Tuesday, May 21, 2013
Public Access


Category:
Category: All

21
May 2013
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

  [Cannes] 66ème Festival International du Film de Cannes 2013
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
66ème Festival de Cannes 2013

du 15 au 26 mai 2013

http://www.festival-cannes.fr

[Cannes] 66ème Festival International du Film de Cannes 2013

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:00-18:00] [Cannes] Projection privée de "Find The Way - LE MONDE DOIT M'ARRIVER"
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
Grizouille Production et ZB COMMUNICATION vous convient aux projections privées du film « Find The Way - LE MONDE DOIT M'ARRIVER » Réalisé par Jonathan Taieb avec la présence de l'équipe du film : Alex Skarbek, Jérémy Taieb et Sabrina Nouchi

[Cannes] Projection privée de "Find The Way - LE MONDE DOIT M'ARRIVER"


[12:00-14:00] [Cannes] Les Rendez-vous de la CST : Cocktail DOREMI CINÉMA
Location:
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes
1, Avenue Laugier
06403 Cannes Cedex
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 4 93 39 01 01
Fax : +33 4 93 99 37 34
Internet Site : www.palaisdesfestivals.com
Description:
Espace Pantiero - N°208





[15:30-17:00] [Cannes] Rencontre et showcase de Télépopmusik
Location:
Fnac Cannes
83, rue d'Antibes
06400 Cannes
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 (0)825 020 020
Mail : cannes@fnac.tm.fr
Internet Site : www.fnac.com/cannes
Description:
[Cannes] Rencontre et showcase de Télépopmusik







[17:30-20:00] Vernissage "Rêvasserie" de Sachié WATANABE
Location:
Association culturelle franco-japonaise de Tenri
Espace culturel Bertin Poirée
8, rue Bertin Poirée
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 76 06 06
Fax : +33 (0)1 44 76 06 13
Mail : ecbp@tenri-paris.com
Internet Site : www.tenri-paris.com
Description:
“Rêvasserie”
Sachié WATANABE / Photographie

Sans cesse confrontés à la souffrance du quotidien, il serait bon de pouvoir laisser
ne serait-ce qu'un instant nos rêvasseries prendre le dessus, nous transporter dans
un futur plus ou moins lointain, afin de profiter au mieux de cet état de relâchement physique et psychique. C'est en ayant la conviction que de telles dispositions d'esprit peuvent être captées à tout moment que je voudrais vous présenter mon exposition intitulée « rêvasserie ».

Exposition : du 21 mai au 1er juin 2013
Vernissage : mardi 21 mai 2013 de 17h30 à 20h









[18:00-21:00] Soirée de lancement du corner Maidenform lingerie
Location:
Galeries Lafayette Haussmann
40-48, boulevard Haussmann
75009 Paris
M° Chaussée d'Antin - La Fayette, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 34 56
Fax : +33 (0)1 42 82 30 51
Mail : galeriedesgaleries@galerieslafayette.com
Internet Site : www.galerieslafayette.com
Description:
Inauguration du Nouvel Espace Lingerie et Lingerie Party

Au programme de cette soirée unique, un show lingerie spécialement imaginé et mis en scène par Kamel Ouali, des ateliers beauté (maquillage flash, pose de vernis...) et de nombreuses surprises ...
Lors de cette soirée, vous pourrez profiter de -15%* sur l'espace lingerie hors points rouges !
Ouverture de la concession Agent Provocateur
Rendez-vous au 4e étage du magasin

Soirée de lancement du corner Maidenform lingerie

[18:00-21:00] Vernissage "Quelque chose de plus qu'une succession de notes"
Location:
Bétonsalon
Centre d'art et de recherche
47, quai Panhard et Levassor
Esplanade des Grands Moulins - Rez-de-chaussée de la Halle aux Farines
9, esplanade Pierre Vidal-Naquet - BP 90415
75626 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 84 17 56
Fax : +33 (0)1 45 84 17 56
Mail : info@betonsalon.net
Internet Site : www.betonsalon.net
Description:
Exposition du 22 mai au 20 juillet 2013

Vernissage : mardi 21 mai 2013 de 18h à 21h
20h : Performance de Andrew Norman Wilson, Movement Materials and What We Can Do, 25'

Ada Magazine / William Anastasi / Amar Foundation / Willem Boshoff / Ian Carr-Harris / Alice De Mont / Ruy Guerra / Johnny Kit Elswa / Shirley, Douglas et Tam Krenak / Violaine Lochu / Ignazio Macchiarella / Pénélope Patrix / Taller Leñateros / Andrew Norman Wilson

Commissaire : Mélanie Bouteloup

En 2003, l'UNESCO établissait une Convention pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel, offrant une reconnaissance institutionnelle inédite à des pratiques de l'ordre du savoir-faire, de l'oralité, du geste ou du rituel. Selon cette convention, la notion de « patrimoine culturel immatériel » désigne les « pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire - ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés » - transmis de génération en génération par une communauté. Il est en permanence recréé en fonction de l'interaction du groupe avec son milieu, son histoire, et lui procure « un sentiment d'identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine ». Cette convention témoigne d'une évolution du concept de « patrimoine » vers une définition élargie, non plus strictement monumentaliste et occidentale. En dehors du bâti et des textes, elle inclut désormais l'oralité et les gestes pour reconnaître la diversité des formes d'expressions culturelles à travers le monde. L'ambition d'en assurer la préservation pose cependant question. Comment envisager la représentation de pratiques immatérielles ? Comment entreprendre leur « sauvegarde » sans pour autant les figer en un inventaire, et les réduire à une transcription ou réactivation nécessairement partielle et subjective ? Faut-il en définitive « conserver » ces pratiques immatérielles ou laisser libre cours à leurs mutations ?

À l'occasion des dix ans de cette convention, l'exposition Quelque chose de plus qu'une succession de notes propose d'interroger les enjeux soulevés par la patrimonialisation de données culturelles par définition vivantes et en perpétuelle évolution. Tenter de classer et perpétuer les pratiques culturelles immatérielles, n'est-ce pas aller à l'encontre du mouvement organique qui les sous-tend, propre à la constitution, à l'évolution voire à la disparition des formes d'expression d'une communauté humaine ? Dans la mesure où les pratiques d'un groupe naissent et se métamorphosent toujours en fonction d'un contexte socio-économique précis, leur fixation en une forme atemporelle supposée représentative (au moyen d'enregistrements sonores, photographiques, vidéos, mais encore de témoignages ou d'éléments collectés sur le terrain) ne peut rendre compte de leurs variations et de leur labilité profonde.

La question de la préservation des pratiques culturelles immatérielles est complexe et présente de nombreux écueils. Le désir de mémoire et de représentation qu'elle suppose implique d'abord le risque de conduire à leur folklorisation, voire marchandisation. Ces pratiques représentent généralement un enjeu touristique pour la région concernée ; support d'intérêts économiques, si ce n'est politiques et nationalistes, elles sont alors progressivement éloignées des communautés qui les pratiquent, et réduites à des produits dérivés florissants dans les commerces - en contradiction avec la notion même de patrimoine culturel immatériel. Par ailleurs, la prise en charge de leur représentation par une institution - processus qui implique le prélèvement d'éléments représentatifs d'une réalité donnée pour les étudier ou exposer - comporte un risque de décontextualisation et de réification. À rebours du modèle muséal classique dont la fonction est de conserver, valoriser et rendre public le patrimoine matériel, l'enjeu est donc aujourd'hui de trouver comment aborder les dimensions immatérielles des cultures, et concevoir une muséographie à même d'incarner leur pluralité. Bon nombre de musées ethnographiques et de sciences naturelles comme le Musée Royal de l'Afrique Centrale de Tervuren, en Belgique, le musée Humboldt de Berlin, ou encore le MUCEM à Marseille, sont actuellement engagés dans une redéfinition du musée comme lieu d'exposition de pratiques vivantes. Afin d'éviter l'effet décontextualisant de l'espace muséal, il s'agit de faire place aux éléments historiques, économiques et sociaux qui contribuent à expliquer l'apparition d'une pratique, sa nature et sa fonction.

