Monday, November 24, 2014
Public Access


Category:
Category: All

24
November 2014
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

  Exposition "DESSINS DU STUDIO GHIBLI"
Location:
Art Ludique-Le Musée
34, quai d'Austerlitz
Docks en Seine
75013 Paris
M° Gare d'Austerlitz, Quai de la Gare
France
Phone : +33 (0)1 45 70 09 49
Mail : info@artludique.com
Internet Site : www.artludique.com
Description:
Du 4 octobre 2014 au 1er mars 2015, Art Ludique-Le Musée, dévoile 1 300 dessins originaux du célèbre studio japonais.

Mon voisin Totoro, Le tombeau des lucioles, Le château dans le ciel, Pompoko, Princesse Mononoké, Mes voisins les Yamada, Le voyage de Chihiro, Ponyo sur la falaise, Le vent se lève ou Le conte de la Princesse Kaguya, autant de films dont la beauté des dessins et de l'animation ainsi que la qualité scénaristique sont unanimement reconnus et admirés dans le monde entier.
Pour appréhender le génie créatif d'Isao Takahata et Hayao Miyazaki, les auteurs de ces chefs-d'oeuvre, pour percer les secrets de leur animation et partager leurs émotions artistiques, cette exposition exceptionnelle présentera près de 30 ans de dessins du Studio Ghibli à travers 1 300 layouts (dessins originaux) des films produits par le studio.

Pour la première fois en Europe, le public va pouvoir admirer ces dessins qui sont la genèse de toutes les productions du studio et préfigurent ce que l'on peut découvrir sur grand écran, toute la matière graphique qui est le creuset artistique essentiel à tout film d'animation.
Pour Isao Takahata, le layout est la composante clé dans la production d'un film d'animation.
Les layouts définissent, en effet, pour chacun des plans des films ce que seront l'ambiance d'une scène, son décor, la position, l'attitude et l'expression des personnages.
Cette exposition permet de montrer ces magnifiques dessins pour la première fois au public européen et de rendre ainsi hommage aux remarquables qualités artistiques de ceux qui les dessinent.
Pour Hayao Miyazaki : « L'animation est une illusion et le public est curieux de voir comment elle va l'éblouir ».
Quels secrets, cette plongée au cœur des dessins de Takahata et Miyazaki, permettra-t-elle de dévoiler ? Isao Takahata répond : « Cela dépend de l'imagination de chacun des visiteurs ».
Après les prestigieuses expositions « Pixar, 25 ans d'animation » et « L'Art des Super-Héros Marvel », cette nouvelle exposition de Art Ludique-Le Musée, « Dessins du Studio Ghibli : les secrets du Layout pour comprendre l'animation de Takahata et Miyazaki » est une formidable occasion de mettre en valeur les créateurs de ces univers qui marquent tant notre imaginaire et de faire découvrir au grand public la dimension artistique majeure qui est à l'origine de ces oeuvres qui le font rêver.

Exposition "DESSINS DU STUDIO GHIBLI"

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-23:00] Rencontres de la CST
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
La CST a décidé de consacrer ses prochaines Rencontres en proposant une Carte blanche aux quatre nouvelles associations professionnelles adhérant à la CST, l'ADC (Association des chefs Décorateurs de Cinéma), l'AFAR (Association Française des Assistants Réalisateurs de fiction), l'AFR (Association Française des Régisseurs) et l'AFSI (Association Française du Son à l'Image).

Cette journée s'articulera autour de 3 débats :
- L'application de la convention collective : remontées d'expériences
- Les associations professionnelles dans le paysage cinématographique et audiovisuel
- L'avenir des studios de Bry-sur-Marne

>> RSVP

Remise du prix Vulcain de l'Artiste Technicien à Dick Pope, en présence de Timothy Spall, Prix d'interprétation masculine au 67e Festival de Cannes pour son rôle du peintre J.M.W. Turner dans Mr Turner de Mike Leigh.

Suivie de la projection en avant-première du film "Mr Turner" de Mike Leigh

[17:00-20:00] Vernissage de Vera Pancheva
Location:
Association Philomuses
55, quai des Grands Augustins
Code 37A56
fond de cour, escalier vers sous-sol
75006 Paris
M° Pont Neuf, Saint-Michel, Mabillon, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 44 81
Mail : philomuses@wanadoo.fr
Internet Site : philomuses.wordpress.com
Description:
du 24 Novembre au 20 Décembre

http://www.azvera.com

[17:30] 2ème Nuit de la RSE
Location:
Salle Gaveau
45, rue La Boétie
75008 Paris
M° Miromesnil
France
Phone : +33 (0)1 49 53 05 07
Fax : +33 (0)1 49 53 05 08
Mail : contact@sallegaveau.com
Internet Site : www.sallegaveau.com
Description:
5ème soirée APF Entreprises

Vous êtes conviés à la deuxième édition de la Nuit de la RSE.
L'objectif de cette soirée ? Evoquer et comprendre les enjeux
de cette démarche responsable et valoriser les meilleures
politiques ainsi que les projets les plus novateurs en la matière.

1000 professionnels seront réunis pour l'occasion
dont les plus grandes personnalités de la RSE.

La Nuit de la RSE c'est aussi deux événements dans la même soirée :
- les RSE Awards avec 2 catégories ouvertes à la compétition
- la 5e soirée APF Entreprises pour mettre à l'honneur le travail adapté et protégé.

La RSE, un concept universel
Plus l'entreprise est performante et rentable, plus elle doit se préoccuper de son environnement, de ses salariés, ses fournisseurs et ses consommateurs... Cette démarche responsable porte un nom : la Responsabilité Sociétale de l'Entreprise. En quelques années, la RSE s'est imposée dans le monde entier auprès de tous les acteurs économiques, sociaux et gouvernementaux.
Il manquait un événement pour comprendre ces enjeux et valoriser les plus belles initiatives. C'est chose faite depuis 2013 et reconduit le lundi 24 novembre 2014 Salle Gaveau.

>> inscription


[18:00] 149ème Salon des Artistes Versaillais
Location:
Carré à la Farine
70 bis, rue de la Paroisse
Place du marché Notre-Dame
78000 Versailles
M° Gare SNCF Versailles - Rive Droite
France
Phone : +33 (0)1 30 97 81 17
Description:
du 25 Novembre au 13 Décembre 2014
Vernissage : Lundi 24 Novembre à 18h

[18:00-21:00] Cérémonie de remise des Prix de l'Entreprise Collaborative 2014
Location:
Pavillon d'Armenonville
Allée de Longchamp
Bois de Boulogne
75116 Paris
M° Porte Maillot
France
Phone : +33 (0)1 44 30 11 11
Fax : +33 (0)1 44 30 11 12
Mail : l.jean@butard-enescot.com
Internet Site : www.pavillon-armenonville.fr
Description:
Le Groupe Cegos et le magazine Entreprise & Carrières, ont créé le Prix Intranet, devenu en 2012, le Prix de l'Entreprise Collaborative. L'Afci les a rejoint comme nouveau partenaire en 2014. Le Prix de l'entreprise collaborative a pour objectifs de récompenser et de promouvoir les réalisations les plus exemplaires dans 3 catégories :

E-rh & Management : outils de pilotage RH, portails de formation, sites de recrutement interactifs, espaces dédiés aux managers, digitalisation de la fonction RH…
Communautés & Travail Collaboratif : réseaux sociaux d'entreprise, échange et partage de pratiques, espaces collaboratifs, innovation participative…
Information & Communication Corporate : portail entreprise, dispositif d'échange inter-entreprises, site d'information Corporate, web TV…

Venez découvrir les intranets RH, portails et réseaux sociaux les plus innovants en participant à la cérémonie de remise des Prix.

[18:00] Dîner de gala du comité français de Yad Vashem
Location:
Pavillon Dauphine
Place du Maréchal de Lattre de Tassigny
75016 Paris
M° Porte Dauphine, RER C Avenue Foch
France
Phone : +33 (0)1 45 00 52 73
Fax : +33 (0)1 45 00 82 85
Mail : contact@pavillon-dauphine.com
Internet Site : www.pavillon-dauphine.com
Description:
Dîner de gala du comité français de Yad Vashem en présence de Catherine Vieu-Charier, adjointe à la Maire en charge de la mémoire et du monde combattant

[18:00] Lancement de la création de l'Observatoire des violences faites aux femmes
Location:
Espace Reuilly
21, rue Hénard
(rue Antoine-Julien Hénard)
75012 Paris
M° Montgallet, Dugommier
France
Phone : +33 (0)1 44 74 90 49
Fax : +33 (0)1 44 74 90 47
Mail : espacereuilly@paris.fr
Internet Site : www.espace-reuilly.com
Description:
Lancement de la création de l'Observatoire des violences faites aux femmes

[18:00-20:00] Prix du Livre d'Entreprise
Location:
Le Procope
13, rue de l'Ancienne Comedie
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 40 46 79 00
Internet Site : www.procope.com
Description:
>> invitation

[18:00-21:00] Présentation du numéro 11 de la revue "Inventory"
Location:
Librairie 0fr
20, rue Dupetit-Thouars
75003 Paris
M° Temple
France
Phone : +33 (0)1 42 45 72 88
Mail : info@ofrsystem.com
Internet Site : www.ofrsystem.com
Description:
New issue with a cover by Mark Borthwick, the team will be at the shop to celebrate.

Présentation du numéro 11 de la revue "Inventory"

[18:00] Vernissage "BLEXBOLEX ET LE NEUER LEIPZIGER BILDERBOGEN"
Location:
Chez les libraires associés
3, rue Pierre l'Ermite
Porte cochère à droite, interphone Librairie
75018 Paris
M° La Chapelle, Barbès - Rochechouart
France
Phone : +33 (0)1 42 57 20 24
Mail : libraires-associes@orange.fr
Internet Site : chezleslibrairesassocies.blogspot.fr
Description:
Exposition introrétroprospective
du 24 novembre au 20 décembre 2014
Oeuvres originales, maquettes, sérigraphies, livres et objets

VERNISSAGE le lundi 24 novembre 2014 à partir de 18h en présence des artistes

[18:00-22:00] Vernissage de Patrice Breteau
Location:
Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel
75008 Paris
M° Concorde, Champs-Elysées - Clemenceau
France
Phone : +33 (0)1 44 56 02 02
Mail : gdesabran@pierrecardin.fr
Internet Site : www.pierrecardin.com/Dculture/espace_cardin_gb.html
Description:
en présence de Pierre Cardin

vernissage le lundi 24 novembre de 18h à 22h
exposition du 23 novembre au 1er décembre

par la galerie Gauchet Fine Art

http://patricebreteau.free.fr

Vernissage de Patrice Breteau
Vernissage de Patrice Breteau

[18:30] 21ème édition des prix Effie France
Location:
Théâtre de Paris
15, rue Blanche
75009 Paris
M° Trinité - d'Estienne d'Orves, Blanche
France
Phone : +33 (0)1 48 74 10 75
Fax : +33 (0)1 48 74 28 09
Mail : contact@theatredeparis.com
Internet Site : www.theatredeparis.com
Description:
A l'occasion de la remise des Effie France 2014, les ressorts de l'efficacité des campagnes de communication les plus performantes de l'année seront dévoilées.

Infos & Inscription :
AACC Isabelle GUILLOTIN tél. 01 47 42 13 42
UDA Didier BEAUCLAIR tél. 01 45 00 79 10

Contact Phénix
Claudie Voland-Rivet
Tél. : 01 45 00 79 10
E-mail : cvoland@uda.fr

Contact presse
Ozinfos - Malek Prat - tél. 01 42 85 47 32 - 06 27 26 49 65 - malek@ozinfos.com

[18:30] Lancement de "Mon Hiver à Paris"
Location:
Grand Palais
Galeries Nationales du Grand Palais
avenue Winston Churchill
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
M° Champs-Elysées - Clemenceau
France
Internet Site : www.grandpalais.fr
Description:
Lancement de "Mon Hiver à Paris"

[18:30] Remise du Prix Handi-Livres 2014
Location:
Bibliothèque Nationale de France - site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac
75706 Paris Cedex 13
M° Bibliothèque François-Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 53 79 59 59
Internet Site : www.bnf.fr
Description:
Remise du Prix Handi-Livres 2014

[18:30] Rencontre avec Delphine Gigoux-Martin
Location:
Galerie Metropolis
16, rue de Montmorency
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 74 64 17
Mail : contact@galeriemetropolis.com
Internet Site : www.galeriemetropolis.com
Description:
Delphine Gigoux-Martin vous donne rendez-vous :
- conversations à bâtons rompus autour de son exposition "General Works"

[18:30] Vernissage Emmanuelle Lainé "Le plaisir dans la confusion des frontières"
Location:
Fondation d'entreprise Ricard
12, rue Boissy d'Anglas
75008 Paris
M° Concorde
France
Phone : +33 (0)1 53 30 88 00
Fax : +33 (0)1 40 06 90 78
Internet Site : www.fondation-entreprise-ricard.com
Description:
Vernissage lundi 24 novembre 2014 à partir de 18h30

Exposition du 25 novembre 2014 au 10 janvier 2015
Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h

Visites commentées chaque mercredi à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h - entrée libre

Une proposition de Sophie von Olfers

Cette exposition personnelle est l'occasion, pour Emmanuelle Lainé, de revenir à Paris, un endroit familier, tout comme la Fondation d'entreprise Ricard qu'elle connait pour y avoir déjà exposé. L'artiste y conçoit son projet, comme une situation de travail développée sur place. Sur une période de trois semaines, avec le concours d'une équipe aux talents multiples, elle transformera la Fondation en atelier, ainsi qu'en une vaste installation in situ déployée à travers les espaces d'exposition.

Lainé a pris pour habitude d'incorporer son environnement immédiat à sa pratique, tout d'abord en utilisant des objets appartenant aux institutions qui l'invitent, puis en sélectionnant d'autres éléments dans des lieux comme des supermarchés, ou des marchés d'occasion. Ces objets standardisés, issus du quotidien, permettent à Emmanuelle Lainé de construire un langage visuel singulier, sur un registre laissant pleinement apparaitre l'accident et la coïncidence. Ainsi, l'artiste exprime une attention particulière pour la manière dont les choses prennent forme de manière inattendue et dénigre le contrôle méticuleux du résultat final.

La façon dont Emmanuelle Lainé arrange objets trouvés et éléments personnels, qu'elle combine avec de nouvelles pièces fabriquées in situ, révèle un lien profond avec la sculpture classique. Ce grand appareil de composition résonne également avec d'autres genres artistiques, comme la nature morte ou la peinture de paysage.

L'artiste emploie la photographie numérique de très haute définition afin de générer des effets d'espace particuliers. D'abord en archivant ce processus in situ de transformation de l'espace d'exposition en atelier, pour produire de grandes images photographiques à échelle 1; puis en installant à même les murs ces reproductions, telles des scènes augmentées. Laine crée ainsi un environnement optique complexe et très performatif qui génère une sensation de désorientation visuelle autant que de coalescence organique avec l'installation. Le titre de l'exposition, Le plaisir dans la confusion des frontières, affirme encore ce désir de continuité dans la perception.

[18:30] Vernissage de l'exposition "La femme et les fleurs"
Location:
Limeil-Brévannes
Limeil-Brévannes
94450 Limeil-Brévannes
M° RER A Boissy-Saint-Léger
France
Internet Site : www.limeil-brevannes.fr
Description:
du lundi 24 novembre au samedi 6 décembre 2014

Organisée par l'association des Artistes et Peintres Brévannais

Exposition de tableaux 3D réalisés par Maurice Baudinet

Vernissage le lundi 24 novembre à 18h30 au 1er étage de l'Hôtel de Ville

Vernissage de l'exposition "La femme et les fleurs"

[18:45] Accueil des élus d'Outre-Mer à l'occasion du Congrès des Maires de France
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Accueil des élus d'Outre-Mer à l'occasion du Congrès des Maires de France



[19:00] 2ème cérémonie des P'tits Molières
Location:
Théâtre Comédie Caumartin
25, rue de Caumartin
75009 Paris
M° RER A Auber, Havre - Caumartin, Madeleine, Opéra
France
Phone : +33 (0)1 47 42 43 41
Mail : contact@comedie-caumartin.com
Internet Site : www.comedie-caumartin.com
Description:
http://lesptitsmolieres.com

[19:00-22:00] Cérémonie de remise des prix Capitale française de la biodiversité
Location:
Halle Pajol
Espalanade Nathalie Sarraute
Rue Pajol
ZAC Pajol
75018 Paris
M° La Chapelle, Marx Dormoy
France
Description:
En présence de François Colson, président de Plante&Cité, Liliane Pays, présidente de Natureparif et conseillère régionale d'Île-de-France, Annabelle Jaeger, présidente de l'Arpe PACA et conseillère régionale déléguée à la biodiversité, de Provence-Alpes-Côte d'Azur, de Sandra Lagumina, Directeur Général de GrDF, et des représentants des partenaires du Concours.

[19:00] Exposition « El condor au Pré »
Location:
Maison des associations gervaisiennes
3, place Anatole France
93310 Le Pré-Saint-Gervais
M° Pré-Saint-Gervais, T3b Butte du Chapeau-Rouge
France
Phone : +33 (0)1 49 42 73 78
Fax : +33 (0)1 49 42 73 71
Mail : mag@villedupre.fr
Internet Site : www.villedupre.fr/vie_associative.html
Description:
Exposition « Regards sur les actions éducatives et solidaires développées par l'association El Condor au Pré en Amérique Latine »

Du 24 novembre au 6 décembre

Terrasse de la Maison des Associations Gervaisiennes
El condor au Pré

Au-delà des actions et manifestations culturelles (cours de salsa et d'espagnol, soirées festives tango, piñata, fête des enfants…) mises en place au Pré Saint-Gervais, l'association El condor au Pré développe des actions ponctuelles d'aide éducative auprès des enfants de différents pays d'Amérique Latine.

Vernissage lundi 24 novembre à 19h autour de spécialités culinaires

[19:00] Générale de "Ma vie rêvée" avec Michel Boujenah
Location:
Théâtre Edouard VII
10, place Edouard VII
Square Edouard VII
75009 Paris
M° RER A Auber, Opéra, Madeleine, Havre - Caumartin
France
Phone : +33 (0)1 47 42 35 71
Fax : +33 (0)1 47 42 77 68
Mail : contact@theatreedouard7.com
Internet Site : www.theatreedouard7.com
Description:
avec Michel Bouquet, Juliette Carré, Inès de la Fressange, Denis Olivennes, Estelle Denis, Raymond Domenech, Popeck, Guy Bedos, Daniel Russo, Yann Queffélec, Philippe Harel, Sylvie Bourgeois, Nonce Paolini, Catherine Falgayrac, Jean-Louis Livi, Caroline Silhol, Olivier Orban, Christine Orban, Bernard Murat, le directeur du théâtre, Mireille Darc, Alexandre Arcady, Stéphane Bern, Jean Nainchrik, Philippe Lelouche, Enrico Macias, Marie-Josée Croze, Christian Vadim, Bruno Putzulu, Gaël Giraudeau

[19:00] Inauguration de la Semaine des Cafés Lyriques
Location:
Mairie du 5ème arrondissement
21, place du Panthéon
75005 Paris
M° RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 56 81 75 05
Internet Site : www.mairie5.paris.fr
Description:
Inauguration de la Semaine des Cafés Lyriques

[19:00] Soirée de lancement Eloquentia 2015
Location:
Université Paris 8
2, rue de la Liberté
93526 Saint-Denis Cedex 02
M° Saint-Denis - Université
France
Phone : +33 (0)1 49 40 67 89
Fax : +33 (0) 1 48 21 04 4
Internet Site : www.univ-paris8.fr
Description:
Eloquentia fait son grand retour pour l'année 2015, à cette occasion, une soirée de lancement aura lieu le 24 novembre à 19h à l'Amphi X de l'Université. Vous assisterez aux prestations de deux étudiants qui vont s'affronter sous le regard critiques des plus grands artistes et avocats !

[19:00-22:00] Soirée de lancement officiel du nouvel album de Shy'm
Location:
La Géode
26, avenue Corentin Cariou
Cité des Sciences et de l'Industrie
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : +33 (0)1 40 05 12 12
Mail : communication_geode@cite-sciences.fr
Internet Site : www.lageode.fr
Description:
SOLITAIRE, le nouvel album de Shy'm

Au programme : Des exclus, des surprises et... bien plus encore.

Soirée de lancement officiel du nouvel album de Shy'm


[19:00] Soirée exceptionnelle Nuit Noire
Location:
Cité de l'architecture et du patrimoine
Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre
7-11, avenue Albert de Mun
45, avenue du Président Wilson
75116 Paris
M° Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 58 51 52 00
Fax : +33 (0)1 58 51 59 39
Mail : com@citechaillot.fr
Internet Site : www.citechaillot.fr
Description:
Dans le cadre du Mois de la Photo à Paris

Projection-débat sur le thème de la nuit avec Michel Poivert, Gilbert Fastenaekens et Karim Kal, suivie d'une visite photographique nocturne du musée avec Michel Séméniako

A 19h
Projection à l'appui, Michel Poivert s'entretiendra avec les photographes Gilbert Fastenaekens et Karim Kal sur le thème du nocturne en photographie.

A 21h30
En compagnie de Michel Poivert, et avec la participation du photographe Michel Séméniako, une visite photographique nocturne est proposée dans la galerie des moulages du musée des Monuments français. Les visiteurs sont invités à photographier librement les lieux.

Attention, inscription obligatoire. Places limitées.
Les informations pratiques seront communiquées aux personnes inscrites.

Michel Poivert est né en 1965 à Toulon. Il est professeur en histoire de l'art contemporain/histoire de la photo- graphie à l'université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Il consacre en 1992 son doctorat d'histoire de l'art à la photographie pictorialiste, sous la direction de José Vovelle. Il participe au même moment au sauvetage de la Société française de photographie, menacée de dépôt de bilan, dont il prend la présidence en 1995. Il dirigera en 2004 l'exposition “L'Utopie photographique” à la Maison européenne de la photographie, qui témoigne brillamment de la vigueur retrouvée de l'association, à l'occasion de son cent-cinquantième anniversaire. Directeur de la rédaction d'Études photographiques, il a également assuré avec Clément Chéroux la direction de la collection d'ouvrages de photographie contemporaine éditée par 779. Outre ses travaux d'enseignant, de chercheur et d'éditeur, il déploie une activité nourrie de commissariat dans le domaine de la photographie contemporaine. Il a notamment publié de nombreux ouvrages sur la photographie.

RSVP Claire GAYET cgayet@citechaillot.fr

[19:00-22:00] Vente aux enchères de Frimousses de Créateurs
Location:
Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet
75001 Paris
M° Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 40 28 28 00
Fax : +33 (0)1 40 28 29 01
Mail : relations-publiques@chatelet-theatre.com
Internet Site : www.chatelet-theatre.com
Description:
Douzième édition, intitulée "Opéra, Aria, Etc...".

[19:00] Vernissage d'Olivier Clément "50 paroles de militants"
Location:
CFDT
4, boulevard de la Villette
75019 Paris
M° Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 03 80 00
Internet Site : www.cfdt.fr
Description:
Vernissage d'Olivier Clément "50 paroles de militants"

[19:00] Vernissage de l'exposition "Jeff Koons"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
avec Fleur Pellerin, Bernadette Chirac, Jeff Koons, Natalia Vodianova, Antoine Arnault, Stella McCartney, Nathalie Rykiel, Aurélie Filippetti, Pierre et Gilles, Dominique Desseigne, Charlotte Rampling, Clotilde Courau, Jean-Michel Ribes, Jane D. Hartley (ambassadrice des États-Unis en France), Yossi Gal, Daniel Buren, Jacques Toubon, Guillaume Durand et sa femme Diane de MacMahon, Anne-Sophie Mignaux, Aymeline Valade, Jennifer Neyt, Laurent Le Bon, Xavier Veilhan, Olivier Widmaier Picasso, Cecilia Bonstrom, Thierry Gillier, Setsuko Klossowska de Rola, Bernard Ruiz-Picasso, Almine Rech, Bruno Frisoni, Christian Boltanski, Christian Liaigre, Claude Lévêque, Guillaume Houzé, Hervé Van der Straeten, Jean-Michel Othoniel, Jennifer Flay, Caroline Bourgeois, Jérôme de Noirmont, Gary McCraw, Eckhard Schneider, Joseph Dirand, Anne-Sophie Bilet, Julia Duhamel, Julien Ariès, Laetitia Crahay, Lapo Elkann, Laurent Grasso, Moraima Gaetmank, Mathieu Mercier, Nathalie Dufour, Nathalie Obadia, Patrick Seguin, Jean-Olivier Despres, Pierre Passebon, Jacques Grange, Sabrina Marshall, Patricia Marshall, Thaddaeus Ropac, Pierre Pelegry, Victoire de Taillac, Ramdane Touhami, Chantal Crousel, Xavier Barroux, Isabella Capece Galeota, Yvon Lambert, Wang Du

26 novembre 2014 - 27 avril 2015
de 11h00 à 21h00

Galerie 1 - Centre Pompidou, Paris

13€, TR 10€ / Forfait donnant accès à toutes les expositions temporaires et aux collections permanentes du musée
Nocturnes jusqu'à 23h (dernière entrée à 22h) les jeudis, vendredis et samedis soirs.
Ouverture anticipée à 10h les samedis et dimanches pour les adhérents et les visiteurs munis de billets

En 1987, sous l'impulsion du grand Walter Hopps, directeur de la Menil collection de Houston, le Centre Pompidou réunissait dans une exposition de groupe au titre affriolant – « Les Courtiers du désir » – cinq artistes dont un homme jeune de trente-deux ans, enchanté de cette participation : Jeff Koons. En 2000, dans une exposition de groupe intitulée « Au-delà du spectacle », j'invitais au Centre Pompidou, avec la complicité du non moins grand Philippe Vergne, un homme mature de quarante-cinq ans, toujours enchanté d'intervenir : Jeff Koons. Aujourd'hui, l'institution consacre, sous l'égide de Scott Rothkopf et moi-même, un homme mûr de cinquante-huit ans, encore plus enchanté de cette rétrospective : Jeff Koons. Vingt-sept années ont passé depuis que Rabbit s'en est venu au Centre Pompidou et en est – hélas – reparti. L'auteur de la fameuse baudruche en inox est devenu l'un des artistes les plus célèbres et les plus controversés de la scène de l'art contemporain. L'un de ceux sur lequel les phrases les plus âpres vont bon train, au point qu'on se demande si c'est encore l'œuvre qu'il s'agit de juger ou la mythologie d'un homme devenu un personnage.
Cette rétrospective entend faire le bilan d'un indéniable « grand œuvre », désormais indissociable de celui qui l'a façonné. Car le projet de Jeff Koons est, avant tout commentaire, une histoire et un rêve américains. Une œuvre pragmatique et résolument positive, un défi joyeux dans un monde de hauts et de bas, une vision certes ludique, mais plus subversive qu'il n'y paraît et que son auteur se garde de le dire. Intimement lié à sa pratique, Jeff Koons aura, au fil de quelque trente-cinq ans, plus d'une fois défrayé la chronique. Des premiers objets résolument enfantins aux figures archétypales en acier polychrome se dressant dans les institutions publiques et les fondations privées, des images publicitaires métamorphosées en tableaux aux cadeaux d'entreprise devenus les trophées des meilleures ventes publiques, des publicités pour « master classes » gratifiées à des enfants attentifs dans des magazines d'art aux images pornographiques incarnant, pour l'artiste, « l'amour et la spiritualité », l'œuvre de Koons n'aura cessé de défier le jugement et le goût et de stimuler le désir pour affirmer sa valeur iconique et symbolique.
Il fallait cette première rétrospective européenne au Centre Pompidou pour juger sur pièces. Il apparaîtra ainsi au visiteur que l'artiste n'a cessé, au fil d'un travail obsessionnel, d'associer artisans et fabricants à la réalisation de pièces techniquement toujours plus ambitieuses. Des premiers assemblages cherchant une synthèse entre pop et minimalisme aux moulages de plâtre ornés de décorations pour parcs et jardins, Koons a voulu inscrire son projet au fil de séries dont les sujets parlaient à tous pour tenter de réconcilier l'art moderne et la culture populaire dans une célébration des contraires enfin réunis.
Car l'ambition de l'artiste est de taille. Et pas seulement immense. Même si Koons, on le sait, ne dédaigne pas le poids physique, symbolique et majestueux du monument. Son ambition est, en fait, de prendre en défaut les paradoxes d'un discours théorique qui n'aura, au fil de la modernité, souvent trouvé de justification que dans l'opposition qu'il aura cru entretenir avec le pouvoir. C'est là pour Koons un défi, voire un retournement.
Plusieurs décennies ont passé. L'Amérique a été ébranlée et Jeff Koons semble avoir gardé un irrémédiable optimisme. Intégrité et authenticité, acceptation de soi et dialogue, confiance et responsabilité : il y a sans doute dans la pratique de Jeff Koons du Dale Carnegie et de sa méthode pour « se faire des amis et influencer les gens ». Et si la promesse de bonheur tant de fois prise en défaut trouvait à s'accomplir, il n'est pas impossible que notre artiste veuille en être le porteur. Enjoy !

Par Bernard Blistène, directeur du musée national d'art moderne

Bernard Blistène – Les artistes de Chicago – assez méconnus en Europe et en France – ont été très importants pour vous. Pourriez-vous nous en parler ?
JK – À l'époque où j'étudiais dans une école d'art, je suis allé un samedi après-midi au Whitney Museum. Mon école se trouvait dans le Maryland : j'ai pris le train pour New York et j'ai vu une exposition de Jim Nutt. C'est un « imagiste » de Chicago. Ses peintures étaient si nouvelles pour moi! Il exposait des travaux des années 1960 et 1970. Il y avait des peintures sur Plexiglas, avec un côté pop, mais elles avaient aussi un fort potentiel narratif, quelque chose d'un peu surréaliste. En tant que jeune artiste, il était logique pour moi de comprendre comment développer sa propre iconographie, tout en la reliant au pop art et en instaurant un dialogue plus ouvert avec le monde extérieur. J'ai fini par déménager à Chicago, où j'ai retrouvé Jim Nutt, et nous sommes devenus amis avec Ed Paschke, que Jim assistait dans son atelier. Ed Paschke est un autre artiste qui a exercé une immense influence sur moi. Il m'a aidé à comprendre que l'on peut créer un dialogue, des racines profondes, une iconographie personnelle, que l'on peut commencer à toucher au domaine de l'objectif.

BB – Tout cela constitue les racines américaines de votre travail ?
JK – Ce sont les artistes qui m'ont aidé à dépasser mon attachement à dada et au surréalisme pour développer une iconographie personnelle, comprendre les sentiments et la manière dont on peut faire ressentir certaines sensations au public, et pour me rendre compte que je voulais m'aventurer plus loin. Après avoir passé du temps à Chicago, je suis retourné à New York, car j'avais besoin d'une connexion plus forte à l'art européen, entre autres à Fluxus, qui m'intéressait… Je voulais me faire le défenseur d'idées dans leur forme pure.

BB – Vous citez souvent Fluxus et son influence sur votre travail ou sur votre processus de création, mais je dois dire que physiquement, visuellement, il n'y a aucun rapport entre le travail de vos débuts et ce que Fluxus faisait au même moment.
JK – Cela a peut-être à voir avec une certaine avant-garde. Avec Fluxus, on trouve cette tradition de l'avant-garde et des artistes qui sont dans la revendication, qui croient à la revendication, qui créent leur propre réalité.

BB – Mais vous n'avez jamais fait cela. Ou peut-être au début ?
JK – Quand j'ai fait mon lapin gonflable [NDLR : Inflatable Flower and Bunny (Tall White, Pink Bunny), 1979] et mes fleurs gonflables, c'était peut-être dans une optique similaire. Mais il suffisait d'être conscient de ce genre de choses, des dialogues, ou de parler avec d'autres jeunes artistes de l'époque. Je désirais que mon travail ne se fonde pas sur l'art subjectif, sur ce dont j'avais rêvé la nuit précédente, je désirais qu'il relève d'un langage plus universel.

BB – Mais vous vous souciiez davantage de faire une alliance entre pop et minimalisme. Vous étiez plus impliqué dans les grands mouvements naissants de la culture américaine...
JK – Je suis d'accord. Mais j'étais pourtant conscient de tout ce qu'ils faisaient : George Maciunas, Ben, Yoko Ono, et bien d'autres.

BB – Quand vous évoquez ce type de mouvements, vous parlez d'avant-garde. Vous répétez souvent que l'avant-garde demeure très importante pour vous. Qu'attendez-vous d'elle ? Vous sentez-vous vous-même, pour ainsi dire, un artiste de la « néo-avant-garde »?
JK – Je me sens lié à l'avant-garde, absolument. Moi qui ne savais rien sur l'art, qui n'avais aucune connaissance en histoire de l'art, je suis tout à coup allé dans une école d'art, j'ai acquis ces fondamentaux, j'ai compris comment les artistes peuvent s'impliquer dans leur communauté, partager des idées, débattre, créer leur propre réalité. On peut créer sa propre vie, vous savez. On peut changer son univers et celui de sa communauté. C'est une manière de vivre, de croire sincèrement en quelque chose. C'est ainsi que j'ai commencé à définir l'avant-garde. Je voulais donc y prendre part. Cela signifie partager, dialoguer, participer à ce dialogue… […]

BB – L'avant-garde a toujours été « contre », contre quelque chose, contre la société, le système politique, la conjoncture. Elle a essayé de changer la marche du monde, d'une certaine manière. Votre travail est en opposition absolue avec cela.
JK – Mon travail est contre la critique. Il combat la nécessité d'une fonction critique de l'art et cherche à abolir le jugement, afin que l'on puisse regarder le monde et l'accepter dans sa totalité. Il s'agit de l'accepter pour ce qu'il est. Si l'on fait cela, on efface toute forme de ségrégation et de création de hiérarchies. […]

BB – Vous vous trouvez à New York à la fin des années 1970. Pourriez-vous nous parler du contexte dans lequel vous avez commencé à exposer votre travail ?
JK – Lorsque je suis arrivé à New York pour la première fois, j'étais un étranger, complètement dans la périphérie. Quand j'ai conçu mes fleurs gonflables, ou les œuvres utilisant des éponges, il pouvait arriver que quelqu'un comme Richard Prince ou bien Holly Solomon, qui était galeriste à New York, vienne dans mon atelier, mais cela restait une exception. Je pensais que mes premières réalisations révélaient trop ma propre sexualité; je pensais que créer quelque chose d'objectif reviendrait à abandonner tout ce qui me serait associé. C'est alors que j'ai réalisé « The New ». Cette série utilisant des aspirateurs a été exposée dans plusieurs lieux alternatifs dont Artists Space et White Columns, donc toujours en périphérie. Personne ne m'achetait rien. J'ai dû rentrer chez mes parents et habiter chez eux. Quand je suis revenu et que j'ai commencé à m'imposer, la scène artistique de l'East Village se mettait en place. […] J'avais roulé ma bosse, et, pour la jeune génération, j'avais une certaine crédibilité. Je suis revenu à ce moment-là, et je me suis dit : « Si je dois partir de New York, je suis fichu », vous saisissez? J'ai repris pied, je suis revenu et j'ai exposé la série « Equilibrium ». C'est alors que les choses ont commencé à avancer pour moi.

BB – Pour de nombreuses raisons, vous êtes un artiste figuratif. Pourriez-vous nous l'expliquer ?
JK – J'aime la forme de communication qu'induit l'art figuratif : les gens, moi-même, pouvons nous identifier aux formes. C'est la vie humaine, la façon dont nous interprétons les choses, ce n'est pas une forme d'abstraction, cela implique notre corps et notre esprit. Je pense que j'ancre systématiquement les choses dans la vie, pour améliorer notre expérience personnelle. Je souhaite améliorer la mienne. Je veux avoir une vie plus vaste, plus ample, vivre des expériences plus profondes. Je ramène donc toujours mon travail à ce que signifie être humain. Comment pourrais-je évoluer de façon plus signifiante ?

BB – Pouvons-nous alors vous définir comme « artiste figuratif » ?
JK – Oui. Je travaille avec des éléments très figuratifs. Dans l'ensemble, je pense que mon travail est abstrait, de par la manière dont il fonctionne, autour de nombreuses notions. Mais j'incorpore effectivement beaucoup d'éléments figuratifs, et j'aime cela, car ils me permettent de communiquer.

BB – Votre processus de fabrication, qui implique notamment les technologies informatiques et la participation d'un atelier important, est de plus en plus sophistiqué. Pourquoi cela ?
JK – J'utilise la technologie pour être certain que mon intention originale est conservée au cœur même d'un processus impliquant plusieurs personnes. […] Ainsi, je ne perds pas le contrôle de ma vision; elle peut rester fidèle à ce que j'avais imaginé. Il arrive que quelqu'un d'autre s'implique et en change la direction, généralement par souci d'efficacité et de rapidité, également par souci économique. Il s'agit de pouvoir tirer d'une chose davantage que ce que vous avez mis dedans. Emprunter le chemin le plus direct est un moyen idéal d'atteindre son but. C'est ce que j'essaie de faire autant que possible. Mais en voulant obtenir des résultats qui correspondent à mes attentes, en créant une surface pure sans altération, il est plus difficile d'emprunter ce chemin direct. […]

BB – Ce que vous appelez la « surface pure » est en rapport avec le contenu de votre travail. De telles œuvres nécessitent ce que vous appelez cette « surface pure ». C'est pourquoi vous avez à plusieurs reprises refusé certains travaux qui restaient imparfaits à vos yeux. Pourriez-vous parler de cette notion de surface des œuvres, de sa signification ?
JK – J'essaie d'aller aussi loin que possible. Quand on regarde quelque chose, on peut rester perdu dans l'abstraction pendant un temps infini. Mon premier souvenir se rapportant à cela remonte au moment où je me suis rendu dans une fonderie pour démouler ma sculpture Bob Hope. C'est une pièce en acier inoxydable, on dirait presque un Oscar, une sorte de récompense. Quand je l'ai soulevée, j'ai vu qu'ils n'avaient pas intégré le fond de la sculpture. J'ai demandé : « Pourquoi n'avez-vous pas reproduit le modèle original? » Ils ont répondu : « C'est un fond. Personne ne va le voir. » À ce moment-là, j'ai perdu confiance en tout, car je voulais pouvoir constater que le fond était bien identique à celui du modèle original. Je souhaitais que le spectateur ressente cette confiance, afin qu'il puisse s'abandonner, rester plongé dans cette transformation, cette abstraction qui est à l'œuvre.

BB – Dans une telle situation, que perdons-nous ? Le pouvoir d'imiter ?
JK – Nous perdons cette fraction de seconde qui nous permet de continuer le dialogue. Au lieu de cela, on se dit soudain : « Qu'est-ce que tout ça fait là ? » La question n'était pas de prendre quelque chose et de le transformer, cela a déjà été fait. Il s'agissait d'être là avec cet objet et de savoir que moi-même, en tant qu'artiste, je vous respecte, vous, les spectateurs et j'essaie de maintenir le dialogue. […] Voilà pourquoi je fais attention à tous ces détails, afin que vous puissiez demeurer avec l'œuvre, en faire une expérience claire et rester avec elle le plus longtemps possible.

BB – 35 ans plus tard, quel est, à vos yeux, le sujet de votre travail ?
JK – Ce que je veux dire est que tout est là. Toute chose nous entoure. Tout ce qui existe dans l'univers est là. Tout ce qui vous intéresse est là. Si vous vous concentrez sur vos centres d'intérêt, tout se présentera de soi-même, de plus en plus proche. Vous vous rendrez compte que tout est disponible. […]

BB – Même si la figure du lapin relève de vos débuts, elle revient bien plus tard, comme un artefact, ou peut-être l'un des stéréotypes de votre travail.
JK – Si je devais donner le fil rouge de mon travail depuis 35 ans, ce serait la rencontre des aspects internes et externes de la vie, la démonstration des liens entre ces deux pôles. C'est un cercle complet. La vie intérieure s'externalise et la vie extérieure s'internalise. Je parlerais aussi du dialogue avec la nature, des êtres animés et des choses inanimées, et la manière dont ils se répondent, chacun possédant sa force propre, son propre sens de l'éternel. […] La vie, d'une certaine façon, essaye d'avancer par bonds, en brûlant presque les étapes. J'évoquerais la manière dont l'inanimé, pour survivre, tire sa force de sa durabilité. J'évoquerais ce que signifie faire l'expérience d'être humain et essayer de repousser au maximum ses limites.

Commissaire : Mnam/Cci, B.Blistène

Vernissage VIP de l'exposition "Jeff Koons"
Balloon Dog (Magenta) (Ballon en forme de chien (Magenta), 1994-2000 © Jeff Koons / Pinault collection

[19:30] Avant-première "MERCURIALES"
Location:
MK2 Beaubourg
50, rue Rambuteau
75003 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Hôtel de Ville
France
Phone : 0 892 69 84 84
Internet Site : www.mk2.com/salles/mk2-beaubourg
Description:
avec toute l'équipe du film

«Cette histoire se passe en des temps reculés,
Des temps de violence.
Partout à travers l'Europe une sorte de guerre
se propageait.
Dans une ville il y avait 2 filles qui vivaient…»

[19:30-22:00] Enregistrement du magazine Le Ring
Location:
La Bellevilloise
Espace dédié à la Lumière, la Nuit et la Création
19-21, rue Boyer
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 53 27 35 77
Fax : +33 (0)1 53 27 35 70
Mail : infos@labellevilloise.com
Internet Site : www.labellevilloise.com
Description:
Enregistrement du magazine Le Ring

[19:30-23:00] Ouverture du Festival Paris "Courts Devant"
Location:
Le Cinéma des Cinéastes
7, avenue de Clichy
75017 Paris
M° Place de Clichy
France
Phone : +33 (0)1 53 42 40 20
Internet Site : www.cinema-des-cineastes.fr
Description:
En présence de Lambert Wilson, Bérangère Krief, Virginie Ledoyen, Christa Theret, Marie Amachoukeli ainsi que d'autres membres du Jury et invités

[19:30] Trophées Action Commerciale
Location:
Hôtel Salomon de Rothschild
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
11, rue Berryer
75008 Paris
M° George V, Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 71 93 75 37
Fax : +33 (0)1 71 93 75 38
Mail : contact@HotelSalomondeRothschild.com
Internet Site : www.hotelsalomonderothschild.com
Description:
19h30 : Accueil des invités
20h00 : Ouverture de la cérémonie officielle
Remise des trophées
Election du Manager Commercial de l'année
21h15 : Cocktail dînatoire

[19:30] Vernissage de l'exposition "Femmes Bâtisseuses Francophones"
Location:
Mairie du 20ème arrondissement
6, place Gambetta
75020 Paris
M° Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 43 15 20 20
Internet Site : mairie20.paris.fr
Description:
L'Association Bâtir & Développer, par la voie de sa Présidente Amélie ESSESSE, vous convie au vernissage de son exposition "Femmes Bâtisseuses Francophones" qui aura lieu du 24 au 28 novembre 2014 au salon d'honneur de la Mairie du 20e Arr. de Paris, organisée en collaboration avec ses partenaires dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale.

Vernissage de l'exposition "Femmes Bâtisseuses Francophones"




[20:00] Cérémonie de remise des Grands Prix Sacem
Location:
L'Olympia
Bruno Coquatrix
28, boulevard des Capucines
75009 Paris
M° Opéra
France
Phone : +33 (0)1 44 94 04 76
Internet Site : www.olympiahall.com
Description:
La cérémonie de remise des Grands Prix Sacem aura lieu ce soir à l'Olympia et en direct sur sacem.fr à 20h

Suivez et participez aux Grands Prix sur Twitter : #PrixSacem

Palmarès des Grands Prix Sacem 2014 :

Johnny Hallyday - Prix spécial de la Sacem

Pascal Obispo - Grand Prix de la chanson française, créateur-interprète

Jean-Pierre Bucolo - Grand Prix de la chanson française, créateur

Ibrahim Maalouf - Grand Prix du jazz

François Hanss - Grand Prix de l'auteur-réalisateur de l'audiovisuel

Rokia Traoré - Grand Prix des musiques du monde

Ayo - Grand Prix du répertoire Sacem à l'export

Elie Semoun - Grand Prix de l'humour

Féloche - Prix Francis Lemarque

Stéphane Moucha - Grand Prix de la musique pour l'image

Bruno Lion, Peermusic - Grand Prix de l'édition musicale

Bernard Cavanna - Grand Prix de la musique symphonique, carrière

Oscar Bianchi - Grand Prix de la musique symphonique, jeune compositeur

Martin Solveig - Grand Prix des musiques électroniques

“Prayer in C” de Lilly Wood & the Prick - Prix Rolf Marbot de la chanson de l'année

[20:00] Inauguration du Train Bleu rénové
Location:
Le Train Bleu
Gare de Lyon
Place Louis Armand
75012 Paris
M° Gare de Lyon
France
Phone : +33 (0)1 43 43 09 06
Mail : contact.trainbleu@ssp.fr
Internet Site : www.le-train-bleu.com
Description:
en présence de Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge du tourisme

[20:00-23:55] Soirée de remise des prix du Fooding
Location:
Passage des Panoramas
Passage des Panoramas
75002 Paris
M° Grands Boulevards, Bourse
France
Internet Site : www.passagedespanoramas.fr
Description:
avec Daft Punk, Romain Duris, Thomas Hollande, Nora Hamzawi, Amro Hamzawi, Amandine Fornot, Fanny Morel, Alexandra Senes, Philippe Dana, Bruce Toussaint, Nicolas Ullmann, Patrick Bouchitey, Veronique Zekri, Bernard Zekri, Carrie Bizot, Emmanuelle Boyer, Anne Denis, Claude Deloffre, Christian Ghion, Zinedine Soualem, Caroline Faindt, Alice Dufour, François Vincentelli, Karl Zéro, Daisy d'Errata, Lauren Leslie Lempicka, Florent Ladeyn, Inaki Aizpitarte du Chateaubriand, Adeline Grattard, Louis Bertignac, Élodie Bouchez, Calogero, Arthur H, Marc Grossman, Nelson Monfort, Phoenix, Ariel Wizman, Marco Prince, Patrick Eudeline, Keren Ann

Soirée de remise des prix du Fooding



[20:15-22:30] Avant-première de "A la Vie"
Location:
UGC Ciné Cité Les Halles
7, place de la Rotonde
Nouveau Forum des Halles
75001 Paris
M° Les Halles
France
Phone : 08 92 70 00 00 #11
Internet Site : www.ugc.fr/cinema.html?code=HORIZ
Description:
En présence d'une partie de l'équipe du film : Julie Depardieu, Jean-Jacques Zilbermann, Hippolyte Girardot, Mathias Mlekuz, Benjamin Wangermee

[20:30] Avant-première "IRANIEN"
Location:
Malakoff
Malakoff
92240 Malakoff
M° Gare SNCF Vanves - Malakoff, Malakoff - Plateau de Vanves, Malakoff - Rue Etienne Dolet
France
Internet Site : www.ville-malakoff.fr
Description:
Cinéma Marcel Pagnol

avec l'équipe du film

[20:30] Avant-première "Vous qui gardez un cœur qui bat"
Location:
Magic Cinéma
2, rue du Chemin Vert
Centre Commercial Bobigny 2
93000 Bobigny
M° Bobigny - Pablo Picasso
France
Phone : +33 (0)1 83 74 56 78
Fax : +33 (0)1 82 66 06 09
Mail : magic-cinema.contact@est-ensemble.fr
Internet Site : www.magic-cinema.fr
Description:
VOUS QUI GARDEZ UN CŒUR QUI BAT d'Antoine Chaudagne et Sylvain Verdet
Kazak Productions – 2014 – 44 min

Dans un village sinistré à l'est de l'Ukraine, un groupe de mineurs de fond s'enivre en racontant la mort de l'un des leurs dans un accident. Parmi eux, Slava, trente ans, espère s'enfuir bientôt en retrouvant, sur les rives de la mer Noire, la jeune femme qu'il vient de rencontrer sur internet.

{{Ce film a été accueilli en résidence en Seine-Saint-Denis par Périphérie, centre de création cinématographique, dans le cadre de son partenariat avec le Département.
Il a également bénéficié de l'Aide au film court, le dispositif de soutien à la création, à la production et à la diffusion du Département de la Seine-Saint-Denis.}}

SÉANCE SUIVIE D'UNE RENCONTRE AVEC LES RÉALISATEURS ET D'UN VERRE CONVIVIAL

/// Avant-première organisée dans le cadre du festival Résonances, 14es rencontres du cinéma citoyen, à Bobigny du 19 au 25 novembre 2014 ///

INVITATION VALABLE POUR DEUX PERSONNES
Réservation indispensable au 01 48 10 21 22 ou sur reservations@cinemas93.org






[22:00] After du vernissage de l'exposition "Jeff Koons"
Location:
Centre Pompidou
Musée National d'Art Moderne - Beaubourg
Place Georges Pompidou
19, rue Beaubourg
75191 Paris Cedex 04
M° Rambuteau, Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 44 78 12 33
Fax : +33 (0)1 44 78 13 03
Internet Site : www.centrepompidou.fr
Description:
au restaurant Georges

par Gagosian

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés