Tuesday, May 14, 2013
Public Access


Category:
Category: All

14
May 2013
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  Fête nationale du Paraguay
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale du Paraguay

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:15] Inauguration de la Bibliothèque Goutte d'Or rénovée
Location:
Quartier de la Goutte-d'Or
Boulevard de la Chapelle
Rue des Poissonniers, Boulevard Barbès
Rue de la Chapelle et Rue Marx-Dormoy
75018
M° Château Rouge, Barbès - Rochechouart, La Chapelle, Marx Dormoy
France
Description:
2/4 rue Fleury

Superficie : 750 m²
5 niveaux, accessibles aux personnes à mobilité réduite
95 places assises
Plus de 60 000 documents
6 postes multimédia
Accès wifi gratuit aux 2e et 3e étages

Horaires à l'ouverture 2013 : mardi, jeudi, vendredi de 13h à 19h (jeunesse de 16h30 à 19h) ; mercredi et samedi de 10h à 18h.

Bruno Julliard, adjoint chargé de la culture et Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, inaugureront mardi 14 mai à 11h15 la bibliothèque Goutte d'Or rénovée.

Après des travaux axés sur l'accueil et la convivialité, la bibliothèque Goutte d'Or rouvre ses portes. Elle propose désormais un espace de consultation de la presse, une mise en valeur des « coups de cœur » ainsi qu'un espace numérique de six places. Des pôles thématiques ont également été créés : une salle polyvalente consacrée à la petite enfance, un espace pour l'autoformation, trois espaces dédiés aux arts, à la musique et à la Démothèque, née du partenariat entre la bibliothèque et le Centre Fleury Barbara Goutte d'Or.

Etablissement de proximité, de rencontre, d'échange et de partage, la bibliothèque Goutte d'Or reste pleinement intégrée à son quartier et propose des actions spécifiques, notamment en direction de groupes d'adolescents, d'assistantes maternelles, de personnes en alphabétisation ou encore des seniors.

La rénovation de cette bibliothèque contribue à la requalification du quartier de la Goutte d'Or qui s'est récemment enrichi de l'emblématique cinéma Le Louxor. Ces réhabilitations renforcent et accompagnent la vitalité culturelle de ce quartier en pleine mutation.

Pour rester connectée avec ses abonnés, la bibliothèque dispose dorénavant d'un blog, édite régulièrement une infolettre et créera prochainement sa page Facebook.
Rendez-vous sur : http://unegouttedeci.wordpress.com/

12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00 [16:00-21:00] Vernissage "bastonnade # frenchfourch"
Location:
Arts Factory / Bastille
27, rue de Charonne
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Mobile : +33(0)6 22 85 35 86
Mail : artsfactory@free.fr
Internet Site : www.artsfactory.net
Description:
une collection de 50 sérigraphies par : daniel abensour, tamas al, david mendez alonso,
hicham amrani, nicolas barrome, mc bess, diane boivin, annabelle buxton, antoine caecke,
alexandre centazzo, ludmilla cerveny, alex chiu, olivier cramm, dans le ciel tout va bien, idir
davaine, chloé desvenain, mathieu desjardins, jean-baptiste di marco, pol-édouard, pierre
faedi, adrian forrow, ugo gattoni, ev génia, vincent godeau, mathieu julien, roméo julien,
yann kebbi, emmanuel kerner, mathieu lambert, camille lebourges, ricardo leite, paul loubet,
antoine marchalot, félix meunier, satanik mike, tristan pernet, baptiste perrin, vincent pianina,
the pit, samuel rivers-moore, manon rousseau, singeon, ian stevenson, 910DO, simon
thompson, sébastien touache, amandine urruty, marta veludo, baptiste virot, clément vuillier

vernissage le mardi 14 mai 2013 de 16h à 21h

exposition du 15 mai au 8 juin 2013
du mardi au samedi de 12h30 à 19h30 > infos : 06 22 85 35 86

Après Barcelone et Shanghai, l'heure de la Bastonnade a enfin sonné pour le public parisien ! Initié par le très dynamique collectif Frenchfourch - fondé en 2007 par Tristan Pernet et Alexandre Centazzo, sous les bons auspices des Arts Décoratifs de Strasbourg - cet ambitieux projet réuni 50 artistes internationaux pour un échange culturel particulièrement viril.

Sollicités pour leur amour du beau geste en matière de castagne et de corps à corps, les dessinateurs, photographes et illustrateurs invités ont planché de longs mois sur le sujet, avant de confier l'impression de leurs images aux bons soins de Frenchfourch. L'étape française de cette exposition est arbitrée par la galerie nomade Arts Factory. Elle dévoile le résultat de leur collaboration ; à savoir une impressionnante collection de 50 sérigraphies grand format, véritable encyclopédie de la mornifle du moyen âge à nos jours.

Plusieurs temps forts viennent compléter cette présentation, avec notamment la réalisation d'une fresque géante en mode bagarre générale par le collectif Jeanspezial et deux expositions bonus consacrées à Pol-Edouard Flores et Simon Roussin, respectivement spécialistes du combat de chien mutant et des règlements de compte au feutre technicolor.

Premier round le mardi 14 mai à l'occasion de l'inauguration officielle de la Bastonnade. Venez nombreux et n'ayez pas peur, en vrai le gang Frenchfourch, ils sont bien gentils !


[17:00-21:00] Vernissage d'Antoni Taulé « La lumière comme dessein »
Location:
Galerie Forêt Verte
19, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 67 74
Mobile : +33 (0)6 07 60 31 00
Fax : +33 (0)1 46 33 40 36
Mail : galerieforetverte@gmail.com
Internet Site : www.galerieforetverte.com
Description:
Peintures à la Galerie Forêt verte
14 mai > 5 juin 2013

Photographies à l'Alcazar
15 mai > 30 juin 2013

Antoni Taulé, qui vit entre Paris et Formentera, présente à Saint-Germain-des-Prés deux expositions qui dévoilent son univers très particulier, « une magie du silence », une expérience du vide, qui transcende la question de notre place dans le monde, à travers peintures et photographies depuis les années 1970 jusqu'à aujourd'hui.

Architecte de formation, photographe, peintre, il met en scène la lumière, dans un perpétuel jeu de miroirs et de perspectives, elle est une « clef de voûte, la lumière comme dessein, expérience et sujet d'une œuvre » (Roberto Bonnacorsi, Villa Tamaris), avec laquelle Antoni Taulé formule cette question simple : où sommes-nous ?

L'œuvre de Antoni Taulé explore de façon permanente, la relation du vide et de la lumière : clair-obscur, image à contre-jour, mince filet de lumière, ou parfois lumière triomphante, créant des visions insolites qui interpellent, laissant planer les traces d'un secret et installant un climat d'étrangeté.

Sur ses toiles de grandes dimensions, le minimalisme des espaces prédomine, la réalité s'estompe. Des pièces vides, des grottes obscures, des perspectives en profondeur apparaissent à travers la fugacité de sources de lumières vacillantes : tout concourt à installer un sentiment de doute, propice à l'introspection.

Parfois, lorsque la présence de la figure humaine surgit, elle intervient de manière inattendue et son apparition est empreinte de mystère. Elle se manifeste à travers des silhouettes solitaires, témoins muets et silencieux du conflit permanent entre l'ombre et la lumière. Le rêve et la réalité semblent indissociables. Ici, la dimension théâtrale est clairement affirmée ; chacun des tableaux semble être le décor d'une nouvelle énigme.

Peut-être Antoni Taulé utilise-t-il les formes architecturales comme une métaphore de l'espace mental où viennent se mettre en scène nos doutes, nos anxiétés, nos choix et nos interrogations métaphysiques ?

Marie Claire Uberquoi, commissaire de l'exposition à la Fondation Vila Casas observe que « chez Taulé, le traitement de l'image relève d'une ambiguïté où s'opère une fusion entre le pictural et le photographique. C'est l'un des traits les plus caractéristiques de son travail. Les photographies ne sont pas utilisées comme une étape précédant le travail pictural. Elles sont des créations à part entière, dans lesquelles la composition et les effets de lumière en contre-champ créent le même envoûtement que les peintures ».

En ce mois de mai 2013, à Paris, il expose simultanément dans deux espaces du sixième arrondissement, ses photographies – qui sont moins connues – au premier étage de l'Alcazar et une sélection de ses peintures à la Galerie Forêt verte, avec laquelle il collabore pour la première fois, alors que l'Instituto Cervantes a sélectionné deux de ses toiles pour une exposition hommage au roman Marelle de Cortázar.

Julio Cortázar, qui était fasciné par les tableaux d'Antoni Taulé, écrivait à leur propos : « le tout crée naturellement une atmosphère à la fois irréelle et profondément réelle. Cela vous pousse à imaginer que chacun de ces tableaux est un instant de quelque chose qui n'a pas existé ou qui peut exister d'un moment à l'autre ».


A PROPOS D'ANTONI TAULÉ

Le travail pictural de Antoni Taulé a fait l'objet de plusieurs rétrospectives, en 2010 à la Fondation Vila Casas (Barcelone) et en 2006 à la Villa Tamaris (La Seyne-sur-mer). Ses œuvres sont présentes dans de grandes collections privées et d'importantes institutions publiques internationales, aux États-Unis, au Japon, en Chine, en France et bien sûr en Espagne.

Antoni Taulé est né à Barcelone, en 1945. Il y fait des études d'architecture, obtient son diplôme d'architecte, fait un bref passage dans le cabinet parisien de Le Corbusier, pour finalement se consacre à la peinture. Sa première exposition personnelle a lieu en 1966. En 1972, il complète sa formation à la Royal Academy of Art et au Chelsea College of Art & Design de Londres.

Dans les années 1960, Antoni Taulé crée des performances et réalise des peintures dans la rue. Dans les années 1970, il peint des architectures imaginaires, des « chambres, des tables et des chaises »; ses tableaux ont l'apparence de la vérité, un certain caractère autobiographique mais sont dictés par des rêves qui donnent lieu à des mises en scène picturales ou photographiques (séries « Espace hors temps », 1974 ; « Velázquez aveugle », 1975 ; « Contre-jour », 1976 ; « Laboratoire d'attente », 1977).

À partir des années 1980, il conçoit des décors pour le théâtre (Les Trois sœurs de Tchékhov par Ariel Garcia Valdès, 1982 ; Enfance de Nathalie Sarraute par Simone Benmussa, 1984), pour l'opéra (Washington Square par Noureev pour le Palais Garnier à Paris et le Metropolitan Opera à New York, 1985).

Dans les années 1980 et 1990, les grottes, la préhistoire (séries « Seuil de la caverne », « Cromocosmos »), les ruines, le désert mais aussi la recherche scientifique sont au cœur de ses tableaux. Vers la fin des années 1990, ses tableaux évoquent des lieux géométrisés. Ils sont presque toujours inhabités et se font l'écho de ses voyages (Fonction F, 2003 ; Destruction des symboles, 2006 ; Tian Men, 2006). Depuis 2007, il rend hommage à la littérature (La Mer mêlée au soleil, 2009), la photographie (Brûlé de soleil, 2008), la peinture tant ancienne (Le Carlin, 2011) que contemporaine (Portrait de Isabel Rawsthorne, 2010 ; L'Énigme verticale, 2011 ; La Cour carrée, 2011). En 2010, La Fondation Vila Casas lui consacre une rétrospective. En 2012, Antoni Taulé expose à Atlanta, aux États-Unis sur les cimaises de la Besharat Gallery.

www.antonitaule.com

La Besharat Gallery, installée à Barbizon et Atlanta, est partenaire de l'exposition à l'Alcazar.

Vernissage d'Antoni Taulé « La lumière comme dessein »

[17:00] Vernissage presse Sam Francis / Jonone "Past / Present"
Location:
Galerie Le Feuvre
164, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Saint-Philippe-du-Roule, Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 40 07 11 11
Mail : info@galerielefeuvre.com
Internet Site : www.galerielefeuvre.com
Description:
du 16 mai au 16 juin 2013
vernissage le jeudi 16 mai à partir de 17h

Sam Francis de son vrai nom Samuel Lewis Francis est un peintre américain, célèbre pour sa peinture non-figurative, né le 25 juin 1923 à San Mateo (Californie), mort le 4 novembre 1994 àSanta Monica. Il a développé dans ses peintures une nouvelle esthétique de la couleur, une nouvelle conception de la toile, du geste de l'artiste, s'inscrivant ainsi dans les différents mouvements de son époque initiés et développés par des artistes américains tels, Rothko, Pollock, de Kooning, Kline.

JonOne de son vrai nom John Andrew Perello, est un graffiteur et artiste peintre américain, né en 1963 à New York. Fondateur du 156 All Starz, il vit et travaille àParis depuis la fin des années 1980. D'origine dominicaine, John Perello est né dans le quartier de Harlem, à New York en 1963. Il débute dans le monde du graffiti à 17 ans grâce à son ami d'enfance White Man, taguant son nom Jon suivi de 156 (sa rue) sur les murs et les trains de son quartier, puis ceux de tout New York. Selon lui, « Le métro, c'est un musée qui traverse la ville. »
Il crée le collectif de graffiteurs 156 All Starz en 1984, afin de réunir leur passion, peindre des trains la nuit et oublier leurs problèmes, notamment de drogues.

[17:30] Expo « Au fil des Marquoirs, trésors de broderie des Pays Bas 1600-1920 »
Location:
Bibliothèque Forney
Hôtel de Sens
1, rue du Figuier
Quai des Célestins
75004 Paris
M° Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 42 78 14 60
Fax : +33 (0)1 42 78 22 59
Mail : bibliotheque.forney@paris.fr
Internet Site : equipement.paris.fr/bibliotheque-forney-18
Description:
Inauguration de l'exposition « Au fil des Marquoirs, trésors de broderie des Pays Bas 1600-1920 »



[18:00] Concert privé The Lumineers
Description:
Avec Virgin Radio

[18:00] Rencontre "La palette Russe"
Location:
Centre Culturel Russe
Centre de Russie pour la Science et la Culture
61, rue Boissière
75116 Paris
M° Boissière, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 44 34 79 79
Fax : +33 (0)1 44 34 79 74
Mail : crsc.paris@gmail.com
Internet Site : www.centre-culturel-russe.art
Description:

[18:00-20:00] Showcase de La Femme
Location:
Fnac Paris - Forum (Châtelet les Halles)
1-7, rue Pierre Lescot
Centre commercial Forum des Halles
Porte Lescot, niveau -1
75001 Paris
M° Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 41 40 00
Fax : +33 (0)1 40 41 40 81
Mail : forum@fnac.tm.fr
Internet Site : rendezvous.fnac.com/home_magasin.asp?SHP=17
Description:
L'occasion de découvrir l'un des nouveaux phénomènes musicaux français du moment.

[18:00-21:00] Vernissage collectif à la galerie Thuillier
Location:
Galerie Thuillier
13, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 77 33 24
Mobile : +33 (0)6 12 80 88 36
Fax : +33 (0)1 42 77 33 24
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr
Internet Site : galeriethuillier.free.fr
Description:
Du 10 au 23 mai 2013
Vernissage mardi 14 mai 18h à 21h

avec :
CARMO POLVORA
BENOIT D'AMAT
DAMATO
RODET
RAYKOVA

[18:00-21:00] Vernissage de Laurence Meyer "Coup de Foudre"
Location:
Galerie du Passage
Pierre Passebon
20/26, galerie Véro-Dodat
entrée du passage au 10, rue Croix des Petits Champs
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Palais Royal - Musée du Louvre
France
Phone : +33 (0)1 42 36 01 13
Fax : +33 (0)1 40 41 98 86
Mail : mail@galeriedupassage.com
Internet Site : www.galeriedupassage.com
Description:
“Coup de Foudre”
Photographies de Laurence Meyer

Du 15 Mai au 8 juin 2013

[18:00] Vernissage de Pavel Baňka « Invinity / Beyond Invinity »
Location:
Russian Tea Room
42, rue Volta
75003 Paris
M° Temple, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 45 26 04 60
Mobile : +33 (0)6 63 20 23 33
Mail : info@rtrgallery.com
Internet Site : www.rtrgallery.com
Description:
Vernissage mardi 14 mai à partir de 18h30
15 mai - 30 juillet 2013

La galerie RTR présente l'exposition personnelle du photographe tchèque Pavel BANKA, intitulée « INFINITY/BEYOND INFINITY ». 20 images en noir et blanc de la série du même nom, prises sur la côte du Pacifique au nord-ouest des Etats-Unis entre 1997 et 1999. 3 nouvelles images (« Beyond Invinity », 2012), qui n'avaient jamais été montrées auparavant, font également partie de l'exposition, et ont été réalisées sur la base des anciennes images à l'aide de la manipulation digitale.

«Ce qui me fascinait, c'est que tout était en mouvement constant, tout était changeant à chaque instant et répondait au vent, au temps et à la lumière. J'ai procédé à diverses expérimentations afin d'intégrer le mouvement et le changement dans mes images – grâce à une longue exposition - je laissais couler l'eau, les feuilles et l'herbe s'animaient, en "peignant" l'image réelle dans l'émulsion du film, j'utilisais mon appareil photo tel un peintre utilise son pinceau pour "toucher" l'image de nombreuses fois par le biais d'expositions répétées. Pour d'autres photographies, j'ai choisi néanmoins de procéder de manière plus conventionnelle. Dans toutes leurs mutations, les photographies de "Infinity" posent la même question: Est-ce que le paysage est ce que nous voyons et ce que nous considérons comme étant la réalité, ou est-ce ce que nous ressentons en nous y en imprégnant ?

La série « Infinity/Beyond Infinity » faite à un moment et à un endroit très précis, donne la sensation au spectateur d'être en dehors du temps et de l'espace. « Je ne recherche pas un moment crucial ; je multiplie les moments. J'essaie d'atteindre une moyenne – une totalité des perceptions, qui n'est pas objective, mais subjective »
Pavel Baňka tente de réunir sur une seule surface le rêve et la réalité, le réel et l'imaginaire, le physique et le virtuel.

Pavel Baňka/bio
Pavel Baňka est né en 1941 à Prague, et a eu plusieurs « vies » créatives, qui s'entremêlent depuis des décennies. D'abord photographe, mais aussi professeur, mentor, il encourage des générations d'artistes. Il a également été curateur pour diverses expositions et auteur de nombreux textes. Pavel Baňka est un électron libre très actif, qui a exploré différentes écritures photographiques. Il est l'incarnation de cet esprit créatif tchèque, en quête d'indépendance et de spécificité, qui s'adapte sans se conformer, inspire et innove.

Ses oeuvres on fait l'objet des nombreuses expositions et se trouvent dans les collections :
Musée de la Photographie de Charleroi, Belgique / Art Institute of Chicago / George Eastman House, Rochester / Museum Ludwig, Cologne, Allemagne / Museum of Fine Arts, Houston /The Buhl Collection, Etats-Unis/ Galerie Parco, Tokyo, Japon/ ICP Collection, New York/ International Centre for Photography Collection, New York/ Gersheim Collection, Austin, Texas/ Museum of Fine Arts, Boston/Musée de l'Elysée, Lausanne/ Bibliothèque Nationale, Paris/Polaroid Collection, Offenbach, Allemagne/PPF Art, Prague


Pavel Banka, FOREST XVII, de la série “Infinity”, 1997-1999
78x98cm, tirage argentique

[18:00] Vernissage de TARDI
Location:
Galerie Oblique
17, rue Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 01 51
Mail : info@galerieoblique.com
Internet Site : www.galerieoblique.fr
Description:
du 15 mai au 8 juin 2013


[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition "Jean Boullet - Passion et Subversion"
Location:
Au Bonheur du Jour
Nicole Canet
1, rue Chabanais
75002 Paris
M° Bourse, Palais Royal - Musée du Louvre, Pyramides
France
Phone : +33 (0)1 42 96 58 64
Mail : aubonheurdujour@curiositel.com
Internet Site : www.aubonheurdujour.net
Description:
EXPOSITION et PARUTION d'un nouveau LIVRE

Jean BOULLET (1921-1970)
Passion et Subversion
Peintures, Dessins, Livres, Lettres
du 15 mai au 20 juillet 2013

Jean Boullet a été un personnage sulfureux et un précurseur de l'époque 1945-1950, lancé dans Saint-Germain-des-Prés à la Libération.
Il illustre, entre autres, Boris Vian, Edgar Poe ou Verlaine, et se dit peintre de la Beauté Masculine.
Il côtoie Jean Cocteau, Piéral, Marie-Laure de Noailles, Michel Déon, Edith Piaf, Juliette Gréco, Kenneth Anger.
C'est aussi le monde de la bande dessinée, du cinéma fantastique, des illusionnistes.

L'exposition montrera environ 200 dessins inédits pour la plupart et des peintures, livres et écrits, période 1940-1968

Editions Nicole Canet, Au Bonheur du Jour
Jean Boullet
Passion et Subversion
Peintures, Dessins, Livres, Lettres
(1940-1968)
320 pages, 323 illustrations
Edition limitée à 800 exemplaires
Relié, quadrichromie
Format 21,5 x 27,5 cm
Textes de Denis Chollet

[18:00] Vernissage de l'exposition "She dances on Jackson" de Vanessa Winship
Location:
Fondation Henri Cartier-Bresson
2, impasse Lebouis
75014 Paris
M° Gaîté, Edgard Quinet
France
Phone : +33 (0)1 56 80 27 00
Fax : +33 (0)1 56 80 27 01
Mail : contact@henricartierbresson.org
Internet Site : www.henricartierbresson.org
Description:
jusqu'au 28/07/13

[18:00] Vernissage du 58e Salon de Montrouge
Location:
Le Beffroi
Le Beffroi Montrouge
2, place Emile Cresp
92120 Montrouge
M° Porte d'Orléans
France
Phone : +33 (0)1 40 92 62 30
Internet Site : www.ville-montrouge.fr/montrouge-notre-ville/ses-projets-ses-realisations/le-centre-culturel-
Description:
Vernissage du 58e Salon de Montrouge

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Machine à Ecrire" d'Arnaud KASPER
Location:
Hôtel Lutetia
45, boulevard Raspail
75006 Paris
M° Sèvres - Babylone
France
Phone : +33 (0)1 49 54 46 46
Fax : +33 (0)1 49 54 46 00
Internet Site : www.lutetia-paris.com
Description:
Du 1er mai au 11 juin 2013, le sculpteur-peintre Arnaud KASPER expose dans les espaces de l'Hôtel Lutetia une dizaine d'œuvres monumentales en bronze et un ensemble de peintures.

"La Machine à Écrire"

Un univers artistique proche de la littérature

L'artiste dévoilera à cette occasion son univers artistique proche de la littérature à travers une série de bronzes de grandes tailles, ses « Hommes-Poissons », un « Hommage à Victor Hugo » et une nouveauté : « La Machine à Écrire », une sculpture haute 2,18m véritable ode à la sensualité intellectuelle et hommage aux grandes femmes de la littérature.

Une occasion unique d'aller à la rencontre d'un artiste engagé, et de découvrir sa démarche onirique à la fois sincère et émouvante.

www.kasper.fr

[18:30] Vernissage de l'exposition de Jerzy Treit
Location:
Starter Gallery
votre provocateur d'échanges artistiques
5, rue Soyer
92200 Neuilly-sur-Seine
M° Pont de Neuilly
France
Phone : +33 (0)1 47 22 75 53
Mail : contact@startergallery.com
Internet Site : www.startergallery.com
Description:
Peintre, dessinateur et sculpteur, Jerzy Treit a participé à de nombreuses expositions individuelles en France, en Pologne et en Allemagne. Ses œuvres sont présentées dans des collections internationales.

« Ses images ne manquent pas de couleurs nettes et contrastées donnant l'effet d'un individu mais soulèvent également des liens avec le reste du monde réel et les explorations abstraites d'Henri Michaux et de Hans Hartung. La vigueur du travail de Jerzy Treit est telle qu'en regardant ses peintures nous oublions nos problèmes et vivons avec leur créateur sa vision sauvage et évocatrice d'un monde dans lequel il y a toujours de la place pour un rayon de lumière », Lechoslaw Lamenski, Historien d'Art et directeur du département d'Histoire de l'Art moderne de l'Université de Lublin.





[19:00-22:00] Présentation de Les Maths émois
Location:
Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin-D.-Roosevelt
75008 Paris
M° Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 95 98 00
Fax : +33 (0)1 40 75 04 48
Internet Site : www.theatredurondpoint.fr
Description:
En présence de Christophe Barbier, Muriel Mayette, Arthur Deschamps, Antoine Holtz, Pépin Mayette, Alexie Ribes, Jean-Michel Ribes, Claudie Haigneré

[19:00-22:00] Trace Urban Music Awards
Location:
Le Trianon
80, boulevard Rochechouart
75018 Paris
M° Anvers, Pigalle
France
Phone : +33 (0)1 44 92 78 03
Internet Site : www.theatreletrianon.com
Description:
L'événement qui marquera les 10 ans d'existence du groupe Trace sera animé par Sonia Rolland et le comédien Issa Doumbia

les nommés sont :

- Meilleure Chanson :

Orelsan - La Terre est Ronde

Sexion d'Assaut - Wati House

TAL - Le Sens de la vie

Youssoupha - On se connaît (feat. Ayna)

- Meilleur Album :

Youssoupha - Noir Désir

Disiz - Extra Lucide

Sexion d'Assaut - L'Apogée

La Fouine - Drôle de parcours

- Meilleur Artiste Africain

X-Maleya, Molare, Patience Dabany et Fally Ipupa

- Meilleur Artiste Tropical

Kalash, N'Jie, Axel Tony et Kim

- Meilleure Performance Live

Orelsan, Youssoupha, Sexion d'Assaut et Disiz

- Meilleur Artiste Masculin :

Orelsan, La Fouine, Booba et Sexion d'Assaut

- Meilleur Artiste Féminin

Shy'M, TAL, Kenza Farah et Zaho

- Meilleur Clip :

Orelsan - Ils sont cools

1995 - Réel

Youssoupha - Les Disques de mon père

Psy4 de la Rime - Crise de Nerfs

- Meilleure Collaboration :

La Fouine - Ma Meilleure (feat. Zaho)

Kenza Farah - Coup de coeur (feat. Soprano)

Canardo - M'en aller (feat. TAL)

Matt Houston - Positif (feat. P Square)

- Révélation :

Guizmo, 1995, L.E.C.K. et Sultan

[19:00] Vernissage de FREDERIC DUCLOS "paysages urbains"
Location:
Centre d'animation Maurice Ravel
La Ligue de l'Enseignement
6, avenue Maurice Ravel
75012 Paris
M° Porte de Vincennes, Bel-Air, Porte Dorée
France
Phone : +33 (0)1 44 75 60 14
Fax : +33 (0)1 43 44 45 30
Mail : gcapelle@laligue.org
Internet Site : www.animravel.fr
Description:
FREDERIC DUCLOS "paysages urbains"

EXPOSITION ARTISTIQUE
photographie

Du 4 au 31 mai 2013
vernissage mardi 14 mai à partir de 19h

Je suis attiré par les couleurs vives, le graphisme et l'esthétique des chantiers. Généralement considérés comme source de nuisances, ils regorgent de détails, d'ambiance, d'associations possibles de formes et de couleurs. C'est un univers en perpétuel mouvement, inépuisable de détails qui perdent parfois toute réalité isolés de leur contexte. J'aime rechercher un angle ou attendre unmoment précis ou tout s'harmonise pour faire une image qui diparaîtra en une seconde ou en quelques jours.

C'est en parcourant à pied les rues de Paris et sa banlieue que je pars à la recherche de lieux insolites, de chantiers interdits pour metttre en valeur, par la force du cadrage, un détail ou une composition, jusqu'à l'abstraction. Je cherche à transmettre au spectateur, l'émotion que je ressens devant ces "paysages urbains", oeuvres involontaires et collectives qui me fascinent.

(participation au festival des cultures urbaines du 17 au 26 mai 2012)

"La beauté est partout. Ce n'est pas elle qui manque à nos yeux, ce sont nos yeux qui manquent à l'apercevoir."

[19:00] Vernissage de Pascal Vochelet
Location:
Galerie 55Bellechasse
55, rue de Bellechasse
75007 Paris
M° Solférino, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 75 57 39 39
Mobile : +33 (0)6 98 22 15 15
Mail : Info@55bellechasse.com
Internet Site : www.55bellechasse.com
Description:
Vernissage les 14 et 18 mai 2013

Exposition du 14 mai au 9 juin 2013
Du lundi au samedi, de 10h à 19h

Une peinture singulière et vivante.

Pascal Vochelet (ou parfois P@ul) est un peintre qui ne cesse de travailler avec les formes, les couleurs et les matières. Résultat, cet acharnement à produire, à s'exprimer, est ce qui le conduit à dépasser constamment ses limites, à nous surprendre. Il est le peintre qui est passé, en 8 ans, d' «amuse-gueules» à «collages historiques»... avec à chaque fois, une unité pour chacune de ses séries.

Modestement, il dit que c'est une forme de hasard qui le conduit à découvrir où il pourrait aller... après avoir commencé à peindre.

Pascal ne cherche pas, il se découvre (…) chaque toile est une aventure en lui, et aussi pour ceux qui ont la chance de croiser ses œuvres. Son travail, il faut le voir, presque le toucher, car tout y est sensible et subtile. C'est un instantané qui plonge le spectateur dans un monde à cheval entre le familier et l'étrange.

Il dit qu'il avance sur la toile avec ses pinceaux et collages sans toujours vraiment savoir où il va, mais je crois qu'une telle approche implique une connaissance aiguë des techniques, une maîtrise totale des gestes et un profond sens de l'esthétisme (Pascal a tout cela et même plus ; de plus en plus). Comme Kader Belarbi, j'ai envie d'appeler cela « la culture et la contradiction de l'inspiration et de la liberté que permet une extraordinaire technique. Lorsque le peintre Pascal Vochelet lance un geste, il ne sait pas qu'il sait le faire et il ignore où il ira… ». Tout cela lui permet de se libérer et de produire des œuvres inattendues et singulières, inclassable, qu'on ne peut résumer...d'autant qu'à force de ne pas chercher, il invente un style, son style, aussi éparpillé en apparence, qu'il est singulier.

Et avec des cycles qui se suivent ou se croisent, disparaissent ou réapparaissent, le travail de Pascal prend une dimension toute particulière, presque universaliste.

Il avoue, qu'au fur et à mesure de sa pratique, il se libère, se construit et trouve de nouvelles voies dans la projection de soi, d'un moi intime, il peut se sentir mieux ici ou là, mais que la polyvalence lui est salutaire.

In fine, souvent dans le doute ou l'espoir d'un regard de l'autre, Pascal se dépasse en s'immergeant silencieusement dans sa production, sa quête, son introspection artistique.

Sur un site de vente aux enchères en ligne, Il se faisait appeler P@ul et il a fait le bonheur de nombreux collectionneurs ou amateurs d'art du monde entier. Ainsi, les heureux enchérisseurs de passage pouvaient, parfois, se voir adjuger des merveilles pour quelques dizaines d'euros (hors frais de port). Dès réception de leur œuvre, la plupart rejoignaient le rang des acheteurs assidus… faisant invariablement monter la côte. Malheureusement sur Internet, certaines merveilles échappent parfois aux acheteurs pourtant fidèles et toujours plus nombreux, dont j'étais.

Depuis, ce sont les galeries, les entreprises et les concours qui récompensent Pascal Vochelet en l'exposant et en mettant son œuvre en avant.

Et pour ce peintre attaché à la lumière de Normandie débarqué à Marseille, les couleurs, les formes, les matières qui se posent et se superposent, donnent cette vie et ce rythme si particulier à ses compositions. Ce sont, selon Kader Belarbi, de véritables livrets de ballets.

Pascal VOCHELET se révélant à nous depuis bien longtemps, mérite d'être, vraiment, découvert.

Attention ARTISTE…

Bertrand SCHOLLER
Avril 2013

Et les citations de Kader BELARBI (ex-danseur Etoile du Ballet de l'Opéra de Paris, chorégraphe et Directeur du Ballet du Capitole à Toulouse)


[19:00] Vernissage de l'exposition "Vanessa Paradis, Les Années Lolita"
Location:
Galerie Sparts
41, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 05 44
Fax : +33 (0)1 40 51 73 62
Mail : contact@spartsgallery.com
Internet Site : www.spartsgallery.com
Description:
une exposition de photos inédites par Pierre Terrasson

Lorsqu'un photographe Rock'n'Roll rencontre une jeune fan de James Dean et de Marylin, qu'est ce que cela peut bien donner sur papier baryté ? Une ambiance éclectique certes, mais cela donne surtout une trentaine de photos inédites de la divine idole à peine sortie de l'adolescence, et à l'aube de devenir l'une des personnalités les
plus appréciées des français...

« [...] Je l'ai rencontré à ses débuts à la fin des années 80. Elle se promenait dans sa maison de disques, POLYDOR, rue Cavalotti.
Joe le taxi venait de sortir [...]. Elle avait 15 ans. Il est vrai que Joe le Taxi était loin de mes goûts musicaux et qu'une gamine de quinze ans ne m'intéressait guère. Néanmoins, dans un studio photo où l'exercice de style est périlleux ; j'ai tout de suite remarqué sa facilité à évoluer dans la lumière et mon décor d'une façon spontanée, précise et sans complexe. Vanessa me bluffa.
J'ai tout de suite pigé que cette gamine était hors-norme. [...]».
Hors-norme disait donc Pierre Terrasson. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il avait raison...

Car aujourd'hui, encore, Vanessa Paradis continue de nous fasciner et de nous inspirer. Et c'est grâce à l'œil aguerri de celui qui fut l'un des premiers a remarquer que la jeune lolita avait « [...] cet air de défi et de douceur qu'il sublima pour raconter une mélodie intemporelle [...]» que nous aurons la chance de découvrir, à partir du 15 Mai 2013, en exclusivité à la Sparts Gallery, les tous premiers clichés, noir et blanc, de la divine idole. À travers cette exposition Pierre TERRASSON nous dévoile une trentaine de photos inédites que la presse n'avait pas jugées suffisamment commerciales pour les magazines tendances de l'époque...
« [...] Les photos étaient triées, mises de coté. On utilisait les plus cleans, les moins destroys. Moi ça me faisait marrer, elle aussi. [...]».
Petit rappel sur le parcours de l'artiste.

Diplômé en 1978, d'art plastique, c'est pour la photo que le cœur de Pierre Terrasson balance. Deux ans seulement lui suffisent pour accéder au
rang, en 1980, de photographe officiel pour la presse Rock française et internationale. Ainsi tout au long de sa carrière, l'artiste croise et capture l'image des plus grandes stars du Rock tels que David Bowie, Mick Jagger, U2, Tina Tuner, The Cure, Daniel Darc et bien d'autres.
En 1984, à l'occasion d'un shooting photo, Pierre rencontre Serge Gainsbourg, une alchimie se créé entre ces passionnés de photographie et les deux hommes deviennent amis. Puis vers la fin des années 80 Pierre Terrasson rencontre Vanessa, il devient alors son photographe exclusif et pendant deux ans il va travailler à lui construire son image « [...] J'écoutais pas Joe le Taxi mais je
lui ai fait découvrir Lou Reed [...]»4.

Depuis les années 2000 le célèbre photographe Rock'n'Roll expose ses chefs d'œuvres en galerie...


[19:00] Vernissage de l'exposition «Moi... Roland Garros»
Location:
Stade Roland-Garros
2 bis, avenue Gordon Bennett
Porte Marcel Bernard
11, avenue de la Porte d'Auteuil
75016 Paris
M° Porte d'Auteuil, Michel-Ange - Auteuil, Michel-Ange - Molitor, Porte de Saint-Cl
France
Phone : +33 (0)1 47 43 48 00
Internet Site : www.rolandgarros.com
Description:
Les prochaines expositions thématiques sont actuellement en cours d'installation et seront accessibles au public de Roland-Garros 2013 à partir du 25 mai et au grand public à partir du 12 juin :

- Il y a 100 ans, l'aviateur Roland Garros traversait la Méditerranée d'un vol unique.
Dans le cadre de cet exploit retentissant, le Musée de la FFT présentera prochainement l'exposition autobiographique «Moi… Roland Garros», entre citations et illustrations.

- L'auteur de l'affiche des Internationaux de France 2013, David Nash, est mis à l'honneur.
Le public pourra découvrir l'original de l'affiche ainsi que quelques œuvres du sculpteur britannique.

[19:30] Expo "De belles rencontres : Champ, contrechamp et basculement"
Description:
De belles rencontres
Champ, contrechamp et basculement
Projet mené par Gaëla Blandy, avec les aides à domicile et les bénéficiaires du service maintien à domicile du Centre Communal d'Action Sociale

Vernissage samedi 14 mai à 19h30
Exposition du 14 au 18 mai
Les Passerelles
17 rue Saint-Clair, 77340 Pontault-Combault

En partenariat avec la Direction de l'Action Sociale et la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Pontault-Combault
Dans le cadre du festival Du travail, des cultures de la Ville de Pontault-Combault





[20:00] Récital de Gloria Campaner
Location:
Istituto Italiano di Cultura de Paris
Hôtel de Galliffet
73, rue de Grenelle
50, rue de Varenne
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 44 39 49 39
Mail : pubblico.iic.parigi@esteri.it
Internet Site : www.iicparigi.esteri.it
Description:
Marina Valensise
Directrice de l'Institut culturel italien
a le plaisir de vous convier au récital
de la pianiste Gloria Campaner
le mardi 14 mai à 20h

Artiste résidente à l'Institut culturel italien au cours du mois de mai 2013,
Gloria Campaner (Jesolo 1986) est une pianiste reconnue qui a remporté de nombreux prix
parmi lesquels l'International Ibla Grand Prize, le Prix Prokofiev et le Prix de la Fondation Frédéric Chopin de Paris.
Elle a été sélectionnée pour la résidence à l'Hôtel de Galliffet
par le directeur des programmes musicaux de la Rai, Michele Dall'Ongaro.
Pour son récital de début de résidence
elle jouera avec la violoniste Constance Ronzatti de l'Ensemble inter-contemporain de Pierre Boulez.
Au programme la Sonate pour violon et piano de César Franck.

>> réservations

>> sito Internet

Récital de Gloria Campaner

[20:00] Soirée de lancement de "Métamorphoses de Matisse"
Location:
Galerie Gimpel et Müller
12, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 33 80
Mobile : +33 (0)6 16 81 71 49
Fax : +33 (0)1 73 73 33 64
Mail : info@gimpel-muller.com
Internet Site : www.gimpel-muller.com
Description:
La soirée de lancement de "Métamorphoses de Matisse" (éditions Guéna-Barley), le septième livre de Karin Müller, aura lieu le 14 mai prochain. Regardez, si vous avez le temps, ce clip de 4 minutes qu'elle a réalisé :
http://youtu.be/S1eYlWkW-SA

Soirée de lancement de "Métamorphoses de Matisse"

[20:30-22:30] Avant-première Yagg d'Alata
Location:
Cinéma Gaumont Opéra
Gaumont Capucines - ex Paramount Opéra
2, boulevard des Capucines
75009 Paris
M° Opéra, Chaussée d'Antin - La Fayette
France
Internet Site : www.paramount.fr
Description:
Dans le cadre de son rendez-vous cinéma intitulé exceptionnellement «Le mardi, c'est aussi gay-friendly»

Le film a été récompensé dans de très nombreux festivals.







[21:00] Vernissage d'Antoni Taulé
Location:
Alcazar
62, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 53 10 19 99
Fax : +33 (0)1 53 10 23 23
Mail : contact@alcazar.fr
Internet Site : www.alcazar.fr
Description:
Peintures à la Galerie Forêt verte
14 mai > 5 juin 2013

Photographies à l'Alcazar
15 mai > 30 juin 2013

Antoni Taulé, qui vit entre Paris et Formentera, présente à Saint-Germain-des-Prés deux expositions qui dévoilent son univers très particulier, « une magie du silence », une expérience du vide, qui transcende la question de notre place dans le monde, à travers peintures et photographies depuis les années 1970 jusqu'à aujourd'hui.

Architecte de formation, photographe, peintre, il met en scène la lumière, dans un perpétuel jeu de miroirs et de perspectives, elle est une « clef de voûte, la lumière comme dessein, expérience et sujet d'une œuvre » (Roberto Bonnacorsi, Villa Tamaris), avec laquelle Antoni Taulé formule cette question simple : où sommes-nous ?

L'œuvre de Antoni Taulé explore de façon permanente, la relation du vide et de la lumière : clair-obscur, image à contre-jour, mince filet de lumière, ou parfois lumière triomphante, créant des visions insolites qui interpellent, laissant planer les traces d'un secret et installant un climat d'étrangeté.

Sur ses toiles de grandes dimensions, le minimalisme des espaces prédomine, la réalité s'estompe. Des pièces vides, des grottes obscures, des perspectives en profondeur apparaissent à travers la fugacité de sources de lumières vacillantes : tout concourt à installer un sentiment de doute, propice à l'introspection.

Parfois, lorsque la présence de la figure humaine surgit, elle intervient de manière inattendue et son apparition est empreinte de mystère. Elle se manifeste à travers des silhouettes solitaires, témoins muets et silencieux du conflit permanent entre l'ombre et la lumière. Le rêve et la réalité semblent indissociables. Ici, la dimension théâtrale est clairement affirmée ; chacun des tableaux semble être le décor d'une nouvelle énigme.

Peut-être Antoni Taulé utilise-t-il les formes architecturales comme une métaphore de l'espace mental où viennent se mettre en scène nos doutes, nos anxiétés, nos choix et nos interrogations métaphysiques ?

Marie Claire Uberquoi, commissaire de l'exposition à la Fondation Vila Casas observe que « chez Taulé, le traitement de l'image relève d'une ambiguïté où s'opère une fusion entre le pictural et le photographique. C'est l'un des traits les plus caractéristiques de son travail. Les photographies ne sont pas utilisées comme une étape précédant le travail pictural. Elles sont des créations à part entière, dans lesquelles la composition et les effets de lumière en contre-champ créent le même envoûtement que les peintures ».

En ce mois de mai 2013, à Paris, il expose simultanément dans deux espaces du sixième arrondissement, ses photographies – qui sont moins connues – au premier étage de l'Alcazar et une sélection de ses peintures à la Galerie Forêt verte, avec laquelle il collabore pour la première fois, alors que l'Instituto Cervantes a sélectionné deux de ses toiles pour une exposition hommage au roman Marelle de Cortázar.

Julio Cortázar, qui était fasciné par les tableaux d'Antoni Taulé, écrivait à leur propos : « le tout crée naturellement une atmosphère à la fois irréelle et profondément réelle. Cela vous pousse à imaginer que chacun de ces tableaux est un instant de quelque chose qui n'a pas existé ou qui peut exister d'un moment à l'autre ».


A PROPOS D'ANTONI TAULÉ

Le travail pictural de Antoni Taulé a fait l'objet de plusieurs rétrospectives, en 2010 à la Fondation Vila Casas (Barcelone) et en 2006 à la Villa Tamaris (La Seyne-sur-mer). Ses œuvres sont présentes dans de grandes collections privées et d'importantes institutions publiques internationales, aux États-Unis, au Japon, en Chine, en France et bien sûr en Espagne.

Antoni Taulé est né à Barcelone, en 1945. Il y fait des études d'architecture, obtient son diplôme d'architecte, fait un bref passage dans le cabinet parisien de Le Corbusier, pour finalement se consacre à la peinture. Sa première exposition personnelle a lieu en 1966. En 1972, il complète sa formation à la Royal Academy of Art et au Chelsea College of Art & Design de Londres.

Dans les années 1960, Antoni Taulé crée des performances et réalise des peintures dans la rue. Dans les années 1970, il peint des architectures imaginaires, des « chambres, des tables et des chaises »; ses tableaux ont l'apparence de la vérité, un certain caractère autobiographique mais sont dictés par des rêves qui donnent lieu à des mises en scène picturales ou photographiques (séries « Espace hors temps », 1974 ; « Velázquez aveugle », 1975 ; « Contre-jour », 1976 ; « Laboratoire d'attente », 1977).

À partir des années 1980, il conçoit des décors pour le théâtre (Les Trois sœurs de Tchékhov par Ariel Garcia Valdès, 1982 ; Enfance de Nathalie Sarraute par Simone Benmussa, 1984), pour l'opéra (Washington Square par Noureev pour le Palais Garnier à Paris et le Metropolitan Opera à New York, 1985).

Dans les années 1980 et 1990, les grottes, la préhistoire (séries « Seuil de la caverne », « Cromocosmos »), les ruines, le désert mais aussi la recherche scientifique sont au cœur de ses tableaux. Vers la fin des années 1990, ses tableaux évoquent des lieux géométrisés. Ils sont presque toujours inhabités et se font l'écho de ses voyages (Fonction F, 2003 ; Destruction des symboles, 2006 ; Tian Men, 2006). Depuis 2007, il rend hommage à la littérature (La Mer mêlée au soleil, 2009), la photographie (Brûlé de soleil, 2008), la peinture tant ancienne (Le Carlin, 2011) que contemporaine (Portrait de Isabel Rawsthorne, 2010 ; L'Énigme verticale, 2011 ; La Cour carrée, 2011). En 2010, La Fondation Vila Casas lui consacre une rétrospective. En 2012, Antoni Taulé expose à Atlanta, aux États-Unis sur les cimaises de la Besharat Gallery.

www.antonitaule.com

La Besharat Gallery, installée à Barbizon et Atlanta, est partenaire de l'exposition à l'Alcazar.

Vernissage d'Antoni Taulé

17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés