Saturday, April 20, 2013
Public Access


Category:
Category: All

20
April 2013
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00] Inauguration de la Médiathèque d'Évry
Location:
Evry
Evry
91000 Evry
M° RER D Evry - Courcouronnes
France
Internet Site : www.evry.fr
Description:
Inauguration de la Médiathèque d'Évry

12:00  
13:00  
14:00 [14:00-20:00] Finissage d'Ernesto Sartori "Quand deux deviennent un"
Location:
Galerie Marcelle Alix
4, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)9 50 04 16 80
Mail : demain@marcellealix.com
Internet Site : www.marcellealix.com
Description:
du 1er mars au 27 avril
Vernissage vendredi 1er mars, 18h-21h

Faisons un bond de trois ans en arrière. Pour l'exposition de groupe Moon Star Love, nous avions rassemblé huit jeunes artistes dont la pratique nous semblait annonciatrice du programme de la galerie. A cette occasion, Ernesto Sartori nous initiait aux règles fondatrices de l'univers qu'il entendait créer : la pente dont il était tombé amoureux peuplait ses sculptures murales, assemblages abstraits et peintures sur bois, sur lesquelles les activités de deux protagonistes Gary et Duane, allaient se retrouver répertoriées presque quotidiennement.

Dans la peinture intitulée Le baiser de la mort (2009), Gary et Duane (initialement Gauche et Droite) combattaient à mort. Le travail d'Ernesto Sartori se révélait dès lors à double sens : un vocabulaire formel élaboré autour de calculs vectoriels, de modules à la symétrie précise et une narration qui, empruntant au manga ou au récit d'anticipation, définissait un monde parallèle au nôtre. Hervé (2011) ou RV (rouge et vert), mi-personnage monté sur deux pattes coniques, mi-cellule d'habitation pour une personne, incarne parfaitement cette dualité. Gary et Duane fonctionnent aussi comme une allégorie de la bipolarité. Une œuvre qui, de façon surprenante, tient à la fois du foisonnement et de la rigueur, du chaos et de la logique.
L'exposition Quand deux deviennent un donne la possibilité à Ernesto Sartori d'affirmer clairement sa position d'auteur. Animé par ce que l'on pourrait nommer une révolte logique, il combine la rationalité des calculs de l'architecture prospective et le chaos narratif d'un univers fictionnel. Sans complexe et sans essayer d'être particulièrement lisible, il entretient une multiplicité des points de vue et d'échelles. Il atteint ainsi les signes d'une certaine maturité : la capacité à parler de sa propre voix, sans cesse renouvelée (potentiellement créatrice d'une impression de dissonance, de chaos, de perturbation de l'ordre établi) et l'élaboration d'une logique interne. Cette logique, épine dorsale de l'œuvre, l'artiste en garde souvent les clefs. Il n'est pas nécessaire de l'expliciter (comme il n'est pas nécessaire de comprendre exactement quels calculs mathématiques sous-tendent ses assemblages de formes géométriques), c'est pourtant elle qui rend le travail accessible et lisible, même sous la forme d'objets isolés.

Je me suis souvent demandé comment se vendent la plupart des œuvres qui se trouvent sur le marché de l'art, ces fétiches, ces objets partiels, qui peinent à représenter une démarche artistique complexe et singulière. L'erreur est justement d'imaginer que ces objets seraient à même de représenter quoique ce soit. Au contraire, pour fonctionner en tant qu'œuvres, ils doivent s'inscrire dans une continuité avec la démarche de l'artiste et pouvoir procéder du même chaos, de la même révolte contre les normes que l'ensemble du travail. Les œuvres d'art que j'apprécie ne fonctionnent pas tant sur le mode de la synecdoque (partie représentant le tout) que sur la possibilité de contenir en elles tout le potentiel révolutionnaire d'un travail artistique.
J'estime la capacité d'Ernesto Sartori à s'exprimer à toutes les échelles : de l'environnement totalisant réalisé lors de sa première exposition à la galerie (La fureur de l'atome, 2010) aux maquettes qu'il montre aujourd'hui. Que l'on aime avoir un rapport concret aux objets, à leur matérialité et leurs couleurs délicates ou que l'on préfère y voir la possibilité d'un projet monumental, il me semble que le travail de Sartori peut être apprécié pour ses différents sens de lecture, sans que ceux-ci ne se contredisent. Avec ce travail, on peut admirer de la même façon, et dans une harmonie qui lui est propre, les figurines de dinosaures et la discontinuité du langage architectural de Claude Parent, les récits absurdes de Kurt Vonnegut et la poésie des chansons des Spice Girls.
IA

Diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts de Nantes, Ernesto Sartori est né en 1982 à Vicenza (Italie). Le FRAC Pays de la Loire lui a consacré une exposition personnelle en 2010, année où il participait à Monsieur Miroir, 12ème Prix Fondation d'entreprise Ricard (cur. Emilie Renard). En 2011, ses oeuvres ont été présentées à la FIAC (secteur Lafayette), à la Ferme du Buisson (La Ronde) et au sein de l'exposition RN137 à Rennes et Nantes (cur. Zoo galerie). Il a réalisé plusieurs projets in-situ en 2012, pour l'Art dans les Chapelles (Bretagne), au Vent des Forêts (Meuse) et présenté à l'Espace Culturel Louis Vuitton à Paris une ambitieuse installation intitulée Deux vaisseaux (Autobiographies, cur. Erik Verhagen).

Ernesto Sartori et Marcelle Alix remercient chaleureusement Laurence Gateau, Emilie Renard et Guillaume Constantin pour leur soutien continu.
De grands mercis également à: Sonia Droulhiole, Camila Renz, Solenn Morel, Mélanie Vincent, Aurélien Mole, Samy Abraham, Olivier Magnier.


Portrait de l'artiste (avec l'aimable participation de Solenn Morel), 2013
Photo: Aurélien Mole / direction artistique: Marcelle Alix

[14:30-19:00] Finissage de davood koochaki "un conte persan"
Location:
Galerie Christian Berst
3-5, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 33 01 70
Fax : +33 (0)1 53 33 01 70
Mail : contact@christianberst.com
Internet Site : www.christianberst.com
Description:
signature
14h30 > 19h
henri-hugues lejeune signera son essai sur l'art "le vol d'Icare" (éd. unicité).

performance
> 18h
anaïs bourquin "le vol d'Icare"
performeuse, plasticienne


[15:00-18:00] Rencontre-dédicace avec Joann Sfar
Location:
Librairie de Paris
7, place de Clichy
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 45 22 47 81
Internet Site : www.librairie-de-paris.fr
Description:
Rencontre-dédicace avec Joann Sfar

[15:00-20:00] Vernissage Isabelle Ferreira, Octavio Blasi "Les raisons de la couleur"
Location:
Galerie La Ferronnerie Brigitte Négrier
40, rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
M° Oberkampf, Parmentier, Saint-Ambroise
France
Phone : +33 (0)1 78 01 13 13
Fax : +33 (0)1 48 06 50 84
Mail : brigitte.negrier@club.fr
Internet Site : www.galerielaferronnerie.fr
Description:
vernissage le samedi 20 avril 2013 de 15h à 20h
exposition du 20 avril au 25 mai 2013

Vernissage Isabelle Ferreira, Octavio Blasi "Les raisons de la couleur" Octavio Blasi, Terremoto, 2004
acrylique sur toile, 120 cm x 120 cm

Vernissage Isabelle Ferreira, Octavio Blasi "Les raisons de la couleur"
Isabelle Ferreira, Wall box, (LU4752)
2012, bois, acrylique, 104 x 70 x 9,5 cm

Isabelle Ferreira et Octavio Blasi proposent une abstraction post géométrique / expressionniste, avec pour chacun, comme une volonté de déranger l'organisation prévisible de leurs œuvres.
Avec les pièces en volume de la série 'Wall box', Isabelle Ferreira attaque, brise la surface d'un panneau, laissant ainsi apparaître un fond de couleur, comme enchâssé par le bois déchiqueté ; Octavio Blasi rompt les aplats vifs de ses toiles par des plages de couleurs contrastées, intervenant telles des intrusions ou déchirures aléatoires du support.

Isabelle Ferreira travaille avec des disciplines traditionnellement séparées telles que la peinture et la sculpture. A partir de matériaux industriels bruts, l'artiste crée un dialogue entre planéité et spatialité.
Isabelle Ferreira '...peut être considérée comme une artiste nourrie par certains mouvements historiques comme le Bauhaus et le minimalisme, tout en conservant, comme les abstraits américains, une approche plus sensible et empirique du matériau et de la couleur'. Au travers de ces œuvres telles que Wall Box, se profile l'idée '...d'étirer la peinture vers la sculpture et de sortir du cadre pour dialoguer librement avec l'espace'.

Julie Crenn, extrait du texte de Unités picturales, Janvier 2013

Avec un clin d'œil à ses aînés de l'Op Art, Octavio Blasi joue le rythme, la scansion, animant de lignes colorées régulières ses toiles, ajoutant maintenant une courbe, ou un motif à ses peintures, dérogeant ainsi à la régularité plus obsessionnelle de ses toiles précédentes.

[15:00-20:00] Vernissage de Pierre Buraglio "PB au musée"
Location:
Galerie Catherine Putman
40, rue Quincampoix
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 45 55 23 06
Fax : +33 (0)1 47 05 61 43
Mail : contact@catherineputman.com
Internet Site : www.catherineputman.com
Description:
du 20 avril au 8 juin
vernissage le samedi 20 avril de 15h à 20h


[15:00-20:00] Vernissage de l'exposition "Les Six du Louxor"
Location:
La Réserve d'area
50, rue d'Hauteville
Fond de cour - 2ème étage
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle, Château d'Eau
France
Phone : +33 (0)1 45 23 31 52
Fax : +33 (0)1 45 23 37 80
Mail : area.paris@wanadoo.fr, areavolta@gmail.com
Internet Site : www.lareserveparis.com
Description:
du 20 avril au 18 mai 2013
Vernissage le samedi 20 avril de 15h à 20h

avec
Jean de Seynes
Martin McNulty
Sinead Lucey
Tom Ho
Maïtena Barret
Anouk Jevtic

Jean de Seynes a dirigé l'équipe chargée de restituer les décors égyptiens du célèbre cinéma le Louxor, autour de lui: Martin McNulty, Sinead Lu, Tom Ho, Maïtena Barret et Anouk Jevtic.

Venez apprécier la facette artisane et technique de leur travail ainsi que créative et artistique.

Peinture, installation et dessin seront exposés à la galerie area afin de faire le pont entre la pratique décorative et la création personnelle de ces artistes.




[16:00-21:00] Vernissage de Gianni Motti
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
Vernissage samedi 20 avril 2013 / 16h - 21h
20 avril - 15 juin 2013

La Galerie Perrotin est heureuse de présenter la première exposition personnelle de Gianni Motti à la galerie du 20 avril au 15 juin 2013.

Connu surtout pour ses interventions par lesquelles il souligne les contradictions de notre société contemporaine, Gianni Motti a toujours remis en question l'autorité, en utilisant le pouvoir que peut avoir l'humour de révéler des vérités. C'est dans cet esprit qu'il a remplacé le délégué indonésien lors de la 53ème séance de la commission des Droits de l'Homme à l'ONU en 1997, ou bien, en 2004, qu'il s'est installé dans la tribune VIP du tournoi de Roland-Garros, la tête recouverte d'un sac, afin d'attirer l'attention sur le scandale de la prison d'Abu Ghraib, ou encore, qu'il a arpenté les 27 kilomètres du tunnel du LHC au CERN en 2005, pour défier la vitesse des particules qui circulent dans l'accélérateur. Il a aussi joué de sa subtile ironie associée à une approche très libre de sa position d'« outsider » pour interroger le monde de l'art. En témoigne la foule d' « assistants de Gianni Motti » qu'il a essaimé dans le monde entier ou sa première rétrospective au Migros Museum à Zurich, dans laquelle un long labyrinthe conduisait de l'entrée principale de l'édifice jusqu'à la porte arrière.

Motti a adopté une position ouvertement critique vis à vis de l'économie globale bien avant que la récession actuelle n'en fasse un sujet d'actualité. Lors d'Art Basel en 2005, il a réagi à l'atmosphère commerciale qui y prévalait en mettant en cage un trader, sur le sol de la section Unlimited de la foire. Son action reprenait ainsi la tradition de la sculpture vivante initiée par Piero Manzoni tout en offrant une image surréaliste mais frappante des limites du monde des affaires. Particulièrement habile avec les dispositifs in-situ, Motti a continué d'explorer ce sujet à Genève en 2009, quand il a planté une rangée de drapeaux blancs sur le pont situé devant le quartier d'affaires de la ville. S'agissait-il de rendre les armes, ou d'inviter à une table rase? Il a aussi habillé un épouvantail en banquier, transformant ainsi cette image du financier menaçant en marionnette fragile, essayant de faire peur tout en dépendant de la richesse de ses victimes.

Et c'est là, peut-être, le cœur du travail de Motti. En regardant de plus près, au travers de son approche corrosive et de son scepticisme, se manifeste sa foi dans les qualités humaines de l'individu. Cette conjugaison d'éléments perturbateurs et constructifs vise la célébration d'une reflexion non conformiste.

- Michele Robecchi


"HIGGS, à la recherche de l'anti-Motti" 2005, CERN, Genève.
Performance, Marche dans le LHC (accélérateur de particules) 27 km, 5h50

[16:00-21:00] Vernissage de Jesper Just
Location:
Galerie Emmanuel Perrotin
76, rue de Turenne
10, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 16 79 79
Fax : +33 (0)1 42 16 79 74
Mail : info-paris@galerieperrotin.com
Internet Site : www.galerieperrotin.com
Description:
Vernissage samedi 20 avril 2013 / 16h - 21h
20 avril - 15 juin 2013

La Galerie Perrotin est heureuse de présenter une exposition de l'artiste danois Jesper Just.

Jesper Just s'inspire de l'esthétique cinématographique de grands réalisateurs tels Dreyer et Bergman, Melville et Kazan pour n'en citer que quelques-uns. Dans ses films énigmatiques, sans dialogues, la maîtrise des stratégies cinématographiques est au service d'une narration fondée sur une panoplie d'émotions humaines amplifiées par l'utilisation magistrale de la musique. Les films de l'exposition témoignent de son intérêt incessant pour les stéréotypes de genres et de races, les pastiches architecturaux, l'appropriation culturelle et la dislocation.

Montré pour la première fois en France à l'occasion de cette exposition, « Llano » (2012) est le dernier film produit par l'artiste. Il se déroule dans la ville fantôme de Llano del Rio fondée en 1913 par le socialiste Job Harriman. Un problème d'approvisionnement en eau interrompt finalement le projet et la ville est désormais abandonnée depuis un siècle. On contemple les vestiges de cette cité utopique sur lesquels se déversent en continu des trombes d'eau. Très vite, on découvre une installation, disposée au-dessus de ruines, caractéristique de celle utilisée au cinéma pour créer des pluies artificielles. Au centre de ce dispositif une femme s'acharne à endiguer cet effondrement. Telle Sisyphe poussant son rocher, elle replace une à une les pierres démantelées d'une structure déjà désintégrée. Plusieurs fois la caméra nous emmène dans une salle des machines souterraine qui semble mystérieusement liée à cette ruine. Selon Jesper Just « Llano est la ruine d'un lieu qui n'existe plus, mais aussi un lieu qui n'a jamais vraiment existé. Ici, il existe un double sens - un bizarre mélange d'utopie et de dystopie rempli d'échecs et d'idéaux puissants. »

Dans la seconde salle est présenté « Sirens of Chrome » (2010), un film tourné dans la ville de Detroit. Dans un silence total, quatre femmes afro-américaines circulent dans les rues désertes de cette ville abandonnée. Dans la Chrysler, la tension est palpable et traduit l'atmosphère inquiétante du dehors. Quand elles arrivent sur le toit d'un ancien théâtre transformé en parking, une autre femme entre en scène et une confrontation aussi étrange qu'envoûtante débute alors. Comme l'a écrit la commissaire Jennifer Frias « les œuvres de Just sont souvent chargées de narrations ambiguës qui n'attendent jamais une conclusion. Genres, relations et identité sont des thématiques récurrentes dans son travail (...) « Sirens of Chrome », explore la complexité de la condition humaine et déplace l'attention sur la représentation et l'interprétation des femmes afro-américaines et, plus généralement, sur la condition féminine. »

Dans « A Vicious Undertow » (2007), tourné en 16 mm, une relation étrange entre trois personnages se dessine par des échanges de regards et de pas de danse, à travers le leitmotiv sensuel du sifflement qui les introduit. « A Vicious Undertow » se construit autour d'un personnage féminin entre deux âges, qui siffle l'air de « Night in White Satin » dans un bar. La caméra glisse sur sa nuque, sa peau, ses lèvres avant de s'approcher d'une seconde femme, plus jeune. Un homme se joint à elles. Dans une succession de plans rapides, la caméra saisit la femme qui danse la valse avec la jeune femme, puis avec l'homme, puis à nouveau avec la jeune femme. Subitement, l'héroïne se fige et se dirige vers la sortie. Propulsée en pleine nuit sur les marches d'un escalier sans fin, elle semble vouloir échapper à la mélancolie ou à la fatalité en se déplaçant dans un espace, hors du temps.
Jesper Just représentera cette année le Danemark à la 55ème Biennale de Venise.


"Llano" 2012, Single channel Blu-ray video, 7:17 min




[17:00] Finissage de Christian Roth / Sylvie Turpin
Location:
Galerie MGE
7, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 48 87 52 93
Mail : catherine.mairet@galeriemge.com
Internet Site : www.galeriemge.com
Description:
du 23 mars au 20 avril
vernissage le samedi 23 mars à partir de 17h


[17:00] Ouverture du Mémorial Alexandre Alekhine
Location:
Jardin des Tuileries
234, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Tuileries, Concorde
France
Description:
Du 20 au 26 Avril 2013 à Paris. Le Responsable de la Fédération des Echecs Russe, Ilya Levitov, a annoncé que le très fort Mémorial Alexandre Alekhine aurait lieu en avril à Paris puis Saint-Pétersbourg.

Le musée du Louvre et le jardin des Tuileries seront les hôtes de la première étape (6 jours) du Mémorial Alekhine à la mémoire du quatrième champion d'échecs russe naturalisé Français, Alexandre Alekhine (1892-1946).

La cérémonie d'ouverture au jardin des Tuileries sur invitation. Le tournoi international d'échecs Mémorial Alekhine, qui commencera le samedi 20 avril à 17h au Musée du Louvre à Paris, s'ouvrira avec un concert du pianiste Nikolaï Lougansky et du violoniste Vadim Repine.

Entrée libre à partir de dimanche 14h - Les parties débuteront tous les jours à 14h du 21 au 26 avril. L'entrée est libre et gratuite. Rendez-vous au Jardin des Tuileries, Carré du Sanglier.

Le journal russe la Pravda révèle que ce tournoi aura lieu du 21 avril au 1er mai, d'abord au jardin des Tuileries près du Musée du Louvre à Paris, puis au Palais Mikhailovsky à St Pétersbourg. Les hommes d'affaires Andrei Filatov et Gennady Timchenko sont enclins à poursuivre l'idée d'organiser des tournois d'échecs de top niveau dans des musées, comme cela avait déjà été le cas dans la Galerie d'Art Tretyakov de Moscou du 10 au 31 Mai 2012 pour le match de Championnat du monde entre Anand et Gelfand.
Les 10 Participants : Le champion du monde d'échecs Viswanathan Anand, son challenger en 2012 Boris Gelfand, l'ancien champion du monde Vladimir Kramnik, le vainqueur de la coupe russe Peter Svidler, Levon Aronian, Nikita Vitiugov, Michael Adams, Ding Liren, Maxime Vachier-Lagrave et Laurent Fressinet.

[17:00-21:00] Vernissage de Bram Bogart "On the Roof in Paris"
Location:
Galerie Richard
Galerie Jean-Luc & Takako Richard
74, rue de Turenne
3, Impasse Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 43 25 27 22
Fax : +33 (0)1 43 25 27 23
Mail : paris@galerierichard.com
Internet Site : www.galerierichard.com
Description:
Vernissage samedi 20 avril de 17 à 21 heures
20 avril - 1er juin 2013

Le titre de l'exposition Sur les toits de Paris fait référence à une photographie de Harry Shunk et Janos Kender qui représente Bram Bogart et Léni laissant sécher les peintures sur les toits de l'immeuble de leur atelier rue Santeuil à Paris en 1959.

Après la guerre, Bogart a commencé à voyager en commençant par la côte d'Azur et Paris. Les années 50 ont été ses années parisiennes et l'exposition met l'accent sur cette période avec des œuvres rares. L'exposition des années 50 est complétée avec des œuvres de petit et moyen format des années ultérieures afin de retracer le parcours artistique de l'artiste. Toutes les peintures viennent directement de l'atelier de l'artiste décédé en mai 2012 à Saint-Trond en Belgique.

Bram Bogart aura apporté la tridimensionnalité physique à la peinture. Il aura donné à voir la masse picturale en soi, la peinture-matière et la peinture-représentation ne faisant qu'un. Il n'a cessé d'expérimenter en peintre les rapports entre matière, couleurs et composition. Le retour de la matière en peinture chez les jeunes peintres new yorkais, californiens ou berlinois et français rend Bram Bogart plus contemporain que jamais.


[17:00-21:00] Vernissage de Camille Saint-Jacques "Viatique de l'égaré"
Location:
Galerie Bernard Jordan
77, rue Charlot
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 61
Mail : galerie.bernard.jordan@wanadoo.fr
Internet Site : www.galeriebernardjordan.com
Description:
Vernissage samedi 20 avril à partir de 17 heures

Exposition du 20 avril au 1er juin 2013
du mardi au samedi de 14h à 19h

[17:00-20:00] Vernissage de Thomas Fougeirol
Location:
Galerie Praz-Delavallade
5, rue des Haudriettes
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 45 86 20 00
Fax : +33 (0)1 45 86 20 10
Mail : gallery@praz-delavallade.com
Internet Site : www.praz-delavallade.com
Description:
du 20 avril au 15 juin
vernissage le samedi 20 avril de 17h à 20h

"Please face your back to the door when you exit.
Thank you for coming."

Les peintures de Thomas Fougeirol ont cette particularité que nous ne pouvons les saisir qu'à travers les frontières de leur propre instabilité : clichés périmés, table rase qui émerge du néant revenant en boucle, fac-similés juxtaposés comme des apparitions se cherchant une forme, écho d'une image qui semble ne jamais avoir existé.

Thomas Fougeirol voudrait nous faire voir la peinture pour ce qu'elle est. Le moment où les images sont absorbées par les différents matériaux, lin, laine ou cachemire, cet instant où la matière se fige en son point d'impact et devient une métaphore de notre propre perception mentale. Les coulures de peinture apparaissent comme des images de coulures, et non comme les coulures elles-mêmes, mais au fond nous savons que c'est de cela qu'il s'agit. L'image nous reconnaît, non l'inverse. Un tableau nous fixe du regard jusqu'à ce que nous lui tournions le dos et qu'il nous perde de vue, jusqu'à ce que le prochain nous toise de haut. Un long regard par-ci, un coup d'oeil rapide par-là.

Ne considérez pas Thomas Fougeirol comme un peintre abstrait; peintre figuratif qui sculpte les idées, le contenu et l'histoire de l'abstraction, lui convient mieux. Son processus de travail se compose d'opérations mécaniques et de hasard, de procédés lithographiques, de techniques datant des débuts de la photographie, mais il s'inspire aussi de phénomènes physiques liés au son (réverbération, écho, retardement) et aux tours que peut nous jouer notre mémoire. Son travail nous met dans cet état anticipatoire où ce qui est, semble déjà être advenu. Comme un retour dans le temps pour mieux se replacer dans un espace avant l'image, derrière l'image afin que celle-ci réapparaisse, ressuscite.

"This way please."

Texte de Jo-ey Tang


THOMAS FOUGEIROL - Untitled, 2013 - oil on canvas - 196 x 151 cm / 77 1/8 x 59 1/2 inches

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition "OVERLAND"
Location:
Librairie Florence Loewy
Books by Artists
9-11, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 44 78 98 45
Fax : +33 (0)1 44 78 98 46
Mail : info@florenceloewy.com
Internet Site : www.florenceloewy.com
Description:
Sur une proposition de Nelly Lacoste

Vernissage samedi 20 avril de 17h à 21h

La série d'images Overland a été réalisée par Anne-Valérie Gasc et Gilles Desplanques au cours d'une résidence d'artistes commune à Maribor en Slovénie en octobre et novembre 2009. Ce travail s'inscrit dans le projet global Overflow conçu par les deux artistes comme une opération militaire de sabotage fictif en trois temps : invasion, destruction et fuite. Overland consiste en un ensemble de découpages/collages à 4 mains à partir de catalogues immobiliers des années 70. On y voit une série d'explosions de pavillons de taille modeste, stéréotypes de l'architecture slovène, soumis à un point d'impact virtuel qui fait voler en éclats le bâtiment lui-même et peut-être avec lui la perspective d'une vie quotidienne bien réglée. Par leur intervention, les deux artistes introduisent la dose de désordre nécessaire dans un univers à l'ordonnance trop lisse et démontrent ici le potentiel subversif de la diagonale.

Vous pouvez consulter l'ensemble du projet Overflow avec les descriptifs des différents dispositifs mis en oeuvre par les deux artistes sur le lien suivant :
http://documentsdartistes.org/artistes/gasc/repro16.html

Catalogue disponible à la librairie durant l'exposition
Editions Burozoïque - 15 euros






[18:00-21:00] Lancement de la revue Peeping Tom's Digest #3 : Beirut
Location:
8, rue Saint-Bon
Mur Saint-Bon
8, rue Saint-Bon
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 58 30 39 39
Internet Site : www.mursaintbon.com
Description:
VENEZ CÉLÉBRER LA SORTIE DE PEEPING TOM'S DIGEST #3
BEIRUT

PEEPING TOM'S DIGEST #3: BEIRUT (LIVRE + DVD)
Peeping Tom's Digest est une revue expérimentale et subjective dédiée aux scènes artistiques contemporaines à travers le monde. L'impulsion et point de départ de Peeping Tom's Digest #3: Beirut est une liste de 46 phrases, glanées par le collectif Peeping Tom lors de leur résidence au Liban à l'automne 2011. A travers une table ronde filmée (ce numéro contient un DVD co-produit par anna sanders films) et 22 textes (essais, interviews, fictions, contributions artistiques, etc.), 30 figures locales et internationales du monde de l'art (artistes, commissaires d'expositions, directeurs de centres d'art, écrivains, journalistes, réalisateurs, anthropologues, philosophes, etc.) ont été invitées à examiner et réagir à cette liste de citations.

Vins et Arak offerts par Massaya. Manakiches offerts par Liza.

[18:00] Performance de PENER
Location:
Le M.U.R.
Modulable, Urbain et Réactif
109, rue Oberkampf
croisement des rues Saint-Maur et Oberkampf
75011 Paris
M° Parmentier, rue Saint-Maur, Ménilmontant
France
Mobile : +33 (0)6 17 76 28 36
Mail : associationlemur@gmail.com
Internet Site : lemur.asso.fr
Description:
Le samedi 20 avril 2013, l'artiste interviendra en direct sur le M.U.R. à partir de 13h.

Le vernissage aura lieu samedi 20 avril à 18h.


[18:00-21:00] Vernissage de Fred Eerdekens "Remanences"
Location:
Galerie Magda Danysz
78, rue Amelot
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 45 83 38 51
Fax : +33 (0)1 45 83 38 51
Mail : magda@magda-gallery.com
Internet Site : www.magda-gallery.com
Description:
Vernissage 20 Avril, 2013 de 18h à 21h
Exposition du 20 Avril, 2013 au 8 Juin, 2013

L'artiste belge Fred Eerdekens présente sa première grande exposition personnelle à Paris. Reconnu internationalement et présent dans de nombreuses collections privées et publiques, cet artiste pluridisciplinaire utilise des matériaux variés sans jamais se contraindre techniquement.
« Regarder une œuvre de Fred Eerdekens c'est un peu regarder un tour de passe-passe ». Les matériaux qu'il emploie pour ses installations sont très divers et souvent issus du quotidien : fils métalliques, installations végétales, accumulation de vêtements ou encore nuages synthétiques. Il les sculpte afin de faire apparaître sur les murs et les sols leur ombre déformée ; une ombre qui, avec la lumière, se transforme en mots. L'ombre portée d'un banal fil de fer suspendu dans les airs se transforme en une phrase mystérieuse : Seen not seen ou Close your eyes. Un amas de vêtement à priori anodin projette au sol la phrase Life itself is not enough.
Tous ces mots posés de manière fragile sur les murs forment le répertoire poétique de Fred Eerdekens. Au rapport entre matérialité de l'objet et immatérialité de l'ombre projetée s'ajoute un second niveau de sens dans lequel l'artiste interroge le lien entre l'image et le langage.
La magie des œuvres de Fred Eerdekens réside dans la faculté de l'artiste à transporter le spectateur dans un monde à la fois ordinaire et merveilleux ; un monde où les frontières sont troubles ; un monde qui pousse à la réflexion mais aussi et surtout, à la rêverie.


[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "The Issues of Our Time"
Location:
castillo/corrales
80, rue Julien Lacroix
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 78 03 24 51
Mail : castillocorrales@gmail.com
Internet Site : www.castillocorrales.fr
Description:
avec :
Loretta Fahrenholz
Morag Keil
Mélanie Matranga
Bonny Poon

In her text "Eye Contact" on Marilyn Manson's album Born Villain Morag Keil quotes model and actress Rosie Huntington-Whiteley:

"At some point you have to start looking at yourself as a product. You have to do business with yourself. I look a Gisele - she has the character that everyone wants. She has made herself into a brand."

It happens to all of us, maybe even the best of us. This is where this exhibition got its starting point: in the embarrassing moment when we realize that everything we thought was authentic and that we could be proud of also functions by itself as an image - autonomous and elusive, efficient, deceitful.

Art, life, work, occupation becoming their own representations in the form of positions, fantasies and identities. Caught up in ambivalent desires or ambitions, this pattern of self-definition and self-awareness can be part of an empowerment process, but also unfold as a marketing strategy, filling in specific demands in terms of social exposure and personal/professional expectations.

The practice of an artist is routinely seen as a definition by itself: the embodiment of a lifestyle - the essential post-romantic surplus value. Trouble, annoyance and paradoxes appear here when the conventions of ironic heroization, spleenful projection, or transgression get exhausted. Which is, after all, fine. It's not the forms and the signs that can stand for an attitude. More so the way they are used, put together and exchanged; activating their potential for meaning and feeling.

Do these problems sound too general, or too familiar? Such looming questions seem not to belong to anyone anymore. They're the script for plots we've followed thousands of times, pretexts for jokes and complaints with friends, or simply statuses to keep your online id up to date. The drive to address them again is analytical as much as it is restless: emotions are rendered visceral and kept distant in the same gesture of making them happen and fixing them. They're a way to mark one's own otherness. What is at stake is not the search for the "right" stuff or position - it's the possibility to deal with prerequisites in order to twist the game.

[18:30-21:00] Vernissage de David Favrod "Gaijin"
Location:
La Petite Poule Noire
12, boulevard des Filles du Calvaire
75011 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 58 30 89 70
Mobile : +33 (0)6 17 92 09 71
Mail : contact@lapetitepoulenoire.fr
Internet Site : www.lapetitepoulenoire.fr
Description:
Exposition du 18 avril au 25 mai
Vernissage samedi 20 avril à partir de 18h30


Autoportrait en poulpe, série Gaijin © David Favrod






[19:00-22:00] Dédicace de Thadée Klossowski de Rola
Location:
Librairie Galignani
224, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Tuileries
France
Phone : +33 (0)1 42 60 76 07
Fax : +33 (0)1 42 86 09 31
Mail : galignani@galignani.com
Internet Site : www.galignani.com
Description:
En présence de Pierre Bergé, Betty Catroux, Harumi, Marie Beltrami







[20:00-23:00] 100 ans du Plaza Athénée
Location:
Hôtel Plaza Athénée
25, avenue Montaigne
75008 Paris
M° Alma - Marceau
France
Phone : +33 (0)1 53 67 66 65
Fax : +33 (0)1 53 67 66 66
Mail : miaconis@plaza-athenee-paris.com
Internet Site : www.plaza-athenee-paris.com
Description:
On 20 April 1913, the Plaza Athénée opened its doors for the first time. One hundred years to the day after the hotel's inauguration, 25 Avenue Montaigne underwent a transformation for a day, taking its 600 or more guests into a world in which time stood still. It was a vivid experience that coloured the world ... red!

The red carpet. The staff line-up. The guests smile and greet the men and women who make this hotel so unique. A jazz band provides background music as they arrive, accompanying them to Alain Ducasse' restaurant where they are welcomed by hostesses in black dresses and pearl necklaces. A wall of images projects a continuous stream of festive photos and videos shot before the event or on the day itself!

Guests are then invited to go up to the first floor where the florists, housekeepers, French polisher, John Lobb service and children's services are presented in a succession of suites given that little extra touch for the occasion. Discussions about the expertise specific to the Plaza Athénée (which received a "Living Heritage Enterprise" award in 2010) are as wide-ranging as they are enthusiastic! In the cellar, wine aficionados were given an opportunity to see the 35.000 bottles, accompanied by Gérard Margeon, Head Sommelier for the Alain Ducasse Group.

The guests then went to the Alain Ducasse au Plaza Athénée restaurant where they could admire the wonderful pyramid of 650 flutes created by Moët & Chandon and reaching a height of 3.50 metres, before moving on to the Garden Courtyard.

There, they were amazed by the extraordinary, and elegantly decorated, cake 8 metres high bearing the message "100 years - Happy Birthday, Plaza Athénée", made by Jean-Marie Hiblot under Christophe Michalak's supervision. Beyond that were mouthwatering displays of bakery, cakemaking and mixology.

François Delahaye then gave his keynote address. It was a solemn moment, with items from the past and present brought together with a view to handing them on to posterity, for the next 25 years! With the theme tune from "Sex and the City" playing in the background (an acknowledgement of the series that filmed one of its last episodes at the Plaza Athénée), the Time Capsule arrived.

Standing next to François Delahaye were not only the hotel's two leading stars of gastronomy, Alain Ducasse and Christophe Michalak, but also Alain Delon, the two great grand-daughters of the Plaza Athénée's founders - Jules Cadillat and Emile Armbruster, Stéphane Baschiera, President of Moët & Chandon, Mr Bernardaud, President of the Colbert Committee, and Vincenzo Equestre, Director General Europe at the House of Dior.

After being filled with treasures (a newspaper published that day containing an article on the "hotel's 100 years of excellence", a valet's whistle dating from 1913, a bailiff's chain of office, a set of Cardex records from the 1970's showing names such as Mr Frank Sinatra, Mr Elton John, Mr Steven Spielberg and Mr Jermaine Jackson, a bottle of Moët & Chandon Grand Vintage Collection 1911 etc.), the time capsule was sealed and guests turned their attention to cakes and champagne!

The ceremony ended on a high note with the release of 100 red balloons, a delight for the assembled guests and an expression of hope for the next 100 years!

Later in the evening, the Galerie des Gobelins was decorated with pearls, feathers, frills and fancies, a setting in which all the guests could enjoy a "Great Gatsby" evening.

Then, at exactly 12.30 pm, the guests were invited to move to the bar, accompanied by confetti and music, to raise a glass to "the luxury hotel of the future"!

It really was a birthday to remember.

[20:00-23:55] Soirée de clôture du Disquaire Day
Location:
La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
M° Réaumur - Sébastopol
France
Mail : presse@gaite-lyrique.net
Internet Site : www.gaite-lyrique.net
Description:
Avec le soutien de la Mairie de Paris, France Inter et Le Mouv'.

Line-up : Alex Beaupain, Christine and the Queens, Girls in Hawaii, Lilly Wood & The Prick, Rubin Steiner et Wax Tailor

Soirée de clôture du Disquaire Day

[20:00] Soirée de clôture du festival "Hors Limites"
Location:
Saint-Ouen
Saint-Ouen
93400 Saint-Ouen
M° RER C Saint-Ouen, Garibaldi, Mairie de Saint-Ouen
France
Internet Site : www.saint-ouen.fr
Description:
Le Monde est tout ce qui a lieu
Performance sonore d'Emmanuel Adely et Anne-James Chaton
Pour Hors limites 2012 ces deux écrivains, poètes, poètes sonores, performeurs... nous avaient fait l'honneur d'une création commune à la médiathèque de Bagnolet. C'est tout naturellement que nous leur avons proposé cette année de reprendre ce travail et de le présenter à la soirée de clôture.
Tous deux expérimentent un rapport à la langue française, à la forme littéraire et au réel tout à fait singulier. Leur dialogue est en soi une expérience littéraire.

Emmanuel Adely est auteur, depuis plusieurs années il expérimente d'autres formes d'écriture comme dans J'achète - journal comptable d'achats quotidiens (Inventaire/Invention, 2007) ou No more reality, centon médiatique couvrant la durée du dernier quinquennat. Son œuvre est plastique, politique, sonore. Elle grandit à côté du champ littéraire et de ses acteurs médiatiques. Toute parole est matière à création dès lors que les faits, les dates, les heures échappent à la dépêche clinique, se précipitent et éclatent en fragments, en alliages nouveaux, en un langage (flux, rythme et sens) inédit.

Anne-James Chaton a publié cinq livres aux éditions Al Dante et a rejoint le label allemand Raster-Noton en 2011 avec Événements 09. Il a travaillé avec le groupe de post-rock hollandais The Ex, avec le metteur en scène Benoît Bradel (Napoli express et Napoli, Napoli) et publié plusieurs albums avec le guitariste anglais Andy Moor (dont le numéro 4 de la série Transfert en 2012). Ses travaux plastiques et visuels, puisés dans ses matériaux d'écriture, ont fait l'objet de plusieurs expositions en France et à l'étranger.
Anne-James Chaton a créé et co-dirige le festival Sonorités à Montpellier. Il tourne actuellement avec le chorégraphe et danseur Sylvain Prunenec un projet - d'après le cas Gage ou les aventures de Phinéas en Amérique.

21h Cocktail dînatoire


À lire
Vies d'hommes illustres écrites d'après les écrits d'hommes illustres,
Anne-James Chaton,
Al Dante, 2011

Sommes,
Emmanuel Adely,
Argol, 2009

J'achète,
Emmanuel Adely,
Inventaire-Invention,
2007

À écouter
Transfer 4 / INBOUND/OUTBOUND,
Anne James Chaton et Andy Moor,
label Unsounds, 2012

À consulter
www.annejameschaton.org
http://emmanueladely.free.fr

À noter
Une vente des ouvrages sera proposée par la librairie Folies d'encre de Saint-Ouen.

Médiathèque Persépolis
4, avenue Gabriel-Péri
Tél. : 01 71 86 34 87

>> réserver

[20:00] Soirée du Mémorial Alexandre Alekhine
Location:
Musée du Louvre
Place du Carrousel
75058 Paris Cedex 01
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 40 20 50 50
Fax : +33 (0)1 40 20 54 52
Internet Site : www.louvre.fr
Description:
Du 20 au 26 Avril 2013 à Paris. Le Responsable de la Fédération des Echecs Russe, Ilya Levitov, a annoncé que le très fort Mémorial Alexandre Alekhine aurait lieu en avril à Paris puis Saint-Pétersbourg.

Le musée du Louvre et le jardin des Tuileries seront les hôtes de la première étape (6 jours) du Mémorial Alekhine à la mémoire du quatrième champion d'échecs russe naturalisé Français, Alexandre Alekhine (1892-1946).

La cérémonie d'ouverture au jardin des Tuileries sur invitation. Le tournoi international d'échecs Mémorial Alekhine, qui commencera le samedi 20 avril à 17h au Musée du Louvre à Paris, s'ouvrira avec un concert du pianiste Nikolaï Lougansky et du violoniste Vadim Repine.

Entrée libre à partir de dimanche 14h - Les parties débuteront tous les jours à 14h du 21 au 26 avril. L'entrée est libre et gratuite. Rendez-vous au Jardin des Tuileries, Carré du Sanglier.

Le journal russe la Pravda révèle que ce tournoi aura lieu du 21 avril au 1er mai, d'abord au jardin des Tuileries près du Musée du Louvre à Paris, puis au Palais Mikhailovsky à St Pétersbourg. Les hommes d'affaires Andrei Filatov et Gennady Timchenko sont enclins à poursuivre l'idée d'organiser des tournois d'échecs de top niveau dans des musées, comme cela avait déjà été le cas dans la Galerie d'Art Tretyakov de Moscou du 10 au 31 Mai 2012 pour le match de Championnat du monde entre Anand et Gelfand.
Les 10 Participants : Le champion du monde d'échecs Viswanathan Anand, son challenger en 2012 Boris Gelfand, l'ancien champion du monde Vladimir Kramnik, le vainqueur de la coupe russe Peter Svidler, Levon Aronian, Nikita Vitiugov, Michael Adams, Ding Liren, Maxime Vachier-Lagrave et Laurent Fressinet.

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés