Thursday, September 3, 2015
Public Access


Category:
Category: All

03
September 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4

  Présentations presse
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Présentations presse

>> invitations

Fête nationale du Qatar
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fête nationale du Qatar

Exposition "L'Air des géants"
Location:
Parc de la Villette
211, avenue Jean Jaurès
Parc de la Villette
75019 Paris
M° Porte de Pantin, Porte de la Villette
France
Internet Site : www.villette.com
Description:
Exposition du 27 août au 13 septembre

Dix œuvres monumentales sont déployées sur le parc de la Villette et en esquissent un parcours inédit où dialoguent bâtiments emblématiques et œuvres contemporaines ; s'en dessine la proposition d'un nouvel urbanisme.Les œuvres présentées, tout en plastique gonflable ou en tissu, sont conçues par des artistes internationaux qui ont ressenti le besoin d'espace pour s'exprimer.Ces œuvres imposantes atteignent des dimensions colossales alors qu'il leur aura suffi d'être transportées dans une valise pour arriver jusqu'à la Villette.

A la fin de l'été, La Villette accueille l'exposition L'Air des Géants. Toutes en plastique gonflable ou en tissu, ces dix œuvres monumentales conçues par des artistes internationaux redessinent l'architecture du parc. En accès libre

A l'instar de La Bicyclette Ensevelie, ces œuvres atteignent des dimensions colossales. Sauf qu'il aura suffi d'une valise pour les amener à la Villette !
Le « gonflable » apparaît comme un média récurrent dans la scène de l'art actuel, et est devenu un passage dans la carrière d'un artiste, comme une confrontation nécessaire à la matière. En effet, Niki de Saint Phalle avait signé quelques Nanas surprenantes en PVC, Christo y a trouvé le matériau idéal pour rentrer dans le Guinness Book des records en concevant la plus grande sculpture jamais créée, Anish Kapoor en a constitué son projet pour la Monumenta 2011, même Paul McCarthy en a fait un de ses support préférés pour des sculptures aux formes insolites dans les années 2000.
Apparitions fantastiques, immersion dans des installations qui se transforment au gré de nos mouvements, symboles de l'artifice ou du street-art, toutes ces œuvres encouragent à repenser son environnement, à voir la ville sous un angle différent.

Commissariat de l'exposition : Barbara Lerbut, Le Manège, Maubeuge

avec des oeuvres de Stefan Sagmeister, Choi Jeong Hwa, Pete Hamilton et Pedro Estrellas (Designs in Air), Les Plasticiens Volants, Johan Muyle

Exposition "L'Air des géants"
About being irritated (c) Choi Jeong Hwa - photo Carole Polonsky

Exposition "L'Air des géants"
Eveybody Always Thinks They Are Right (c) Stefan Sagmeister - photo Carole Polonsky

Exposition "L'Air des géants"
Fruit tree (c) Choi Jeong Hwa - photo Carole Polonsky

Exposition "L'Air des géants"
Paint the town red (c) Filthy Luker et Pedro Estrellas - photo Carole Polonsky

Exposition "L'Air des géants"
Poulpe (c) Les Plasticiens Volants - photo Carole Polonsky

Exposition "L'Air des géants"
White Lotus (c) Choi Jeong Hwa - photo Carole Polonsky

Exposition "L'Air des géants"
Fluctuat Nec Mergitur (c) Johan Muyle - photo Carole Polonsky

Fête nationale de Saint-Marin
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Selon la légende, l'ermite Marinus, futur Saint Marin, aurait fondé le village qui devait devenir la capitale de l'état de Saint-Marin sur les pentes du mont Titan, le 3 septembre 301. Le 3 septembre est ainsi devenu le jour de la fête nationale de l'état de Saint-Marin.

08:00 [08:45] Lancement de l'Arche de Noé Climat
Location:
Gennevilliers
Gennevilliers
92230 Gennevilliers
M° Gabriel Péri, Les Agnettes, Les Courtilles, RER C Gennevilliers
France
Internet Site : www.ville-gennevilliers.fr
Description:
A l'occasion du lancement de
« ARCHE DE NOÉ CLIMAT »,

Une réalisation pédagogique visant à mobiliser les Français
sur les enjeux de la 21ème Conférence des Parties (COP 21)

Ségolène Royal,
Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

et Gad Weil, créateur de « Arche de Noé Climat »

vous convient à une visite, en avant-première,

de l'atelier de fabrication des 140 sculptures animales constituant cette création artistique
qui recueilleront de septembre à décembre 2015, à Paris et au coeur de grandes villes de France
les solutions climatiques du grand public.

JEUDI 3 SEPTEMBRE 2015 À 8H45

Port de Gennevilliers
Bâtiment F3
11 route du môle 1-2
92631 Gennevilliers

09:00 [09:00-15:00] Inauguration presse de la première boutique Animanà
Description:
Animanà
16 rue St-Placide
Paris

La première boutique Animanà ouvre ses portes à Paris en septembre.

Crée par Adriana Marina, Animanà présente une collection de textiles pour la maison et des accessoires de mode intemporels conçus en fibres naturelle de Patagonie et des Andes : l'alpaga, le guanaco, le lama, la vigogne et la laine merinos.

La marque ouvre son premier espace en plein coeur du 6ème arrondissement. L'occasion de découvrir les collections maisons et mode ainsi que la marque de bombachas (pantalons argentins), Mulita. Cet espace met à l'honneur les cultures Andine et Patagonienne, les traditions et le savoir-faire local. Adriana Marina, accompagnée et soutenue par Dominique Peclers, crée des collections qui correspondent à nos modes de vie contemporains tout en restant fidèle aux principes qui sont à l'origine de la création d'Animanà : le commerce équitable, le développement durable et la valorisation du produit "unique".

Rendez-vous le 3 septembre pour découvrir la boutique !

Julie Bonfils
Attachée de presse
Design & Home Living
+33 1 55 28 38 28

Inauguration presse de la première boutique Animanà

[09:30-21:00] Indian Summer dans la rue du Mail
Description:
rue du Mail et place des Petits Pères

Indian Summer dans la rue du Mail

[09:30-18:00] Journée presse Martinelli Luce
Location:
Asteri
7, boulevard Raspail
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 22 30 00
Fax : +33 (0)1 42 84 27 71
Mail : raspail@asteri.fr
Internet Site : www.asteri.fr
Description:
Martinelli Luce a fait sa renommée avec des pièces iconiques telles que Pipistrello ou Ruspa, dessinés par Gae Aulenti, Serpente, Cobra, Foglia, et les Rondini, conçus par Elio Martinelli, etc. Découvrez les nouveautés de Martinelli Luce, des luminaires innovants et inspirants (avec Karim Rashid, Studio Natural, Emiliana Martinelli…) !

Journée presse Martinelli Luce

[09:30-18:00] Journée presse Roche Bobois
Location:
Roche Bobois
207, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 49 54 01 70
Fax : +33 (0)1 49 54 01 79
Mail : paris7@roche-bobois.com
Internet Site : www.roche-bobois.com
Description:
Journée presse ROCHE BOBOIS

[09:30-18:00] Lancement "Pilot Chair" de Barber & Osgerby
Location:
Knoll International SA
268, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
M° Assemblée Nationale, Solférino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 44 18 19 99
Fax : +33 (0)1 45 50 20 62
Mail : france@knolleurope.com
Description:
Lancement "Pilot Chair" de Barber & Osgerby


[10:00-16:00] 80 ans de la chaise A de Tolix
Location:
Persona Grata
71, boulevard de Sébastopol
75002 Paris
M° Etienne Marcel, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 33 15 15
Mail : info@persona-grata.com
Internet Site : www.persona-grata.com
Description:
La chaise A de Tolix fête ses 80 ans, pour cette occasion huit designers de talents ont livré leur interprétation de la chaise mythique lors de l'exposition "Face to Face with an Icon" à Milan.

Cette exposition fera le tour du monde avec une première apparition à Paris uniquement du 4 au 27 septembre 2015 chez Persona Grata, où 8 réinterprétations de la chaise A mythique par 8 designers internationaux seront exposées.

Persona Grata vous invite donc à découvrir en avant-première l'exposition "Face to Face with an Icon" lors de sa journée presse le :
Jeudi 3 septembre 2015 de 10h à 16h
RSVP : emiliestofft@emilie-press.fr

Elle a 80 ans et pas une ride. Longtemps populaire, car légère, robuste et empilable, elle est devenue une icône absolue, présente dans les collections du Vitra design Museum, du MoMA, et du Centre Georges Pompidou. Née à Autun en Saône et Loire, une commune bourguignonne aux portes du Morvan, elle y est toujours fabriquée. Elle, c'est la chaise A de Tolix, fleuron du design industriel de l'entre deux guerres, qui a conquis le monde entier, pas seulement les terrasses des cafés, mais aussi les maisons de campagne, les lofts et les appartements modernes.

Pour célébrer cet anniversaire, Chantal Andriot, Présidente de Tolix, a fait appel à Kilian Schindler, designer et nouveau directeur artistique de Tolix, pour imaginer un projet hors du commun. Réinterprétés par 8 designers internationaux (Bethan Laura Wood, Studio Formafantasma, Giulio Ridolfo, Sebastian Herkner, Julie Richoz, Konstantin Grcic, Julien Ceder, Lex Pott) et présentés au dernier Salon de Milan, les 8 modèles exclusifs sont présentés pour la première fois à Paris, au travers d'une exposition chez Persona Grata du 4 au 27 septembre 2015. L'installation, dont une partie se trouve en vitrine de la boutique, rend hommage à cette grande dame du design industriel créée par Xavier Pauchard en 1935. En présence de leurs ancêtres, ces chaises customisées des 8 designers sont désormais disponibles sur commande, en édition limitée à 10 exemplaires.

facetoface.tolix.fr
tolix.fr

>> invitation

80 ans de la chaise A de Tolix

[10:00] CASSINA & SAMMODE présentent Light Lady
Location:
Cassina
236, boulevard Saint-Germain
75007
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 84 92 92
Fax : +33 (0)1 45 44 68 90
Mail : cassina@cassina.fr
Internet Site : www.cassina.com
Description:
CASSINA & SAMMODE présentent Light Lady

[10:00-18:00] Journée presse Noël 2015 du Printemps
Location:
Grands Magasins Printemps Haussmann
56-64, boulevard Haussmann
75009 Paris
M° Chaussée d’Antin - La Fayette, Havre - Caumartin, RER A Auber
France
Phone : +33 (0)1 42 82 50 00
Description:
150ème anniversaire du Printemps – Acte 2

7 Partenaires et 250 créations exclusives (Mode Femme, Mode Homme, Mode Enfant, Accessoires, Lingerie, Maison, Beauté)

Auditorium Haussmann – Printemps Mode étage 7

[10:00] Présentation officielle de l'association "Les Bonnes Fées"
Location:
Hôtel Raphael
17, avenue Kléber
75116 Paris
M° Kléber
France
Phone : +33 (0)1 53 64 32 00
Fax : +33 (0)1 53 64 32 01
Mail : management@raphael-hotel.com
Internet Site : www.raphael-hotel.com
Description:
en présence de Marine Lorphelin, Alexandra Rosenfeld, Camille Cerf, Sylvie Tellier, Rachel Trapani

RSVP juliette parizy
j.parizy@tvconseil.fr

Présentation officielle de l'association "Les Bonnes Fées"

[10:00-18:00] Présentation presse des nouveautés EDRA
Location:
Silvera Université
47, rue de l'Université
75007 Paris
M° Solferino, RER C Musée d'Orsay
France
Phone : +33 (0)1 45 48 21 06
Fax : +33 (0)1 45 48 21 13
Mail : universite@silvera.fr
Internet Site : www.silvera.fr
Description:
Présentation presse des nouveautés EDRA

[10:00-17:00] Showroom Serge Ferrari : Marine Peyre invitée - Présentation presse
Location:
Showoom Serge Ferrari
56, rue du Faubourg Saint-Antoine
Cour du Bel Air
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)9 83 61 79 65
Mail : showroom.sergeferrari@sergeferrari.com
Internet Site : www.sergeferrari.com
Description:
Pour sa première exposition, le showroom SERGE FERRARI invite la designer Marine Peyre à s'exprimer.

Deux nouvelles créations à découvrir en avant-première :
> Pastilles, une cloison amovible et acoustique
> Module E, un ensemble de forme 100% friendly pour les enfants, adapté aux besoins des collectivités et réalisé dans un tout nouveau matériau mis au point par Serge Ferrari : Stamskin ONE

Une exposition à découvrir pendant la Paris Design Week
Du samedi 5 au samedi 11 septembre 2015

Journée Presse :
Jeudi 3 septembre de 9h à 17h (en présence de Marine Peyre)

Showroom Serge Ferrari : Marine Peyre invitée - Présentation presse

[10:00] Visite de presse de l'exposition "Gitane à la guitare"
Location:
Maison d'Art Bernard Anthonioz
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
16, rue Charles VII
94130 Nogent-sur Marne
M° RER A Nogent-sur Marne
France
Phone : +33 (0)1 48 71 90 07
Fax : +33 (0)1 48 71 84 67
Mail : contact@maba.fnagp.fr
Internet Site : maba.fnagp.fr
Description:
En présence des artistes

Du 3 septembre au 18 octobre prochains, la Maison d'Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne présente une exposition de Bastien Aubry et Dimitri Broquard, intitulée Gitane à la guitare. Croisant les champs de l'artisanat, du design, du graphisme et des arts plastiques, les œuvres de ce duo d'artistes s'inspirent de la culture populaire, de l'art brut, des objets du quotidien, et jouent de façon jubilatoire l'interaction des matériaux et des formes. Laissant visible le faire, leurs réalisations célèbrent la poésie de l'échec et la beauté du moins-que-parfait. Avec humour et parfois quelques grincements de dents, l'exposition propose un parcours dans un univers où les objets – parfois difformes – sont dysfonctionnels, où les équilibres sont instables et où les formes s'épanchent et sortent du cadre.

Pour ce projet inédit, Bastien Aubry et Dimitri Broquard ont mené un travail de recherche dans les archives de la Bibliothèque Smith-Lesouëf de la MABA, et ont réagi au contexte spécifique du site. Ils se sont ainsi plus particulièrement attachés à ses liens anciens et actuels avec la création artistique. Une certaine vision et esthétique romantique de l'art et de la peinture – aujourd'hui passée de mode – qui transparaît aussi bien dans les œuvres de Madeleine Smith (dernière occupante de la demeure où est installée la MABA) que dans celle des anciens résidents de la Maison Nationale des Artistes – maison de retraite pour artistes – est ainsi mise à l'épreuve du monde contemporain par le duo qui en propose de nouvelles alternatives.

Bastien Aubry et Dimitri Broquard se rencontrent à l'École d'Art de Bienne (Suisse) dans les années 90, où ils apprennent les bases strictes du graphisme suisse et les joies de l'expérimentation visuelle. En 2002, ils fondent à Zurich le studio de graphisme FLAG qui réalise alors divers projets dans le domaine culturel, tels que affiches, magazines, illustrations. Désormais et depuis 2007, les artistes s'affichent sous leurs vrais noms, dans une démarche plastique qui privilégie de plus en plus l'installation.

Vernissage de Bastien Aubry et Dimitri Broquard "Gitane à la guitare"



[11:00] Gérard Larcher : Conférence de presse de rentrée
Location:
Le Sénat
Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard
Palais du Luxembourg
75291 Paris Cedex 06
M° Odéon, Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 42 34 20 00
Fax : +33 (0)1 42 34 26 77
Internet Site : www.senat.fr
Description:
Présidence du Sénat, Petit Luxembourg

[11:15] Conférence de presse de la course « La Parisienne »
Location:
Hôtel de Ville de Paris
5, rue Lobau
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 42 76 40 40
Internet Site : www.paris.fr
Description:
Conférence de presse de la course « La Parisienne »






[14:00] Vernissage presse de Jean-Alain Corre "Oozzz... da zzzz... Hom i n g"
Location:
Galerie Thomas Bernard-Cortex Athletico
13, rue des Arquebusiers
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 75 50 42 65
Mail : info@cortexathletico.com
Internet Site : www.cortexathletico.com
Description:
Déménagement de la galerie Thomas Bernard-Cortex Athletico
Inauguration du nouvel espace au 13 rue des Arquebusiers le 5 septembre 2015

Exposition inaugurale de Jean-Alain Corre
"Oozzz... da zzzz... Hom i n g"

Du 5 septembre au 17 octobre 2015
Vernissage le 5 septembre à 19h
Visite de presse le 3 septembre à 14h

La galerie Thomas Bernard-Cortex Athletico, Paris déménage !
Début septembre 2015, elle quittera la rue du Grenier Saint-Lazare pour s'installer dans l'ancien espace de la galerie Art : Concept, 13 rue des Arquebusiers, Paris 3ème, près de la rue Saint-Claude, au cœur d'un quartier incontournable pour tout professionnel ou amateur d'art contemporain. Ce nouvel espace de 150 m2 sera inauguré le 5 septembre par une exposition personnelle du jeune artiste français Jean-Alain Corre. Intitulée Oozzz... da zzzz... Hom i n g, celle-ci présentera, jusqu'au 17 octobre, un ensemble d'œuvres fraîchement produites.

Vernissage de Jean-Alain Corre "Oozzz... da zzzz… Hom i n g"
Jean-Alain Corre
Johnny, épisode 8 : Ginger n'est pas une fille, 2013
Céramique, acier, cuivre, silicone, couette, liquide aphrodisiaque, 2,20 × 5 × 6 m
Dimensions variables
Vue de l'exposition Blaise Adilon, IAC, Institut d'Art Contemporain, Villeurbanne
Co-production DRAC Rhône-Alpes et Rendez-vous 13 / École des Beaux-Arts de Lyon








[16:00] Vernissage de l'exposition "Pratiques et rituels Tamang"
Location:
Galerie Le Toit du Monde
6, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 54 27 05
Fax : +33 (0)1 43 54 27 05
Mail : contact@letoitdumonde.net
Internet Site : www.letoitdumonde.net
Description:
Comme l'an passé la galerie présente les extraits du film en cours de montage sur les chamans Tamang d'Adrien Viel et Aurore Laurent.

Pratiques et rituels Tamang
Un village de chamans dans le district de Kavrapalanchok

Adrien Viel et Aurore Laurent seront présents les 3 et 12 septembre pour présenter leur travail.
Ce sera aussi l'occasion de présenter des objets chamaniques ainsi que des objets rituels.









[17:00-21:00] Vernissage "Théodore Strawinsky et la France"
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
Exposition dans l'atelier

Vernissage le jeudi 3 septembre de 17h à 21h
du 3 au 26 septembre 2015
du mardi au samedi de 14h à 20h

LA FONDATION TAYLOR et LA FONDATION THÉODORE STRAWINSKY ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition "Théodore Strawinsky et la France".

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Autres Mondes"
Location:
Cloître des Billettes
Centre Culturel Luthérien
24, rue des Archives
75004 Paris
M° Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 40 72 38 79
Description:
Peintures et Sculptures
avec Bonnin Gilles, Jean Hazera, Corine Pagny, Nicole Pfund, Alain Ponçon, Véronique Wibaux et leurs invités

Du 1 au 15 septembre 2015
Tous les jours de 11h à 19h et les dimanches de 13h à 19h
Vernissage le jeudi 3 septembre 2015 à partir de 17h

Vernissage de l'exposition collective "Autres Mondes"

[17:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Youngster"
Location:
Galerie Vanessa Quang
7, rue des Filles du Calvaire
Fond de cour, porte gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 44 54 92 15
Fax : +33 (0)9 50 42 81 96
Mail : info@galerie-quang.com
Internet Site : www.galerie-quang.com
Description:
DU JEUDI 3 SEPTEMBRE AU SAMEDI 17 OCTOBRE 2015
Vernissage jeudi 3 septembre de 17h à 21h
Fermeture exceptionnelle de la galerie du 25 septembre au 4 octobre inclus.

Commissaire invité : Nicolas Blamoutier

Artistes présentés :
Céleste Castelot, Claudio Coltorti, Patrick Guidot, Rodolphe Levilain, Tom Masson, MYMO, SANKS et Anna Zoria

L'exposition « Youngster » est née de la volonté de donner une tribune insolente à la créativité d'artistes et de designers de moins de trente ans, venus du monde entier. « Younster » est un appel à la jeunesse à retomber en enfance.

Ainsi, pour la troisième année consécutive, la Galerie vanessa Quang laisse carte blanche à l'imaginaire ludique et coloré, réel ou fantasmé, d'un collectif pluridisciplinaire aux propositions audacieuses, un brin décalées.


A PROPOS DES ARTISTES

CÉLESTE CASTELOT
http://celestecstlt.tumblr.com
"Céleste Castelot est une jeune artiste française. Après un passage à l'Atelier de Sèvres, elle a poursuivi ses études aux Beaux-arts de Paris où elle achève actuellement sa troisième année. (...)Un trait caractéristique ? La couleur. La couleur se profile par petites touches, par triangles monochromatiques, par morceaux de céramique fragmentée, par le tracé fin d'un visage de profil. La couleur est contraste, elle se fait caressante ou agressive selon le désir de l'artiste. La couleur exprime le jeu de Céleste, ce jeu d'expression de réalité selon son imaginaire et sa palette. Ses œuvres cherchent, en un mot, à peindre ses idées." - laplumedauphine.fr

CLAUDIO COLTORTI
Né en 1989 à Naples, il entre en 2011 à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris dans l'atelier de Jean-Michel Alberola.
Claudio Coltorti explore les relations entre son geste, la surface qu'il choisit, la lumière et le ton de la couleur qu'il utilise. Fasciné autant par la répétition que par l'imprévisibilité, il observe la force des matières ou des comportements qui l'entourent ainsi que leurs répercutions dans la pratique de son travail.
Considérant cela comme un événement qui ne peut pas passer inaperçu, qui laisse des traces, plus ou moins visibles, il cherche à comprendre le passage humain dans un espace, physique et mental.

PATRICK GUIDOT
http://www.patrickguidot.fr
A l'instar de ses toiles, P. Guidot est un artiste en mutation permanente. Sous l'influence d'une société galopant à l'aveugle, aux attentes incertaines et aux prospectives inexistantes, il emprunte chaque jour la voix du « retour aux origines ». Un lieu où l'homme moderne en suspend se regarde agir, où la peinture n'existe plus que pour elle-même.
Dans son œuvre il retrace, en alchimiste-anthropologue, les divers cheminements créatifs connus, écueils et victoires compris, de Sapiens à Marcel Duchamp. Redécouvrir le matériau qui nous construit, pour se faire une idée de qui l'on est.

RODOLPHE LEVILAIN
http://rodlevilain.tumblr.com

TOM MASSON
www.massontom.fr
Né en 1989 à Dijon, il vit et travaille actuellement à Rennes. Tom Masson axe son travail sur l'inconnu. Ne cherchant pas à peindre pour illustrer une idée ou un concept défini, il peint simplement pour produire un support aux sensations. Laissant une part de déraison dans la représentation d'un monde rationnel.
Préférant laisser la matière construire, monter le support ; il laisse une part d'imprévisible façonner la toile lui permettant ainsi de devenir indépendante de toutes traces et préméditations de l'artiste.
Voilà peut-être son idée de la peinture : créer un support libre d'interprétation mais non de sens.

MYMO
http://www.mimomali.com
MYMO vit et travaille à Berlin. Elle est peintre, illustratrice, muraliste, crée des installations et des animations. Son travail est reconnu dans le monde entier. Présent dans les galeries, les musées, les rues, divers médias imprimés et électroniques en Europe, Australie, Etats-Unis, Afrique, Amérique du Sud et Corée du Sud.

SANKS
http://www.sanks.eu
SANKS est un label à caractère international regroupant de multiples designers.
Il est spécialisé dans les objets de petite taille.
SANKS est né d'un désir d'autonomie pour les designers de placer leurs productions librement sur le marché et de créer en toute liberté, ce qui leur permet de proposer des alternatives au marché industriel. Des résidences sont organisées entre les designers afin de réaliser des productions collectives, ouvrant le champ à l'expérimentation.

ANNA ZORIA
http://www.annazoria.com
Anna Zoria est une artiste multimédia originaire de Khabarovsk en Russie. Elle a grandit à Vancouver au Canada. Suite à son Bachelor of Fine Arts en religion, littérature et arts de l'université British Columbia ; elle vit et travaille actuellement à Paris en parallèle de sa quatrième année d'études à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.










[18:00-20:00] Dédicace de Maya Rochat pour "A Plastic Tool"
Location:
Centre Culturel Suisse de Paris
32 & 38, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
M° Saint-Paul, Hôtel de Ville, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 71 44 50
Fax : +33 (0)1 42 71 51 24
Mail : ccs@ccsparis.com
Internet Site : www.ccsparis.com
Description:
BOOKLAUNCH
A Plastic Tool - New Photobook by Maya Rochat (META/BOOKS)
Librairie du Centre Culturel Suisse
suivie d'une preview de son exposition "Too Much Metal For One Hand" à la galerie Olivier Robert - sur invitation :

September, 5th - October, 10th, 2015

OPENING
September 5 from 5 to 9 pm


Des images qui tapent.

Alors qu'un flux croissant d'images envahit nos regards à travers des écrans multiples, les clichés photographiques se confondent, absorbés par un bruit de fond où flottent des fragments iconiques. Armée de l'esthétique de l'excès, Maya Rochat recherche des stratégies libidinales aptes à contrecarrer la surabondance de représentations. Il s'agit de dépasser les limites d'un médium désormais trop silencieux. L'artiste s'abreuve ainsi aux sources sulfureuses d'une culture métal pourvoyeuse d'un dépassement de toute limite.

Sous la devise Too much metal for one hand, Maya Rochat recherche une saturation sensorielle inspirée par les expériences physiquement déroutantes du moshpit, du circlepit, du wall of death. C'est la photographie qui devient performance en se réappropriant d'une vitalité sacrifiée lors du passage à la reproduction mécanique. Mötley Crüe et Cannibal Corpse sont appréhendés comme œuvres totales, des Gesamtkunstwerk, aptes à percer les brumes d'une réalité augmentées hyperconnectée. Mais c'est surtout la grande vague du glam metal qui nourrie l'imagerie de Maya Rochat. Véritable déflagration étincelante, surgie au cours des 80's de la Sunset Strip de L.A., ayant transformé l'excès «heavy » en produit de masse. Dans Too Much Metal for One Hand, paillettes et make-up flamboyant, s'entrelacent parmi les teintes sombres surgissant de la porosité organique des patterns.

Maya Rochat associe à une technophilie propre à la génération post Internet, un attrait pour la confrontation directe aux matières. Cette présence récurrente des traces du processus de production, incarné par la main même de l'artiste, témoignent du caractère artefact de l'image. Défonces numériques, coups de spray, scanner, film, peinture, se succèdent sur les surfaces photographiques, plusieurs fois décomposée et rephotographiés. Autant de stratégies visant à faire basculer le cliché dans une multitude d'images stratifiées et insaisissables. Lors des procédés de manipulation et de destruction, les clichées sont transférés et recomposés dans différents formats, vidéo, installation, publication. La répétition sérielle se transforme ainsi en migration rhizomique.

Le travail de Maya Rochat forme un vaste réseau d'images entremêlées dont l'énergie dérange nos codes ordinaires d'interprétation et de perception. Il en dérive une expérience visuelle immersive, à la limite de l'abstraction, où les clichés imprimés sur de multiples supports ou projetées dans l'espace pogottent dans la marge du medium photographique.

Maya Rochat est parmi les plus importantes photographes émergents en Suisse. Elle expose régulièrement dans des institutions de référence, telles que : Centre d'Art Contemporain (Genève), Centre PasquArt (Bienne), Espace d'art Circuit (Lausanne), Fotomuseum (Winterthur) et Fotohof (Salzburg).

Sebastien Peter, historien d'art, curateur de la Sonnenstube, Lugano, Suisse

Vernissage de Maya Rochat "Too Much Metal For One Hand"

[18:00] Exposition des boutons
Location:
Galerie Hayasaki
ATELIER MIRE
12-14, rue des Jardins Saint-Paul
Village Saint-Paul
75004 Paris
M° Saint-Paul, Sully - Morland, Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 42 71 10 29
Mobile : +33 (0)6 89 38 19 48
Mail : kayokohayasaki@gmail.com
Internet Site : www.hayasaki.fr
Description:
Plus de 50 artistes français et japonais autour du thème « Les boutons ».
3 septembre - 13 septembre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre 2015 à partir de 18h

L'exposition des Boutons qui est organisée tous les ans à l'A.C.Gallery de Tokyo depuis 2007, rencontre de plus en plus de succès. Les artistes travaillent avec des matériaux très variés (céramique, verre, plastique, cuir, bois, métaux, paille, tissu…), et font preuves d'audace dans la réalisation de leurs pièces uniques.

La Galerie Hayasaki vous donne rendez-vous à la quatrième exposition des boutons en France, en marge du salon Maison & Objet.

Exposition des boutons

[18:00-21:00] Vernissage "Musée de l'Ordre de la Libération"
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Du 3 au 17 septembre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre à 18h

Il y a 70 ans, la France et les Alliés remportaient la victoire sur le nazisme. Ces photographies, qui reprennent la devise de l'ordre de la Libération « En servant la patrie, il a remporté la victoire », évoquent ces moments, des derniers combats jusqu'à la victoire et la paix retrouvée…

Hall du 1er étage

[18:00] Vernissage David Veroone "alphabet"
Location:
2.Three Gallery
23, rue des Tournelles
75004 Paris
M° Chemin Vert, Bastille, Bréguet - Sabin
France
Phone : +33 (0)1 42 78 69 63
Mail : vernissage.8.octobre@gmail.com
Description:
Vernissage David Veroone "alphabet"

[18:00-21:00] Vernissage d'Aurélie Dubois "Pour un flirt avec toi"
Location:
Galerie Nivet-Carzon
2, rue Geoffroy l'Angevin
75004 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)9 54 29 30 10
Mobile : +33 (0)6 73 87 76 83
Mail : contact@nivet-carzon.com
Internet Site : www.nivet-carzon.com
Description:
3 septembre 2015 > 06 septembre 2015

Les histoires les plus profondes sont parfois les plus courtes. Voici la première exposition d'une série d'aventures éphémères calquées sur la passade, la relation sexuelle brève, éros d'un jour, c'est dans l'air du temps. Premier flirt chez Jérôme Nivet-Carzon avec Aurélie Dubois. On commence dur et sec, sans préliminaire, plein les mirettes.
Laurent Quénéhen

Prémices le jeudi 3 septembre 2015 à partir de 18h et vernissage le samedi 5 septembre avec notamment des lectures de textes par Veronique Hubert de la grande Grisélidis Réal.

http://www.aurelie-dubois.com

[18:00-21:00] Vernissage d'Edouard Wolton "Agartha"
Location:
Galerie Les filles du calvaire
17, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 47 05
Fax : +33 (0)1 42 74 47 06
Mail : paris@fillesducalvaire.com
Internet Site : www.fillesducalvaire.com
Description:
AGARTHA du 3 au 26 septembre 2015

PHOTOMETEORES du 10 au 24 octobre 2015.

Pour sa première exposition personnelle au sein d'une galerie, ce jeune artiste présente une scénographie en deux volets(1) en proposant des œuvres où se mêlent les mathématiques, la géométrie et le Naturel. A travers une étude des minéraux, des phénomènes lumineux ou bien encore des théories géométriques, l'artiste tisse un lien entre différents éléments extraits de la nature pour les inscrire dans une pensée cohérente et rationalisée de la représentation.

Agartha, titre de la première exposition, relève de la théorie selon laquelle la terre serait creuse et renfermerait un système ordonné avec un soleil propre. Ce terme renvoie donc à un espace inaccessible où résiderait la connaissance totale. Cette hypothèse artistique est mise autant en relation avec des théories scientifiques que des approches poétiques ou des romans de science-fiction, comme le Voyage au centre de la terre de Jules Verne. Ce nom Agartha, celui d'un royaume souterrain légendaire, permet de tisser un lien entre le paysage, la roche, les minéraux et les différentes théories mathématiques dans la perspective de créer une rationalisation complète des éléments. La montagne creuse, la croute terrestre, l'imaginaire et les symboles forment un monde autonome et total...

Le titre de la seconde exposition, Photométéores, désigne elle des phénomènes optiques résultant d'une modification de la lumière solaire ou terrestre. Les manifestions les plus fréquentes, comme les arcs-en-ciel, les étoiles filantes ou encore les crépuscules, imprègnent notre quotidien. Ainsi ces processus, longtemps fantasmés, créent un lien immatériel entre notre atmosphère et le cosmos. Semblables à des vortex lumineux, ses œuvres associent sources de lumières célestes et organiques (corail, lucioles, etc.) pour retranscrire au mieux l'ordre du Naturel.

« Le premier contact avec l'œuvre d'Edouard Wolton est un vertige. Entre identité esthétique forte et motifs hétéroclites, entre délice plastique et démarche conceptuelle rigoureuse, entre hommage à la rationalité et dérive mystique, l'art oxymore de ce jeune peintre joue et se joue des contradictions inhérentes à la question de la représentation. Revendiquant la relation nécessaire de toutes ces oppositions, sa création navigue en eaux troubles, mais cette rivière peuplée de hiatus est bien seule et unique. À l'instar de nombreux jeunes artistes de sa génération, Édouard Wolton a fait le choix de la peinture pour rendre compte d'un univers dont la contemplation ne cesse de produire de nouvelles interrogations. Pour autant, sa production plastique est inséparable de la somme d'études et de recherches qui président à la création de ses paysages silencieux. Des considérations esthétiques platoniciennes à la géométrie euclidienne, la genèse de la capacité humaine d'abstraction constitue un terrain de jeu évoqué et interrogé par sa peinture de la figuration. Une figuration qui fait écho à la peinture de paysage, tradition à laquelle Edouard Wolton a consacré une grande partie de ses recherches, menant conjointement son enquête sur le terrain historique (documents, conférences) et pratique (réalisations de tableaux « à la manière de », réactivation des techniques classiques dans ses propres tableaux, emprunts). En s'approchant ainsi de la nature, Edouard Wolton nous projette vers une représentation mentale, élaborée dans le secret de l'atelier, usant de motifs comme autant d'items compilés pour mettre en place une construction idéale. Si elle se compose principalement d'une production picturale, l'œuvre d'Edouard Wolton déploie donc un champ de recherche dense qui puise dans l'histoire de l'art les racines d'une réflexion nouvelle sur la perception. ».

Extrait du texte de Guillaume Benoit, 2015

A paraître dans le 1er catalogue d'Edouard Wolton, qui sera présenté lors du vernissage le 10 octobre du deuxième volet de son exposition.

Publication éditée par la galerie avec le soutien du CNAP pour l'aide au premier catalogue.


(1)Le premier volet occupe le RDC de la galerie en septembre et le deuxième le premier étage en octobre, selon deux propositions complémentaires mais différenciées dans le choix des œuvres exposées.

Cette exposition est présentée en même temps que celle de Paola de Pietri dont les œuvres seront à l'inverse présentées d'abord au premier étage puis au RDC.

Vernissage d'Edouard Wolton "Agartha"

[18:00-21:00] Vernissage de Bernadette Chambord et Michel Fauconnier
Location:
La Capitale Galerie
18, rue du Roule
75001 Paris
M° Châtelet, Pont Neuf, Louvre - Rivoli, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 42 21 19 31
Fax : +33 (0)1 42 21 19 32
Mail : info@lacapitalegalerie.com
Internet Site : www.lacapitalegalerie.com
Description:
du 3 au 26 septembre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre à partir de 18h

Bernadette Chambord
« peintures, dessins »
L'œuvre de Bernadette Chambord est la fois délicate, puissante, car c'est bien d'un univers intérieur tout en vibrations sensibles voire sensuelles dont est question.

Michel Fauconnier
« sculptures »
Michel Fauconnier explore dans le marbre, l'albâtre, le grès, la lave… Il sculpte avec sensualité la Faunesse, les Parques, le Rêve, Sappho, Aphrodite ou le Grand Large.

Vernissage de Bernadette Chambord et Michel Fauconnier

[18:00-21:00] Vernissage de Bertrand Bataille "PLAISIR du JEU et du HASARD"
Location:
Galerie Feuillantine
17, rue des Feuillantines
75005 Paris
M° RER B Port-Royal, Censier - Daubenton
France
Mobile : +33 (0)6 37 23 84 88
Internet Site : www.galerie-feuillantine.com
Description:
Exposition du 3 au 26 septembre 2015
du jeudi au samedi de 15h à 19h30
Vernissage le 3 septembre 2015 de 18h à 21h

Vernissage de Bertrand Bataille "PLAISIR du JEU et du HASARD"

[18:00-21:00] Vernissage de Cabral "O espinho brota"
Location:
Galerie Agnès Monplaisir
8 bis, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 83 51
Fax : +33 (0)1 46 34 03 08
Mail : galerie@agnesmonplaisir.com
Internet Site : www.agnesmonplaisir.com
Description:
La Galerie Agnès Monplaisir ouvre la saison artistique 2015-2016, avec la première exposition personnelle de l'artiste brésilien Cabral en France.

Vernissage de Cabral "O espinho brota"

[18:00-21:00] Vernissage de Catherine Memmi
Location:
Galerie Catherine Houard
15, rue Saint-Benoît
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)9 54 20 21 49
Mail : galerie@catherinehouard.com
Internet Site : www.catherinehouard.com
Description:
Mobilier de Luxe Contemporain, Peinture, et Champagne !

RSVP annabel@catherinememmi.com

Vernissage de Catherine Memmi

[18:00-21:00] Vernissage de Franck Landron "Out Time"
Location:
Galerie Binôme
pour la photographie contemporaine
19, rue Charlemagne
75004 Paris
M° Saint-Paul, Pont Marie
France
Phone : +33 (0)1 42 74 27 25
Mail : info@galeriebinome.com
Internet Site : www.galeriebinome.com
Description:
exposition 4 septembre > 1er octobre 2015
vernissage le jeudi 3 septembre 2015

Vernissage de Franck Landron "Out Time"

La Galerie Binôme présente à la rentrée de septembre 2015 l'exposition Out Time de Franck Landron, en dialogue avec l'exposition Ex Time à la Maison de la photographie Robert Doisneau à Gentilly et la parution du livre de photographies du même titre aux Editions Contrejour. Quasiment inédite, l'oeuvre photographique de Franck Landron est pourtant colossale. Commencée en 1971 sur les bancs du Collège Saint-Martin de France à Pontoise, elle est depuis constituée d'un flux ininterrompu. Le fonds est actuellement évalué à plus de 300 000 images, ce qui donne une moyenne de dix-huit photographies par jour. Essentiellement liée à l'autobiographie, son oeuvre est en constant développement et génère des lectures multiples, à l'image du personnage : photographe compulsif, Franck Landron est aussi réalisateur, producteur de films, acteur et collectionneur de livres ... de photographies, sans doute plus de 3000 livres accumulés à ce jour. Les deux expositions dévoilent la première période, des années soixante-dix aux années quatre-vingt dix, selon des approches différentes. Celle de la Galerie Binôme s'éloigne de la chronologie au profit d'une mise en espace jouant sur les formes et la grammaire de l'auteur. Lâchant le fil de la narration du journal intime privilégié dans Ex time, Out time procède à l'intérieur du corpus, pièce par pièce. Un prélèvement guidé par l'évidence photographique.

Exposition réalisée en collaboration avec l'Agence Révélateur.
Le travail d'autoportrait de Franck Landron est également montré dans l'exposition Selfie au Brandts Museaum au Danemark du 24 avril au 25 octobre 2015.
En 2016, l'exposition Ex time de Franck Landron sera remontée à la Galerie Le Château d'Eau à Toulouse.

Vernissage de Franck Landron "Out Time"

[18:00-20:30] Vernissage de Frédérique Lucien "IL"
Location:
Galerie Jean Fournier
22, rue du Bac
75007 Paris
M° Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 97 44 00
Fax : +33 (0)1 42 97 46 00
Mail : info@galerie-jeanfournier.com
Internet Site : www.galerie-jeanfournier.com
Description:
3 septembre - 10 octobre 2015
vernissage le jeudi 3 septembre de 18h à 20h30

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter IL, la huitième exposition personnelle de Frédérique Lucien à la galerie. Entièrement consacrée aux œuvres récentes réalisées dans la continuité de l'engagement de l'artiste autour du corps humain initié depuis 2003, l'exposition présente des dessins sur papier et des volumes en plâtre.

Sur le long mur de la galerie se déploie une série de dessins réalisés au fusain sur papier tous du même format (75,5 x 56 cm, inscrit à la verticale ou à l'horizontal). Telle une frise, accrochées en hauteur et venant surplomber notre regard, ces œuvres sur papier sont des morcellements d'un corps masculin. Ces dessins s'inscrivent dans le prolongement de la série Anonyme, initiée en 2010 qui explore la question du corps fragmenté. Pour réaliser ces dessins, l'artiste travaille à partir de photographies de corps de modèles venant poser dans l'atelier mais contrairement à la première série des Anonyme, ici le modèle s'avère unique.

A l'instar des Anonyme datant de 2010, l'identification n'est guère plus possible dans la suite IL. Les membres sont d'autant plus isolés qu'ils sont coupés par le bord de la feuille de papier. Le grain de la peau ou certains détails tels les grains de beauté ou les rides sont accentués et apparaissent en gros plan. La perte de repères est totale, dévoilant des fractions de corps au bord de l'abstraction. La ligne et la matière du fusain viennent modeler cet espace corporel qui s'ouvre au paysage en sublimant la figure.

Sous la verrière, sur une table basse, est disposé un ensemble de mains jointes en plâtre réalisées entre 2014 et 2015, à l'échelle 1. L'artiste a également travaillé ici à partir du moulage des mains de proches en état de prière. Ces volumes sont délibérément restés blanc, couleur qui évoque la pureté. Dans cet ensemble au traitement minutieux, l'artiste a reproduit exactement le sujet premier mais le transcende par la couleur blanche et la variation des gestes.

Enfin, un dernier ensemble mêle des dessins de mains et des sculptures. Certains de ces volumes en plâtre représentant genou ou coude, sont teintés d'une couleur orangée, ocre ou marron. La couleur non naturaliste amplifie l'étrangeté et le mystère. Les pliures, les articulations modifient le sens des formes : le corps se transforme en montagnes ou en collines, en accidents paysagers.

On retrouve, aussi bien dans les œuvres sur papier que dans les œuvres en trois dimensions, un même rapport d'échelle et de fragmentation. Ces œuvres, imprégnées d'ambiguïté nous dévoilent leurs multiples sens et dépassent le sujet premier. La réflexion autour du dessin se décline sur différents supports attestant de la perpétuelle observation du réel par l'artiste.

À l'occasion de l'exposition, publication d'un catalogue avec un texte de Danielle Orhan, historienne de l'art.

Vernissage de Frédérique Lucien "IL"
© Frédérique Lucien, IL, 2015, fusain sur papier, 56 x 75,5 cm, © Nicolas Pfeiffer

[18:00-21:00] Vernissage de Io Burgard "Le cri du poisson"
Location:
Galerie Premier Regard
Association PREMIER REGARD sur la Création Artistique
10, rue Humblot
75015 Paris
M° Dupleix
France
Phone : +33 (0)1 45 71 07 89
Fax : +33 (0)1 45 75 26 51
Mail : premierregard@aol.com
Internet Site : www.premierregard.com
Description:
du 3 au 18 septembre vernissage le jeudi 3 septembre de 18h à 21h

[18:00-21:00] Vernissage de Jean-Marc PLATEL « dérives artistiques »
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : mairie7.paris.fr
Description:
Salle Béatrice Hodent de Broutelles

Du 3 au 9 septembre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre à 18h

Passionné de dessin, de couleurs et de peinture depuis toujours, son travail s'inspire du fauvisme et de l'impressionnisme.
L'artiste présente ici une série d'aquarelles diverses.

[18:00] Vernissage de PEZ "Joyeuse obsession"
Location:
Galerie Celal
45, rue Saint-Honoré
75001 Paris
M° Châtelet, Les Halles
France
Phone : +33 (0)1 40 26 56 35
Mobile : +33 (0)6 77 51 77 95
Mail : contact@galeriecelal.com
Internet Site : www.galeriecelal.com
Description:
La Galerie Celal accueille le writer espagnol Pez pour une exposition solo intitulée "Joyeuse obsession" du 3 au 25 Septembre 2015.

Le vernissage aura lieu le 3 Septembre 2015 en présence de l'artiste.

Vernissage de PEZ "Joyeuse obsession"

[18:00-21:00] Vernissage de Paola de Pietri "Questa Pianura"
Location:
Galerie Les filles du calvaire
17, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 47 05
Fax : +33 (0)1 42 74 47 06
Mail : paris@fillesducalvaire.com
Internet Site : www.fillesducalvaire.com
Description:
Exposition en 2 volets :
Du 3 au 26 septembre
Et du 10 au 24 octobre 2015

1er vernissage le jeudi 3 septembre de 18h à 21h
2nd vernissage le samedi 10 octobre de 15h à 20h

Paola de Pietri est une figure majeure dans le panorama de la photographie italienne. Outre ses récentes collaborations a Fotografia Europea de Reggio Emillia et aux grandes expositions de Linea di Confine pour lesquelles elle a réalisé plusieurs commandes territoriales, Paola de Pietri a participé ces deux dernières décennies à de nombreuses expositions sous l'égide des principales institutions italiennes et européennes dédiées à la photographie et à l'art contemporain . Pour sa série To face, elle a reçu le prestigieux prix Albert Renger-Patzsch en 2009 et bénéficié de plusieurs expositions monographiques dont une au MAXXI de Rome. En France, elle a récemment exposé au CPIF de Pontault-Combault et au Musée de l'Image à Epinal.

Parallèlement à ses dernières séries Istanbul New Stories, qui s'attache à témoigner des transformations subies par les faubourgs d'Istanbul, et To Face révélant les stigmates de la Première Guerre mondiale sur le paysage des Alpes italiennes, Paola de Pietri s'est à nouveau penchée sur un paysage sur lequel elle a souvent travaillé et qui lui est très familier : la plaine du Pô, autour de Reggio Emilia. Pour cette série inédite, Questa Pianura (2014 –2015), elle a arpenté cette vaste plaine, celle de son enfance, où elle vit toujours et qui reste un territoire agricole même s'il a subi des transformations drastiques ces cinquantes dernières années – entre restructuration agraire et développement périurbain intensif.

Pour donner à voir ce “plat pays” (Questa Pianura) elle a portraituré ce qui le peuple encore : les vestiges d'anciennes fermes et quelques arbres solitaires qu'elle a choisi de documenter par de grandes images aux élégantes nuances de gris. Ce vaste paysage à l'horizon infini semble ainsi hanté par l'histoire des hommes et d'un temps révolu qui nous sont contés au travers de ces architectures délaissées. En contrapposto, pour mieux marquer l'éphémère face au pérenne : quelques images couleurs de la nature en friche ou en champs viennent rythmer le corps du travail.

“C'est la plaine du fleuve Pô. Ce paysage, je le connais depuis toujours et les changements qu'il a subi sont étroitement liés au développement économique d'après-guerre.

Dans ce projet se mêlent et se croisent, deux séries de photographies :

L'une en grand format noir et blanc représente des arbres et des fermes désormais inhabitées et pour la plupart en ruine. Leur agencement dans l'espace n'est pas aléatoire, il révèle leurs anciennes fonctions agricoles, économiques et sociales qui existaient il y a encore une quarantaine d'années.

A ces images totémiques d'arbres et de maisons sont juxtaposées des images couleurs de plus petit format : de rivages, d'herbes, de cultures, d'oiseaux, de fleurs sauvages etc. où la perception de la plaine est liée à une dimension sensorielle, vitale, désordonnée, atmosphérique et au cycle de la nature.

Je perçois désormais ces paysages comme les fragments d'un discours dont il n'est plus possible de retrouver le sens, même si la disparition, la perte et la ruine sont évidentes. Les arbres, privés de leur fonction, se développent non plus dans une perspective utilitaire mais de nouveau selon leur ancrage naturel et originel.”

Vernissage de Paola de Pietri "Questa Pianura"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition "World Press Photo 2015"
Location:
Galerie Azzedine Alaïa
18, rue de la Verrerie
75004 Paris
M° Hôtel de Ville
France
Phone : +33 (0)1 42 72 19 19
Mail : galerie@alaia.fr
Internet Site : www.alaia.fr
Description:
Vernissage de l'exposition "World Press Photo 2015"

[18:00-22:00] Vernissage de l'exposition collective "Improbable Climat"
Location:
La Cartonnerie
12, rue Deguerry
159, rue Saint-Maur
75011 Paris
M° Goncourt, Parmentier
France
Phone : +33 (0)1 43 55 06 79
Mail : info@lacartonnerieparis.com
Internet Site : www.lacartonnerieparis.com
Description:
Vernissage, le jeudi 3 septembre 2015 de 18h à 22h

Alors que la COP 21 fait l'actualité, comment peut-on apprendre à développer de nouveaux modèles économiques viables pour la planète ?
Improbable Climat propose de répondre à cet enjeu par la création artistique.

Les participants ?
50 étudiants (ESCP Europe, ENSCI Les Ateliers, Strate Collège Designers, Mines, 42, Epitech…) désireux de créer une entreprise qui change le monde.

Leurs réalisations ?
10 œuvres d'art qui questionnent notre système de production et de consommation.

Notre pari ?
Favoriser maintenant la prise de conscience écologique des étudiants pour qu'ils créent demain des entreprises respectueuses de l'environnement.

>> RSVP

Vernissage de l'exposition collective "Improbable Climat"

[18:00-21:00] Vernissage du collectif Suspended spaces "Sortir du livre"
Location:
Mains d'Œuvres
Lieu pour l'imagination artistique et citoyenne
1, rue Charles Garnier
93400 Saint-Ouen
M° Garbaldi, Porte de Clignancourt
France
Phone : +33 (0)1 40 11 25 25
Fax : +33 (0)1 40 11 25 24
Mail : info@mainsdoeuvres.org
Internet Site : www.mainsdoeuvres.org
Description:
du 3 septembre au 11 octobre

vernissage le jeudi 3 septembre de 18h à 21h
Performance de Yannis Kyriakides à 20h

Avec Basma Alsharif, Ziad Antar, Leonor Antunes, Marwa Arsanios, Kader Attia, Bertille Bak, François Bellenger, Filip Berte, Marcel Dinahet, Yasmine Eid-Sabbagh, Maïder Fortuné, Lamia Joreige, Valérie Jouve, Jan Kopp, Yannis Kyriakides, Bertrand Lamarche, Lia Lapithi, Daniel Lê, Armin Linke, André Parente, Françoise Parfait, Sophie Ristelhueber, Tania Ruiz, Mira Sanders, Stéphane Thidet, Eric Valette, Christophe Viart et Mehmet Yashin

Commissariat : Suspended spaces
http://www.suspendedspaces.net

Le collectif Suspended spaces réunit des artistes et chercheurs pour travailler à partir de territoires géographiques fragiles, délaissés par la modernité. Constitué après l'expérience de Famagusta, ville fantôme chypriote, notre groupe à géométrie variable a été invité à se déplacer au Liban et plus particulièrement à Tripoli, sur le site de la Foire internationale inachevée d'Oscar Niemeyer, puis au Brésil où un nouveau travail a été amorcé.

Les quartiers modernes de la ville de Famagusta, à Chypre, ont été vidés de leurs habitants par l'intervention militaire turque en 1974, et sont restés entièrement vides et inaccessibles jusqu'à aujourd'hui. Le chantier de la Foire international Rachid Karamé à Tripoli a été interrompu par la guerre civile, en 1975, et demeure depuis dans son état presque achevé mais sans usage, fermé au public bien qu'au cœur de la ville. Le MAC-Niterói et le Macquinho travaillent avec la communauté de la favela voisine, dans un société brésilienne violente et divisée.

A chacune de ces étapes, nous avons été invités à partager avec nos hôtes l'expérience d'espaces particulièrement fragiles, marqués par des conflits, des conditions de vie difficiles ou précaires, donnant lieu à des résidences, des œuvres, des rencontres, des expositions, des colloques, des publications.

Pour répondre à l'invitation qui nous a été faite d'exposer à Mains d'Œuvres, nous avons souhaité revenir, pour la première fois, sur l'ensemble des travaux artistiques produits dans le cadre du projet Suspended spaces depuis 2007. Et s'il est impossible de les exposer tous, cette nouvelle étape nous permet d'en réinterpréter certains.

L'exposition Sortir du livre n'est pas un bilan de nos activités, mais une nouvelle manière de les présenter, de les mette en relation, avec distance et curiosité. Une expérimentation qui tisse des lignes entre les œuvres, dessine des axes et articule des perspectives. Pour cela, nous nous efforcerons de changer d'échelle, changer de format.

Des œuvres produites au fil des expositions passées seront présentées à une échelle réduite, proche de la maquette. Certaines réalisations artistiques imprimées dans les livres (portfolios), seront « développées », soit en présentant les originaux, soit en proposant une version « exposée », agrandie, reformulée, enrichie.

Nous proposons ainsi de sortir du livre pour insister sur les œuvres ; sortir du livre pour prolonger ou rejouer les pages confiées aux artistes dans nos publications ; sortir du livre pour exposer autrement la recherche. Ce changement d'échelle invite à une expérience inédite des productions artistiques par des lectures, des confrontations, des connexions nouvelles.

Sortir du livre, c'est aussi faire des trois publications le fil conducteur de l'exposition. L'espace de la galerie sera divisé en trois territoires géographiques : Chypre, le Liban, le Brésil.

Nous inviterons aussi quelques nouveaux artistes dont le travail fait écho à nos recherches.


AUTOUR DE L'EXPO :

- Jeudi 3 septembre :
- 10h30 : Petit-déjeuner presse, sur invitation ou réservation
- à partir de 18h : Vernissage, performance de Yannis Kyriakides.

- Samedi 19 septembre :
- de 15h à 22h : Portes ouvertes, visites de l'exposition à 16h et 18h et plein d'autres événements dans les 4000 m2 de Mains d'Œuvres.

- Samedi 10 octobre :
- Parcours Nord, en bus !
Visite de l'exposition au cours de l'après-midi.

- Nocturnes, de 19h à 20h30 lors des spectacles :
- Les jeudis 17 et 24 septembre, Théâtre : Flirt, Cie Des Divins Animaux

INFOS PRATIQUES :

- ENTRÉE LIBRE
- Du jeudi au dimanche de 14h00 à 19h00.
- Plus d'infos :
- sur l'exposition : http://bit.ly/1V3ni4s
- sur les portes ouvertes : http://bit.ly/1M5P3Wr
- sur Flirt : http://bit.ly/1eNt6he
- Notre catalogue de formations : http://bit.ly/1DkvVlG

Vernissage du collectif Suspended spaces "Sortir du livre"

[18:30] Lancement du livre "Le système Soral, enquête sur un facho business"
Location:
Le Monte-en-l'air
71, rue de Ménilmontant
2, rue de la Mare
75020 Paris
M° Ménilmontant, Gambetta
France
Phone : +33 (0)1 40 33 04 54
Mail : lemontenlair@free.fr
Internet Site : montenlair.wordpress.com
Description:
Le système Soral, enquête sur un facho business », c'est le titre du premier livre publié par StreetPress chez Calmann-Lévy.

Pour fêter sa sortie en librairie on paye notre tournée. Ça sera aussi l'occasion de faire signer le livre par les auteurs.

Rendez-vous à la librairie Le Monte en l'air jeudi 3 septembre à partir de 18h30.

Histoire de vous mettre l'eau à la bouche, on reprend ici la 4ème de couverture du livre :
Alain Soral est l'homme politique star d'une nouvelle génération accro à Internet. Étudiants, jeunes chômeurs, petits blancs ou Français issus de l'immigration, ils sont des millions à regarder ses vidéos. Des conférences virtuelles qui exposent le petit logiciel d'analyse soralien construit autour de ses obsessions : les bobos, les féministes, le lobby gay ou, encore et toujours, les Juifs. Il les déteste tous.

La popularité virale d'Alain Soral ne doit rien au hasard. Dans l'ombre, les cyber-activistes de son mouvement Égalité & Réconciliation organisent la propagande. Une galaxie de médias de « réinformation » relaie ses idées, quand ce n'est pas l'humoriste Dieudonné qui met sa notoriété à son service. Soral est bel et bien une vedette dont la légende a été patiemment peaufinée par ses soins. Celle d'un homme viril, adepte du coup de poing, doublé d'un intellectuel, qui aurait fréquenté l'avant-garde des années 80.

Pourtant, la réalité est moins glorieuse. Grâce aux témoignages d'amis de longues dates ou d'anciens compagnons de route qui se confient pour la première fois, on découvre en effet que celui qui prétend être un penseur « dissident » est surtout un boutiquier avide de gloire qui fait commerce de sa haine. Dans le système Soral, marketing, business et droite radicale constituent un cocktail explosif.

Robin D'Angelo et Mathieu Molard sont journalistes pour le site d'information StreetPress.

Lancement du livre "Le système Soral, enquête sur un facho business"

[18:30] Vernissage d'Alma Sarmiento
Location:
sometimeStudio
hub créatif: conseille, conçoit, produit, édite, diffuse, expose
26, rue Saint-Claude
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)9 51 07 13 74
Mail : contact@sometimestudio.org
Internet Site : www.sometimestudio.org
Description:
Le futur est déjà là.
Simplement il n'est pas distribué de façon homogène.*


Alma Sarmiento est une artiste plasticienne née à Bogotá.
A travers ses collages, c'est à la question du temps qu'elle essaie de répondre.
Pour sometimeStudio elle a construit une machine à faire des voyages immobiles dans l'espace et dans le temps.

Exposition en vitrine du 3 au 27 septembre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre à partir de 18h30

Collage Vitrine

Il y a des images qui voyagent à travers des espaces et des temps hétérogènes et peuvent se retrouver dans un substrat commun. Tout d'un coup, une image arrive et dit à une autre : « viens jouer avec moi », ou « faisons l'amour », ou « cassons-nous plutôt la gueule avec le pied de nos tables1 ». Et quand deux, ou plusieurs, ou une infinités d'images jouent ensemble, on pourrait appeler cela un collage, n'est-ce pas ? Dans le collage tous ces temps, ces espaces, toutes ces couches d'images se conjuguent dans une grammaire commune. Un langage inédit se déplie. C'est un langage qui peut hurler par exemple, ou qui peut chanter, ou miauler, c'est-à-dire, c'est un langage qui enfante une grammaire un peu animalière.
Le substrat commun de ces images et de cette grammaire organise une sorte de niche et fait surgir quelque chose comme une schizophrénie innocente. C'est comme si le désordre qui réunit ces images-là les utilisait pour découvrir un ordre totalement inefficace, inutile si l'on veut, mais qui, en même temps, devient un ordre délibéré, têtu, humoristiquement inhomogène. Alors, la « nouveauté » de cette schizophrénie naïve lance une possibilité dans cette grammaire. Cela se rapproche en quelque sorte de la littérature tralfamadorienne, telle que décrite par Kurt Vonnegut dans son roman Abattoir 5. Il s'agit d'un assemblage de signes qui constituent « un message court et impérieux, décrivent une situation, une scène. Les messages ne sont enchaînés par aucun lien spécial mais l'auteur les a choisis avec soin afin que, considérés en bloc, ils donnent une image de la vie à la fois belle, surprenante et profonde. Il n'y a ni commencement, ni milieu ni fin. Pas de suspense, de morale, de cause ni d'effet. Ce qui nous séduit dans nos livres, dit un tralfamadorien, c'est le relief de tant de merveilleux moments appréhendés simultanément2 ».
Peut-être avons-nous là un point commun avec les images lenticulaires, celles communément appelées « en 3D ». Il s'agit globalement d'images en 2D qui assemblent divers éléments d'un ou plusieurs temps et espaces, et créent des illusions de profondeur ou de mouvement. L'image bouge, mais elle ne va nulle part, et elle ne bouge pas « seule » : soit la personne qui la regarde la prend entre ses mains et la bouge, soit la personne doit se déplacer un peu face à l'image afin de lui donner vie. Il y a donc comme une danse, ou à nouveau, une invitation à jouer. Il y a aussi l'effet de profondeur entre des éléments de l'image, qui ballonnent comme des reliefs qu'on a envie de toucher et de traverser. Mais nous savons qu'image veut dire aussi « fantôme », et dans le cas des images lenticulaires, c'est comme si ce fantôme nous faisait une blague et nous disait : « regardez, je suis un fantôme et ce que j'aime bien c'est danser ».
Les images que je montre dans la vitrine de sometimeStudio3 portent des éléments appartenant à une architecture contemporaine, réalisée par des Aymaras de la ville El Alto en Bolivie. Le peuple amérindien Aymara a une conception du temps fondamentalement opposée à la nôtre : le futur est situé derrière eux, et le passé, devant. Voilà une sorte d'utopie uchronique, immaculée, pleine de joie et de possibilités. Ainsi le titre de l'exposition est une sorte de phrase-pont entre le temps aymara et nous : « Le futur est déjà là ; simplement il n'est pas distribué de façon homogène4 ».
L'image lenticulaire et le collage solidarisent. Ces deux moyens partagent le fait d'être des machines pour voyager dans le temps et faire des parcours immobiles dans l'espace. Le
passé peut se trouver effectivement devant nos yeux. Le futur derrière. Et le présent peut errer.

1 Gustave Flaubert, OEuvres complètes, Tome 13, Correspondance 1850 - 1859, Paris, Club de l'Honnête homme, 1974, p. 53.
2 Kurt Vonnegut, ABATTOIR 5 ou la croisade des enfants, traduit de l'américain par Lucienne Lotringer, Paris, Éditions du Seuil, 1971, p. 82.
3 L'une est une reproduction d'un collage, et l'autre est une partie de ce collage imprimée en lenticulaire.
4 William Gibson cité par Élie During dans son livre Le futur n'existe pas: rétrotypes, Paris, Éditions B42, 2014, p. 47.

Vernissage d'Alma Sarmiento

[18:30-22:00] Vernissage d'exposition collective
Location:
Galerie Caroline Tresca
14, rue Servandoni
75006 Paris
M° Saint-Sulpice, Mabillon, RER B Luxembourg
France
Phone : +33 (0)1 43 26 80 36
Mobile : +33 (0)6 17 19 73 57
Mail : contact@galerie-caroline-tresca.fr
Internet Site : www.galerie-caroline-tresca.fr
Description:
Vernissage d'exposition collective

[18:30-21:00] Vernissage de Sabine Mirlesse "As if it should have been a quarry"
Location:
La Galerie Particulière
11&16, rue du Perche
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Rambuteau, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 74 28 40
Mail : info@lagalerieparticuliere.com
Internet Site : www.lagalerieparticuliere.com
Description:
du 1er au 26 septembre

D'études religieuses interrogeant le mysticisme jusqu'à la photographie, il n'y eut qu'un pas à franchir pour la jeune Sabine Mirlesse qui, convaincue que la photographie s'inscrivait dans le champ de l'art, vécut trois mois, après un master en photographie à New York à Parsons the New School for Design, en résidence d'art en Islande, terre mystérieuse, énigmatique et magique : là où la terre respire, bouge, tremble, où les secousses sismiques se multiplient, où les volcans éructent leur lave brûlante, où le sol bouillonne, se creuse et se gonfle - terre de vie et de mort.

Là où les contes et légendes nourrissent une culture, là enfin où le lien entre un peuple et son sol s'avère d'une extraordinaire intensité.

C'est le début d'une aventure, placée sous une double égide : le mythe de la «Pompéi du Nord», ce village qui a bravement survécu à l'éruption inattendue du volcan Heimaey dans les années 70 ; et, plus étonnant, un vers de Robert Frost issu du poème «Directive» - «comme si c'était une carrière» - enseigné dans les écoles américaines où l'artiste passa son enfance, sorte de refrain qui revint sans cesse à ses oreilles lors de son séjour en terre islandaise.

Dernier vers d'un long poème qui évoque la recherche de sa propre source, en creusant loin, profond, pour y trouver de l'eau, certes, mais aussi et surtout sa propre identité.

Loin du reportage et du documentaire, c'est à la recherche de cette «source» que s'est vouée l'artiste, interrogeant la puissance de leur lien à la terre pour qu'après la destruction de leur village, les habitants aient choisi de combattre les éléments et de rester - envers et contre tout.

C'est que l'identité islandaise se fond dans la terre, comme l'explique ce couple âgé qui refusa de partir, malgré l'indemnisation du gouvernement, comme en témoignent aussi, à leur façon, les visages enduits de boue et leurs empreintes sur la toile : sous une couche de terre mêlant le gris et le vert céladon, les visages s'unifient, retrouvent une dimension primitive d'avant la «civilisation», puis s'impriment sur une toile blanche, contours plus ou moins définis, formes plus ou moins ressemblantes, renvoyant doublement à la photographie comme empreinte et aux premières mains imprimées sur les grottes pariétales.

Quelque chose de l'origine, de l'originel et du primordial se dit ici.

Fierté d'un peuple qui aime d'amour fou sa terre, et sait tout autant se fondre en elle que se battre et la maîtriser quand le volcan se réveille, et qu'il faut contenir les flux de lave.

L'œuvre de Sabine Mirlesse offre ainsi à notre regard ébloui la sauvagerie des laves incandescentes, le jaillissement des geysers, les brumes grises qui métamorphosent les paysages en contrées fantasmatiques, les gigantesques excavations qui creusent le sol - empreintes de créatures monstrueuses, surnaturelles ? -, mais aussi les tissus qui, partout, enserrent et protègent. Jusqu'à cette épaisse et chaude couverture de laine blanche dans laquelle s'enroulent, comme dans un cocon protecteur, une jeune fille et sa grand-mère, toutes deux prénommées Edda, un nom de saga viking...

Ni athée, ni croyante, Sabine Mirlesse accepte cependant les flux d'énergies, les mystères des éléments, comme elle souscrit à la quête d'identité. Nul hasard, dès lors, à ce que son prochain travail porte sur l'Arménie, ce légendaire Jardin d'Eden, un pays comme l'Islande, éclos au milieu de nulle part. Ni en Asie, ni en Europe.
Et là où, il y a des siècles, palpitait un autre volcan : Ararat.

Dominique Baqué

Vernissage de Sabine Mirlesse "As if it should have been a quarry"

[18:30] Vernissage de Virginie Morgand "La Piscine"
Location:
Slow Galerie
5, rue Jean-Pierre Timbaud
141, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf, République
France
Phone : +33 (0)1 43 55 44 68
Mail : contact@slowgalerie.com
Internet Site : www.slowgalerie.com
Description:
EXPOSITION 01 > 12/09
VERNISSAGE AVEC SURPRISES + GUESTS LE 03/09 A PARTIR DE 18H30

La piscine est un des rares lieux où l'on peut se perdre, être parmi tant d'autres, actif ou contemplatif : à la surface, les couleurs se superposent et les corps se déforment dans le bleu de la piscine. Le temps s'écoule lentement, même lorsqu'on est en apnée.
Du fond de l'eau ou perché sur un plongeoir, cet espace de liberté offre un repos, une oasis hors du temps, une réflexion sur nos vies en accéléré. Une jolie occasion de prolonger les vacances et d'appréhender la rentrée en douceur...

Pour l'occasion, l'artiste invite la designer textile PRYSCILLE PULISCIANO à créer des pièces uniques de maillots de bain inspirées de la série Piscine. Cette collection sera présentée lors du vernissage et en vente chez SLOW jusqu'à la fin de l'exposition.

Après avoir travaillé à Paris dans le dessin animé, Virginie Morgand développe peu à peu son goût pour l'illustration, le graphisme et la sérigraphie.
Son langage visuel se traduit par des formes simples, des couleurs vives et des lignes fortes.
Collectionneuse de livres pour enfants, jouets, affiches, et passionnée d'estampes, elle y puise son inspiration pour créer des univers narratifs épurés et colorés.
Elle illustre maintenant pour la presse, la publicité ou l'édition jeunesse.

Vernissage de Virginie Morgand "La Piscine"











[19:00] "10/10" MODA fête ses 10 ans entre magie et réalité avec François Bernard
Location:
Moda International
6, passage de la Boule Blanche
47, rue de Charenton
75012 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 44 75 42 80
Fax : +33(0)1 44 75 42 81
Mail : contact@moda-int.com
Internet Site : www.moda-int.com
Description:
au 47, rue de Charenton
75012 Paris

MODA International
6 passage de la Boule Blanche
75012 Paris
Tél +33 1 44 75 42 80
Fax +33 1 44 75 42 81
contact@moda-int.com
www.moda-int.com

"10/10" MODA fête ses 10 ans entre magie et réalité avec François Bernard

[19:00-22:00] Exposition de photographies "Paris la nuit"
Location:
Galerie Argentic
43, rue Daubenton
75005 Paris
M° Censier - Daubenton
France
Mobile : +33 (0)6 08 90 51 33
Mail : argentic@argentic.fr
Internet Site : www.argentic.fr
Description:
DU 4 SEPTEMBRE AU 11 OCTOBRE 2015
vernissage jeudi 3 septembre 19h - 22h

Pour son exposition de rentrée, la Galerie ARGENTIC propose une sélection inédite et exclusive d'une trentaine de photographies extraites des archives de Roger Schall (1904-1995) et pour la grande majorité jamais encore exposées.

Photographe de l'entre-deux guerres, contemporain de Brassaï, Roger Schall a excellé tant dans le photo-reportage, dont il fut l'un des pionniers, que dans la mode ou le portrait.

Au début des années 1930, la « révolution » Leica et Rolleiflex lui permet de satisfaire sa passion de l'image prise sur le vif.

Paris constituera son terrain d'exploration privilégié, et la nuit lui permettra de saisir et de révéler avec force et sensibilité les contours si particuliers d'une ville faite de contrastes.

contact presse Timothée Nicot
+33 (0) 1 71 19 48 01 / tnicot@communicart.fr

[19:00] Inauguration du Village d'Azerbaïdjan
Location:
Place du Palais Royal
Place du Palais Royal
75001 Paris
M° Palais Royal
France
Description:
Le 3 septembre, “Village d'Azerbaïdjan” a été inauguré sur la fameuse Place du Palais royal devant le musée du Louvre.
Première dame d'Azerbaïdjan, présidente de la Fondation Heydar Aliyev Mehriban Aliyeva et Vice-présidente de la Fondation Leyla Aliyeva ont assisté à la cérémonie qui s'ouvre à Paris pour la deuxième fois. Le but principal de l'organisation du village est une meilleure reconnaissance de l'Azerbaïdjan à l'étranger, en France et d'assurer la continuité de ses activités à caractère promotionnelle.
Prenant la parole, Mme Aliyeva a déclaré que les parisiens, ainsi que des touristes visitant la ville seront en mesure d'obtenir des informations complètes sur le pays.
Remerciant ceux qui ont contribué à l'élaboration et à la mise en œuvre du projet, la Première dame a dit que les manifestations culturelles étaient organisées non seulement à Paris, mais aussi dans d'autres villes françaises et ceci a suscité un grand intérêt. La France attache une grande importance aux relations avec l'Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva a noté que ces dernières années, les relations constituaient un partenariat stratégique, les deux pays ont établi une coopération fructueuse dans tous les domaines et a exprimé l'expansion de ces relations.
Le maire du 1er arrondissement de Paris, Jean-François Legaret a souligné que l'organisation d'un tel événement culturel en plein milieu de la capitale française, devant le musée du Louvre, suscite l'intérêt pour l'Azerbaïdjan. Appréciant le travail acharné de la Fondation, ces événements jouent un rôle important dans le renforcement des échanges culturels entre les deux pays, a-t-il dit.
Le président de l'Association des Amis azerbaidjanais en France Jean-François Mancel a félicité Mehriban Aliyeva, la Première dame d'Azerbaïdjan pour une organisation de haut niveau de l'événement.
Pendant la visite du village, les invités ont pu assister à une représentation de l'Ensemble de Danse d'Etat d'Azerbaïdjan.
X X X
L'histoire du pays, sa culture, son art populaire, ses traditions, sa cuisine traditionnelle sont présentés dans le “Village d'Azerbaïdjan”. La citadelle “l'Azerbaïdjan, au cœur de Paris” entourée des enceintes est conçue pour l'occasion. Les produits de tapisserie, de poterie et d'autres produits d'artisanat, vêtements traditionnels et instruments de musique ont pris place dans la citadelle. Les invités peuvent suivre de près dans “Atelier” la façon dont les produits artisanaux sont fabriqués.
En plus, l'exposition de photos des azerbaidjanais bien connus vivant en France et des français vivants en Azerbaïdjan est mise en place. L'exposition “Azerbaidjanais et français: l'histoire d'une rencontre” permet de refléter la vie de nos peoples et nos pays.
Des stands sont également montés au “Village d'Azerbaïdjan” pour la présentation de la cuisine nationale.
Des programmes de concert sont également organisés au “Village d'Azerbaïdjan”.
Il convient de noter que “Village d'Azerbaïdjan” durera jusqu'au 9 septembre.

[19:00-20:30] Portes ouvertes de la Bananeraie Michel et Augustin
Location:
Boulogne-Billancourt
Boulogne-Billancourt
92100 Boulogne-Billancourt
M° Boulogne - Jean Jaurès, Marcel Sembat, Billancourt
France
Internet Site : www.boulognebillancourt.com
Description:
Chaque 1er jeudi du mois

Dégustation gratuite des produits Michel et Augustin (cookies, smoothies, biscuits apéritifs, etc.)

La célèbre marque Michel et Augustin vous propose une soirée portes ouvertes dans leur Bananeraie avec des ateliers gratuits de dégustations de leurs produits et de leurs nouveautés en avant-première !

>> Inscriptions

151 rue de Billancourt
Métro Billancourt

[19:00] Soirée du magazine Grazia
Location:
Mona Bismarck American Center for art & culture
Fondation Mona Bismarck
34, avenue de New-York
75116 Paris
M° Alma - Marceau, Iéna, Trocadéro
France
Phone : +33 (0)1 47 23 81 73
Fax : +33 (0)1 40 70 02 99
Mail : info@monabismarck.org
Internet Site : www.monabismarck.org
Description:
Soirée du magazine Grazia

[19:00] Vernissage "Sex Pistols"
Location:
La Galerie Stardust / MOOD
Photographies musicales
37, rue de Stalingrad
93310 Le Pré-Saint-Gervais
M° Hoche, T3b Porte de Pantin / Parc de la Villette
France
Mobile : +33 (0)6 30 72 86 16
Mail : contact@lagaleriestardust.paris
Internet Site : www.lagaleriestardust.paris
Description:
Please...Kill Me ! 1975 : formation des Sex Pistols 2015 : la galerie aura le plaisir d'accueillir la toute première exposition des photographies de Pierre Benain (qui a organisé les 2 concerts des Sex Pistols au Chalet Du Lac les 3 et 5 Septembre 1976) et qui durant l'été 1978 retournera voir John Lydon (Rotten), Sid Vicious et Nancy Spungen dans la maison du chanteur à Gunter Grove, Chelsea. Parmi les clichés figure une des icônes de la culture Rock, Sid & Nancy with the knife...

[19:00] Vernissage de Roca Balboa
Location:
Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
M° Corentin Cariou
France
Phone : 33 (0) 140 373 029
Mail : contact@espaceb.net
Internet Site : espaceb.net
Description:
3 sept - 29 sept 2015

http://www.rocabalboa.com

Pour la rentrée 2015, l'Espace B invite l'artiste-illustratrice-graphiste-brodeuse-tatoueuse ROCA BALBOA à investir ses murs. Depuis 5 ans maintenant, elle expose dans de nombreux lieux comme le Monte-en-l'air ou En Face, à Paris, la Galerie le Mat à Montpellier ou à Kulte rive droite à Marseille, et collabore régulièrement pour le magazine RETARD. Vous pourrez découvrir son travail aux mille couleurs au 16 rue Barbanègre durant tout le mois de septembre 2015 !

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION AVEC CONCERTS ROCK PSYCHE
- Jeudi 3 Septembre à 19h (entrée libre)
Concerts à partir de 20h30 (entrée salle de concert 5€)


- MAGIC CASTLES (Psyché / A Recordings ltd / USA)

Après avoir par le passé sillonné la cote est us en compagnie des BRIAN JONESTOWN MASSACRE, MAGIC CASTLES débarque de leur MINNESOTA prêcher la bonne parole psychédélique, vintage et onirique.
https://magiccastles.bandcamp.com/

- 10000 RUSSOS (Psyché / Fuzzclub Records / Portugal)

Psychelique et lourd, ce groupe portugais est une invitation a la transe.
https://fuzzclub.bandcamp.com/album/10000-russos

- VERSOLO (Indie Rock / France)

Formé à l'école indé, VERSOLO ne s'est jamais vraiment remis de l'époque où écumant les MJC, ils furent les stars du marché de noel de Créteil... Le lycée est loin mais versolo est encore là, moule sur son rocher, la mer n'est pas si chaude, les courants alternatifs charriant les mots de chansons dépressives.
http://versolo.bandcamp.com

Vernissage de Roca Balboa

[19:00] Vernissage de Yukichi Watabe "Stakeout Diary"
Location:
in )( between gallery
39, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol, Etienne Marcel
France
Phone : +33 (0)9 67 45 58 38
Mobile : +33 (0)6 86 42 88 81
Mail : info@inbetweengallery.com
Internet Site : www.inbetweengallery.com
Description:
Du 3 septembre au 20 octobre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre à 19h

Commissaires d'exposition : Sophie Cavaliero, Luigi Clavareau, Xavier Gautruche, Gilles Roudière. Un projet en collaboration avec Hiroyuki Watabe et Atsushi Saito « Roshin Books roshinbook.com ».

Vernissage de Yukichi Watabe "Stakeout Diary"

Pour la première fois en Europe, une exposition est entièrement dédiée au photoreportage STAKEOUT DIARY de Yukichi Watabe. Parmi les 50 images exposées, la galerie in)(between présente en exclusivité 10 tirages jamais montrés au public.

Yukichi Watabe est le premier photographe japonais à avoir obtenu l'autorisation d'accompagner la police pour documenter une enquête criminelle : “l'affaire du corps coupé”. Le 13 janvier 1958, on découvre non loin du lac Sembako des restes humains dans un bac à huile : deux phalanges, un nez et un pénis. La police retrouve le lendemain un cadavre défiguré, émasculé et rongé par l'acide. L'affaire qui paraissait a priori banale piétine. Deux enquêteurs sont dépêchés de Tokyo pour prêter main forte à la police locale : Tsutomu Mukaida, chef de la préfecture de police de Tokyo et Katsumi Midorikawa, inspecteur de police de la préfecture d'Ibaraki.

Vernissage de Yukichi Watabe "Stakeout Diary"

Invité à suivre l'inspecteur en chef dans son travail, Yukichi Watabe nous fait pénétrer dans les coulisses d'un fait-divers sordide et lève le voile sur un univers empreint de l'esthétique des films noirs. Le sujet du reportage n'est ni le meurtrier ni la victime, mais l'enquête elle-même. Tsutomu Mukaida y tient le rôle principal. Revêtu d'un costume surmonté d'un grand imper à la Bogart, une casquette anglaise vissée sur le crâne, il traverse clope au bec les ruelles des quartiers chauds de Tokyo. Yukichi Watabe le suit dans ses pérégrinations quotidiennes et garde en mémoire les interrogatoires, prises de notes, coups de fil.

Mais plus qu'une simple fenêtre ouverte sur l'enquête menée par Tsutomu Mukaida et Katsumi Midorikawa, ces images ont une valeur documentaire extraordinaire. Le Tokyo des années 1950 aura rarement été montré sous ce jour. On découvre un paysage dévasté, meurtri par les traumatismes de la défaite et de l'occupation, mais également traversé par les mutations amorcées par la sortie de la Seconde Guerre mondiale. En dépit de l'essor économique, les Japonais sont vivement marqués par les blessures de la guerre. Beaucoup d'entre eux basculent alors dans la misère physique et morale. Yukichi Watabe nous donne accès à l'une des périodes qui compte le plus grand nombre de crimes sordides, de meurtres atroces et d'enlèvements d'enfants. Son reportage constitue un document unique en son genre témoignant de la vie quotidienne japonaise de l'après-guerre.

Vernissage de Yukichi Watabe "Stakeout Diary"

[19:00] Vernissage du salon art3f
Location:
Paris Event Center
20, avenue de la Porte de la Villette
75019 Paris
M° Porte de la Villette
France
Phone : 08 11 11 55 55
Mail : contact@parisevent-center.com
Internet Site : www.parisevent-center.com
Description:
Dates et horaires
- Mercredi 2/09 : 16h - point presse
- Jeudi 3/09 : de 18h à 23h (19h - vernissage officiel)
- Vendredi 4/09 : de 11h à 21h
- Samedi 5/09 : de 10h à 21h
- Dimanche 6/09 : de 10h à 20h

Tarif :
10 € - gratuit aux moins de 18 ans accompagnés

>> demander une invitation

http://www.art3f.fr

Art3f, le salon international d'art contemporain, débarque à Paris, une première !

Forte de 4 années d'expérience dans l'organisation de salons internationaux d'art contemporain dans
8 grandes villes de France, art3f s'installe à Paris, du 3 au 6 septembre, dans le tout nouveau Paris Event Center de la Villette (19ème).
Sur près de 8000 m², cette première édition accueillera 200 artistes indépendants et des galeries de renommée nationale et internationale.

Rendez-vous pour 4 jours de partage, de découverte, accessible et ouvert à tous !

L'art contemporain pour tous

Art3F réinvente le salon d'art contemporain en donnant les moyens à la création artistique de présenter leurs réalisations au grand public.

Au programme de cette 1ère édition parisienne :
- 2 zones d'exposition : une zone mixte (artistes indépendants et galeries) et une zone exclusivement réservée aux galeries
- Street art, animations vivantes, expositions et performances live
- Happening dédiée à la créativité des enfants
- Dégustations : bars à vin, à sushi, à huîtres, "green bar"....
- formations musicales

Un comité de sélection, composé d'experts en art et de galeristes, a retenu pas moins de 200 artistes. Seront présents des galeries parisiennes et internationales avec les œuvres d'artistes émergents, et de très belles signatures telles que Pasqua, Soulages, Combas, Di Rosa, Vasalery, de Stael, Dubuffet... Art3f accueillera aussi des artistes indépendants en vogue.

Amateurs d'art et collectionneurs pourront acquérir des œuvres abordables aux plus prestigieuses.

Pour les visiteurs novices, art3f sera une occasion unique de découvrir l'art contemporain autrement.

Vernissage du salon Art3f

[19:00] Vernissage privé d'Eric Manigaud "Madge Donohoe, skotographs"
Location:
Galerie Sator
8, passage des Gravilliers
(accès par le 10, rue Chapon)
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 78 04 84
Internet Site : www.galeriesator.com
Description:
vernissage public samedi 5 septembre de 15h à 20h
exposition du 5 septembre au 10 octobre

“La photographie est l'élément primaire du travail plastique d'Éric Manigaud. Il a noué avec la photographie une sorte de pacte. Elle lui fournit la surface qu'il scrute et reconstruit dans la lumière du dessin. Aussi sidérants qu'en soient les objets (gueules cassées, images de guerre, scènes de meurtre, clichés asilaires...), il les magnifie. (...)

Dans l'histoire primitive de la photographie, il fallait bien qu'il rencontrât la photographie spirite, et en particulier les scotographies de Madge Donohoe. Des images de la spirite anglaise, on peut dire, en poursuivant avec André Breton, qu'elles participent à «composer le monde à venir» à l'instar du «marc de café, du plomb fondu (ou) du miroir sous haleine». (...)

Les clichés utilisés jusque-là par Éric Manigaud renvoyaient souvent à des pratiques institutionnelles de la photographie : pouvoir judiciaire, psychiatrique, militaire, voire colonial. Madge Donohoe nous éloigne des appareils
de pouvoir et nous rapproche de cet occultisme souvent soupçonné de pratiques frauduleuses. Parcourir son album fait lâcher prise et a permis à Éric Manigaud d'expérimenter une sorte de liberté des formes, de rupture avec la
représentation venue de la photographie.”

Extraits du texte “Monstra et astra. Pour un pacte avec les images”, écrit par Daniel Boitier, avril 2015.

Vernissage privé d'Eric Manigaud "Madge Donohoe, skotographs"

[19:30] Festival Silhouette
Location:
Parc de la Butte du Chapeau Rouge
5, avenue Debidour
75019 Paris
M° Pré-Saint-Gervais, T3 Robert Debré
France
Internet Site : equipement.paris.fr/parc-de-la-butte-du-chapeau-rouge-1811
Description:
Le Festival aura lieu du 28 août au 5 septembre au parc de la Butte du Chapeau Rouge, Paris 19ème. Tous les soirs, dès 19h30, concerts et courts métrages gratuits en plein air !


Seront présents sur le parc les soirs de projections:

Vendredi 28 août : Alexia Cooper, réalisatrice de "Timo, Timoris"

Samedi 29 août : Inès Loizillon, réalisatrice de "Kiss Me Not"
Céline Devaux, réalisatrice de "Le repas dominical"
Mélanie Tourneur, réalisatrice de "Looper"
Diana Monteanu, réalisatrice de "Deux rivages"

Dimanche 30 août : Faustine Cros, réalisatrice de "La détesteuse"

Lundi 31 août : Laura Tuillier, réalisatrice de "Soirs de semaine"
Jérôme Clément-Wilz, réalisateur de "Printemps"

Mardi 1er septembre : Cerise Lopez et Agnès Patron, réalisatrices de "Chulyen"

Mercredi 2 septembre : Giacomo Abbruzezze, réalisateur de "Stella Maris"

Jeudi 3 septembre : Olivier Guidoux, réalisateur de "Le coeur"
Nicolas Boone, réalisateur de "Hillbrow"

Vendredi 4 septembre : Mathilde Delaunay, réalisatrice de "Cavalier seul"
Johanna Vaude, réalisatrice de "Ufo Dreams"

http://www.association-silhouette.com

[19:30] Grand Prix des Médias CB News 2015 / Prix de la Régie 2015
Location:
Salle Wagram
39, avenue de Wagram
5 bis, rue de Montenotte
75017 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 55 37 86 86
Fax : +33 (0)1 43 80 96 95
Mail : contact@sallewagram.com
Internet Site : www.sallewagram.com
Description:
Le Grand Prix des Médias CB News et le Prix de la Régie décerné pour la première fois clôtureront les Rencontres de l'Udecam le 3 septembre prochain.

Qui va succéder à TF1, lauréat 2014 ? Pour sa 17ème édition, le Grand Prix des médias 2015, organisé par CB News, dévoilera son palmarès le 3 septembre prochain dans le cadre de la salle Wagram, à Paris, en clôture des 5èmes Rencontres de l'Union des entreprises de conseil et achat média (UDECAM). Le jury composé de journalistes, patrons de médias et d'agences, d'annonceurs et de personnalités est présidé par Jean-Luc Chetrit, président de l'UDECAM, partenaire historique du Grand Prix des Médias. Il se réunira le 18 juin prochain afin de délibérer autour des dossiers envoyés par les médias et pure players. Au menu des débats, Prix et/ou Mentions dans 19 catégories, dont quatre nouvelles : meilleure stratégie social media, meilleure utilisation de la vidéo on-line, meilleure appli média, la catégorie meilleure émission de radio a été doublée pour distinguer deux palmarès différents (informations et divertissement). Les 19 catégories :
1/ Meilleur titre de presse quotidienne
2/ Meilleure station de radio
3/ Meilleure émission radio de divertissement
4/ Meilleure émission radio d'information
5/ Meilleure chaîne TV
6/ Meilleure émission TV de divertissement/flux
7/ Meilleure émission TV d'information/documentaire
8/ Meilleur titre de presse magazine
9/ Meilleur programme ou support multi-écrans
10/ Meilleur site d'information
11/ Meilleur coup publicitaire / opération spéciale
12/ Meilleur coup éditorial ou journalistique
13/ Meilleur lancement ou relancement
14/ Meilleure campagne de publicité pour un média
15/ Meilleur stretching de marque média
16/ Meilleure Une de presse
17/ Meilleure stratégie social media
18/ Meilleure utilisation de la vidéo online
19/ Meilleure appli. média

La régie de l'année, nouvelle facette du Grand Prix des Médias
Pour la 1ère fois, sera décerné le Prix de la Régie de l'Année 2015, ou plutôt des Régies de l'année, l'une décernée par les agences médias et l'autre par les annonceurs. ...si leurs choix ne sont pas identiques. "Il était logique que le Grand Prix des Médias intègre un palmarès des régies médias qui sont les interlocuteurs naturels des marques et de leurs agences ", explique Xavier Dordor, directeur général de CB News, nous avons souhaité mettre en place une méthodologie autonome garantie par un institut d'études qui connait bien les médias". L'élection de la Régie de l'Année se fera par vote en ligne organisé par Harris Interactive. Elle récompensera la régie qui a le plus innové entre le 1er Juillet 2014 et le 30 juin 2015, régie intégrée ou autonome, on/off line, sur une liste fermée validée par le Jury du 17ème Grand Prix des Médias.












[20:00-22:00] Projection du film "PULP : A Film about Life, death and supermarkets"
Location:
Cinéma Publicis
129, avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
M° Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : +33 (0)8 92 68 90 75
Description:
En présence du réalisateur et peut-être du membre du groupe "Pulp" Jarvis Cocker













[21:00] Couturière de la pièce « Le Mensonge » de Florian Zeller
Location:
Théâtre Edouard VII
10, place Edouard VII
Square Edouard VII
75009 Paris
M° RER A Auber, Opéra, Madeleine, Havre - Caumartin
France
Phone : +33 (0)1 47 42 35 71
Fax : +33 (0)1 47 42 77 68
Mail : contact@theatreedouard7.com
Internet Site : www.theatreedouard7.com
Description:
De Florian Zeller
Mise en scène Bernard Murat
Avec Pierre Arditi, Evelyne Bouix, Josiane Stoléru et Jean-Michel Dupuis.

Dans la rue, Alice a surpris le mari d'une de ses amies avec une autre femme et se trouve confrontée à ce dilemme entêtant : faut-il lui dire ce qu'elle a vu ?
Paul tente de la convaincre qu'elle doit absolument lui cacher la vérité.
Il fait ainsi l'éloge du mensonge.
Est-ce seulement pour défendre son ami ?
Ou a-t-il lui aussi des choses à cacher ?
À moins que ce ne soit elle qui avance masquée ?
Pour mieux lui faire avouer ses mensonges ?
Pour mieux dissimuler les siens ? Difficile à dire…
Une seule certitude : toute vérité n'est pas bonne à ne pas dire… et inversement.

Après le triomphe de La Vérité en 2011, Florian Zeller, avec le Mensonge, retrouve ses thèmes de prédilection dont Pierre Arditi est à la fois la mémoire et le porte-voix.

Représentation de la pièce « Le Mensonge » de Florian Zeller

[21:30-23:55] Soirée spéciale Star Wars chez Toys"R"Us
Location:
Les Quatre Temps - Cnit
15, tunnel de Nanterre
2&15, parvis de la Défense
92092 Paris La Défense
M° La Défense
France
Phone : +33 (0)1 47 73 54 44
Internet Site : www.les4temps.com
Description:
A l'occasion de la sortie mondiale des nouveaux produits STAR WARS, retrouvez nous le jeudi 3 septembre à partir de 21H30 et jusqu'à 1H00 du matin en magasin ! Nombreuses animations avec la participation de la 501st Française !

Soirée spéciale Star Wars chez Toys"R"Us

10:00
11:00
12:00
13:00
14:00
15:00
16:00
17:00
18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2015 - Tous droits réservés