Tuesday, May 6, 2014
Public Access


Category:
Category: All

06
May 2014
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  Exposition "Star Wars Identities"
Location:
La Cité du cinéma
Studios Europacorp - Ecole Louis Lumière
20, rue Ampère
93200 Saint-Denis
M° Carrefour Pleyel
France
Phone : +33 (0)1 48 41 28 60
Internet Site : www.europacorp-corporate.com
Description:
Depuis plus de 35 ans, le public des quatre coins de la planète suit les aventures de Luke et d'Anakin Skywalker, héros Jedi issus d'une galaxie très, très lointaine. Aujourd'hui arrive dans notre propre galaxie STAR WARS Identities, une exposition passionnante qui pose un regard inédit sur les personnages inoubliables de Star WarsMC. Développée et produite par X3 Productions de Montréal en collaboration avec Lucasfilm Ltd., l'exposition s'appuie sur la collection d'archives exhaustive du Lucas Cultural Arts Museum pour explorer les sciences de l'identité humaine par l'entremise des personnages de la saga Star Wars. La collection éblouissante, une quête d'identité interactive et personnalisée, ainsi que du contenu scientifique pertinent se conjuguent au sein de STAR WARS Identities afin de suivre le parcours dramatique de Luke et Anakin Skywalker, le duo père-fils le plus célèbre du cinéma. Les visiteurs seront en mesure de mieux comprendre ce qui fait des personnages de Star Wars qui ils sont, tout en explorant leur propre identité à l'aide d'une question à la fois simple et profonde : quelles forces vous habitent?

Les composantes de l'identité

En collaboration avec le Centre des sciences de Montréal et d'un comité de conseillers scientifiques, les développeurs de l'exposition STAR WARS Identities ont divisé la notion d'identité en trois thèmes majeurs : l'origine des personnages, les influences qui les ont définis et les choix qu'ils ont faits durant leur vie. À travers ces trois thèmes, dix composantes de l'identité humaine sont explorées :la zone Origines - l'espèce, la génétique, les parents et la culture ;la zone Influences - les mentors, les amis et les évènements marquants ; etla zone Choix - les occupations, la personnalité, et les valeurs.

Ces composantes forment ainsi l'épine dorsale de l'exposition, explorant la notion complexe d'identité, à la fois dans la réalité et dans la fiction. Des contenus originaux à travers l'exposition feront la lumière sur chacune des composantes de l'identité; simultanément, des capsules « derrière la scène » explorent la genèse de plusieurs personnages de Star Wars, expliquant comment ils sont devenus qui ils sont, et montrant comment différents choix créatifs auraient pu en faire des personnages complètement différents.

La vaste collection exclusive de plus de 200 objets provenant du Lucas Cultural Arts Museum consiste en des accessoires, des maquettes, des costumes, des croquis et des dessins conceptuels témoignant de la production des films Star Wars. Cette vaste et riche collection exclusive du Lucas Cultural Arts Museum couvre la totalité de la saga Star Wars, de la première (1977-83) et la seconde (1999-2005) trilogies, jusqu'au film d'animation The Clone Wars (2008) et à la série télévisée du même nom. Les favoris du public comme Dark Vador, R2-D2, Chewbacca, Boba Fett, Yoda, le Faucon Millenium et le protojet grandeur nature d'Anakin Skywalker - parmi tant d'autres - plairont assurément aux visiteurs de toutes générations.

08:00 [08:00-20:00] Immersion culturelle au cœur de l'Abbaye de Fontevraud
Description:
L'Abbaye Royale de Fontevraud est la plus grande cité monastique d'Europe. Niché au cœur du Val de Loire, c'est l'un des monuments incontournables de la région. Dans l'idée d'un patrimoine vivant et dans le cadre d'un grand projet de Cité contemporaine, l'Abbaye Royale de Fontevraud accueillera, le 23 mai prochain, un hôtel 4* et un restaurant haute cuisine. Pensé par le célèbre duo de designers Patrick Jouin et Sanjit Manku, ce projet se veut résolument contemporain tout en intégrant la dimension environnementale.

L'équipe de l'Abbaye de Fontevraud vous ouvre les portes, en avant première le mardi 6 mai prochain, de son établissement avec un programme riche en découvertes :
- Conférence de presse pour présenter le projet Fontevraud l'hôtel
(en présence du Directeur Général, Directeur des Opérations, Directeur Hospitalité et des deux Designers Patrick Jouin et Sanjit Manku)
- Déjeuner / débat avec les intervenants
- Visite guidée de Fontevraud l'hôtel
- Visite du pôle énergétique
- Activité autour du digital

Journée découverte - mardi 6 mai 2014

08h53 - 10h27 Trajet en train de Paris Montparnasse à Angers
10h30 - 11h15 Transfert de la gare d'Angers à l'Abbaye de Fontevraud
11h30 - 12h30 Conférence de presse pour présenter le projet Fontevraud l'hôtel
En présence de :
- David Martin, Directeur Général
- Pascal Bailly, Directeur Hospitalité
- Frédéric Algan, Directeur des Opérations
- Patrick Jouin et Sanjit Manku, Designers
12h30 - 14h00
Déjeuner débat avec les différents intervenants
14h00 - 15h15
Visite guidée de Fontevraud l'hôtel en présence de David Martin, Patrick Jouin et Sanjit Manku (les
chambres, le restaurant, le lobby ...) et échanges autour du projet
15h15 - 15h45
Visite du pôle énergétique, avec la participation de Sébastien Dave - Secrétaire Général de Fontevraud
15h45 - 16h30
Activité autour du digital avec l'équipe de Fontevraud Studio
16h30 - 17h15
Transfert de Fontevraud à la gare d'Angers
17h39 - 19h23
Trajet en train d'Angers à Paris Montparnasse



[10:00] Table ronde "Les enfants fantômes"
Description:
Conseil supérieur du notariat
60, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris

Table ronde "Les enfants fantômes"
Table ronde "Les enfants fantômes"




[11:00] 20ème anniversaire de l'inauguration du tunnel sous la Manche
Description:
au terminal de Coquelles (Pas-de-Calais)

>> invitation









[16:00-21:00] Lancement de Niepi
Location:
Artazart Design Bookstore
83, quai de Valmy
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République
France
Phone : +33 (0)1 40 40 24 00
Mail : info@artazart.com
Internet Site : www.artazart.com
Description:
Lancement de Niepi : le premier magazine cuisine & art de vivre sans gluten

Parce que la vie sans gluten ne doit plus être un problème mais un art de vivre ! Le magazine Niépi présente des recettes exclusivement sans gluten, des escapades gourmandes, des rencontres, des témoignages…

Soirée de lancement chez Artazart en présence des créateurs du magazine & dégustation de produits “sans gluten”

[16:00-21:00] Vernissage "ASAP - UNE PROPOSITION DE SAMUEL FRANCOIS"
Location:
Galerie Jeanroch Dard
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 27 35
Mail : info@jeanrochdard.com
Internet Site : www.jeanrochdard.com
Description:
ASAP
as soon as possible

UNE PROPOSITION DE SAMUEL FRANÇOIS
06 MAI - 17 MAI 2014

VERNISSAGE MARDI 06 MAI 2014 DE 16h À 21h

Vernissage "ASAP - UNE PROPOSITION DE SAMUEL FRANCOIS"

[16:00] Vernissage d'Henri Larrière
Location:
Galerie Weiller
5, rue Gît-le-Coeur
75006 Paris
M° Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 26 47 68
Description:
du 6 au 30 mai 2014
vernissage le mardi 6 mai à partir de 16h










[17:00-21:00] Vernissage de Jean-Jacques Ecorce "Le corps se souvient du livre"
Location:
Galerie de l'Europe
55, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 55 42 94 23
Fax : +33 (0)1 43 25 02 93
Mail : europe@noos.fr
Internet Site : www.galerie-europe.com
Description:
Du 5 au 25 mai 2014
Ouvert tous les jours de 10h00 à 20h00

Vernissage mardi 6 mai à partir de 17h00
Concert exceptionnel de Claire Cigana à 19h30

Avec cette nouvelle exposition, le peintre sculpteur Jean-Jacques Ecorce poursuit son parcours peu orthodoxe à travers des scénographies du dispositif du désir et des formes du corps. Ses personnages qui se déplacent au rythme d'une musique imaginaire, nous invitent dans leurs histoires où se mêlent comique et tragique, réalité et fantaisie. Séances de psychanalyse, mariages, fêtes ... l'artiste nous invite dans un monde où les frontières entre l'imaginaire et le réel se brouillent. D'ailleurs, qui de l'homme ou du bonobo est le plus humain? Qui du personnage ou de son reflet est le plus réel ? Livres et miroirs ne sont-ils pas mémoire de nos vies ? Tant de réponses que nous invite à venir découvrir Jean-Jacques Ecorce

Peintures vives

Dans les peintures de Jean-Jacques Ecorce nous ne trouverons au premier coup d'œil ni lien, ni cohérence. Le peintre s'applique à dérouler scènes sous tensions et paysages clairsemés d'états émotionnels et chaotiques. Matières intenses, fougueuses et légèreté estompée y sont présentes. Sans se limiter à une forme, à un style, à un geste canonique et immédiatement reconnaissable, l'artiste nous propose rêves, dé-lyres, interprétations et visions fugitives.

Il n'y pas de cohérence ni de lien dans la peinture de Jean-Jacques Ecorce, sculpteur peintre. Mais davantage une sorte de déroulé de paysage clairsemé d'états émotionnels et haotiques. Une peinture parfois tremblée, fixée, irradiée et irradiante, de traversée et circulaire. Autant d'échos et de rythmes à entrevoir et à vivre de front. Car, pour cet amateur de Musique inconsolable, le rythme semble indissociablement lié aux Images qu'il tente de nous imprimer. Plus fort qu'une correspondance, il y voit une sorte de co-originarité. Il n'aurait en ce sens pas pu percer les modes expressifs si épars sans cette dimension vertébrale de l'écoute. Ainsi, nous évoluons par fragments, incises, séquences, scènes plus ou moins improvisées, parfois sans fondements réels ; scènes de scènes elles-mêmes encore plus primitives, comme glissées dans un cortex auditif. Assonance et dissonance. Matières intenses, fougueuses et légèreté estompée. Figuration et abstraction. "Pourquoi ne se limiter qu'à une forme, qu'à un style, un geste canonique et immédiatement reconnaissable. J'aime à brouiller les repères et les pistes. Ce serait un peu comme ma capacité reconnue de nuisance et de résistance portée à l'oeuvre. Je préfère le Métissage, même si ce terme ou cette posture est souvent sujette à caution. Le couplage immature mais fécond, les principes évasifs et imprécis de la Greffe, du cut-up, collages, et autre reprises-déprises sont pour ma pratique l'exercice infini du lacher-prise"... Rêves, interprétations, visions fugitives et enracinées. Scènes originaires, relectures et possibilités assumées d'effractions. Cela confine parfois au Vertige, au glissando imperturbable avant culmination. Le regard semble perdu devant tant de dissipations ou de perturbations.

Sculptures en mouvement

Jean-Jacques Ecorce est le premier artiste à sculpter de l'étain polychromé. Ses créations prennent majoritairement appui sur les structures de récit et le discours musical, ... L'Afrique de laquelle se sont inspiré grand nombre de musiciens et créateurs est très présente dans les œuvres sculpturales de l'artiste. Tension entre vide et lumière, mouvements, surcharge pondérale, intensité et éclatement sont au cœur de la création.

Cette présentation de sculptures prend appui sur quelques idées centrales telles l'affectivité, le récit, la narration, le discours musical, où la transition d'une parole sonore est considérée comme un espace d'échange et de mobilité des sens. Grâce à la saisie-traversée d'instances corporelles, continues et discontinues, cette itinérance propose un cheminement au travers des différentes formes musicales, sous l'impulsion d'une figuration incarnée, intensifiant et énergique. Il sera possible d'y rencontrer par tissage d'images pulsionnelles les correspondances de l'imaginaire sensoriel, des séries génératrices pouvant contribuer à l'invention d'une pratique corporelle. C'est en effet, par l'approche d'une gestualité du fondamental, de l'essentiel et de l'apurement, que s'instaure une échappé d'alternance du chaotique. C'est une manière de se rapprocher des recherches actuelles compositionnelles sur l'amplitude, l'intensité, le spectre, la césure. Chacune de ces scènes est une condensation de lignes multiples, une relation d'échos et de substances. La poésie doit être une force, un intégrateur de vitesse variable, de rétroaction et de boucle, permettant le glissement progressif du plaisir et de la jouissance. Je recherche la tension entre la lumière et le vide conférant toute la dimensionnalité aux oeuvres, rejoignant, par là, la syntaxe d'une profondeur du sonore. Chaque élément du mouvement est passage, synchrone ou asynchrone et transition : le bercement, le balancement, le plissement, le recouvrement, le déploiement, l'ouverture, là où l'éclair et la clarté d'une "explosante fixe" entremêlement la surcharge pondérale et l'éclatement.

Jean-Jacques ECORCE est né en 1946. Il vit à Paris où il pratique la sculpture et la peinture depuis l'âge de 27 ans.

Exposition "Le corps se souvient du livre" de Jean-Jacques Ecorce











[18:00-21:30] Apéro-vernissage de la boutique Avril 69
Description:
Avril 69
69 rue du Mont-Cenis
75018 Paris

Apéro-vernissage de la boutique Avril 69

[18:00-21:00] Avant-première du film franco-israélien "Kidon"
Location:
Cinéma Pathé Beaugrenelle
7, rue Linois
Centre Commercial Beaugrenelle
75015 Paris
M° Charles Michel, Bir-Hakeim
France
Phone : 08 92 69 66 96
Mail : pathe.beaugrenelle@cinemasgaumontpathe.com
Internet Site : www.cinemasgaumontpathe.com/cinemas/cinema-pathe-beaugrenelle/
Description:
Comme chaque année, nous emmenons, une délégation de petits-enfants de Justes parmi les Nations français en Israël du 26 au 30 Avril prochain.

Pour soutenir notre action, nous organisons l'avant-première du film franco-israélien KIDON en collaboration avec le producteur de La vérité si je mens, Manuel MUNZ et en présence de Tomer Sisley, Lionel Abelanski, Elodie Hesme

Avant-première du film franco-israélien "Kidon"

[18:00-21:00] Cocktail de lancement / Exposition L'Essai : Philippe Millot - Cent Pages
Location:
Made in Town
Un manifeste à la fabrication locale
58, rue du Vertbois
75003 Paris
M° Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 75 57 08 21
Mail : mail@made-in-town.com
Internet Site : www.made-in-town.com
Description:
L'Essai
"Essayer encore, rater encore, rater mieux"

EXPOSITION
DU 2 AU 17 MAI 2014

Collaborations entre Philippe Millot, dessinateur de livres
et Olivier Gadet, fondateur des éditions Cent Pages

VERNISSAGE
En présence du duo musical Arlt
Mardi 6 mai 2014 de 18h à 21h

Made in Town accueille dans ses murs le fruit de quinze années de collaboration entre Philippe Millot à Paris et les éditions Cent Pages à Grenoble. Cette exposition permet de découvrir le passionnant processus de conception et de fabrication d'ouvrages rares, objets singuliers faits d'intelligence, d'encre, de mots et de papier.

Dans le cadre de l'exposition, Made in Town présente et propose à la vente et sur le e-shop les livres des éditions Cent Pages accompagnés d'affiches, cartes postales et catalogues de la maison d'édition. À la sélection des nouveautés s'ajoute aussi un choix de livres, raretés hors commerce ou épuisées, issus de la bibliothèque personnelle de SpMillot.

Lors du vernissage de l'exposition le 6 mai 2014, le duo musical Arlt (Eloïse Decazes et Sing Sing) sera présent pour une performance pop et poétique.

Cocktail de lancement / Exposition L'Essai : Philippe Millot - Cent Pages

[18:00] Exposition rétrospective Louis-René BERGE "Le théâtre du temps"
Location:
Galerie Evolution Pierre Cardin
5, rue Saint-Merri
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 40 06 00 68
Fax : +33 (0)1 47 42 02 54
Mail : info@pierrecardin.com
Internet Site : www.pierrecardin.com
Description:
Gravures

du mardi 6 mai au samedi 17 mai 2014
Vernissage mardi 6 mai à partir de 18h
Ouvert tous les jours de 11h00 à 19h00, sauf le dimanche. Fermé jeudi 8 mai

http://www.gravure-berge.fr

>> invitation

[18:00] Finissage "Nucleo, Manifesto"
Location:
Istituto Italiano di Cultura de Paris
Institut Culturel Italien de Paris - Hôtel de Galliffet
73, rue de Grenelle
50, rue de Varenne
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 44 39 49 39
Mail : pubblico.iic.parigi@esteri.it
Internet Site : www.iicparigi.esteri.it
Description:
Dernier rendez-vous pour la clôture de l'exposition réalisée en collaboration avec la Galerie Nilufar.
La première rétrospective consacrée à Nucleo, collectif international de jeunes artistes
et designers (parmi lesquels Alice Carlotta Occleppo,
Stefania Fersini, Alexandra Denton, Gabriele Bagnoli et Marzia
Ricci) fondé en 1997 àTurin et dirigé par Piergiorgio Robino, qui
est aussi professeur au Politecnico deTurin, à la Domus Academy de Milan et à la Bezalel Academy de Jérusalem. Sélectionné par Elena Giulia Abbiatici et Melania Rossi pour la résidence d'artiste
à l'Hôtel de Galliffet, le collectif de Robino se distingue par les résultats d'une recherche de formes et de matériaux, soulignant l'aspect tridimensionnel pour les transformer en objets du quotidien. Leurs travaux supposent un remaniement de l'histoire,
la volonté de plier l'histoire aux intérêts de la création et d'enquêter sur l'être humain
à travers ses changements dans le temps.

[18:00] Finissage de GREGOS - Commedia del Street Art
Location:
Joël Knafo Art Gallery
182, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
France
Mobile : +33 (0)7 81 61 21 57
Mail : galerie@joelknafo-art.com
Internet Site : www.joelknafo-art.com
Description:
Performance de Gregos et FKDL

Présentation de nouvelles œuvres

Nouvelles créations et carte blanche à FKDL

Exposition du 18 avril au 7 mai 2014

Vernissage de GREGOS - Commedia del Street Art

[18:00-21:00] Finissage de Hiroshi Maeda
Location:
L'Oeil du Vingtième
24, rue de la Réunion
75020 Paris
M° Maraîchers, Buzenval, Avron
France
Mobile : +33 (0)6 81 95 96 91
Mail : paul.calori@oeilduvingtieme.fr
Internet Site : www.oeilduvingtieme.fr
Description:
Photographies

>> informations

[18:00] Vernissage "SPOTS" de Philippe Petit-Roulet
Location:
Galerie Oblique
17, rue Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 40 27 01 51
Mail : info@galerieoblique.com
Internet Site : www.galerieoblique.fr
Description:
du 7 au 24 mai 2014
Vernissage le mardi 6 mai à partir de 18h en présence de l'artiste
Rencontre / dédicace le samedi 10 mai, à partir de 14h

Vernissage "SPOTS" de Philippe Petit-Roulet

[18:00-22:00] Vernissage d'Irène Jonas "RIO"
Location:
Little Big Galerie
45, rue Lepic
75018 Paris
M° Blanche, Abbesses
France
Phone : +33 (0)1 42 52 81 25
Mail : littlebiggalerie@beall.fr
Internet Site : www.littlebiggalerie.com
Description:
Vernissage d'Irène Jonas "RIO"

[18:00-21:00] Vernissage d'Oksana Yambykh
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
vernissage mardi 6 mai à partir de 18h
Exposition du mardi 6 mai au samedi 14 juin 2014

L'artiste sera aussi présente les jeudis 22 mai et 12 juin à partir de 18h.

Vernissage d'Oksana Yambykh

[18:00-21:00] Vernissage d'Olivier Mosset
Location:
Galerie Les filles du calvaire
17, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 47 05
Fax : +33 (0)1 42 74 47 06
Mail : paris@fillesducalvaire.com
Internet Site : www.fillesducalvaire.com
Description:
du 7 mai au 21 juin 2014
Vernissage le mardi 6 mai de 18h à 21h

Artiste incontournable de la scène artistique contemporaine, il est connu pour avoir fait partie du groupe BMPT, à la fin des années soixante, et est reconnu pour son exploration du monochrome et de l'abstraction géométrique.

Il ne se lasse pas, à travers ses différents accrochages, de renouveler le concept d'exposition : collaborations avec d'autres artistes, commissariat d'artistes.

Après avoir exposé récemment à la galerie en duo avec Paz Corona, peintre figurative du portrait, dans un jeu sur la pratique picturale en 2011, et avoir commissarié avec Stefano Pult en 2012 Hell Raisers, exposition qui réunissait les œuvres d'une dizaine d'artistes de son entourage et se rejoignant sur la pratique de la moto, Olivier Mosset investira le rez-de-chaussée de la galerie avec de grands monochromes dont il nous laisse devine les couleurs.

Né à Berne, en Suisse en 1944, il vit et travaille désormais à Tucson, aux Etats-Unis. Il a participé à de multiples expositions comme récemment au Centre Culturel Suisse à Paris, au Magasin à Grenoble, au LACMA à Los Angeles ou encore Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et a représenté la Suisse à la Biennale de Venise en 1990.

Vernissage d'Olivier Mosset
Olivier Mosset
Vue du décor réalisé par Olivier Mosset pour le spectacle Sous Apparence, 2013, Opéra de Paris - Crédit: C. Leiber-OnP

[18:00-21:00] Vernissage de James Hyde
Location:
Galerie Les filles du calvaire
17, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 47 05
Fax : +33 (0)1 42 74 47 06
Mail : paris@fillesducalvaire.com
Internet Site : www.fillesducalvaire.com
Description:
du 7 mai au 21 juin 2014
Vernissage le mardi 6 mai de 18h à 21h

La galerie est heureuse de présenter un ensemble de peintures récentes de James Hyde. Au cours de la dernière décennie, Hyde a développé une sorte de paradigme pictural - peignant de toutes manières sur des tirages photographiques- qui s'inscrit de manière distincte mais dans la continuité de ses explorations picturales antérieures autour de l'image et du support, de la matière et de la surface.

Dans les grandes peintures présentées ici, de grands paysages panoramiques sont recouverts, de manière presque emphatique, de formes géométriques et d'aplats de couleurs vives. Hyde a photographié la zone de Pyramid Lake, à une cinquante de miles au nord-est de Los Angeles pendant plusieurs jours en 2009 et 2011. Dans ces peintures, des bandeaux géométriques divisent et encadrent les motifs photographiques, parfois accentuant un panorama, d'autres en mettant en lumière des détails photographiques.

Ces nouvelles œuvres emploient les tirages photographiques comme point de départ. Bien que les photographies de Hyde soient très techniques et détaillées, les images sont moins importantes en elles-même que comme symboles du médium photographique. Pour James Hyde, la photographie représente un index mémoriel du monde. Le rapport photographique véhicule une temporalité, un fragment d'un regard porté sur le monde. C'est là précisément que les peintures de Hyde ont lieu. Hyde embrasse la photographie comme contexte et objet de la peinture. Sa géométrie picturale existe indépendamment, mais en relation dynamique avec ses photographies.

Hyde dit ainsi : « en regardant mes grands tirages photographiques, un visiteur m'a demandé pourquoi j'avais peint sur ces dernières. Sans réfléchir, j'ai répondu - pour les rendre réelles. Ces photos sont extrêmement descriptives, elles détaillent un endroit et un moment. Peindre, appliquer la couleur, la matière et la forme sur les surfaces, construit une logique et font que l'expérimentation de celles-ci s'inscrit dans le temps présent et dans la matière physique. »

Vernissage de James Hyde
James Hyde
(BLUE), 2013
peinture acrylique, impression jet d'encre sur toile, 142 x 224 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Rachel Labastie
Location:
Galerie Odile Ouizeman
10-12, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 42 71 91 89
Fax : +33 (0)1 42 71 94 13
Mail : contact@galerieouizeman.com
Internet Site : www.galerieouizeman.com
Description:
De l'apparence des choses, Chapitre IV : Marcher sur le Feu

6 mai - 7 juin 2014
Vernissage le mardi 6 mai 18h / 21h

Entretien avec Ashok Adicéam, commissaire indépendant:

Diplômée des beaux-arts de Lyon, Rachel Labastie vit aujourd'hui entre Bruxelles et Paris. Son parcours et sa pratique sont clairement ancrés du côté de la sculpture. Il faut voir dans cet engagement une mise en danger du corps : à la fois du côté de sa représentation mais aussi comme adjuvant de la pratique artistique. A propos de son statut de « sculptrice », l'artiste explique : « Je me sens comme mes sculptures, sur la brèche, maintenues dans une incertitude. J'aime cette tension qui m'implique physiquement dans la réalisation des œuvres et j'aime sentir que j'habite le temps nécessaire à leur existence ». Attachée à produire des pièces souvent figuratives, dont les formes demeurent reconnaissables, Rachel Labastie semble pourtant insister sur l'ambivalence de ces mêmes formes. Celle-ci est sans aucun doute « accélérée » par les matériaux utilisés : céramique, grès, émail, porcelaine. Ces matériaux plutôt nobles et précieux sont mis au service de formes pour le moins inquiétantes.
Cette « singularité dérangeante » est particulièrement sensible dans l'exposition qu'elle présente à la galerie Odile Ouizeman à Paris. Pour celle qui se définit comme « un passeur », faire de la sculpture aujourd'hui est une posture complètement en inadéquation avec l'époque, comme travailler la céramique. Son engagement, physique et mental, à donner de la matérialité à ses idées est total : « j'ai appris à utiliser certains outils spécialement pour donner existence à mes projets, et passer de la recherche à la mise en forme de la matière » nous déclare-t-elle à l'occasion de cet entretien au sujet de sa nouvelle exposition. Sans nous dévoiler tous les secrets et les mystères de ses créations, Rachel Labastie nous racontent en creux ce qui est mêlé : Eros à Thanatos et son langage plastique à des formes littéraires des plus élaborées...

AA/ Cette exposition constitue le quatrième volet d'une série d'expositions intitulée de « l'Apparence des choses ». Marcher sur le feu vient donc compléter « Spiritours, Entraves, Vestiges qui portait sur l'animalité... Est-ce une démarche « encyclopédique » qui vise à conserver une mémoire culturelle ou plutôt une forme de récit, une narration proche de l'autobiographie ?

RL / Le dernier chapitre Vestiges parlait de l'expérience de la durée et ce qui nous lie aux autres, voire nous aliène à eux. C'était une réflexion sur les liens familiaux, communautaires et sociaux et leur influence sur nos comportements et dans notre construction de notre identité. Elle questionnait notre part animale, la part d'ombre, enfouie, qui sommeille en chacun de nous : le refoulé qui nous anime ou l'animal en nous qui se nourrit de nos forces profondes. Mon travail traite de la question de l'instinct, des archétypes mais aussi de l'inconscient collectif. C'est de la mémoire de cet Animal collectif dont il est question mais aussi de son actualité. J'essaye de lui donner une forme et un contenu qui soit le plus universel possible. Mais bien sur mon histoire personnelle et mon expérience propre lui donne un corps singulier, une matière propre et un langage, celui de la sculpture, qui est le mien. Pour ce nouveau chapitre présenté à la galerie Odile Ouizeman que j'appelle Marcher sur le feu j'évoque l'action d'un rituel ancestral qu'on retrouve chez de nombreux peuples. A l'épreuve du feu, il s'agit de confronter ses peurs et de les transformer. De vivre l'expérience du feu, afin d' habiter vraiment son corps.

AA/ Vous avez choisi comme image de l'exposition, votre œuvre « Foyer » qui est formée de différents fragments de corps calcinés (tibias, côtes, bassins, crânes), modelés en céramique et rassemblés en tas sur des formes en argile noire cuite qui rappellent des morceaux de bois brûlé. S'agit-il d'un événement tragique ou une source de chaleur rassurante ?

RL /Le titre condense toute cette ambiguïté. Il nous ramène aux restes d'un feu mais aussi au lieu qui abrite la famille. Dans le mythe raconté par Platon dans Protagoras c'est à partir du feu que l'homme va échapper à l'animalité et à la disparition certaine. Le feu c'est la civilisation, ce qui rassemble les corps. Le feu de camp est le premier lieu dans l'histoire du monde où les corps (la famille, la tribu, le clan) se sont rassemblés pour se réchauffer mais aussi pour parler, échanger. C'est le lieu du partage de l'héritage chez les nomades. Mais les restes de corps représentés nous ramènent pourtant brutalement à l'image des charniers. Il s'agit aussi d'une Vanité. Un lieu humble qui malgré sa radicalité est empreint d'une certaine douceur. Foyer fait simplement état de notre fragilité en transcendant la question de l'absence et de la disparition. Il représente notre condition humaine : l'amour, le partage, la famille, le lien, la transmission puis la mort. Ma grand mère est née parmi le peuple nomade puis jeune adulte elle s'est sédentarisée. Un jour elle m'a dit : « Le jour où les gitans on perdu le feu, ils ont perdu leur âme. » Je pense qu'elle voulait parler du fait de perdre le LIEU de la transmission et du partage. De la perte des HISTOIRES. La tradition du récit pour transmettre un message traverse l'histoire humaine des premiers clans humains à l'industrie cinématographique. D'ailleurs aujourd'hui politiques, industriels, publicitaires ont compris que la mise en récit était un outil très puissant.

AA/ Il y a dans le titre de votre exposition « Marcher sur le feu » et également dans votre pratique, l'idée de la transformation. On lit dans « Cuire le Monde », un ouvrage de recherche sur les textes de l'Inde ancienne, que « de tous les animaux susceptibles d'être des victimes sacrificielles, l'homme est le seul qui puisse faire des sacrifices. ». Votre travail artistique peut-il s'apparenter à une recherche anthropologique sur la "Violence et le Sacré" (l'ouvrage de René Girard, 1923- ) ?

RL/Oui le feu est l'outil de transmutation de la terre argileuse en céramique : elle subit par la cuisson une transformation irréversible. De même, dans le rituel de la marche sur le feu, il est question de transformation intérieure. « Cuire le monde »... tellement d'images me viennent à l'esprit à l'évocation de ce magnifique titre d'un ouvrage que je n'ai malheureusement pas encore lu ! Je le ressens comme l'ambiguïté même de la nature de l'homme capable d'être sujet et objet du sacrifice, de la beauté et ..de la violence. La sculpture m'offre une matière et un corps pour incarner cette ambivalence. Comme par exemple « Haches » une installation céramique que j'ai réalisée récemment. Il s'agit d'une série de haches en terre cuite de couleur brun foncé. Les haches ne sont pas posées au mur mais semblent plantées dans celui-ci. Dans ce travail je parle du geste. La hache c'est le prolongement du bras. J'ai utilisé une terre de Saint Aubin qui a comme caractéristique de mal supporter la cuisson à haute température. Jouant avec cette particularité j'accentue le geste en lui faisant subir des déformations. Elle semble figée en plein mouvement. Une des premières arme-outil de l'homme, il s'agit d'un objet très ancien chargé de sens multiple qui renvoie à l'expérience primordiale, de la pierre et du minerai.

AA/ Votre œuvre 'entraves' portent aussi cette ambivalence entre séduction et violence . Elle représente des chaînes mais réalisées en porcelaine. Y a t il de la douceur à être emprisonné? Traite t elle de la 'Servitude volontaire' comme l'a écrit La Boétie (1530-1563) ?

RL/De la 'servitude volontaire' est un ouvrage très intéressant. L'état d'obéissance est une condition préalable et son maintien est un sujet complexe qui m'intéresse énormément.
Ce qui est également très important dans Entraves c'est qu'elles sont installées au mur sur de gros clous en acier et alignées à une même hauteur, toutes différentes mais semblables par leur matière délicate et fragile et leur blanc immaculé. Leur monstration leur confère une fonction « utilitaire». Le corps est évoqué par son absence. Différentes époques, différentes contraintes pour une même finalité : l'asservissement.
Elles suggèrent effectivement que nous sommes des esclaves qui inventons mille stratagèmes pour avoir l'illusion d'être libre, car nos prisons nous rassurent. Peut-être qu'être libre, c'est juste avoir conscience du poids de nos chaînes ?

AA/ Vos « bottes » : elles donnent elles l'impression de « revenir de loin » : réalisées en céramique et grès enfumé, elles modifient l'image spontanée que chacun a en tête des fameuses bottes en caoutchouc. Si celles que nous portons habituellement nous protègent - permettant de marcher dans l'eau sans se mouiller les pieds, celles-ci semblent plutôt avoir traversé le feu, avoir connu une « épreuve plastique ». Vous-même avez-vous l'impression d'être revenue de loin ?

RL/Elles ne parlent pas d'une histoire en particulier. Chacun peut s'y projeter. Ce qui m'intéresse autant dans la création que dans la vie ce n'est pas où je vais mais le chemin que j'emprunte. L'aventure que chaque pièce me fait vivre. « Bottes » parle du temps de l'expérience plastique mais aussi de l'expérience humaine. La traversée qui se passe « dans » et « avec » la durée. Les souillures créées par enfumage différent d'une paire à l'autre. Elles évoquent du temps mais aussi deviennent une forme de beauté instaurant une narration et leur conférant une individualité. Dans « cage » réalisé en 2007 que je présente aussi dans « Marcher sur le feu », le procédé de transformation se passe cette fois ci durant le temps de l'exposition et non comme dans « Bottes » au moment de la combustion. La sculpture représentant une cage est l'ossature, le squelette sur lequel de l'eau se condense, le givre se forme, puis la glace, faisant ainsi grossir les barreaux, modifiant l'apparence et la forme du matériau. Une nouvelle forme se construit. Dans la durée, elle tend à devenir un bloc de glace. Cette pièce se façonne et évolue dans le temps de l'exposition selon la nature du lieu et du contexte où elle se situe : température, humidité, fréquentation du lieu...

AA/ Votre statement artistique semble résider dans cet engagement à produire vous-même, à travailler avec vos mains, votre corps entier tendu dans ce face à face avec la matière. Votre art est physique, charnel. Il y a toujours une part à la fois de séduction et de violence dans votre rapport à l'œuvre et dans ce qu'elle délivre.

RL/Ce rapport est particulièrement visible dans Enlisement que je viens de réaliser au Transpalette à Bourges. Il s'agit d'une sculpture en terre crue, d'environ 7 m par 5 m que j'ai réalisé avec 1 T 5 d'argile. On y voit une barque à échelle réelle qui a été comme dégagée de la vase. Il s'agit d'une sculpture réalisée essentiellement à mains nues. Sont visibles : coups de poings, mains, pieds, empreintes de genoux... Ici je parle du geste, du poids. Il y a quelque chose d'un acte désespéré de fuite. Une fuite vouée à l'échec par le matériaux qui la constitue. Rien n'étant plus lié au sol que la terre. Il y a un rapport performatif également puisque toute les traces des extrémités de mon corps sont visibles sur la pièce. J'ai été obligé d'être dans l'oeuvre pour la réaliser. Je l'ai traversée, je m'y suis mise à genou, je m'y suis appuyée...c'est ce rapport qui m'intéressait.

Vernissage de Rachel Labastie

[18:00] Vernissage de Roland Lagoutte
Location:
La Lucarne des Ecrivains
115, rue de l'Ourcq
75019 Paris
M° Crimée, RER E Rosa Parks
France
Phone : +33 (0)1 40 05 91 29
Mail : lalucarnedesecrivains@gmail.com
Internet Site : lucarnedesecrivains.free.fr
Description:
DU LUNDI 5 AU SAMEDI 17 MAI 2014
VERNISSAGE MARDI 6 MAI A PARTIR DE 18H

Un condensé des deux dernières expositions du poète, plasticien et photographe Roland Lagoutte « Rose Lumière » et « À quoi ça rime une image » sera présenté à La Lucarne des Écrivains.

« Rose lumière nous propose une exploration imaginaire et poétique de l'aura, cette émanation de l'être qu'il rêve et qu'il crée dans cette série de photogrammes grand format. »

Un photogramme est une image photographique argentique réalisée sans appareil photographique, en plaçant des objets sur le papier photosensible, en l'exposant ensuite à la lumière et en le développant avec révélateur, bain d'arrêt et fixateur. L'œuvre obtenue - sans négatif ni fichier - n'existe qu'en un seul exemplaire.

« À quoi ça rime une image » : exposition de « rimages » : un rimage est l'union de deux fragments, l'un poétique, l'autre photographique ; l'écriture se pose dans l'image.

http://www.rolandlagoutte.fr/01-poete/photo-poemes-00.htm

[18:00] Vernissage de Sabhan Adam, oeuvres récentes
Location:
Galerie Polad-Hardouin
86, rue Quincampoix
75003 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 71 05 29
Mail : contact@polad-hardouin.com
Internet Site : www.polad-hardouin.com
Description:
Vernissage le mardi 6 mai à partir de 18 heures
Exposition du 6 mai au 21 juin 2014, prolongée jusqu'au 25 juillet

Après une absence de presque six ans, le peintre et dessinateur syrien Sabhan Adam revient à la galerie Polad-Hardouin pour une cinquième exposition personnelle où seront présentés peintures et dessins. Sans rien perdre de sa férocité ni de son énergie, il a accompli depuis un chemin considérable, multipliant les expositions en Europe mais surtout au Levant, dont il est un des artistes phares. Cette période a aussi été émaillée d'événements qui ont bousculé sa vie personnelle : un accident grave de voiture qui lui a fait prendre encore plus conscience de la fragilité et de la beauté de la vie mais également une union de laquelle est née une petite fille.

Quel que soit le support, Sabhan Adam prépare lui-même ses pigments. Il n'hésite pas à faire intervenir d'autres matériaux comme le bitume ou à inclure des bijoux. L'écheveau de fils sombres des visages et des corps de ces créatures contraste avec l'éclat et l'opulence de leurs vêtements. Ce luxe oriental, mêlé à la rudesse des traits, ne manque pas de désarçonner. Par le malaise induit, il provoque un questionnement. Troublantes et sans compromis aucun, les œuvres de Sabhan Adam s'adressent à la part d'ombre présente en chacun de nous.

Sabhan Adam naît à Hassakeh en Syrie en 1972. C'est dans ce village situé à quelques kilomètres de la frontière irakienne qu'il commence à peindre en autodidacte à l'âge de 17 ans. Parallèlement, il s'intéresse à la philosophie, à la poésie et à la sociologie. En 1999, il réside à la Cité Internationale des Arts de Paris. Depuis, il n'a cessé d'exposer régulièrement en France. Il rejoint en 2003 la galerie Polad-Hardouin (alors galerie idées d'artistes), qui lui organise plusieurs expositions monographiques dans et hors les murs et le soutient pour l'édition de sa première monographie (Editions Fragments). Il s'agit de sa cinquième exposition personnelle à la galerie. Il vit aujourd'hui à Damas, en Syrie. Son œuvre est exposée dans tout le Proche-Orient, en Europe et aux Etats-Unis.

Vernissage de Sabhan Adam, oeuvres récentes

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Lettre B, Livres d'artistes et éditions limitées"
Location:
Galerie Eva Meyer
11, rue Michel Le Comte
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 46 33 04 38
Mail : contact@galerieevameyer.com
Internet Site : www.galerieevameyer.com
Description:
02.05.2014 - 22.05.2014
Vernissage 06.05.2014

Lettre B, Livres d'artistes et éditions limitées de John Baldessari, Elisabeth Ballet, Robert Barry, Cécile Bart, Marc Bauer, Lothar Baumgarten, Thomas Bayrle, Berndt et Hilla Becher, Stéphane Bérard, Alain Bernardini, Julien Berthier, Joseph Beuys, Julien J.Bismuth, Julien Blaine, Raphael Boccanfuso, Mel Bochner, John Bock, Alighiero Boetti, Christian Boltanski, Louise Bourgeois, Véronique Bourgoin (focus), Constantin Brâncuși, Marcel Broodthaers, Samuel Buckman, Stefan Burger, Balthasar Burkhard, René Burri, Jean-Marc Bustamante, André Butzer, James Lee Byars, ...

Vernissage de l'exposition "Lettre B, Livres d'artistes et éditions limitées"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition du Cercle des Artistes de Paris 2014
Location:
Parc Floral de Paris
esplanade du château de Vincennes
route de la Pyramide
Bois de Vincennes
75012 Paris
M° Château de Vincennes, RER A Vincennes
France
Phone : +33 (0)1 43 43 92 95
Mail : info@parcfloraldeparis.com
Internet Site : www.parcfloraldeparis.com
Description:
pavillon 18 du Parc Floral de Paris
Entrée Nymphéas route de la Pyramide

du 3 mai au 9 juin 2014
vernissage le mardi 6 mai de 18h à 21h
du lundi au vendredi de 14h à 19h
le week-end de 10h30 à 19h

[18:00-21:00] Vernissage de la 64ème édition du Salon de Mai 2014
Location:
Espace Commines
17, rue Commines
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 53 56
Fax : +33 (0)1 42 77 81 61
Mail : mc-bouhours@commines.com
Internet Site : www.espace-commines.com
Description:
Le Salon de Mai s'arrêtera en 2014.

Il ne meurt pas. Il se retire simplement d'un champ artistique qui ne laisse guère d'espace, dans tous les sens du terme, à la mission que les artistes rassemblés par Gaston Diehl il y a 67 ans s'étaient donnée: mélanger toutes les générations et les expressions dans ce qu'ils considéraient comme le meilleur à exposer.
Son histoire témoigne de sa pertinence et de son dynamisme. Mais, vertueux ou non, un salon est un organisme vivant, sensible au bonheur d'une époque comme à sa dureté, et les années que nous vivons sont cruelles à ceux qui veulent échapper au spectacle permanent de la promotion et de la "starisation" événementielles et aux contraintes financières.
Le salon a témoigné de son époque avec la générosité et la sensibilité des artistes exposants et de ses comités successifs. Son retrait témoigne d'une façon évidente de notre temps.

Notre mission se termine. Nous ne regrettons rien.

Le 64ème et dernier SALON de MAI se tiendra à l'Espace Commines (75003 Paris)
du 6 au 11 mai 2014. Ouverture de 14h à 20h, entrée libre.

Ce sera un salon particulier. Il rendra hommage à ceux et celles qui ont contribué à sa renommée et qui continuent leur activité artistique aujourd'hui: les artistes qui ont été membres du Comité et les exposants "fidèles" du Salon de Mai.
Il rendra symboliquement hommage aux 5 000 artistes qui ont montré leurs oeuvres au cours de ces 67 ans et à tous les visiteurs qui les ont soutenus par leur présence.


Les exposants du Salon de Mai 2014

Au cours de ce salon, un hommage particulier sera rendu à Caroline Lee.

Ouanès AMOR, Claude ABEILLE, Ruth ADLER, Jean ANGUERA, ASSADOUR, Michel AUBERT,
Emmanuelle AUSSEDAT, Louise BARBU, Olivier BERNEX, Chantal BERRY-MAUDUIT, BERTRAND-MOULIN,
Jean-Louis BILWEISS, Colette BISSON, Catherine BOUROCHE, Devorah BOXER, Jean CAMPA,
André CHABOT, Eric CHEVALIER, François CUAU, Claude-Jean DARMON, Joël DAVID,
Ayako DAVID-KAWAUCHI, Delphine DE LUPPE, Lisbeth DELISLE, Kristian DESAILLY, Pierre DESSON,
Patrick DEVREUX, Frédéric FONTENOY, Michel GEMIGNANI, Evelyn GERBAUD, Marc GIAI-MINIET,
Moris GONTARD, Gérard GUYOMARD, Abraham HADAD, Jorg HERMLE, Yukichi INOUE,
Jean-Pierre JOUFFROY, Katsuji KISHIDA, Gérard KOCH, Nicolas KULIGOWSKI, Noboru KUROSU,
Patrick LABARRE, Jacques LACOLLEY, Gisèle LACROIX, Guillaume LAVIGNE, Caroline LEE,
Michaël LEIBOVICI, Riccardo LICATA, Yves MILLECAMPS, France MITROFANOFF, Hidéko MIYATA,
Daniel MOHEN, Michel MOUSSEAU, Alain NAHUM, PAT ANDREA, Simone PICCIOTTO, Moreno PINCAS,
Arthur Luiz PIZA, Antoine PONCET, Michel POTIER, Cristina Ruiz Guiñazú, Jean RUSTIN,
Catherine SEHER, Ilio SIGNORI, Yvon TAILLANDIER, Jean-Pierre TANGUY, Louis THOMAS D'HOSTE,
Michel TYSZBLAT, Bruno VAUTRELLE, Jacques VIMARD, Elisabeth WALCKER, Sabine WEISS,
Hugh WEISS, Frank WOHLFAHRT, Constantin XENAKIS, Eduardo ZAMORA

http://www.salondemai.com

[18:00] dixième anniversaire de l'élargissement de l'Union européenne
Location:
Ministère des Affaires étrangères et européennes
Quai d'Orsay
37, quai d'Orsay
1, rue Robert Esnault-Pelterie
75351 Paris
M° Invalides, Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 43 17 53 53
Internet Site : www.diplomatie.gouv.fr
Description:
Réception à l'occasion du dixième anniversaire de l'élargissement de l'Union européenne

[18:30] Inauguration du pop-up store Viajiyu & Versa Versa
Location:
Quintessence Paris
38, rue de l'Université
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 84 32 05
Mail : boutique@quintessence-paris.com
Internet Site : www.quintessence-paris.com
Description:
Nous avons le plaisir de vous inviter à découvrir notre pop-up store avec Viajiyu & Versa Versa, autour d'un cocktail ce mardi 6 mai de 18h30 à 22h à la boutique.

Vous retrouverez la collection printemps-été des sacs, pochettes et portefeuilles Versa Versa, ainsi qu'une sélection de chaussures de la marque Viajiyu !

La boutique éphémère sera présente jusqu'au 14 juin 2014.

www.viajiyu.com - www.versa-versa.com

[18:30-21:00] La compagnie aérienne Wijet lance son magazine lifestyle "Singularity"
Location:
Buddha Bar
8-12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde, Madeleine
France
Phone : +33 (0)1 53 05 90 00
Fax : +33 (0)1 53 05 90 09
Mail : buddhabar@buddhabar.com
Internet Site : www.buddha-bar.com
Description:
La compagnie aérienne de taxi-jet Wijet lance "Singularity Luxury 2.0 magazine Inflight", magazine lifestyle international quadrimestriel disponible en version print et digital, s'adressant à un public actif, urbain, exigeant et consommateur de luxe.

Singularity Luxury 2.0 Magazine : La différence

Singularity est le premier listyle élitste offert, permettant de s'adresser à une audience CSP+++ captive tout au long de son parcours aérien et dans l'environnement exclusif de 15 salons VIP des trois principaux aéroports, CDG, Orly et Le Bourget (plus de 250.000 passagers par mois). Le magazine sera également diffusé dans les salons VIP des aéroports de Nice, Saint-Tropez, Genève, Bale, Londres.

Magazine international bilingue quadrimestriel disponible en version print et digital (12 Langues), Singularity est dédié aux Jets Privés WIJET, pour toutes les femmes et hommes actifs, urbains, à trés hauts revenus, exigeants et consommateurs de luxe.

Ce support haut de gamme contemporain et aux valeurs clés, conjugue l'élégance à la française et les tendances internationales cosmopolites de l'information et de l'art de vivre. Doté d'une vision originale et suggestive, d'un design créatif et d'une mise en page aérée Singularity est un moment d'exception pour des lecteurs avertis.

20.000 exemplaires par edition
3 éditions par an : Mai / Septembre / Janvier
185 Pages


A propos de WIJET

La compagnie WIJET s'adresse à une clientèle en demande de mobilité, de liberté et d'expérience inédites.Particulier, entrepreneur, homme d'affaires, sportif, architecte, ou simplement passionné d'aviation, quelque soit le profil de ses clients, Wijet satisfera ses exigencies de liberté, d'excellence et d'efficacité. Confidentialité pour finaliser un dossier, efficacité auprés de futurs investisseurs, rapidité pour un rendez-vous ou moment de détente et d'intimité pour un voyage personnel ou en famille.

Nouveau : Le partenariat de Wijet & Air France annoncé le 4 Février dernier permettra à tous les passagers de La Première de profiter d'un acheminement sur-mesure en jet-privé avant et après leur vols long-courrier au depart et à l'arrivée de Roissy-Charles de Gaulle. Une prestation de haut vol.

[18:30] Rencontre-lecture-dégustation avec Frédéric Danos
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
à l'occasion de la sortie de Cuisine domestique, de Frédéric Danos, aux éditions du Tigre, et du numéro 41 du journal, rencontre-lecture et dégustation

Cuisine domestique est le recueil des meilleures chroniques tenues par Frédéric Danos pour le journal Le Tigre depuis plusieurs années. Chroniques culinaires, mais pas seulement : chaque texte propose une recette originale, mais déroule également le récit de sa genèse, met en scène l'auteur-cuisinier, et part sur des chemins de traverse. Bref, il s'agit de littérature autant que de cuisine. De mots autant que d'ingrédients. Et de poésie autant que de vie pratique, chaque recette étant reproductible à la maison.

« Assis sur les tabourets dépareillés autour du plateau de verre de la table devant la fenêtre ouverte sur rapide fuite de toits épars puis la succession homothétique des éléments d'une urbanité faubourienne jusqu'à des tours de celles qu'on abat, nous évoquions la possibilité d'une cuisine rapportée, un truc sorti du sac, déplié à la sauvette, géométrie variable pour contamination furtive et choisie, détournement ponctuel d'une invitation à dîner: faire une tarte à l'hôtel (une pâte feuilletée dans la salle de bains), squatter les toilettes d'un centre d'art (ou de ses parents) pour cuire une laitue au lard; et quelqu'un s'est souvenu de: mignon de lapin aux olives et sa polenta moelleuse, accompagné de sa laitue cuite sous vide. »

« C'est quoi le mignon du lapin? Pendant qu'Olivier finissait à grands coups de pain la sauce sucrée par le poireau et l'échalote d'un poulet vieilles pierres concocté la veille à l'arrache entre deux poses de plaques de sol dé-coordonnées sur structure de palettes dans la cour de l'hôpital pour le bal de bientôt (nous mangerons des pâtés), j'ai pétri même poids de farine de blé et de maïs, de sucre roux et de beurre pour une pâte augmentée de noisettes écrasées, cerises séchées hachées, graines de lin brun et de sésame, 2 c.s. de gingembre, 1 de cannelle, 1/2 de muscade en poudre, qui a cuit, épaisse de deux centimètres, 90 min au four à 140°C en un nougat brun d'or et gras comme un pain d'épices qui pique et sursucre la bouche, craque comme un premier de sa classe, genre lavallière d'azur nouée au revers, s'immisce entre les dents, réserve pour plus tard. Mêlé à une faisselle il ne se mêle pas et c'est distinct qu'il se laisse écraser sous la ratiche, le parfait apartheid, un dentifrice dont on pourrait enfin séparer les rayures. »

Rencontre-lecture-dégustation avec Frédéric Danos

[18:30] Vernissage "L'Iconoclaste - Auguste François en Chine (1896-1904)"
Location:
Les Editions du Pacifique
5, rue Saint-Romain
75006 Paris
M° Vaneau, Duroc
France
Phone : +33 (0)1 42 22 48 63
Fax : +33 (0)1 42 22 12 69
Mail : contact@leseditionsdupacifique.com
Internet Site : www.leseditionsdupacifique.com
Description:
du 7 mai au 27 juin 2014

À l'occasion de la parution du livre L'Iconoclaste, Les Éditions du Pacifique organisent, avec le soutien de l'Association Auguste François, une exposition des photographies prises en Chine par le consul entre 1896 et 1904.

[18:30-22:00] Vernissage de Charles Petit "Streets
Location:
Galerie Intervalle
12, rue Jouye-Rouve
75020 Paris
M° Pyrénées, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 43 15 94 58
Mail : contact@galerie-intervalle.com
Internet Site : www.galerie-intervalle.com
Description:
La galerie Intervalle est fière d'annoncer « Streets »! Cette exposition est la première page de notre manifeste. C'est l'affirmation d'un amour pour la spontanéité de la photographie de rue, à laquelle les photographes doivent beaucoup.
Notre regard s'est arrêté sur Charles Petit. Les photographies de « Streets » ont été sélectionnées parmi des centaines prises à Los Angeles, Paris et en Europe de l'Est, des années 70 jusqu'à nos jours. Charles Petit compose des scènes au gré de ses déambulations, guidé par l'instinct du cadre. Amoureux de la ville, il instille dans la banalité de la vie quotidienne la dramaturgie de la fiction.
Il y a dans chaque image le début d'une histoire, une part d'énigme qui laisse le champ libre à notre imagination, que ce soient les noirs et blancs, pris sur le vif, qui peuvent évoquer des films de John Cassavetes, ou les couleurs, ciselées dans un moment que l'on voudrait éternel.

Vernissage de Charles Petit "Streets

[18:30] Vernissage de Pierre-François Grimaldi
Location:
Art Jingle Contemporary
31 ter, rue des Tournelles
75003 Paris
M° Chemin Vert, Bréguet - Sabin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 40 29 40 03
Mobile : +33 (0)6 18 09 66 95
Fax : +33 (0)1 40 29 90 51
Mail : stephane@artjingle.com
Internet Site : www.artjingle.com
Description:
Exposition du 6 mai au 13 juin 2014
Vernissage mardi 6 mai à partir de 18h30

Vernissage de Pierre-François Grimaldi
Chic
80 x 80 cm
Collage papier sur toile (coffrage sous plexiglas)

Né en 1969, Pierre-François Grimaldi vit et travaille à Paris. Son travail se construit et débute par une recherche de matière : des affiches des années 30 à 50 encore présentes dans les stations du métro parisien. C'est à l'occasion de rénovations des stations que l'artiste, tel un archéologue, part sur les traces du passé et s'approprie ces affiches. Mémoire de l'Histoire, ces morceaux de papier mis à nu et fragilisés sont témoins de leur temps que ce soit par leur sujet (politique, publicitaire, informatif) et par leur contenu graphique, typographique et la palette des couleurs utilisées. Pierre-François Grimaldi les rassemble, les redécouvre et les rénove dans son atelier. Il crée des compositions de papiers qu'ils marouflent sur toile pour leur donner un autre sens de lecture, dans une recherche permanente d'esthétisme. Ces compositions sont à la fois abstraites, modernes, fortes, colorées et singulières. Dans une société où l'image est omniprésente et que notre paysage urbain en est saturé, l'artiste va rechercher les vestiges oubliés des prémisses de notre consommation de masse.
Sur les traces des Nouveaux Réalistes (Jacques Villeglé, Raymond Hains), son travail rejoint l'art de l'assemblage et de l'accumulation d'éléments empruntés à la réalité quotidienne mais appartenant ici au passé.
La modernité l'emporte sur la nostalgie.
Une poésie contemporaine à visages et codes anciens.

[18:30] Vernissage de l'exposition « ARTchitexture, réinventer la structure »
Location:
Loft Sévigné
46, rue de Sévigné
75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert, Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 44 78 60 00
Mail : xavina@leloftsevigne.com
Internet Site : www.leloftsevigne.com
Description:
Investi depuis de nombreuses années dans le mécénat culturel, notamment dans le domaine de l'art contemporain, COFFIM, promoteur immobilier, a souhaité faire bénéficier à des jeunes accueillis dans les établissements d'Apprentis d'Auteuil en Ile-de-France du formidable levier éducatif que peut représenter la création artistique.

Une centaine de jeunes issus de 11 établissements d'Apprentis d'Auteuil ont ainsi exprimé leur talent depuis plusieurs semaines autour du thème « ARTchitexture, réinventer la structure ». Âgés de 6 à 21 ans, ils présenteront leurs œuvres dans le cadre d'un vernissage.

Installation, fresque collective, maquette réalisée avec des matériaux de récupération, utilisation de vêtements, compositions florales… la palette des techniques employés par ces jeunes est particulièrement vaste, reflétant la diversité des groupes et des intervenants ayant travaillé avec eux sur le projet (éducateurs, art-thérapeutes etc.). Les différents angles utilisés inviteront les visiteurs à tourner autour des œuvres, à les déplier ou encore à mobiliser leurs 5 sens, en suivant les points de vue adoptés par chaque groupe.

Deux graffeurs réaliseront en direct, avec les jeunes, des fresques au cours de la soirée. Au terme du vernissage, un jury décernera trois prix aux établissements dont les jeunes ont retenu leur attention.












[19:00-21:00] Cocktail: les jeunes pousses françaises se lancent dans l'univers de la maison
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:
La Péniche Cinéma
59 Boulevard Macdonald
75019 Paris

>> réservation

SOIRÉE POUR CASSER LES CODES.

100% FRENCH TECH, 100% TRANSPARENT, 100% NOVATEUR.

Vous pensez que le domaine de l'habitat au sens large est régi par des codes archaïques ? Que les acteurs majeurs agissant dans ce domaine sont uniquement de grands groupes et des syndicats professionnels très traditionnels ? Que leurs défauts sont bien connus mais que rien ne change dans ce monde ?

Découvrez un autre visage du domaine de l'habitat - jeune, frais, innovant. Nous sommes ceux qui osent casser les codes et changer les comportements ! Et nous sommes de plus en plus nombreux...

MesDépanneurs.fr invite les start-ups françaises innovantes spécialisées dans le domaine de l'habitat à se réunir lors d'une soirée le 6 mai 2014 dans le cadre du OuiShareFestival sur la péniche mise à disposition à cette occasion par Castorama (le sponsor de OuiShareFestival) afin de présenter au grand public et aux professionnels leurs innovations. Qu'il s'agisse d'objets connectés pour la maison ou d'applications mobiles vous aidant à découvrir les commerces près de chez vous, ces start-ups sauront vous surprendre.

Quel est l'intérêt d'organiser un tel événement pour Mesdepanneurs.fr ?

Cet événement correspond à l'identité même de notre start-up et à notre volonté de révolutionner le marché du dépannage d'urgence en redonnant l'espoir aux particuliers de retrouver, enfin, des services à la hauteur de leurs exigences dans un marché qui leur est très hostile pour le moment.

Chaque start-up invitée par MesDépanneurs.fr organisera sur la péniche une petite animation afin de présenter l'objectif et les caractéristiques de son produit / son offre vous laissant ainsi entrevoir ce dont est capable la #FrenchTech !

Une Charte de qualité sera signée au cours de la soirée afin de démontrer la volonté de ces start-ups de contribuer à l'amélioration de la vie quotidienne de nos concitoyens, à la protection des droits des consommateurs et au développement vertueux du commerce en ligne. Cette Charte faisant référence à la nouvelle loi sur la Consommation, dite, loi Hamon, elle sera ensuite envoyée au Ministère de l'Économie et des Finances ainsi qu'à Monsieur Benoît Hamon, l'auteur de la loi.

Organisateur :

MesDépanneurs.fr

MesDépanneurs.fr est une marketplace spécialisée dans le dépannage d'urgence à domicile. Ce projet a pour ambition de réguler le marché en facilitant la mise en relation entre d'un côté les personnes rencontrant des problèmes de plomberie, de serrurerie, d'électricité, de vitrerie, de chauffage et de l'autre des entreprises de dépannage qualifiées et disponibles. Grâce à Mesdepanneurs.fr, vous ne prendrez plus le risque de vous faire arnaquer ou de vous retrouver avec une addition salée que vous n'aurez pas anticipée ! https://www.mesdepanneurs.fr/

Cocktail « LES JEUNES POUSSES FRANÇAISES SE LANCENT DANS L'UNIVERS DE LA MAISON »

[19:00-22:00] Dédicace de Elise Tielrooy pour "Le Bonheur n'est pas un sport de jeune fille"
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
En présence de Florence Pernel, Stéphane de Groodt, Jean Dell, Anne Charrier, Camille Cottin, Fabienne Servan Schreiber, Laurent Grégoire

Restaurant "Le beaucoup"
7 Rue Froissart
75003 Paris

[19:00-20:30] Rencontre "Frontières nationales et identités européennes"
Location:
Maison de l'Europe de Paris
29, avenue de Villiers
75017 Paris
M° Malesherbes, Villiers, Monceau
France
Phone : +33 (0)1 44 61 85 85
Fax : +33 (0)1 44 61 85 95
Mail : maison-europe@paris-europe.eu
Internet Site : www.paris-europe.eu
Description:
Frontières nationales et identités européennes. Rencontre entre Paul Scheffer et Alain Finkielkraut

« La place rapidement changeante de l'Europe dans le monde, quel impact aura-t-elle sur sa diversité ? Quel sera l'avenir des frontières internes de l'Europe si sa frontière externe se trouve sous une pression augmentant ? » Voilà quelques questions que Paul Scheffer pose dans son essai récent sur La vitalité cachée de l'Europe.

Paul Scheffer, essayiste et professeur à l'Université de Tilburg (Pays-Bas), est l'un des plus grands spécialistes néerlandais quant à la question de l'immigration, du multiculturalisme et de l'identité. Son essai sur Le drame multiculturel (2000) ainsi que son livre La terre d'accueil, publié en 2007, ont suscité un vif débat aux Pays-Bas.

Scheffer rencontrera un intellectuel français qui, à travers son œuvre, s'est intéressé à des thèmes similaires: le philosophe et écrivain Alain Finkielkraut, qui vient d'être élu à l'Académie française. Son dernier essai, L'identité malheureuse, (Stock, 2013) tente de comprendre et de formuler une réponse à « la crise du vivre-ensemble » en France et en Europe.

À l'approche des élections européennes, les deux écrivains débattront sur les grandes questions de l'Europe d'aujourd'hui. Françoise Crouïgneau, vice-présidente de l'AJEF (Association des Journalistes Economiques et Financiers) », animera le débat, qui sera suivi d'un verre de l'amitié. Cette soirée, se déroulant en langue française, commencera à 19h, à la Maison de l'Europe de Paris. Elle est organisée par Margot Dijkgraaf, responsable des débats auprès de l'ambassade des Pays-Bas en France.

Entrée libre sur réservation uniquement, dans la limite des places disponibles.

>> inscription

[19:00] Vernissage "Guerre et Paix" de Candido Portinari
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
L'exposition "Guerre et Paix" de Candido Portinari sera présentée à la salle d'honneur du Grand Palais du 7 mai au 9 juin 2014. C'est la première fois que l'œuvre vient en Europe et est ouverte gratuitement au public dans la ville des lumières.

[19:00] Vernissage "Rock!!!Steady!!!AreYouReady?!!" de Thomas Klimowski
Location:
Glassbox
4, rue Moret
75011 Paris
M° Ménilmontant,Parmentier, Rue Saint-Maur
France
Mobile : +33 (0)6 77 80 77 57
Mail : glassbox.smart@gmail.com
Internet Site : www.glassbox.fr
Description:
Résidence et exposition personnelle de Thomas Klimowski

Vernissage le mardi 6 mai 2014 à 19h
Résidence à partir du 14/04
Exposition du 07 au 17 mai 2014

thomasklimowski.over-blog.com

Rock!!!Steady!!!AreYouReady?!!
Hey, you, the Rock Steady Crew...
un attaquant deborde sur l'aile.
de l'arret, du mouvement donc des poteaux carrées et un dancefloor improvisé.
Du carton recomposé, scotché et bien utilisé.
Du Fluo barbouillé.
Supersonique/passe-partout/bâches/ plexiglas
Situation effrenée : Synchronise your feet
Get down on the rhythm, high on the beat
B-boys, breakers, electric boogaloo
titres des journaux / inspiration musicale /
Recomposition / Usure
L'electricité qui court dans mes veines.
Ambiance digitale avec un "D" capital : Ton Tube
Des mousses de protection et des gants pour pas se niquer les mains.

Librement inspiré de Hey! You ! du Rock Steady Crew

Vernissage "Rock!!!Steady!!!AreYouReady?!!" de Thomas Klimowski

[19:00-22:00] Vernissage d'Antoine Aubin "Blake et Mortimer"
Location:
Galerie Daniel Maghen
Société Arts Graphiques
36, rue du Louvre
75001 Paris
M° Louvre - Rivoli, Châtelet - Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 84 37 39
Mobile : +33 (0)6 07 30 31 66
Fax : +33 (0)1 42 22 77 86
Mail : info@danielmaghen.com
Internet Site : www.danielmaghen.com
Description:
La Galerie Daniel Maghen est heureuse d'accueillir et d'exposer le travail d'Antoine Aubin sur ses deux albums réalisés pour ses deux albums de la série « Blake et Mortimer » : La Malédiction des Trente Deniers - Partie 2 et L'Onde Septimus.

Cette exposition mettra à l'honneur les originaux de l'auteur et sa maîtrise de la ligne claire, style incontournable de cette série mythique. Plus de 60 planches encrées seront présentées, caractérisées par une très grande finesse d'exécution et une très bonne retranscription des ambiances londoniennes. Originellement muettes, les planches ont été lettrées manuellement pour l'exposition. Une grande partie des crayonnés sera également disponible, dont la finition et le détail proches de l'encrage final en font des pièces de collection. Ce travail préparatoire de l'auteur, comprenant parfois des notes et indications de couleur, est un témoignage précieux de sa méthode de travail. Rarement cette étape a été autant poussée, lui faisant mériter une place de choix au sein de collections des amateurs de Blake et Mortimer. Antoine Aubin présente aussi quelques pages de storyboard ainsi que ses nombreuses recherches au crayon.

Vernissage d'Antoine Aubin "Blake et Mortimer"

[19:00-21:00] Vernissage de BauBô
Location:
Galerie Akiza
3, rue Tholozé
75018 Paris
M° Abbesses, Blanche
France
Mail : akiza@akizashop.net
Internet Site : www.akizashop.net
Description:
1 mai - 31 mai
VERNISSAGE le mardi 6 mai à partir de 19h

La street artiste BauBô.
http://humanbaubo.blogspot.fr
https://www.facebook.com/baubo.mmhm

Au cours de ses recherches, BauBô découvre qu'aucune société humaine ne se contente d'observer les différences entre le masculin et le féminin.
Partout dans le monde, les deux pôles se voient accorder une valeur inégale en faveur du masculin.

Son travail de création se concentre alors sur la mise en valeur du féminin. Le dessin de l'UTÉRUS en devient le symbole qu'elle remanie, poétise et installe : coussins, papillons, jeux vidéos, street art, dessins tribaux, broderies.

«Des flots, des flots, des flots et des flots
Des larmes, des plaintes, des sanglots,
Un déluge, un bouillonnement,
Reflux, vagues et torrents,
Des pleurs, des cris, des soupirs,
De la houle, de la grêle et bien pire
Des flots, des flots, des flots
Soulèvent ma poitrine
Est-ce possible
Que tu ne l'aies pas remarqué ?»

Vernissage de BauBô

[19:00] Vernissage de Cédric Arnold "Yantra : The Sacred Ink"
Location:
Galerie Olivier Waltman
74, rue Mazarine
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 76 14
Mail : info@galeriewaltman.com
Internet Site : www.galeriewaltman.com
Description:
6 mai - 1er juin 2014

Vernissage de Cédric Arnold "Yantra : The Sacred Ink"

[19:00-22:00] Vernissage de Denis Robert "MONEY TIME*"
Location:
Galerie W
Eric Landau
5, rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 54 80 24
Fax : +33 (0)1 42 55 58 00
Mail : info@galeriew.com
Internet Site : www.galeriew.com
Description:
Exposition du 7 mai au 7 juillet 2014
Vernissage mardi 6 mai [19h-22h]

En juin 2007, Eric Landau rencontre Denis Robert : saisi par la singularité et la puissance de son travail artistique, il bouleverse la programmation de W et fixe les dates d'une exposition qui, de façon surréaliste, coïncident avec l'instant où explose la crise financière mondiale de 2008. Depuis ce jour, Denis Robert est artiste permanent de la Galerie W. Pour la petite histoire, noter que le 3 février 2011 « (...) La Cour de cassation rejette de façon définitive toutes les demandes de la société Clearstream à l'encontre de Denis Robert, et relève l'intérêt général du sujet traité et le sérieux de l'enquête diligentée par lui. » AFP.

Denis Robert ne cesse d'explorer sur la toile des terrains nouveaux où s'inscrit la graphie de mots, de notes, d'extraits de livres en cours ; où est apparu le collage d'extraits de presse, de photos; où sa marque à la craie grasse qui écrit et dessine s'érige. L'expression par le geste artistique est là, toujours. L'artiste s'impose dans le milieu de l'art. Les critiques en parlent. Les professionnels le recherchent. Les banquiers et autres financiers ne sont pas les derniers à acquérir ses œuvres.

Denis Robert - « Si les soubresauts du monde et des marchés financiers étaient une partie de basket, on serait dans le money time. Ce moment si particulier où les événements s'accélèrent, où l'argent devient la clé du match. Avec l'avènement des sociétés de paris sportifs, le money time finit par brasser des fortunes. Chaque action, chaque geste, peut faire basculer un compte en banque, une équipe, un pays. Tu perds un million sur un shoot à trois points de Tony Parker. Tu en gagnes autant sur une lucarne de Lionel Messi. L'espace de quelques secondes, surtout après un ratage, on se dit que tout est fini. Et le lendemain, la partie reprend. Inutile de rigoler ou de se regarder dans le blanc des yeux. Les joueurs doivent sortir leurs tripes. Les artistes aussi (...).
Je suis toujours revenu à mes plans: cette obsession que je poursuis de mettre le monde en équation. Un fond noir. Des cases blanches. Des mots blancs. Des signes. Des traces. Des pensées. Rien de ce qui figure sur ces plans n'est fortuit. Je pourrais les continuer à l'infini. Les schémas, les diagrammes et les mots règnent. Des images apparaissent, toujours singulières. Il s'agit là de schémas narratifs dans lequel l'écriture, les mots, leur graphisme, autant que leur sens, sont maintenus dans des cases communiquant entre elles. Cette représentation du mouvement du monde sert de vecteur d'information et d'interrogation. Je sais que c'est infime. Fragile. Je laisse des traces qui laissent des traces (...). »

* George Eddy, l'exégète du foot et du basket américain sur la chaîne Canal Plus a inventé l'expression «Money Time» pendant qu'il commentait un match des Lakers. Ce devait être à la fin des années 80. L'expression a gagné les terrains de sport sans toucher - encore - la sphère politique.

Vernissage de Denis Robert "MONEY TIME*"

[19:00-21:00] Vernissage de Pascal Rabaté "Fenêtres sur rue"
Location:
Galerie Barbier & Mathon
10, rue Choron
75009 Paris
M° Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges, Cadet
France
Mobile : +33 (0)6 80 06 29 95
Mail : info@barbiermathon.com
Internet Site : www.barbiermathon.com
Description:
La galerie consacrera sa prochaine exposition à Pascal Rabaté, et exposera une sélection de planches et dessins issus de "Fenêtres sur rue", "Ibicus", "Les petits ruisseaux", et "Le petit Rien tout neuf avec un ventre jaune".

Du 7 au 28 mai 2014
Vernissage le 6 mai à partir de 19h

Vernissage de Pascal Rabaté "Fenêtres sur rue"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Émigrés politiques allemands en URSS"
Location:
Maison Heinrich Heine
Fondation pour l'Allemagne
27 C, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 44 16 13 00
Fax : +33 (0)1 44 16 13 01
Mail : info@maison-heinrich-heine.org
Internet Site : www.maison-heinrich-heine.org
Description:
Émigrés politiques allemands en URSS, victimes de la terreur stalinienne
Destins familiaux 1933-1956

en coopération avec le Forum culturel autrichien

une exposition de la Rosa-Luxemburg-Stiftung, avec le soutien du Mémorial de la résistance allemande de Berlin

inauguration suivie d'exposés et de débats avec Inge Münz-Koenen et Anja Schindler, filles d'émigrés politiques allemands, co-organisatrices de l'exposition, Catherine Gousseff, directrice du Centre d'Études des Mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC), Bernd-Rainer Barth, historien (Berlin) et Barry McLoughlin, historien (Vienne), sous réserve, introduction aux débats : Jean Mortier (université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis), modération : Anne-Marie-Pailhès (université Paris Ouest Nanterre La Défense), traduction simultanée : Vincent von Wroblewsky

Pour beaucoup d'Allemands et d'Autrichiens, l'URSS est, dans les années trente, une terre d'accueil. Qui furent-ils et combien ? A partir de 1937, les opérations « nationales » confiées au NKVD, n'épargnent aucune famille : exécutions, déportations, expulsions vers l'Allemagne nazie. Les chercheurs s'intéressent maintenant à l'itinéraire complexe de ces antifascistes à qui la RDA avait imposé le silence. Redonner un nom aux victimes, se pencher sur le sort des proches, comprendre pourquoi, il y eut, au sein de ces familles, des volontaires pour combattre dans les rangs de l'Armée rouge, autant de questions qu'aborde l'historiographie d'aujourd'hui.

exposition du 6 au 22 mai 2014, Grande Salle, tous les jours de 10h00 à 20h00
entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

[19:00] Vernissage de l'exposition collective "il était SEPT fois..."
Location:
Galerie Mondapart
80, rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès
France
Phone : +33 (0)9 52 77 76 41
Mail : contact@mondapart.com
Internet Site : www.mondapart.com
Description:
exposition collective à l'occasion des 7 ans de la galerie Mondapart

vernissage le mardi 6 mai
exposition du 1er au 31 mai 2014

[19:30-21:30] Vernissage "À l'envers, à l'endroit... à l'envers... à l'endroit..."
Location:
Centre Photographique d'Ile de France
CPIF
107, avenue de la République
77340 Pontault-Combault
M° RER Emerainville Pontault-Combault
France
Phone : +33 (0)1 70 05 49 80
Fax : +33 (0)1 70 05 49 84
Mail : contact@cpif.net
Internet Site : www.cpif.net
Description:
Vernissage mardi 6 mai à 19h30
Exposition du 7 mai au 13 juillet 2014

Navette gratuite Paris > Pontault-Combault > Paris
Réservation : 01 70 05 49 80 ou contact@cpif.net
Départ place de la Bastille à 19h / Retour à 22h

Avec des œuvres de :
Juliana Borinski, Delphine Burtin, Pascal Convert, Marina Gadonneix, Mark Geffriaud, Agnès Geoffray, Isabelle Giovacchini, Nicolas Giraud, Isabelle Le Minh, Mathieu Mercier, Aurélien Mole, Constance Nouvel, Silvana Reggiardo, Clare Strand, Maxime Thieffine

Cette exposition collective explore la troisième dimension de l'image, sa face cachée, ses plis et ses creux, réels ou symboliques ; un hors-champ encore/déjà là, qui pourrait échapper à la représentation et qui contient des informations, des potentiels fictionnels ou plastiques insoupçonnés. Les œuvres rassemblées font vaciller la fixité du point de vue, la posture d'observation, et proposent de bouleverser l'ordre des choses ; rien n'est figé, comme un battement.

Tandis que, dans l'usage commun, les photographies aboutissent le plus souvent à une forme « dématérialisée » (stockées à l'état de données chiffrées dans des fichiers, elles s'actualisent rarement au-delà du périmètre de l'écran), les artistes invités par le CPIF envisagent le tirage photographique non comme une simple surface, mais interrogent l'image photographique et son support comme objet.

De plusieurs générations, ces artistes retournent, déplacent les processus, les procédures et les attitudes admises de la production d'images, et bousculent les habitudes de réception. Leurs recherches viennent enrichir les démarches réflexives sur le medium, alors que dans le champ de la recherche théorique, les définitions de « la » photographie évoluent sans cesse.

L'exposition bénéficie du concours du Centre national des arts plastiques, de la Fondation d'entreprise des galeries Lafayette ; des galeries Christophe Gaillard, GB Agency, Marcelle Alix, Jerôme Poggi, Paris ; Dumont, Los Angeles ; Camilla Grimaldi, Londres ; Kaune, Posnik, Spohr, Cologne.

Rencontre avec des artistes de l'exposition
Samedi 24 mai 2014 à 15h

Vernissage de l'exposition " À l'envers, à l'endroit... à l'envers... à l'endroit... à l'endroit, à l'envers..."
© Isabelle Le Minh. Courtesy Galerie Christophe Gaillard, Paris

[19:30-21:30] Vernissage de Juan Cruz-Plaza "Propylées"
Location:
Colegio de España
7 E, boulevard Jourdan
Cité Internationale Universitaire de Paris
75014 Paris
M° RER B Cité Universitaire
France
Phone : +33 (0)1 40 78 32 00
Fax : +33 (0)1 45 80 39 58
Mail : cultura@colesp.org
Internet Site : www.colesp.org
Description:
Vernissage mardi 6 mai à 19h30
Exposition du 6 au 31 mai - Horaires 9h-20h

Sous le titre « Propylées », Juan Cruz Plaza présente une série de 20 peintures par le biais desquelles le spectateur accède au mystère de la couleur.













[20:00-22:00] Avant-première publique suivie d'une master class de "La Voie De L'Ennemi"
Location:
Gaumont Parnasse
74, boulevard du Montparnasse
3 rue d'Odessa
75014 Paris
M° Montparnasse - Bienvenüe
France
Phone : 08 92 69 66 96
Internet Site : http://www.cinemasgaumontpathe.com/beta/cinemas/cinema-gaumont-parnasse/
Description:
Avant-première publique suivie d'une master class avec Rachid Bouchareb

[20:00] FINDSPIRE OPENING PARTY
Location:
Théâtre du Renard
Restaurant Karaoke Le Renard
12, rue du Renard
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 71 86 27
Mail : contact@renardrenard.com
Internet Site : www.renardrenard.com
Description:
FINDSPIRE OPENING PARTY

[20:00-23:00] Rétrospective YSL Beauté à l'occasion du lancement de Black Opium
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
En présence de Edie Campbell, Aïssa Maïga, Alice Grenier-Nebout, Andy Gillet, David Vatinet, Emmanuel d'Orazio, Marc Zaffuto, Cécile Togni, Ali Mahdavi

A l'Electric

[20:00] Soirée de lancement de la vapoteuse électronique Gleenway
Location:
Hotel O
19, rue Hérold
75002 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre, Les Halles, Bourse, Sentier
France
Phone : +33 (0)1 42 36 04 02
Mail : contact@hotel-o-paris.com
Internet Site : www.hotel-o-paris.com
Description:
avec Lola Dewaere, Delphine Chanéac, Nicolas Ullman, Guillaume Delorme, Karine Lima, Véronique Mounier, Frédérique Courtadon, Laurence Katche Eric Ebouaney, Laurent Fontaine, Nicolas Suret et Sébastien Soudais

[20:15-21:30] Avant-première de "Promeneur d'oiseau"
Location:
UGC Ciné Cité Les Halles
7, place de la Rotonde
Nouveau Forum des Halles
Niveau -3
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : 08 92 70 00 00 #11
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?id=10
Description:
En présence de l'équipe du film.

[20:30-23:00] Avant-première du film "Gaudí, Le Mystère de la Sagrada Familia"
Location:
Cinéma l'Arlequin
76, rue de Rennes
75006 Paris
M° Saint-Sulpice
France
Phone : +33 (0)1 45 44 28 80
Mail : arlequin@lesecransdeparis.fr
Internet Site : www.lesecransdeparis.fr/nos-salles~arlequin
Description:
en présence d'une partie de l'équipe du film

Un documentaire de Stefan Haupt

La Sagrada Familia de Barcelone: un projet de construction unique et fascinant, poursuivi par Antoni Gaudí, un architecte génial assisté d'un nombre infini de personnes, mais aussi une histoire ponctuée de sombres abîmes et d'envolées sublimes. La biographie de cet édifice, toujours en construction depuis 1882 et aujourd'hui à moitié terminé, est le point de départ d'un film sur les mystères de «l'acte créateur», sur la question de la puissance créatrice humaine et sur celle de leur usage.

« Sélection officielle semaine de la critique, festival de Locarno »

09:00
10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés