Thursday, October 29, 2015
Public Access


Category:
Category: All

29
October 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

  Foire d'Automne 2015
Location:
Paris Expo - Porte de Versailles
Parc des Expositions de Paris
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
M° Porte de Versailles
France
Phone : +33 (0)1 43 95 37 00
Fax : +33 (0)1 43 95 30 31
Internet Site : www.viparis.com/viparisFront/do/centre/paris-expo-porte-de-versailles/Accueil
Description:
La Foire d'Automne 2015 se tient à Paris Expo Porte de Versailles du vendredi 23 octobre au dimanche 1er novembre, au sein des pavillons 2.2, 2.3 et 3.

HORAIRES D'OUVERTURE
10h - 19h sans interruption y compris le 1er novembre

>> demander une invitation

Foire d'Automne 2015

Exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
du 16 octobre 2015 au 2 janvier 2016
vernissage vendredi 16 janvier de 18h à 20h

Mario-Andreas von Lüttichau
LES NOIRS SONT LA MATIÈRE DE LA LUMIÈRE

Dans son dernier portrait de groupe, De Staalmeesters, de 1662, Rembrandt représente les maîtres de la guilde des drapiers d'Amsterdam. Cette instance était chargée de vérifier et de contrôler la qualité et la quantité des étoffes fabriquées, teintes et vendues par ses membres. Le personnage assis au centre en est le président. Le livre de comptes ouvert devant lui contient la quantité et l'évaluation de la production des membres. Le noir et le bleu étaient les tons habituels de l'habillement à cette époque, et l'on portait une attention particulière au noir des étoffes. L'étoffe noire portée par les Staalmeesters doit témoigner de l'exigence de qualité, et Rembrandt est chargé de manifester dans ce tableau les caractères et l'ambiance de l'assemblée annuelle. Aucun autre artiste, avant ou après l'âge d'or de la peinture descriptive hollandaise, n'est parvenu à produire ce noir presque palpable, à la fois iridescent à la surface du vernis et plein en profondeur. Mais les personnages du portrait de groupe de Rembrandt reflètent aussi un moment socio-politique intéressant : le ton noir uniforme nivelle l'individualité des maîtres drapiers. Au sein d'une société de castes, Rembrandt met en scène collectivement un cercle dirigeant. Les insignes de leur pouvoir sont introvertis et uniquement reconnaissables à la structure et au traitement de leurs vêtements.

Ces structures cachées, enfouies dans le noir par Rembrandt, nous les retrouvons dans les tableaux noirs de Pierre Soulages réalisés depuis les années 1970, parfois en dialogue avec le bleu de lapis lazuli et de délicates traces et lignes de blanc venant apporter du mouvement - toujours en contraste avec le noir comme les cols d'un blanc vif des drapiers. Des séries de tableaux noirs de grandes dimensions, comme les Polyptyques, laissent apparaître dans leur présence monumentale des profondes lignes tracées dans la pâte de la couleur. Elles structurent la texture lisse, mate et brillante et constituent des ordonnancements changeant composés de sillons et de crêtes horizontaux, verticaux, ou obliques. Soulages appelle « outrenoir » cette propagation radicale du noir pur et parle d'un « unique noir de ces peintures noires, ce sont des différences de textures, lisses, fibreuses, calmes, tendues ou agitées qui, captant ou refusant la lumière, font naître les noirs gris ou les noirs profonds ».

La régie de lumière définie précisément à Conques par Soulages relie le Français au Néerlandais. La mise en scène du portrait de groupe De Nachtwacht (La Ronde de Nuit, achevé en 1642), plongée dans une lumière théâtralisée, montre des membres d'une compagnie de gardes civils. Les deux personnages faisant des gestes au centre du tableau sont le capitaine Frans Banning Cocq, vêtu de noir, et son sous-lieutenant Willem van Ruytenburgh, qui marche devant en diagonale, magnifiquement représenté dans un uniforme d'un blanc lumineux. Rembrandt, dans cette œuvre, s'avère être aussi un metteur en scène conscient de l'effet scénique et plastique de la lumière sur ses acteurs en action. Nous percevons ses espaces comme des boîtes noires - des zones presque dépourvues de lumière du jour. Comme sur une scène de théâtre, la lumière a une force performative. Elle définit des actions et les met en mouvement. De la même façon, Soulages sait installer ses tableaux noirs. Il fait de l'espace d'exposition une scène, dont la lumière crée des tableaux prenant forme comme des sculptures autonomes - en parfaite conformité avec ce qu'écrit le linguistique et essayiste Henri Meschonnic : « Les noirs sont la matière de la lumière ». Mais les spectateurs sont confrontés à un autre type d'obscurité : l'obscure. Différente de la nuit abstraite, l'obscure est plus émotionnel ; il a une dimension mystique. Il suscite l'effort de vouloir la pénétrer - au risque de s'y perdre.

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Pierre Soulages, Peinture, 243 x 181cm, 28 août 2015

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 57 x 81 cm, 9 mars 2014
2014
Acrylique sur toile
57 x 81 cm
PSou/M 46

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 159 x 202 cm, 20 août 2015
2015
Acrylique sur toile
159 x 202 cm
PSou/M 51

Fête nationale de Turquie
Location:
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
UNLOCATED
Description:
Fondation de la république en 1923

08:00  
09:00  
10:00  
11:00  
12:00  
13:00  
14:00  
15:00  
16:00  
17:00 [17:00-20:00] Finissage de l'exposition collective "Le 93 dans le 10ème"
Location:
Le Huit
8, boulevard Saint-Martin
75010 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, République
France
Phone : +33 (0)6 44 30 97 54
Mail : equipe.lehuit@gmail.com
Internet Site : www.facebook.com/espace.huit
Description:
3 visions photographiques de la Seine Saint Denis par Tina Merandon, Jean Manuel Simoes, Vivian van Blerk

Vernissage le 20 octobre à partir de 17h jusqu'à 21h
Expo du 20 au 30 octobre 2015

Finissage de l'exposition collective "Le 93 dans le 10ème"

[17:00-21:00] Vernissage "John THOMSON - Illustrations of China and its people"
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
John THOMSON (1837-1921) - Illustrations of China and its people - 1872

Exposition du 29 octobre au 21 novembre

[17:00-21:00] Vernissage : Javier AZNAREZ, Brigitte FOURNIER, Yannick SAUVAGE, Véra SU
Location:
Fondation Taylor
1, rue La Bruyère
75009 Paris
M° Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)1 48 74 85 24
Fax : +33 (0)1 48 78 13 54
Mail : contact@fondationtaylor.com
Internet Site : www.fondationtaylor.com
Description:
Javier AZNAREZ, dessinateur
Brigitte FOURNIER, graveur
Yannick SAUVAGE, peintre
Véra SU, photographe

Exposition du 29 octobre au 21 novembre


[18:00-21:00] Décrochage de l'exposition "Papeles" de Ruben Alterio
Location:
Ambassade de la République Argentine
Galerie Argentine
6, rue Cimarosa
75116 Paris
M° Boissière
France
Phone : +33 (0)1 47 27 15 11
Fax : +33 (0)1 47 04 61 51
Mail : ambassadeargentine@noos.fr
Internet Site : www.efran.mrecic.gob.ar
Description:
projection du film
Ensayo de una Nación / Essai d'une Nation
de ALEXIS ROITMAN
2012, 1h30, couleur, V.O. sous-titrée en français

le jeudi 29 octobre 2015 à 19h

Dans le cadre des célébrations du Bicentenaire de la République Argentine, Diego et Muriel, deux jeunes idéalistes, ont réussi grâce à leur initiative et leur persévérance à réaliser un projet sans précédents : la création d'une chorale de 1800 enfants d'écoles de tous les crédos (chrétien, juif, musulman, évangéliste, laïque), de différentes communautés (arménienne, turque, galicienne, basque ?) et de toutes les classes sociales. Entre tous, ils sont surmonté les grandes différences qui les séparent, en vue de former une seule voix et chanter dans les plus grands théâtres d'Argentine. Les conflits qui apparaissent entre les enfants, les maîtres et les organisateurs rendent compte, dans cet essai, des mécanismes qui forment l'idée de nation.

[18:00-21:00] Vernissage d'Esther Teichmann "In Search of Lightning"
Location:
Galerie Les filles du calvaire
17, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 47 05
Fax : +33 (0)1 42 74 47 06
Mail : paris@fillesducalvaire.com
Internet Site : www.fillesducalvaire.com
Description:
Du 29 octobre au 28 novembre
Vernissage jeudi 29 octobre de 18h à 21h

Esther Teichmann utilise à la fois des images fixes et en mouvement, des collages et des peintures pour créer des mondes alternatifs, dans lesquels se confondent autobiographie et fiction. L'exploration des origines du fantasme et du désir, et de ce qui les lient aux expériences de perte et de représentation, est au cœur de son travail. La mise en parallèle de photographies ou de films juxtaposés à des décors fictifs et des corps féminins, inspire mille et une histoires.

La série Fractal Stars, Salt Water and Tears nous invite dans un monde de désir à l'aspect fantastique. Cascades majestueuses et coquillages murmurant le clapotis des vagues se juxtaposent à des statues qui semblent s'extraire de la pierre pour s'animer. En toile de fond, une grotte se dessine au moyen d'encres qui ruissellent. Des femmes dénudées et alanguies ponctuent des paysages imaginaires, auto-érotiques par leur regard et leurs gestes, leurs yeux se dérobent à notre vue ou se détournent de l'orage qui les guette. Une femme enceinte est allongée sous un ciel nocturne. Un enfant est posé entre ses cuisses alors qu'un autre repose sur son coude, le dos tourné, elle est happée par l'obscurité du lit sur lequel elle sommeille. Sœurs, amies, amantes, étrangères : ces femmes de chair et de pierre nous racontent le plaisir et le désir.

En superposant les thèmes de la mémoire, du désir, de la peur, de la fiction et de l'imagination, Teichmann utilise le médium photographique comme un passage entre les univers de l'expérience et de la création artistique. Son travail exploite la tension qui existe dans la photographie, entre sa capacité à retranscrire la réalité et son potentiel à sous-entendre un autre monde. Cette relation complexe, si ce n'est trouble, que l'artiste entretient avec la photographie a ainsi provoqué un débordement de sa pratique vers d'autres médiums1. (1)

Avec l'emploi de ces différents médiums, nous passons du réel à des espaces imaginés, en explorant la relation entre la perte, le désir et l'imaginaire. Le médium photographique est associé à la peinture, au collage et au photomontage, qui forment une voix narrative sur les images en mouvement. Ici, l'image est détachée de son référent, glissant dans et hors de l'obscurité, enveloppée dans les encres et baignée dans des nuances subtiles de lumière teintée. Ces espaces habités sont souvent nocturnes. Liquides, intra-utérins, ils passent de lits aux marécages, ou de la mère à l'amant, à la recherche d'un retour primaire.

(1) 1 Extrait de « The Photograph as Portal », essai de Jessica Brier (commissaire d'expositions et auteure basée à San Francisco). Publié sur Daylight Digital feature - Mars 2014

Vernissage d'Esther Teichmann "In Search of Lightning"
Esther Teichmann
Untitled from Fractal Scars, Salt water and Tears, 2014/2015

Vernissage d'Esther Teichmann "In Search of Lightning"
Esther Teichmann
Untitled from Fractal Scars, Salt water and Tears, 2014/2015

[18:00-21:00] Vernissage de Bernard Descamps "Où sont passés nos rêves ?"
Location:
Galerie Camera Obscura
268, boulevard Raspail
75014 Paris
M° Raspail, Denfert-Rochereau
France
Phone : +33 (0)1 45 45 67 08
Mail : cameraobscura@free.fr
Internet Site : www.galeriecameraobscura.fr
Description:
Vernissage le jeudi 29 octobre à 18h en présence de Bernard Descamps

Exposition présentée jusqu'au 5 décembre 2015
Mardi à vendredi : 12h - 19h. Samedi : 11h - 19h

Vernissage de Bernard Descamps "Où sont passés nos rêves ?"

[18:00-21:00] Vernissage de Carme Albaiges
Location:
Galerie Gilles Naudin
GNG
3, rue Visconti
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 43 26 64 71
Mail : infos@galeriegng.com
Internet Site : www.galeriegng.com
Description:
29 octobre - 28 novembre 2015
Vernissage jeudi 29 octobre

Vernissage de Carme Albaiges

[18:00-19:30] Vernissage de Cordy Ryman
Location:
Galerie Zürcher
56, rue Chapon
75003 Paris
M° Arts et Métiers, Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 42 72 82 20
Fax : +33 (0)1 42 72 58 07
Mail : info@galeriezurcher.com
Internet Site : www.galeriezurcher.com
Description:
du 30 octobre au 23 décembre 2015
vernissage jeudi 29 octobre 18h-19h30

La Galerie Zürcher est heureuse de présenter la première exposition personnelle de Cordy Ryman en France.

Cordy s'est formé très jeune dans l'atelier de son père, le peintre minimaliste Robert Ryman. Plus tard (1990-1991), à l'Ecole des Arts visuels de New York, il est marqué par l'enseignement de l'un de ses professeurs, le peintre et sculpteur Maura Sheehan, qui le conduit à utiliser des matériaux non conventionnels et à travailler la peinture in situ sur des éléments architecturaux en extérieur.

Peinture, dessin, relief, sculpture, environnement : l'art de Cordy Ryman tient de toutes ces pratiques combinées. Art abstrait par essence il est aussi extraordinairement concret par nature, car c'est un art de la composition et de la construction à partir d'éléments recyclés (bois, métal, objets trouvés) autant qu'un art d'appropriation de l'espace. Le travail du bois lui permet de mettre en évidence sa surface brute et rugueuse qui donne aux œuvres une qualité tactile qui leur est propre et met en évidence par sa relation étroite avec la main, sa dimension humaine. Dans le même temps où a lieu cette exposition, Cordy Ryman présente une installation spectaculaire au Columbus College of Arts and Design, Chimera 45, dont la première version a été exposée à la Zürcher Gallery de New York du 12 mars au 7 mai de cette année. Dans le même esprit une sculpture de dimensions plus modeste, Clacker Vine (2014), vient d'être acquise par le Musée de San Diego. Pièce d'angle, du sol au plafond, elle s'étend le long des murs comme les pattes d'une araignée géante.

D'une manière générale on remarquera la singularité d'un procédé récurant qui consiste à peindre la face intérieure d'éléments de bois de sections diverses, régulières ou non, ce qui permet à l'artiste de transformer la couleur. En effet la couleur est comme « inaperçue» puisqu'en partie cachée elle ne se présente jamais sur une surface plane. On ne la perçoit qu'indirectement et pour l'essentiel, par l'effet lumineux qu'elle produit. L' impression est encore accrue par le dispositif en relief des formes quand celles-ci sont parallèles induisant par un effet de répétition un phénomène de résonance, ainsi que l'a justement remarqué Mary Birmingham : « Alors que l'écho acoustique diminue graduellement jusqu'à disparaître, dans l'œuvre de Cordy Ryman l'écho lumineux tend au contraire à se renforcer parce qu'il se réverbérise. »

En 2014, Cordy Ryman a réalisé le « J » un projet de « livre-sculpture », initié par l'éditeur Gervais Jassaud, sur un poème de Michel Butor, l'auteur de La Modification (1957) et l'un des principaux représentants du « Nouveau Roman ». Nous aurons le plaisir de présenter cette édition rare et de réunir les deux auteurs le temps du vernissage. Bernard Zürcher


Cordy Ryman est né en 1971 à New York où il réside.

Principales expositions dans les institutions américaines : PS1 Contemporary Art Center, Long Island, NY ; Visual Arts Center, New Jersey, NJ ; Museum of Contemporary Art, Miami, FL ; University of Connecticut, Storrs, CT ; Bronx River Art Center, Bronx, NY ; The Barbara Walters Gallery, Sarah Lawrence College, Bronxville, NY and Esbjerg Museum of Modern Art, Esbjerg, Denmark.

Il a reçu le prix Helen Foster Barnett du National Academy Museum. Son oeuvre a été commentée dans Artforum, The New York Times, Art in America, The Brooklyn Rail, Frieze, BOMB Magazine, et Time Out NY, parmi d'autres.

Principales collections : Museum of Contemporary Art (San Diego), Microsoft Art Collection, Pizzuti Collection, Raussmuller Collection, Rubell Family Collection, The Speyer Family Collection, et the Museum of Contemporary Art (Miami).

Vernissage de Cordy Ryman
Nathan Vs the Machine, 2015, acrylique, émail et marqueur sur bois, 119 x 120,5 x 15 cm

[18:00-21:00] Vernissage de Karen Knorr "Monogatari"
Location:
Galerie Les filles du calvaire
17, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
M° Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 74 47 05
Fax : +33 (0)1 42 74 47 06
Mail : paris@fillesducalvaire.com
Internet Site : www.fillesducalvaire.com
Description:
Du 29 octobre au 28 novembre
Vernissage jeudi 29 octobre de 18h à 21h

Karyukai et Monogatari / Japon

Depuis 2012, Karen Knorr est partie à la rencontre de la culture traditionnelle japonaise à travers de multiples voyages à Tokyo et Kyoto. A partir de ses recherches, elle a conçu deux séries de photographies aux approches complémentaires : les karyukai qui sont des portraits de femmes et les monogatori qui placent les animaux sauvages dans des architectures témoins d'un héritage ancestral.

Karyukai est une série de portraits de geisha qu'elle a pu élaborer grâce à des artistes, des modèles et des amies. Elle se réfère aux estampes japonaises ukiyo-e (terme japonais signifiant « image du monde flottant ») représentant des bijin-ga (des icônes de beauté) et les photographies sont associées à des haïkus, poèmes composés par les gardiens du temple. Ces portraits raffinés révèlent les vestiges de la culture des geishas et son influence sur les femmes japonaises contemporaines.

La figure de la geisha - gei signifiant art et sha correspondant à la personne pratiquant cet art - ainsi que le Mont Fuji, forment les symboles du Japon depuis l'ère Meiji, lorsque le pays s'est ouvert à la culture occidentale vers le milieu du 19ème siècle. Ces dernières décennies, les geishas ont commencé à pouvoir travailler plus facilement en dehors de leurs structures habituelles. En effet, elles évoluent habituellement dans le cadre d'une société matriarcale, matérialisée par les hanamachi (les quartiers des geishas) qui perdurent à Kyoto, Osaka et Tokyo. Les geishas y vivent à un rythme strict, et sont dédiées au divertissement d'une clientèle composée presque exclusivement d'hommes d'affaires. Historiquement, ces divertissements consistent en l'art de la musique, de la discussion et de la danse.

Bien que de nos jours les femmes contemporaines s'habillent à l'occidentale, les kimonos sont toujours portés pour des occasions spéciales telles que la cérémonie de la majorité(1) ou lors de réunions de famille. Les types de manches et de obi(2) importent autant que les couleurs et la forme du vêtement puisqu'ils désignent le statut social et indiquent si la femme est mariée.

Par exemple, le kimono furisode(3), conçu avec de longues manches flottantes, est porté par les femmes célibataires alors que le kimono tomesode(4), noir, est revêtu par les femmes mariées.

La série Monogatari, qui fait suite aux séries Fables (2004-2008) et India Song (2008-2010), traite symboliquement de la vie sauvage et de son articulation à la Culture, en se rapportant cette fois-ci à l'héritage japonais et à ses mythes. Les animaux sont placés dans d'élégantes architectures que l'artiste a découvert à travers Le Dit du Genji, célèbre nouvelle moderne écrite par Murasaki Shikibu, courtisane de l'époque Heian au cours du Xème siècle. Ces temples sont encore visibles partout dans Kyoto et nombres d'entre eux renferment de magnifiques décors réalisés par la célèbre école de peinture Kanō.

Ce travail se réfère également au monde fantastique des contes populaires. Les animaux ressemblent aux yōkai, fantômes et autres monstres surnaturels qui appartiennent au folklore. Les yōkai peuvent revêtir les traits d'animaux aussi bien que s'incarner sous une forme humaine ou bien encore se personnifier dans un objet. Les femmes vêtues de kimonos qui les accompagnent parfois dans les mises en scène de Karen Knorr viennent corroborer l'omniprésence de la tradition.

_________________________

(1) La cérémonie de la majorité est une fête connue sous le nom de seijin shiki au Japon, qui se célèbre lorsque les jeunes gens atteignent 20 ans.

(2) Un obi est une ceinture servant à fermer les vêtements traditionnels japonais, tels que les kimonos ou les vêtements d'entraînement pour les arts martiaux.

(3) Le furisode (littéralement « manches qui pendent ») est le costume traditionnel japonais le plus noble.

(4) Le tomesode est un type de kimono avec des manches plus courtes que le furisode.

Vernissage de Karen Knorr "Monogatari"
Karen Knorr
Journey to the Great Sage, Hosen-in Temple Ohara, Japon, série Monogatari, 2015

[18:00-21:00] Vernissage de Manuela Zervudachi "starZ"
Location:
Galerie Agnès Monplaisir
8 bis, rue Jacques Callot
75006 Paris
M° Odéon, Saint-Germain-des-Prés, Mabillon
France
Phone : +33 (0)1 56 81 83 51
Fax : +33 (0)1 46 34 03 08
Mail : galerie@agnesmonplaisir.com
Internet Site : www.agnesmonplaisir.com
Description:
Après les tumultes émotionnels de la perte et de la séparation, exprimés dans la dernière exposition Au fil de l'eau en 2013 à la Galerie Agnès Monplaisir, voici venu pour Manuela Zervudachi le temps de l'attraction et du déploiement vers le haut et les cieux.

starZ est une métaphore de cette énergie initiale qui inlassablement, tend à se connecter à l'artiste. Elle symbolise l'espoir, la foi, la résurrection, la renaissance.

Vernissage de Manuela Zervudachi "starZ"

[18:00-21:00] Vernissage de Marie Rauzy "La vie à tire-d'aile"
Location:
Galerie Marie Vitoux
Galerie Vitoux
3, rue d'Ormesson
Place Sainte-Catherine
75004 Paris
M° Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 81 00
Fax : +33 (0)1 48 04 56 99
Mail : contact@galeriemarievitoux.com
Internet Site : www.galeriemarievitoux.com
Description:
Peintures

Du 29 octobre au 5 décembre 2015
Vernissage le jeudi 29 octobre à partir de 18h
Signature du livre "Peindre et repeindre" samedi 21 novembre 2015 à partir de 14h

Vernissage de Marie Rauzy "La vie à tire-d'aile"

[18:00-20:30] Vernissage de Renée Lussert et Pascale Proffit
Location:
Espace Scipion
Accueil de l'APHP
13, rue Scipion
75005 Paris
M° Les Gobelins
France
Phone : +33 (0)1 40 27 44 51
Description:
du 13 au 29 octobre

[18:00-21:00] Vernissage de Roman Signer "Sculptures"
Location:
Galerie Art : Concept
4, passage Sainte-Avoye
entrée par le 8, rue Rambuteau
75003 Paris
M° Rambuteau
France
Phone : +33 (0)1 53 60 90 30
Fax : +33 (0)1 53 60 90 31
Mail : info@galerieartconcept.com
Internet Site : www.galerieartconcept.com
Description:
du 30-10-2015 au 23-12-2015
Vernissage jeudi 29 octobre 18h - 21h

Vernissage de Roman Signer "Sculptures"
Roman Signer, Kajak, 2014 © Thomasz Rogowiec
courtesy de l'artiste et Art : Concept, Paris

[18:00-21:00] Vernissage de Sacha Goldberger "MEET MY MUM"
Location:
School Gallery
322, rue Saint-Martin
75003 Paris
M° Strasbourg - Saint-Denis, Arts et Métiers
France
Phone : +33 (0)1 42 71 78 20
Mobile : +33 (0)6 13 50 78 87
Mail : olivier.schoolgallery@gmail.com
Internet Site : www.schoolgallery.fr
Description:
Photographies

28 OCTOBRE > 19 DECEMBRE 2015

Elles aiment les mères, elles adorent. Elles vous prennent dans leurs bras. Elles vous serrent, elles vous enlacent. Vous êtes un roi, une reine. Vous êtes le plus beau, la plus belle. Elles donnent des conseils, les mères. Elles font la morale, décident, tranchent. Elles vous emmerdent. Elles vous font pleurer de rire et puis de rage. Elles vous regardent vivre, grandir, devenir. Elles sont fières, elles sont folles. Elles vous protègent, elles vous sapent, elles vous étouffent, elles vous angoissent. Elles vous aident, elles vous jugent, elles vous écoutent. Elles piquent, elles envahissent. Elles se souviennent de tout. Et quand on les regarde, on sent encore l'enfant courir en nous. Et on n'en revient pas qu'elles vieillissent, nos mères. On n'en revient pas de voir derrière leurs rides, rougir la solitude et les sourires mentir. Non, on n'en revient pas de voir leurs corps soupirer, se plaindre et parfois pleurer dans leur coin. Car c'est inacceptable. Et c'est l'amour qui n'en finit pas. « Il n'y a pas de plus grand amour » que ça, écrivait Albert Cohen. Et Sacha Goldberger met en scène ce grand amour là.

À travers dix-sept tableaux photographiques, il nous projette dans une Amérique onirique des années 50, cinématographique, où le temps a oublié sa fuite. On se balade dans les toiles de Edward Hopper et dans un épisode des Mad Men. Des hommes et des femmes traversent des halls et des chambres d'hôtels, des salles d'attente, un bureau, une bibliothèque, un entrepôt, une cuisine, une salle de bain, la pelouse d'un jardin ou une piscine orpheline. Qu'ils lisent, qu'ils se douchent, qu'ils s'habillent, qu'ils travaillent ou qu'ils jouent une partie de croquet, ils semblent étrangers aux lieux, aux autres et au monde. Somnambules, paralysés

Il n'y a pas de sourire sur leur visage et dans leurs yeux s'emmêlent la mélancolie et un air de fatalité. Sont accrochées à leur dos leurs mères en chemise de nuit, en « imper », en tailleur Chanel. Parfois, c'est le père qui s'attache au cou de sa fille ou de son fils puisque les pères aussi sont des mères comme les autres. Leurs pieds ne touchent jamais la terre. Les parents flottent comme des ballons d'hélium que l'on retient par la main. Ils sont légers comme des plumes et ils pèsent des tonnes. Ils sont des présences secrètes que personne ne voit hormis ceux qui les regarde. Nous, en somme.

Sacha Goldberger photographie la solitude, l'infinie tendresse et le poids des liens de famille. Il photographie comme on réalise une séquence d'un film. Avec les cadrages, les décors, les lumières et les ombres, il dirige un récit, un scénario ouvert. Et c'est notre histoire qui se révèle ; et c'est soudain notre mère et c'est soudain notre père que l'on sent s'agripper à notre corps, notre existence, à nos souvenirs d'enfance. Si le temps emporte dans sa course les âmes seules, s'il fabrique les grandes dépendances, il ne peut rien contre l'amour qui n'en finit pas, contre ce grand amour là.

Julie Estève

Vernissage de Sacha Goldberger "MEET MY MUM"

[18:00-21:00] Vernissage de l'exposition collective "Légende(s)"
Location:
Espace Beaurepaire
28, rue Beaurepaire
75010 Paris
M° Jacques Bonsergent, République, Goncourt
France
Phone : +33 (0)1 42 45 59 64
Mail : contact@espacebeaurepaire.com
Internet Site : www.espacebeaurepaire.com
Description:
L'Espace Beaurepaire accueille dans le cadre des rencontres photographiques du 10e

L'exposition Légende(s) commissariat d'exposition Jean Gabriel Lopez

Avec
Livia Dudouit
Michaël Duperrin
Marie Sophie Leturcq
Carol Müller
Laure Pubert
Adrien Tomaz

Légende(s)

Contrairement au mythe qui relève de l'imagination, la légende s'inspire de faits réels. C'est au départ un récit écrit, destiné à être lu publiquement et transmis oralement. Plus tard c'est ce même terme que nous utilisons pour qualifier les mots qui accompagnent la photographie. La légende d'une photographie reste toujours ce récit légendaire et authentique. Il s'inscrit dans une réalité qui n'est plus cette-fois ci à l'échelle de notre monde mais à celle de son image, parfois troublante de ressemblance.

Certains disent qu'une image vaut mille mots. On a dit aussi qu'elle vaut mieux qu'un long discours. Mais qu'on le veuille ou non, une image qui se soumet au regard n'est pas autonome. Elle sera toujours accompagnée, au sens large, d'une légende qu'elle soit écrite, pensée ou racontée. Si on a coutume de dire, à tort, qu'on lit une photographie, l'association des mots et des images a quelque chose qui renvoie plutôt aux arts divinatoires. Comme les figures d'un jeu de tarot ou le marc de café, la photographie n'est qu'un prétexte pour écrire nos légendes. Il faudrait se méfier des écrivains et des photographes, ce sont des faiseurs d'histoires !?

Les travaux des six photographes réunis dans le cadre de cette exposition questionnent ces interactions. C'est par le voyage que Michael Duperrin choisi de se faire évaluer par le texte, de se superposer au récit par une plongée en temps réel dans le bleu de l'Odyssée et tenter de « réaliser » le mythe d'Ulysse. Avec « Nanterre - Embarquement », Marie Sophie Leturcq et Lancelot Hamelin explorent, quand à eux sans a priori, la réalité d'un environnement urbain et s'associent pour générer et entremêler image et écriture. De son coté, Laure Pubert construit un voyage d'investigation dans un champ de distorsion dont le tracé relie les points d'intersection entre la littérature, la poursuite d'un être fantasmé et ce qui lui reste de la réalité. Les autres approches relèvent d'un travail en laboratoire marqué par une attention apportée à l'exploration des caractères spécifiques. Dans ses photographies de lectrices, Carol Müller se sert de la photographie comme d'un chronographe pour mettre en concordance le temps de la pose et celui de la lecture. Quant à Livia Dudouit, elle interpose sa photographie comme un calque entre le foisonnement du réel et la simplification du trait dans les gravures qu'elle expose et dont les légendes se confondent avec des mythographies. Enfin le travail d'Adrien Tomaz entretient, par l'accumulation et la répétition de la preuve par l'image, la confusion entre légende et information visuelle.
Jean-Gabriel Lopez

Du 27 octobre au 08 novembre 2015
Horaires d'ouverture et programme:
Tous les jours de 14h à 20h

Vernissage le jeudi 29 octobre à partir de 18h

Evénements le dimanche 08 novembre à 15h
- Marche et rêve ! Pas à pas dans une ville des confins - Lecture par Lancelot Hamelin
- Lecture d'extraits de Odysseus un passager ordinaire par Michaël Duperrin.
- Lecture "poèmes du nord" de et par Carol Müller, 5 minutes.

Vernissage de l'exposition collective "Légende(s)"

[18:00-21:00] Vernissage du Studiocur/Art "VERTO"
Location:
Galerie Fatiha Selam
58, rue Chapon
75003 Paris
M° Rambuteau, Arts et Métiers, Réaumur - Sébastopol
France
Phone : +33 (0)9 83 33 65 69
Internet Site : www.fatihaselam.fr
Description:
Commissariat d'exposition Karina El Hélou et Claire Craig

Du 29 octobre au 8 novembre 2015, la Galerie Fatiha Selam invite le Studiocur/Art
pour l'exposition de groupe VERTO.

Vernissage le jeudi 29 octobre 2015 de 18h à 21h

Verto rassemble les œuvres de quatre artistes contemporains explorant les structures de construction du récit historique, conjugué au passé, au présent et au futur.
Si l'archéologie incarne la mémoire du passé, elle joue le rôle d'un emblème culturel et identitaire d'une civilisation. D'après Michel Foucault, l'archéologie examine les traces et ordres discursifs laissés par le passé, pour écrire une “histoire du présent”. Pour autant, si les récits du passé aident à comprendre le présent, ils offrent de nombreuses interprétations.
Ce sont les diverses explications et versions évoquées au cours des processus archéologiques qu'explore Verto, à travers les œuvres de quatre artistes ; Patrick Hough, Ken Sortais, Karen Kramer et Theo Michael.
Comme Dominique Allios le mentionne : 'toutes les sociétés partagent une mémoire sélective ou s'approprient leur histoire, ne serait-ce que par une lecture différencié des temps'.

Vernissage du Studiocur/Art "VERTO"

[18:30-21:00] Inauguration du Festival Mondial de l'image Sous-Marine
Location:
Marseille
Marseille
13000 Marseille
M° Gare SNCF Marseille Saint-Charles
France
Internet Site : www.marseille.fr
Description:
Inauguration du Festival Mondial de l'image Sous-Marine

[18:30] Installation de 5 nouveaux membres
Location:
Académie d'Architecture
Hôtel de Chaulnes
9, place des Vosges
75004 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 87 83 10
Mail : contact@academie-architecture.fr
Internet Site : www.academie-architecture.fr
Description:
Installation de 5 nouveaux membres

[18:30-22:00] Les Francs Colleurs prennent d'assaut l'Arrière Boutique
Location:
L'Arrière Boutique
Le 9ème Concept
7, rue de Capri
75012 Paris
M° Michel Bizot, Daumesnil, Porte de Charenton
France
Phone : +33 (0)1 43 40 75 33
Mail : contact@arriereboutique.fr
Internet Site : www.arriereboutique.fr
Description:
Depuis mai dernier, les 24 Francs-Colleurs sillonnent les rues et recoins de France pour coller et démultiplier les créations de stickers et affiches. Compositions, détournements, explorations urbaines, collages collectifs géants…à chacun sa méthode !

Dans le cadre de cette opération massive et fédératrice, le 9ème Concept organise un vernissage dans son espace l'Arrière Boutique le jeudi 29 octobre prochain. L'occasion de rencontrer les artistes le temps d'une soirée événement interactive.

C'est le public qui créera en direct l'exposition !

Les artistes francs-colleurs : Bault, Stéphane Carricondo, Alexandre D'Alessio, Olivia De Bona, Eko, Romain Froquet, GoddoG, François Goupil, Nicolas Jaoul, Jerk 45, LapinThur, Clément Laurentin, Théo Lopez, LX.One, Gilbert Mazout, Claire Mo, Ned, Niark1, Pedro, Joachim Romain, The Blind, THTF, Wide, Pablito Zago

https://www.facebook.com/francscolleurs
https://instagram.com/francscolleurs

Les Francs Colleurs prennent d'assaut l'Arrière Boutique

[18:30-21:00] Salon Dialogue entre l'Orient et l'Occident - 4e édition
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
Du 29/10/2015 au 01/11/2015

[18:30-22:30] Vernissage d'ISA SATOR "ADN SATOR"
Location:
Galerie JPHT
Jean-Philippe Thérond
4, rue de Saintonge
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Mobile : +33 (0)6 08 25 45 97
Mail : contact@galeriejpht.com
Internet Site : www.galeriejpht.com
Description:
du 29 Octobre au 19 Novembre 2015
du mercredi au dimanche de 13h à 20h

vernissage le jeudi 29 Octobre de 18h30 à 22h30
avec l'aimable participation de M. Pierre Cornette de Saint CYR pour une mise aux enchères exceptionnelle
mais partielle de l'Artiste... et complète d'une de ses œuvres

finissage le jeudi 19 Novembre de 18h30 à 22h30

Que font nos yeux pleins
De ses couleurs et de ses traces
Qui éclatent de près ou de loin
Si ce n'est de se souvenir de peur que ne s'effacent
Tous ses aplats et tous ses traits
Qu' ISA SATOR dévoile avec sa nouvelle palette
Oh comme ça me plait
Toutes ces formes et ces forces qui ne s'arrêtent
Que là où, intrépide, elle nous emmène
Oh ISA d'où tu sors cet ADN ?
JPHT

http://www.isa-sator.com

Vernissage d'ISA SATOR "ADN SATOR"

[18:30-21:00] Vernissage de Clark & Pougnaud
Location:
Maison de la Photographie de Lille
28, rue Pierre Legrand
59800 Lille
M° Gare SNCF de Lille-Flandres
France
Phone : +33 (0)3 20 05 29 29
Mail : bureau@maisonphoto.com
Internet Site : www.maisonphoto.com
Description:
Du 29 octobre au 29 novembre 2015
Vernissage le jeudi 29 octobre à 18h30

Vernissage précédé d'une rencontre avec les artistes au Furet du Nord de Lille à 17h

Thème des plus dangereux en photographie traditionnelle, « la solitude » peut fournir de redoutables effets à qui ne sait pas utiliser les armes de l'humour ou de la distance critique...Clark & Pougnaud - un photographe et un peintre - ont mis leurs compétences en commun pour installer un théâtre de la solitude aux références picturales assumées et revendiquées. Familiers des montages numériques, grands connaisseurs de la peinture classique et moderniste, ces deux artistes rendent, à travers le thème de l'être seul, hommage aux artistes peintres et autres artistes qui ont produit, sur ce sujet, des icônes célèbres. Edward Hopper, Le Magicien d'Oz, les contes de fées, le cinéaste Jacques Demy sont ainsi convoqués pour produire des images acidulées, pleine d'esprit et d'intelligence culturelle, à travers la forme contemporaine de la « photographie mise en scène ». Un véritable tour de force technique, fruit de la technologie numérique et de la maîtrise photographique, vient inscrire les personnages dans des décors peints.

Gilles Mora

www.clarkpougnaud.com

Vernissage de Clark & Pougnaud
Caroline © Clark & Pougnaud

[18:30-21:00] Vernissage de Guillaume Binet "Yemen, une guerre ignorée"
Location:
Hôtel Durey de Sauroy
Espace photographique de Sauroy
58, rue Charlot
dans la cour, à gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 72 16 76
Mail : espacesauroy@orange.fr
Description:
du 17 au 31 octobre
table ronde suivie d'un vernissage le jeudi 29 octobre à 18h30

[18:30-21:00] Vernissage de Khaled Dawwa "Compressé"
Location:
Espace Galerie Europia
15, avenue de Ségur
75007 Paris
M° Saint-François-Xavier
France
Phone : +33 (0)1 45 51 26 07
Mobile : +33 (0)6 87 80 23 66
Fax : +33 (0)1 45 51 26 32
Mail : info@europia.org
Internet Site : europia.org/Galerie
Description:
du 29 octobre au 27 novembre 2015
vernissage le Jeudi 29 octobre 2015 à 18h30

Artiste sculpteur syrien, Khaled Dawwa est né en 1985 et a obtenu en 2007 le diplôme de l'Ecole des Beaux Arts de Damas, section sculpture.
Dès 2007, l'oeuvre de Khaled Dawwa renvoie à un univers rempli d'attente. Cette attente, présente à la fois comme acte et comme absence d'acte, est un appel, un espoir et un regard tourné vers l'extérieur, en même temps qu'un silence, un vide et un repli muet sur soi.
Le monde qu'il capte et ses figures ne cessent de creuser cette question et sont à leur tour rattrapés par ce paradoxe. L'oscillation entre leurs limites marque les figures fragiles de Khaled Dawwa, et leur confère une énergie particulière ; elles avancent sans mouvement, éclairées d'ombre.
Le début de la révolution en Syrie à laquelle il participe activement est à l'origine d'une rupture, voire d'un changement radical dans l'univers d'attente de Khaled Dawwa. Son langage et son t ravail se métamorphosent avec le cours des événements de façon palpable.

Les outils et les matières utilisés évoluent, plus légers, plus « clandestins », ils tentent de manifester à leur tour, d'en dire encore plus ; les figures et leur monde se transforment également, mais toujours avec cette attente en toile de fond. Des oeuvres comme Dissidence, Froid et Où as-tu perdu ton corps ? rappellent cette continuité dans l'oeuvre.
Au milieu de l'année 2013, le quartier où se trouve son atelier est bombardé et Khaled blessé. Arrêté puis emprisonné, il est livré à l'Armée pour y effectuer son service. Refusant tout engagement militaire, il déserte et doit fuir la Syrie. Passé au Liban, il vit pendant un an dans la clandestinité avant de partir pour la France où il arrive en octobre 2014.
Ce long périple d'un an et demi, où il aura connu l'hôpital, la prison, l'enrôlement, l'exil, intimement lié aux événements qui se déroulent en Syrie, traverse aujourd'hui son oeuvre et lui imprime une marque profond.

Vernissage de Khaled Dawwa "Compressé"
Vernissage de Khaled Dawwa "Compressé"

[18:30-20:30] Vernissage de Rémy ARON et LAN Tusheng
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
"dialogue à travers les grandes routes de la soie"

Expo de Rémy ARON et LAN Tusheng "dialogue à travers les grandes routes de la soie"

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "3 jours, Paris College of Art"
Location:
Le Pavé d'Orsay
48, rue de Lille
75007 Paris
M° RER C Musée d’Orsay, Rue du Bac
France
Phone : +33 (0)1 42 61 13 24
Mail : lepavedorsay@gmail.com
Internet Site : www.lepavedorsay.org
Description:
Exposition : du jeudi 29 au samedi 31 octobre
Ouvert le vendredi et le samedi de 12h à 18h
Vernissage : le jeudi 29 octobre à partir de 18h30

Exposition 3 jours : Paris College of Art

[18:30-21:00] Vernissage de l'exposition "Festin"
Location:
Collection
la galerie d'Ateliers d'Art de France
4, rue de Thorigny
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart
France
Phone : +33 (0)1 42 78 67 74
Fax : +33 (0)1 42 77 42 01
Mail : collection@ateliersdart.com
Internet Site : www.ateliersdart.com
Description:
du 30 octobre 2015 au 9 janvier 2016

En cette fin d'année, la galerie Collection vous convie à un festin hors norme.
Huit artistes de la matière nous livrent leur interprétation tantôt grave de la société de consommation : les aliments débordent, dégoulinent et nous interpellent... Et une allégorie tantôt joyeuse de la table, où les aliments sont magnifiés et célébrés avec humour.
Les artistes de l'exposition : Mélanie Bourlon, Sophie Dalla Rosa, Etienne Fleury, Pascale Klingelschmitt, Atelier Polyhedre, Marie Rancillac, Virginie Rochetti, Céline Tuloup.

[18:30-21:00] Vernissage « La diversité d'expression artistique internationale »
Location:
Mairie du 7ème arrondissement
116, rue de Grenelle
75340 Paris Cedex 07
M° Solférino, Rue du Bac, Varenne
France
Phone : +33 (0)1 53 58 75 07
Fax : +33 (0)1 45 56 92 37
Internet Site : www.mairie07.paris.fr
Description:
Hall du 1er

Du 27 au 30 octobre 2015
« La diversité d'expression artistique internationale»

Vernissage le Jeudi 29 octobre 2015 à 18h30

Artistes : Artistes : Yvel, NGi, Anna Komarova, Christian Doulet, Nathalie Beras, Jacques Rousseaux, Eliot, Brig Finucci, Isa, Perez, Ramires V., Smad Trez, Straseele, Sol Marieva.

Concert : Soprano romantique : Kristine Aydinian. Piano : Komitas Kevorkian. Au programme : Morte di liu 'Tuj che di gel sei sinta' de l'opéra TURANDOT (Giacomo Puccini) / Me llaman la primorosa de El Barbero de Sevilla : M.Nieto y G.Gimenez / Des chansons populaires arméniennes, russes, grecs, françaises.

Débat sur la diversité d'expression artistique internationale en présence des artistes
Mercredi 28 octobre à 18h
Réservation au 01 53 58 75 60
Salle des Mariages



[19:00-21:00] Finissage de Carine Deambrosis et Jean-Claude Beaumont "Corps à Corps"
Location:
Galerie KO 21
78, rue Haxo
75020 Paris
M° Saint-Fargeau, Télégraphe, Porte des Lilas
France
Phone : +33 (0)9 53 34 14 77
Mobile : +33 (0)6 16 31 27 08
Mail : galerieko21@gmail.com
Internet Site : www.ko21.fr
Description:
18 septembre - 29 octobre 2015
Vernissage jeudi 1er octobre de 19h à 21h30

Finissage de Carine Deambrosis et Jean-Claude Beaumont "Corps à Corps"

[19:00] Finissage de Patrick Artinian "Traces"
Location:
Péniche Anako
Bassin de la Villette
Face au 61, quai de la Seine
75019 Paris
M° Riquet, Stalingrad
France
Phone : +33 (0)9 53 14 90 68
Mail : info@penicheanako.org
Internet Site : www.penicheanako.org
Description:
Photographies de Patrick Artinian

Du 7 octobre au 1 novembre
Pot de décrochage le 29 octobre

[19:00-21:00] Vernissage de Chang Ling "Illusion Society"
Location:
Galerie Jean-François Cazeau
8, rue Sainte-Anastase
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Chemin Vert, Saint-Paul
France
Phone : +33 (0)1 48 04 06 92
Mobile : +33 (0)6 03 79 76 26
Fax : +33 (0)1 79 75 91 20
Mail : jfc@galeriejfcazeau.com
Internet Site : www.galeriejfcazeau.com
Description:
Exposition du 29 octobre au 30 décembre 2015
Vernissage le 29 octobre 2015 de 19h à 21h

Expressionism Alive

La Galerie Jean-François Cazeau présente pour la première fois à Paris :
"Illusion Society", une exposition d'oeuvres de l'artiste taiwanais Chang Ling.

Né en 1975 à Taiwan, Chang Ling a étudié aux Beaux-Arts de Bourges et de Paris.
Particulièrement influencé par ses maîtres Christian Boltanski, Jean-Luc Vilmouth et Jean-Marc Bustamante,
Chang Ling élabore ses oeuvres avec un style intense, fort et direct, à la suite de Chaïm Soutine.

Ressentir dans la privation et l'abondance :

Formé à la haute école des beaux arts de Paris par Christian Boltanski, l'artiste prend conscience du caractère social de sa peinture en tant que témoignage. Il devient le scribe de la modernité dans ce qu'elle possède de plus intime : son rapport au sentiment. Les tableaux de Chang Ling nous confrontent habilement à notre ressenti dans une société qui oscille entre privation et abondance, consommation et frisson. Il peint la viande que nous ingurgitons en masse, les jeux vidéos qui nous distraient de nos peines et apprivoisent la guerre, l'amour devenu un simple concept de survie, la foi comme starification. Cette fragilité de notre mode de vie libéral, se traduit chez lui en un mécanisme iconographique proche de Blaue Reiter mais aussi de ses continuateurs comme Georg Baselitz et Willem de Kooning.

L'expressionnisme face à la "non-peinture" :

Dépassant la simple représentation, la peinture de Chang-Ling se fait acte, une catastrophe en mouvement, un perpétuel commencement. En travaillant à l'huile "maigre" pour un maximum d'explosivité et d'intuition, ses toiles empruntent au mécanisme de l'enfance à l'instar de l'art brut, ce sont des diagrammes de couleurs dans lesquels évoluent le fameux "bonhomme" de Picasso.
En remettant le sentiment au centre de l'art, cette exposition constitue un coup de semonce dirigé contre les tenants de la non-peinture conservativement conceptuelle et de leurs adversaires de pacotille les nouveaux réactionnaires du savoir-faire ultra réaliste.
L'homme frissonne, l'homme consomme, l'homme ressent, l'homme est vivant, c'est la seule vérité que Chang-Ling nous lance au visage comme Chaïm Soutine nous a jeté ses carcasses à la veille de la seconde guerre mondiale.

Vernissage de Chang Ling "Illusion Society"
Chang Ling - Masks, huile sur toile, 150 x 140 cm

[19:00-21:00] Vernissage de LÜ Zhongyuan "La Splendeur des montagnes et des eaux"
Location:
Centre Culturel de Chine à Paris
巴黎中国文化中心
1, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° Invalides
France
Phone : +33 (0)1 53 59 59 20
Fax : +33 (0)1 53 59 59 29
Mail : cccparisinfo@gmail.com
Internet Site : www.ccc-paris.org
Description:
du 29 oct. au 05 nov. 2015

Vernissage de LÜ Zhongyuan "La Splendeur des montagnes et des eaux"

[19:00-22:00] Vernissage de l'exposition "PWBC : A Retrospective"
Location:
Oppidum Galerie
Spirale S.A.R.L.
30, rue de Picardie
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 40 27 08 03
Fax : +33 (0)1 40 27 08 13
Mail : contact@espaceoppidum.com
Internet Site : www.oppidumgalerie.fr
Description:
Du 29 au 30 octobre 2015
Ouverture au public le vendredi 30 octobre de 10h30 à 19h30

Vernissage le jeudi 29 octobre de 19h à 22h - sur invitation uniquement -
RSVP Morgane Huellou à morgane@jey-no.name ou au 06 18 18 26 74

SUPRA présente « PWBC: A Retrospective », une exposition d'oeuvres multimédia consacrées à Lev Tanju et à l'équipe des PWBC, proposée et produite par James Edson & Daniel Kinloch.

À l'occasion du lancement d'une nouvelle Quattro au coloris détonant signée Lucien Clarke, SUPRA présente PWBC: A Restrospective, une exposition de photographies du team de skate londonien avec lequel Clarke roule depuis maintenant 10 ans.

- Lucien Clarke et son crew seront également disponibles le samedi 31 octobre de 12h à 14h à la boutique SUPRA Paris - 45, rue du Temple, 75004 Paris - pour des signatures proposées aux fans de skateboard et des PWBC.

- Dès le 12 octobre, un nombre limité de Quattro signée Lucien Clarke seront mises en vente à Paris chez Nozebone Skateshop - 295 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris - et à la boutique SUPRA - 45 Rue du Temple, 75004 Paris -. Le modèle sera aussi disponible dans une sélection de points de vente spécialisés dans le monde entier et sur www.suprafootwear.com .

- Concours ouvert au public en cours : Pour célébrer le lancement de la "PWBC signature colorway Quattro" de Lucien Clarke, le 21 octobre, nous vous proposons d'en gagner une paire chaque lundi pendant tout le mois. Pour GAGNER, il suffit de PARTAGER cette image avec le hashtag #SUPRAxLUCIENxPWBC et @supraskateboarding & @darkclarke87. Un gagnant sera annoncé chaque lundi d'octobre sur @supraskateboarding. La compétition se clôturera le 26 octobre.

Vernissage de l'exposition « PWBC : A Retrospective »

[19:00] Vernissage de l'exposition de l'Atelier Raum Architectes
Location:
ArchiLib Paris
49, boulevard de la Villette
75010 Paris
M° Colonel Fabien
France
Phone : +33 (0)1 40 40 41 03
Mail : contact@archilibrairies.com
Internet Site : www.archilibrairies.com
Description:
RAUM est un atelier d'architectures où se développe une pratique artisanale pour la production de logements, d'équipements publics et de lieux culturels.
Fondé à Nantes en 2009 par Julien Perraud, Benjamin Boré et Thomas Durand, l'atelier RAUM propose une approche transdisciplinaire associant architecture, art et scénographie afin d'adapter l'échelle des dispositifs à la diversité des problématiques contemporaines.
L'atelier s'inscrit dans une tradition constructive qui aborde l'acte de fabriquer comme un positionnement efficient de transformation de l'environnement, et qui considère l'acte de construire comme un véritable processus de recherche transdisciplinaire.
L'architecture y est questionnée comme un outil de déplacement, de notre environnement familier, de notre habitat, vers l'environnement qui nous est commun, collectif.
Cette pratique, qui associe recherche théorique et expérimentation, propose de questionner ces connexions et les conditions du dialogue entre le lieu et le milieu, l'homme et le monde contemporain.

Vernissage de l'exposition de l'Atelier Raum Architectes
Vernissage de l'exposition de l'Atelier Raum Architectes

[19:00-21:00] Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain
Location:
Place de la Bastille
Place de la Bastille
75004 Paris
M° Bastille
France
Description:
Vernissage du Grand Marché d'Art Contemporain

[19:30-22:30] 9ème édition des Trophées E-commerce 2015
Location:
Palais Brongniart
Palais de la Bourse des Valeurs de Paris
28, Place de la Bourse
75002 Paris
M° Bourse
France
Phone : +33 (0)1 83 92 30 20
Fax : +33 (0)1 49 27 55 20
Mail : palais.brongniart@gl-events.com
Internet Site : www.palaisbrongniart.com
Description:
Soirée des Trophées E-commerce Magazine

Rendez-vous le 29 octobre au Palais Brongniart pour la soirée de remise des Trophées E-commerce et pour découvrir LA personnalité E-commerce 2015.

19h30 : Accueil
20h00 : Ouverture de la cérémonie officielle
Remise des Trophées
Election de la Personnalité e-commerce de l'année
21h15 : Cocktail dînatoire

>> RSVP

[19:30-22:00] 100 YEARS - 100 ARTISTS / vente aux enchères pour l'association ARAM
Location:
Hôtel de l'Industrie
Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale
4, place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 44 39 20 50
Mail : hoteldelindustrie@industrienationale.fr
Internet Site : www.industrienationale.fr
Description:
Vente aux enchères caritative d'art contemporain
au profit de l'association ARAM
(Association pour la recherche et l'archivage de la mémoire arménienne)

A l'occasion de la commémoration du centenaire du génocide des Arméniens, la galerie Sobering organise une vente aux enchères exceptionnelle de 100 œuvres inédites d'artistes contemporains internationaux et émergents. Avec une mise à prix de départ exceptionnelle de 200 €. Cet évènement est organisé au profit de l'association pour la recherche et l'archivage de la mémoire arménienne (ARAM).

La vente aux enchères sera organisée en trois temps:
- La première partie de la vente aux enchères de 19h30 à 20h30
- Un récital organisé par Adam Barro, baryton-basse, de 20h30 à 21h. Il sera accompagné de Fanny Crouet (soprano colorature), Anne Quéré (piano) et Pierre Bedrossian (doudouk)
- La seconde partie de la vente aux enchères de 21h à 21h45

Les œuvres sont visibles avant la vente les 28 (de 18h à 21h) et 29 octobre (de 17h à 19h) à l'Hôtel de l'Industrie, Paris 6ème (Salle Chaptal).

Patricia Kishishian et l'équipe de la Galerie Sobering dédient cet événement à la mémoire de Christian Varoujan Artin (Association ARAM), qui a œuvré avec beaucoup de générosité et de bienveillance à la préservation de la mémoire arménienne.

https://www.facebook.com/100years100artists
#100Years100artists

[19:30-22:00] Avant-première de Vampires en toute intimité
Location:
Cinéma Gaumont Opéra
Gaumont Capucines - ex Paramount Opéra
2, boulevard des Capucines
75009 Paris
M° Opéra, Chaussée d'Antin - La Fayette
France
Internet Site : www.paramount.fr
Description:
Le film Vampires en toute intimité sortira le 30 octobre 2015 en e-Cinéma : réunissant entre autres Alexandre Astier, Fred Testot et Bruno Salomone, le film raconte l'histoire d'une bande de vampires vivant en colocation à... Limoges.




[20:15-23:00] Avant-première du film "007 Spectre"
Location:
Le Grand Rex
1, boulevard Poissonnière
75002 Paris
M° Bonne Nouvelle
France
Phone : +33 (0)8 92 68 05 96
Internet Site : www.legrandrex.com
Description:
En présence de Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux et Monica Bellucci, ainsi que Estelle Lefébure, Pauline Lefèvre, Virginie Efira, Julien Ansault, Pierre Richard, Bruno Guillon, Melita Toscan du Plantier, Philippe Harel, Sylvie Bourgeois, Jean Roch, Anaïs Monory.

Avant-première "007 Spectre"







[23:30] L'Alternative électronique : 1 shot offert
Location:
Badaboum
La Scène Bastille
2 bis, rue des Taillandiers
75011 Paris
M° Ledru-Rollin, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 48 06 50 70
Fax : +33 (0)1 48 06 57 07
Mail : contact@scenebastille.com
Internet Site : www.la-scene.com
Description:
L'Alternative électronique : 1 shot offert

18:00
19:00
20:00
21:00
22:00
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2018 - Tous droits réservés