Wednesday, November 4, 2015
Public Access


Category:
Category: All

04
November 2015
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

  Exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Location:
Galerie Karsten Greve
5, rue Debelleyme
75003 Paris
M° Saint-Sébastien - Froissart, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 77 19 37
Fax : +33 (0)1 42 77 05 58
Mail : galerieparis@karstengreve.fr
Internet Site : www.galerie-karsten-greve.com
Description:
du 16 octobre 2015 au 2 janvier 2016
vernissage vendredi 16 janvier de 18h à 20h

Mario-Andreas von Lüttichau
LES NOIRS SONT LA MATIÈRE DE LA LUMIÈRE

Dans son dernier portrait de groupe, De Staalmeesters, de 1662, Rembrandt représente les maîtres de la guilde des drapiers d'Amsterdam. Cette instance était chargée de vérifier et de contrôler la qualité et la quantité des étoffes fabriquées, teintes et vendues par ses membres. Le personnage assis au centre en est le président. Le livre de comptes ouvert devant lui contient la quantité et l'évaluation de la production des membres. Le noir et le bleu étaient les tons habituels de l'habillement à cette époque, et l'on portait une attention particulière au noir des étoffes. L'étoffe noire portée par les Staalmeesters doit témoigner de l'exigence de qualité, et Rembrandt est chargé de manifester dans ce tableau les caractères et l'ambiance de l'assemblée annuelle. Aucun autre artiste, avant ou après l'âge d'or de la peinture descriptive hollandaise, n'est parvenu à produire ce noir presque palpable, à la fois iridescent à la surface du vernis et plein en profondeur. Mais les personnages du portrait de groupe de Rembrandt reflètent aussi un moment socio-politique intéressant : le ton noir uniforme nivelle l'individualité des maîtres drapiers. Au sein d'une société de castes, Rembrandt met en scène collectivement un cercle dirigeant. Les insignes de leur pouvoir sont introvertis et uniquement reconnaissables à la structure et au traitement de leurs vêtements.

Ces structures cachées, enfouies dans le noir par Rembrandt, nous les retrouvons dans les tableaux noirs de Pierre Soulages réalisés depuis les années 1970, parfois en dialogue avec le bleu de lapis lazuli et de délicates traces et lignes de blanc venant apporter du mouvement - toujours en contraste avec le noir comme les cols d'un blanc vif des drapiers. Des séries de tableaux noirs de grandes dimensions, comme les Polyptyques, laissent apparaître dans leur présence monumentale des profondes lignes tracées dans la pâte de la couleur. Elles structurent la texture lisse, mate et brillante et constituent des ordonnancements changeant composés de sillons et de crêtes horizontaux, verticaux, ou obliques. Soulages appelle « outrenoir » cette propagation radicale du noir pur et parle d'un « unique noir de ces peintures noires, ce sont des différences de textures, lisses, fibreuses, calmes, tendues ou agitées qui, captant ou refusant la lumière, font naître les noirs gris ou les noirs profonds ».

La régie de lumière définie précisément à Conques par Soulages relie le Français au Néerlandais. La mise en scène du portrait de groupe De Nachtwacht (La Ronde de Nuit, achevé en 1642), plongée dans une lumière théâtralisée, montre des membres d'une compagnie de gardes civils. Les deux personnages faisant des gestes au centre du tableau sont le capitaine Frans Banning Cocq, vêtu de noir, et son sous-lieutenant Willem van Ruytenburgh, qui marche devant en diagonale, magnifiquement représenté dans un uniforme d'un blanc lumineux. Rembrandt, dans cette œuvre, s'avère être aussi un metteur en scène conscient de l'effet scénique et plastique de la lumière sur ses acteurs en action. Nous percevons ses espaces comme des boîtes noires - des zones presque dépourvues de lumière du jour. Comme sur une scène de théâtre, la lumière a une force performative. Elle définit des actions et les met en mouvement. De la même façon, Soulages sait installer ses tableaux noirs. Il fait de l'espace d'exposition une scène, dont la lumière crée des tableaux prenant forme comme des sculptures autonomes - en parfaite conformité avec ce qu'écrit le linguistique et essayiste Henri Meschonnic : « Les noirs sont la matière de la lumière ». Mais les spectateurs sont confrontés à un autre type d'obscurité : l'obscure. Différente de la nuit abstraite, l'obscure est plus émotionnel ; il a une dimension mystique. Il suscite l'effort de vouloir la pénétrer - au risque de s'y perdre.

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Pierre Soulages, Peinture, 243 x 181cm, 28 août 2015

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 57 x 81 cm, 9 mars 2014
2014
Acrylique sur toile
57 x 81 cm
PSou/M 46

Vernissage de l'exposition "Soulages, peintures 2013-2015"
Peinture, 159 x 202 cm, 20 août 2015
2015
Acrylique sur toile
159 x 202 cm
PSou/M 51

08:00  
09:00  
10:00  
11:00 [11:30-14:00] Vernissage presse de Christophe Gin, Prix Carmignac du photojournalisme
Location:
Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts
ENSBA
14, rue Bonaparte
13, quai Malaquais
75006 Paris
M° Saint-Germain-des-Prés
France
Phone : +33 (0)1 47 03 50 00
Fax : +33 (0)1 47 03 50 80
Mail : info@ensba.fr
Internet Site : www.ensba.fr
Description:
CHRISTOPHE GIN,
6ème lauréat du Prix Carmignac du photojournalisme
sur le thème des zones de non-droit en France

Exposition Colonie à la Chapelle des Beaux-Arts de Paris
du 5 novembre au 5 décembre 2015

Présentation à la presse le mercredi 4 novembre, de 11h30 à 14h00

L'exposition Colonie de Christophe Gin, lauréat du 6e Prix Carmignac du photojournalisme sur le thème des zones de non-droit en France se tient du 5 novembre au 5 décembre 2015 à la Chapelle des Beaux-Arts de Paris.
Cette année, la Fondation Carmignac a souhaité soutenir et promouvoir un travail photographique d'investigation sur des territoires hors des feux de l'actualité en s'intéressant à la France et plus particulièrement à ses zones devenues de non-droit, lieux de dérégulation de nature politique, juridique ou socio-économique, dans lesquelles les lois de la République ne font plus autorité.

Christophe Gin, photographe français né en 1965, a proposé une plongée au cœur de la Guyane, qu'il explore depuis 2001, pour témoigner de cette société multiethnique et cloisonnée, mosaïque de zones d'exceptions régies par des codes et des lois qui leurs sont propres. Ce territoire naturel immense, la plus vaste région française (1/6 de la superficie de l'Hexagone), est délimitée par des fleuves-frontières qui le relient plus qu'ils ne le séparent du Brésil et du Suriname voisins.

En dehors des villes du littoral atlantique (Cayenne, Kourou et Saint-Laurent du Maroni), l'intérieur guyanais, ancien « territoire de l'Inini », n'a été intégré au département qu'en 1969. Entièrement composée de forêts tropicales et de villages coupés du monde, ce territoire incontrôlable connaît depuis d'importantes difficultés d'intégration et de développement : chômage, impasse du système scolaire, oisiveté forcée et alcoolisme des populations autochtones.

La Guyane possède une tradition aurifère reconnue depuis le milieu du XIXe siècle et assiste depuis les années 90 à une nouvelle « ruée vers l'or », parallèlement à la montée du cours, créant un grave déséquilibre social et économique (orpaillage illégal). La pauvreté de la population et l'exploitation outrancière du sol, entraînent un taux de criminalité et de violence parmi les plus importants en France mais aussi des risques sanitaires considérables pour l'homme et son environnement. Devenus une sorte d'Eldorado européen au cœur de l'Amérique latine, ces territoires sont aujourd'hui des zones de non-droit de la République française.

Pendant cinq mois, Christophe Gin a sillonné la Guyane, de ses frontières aux villages amérindiens les plus reculés, où se côtoient militaires, chercheurs d'or, ressortissants étrangers exploités ou encore population locale contrainte à intégrer une logique républicaine.

Son travail photographique témoigne de la réalité de cette terre de contrastes, loin des caricatures. Son reportage en Guyane sera présenté lors de l'exposition Colonie, du 5 novembre au 5 décembre 2015, à la Chapelle des Beaux-Arts de Paris.

12:00
13:00
14:00  
15:00  
16:00  
17:00  
18:00 [18:00] Cérémonie de remise des Labels Productivez !
Location:
Assemblée Nationale
Palais Bourbon, Hôtel de Lassay
126, rue de l'Université
33, quai d'Orsay
75355 Paris 07 SP
M° Assemblée Nationale
France
Phone : +33 (0)1 40 63 60 00
Fax : +33 (0)1 45 55 75 23
Mail : infos@assemblee-nationale.fr
Internet Site : www.assemblee-nationale.fr
Description:
Le Gimélec et le Symop (Syndicat des machines et technologies de production), en partenariat avec Syntec Numérique, l'AFDEL et l'Alliance Industrie du Futur, organisent le 4 novembre 2015 à l'Assemblée nationale, la cérémonie de remise des Labels Productivez ! 2015.
Décernés depuis 2013, les Labels Productivez ! récompensent des TPI/PMI engagées dans une dynamique d'investissement productif au bénéfice de leur activité, de l'emploi et du dynamisme économique de nos territoires.

Informations : Sylvie Dulac - sdulac@gimelec.fr

[18:00-21:00] Lancement de la plateforme "Host an Artist"
Location:
Galerie Claude Samuel
69, avenue Daumesnil
Viaduc des Arts
75012 Paris
M° Gare de Lyon, Bastille
France
Phone : +33 (0)1 53 17 01 11
Fax : +33 (0)1 53 17 07 08
Mail : contact@claude-samuel.com
Internet Site : www.claude-samuel.com
Description:
David Guez et Anne Roquigny ont le plaisir de vous inviter au lancement de Hostanartist.com, la plateforme collaborative d'hébergement d'artistes chez l'habitant.

L'EXPOSITION
Antoine Schmitt, Jacques Perconte, Aude Morandat, Eric Pajot, Nicolas Boone, Magali Daniaux, Cédric Pigot

HOST AN ARTIST
Hostanartist est une plateforme en ligne qui permet à des "propriétaires" d'espaces privés ou publics - maisons de vacances, appartements, chambres, ateliers, locaux libres - d'offrir à des artistes des lieux de résidences de création.
En échange de ces résidences, les artistes offrent à leurs mécènes une œuvre d'art, un texte original, un cours particulier, un concert privé ou toute forme qui permet de créer un lien inédit avec leurs hôtes.

L'HISTOIRE
David et Anne se sont rencontrés dans un lieu mythique Parisien des années 1990-2000 - Le web bar - qui a vu fleurir les premières initiatives artistiques du web. Anne à organisé la première exposition de David et depuis, ils sont restés amis et ont évolué chacun dans le réseau de l'art numérique en inventant des projets artistiques et curatoriaux originaux.
Partant du principe que le web doit être avant tout un espace d'échange et de transmission et qu'il est à même de créer de nouveaux modèles de production, de diffusion et de médiation de l'art, David et Anne se retrouvent aujourd'hui autour d'une idée simple et pourtant nécessaire : les résidences d'artistes.
Leurs recherches aboutissent à un constat étonnant : Il existe très peu de résidences disponibles pour les artistes (300 en France) et les échanges entre artistes et amateurs d'arts restent la plupart du temps restreints aux vernissages.
Ils décident alors de se lancer dans l'aventure hostanartist en imaginant une plateforme web centrée autour d'un principe fédérateur : l'échange.
Hostanartist permet ainsi de créer un compte, d'ajouter gratuitement une annonce, soit en tant qu'artiste en recherche de résidence, soit en tant qu'hôte sur une proposition de résidence et de conclure un contrat qui détermine les termes de l'échange : résidence contre oeuvre d'art.
En Août 2014, ils présentent ce projet à un responsable du Ministère de la culture et de la communication qui trouve le projet 'pertinent' et 'nécessaire' dans le paysage culturel actuel. Une première aide financière va ainsi permettre de fédérer une équipe et de construire la première version du site web.
C'est cette première version que nous sommes heureux de vous proposer aujourd'hui et nous attendons avec impatience vos inscriptions et vos retours pour préparer un lancement officiel d'ici quelques semaines.

www.hostanartist.com

Lancement de "Host an Artist"

[18:00-21:00] Vernissage de Don Matéo "Far Away"
Location:
Le cabinet d'amateur
12, rue de la Forge Royale
75011 Paris
M° Faidherbe - Chaligny, Ledru-Rollin, Charonne
France
Phone : +33 (0)1 43 48 14 06
Mail : contact@lecabinetdamateur.com
Internet Site : www.lecabinetdamateur.com
Description:
Exposition du mercredi 4 au dimanche 15 novembre 2015
Vernissage le mercredi 4 novembre à partir de 18h

Enfant des années 80 et baigné de culture hip-hop et rap, Don Matéo arrive dans notre capitale des Gaules en 2010. Un nouveau terrain de jeux qu'il revêt de ses fameux portraits. Qu'il s'agisse d'anonymes ou d'hommages à ceux qu'il admire, ses collages sont toujours remplis d'humour ou d'émotion et laissent rarement indifférent. Son style parfaitement reconnaissable a pour but « d'agir comme antidépresseur urbain » ou encore de questionner.

Ses supports sont divers, principalement le papier, mais également la toile, le bois, les objets de récupération... Il aime et s'adapte à tous les supports, puisque chacun répond différemment. Les variations permettent d'éviter la routine. Il aime l'accident dans la peinture, la trace : « Je mélange les techniques pour donner du mouvement, de la vie, de la vibration à mes peintures ».

Vernissage de Don Matéo « Far Away »

« Du Pochoir à l'Âme »

Don Mateo anti-dépresseur urbain

Libre, enthousiaste, engagé, l'artiste à fait sienne une pensée livrée un jour par l'un de ses professeurs de peinture « Il faut faire un constat de ce qu'il y a dans l'art, du monde dans lequel on vit et regarder ce qui manque ». En réponse à une actualité souvent sombre, son art à lui est conducteur d'énergie positive, déclencheur d'émotions lumineuses, facilitateur de partages et d'échanges.

A la question et demain ? Don Mateo, qui aime toujours à se surprendre lui-même, poursuit l'exploration du portrait et sa quête du mieux, vers l'émergence de nouvelles idées. Une démarche artistique qu'il compare aux paroles d'une chanson de « La Rue Kétanou » : « Je ne sais pas où je vais, oh ça je ne l'ai jamais bien su, mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irai plus ». Mais quelle que soit la route qu'il empruntera, beaucoup la suivront à n'en pas douter !

Muriel Gutierrez

[18:00-21:00] Vernissage de Patricia Bodet et Dominique Coutrot
Location:
Espace Scipion
Accueil de l'APHP
13, rue Scipion
75005 Paris
M° Les Gobelins
France
Phone : +33 (0)1 40 27 44 51
Description:
Du 4 au 13 novembre
Vernissage Mercredi 4 novembre à partir de 18h

avec les bronzes de Patricia Bodet, une série inédite de silhouettes en mouvement, et les toiles de Dominique Coutrot, vivantes, colorées, animées, cinétiques

[18:00-20:00] Vernissage de l'exposition "entrer : cinq architectures en Belgique"
Location:
Centre Wallonie-Bruxelles à Paris
46, rue Quincampoix
127-129, rue Saint-Martin
75004 Paris
M° Rambuteau, Les Halles, Châtelet
France
Phone : +33 (0)1 53 01 96 96
Fax : +33 (0)1 48 04 90 85
Mail : info@cwb.fr
Internet Site : www.cwb.fr
Description:
Visite commentée à 17h par Audrey Contesse, Commissaire de l'exposition

entrer : invite à une déambulation à travers les traces de cinq projets d'architecture qui ponctuent depuis peu le paysage wallon, bruxellois et flamand. Un choix de projets qui montre la diversité des pratiques et de la production architecturale belge francophone actuelle et témoigne de la volonté d'améliorer la qualité de vie des citoyens. Différents fragments de ces architectures, sélectionnés ou constitués, restituent le ressenti, l'analyse et l'interprétation de ces espaces par la commissaire de l'exposition, Audrey Contesse, et par ses deux artistes invités, le concepteur sonore, Christophe Rault, et le photographe et vidéaste, Maxime Delvaux. Une invitation à reconstituer la spatialité et les atmosphères des projets signés Atelier Gigogne+L'Escaut, Baukunst, Baumans-Deffet, MSA+Ney&Partners et VERS.A, à travers un mode d'appréhension sensoriel.

entrer : s'accompagne d'un programme de conférences et de rencontres autour de la spécificité de l'architecture belge contemporaine.

Commissariat d'exposition : Audrey Contesse
Concepteur sonore : Christophe Rault
Photographe : Maxime Delvaux
Scénographe : Frédérique de Montblanc
Graphistes : Laure Giletti et Gregory Dapra

Une exposition initiée par Wallonie-Bruxelles Architectures, en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, Cellule Architecture, Wallonie-Bruxelles International et le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris.

Vernissage "entrer : cinq architectures en Belgique"

[18:30-21:00] 1er vernissage de CV
Location:
Le Perreux-sur-Marne
Le Perreux-sur-Marne
94170 Le Perreux-sur-Marne
M° RER E Nogent - Le Perreux, RER A Val de Fontenay, Neuilly-Plaisance et Nogent-sur-Marne
France
Internet Site : www.leperreux94.fr
Description:
Le 4 novembre 2015 au Perreux-sur-Marne, aura lieu le 1er vernissage de CV imaginé et organisé par Acérola Carrière dans le restaurant gastronomique l'Atelier d'Avron.

Qu'est-ce qu'un vernissage de CV? Comment nous est venue cette idée?

Créé en 2010 par Sandrine Beaulieu, psychologue du travail et ancienne RH, le cabinet Acérola Carrière a pour vocation de conseiller les entreprises en matière de gestion des carrières, mais également d'accompagner les salariés à un moment précis de leur chemin professionnel.

Au démarrage, le cabinet les accompagnait dans le cadre de bilans de compétences financés par l'employeur ou un OPACIF. Au fil des ans et du développement de nos prestations, nous avons de plus en plus été sollicitées par des demandeurs d'emploi.

Parfois pour du coaching, souvent pour les aider à trouver un emploi. Constatant que le problème principal venait d'une méconnaissance des techniques de recherche d'emploi et sachant que ce public bénéficie peu ou pas du tout de soutien financier pour un accompagnement quelconque dans un cabinet privé, nous avons décidé de mettre en place deux ateliers de formation dédiés, pour un coût modéré.

Sandrine Beaulieu a donc élaboré deux programmes : « Communiquer avec efficacité pour trouver un emploi » et « Elaborer les outils de sa recherche d'emploi« .

Au cours de ces ateliers, les participants apprennent que chercher un emploi nécessite d'acquérir des compétences en marketing et commercial. Dés lors, leur motivation, leur investissement dans la recherche d'emploi et leur envie refont surface, pour notre plus grande satisfaction.

L'idée d'accompagner un public de demandeurs d'emploi dans une période aussi difficile qu'elle l'est actuellement en France nous a séduites. Sans mettre de côté nos autres prestations, nous avons souhaité aller plus loin dans cette démarche.

Le credo d'Acerola Carrière, c'est « booster » les carrières.

C'est pourquoi nous avons eu envie de donner un peu de vitamine C aux procédés de recrutement !

A l'image d'une exposition de tableaux d'artistes, nous avons imaginé et organisé un vernissage pendant lequel des chefs d'entreprise et DRH pourront voir et étudier les CV des participants à nos ateliers. Les candidat(e)s seront présents et pourront échanger directement avec les recruteurs.

Nous souhaitons que cette soirée conviviale puisse permettre à chacun de mettre de côté ses préjugés et que le dialogue s'installe différemment, avec plus d'humanité.

Le Directeur du Pôle Emploi de Nogent-sur-Marne nous fera l'honneur de sa présence et évoquera les aides à l'embauche.

Un concours du CV le plus attractif sera organisé pendant l'événement.

Ce sera également l'occasion pour les chefs d'entreprise de développer leur réseau professionnel !

Cette soirée inédite se déroulera dans le restaurant gastronomique « L'Atelier d'Avron » et les participants pourront se délecter d'un buffet cocktail du Chef Christophe Degeilh, qui n'a pas hésité une seconde à accueillir l'événement.

http://www.acerolacarriere.fr/le-vernissage-de-cv-une-idee-originale-pour-lemploi/

1er vernissage de CV

[18:30-21:00] Vernissage de Bernard Descamps
Location:
Hôtel Durey de Sauroy
Espace photographique de Sauroy
58, rue Charlot
dans la cour, à gauche
75003 Paris
M° Filles du Calvaire, Saint-Sébastien - Froissart, Temple, République
France
Phone : +33 (0)1 42 72 16 76
Mail : espacesauroy@orange.fr
Description:
du 5 novembre au 5 décembre
du mardi au samedi de 14h à 19h

[18:30-21:00] Vernissage de Groduk & Boucar "MURDER IN THE POOL"
Location:
Slow Galerie
5, rue Jean-Pierre Timbaud
141, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf, République
France
Phone : +33 (0)1 43 55 44 68
Mail : contact@slowgalerie.com
Internet Site : www.slowgalerie.com
Description:
EXPOSITION DU 4 AU 14/11
VERNISSAGE 04/11 A PARTIR DE 18H30

Dans le quartier de Palm Hill, situé sur la côte ouest américaine, une série de mystérieux meurtres a eu lieu entre 1991 et 2006 : les propriétaires de luxueuses villas ont été retrouvés morts gisant dans leurs piscines...

Groduk & Boucar présentent à la Slow galerie une investigation fictive à travers différents supports : sérigraphies, gravures, peintures, accompagnées d'une bande son originale composée par Motherlode, présage d'un drame latent.

L'univers de Groduk & Boucar - Margaux Hauduc et Océane Carbou - est nourri de cinéma et de peinture américaine : arrêts sur image d'un film où plane l'imminence d'un crime, à moins que celui-ci ne vienne tout juste de se produire. Un peu Lynchien pour l'atmosphère inquiétante, un peu Hopperien, pour la composition.

Vernissage de Groduk & Boucar "MURDER IN THE POOL"

[18:30-21:00] Vernissage de Julie Gauthron « Modèles lumineux »
Location:
Renaissance Paris Arc de Triomphe Hotel
Hôtel Renaissance
39, avenue de Wagram
75017 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile
France
Phone : +33 (0)1 55 37 55 37
Fax : +33 (0)1 55 37 55 38
Mail : rhi.parwg.rlifelive@renhotels.com
Internet Site : www.renaissancearcdetriomphe.com
Description:
L'hôtel Renaissance Arc de Triomphe a choisi d'inviter Julie Gauthron pour faire entrer couleur et lumière au sein de ses espaces. Du 2 au 30 novembre, l'artiste exposera pour la première fois sa série d'oeuvres intitulée « Modèles Lumineux », des portraits réalisés en néons colorés qui illumineront le lobby ainsi que le bar de l'hôtel et permettront de vivre une expérience artistique et fluorescente.

« Modèles Lumineux » est un travail préparatoire à un projet de plus grande envergure : une série de 28 portraits d'hommes illustres modernes, pour lesquels Julie Gauthron s'est inspirée de l'oeuvre du peintre Juste de Gand réalisée pour le duc Frederico de Montefeltro au XVème siècle. (Téléchargez dossier de présentation ci-dessous).

Le vernissage à lieu le mercredi 4 novembre de 18h30 à 22h à l'hôtel Renaissance Arc de Triomphe.

Dans le cadre des événements organisés tous les mois par l'enseigne Renaissance, le vernissage de l'exposition permettra au public de rencontrer Julie Gauthron et de découvrir ses oeuvres.

Vernissage de Julie Gauthron « Modèles lumineux »

[18:30-21:00] Vernissage de Pascal Maitre "Hybris"
Location:
Cosmos Galerie
Photo Press Agency
56, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
M° La Tour-Maubourg
France
Phone : +33 (0)1 47 05 44 29
Fax : +33 (0)1 47 05 42 05
Mail : cosmos@cosmosphoto.com
Internet Site : www.cosmosgalerie.com
Description:
Exposition du 5 Novembre au 12 Décembre 2015
Vernissage le 4 Novembre à partir de 18h30

Depuis 1979, Pascal Maitre parcourt le monde pour les grands magazines. De ses voyages il a ramené une série de photos qui nous montre une planète meurtrie. Meurtrie mais magnifique.
On dit souvent que la photo vaut mille mots. En l'occurence, la puissance évocatrice des clichés de Pascal peut évoquer chez celui qui les regarde un mélange de détresse et d'émerveillement susceptible de le mobiliser face aux enjeux du réchauffement climatique, qui seront au coeur de la conférence internationale qui se tiendra à Paris en Décembre prochain.

[18:30-21:30] Vernissage de Pierre-Marie Brisson
Location:
Galerie Arnaud Bard
F.A.E.
92, avenue Jean-Baptiste Clément
92100 Boulogne-Billancourt
M° Pont de Saint-Cloud
France
Phone : +33 (0)1 46 04 11 75
Mobile : +33 (0)6 70 77 36 47
Fax : +33 (0)1 46 04 11 75
Mail : info@fae.fr
Internet Site : www.fae.fr
Description:
L'artiste peintre français Pierre-Marie Brisson naît à Orléans le 11 juin 1955. « Quelqu'un a dit que l'art n'est pas une forme de communication mais un véhicule permettant à l'artiste de partager son expérience avec le spectateur. L'oeuvre de Pierre-Marie Brisson correspond à cette description. Elle est riche de plusieurs strates d'expressions artistiques capables d'ouvrir la porte à des couches oubliées ou refoulées de nos mémoires. Mais pour que cela se produise, il faut que le spectateur accepte de s'arrêter assez longtemps, non seulement pour regarder, mais aussi pour ressentir le sens de l'oeuvre ».
Robert Flynn JOHNSON,
conservateur du Musée de la Légion d'Honneur, San Francisco

VERNISSAGES
Mercredi 4 novembre de 18h30 à 21h30
Dimanche 8 novembre de 16h à 19h

EXPOSITION
Jeudi 5 au samedi 28 novembre 2015

[18:30-21:00] Vernissage de Thomas Boiteux
Location:
Conservatoire des Arts Plastiques
Conservatoire Municipal des Arts Plastiques
1, parvis des Sources
78180 Montigny-le-Bretonneux
M° RER C Saint-Quentin-en-Yvelines
France
Phone : +33 (0)1 34 52 07 41
Mail : conservatoire.arts@montigny78.fr
Internet Site : www.montigny78.fr/ville?service=external/Home&sp=l324
Description:
du 4 au 21 novembre 2015
Vernissage le mercredi 4 novembre à 18h30

Exposition ouverte les lundis, mercredis et vendredis de 14 à 19h, les mardis et jeudi de 10h à 12h et de 14h à 19h et les samedis de 9h à 18h

Vernissage de Thomas Boiteux


[19:00] 50 ans de l'Union nationale des Centres Sportifs de Plein Air (UCPA)
Location:
Stade Jean Bouin
20-40, avenue du Général Sarrail
75016 Paris
M° Exelmans
France
Description:
50 ans de l'Union nationale des Centres Sportifs de Plein Air (UCPA)

[19:00] Inauguration du Salon International du Patrimoine Culturel - 21ème édition
Location:
Carrousel du Louvre
99, rue de Rivoli
75001 Paris
M° Palais Royal - Musée du Louvre
France
Mail : communication@parisexpo.fr
Internet Site : www.carrouseldulouvre.fr
Description:
du 5 au 8 novembre

[19:00] Vernissage d'ELFREEMAN
Location:
Bar 4 éléments
149, rue Amelot
75011 Paris
M° Filles du Calvaire, Oberkampf, République
France
Phone : +33 (0)1 47 00 34 11
Mail : contact@bar4elements.com
Internet Site : www.bar4elements.com
Description:
Cette soirée sera placée sous les signes du groove et de la pulse avec
-SHAKE.P
-ELFREEMAN
de 19h à 2h

Vernissage d'ELFREEMAN

[19:00-21:00] Vernissage d'Olivia Maurelli-Gonzales
Location:
Espace Beaujon
208, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
M° Ternes, Charles de Gaulle - Etoile, George V
France
Phone : +33 (0)1 42 89 17 32
Fax : +33 (0)1 53 76 00 84
Mail : info@ebeaujon.org
Internet Site : www.ebeaujon.org
Description:
du 2 au 20 novembre 2015
vernissage le mercredi 4 novembre à 19h

Vernissage d'Olivia Maurelli-Gonzales

[19:00-21:00] Vernissage de Maïa Pierre "ROAD MOVIE", design textile
Location:
Le Sonar(t)
55, rue Jean-Baptiste Pigalle
75009 Paris
M° Pigalle, Saint-Georges
France
Phone : +33 (0)9 50 38 02 95
Mail : hello@le-sonart.com
Internet Site : www.le-sonart.com
Description:
exposition de pièces textiles de Maïa Pierre
Elle présentera pour l'occasion sa série ROAD MOVIE.

VERNISSAGE : mercredi 4 novembre
DECROCHAGE : lundi 16 novembre

ROAD MOVIE
ou comment le move se rode

"Un déplacement par la route m'a fait observer des effets d'apparition et de disparition dûs au mouvement et à la lumière. Le soleil m'éblouit et la vitesse brouille les formes qui défilent sur l'écran de la vitre. J'en ai fait un voyage photographique installé dans un vocabulaire d'images captées : focus, flash, instantané, révélation, séquence, etc...

Après une série de paysages dessinés dans un esprit de toile de jouy contemporaine, le zoom dans la matière graphique a révélé un échantillonnage de trames denses jouant sur les décalages et les instants de rupture. Cette masse de noir et de sépia m'a appelé à poursuivre graphiquement dans un esprit gravure.

Le mouvement est le moteur principal de mon travail, aussi bien dans sa mécanique que comme instigateur des effets de disparition photographique, graphique et matière.
Le mouvement : un mobile."


BIO :
Les 3 années passées à l'ESA Françoise Conte en design textile furent un parcours enthousiasmant où elle a découvert le goût pour la recherche, les couleurs et a fait de la photographie et du dessin ses médium de prédilection.
Lors d'un stage chez une créatrice textile travaillant pour les maisons de Haute Couture, elle a participé aux processus de réalisation de motifs et de matières textiles brodées.
Se passionnant pour la recherche, elle s'est depuis consacré au travail de styliste dans un bureau de tendance en décoration pendant deux ans et reprends aujourd'hui son désir du dessin en décidant de s'y consacrer pleinement.
En parallèle, elle organise des cours d'initiation à la sérigraphie et continue ses recherches d'inspirations accompagnée de son appareil photo comme fidèle compagnon de route.

Vernissage de Maïa Pierre "ROAD MOVIE", design textile

[19:00-21:00] Vernissage de Philippe Xavier
Location:
Galerie Glénat
22, rue de Picardie
75003 Paris
M° Temple, Filles du Calvaire
France
Phone : +33 (0)1 42 71 46 86
Mail : galerie@glenat.com
Internet Site : www.galerie-glenat.com
Description:
Exposition / vente
du 4 au 24 novembre 2015

Vernissage mercredi 4 novembre de 19h à 21h en présence de l'auteur

Vernissage de Philippe Xavier

[19:00] Vernissage de l'exposition "MYOP in Paris #5"
Location:
Galerie L'Oiseau
25, rue Beautreillis
75004 Paris
M° Saint-Paul, Bastille
France
Mobile : +33 (0)6 60 48 96 72
Mail : contact@loiseauparis.com
Internet Site : www.loiseauparis.com
Description:
Beyrouth 75-15
Une exposition de Stéphane Lagoutte

4 novembre - 28 novembre

Dans le cadre des 10 ans de l'Agence Myop et en collaboration avec La Petite Poule Noire, exposition de Stéphane Lagoutte "Beyrouth 75-15"

[19:00-21:00] Vernissage de l'exposition "Soudain... la neige"
Location:
Maison d'Art Bernard Anthonioz
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques
16, rue Charles VII
94130 Nogent-sur Marne
M° RER A Nogent-sur Marne
France
Phone : +33 (0)1 48 71 90 07
Fax : +33 (0)1 48 71 84 67
Mail : contact@maba.fnagp.fr
Internet Site : maba.fnagp.fr
Description:
Exposition du 5 novembre 2015 au 31 janvier 2016
Ouvert au public, les jours de semaine de 13h à 18h
Les samedis et dimanches de 12h à 18h
Fermeture les mardis et les jours fériés
Entrée libre

Vernissage le mercredi 4 novembre à 19h
Visite de presse le jeudi 5 novembre à 10h

Commissaire : Caroline Cournède

Avec des oeuvres de Philippe Durand, Mimosa Echard, Isabelle Giovacchini, Cécile Hartmann, Benjamin Hugard, Ilanit Illouz, Jonathan Martin, Valérie Sonnier et Thu Van Tran

Du 5 novembre 2015 au 31 janvier 2016, la Maison d'Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne présente, sur une proposition de Caroline Cournède, une exposition collective inédite intitulée Soudain... la neige, regroupant des photographies, vidéos, sérigraphies et installations de Philippe Durand, Mimosa Echard, Isabelle Giovacchini, Cécile Hartmann, Benjamin Hugard, Ilanit Illouz, Jonathan Martin, Valérie Sonnier, et Thu Van Tran. Évocation du temps, celui qu'il fait, celui qui passe, l'exposition rend compte d'une brèche. Celle qui s'ouvre lorsque la neige recouvre et transforme un paysage et qu'une réalité se superpose à une autre. Un effet de dilution ou d'interférence qui, dans certains cas, tend jusqu'à l'effacement du paysage originel. La neige (réelle ou métaphorique) de l'exposition est l'événement perturbateur du récit : elle floute les contours, recouvre la trace, dissout et efface, remet en cause l'état initial ; elle convoque, dans les œuvres choisies, aussi bien le souvenir des premières neiges et la perception particulière qui en découle, que le flottement du temps.

Comme autant de résurgences d'une mémoire sensible ou rétinienne, individuelle ou collective, les œuvres de l'exposition naviguent d'un état à un autre, entre dissolution, dilution, parasitage, et tentative de recouvrement. Soudain... la neige, comme une manifestation d'un processus implacable et irrévocable, d'une fuite en avant du temps ou la perspective d'une nouvelle histoire.

Diplômée de l'École du Louvre, Caroline Cournède rejoint l'équipe de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP) en 2005, au moment de la préfiguration de la Maison d'Art Bernard Anthonioz (MABA). Depuis 10 ans, elle travaille au développement du centre d'art et accompagne de près sa programmation artistique, qu'elle a conçue à plusieurs reprises (Gitane à la guitare de Bastien Aubry et Dimitri Broquard, News from Nowhere de Xavier Antin, Thinging de Lina Viste Gronli, 10 Nouveaux A de Clément Rodzielski, Oiseau/hasard de Mimosa Echard, Jamais le même fleuve, Heads up de Jason Glasser, Paysages élémentaires de Julie Ganzin...). Caroline Cournède est directrice adjointe de la MABA.

[19:00-21:00] Vernissage de la vitrine de Nicolas Chardon "Quality Street"
Location:
Le Plateau
Espace d'Art Contemporain / FRAC Ile de France
22, rue des Alouettes
75019 Paris
M° Jourdain, Buttes Chaumont
France
Phone : +33 (0)1 76 21 13 41
Fax : +33 (0)1 53 19 88 19
Mail : info@fraciledefrance.com
Internet Site : www.fraciledefrance.com
Description:
14.10-22.11.15
Vernissage le mercredi 4 novembre 2015, de 19h à 21h

Extrait de l'entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume :

Gilles Baume : La présence de ton art dans la ville, au travers des différentes réalisations que tu as développées dans le contexte de l'espace public et notamment le projet Quality Street, te permet-elle de marquer ce désir d'être dans l'actualité présente, ici et maintenant, notamment par le lien avec des codes visuels urbains environnants ?

Nicolas Chardon : Par exemple lorsque je montre une plaque de bois monochrome dans la rue, ce n'est pas pour déplacer sa qualité art, ou même exploiter la qualité art de la rue elle-même, mais plus pour profiter de la qualité nulle de ce que je crois être celle de l'art dans la rue. Je pense que tout est possible dans la rue, tout est à égalité, une simple planche de bois peut-y être vue comme une simple planche de bois, ou bien de l'art, plus facilement que dans un musée ou une galerie (où on aura toujours le soupçon de l'art). Mais je n'ai pas pour autant l'illusion de croire qu'en montrant des œuvres dans la rue, elles seraient alors plus proches du monde « réel ». Je m'intéresse surtout à montrer de la peinture, et la rue permet un temps de la dégager des questions artistiques, pour finalement s'intéresser à d'autres fonctions picturales.
En choisissant d'appeler mon travail pour la vitrine Quality Street, au-delà du clin d'œil sucré, je veux aussi souligner ce transfert de qualité(s) qui s'opère aujourd'hui sous nos yeux, quand l'art radical y fond dans la bouche et que le plus vil, mercantile et bien mal nommé Streetart envahit l'espace de l'art.

GB : Ta pratique de l'abstraction fait référence au langage moderniste, notamment par l'usage que tu fais du motif de la grille. Elle pose la question de l'actualité de ce langage aujourd'hui, à notre époque. Au côté du fameux motif de la grille, qui rythme ton travail, l'installation Quality Street intègre son titre même, peint sur la vitre. Peux-tu nous préciser ce que ce titre évoque pour toi et peut être plus généralement évoquer ce rapport que tu établis entre les mots et les images ?

NC : Dans mon travail de peinture la relation textes-images est totalement imbriquée, les deux provenant comme tu l'indiques de la structure de la grille. D'une certaine façon, toutes les formes que je peins sont issues du langage (de la peinture moderniste mais pas seulement), et ma pratique consisterait alors à les en extirper pour tenter de les rendre au regard. Il en est de même avec les mots, Peinture Abstraite (dans toutes les langues) ou ABSTRACT que je figure sur mes tableaux. ABSTRACT est à ce titre intéressant car au-delà du jeu tautologique il évoque également le langage scientifique ou universitaire, chez qui il désigne une sorte de résumé (d'une recherche), et cela convient alors parfaitement à la forme de synthèse curieuse vers laquelle tend ma peinture. Une peinture où chaque geste conduit à sa résolution logique en intégrant totalement les codes modernistes mais en produisant une forme émancipée des dogmes esthétiques de la bonne forme. Aussi Quality Street peut être lu comme un découpage en mille-feuilles de mon travail de peinture, comme un ABSTRACT; d'abord un fond de toile de coton, puis une toile à motif de grille tendue sur un châssis, enfin des formes peintes - souvent noires et blanches - structurées par le dessin de la grille. Ce qui se dévoile dans mes tableaux, la déformation des figures produite par la tension de la grille sur le châssis, relève d'un paradoxe fécond. La tension, loin de contraindre, assouplit. C'est fort de cette morale qu'il faut comprendre aussi Quality Street, et faire avec les formes le chemin qui nous mène de l'espace - tendu - de l'art vers celui ouvert, et peut-être plus libre, de la rue.

Vernissage de la vitrine de Nicolas Chardon "Quality Street"

19:00
20:00
21:00
22:00  
23:00  
[Printer Friendly]



Investigations et photos
Abecedaire Parisien - Agenda - A propos - Contact

Agence Germain Pire tm - Investigation - Photo Hype - Renseignement de la nuit - © 2005-2020 - Tous droits réservés