À la suite de l'exposition « Une légende en cache une autre » qui abordait en 2012 les questions éthiques, politiques et juridiques soulevées par les restitutions d'objets ethnographiques, Quelque chose de plus qu'une succession de notes prolonge la réflexion sur notre rapport à la culture de l'Autre en interrogeant les modalités et les limites de sa documentation. Toute occurrence d'une tradition, d'un rituel ou d'un geste est unique, et ne se répète jamais de manière identique. Le document matériel que le chercheur peut être amené à en produire ne pourra donc constituer qu'une représentation partielle et partiale : la captation sonore ou écrite d'un chant n'en traduira jamais les gestes ni ce qui se joue dans la relation interpersonnelle de ses interprètes, et ne restera qu'un exemple singulier parmi une infinité d'interprétations possibles. L'anthropologue Jack Goody, qui s'est attaché de nombreuses années à transcrire le chant du Bagre au Ghana, souligne ainsi dans un numéro de la revue Museum International consacré au patrimoine immatériel : « La transcription n'est en aucun cas un événement neutre. [...] Le passage d'une récitation parlée à un texte écrit ne se résume pas à l'action qui consiste à enregistrer ce qui a été dit. Le procédé lui-même change la nature de l'œuvre en attribuant une forme permanente à une réalité qui d'ordinaire subit des changements continuels, en donnant des fins de ligne et des fins de phrase visuelles à ce qui n'était peut-être que des légères pauses au cours de la narration, en éliminant des accompagnements musicaux, vocaux et gestuels. »

Face à l'impossibilité de représenter et d'interpréter de manière objective le vivant, l'exposition « Quelque chose de plus qu'une succession de notes » prend le parti, à l'image de certains courants de l'anthropologie contemporaine, d'assumer la subjectivité totale des transcriptions à l'œuvre dans les travaux qu'elle présente. Elle relève l'incohérence qu'il y a finalement à vouloir dissocier les cultures humaines en un pan « matériel » et un autre « immatériel » - alors même que certains éléments dits « matériels », tels que les costumes, sont indissociables des pratiques « immatérielles » auxquelles ils sont associés. Au croisement de l'anthropologie, de l'histoire, de l'art et de la muséologie, l'exposition réunit des contributions de chercheurs, activistes et artistes dont les recherches et les œuvres affirment la singularité irréductible des pratiques culturelles immatérielles. Loin de toute classification risquant de conduire à la simplification et normalisation de ces pratiques, Quelque chose de plus qu'une succession de notes se veut au contraire plurielle et polyphonique. Dessinant une muséographie à plusieurs voix qui reflète à la fois le point de vue des communautés, des chercheurs, et des créateurs, elle opère un glissement du champ de l'anthropologie à celui de l'art - ici réunis par l'observation, l'enregistrement du réel, la subjectivité du regard, et la variabilité profonde de leur objet.

1 Ignazio Macchiarella, « Sauvegarder l'oralité ? Le cas du canto a tenore », in Chiara Bortolotto (dir.), Le patrimoine culturel immatériel, Enjeux d'une nouvelle catégorie, 2011

2 Voir à ce propos la conférence internationale « The Postcolonial Museum : the Pressures of Memory and the Bodies of History », qui s'est tenue à Naples les 7 et 8 février 2013 dans le cadre du projet de recherche européen European Museums in an Age of Migrations (MeLA).

3 Jack Goody, « La transcription du patrimoine oral », Museum International n° 221/222, Paris : Éditions Unesco, Mai 2004, pp. 93 - 98.


Image : William Anastasi, Without title, (One Gallon of high gloss enamel poured). Installation view Mattress Factory, Pittsburgh, 1989. Ph : Dove Bradshaw. Courtesy : Galerie Jocelyn Wolff

[18:00-22:00] Vernissage de Fanny Vanoye
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
VERNISSAGE : mardi 21 mai de 18h à 22h
Nocturne : jeudi 23 mai jusqu'à 22h
Pot de clôture : dimanche 2 juin à partir de 14h

Exposition du mardi 21 mai au dimanche 2 juin
tous les jours : du mardi au samedi 11h > 13h - 14h > 19h30 / dimanche et lundi 14h > 19h30

http://www.fannyvanoye.com


[18:00-21:00] Vernissage de Florence Reymond "La montagne cent fois recommencée"
Location:
Le Creux de l'Enfer
Centre d'Art Contemporain
85, avenue Joseph Claussat
Vallée des Usines
63300 Thiers
M° Gare SNCF de Thiers
France
Phone : +33 (0)4 73 80 26 56
Fax : +33 (0)4 73 80 28 08
Mail : info@creuxdelenfer.net
Internet Site : www.creuxdelenfer.net
Description:
22 mai > 15 septembre 2013
Vernissage > mardi 21 mai 2013 à partir de 18h

UNE JUBILATION GESTUELLE PEINTURES 2012

La vraie grandeur de l'homme, c'est de paraître heureux quand tant invite à l'être. Il en va de même pour ces restes de nuages opalescents, changeants et fantaisistes, aux motifs souriants sous un ciel ténébreux. Les tableaux de Florence Reymond rayonnent d'une énergie nouvelle ; l'artiste est toujours prête, comme pour la montagne de son intitulé, à cent fois les recommencer, peintures d'un roman inachevé. La culture, la création, accompagnent la vie humaine depuis la nuit des temps, et la vie est belle dans une perspective et une gestuelle à réinventer. Les paysages sont des couleurs en valeurs composées, des miracles ordonnés accessibles pour beaucoup, mais ressentis par trop peu.

La roche et le temps

Le paysage peint, sapin vert et sapinière, découpe en dents-de-scie les crinières végétales d'un feuillage persistant, quand le nek à la pâte plus épaisse fractionne ses parois en surfaces distinctes. Le rocher pétrifié, comme le monument antique pour l'abbé Delille, valide l'indestructible et la permanence de l'art dans la durée. La pierre sera rabaissée (Stolperstein), dressée (menhir), stèle, statue, monument, pour agir durablement sur le temps. Thiers 2012 est le nom du grand polyptyque du rez-de-chaussée. De même que toutes les toiles de l'exposition, il répond à la nature troglodytique du Creux de l'enfer - la roche surtout, à laquelle le bâtiment est adossé. Entre croyance religieuse et légendes païennes, histoire sociale et fantôme de George Sand, le rocher n'est jamais loin. Mais Florence Reymond évite le récit, et s'en échappe s'il le faut par la forme purement géométrique, schématisant la frise et défrisant les schémas. Tel un diapason chromatique, nuancier de couleurs variées, la figure géométrique abstraite resserrée en carré tamponne de sa marque la pâte picturale sur la toile. Elle suscite ainsi, par sa confrontation avec la forme libre, une dynamique expressive entre le sauvage et l'apprivoisé, le simplifié et l'élaboré, le pictogramme et le griffonné, le spontané et le cogité, le chaotique et le strict. C'est une des particularités de ce travail que d'élaborer son propre langage de signes sur une dialectique contrastée. Quand Matt Mullican associe couleurs et motifs, les raisons sont rigoureusement définies. Le corpus des signes de Florence Reymond s'affiche sur un registre plus syncopé, parfois primitif et compulsif tel celui, maculé, d'un Gérard Gasiorowski dont on retrouve çà et là énoncé le coup de brosse rebelle.

Un rituel humain Dans la paume d'une main

L'artiste propose une vision holistique du paysage, dans un geste haché en feuillage de sapin. La vie se découpe dans une lumière stratifiée, et se recoupe dans des masses ligneuses, des fleurs, des surfaces terreuses. Elle perpétue sa joie première dans de simples motifs de création binaires, et même dans le bras sec et tendu d'un arbre mort. L'œil, dans l'écho rebondissant des formes, s'amuse de ces persistances rétiniennes ; et l'aplat, fragmenté/ parcellisé tel un drap de couleur rapiécé, traite son fond d'un geste décidé qui ne se veut surtout pas innocent. Florence Reymond, dans le mystère de sa jubilation, démontre que l'art de peindre répond à une tradition, est un rituel humain dont le geste tient toujours dans la paume d'une main.

Frédéric Bouglé > Commissaire de l'exposition Sept. 2012

Exposition réalisée avec les soutiens du Ministère de la Culture et de la communication / Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Auvergne, de la ville de Thiers, du Conseil Général du Puy-de-Dôme, de Clermont Communauté, du Conseil Régional d'Auvergne, du Rectorat de l'Académie de Clermont-Ferrand, et du Parc Naturel Régional du Livradois-Forez.

Commissaire et directeur : Frédéric Bouglé

Un catalogue / DVD à paraître en septembre 2013 aux éditions Analogues Coédition > centre d'art contemporain le Creux de l'enfer, le CNAP Centre national des arts plastiques, la ville de Clichy Pavillon Vendôme, et la galerie Odile Ouizeman.

Textes de Frédéric Bouglé, Natasha Cucheval, Nadeije Laneyrie-Dagen, entretien avec Guillaume Lasserre, DVD Damien Faure.

Le Creux de l'enfer et l'artiste expriment leur reconnaissance à Philippe Marin pour son soutien généreux.

Florence Reymond est représentée par la galerie Odile Ouizeman à Paris.

Vernissage de Florence Reymond "La montagne cent fois recommencée"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Philippe Cognée - Dessins"
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
Les Beaux-arts de Paris présentent l'exposition Philippe Cognée - Dessins

dans le Cabinet des dessins Jean Bonna

Du 22 mai au 19 jullet 2013

Pour la première fois, une institution parisienne expose le travail de Philippe Cognée, artiste enseignant de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts (Ensba).

Après Jean-Michel Alberola, Joël Kermarrec, Annette Messager ou encore Michel François, le Cabinet des dessins Jean Bonna présente le travail de l'artiste dans le cadre de son volet contemporain.

Le vernissage aura lieu le mardi 21 mai à 18h, en présence de l'artiste.

Vernissage de l'exposition "Philippe Cognée - Dessins"

[18:00-20:00] [Cannes] Conférence de presse des OFF DE CANNES
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
Alain ZIRAH
et
Anne GOMIS
présentation aux médias des artistes, parrains, marraines, membres du jury suivie d'un cocktail avec animations (défilés de mode, showcases musicaux, exposition de peintures et d'œuvres d'art)

EDEN HOTEL & SPA CENTER
133 rue d'Antibes

[18:30-22:30] Ré-ouverture de la boutique Dr Martens
Location:
Boutique Dr Martens
12, rue Pierre Lescot
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 26 93 00
Internet Site : www.drmartens.com/fr/
Description:
Ré-ouverture de la boutique Dr Martens

[18:30-20:30] [Cannes] Scottish reception
Location:
Long Beach
La Croisette
entre l'hôtel Carlton et l'hôtel JW Marriott
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Phone : +33 (0)4 93 38 17 47
Mobile : +33 (0)6 03 28 79 46
Fax : +33 (0)4 93 39 18 67
Mail : info@longbeachcannes.com
Internet Site : www.longbeachcannes.com
Description:
[Cannes] Scottish reception









[19:00-22:00] 6ème remise des prix du concours « Je Filme le Métier qui me Plaît »
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
Le concours « Je Filme le Métier qui me Plaît » a été mis en place pour sensibiliser les collégiens et lycéens sur les différentes représentations des métiers et du monde du travail.
Réaliser un reportage vidéo d'une durée de 3 min maximum, du scénario au montage, est en effet l'outil idéal d'appropriation d'un contenu. Ici, pas de copier/coller possible : il faut tout enquêter, comprendre, reformuler, synthétiser, faire exprimer, restituer, suggérer…

En présence de Coline Serreau.

Plus d'infos : http://www.jefilmelemetierquimeplait.tv/

[19:00-22:00] Concert pour tous avec Mika
Location:
Place de la Bastille
Place de la Bastille
75004 Paris
M° Bastille
France
Description:
Concert pour tous avec Mika

[19:00] Projection du film documentaire "Les Rois Guerriers de Sibérie"
Location:
Centre Culturel Russe
Centre de Russie pour la Science et la Culture
61, rue Boissière
75116 Paris
M° Boissière, Victor Hugo
France
Phone : +33 (0)1 44 34 79 79
Fax : +33 (0)1 44 34 79 74
Mail : crsc.paris@gmail.com
Internet Site : www.crsc.fr
Description:
>> invitation

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "The City Zen Can Be"
Location:
Galerie KO 21
78, rue Haxo
75020 Paris
M° Saint-Fargeau, Télégraphe, Porte des Lilas
France
Phone : +33 (0)9 53 34 14 77
Mobile : +33 (0)6 16 31 27 08
Mail : galerieko21@gmail.com
Internet Site : www.ko21.fr
Description:
La galerie accueille Lætitia Merle (peintre du street art), Sabine Jaccard (photographe) et Charles Froh (assembleur). Tous les trois nous offriront un travail autour de la rue dans «The City Zen Can Be» titre de cette nouvelle exposition.
Charles Froh exposera «Réminiscences» illustrées par les objets glanés ici et là lors de ses promenades.
Sabine Jaccard nous montrera son travail sur les rues de Cuba rapporté de son dernier séjour sur l'île.
Lætitia Merle remontera de Marseille ses peintures sur Kraft qu'elle affiche dans les rues comme un média revendiquant nos libertés.

Vernissage le mardi 21 mai à partir de 19 heures.

L'exposition durera jusqu'au 21 juin. La galerie est ouverte tous les jours de 13 heures à 19 heures sur rendez-vous.


[19:00-22:00] [Cannes] Gala reception of the V Intl film festival "Within the family"
Location:
Cannes
Cannes
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.cannes.com
Description:
(Ekaterinburg)

L'ANNEX PLAGE RESTORANT
Boulevard de la Croisette

[19:00-22:00] soirée de lancement de Moov'In The City
Location:
La Cartonnerie
12, rue Deguerry
159, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Goncourt, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 43 55 06 79
Mail : info@lacartonnerieparis.com
Internet Site : www.lacartonnerieparis.com
Description:
Mise en relation des porteurs de projets, des développeurs et des designers pour le concours de développement axé sur les déplacements quotidiens dans la ville. Organisé en partenariat avec la Mairie de Paris, la SNCF et la RATP

moovinthecity.fr

[19:30-21:00] [Cannes] DDA Press Office-HP cocktail evenings
Location:
Hotel Majestic Cannes Barrière
10, Boulevard de la Croisette
BP 295
06408 Cannes Cedex
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 (0)4 92 98 77 00
Fax : +33 (0)4 93 98 97 90
Mail : majestic@lucienbarriere.com
Internet Site : www.accorhotels.com/accorhotels/fichehotel/fr/hlb/6028/fiche_hotel.shtml
Description:
Take a break from the hustle and bustle of Cannes, and enjoy a cocktail or two courtesy of HP at our dedicated HP Lounge.

Unwind in a relaxed environment where you can catch up with friends over a drink, share your Cannes stories and enjoy the smooth sounds of DJ Monsieur Komplex.










[20:00-23:00] [Cannes] Premier gala THE HEART FUND en faveur des enfants Haïtiens
Location:
Hôtel Carlton Intercontinental de Cannes
58, boulevard de la Croisette
BP 155
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Phone : +33 (0)4 93 06 40 06
Fax : +33 (0)4 93 06 40 25
Mail : carlton@ichotelsgroup.com
Internet Site : www.interconti.com/cannes
Description:
THE HEART FUND, fonds de dotation à destination des maladies cardiovasculaires, organise son premier gala en faveur des enfants Haïtiens pendant lors du 66ème Festival de Cannes.

L'événement GENEROUS PEOPLE réunira 200 invités dans le prestigieux Grand Salon de l'Hôtel Carlton, en présence de son Altesse le Prince Norodom Ravichak, Ambassadeur auprès du cabinet de sa Majesté le Roi du Cambodge, Tom Bernard, Président et Co-Fondateur de Sony Pictures Classics, Didier Le Bret, directeur du Centre de Crise du Ministère des Affaires Etrangères, Enzo di Taranto, Ambassadeur des Nations-Unies, Martha Streck, une Victoria's Secret Angel, l'acteur Amaury Nolasco, le producteur nigérien Jeta Amata, l'acteur haïtien Jimmy Jean-Louis et le top model, lnna Zobova. La musique d'ambiance sera assurée par Stéphane Pompougnac, connu pour ses compilations Hotel Costes. Un discours sera prononcé en début de soirée par les ambassadeurs de The Heart Fund et deux courts-métrages, un film artistique et un documentaire, seront projetés au cours de l'événement. Il y aura également un showcase inédit de l'acteur Gary Dourdan.

100 vies pour les 100 ans de l'Hôtel Carlton

A l'occasion de son 100ème anniversaire, l'Hôtel Carlton est partenaire de l'événement. Il met son Grand Salon à disposition de The Heart Fund.
Les fonds récoltés seront destinés à la construction d'un hôpital en Haïti, à la formation du personnel médical et au financement d'opérations chirurgicales d'enfants atteints de maladies cardiaques. L'objectif de la soirée est de récolter les fonds nécessaires à l'opération de 100 enfants.

The Heart Fund : lutter contre les maladies cardiaques

The Heart Fund est un fonds de dotation créé en 2010 par le Dr David Luu, chirurgien cardiaque pédiatrique, qui lutte contre la première cause de mortalité au monde : les maladies cardiovasculaires qui provoquent plus de 17 millions de décès par an, soit plus que le SIDA, les cancers et la tuberculose, réunis.

[20:00-23:55] [Cannes] Soirée De Grisogono
Location:
Hôtel du Cap-Eden-Roc
Boulevard JF Kennedy
06601 Antibes Cedex
M° Gare SNCF Antibes
France
Phone : +33 (0)4 93 61 39 01
Fax : +33 (0)4 92 93 32 00
Mail : reservation@hdcer.com
Internet Site : www.hotel-du-cap-eden-roc.com
Description:
[Cannes] De Grisogono Party - 20 ans de Grisogono











[21:00-23:50] [Cannes] "Behind the Candelabra" afterparty
Location:
Hôtel Martinez
73, La Croisette
06400 Cannes
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 (0)4 92 98 73 00
Fax : +33 (0)4 93 39 67 82
Internet Site : www.hotel-martinez.com
Description:
Martinez roof terrace

[21:00-23:55] [Cannes] Shanghai Belle Gala Party
Location:
Hôtel Carlton Intercontinental de Cannes
58, boulevard de la Croisette
BP 155
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Phone : +33 (0)4 93 06 40 06
Fax : +33 (0)4 93 06 40 25
Mail : carlton@ichotelsgroup.com
Internet Site : www.interconti.com/cannes
Description:
Janice deRosa-live at the Carlton-Cannes Film Festival 2013...

having participated in the film score with Jean Louis Daniel films" SKIN-TERRITORY TRILOGY"

[Cannes] Shanghai Belle Gala Party

[21:00-23:50] [Cannes] Soirée du film Les Salauds
Location:
Plage Magnum
Plage Miramar
64, La Croisette
06400 Cannes
M° Gare SNCF de Cannes
France
Internet Site : www.realite-virtuelle.net/gite/miramar_plage_croisette/fr/index.php?site=location
Description:
Plage Magnum












[22:00-23:50] [Cannes] Live des Naive New Beaters
Location:
Hôtel 3.14
5, rue François Einesy
06400 Cannes
M° Gare SNCF Cannes
France
Phone : +33 (0)4 92 99 72 00
Fax : +33 (0)4 92 99 72 12
Mail : info@hotel3-14.com
Internet Site : www.3-14hotel.com
Description:
Villa Schweppes

12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés