Saturday, March 28, 2015
Public Access


Category:
Category: All

28
March 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
23 24 25 26 27 28 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

  Salon des Vins des Vignerons Indépendants
Location:
Espace Champerret
2, avenue de la Porte de Champerret
Porte de Champerret
6, rue Jean Oestreicher
75017 Paris
M° Porte de Champerret, Louise Michel
France
Phone : +33 (0)1 72 72 37 00
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.paris-expo.fr/pexpo/do/Navigate?id=5
Description:
27-30 mars 2015

Salon des Vins des Vignerons Indépendants

Exposition "Raphaël, Titien, Michel-Ange - Dessins italiens du Städel Museum"
Location:
Atelier Néerlandais
Fondation Custodia
121, rue de Lille
Hôtel Turgot
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 12 40
Fax : +33 (0)1 45 56 00 77
Mail : info@institutneerlandais.com
Internet Site : www.institutneerlandais.com
Description:
Raphaël, Titien, Michel-Ange
Dessins italiens du Städel Museum de Francfort (1430-1600)

Du 21 mars au 21 juin 2015
Horaires d'ouverture: Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h
Les expositions sont exceptionnellement fermées les 5 avril, 1er mai et 24 mai

Tarifs : Plein tarif 6 € / Tarif réduit 4 €

Visites guidées
Découvrez également l'exposition Raphaël, Titien, Michel-Ange. Dessins italiens du Städel Museum de Francfort avec une guide conférencière à l'une des dates suivantes :
samedi 25 avril à 12h - mardi 12 mai à 12h - samedi 30 mai à 12h - jeudi 4 juin à 12h - samedi 13 juin à 12h
Les visites durent environ une heure et demi.
Tarif : prix d'entrée de l'exposition
Réservation obligatoire : visites@fondationcustodia.fr

La Fondation Custodia est heureuse de présenter à Paris une sélection de l'exceptionnel ensemble de dessins des maîtres italiens de la Renaissance du Städel Museum de Francfort. Durant trois mois ce printemps, le public pourra admirer près de 90 chefs-d'œuvre des XVe et XVIe siècles de Raphaël, Titien, Michel-Ange, ou encore du Corrège, qui seront exposés dans les salles de l'hôtel Lévis-Mirepoix au 121 rue de Lille à Paris.

Présenter au public français le meilleur de l'art du dessin est l'une des missions de la Fondation Custodia. La collection du Städel Museum, peu connue, fait partie de ces trésors qu'elle souhaite faire partager et ce fonds magnifique nous réserve de nombreuses surprises. Ses dessins italiens ont récemment fait l'objet de recherches approfondies et des interprétations inédites, ainsi que de nouvelles attributions, sont à découvrir dans le catalogue de l'exposition rédigé par Joachim Jacoby.

La collection provient de la donation de Johann Friedrich Städel, banquier et grand collectionneur d'art. Son testament, rédigé en 1815, fut à l'origine de la création de la plus ancienne fondation-musée d'Allemagne, le Städel Museum. L'ensemble de dessins italiens de la Renaissance fut complété, au milieu du XIXe siècle, par l'historien de l'art John David Passavant et constitue aujourd'hui une partie de la collection de tout premier ordre, illustrant les différents courants artistiques de cette époque. Avant sa venue à Paris, cette exposition a été présentée au Städel Museum de Francfort.

L'exposition proposera un large choix de dessins représentatifs de la période allant de 1430 à 1600, dont certains rarement ou jamais dévoilés au public.

En premier lieu, des feuilles du XVe siècle attireront l'attention : quatre élégantes figures gothiques, en pied, du cercle de Pisanello (vers 1430), une étude à la pointe de métal, d'après nature, pour une Crucifixion (vers 1450), le dessin vénitien d'un jeune homme regardant vers le ciel (vers 1500), ou encore l'esquisse exceptionnelle d'une scène de deuil par l'artiste Marco Zoppo (vers 1470).

Entre 1500 et 1525, l'art italien prenait une toute nouvelle direction. Cette période fut marquée par les artistes Fra Bartolommeo et Michel-Ange à Florence, Raphaël à Rome, Le Corrège à Parme et Titien à Venise, tous représentés au sein de l'exposition à la Fondation Custodia. Cette génération d'artistes travaillant dans les premières années du Cinquecento a produit des œuvres pionnières qui eurent une influence primordiale sur leur époque. Aux côtés des Têtes grotesques de Michel-Ange (vers 1525), trois dessins de Raphaël dont l'Étude d'un cavalier qui a servi à la réalisation d'une fresque en 1511/12 pour la Chambre d'Héliodore au Palais du Vatican ; Le prophète assis, du Corrège (vers 1523), ou encore l'étude tout à fait unique du Titien, préparatoire pour le retable de l'église Santi Nazaro e Celso à Brescia (vers 1519/20).

L'exposition permettra aussi de contempler des œuvres de la seconde partie du XVIe siècle provenant d'Italie centrale et du Nord, couvrant une large zone géographique allant de Gênes à Venise.

Les dessins d'Italie centrale, avec Florence et Rome, regroupent des œuvres vouées à la représentation du pouvoir et aux raffinements de la vie de cour. Ainsi, des dessins de Pontormo, Vasari, Zuccari, Poccetti et le Primatice ou encore de l'étude de Bronzino pour un plafond du Palazzo Vecchio à Florence (vers 1539/40).

La sélection consacrée à l'Italie du Nord délectera l'œil du visiteur avec ses puissants dessins : la Vénus pleurant la mort d'Adonis (vers 1560) du Gênois Luca Cambiaso, l'Adoration des Mages (vers 1527/30) et le Portrait d'homme à la sanguine du très influent Parmigianino, ainsi qu'une Étude d'après la tête du Giuliano de Medici de Michel-Ange (vers 1545/60 ?) exécutée par Tintoretto, sans doute d'après un moulage de la célèbre sculpture de la chapelle Médicis à Florence.

Seront exposés, des dessins préparatoires pour des fresques et tableaux, des études sur le motif, des paysages, ainsi que des portraits et des dessins finis, œuvres d'art autonomes, comme la représentation de Narcisse, au crayon noir, de Giuseppe Cesari, dit Cavalier d'Arpino (vers 1595/1600).

La diversité et la qualité des œuvres de cette exposition, Raphaël, Titien, Michel-Ange. Dessins italiens du Städel Museum de Francfort (1430-1600), sont l'occasion d'appréhender l'ensemble des fonctions et techniques du dessin à la Renaissance, période à laquelle cet art connaît un épanouissement sans précédent.

Catalogue
Joachim Jacoby, Raffael bis Tizian. Italienische Zeichnungen aus dem Städel Museum
Städel Museum, Frankfurt am Main, Michael Imhof Verlag, Petersberg, 2014
303 pp, 23 x 28 cm, ca. 200 pl., broché avec rabat
ISBN 978-3-941399-38-9
Prix : 34,90 €

Cette exposition est une manifestation du Städel Museum, Frankfurt am Main.
Sa présentation à Paris est rendue possible grâce au généreux soutien de la Wolfgang Ratjen Stiftung.

Expo "Raphaël, Titien, Michel-Ange - Dessins italiens du Städel Museum"
Pontormo, Étude de deux hommes nus se regardant dans un miroir, vers 1520
Pierre noire (?) et craie blanche, sur papier bleu, 422 x 272 mm
© Städel Museum, Frankfurt am Main

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00 [12:00] Vernissage "Et les fleurs ont bouilli vives dans leurs piscines"
Location:
Parc culturel de Rentilly
Communauté d'Agglomération de Marne et Gondoire
1, rue de l'Etang
Domaine de Rentilly Bussy-Saint-Martin BP 29
77607 Marne-la-Vallée Cedex 3
M° RER A Torcy
France
Phone : +33 (0)1 60 35 46 72
Mail : parcculturelrentilly@marneetgondoire.fr
Internet Site : www.parcculturelrentilly.fr
Description:
Et les fleurs ont bouilli vives dans leurs piscines.
Alexandre et Florentine Lamarche-Ovize.
Artistes en résidence au Parc culturel de Rentilly.

« Et les fleurs ont bouilli vives dans leurs piscines n'est pas le deuxième volet de l'exposition du travail d'Alexandre et Florentine Lamarche-Ovize au Parc culturel de Rentilly, mais une reprise, selon d'autres modalités, de l'exposition précédente. Les bains turcs seront abandonnés à la mémoire des lieux, tandis que la salle des trophées servira de légende à une publication. Ce support imprimé sera conçu comme un objet dérivé du travail des artistes. Il s'agira de mettre en œuvre, à l'échelle de cette publication, certaines des opérations caractéristiques de leur œuvre : mouvements de translation dans le temps, entre mediums, entre œuvres. L'exposition sera aussi l'occasion de découvrir quelques-unes de leurs œuvres plus anciennes, ainsi qu'une série de céramiques réalisées dans le cadre de la résidence. »
Annabela Tournon

Exposition ouverte dans la salle des trophées et les bains turcs du 28 mars au 10 mai 2015,
Le mercredi et le samedi de 14h30 à 17h30, et le dimanche de 10h30 à 13h et de 14h30 à 17h30

Vernissage de l'exposition en présence des artistes le samedi 28 mars à 12h, suivi d'un buffet
Navette au départ de Paris (place du Châtelet) à 11h15
Réservation obligatoire au 01 60 35 46 72

Les œuvres en céramique présentées dans l'exposition ont été réalisées grâce au soutien de la commission mécénat de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques.

Florentine et Alexandre Lamarche-Ovize sont représentés par la galerie Luis Adelantado, Valencia, Mexico. Pour en savoir plus sur leur travail www.lamarche-ovize.com




Michel Chartier, Président de la Communauté d'agglomération a le plaisir de vous convier Samedi 28 mars à 12h00 au Parc culturel de Rentilly

12h, dans la salle des trophées
Vernissage de l'exposition : Et les fleurs ont bouilli vives dans leurs piscines d'Alexandre et Florentine Lamarche-Ovize, artistes en résidence, suivi d'un buffet (en présence des artistes)

14h, au château Visite d'Explore. avec Xavier Franceschi, commissaire de l'exposition

14h30, dans le parc Promenade en fanfare, fanfare en famille ! Autour d'un trio de musiciens de la FBI (Fanfare Burlesque d'Intervention), les élèves, les amateurs et les enseignants du Conservatoire intercommunal de Marne et Gondoire se retrouvent dans une joyeuse fanfare déambulatoire

[12:00] Vernissage "Les Rouart - De l'Impressionnisme au réalisme magique"
Location:
Propriété Caillebotte
8, rue de Concy
91330 Yerres
M° RER D Yerres
France
Phone : +33 (0)1 69 49 76 27
Internet Site : www.proprietecaillebotte.com
Description:
à la Ferme Ornée

28 mars au 5 juillet 2015
du mardi au vendredi ainsi que tous les jours fériés de 14h à 18h
le week-end de 10h à 18h
Entrée gratuite

Vernissage le samedi 28 mars à 12h
L'exposition ouvre au public le samedi 28 mars de 14h à 18h.

Jean-Marie Rouart, essayiste et écrivain, académicien a proposé à la Ville d'Yerres un voyage dans l'œuvre peinte de ses aïeux, Henri, Ernest et Augustin qui, à des titres divers, ont côtoyé les milieux artistiques majeurs de leur époque.
Ainsi, Henri fut collectionneur de l'Impressionnisme.
Son fils, Ernest, était l'époux de Julie Manet, elle-même fille de Berthe Morisot.
Augustin fut proche de Maurice Denis, moderne des années 1930.

Cette exposition sera complétée par un livre d'art édité par Gallimard, écrit par Dominique Bona, de l'Académie française.

Des outils d'aide à la visite (livret d'exposition, parcours numérique, livret pour enfant) sont disponibles dans la rubrique « Préparer sa visite / Aides à la visite ».

13:00  
14:00 [14:00-20:00] Vernissage de l'exposition de Soonyoung LEE "Se Souvenire D'éden"
Location:
Galerie Trait d'Union
78, avenue de Suffren
Village Suisse
75015 Paris
M° La Motte-Picquet - Grenelle
France
Mobile : +33 (0)6 25 39 55 37
Mail : contact@galerieraitdunion.com
Internet Site : www.galerieraitdunion.com
Description:
L'exposition de photographie et les sculptures de Soonyoung LEE

Vernissage le 28 mars 2015 de 14h00 à 20h00
EXPOSITION au 28 mars du 28 avril 2015

Et Exposition d'art moderne au 28 mars du 28 avril 2015
ALBERT MARQUET,
OSCAR GAUTIER
ALFRED RETH
RAOUL DUFY
KASPER
DADO

Vernissage de l'exposition de Soonyoung LEE "Se Souvenire D'éden"


[15:00] Vernissage du Nøne Futbol Club
Location:
Les églises
centre d'art contemporain de la ville de Chelles
rue Louis Eterlet
Parc du Souvenir Emile Fouchard
77505 Chelles Cedex
M° RER E Chelles - Gournay, Gare SNCF Chelles - Gournay
France
Phone : +33 (0)1 64 72 65 70
Mail : leseglises@chelles.fr
Internet Site : leseglises.chelles.fr
Description:
du 29 mars au 31 mai 2015

Vernissage samedi 28 mars à partir de 15h
Navette aller-retour depuis Paris
Départ place de la Bastille, à 14h
sur réservation :
leseglises@chelles.fr / 01 64 72 65 70
Entrée libre sur site

À travers une installation transgressive et immersive, pensée pour l'espace des églises, le duo d'artistes Nøne Futbol Club déploie des stratégies de mise en scène qui questionnent et détournent le rôle de l'art dans la culture populaire contemporaine.

L'exposition « Une saison en enfer » emprunte son titre à un recueil de poèmes en prose d'Arthur Rimbaud. Plus précisément, le projet s'inspire des Délires II « Alchimie du verbe » qui se présente comme la confession d'un être tourmenté qui analyse avec ironie et dérision son expérience poétique. Et c'est avec ironie et dérision que le collectif, dont le nom rappelle le logo d'une marque de vêtements sportifs ou d'une association sportive lusitano-scandinave, questionne, à son tour, le rôle de l'artiste dans les systèmes médiatiques de la société d'aujourd'hui.

Extrait du texte d'Ami Barak, critique d'art

Vernissage du Nøne Futbol Club
© Nøne Futbol Club, 2015



[16:00-19:00] A reading by Jonone
Location:
Galerie Rive Gauche - Marcel Strouk
23, rue de Seine
75006 Paris
M° Mabillon, Saint-Germain-des-Prés, Odéon
France
Phone : +33 (0)1 56 24 42 19
Fax : +33 (0)1 56 24 09 19
Mail : art.rive.gauche@wanadoo.fr
Internet Site : www.galerie-strouk.com
Description:
A reading by Jonone

[16:00-20:00] Vernissage de Hassan Sharif "Le corps humain comme principe universel"
Location:
gb agency
18, rue des Quatre Fils
75003 Paris
M° Rambuteau, Saint-Sébastien - Froissart, Arts et Métiers, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 44 78 00 60
Mail : gb@gbagency.fr
Internet Site : www.gbagency.fr
Description:
Exposition personnelle du 28 Mars au 23 Mai 2015
Vernissage Samedi 28 Mars 2015 de 16h à 20h

Vernissage de Hassan Sharif "Le corps humain comme principe universel"
Hassan Sharif, Thing in The Flying House No.15, 2008

"Chaque expérience m'a mené vers une autre et je pense que tout mon travail depuis 1982, après la période des caricatures et jusqu'à maintenant est une seule et même expérience, en continu. Mes oeuvres présentent parfois des similitudes, mais elles ne se répètent pas. Chaque pièce à son identité propre parce qu'elle naît à un moment précis, son moment. Chaque point de l'aiguille perforant le papier est différent car leur temporalité est différente. Je prépare mes oeuvres pendant des mois. Je couds, je perfore le papier. Oui je passe du temps à méditer; mais la vie après tout n'est-elle pas une méditation sans fin."

L'œuvre de Hassan Sharif est un mouvement continu qui se joue à travers sa vie, ses expériences quotidiennes, ses combats intellectuels, son éducation occidentale et ses racines. Son travail produit des correspondances entre des questionnements modernes et d'autres plus traditionnels et met en relation la subjectivité de l'individu dans un contexte collectif.
Cette exposition propose un temps particulier, celui de l'artiste, un présent qui se développe continuellement, par des gestes qui se répètent, par l'obsession de faire et refaire différemment. Hassan Sharif exalte cette durée infinie, cet état de l'ennui ou de contemplation qui rompt avec la logique des pouvoirs économiques et politiques. A la prolifération des biens, il oppose la continuité du geste. L'artiste nous offre une expérience continue, liée aux gestes de son corps, à sa propre mesure, subjective et poétique.
Cette exposition accompagne les diverses transgressions que l'artiste cultive depuis les années 80 en créant des séquences ou passages, d'une forme à l'autre, d'un medium à l'autre. Dans la série des Books and Boxes, il expérimente la construction d'un récit à partir de systèmes de signes. Avec un début et une fin, l'artiste créé une extension spatiale et visuelle du format littéraire. Dans la série des Experiments, son environnement immédiat devient un champ d'expérimentation soumis tout entier à des modules mathématiques; une approche systématique de ce qui l'entoure se décline aussi dans les dessins intitulés Semi System. L'artiste intègre à ce travail les erreurs du hasard. Ses performances combinent la pensée systématique et une forme d'art qui l'implique physiquement. Elles tentent d'associer la théorie constructiviste à la pratique performative. Ce sont aussi les premières performances réalisées dans la région du Golf. Dès 1982, Hassan Sharif développe la série des Objects. A partir de matériaux simples, naturels puis synthétiques, il fabrique des sculptures qui ont parfois une résonance autobiographique et sont le fruit d'actions simples. Ils sont le miroir du banal et font écho au paysage visuel. L'activité reste répétitive et anonyme, mais l'artiste recharge ces objets auxquels l'industrialisation a fait perdre toute identité.
Cette exposition présente la vision sceptique d'un humaniste face à une société sans repère et surtout la vision d'un esprit critique qui interroge la notion d'art (dans sa dimension philosophique) et le rôle de l'artiste.

[16:30] Rencontre avec Cedric Michon
Location:
L'Imagigraphe
84, rue Oberkampf
75011 Paris
M° Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 48 07 54 20
Internet Site : www.imagigraphe.fr
Description:
Pour :
François Ier
Les femmes, le pouvoir et la guerre, paru aux éditions Belin




[17:00] Signature de Georgia Russell
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
Le catalogue est disponible dans les versions Allemand / Anglais et Français / Italien.

[17:00-20:00] Vernissage de Bogdan Rata "new sculptures"
Location:
Galerie Farideh Cadot
7, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 78 08 36
Fax : +33 (0)1 42 78 63 61
Mail : faridehcadot@aol.com
Internet Site : www.faridehcadot.com
Description:
vernissage le samedi 28 mars de 17h à 20h

exposition du 31 mars au 30 mai 2015
du mardi au samedi de 11h à 19h

Farideh Cadot a le plaisir de vous annoncer la deuxième exposition personnelle en France de l'artiste roumain Bogdan Rata.

Cette exposition comprend une sélection de sculptures inédites, dont chaque pièce est unique.

Bogdan Rata poursuit son travail sur la représentation du corps humain et ses mutations. Conscient de l'angoisse à l'égard de l'altération inéluctable du corps, l'artiste choisit un détail significatif, le combine à d'autres détails, jongle avec les proportions - parfois surdimensionnées, parfois réduites - pour lui donner un sens nouveau et obtenir un résultat qui interroge toujours.

Les combinaisons de membres donnent des formes absurdes - un pied-révolver, un buste-pied - qui font penser à des expérimentations de laboratoire, ayant pour objet de recherche l'esthétique pure.
Le réalisme de ses sculptures et les détails anatomiques, presque chirurgicaux, tranchent avec l'utilisation de matériaux contemporains comme la résine synthétique et les pigments industriels. Le choix de couleur inattendues - rouge vif, bleu roi, gris soutenu - contrastent avec le rendu hyperréaliste.
Travaillant de manière totalement artisanale dans son atelier de Timisoara, Bogdan Rata transcende la discipline classique de la sculpture en lui insufflant une dimension contemporaine, aux allures de science-fiction.

Né en 1984 à Baia Mare en Roumanie, Bogdan Rata vit et travaille à Timisoara. Il a obtenu son doctorat à l'Université Ouest de Timisoara, où il enseigne la sculpture. Il expose régulièrement chez Farideh Cadot depuis 2010. En 2011 et 2012, il est invité aux Biennales de Moscou, Tel Aviv et Liverpool. En 2013, il expose dans le cadre de la Biennale de Venise ; en 2014, à la Manifesta 10 et la Biennale des Indépendants de Liverpool. Son travail a été récemment présenté dans l'exposition Le mur. La collection Antoine de Galbert, à La Maison Rouge à Paris.

Vernissage de Bogdan Rata "new sculptures"
Bogdan Rata, The Garden (Landscape), 2014, technique mixte, 81 x 23 x 45 cm





[18:00-21:00] Inauguration du local PCF Paris 3e
Location:
Le Marais
Marais
75004 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau, Arts et Métiers
France
Description:
Maintenant que notre local est fraîchement rénové, nous vous invitons à une soirée d'inauguration : exposition et apéro au programme.
Communiste ou non, n'hésitez pas à passer !

44 rue Volta
75003 Paris

[18:00] Rencontre avec Didier Hoffmann
Location:
Galerie Couteron
16, rue Guénégaud
75006 Paris
M° Odéon, Mabillon, Pont Neuf, Saint-Michel
France
Phone : +33 (0)1 43 25 62 49
Mobile : +33 (0)6 61 86 61 14
Mail : contact@galerie-couteron.com
Internet Site : www.galerie-couteron.fr
Description:
Dans le cadre de son exposition "algorithmes colorés"

Exposition du mardi 3 au samedi 28 mars 2015
vernissage le jeudi 5 mars à partir de 18 heures en présence de l'artiste

Rencontres avec l'artiste le jeudi 19 et le samedi 28 mars à partir de 18 heures

Rencontre avec Didier Hoffmann

[18:00-20:00] Vernissage d'Itvan Kebadian et Keita Mori
Location:
Galerie Dominique Fiat
16, rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul, Chemin Vert
France
Phone : +33 (0)1 40 29 98 80
Fax : +33 (0)1 40 29 07 19
Mail : info@dominiquefiat.com
Internet Site : www.dominiquefiat.com
Description:
EVENT #2 / METHACITY
Itvan Kebadian et Keita Mori

Un Cycle d'Itvan Kebadian, artiste invité Keita Mori
18h-20h / Samedi 28 mars - Galerie Dominique Fiat

Exposition éphémère visible jusqu'au 12 avril 2015
Cycle en collaboration avec Géraldine Postel

La Galerie Dominique Fiat présente un cycle d'expositions sur l'année 2015.

Le cycle s'articule en trois sessions, qui se calent dans l'entre-programme de la Galerie.

Utilisant l'idée de No Man's Land de cette transition, l'artiste et réalisateur Itvan Kebadian
présente en collaboration avec Géraldine Postel - un work in progress - en invitant des artistes pour chaque volet de ce cycle. La première session a lieu le 28 Mars et reste ouverte au public jusqu'au 12 Avril 2015.

Pour ce premier volet intitulé Méthacity, Itvan Kebadian plonge dans l'espace urbain, joue avec le temps et définit les limites d'un monde parallèle. Il installe dans l'espace des calques, des plans qui semblent issus de jeux vidéos. Entre le courant architectural japonais des Métabolistes et l'univers tragique d'Akira. Il expose en parallèle des villes accidentées et des mégapoles florissantes. Méthacity est un espace où convergent les idées, leurs métaphores et l'énergie de la méthamphétamine.

Keita Mori, jeune artiste japonais actuellement en résidence à Paris (Cité des Arts), premier invité de ce cycle, présente un travail de dessins « sans crayon », des dessins filaires. À l'aide de fils de coton et d'un pistolet à colle, il tisse le dessin pour faire apparaître des plans, des formes dans l'espace : un paysage entre abstraction et architecture. Ce qu'il appelle des bugs sont les fissures et imperfections de cette technique qui sont incontrôlables et imprévisibles. Sorti des techniques traditionnelles Keita Mori suit le fil de son dessin et laisse place à une oeuvre In Situ, non préméditée.

[18:00-21:00] Vernissage de Caetano de Almeida "Tableaux"
Location:
Galerie Anne de Villepoix
18, rue du Moulin Joly
75011 Paris
M° Couronnes, Belleville
France
Phone : +33 (0)1 42 78 32 24
Mobile : +33 (0)6 15 12 19 35
Fax : +33 (0)1 42 78 32 16
Mail : info@annedevillepoix.com
Internet Site : www.annedevillepoix.com
Description:
du 28 mars au 9 mai 2015
Vernissage le samedi 28 mars 2015 de 18h à 21h

L'artiste brésilien Caetano de Almeida présente un ensemble de compositions abstraites de grand format réalisées à l'acrylique sur toile et sur papier. Ces tissages complexes et subtils aux chatoiements irisés offrent au regard des effets d'optique saisissants dans des constructions vibrantes et colorées.

Caetano de Almeida présente un ensemble de compositions abstraites de grand format réalisées à l'acrylique sur toile et sur papier. Elles offrent au regard des effets d'optique saisissants dans des constructions vibrantes et colorées. Ces arrangements laborieux et méticuleux qui semblent tout droit sortis d'un métier à tisser ne doivent pourtant rien à la machine ou à l'instrument, à la règle ou au compas. Ce sont des tissages complexes et subtils qui ne doivent leurs chatoiements irisés qu'à la main de l'artiste.

Caetano de Almeida vit et travaille à Sao Paulo. Né à Campinas (Brésil) en 1964, il fait des études artistiques à la Fondation Armando Alvares Penteado, qu'il poursuit à l'Université de Sao Paulo.

La réflexion sur les motifs et leurs combinaisons est un élément central de son travail. Elle provient tout particulièrement de son observation et de son intérêt pour les modes vestimentaires et les tissus utilisés en Inde et dans l'Etat de Bahia et le caractère comme les émotions qu'ils procurent.

Car tout dans son œuvre se rapporte à l'appropriation et à la réplique. Rien n'est original, car pour lui le monde que l'on voit n'est que pastiche. Rien n'est vrai, tout n'est que surface et superficialité. Et c'est précisément ce que révèle cette superficialité qui intéresse l'artiste, la relation que chaque individu entretien avec elle, la sensation et l'émotion que procure le motif, dans ses combinaisons comme dans ses distorsions.

Bien que chaque motif fasse l'objet d'une organisation mathématique rigoureuse et d'une structure scientifiquement composée, il n'est pas choisi au hasard. L'artiste va puiser dans sa mémoire pour des raisons affectives et émotionnelles l'image qui lui sert de point de départ. Par le choix de lignes, de couleurs et de compositions traditionnelles ou populaires, tout un chacun peut se retrouver dans chaque image ainsi convoquée, telle une madeleine de Proust. Mais cette perception rassurante est rapidement mise à mal par des imperfections et distorsions dans la trame.

Caetano de Almeida dit vouloir déconstruire ainsi la stabilité tout en maintenant la structure. Par cette série, l'artiste nous invite bien par la métaphore à remettre en question la structure même de nos perceptions, de nos souvenirs et de nos émotions dans une belle leçon d'humilité.

Laurent de Verneuil

[18:00-21:00] Vernissage de Dorothy Iannone "Welcome To Our Show"
Location:
Air de Paris
32, rue Louise Weiss
75013 Paris
M° Chevaleret, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 44 23 02 77
Fax : +33 (0)1 53 61 22 84
Mail : fan@airdeparis.com
Internet Site : www.airdeparis.com
Description:
Dorothy Iannone vous invite chez Air de Paris pour sa deuxième exposition personnelle, qui réunira des œuvres de 1961 à 2015 : peintures, dessins, films, objets ou livres, dont l'esthétique visuelle fortement narrative est autobiographique.

Vernissage le samedi 28 mars de 18h à 21h
du 28 mars au 16 mai 2015

Ode joyeuse à une sexualité débordante, prônant l'union extatique et l'amour inconditionnel, l'œuvre de Dorothy Iannone est profondément attachée au concept philosophique d'Eros. Cette exposition réunit des œuvres de 1961 à 2015: peintures, dessins, films, objets ou livres, à l'esthétique visuelle narrative et autobiographique.

Cette exposition de Dorothy Iannone réunit des œuvres de 1961 à 2015: peintures, dessins, films, objets ou livres, toutes œuvres dont l'esthétique visuelle fortement narrative est assurément autobiographique.

Ode joyeuse à une sexualité débordante, prônant l'union extatique et l'amour inconditionnel, l'œuvre de Dorothy Iannone a fréquemment été confrontée à la censure et notamment dès 1969, lors de l'exposition «Friends» organisée par Harald Szeemann à la Kunsthalle de Bern. Dorothy Iannone a d'ailleurs restitué entièrement cet événement dans son livre d'artiste The Story of Bern.

«Welcome To Our Show» invite le public à apprécier l'irrésistible générosité d'une artiste rare et profondément attachée au concept philosophique d'Eros. A la question de savoir comment elle souhaitait entrer dans l'histoire, Dorothy Iannone répondit: «Comme une amante, (puis elle pensa en elle-même) une brillante amante». Elle ajouta: «Ma vie a déterminé et détermine encore aujourd'hui le type d'amante que je suis. Peut-être que je ne connais pas encore le mot pour le décrire, néanmoins, je suis là, comme vous, vibrant dans ce monde que nous savons à présent composé de billions de galaxies, et mes attentes, tout comme les vôtres, sont de trouver le centre de moi-même et de rejoindre le jardin de la joie, tel est l'unique attribut de l'amant à travers lequel je peux, sans certitude absolue, mais cependant avec un désir ardent, me définir». (Censorship and The Irrepressible Drive Toward Love And Divinity, page 86, Catalogue Migros Museum für Gegenwartskunt, Zurich, Dorothy Iannone)

Dorothy Iannone est née à Boston en 1933. Elle vit et travaille à Berlin.

Vernissage de Dorothy Iannone "Welcome To Our Show"

[18:00] Vernissage de Matthew McCaslin & Michael Scott "Courants alternatifs"
Location:
Galerie Triple V - Projets
24 & 34, rue Louise Weiss
75013 Paris
M° Chevaleret, Bibliothèque François Mitterrand
France
Phone : +33 (0)1 45 84 08 36
Mail : info@triple-v.fr
Internet Site : www.triple-v.fr
Description:
Les œuvres de Matthew McCaslin utilisent des objets électroniques évoquant le désordre de la nature, et Michael Scott est connu pour ses peintures de lignes mécaniques et révélatrices d'imperfections. Triple V vous invitent à une exposition réunissant ces deux artistes américains.

Vernissage le samedi 28 mars à partir de 18h
du 29 mars au 14 mai 2015

[18:30] Vernissage d'artistes russes
Location:
19 Côté Cour
19, rue Marc Seguin
75018 Paris
M° Marx Dormoy
France
Phone : +33 (0)1 85 09 04 10
Mail : contact@19cotecour.fr
Internet Site : www.19cotecour.fr
Description:
Le 28 mars dernier, le 19 Côté Cour a ouvert ses portes pour une exposition rencontre organisée par la galeriste Américaine Dianne Beal (galerie Blue Square - Washington) et Alexandra de Viveiros (galerie nomade d'Alexandra de Viveiros - Paris), autour des dernières créations d'artistes russes. C'est lors de cette soirée conviviale que nous avons pu découvrir le travail de Gluklya, sélectionnée pour la 56ème Biennale de Venise « All the World's Futures », Katia Kameneva, Leonid Tishkov, Valeria Nibiru et Anton Bundenko.

Une rencontre qui s'est effectuée autour de photographies, de vidéos, d'installations, et de dessins, nous transportant dans des univers variés, aussi bien politique et sociale avec les oeuvres Gluklya, qu'enfantin avec les dessins de Valeria Nibiru et Katia Kameneva ou encore poétique avec la « Lune privée » de Leonid Tishkov.

Durant deux jours, le 19 Côté Cour a pu accueillir les oeuvres de ces artistes, largement exposées dans les institutions internationales.






[19:00-21:00] Performance "Le son de l'écriture"
Location:
Galerie Vincenz Sala
52, rue Notre Dame de Nazareth
75003 Paris
M° Temple, République
France
Phone : +33 (0)9 82 47 37 15
Mobile : +33 (0)6 58 93 39 27
Mail : vincenz.sala@vsala.com
Internet Site : www.vsala.com
Description:
Une proposition de Klaus Speidel

Avec : Lina Ben Rejeb, Jean-Michel Espitallier, Myriam El Haïk, Jean-Christophe Norman, Igor Sacharow-Ross, Chiara Zocchi

Exposition du 21 mars au 18 avril
Vernissage le 21 mars, 18h-21h

Le 28 mars à 19h, performance "Le son de l'écriture" avec Jean-Michel Espitallier et Chiara Zocchi

Le 11 avril à 19h, rencontre avec Klaus Speidel et Helmut Bauer

Ce qui réunit les artistes de cette exposition, c'est un intérêt pour les formes de l'écriture en deçà de la signification conventionnelle. En littérature, c'est la poésie qui se rapproche le plus de cette vision. Lorsque le sens lexical des mots disparaît, autre chose peut se faire jour, une forme, un mouvement, un rythme, une temporalité.

écriture n. f.
1. Représentation de la parole et de la pensée au moyen de signes graphiques.
2. Acte d'écrire des textes, des œuvres.

Y a-t-il un sens dans l'action d'écrire, qui serait entièrement indépendant du contenu? Une sédimentation du temps de l'écriture? Une signification qui pourrait apparaître dans la ligne écrite elle-même? Y a-t-il quelque chose qui est propre à l'écriture de l'écriture, de toute écriture, peu importe son lexique? Ce sont là quelques‐unes des questions que pose «L'écriture de l'écriture».

Chacune des œuvres de l'exposition incarne ainsi la quête d'un sens en dehors de la signification conventionnelle des signes scripturaux. Poètes ou artistes, russes ou tunisiens, formés aux beaux-arts, au conservatoire de musique ou autodidactes, les artistes réunis dans l'exposition se ressemblent peu par leur parcours, leur culture, leur génération et, même, leurs alphabets (qui comptent 26, 28 et 33 lettres, respectivement).

Ce qui les rapproche est un intérêt pour les formes de l'écriture en deçà de la signification conventionnelle. Lorsqu'on écrit pour communiquer, la visée est utilitaire: il s'agit de faire passer un message, moyennant le sens des mots utilisés. Or, il existe des écritures dont l'objectif n'est pas de faire comprendre les pensées qu'elles expriment, qui ne cherchent pas à communiquer un message moyennant des codes appris. Leur schéma de références est privé - ou il n'y en a pas. Ecrire ainsi ce n'est pas assembler les symboles d'une écriture (par exemple latine, arabe ou cyrillique) de façon nouvelle et potentiellement inouïe. C'est chercher le sens ailleurs: dans les formes scripturales elles‐ mêmes, en-deçà d'un langage commun, ou alors dans l'action qui les a fait exister. Celle-ci implique un corps et un temps propre, généralement oubliés face au texte qu'on lit.

Comme c'est rarement un pur esprit qui a écrit, ce n'est pas non plus un esprit seul qui lit. Ecriture et lecture sont incarnées et se déroulent dans l'espace et le temps. Car s'il y a un temps de l'écriture, la Schreibzeit dont parle Hanne Darboven, un écrit propose toujours aussi une Lesezeit, comme un programme temporel à activer lors de la lecture. Autrement dit: l'écrit n'est spatial qu'en surface. En profondeur, il est doublement temporel. Or, l'hypothèse d'un sens qui ne serait pas celui des mots n'est que rarement la première que fait un récepteur.

Culturellement renforcée, la signification lexicale risque toujours d'écraser les autres, pour le lecteur ordinaire autant que le savant: hors du texte point de salut, affirmait Greimas. Il s'intéressait aux dispositifs linguistiques du texte et aux structures narratives qui s'y manifestent.

Mais l'écriture n'est pas le texte (et vice-versa). Ce n'est qu'à condition que le sens conventionnel ait été évacué que l'attention du lecteur peut être déportée. Car l'accès au sens d'un mot reconnu est automatique et précède notre compréhension consciente. Pour nous permettre de voir l'écriture en deçà de l'écrit, la mise à mal du sens conventionnel est donc indispensable.

Lorsque le sens lexical des mots disparaît, autre chose peut se faire jour, une forme, un mouvement, un rythme, une temporalité. En littérature, c'est la poésie qui se rapproche le plus du projet des artistes qui n'écrivent pas seulement pour dire les mots, mais aussi pour donner à voir et à vivre leur agencement. Ce n'est donc pas un hasard que deux des artistes de l'exposition sont des poètes. Et si, malgré la diversité des approches, quelque constante, imprévisible en amont, venait ici à apparaître, il se pourrait bien que ce soit là le propre de l'écriture de l'écriture.

[19:00] Vernissage « Pie VII face à Napoléon »
Location:
Château de Fontainebleau
Place du Général de Gaulle
77300 Fontainebleau
M° Gare SNCF Fontainebleau-Avon
France
Phone : +33 (0)1 60 71 50 70
Fax : +33 (0)1 60 71 50 71
Mail : contact.chateau-de-fontainebleau@culture.fr
Internet Site : www.musee-chateau-fontainebleau.fr
Description:
EXPOSITION DU 28 MARS AU 29 JUIN 2015

Le château de Fontainebleau a accueilli par deux fois le pape Pie VII, comme hôte sur le chemin du sacre en 1804, puis comme prisonnier entre 1812 et 1814. L'appartement des Reines-Mères, baptisé depuis lors « appartement du Pape », en conserve aujourd'hui le souvenir.

Fontainebleau est à cet égard l'un des lieux qui incarne le mieux les relations tumultueuses entre Rome et Paris, dont l'une des expressions est la « guerre d'image » que se livrent les deux puissances, de 1796 à 1814.

L'exposition évoque d'abord la mainmise des Français sur quelques-uns des trésors de la collection pontificale, la célébration du concordat de 1801 par l'imagerie officielle ou encore l'iconographie subtile des cadeaux diplomatiques lors du sacre de 1804. La guerre de propagande, qui atteint son paroxysme avec l'invasion des États pontificaux en 1808 et l'arrestation de Pie VII en 1809, est ensuite décryptée à travers l'image d'une Rome antique renaissant grâce au « César moderne ». Le Pape, retenu à Savone depuis 1809, est conduit à Fontainebleau en 1812, où les deux protagonistes s'affrontent. L'Empereur parvient à arracher en janvier 1813 un éphémère concordat au Pape qui, libéré en 1814, est accueilli à Rome par une imagerie triomphaliste.

Près de 130 œuvres, parmi lesquelles des acquisitions inédites, ainsi que des prêts exceptionnels des musées du Vatican ou de la Sacristie pontificale, illustrent un affrontement où se combinent enjeux religieux, politiques et artistiques.

En écho, sur les lieux mêmes de sa détention, les éléments retrouvés et restaurés du mobilier qu'a connu Pie VII sont rassemblés pour la première fois depuis le Premier Empire.

Exposition présentée dans l'appartement du Pape et dans la salle de la Belle Cheminée

[19:30] MENDELSON au Scanner - Festival Hors Limites
Location:
Le 3993
39, rue Carnot
93230 Romainville
M° Mairie des Lilas
France
Description:
Le 3993 a le grand plaisir d'accueillir le festival Hors limites avec un concert de Pascal Bouaziz avec Jean-Michel Pirès (Mendelson en duo)

Restauration au bar - vente de disques







[20:30] Earth Hour
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
http://www.earthhour.fr

Le samedi 28 mars 2015 à 20h30, des millions de personnes tout autour du monde éteindront la lumière pour une durée d'une heure pour célébrer leur engagement pour la planète. Rejoignez le mouvement, utilisez votre pouvoir, et dès maintenant, allons plus loin qu'une heure.

En 2014, Earth Hour a mobilisé près de 162 pays, 7000 villes et a eu 1.2 milliard de mentions sur Twitter le 29 mars. Cette année, le samedi 28 mars à 20h30, les lumières du monde entier seront éteintes pendant une heure.

[20:30] Vernissage d'Elisabeth Ballet & Véronique Joumard
Location:
Le Cyclop
de Jean Tinguely
Le bois des pauvres
dans le chemin, face au 66 rue Louis Pasteur
91490 Milly-la-Forêt
France
Phone : +33 (0)1 64 98 95 18
Fax : +33 (0)1 64 98 95 72
Mail : association@lecyclop.com
Internet Site : www.lecyclop.com
Description:
VERNISSAGES

de la première étape de l'installation
d'Elisabeth Ballet et Véronique Joumard,
"123 SOLEIL"

et d'une programmation de vidéos de
Jean-Michel Pancin, Laëtitia Badaut Haussmann et Victor Alimpiev,
"LE CERCLE EN MOUVEMENT"

Rendez-vous au Cyclop de Jean Tinguely à Milly-la-Forêt
(Accès libre)

Une navette gratuite sera à votre disposition depuis Paris,
sur réservation par mail ou téléphone, dans la limite des places disponibles.
Départ à 19h15 au :
3 Place Denfert-Rochereau
75014 Paris
(Face à la sortie de la station de RER)
Réserver et contacter :
association@lecyclop.com
+33(0)1 64 98 95 18









[22:00] Inauguration de l'Élite
Description:
8 Rue Baillet
Paris

Inauguration de l'Élite

15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00  
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés