Nicolas Duvauchelle, Pierre Niney, Hugo Gélin

FNAC Bercy

[15:00] Vernissage de Cerise Doucède
Location:
Inception Gallery
37, rue de Poitou
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 77 16 68 07
Mobile : +33 (0)6 29 16 57 75
Fax : +33 (0)1 42 74 37 16
Mail : contact@inceptiongallery.com
Internet Site : www.inceptiongallery.com
Description:
1er Prix pour la Photographie HSBC 2013

6/04 au 04/05/2013


[15:00-21:00] Vernissage de Marcos Carrasquer
Location:
Galerie Samantha Sellem
5, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 24 34 74
Mobile : +33 (0)6 12 46 07 77
Fax : +33 (0)1 56 24 34 74
Mail : galeriesellem@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriesellem.com
Description:
Exposition du mardi 8 avril au 19 mai 2013
Vernissage le samedi 6 avril de 15h à 21h

Vernissage de Marcos Carrasquer



[16:00-20:00] Finissage d'Isabelle Bonzom "Traverses"
Location:
Galerie Boissière-Gomendio
136, avenue Achille Peretti
92200 Neuilly-sur-Seine
M° Pont de Neuilly
France
Mail : contact@boissiere-gomendio.com
Internet Site : www.boissiere-gomendio.com
Description:
Du 15 mars au 6 avril

La cité peinte par Isabelle Bonzom est une zone d'échanges, de passages et de télescopages. Le végétal, en pluie fertile, envahit l'espace et perturbe l'univers minéral de la ville aux architectures étonnamment translucides.
Dans ces paysages, hommes et femmes flânent ou s'activent. Ils se croisent en divers lieux : parcs, rues, taxis ou métros. Les êtres sont des particules qui se fondent dans un tout où les énergies circulent.

« Isabelle Bonzom peint la saveur des choses. Elle peint le devenir fluide de la chair, la tourmente et la turbulence des corps, leurs passages », écrit le critique d'art Pierre Sterckx.

Simple au premier abord, l'art d'Isabelle Bonzom est, en effet, complexe dans son langage pictural, alliant fraîcheur et maturité, intuition et savoir.

« Dans sa jubilation de l'acte viscéral de créer, on sent bien que de nouveaux territoires picturaux s'ouvrent à Isabelle Bonzom, et par elle », estime l'historien d'art Vincent Cristofoli.

Un catalogue accompagne cette exposition. Il comprend deux nouveaux textes consacrés à la peinture d'Isabelle Bonzom. Colin Lemoine, critique d'art au Journal des Arts et à l'Oeil, distingue ainsi dans cet art « la disposition et la modulation des tons, leur coruscation infinie, leur mystère souterrain, la contamination de la peinture par la peinture ». Il y ressent aussi « la vie qui pulse». L'autre texte inédit est écrit par l'artiste américain Eric Fischl, peintre et sculpteur new yorkais de notoriété mondiale.

En méditant sur la peinture d'Isabelle Bonzom, Fischl noue un dialogue imaginaire avec l'artiste française : « Devenu toi, je vois le monde comme tu le montres. C'est un paradoxe. La rupture se produit quand les conflits entre l'intérieur et l'extérieur de nos vies sont rendus visibles. Tu sembles me dire, à travers la vision de ta peinture : Si tu vois une feuille d'arbre en feu, comprendras-tu l'amour ? Si tu vois les arbres exploser avec la force d'une cascade mais brûlants de désir, te rendras-tu compte finalement que l'amour t'a consumé? », écrit notamment Eric Fischl, dans son essai intitulé « Entre nous ».

Biographie

Isabelle Bonzom est née le 31 décembre 1964. Diplômée des Beaux-Arts de Rennes, elle a complété sa formation, en post-diplôme, à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Elle expose et intervient in situ depuis 1987. Les Musées de Saint-Maur et de l'île de Noirmoutier lui ont donné carte blanche pour présenter sa peinture en fonction de leurs collections. Invitée par le commissaire d'exposition Olivier Delavallade, elle a participé à l'édition 1998 de L'Art dans les Chapelles. Les Ministères de la Culture et de la Justice lui ont commandé, en 2000, une série de peintures murales pour la Maison d'Arrêt de Saint-Malo. En Vendée, une rétrospective de son œuvre a été organisée au Château d'Ardelay en 2003.

Depuis 2007, sa peinture figure dans le groupe d'artistes contemporains des Éditions de l'UNESCO. À New York, elle participa au Zona Red Hook Art Show, à Brooklyn en 2007, et à l'exposition Take Home A Nude organisée par la New York Academy of Art en 2012. Les galeries parisiennes d'Est & d'Ouest et Peirce ont organisé des expositions personnelles de son œuvre. La galerie coréenne 1-2-3 a exposé son travail à Séoul. Sa peinture a été présentée aux foires d'art contemporain Art Brussels (2005 et 2006), Art London (2008) et Art Élysées (2012).
Le critique d'art Pierre Sterckx a choisi de montrer la peinture d'Isabelle Bonzom dans l'exposition Jouvences qu'il organisait au Château d'Ardelay en 2010 et qui réunissait notamment des personnalités majeures de l'art contemporain comme Tony Cragg, Wim Delvoye ou Charles Sandison.
La galerie Boissière-Gomendio Art Contemprain est heureuse de représenter l'artiste depuis 2012.

L'oeuvre d'Isabelle Bonzom figure dans des collections privées (France, Angleterre, Belgique, Costa Rica, Mexique, Japon, Corée du Sud, Luxembourg, États-Unis, etc.) et dans des collections publiques (Musée de Saint-Maur, Musées de Noirmoutier, Ville des Herbiers).

Finissage d'Isabelle Bonzom "Traverses"

[16:00-18:00] Showcase de Cali
Location:
Fnac Paris - Saint-Lazare
Passage du Havre
109, rue Saint-Lazare
75009 Paris
M° RER E Hausmann - Saint-Lazare, Saint-Lazare, RER A Havre - Caumartin
France
Phone : 0 825 020 020
Fax : +33 (0)1 55 31 21 00
Mail : saint-lazare@fnac.tm.fr
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=21
Description:
Pour présenter son dernier album « Vernet-les-bains »

[16:00-21:00] Vernissage : Kyle Thurman / Israël Lund / JB Bernadet / Josh Smith
Location:
Galerie Torri
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 40 27 00 32
Mail : contact@galerietorri.com
Internet Site : www.galerietorri.com
Description:
Kyle Thurman / Israël Lund / JB Bernadet / Josh Smith

06.04 - 16.05.2013
Opening reception Saturday 6th 2013 4pm - 9pm

Vernissage : Kyle Thurman / Israël Lund / JB Bernadet / Josh Smith

[16:00-21:00] Vernissage de Jacin Giordano "That unicorn is problably going to die"
Location:
Galerie Sultana
10, rue Ramponeau
75020 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 44 54 08 90
Fax : +33 (0)1 44 54 09 60
Mail : contact@galeriesultana.com
Internet Site : www.galeriesultana.com
Description:
vernissage le samedi 6 avril 2013 16-21h
jusqu'au 1er juin 2013


[16:00-21:00] Vernissage de James Clarkson "Automatic"
Location:
Galerie Jeanroch Dard
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 27 35
Mail : info@jeanrochdard.com
Internet Site : www.jeanrochdard.com
Description:
VERNISSAGE LE SAMEDI 06 AVRIL 2013 16H-21H

Automatic est la première exposition personnelle de l'artiste Anglais James Clarkson en France.
Né en 1987 à Liverpool, il vit et travaille à Sheffield, Grande Bretagne.

Le travail de l'artiste anglais James Clarkson explore la notion d'assemblage à travers l'utilisation d'objets trouvés et de matériaux sélectionnés pour les références qu'ils font à des moments spécifiques de l'histoire de l'art. Une recherche qui prend forme par l'identification des glissements de sens qui se produisent dès lors qu'un objet, sorti de son contexte d'origine, assume son propre vocabulaire formel.

Pour sa première exposition personnelle en France, Clarkson présente un corpus d'oeuvres qui témoigne de sa curiosité pour les décors de la céramique du début du 20e siècle, et plus particulièrement de l'observation selon laquelle l'élaboration de ces décors a introduit le contexte artistique d'une époque dans un objet domestique.

L'oeuvre Five Abstract Motifs fait référence à la collaboration de Poole Pottery (la plus importante manufacture de céramique anglaise au début du 20e siècle) et de l'artiste britannique Victor Pasmore à l'occasion du Festival of Britain en 1951. Comme un hommage à la fresque monumentale de Pasmore, Clarkson réalise une série de carreaux en céramique pour témoigner du processus selon lequel Pasmore, tandis qu'il travaillait à une commande publique, a fait évoluer sa pratique depuis la peinture vers la sculpture.

L'observation de cette tension entre forme et fonctionnalité se poursuit dans la série intitulée Upright. Inspirées par le processus de simplification à l'oeuvre dans l'exécution en série des motifs décoratifs de céramiques, les sculptures sont composées d'éléments choisis pour leurs qualités gestuelles et leur ressemblance avec une ligne tracée à la main. Poursuivant ce processus de reduction de la forme, Clarkson s'empare également d'objets prélevés sur le sol de son atelier. Ces débris et résidus d'oeuvres sont alors assemblés dans des compositions aléatoires, déplacées sur un mur (Scatter Constructions), ou conservées à même le sol pour servir d'indications à la réalisation des Floor Compositions.

Le travail de James Clarkson questionne les définitions de peinture et de sculpture, refusant de se limiter aux frontières de celles-ci, pour occuper une position précaire soumise aux évolutions et déplacements.

James Clarkson a étudié à la Sheffield Hallam University. Il est actuellement membre du S1 Artspace.
Parmi ses récentes expositions personnelles: "Twin Tone Lustre", DREI, Cologne (2012); "Pavilion", David Dales Gallery, Glasgow (2012); "Abstracts for a Cascade Garden", Supplement Gallery, London (2012); "A Painted Sun as a Yellow Spot", Rod Barton Gallery, London (2012); "Comedian Corinthian Caricature", Public House Projects, London (2012);
"A Chance Encounter Between an Umbrella and a Sewing Machine", Rhubaba, Edinburgh (2012)
ainsi qu'une collaboration avec Haroon Mirza pour son exposition /|/|/|/|/|/|/|/|/|/|/|/|/|/|/|/|, Spike Island, Bristol (2012).
Clarkson a été sélectionné par la revue d'art "Modern Painters" comme l'un des 100 artistes à surveiller en 2012.

Vernissage de James Clarkson "Automatic"

[16:00-21:00] Vernissage de Marie Denis "LUCY"
Location:
Galerie Alberta Pane
ex : Kernot Art Gallery
47, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Etienne Marcel, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 43 06 58 72
Mobile : +33 (0)6 11 29 40 94
Mail : info@galeriealbertapane.com
Internet Site : www.galeriealbertapane.com
Description:
VERNISSAGE SAMEDI 6 AVRIL 2013 DE 17H À 21H
06.04.2013 - 11.05.2013

La caverne de l'art : Marie Denis artiste démiurge à l'épreuve de la réalité

Représente-toi de la façon que voici l'état de notre
nature relativement à l'instruction et à l'ignorance
Platon

Dans cette nouvelle exposition à la galerie Alberta Pane, le rapport privilégié que l'œuvre de Marie Denis a établi avec la nature, notamment avec l'univers végétal et minéral, s'enrichit et se complexifie de manière philosophique et conceptuelle. La Wunderkammer, la chambre des merveilles des deux précédentes expositions, est devenue une caverne. Elle représente symboliquement la demeure de Lucy, notre ancêtre australopithèque, qui donne son nom à l'exposition, mais renvoie aussi à la caverne de Platon, une allégorie formulée par le célèbre philosophe grec dans le Livre VII de La République: des hommes sont enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine où, tournant le dos à l'entrée, ils ne voient que leurs ombres et celles d'objets loin derrière eux.

Cette nouvelle exposition de Marie Denis s'inscrit dans une longue tradition d'actualisation du mythe platonicien, évoqué entre autres par Pierre Abélard, Cervantes, et plus récemment par Bernardo Bertolucci (Le conformiste, 1970), Andy et Lana Wachosky (Matrix, 1999), José Saramago (La Caverne, 2000) ou, pour rester en France, par Franck Pavloff (Matin Brun, 1998) et Régis Jauffret (Claustria, 2012). Dans cette allégorie platonicienne, le philosophe grec nous dit de ne pas prendre pour vraies les données de nos sens et les préjugés formés par l'habitude; il met en évidence la difficulté des hommes à changer leur conception des choses, leur résistance au changement, l'emprise des idées reçues.
Avec ses objets détournés, Marie Denis nous propose de poser un regard nouveau sur le réel. Elle l'a d'ailleurs dit explicitement dans une interview:
La forme artistique participe d'un positionnement dans la société, toujours. Et je crois en une forme d'hellénisme, en une vertu de la beauté, une idée du beau, des matériaux et des formes. Par mes propositions de déplacement et de détournement des matériaux de leur usage, j'apporte une manière de régénérer le regard de celui qui découvre l'œuvre. Il lui faut plusieurs regards. J'aime aussi l'effet de surprise et le plaisir qui en découle. C'est important aussi cette idée de plaisir dans l'œuvre. Ce que je propose c'est une mise en déroute du spectateur, mais aussi une mise en lumière quand il se dit "ah mais oui! Je comprends ce rebus"... Je cherche à poétiser le réel. C'est une nourriture. Mes formes sont des propositions de ma perception de la réalité.
Cet échange est un véritable dialogue entre l'artiste et le spectateur qui mobilise un autre aspect de la pensée philosophique de l'antiquité grecque, la maïeutique, la méthode socratique d'investigation philosophique fondée sur le dialogue et décrite pour la première fois par Platon dans Théétète.
L'ironie, caractéristique essentielle de cette méthode, est également présente dans l'œuvre de Marie Denis, une ironie qui au niveau artistique n'est pas sans rappeler l'humour entourant l'objet surréaliste, issu du readymade duchampien/dadaïste. Toutefois l'objet dadaïste revendique une indifférence visuelle, un déplacement linguistique (l'objet ne fait référence qu'à lui-même), alors que l'objet surréaliste a une composante émotionnelle. Ce dernier offre, avec ses titres ambigus et facétieux, une interprétation inédite des formes et il propose d'accéder à une réalité nouvelle, comme le font les œuvres de Marie Denis et notamment ses sculptures récentes présentées aujourd'hui à la galerie Alberta Pane.
Lucy-Aurore (2013) a deux faces et donc deux titres: le recto est une peau de cheval et le verso une peau de mouton qui suit la silhouette du cheval. Comme l'a écrit l'artiste, Lucy-Aurore est une sorte de test de Rorschach cheval/mouton, une sorte de rébus animal, en fonction de la face choisie, qui fait référence à l'art rupestre en réveillant chez le spectateur ses instincts premiers oubliés.
Tutti quanti (2013) est une œuvre cadavre-exquis (le jeu surréaliste qui résulte de la création inattendue de mots ou d'images) née par «la rencontre fortuite» d'une éponge de bain pour bébé et d'une boîte de cure-dents en bois, un «Amour fou» à la Breton, dans la meilleure tradition surréaliste!
Nue (2012) n'est pas une femme dénudée, mais une simple grappe de raisin dépouillée de ses fruits (une nudité pour le moins inattendue), une sculpture biomorphique qui nous rappelle aussi, mutatis mutandis, un mobile d'Alexander Calder, «pure joie de l'équilibre» pour citer encore le père du surréalisme.
L'œuf gigogne (2011-2012), réalisé en différentes essences de bois pour la coquille (placage de noyer), le blanc (acacia) et le jaune (tilleul), est un hommage au grand sculpteur roumain Constantin Brâncuși et à ses formes polies et rondes, primordiales et symboliques. Selon André Breton, l'objet a été fondamental dans la révolution contemporaine de la sculpture et il voit en Constantin Brâncuși le maître d'œuvre de ce changement.
L'animisme (la croyance en une âme, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets, mais aussi les éléments naturels) et l'impermanence (l'idée bouddhiste d'un constant changement qui concerne tout existence phénomenique) sont des concepts qui nourrissent la force créative de Marie Denis, artiste curieuse et réceptive, toujours ouverte aux suggestions les plus diverses. Alors on pourra dire que dans cette caverne de l'art Marie Denis joue le rôle du démiurge (figure introduite par Platon dans le Timée), artisan divin qui forme, transforme et donne vie à la matière.

Au visiteur qui viendra voir l'exposition de Marie Denis il faudra pré-dire (dans le sens de «avant dire») ce que Socrate dit à Glaucon au début du livre VII de La République de Platon: «Représente-toi de la façon que voici l'état de notre nature relativement à l'instruction et à l'ignorance». Une fois qu'il est dans la caverne-galerie, l'artiste démiurge lui dévoilera un modèle inédit de connaissance, une nouvelle réalité, un peu comme Lucy représente la nouvelle mère de l'humanité.
Les sculptures de Marie Denis sont des objets hétéroclites, plastiques mais pas seulement. Difficiles à classer, à déranger plus qu'à ranger, effrayants, mais aussi agréables, à collectionner, mais aussi à consommer. On y trouve la «magie poétique moderne» qu'André Breton voyait dans l'œuvre surréaliste d'Alberto Giacometti: «Avec Giacometti - et c'est un moment pathétique comme celui où dans les vieux romans les personnages descendent de leur cadre - les figures nouvelles issues de la tête et du cœur de l'homme, quoique avec d'infinis scrupules, mettent pied à terre et, dans la matérialisation de la lumière fervente qui baigne Henri d'Ofterdingen ou Aurélia, affrontent victorieusement l'épreuve de la réalité».
Leo Lecci, Université de Gênes


Marie Denis, neige + main à 37°2, 2013




[17:00-21:00] Soirée de lancement du livre "Coeur, point et ligne sur plan"
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
Invitation à la soirée de lancement du livre "Coeur, point et ligne sur plan"
documentation céline duval

Le samedi 6 avril 2013
17h - 21h - en présence de l'artiste


photo : Solveig Robbe

Le travail de Céline Duval, qui signe sous le nom d'artiste documentation céline duval, se nourrit souvent de photographies d'amateurs. Son regard collecte, rejette ou garde, classe et hiérarchise, met en relation puis élabore un scénario en images. Le livre figure parmi ses formes d'expression privilégiées.

En 2011, invitée par Didier Schulmann, conservateur à la Bibliothèque Kandinsky - Musée national d'art moderne Centre Pompidou, elle découvre les photographies familiales de Vassily Kandinsky, léguées en 1981 par la veuve du peintre, Nina. Kandinsky a joué un rôle important dans la formation du regard de Céline Duval : très vite, cette dernière imagine à partir de ces archives photographiques une version toute personnelle de Point et ligne sur plan, l'ouvrage théorique du peintre qu'elle préfère.

En janvier 2013, la publication « coeur, point et ligne sur plan » voit le jour. Entre l'univers pictural de Kandinsky et les photographies intimistes qu'elle a sélectionnées pour faire ce livre, Céline Duval organise un flux d'analogies formelles, du tableau à la photographie, de la vie sociale à la vision intérieure. L'équilibre d'une composition abstraite se lit à l'aune d'un regard amoureux, dans l'élan d'une robe au vent, la verticalité d'un pin maritime ou le vacillement d'une trajectoire dans la dune.

D'ordinaire, les personnes qui peuplent les clichés de Céline Duval sont anonymes. Dans ce cas précis, que son sujet soit une célébrité ne modifie pas vraiment son approche, quand bien même le plaisir d'entrer dans l'intimité d'un tel mythe ne se boude pas. Si Céline Duval nous propose en creux un miroir de la société dans laquelle évolue Kandinsky, l'approche sociologique ne peut suffire ici : à l'horizon des images de l'artiste, se discerne moins l'Histoire ou l'évocation d'une époque (le Bauhaus, Albers, Moholy Nagy, l'amour de Nina, etc.) que le corps et son écriture dans l'espace. Céline Duval efface d'ailleurs les marques de vieillissement que le temps porte à la surface du document photographique par un minutieux travail de restauration, pour mieux regarder au présent les images de ces êtres et les paysages dans lesquels ils évoluent.

Imprimé sur papier bouffant, monté sur spirale, le livre a des allures de carnet à dessin. Quant au titre, « coeur, point et ligne sur plan », il énonce sobrement un nouvel équilibre, à chercher entre transport émotionnel, forces élémentaires et rigueur géométrique.

Eva Prouteau


documentation céline duval

Design : Myriam Barchechat
Poème : Eva Prouteau
Images : d'après le fonds Vassily Kandinsky, Collection Bibliothèque Kandinsky, Musée national d'art moderne, Centre Pompidou, Paris
Édition de 1000 exemplaires
Dépôt légal premier semestre 2013
doc-cd éditions : www.doc-cd.net
Semiose éditions : www.semiose.fr
Prix : 28 euros





[18:00] Exposition de Pia Fries "wetter fahnen fächer"
Location:
Galerie Nelson-Freeman
59, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 71 74 56
Fax : +33 (0)1 42 71 74 58
Mail : info@galerienelsonfreeman.com
Internet Site : www.galerienelsonfreeman.com
Description:

[18:00-21:00] Finissage de Vantusso "Nuit Obscure"
Location:
Point Rouge Gallery
4, rue du Dahomey
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny
France
Phone : +33 (0)1 43 67 62 81
Mail : contact@pointrouge-gallery.com
Internet Site : www.pointrouge-gallery.com
Description:
Exposition du 14 mars au 09 avril 2013
Vernissage le jeudi 14 mars 2013 à 18h


[18:00] Performance de MTO
Location:
Le M.U.R.
Modulable, Urbain et Réactif
109, rue Oberkampf
croisement des rues Saint-Maur et Oberkampf
75011 Paris
M° Parmentier, rue Saint-Maur, Ménilmontant
France
Mobile : +33 (0)6 17 76 28 36
Mail : associationlemur@gmail.com
Internet Site : lemur.asso.fr
Description:
Le samedi 6 avril 2013, l'artiste interviendra en direct sur le M.U.R. à partir de 13h.


[18:00] Soirée d'écoute "Eléments pour pièce radiophonique"
Location:
Galerie Laurent Godin
5, rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 10 66
Fax : +33 (0)1 42 71 10 77
Mail : info@laurentgodin.com
Internet Site : www.laurentgodin.com
Description:
Soirée d'écoute par Scoli Acosta et Andreas Oskar Hirsch, dans le cadre de l'exposition de Scoli Acosta

4 avril - 11 mai 2013
Vernissage jeudi 4 avril, 18h-21h

La Galerie Laurent Godin est heureuse d'annoncer la seconde exposition personnelle de Scoli Acosta (1973 - Los Angeles), Music of Morocco. Elle présente en exclusivité un nouvel ensemble d'oeuvres et s'accompagne d'une soirée d'écoute avec Andreas Oskar Hirsch le samedi 6 Avril à 18h.

En 1959, grâce une subvention de la fondation Rockefeller et de la Bibliothèque du Congrès, le compositeur et écrivain américain Paul Bowles entreprit d'enregistrer, avec l'aide de deux camarades et d'un magnétophone, la Musique du Maroc à bord d'une coccinelle Volkswagen.

En juin 2012, à l'occasion d'une résidence de quatre mois à Dar Al-Ma'mûn, au Maroc, Scoli Acosta décida avec l'artiste Andreas Oskar Hirsch de suivre la route de leur prédécesseur et de réaliser des enregistrements aux mêmes endroits. En un mois, ils furent capables de parcourir toute la partie australe du pays à l'aide de la copie d'une carte dessinée par Bowles lui-même.
La pièce radiophonique montée par les deux artistes à partir de ces enregistrements sera présentée en exclusivité lors de la soirée d'écoute.

Scoli Acosta exposera à la Galerie Laurent Godin une série de peintures et de sculptures totémiques réalisées à partir de cadres circulaires de bendirs (tambourins traditionnels marocains) et de matériaux fournis par un artisan local qui l'assistait dans son travail. Pris ensemble, totems et monochromes distillent les éléments constitutifs de la peinture - toile, châssis, peinture - tout en insistant sur leur rapport au quotidien et leur ancrage dans le monde.

« Se plaçant au-delà de « l'objet spécifique » - pour utiliser le terme de Donald Judd - des années soixante, qui n'était ni peinture ni sculpture, mais quelque chose entre les deux, les tambourins d'Acosta sont autant des peintures que des objets fonctionnels, détournant l'héritage de la peinture moderne vers le domaine du quotidien, du portatif, du percussif. » - Jill Dawsey, Commissaire au MCASD

Soirée d'écoute "Eléments pour pièce radiophonique"
Scoli Acosta, Mostly Mosaic Mandala Paintings (détail), 2012

[18:00-21:00] Vernissage de Derrick Adams "Becoming one with your environment"
Location:
Galerie Anne de Villepoix
18, rue du Moulin Joly
75011 Paris
M° Couronnes, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 78 32 24
Mobile : +33 (0)6 15 12 19 35
Fax : +33 (0)1 42 78 32 16
Mail : info@annedevillepoix.com
Internet Site : www.annedevillepoix.com
Description:
du 6 avril au 25 mai 2013

Derrick Adams est présenté en solo show pour la première fois à la galerie Anne de Villepoix.
Né aux Etats-Unis à Baltimore, il vit et travaille à New York. Diplômé du Pratt Institute en 1996, il suit ensuite les cours de l'université de Columbia d'où il sortira diplômé en 2003.
Son travail est influencé par les Black Panthers, le hip-hop, la culture noire américaine et le minimalisme des années 60.Il réalise des performances engagées, des collages et des sculptures.

L'artiste américain exprime sa vision d'un corps incorporé à l'architecture, un corps qui
répond à l'injonction de bâtir un territoire, d'échafauder des plans pour sa survie dans la cité.
Il ironise sur le principe directeur de nidification qui régit le citoyen américain. Il parle du travailleur, de son emploi du temps qui devient un motif répétitif, aliénant. Le corps stylisé se fond dans la « maison-peau ». Les visages de profil épousent les lignes d'angle à 45° dignes de l'Antiquité egyptienne. Quelque chose de hiératique se dégage de ces compositions pourtant fortement ironiques. Une chaussette écossaise sert d'équerre à un axe angulaire. Les lignes du motif désuet s'étirent, rayonnent dans le reste de la composition. Des pantoufles
placées au centre d' un paysage d'arbres et de neige, figure le temps libre du travailleur et de sa béatitude bourgeoise.

Le « corps-modulor » se structure en silhouette fragmentaire, ponctuée de tessitures variées: des motifs de papier peint floral, des scotchs colorés de chantier forment des lignes rythmiques minimalistes puissantes.
Le cerveau gris, sculptural, polygonal, s'encastre dans le mobilier d'intérieur, ou dans les plans de coupes architecturales. Il se prolonge de poignées de portes décoratives torsadées rappelant les coiffes africaines de J. D. Okhai Ojeikere.
Les sculptures de Derrick Adams servent parfois de parure à ses performances comme ce costume-doudoune utilisé à titre de toiture pour couvrir les murs de briques d'un bâtiment portatif. (Sculpture, jeans, brick, 2012).


Dans le Project Room :
« Collages group exhibition »

group exhibition »
avec
Vlatka Horvat, Barbara Breitenfellner, Pierre Fisher, Robert Elfgen, Ion
Barladeanu, Tomasz Szerszen.
du 06 avril au 25 mai 2013.
Vlatka Horvat : Présentée pour la première fois à la galerie Anne de Villepoix, cette jeune artiste originaire de Croatie, vit entre New York et Londres.
Barbara Breitenfellner : Artiste autrichienne présentée pour la première fois à la galerie, elle vit à Berlin.
Pierre Fisher : Jeune artiste français né à Paris, son travail est montré à la galerie depuis octobre 2012.
Robert Elfgen : Artiste allemand qui vit et travaille à Cologne.
Ion Barladeanu : Artiste roumain, vit et travaille à Bucarest.
Tomasz Szerszen : Artiste polonais, vit et travaille à Varsovie.

Favorisant des chocs visuels et mêlant les temps et les espaces, les collages sont la fusion de plusieurs images montrant des objets à priori sans rapport qui en recompose une nouvelle, qui devient ainsi « a thing in-between ».
Ces compositions cocasses et troublantes, empreintes d' humour et de dérision sont souvent nostalgiques d'une époque révolue ou l'imaginaire des artistes vagabonde.
Chacun d'eux se dévoilent à travers ces compositions cacophoniques et embouteillées d'ou ressort une infinie poésie.

[18:00-21:00] Vernissage de Julia Rometti et Victor Costales
Location:
Jousse Entreprise - Art Contemporain
6, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 53 82 10 18
Fax : +33 (0)1 53 82 13 63
Mail : art@jousse-entreprise.com
Internet Site : www.jousse-entreprise.com
Description:
du 6 avril au 18 mai
vernissage le samedi 6 avril de 18h à 21h

PLANTES | LITTERATURE | NEOTROPICAL | AGAVE | CHAMAN | GEOMETRIE | EXOTISMO INTERNACIONAL | MONSTERA DELICIOSA | STONES | AZUL JACINTO MARINO | COSMOVISIÓN | CACTUS | GEOGRAPHIE | ANARQUISMO MAGICO | PALMA | PERSPECTIVISME | ARTAUD | VISION | ERRANTE | SYMETRIE | HORIZONTAL | ROJO Y NEGRO | CONTROLLED EQUIVOCATION | ROCHES VOLCANIQUES | MULTISTABLE | STRATEGIES SUCCULENTES | CONTINGENCE | TUMBLING BLOCKS | SAUVAGE

Le duo d'artistes Julia Rometti (1975, France) et Victor Costales (1974, Ecuador/Belarus) s'est formé en 2007. Actuellement, ils vivent et travaillent à Paris, et mènent des projets à long terme dans divers pays d'Amérique latine. Avec leur oeuvre "El Anarquismo Magico" ils viennent notamment de remporter le prix de la section Solo Projects focus Latinoamerica à Arco Madrid, avec un jury composé de Joao Fernandes et Jesus Carrillo, du Musée Reina Sofia. Leur exposition à la galerie Jousse Entreprise se déroulera en deux parties du 06 avril au 18 mai et du 23 mai au 15 juin.

Vernissage de Julia Rometti et Victor Costales

[18:00-21:00] Vernissage de Rebecca Bournigault "Within a Sound"
Location:
Galerie Dominique Fiat
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 40 29 98 80
Fax : +33 (0)1 40 29 07 19
Mail : info@dominiquefiat.com
Internet Site : www.dominiquefiat.com
Description:
du 6 avril au 1er juin
vernissage le samedi 6 avril de 18h à 21h

Harald Szeemann écrit dans le catalogue de la Biennale de Lyon en 1997 à propos du travail de Rebecca Bournigault :

«Pourtant, même si chaque homme réagit différemment, il y a des observations plus générales. Les femmes sont beaucoup plus décontractées dans les Portraits que les hommes. Enfin, déjà Beuys disait que l'avenir c'étaient elles. Autoportrait est totalement différent des autres Portraits. On voit que cela lui fait du mal d'être l'enregistreuse et l'enregistrée. Il y a une sorte de jeu-gêne qui contient un élément dramatique et qui fait penser à ce monodrame de Jean Cocteau, filmé par Roberto Rossellini avec Anna Magnani, La Voix humaine dans Amore (1948). C'est la plus jeune artiste de la Biennale, et c'est elle qui nous donne le plus d'autres.»

Aujourd'hui Rebecca Bournigault continue son exploration du Portrait à travers les autres en étendant son univers artistique au règne végétal et animal pour mieux cerner encore le genre humain. Fidèle aux médiums qu'elle affectionne particulièrement, elle mêle au sein de l'exposition la vidéo, l'aquarelle et le dessin sur papier.

Un diptyque d'un couple improbable "Emeutier" et "Femme hystérique" ouvre l'exposition en côtoyant une série d'aquarelles d'après des gravures de Dürer. C'est le point de départ d'une recherche sur les animaux dans l'Histoire de l'Art. Des vidéos-tondos sont montrées sous forme d'un triptyque minimal et épuré «Nous sommes des déserts», premiers mots d'un texte de Gilles Deleuze :

« En chacun de nous, il y a comme une ascèse, une partie dirigée contre nous-mêmes. Nous sommes des déserts, mais peuplés de tribus, de faunes et de flores. (...) Et toutes ces peuplades, toutes ces foules, n'empêchent pas le désert, qui est notre ascèse même, au contraire elles l'habitent, elles passent par lui, sur lui. (...) Le désert, l'expérimentation sur soi-même, est notre seule identité, notre chance unique pour toutes les combinaisons qui nous habitent. » - Dialogues avec Claire Parnet, Champs Flammarion, p. 18.

Les sujets classiques de l'histoire de l'Art lui étant chers, Rebecca Bournigault clôt l'exposition par un grand nombre de vanités (série commencée dans les années 2000).

Vernissage de Rebecca Bournigault "Within a Sound"

[18:00-21:00] Vernissage de Tony Soulié et Patricia Erbelding."VARIATIONS"
Location:
Galerie Keller
13, rue Keller
75011 Paris
M° Bastille, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 43 57 72 49
Mobile : +33 (0)6 68 22 46 97
Fax : +33 (0)1 43 57 72 49
Mail : galeriekeller@free.fr
Internet Site : www.galerie-keller.com
Description:
Une exposition où se croisent voyages et métamorphoses, en présence des artistes Tony Soulié et Patricia Erbelding.

Un livre d'artistes ainsi qu'un ensemble de dessins des deux artistes autour du livre The Voyage of the Beagle de Charles Darwin

L'exposition se tient du 6 avril 2013 au 4 mai 2013

Vernissage de Tony Soulié et Patricia Erbelding."VARIATIONS"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Bicycle Will..."
Location:
Galerie E.G.P.
20, rue Germain Pilon
75018 Paris
M° Abbesses, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 42 51 31 04
Mail : contact@artegp.com
Internet Site : www.artegp.com
Description:
09.04.13 > 25.05.13

La Galerie E.G.P est heureuse de vous inviter au vernissage de l'exposition "Bicycle Will..." le Samedi 6 avril 2013, à partir de 18h.

L'exposition collective "Bicycle Will..." aura lieu du 9 avril au 25 mai 2013 et regroupe les oeuvres des artistes Quentin Armand, Olivier Bragg, Lee Edwards, Igor Josifov, Mari Minato et Nicholas Portalupi avec pour thème un hommage à Marcel Duchamp qui créa "Bicycle Wheel" il y a maintenant cent ans.


Quentin Armand

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Des Fleurs Sinon Rien"
Location:
Galerie Odile Ouizeman
10-12, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 91 89
Fax : +33 (0)1 42 71 94 13
Mail : contact@galerieouizeman.com
Internet Site : www.galerieouizeman.com
Description:
du 6 avril au 1er juin
Vernissage le Samedi 06 Avril 18h / 21h
Ouvert du mardi au vendredi 14h/19h / samedi 11h/19h et sur rendez-vous

Les œuvres de Karine Bonneval, Eric Pougeau, Florence Reymond, Samuel Rousseau, Michaële-Andréa Schatt, Franck Scurti, Ole Ukena, Brigitte Zieger détournent le motif Fleur et questionnent avec humour et irrévérence notre rapport monde.
Cette exposition printanière s'insère au mois de mai dans le parcours "Je sème à tout vent" proposé par David Rosenberg et présenté dans une dizaine de galeries.

[18:00-21:00] Vernissages de Jordi Colomer et Jimmie Durham
Location:
Galerie Michel Rein
42, rue de Turenne
75003 Paris
M° Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 42 72 68 13
Fax : +33 (0)1 42 72 81 94
Mail : galerie@michelrein.com
Internet Site : www.michelrein.com
Description:
April 6th - June 1st, 2013
opening reception April 6th, 6-9pm

JORDI COLOMER
Défense de Chanter


Jordi Colomer, Prohibido Cantar/ No Singing, 2012
installation of seven videos

JIMMIE DURHAM
Works on Paper: the Saché Series


Jimmie Durham, Sans titre 17 ("Atelier Calder" series), 2007
70 x 49,5 cm

[18:45-21:00] Projection de "Les Yeux dans les Bleus"
Location:
Point Ephémère
centre de dynamiques artistiques
200, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jaurès, Louis Blanc
France
Phone : +33 (0)1 40 34 02 48
Fax : +33 (0)1 40 34 02 58
Mail : info@pointephemere.org
Internet Site : www.pointephemere.org
Description:
En présence de Stéphane Meunier et de Bixente Lizarazu






[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition de Benoît Maire "LE FRUIT EST DÉFENDU"
Location:
Galerie Thomas Bernard-Cortex Athletico
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 75 50 42 65
Mail : info@cortexathletico.com
Internet Site : www.cortexathletico.com
Description:
BENOÎT MAIRE
LE FRUIT EST DÉFENDU

Du 6 avril au 25 mai prochains, le nouvel espace parisien de la galerie bordelaise cortex athletico accueille une exposition inédite de Benoît Maire intitulée Le fruit est défendu, première monographie de l'artiste à Paris pensée en résonance à Weapon, importante exposition personnelle qui lui est parallèlement consacrée à la David Roberts Art Foundation à Londres (jusqu'au 11 mai). L'exposition rassemble une quinzaine d'œuvres : peintures, sérigraphies, photographies, sculptures, installations et objets.

VISITE DE PRESSE LE VENDREDI 5 AVRIL À 16H
Accueil par Thomas Bernard, directeur de la galerie
Visite de l'exposition en présence de l'artiste
Merci de confirmer votre présence par retour de mail

Galerie cortex athletico
12 rue du Grenier Saint-Lazare - 75003 Paris - Tél. : 01 75 50 42 65
Métros : Rambuteau / Arts et Métiers
Du mercredi au samedi de 12h à 19h et sur rendez-vous
www.cortexathletico.com

Relations avec la presse
Lorraine Hussenot
Tél. : 01 48 78 92 20
lohussenot@hotmail.com
Visuels disponibles sur demande


[19:30-21:00] Circuit Les ateliers de Paris, le Viaduc des Arts et le passage brulon
Location:
Galerie de l'INMA
Institut National des Métiers d’Art
23, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin
France
Phone : +33 (0)1 55 78 85 85
Fax : +33 (0)1 55 78 86 15
Internet Site : www.eurosema.com
Description:

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés